Votez
I
II
III


Forum fermé. Bon jeu à tous sous d'autres cieux !
 

Partagez | 
 

 [548] Anciennes reliques [Entraînement Andhrimnir - Nimuë]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
NimuëavatarArmure :
Scale de la Sirène Maléfique

Statistiques
HP:
260/260  (260/260)
CP:
320/320  (320/320)
CC:
386/386  (386/386)
Message [548] Anciennes reliques [Entraînement Andhrimnir - Nimuë]   Mar 9 Aoû - 14:04
Reliques






Tout était calme et brumeux dans ce petit port marchand. Il faisait plutôt froid dans le Nord et ces paysages rappelaient des souvenirs à la personne qui, solitaire, observait les premiers signes de vie venant avec l'aube. Bientôt la clameur des habitants déambulant dans les rues parviendrait jusqu'à ses oreilles. Alors elle pourrait descendre de son perchoir et se mêler à la foule sans s'inquiéter qu'on puisse la remarquer. De toute manière, avec son grand manteau gris et le capuchon qui cachait son visage masqué, Jack O'Bannon était comme une ombre glissant avec les plus sombres ténèbres. Depuis quelques temps il était pareil à un fantôme, esseulé en proie à des souvenirs qui refaisaient surface. Revenir dans ces contrées ne l'enchantait pas réellement. Il était venu il y a trois ans presque jour pour jour et davantage quand son maître l'avait entraîné dans son sillage pour … Un soupir s'extirpa de sa bouche, le Capitaine de la « Rose Sanglante » porta une main sa ceinture où reposait une arme dans son fourreau.

Old John approchait, s'interrogeant sur l'état du pirate. En tant que Second il était de son devoir de veiller sur lui ou plutôt sur elle, sa meilleure amie. Sainte des Poissons. Pourquoi avait-elle choisit de revenir ici après toutes ces années ? Et de s'incomber d'un passager ? Un homme qui était venu les trouver la veille au soir dans l'espoir d'une traversée et en l'échange de quelques piécettes. Cela lui échappait tout bonnement. Comme si ils avaient besoin de ça. L'or ne manquait pas dans l'équipage d'un O'Bannon ! Non il y avait autre chose et il comptait bien savoir de quoi il en retournait.

Soudain la voix de Jack le tira de ses songes éveillés.

« Je vais aller faire un tour, préviens moi quand notre voyageur se sera manifesté. »

John n'eut pas le temps d'aligner trois mots que le capitaine pirate était déjà partit, marchant d'un pas hâtif sur la place du village.

C'était jour de marché et en l'espace de quelques minutes, à peine le soleil avait-il touché les toits des maisons de ses feux, les rues s'étaient engorgées de monde. Femmes, enfants, pêcheurs, tous se pressaient pour obtenir ce qu'ils étaient venus chercher. Du poisson pour la plupart, ou quelques potins pour d'autres. Et comme prévu personne ne le remarquait lui. Elle. Cette personne déambulant sans réels buts. Pourtant son esprit était focalisé sur chaque détail, même infime. La femme grimée en homme cherchait quelque chose. Une chose qu'elle ne devrait pas chercher. Pour autant ses pas finirent par se stopper devant une maison visiblement délabrée, en bordure de tout, proche de la forêt. La porte ne s'ouvrait pas. Avisant des alentours, assurée qu'il n'y avait personne la jeune femme concentra rapidement son cosmos pour donner un coup d'épaule et passer au travers le bois.

La poussière dansait dans une vaste pièce plongée dans la pénombre. Les grains, rendus dorés par la main du soleil semblaient suspendus dans l'air, prêts à effectuer une belle danse. Il fallut du temps à Nimuë pour s'aventurer plus avant, commencer à fouiller parmi les décombres, les reliques d'un passé perdu qu'elle aimerait oublier.

Sa main essuya la couverture d'un livre. Un journal assez abîmé dont les pages, jaunies, craquèrent sous ses doigts. Avec précaution elle observa les notes de son ancien maître, les quelques dessins relatifs à l'observation des plantes.

Elle rangea l'ouvrage dans son sac, se redressa, le cœur lourd.





© Never-Utopia



"Et si l'on glisse et tombe aux portes de la mort, se relever bien vite et danser encore et encore !"


Habits:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t239-nimue-gold-sainte-des-
AndhrimniravatarArmure :
Godrobe de Nu (Heidrun)

Statistiques
HP:
160/160  (160/160)
CP:
150/150  (150/150)
CC:
325/325  (325/325)
Message Re: [548] Anciennes reliques [Entraînement Andhrimnir - Nimuë]   Mer 10 Aoû - 9:38

Trois jours qu'il avait quitté Asgard, trois jours après son éveil en cette année. Particulièrement douloureux, les souvenirs se matérialisaient sur sa peau, en sa chair, venaient le frapper, le harassaient sans cesse en lui rappelant, cette fois, combien il fut blessé, combien il avait souffert. Presque dix années et pourtant il ne s'en remettait que lentement, l'Immortel aux portes de la mort. Il était donc parti, profitant du fait que son existence fut de nouveau oubliée, qu'aucune Prêtresse n'était venu le trouver. Il devait s'éloigner du froid mordant du Royaume pour penser ses blessures, et pas seulement celles qui se voyaient. Il devait partir loin, pour un temps et revenir plus fort, endurci, laissant de côté ses profondes séquelles... C'était ce que son cycle avait trouvé de mieux, cette fois. Partir.

Aux abord d'un village portuaire il avait trouvé ce qu'il cherchait, un grand navire de bois, le meilleur moyen de quitter les terres froides du Nord pour trouver un peu de chaleur, réchauffer l'intérieur de son être. Il se sentait étrange, comme entouré d'une nébuleuse, semblait loin de tout et pourtant ressentait tout. Comme si rien n'était réel ou vrai alors qu'il était persuadé de ne pas rêver. Oui. Ses rêves n'étaient pas aussi forts en sensations. Il devait juste être troublé. Obsédé par les assauts de ses souvenirs. Il avait su trouver un équipage pour le mener au loin, peu importait la destination, avant de s'éloigner au plus vite de cette masse grouillante, partir aux abords de la forêt. Loin des autres, des Hommes. Ce n'était pas ce dont il avait besoin, pas de camaraderies, de paroles. Juste partir, pour le moment.

Pour passer la nuit il avait trouvé une petite bâtisse abandonnée dont le toit n'était que moitié, rongé par le temps et le froid. Aussi avait-il pénétré à l'intérieur, caché sous sa grande cape sombre et sa capuche, se faufilant dans les pièces pour en faire le tour et vérifier s'il avait été le seul à penser que cet abri serait convenable pour une nuit. Il ne dormait pas, pourtant, n'en avait pas besoin, l'abri ne lui servirait que de refuge temporaire pour fermer les yeux et se concentrer son son être. Son âme. Et ce flux infini qui l'habitait. Il s'était donc installé sur une poutre, en hauteur, ne souhaitant pas abîmer plus le lieu qu'il ne l'était déjà. Il n'était qu'un passant, ne s'attacherait pas car dès le lendemain il prendrait la mer pour s'éloigner du Royaume avant d'y revenir et replonger dans son long sommeil.

La nuit il se laissa donc guider par les flux environnants, ceux de la forêt, de sa faune et de sa flore, lentement bercé par cette vie douce, assoupie tout comme l'était celle du village sous les astres. Lui s'était allongé, à peu près, observant le ciel de temps à autres quand il ne fermait pas les yeux pour réfléchir, essayant d'écarter au mieux les souvenirs qui mordaient encore sa chair. Moins que le jour d'avant déjà. "Seigneur Odin..." Rien de plus qu'une simple prière, pas de souhait, pas de supplication. Juste une parole comme se rassurer lui même dans cette épreuve qu'était la sienne : surmonter les obstacles. Ses vieux démons qui le rongeaient. Il partait loin d'Asgard, loin de l'oeil, unique et bienveillant, du Dieu des Dieux. Il serait seul dans ce voyage. Seul dans l'immensité du monde. Pour l'instant.

Au petit matin le Guerrier Divin se laissa recouvrir par son armure avant d'enfiler sa cape qui recouvrirait tout cela, il ne souhait pas la quitter, avait besoin d'elle aujourd'hui plus que jamais, de la bénédiction de l'étoile de Nu, continuellement. Toujours posté sur cette poutre il s'apprêtait à redescendre dans il entendit le bois craquer, en bas. La porte de la demeure venait d'être enfoncée par une personne comme lui, il l'avait ressenti. Un flux de vie puissant et acéré, qui pourtant ne semblait pas vif, éteint même. Il ressentait une agressivité dans cette Vie, sans pour autant y ressentir des pulsions malines. Une sensation jusqu'alors inconnue. Une étrangeté en somme. Lui se contenta de ne plus se mouvoir, de s'effacer un instant pour observer l'inconnu qui fouillait déjà dans les décombres. Était-ce un voyageur comme lui, ou bien un voleur ? Rien de tout cela lui semblait-il, car il ne cherchait pas à tâtons, connaissait les lieux... Peut être était-ce sa demeure, où ce qu'il en restait. Il se laissa alors tomber, sa cape laissa le vent s'engouffrer en dessous pour y dévoiler les teintes bleutées de son armure avant qu'il ne touche le sol, s'accroupissant pour s'amortir. Il se releva ensuite, secoua sa tête pour replacer sa longue chevelure ivoirine.

    - J'fais que passer, j'savais pas que c'était chez toi.

Alors il commença à s'éloigner de l'inconnu, droit vers la porte qui le mènerait au dehors. Inconsciemment il aurait souhaité s'approcher de lui pour mieux capter son essence, cette particularité mais son instant aguerri d'Immortel lui criait de s'éloigner de cette personne, du malaise que sa Vie lui signalait. Agressivité. Rien qu'en descendant de sa poutre et en était plus proche de lui, il avait pu ressentir cela. Pas de tensions de la part de voyageur, non, mais sa Vie était dangereuse. Il n'était pas là pour faire face au danger, cette fois.



Andhrimnir d'Heidrun

Guerrier Sacré de Nu


Godrobe de Nu:
 

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t676-
NimuëavatarArmure :
Scale de la Sirène Maléfique

Statistiques
HP:
260/260  (260/260)
CP:
320/320  (320/320)
CC:
386/386  (386/386)
Message Re: [548] Anciennes reliques [Entraînement Andhrimnir - Nimuë]   Mer 10 Aoû - 10:57
Roses noires






« Ah, merde, je ne savais pas que j'avais un visiteur. C'pas grave. À tout à l'heure. »

Répondit le capitaine sans prendre la peine de relever le nez d'un nouveau livre tout poussiéreux, considérant ces pages avec une drôle d'avidité. Cela ne l'avait pour autant pas empêché de remarquer ce qu'il y avait à voir chez cet inconnu. Le Saint d'Or ne paraissait pas être dérangé par l'inconnu ni même de le prendre réellement en considération. Cependant il l'avait reconnu, lui non, semblerait-il. Un mince sourire s'esquissa sous le couvert de son masque.

« Capitaine Jack O'Bannon. Je t'ai vu parler à mon second John, hier. Il n'aime pas prendre des inconnus sur le navire. Il faudra lui rappeler que c'est MON navire. Ah ah. »

Sa voix était grave et profonde, méticuleusement fabriquée par ses soins, grâce à un maigre souvenir subsistant de son enfance perdue. Le timbre d'un père ? Celui de son père adoptif peut-être ? Nimuë ne savait plus trop bien à dire vrai. Son livre une fois rangé dans son sac, le pirate fit quelques pas dans la lumière pour se découvrir : d'une taille correcte quoique pas très épais, l'homme arborait une lourde cape ainsi qu'un capuchon recouvrant les traits de son visage figé. Les pourtours blancs d'un masque étaient visibles, l'éclat pers d'un œil intéressé aussi. Une main gantée s'extirpa de sous le tissu pour désigner l'inconnu.

« C'est pas tout les jours que je rencontre un éveillé. Tu ne fais pas dans le discret toi aussi hein ? Mais porter ton armure comme ça … moi ça me ferait chier. Boarf chacun ses habitudes, j'présume. »

Acheva t-il en haussant des épaules.

« Par contre on va avoir un problème. »

En un éclair Jack avait dégainé son arme pour fondre sur le guerrier en armure et le tenir en respect. Qu'il bouge ne serait-ce que d'un iota et la lame portée contre la gorge s'enfoncerait sans effort. Cette lame transperçait tout. Vraiment tout. Bien que l'aura de la Sainte n'était pas menaçante, au contraire de son attitude, un éclat dans ses prunelles trahissaient son amusement.

« Y a quoi … Ouais, trois ans un pote à toi s'est carrément invité chez moi pour une petite traversée. Depuis, les nordiques, j'fais gaffe tu vois ? »

Un léger rire, une pause et la pointe de la lame retrouva le fourreau. Jack reprit, tout en se redressant de toute sa hauteur.

« Il s'appelait Haldor. Un bon gars au final, il m'a bien aidé ce salaud-là. J'espère le revoir un jour pour lui payer un godet. Bon du coup tu fous quoi ? Tu dors ? C'est que je t'entendais ronfler depuis dehors ! Je voulais pas te coller les miquettes. Enfin, si un peu. »

Jack O'Bannon se détourna pour considérer la pièce d'un œil nostalgique.

« Bon endroit pour une sieste. Je grimpais souvent là-haut pour regarder mon maître travailler. Il n'aimait pas beaucoup ça. Il n'aimait pas grand-chose faut dire. À part ses roses noires. »

Il lui semblait le revoir s'agacer devant l'une de ses sombres créations alors que les pétales d’obsidienne, sous les yeux admiratifs de la petite adolescente qu'elle était, les voyaient s'épanouir. Pour elle, elle était parfaite. Magnifiques mais ténébreuses. Un travail de longue haleine aussi. Il lui avait fallu du temps pour en créer une à la hauteur de ses attentes. Et puis comme il ne lui laissait jamais approcher de ses notes … elle n'avait jamais su contre quoi il avait lutté toutes ces années.

Roses Noires.





© Never-Utopia



"Et si l'on glisse et tombe aux portes de la mort, se relever bien vite et danser encore et encore !"


Habits:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t239-nimue-gold-sainte-des-
AndhrimniravatarArmure :
Godrobe de Nu (Heidrun)

Statistiques
HP:
160/160  (160/160)
CP:
150/150  (150/150)
CC:
325/325  (325/325)
Message Re: [548] Anciennes reliques [Entraînement Andhrimnir - Nimuë]   Jeu 11 Aoû - 10:38

L'inconnu ne semblait pas dérangé par sa présence. Peut être qu'il n'était qu'un vagabond après tout et qu'il cherchait juste un quelconque trésor. Des livres apparemment. Soit. Mais le "tout à l'heure" fit s'arrêter le Guerrier de Nu sur le pas de la porte. Oh il voulait partir et rejoindre le navire qui l'éloignerait pour un moment du Royaume, oui, et pourtant c'était le navire qui était venu à lui. Le Capitaine Jack O'Bannon. Si le nom ne lui disait rien de renommée, normal, le souvenir de la discussion avec le fameux Second lui rappela bien qu'il était celui qui allait l'emmener au loin à travers la mer. Il l’observa alors se rapprocher un peu plus de lui, se placer sous un trait de lumière offert par une des nombreuse ouverture qu'offrait ce toit en piteux état. Ainsi il se laissait découvrir presque auréolé d'une lueur claire, dévoilant ainsi une main gantée pour le pointer ainsi que, derrière une grande capuche dissimulant son visage, une éclat certain, un masque...

Alors que l'Ase allait se présenter, étant un minimum poli étant donné que l'inconnu n'en était plus un, avait un nom désormais, ce dernier lui fondit dessus en pointant une lame dont il n'aurait su deviner l'existence directement sous son menton. L'Immortel n'avait pas bougé pourtant et ne le ferait pas. Certes, il ne comprenait pas réellement le manège de l'homme masqué mais n'avait nullement senti de troubles dans les flux qui l'animaient... Enfin, il y avait toujours cette sensation étrange et pointue, semblable à cette lame, prête à pénétrer sa peau, mais rien de plus, rien de différent. Alors il soupira et juste après l'autre rengaina son arme tout en lui expliquant, semblait-il, la raison de ce petit coup de pression. Un autre Ase, Haldor. Cela ne lui disait rien, de toute façon les Guerriers Divins passaient devat ses yeux au fil du temps.

    - J'dors pas vraiment, non, t'as du entendre autre chose. J'suis Andhrimnir au fait, par contre j'connais pas ton pote, Haldor. Tu parles beaucoup non ?

Toujours entre les murs de la bâtisse il observait le Capitaine tout en l'écoutant parler de ses souvenirs en ce lieu. L'Immortel semblait l'avoir imité en se postant là haut, pas pour les même raisons certes... Ainsi il avait eu un maître lui aussi, comme bien des éveillés, quelques souvenirs d'Eldh revinrent alors en ses pensées, des mots sages comme bien souvent alors qu'il passait sa main dans sa longue barbe trahissant son âge avancé. Les affres du temps qui arrivaient à se frayer un chemin jusqu'à lui contrairement à son élève, immunisé contre cela. Il tenta de voir au dela de ce masque, se doutant un instant de ce qu'il était venu faire ici.

    - Le temps a enserré cet endroit, l'a marqué et s'arrêtera pas, jamais. Ton regard... Tu vas plus revenir ici hein ?

Roses noires. Piquantes. A l'image de ce qu'il ressentait en s'approchant de Jack, s'il devait définir clairement la Vie qui l'habitait, maintenant qu'il s'en était approché, il la décrirait comme une boule agitées, entourée de petites piques qui se mouvaient au rythme de ses pulsassions. Oh il le lui demanderait bien, plus tard, la raison de cette sensation étrange. Mais pas maintenant. Il comprenait malgré tout ce qui se tramait ici sans pourtant en avoir eu des images ou des murmures. Une douleur certaine, un passé tout simplement. Les souvenirs étaient des armes puissantes, plus puissantes encore que leurs contenus réels lorsqu'il s'étaient produits. Il se détourna alors pour sortir de là, le laisser un peu seul dans cette demeure qui fut la sienne. Au moins un instant. Mais il l'attendrait là, adossé au mur à extérieur, bras croisés. Lorsque le Capitaine sortit lui aussi de là, l'Immortel le reprit alors de nouveau, intrigué par une nouvelle chose.

    - J'me demande un truc, y fait pas si froid ici, et puis un masque pour le froid... Pourquoi tu montres pas ta peau ou ta tête ? T'as une maladie ou un truc du genre ?

A dire vrai c'était là l'impression qu'il avait en l'observant, cet homme semblait cacher chaque parcelle de sa peau sous le tissu, le cuir ou un masque brillant. Andhrimnir ne craignait pas les maladies, quelles qu'elles soient, son Immortalité le préservait de ce genre d'afflictions. Sa question était donc plus poussées en réalité. Ce qu'il souhaitait savoir était plus profond, comprendre cette essence tumultueuse qui l'habitait, après tout une manifestation physique était probable. Peut être était-il un danger. En un sens, il en était persuadé.



Andhrimnir d'Heidrun

Guerrier Sacré de Nu


Godrobe de Nu:
 

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t676-
NimuëavatarArmure :
Scale de la Sirène Maléfique

Statistiques
HP:
260/260  (260/260)
CP:
320/320  (320/320)
CC:
386/386  (386/386)
Message Re: [548] Anciennes reliques [Entraînement Andhrimnir - Nimuë]   Jeu 11 Aoû - 11:26
Un pétale






Andhrimnir. Haldor. Il semblerait que finalement, le capitaine Jack O'Bannon était capable de tisser quelques liens avec d'autres éveillés. En dehors de quelques rares Saints qu'elle avait pu rencontrer à Constantinople ou ailleurs. Le chevalier d'Or des Poissons ne s'en souciait guère, le plus important était ailleurs. En considérant l'homme à ses côtés, Jack eut un petit mouvement d'épaules.

« Qui sait ? »

Nimuë s'était déjà promis de ne jamais revenir ici. Et pourtant la voici, à farfouiller dans la poussière pour faire surgir des pans du passé. C'était douloureux mais nécessaire pour tenter de faire son « deuil ». Qu'un étranger était là ne changeait pas grand-chose, qu'il l'interroge, par contre… Non, cette intrusion, l'élue d'Athéna ne pouvait le permettre. D'autant qu'elle le sentait enquêter, chercher, s'interroger. Son masque étonnait toujours et soutirait à ses interlocuteurs cette éternelle interrogation. Pourquoi ?

« Ouais une sale maladie qui ronge la peau. À force d'effrayer les gosses et les mamies, j'ai préféré mettre ça sur ma tronche et me couvrir. » Une pause. « Bon, on a pas toute la journée tu viens ? Tu veux aller où exactement au fait ? Je crois pas que John me l'ai dit. »

Déjà la jeune femme camouflée en homme se détournait de la demeure de son ancien maître, commençait à reprendre le chemin en sens inverse. Régulièrement sa main tapotait son sac en toile pour s'assurer, peut-être, que les livres retrouvés s'y trouvaient toujours. Précieuses choses qu'il faudrait étudier avec assiduité. Ou définitivement sceller dans un coffre. Sans se l'expliquer une insidieuse colère s'installait dans son cœur. L'amertume revenait et son humeur s'assombrissait. Évitant la populace avec légèreté, Jack et Andhrimnir arrivèrent rapidement en vue du port et de son navire le « Blodyn a'r Ddraenen ». Il s'arrêta sans s'en rendre compte pour étudier la silhouette élancée de la « Rose Sanglante ». De la fierté. C'était le sentiment qui surgissait en premier. Son bateau. Le sien.

« Il est beau pas vrai ? »

Un soupir et il invita l'Ase à monter à son bord. Sous le regard curieux de son équipage, Jack et l'Immortel évoluèrent sur le pont, descendirent les escaliers menant dans le ventre du rafiot et prirent à gauche. Jack ouvrit une porte qui grinça sur ses gonds, dévoilant une vaste pièce toute décorée de vermeil. La fenêtre était ouverte, comme bien souvent et laissait passer un mince filet d'air froid. Non loin un paravent de style oriental et une grande baignoire vide pour l'heure.

« Installe-toi, j'ai quelques papiers à te faire signer. Juste une mesure de sécurité, t'en fais pas. »

Une assurance pour le capitaine, surtout. Nimuë se souvenait comment s'était soldée la dernière expérience avec un élu d'Odin. Tandis qu'elle farfouillait dans ses tiroirs, qu'elle préparait les dits formulaires, sa main rencontra une bouteille de vin qu'elle posa machinalement devant l'homme aux cheveux blancs.

« Fais comme chez toi. »

Une rose rouge veillait tranquillement à ses côtés. Posée sur le bureau, elle était encore assez épanouie et libérait un léger parfum capiteux. Une aura particulière aussi. Pas d'épines, juste un pétale qui se détacha du reste de la fleur. L'oeil pers de la jeune femme l'observa choir. Il se para d'un voile de tristesse.

« Tu pourras dormir avec les autres ou sur le pont comme tu préfères. Tu feras attention, certains tenteront de t’extorquer voire de piquer carrément ta bouffe ou tes effets personnels. Mais ce sont pas de mauvais bougres. Avec un peu de bol ils te feront jouer aux cartes et aux jeux d'alcool. Si ta tronche leur revient ... »

Un léger rire s'envola. Il fit glisser les parchemins jusqu'à lui.





© Never-Utopia



"Et si l'on glisse et tombe aux portes de la mort, se relever bien vite et danser encore et encore !"


Habits:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t239-nimue-gold-sainte-des-
AndhrimniravatarArmure :
Godrobe de Nu (Heidrun)

Statistiques
HP:
160/160  (160/160)
CP:
150/150  (150/150)
CC:
325/325  (325/325)
Message Re: [548] Anciennes reliques [Entraînement Andhrimnir - Nimuë]   Ven 12 Aoû - 8:31

Ainsi il avait visé juste, bien qu'il se doutait que Jack lui cachait encore bien des choses au sujet de cela, l'Immortel avait compris que toute cette mise en scène était liée à son pouvoir, à la source de sa Vie même. Un Danger, une maladie, peu importait. Cet homme était dangereux, pas dans ses actes mais en son flux même. Il n'avait rien à répondre à cela, n'était pas le genre à être compatissant ou a poser une main sur l'épaule en disant "désolé". Il avait eu une réponse, c'était là ce qu'il souhaitait. Après tout, Heidrun allait embarquer sur le navire d'un éveillé aux pouvoirs étranges, il lui était donc normal de chercher à en apprendre un peu sur lui... Plus encore quand il ressentait tant d'informations nouvelles sur la Vie qui l'animait.

    - J'veux juste aller loin d'ici, aller plus dans le sud. Peu importe où, tant que ce n'est pas en Grèce.

Devait-il réellement le dire ? Peu importait, il ne savait pas où il souhaitait aller, par contre il connaissait l'endroit qu'il ne voulait pas revoir avant un bon moment. Autant en prévenir celui qui allait l'emmener loin du Royaume, éveillé où non. Après tout il semblait savoir qu'il avait un Ase d'Odin face à lui et ne l'avait pas encore attaqué, ne semblait pas haineux ou emporté face à lui... Malgré sa petite mise en scène avec une lame. Ils partirent donc ensemble de cette maison qui fut la sienne et celle de son maître, traversant rapidement le village pour se trouver au port face au fameux navire du Capitaine Jack O'Bannon. L'Immortel étouffa un rire léger face à la remarque du propriétaire du bateau, fier de posséder ce dernier. Pour Andhrimnir ce n'en était qu'un parmi tant d'autre, il avait voyagé plusieurs fois sur des rafiots semblables, quoi que plus petits peut être. Le comportement un peu extravagant et la langue pendue de Jack correspondaient parfaitement à ce genre de répliques, oui.

Ils se retrouvèrent rapidement à l'intérieur, dans ce qui semblait être la cabine de Jack. Il n'avait pas vraiment prêté attention à tous l'équipage en route, ne s'en souciait guère, après tout il n'était pas ici pour se faire des amis. La pièce semblait différente du reste, plus raffinée, possédant des choses étranges voir inconnues aux yeux du vieil homme. Encore une fois il ne s'en étonna pas, c'était là l'imagine qu'il avait de l'homme face à lui, désormais attablé sur son bureau. Il lui sorti des morceaux de papier ainsi qu'une bouteille, certainement de l'alcool. Lui préférait laisser vagabonder son regard aux alentours, observant les détails qui décoraient la pièce, cette cabine... Un endroit agréable pour sûr, il pensait même pouvoir s'y sentir assez bien pour entrer dans son long sommeil... Bien différent de sa caverne oui, mais possédant une étrange atmosphère, reposante et légèrement entêtante. Il commença donc à griffonner les papiers comme le Capitaine le souhaitait alors qu'il écoutait ses pseudo mises en gardes.

    - J'te l'ai dit, je dors pas. J'mange pas non plus, j'ai rien sur moi à part l'or qui me servira à partir et à revenir... Autant éviter qu'un de tes hommes m'approche, y risquerait de pas trop aimer. J'peux pas me poser dans un coin où personne viendra me faire chier ?

Simple mise en garde pour l'équipage, il n'était pas là pour chercher un quelquonque conflit, mais n'aimait pas particulièrement que l'on pose la main sur lui, encore moins que l'on tente de lui voler quelque chose... Si Andhrimnir s'était assagi avec l'âge, il n'en restait pas moins légèrement sanguin et dans ce cas précis ne souhaitait pas l'être. Déjà par respect pour le Capitaine, ensuite car il ne souhaitait pas se mesurer à lui... Si l'Immortel venait à blesser ou tuer un de ses hommes, il se doutait bien que leur chef ne resterait pas les bras croisés. C'est alors qu'entrerait en scène, réellement, le Danger qu'il sentait émaner de lui.

Après avoir fait ce qu'il devait faire pour soulager la conscience de son hôte, le Guerrier Divin s'attarda sur une émanation étrange posée non loin de lui. Une rose rouge qui semblait semblable à ce qu'il pouvait ressentir en observant Jack. Elle semblait vivante, oui, et dangereuse aussi. Pourtant il ne put s'empêcher de la saisir et de la porter à ses narines pour en sentir le parfum... Ce qu'il ne regretta pas vraiment, tant l'odeur en était agréable, bien qu'elle lui monta rapidement à la tête. Peu importait les désagréments, ils disparaîtraient dans peu de temps. Difficile de ne pas faire le lien avec ce qu'il lui avait dit dans la maison de son maître, créateur de roses...

    - Hum. C'est ta création hein ? Elle te ressemble.

Oh oui, lui y voyait quelque chose de similaire, elle émettait la même chose que lui, lui rappelait cette sensation étrange et piquante. Oh il s'était bien risqué à quelque chose en l'approchant oui, mais elle lui semblait aussi, en un sens, plus approchable que l'homme masqué...



Andhrimnir d'Heidrun

Guerrier Sacré de Nu


Godrobe de Nu:
 

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t676-
NimuëavatarArmure :
Scale de la Sirène Maléfique

Statistiques
HP:
260/260  (260/260)
CP:
320/320  (320/320)
CC:
386/386  (386/386)
Message Re: [548] Anciennes reliques [Entraînement Andhrimnir - Nimuë]   Ven 12 Aoû - 9:52
Rose Sanglante






« Je ne dors pas, ne mange pas … veut un coin tranquille. » énuméra Jack avec un semblant d'amusement dans la voix quand il imita le guerrier d'Odin. « Le moins que l'on puisse dire c'est que t'es vraiment pas chiant ! Ça me va très bien et … »

Soudain, le Capitaine s'immobilisa. Suspendit son geste alors qu'il était en train d'écrire quelques annotations en bas de page. Cela, son interlocuteur n'aurait su le voir mais, sous son masque d'ivoire, le Saint avait pâli, assez pour approcher de la teinte de son carcan de fer blanc. Médusé à le voir faire, il y eut un petit moment de flottement. Assez pour qu'Andhrimnir ait tout le temps nécessaire pour porter la fleur à son nez et en humer le parfum. Les yeux écarquillés, la main du pirate faillit filer dans sa direction et attraper son trésor mais n'en fit rien. Au lieu de quoi, il replongea le nez dans ses documents en lançant d'une voix parfaitement mesurée, froide.

« Elle me ressemble bien plus que tu peux l'imaginer mais non, elle ne m'appartient pas. Et dans quelques secondes tu seras mort, à moins que tu la reposes là où elle était. Plus que dix secondes ... »

On aurait pu croire à une vaste blague, une plaisanterie douteuse pour faire peur à l'Immortel. Seulement, Jack O'Bannon ne partit pas dans son rire léger et musical. Au contraire, une fois son travail achevé il commença à observer l'attitude du guerrier blanc, les premiers signes de son mal être. Oh Nimuë connaissait par cœur les quelques étapes qui allaient survenir. La mort commençait à apparaître dans les ténèbres de sa cabine à guetter, sournoisement que le poison fasse son sombre office. Jack posa sa main contre sa joue, s'accouda à la table pour mieux regarder.

« … neuf, huit … »

La tête d'Andhrimnir devait être lourde et douloureuse maintenant, les choses devaient tourner de plus en plus vite en même temps qu'il lui était presque impossible de séparer ses doigts de la tige épineuse. Le parfum. Il était probablement le plus dangereux. Le piège le plus sadique.

« … sept … six … cinq … »

Il devait avoir la nausée, une drôle de sensation contre sa gorge. Les yeux de la faucheuse détaillaient le corps de l'Ase de plus en plus avidement. Un fin sourire ourla ses lippes enténébrées. La main de Nimuë se leva, forma un « cinq » avec ses doigts. Son index s'affaissa.

« … quatre … trois … deux … un … »

Proche de l'évanouissement, un léger rire fila, une voix féminine. D'une fourbe créature. Penchée sur le corps d'Andhrimnir qui ne devait plus répondre aux injonctions de son maître, Nimuë avait récupéré sa rose pour la remettre en place. Une bonne minute s'écoula avant que le Capitaine de la « Rose Sanglante » ne s'envole.

« Le Blodyn a'r Ddraenen, la « Rose Sanglante. Une seconde de plus et tu te serais vidé de ton sang. Tu ne serais pas allé bien plus loin, du coup. T'es un peu trop curieux, j'espère que cette leçon te serviras à l'avenir. Bien, tu peux aller te trouver un p'tit coin tranquille maintenant. J'vais aller donner mes ordres et faire bouger ce gros tas de fainéants ! Tu ferais bien mieux de me suivre et de prendre un peu l'air. T'es pâle comme un cul. »

Sur ces paroles le Capitaine quitta les ombres de sa cabine pour embrasser la lumière crue du dehors, appréciant l'air frais et plus vicié qui s'était installé dans sa cabine. L'ombre de la Mort, c'était elle. Poison. Nimuë déambula parmi ses hommes qui s'agitèrent. Ils quittaient cet endroit pour d'autres horizons. Elle, par jeu et pour se détendre, débuta une danse intrigante avec son épée.





© Never-Utopia



"Et si l'on glisse et tombe aux portes de la mort, se relever bien vite et danser encore et encore !"


Habits:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t239-nimue-gold-sainte-des-
AndhrimniravatarArmure :
Godrobe de Nu (Heidrun)

Statistiques
HP:
160/160  (160/160)
CP:
150/150  (150/150)
CC:
325/325  (325/325)
Message Re: [548] Anciennes reliques [Entraînement Andhrimnir - Nimuë]   Dim 14 Aoû - 9:35

Du Poison, ce n'était pas étonnant, si l'Immortel avait su pousser son raisonnement un peu plus loin il aurait été capable de comprendre les choses plus rapidement. Les roses, le masque, la peau, maladie... Tout était lié, le Danger qu'il émettait était celui-ci. Ce qu'il avait senti monter à sa tête n'était pas seulement un parfum entêtant mais bel et bien une agression. L'Immortel se prit à sourire, alors, suite aux courtes explications données par Jack. Dix secondes...

Il commençait à avoir comme un poids sur lui, alourdissant ses muscles un à un. Pourtant il ne souhaitait pas retirer la Source du Mal, voulant la garder la près de lui. Défi. Cependant s'il avait essayé il aurait eu la surprise de voir qu'il ne pouvait pas, comme si la fragrance commençait à le possédait lentement. Peut être était-ce simplement un doux mélange des deux. Il sentait son cœur battre alors, chaque pulsation qui partait de là pour s'allonger dans tout son être, lentement. Son esprit lui criait de ne plus se mouvoir, tel une immense statue il s'exécutait. Immobile. Suivant le long décompte de l'Homme Masqué. Il avait du mal à déglutir, comme s'il commençait à manquer d'eau, une sensation que le Guerrier de Nu n'avait plus appréhendé depuis des dizaines d'années. Alors il continua, restant immobile. Ses paupières devinrent alors bien lourde, si bien qu'il les laissa se fermer alors, toujours concentré sur le pulsar qu'était son cœur, rythmé par les chiffres d'une voix grave.

Deux. Il en était proche, oui, il le sentait. Proche de défaillir, sentant son être se crisper lentement. Sous sa cape Heidrun se mit alors à luire, pas assez pour que la lueur vienne pénétrer le vêtement, mais bien assez pour commencer à lutter contre le mal. La Vie s'insufflait alors en lui, lentement, ralentissant l'action de ce Mal qui s'insinuait dans son être et commençait à le faire mourir. Sentiment proche de la vie qu'il n'avait plus. Une douce mélodie vint tinter à ses oreilles alors que tout se stoppa, net. Son visage était traversé par de nombreuses veines tout comme le reste de son corps, le doux parfum ayant poussé l'être Immortel jusqu'aux limites inavouables. Pourtant il restait là, figé dans la roche, laissant son propre pouvoir prendre le dessus sur le sien. Déjà le Capitaine s'était en allé non sans ouvrir une nouvelle fois sa bouche. Le temps qui s'était alors suspendu revint se poser sur l'Ase et Andhrimnir inspira alors à la façon d'un nouveau né, comme s'il ne l'avait jamais fait. Comme s'il revenait à lui. Sa main se plaqua alors sur son torse. Comme pour la saluer, elle, qui lui avait sauvé la vie. Il crispa ses doigts sur le tissu pour mieux l'enserrer avant de tirer d'un coup sec, dévoilant ainsi toute la beauté de son Robe Divine, d'un bleu éclatant. Elle luisait encore par à-coups, lentement. Jusqu'à ce qu'elle ne le fasse plus.

Il la retira alors, dévoilant sa musculature, la largeur de son buste, le tout ponctué de nombreuses traces, sillons et brûlures, marques de son histoire, souvenirs imprégnés et douloureux. Éternels, tout comme lui. Heidrun reposait là dans la Cabine du Capitaine, dénué de tête. Le casque de son armure était toujours là bas, chez lui. N'y bougerait pas, jamais. Faisant craquer sa nuque, observant au passage ses mains qui semblaient déformées par la proéminences de ses veines, il se prit à songer un instant, les faisant tourner pour les observer. Tenter de ressentir et comprendre. Cette carte qui se dessinait sur sa peau semblait lui indiquer quelque chose... Et malheureusement pour lui ce n'était pas un trésor, loin de là. Une mélodie, du poison, une fleur, un voile blanc et impénétrable... Que cherchait-il ?

Une lame fusa alors, frôlant la capuche du Capitaine qui s'adonnait à une danse étrange, armé. Oh il l'avait vu s'exécuter oui. L'épée se planta dans un des mats du navire, provocant au passage la stupeur chez les membres de l'équipage qui devaient tous avoir saisi le sens de cette mise en scène. Sortant des entrailles de bois, l'Immortel, torse nu, marqué par le temps et les batailles, tenait en sur sa main une lame qu'il avait trouvé sur la route. La deuxième à dire vrai étant donné que la première venait de passer à côté de Jack.

    - Désolé de te décevoir mais m'aurait fallut quinze secondes et pas dix. J'suis pas n'importe qui.

Pure provocation ? Pas seulement, il énonçait là une vérité. Si la source profonde qu'émettait Jack diffusait la mort par ses piques, celle d'Andhrimnir insufflait la vie, la prolongeait éternellement. Comme pour lui. Il s'approcha alors du Capitaine, tenant cette épée par la pointe sur le bout du doigt dans un équilibre parfait. Un un mouvement de l'index et la lame tournoya avant qu'il ne la saisisse au vol se sa poigne. Il se mit alors en position de combat, légèrement agressif, lame pointée vers ce masque. Oh il n'étaient pas assez proches pour être assez menaçants, et puis était-ce réellement le but de tout ça ? Andhrimnir gardait sa main gauche dans son dos, alors, poing fermé.

    - L'avantage de vivre longtemps, c'est qu'on apprend plein de chose comme manier une lame par exemple. Ou résister au poison. T'as l'air de savoir danser seul, c'est bien, mais accorde moi la suivante.

La lueur dans ses yeux semblait revivre. Amusé par le jeu. Oh oui, tout ce qu'il avait ressenti plus tôt avait éveillé ce qu'il s'évertuait à attendrir au fil des âges. Cette folie intérieur qui l'avait poussé nombre de fois à bien des horribles choses, à redevenir celui qu'il était avant d'obtenir la vie éternelle. Les leçons d'Eldh furent nombreuses, tant pour calmer cette rage qui l'habitait que pour lui apprendre l'essence même de la vie. Avec le temps il avait su écouter ses sages paroles sans pour autant lui en accorder le crédit, à lui... Celui qui était mort et lui avait légué son Don. Mais sur l'instant plus rien ne comptait que ce duel qu'il offrait au Capitaine du navire. Pouvait-il refuser, là, devant ses hommes ? Certainement pas. Le voulait-il ? Si Andhrimnir ne le connaissait que trop peu, il espérait que derrière toutes ces paroles se cachait une personne à son image. Aimant le jeu. Oh oui, il l'avait aperçu un peu plus tôt, ce sombre comportement de sa part... Et maintenant, il voulait en savoir plus, oui. Trouver ce qu'il manquait à cette carte qu'il avait malencontreusement dessiné.



Andhrimnir d'Heidrun

Guerrier Sacré de Nu


Godrobe de Nu:
 

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t676-
NimuëavatarArmure :
Scale de la Sirène Maléfique

Statistiques
HP:
260/260  (260/260)
CP:
320/320  (320/320)
CC:
386/386  (386/386)
Message Re: [548] Anciennes reliques [Entraînement Andhrimnir - Nimuë]   Lun 15 Aoû - 12:36
Jouons !






Jack O’Bannon n’avait pas bougé quand la lame s’était dangereusement approchée de lui, au point de le frôler. Mais ce mouvement-là n’avait rien pour l’inquiéter, s’il avait voulu faire mouche, l’Ase aurait pris soin de diriger sa trajectoire quelques centimètres à gauche, là où il aurait pu faire mouche. Dans son attitude nonchalante, la Capitaine écouta l’homme d’une oreille distraitement, se plaisant plutôt à observer cette musculature, ce corps marqué par les éons. Le jaugeant d’un œil critique et sévère. Le début de la danse commençait déjà pour lui, pour elle. Mais cela, cet Andhriminir s’en doutait déjà, non ? Un sourire, à l’entendre il n’était pas qu’un simple mortel ou un simple éveillé comme les autres. Il était plus, et ce fut en cela que Nimuë se prit à sourire sous le couvert de son masque. Amusée réellement pour la première fois en … Oh elle ne se rappelait plus bien à quand remontait sa dernière rencontre intéressante avec quelqu’un qui lui ressemblait. Au moins un peu, car personne ne ressemblait au Poison Rouge. Quinze secondes alors ? C’était assez pour l’intriguer. Cinq secondes pour faire la différence. Alors Jack esquissa une gracieuse révérence, comme il était de rigueur quand on invitait une dame à valser.

Dommage qu’il ne puisse deviner son sourire et sa pique. Cette mascarade. Car lui, était la femme et ne le saurait probablement jamais. Il lui serait de toute façon bien difficile d’approcher, elle ne lui en laisserait pas l’occasion. Jamais au risque de voir ce jeu dangereux se solder de la plus déplaisante des manières. Trop tôt. Alors qu’il lui semblait enfin trouver un partenaire digne de ses attentes, de son intérêt. Nimuë ne se préoccupa pas des hommes prit au dépourvu mais calmé par la voix du Second qui s’éleva pour qu’ils reprennent le travail. Ils ne seraient pas des distractions pour eux et de toute manière, ils étaient plus ou moins des habitués de ce genre de combats improvisés. Saluant son adversaire en levant sa fine lame devant son masque, Jack rabattit sa capuche sur ses épaules, révélant la flamboyance d’une chevelure attachée en catogan dans son dos.

« L’inverse m’aurait profondément déçu. Sache seulement que cette rose n’est pas la mienne. La mienne t’aurait bien tué en dix secondes. Estime-toi … chanceux ? Allez, en garde ma mignonne ! Montre-moi un peu ce que t’as ! C’est bien beau d’avoir des muscles, faut-il encore avoir un peu de cervelle ! »

En un instant et sans crier gare, la Sainte des Poissons se retrouva devant le guerrier, prête à porter la première estocade. Son rire éclata en même temps qu’il glissa sur le côté, laissant le loisir au Nordique de noter toute son agilité. Sa rapidité était un atout qu’elle avait travaillé des heures durant avec son maître. Alliée à une endurance sans faille, le but de sa manœuvre serait simple et efficace : fatiguer cette montagne de muscles pour l’évincer sans le moindre effort. Se faisant, son œil ne cessait d’étudier les faits et gestes de son adversaire. Froidement, sans se départir de sa concentration. Utiliser son parfum pour accélérer les choses était tentant mais, et elle devait bien se l’avouer, cet être-là avait éveillé chez elle son instinct de prédateur. Qui aimait les jeux sordides de la sorte.

Mais pour son bien elle n’allait pas lui permettre de faire couler son sang. Car il se rendrait alors compte qu’elle n’avait pas menti en lui faisant comprendre que son poison était bien plus puissant qu’un homme mort et enterré depuis longtemps. La fragrance naturelle qu’elle dégageait au moindre pas était en soi un début de preuve. Entêtant parfum.

« Jouons ! »






© Never-Utopia



"Et si l'on glisse et tombe aux portes de la mort, se relever bien vite et danser encore et encore !"


Habits:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t239-nimue-gold-sainte-des-
AndhrimniravatarArmure :
Godrobe de Nu (Heidrun)

Statistiques
HP:
160/160  (160/160)
CP:
150/150  (150/150)
CC:
325/325  (325/325)
Message Re: [548] Anciennes reliques [Entraînement Andhrimnir - Nimuë]   Ven 19 Aoû - 0:23

Il observa sa révérence non sans sourire, Jack se prêtait au jeu et ne décevait pas l'Ase bougon qui laissait place, petit à petit, à celui qui aimait s'amuser et s'emporter. Femmes, combats, il n'y avait pas meilleure ivresse et même si ce dernier ne buvait pas, il savait où trouver le plaisir de cette sensation... Et pour cette fois c'était par le fer, oui, bien que sans qu'il ne le sache cela aurait put être par la chair. Sous se masque, cette voix grave et ces vêtement se cachait une perle rare. Unique. Précieuse. Mais il ne le savait pas, l'ignorait totalement et ne pensait qu'à la suite, à cette jouxte qui allait se dérouler sur le pont d'un navire... Sentiment excitant, proche de nombreux récits qu'il avait put entendre. L'amusement commençait à l'habiter alors, à le sortir de sa cage, lui, le Sauvage.

Le Capitaine tomba alors sa capuche, dévoyant la vivacité d'une chevelure prisonnière. Lui aussi possédait de longs cheveux, mais les siens étaient habités par une couleur aussi excentrique que le personnage. Rouge comme cette rose... Sa chevelure cachait-elle aussi un doux parfum occultant une agressivité ? La remarque sur ses muscles le fit sourire, lui toujours prêt à recevoir le Capitaine, le sabre vers l'avant. Il ne pouvait savoir que les apparences étaient trompeuses, surtout avec le Guerrier de Nu. Immortel traversant les Ases au corps maintenu de ses vingt cinq ans. La cervelle par contre... Le contre coup d'un Don Divin, la mémoire qui s'effaçait. S'il l'avait pu, il aurait sur faire le lien rapidement entre ce masque, cette rose et le poison de l'éveillé, mais son esprit dissimulait la chose sans le vouloir réellement, ne lui laissant qu'une impression indélicate. Oh oui, il était mieux en un sens pour lui comme pour Jack qu'il ne puisse se souvenir que le Chevalier d'Or des Poissons usait des mêmes atouts...

Mais seul comptait cet instant figé dans le temps, ils ne semblaient même pas être présents au milieu des autres tant leurs êtres étaient ignorés, mis à part. Oh il connaissait cela, lui, que le temps n'atteignait pas. Mais déjà l'autre avait disparu pour se poser face à lui avant de glisser gracieusement sur le côté par pure provocation comme souligné par son rire. Ils n'avaient pas menti, une danse commençait là, alors, un jeu de jambe et de mouvements alors que le parfum revenait, sans le reste cette fois. Oh oui, un compagnon de jeu agréable, bien taquin. Pourtant il n'était pas le seul à avoir le pas léger et le corps souple. D'un bond Heirdun se laissa porter par le vent au dessus de Jack, leurs têtes se frôlèrent presque alors que sa blanche chevelure allait noyer son visage masqué. Toujours en l'air il bougea son bras rapidement pour fendre l'air de sa lame avant de rencontrer celle du Capitaine, volontairement. Lui aussi savait s'amuser. Ses pieds touchèrent terre et il se retourna alors, provoquant au passage un nouveau choc de métal, cette fois un peu plus surpris par la rapidité d'action de son opposant.

    - Tu vois, j'allais dire que tu t'fies trop à tes yeux cachés derrière ton masque, mais semblerait que t'as de l'instinct. Pourtant t'es encore jeune, mes muscles et ma cervelle tu les connais pas... Et les apparences sont trompeuses !

Car vif il l'était, bien plus encore que dans sa jeunesse à dire vrai ! Son pied glissa alors pour venir percuter l'arrière du bas mollet et le balayer d'un coup sec et violent. Les coups bas faisaient partie de la vie, de la mort aussi, il le savait plus que quiconque et pourtant ne se rappelait même pas du nombre de bassesses dont il avait pu faire preuve. Sans oublier la pire. Déjà son bras tranchant par l'acier s'abattait de nouveau sur Jack, la pointe de cette lame visant le bras tenant la lame adverse. Au moins l’érafler pensait-il, le piquer. Apprendre une courte leçon à ce jeune à la langue pendue.



Andhrimnir d'Heidrun

Guerrier Sacré de Nu


Godrobe de Nu:
 

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t676-
NimuëavatarArmure :
Scale de la Sirène Maléfique

Statistiques
HP:
260/260  (260/260)
CP:
320/320  (320/320)
CC:
386/386  (386/386)
Message Re: [548] Anciennes reliques [Entraînement Andhrimnir - Nimuë]   Ven 19 Aoû - 15:33
Pirate






« J’ai l’habitude de prendre des coups. »

Annonça-t-il sur un timbre se voulant amusé mais qui en réalité, possédait une note dissonante. Une pointe d’amertume, un soupçon de mélancolie. Le voile du passé s’était posé sur ses prunelles et, évitant lestement un autre coup qu’on lui portait, le pirate s’enfonça un instant dans ses songes. Une seconde d’inattention qui faillit bien lui coûter cher. Alors qu’il tombait, Jack eut le réflexe d’accrocher sa main libre à sa cape qui s’envola dans les airs, occultant le regard de son adversaire. Ce fut bref, si rapide que l’œil d’un mortel n’aurait pu saisir les mouvements souples du Capitaine. D’une roulade ce dernier s’extirpa du joug de son adversaire pour se rétablir sur ses deux jambes, toujours avec souplesse et de la grâce dans ses gestes. Il y avait quelque chose de beau dans cette danse que Nimuë exécutait. Une beauté qui pouvait se montrer farouche, un rien vulgaire quand, malicieusement, le pirate contourna Andhrimnir pour frapper, du plat de sa lame, son séant.

Le morceau d’étoffe lancé, chargé de son essence capiteuse, s’envola en volutes pernicieuses qui, avec l’aide du cosmos de Jack, furent portés sur le guerrier divin. Rien de suffisamment sérieux pour l’inquiéter mais assez pour lui faire perdre ses repères. Cette fragrance-là attaquait directement les facultés motrices, les yeux principalement et l’oreille interne chargée de veiller à l’équilibre du corps. Un léger rire mesquin s’extirpa de sous son masque d’ivoire. Où ses lippes étaient éternellement figées dans cette même expression de neutralité absolue. Froide.

« Les apparences sont trompeuses hein ? T’crois pas si bien dire ! Et t‘fies pas trop à ma jeunesse … t’sais que ça veut rien dire … »


Ou du moins l’espérait-il. Car je l’expérience, la jeune femme en avait. Sans doute trop pour son prétendu « jeune âge ». Les cicatrices dans son dos étaient une preuve bien suffisante à ses yeux. Dissimulées comme le reste, d’ailleurs. Derrière l’ombre d’un mensonge, d’une volonté de jouer un rôle qui ne lui allait que trop bien. Bien trop. Il avait conscience, Jack O’Bannon, de jouer sur les apparences et sur ses capacités qui n’avaient rien de loyales. Oh le poison avait appris que les roses étaient certes les Reines dans de nombreux jardins mais … qu’elles possédaient surtout des épines redoutables ! Le Capitaine de la Rose Sanglante s’en servait donc, même ici dans un combat « amical ». Un jeu qui pourrait très bien tourner au vinaigre. Si la belle sous son masque en avait conscience, elle s’en fichait pas mal, son côté sauvage prenant le pas sur sa prudence. Au moins un peu.

Juste assez pour s’en enivrer aussi.

« Désolé, je ne suis pas vraiment un homme qui fait dans l’honneur et toutes ces conneries. J’suis un pirate merde ! »


Les membres de son équipage saluèrent sa réplique par un cri général. Une euphorie grandissante. Old John quant à lui veillait un peu plus loin, perché sur des cordages.

« Bon tu viens un peu ou t’es trop incommodé par l’odeur ? Je sais, c’est pute. Et encore je suis sympa. Tu devrais gerber tripes et boyaux normalement. »


Et en un claquement de doigts, le revoici sur lui, sa chevelure sanguine dansant dans son dos …







© Never-Utopia



"Et si l'on glisse et tombe aux portes de la mort, se relever bien vite et danser encore et encore !"


Habits:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t239-nimue-gold-sainte-des-
AndhrimniravatarArmure :
Godrobe de Nu (Heidrun)

Statistiques
HP:
160/160  (160/160)
CP:
150/150  (150/150)
CC:
325/325  (325/325)
Message Re: [548] Anciennes reliques [Entraînement Andhrimnir - Nimuë]   Dim 21 Aoû - 17:09

Le fourbe. Il ne l'avait pas vu venir ce coup là, et pourtant lui même usait de bassesses. C'était là une réponse toute trouvée et l'Ase s'amusa même, l'instant avant qu'il ne soit aveuglé, à voir que son partenaire de danse était aussi versé là dedans que lui. Plus les secondes passaient face à ce Capitaines et plus il s'étonnait à l'apprécier. Partenaire de jeu idéal, Andhrimnir ne s'attendait pas vraiment à cela... Lorsqu'il était lancé dans ce genre de coups, ce n'était pas pour faire ami-ami. Ce n'était pas vraiment le cas, là, certes, mais au moins il ne voulait pas voir son corps inerte au sol. Pour l'instant.

Alors qu'il se pressait pour retirer au plus vite l'étoffe qui bloquait sa vision et ses mouvements, bien que pour le premier il aurait sur faire sans, il fut percuté par Jack, repoussé à dire vrai, certainement pour reprendre le dessus. Andhrimnir fut alors submergé par la douce odeur délicate et enivrante se dégageant du vêtement. Il en était imprégné, si bien que l'Ase le jeta rapidement au loin, le laissant s'envoler, vivre presque tant il se mouvait seul, pliée et emporté par le vent. Poison. Quelle ne fut pas sa surprise que de ne pas ressentir les mêmes effets pourtant... N'avait-il laissé que son odeur, assez intéressante il fallait l'avouer, sur le tissu. Une provocation ? C'est alors qu'il comprit à l'instant ou ses yeux se troublèrent et quand il manquant un pas, s'appuyant rapidement contre sa lame qu'il venait de planter dans le bois pour se soutenir. "Toi... Enfoiré..." Andhrimnir ferma les yeux, alors, tout en écoutant le jeune homme se vanter de ne pas être loyal, fidèle à lui même. Un pirate. Soutenu par tous ses hommes semblait-il tant l'euphorie grandissait en leurs cœurs. Un leader, voilà qui était Jack O'Bannon. Mais cela n'importait pas pour Andhrimnir, piégé dans les ténèbres.

L'aveuglement. Ce n'était pas un problème pour lui, chacun de ses éveil était ponctué d'une perte de sens, aussi savait-il évoluer sans ses yeux, s'adapter. Confiant en son pouvoir, en ses sensations sur les flux de vies autour de lui. Celui de Jack était unique, beau et piquant. Fourbe Poison, attirant vers lui avant de provoquer les mort. On aurait cru une Sirène s'il eut été une femme... L'équilibre par contre. L'équilibre. Un autre problème auquel il n'était que peu habitué, lui rappelant le goût amer de la guerre. Cette impression de ne pas être maître de son corps, à la merci des autres. Des Saints. Son Cosmos se mit alors gonfler, insufflé par la force de ce ressentiment fort qui l'envahissait. Il prit une puissante inspiration alors, figeant ses jambes plantées dans le bois. Immobiles. Il captait les différentes essences, se concentrait sur le vide face à lui pour tenter de ne pas tomber malgré cette impression de tournis. Il releva le sabre, alors que déjà Jack commençait à la provoquer à nouveau, en fier pirate comme il s'en targuait plus tôt.

Déjà il était là, face à lui, Andhrimnir voyait clairement son énergie face à lui, sentait son doux parfum inoffensif, près de lui. Leurs lames s'entrechoquèrent alors que lui même faisait appel à ses capacités pour effacer au plus vite cette désagréable sensation que lui offrait le parfum. Le poison. Peu importait la source, ses sens étaient affectés... Oh oui, Jack était fourbe, vil, sans honneur. Un adversaire intéressant... Mais Andhrimnir savait l'être lui aussi.

    - Pas d'chance pour toi, j'ai l'habitude d'être aveugle. Dis moi Jack, ça plait aux femmes d'être parfumés comme elles ? Avec les yeux fermés j'pourrais presque imaginer que t'as des belles formes ! Haha !

Il repoussa la lame, reculant au passage en chancelant un peu, prenant de la distance le temps de récupérer. Le temps que l'étoile de Nu agisse, ne serait-ce qu'un peu. Et c'était le cas déjà. Sans ouvrir les yeux il lança l'arme droit vers le pirate. Oh il ne doutait pas qu'il l'esquiverait, combien il aurait été déçu le cas contraire. Mais il ne voulait pas le blesser en cet instant, juste le distraire alors que déjà il se trouvait à côté de lui, une main posée sur le bras tenant son arme. Oh oui, là était sa cible depuis le début, l'empêcher de manier son armure, ou le pousser à dévoiler ses talents ambidextres peut être. Cela n'importait que peu, lui aussi allait le faire. Fourberie. Il cherchait là à vider l'essence vitale du bras de Jack pour qu'il ne puisse plus le mouvoir pour quelques instants. Qu'il lâche son arme, qu'il le pousse dans ses retranchements lui aussi. Il n'avait aucun scrupule non plus. Mais sentait le danger en ayant touché son bras. Ce flux piquant. Cela n'était pas sans risque pour lui, il s'en doutait... Mais Heidrun, au fond du navire, veillait.

    - Au moins tu sembles connaître le mot honneur. Pas moi.



Andhrimnir d'Heidrun

Guerrier Sacré de Nu


Godrobe de Nu:
 

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t676-
NimuëavatarArmure :
Scale de la Sirène Maléfique

Statistiques
HP:
260/260  (260/260)
CP:
320/320  (320/320)
CC:
386/386  (386/386)
Message Re: [548] Anciennes reliques [Entraînement Andhrimnir - Nimuë]   Dim 21 Aoû - 18:22
Par le fer et le parfum






Croiser le fer, Jack O'Bannon le faisait souvent. Assez du moins pour étancher sa soif de sang ainsi que celle de sa lame. Car tous deux avaient besoin de s'abreuver de ce précieux liquide vermeil. Se nourrir, comme les roses qu'elle cultivait. Lame contre lame dans une approche avisée, les deux adversaires se faisaient face un instant, échangeant un regard lourd de sens. L'air se chargeait de notes plus piquantes et subtiles. Une ivresse née de l'ardeur d'un combat. Guerriers peu consciencieux, cette joute promettait d'être intéressante ! Plus pour ce Capitaine désabusé et frayant avec l'ennui d'un rôle qui le faisait courir sans réel but, sans ... saveur. L'ennui dans la répétition, on n'avait pas beaucoup de missions à lui confier ces derniers temps et il fallait bien qu'il se l'avoue : il tournait en rond. Le Destin avait décidé de se montrer joueur en lui accordant ce moment de répit, ce voyage aux origines l'ayant porté devant l'ancienne maison de son maître puis de ce curieux personnage. Cet Ase. Un ricanement et Jack, de sa voix grave et rieuse, lui répondit :

« Oh elles ne se plaignent pas, elles sont bien trop occupées de toute façon ! Mais toi, avec ton odeur de chèvre moisie, ça ne doit pas défiler sec les poulettes ! »

Mais déjà ils se séparèrent, l'un en titubant un peu, l'autre en levant à nouveau sa garde, pensant, à juste titre, qu'il n'était pas à l'abri d'une réplique toute aussi fourbe. Nimuë adorait jouer avec le feu et le voir tenir face à son parfum l'enchantait réellement. Une proie digne de son intérêt, enfin. Les quidams qui s'étaient risqués à leur faire face n'avaient pas fait le poids et était tombés comme des mouches. Mais maintenant que sa petite réputation le précédait, on n'osait plus s'approcher de la Rose. Le pirate à la Rose, s'était ainsi qu'on l'avait surnommé et sous ce titre qu'il avait commis ses actes de piraterie. La lame fut esquivée sans le moindre mal, le début d'un sourire germa quand, du coin de l’œil, il le vit entrer dans sa zone de contact. Il avait été rapide dans son exécution, mais bien trop prompt aussi. Seulement voilà, le Capitaine était joueur, et le laissa le toucher. John, toujours perché sur ses cordages manqua de tomber à la renverse en voyant Andhrimnir se saisir du bras de Nimuë. Il avait hoqueté de surprise, pâlissant à vue d’œil. Normalement il n'aurait permis personne à entrer en contact avec lui. Personne.

Que faisait-elle ? Que cherchait-elle à faire ? Abasourdit, il ne lui restait plus qu'à observer la suite. Impuissant.

Jack ne bougea pas, bien au contraire, il laissait son adversaire apprécier cette petite victoire en soi. Qui n'en était pas réellement une, tout le monde l'avait compris et lui le premier, il l'espérait car son essence se manifesta avec plus de force. Se dévoilant dans toute sa superbe. Sa vitalité. Car coulait dans les veines de la Sainte une source aussi dangereuse que miraculeuse.

« Je suppose que tu connais l'histoire d'Icare, pas vrai ? Tu sais alors ce qui lui est arrivé à ce crétin. Il s'est brûlé les ailes en volant trop près du soleil. Tu vois ? C'est un peu pareil ici, j'en ai peur. Quoique... je dois bien admettre que ta technique est intéressante.» Une pause alors qu'il se penchait vers lui pour lui laisser tout le loisir de lire sa malice dans ses yeux pers. « T'as dix secondes. »

La scène de tantôt paraissait se répéter. Nimuë quant à elle laissait son cosmos s'exprimer pour elle, embraser la main du guerrier poser sur sa peau. Un trop plein d'énergie, un trop plein de vie. A l'excès, dans cette démesure tutoyant le folie et l'ombre de la mort. Quelque chose de dangereux était à l'oeuvre. Cependant Jack avait trouvé là quelqu'un à sa taille et qui pourrait comprendre son essence. Son poison. Son lien avec la nature et sa beauté. La Vie d'une fourbe Créature.

« Ah là là... »

Avait-il soupiré en desserrant ses doigts de la garde de son épée. Celle-ci s'écrasa sur le sol dans un tintement sourd, accrochant un rayon de lumière sur sa lame. Un seconde d'inattention, l'impression d'une nouvelle victoire et le poing du Capitaine O'Bannon alla cueillir la mâchoire de l'homme à la chevelure blanche. Qu'il railla en se laissant tomber sur ses fesses.

« Pour une fois que j'ai l'impression de pas me battre contre une vieille paralytique ! J'vais bien te laisser en vie, en plus je t'aime bien, t'es sympa dans ton genre. Mais ... ne t'avises pas de me dire encore une fois que j'ai de l'honneur. Je serai obligé de te casser la gueule, encore. Bien, pose ton cul-là un peu. »

Celui qui avait poussé le plus grand des soupirs c'était John. Le Second qui s'éloigna pour disparaître dans le ventre du navire et aller chercher quelques uns de ses gâteaux dans la cuisine. Le pirate masqué respirait tranquillement, même pas essoufflé tout en considérant les gros nuages qui s'installaient.

« Tu sens vraiment le bouc en décomposition ma parole. J'vais demander à John de te faire couler un bain dans ma cabine, j'vais pas supporter ça très longtemps. »

L'intéressé revint les bras chargés d'une écuelle pleine de petits biscuits dorés qu'il proposa au guerrier d'Odin avant d'obéir à la demande de Nimuë non sans essayer de contester. Il s'éloigna de nouveau, en grognant cette fois.

« Je t'filerais un peu d'essence de rose pour attirer d'la gueuse. Allez prends en un et magne-toi d'aller te laver. J'sens qu'une tempête approche. »





© Never-Utopia



"Et si l'on glisse et tombe aux portes de la mort, se relever bien vite et danser encore et encore !"


Habits:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t239-nimue-gold-sainte-des-
AndhrimniravatarArmure :
Godrobe de Nu (Heidrun)

Statistiques
HP:
160/160  (160/160)
CP:
150/150  (150/150)
CC:
325/325  (325/325)
Message Re: [548] Anciennes reliques [Entraînement Andhrimnir - Nimuë]   Jeu 25 Aoû - 10:55

Alors que l'Immortel extirpait lentement un bras fantomatique de celui du pirate, ce dernier commençait à lui parler assez calmement, lui racontant une légende que l'Ase ne connaissait pas. Les récits historiques ou mythologiques ne l'intéressaient pas bien qu'avec le temps il en avait appris plusieurs. Mais pas celle là, dans laquelle il se retrouvait un peu oui. Pas en général pourtant, mais dans ce cas précis, comme plus tôt avec cette rose empoisonné... L'essence vitale de Jack était corrosive en un sens, aussi il décida de ne pas s'en nourrir, se contentant de l'extirper pour la laisser s'étioler dans les airs lentement. Dix secondes ? Il n'en profiterait pas cette fois là, la raison l'ayant emporté sur son envie de découvrir, ayant déjà testé ses limites.

Sa lame vint heurter le sol dans un bruit annonçant bien souvent l'abandon, celui du métal chutant et percutant. Le soupir du Capitaine fut suivi d'un léger rictus de la part d'Heirdun, qui déjà avait relâché le bras de son opposant et était prêt à revenir devant lui, malheureusement cela ne ce passa pas réellement comme il le pensait. Déjà, l'autre poing ganté était son visage, percutant sa mâchoire et le fit donc basculer sur le côté, tenant alors de se rétablir comme il le pouvait, son équilibre étant encore légèrement sous l'emprise du parfum. Il s'arrangea pour de pas choir alors que son comparse lui s'était déjà assis. L'Ase se prit alors à rire alors qu'il parlait, s'exécutant en se posant à côté de l'homme masqué. Ce voyage avait le mérite de lui sortir de la tête un instant ses pensées qui tournaient en boucle, l'obligeant à se renfermer sur lui même... Oh oui, une simple rose avait suffit à faire revenir le jeune fougueux qui vivait en lui, se retrouvant dans la manière d'agir du Pirate. La langue pendue en moins.

    - M'a fait du bien, j'étais un peu rouillé. Pour l'honneur on repassera ouais, enfoiré d'empoisonné ! C'est marrant, ton flux de vie, ce qui te fait vivre, est mort. J'saurai pas t'l'expliquer t'es le premier que j'rencontre comm'ça. Du coup j't'aime bien aussi, t'es étrange.

Cela ne semblait rien, mais pourtant c'était bel et bien un compliment dans la bouche de l'Ase. Les êtres possédant des particularités au sein de leurs corps, de leurs flux avaient le don d'attirer sa curiosité. Peut être trop parfois, et s'y risquait comme avec cette rose et ce poison. Déjà son corps s'était débarrassé des désagrément, son propre pouvoir qui le maintenait en vie éternellement et le soignait de toutes afflictions. Il s'allongea alors, tirant ses bras et ses muscles encore endoloris par des douleurs invisibles, des souvenirs gravés sur sa peau. Ce petit échange lui avait fait du bien, même s'il fut court. avait eu le mérite de lui faire retoucher à une arme, comme Eldh le lui avait appris... Oh bien sûr, il avait changé depuis, était devenu moins gracile dans un combat. A l'image de Jack, jeune et impétueux, prêt à tout.

    - Ahah ! Possible ouais, j'sors de plusieurs années dans une grotte, doit pas aider. Ouais non, merci mais j'm'ange pas.

Dit-il à John qui s'était approché de lui pour lui tendre de quoi se restaurer. Sans le savoir l'Ase s'évitait là un bien grand malheur, il aurait pu alors remercier son armure et son Don qui le libérait de toutes ces choses futiles et dérangeantes. Il se releva alors, lentement pour suivre ce John qui allait se mettre à son service et qui semblait peu joyeux de cette tâche qui venait de lui être confiée. Un bain, une idée séduisante pour celui qui en dehors de ses sommeils aimait profiter de certains plaisirs de la vie...

    - Tu sais ça aidera peut être, mais en général pas b'soin de les attirer, je prends ce que je veux quand je veux ! Là où on va y'aura de quoi faire non ? Eh mais tu fais comment d'ailleurs avec ton machin de peau, t'as le membre tout pourri ?

Le voici alors de retour dans la cabine du capitaine où l'autre remplissait d'eau le futur réceptacle de l'Ase, ce qui le fit sourire. Il semblait avoir une belle vie, ce Jack, servi, profitant des choses, voyageant au grès du vent... Mis à part sa maladie et son poison. Andhrimnir quitta alors ses habits prestement, son pantalon à dire vrai étant donné qu'il n'avait rien d'autre à part sa cape. Le voici donc nu comme un ver, exposant aux deux pirates son corps musculeux sillonné de brûlures et traces profondes, coups de lames, de fouet, de piques, et coups. Certains avaient au bas mot une centaine d'années, d'autre ne dataient que de dix ans à peine, si proches... Sans gêne, comment aurait-il pu en avoir tant son corps était travaillé et n'ayant à rougir physiquement que de peu de gens, il avança derrière le paravent finement décoré et aux motifs inconnus de l'Ase qui s'arrêta un instant pour le contempler. S'étirant le bras contre son torse avant de se laisser glisser dans l'eau, appréciant la chaleur fumante du bain, il se surprit même à fermer les yeux tout en lâchant un râle d'apaisement, assez long. Cela faisait du bien, oui.

    - Tiens dis moi Jack, on va où au fait ?



Andhrimnir d'Heidrun

Guerrier Sacré de Nu


Godrobe de Nu:
 

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t676-
NimuëavatarArmure :
Scale de la Sirène Maléfique

Statistiques
HP:
260/260  (260/260)
CP:
320/320  (320/320)
CC:
386/386  (386/386)
Message Re: [548] Anciennes reliques [Entraînement Andhrimnir - Nimuë]   Dim 28 Aoû - 15:21
Tempête et tranquillité






Jack O'Bannon était étrange, bien plus que l'Ase pouvait le soupçonné. N'était-il pas curieux de savoir ce qui se trouvait sous l'ombre de ce masque de fer ? Blanc, lisse et froid ? Figé dans cette parfaite immobilité ? Une pièce unique et nécessaire pour le rôle qu'il s'était incombé. Au moins s'était t-il trouvé quelqu'un pour l'apprécier un temps soi peu. À croire que les hommes du Nord trouvaient grâce aux yeux du Capitaine. Ou qu'une certaine affinité s'instaurait presque immédiatement. Pourtant, Nimuë n'aimait pas particulièrement ces régions désolées, perdues dans l'immaculé d'une neige qui ne mourrait jamais. Le froid toujours présent, cette ombre glacée. Non, elle n'aimait pas ça, trop de souvenirs en découlait. Trop de souffrance aussi. Un instant elle se revoyait en train de progresser avec difficulté dans la neige, marchant dans les traces de pas de son maître qui la dédaignait. Peut-être était-ce la chaleur et la franchise que ces guerriers d'Odin dégageaient qui la mettait à l'aise. Elle ne savait pas.

Cet Andhrimnir était intriguant, cela, le pirate ne pouvait le nier. Ignorer les sentiments qu'il faisait rejaillir sur sa personne. Oh, cela faisait bien longtemps qu'il avait perdu tout espoir d'avoir un adversaire digne de lui. Jusqu'à maintenant. La monotonie semblait s'envoler pour l'heure et son sourire sous son carcan, était loin de s'envoler. Jack se permis même un rire franc, dénué de moquerie alors qu'il se redressait pour se rendre dans sa cabine.

« Oh ! T'inquiètes donc pas pour lui ! Disons que j'ai été chanceux. »

Il ne doutait pas qu'un tel homme prenait ce qu'il désirait sans faire de cérémonie. Une chose que Nimuë ne cautionnait pas vraiment. Elle préféra s'abstenir du moindre commentaire là-dessus. Puisque son personnage, lui, inspirait un sentiment similaire. Libre de faire ce qu'il voulait, n'importe où, n'importe comment. Un homme. Non une femme qui se perdait dans son rôle.

« Fais comme chez-toi. »

Déclara le pirate de sa voix de stentor, allant directement ouvrir la fenêtre pour faire entrer un peu d'air. Qu'il puisse contempler l'eau miroiter légèrement sous ce soleil timide, dissimulé par des nuages gris, épars. S'adossant contre le bois, son œil pers fut attiré par les très nombreuses cicatrices qui constellaient le corps musculeux de l'Ase. C'était d'autant plus intriguant pour elle qui possédait pareilles blessures indélébiles mais qu'elle tenait dissimulées. Il y avait une certaine beauté dans ces striures plus ou moins récentes, mais pas sur son corps à elle qui devait être parfait. Poissons. Jack ne s'attarda pas davantage, l'observer trop longtemps ainsi risquerait de soulever quelques questions. Un nouveau rire pour elle, pour lui et l'homme prit place dans sa chaise pour faire face à son bureau. Le long râle de plaisir de son invité l'amusa. Quand elle le pourra, la jeune femme ferait de même, elle avait besoin de se débarrasser de quelques salissures.

« Profite bien, et savonne-toi correctement, crois moi, les femmes préfèrent les hommes qui sentent autre chose que le rat crevé. Puis il y a quelque chose d'intéressant dans les jeux de séduction. T'as jamais essayé hein ? »

Se moqua t-il gentiment en éludant la question. Après une pause où il farfouillait dans ses cartes, il déclara, sans le regarder :

« Hm ? Parce que tu t'en préoccupes ? » le railla t-il un instant. « Massilia. Je sais pas si ça te dis quelque chose. 'fin, c'est assez loin d'ici c'est ce que tu voulais non ? D'ailleurs, je pense qu'on est assez « proche » pour que je te pose cette question mais… pourquoi tu tenais à te barrer de chez toi ? Qu'est-ce que tu fuis ? Ou c'est juste par… envie de prendre le large ? Ce que je comprendrais hein. »

Il s'étira pour faire craquer ses os. Cet « entraînement » lui avait fait le plus grand bien. Il était plutôt satisfait de la tournure des événements. John qui n'avait eu de cesse de grommeler que c'était une mauvaise idée d'embarquer n'importe qui à bord… Nimuë se félicitait de son idée. Car en plus de gagner un peu d'argent, elle vivait quelques aventures intrigantes, vraiment…

« L'eau est bonne ? C'est qu'on a une longue route à faire ! Mais… ne t'habitues pas trop à ça, c'est une entorse à la règle parce que tu refoules trop. Après… tu resteras sagement où tu veux. Pas ici, j'aime ma tranquillité. »

Au moins était-il clair d'emblée, comme à son habitude. L'eau commençait à s'éveiller, la tempête s'approchait.





© Never-Utopia



"Et si l'on glisse et tombe aux portes de la mort, se relever bien vite et danser encore et encore !"


Habits:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t239-nimue-gold-sainte-des-
AndhrimniravatarArmure :
Godrobe de Nu (Heidrun)

Statistiques
HP:
160/160  (160/160)
CP:
150/150  (150/150)
CC:
325/325  (325/325)
Message Re: [548] Anciennes reliques [Entraînement Andhrimnir - Nimuë]   Ven 2 Sep - 22:11

    - Jeu de quoi ? M'fait pas rire, j'suis trop vieux pour ces conneries...

Oh il parlait d'une voix bien différente, le Guerrier Sacré, calme, détendue tout comme pouvait l'être son corps dans ce petit coin d'eau. Oh oui, l'offre de son nouvel ami était appréciable, son départ d'Asgard avait été précipité et il n'avait eu le temps de se laver ayant juste pris son armure et une cape. Nouveaux horizons. Alors lentement il s'enfonçait un peu plus dans son bain, y glissait ses bras qui étaient jusqu'à posés sur le rebord. Seule sa tête et sa longue chevelure qui elle, bizarrement, était toujours blanche et immaculée, parfaite. Épargnée par le temps, par les affres, les salissures... Une preuve de son Don.

    - J'connais pas non, m'enfin tant que y'a du soleil et qu'c'est pas en Grèce... J'me suis barré pour plusieurs raisons, j'ai b'soin de voir du payer pour éviter de m'enliser dans... certains problèmes de mon passé on va dire, rester dans ma grotte m'apporte rien de bon en c'moment. Et puis mon corps a b'soin de soleil, un soleil plus fort que celui d'Asgard pour s'régénérer correctement. Et toi t'y vas pourquoi là bas ?

Il commençait alors à se nettoyer, tranquillement, sans se presser. Après tout il était l'Immortel, le temps n'importait que peu pour lui, il ne se pressait de rien... Contrairement à Jack, apparemment. Le Capitaine semblait vouloir récupérer ces lieux au plus vite et certainement s'adonner lui aussi au plaisir aquatique. Après tout c'était son navire, et comme il le disait si bien Andhrimnir était là un privilégié de par son odeur... Même si l'Ase se doutait bien qu'au fond c'était pour autre chose, qu'il l'appréciait aussi simplement. Pourquoi ne pas l'avoir mis au fond de son bateau sinon, il ne l'aurait pas senti là bas !

    - Ou sinon quoi ? T'vas m'empoisonner et jeter ma carcasse par la fenêtre ? Moi qui pensais rester là c'est raté... Tu m'diras j't'aurais bien invité mais ta bassine est un peu p'tite pour deux. Tu d'vrais la faire changer, ouaip. Quoi ? Roh j'déconne, j'te laisserais te parfumer tout seul va t'en fais pas. T'es déjà bien sympa de me laisser venir là non comme tu dis.

Un petit rire avant qu'il ne se lève lentement, laissant l'eau ruisseler sur son corps avec fluidité. Il jeta un coup d’œil au pirate qui semblait être affairé sur son bureau. Pauvre de lui pensait l'Ase un instant, devoir couvrir son visage et chaque parcelle de son corps de la sorte... Là était l'avantage d'Heidrun, avec elle, en buvant le Nectar il était préservé de tous les maux, soigné continuellement ; Immortel. Il glissa hors de la baignoire en attrapant un linge sur le paravent, tamponnant son corps pour se sécher, tranquillement. Oui, il prenait son temps, peut être par espièglerie à l'égard de son hôte.

    - Dis t'as pas un genre de froc ? Le mien doit sentir la mort...

Lui dit il tout en avançant vers son bureau, libre comme l'air et appréciant la brise qui pénétrait dans la cabine par la fenêtre, rafraîchissant son corps encore humide. Oh il était libre, oui, se fichait pas mal du reste et n'avait à rougir de rien face à personne, fier et solide nordique !



Andhrimnir d'Heidrun

Guerrier Sacré de Nu


Godrobe de Nu:
 

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t676-
NimuëavatarArmure :
Scale de la Sirène Maléfique

Statistiques
HP:
260/260  (260/260)
CP:
320/320  (320/320)
CC:
386/386  (386/386)
Message Re: [548] Anciennes reliques [Entraînement Andhrimnir - Nimuë]   Sam 3 Sep - 22:02
Terre ferme







« Pour les affaires, pour les affaires... »

Fit-il d'une voix traînante, ne levant pas le nez de ses manuscrits qu'il étudiait avec un certain sérieux. Un temps passa avant qu'il ne réponde au reste de ses questionnements ; il semblait bien curieux cet homme-là. L'Immortel n'avait-il pas tout vu, entendu et contemplé déjà ? Et alors qu'il sortait de son bain, la voix du Capitaine s'était élevée :

« J'y penserai oui et tu vas sans doute trouver ton bonheur dans l'armoire là-bas. »


Il désigna cette dernière, vaguement, d'un index. John qui était toujours présent dans la pièce, paraissait ne pas trop apprécier le spectacle que l'Ase leur offrait. Il ronchonnait dans sa barbe tout en ouvrant les battants du meuble, jetant négligemment quelques habits à Andhrimnir. Nimuë captait très bien son irritation et pourquoi il se renfrognait de la sorte. Car lui connaissait son secret et… la vision de cet homme et de ce corps nu n'était pas pour lui plaire. Lui qui nourrissait quelques sentiments pour la belle rousse, il était plus qu'évident qu'il n'appréciait pas les manières du guerrier d'Odin. Même si il en avait aucune idée.

D'ailleurs Nimuë ne manqua pas, pour l'embêter, de regarder d'une manière effrontée, le jeune homme qui évoluait entre ombre et lumière. Un échange bref de regard et John finit par quitter la pièce, non sans grommeler son mécontentement.

« Il se dit que ça va être à lui de faire les travaux de coutures. Depuis quelques temps il fait des tâches de femme ! Hm… m'enfin c'est le seul capable de mettre un peu d'ordre dans tout ce merdier ! Et sa cuisine est plutôt bonne, si l'on passe sa « spécialité ». »

Il faisait clairement allusion aux biscuits infâmes qu'il n'arrêtait pas de lui confectionner. À croire que John faisait exprès. La plupart du temps il devait faire preuve d'une imagination débordante pour s'en débarrasser tout en lui faisant croire qu'ils étaient partis comme des petits pains…

« Tu devrais te mettre quelque chose sur le cul, non pas que ça me dérange plus que ça, mais bon. »

Un léger rire. Jack finit par se redresser et contourner son bureau. Une fois que son hôte fut habillé, il le reconduisit jusqu'à la porte, l'invitant à prendre congé.

« Ouais je n'ai aucun scrupule à te mettre à la porte. J'ai besoin de ma p'tite tranquillité. C'est que… je suis plutôt solitaire comme mec. Tu vas pas me voir beaucoup, j'en suis désolé. »
C'était faux et il accompagna son geste d'une bourrade amicale dans l'épaule. « On se revoit dans quelques jours ! Je t'emmènerai dans ma taverne préférée. »

Et il referma la porte derrière lui.

Nimuë poussa un long soupir.

⚜⚜⚜

Ils avaient accosté, enfin. Et Jack O'Bannon était réapparu comme promis. Habillé comme à son habitude il avait eu la coquetterie de coiffer sa tête d'un large chapeau surmonté d'une plume écarlate. En descendant le ponton de bois le séparant de la terre ferme, quelques yeux curieux s'étaient posés sur lui. On murmurait à son approche des « Il est de retour », « Oh, le pirate à la rose! »

Et ils savaient tous à quoi s'en tenir. Sans se retourner, la voix de stentor de l'homme s'éleva pour l'Ase :

« Bon t'es prêt ? Je vais te payer un coup à boire avant qu'on se quitte. On est pas des bêtes après tout ! Et tu me payeras un godet aussi ! »






© Never-Utopia



"Et si l'on glisse et tombe aux portes de la mort, se relever bien vite et danser encore et encore !"


Habits:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t239-nimue-gold-sainte-des-
AndhrimniravatarArmure :
Godrobe de Nu (Heidrun)

Statistiques
HP:
160/160  (160/160)
CP:
150/150  (150/150)
CC:
325/325  (325/325)
Message Re: [548] Anciennes reliques [Entraînement Andhrimnir - Nimuë]   Mar 13 Sep - 23:25
Le Guerrier Sacré se retourna alors brusquement vers l'armoire désignée par le Capitaine, attrapant au passage les vêtements jeté par.. Lui ? Le Second ? Depuis quand était-il ici ? Andhrimnir semblait s'être relâché, un peu trop détendu et n'avait même pas senti la présence d'un simple humain dans cette Cabine. Il faut dire que l’attitude particulière de Jack n'y était pas étrangère. Le bain, ce parfum, son poison... Et puis ce masque, cet accoutrement. Tout était particulier chez lui.

    - J'allais te d'mander s'il avait pas un soucis ouais, mais j'comprends du coup.

Dit-il tout en commençant à enfiler les quelques fripes fournies par son hôte, et données avec amour et délicatesse par celui qui ne voulait pas d'étrangers sur son navire. Andhrimnir ne le sentait pas, lui, il y avait quelque chose d'étrange avec ce type sans qu'il ne parvienne à mettre le doigt dessus précisément. Une sensation intérieure dérangeante... Et l'Ase se trompait rarement. Le voilà donc vêtu à la manière d'un des homme du navire de Jack, ne pas porter son armure le dérangeait un peu mais il allait y remédier sous peu et plus vite encore qu'il ne pouvait l'imaginer ! Car à peine fringué que déjà le pirate invitait l'Ase à partir, ce qu'Andhrimnir fit sans broncher. Solitude, il ne pouvait que le comprendre, lui même allait se placer dans un coin et attendre, laisse le temps défiler autour de lui sans se mouvoir, penser, méditer et analyser. la Robe Divine vint alors sur lui juste après la bourrasque d'épaule de son nouvel ami, lui faisant lâcher un rire franc et rare.

Il ferma la porte alors que l'Ase était paré de son armure, fièrement, il zyeuta autour de lui et parti piquer une couverture, ou ce qui y ressemblait pour la passer autour de lui comme pour remplacer sa cape. Une fois enroulé à l'intérieur il s'avança jusqu'au pont ou quelques gouttes tombaient déjà. Le capitaine ne s'était pas trompé. Il avança jusqu'à l'avant du navire, tout au bout pour se poser au coin, assis en tailleur et fermant les yeux. Autour de lui son aura empêchait la pluie de l'atteindre, soulevant au passage l'étonnement de quelques un des homme s'afférant sur le pont. Il resta là jusqu'à la fin du voyage, immobile, se contentant d'observer les flux des pirates et notamment celui de Jack et de de son Second... Oui. Curieux, encore.

Les tintements et autres festivités du port firent rouvrir les yeux de l'Ase, reposé, calme, et étrangement ressourcé. Comme si la lueur du ciel qu'offrait Massilia agissait déjà sur lui. Etait-ce tout ? Non, il y avait Jack aussi, son influence, une sorte de miroir de désinvolture et de liberté. Rencontrer une telle personne lui avait été bénéfique malgré tout, et ce même par le poison. En fait, c'était lui qui avait su attiser la curiosité de Nu au final. Ce qui éloignait Jack des autres êtres humains venait de lui trouver un compagnon de route capable de le supporter. Alors ils descendaient du navire, lui sous une cape et le pirate coiffé d'un grand chapeau, toujours marqué et caché par divers tissus et morceaux de cuirs.

    - Erf, j'bois pas j'te l'ai déjà dis. M'enfin, j'vais t'en payer une quand même, j'te dois bien ça ! Dis moi au fait, ton mec là, celui qui parle dans sa barbe... L'est pas genre... Amoureux de toi ? Non parce qu'il te suis partout et quand il est proche de toi il est tout affolé à l'intérieur. Une vraie gonzesse t'as raison ! Oh attends, j'sais, en fait il t'a déjà vu sans ton masque et t'es juste tellement beau qu'même les mecs tombent sous ton charme non ?

De nouveau à rire franchement, en bon Ase qu'il était, se permettant même de taper le dos de Jack au passage, fier de sa connerie. Se moquer du soucis de l'homme empoisonné l'amusait oui, s'il n'était pas désireux de savoir ce qui se cachait là dessous, il s'amusait par contre à charrier celui qui avait su l'intriguer, bien assez pour le pousser loin dans le défi de lui même. Et pourtant, s'il s'avait qu'en dessous de tout ça...

    - Bon, où qu'elle est ta fameuse taverne ? Y'a de quoi s'amuser j'espère, j'connais pas les femmes du sud.



Andhrimnir d'Heidrun

Guerrier Sacré de Nu


Godrobe de Nu:
 

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t676-
NimuëavatarArmure :
Scale de la Sirène Maléfique

Statistiques
HP:
260/260  (260/260)
CP:
320/320  (320/320)
CC:
386/386  (386/386)
Message Re: [548] Anciennes reliques [Entraînement Andhrimnir - Nimuë]   Mer 14 Sep - 15:08
Au revoir







La remarque sur son Second fit rire le Capitaine qui ne cacha pas son hilarité. Après quelques pas, il lui répondit, se tournant dans sa direction tout en continuant d'arpenter les abords du port.

« Il l'est oui. Ils le sont tous et toutes. » Une pause, alors qu'il lui jetait un regard malicieux. « Ils tombent comme des mouches, je suis irrésistible ! »

Jack se donnait des faux airs vantard et le coup qu'il récolta dans le dos l'anima d'un nouveau rire. Il esquissa un « non » de la tête pour toute réponse, désignant de son index un grand bâtiment qui ne payait pas de mine et dénotait avec le reste du décor. Une enseigne qui tenait plus que par un fil et se balançait dangereusement dans le vide indiquait le nom de l'établissement où Jack avait l'habitude de se rendre après ses aventures : « An Rós Dearg ». Ou la « Rose Rouge » en irlandais. Un peu de chez lui dans cette contrée qui n'avait rien à voir avec son Irlande natale. Au premier coup d’œil, on était en droit de se demander pourquoi le Capitaine pirate avait choisi un tel taudis comme lieu de divertissement ! Vue de l'extérieur, la baraque ne paraissait pas très engageante. Ce en fut que lorsque une magnifique jeune femme aux cheveux blonds, presque blancs surgit qu'un début de réponse pouvait se profiler.

La réalité était toute autre bien sûre, mais la dame en question était une parfaite couverture pour Nimuë qui, d'un geste ferme, entraîna l'Ase dans son sillage, l'enjoignant à se présenter à la ravissante créature qui déjà, les avait remarqué.

« Bonjour Rose, toujours aussi charmante dis moi. » La fille eut un petit sourire en coin. « Arrête un peu ton char, Jack, tu n'auras rien de moi avec des flatteries, tu le sais bien ! »

Le pirate se gratta derrière la tête, visiblement amusé par leur petit manège qui semblait habituel et rythmé avec soin. Il riait toujours un peu plus avec légèreté.

« Je sais, je sais… mais je voulais un peu de ta tourte maison ! Je la sens jusqu'ici, tu ne vas pas m'embobiner cette fois. »

Puis se rappelant subitement qu'il était en compagnie du guerrier d'Odin, Jack s'effaça quelque peu pour présenter son ami :

« J'te présente Andhrimnir. Il a fait un bout de voyage avec moi. »

« Rare que tu m'emmènes d'autres personnes que tes traînes la grolles habituels. Il a l'air de se tenir un peu ton copain. Il a faim peut-être ? »


Jack s'efforça de garder son sérieux, sans réel grand succès :

« Il a un peu de tenu oui, mais il est loin d'être marrant. Il boit pas, il mange pas… au moins il baise, c'est déjà ça. »

Ce fut au tour de la jeune femme de se gausser un peu, faisant naître de jolies fossettes aux coins de ses joues.

« Je peux lui arranger ça, s'il veut. Toi je suppose que tu veux le truc habituel ? »


« S'il te plaît. Mais avant, il me doit une tournée. »

Rose les invita à entrer. Une bonne odeur de pain chaud les enveloppa aussitôt qu'ils furent entrés. L'ambiance était loin d'être celle du dehors. Ici, on se sentait aussitôt chez soi, dans un cocon de chaleur et de douceur. Elle les installa sur des coussins posés à même le sol et d'un rouge éclatant, soyeux sous les doigts. Jack s'étala de tout son long, lascivement, habitué à cette pratique.

« J'suis désolé mais je vais pas pouvoir rester trop longtemps. Tu n'auras qu'à profiter des petits soins de Rose. Tu verras, elle est douée. »

Sous le couvert de son masque, un petit clin d’œil. Et le temps passa, assez joyeusement. Pour finir, Jack se redressa, sans chanceler. Étrange, une véritable prouesse alors qu'il avait avalé des litres de bières. Une main se tendit vers l'Asgardien.

« Ce fut un plaisir. J'espère qu'un jour nos routes se recroiseront ! »


Ce n'était qu'un au revoir.

FIN





© Never-Utopia



"Et si l'on glisse et tombe aux portes de la mort, se relever bien vite et danser encore et encore !"


Habits:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t239-nimue-gold-sainte-des-
Contenu sponsorisé
Message Re: [548] Anciennes reliques [Entraînement Andhrimnir - Nimuë]   
Revenir en haut Aller en bas
 
[548] Anciennes reliques [Entraînement Andhrimnir - Nimuë]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Entraînement d'orientation
» [Entraînement] Lame
» Entraînement sous haute température [ Sento - Tenzen ]
» La roche n'est pas si solide! Chapitre d'entraînement numéro 4
» Entraînement d'escrime

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Praeteritum :: Chroniques-
Sauter vers: