Votez
I
II
III


Forum fermé. Bon jeu à tous sous d'autres cieux !
 

Partagez | 
 

 31 juillet 550 ~ Une invitation pour le Vésuve [Xanathos]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AnamayaavatarArmure :
Chevelure de Bérénice

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
150/150  (150/150)
CC:
325/325  (325/325)
Message 31 juillet 550 ~ Une invitation pour le Vésuve [Xanathos]   Dim 14 Aoû - 12:29
[Bon, vu la taille que le post a pris, j'ai préféré le faire en deux fois. S'il y a un problème, n'hésite pas à le dire]

Le soleil pointait entre les masses de nuages flottant si haut dans le ciel. Les cieux étaient cléments en ce qui s'annonçait être une merveilleuse journée. C'était la première fois qu'elle arpentait les rues de Rodorio, le village blanc s'étirant à l'ombre du Sanctuaire. Agréable, empli d'une population bien plus chaleureuse que celle de Constantinople, il lui rappelait ce que pouvait être la vie sans l'ombre d'une guerre imminente pesant sur ses épaules telle une chape de plomb. C'était si rafraîchissant si libérateur qu'elle pouvait se laisser aller à quelques instants de flâneries comme tout autre dame venu faire ses courses de bon matin. Un semblant de vie normale mais elle savait qu'il n'en serait jamais rien. S'offrir cette illusion était déjà si un si merveilleux répit qu'elle était capable de le savourer à sa juste valeur.

Légère, elle filait sans la moindre gêne entre d'innombrables charrettes et autres vendeurs ambulants venus proposés leurs marchandises sur une place qui n'attendait plus qu'eux. Un jour comme tant d'autres pour eux, un instant éphémère pour elle. Le temps d'un rêve qu'elle ne pourrait jamais réellement vivre. L'accepter avait été moins dur qu'elle le pensait...

C'était ainsi, depuis sa confrontation dans le désert qu'elle avait compris l'importance de sa mission et de son destin. Le temps viendrait où son propre bonheur se dresserait devant elle. Le tout serait de ne point être aveugle.

Un instant, elle s'arrêta au coin d'un carrefour, tendant l'oreille en différentes directions avant de trouver la bonne. Vu l'animation et l'ambiance, la taverne devait se trouver dans cette direction. Dire que le jour pointait et que les clients devaient quasi avoir passé la nuit complète en ce lieu.

Rajustant son châle sur ses épaules laissées nues, la jeune femme reprit sa marche toujours aussi aérienne. Quelques instants plus tard, elle frappa à la porte avant de la pousse sans plus de manières. C'était un lieu toujours bondé qui semblait ne jamais connaître la quiétude de la nuit. Entre les travailleurs venus prendre un peu de réconfort après une longue journée de travail et les chevaliers qui passaient de temps à autres en plus de tous les voyageurs et autres commerçants, l'endroit grouillait de vie et de bruits en tout genre.

Avançant sous les regards parfois insistant des convives masculins, elle se fraya un passage jusqu'à ce qui tenait lieu de bar, s'arrêtant quasi face au tenancier.

" Bonjour, pourriez-vous offrir une boisson de son choix à l'homme qui se tient accoudé là bas en compagnie d'une jeune femme ? "

Le sourire du colosse quelque peu balafré ne laissait aucun doute sur ses pensées mais elle n'en avait que faire. Elle l'avait trouvé et c'était tout ce qui comptait. Le convaincre ne devrait pas poser de soucis trop grands. Après tout c'était un simple message qu'elle lui adressait et s'il était bien comme on le lui avait annoncé, il ne pourrait se défiler. Non, l'enjeu était trop tentant.

Un instant s'écoula avant qu'elle ne s'approche dans le dos de l'homme, en prenant garde à ce qu'il ne la prenne pas pour une menace.

" Je viens à vous de la part de dame Anamaya, ma maîtresse. Elle vient d'arriver au Sanctuaire sur ordre de Narsès et, curieuse de rencontrer ses semblables, aimerait vous rencontrer et confronter ses dons aux vôtres. Elle aurait souhaité venir en personne mais certains événements ont fait qu'elle n'a pu le faire. Aussi, c'est moi qui vient à vous. Si vous acceptez, elle vous attendra sur les pentes du Vésuve, à quelques dizaines de pas du cratère. "

Puis, dénouant son châle, elle le lui remit.

" Son cosmos vous sera ainsi reconnaissable... A très bientôt peut-être, saint du Phénix.

Un sourire s'afficha sur son visage avant qu'elle ne fasse mine de se retourner. Ses paroles avaient été assez basses pour n'être entendues que du saint et de la fille qui s'accrocher à lui telle une sangsue ayant peur qu'on lui arrache son outre de sang.

~ Pauvre fille, je ne suis pas là pour te l'enlever. ~

Et faisant mine de prendre congé, elle ne fut guère surprise de la voir surgir droit devant elle, se mettant à l'injurier copieusement, lui demandant pour qui elle se prenait et autres insinuations du même tonneau, avant de lui balancer toutes les chopes de bières qu'elle avait pu prendre sous le regard amusé de l'assistance et de déchirer dans la foulée quelques pans de sa robe, la griffant au passage avant de se prendre une gifle retentissante, histoire de lui remettre un peu les idées en place. Puis, la voix s'éleva.

" Hum... J'espère que tu as de quoi rembourser, petite. Ma robe est totalement fichue et sa valeur dépasse de loin ces pauvres hayons que tu portes pour ton petit commerce. "

Son regard s'était durci à en devenir terrifiant, clouant la fille sur place. Elle était très jolie avec de longs cheveux noirs et soyeux, une peau délicatement hâlée, un peu ronde mais pas trop et déjà quelque peu soûle. Ce qui devait aussi expliqué les libertés qu'elle avait pris avec elle dont le charme exotique devait quelque peu l'effrayer. Mais cela n'excusait pas la façon dont elle lui avait parlé sans qu'elle puisse répliquer comme elle l'aurait souhaité. Un esclandre était la dernière chose qu'elle souhaitait. Aussi, prenant un ton calme et froid, la rendant encore plus intimidante, elle reprit.

" Tu n'avais pas à faire cela. Dame Anamaya ne lui avait pas proposé de partir la rejoindre sur le champ. Vous auriez eu tout le loisir de terminer vos affaires avant qu'il ne parte la rejoindre mais puisque tu le prends sur ce ton. Je pense qu'il est normal que je m'adresse à ton employeur pour qu'il me dédommage. Tu me fais trop pitié pour que je te donne la correction que ton comportement à mon égard mérite. Je m'appelle Néféret. Retiens bien ce nom si tu veux un jour venir t'expliquer. Du moins quand tu auras dessoûlé. La boisson ne te réussis vraiment pas, ma pauvre enfant. "

Sur ces mots, elle avança, repoussant la fille jusqu'à un banc où elle s'affala avant de se retourner vers le tenancier.

" Je pense qu'une tournée générale suffira à rembourser les dégâts. Je ne tiens pas à vous demander d'argent, juste à ce que nous nous quittions en de bons termes. Au revoir, monsieur... "

Sur ce, elle quitta l'établissement sans attendre de voir ce que l'homme ferait. Une seule question l'habitait. Le Phénix n'avait pas pu louper la pseudo-altercation entre elle et cette fille. Qu'en avait-il pensé ? Cela l'avait-il amusé ou laissé totalement indifférent.

~ Bah, dame Anamaya me le dira bien quand elle reviendra... ~

Et elle s'enfonça dans les rues, attirant encore plus les regards qu'à son arrivée jusqu'à ce que gentille dame ne lui jette une couverture sur les épaules. Ces villageois étaient surprenants mais elle devait reconnaître qu'au fond, elle les appréciait déjà.


=> Vésuve
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1245-anamaya
XanathosavatarArmure :
Phoenix

Statistiques
HP:
140/140  (140/140)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
153/153  (153/153)
Message Re: 31 juillet 550 ~ Une invitation pour le Vésuve [Xanathos]   Lun 22 Aoû - 17:30
Xanathos à ses heures perdues vagabondaient dans les rues de Rodorio généralement toujours en état d'ébriété. Après il n'avait rien eu à faire depuis des lustres et seul les bagarres avec les marins ou autres alcoolos et bandits en tous genre l'empêchaient de s'ennuyer. Mais ça il le faisait après avoir bu du bon vin de la taverne du village dont il était devenu l'un des clients les plus fidèle. Le saint du Phoenix, fumant de sa pipe aux herbes buvait en regardant dans le vide, l'air las, attendant un minimum d'action. C'est là que la catin de la taverne venait à sa rencontre. Elle alla se mettre sur ses genoux mais Xanathos n'en avait rien à faire, il savait ce qu'il ferait avec elle tôt ou tard après une bonne baston.

"Une autre."


Le tavernier donna donc sans hésiter une nouvelle bouteille au saint et ce sans discuter. Après tout le bronze lui servait de sorteur chaque fois que ça dégainerait dans sa battisse. Et malgré l'état d'alcoolémie avancé, il n'avait aucun problème à se débarrasser des derniers poivrots qui restaient ici. C'est laors qu'il ressentit quelque chose de peu habituel, quelqu'un frappa à la porte de la Taverne. Pourtant il n'y avait nullement besoin de le faire mais ce n'était pas ça qui attira l'attention du regard las du Phoenix. Une femme enveloppée d'un châle entra attirant les regards de tout hommes dans l'établissement. Le saint regarda de nouveau vers le bar ne la regardant plus, fixant sa bouteille quand vint une autre suite à la demande de la nouvelle arrivante. Sans mots dire, il se contenta de boire son verre. Elle s'approcha pourtant du saint et commença à lui parler, sa voix était douce et raffinée, bien plus que la catin qui était sur ses genoux qui commença à s'agiter en sa présence. Dame Anamatruc ? Il ne la connaissait pas et qui plus est voulait se mesurer à lui. Si ce que le saint pensait était juste elle ne pouvait être qu'une sainte, intéressant pensa l'oiseau de feu buvant une autre gorgée de vin. Elle s'en alla silencieusement mais la fille de joie la suivit et commença à l'injurier, lui lançant toutes sortes de pinte, la griffant, déchirant sa jolie robe. Xanathos eut un rictus amusé en voyant la scène surtout que la mystérieuse jeune femme ne se laissa pas faire et la gifla copieusement. Elle continua son récit et demanda à l’aubergiste une tournée générale en compensation de sa robe déchirée. Le tavernier était assez récalcitrant et croisa les bras en signe de protestation. Voyant la jeune femme partir, le saint lui mit l'argent nécessaire pour payer cette tournée. Il sentit le châle, l'odeur était délicieuse et le saint se demandait si ses sous vêtements sentaient pareil, intéressant pensa t'il ... Il alla près de la catin encore médusée de ce qui lui était arrivée et lui jeta trois pièces en signe de payement.

"J'ai mieux à faire ..."


Xanathos reprit sa veste qu'il mit à l'épaule et ouvrit la porte. Il alla vers sa petite maison et alla prendre sa Pandora box laissée à l'abandon depuis bien trop longtemps. L'envie de voir cette dama Anayamachinchose ou un nom de ce genre l'attirait de trop sans parler de son cosmos laissé et l'odeur laissée sur le châle ...


Arrow Vésuve


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t636-xanathos-chevalier-de-
 
31 juillet 550 ~ Une invitation pour le Vésuve [Xanathos]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [EVENT] - Gala de Charité pour les Orphelins et les Grands Enfants...
» Une invitation... surprenante [PV. Moran & Alexandre] TERMINE
» Soirée Couscous
» Invitation pour un mariage
» Invitation au souper de julien cassart

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Imperium Byzantinum :: Rodorio-
Sauter vers: