Votez
I
II
III


Forum fermé. Bon jeu à tous sous d'autres cieux !
 

Partagez | 
 

 [Août 550 - Entraînement] La chasse est ouverte (Asher)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AlvisavatarArmure :
Godrobe de Gamma

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
280/280  (280/280)
CC:
225/225  (225/225)
Message [Août 550 - Entraînement] La chasse est ouverte (Asher)   Sam 20 Aoû - 11:58
L'ennui régnait dans le royaume d'Asgard. Non pas que la guerre aurait été préférable, mais il manquait ici les rires des enfants, les anecdotes des hommes ayant durement travaillé à construire, chasser, abattre des arbres, courir après des femmes, et les histoires de ces mêmes femmes sur l'un ou sur l'autre, les récits mythologiques racontés par endormir leur progéniture, l'école, la pêche...

Bien sûr, Alvis s'échappait régulièrement vers des villages proches pour aller se percher sur un toit le soir venu et entendre les ragots par une porte ou une fenêtre ouverte. Il essayait de se rendre également la bibliothèque pour ses recherches. Pour le moment il n'y avait rien trouvé sur le fameux Pardon du Sang évoqué par Toryald, mais il commençait à connaitre un peu mieux les marinas. La mer qui bordait les territoires scandinaves rendait la région vulnérable face à leurs attaques venues de sous les eaux et les journaux de bord, encore assez rares à cette époque, qui relataient les derniers événements, mentionnaient une altercation récente avec des envoyés de Poséidon. Ce devait être pour cette raison que la haine des guerriers divins se sentait quand ils en parlaient. Toryald avait-il écouté cette haine et tué Lytès ? Inventé un mensonge pour contenter le dénommé Endymion arrivé aux nouvelles ?

La migraine vint bientôt couper le Serpent dans ses réflexions. Il aimait lire, apprendre, mais son manque de familiarité avec l'activité et l'écriture runique parfois difficilement déchiffrable usaient sa concentration plus vite que chez quelqu'un d'autre. Il décida de s'adonner alors à son troisième loisir favori : l'exploration. La connaissance du territoire pourrait aider en cas de guerre, si Eirwen passait effectivement à l'acte, et puis parfois les domaines assignés à chacun des élus d'Odin reflétaient leur personnalité. Par exemple, le pont de Heimdall dénotait une certaine droiture et de la rigidité chez Toryald. Ou alors le hasard le faisait penser du moins.

Quoi qu'il en fût, l'adolescent partit en escapade et décida d'explorer les bois sombres qui bordaient une partie d'Asgard où très peu de gens s'aventuraient. Même la faune s'y trouvait plus rare, hormis des rongeurs et des charognards. Les arbres ne portaient que peu de fruits, le sol peu de vertus fertiles. Un peu à l'image de Dorana ne put s'empêcher de songer Gamma.

Il erra longuement, cosmos imperceptible, entre les silhouettes difformes et grincheuses des sombres habitants sylvestres. Ça et là, une odeur de décomposition et de moisissure. Un endroit qu'il ne visiterait pas souvent, mais qui de fait pouvait cacher de funèbres secrets. C'est alors que par hasard il pénétra un espace plus dégagé où filtrait une très légère lumière. Il écarquilla les yeux en remarquant des squelettes piégés dans une étrange matière violacée, disposés comme s'il s'agissait d'une... collection mortuaire.

"Un cimetière..."

C'était ce qu'il déduisit de ce qu'il avait lu sur les mœurs chrétiennes et grecques. Il avait survolé le sujet, mais son imagination lui formulait la chose différemment. Maintenant qu'il en voyait un véritablement, cela lui paraissait absurde et écœurant. Qui pouvait bien s'occuper d'un tel lieu, au sein même d'une terre où l'on brûlait les cadavres sur des bûchers, où on ensevelissait des trésors avec un serviteur dans les endroits les plus cachés, où les rois et les reines partaient vers le Valhalla en chevauchant les eaux dans leur drakkars en flammes ? Qui exposait ainsi la mort sans laisser les valkyries s'en approcher ?

Alvis se tourna vers la seule personne qui pourrait répondre à ces questions qu'il n'envisageait même pas de se poser. Depuis un moment il savait qu'on le suivait. Un craquement de branches lointain, un souffle un peu trop appuyé -car il avait parfois couru pour ne pas perdre de vue le sauvageon- s'étaient fait messagers d'un poursuivant. Néanmoins ce dernier était habile dans son domaine. Pour n'importe qui d'autre, non-habitué à vivre en complète symbiose avec la nature pendant des années, ces petits détails seraient passés inaperçus.
Le jeune protégé de Jör éleva la voix et ne laissa plus planer le doute pour son poursuivant :

"Qu'est-ce que c'est que tout ça ?"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t824-alvis-l-ouroboros-gamm
AsheravatarArmure :
Delta

Statistiques
HP:
220/220  (220/220)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
305/305  (305/305)
Message Re: [Août 550 - Entraînement] La chasse est ouverte (Asher)   Mar 23 Aoû - 20:40
    Même s'il préférait de loin la vie de palais à la vie sauvage et de misère qui avait été la sienne avant, il y avait beaucoup trop de monde dans ce palais pour complaire aux besoins de tranquillité et de solitude d'Asher. Il était pour lui de plus en plus difficile de conserver ce masque de cordialité et d'être avenant avec tout le monde. De jouer le rôle qui était le sien pour tisser sa toile d'information dans le château d'Asgard puis à terme, dans tout le royaume divin et plus encore, mais c'était long à mettre en place et les idées concernant cette entreprise ne faisaient que germé dans l'esprit du guerrier de Delta. D'abord, il devait consolider sa réputation et son emprise sur le château. Ainsi, s'il avait délaissé son domaine sacré depuis sa prise de fonctions en tant que guerrier de Delta, Dorana y passait maintenant de plus en plus de temps.

    Connaître les moindres recoins de cette forêt absente de vie servirait la cause d'Asher de même qu'elle lui permettrait de souffler un peu. Loin de tous et de faire le point sur ses propres compétences. Oh, il était relativement puissant. Il avait survécu à Pandore au prix de son âme certes, mais il avait vaincu Hakon lors de leur affrontement. Mais s'il voulait avoir les moyens de sa propre politique, il devait encore renforcer son pouvoir. Il sentait qu'il était encore à des années de son plein potentiel, de cette puissance divine qui coule dans ses veines. Et quel autre moyen avait pour ça le guerrier de Delta que de soumettre dans une version amoindrie, aux conditions draconiennes et mortelles de son entraînement . Il en viendrait presque à regretter d'avoir pris la vie de ce déchet de Bjorn... Presque !

    Il découvrit rapidement qu'en réalité, il suivait Alvis jusqu'au cimeterre d'améthyste. Lieu sordide qu'Asher trouvait étrangement apaisant. Un sourire amusé barra le visage du guerrier de Delta, oui, il avait bien été repéré par sa proie et ce depuis un moment. Miroir de la petite scénette qui avait confronté les deux guerriers divins dans le palais quelques semaines avant. Il n'avait plus de raison de rester dans l'ombre et d'un long bond, il se présenta donc devant Alvis. Sous un jour que le guerrier de Gamma n'aurait sûrement jamais cru voir Asher. Pantalon dans un état pathétique, lacéré par les ronces, tachés de poussières de boue. Pas de chaussure et les pieds sales. Une simple étoffe de lin sur le dos, dans le même état que son pantalon. Une panoplie bien inadaptée pour vivre dans un tel lieu. La seule chose qui n'avait pas changé, c'était la présence de l'épée d'Asher à sa ceinture.

    « - Oui, c'était à l'ancien porteur de mon armure. Je crois savoir qu'une partie des gens ici sont une partie des soldats qui étaient sous ses ordres l'autre... les ennemis qu'il a enfermés dans le cristal. Une politique bien étrange n'est-il pas ? »

    A vrai dire, Asher ne savait pas vraiment pourquoi son maître garde ces gens-là dans la pierre. Les deux hommes n'avaient jamais parlé de ça. Ils n'ont jamais beaucoup parlé d'ailleurs. Et surtout pas de la transmission du savoir d'un Delta à un autre. Non, ce n'était pas cette armure-là que Bjorn voyait endosser Asher, mais le fils de Loki avait forcé le destin, aux dépens de l'ancien propriétaire de cette cuirasse sacré.

    « - Mais dit moi mon petit Alvis, que viens-tu faire ici. Est-ce que par hasard, c'est moi que tu cherchais ? »


- And I wish I could trust you...
- If you did, you'd be the fool I always took you for.

Merci Reba ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t296-asher-dorana-guerrier-
AlvisavatarArmure :
Godrobe de Gamma

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
280/280  (280/280)
CC:
225/225  (225/225)
Message Re: [Août 550 - Entraînement] La chasse est ouverte (Asher)   Mar 23 Aoû - 21:54
Sans grande surprise, le guerrier de Delta sortit du couvert des arbres sans plus se cacher, montrant une allure qui fit serrer les dents à Alvis pour ne pas éclater de rire. L'ironie était particulièrement taquine de présenter ainsi le jeune sauvageon habillé comme une personne que l'on qualifierait de "civilisée" face au trop maniéré et perfide Asher tout de guenilles vêtu. Le Serpent se retint pendant qu'il parlait, notant le sordide châtiment qu'un homme avait un jour administré à ses fidèles comme à ses opposants, puis explosa d'un fou rire qui résonna parfaitement dans le vide dépeuplé de Lofn.

"HA HA HA ! Regarde-toi ! HA HA HA HA HA ! On dirait moi, en moins beau ! Hihihihihihihahahahaha !!!"

Hilare, comme souvent lorsqu'un décalage pareil se produisait dans sa vie quotidienne, Alvis dut prendre sur lui pour se calmer, les larmes lui montant aux yeux sans vouloir s'arrêter. Quand enfin son émotion retomba, il releva un regard plutôt assassin sur son compatriote et pointa du doigt l'un des cercueils les plus proches sans lâcher Delta des yeux.

"Les valkyries et Odin n'auront jamais pu amener ces gens au Valhalla ou à Helheim ! Puisque tu connaissais l'existence de ces choses, tu aurais dû les détruire ! Pourquoi tu ne l'as pas fait !?"

Un trait de cosmos fusa de la main du Serpent droit sur l'améthyste, démontrant une maîtrise bien supérieure que lors de la première réunion des guerriers divins au palais. Alvis avait appris, sans perdre de temps. Malgré tout, son énergie ricocha sur le cercueil pour aller se perdre dans la forêt, éraflant tout juste la surface lisse de la pierre précieuse. En une fraction de seconde l'adolescent avait fléchi les jambes, campé ses appuis et dégainé sa dague, en une posture clairement défensive et prête à la riposte. On eut dit son totem sur le point de se détendre pour infliger sa mortelle morsure. Il attendit un instant assez long, avant de se redresser prudemment pour s'approcher et constater que seule un minuscule petit trait striait le cercueil.

"Oh je vois... Et je suppose que même en tant que disciple tu ne sais pas défaire ces choses ? Tss, c'est vraiment dégoûtant..."

Le regard ophidien de Gamma retrouva celui de son vis-à-vis, ses gestes affublés d'une certaine tension -le fait qu'Asher pût probablement observer comment s'y prenait son maître, qu'il vécût ici autrefois et aujourd'hui encore sans paraître affecté outre mesure. Ou peut-être que justement son manque d'émotivité face à ce désolant spectacle trahissait la routine horrible l'ayant façonné, peut-être. Le meurtre chaque jour. L'indignité chaque heure. Une existence empoisonnée donnant vie à un être sournois et manipulateur.

"Cet endroit te ressemble, Dorana, lança-t-il d'une voix étonnamment neutre. L'extérieur est lisse et froid. Le peu qu'on en voit de dedans est pourri. Dis-moi pourquoi."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t824-alvis-l-ouroboros-gamm
AsheravatarArmure :
Delta

Statistiques
HP:
220/220  (220/220)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
305/305  (305/305)
Message Re: [Août 550 - Entraînement] La chasse est ouverte (Asher)   Mer 24 Aoû - 1:40
    Asher poussa un profond soupir devant le rire d'Alvis. A vrai dire, il aurait dû prévoir ce genre de réaction mais s'il avait pris le temps de remettre des vêtements un peu plus décents, il aurait sûrement perdu la trace du jeune homme. Il avait fait un choix et ce n'est pas le rire d'un adolescent qui allait perturber le calme du guerrier de Delta, surtout pas là, surtout pas ici. La suite par contre, fit beaucoup moins rire Alvis et intérieurement elle amusa Asher. Encore une fois, il était témoin de la plus grande faiblesse de Gamma. Son humanité, sa naïveté qui le retenait, qui le traînait vers le bas. Dommage pour lui, mais peut-être que Dorana pourrait faire quelque chose pour lui. Enfin, il était curieux de voir la réaction d'Alvis à propos de ce cimetière de cristal. Asher Avença d'un pas leste vers les tombes cristallines.

    « - Ils sont bien ici, ils sont en paix non ? Tu veux donc troubler le repos des morts ? »

    Le trait de cosmos d'Alvis fusa bien loin d'Asher et un léger sourire amusé passa sur les lèvres de Delta. Oui, le pouvoir de Gamma semblait déjà ressembler plus à quelque chose que ce qu'il avait déjà montré. Il faisait d'énormes progrès, si seulement il n'était pas aussi naïf. Naïf à en devenir stupide. Cette nécropole n'était qu'un des secrets mortuaires d'Asgard, il en y avait bien d'autres. Ici et ailleurs, qu'Alvis devrait découvrir et le plus bel atout de l'homme : la Guerre. Mais il en faudrait bien plus pour détruire les pierres, Asher le savait, à vrai dire, il avait déjà essayé une fois, sans vraiment y parvenir. La posture du serpent était bonne, et cela attisa la curiosité de Delta, qui était l'une des plus fines lames d'Asgard. En parlant réellement de technique martiale et non pas brasser l'air avec une énorme plaque de fer comme certains de ses confrères. Delta esquissa un petit rire amusé à la réponse d'Alvis et il s’avança vers le cristal qu'il avait touché.

    Delta passa doucement sa main le long de la fissure provoqué par le petit garçon et quelque chose le frappa. Quelque chose qu'il aurait dû voir plus tôt ! Le cristal avait un point faible et il suffisait de remonter les ramifications du cosmos à l'intérieur pour simplement le trouver. La main d'Asher doucement glissa donc sur le cristal, sans qu'il ne réponde à Alvis, il cherchait quelques choses. Quelques longues secondes de silence et il finit donc par se tourner vers son vis-à-vis. La lame de Dorana glissa alors au clair et il frappa dans le cristal avec le pommeau de la lame. A vrai dire, c'était la seule chose pourrait briser simplement ces pierres rosées. C'était avec ça qu'il avait tué son maître et c'est l'objet auquel il accordait le plus d'importance, non pas la lame en elle-même, mais bien la garde. Il se tourna donc vers Alvis, attendant encore quelques secondes que le silence renaisse.

    « - C'est ça que tu veux pour eux . La poussière l'oublie . Ils ont raté leur vie et leur mort rien de plus. À quoi bon les libérés ? »

    A vrai dire, Asher n'aurait sûrement pas pu y arriver sans l'assaut précédent d'Alvis, c'était sûrement ça qui avait réveillé les courants et les flux de cosmos qu'Asher n'avait fait que remonter et briser en réalité à l'aide du cosmos de son maître imprégné dans l'objet. Mais un bon magicien garde pour lui le secret de ses tours.

    « - Chaque gardien reflète son domaine. Hakon est stupide comme le volcan en éruption. Toryald droit et étriqué comme son pont. Et moi je suis simplement froid, et mort comme tu dis. Mais je trouve la beauté à cet endroit. À cette nécropole comme à cette forêt. La forêt survie avec la mort en son cœur. Une belle leçon de vie je trouve. Survire. Mais de tous, c'est toi et moi qui nous ressemblons le plus Alvis. Quoi que tu en penses ! Ton domaine n'est que mort par le froid, pourriture et vent glacé après tout... »

    Il parlait trop, Asher le savait, mais ce lieu avait cet effet sur lui, de le rendre presque euphorique. Et surtout, si Alvis pouvait faire attention au corps, qui semblait ressembler encore à un humain dans sa prison, n'était maintenant qu'un tas de peau noire et putréfié, qui ne tarderait pas à envelopper de son odeur de mort le petit monde des morts, rajouter du tragique dans cette beauté. Oui, le tableau au fond, plaisait au guerrier de Delta et peut-être qu'il trouverait un moyen d'apprendre cette arcane qu'il avait perdu en tuant Bjorn trop tôt...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t296-asher-dorana-guerrier-
AlvisavatarArmure :
Godrobe de Gamma

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
280/280  (280/280)
CC:
225/225  (225/225)
Message Re: [Août 550 - Entraînement] La chasse est ouverte (Asher)   Jeu 25 Aoû - 16:50

"Je ne vois aucun repos dans cette mort-là. Aucun d'eux ne chante, aucun ne festoie à la table des dieux. Je n'aime peut-être pas Thor ni Odin à cause de ce qu'ils ont fait, mais je sais qu'ils recueillent les héros qui le méritent après leur mort dans l'allégresse. Jusqu'à..."

Ragnarök. Ce qu'il y aurait après la dernière grande bataille, nul ne le savait. Si elle avait lieu. Peut-être Fenrir, Jör et tous les enfants divins écartés du panthéon pardonneraient-ils au Borgne avant l'avènement final du conflit, peut-être s'excuseraient-ils tous les uns aux auprès des autres pour leurs offenses et un nouveau départ commencerait alors. Ou peut-être qu'une fois les dieux protecteurs des Hommes tombés au combat avec leurs plus féroces adversaires, le monde ne deviendrait plus qu'un chaos où Loki laisserait s'exprimer ses plus folles fourberies, pour la gloire du chaos et l'ode à la laideur de l'esprit pensant humain. En attendant, tous les hommes, toutes les guerrières périssaient avec l'espoir de franchir les portes dorées du Valhalla, pour entendre leur nom clamé avec fureur par les valkyries et les êtres chers partis avant eux. Nul Homme ne devait être privé de son droit à l'accessibilité de ce lieu, et ces cercueils enfreignaient une loi fondamentale du monde en piégeant l'enveloppe du défunt dans le monde de Midgard.

Un long silence s'installa pendant lequel Alvis vit Asher sans le regarder, ses yeux suivant machinalement ses gestes, jusqu'au coup de pommeau final qui offrit un squelette à la morsure de l'air frais du jour. Le Serpent sursauta et fit un pas de recul, pas par peur, mais pour avoir suffisamment d'élan s'il décidait d'envoyer pour de bon son poing dans la mâchoire de Tête-de-Serpillère.

"Alors tu mens depuis le début ! Tu peux les libérer mais tu préfères les voir croupir dans ces boîtes jusqu'à ce qu'ils pourrissent et ne deviennent plus que... ça !"

Ses yeux fendus allèrent au squelette tombé en poussière et il cracha son mépris de côté. Il avait cru un instant s'être trompé sur le compte de Delta mais en vérité tout ce que disaient les autres se révélait vrai.

"Tu oublies quelque chose Dorana. Je ne suis pas un guerrier divin. La vallée qui ouvre les portes vers le palais n'est pas "mon" domaine. Que tu y trouves des ressemblances avec moi, je m'en fiche. Je ne considère cette terre comme mienne, et donc je n'y toucherai pas. Elle est restée et restera comme le précédent guerrier l'a laissée."

Jör, qui était-ce ? Portait-il ton armure lui aussi ?

"Vous n'avez pas besoin de moi. Vous me le répétez assez souvent. Je ne comprends pas pourquoi vous vous attachez autant à m'appeler élu d'Odin, quand d'un autre côté vous me pensez si faible que je ne serais qu'une gêne pour vous. Et c'est vrai, je ne maîtrise pas le cosmos aussi bien que vous. Alors arrêtez donc ! Je ne protège aucun territoire, je ne suis pas des vôtres !"

Une partie d'Alvis protesta à ses propres mots. Toryald. Toryald avait en partie révisé son jugement. Cependant c'était le seul, et cela ne suffisait pas à dire qu'il devenait membre à part entière de l'Ordre d'Asgard. Hakon, Haldor, Asher, Andhrimnir, la petite blonde, Eirwen... Ils mentaient ou continuaient de le traiter comme une vermine. Quels frères d'armes se comporteraient de la sorte avec celui qui protègerait peut-être un jour leurs arrières ou leurs flancs ?

De nouveau le silence imposa sa lourde marche dans cet espace sans vent ni bruit, la forêt mi-morte et mi-vivante. Les deux hommes se jaugeaient du regard, patiemment. Gamma ne pouvait nier quelques légères ressemblances, des traits de caractère qui les rassemblaient quand tout le reste de leur être s'opposait diamétralement. Sans succès, Alvis cherchait à lire la vraie nature de Delta. Il ne parvenait pas à comprendre encore ce que ses mots signifiaient réellement, ce qu'il voyait dans l'adolescent qu'il associait à lui-même. Une chose demeurait certaine pourtant : il avait vécu l'horreur et en portait toujours le poids au fond de son cœur, comme des pierres attachées, innombrables, à ses pieds pour le faire couler tandis qu'il se débattait au fond d'une rivière.

D'une voix lavée de toute émotion, sa colère étouffée, Alvis demanda alors :

"Qu'as-tu perdu ? Qui est mort au fond de ton cœur, Asher ? Et pour quoi vis-tu encore ?"

L'impression soudain de se trouver entre deux océans, sur une corniche étroite. A dix pas de lui, un enfant debout sur la glace, les mains liées dans le dos et une corde au cou, auquel le moindre faux pas vaudrait la noyade. En avançant trop vite, Alvis coulerait devant lui. Mais pas à pas... Peut-être pourrait-il le sauver.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t824-alvis-l-ouroboros-gamm
AsheravatarArmure :
Delta

Statistiques
HP:
220/220  (220/220)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
305/305  (305/305)
Message Re: [Août 550 - Entraînement] La chasse est ouverte (Asher)   Ven 26 Aoû - 2:28
    Asher ne put s’empêcher de sourire à la remarque d'Alvis, qu'il était naïf. Tellement qu'il faisait presque pitié à Asher. Mais ce qu'il avait le plus envie de faire, c'était de souiller cette pureté avec l'odeur de la mort. De répandre le mal dans l'esprit du jeune garçon. Oh, il avait quelques... prédispositions à ça, quoi qu'il en dise. Sauvage, serpent ! Il avait les crocs rapides et prêts à mordre. Avec les bons, le bon entraînement, il ferait un bon assassin. Peut-être même meilleur qu'Asher. Mais il faudrait alors le manier, correctement. Bien le construire. Mieux qu'on ne l'avait pas construit lui. Oui, s'il voulait faire quelque chose de Gamma, il devait le briser, progressivement, doucement. Avec cruauté. C'était ça que devait faire Asher. Et, chance pour Delta, il était un véritable maestro dans ce domaine particulier !

    « - Jusqu'à ce qu'il tue Jor. C'est ce que tu allais dire non . Mais mon bon Alvis, qui te dit que ces hommes auraient été emporté par les valkyries ? Qui te dit qu'ils auront l'honneur de boire aux côtés des dieux ? La morte ça reste la mort mon ami. Froide, cruelle. Définitive surtout. Au moins, là, il leur reste la dignité de ne pas pourrir et de ne pas puer ! Je préfère donc oui, les voir beau que puant !»

    Les considérations de l'enfant étaient stupides aux yeux de Delta. Comme si son avis pouvait avoir de la valeur . Oh, c'était ça, en réalité, le plus gros problème d'Asher. Et ce feu qui le dévorait de l'intérieur, cette ambition insatiable et intarissable. Plus jamais il n'aurait de maître, même si ces maîtres devaient être des dieux. Plus jamais, il ne baisserait la tête devant quiconque ! Et s'il avait été capable d'éprouver quelques choses pour autrui, Asher aurait sûrement eu de la pitié pour Alvis. Un si petit être lancé dans quelque chose de beaucoup trop grand pour lui. Une page blanche dans laquelle il n'avait qu'à écrire quelques mots en lettres de sang et de feu. Asher baissa donc les yeux quelques secondes avant de s'avancer vers Alvis de nouveau. Gardant cependant, une distance confortable.

    « - Ton avis n'a pas d'importance. Serviteur, voilà ce que nous sommes ! »

    La réponse d'Asher claqua comme un fouet dans le silence de la non-vie de la forêt qui était son domaine. Oui, et c'était au fond, ça qui le dégouttait. Pour ça, qu'il ne portait pas son armure. Il avait crû pouvoir s'élever enfin en devenant guerrier divin, mais il n'avait fait que changer de maître, pour prendre cette fois, le plus cruel de tous. Mais tout changerait. Oh oui, les choses seraient différentes quand il offrira Asgard à son père et qu'il en verra un Sanctuaire à sa gloire. La moitié des armures sacrées représentaient déjà ses propres enfants, frères et sœurs monstrueux du guerrier de Delta. Asher écouta donc Alvis et pendant qu'il parlait, son cosmos se mit à agir. Le pouvoir de Delta était à l'image de son porteur, subtil, fourbe, patient et mortel.

    « - Nous ne vivons pas, nous survivons. »

    Nouveau coup de fouet, plus sec et plus cinglant encore que le premier. Et les mots d'Asher se mirent alors à raisonner en boucle dans l'esprit de Gamma, sûrement. Puis, doucement, la neige se mit à tomber, couvrant le monde de blancs, de pureté. Doucement, malgré le froid, mordant, la forêt reprit un peu de vie. De morte, elle se mit simplement à dormir. Et le vent se tue. Mais bientôt, quelque chose ne tarderait pas à attirer l'attention d'Alvis, focalisant tous ses sens là-dessus. Sa vue, rouge sur blanc. Son ouïe, le martèlement des coups et les cris. Son odorat, l'odeur caractéristique du sang. Chaque guerrier divin, chaque être vivant d'Asgard avait un souvenir profond, lié à deux choses, la neige et le sang. Delta ne faisait que simplement remonter à la surface ceux d'Alvis. Oh, l'illusion était simple. Loin de la complexité perverse que pouvait exercer Asher sur les esprits mais suffisants pour affecter Alvis et surtout, voir comment le petit serpent allait réagir à la danse du roi des rats.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t296-asher-dorana-guerrier-
AlvisavatarArmure :
Godrobe de Gamma

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
280/280  (280/280)
CC:
225/225  (225/225)
Message Re: [Août 550 - Entraînement] La chasse est ouverte (Asher)   Ven 26 Aoû - 13:55
A la désillusion que tentait de lui faire subir Asher, l'adolescent répondit par un regard compatissant. Plus il parlait et plus il ressemblait à cet enfant attaché et en colère, qui en voulait au monde entier pour ce qu'il avait subi. Cela leur donnait un point commun non négligeable, mais là où Delta choisissait d'exprimer ouvertement sa haine et son mépris, au risque de s'attirer la Terre entière pour ennemie, Alvis préférait la réclusion. Ne pas se mêler aux Hommes, ne pas devenir comme lui. Rester sauvage et en paix. Loin de l'intimider, le fils de Loki lui faisait pitié, probablement autant que la réciproque.

"Personne ne me l'a dit, mais j'y crois. Si tu ne crois en rien Dorana, tu n'as rien à faire à Midgard, ni à Asgard. Les humains naissent de la terre et retournent à la terre. Leur pourriture la nourrit et leur puanteur ne fait que refléter ce qu'ils sont en eux. C'est ainsi que nous sommes. Je n'aime pas non plus cette idée, mais elle est là."

Survivre... Un concept plus que clair pour l'enfant laissé sauvage des années durant. Mais survivre pour quoi ? La première réponse qu'il avait apportée à cette question était la vengeance. Les mots de la sorcière l'en avaient dissuadé. Alors il avait cherché, appris, entendu, et trouvé Jör. Sa réponse se précisait : survivre pour pour prouver qu'il avait droit à une existence. Que même les dieux pouvaient se tromper en punissant les autres pour un simple crime de naissance.

"Tu es un serviteur parce que tu te considères comme tel. Je suis libre. Tu t'enchaînes à servir Odin parce que tu attends quelque chose en retour. Moi je n'attends rien. Je peux partir quand je le veux. Qu'est-ce que tu attends Dorana ?"


Comme pour accueillir la réponse du jeune homme, la neige tomba tout à coup, flottant à travers la cime des arbres pour venir embellir de son innocence la laideur du cimetière. Alvis leva la tête un instant pour cueillir un flocon dans sa paume. Celle-ci était couverte de sang tout à coup. Comme souvent il en avait fait le cauchemar depuis ce jour maudit. La fragrance sanglante qui lui monta aux narines lui fit baisser les yeux de nouveau et il revit Lala envahir son champ visuel, passer ses bras autour de lui et le protéger tandis qu'on lui lançait des pierres, tandis qu'on la maudissait et qu'on l'insultait.

Ils ne savent pas combien ils te devront un jour. Ils ne connaissent pas ton destin. Retiens de ce que tu viens de voir et souviens-toi de ne jamais faire confiance à ceux dont le cœur est tiraillé par la haine.

Et comme la première fois elle s'effondra à ses pieds, le sang ruisselant de ses plaies ouvertes. De l'autre côté de la rivière, les villageois cessèrent leurs assauts. La victime de leur ire ne riposterait pas, plus. Leur courroux n'avait plus de cible, pour le moment. Ils jetèrent encore des regards haineux, vides de sens, puis se détournèrent les uns après les autres. Alvis ferma les yeux. C'était il y a si longtemps qu'il avait eu peur que le visage de la sorcière disparût de ses souvenirs. Pourtant il s'y trouvait encore. De son sourire un peu laid, antipathique, il la revoyait lui dire que sa récolte d'herbes sauvages ne servait à rien, d'aller jeter les vieux os dont elle n'avait plus usage pour la divination. Au moment de passer la porte, il jetait un bref regard discret en arrière et voyait qu'elle les rangeait précieusement dans ses bocaux. Jamais elle n'avait dit je t'aime. Jamais elle ne l'avait serré dans ses bras à part cette fois-là, près de la rivière. Elle n'en ressentait pas le besoin.

Serrant le poing à s'en blanchir les jointures, l'adolescent trop pris par sa vision sentit venir à lui la présence qui comblait son vide. Une silhouette longue et lisse, dont le regard aux pupilles fendues se superposait à ses propres yeux et dont le corps s'enroulait sans violence autour de ses membres dans un glissement lent. Le cosmos de Jörmungand envahit le cimetière et se dressa face à Asher, imposant.

"Tu n'es plus sssseul... Tu n'es plus faible... Je te ssssoutiens..."

Un lent sourire sur le visage pâle de Gamma qui releva les paupières. Plus de sang sur ses mains, de corps à ses pieds ou d'incompréhension dans son regard. Cet effroyable souvenir pouvait à la fois être le pire et le plus précieux, car ce jour-là il avait su au fond de lui-même que Lala ressentait pour lui, au point de donner sa vie. Ce jour-là changeait sa vie et lui permettait d'avancer en homme libre. Plus d'attaches et plus de chaînes. Il avait grandi. Jör l'accompagnait en pensée et en son cœur.

"Je te le redemande, Dorana : qu'as-tu perdu ? Qui est mort au fond de ton cœur ? Et pour quoi vis-tu encore ? Accable-moi d'autant de tourments que tu le souhaites, mais réponds-moi. Réponds à tes propres pièges. Je veux savoir."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t824-alvis-l-ouroboros-gamm
AsheravatarArmure :
Delta

Statistiques
HP:
220/220  (220/220)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
305/305  (305/305)
Message Re: [Août 550 - Entraînement] La chasse est ouverte (Asher)   Lun 29 Aoû - 1:55
    Croire . Encore une fois, Alvis démontrait aux yeux d'Asher son extrême naïveté. Il n'y avait rien en quoi croire. Si ce n'est la certitude de la mort et la cruauté du monde. Que personne ne sera jamais là pour toi et qu'il te faudra toujours te débrouiller tout seul. La dure réalité de la vie que le guerrier de Delta avait apprise depuis des années et qu'il avait dû surmonter à de nombreuses reprises. Mais après tout, Alvis était encore jeune, il avait quoi, une dizaine d'années de moins qu'Asher et il peut s'en passer des choses en autant de temps. La vie lui apprendrait, doucement mais sûrement, à quel point elle peut être cruelle et dure. Pour le reste, il est vrai qu'il était possible pour le servant de relever la tête, se qu'avait fait Asher. Oh, il avait mis sa vie au service de quelqu'un oui, mais il l'avait choisi et il savait que cette personne le récompenserait pour ce qu'il avait fait pour lui... Oh Asher attendait beaucoup de choses de la vie, mais ça, il préférait le garder pour lui.

    « - Oh tu sais Alvis, tu sembles oublier quelque chose, c'est que ces choses ne valent pas forcément pour moi, je suis le fils d'un dieu après tout ! »

    Mais Asher n'était pas sur d'avoir été entendu par Alvis à en juger par son visage, l'illusion l'avait déjà emporté. Jusqu'où et pour combien de temps ? Durant les longues secondes que durèrent ce petit tour de magie, le guerrier de Delta contempla les effets de son petit monde d'illusion sur Alvis. Oh qu'il aurait aimé voir ce qui le mettait dans cet état-là, mais il aurait dû investir plus de pouvoir là-dedans. Chose qu'il n'avait pas faite. Et ainsi, le guerrier de Gamma pris dans son sort, il aurait pu lui faire apprendre la difficile leçon des illusions. Mais il avait bien fait d'être prudent sur ce point. Un cosmos d'une puissance colossal vient alors balayer l'illusion d'Asher comme si de rien était et il reconnut de qui il s'agissait au sifflement de la voix, même ça, ce cosmos était trop particulier... trop unique pour être celui de quelqu'un d'autre que le serpent de la fin de temps. Il faut dire que cette petite manifestation intrigua le guerrier de Delta au plus au point. Jusqu'où irait le serpent pour protéger Alvis ? Une chose qu'Asher ne tarderait pas à découvrir, voilà l'entraînement qu'il avait besoin.

    Et une nouvelle fois, le petit serpent assaillit Asher de question. Il voulait savoir qui était Asher et ce qui l'avait fait. Un cœur ? Il y a bien trop longtemps que son cœur était mort, noyé dans la chaleur de la cendre et de la poussière. Pourquoi il vivait, pour voir l'avènement d'un monde où il n'aurait plus à soucier de rien d'autre que lui. Son nouveau monde, mais ça, c'était le monde secret des souvenirs et des ombres. Mais un jeu intéressant s'offrait à Asher il aimait parfois jouer.


    « - Nous allons donc voir jusqu'où porte ta détermination Alvis. Je vais donc t'accabler de tourment et si tu leur résistes à tous, je répondrais à une question, avec sincérité. »

    Le cosmos d'Asher, vicié et malsain, s'infiltra alors dans la tête du petit serpent. Il fallait en profiter avant qu'il ne mue. Utilisant les quelques facilités que lui offrait son cosmos déjà présent dans le cerveau du jeune homme, Asher choisit d'utiliser sur le jeune garçon l'une de ses techniques préféré. Car là oui, il passait aux choses sérieuses ! Oh c'était un mal d'une autre forme qu'une simple illusion sympathique qu'il avait cette fois instauré dans l'esprit du jeune homme, mais il allait un à un le priver de ses sens. Coupant les fonctionnalités et les connexions de son cerveau. D'abord, il perdrait le sens du goût,. Ce n'était pas le sens le plus handicapant à perdre et c'était un bon test pour qu'Asher puisse observer les réactions d'Alvis et voir s'il avait ou non, la volonté d'aller jusqu'au bout et de se retrouver enfermer dans son propre corps, privé de ses cinq sens...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t296-asher-dorana-guerrier-
AlvisavatarArmure :
Godrobe de Gamma

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
280/280  (280/280)
CC:
225/225  (225/225)
Message Re: [Août 550 - Entraînement] La chasse est ouverte (Asher)   Mar 30 Aoû - 14:50

Chaîne.

Alvis effectua un pas de recul. Asher cherchait par un moyen ou l'autre à l'asservir, prendre sa curiosité en otage et l'échanger contre sa liberté. C'était de cette manière, par orgueil, que Fenrir se retrouvait piégé à attendre Ragnarök pour se venger d'Odin. S'il se laissait faire, il deviendrait un pantin comme les autres, lié par un pacte dont il n'aurait pas lu les lignes ni signé les pages. D'un autre côté, il ne pouvait aider cet enfant lié sans connaître son passé, sans savoir ce qui l'avait rendu aussi détestable.

***Pourquoi veux-tu l'aider ?***

Le Serpent-Monde observait, tranquille et silencieux. Son aura s'était estompée aussi vite qu'apparue, simple avertissement pour qui se montrait trop entreprenant. Je suis là, tapi dans l'ombre. Delta prenait un malin plaisir à jouer avec lui, ses mots suintaient l'amusement, sa bouche le fiel et le mensonge, ses actes poussant à toujours plus de vice.

***J'ai l'impression qu'il nous ressemble... Abandonné.
-Peut-être. Mais il veut te contrôler. Après tout cccce temps, le veux-tu ? Il existe des perssssonnes qui ne veulent pas être ssssauvées.
***

L'instant d'après, plus attentif aux vibrations du cosmos dans l'air, il sentait celui d'Asher qui accrochait ses griffes en lui, tourmentaient sa tête pour accéder à son être, sa gorge qui se contractait. Il fronça les sourcils et Jörmungand intervint de nouveau, repoussant puis purifiant l'emprise néfaste qui bridaient le libre-arbitre d'Alvis. L'air redevint plus facile à inspirer.

"Je ne tendrai pas non plus la joue pour que tu t'amuses, Dorana. Je ne suis pas ton jouet. Quelle détermination serait la mienne, si je cédais à tes caprices, hein ? Je sais que c'est toi, la vision que je viens d'avoir. Je sais que tu veux que je me laisse faire pour mieux m'avoir. Et quand je n'aurais plus le choix, qu'est-ce que tu vas me demander ? De faire la guerre pour toi ? Je refuse. Si tu ne veux pas me parler honnêtement, tant pis pour toi. Je pourrais t'écouter. Mais tu préfères me rendre esclave de toi. Alors reste seul. Je n'ai pas fait tous ces efforts pour qu'ils soient gâchés par quelqu'un comme toi. Tu ne fais que couper les mains qu'on te tend."

Froid et lisse, mais pourri à l'intérieur. Comme les cercueils d'améthyste. Et quand on les ouvrait, l'odeur nauséabonde de la nature humaine se répandait dans l'air, pourriture et honte mêlées, pour enlaidir l'atmosphère de leur fragrance d'au-delà.

Au moins avec cette histoire, Alvis savait maintenant que le cosmos rendait possible la manipulation de quelqu'un d'autre pour lui faire voir et entendre des choses qui ne devaient pas, ou plus être. Une leçon qu'il retiendrait la prochaine fois qu'un événement étrange se produirait en présence d'Asher. Et à bien y réfléchir, la tentative d'alliance avec les Saints, telle que racontée par Eirwen et Asher, ressemblaient justement à une scène où les personnages se seraient fait piéger. Hakon éloigné du groupe. Eirwen seule avec le Taureau, après que Delta ait préparé les lieux de leur entrevue. Son brusque changement de discours. Il voulait la guerre, il suffisait de l'écouter pour le comprendre. Eirwen souhaitait la paix.

Bien sûr sans preuves Gamma se garderait bien d'exposer ses doutes à qui que ce fût, mais le dessin d'une toile tissée autour des représentants de la paix se formait peu à peu dans son esprit. Quelque chose n'allait pas.

***Pourquoi l'aiderais-tu, elle ?
-Elle était gentille. Je crois.
-Comme Heed de la Licorne.
***

Prenant soin de ne jamais tourner le dos à Asher, le sauvageon se dirigea vers la sortie du cimetière. Assez entendu.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t824-alvis-l-ouroboros-gamm
AsheravatarArmure :
Delta

Statistiques
HP:
220/220  (220/220)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
305/305  (305/305)
Message Re: [Août 550 - Entraînement] La chasse est ouverte (Asher)   Mer 31 Aoû - 18:06
    Asher garda sa déception pour lui de voir encore le serpent de la fin des temps intervenir et le priver de son petit plaisir et de son plus grand jeu. A vrai dire, réduire les gens à l'état d'une simple carcasse vivante l'amusait beaucoup et il avait eu l'occasion d'utiliser ce pouvoir plusieurs fois sur Hakon. Mais le mal était fait, si le serpent avait réussi à empêcher Alvis de perdre le goût, il n'avait pas réussi à complètement chasser le cosmos d'Asher de son petit protéger et le jeu pourrait continuer. Plus long, incomplet, mais il n'était pas encore terminé. Oh non, il était loin d'être terminé. Il écouta alors Alvis répliquer et se débattre. Oh oui, il aurait été déçu qu'il se laisse faire, qu'il ne tente rien, qu'il ne contre-attaque pas. En réalité, plus que l'asservir, car il avait bien d'autre moyen pour ça, plus subtile, plus néfaste pour ça, il voulait énerver Alvis, le pousser à attaquer !

    Il n'y avait pas de main tendue, pas d'aide rien. Les gens ne pensent qu'à eux et toujours à eux. C'était la réalité qu'avait appris Asher. Qu'il n'aurait jamais ce qu'il mériterait et qu'il devrait alors le prendre pour lui-même. Et ça lui avait réussi, des cendres qu'il avait quitté, il était maintenant guerrier divin d'Odin et il était difficile de faire mieux. Ça aurait dû être assez, pour bien des gens ça l'était. Mais par pour Asher. Le monde ne lui suffirait pas. Ce qu'il voulait d'ailleurs, c'était sa place dans un autre monde, sa place à la droite de Loki, devenir le dieu qu'il est censé être. C'était pour ça qu'il faisait tout ça, pour rendre fier son père et qu'il l’emmène avec lui. Il savait parfaitement ce qu'il devrait faire pour ça, abattre la statue d'Odin et la remplacer par une de Loki mais c'était une mission difficile. Longue et dangereuse, mais Asher se sentait à la hauteur de la tâche, il avait déjà fait beaucoup. Delta regarda Alvis partir, sans lui tourner le dos, il avança à son tour.

    « - T'asservir . Oh, tu me donnes trop de pouvoir Alvis. Si je pouvais plier les gens à ma volonté, ne crois-tu pas que l'aurais déjà fait . Penses-tu actuellement, que je sois dans une situation où je suis capable asservir les gens ? »

    Il utilisa les restes de son cosmos et en rajouta une couche pour plonger de nouveau Alvis dans une illusion de plus. Celle-là, le serpent ne pourrait pas la dissiper facilement. Asher avait en effet, compartimenté l'esprit d'Alvis et en avait emporté avec lui une partie et c'était sur ce fragment d'esprit, qui empêcherait le petit garçon de faire autre chose, ou le serpent de simplement dissiper le cosmos d'Asher. Le faire trop brutalement c'était risquer de voir l'esprit d'Alvis emporté dans la technique de Delta exploser aussi. Ce que pourrait voir Gamma, c'est la forêt autour de lui mourir un peu plus et le monde se mettre à changer. Le vent se lever et charrier avec lui l'odeur de la mer. Il pourrait ensuite, sentir la pluie frapper sur son visage et voir qu'en réalité, il n'était plus dans la forêt, mais sur un pan de falaise, battu par une tempête.

    Une ombre géante recouvrant le tout, c'était en réalité le serpent monde prêt à sortir de la mer pour aller ramper sur le monde et le briser quand sa tête rejoindrait sa queue. Alvis pourrait voir qu'il était plus grand, que ses bras étaient plus larges et qu'il était aussi plus fort. Que dans ses bras, il n'avait plus sa petite dague, mais un marteau gravé imposant. Il n'était plus le jeune guerrier de Gamma, mais le tout puisant Thor. Les bâtements d'ailes d'un corbeau attirèrent sûrement l'attention du guerrier de Gamma changé en Dieu. Et le volatile se posa alors ses épaules et repris de la voix d'Asher :

    « - Bienvenue pendant Ragnarök Alvis ! Tu n'es pas sans savoir que selon la légende, Thor et Jor' sont censés mourir tous les deux non . Eh bien, voilà le choix qui s'offre à toi : tuer Jor et mourir mais sauver toutes les habitations que tu vois derrière toi et bien plus encore... Laisser Jor' et voir les gens mourir. »

    Et le corbeau s'envola alors et virevolta un peu autour de Gamma. Asher était curieux de voir ce qu'il allait faire. Car dans tous les cas, il ressentirait dans son corps les dégâts de l'illusion. Ce n'était plus un simple rappel mémoriel comme tout à l'heure, mais véritable une attaque.


- And I wish I could trust you...
- If you did, you'd be the fool I always took you for.

Merci Reba ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t296-asher-dorana-guerrier-
AlvisavatarArmure :
Godrobe de Gamma

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
280/280  (280/280)
CC:
225/225  (225/225)
Message Re: [Août 550 - Entraînement] La chasse est ouverte (Asher)   Jeu 1 Sep - 11:50
Même en retournant le problème dans tous les sens, Alvis ne comprenait pas comment Odin pouvait tolérer une pourriture pareille à son service. Pire encore, comment il avait décidé d'en faire un soi-disant élu censé le représenter ! Si l'on mettait de côté leur goût plus ou moins collectif pour la guerre, les autres guerriers possédaient au moins quelque chose qui se rapprochait en partie de l'honneur, en partie d'une légitimité justifiée et, d'un point de vue local, parfaitement justifiable. Mais Asher ne cachait même pas son goût pour la torture, sa prétention à quelque chose de plus grand, son sadisme gratuit, son absence d'empathie et de compassion.

Le jeune homme raffermit sa posture défensive en voyant Delta avaler la distance qui les séparait, toujours en plein jeu avec ses questions posées pour faire douter sur sa puissance. Le regard ophidien de Gamma s'étrécit de plus belle, ne laissant plus à voir que deux minces fentes noyées dans le vert de ses iris.

"Peut-être pas tous ensemble. Que ce soit avec ton cosmos ou par du chantage, tu tiens forcément dans ta main une ou deux personnes qui empêchent que ta tête ne se sépare de tes épaules ! Quelqu'un comme toi, je le sais, ne ferait pas long feu au milieu d'un groupe qui veut se protéger. Je découvrirai qui, et comment."

Déjà le décor changeait, et l'adolescent sut aussitôt qu'un nouveau mirage prenait place devant ses yeux. Peu familier avec ce type de pratiques, il savait déjà qu'elles mettaient en jeu ses propres convictions pour les confondre avec la réalité, le faire douter. Sur ce terrain-là il avait toutes ses chances, car le loisir de rêver à mieux était un luxe auquel il avait bien trop rarement eu accès. Il attendit donc de voir où Asher voulait l'amener et contempla la mer déchaînée, la silhouette encore immergée du grand Jörmungand. Narcissique et joueur comme il l'était, Asher se présenta sous la forme d'un envoyé d'Odin et lui proposa un choix : tuer et périr pour le plus grand nombre, ou épargner une vie pour en voir tant d'autres s'éteindre.


Les croassements résonnant au-dessus de sa tête, "Thor" se retourna et observa les habitations en question. Un petit village aux portes duquel des centaines d'hommes, de femmes et d'enfants se tenaient en le regardant, un air suppliant au visage. Il tenait dans sa main la clef de leur salut, dans ses bras la force pour terrasser leur ennemi, dans son cœur la justesse d'âme pour déterminer le Bien du Mal. Le silence assourdissant de leurs visages criait à l'aide, que sans lui tout s'achèverait.

Et de l'autre côté, Jör. Sa tête géante sortant lentement des eaux, ses écailles ruisselantes tandis qu'il s'avançait pour parcourir un monde qu'on lui avait interdit des millénaires durant. Une prophétie qui l'avait façonné alors que l'ordre des choses aurait voulu qu'il grandisse et forge lui-même la prophétie de son avenir. A cet être innocent on avait ôté toute chance de vivre paisiblement, condamné pour des crimes futurs.

Ils ne savent pas combien ils te devront un jour.

"Dorana... Tu es peut-être le fils de Loki, mais tu n'es pas un vrai dieu. Personne ne te reconnaît, là où même le dieu de la Fourberie et la déesse des Morts te surpassent. Et je ne serai jamais le puissant Thor. Tu offenses les dieux en croyant que tu connais leurs pensées secrètes."

Malgré son illettrisme et son rejet profond de l'humanité, Alvis avait toujours été conscient d'au moins une chose : même en voulant y échapper, sa nature restait, et resterait à jamais celle d'un Homme. Il aurait beau chercher à imiter le loup, l'ours ou le vautour, il demeurait Homme. Une vérité cuisante et étrangement solide sous ses pieds. Alors se prendre pour un dieu ? Pour Thor qui plus est ? D'un geste minutieux et respectueux tout à la fois, il passa le bout des doigts sur les inscriptions gravées dans le métal de Mjöllnir. Selon la légende, cet objet attirait et renvoyait la foudre au bon gré de son porteur. Son unique et irremplaçable maître.

Le dieu brandit donc l'arme vers le ciel et d'une pensée ordonna à la foudre de venir s'y loger. Aussitôt des nuages noirs et menaçants se formèrent comme en réponse à son appel. Pour sortir de cette illusion, il devait faire un choix. Et la réponse ne souffrait aucune hésitation. De nouveau il regarda derrière lui, les villageois. Devant, le Serpent-Monde.

"Voilà ma réponse Dorana : SORS DE MA TÊTE !"

En un geste sûr et violent, "Thor" abattit l'artefact divin sur le sol, un éclair en sortit et alla foudroyer directement le corbeau à quelques mètres de là.

*

Dans la forêt de Lofn, le corps du petit brun avait bougé de lui-même, se rapprochant de nouveau jusqu'à asséner un puissant coup de poing dans la mâchoire de l'illusionniste. Et il se surprit à se sentir soulagé. Que c'était bon de faire taire les oiseaux de mauvais augure !

"Ce choix ne m'appartiendra jamais, Dorana. Je ne suis pas Thor. Je ne suis qu'un Homme."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t824-alvis-l-ouroboros-gamm
AsheravatarArmure :
Delta

Statistiques
HP:
220/220  (220/220)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
305/305  (305/305)
Message Re: [Août 550 - Entraînement] La chasse est ouverte (Asher)   Sam 3 Sep - 22:08
    Asher explosa de rire aux reproches d'Alvis et à ses menaces. Oh il prêtait bien trop de pouvoir à Delta. Non pas qu'il aurait aimé pouvoir coller aux attentes du petit garçon, mais il ne pouvait pas simplement. Il aurait pu, asservir les esprits, les briser, les ouvrir comme des noix pour en extraire leur moelle, c'était parfaitement dans ses cordes. Mais c'était plus difficile sur des éveillés et le pouvoir d'Asher demandait du temps pour agir, beaucoup de temps et c'était ce qui lui manquait le plus. Du temps. Enfin, il avait bien plus ou moins obtenu une partie de l'âme d'Hakon, métaphoriquement du moins. En échange de porter la guerre sur les terres de Poséidon, objectif que le guerrier de Delta gardait dans un coin de son esprit mais qui doucement semblait s'éloigner. Mais il était patient, plus que les pierres et il attendrait son heure tapis dans l'ombre pour frapper quand on l'aurait oublié. Comme il l'avait fait tant de fois...

    « - Encore une fois Alvis, tu me vois comme le croque-mitaine que je ne suis pas. Nos avis divergent sur la conduite à tenir dans le monde et contre la vie, mais nous avons plus en commun que tu ne le verras jamais. En l'honneur de cette ressemblance et pour te montrer que je tiendrais les engagements que j'ai pris plus tôt, je suis un homme de parole après tout. Je vais donc te faire une fleur. Je en tire les ficelles de personne, par contre, Hakon et moi avons passé un accord pour pouvoir nous venger du légat de Poséidon. Même lui a dû reconnaître que mes méthodes sont parfois... utiles ! »

    Il observa ensuite Alvis se débattre avec l'illusion et une nouvelle fois, il devait dire qu'il était légèrement surpris par l’aisance qui n'avait rien de naturel de ce petit être dans le monde des ombres qu'il avait dressé. Certes, là ne se trouvait pas la pire peur, le plus cauchemar et le pire malheur d'Alvis, mais l'histoire devait l'affecter un peu... au moins. Le corbeau qu'il était devenu écouta donc le guerrier de Gamma le menacer, palabrer une fois de plus. Mais ce n'était que du vent et de l'air brassé, peut-être Asher avait sur estimer l'intelligence d'Alvis pour qu'il ne voit plus que le mythe mais l'allégorie et le message derrière. Oui, peut-être que Delta avait vu trop grand pour Gamma... Il croassa donc et prit soin de répondre :

    « - Ce ne sont pas les pensées secrètes des dieux qui sont ici à l’œuvre, mais celles des hommes et en particulier les nôtres! »

    Il regarda Alvis contempler le marteau. Il allait s'en servir, mais qui allait-il frapper avec l'arme ? A vrai dire, le guerrier de Gamma avait de nombreuses façons de se sortir de l'illusion et même de la briser, la seule véritable option qu'avait préparé Asher c'était si on s'attaquait directement à l’illusionniste. Il regarda Alvis frapper le sol avec la puissance de la foudre et en effet, chasser Asher de sa tête. Il n'avait pas quitté complètement, contrairement à Gamma, le contrôle de son corps et il avait vu le petit garçon avancé et il n'avait pas bougé. Pas plus qu'il n'avait tenté d'éviter le point de son supposé frère d'armes. Encore une fois, il fut peiné de voir qu'Alvis n'avait pas saisi la portée des choix qu'on lui offrait. C'était dommage, vraiment. Il avait tendance à tout prendre au pied de la lettre et ne pas savoir lire entre les lieux. Le goût du sang dans sa bouche finit par faire revenir Asher à la réalité pure et dure par contre pour Alvis, les choses seraient différentes. Il sentirait une étrange sensation de manque, comme si une part de son esprit lui avait été enlevé, comme s'il n'était tout à fait complet. Et que de ce vide, il ressentirait un profond mal être. Car en réalité, cette autre partie de lui, ce petit fragmentent minuscule de son esprit restait prisonnier de l'illusion d'Asher.

    « - Eh bien, je dois avouer que tu es plus tenace que je ne l'avais prévu Alvis. Mais tu vois encore trop petit, le temps t’apprendra à voir vrai. À tu déjà réfléchis à la question que tu voulais me poser alors ? »

    Et un large sourire barra le visage Delta, symbole de son amusement, mais déformé par le sang maculant la blancheur de ses dents.


- And I wish I could trust you...
- If you did, you'd be the fool I always took you for.

Merci Reba ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t296-asher-dorana-guerrier-
AlvisavatarArmure :
Godrobe de Gamma

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
280/280  (280/280)
CC:
225/225  (225/225)
Message Re: [Août 550 - Entraînement] La chasse est ouverte (Asher)   Lun 5 Sep - 10:58
"Un croquoi ?"

La soudaine docilité de Delta pour lui donner tout à coup ces informations mit Alvis sur ses gardes. L'homme était sournois, parfaitement capable de mêler une unique information à une avalanche d'autres fausses afin de tenir son engagement sans vraiment le faire, noyant ainsi son interlocuteur dans une vérité nappée de mensonges, de telle sorte que l'on ne distinguât plus l'un et l'autre.

Pas le temps de réfléchir plus avant sur le sens de tout cela car l'illusion monopolisait l'esprit de Gamma comme l'incessant bourdonnement d'une mouche à ses oreilles. Quelque chose dont on peut se débarrasser uniquement avec beaucoup de concentration et d'habileté. Le petit jeu d'Asher continua donc, offrant un faux choix à celui qui jouait le rôle principal sans jamais l'avoir voulu. Même si cela ne s'avérait pas être la "bonne" réponse, celle du mythe décrite comme le meurtre mutuel de Thor et Jörmungand, Alvis choisit de ne pas se laisser influencer. Il aimait les mythes, les récits concernant les créatures monstrueuses et leur devenir, mais face à quelqu'un comme Delta cela signifiait se laisser emprisonner dans un jeu d'esprit et mental auquel le jeune homme ne connaissait que peu de choses. Dans ses pensées simples et sauvages, on ne trouvait pas de place pour des "et si..." ou des mirages. Ragnarök arriverait plus tard. Thor arriverait plus tard. Il n'avait pas encore délivré Jör. Il ne pouvait donc ni être la réincarnation de l'un, ni tuer l'autre, quel que fût le destin que les dieux réservaient pour lui. La réponse, donc, ne comportait aucun sens. Juste un jeu. Encore et toujours un simple jeu.

Le retour à la réalité se passa d'une manière plutôt brutale, Alvis perdant tout à coup ses repères spatiaux, tandis que son esprit se retrouvait comme délesté d'une partie de lui-même, scindé en deux. Ressentant un certain vertige, il ne savoura son coup de poing qu'une seconde avant de rechercher l'appui solide d'un tronc pour s'y appuyer.

"Qu'est-ce que tu..."

Sa question mourut sur ses lèvres et il dévisagea l'illusionniste avec méfiance. Lui poser une question. Il voulait lui poser une question, alors il ne fallait pas la gâcher par un automatisme. Un pacte avec Hakon ? Des pouvoirs d'influence mentale. Le cimetière. L'enfant avec la corde au cou. Libérer Jör. Les Saints. Les marinas.

Perdu un instant dans tout ce qu'il souhaitait savoir, le Serpent reprit son souffle, se pencha pour ramasser une petite poignée de neige et s'en rafraîchir le visage. Plus éprouvé qu'il ne désirait le laisser paraître, il devait réfléchir, juste un petit moment. Comment formuler la chose de façon à ce que Dorana ne pût détourner le sens de sa question ? Comment s'assurer qu'il ne mentirait pas ? Il s'agissait d'un risque à prendre, après avoir enduré ces tours de passe-passe. Il obtiendrait au moins une version de l'histoire, et découvrirait peut-être à d'autres occasions si on pouvait s'y fier, ou non. Alors, soutenant les pupilles du Menteur, Alvis se lança :

"Après m'avoir attaqué en traître, j'espère que tu tiendras vraiment parole. Ma question est : quelle est, honnêtement et sans mensonge, ton histoire Dorana ?"

Mensonge, ou vérité ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t824-alvis-l-ouroboros-gamm
AsheravatarArmure :
Delta

Statistiques
HP:
220/220  (220/220)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
305/305  (305/305)
Message Re: [Août 550 - Entraînement] La chasse est ouverte (Asher)   Sam 10 Sep - 0:47
    Asher regarda Alvis en face de lui subir le contrecoup de son attaque et de son pouvoir. Oh, il n'avait pas non plus vraiment voulu briser l'esprit du petit être qu'il avait devant lui. Chose qu'il aurait pu faire, ou même en faire son pion docile et obéissant. Tout ça se serait vu et tout ça de toute façon, n'entrait pas dans les plans d'Asher. Il cracha par contre par terre un petit caillot de sang, noir sur rouge, qui s'écrasa dans la neige. Tous les gens du nord ont un souvenir avec la neige et le sang. Tous. Sans exception. Il regarda le visage d'Alvis, et l'air perdu qu'il avait et le guerrier de Delta se perdit dans le silence et le vide. Il était à sa place là. Il regarda le petit serpent briser ce silence par le crissement de la neige qu'il utilisa pour essayer de remettre ses idées en place et il écouta enfin, définitivement ce mur invisible se rompre, quand il posa enfin sa question. Oh, qu'elle était vague, que la solution était facile ! Une question certes, mais pas non plus toutes les réponses. Un petit sourire étira le visage jusqu'alors calme et froid d'Asher. Qu'allait-il répondre en fait, même lui ne le savait pas. Pour une fois, c'est sans filet qu'il allait avancer. De toute façon, qui accorderait du crédit à ce qu'il allait dire ? N'était-il pas le croque mitaine et l'ombre pernicieuse d'Asgard ?

    « - Certes je t'ai promis une question et une réponse. Mais pas toutes les réponses avec une seule question. Disons que mon histoire est tragique, triste même ! »

    Un léger rire se dessina alors sur le visage d'Asher. Voilà des années qu'il n'avait pas parlé de lui, depuis son maître en réalité, c'était la seule personne à savoir vraiment. Vaguement, il avait frôlé le sujet avec Toryald, mais il était à des années-lumière de savoir la vérité. Et est-ce que c'était ça qu'il allait servir à Alvis maintenant ? Peut-être... un peu ! Ses petits rats lui avaient donné quelque chose à manger, quelque chose qu'il avait presque oublié mais quelque chose qui pourrait lui être utile. Très utile. Chasser le petit serpent des ombres et des fantômes qu'il traque rendrait service à tout le monde.

    « - J'ai vu tous les gens qui comptaient pour moi mourir sous mes yeux. J'ai vu mon monde s'écroulait plusieurs fois. J'ai perdu tout ce qu'il y avait à perdre et ceux plusieurs fois... »

    Un souvenir revient alors dans l'esprit du guerrier divin de Delta, celui de sa mère mais il ne s'en souvenait plus. Il avait oublié son visage, il avait oublié le son de sa voix. Tout ce dont il se souvenait, c'était de la douleur, du mépris et de l’oubli. Et du goût amer des cendres dans sa bouche, de leur odeur et de leur chaleur. Il soupira alors profondément, et il se mit à retirer la guenille qu'il avait sur le dos. Torse nue dans le vent glacé, et il en frissonnait pas, habitué qu'il était à la température et aux sévices bien plus violentes que son maître lui avait fait subir. Le côté droit du corps d'Asher arborait de nombreuses traces de lames, cicatrices qui n'avaient pas été fait dans le but de tuer le guerrier divin de Delta, mais de lui faire mal, horriblement mal. Et de le marquer à vie. Une autre, sur le côté gauche, symbole d'une lame qui avait déchiré ses chairs, cette fois, dans le but de le tuer. Puis, il se tourna, montrant le dos à Alvis et dévoilant ainsi la marque d'esclave qu'il avait sur le dos.

    « - Et une fois que tu as tout perdu, tout va seulement de mal en pis ! »

    Et c'était vrai, Asher venait de dire la vérité et de l'enrobait dans une couche douce de miel et de mensonge. Il n'avait pas vraiment raconté son histoire, comment il avait eu tout ça ni d'où il venait. Mais tout ce qu'il venait de dire, collerait avec ce que la nouvelle guerrière de Fenrir pourrait dire. L'araignée avait le temps et elle était patiente, avant de pouvoir simplement prendre sa proie dans ses filets. L'esprit du petit homme lui serait donc doucement rendu, mais altéré, par les visions d'horreurs auquel cette partie de lui avait été soumis. Il avait choisi de laisser Jor' officier et les hurlements des morts et les fracas de la destruction hanteraient peut-être ses nuits...


- And I wish I could trust you...
- If you did, you'd be the fool I always took you for.

Merci Reba ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t296-asher-dorana-guerrier-
AlvisavatarArmure :
Godrobe de Gamma

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
280/280  (280/280)
CC:
225/225  (225/225)
Message Re: [Août 550 - Entraînement] La chasse est ouverte (Asher)   Sam 10 Sep - 14:23
Comme de coutume de la part de Dorana, il obtint une feinte, une demi-vérité -ou un demi-mensonge- avec laquelle il devait se débrouiller, déterminer son degré de sincérité et ses intentions. Cependant, et ce fut ce qui capta le plus le petit brun, Delta ne pouvait mentir sur son corps. Ce geste, de dévoiler ainsi sa peau nue au regard, en racontait déjà bien plus qu'il ne le suggérait. Quelques pas menèrent le Premier rempart plus près d'Asher pour lui permettre de scruter les marques. Pour avoir infligé et reçu des coups similaires, il reconnut les traces de lames variées, mais peu profondes. Seule l'une d'entre elles avait presque atteint sa cible, et pourtant le Menteur se tenait toujours comme témoin de l'échec de cette tentative. Et puis la dernière, dans son dos. Une sorte de... dessin ?

"Qu'est-ce que c'est ?"

Alvis resta interdit un instant. Il se rendit compte à ce moment-là que Delta lui exposait clairement son dos, sans peur. L'adolescent pouvait profiter de cet instant pour dégainer sa dague et le poignarder une fois de plus, tuer un être à la mesquinerie avérée pour débarrasser Midgard pour mieux l'empêcher d'entrer dans son esprit. Oui, il aurait pu. Ses doigts parcoururent la gaine dans laquelle sa dague dormait patiemment, puis retombèrent le long de sa hanche tandis qu'il gravait dans sa mémoire ce symbole étrange.

Il finit par reculer, sa tête lui lançant l'écho lointain de cris qui retentiraient un jour... ou peut-être pas.

"Tu n'as pas tout perdu."

Encore fallait-il qu'il en prît conscience. De retour à son idée de prendre congé de Delta, Alvis se dirigea vers l'entrée du cimetière, sans quitter le perfide des yeux.

Il était une fois un enfant, arraché trop tôt à son innocence.
Lié par le sang à son désir de vengeance.
De rien il est devenu fort, et son désir a grandi.
Avatar de la mort, et familier de Loki.


"Tu as même gagné d'autres choses."

Son esprit commençait à ne plus supporter l'atmosphère viciée du cimetière, la vue des cercueils d'améthyste, et cette lourde pression dans sa tête. Un peu de repos, voilà ce qu'il demandait. Alors, abandonnant pour l'heure toute idée de socialisation avec Asher, l'adolescent se détourna. Une fois hors de vue, il grimpa à un arbre et sauta de branche en branche jusqu'à l'orée de la forêt, puis dans les terres enneigées, décidé à partir loin de cet homme mort et vivant à la fois.

Une image apparut au milieu de ce chaos insoluble, qui l'apaisa quelque peu sur le trajet. Celle d'une vieille femme laide et grognon. Et comme si ses bras le serraient de nouveau, rien qu'une seconde, le jeune homme se calma. Et si, une fois endormi, il la retrouvait dans ses rêves ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t824-alvis-l-ouroboros-gamm
AsheravatarArmure :
Delta

Statistiques
HP:
220/220  (220/220)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
305/305  (305/305)
Message Re: [Août 550 - Entraînement] La chasse est ouverte (Asher)   Sam 10 Sep - 16:18
    Asher resta dans le silence quand il entendit doucement Alvis se rapprocher, ses pas crissant dans la neige. Il n'avait pas peur de tourner le dos au jeune homme. Même s'il en avait envie, il avait trop de principe et de trop naïveté pour frapper comme ça et tuer quelqu'un. Qu'importe la haine qu'il portait à Delta et qu'importe le danger qu'il représentait pour son propre monde. Ultime test de la naïveté d'Alvis. Le guerrier de Delta lui, n'aurait pas hésité une seule seconde et sa lame aurait quitté son fourreau pour terminer sa course mortelle et fluide dans la gorge de l'homme qui lui avait tourné le dos. Le laissa alors pour mort, s'écrouler dans d'immondes gargouillis qui viendrait souiller une fois de plus la douce neige C'était ça au fond, la différence entre Alvis et Asher, malgré les nombreux points communs entre les deux guerriers divins. Leur foi était vacillante, leur but était différent de ceux des fervent serviteurs de la prêtresse. Mais là où l'âme même d'Asher avait été souillé et pourrie, celle d'Alvis avait résisté. Pour son bien ou au contraire, pour mieux, plus tard, le précipiter dans le vide .

    Le guerrier de Delta fit volt face quand il entendit la voix d'Alvis et pour la première fois, il ne savait pas ce que le petit garçon voulait dire. Peut-être parlait-il de sa propre vie ? C'était bien la seule chose qu'il avait réussi à garder depuis si longtemps en payant à chaque fois le prix. Que ça soit celui du fer ou celui du sang. La suite de sa réplique fut encore plus énigmatique pour Delta. Oh oui, il avait gagné bien des choses. Ses mains étaient couvertes de sang, mais il avait réussi à s'élever. Il n'était plus esclave. Ses mains avaient réussi à briser ses fers mais en forgeant une arme. Un sourire sardonique germa alors sur le visage du guerrier divin de Delta quand il regarda le petit homme partir de son territoire. Bien des choses s'étaient joué ici. Asher avait aussi rempli une partie de ses objectifs qui l'avait poussé à venir habillé comme ça dans le domaine censé être le sien. Il avait réussi à voir que ses dons de traqueurs s'étaient émoussés, trop longtemps il avait profité du confort du château visiblement. Les mots d'Asher ne furent que pour lui même, prononcé à vois basse.

    « - Nous verrons bien s'il y a plus à gagner qu'un combat permanent contre la mort... nous verrons. »

    Mais par contre, la pourriture de son cosmos elle, était plus forte que jamais. Malgré les alliés puissants du petit garçon, il avait réussi à dispenser quelques illusions intéressantes en dosant leur force, leur effet et le degré d'implication dans la réalité ainsi créée et altérée. Il n'avait pas voulu blesser son corps et son esprit comme il est parfaitement capable de faire. Hakon en ayant fait plusieurs fois les frais. Il voulait simplement lui montrer, lui faire comprendre. Planter la petite graine qui germerait au moment voulu. Il était persuadé que le petit Gamma avait en lui, graine du mal, capable d'en faire quelqu'un de plus grand. Mais il fallait d'abord faire tomber cette muraille de naïveté. Cette citadelle de bonté stupide et déplacée. Le guerrier de Delta était patient et il prendrait le temps qu'il faudrait pour y arriver... si seulement il en avait du temps ! Imperceptiblement, il pouvait sentir l'étau se resserrer autour de lui et des forces dont il n'avait pas idée de lutter contre lui. Pandore, qu'est-ce que cette traînée infernale avait en tête ?

    Le guerrier de Delta remis alors le haillon qui lui servait de chemise sur son dos et se remit en route vers le château, il laisserait soin aux charognards, aux vers et au vent de s'occuper du cadavre en putréfaction qui souillait maintenant le sol du cimetière de cristal. Peut-être prendrait-il le temps de laver ce qu'avait son maître et de vraiment faire sienne cette partie morte des terres glacées, mais il trouvait la paix parmi les cadavres pris dans le cristal. Il avait juste le regret de ne pas avoir pu faire subir ce sort à son maître et de pouvoir jour après jour, le regarder pris dans le cristal pour toujours à contempler le mal fait par celui qu'il avait formé pour être un atout spécial pour Asgard, pour remplir les missions que personne d'autre ne voudrait remplir. Et oh combien il s'était trompé...


- And I wish I could trust you...
- If you did, you'd be the fool I always took you for.

Merci Reba ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t296-asher-dorana-guerrier-
Contenu sponsorisé
Message Re: [Août 550 - Entraînement] La chasse est ouverte (Asher)   
Revenir en haut Aller en bas
 
[Août 550 - Entraînement] La chasse est ouverte (Asher)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Entraînement d'orientation
» [Entraînement] Lame
» Entraînement sous haute température [ Sento - Tenzen ]
» La roche n'est pas si solide! Chapitre d'entraînement numéro 4
» Entraînement d'escrime

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Germania :: Asgard :: Forêt de Lofn-
Sauter vers: