Votez
I
II
III


Forum fermé. Bon jeu à tous sous d'autres cieux !
 

Partagez | 
 

 [536] Une histoire de vol (PV Silas)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
NereusavatarArmure :
Scale du Kraken

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
215/215  (215/215)
Message [536] Une histoire de vol (PV Silas)   Dim 28 Aoû - 10:45
Un regard à gauche, un autre à droite... Nereus se faufilait au beau milieu de la foule. Cela faisait maintenant plusieurs mois que le gamin passait le plus clair de son temps dans les rues de Constantinople à la recherche de personnes à détrousser. Mais lui, ses cibles étaients des enfants dans la même tranche d'âge que la sienne, plus facile à passer à tabac pour leur dérober leurs biens de valeur. Nere n'était pas un gamin à problèmes habituellement mais les circonstances étaient telles qu'il ne pouvait pas en être autrement. Sa mère commençait à avoir des soucis de santé, sans doute à cause de son pseudo-travail, bien que le jeune garçon n'était pas pour autant idiot quant à l'activité de sa mère. Il ne pouvait pas la laisser se débrouiller toute seule. Elle faisait son possible pour l'élever même si ces derniers temps, elle se faisait plus distante avec lui.

"Ah voilà ! Le pigeon idéal !"

Nere venait de repérer la bonne personne, celle qui serait la proie idéale. A première vue, sa future victime était de bonne famille à la qualité de ses vêtements alors qu'a contrario, lui était vêtu de vieilles pièces d'étoffes rapiécées. Ce gamin allait certainement pleurer dès qu'il le bousculerait un peu, il faudrait qu'il fasse vite pour ne pas se faire attraper par les gardes. Son regard d'azur scrutait les alentours. Soit il brutaliserait un minima sa proie, soit il tentait de lui voler sa bourse à l'arrachée. Le problème c'est qu'elle logeait dans l'une de ses poches puisqu'il ne la voyait guère attachée quelque part.

Les gosses de riche avaient toujours quelques pièces d'or sur eux pour pouvoir s'offrir ce qu'ils voulaient, satisfaire leurs caprices. Nereus n'aimait guère ce genre d'enfants, il se sentait tellement différents d'eux, ou peut-être ressentit-il une certaine jalousie ? Non loin, l'Hagi Sophia, la foule se pressait autour de l'édifice. Si sa cible y prenait part, il pourrait facilement se faufiler à ses côtés pour lui voler ses biens.

Le petit garçon à la tignasse émeraude avait bien conscience que ses actes étaient punissables, mais il n'avait pas le choix, il se devait d'aider sa chère mère, elle qui se sacrifiait pour tenter de le faire vivre raisonnablement. Il ne pouvait la laisser se détruire de la sorte sans au moins essayer de trouver une solution. Il la voyait de plus en plus mal et ne supportait pas qu'on la prenne pour un objet. Malheureusement, les maigres butins récoltés lors de ses larcins étaient bien loin d'être suffisants pour subvenir à leurs besoins à tous les deux. Nereus se sentait impuissant.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1099-nereus-general-du-kra
SilasavatarArmure :
Gémeaux

Statistiques
HP:
260/260  (260/260)
CP:
190/190  (190/190)
CC:
296/296  (296/296)
Message Re: [536] Une histoire de vol (PV Silas)   Lun 29 Aoû - 10:54


Les cages dorés ont beau avoir des barreaux en or, elles n'en reste pas moins des prisons. Cela pourrait résumer aisément l'enfance de Silas, celui qui deviendra plus tard un vaillant Gold saint d'Athéna. Silas avait neuf ans à l'époque, le petit garçon renfermé s'ouvrait au monde depuis peu. La cause de son renfermement avait été trouvé par son nouveau précepteur Gaius qui en avait tu une partie des raisons au père de Silas, le tribun Tiberius Aquillius. L'homme n'était pas fou et il savait que cela ne plairait pas forcément au politicien qui aurait tôt fait de lui trouver quelque chose en plus de sa perte d'emploi. Silas souffrait de solitude, de repère. Le professeur l'avait vu de suite. Il fallait dire que la villa familiale n'était pas forcément le meilleur cocon du monde. Un père absent ou trop occupé par sa fonction, une mère qui depuis sa naissance n'avait jamais eu la capacité de s'occuper de lui, mère qui depuis une année avait quitté le foyer pour le couvent, sans oublier le frère ainé détestant son cadet et la sœur coincé entre les deux qui pour ne pas avoir de problème penchait plus par peur vers l'ainé que Silas. L'enfant avait tout ce qu'il voulait concernant l'argent, le confort, la stabilité, la sécurité mais il lui manquait au final le plus important, une famille, une véritable famille. Dans la sienne il s'était toujours senti un peu comme un étranger, le garçon pensait fortement que tout cela n'aurait pas eu lieu d'être si Methos avait vécu.

Gaius avait réussi à sortir Silas de son enferment, lui qui ne sortait que très rarement avant sa rencontre avec son précepteur avait eu comme consigne d'aller se balader dans les rues de Constantinople le plus souvent possible. Si cela avait été dur au départ, c'était une chose qu'il arrivait à faire maintenant asez aisément désormais. Quand on sait ce comment sera le garçon, une dizaine d'année plus tard, on a vraiment du mal à l'imaginer ainsi et pourtant, il était ainsi avant sa fugue, la rue et sa rencontre avec Darius.

Son escapade du jour le conduisit devant la Grande Eglise, celle de la Sagesse Divine qui était en pleine reconstruction. Les travaux touchait sur leurs fins d'après les croyants qui se regroupaient devant elle malgré tout. Le jeune Silas entendit même qu'il restait seulement une année de travaux avant sa réouverture, chose qui de son jeune âge était vraiment long. Il se perdit à regarder les hommes travaillait, pensant plus à ce qu'il faisait qu'à la symbolique du lieu de religion. Il était chrétien, se disait croyant car on lui avait dit de le dire mais au fond de lui il avait des réticences, surtout quand il voyait ce que la croyance de sa mère avait fait d'elle... Il regardait sans bouger au milieu des autres, les minutes passèrent...





Lorsque j'engage un combat, il ne me vient pas à l'idée que je puisse le perdre.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t174-silas-gold-saint-des-g
NereusavatarArmure :
Scale du Kraken

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
215/215  (215/215)
Message Re: [536] Une histoire de vol (PV Silas)   Mar 30 Aoû - 9:44
L’Hagia Sophia… même un gamin comme Nereus connaissait l’importance de ce monument qui deviendrait historique avec le temps. L’enfant savait aussi que c’était grâce à l’empereur Justinien que cet édifice reprenait de sa splendeur, en effet suite aux émeutes de Nika en 532, l’empereur avait même posé lui-même la première pierre de la reconstruction de ce lieu. A cet époque, Nere était bien loin de penser que les personnes ayant éteint les flammes de la révolte n’étaient autres que des chevaliers, chevaliers qu’il haïra bien plus tard….

Le gamin restait planté là, éloigné de la foule. Nereus réfléchissait à comment il pourrait procéder. Il était malin et loin d’être idiot, il ne l’agresserait pas, tout du moins en pleine rue. A défaut de pouvoir l’entrainer dans un endroit reclus, il choisirait la subtilité. L’art du vol… Le garçon à la tignasse émeraude devenait drôlement doué à ce jeu-là. Son regard de glace étudiait toutes les possibilités, analysant la situation. Pour sa mère, il était prêt à tout.

Enfin décidé, il s’approcha de sa cible. Proche, si proche. En bon comédien qu’il était, il glissa sa main vers la bourse afin de la dérober discrètement, puis fit mine de le bousculer par le plus grand des hasards. Après tout, il avait dû trouver quelque chose pour justifier sa proximité sans attirer de réels soupçons du gosse de riche. Nere bredouilla un semblant d’excuse avant de s’éloigner de quelques mètres.

Tout aurait pu se terminer là si le futur général de Poséidon ne ressentait pas une furieuse envie de narguer le gamin. Ce fut plus fort que lui, ne pouvant encadrer ce type de gosse. Il ne l’avouerait point mais en réalité, Nereus était rongé par la jalousie. Pour « eux » avaient tout ce qu’ils voulaient et pourquoi « lui » n’avait le droit à rien ? Se retournant un sourire narquois dessiné sur son faciès, le gamin brandissait fièrement son butin pour que son ex-propriétaire reconnaisse son bien. S’inclinant grossièrement dans le seul but de se moquer, il tourna les talons et s’enfuit à travers les rues.

Nereus ne savait pas si sa victime le poursuivrait mais il devait mettre un maximum de distance entre eux. Quelle idée d’avoir voulu jouer au fier ! Il aurait dû simplement dérober l’argent sans se pavaner ensuite ! Malgré sa bonne endurance, le jeune garçon commençait à s’essouffler. Risquant un coup d’œil vers l’arrière afin de vérifier s’il était suivi, il ne vit pas la personne en face de lui et vint le percuter de plein fouet, tombant inévitablement sur les fesses. Nere poussa un juron, se frottant la zone endolorie suite au choc.


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1099-nereus-general-du-kra
SilasavatarArmure :
Gémeaux

Statistiques
HP:
260/260  (260/260)
CP:
190/190  (190/190)
CC:
296/296  (296/296)
Message Re: [536] Une histoire de vol (PV Silas)   Mer 31 Aoû - 10:02


Le jeune garçon se perdait dans la contemplation de la reconstruction du lieu saint. Il fallait dire que c'était magnifique même si cela n'était pas encore fini. Il avait beau avoir du mal avec la religion, il aimait voir ce lieu fort de symbolisme, de puissance en la foi divine. C'était un étrange paradoxe que voila mais il était ainsi, le jeune Silas était rempli de paradoxe et de contradiction. Il n'était qu'un enfant et pourtant il embrassé déjà la voie divine du futur porteur de la Gold Cloth des Gémeaux. Il ne le savait et pourtant Athéna avait déjà choisi le destin de cet enfant...

Il sentit qu'il le bouscula, recula même d'un pas sous le lourd coup d'épaule qui lui fit mal quand il cogna. Le fils du Tribun Tiberius Aquillius vit alors un jeune garçon aux cheveux verts d'une ou deux années de plus que lui s'excuser et repartir la tête basse. Puis le gamin éclata de rire tout en agitant une bourse que Silas ne connaissait que trop bien la sienne. Il fouilla à sa ceinture et il ne la trouva pas et alors que le jeune criminel s'enfuyait, il se mit à crier.

_ Au voleur! Il m'a pris ma bourse!

Il venait de se faire voler, lui! Lui qui donnait quelque fois des pièces à ceux qui faisait l’aumône, lui qui avait déjà offert du pain au mendiant en compagnie de son precepteur. Pourquoi lui qui aidait les gens quelque fois venait-il de se faire punir ainsi? Les gentils étaient-ils les faibles? Silas se mit à passer à travers la foule pour courir ensuite à la poursuite du jeune voleur. Fierté? Oui. Mais pas que cela...

Mais quelqu'un avait vu toute la scène, quelqu'un qui grinça des dents dés qu'il vit le gamin à la chevelure émeraude se cognait dans son jeune maître. Kaeso le protecteur de Silas avait tout vu et s'était lancé de suite à la poursuite du voleur. Kaeso était le garde du corps du fils du tribun, esclave, il avait été autorisé dans une certaine limite pour qu'il puisse remplir sa mission en toute liberté, portant sur lui l'autorisation de son maitre, le tribun lui même pour recourir à la violence en cas de danger pour l'enfant. Bien qu'encore esclave, il jouissait de bien plus de liberté qu'à la normal. Il le suivait tout le temps, c'était son rôle et Silas ne le voyait presque jamais, l'homme était malin. C'est ainsi que Kaeso coinça Nereus dans la petite ruelle. Il le fit tomber à la renverse et alors qu'il se plaignait de la chute, le garde du corps le prit par le poignet pour le tirer à lui.

_ Rends-moi la bourse du jeune garçon sale voleur!

Il le gifla avec violence, un certain rictus de colère sur le visage. Il savait que si l'enfant rapporté cela à son père, il se ferait sévèrement puni voir plus et cela était inacceptable. Il allait en coller une deuxième lorsque...

_ Arrêtes Kaeso!

Le protecteur se retourna et vit le jeune Silas complétement essoufflé et en sueur à l'entrée de la ruelle.

_ Mais jeune maître, il...

_ Cela suffit!

Silas commençait à s'affirmer, chose que Gaius avait rendu possible. Il y a encore quelques mois, il n'aurait même pas couru après le voleur ou n'aurait pas levé la voix sur l'esclave pour qu'il stoppe ses actes. Aujourd'hui, il venait de la faire.

_ Tu le lâches maintenant et tu m'attends de l'autre coté de la rue. Ce n'est plus ton histoire.

Il sourit à l'esclave tendrement, lui montrant qu'il ne lui en voulait pas du tout et qu'il le remerciait même. Puis il s'approcha du garçon aux cheveux verts. Il lui tendit la main pour l'aider à se relever.

_ Tu vas bien?





Lorsque j'engage un combat, il ne me vient pas à l'idée que je puisse le perdre.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t174-silas-gold-saint-des-g
NereusavatarArmure :
Scale du Kraken

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
215/215  (215/215)
Message Re: [536] Une histoire de vol (PV Silas)   Jeu 1 Sep - 21:33
"L'homme le plus stupide est celui qui se croit plus intelligent que les autres."

Cela devait être une simple formalité, ce vol ne comportait aucun risque mais voilà il avait fallu que le garçon fasse des siennes. Ben oui, après tout pourquoi faire simple alors que l'on peut faire compliqué ? Plus Nereus réussissait ses larcins et plus le gamin devenait arrogant ! Pour preuve, il y encore quelques mois Nere n'aurait jamais agi en plein milieu d'une foule gigantesque. Le futur général faisait preuve d'une très grande vitesse sans oublier son endurance mais sans doute encore trop confiant, il n'avait pas fait attention à cet homme qui venait presque d'apparaitre devant lui. Heurtant l'homme qui s'avérait être en réalité un esclave au service de sa victime, Nereus tomba lourdement sur les fesses et le temps qu'il réalise ce qu'il venait de se passer il était déjà entre les mains de l'esclave.

"Rendre la bourse ? Tu rêves !"

La réponse de l'homme ne se fit pas attendre et Nereus se prit une gifle monumentale. Le gamin à la chevelure émeraude était habitué à devoir se défendre dans les ruelles de Constantinople mais jamais il n'avait eu à se battre contre un adulte. La douleur était très forte et Nere en porterait sans doute les traces encore longtemps. Déboussolé et encore étourdi par ce coup, il en était quitte pour une seconde, le bras armé, l'esclave allait frapper. Le voleur ferma les yeux attendant le coup suivant.

Une autre voix s'éleva, plus jeune celle-ci qui intima l'ordre d'arreter cette violence gratuite. Ouvrant de nouveau les yeux Nereus reconnut aussitôt sa "victime", un gamin propre sur lui et qui à l'évidence ne manquait pas d'argent. Nere au contraire de ce qu'il pensait au début, avait très mal choisi la personne qu'il allait voler. Une erreur de débutant, le futur Kraken aurait dû faire plus attention, surtout avec cette brute aux alentours !

La main tendue, le garçon s'inquiétait pour lui. Un peu honteux, Nere baissa les yeux, posant sa main sur sa joue endolorie par la gifle et d'une voix faible, il répondit : "Ca va ...". Il ne comprenait pas, pourquoi le défendait-il alors qu'il venait de le voler ? Pourtant, Nereus se releva en ignorant l'aide du riche, autant garder la dignité qu'il lui restait. Puis il finit par poser ses yeux de glace sur lui.

"Pourquoi tu as fait ça ? Pour récupérer ta bourse ? Je te la rendrais pas ..."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1099-nereus-general-du-kra
SilasavatarArmure :
Gémeaux

Statistiques
HP:
260/260  (260/260)
CP:
190/190  (190/190)
CC:
296/296  (296/296)
Message Re: [536] Une histoire de vol (PV Silas)   Dim 4 Sep - 11:15


Silas ne comprenait pas pourquoi le jeune garçon refusait son aide, le gamin était encore trop naïf pour comprendre ce qu'était la fierté, chose qu'il comprendra en grandissant vu celle qu'il possédera lorsqu'il ne sera plus qu'un Gold Saint. Il le regarda faire en faisant une petite moue. Il sourit bêtement quand le garçon à la chevelure émeraude n'en démordit pas en disant qu'il garderait la bourse.

_ Je ne pense pas que tu sois en moyen de la garder, Kaeso est toujours la après tout. Gardes le contenu mais rends moi la bourse s'il te plait, c'est l'un des seuls souvenirs que j'ai de ma mère... Prends l'argent si tu veux mais redonnes la moi s''il te plait.

La bourse était la dernière chose que sa mère ne lui offre, l'une des seules en fait. il y a deux ans, elle avait quelques semaines de semi lucidité, et elle avait même passé un peu de temps avec Silas, le paradis pour l'enfant! Sa mère s'occupant un peu de lui, cela voulait dire tant pour lui. Nereus voyait surement en Silas à l'heure actuelle qu'un gosse de riche privilégié qui ne manquait de rien et pourtant Nereus avait surement lui eut tout ce que le fils du Tribun voulait, de l'amour, l'amour de sa famille. Riche en extérieur mais si pauvre dans son cœur, tel était le pauvre petit Silas.

Le ventre de Silas se mit à gargouiller, le rouge lui vint aux joues alors. Il avait honte, lui le riche qui montrait le signe de sa faim au pauvre qui l'avait surement volé pour acheter à manger justement. Il sortit de son sa toge un morceau de pain. Il l rompit en deux et tendit l'une des deux parties à Nereus.

_ Tiens prends, c'est de bon coeur.

Silas lui croqua dans son bout de pain comme un glouton, s'étouffant presque avec et ricana de sa bêtise. Il laissa Nereus à ses occupations pendant un petit moment puis le regarda avant de prendre la parole.

_ Pourquoi m'avoir volé? Tu as tant besoin d'argent que tu prends autant de risque? Et si demain je te donnais quelques pièces et au lieu de voler des personnes, tu passes ton temps à jouer... Jouer avec moi si tu le veux bien?

Il sourit avec franchise à Nereus, son geste était in-intéressé, l'enfant était encore trop naïf, trop pur et gentil...





Lorsque j'engage un combat, il ne me vient pas à l'idée que je puisse le perdre.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t174-silas-gold-saint-des-g
NereusavatarArmure :
Scale du Kraken

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
215/215  (215/215)
Message Re: [536] Une histoire de vol (PV Silas)   Lun 5 Sep - 17:27
Sans le savoir, le jeune riche avait touché une corde sensible en abordant le sujet de la mère. Nere regardait la bourse avec un peu plus de précision, un peu comme si il tenait un trésor dans ses mains. Lui même n'avait jamais eu la chance d'avoir un cadeau et encore moins un venant de sa mère, c'était certain que l'objet devait avoir beaucoup de valeur pour Silas. Nereus soupira, pourquoi cet idiot lui avait dit ça ? Maintenant il aurait des remords s'il venait à se sauver avec... mais encore faudrait-il passer l'obstacle Kaeso. La joue du futur général se souvenait encore très bien de lui et à choisir il ne retenterait pas l'expérience de si-tôt. Pourtant sa victime affichait un tel sourire, croyant que Nere ne pourrait sans doute pas échaper à son serviteur. Défi que l'enfant aux cheveux verts mourrait d'envie de relever ! Regardant une nouvelle fois la bourse, il la lançant à son propriétaire en soupirant.

"Tiens..."

Nere avait finalement cédé, le gosse de riche avait trouvé la faille, très facilement d'ailleurs. L'enfant allait tourner les talons lorsque Silas l'interpella, lui proposant un morceau de pain. Comment devait-il réagir ? Nere ne comprenait pas vraiment l'attitude de Silas, enfin plutôt il n'avait jamais rencontrer quelqu'un comme lui. Rares étaient les personnes se souciant des autres surtout à Constantinople. Lentement, comme un animal apeuré, Nere s'approcha avant de se saisir le morceau de pain et de reculer de plusieurs pas. Malgré l'envie qui lui tirraillait les entrailles, le pauvre attendit que le riche mange en premier, une simple précaution d'usage, on ne sait jamais ! Et ainsi dès qu'il eut le feu vert, Nereus se jetta comme un affamé sur le pain, le mangeant rapidement tandis qu'il glissa un "Merci" entre deux bouchées.

Nereus croisa les bras et haussa un sourcil pendant qu'il écoutait le riche. Pourquoi avait-il besoin de voler ? C'est évident non ? Manger, s'occuper de sa mère, survivre quoi ! Mais c'est surtout la proposition de Silas qui arracha une expression de surprise à Nereus. Après quelques secondes le temps pour lui de digérer l'information, Nere déclara :

"Oui j'ai besoin d'argent, pourquoi ? Ca me regarde. Pour ce qui est de ta proposition je n'y vois pas d'inconvénient mais attention c'est comme un travail hein ? Je t'accorde du temps et en échange j'ai de l'argent. Rien de plus, rien de moins. Ne t'attends pas à avoir un ami, je suis juste ton employé." Nere avait été vindicatif sur le sujet mais qui sait ce que l'avenir allait réserver aux deux jeunes garçons ? Peut-être finiraient-ils par devenir amis ? Nere se sentit obligé d'ajouter une clause : "Mais attention, plus de gifle et en échange je ne te volerais plus."

Il tendit la main : "Marché conclut ?"

Attendant la réaction de Silas, il ajouta : "Je m'appelle Nereus, alors que fait-on ?"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1099-nereus-general-du-kra
SilasavatarArmure :
Gémeaux

Statistiques
HP:
260/260  (260/260)
CP:
190/190  (190/190)
CC:
296/296  (296/296)
Message Re: [536] Une histoire de vol (PV Silas)   Mar 6 Sep - 14:50


Silas serra la main du garçon tout en souriant. Il était heureux du dénouement. Il avait retrouvé sa bourse, Nereus avait eu l'argent et il pensait se faire un nouvel ami. Il l'espérait fortement que malgré ce que l'enfant aux cheveux émeraudes disait, que l'amitié arriverait même pour lui, malgré la condition de l'argent. Il était temps maintenant de se présenter.

_ Je me nomme Silas Aquillius. Lui c'est Kaeso mais tu l'avais surement compris déjà. Je te remercie pour la bourse Nereus.

Il lâcha la main de Nereus et alors qu'il allait lui répondre sur la suite des événements, il entendit une cloche sonner, lui indiquant qu'il était maintenant l'heure pour lui de rentre à la villa familiale.

_ Pour aujourd'hui je crois que je vais rentrer chez moi... Mais on se retrouve ici demain en début d'après-midi? Cela te va? Oui plus de gifle... Et pour Kaeso j'essayerai de le semer.

Le jeune garçon éclata de rire, et oui il allait tenter mais jamais il n'y arrivera. L'esclave était bien trop malin pour cela même s'il fit quelque fois semblant que le garçon réussisse. Silas rentra donc chez lui avec le sourire. Le lendemain il revit son "ami". Pour lui il donnait plus de l'argent à un copain en difficulté, il aidait son ami pauvre à survivre plutôt qu'il achetait du temps de jeu avec lui. Pour Silas c'était de l'amitié, ce n'était pas du commerce. Il ne savait pas ce que ressentait vraiment le garçon aux cheveux verts mais Silas lui lui donnait sa confiance, son amitié, chose assez rare en vérité. C'était une drôle de relation. Les semaines passèrent, ils se voyaient deux fois par semaine le plus souvent, quelques fois trois. Les semaines devinrent mois...

Puis un jour cela stoppa. Silas ne sut jamais pourquoi. Nereus était-il parti? L'avait-on chassé? Etait-il mort ou bien pire encore? Il alla pendant deux semaines au point de rendez-vous l'attendant toute l'après-midi mais rien... Il cherchait aussi dans les endroits où ils aimaient jouer et aller mais rien. Disparu son ami avait disparu, il était seul encore une fois, à nouveau seul...






Lorsque j'engage un combat, il ne me vient pas à l'idée que je puisse le perdre.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t174-silas-gold-saint-des-g
Contenu sponsorisé
Message Re: [536] Une histoire de vol (PV Silas)   
Revenir en haut Aller en bas
 
[536] Une histoire de vol (PV Silas)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.
» Petite histoire aux grandes aventures :D
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Praeteritum :: Chroniques-
Sauter vers: