Votez
I
II
III


Forum fermé. Bon jeu à tous sous d'autres cieux !
 

Partagez | 
 

 Elyn, Guerrière Divine d'Epsilon [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
ElynavatarArmure :
Epsilon

Statistiques
HP:
220/220  (220/220)
CP:
160/160  (160/160)
CC:
275/275  (275/275)
Message Elyn, Guerrière Divine d'Epsilon [Terminée]   Dim 28 Aoû - 20:44
Elyn
Qui est-il ?


    Nom : Elyn
    Date de naissance : Décembre 530
    Âge : 19 ans
    Sexe : Féminin
    Armure demandée : Godrobe d'Epsilon


Comment est-il ?

    Physique

    Douceur de l'hiver éternel des Terres du Nord ... Une jeune femme foulant le tapis blanc en compagnie de sa meute de loups : Elyn. Vous serez sans doute saisis par son regard balancé entre la dorure et l'ambre, si semblable à celui de ses précieux canidés, si profond, rappelant tellement la signification de son prénom : "éclat du soleil". Une pupille rappelant l'aube, l'autre le crépuscule, là est le signe distinctif de la belle. Certainement le détail le plus bluffant de ce visage harmonieux aux traits fins où réside la plupart du temps un calme olympien, parfois caché par une longue mèche d'onyx, oubliée de ce chignon tressée qu'elle arbore la plupart du temps. Rares sont les moments où sa crinière d'ébène cascade le long de son dos. Une démarche si gracieuse du haut de son mètre-soixante-dix, la belle n'a sans aucune doute rien à envier aux autres femmes. Sa silhouette, somme toute gracile, reste relativement bien proportionnée grâce à ses courbes harmonieuses. Un petit bout de femme dont on ne se méfierait guère au premier abord, mais derrière une fragilité apparente se cache une redoutable guerrière.



    Caractère

    Parfaitement intégrée au sein des loups, la jeune asgardienne en a acquis quelques caractéristiques au fil du temps, à quelques différences près. Elyn est capable de comprendre sa meute au moindre regard, au moindre hurlement, connaissant la signification de chacun de leurs actes, sachant de son côté bien se faire comprendre également. La guerrière d'Epsilon est parvenu à tisser un lien très fort avec l'alpha de sa meute : Célian, ainsi le nomme-t-elle pour faire référence à la lune. Plus que des animaux, elle les considère maintenant comme sa famille, s'accordant une protection et une affection mutuelles.

    Bien que préférant la compagnie de ses petits protégés, paradoxalement, on ne peut pas la considérer comme asociale auprès de ses semblables humains. Guère sauvage, bien loin d'être désagréable, la jolie brune reste la plupart du temps calme et souriante, polie et serviable. Elle cherchera toujours à aider les personnes en difficulté. Elle met à point d'honneur à rester celle qu'elle était avant le décès de son père et à devenir celle qu'il voulait qu'elle soit. En creusant un peu, on peut percevoir en elle une grande sensibilité, même si elle se cache sous son optimisme.

    Elue de l'étoile d'Epsilon, Elyn voue une grande loyauté au Seigneur Odin ainsi qu'au peuple asgardien. La Guerrière souhaite suivre les traces de son père, qui lui aussi, est resté fidèle à leur Divinité, ayant mené de nombreuses batailles dans la garde. Courageuse, sa silhouette élancée lui permet de combattre avec agilité, la rendant plutôt difficile à toucher lors d'un affrontement.



Son Histoire




    Octobre 531

    Au coeur d'une forêt enneigée des Terres du Nord, un cri strident, presque suppliant, alertant la garde nocturne. Cette plainte était reconnaissable, mais pourtant, les hommes n'en croyait tout simplement pas leurs oreilles, les lieux n'étant pas un endroit pour l'auteur de celle-ci. L'un d'eux nommé Teodor, curieux de résoudre le mystère, suivit l'origine de la voix perturbant le calme et la tranquilité de la végétation figée de cette terre glacée. Ce fut près d'un lac gelé, derrière le tronc imposant d'un conifère, qu'il put observer cette scène plus qu'inhabituelle. Enfoncé dans le tapis neigeux, un panier d'osier, entouré d'une meute de loups, intrigués par le brouhaha dérangeant.

    Mais que faisait donc un bébé au sein de cette forêt hostile, par ce froid glacial, encerclé par des prédateurs lupins ? Il ne devait pas rester là les bras croisés alors que le petit être était à deux doigts de se faire dévorer sauvagement. Un pas, une branche se brisa sous ses lourdes bottes, alertant les canidés, si son odeur ne l'avait pas déjà fait. Plusieurs regards brillants se posèrent sur lui. Il se stoppa un instant, il ne leur voulait après tout aucun mal, simplement, il voulait porter secours à cette innocence apeurée logée dans le modeste panier. A sa grande surprise, les loups reculèrent à l'unisson, semblant obéir au regard de l'un d'entre eux, le plus grand, sans doute l'alpha.

    Déglutissant, il fit un pas, puis deux, s'avançant doucement vers son but, la voix du petit être se faisant plus enrouée, certainement dérangée par l'air ambiant. Il parvint à l'atteindre, s'agenouillant auprès du couffin. Un regard vers les animaux, les battements de son coeur ne pouvaient cacher une certaine appréhension de sa part. Il risqua un geste envers le bébé, se stoppant net lorsque l'un des loups grogna brièvement, puis continua plus lentement jusqu'à saisir entre ses gants le petit corps soigneusement emmitouflé dans plusieurs fourrures. A ce simple contact, elle se tut, cessant ses cris. Un sourire se dessina sur le visage de Teodor, n'ayant jamais vu une enfant au regard si saisissant, si semblable à ces paires yeux qui l'encerclait toujours.

    Toujours avec prudence, il se releva, tenant la petite dans ses bras avant de reculer. Aucun ne bronchait, le laissant s'éloigner petit à petit, regagnant le tronc d'arbre qui avait été précédemment sa cachette. L'alpha s'avança, prenant la tête de sa meute. Son fin museau gris se pointa vers la lune qui s'avérait être pleine en cette nuit, et un hurlement sortit de sa gorge durant quelques secondes. Le garde écouta ce chant envoutant alors que le reste de la meute se joignit à leur chef. Une fois la nuit redevenue silencieuse, il se permit d'écarter légèrement l'épaisse couche de ce visage innocent. Lui, cet homme solitaire, venait d'hériter du plus beau cadeau que l'on aurait pu lui offrir : une petite fille. Ses pupilles étaient différentes, l'une d'elle, dorée, rappelant l'aube, l'autre, ambrée, rappelant le crépuscule du soleil couchant. L'éclat du soleil ... Ainsi la nomma-t-il Elyn.

    Il n’en revenait tout simplement pas, lui qui avait vu son aimée se faire emporter par la maladie plusieurs mois auparavant, jamais il n’aurait cru pouvoir un jour connaitre le bonheur de tenir un enfant dans ses bras. Teodor savait que nul ne la réclamerait, après tout, cette petite avait été abandonnée à son sort et il était hors de question pour le garde de la laisser aux mains de personnes irresponsables. Son premier réflexe fut d’aller consulter un guérisseur, heureusement l’un de ses vieux amis, qui ne rechigna pas à examiner le bébé en cette heure tardive. D’après lui, elle ne s’était pas retrouvée trop longtemps exposée au froid mordant et les fourrures avaient bien joué leur rôle, celui de la protéger un maximum des températures glaciales. L'homme put évaluer approximativement son âge, une dizaine de mois selon lui. Ils ne retrouvèrent aucune trace pouvant leur donner un indice sur ses géniteurs. Se faisant le serment de la protéger contre tout danger et s’il le fallait au péril de sa vie, le sauveur décida de la garder, il la traiterait comme sa propre fille.


    ******************************************************************

    Octobre 541

    Elyn ne pouvait rêver meilleur père que Teodor. La petite fille, pourtant seulement âgée d’à peine dix ans, avait parfaitement conscience qu’elle lui devait la vie. Et quelle vie lui avait-il offert ? Sans doute la meilleure qu’une enfant puisse avoir. Certes, ils vivaient dans un milieu plutôt modeste, ne roulant pas sur l’or, mais ils vivaient heureux tous les deux. Le garde continuait à servir le Seigneur Odin, à protéger le peuple asgardien, tout en assumant avec brio l’éducation de sa fille adoptive. Elle était tout pour lui et il était tout pour elle. L’enfant restait tout de même curieuse de ses origines, gardant au fond d’elle le souhait légitime de connaitre ses parents biologiques et la raison pour laquelle ils l’avaient abandonnée au milieu de cette forêt. D’une douceur et d’un tact hors pair, elle n’eut jamais le courage de révéler ce souhait à son cher père, ne voulant le blesser en sachant cela. Mais après tout, c’était lui son père et quoiqu’elle puisse apprendre, il le resterait : le seul et l’unique. La petite fille s’épanouissait au fil du temps, telle une fleur sous un ciel de printemps, n’ayant guère connu le malheur, la famine ou la tristesse, simplement quelques petits « bobos » comme tous les enfants de son âge en voulant courir trop vite ou en voulant découvrir l’inconnu.

    Elle vouait une certaine intrigue quant à la condition des loups, réclamant maintes et maintes fois l’histoire de cette nuit-là où son père l’avait découverte. Elle se demandait pourquoi la plupart des gens avaient peur de ces animaux, pourquoi la plupart des gens les traquaient. Car pour cette enfant toujours en âge d’innocence, ceux qui n’étaient que prédateurs aux yeux de tous, ou presque, étaient pour elle devenue une passion. Quand bien même, ces habitants de la forêt chassaient pour vivre, tout de même, il ne s’en était pas pris à elle alors qu’ils n’auraient pu en faire qu’une seule bouchée d’elle ainsi que de son père. La jeune asgardienne voyait en eux ce que les autres ne pouvaient voir : une autre façon de vivre, d’autres idéaux.


    ******************************************************************

    Décembre 545

    Alors âgée de 15 ans, la belle Elyn, petite fille étant devenue une belle jeune fille au regard fascinant, avait pour habitude d’accompagner son père dans la forêt, bien sûr, uniquement la journée. Car en dépit du fait que sa fille ne cessait de le tanner, il avait toujours refusé qu’elle ne l’accompagne dans la nuit noire, l’environnement étant beaucoup trop dangereux pour une fille de son âge. De plus, jamais il ne pourrait l’emmener durant ses patrouilles. Au fond de lui, Teodor était quelque peu peiné de ne pouvoir accéder aux rêves de sa chère fille adorée, mais il ne pouvait prendre le risque de la mettre en danger. S’approcher des loups … Un vœu qui se faisait de plus en plus pressant pour la jeune asgardienne.

    Ainsi, pour la première fois de sa vie, Elyn décida de désobéir à son paternel. Attendant que celui-ci ne sorte pour faire ses rondes, elle sortit en secret de leur humble maisonnette, prenant direction vers ces hauts arbres d’épines, résistant à l’éternel froid des Terres du Nord. Emmitouflée dans sa cape pour échapper au froid piquant, colorant tout de même ses joues de rose, elle s’aventura au sein de cette si chère forêt qu’elle aimait tant arpenter en journée. L’adolescente ne put que constater qu’il s’agissait d’un tout autre univers sous ce ciel étoilé et cette lune brillante. Les petits animaux; dont la fourrure les protégeait étonnamment bien des températures; sortaient de leurs trous, s’échappant rapidement à l’entente des pas de la jeune fille.

    Enfin, un hurlement … Si mélodieux, si attirant, si fascinant … Un sourire se dessina sur le fasciés rosé de la jolie brune, suivant l’origine de la plainte élégante du loup. Là dans cette clairière aux tons si froids, la glace du lac brillant à la lueur lunaire, elle put voir enfin l’objet de son désir. Un loup majestueux, au pelage gris pâle, au regard d’ambre, hurlant à la lune. A la vue de celui-ci, son cœur s’emballa dans sa poitrine, ses yeux s’allumant inévitablement d’une lueur d’émerveillement. Son organe palpitant loupa un battement lorsque l’animal cessa son chant pour la fixer de ses pupilles brillantes. Au contraire de ce qu’elle aurait pu penser, elle n’avait pas peur. Ni l’un, ni l’autre, ne fit un geste, se contentant d’observer l’autre profondément.

    Dans un élan de courage, ou peut-être d’inconscience, l’adolescente s’avança prudemment vers l’animal. Sans trop pouvoir l’expliquer, elle savait qu’il ne lui ferait aucun mal et elle n’avait aucune intention hostile à son encontre, ce qu’il semblait lui aussi avoir compris. Il la laissa s’approcher de lui jusqu’à ce qu’il n’y ait plus que quelques mètres les séparant. De sa voix jeune et cristalline, elle s’adressa à lui, retirant son gant avant de tendre la main vers son museau, sans oser le toucher sans une certaine approbation.

    "N'ais pas peur. Je ne te veux aucun mal …"

    Comme s’il l’interrogeait du regard, le canidé pencha légèrement la tête sur le côté, sondant toujours le regard de la nouvelle venue. Puis, d’un geste relativement lent et hésitant, il avança sa tête vers cette main tendue et tremblante. Elle était si vulnérable … Il aurait pu simplement lui sauter à la gorge et en faire une proie facile, mais non. L’animal se contenta de renifler la peau glacée se présentant à lui, avant d’y donner un léger coup de museau. Plus souriante que jamais, Elyn s’approcha un peu plus et se permit de poser sa main sur la gueule du prédateur. Elle caressa lentement ce doux pelage, en ayant presque les larmes aux yeux tant l’émotion risquait de s’emparer d’elle. Le loup finit par se reculer, peut-être par lassitude ? Elyn le regarda avec surprise.

    "Attends, reste encore un peu ! S’il te plait ! …"

    Mais l’animal finit par se retourner, non sans un dernier regard sur elle, avant de disparaitre dans l’obscurité. Se redressant, l’adolescente expira tout en remettant son gant en place, sa main ayant déjà prise une teinte légèrement bleutée sous l’effet du froid. Elle n’en revenait guère, elle venait de rencontrer un loup, et celui-ci n’avait été d’aucune violence envers elle. Elle avait bien raison, le loup était bien loin d’être un prédateur sanguinaire, il n’agissait qu’à l’instinct. Peut-être attaquait-il simplement ceux qui surgissaient avec de mauvaises intentions ?

    Elle ne chercha pas à le suivre, se contentant de rebrousser chemin, certes quelque peu distraite en repensant à cette aventure fabuleuse qu’elle venait de vivre. Elyn hésitait à le raconter ou non à son père, elle lui avait tout de même délibérément désobéi, mais il ne lui était rien arrivé au final ? Enfin jusqu’à maintenant … Un bruit alerta l’oreille de la belle, suivi d’un grognement puissant. Faisant volte-face, le cœur au bord de l’implosion, elle ne put louper l’ours immense à quelques mètres d’elle. Cette fois-ci, elle ne pouvait que ressentir le danger, se retournant pour prendre ses jambes à son cou. Dieu ce qu’il pouvait être rapide, elle ne parvenait guère à le semer. Alors qu’elle risquait un œil vers son assaillant, elle ne vit pas cette vieille racine au sol et se prit machinalement les pieds devant, tombant de tout son long dans le matelas de neige. Une douleur fulgurante s’empara de son genou, mais elle n’avait pas de temps à perdre, elle devait fuir si elle ne voulait pas finir dévorer. Elle regretta de ne pas avoir apporté l’arc que son père lui avait confectionné quelques mois plutôt, qu’elle réussissait maintenant à manier sans trop de problèmes.

    Tentant de lutter contre cette douleur lancinante qui dardait dans sa jambe, elle se releva pour trébucher de nouveau. Elle n'eut pas besoin de se retourner pour deviner que l'ours l'avait presque rattrapée. Comme si son instinct l'avait guidée, la jeune fille roula sur elle-même, évitant par la même occasion un coup de griffes qui lui aurait certainement arraché une bonne partie de l'épiderme. Maintenant sur le dos, elle recula tant bien que mal en rampant, finissant acculée contre un tronc. Elle aurait dû écouter son père ... Il avait raison, elle ne mesurait pas la dangerosité d'un tel lieu. Alors que son agresseur s'approchait d'elle, bien décidé à en faire son repas, elle ressentit comme une poussée d'énergie en elle, tandis qu'une aura bleutée l'entourait. Ce fut à cet instant qu'il débarqua, sautant sur le prédateur : ce même loup qu'elle avait pu caresser un peu plus tôt. Bouche bée, elle observa les deux animaux se battre hargneusement, chacun montrant leurs crocs avec férocité. Puis une voix familière, celle de son père : "Elyn !". Sans réellement pouvoir riposter, elle se sentit soulevée par les bras forts qui l'avaient si souvent étreinte. Sans détacher son regard des animaux, la voix tremblante, elle tenta de se débattre mais en vain.

    "Père ... Le loup ... Il faut l'aider !"

    Il ne l'écouta pas et passa ses bras autour d'elle pour la soulever. Des larmes roulèrent sur ses joues rosées tandis qu'elle ne pouvait ignorer les gémissements et plaintes du loup. Elle sentait un liquide chaud couler le long de sa jambe, signe qu'elle s'était bel et bien blessée. Alors qu'ils s'éloignaient, elle parvint à articuler quelques mots : "Père ... S'il vous plait ...". Le suppliant du regard, elle put percevoir ce qu'elle n'avait jamais vu dans ces yeux habituellement aimants. Elle y décelait la peur, la colère et ce fut d'une voix bien plus dure qu'à l'accoutumé qu'il lui répondit. "Il suffit Elyn ! Je pense que tu en as déjà fait assez ! Mais qu'avais-tu en tête ?". L'adolescente baissa les yeux, se laissant portée par son père jusqu'à leur habitation. Elle ne put dire mot, elle avait conscience qu'elle l'avait déçue. Pourtant, elle ne put s'empêcher de se confier sur l'étrangeté de la situation, sans oser lever les yeux.

    "Il m'a laissée l'approcher ... et le toucher ... Quand cet ours m'a attaquée, j'ai senti quelque chose ... Une puissance inconnue et il y avait cette lumière autour de moi ... Et puis le loup est arrivé ..." Elle avait beau trouver cela complètement idiot, mais elle ajouta un détail. "J'ai eu l'impression d'avoir anticipé son coup de patte ... Je l'ai évité ..."

    Teodor ne lui répondit guère, tout simplement car lui savait de quoi il retournait.


    ******************************************************************


    Il n'y croyait point, mais ceci était la réponse à de nombreuses interrogations. Depuis cette nuit où il avait trouvé ce bébé abandonnée à son propre sort, il ne cessait de ressasser cet instant. Pourquoi donc ces loups l'avait entourée, sans chercher à la blesser, comme si au contraire leur seul et unique but était de la protéger ? C'était tout simplement illogique ... Jusqu'à maintenant. Cette aura que sa fille avait évoquée, ce loup qui n'avait guère hésité à la sauver, tout s'expliquait, avec une intense clarté. Mais pour lui, Elyn était bien trop fragile pour assumer une telle responsabilité. Il avait juré de protéger cette enfant coûte que coûte et il le ferait.

    Ainsi, ne voulant rien lui dévoiler pour le moment, voulant attendre qu'elle grandisse, il conta ces faits sur des parchemins, qu'il griffonnait depuis la mort de sa compagne, depuis qu'il ne connaissait que la solitude. Et il avait poursuivi ses écrits lorsqu'on lui avait "envoyé" cette adorable petite fille, comme un don des dieux. Cette fois, il coucha ses espoir sur son support, celui qu'un jour, sa fille deviennent une puissante guerrière, à la fois douce et redoutable, juste et noble, loyale et serviable, tout ce qu'il espérait de son avenir. Il était tellement fier d'elle, oubliant presque sa désobéissance. Ce manuscrit, comme chacun, il le scella dans une boite prévue à cet effet, car il ne voulait que personne ne les lise.


    ******************************************************************

    Janvier 548

    Petit à petit, ses forces le quittaient, l'amenant à rester alité la plupart du temps. Elyn le savait malade et épuisé. La jeune femme n'avait qu'une seule et unique priorité, s'occuper de son cher père, lui rendre tout ce qu'il avait pu lui donner durant toutes ces années à ces côtés. Comme chaque jour, elle se forçait à sourire devant ce visage pâle et fatigué, elle tentait de garder cette optimiste. Le guérisseur n'allait guère tarder. Il guérirait, elle en était certaine. Un homme d'une telle bonté ne pouvait se laisser emporter de la sorte, ce serait si ... Injuste ?

    Le temps de son éveil était bien loin, ils n'avaient jamais reparlé de cet incident en forêt. La belle au regard éclatant s'en voulait toujours d'avoir déçu son père, de s'être mise en danger et bien plus, d'avoir mis en danger cette vie qu'il avait sauvée. Elle n'avait pas chercher à revoir ce loup, elle ignorait même s'il s'en était sorti face à cet ours. Et au fond d'elle, elle en souffrait, souffrance qu'elle gardait enfouie, silencieuse. Bien cachée derrière un sourire factice, comme à cet instant où ce vieil ami entra dans la pièce. Il serra la main de la jeune femme et dans un déni total, elle lui sourit, ajoutant qu'elle avait l'impression que Teodor se portait mieux depuis la semaine passée.

    Non, il n'allait pas mieux ... Et cela n'allait bien sûr pas aller en s'arrangeant. Le déni, encore et toujours.

    Comme à chaque visite, la douce posait son regard balancé d'ambre et de dorure sur les deux hommes, échangeant quelques banalités pendant que l'un faisait son travail. Une vieille histoire d'amitié. Ce fut le coeur lourd qu'il lui annonçait que le reste de sa vie ne se comptait qu'en mois. Il n'y avait plus rien à faire, juste attendre. Aucun remède. Ravalant l'eau salée qui manquait à chaque seconde de s'emparer de ses pupilles, Elyn raccompagna l'ami de son père, lui lançant de nouveau un sourire ainsi que les politesses sociales habituelles. Refermant la porte, elle s'y adossa pour souffler quelques instants. Elle ne pouvait laisser son père mourir sans rien faire.

    ******************************************************************

    Avril 548

    Les yeux larmoyants, gonflés par le chagrin, la mort avait fini par l'emporter, la maladie ayant eu raison de la volonté de vivre de son cher père. Elyn restait prostrée sur son lit, recroquevillée telle une enfant apeurée. Comment ferait-elle sans lui ?

    Mais vint le moment où elle devait faire le tri de ses effets personnels. Le coeur lourd, certainement brisé en plusieurs éclats, elle commença à ranger ce qui jadis appartenait à son père, non pour s'en débarrasser, mais plutôt pour les garder précieusement, en souvenir de lui. Son regard de louve se posa sur cette boite qui l'avait toujours intriguée, elle n'avait jamais osé y toucher, elle la savait beaucoup trop précieuse. Mais en ce jour, plus rien ne la retenait. La jeune femme l'ouvrit, la boite lui dévoilant enfin son contenu. Des parchemins. Ainsi, son père contait chaque évènement important.

    S'installant dans son lit, elle se mit à lire chacun d'eux, dans l'ordre de date, passant parfois ses doigts sur la douceur du manuscrit. Certains passages la fit sourire, parfois même rire, et d'autres l'attristèrent un peu plus. Tous ces souvenirs d'eux conservés à jamais à travers de simples mots. Puis vint ce jour où la belle pensait avoir déçu son père. Elle resta bouche bée face aux phrases qu'elle lisait. Ainsi, son père savait ce qui était enfouie en elle. Le cosmos. C'était donc ça ? L'aura, l'anticipation, la proximité des loups ... Tout était clairement expliqué et en prime, les espoirs de Teodor quant à sa fille aimée. Ses mains tremblantes serrèrent doucement le parchemin qu'elle vient poser près de son coeur.

    Elle exaucerait la volonté de son père.

    Elyn croirait en lui, et en elle par la même occasion. Son cosmos ne s'était guère manifesté depuis ce jour, mais elle n'avait point cherché à en user, n'y connaissant rien jusqu'à ce qu'elle en ait le coeur net. Et pour suivre le chemin sur lequel son père voulait la placer, la belle savait exactement quoi faire. Retourner aux sources, se rapprocher de ceux qui l'avaient protégée lors de son abandon. Peut-être tenait-elle cette puissance de ses parents biologiques ? A vrai dire, malgré son souhait étant petite d'en savoir plus, elle n'avait jamais entamé d'investigations à ce sujet.

    L'Asgardienne se dirigea vers la forêt, y retrouvant cet alpha qui lui avait sauvé la mise quelques années plus tôt. Elle s'intégrerait à la meute.


    ******************************************************************

    Juin 550

    Le bloc de glace se brisa, les esprits des loups disparurent. Haletante, Elyn se laissa tomber dans la neige, ne craignant plus réellement le froid du sol gelé. Elle ria légèrement lorsque Célian, son cher loup vint laper doucement son visage. "Comment oses-tu perturber le repos de la Guerrière ?". L'animal lui donna un léger coup de museau sur la joue, apportant fraicheur et réconfort. "D'accord, d'accord, j'ai compris." Elle se releva tant bien que mal, les membres légèrement endoloris par son entrainement. "Pas de pause c'est cela ?". Célian ne lui apporta qu'un léger grognement en réponse, loin d'être agressif, l'observant profondément dans les yeux.

    Souriante, la belle concentra son cosmos, devenu maintenant si intense après ces longs mois d'entrainement, quasiment recluse de ce monde humain. Elle n'en perdait guère cette bonne humeur que son père lui avait appris à garder en toutes circonstances, même si parfois, la nostalgie pouvait s'emparer à tous moments de son coeur. Sa famille était dorénavant sa meute, ils veillaient les uns sur les autres, intégrant la jeune femme comme l'une des leurs.

    Son aura apaisante refroidit pourtant un peu plus l'atmosphère tandis qu'elle forma de nouveau un immense bloc de glace face à elle, si clair, si limpide, si pur. Une autre vague de cosmos et Elyn invoqua l'esprit des loups qui fondirent sur sa création en même temps que son puissant coup de poing. Des éclats d'eau gelée explosèrent sous ce coup parfait. Elle apprenait vite, avait acquis une technique et une agilité hors pair, avait pu développer sa force jusqu'à son paroxysme. Exercices de force ou méditation, tout était bon pour réussir.

    Soudainement, deux louves de la meute vinrent à leur rencontre, s'affolant, tournant autour de la jeune femme comme pour l'alerter de quelque chose. L'une d'elle attrapa sa manche entre ses crocs pour l'attirer dans sa direction. Elyn la suivit jusqu'à la cascade gelée. L'animal vint se poster sur la surface lisse comme pour marquer un point précis. C'est alors qu'elle vit un enfant sous cette couche impénétrable, filant vers cette cascade meurtrière. Rapidement, la jeune femme courut, enflammant son cosmos, dépassant la victime. Avec précision, elle élança son poing, brisant la surface. Elle inspira une grande bouffée d'air avant de plonger dans l'eau, le froid avait comme l'effet d'un milliers d'aiguilles lui perçant la peau.

    Se ressaisissant rapidement, elle nagea tant bien que mal jusqu'au pauvre garçon désormais inconscient, l'attrapant dans ses bras avant qu'il n'atteigne le point de non retour. Dans un dernier effort, elle frappa avec puissance le prison de glace pour se créer une sortie. Soulevant l'enfant, elle se hissa sur le bord, frissonnant violemment, respirant enfin l'oxygène dont elle avait grandement besoin. Agissant rapidement, elle effectua les gestes connus de premiers secours jusqu'à ce que la victime recrache toute l'eau engloutie, la vidant de ses bronches, respirant de nouveau.

    Grâce à son don, l'asgardienne venait de sauver une vie pour la première fois.

    ******************************************************************

    Quelques heures plus tard, après s'être assurée que le petit garçon allait bien, s'être séchée et changée, la belle aux cheveux d'ébène ressentit comme un appel, celui-ci la guidant jusqu'au Palais du Seigneur Odin. Lorsqu'elle y entra, elle assuma être face à la Prêtresse d'Asgard. Elle fut frappée par sa beauté apparente et s'inclina immédiatement en signe de respect. La jeune femme à la chevelure de neige la remercia pour son acte héroïque, la priant de se relever. Elle s'exécuta. En l'espace de quelques secondes, la Godrobe de l'étoile d'Epsilon vint recouvrir son corps. Elyn en ressentit un grand honneur.

    Portant une main à sa poitrine, elle baissa la tête, respectueuse devant la représentante du Dieu Nordique.

    "Je fais le serment de servir le Seigneur Odin, durant toute mon existence, et ce, jusqu'à la mort s'il le faut."



Et vous, qui êtes vous ?

    Age : 25 ans
    Avatar : Le nom du personnage de votre avatar, présenté de cette manière :
    Code:
    [b]ELSWORD[/b] → [i]Ara Haan[/i] est [b]Elyn[/b].
    Quelle est votre expérience des forums RP : Un peu plus d'un an.
    Comment avez-vous connu le forum : Par le Fonda.



Pseudo
La suite de son histoire

    Si l'histoire de votre personnage est trop longue pour tenir sur un seul post, vous pouvez la continuez ici.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1140-elyn-guerriere-divine
ElynavatarArmure :
Epsilon

Statistiques
HP:
220/220  (220/220)
CP:
160/160  (160/160)
CC:
275/275  (275/275)
Message Re: Elyn, Guerrière Divine d'Epsilon [Terminée]   Lun 29 Aoû - 22:03
Désolée pour le double post, mais je veux juste signaler que ma présentation est finie ^^


EDIT : Petite précision concernant la remise de l'armure, j'en ai discuté directement avec Eirwen, elle va me la remettre en personne =)


#D6393D

7e sens:
 

Tenue d'Elyn:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1140-elyn-guerriere-divine
CalistaavatarArmure :
Scylla

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
210/210  (210/210)
CC:
275/275  (275/275)
Message Re: Elyn, Guerrière Divine d'Epsilon [Terminée]   Mar 30 Aoû - 10:27
Sois la bienvenue sur le forum!!! Même si tu n'as pas choici le meilleur des camps Wink Y a une prêtresse Schyzo, un mec qui se dit sympa mais qui l'est pas du tout, un âne qui se prend pour un étalon, une Biquette rageuse et bornée, un vieux dragon borgne et alcoolique et on finit par un sauvageon qui veut libérer le Serpent Monde. Je crois que j'ai fais le tour. J'espère que tu vas relever le niveau de tout ça. Wink

Bonne chance pour ta validation!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AsheravatarArmure :
Delta

Statistiques
HP:
220/220  (220/220)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
305/305  (305/305)
Message Re: Elyn, Guerrière Divine d'Epsilon [Terminée]   Mar 30 Aoû - 10:34
Hey ! C'est quoi cette publicité mensongère là ! On est très bien chez les ases ! La prêtresse râle tout le temps mais au fond, elle est cool ! Asher est super sympa, Hakon bon... ça j'peux pas dire que c'est faux ! La chèvre il est gentil même s'il est pas toujours en phase avec la réalité (l'âge), Toryald, tu lui donnes à boire et ça va, et Alvis si tu le touches pas y'a moyen d'en faire quelque chose !

Une bien belle faction Very Happy Bon courage pour la validation en tout cas et écoute pas les mauvaises langues !


- And I wish I could trust you...
- If you did, you'd be the fool I always took you for.

Merci Reba ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t296-asher-dorana-guerrier-
ElynavatarArmure :
Epsilon

Statistiques
HP:
220/220  (220/220)
CP:
160/160  (160/160)
CC:
275/275  (275/275)
Message Re: Elyn, Guerrière Divine d'Epsilon [Terminée]   Mar 30 Aoû - 10:47
Merci pour vos messages I love you

J'aime beaucoup la description succincte de mon futur camp, je sens que je vais pas m'ennuyer xD

Et merci pour les tuyaux, je prends note °°


#D6393D

7e sens:
 

Tenue d'Elyn:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1140-elyn-guerriere-divine
ArnvaldavatarArmure :
Sigma/Hraesvelg

Statistiques
HP:
215/220  (215/220)
CP:
102/220  (102/220)
CC:
150/245  (150/245)
Message Re: Elyn, Guerrière Divine d'Epsilon [Terminée]   Mar 30 Aoû - 10:57
L'étalon d'Odin te salue belle demoiselle. Very Happy


On peut affronter la brise, mais il vaut mieux s'affaler dans la tempête.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thivanavatar

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
260/260  (260/260)
CC:
235/235  (235/235)
Message Re: Elyn, Guerrière Divine d'Epsilon [Terminée]   Mar 30 Aoû - 11:26
Bienvenue à toi Elyn Smile

Je n'ai rien à ajouter concernant ta fiche, je te valide donc. Tu obtiens 5 points d'éveil et 18 PC pour ta fiche technique.

Bon jeu sur AoG et bon courage dans le clan des Ases Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t226-thivan-de-la-pestilenc
ToryaldavatarArmure :
Alpha

Statistiques
HP:
126/220  (126/220)
CP:
172/270  (172/270)
CC:
49/215  (49/215)
Message Re: Elyn, Guerrière Divine d'Epsilon [Terminée]   Mar 30 Aoû - 18:50
Félicitations et bienvenue !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t334-toryald-guerrier-divin
Contenu sponsorisé
Message Re: Elyn, Guerrière Divine d'Epsilon [Terminée]   
Revenir en haut Aller en bas
 
Elyn, Guerrière Divine d'Epsilon [Terminée]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Elyn, Guerrière Divine d'Epsilon [Terminée]
» Siam Des Myriades, Guerrière Divine des Nornes
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Kurai Hoshi, La lame divine / Kurama, le roi rouge

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Naos :: Présentations :: Présentations validées-
Sauter vers: