Votez
I
II
III


Forum fermé. Bon jeu à tous sous d'autres cieux !
 

Partagez | 
 

 [Mi-aout] Rencontre d'or et de flammes [Childéric]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
ArnvaldavatarArmure :
Sigma/Hraesvelg

Statistiques
HP:
215/220  (215/220)
CP:
102/220  (102/220)
CC:
150/245  (150/245)
Message [Mi-aout] Rencontre d'or et de flammes [Childéric]   Mar 30 Aoû - 11:50


Il était arrivé depuis le début d'après-midi à Lugidunum. C'était dans cette cité de Germanie que le chevalier d'or du Lion lui avait donné rendez-vous. La lettre n'était pas très précise, il demandait juste à Hakon une entrevue dans une taverne au nom enjôleur de la Barrique Griffée pour la fin d'après-midi d'un certain jour du milieu du mois d'aout. Et justement c'était ce fameux jour qu'il était aujourd'hui.

Hakon se terrait dans son volcan depuis plusieurs semaines quand Elfi, la femme de son ami Siger vint le trouver à l'entrée de sa tanière. Elle tenait en main une missive venant de Grèce qui était arrivait au bordel où travaillait sa cousine. Elfi une bien longue histoire pour Hakon, longue et douloureuse... Elle était la femme du Guerrier Divin Siger d'Omicron mort en 447. Siger était le grand ami d'Hakon, son meilleur ami même peut-être. Le destin voulut que l'étoile de Merak rencontre Elfi en 445 et en tombe amoureux avant de savoir qu'elle était la promise de Siger et qu'ils allaient se mariait quelques mois après. L'homme n'avait pas cherché à casser le couple de son ami, et il s'était alors réfugié auprès des serveuses de taverne, passant de couche en couche pour assouvir ses pulsions et oublier l'amour qu'il avait pour la jeune femme. Mais le destin fit que Siger trouva la mort lors d'une patrouille qu'il effectué avec Hakon à la frontière sud du territoire d'Asgard. Ressentant un cosmos étranger, ils s'étaient séparé pour l'attrapper en tenaille. Mais le représentant d'Eikthyrnir avait été plus véloce que celui de Sleipnir, n'écoutant que son courage, y allant de face au lieu d'y aller par la gauche comme convenu. Hakon trouva alors son ami mourant, désignant son assassin comme étant un marina, chose que l'étoile de Merak ne put jamais prouver. C'est donc le cadavre de son ami qu'il ramena à sa femme qui après l'avoir maudit l'enserra dans ses bras, jamais Hakon n'avait été aussi proche d'elle, il n'avait alors qu'une envie c'était de poser ses lèvres contre les siennes mais le guerrier divin se retint. Il se trouvait fautif de la mort de son ami, et même si ses sentiments pour Elfi était toujours présent, il n'irait pas à trahir son ami à le lui avouer. Les mois passèrent et Hakon décida alors de remplir convenablement sa destinée de guerrier divin, il alla à la rencontre d'Embla et lui prêta alors serment officiellement. Il avait du mal à voir Elfi et s’écarta d'elle, si bien qu'il ne parlait pas d'elle ni de Siger à personne même à sa sœur. L'étalon d'Odin masqua son amour, l'enfonçant profondément au fond de lui en devenant celui qu'il était maintenant. Serveuses, paysannes, servantes du palais, prostituées... Toutes y passait dans sa destruction de lui même. Il effaça ses sentiments dans la luxure et la perversité si bien que personne ne pense qu'il y a une raison derrière cela, raison qu'il a enfui sous une couche de lubricité à toute épreuve. Et pourtant si certain connaissait l'histoire d'Elfi et de Siger, il le comprendrait peut être un peu mieux...

Sachant que le rendez-vous donné par le Lion d'Or était une chose plutôt officieuse et vu ce qu'il se passait à Asgard en ce moment, c'est en toute discrétion que l'étoile de Merak quitta son volcan. Il passa d'abords au bordel mais le quitta en plein milieu de la nuit au lieu du matin puis il prit la direction du sud d'abord en marchant puis en courant, passant de nombreux jours sans forcer sur son cosmos pour être le plus discret possible. A Asgard tous devait penser qu'il se terrait encore au milieu du volcan, ne sortant que pour se vider les bourses et pourtant non, Hakon se rendait en Germanie pour y rencontrer celui qu'il considérait comme un ami.

Il en était à sa troisème cervoise quand Childéric arriva enfin, il avait clairement senti la présence de celui qui avait combattu à ses cotés. Il se demandait ce qu'il voulait mais se doutait fortement qu'il voulait parler des événements de Lübeck et des conséquences de tout cela. Il le salua en lui proposa son poignet, le traditionnel salut guerrier et l'invita à s'assoir.

_ Je suis heureux de te revoir mon ami. La chaleur de l'été germanique te sied mieux au teint on dirait.

Il éclata de rire, se souvenant du Lion souffrant du froid glacial d'Asgard...







On peut affronter la brise, mais il vaut mieux s'affaler dans la tempête.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ChildéricavatarArmure :
Lion

Statistiques
HP:
260/260  (260/260)
CP:
330/330  (330/330)
CC:
216/216  (216/216)
Message Re: [Mi-aout] Rencontre d'or et de flammes [Childéric]   Ven 2 Sep - 1:44
    Le pari qu'avait Childéric était risqué. Très risqué. Il s'était basé sur plusieurs facteurs pour accomplir la mission que lui avait confiée le grand Pope. Il ne lui semblait pas judicieux de se représenter devant la grande prêtresse comme il l'avait fait la première fois. Les choses avaient changé et les résultats du sommet censé apporter la paix entre le Nord et Athéna en était la preuve. Mais le péril était bien réel, le Pope l'avait senti et le lion ne pouvait qu'être d'accord avec son maître à ce propos. C'est dans cet objectif-là, qu'il avait pris le risque de rentrer en contact avec le guerrier divin de Bêta, Hakon, avec qui il avait combattu cette étrange ombre du cancer qui avait commencé par se faire passer pour un saint. Mais la supercherie était trop grossière pour durée bien longtemps et n'avait pas tardé à tomber et être remplacé par un combat sanglant. Au final, les deux guerriers avaient pris le dessus sur l'ombre et ce dernier avait été tué par une étrange technique, à l'origine inconnue.

    Le lion avait relu le parchemin d'Anastasius avant de partir, pour se remémorer ses mots précis. Qui en disait long et qui étaient maintenant beaucoup plus clairs pour Childéric, après les révélations de Merlin et surtout d'Ariane. Avalon, c'était la clef de beaucoup de choses. Hadès voulait mettre la main sur la terre des Ligures pour se créer une nouvelle arme... Chose que les dieux ne pouvaient laisser faire. Athéna en première ligne. Mais le lion pouvait très bien faire tout ça pour rien. Tout son plan relevait sur le fait qu'Hakon soit un homme aussi vrai qu'il l'avait deviné et qu'il se porterait à la rencontre du lion, si quelque chose d'étrange se tramait. Bien entendu, plus que la dernière fois, l'idée du piège ou du combat était présente dans l'esprit du lion d'or. Mais en soi ce genre d'attaque serait une preuve suffisante de toute façon.

    Le lion d'or avait voyagé rapidement, ne ménageant sa monture quand cela s'avérait nécessaire. Il n'était pas parti avec son armure, mais pourrait l'appeler en clin d'oeil si les choses tournaient mal, elle répondrait sans problème à l'appel de son maître. Childéric avait passé du temps à revêtir son armure et ne l'avait que peut enlever ces derniers temps. Il arriva dans la ville la vieille du rendez-vous fixé avec Hakon, lui laissant le temps d'inspecter un peu les lieux. Il avait confiance dans le guerrier divin, c'est pour ça qu'il l'avait contacté lui, mais le facteur risque ne devait pas être ignoré. Et il ne trouva rien qui sortit de l'ordinaire lors de son inspection et il prit donc une chambre dans la taverne où les deux hommes avaient décidé de se retrouver, sous l'impulsion du lion d'or. Il passa donc le reste de la journée à flâner dans la ville, puis la soirée à s'enivrer dans la taverne. Voilà longtemps qu'il n'avait pas eu l'occasion de faire ça et ça lui manquait. L'espace d'une soirée, il était redevenu un homme comme les autres.

    Le lendemain matin, dans l'après-midi déjà bien avancé, le lion se leva avec un pic-vert dans la tête et l'impression d'avoir la bouche pleine de farine. Il descendit donc dans la grande salle et constata qu'Hakon était déjà là. Le lion se dirigea donc vers la table du guerrier divin et s'installa en face de lui, après avoir pris soin de le saluer en lui serra l'avant-bras à la manière des guerriers. À la réplique du guerrier divin, le lion mima un frisson disproportionné et fit claquer ses dents.

    « - Et encore, ça n'a rien à voir avec l'été par chez moi en Grèce ! Je trouve même qu'il fait frais ici ! »

    Il se mit alors à rugir de rire et leva dans la foulée la main pour faire venir la serveuse, plutôt jolie il fallait l'avouer, mais l'oeil du patron et de la patronne de l'établissement veillait au grain pour éviter que leur fille ne figure sur la liste de ce que désiraient les clients. Le lion s'était bien amusé hier soir aux dépens d'un Goths qui avait voulu tenter sa chance. Sûrement que le bêta essaierait aussi et subirait le même sort, à savoir un coup de poêlon sur le coin du front. Il commanda une cervoise, pour soigner le mal par le mal et de quoi manger. Un poulet froid, du fromage et du pain. Il se tourna ensuite vers Hakon et entra dans le vif du sujet rapidement :

    « - Écoute Hakon. Je sais que tu as pris des risques pour venir ici, et je t'en suis reconnaissant. Je suis content que tu me fasses confiance. J'aimerais entendre de ta bouche ce qui s'est passé à ce fameux sommet. Les rapports sont... flou disons par chez nous ! »

    Car au final, de cette aventure, le lion n'avait que peu de retour et infiniment plus de questions que de réponses.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d-
ArnvaldavatarArmure :
Sigma/Hraesvelg

Statistiques
HP:
215/220  (215/220)
CP:
102/220  (102/220)
CC:
150/245  (150/245)
Message Re: [Mi-aout] Rencontre d'or et de flammes [Childéric]   Ven 2 Sep - 9:59



_ Oh tu sais, moi la chaleur ou le froid, cela ne me touche pas. C'est cela que sert aussi d'avoir le sang chaud.

C'est ainsi qu'il avait répondu au retour de plaisanterie de Childéric qui répondait à la sienne. Voyant le guerrier d'athéna commander de la nourriture, il fit de même. C'est ainsi que peu de temps après, il se retrouva avec un morceau de porc grillé dans l'assiette accompagné de pain et d'une espèce de purée de blette. Il arrosait le tout à la cervoise, continuant sur sa lancée. Tout comme Childéric, il ne portait pas son habit sacré, chose qu'il détestait faire. Elle trainait prêt de la réserve de l'auberge, cachée dans une caisse mais il suffirait d'un claquement de doigt pour qu'elle vienne le recouvrir et le protéger s'il devait la revêtir.

Il ne pouvait que s'attendre à la première question du franc, le sommet, le fameux sommet... Ce fiasco total... Il grinça légèrement les dents, et préféra commençait à mâchouiller un morceau de couenne grillée qu'il avala ensuite par une grosse rasade de boisson.

_ Rapport flous? Pourtant il y avait trois saints de votre coté... Comment le rapport peut être flou?

Il se mit à rire, petite moquerie pour se détendre plus que pour attaquer l'ordre d'Athéna en fait. Il souffla, inspira, expira puis pris enfin la parole.

_ Tout se passait bien au départ, même si je trouvais que votre taureau avait une attitude qui ressemblait plus à celle d'un mec qui voulait draguer la prêtresse plutôt que parler diploamatie si tu vois ce que je veux dire. Comme tu sais, on a plus la petite Embla à notre tête mais Eirwen, et physiquement c'est sur que tu préfères allait tremper ta carotte avec elle qu'avec la gamine...

Il fit un clin d’œil à son ami et éclata de rire, il finit sa cervoise d'une traite. L'air sur son visage devint plus grave.

_ Je n'accuse en rien Childéric mais je te livre comment j'ai ressenti tout cela. Alors qu'on devait se retrouvait tous les six à la table des négociations. Votre brave taureau qui avait eu une idée de génie m'envoya à plusieurs lieues récupérer Haldor, le tribut en compagnie de la Balance. Désolé mais j'ai pris un peu le truc comme un coup fourré. Soit ils apportait Haldor de suite, soit on le récupérait à la fin non? En gros je me barrais de la ville, laissant la prêtresse seule car l'autre crétin de Delta avait eu l'idée de la laissait pour aller jouer le fin homme pour réquisitionner une taverne. Donc je suis parti aller chercher Haldor à toute vitesse, tellement vite que la pauvre balance trainait la patte. Je libère l'otage comme le ferait un nain avec des talons et je repars aussitôt avec Nahel qui avait même pas eu le temps de rependre son souffle. Je suis pas un cheval de course pour rien!

Il se laisse éclatait de rire, se ressert de la cervoise et en vide une bonne moitié.

_ On retourne en ville, on s'approche de l'auberge où le taureau et la prêtresse faisait de la diplomatie normalement et! PAF! Explosion cosmique venant de l'auberge, de l'endroit même où ils se trouvaient! Je me fais souffler tout comme la balance, je vole sur des mètres et voila... En me réveillant, l'auberge est en morceau et je vois la prêtresse qui se fait aider par delta qui est blessé tout comme elle. Eirwen nous ordonne de partir de suite alors que votre poulet de feu puceau se taille en trainant derrière lui le taureau et la balance qui semblait pas en bon état... On rentre chez nous et madame faisait la tronche, mais genre pire que quand les femmes ont leurs trucs... Mais je la sentait pas y'avait un truc et quand on est rentré, elle a convoquait tout le monde pour nous annonçait qu'on allait partir en guerre contre le Sanctuaire...

Il stoppa et termina sa bière d'un coup. Il regarda Childéric droit dans les yeux.

_ Et ouais mon pote, on est censé être ennemi maintenant et cela ne me plait guère... C'est même de la trahison que je fais pour certains ici et pourtant j'ai plus l’impression de faire mon devoir envers Odin en fait... Cette prêtresse n'est pas la mienne, ce n'est pas les mots d'Odin qu’elle nous rapporte... Un truc me gène... L'explosion, l’énergie était sombre, noire, voir morbide... Je n'ai ressenti cela qu'une fois même si c'était un peu différent mais c'est quand j'ai croisé la route de la putain d'Hadès et de son larbin aux tentacules... Tu te souviens de l'aura d'Anastacius? Bah ça sentait encore plus la mort que lui!

La serveuse passait par la et il lui colla la main au cul avec un joli petit sourire pour recommander de la boisson pour tous les deux. Elle ne semblait pas outré par le geste du nordique, semblant apprécier le blond, il fallait dire qu'il valait bien tous les poivrots de la taverne réunis. Il vit le regard de feu du tavernier qui devait être le père et il lui rendit. L'homme détourna le regard en quelques instants. Hakon retourna le sien vers Childéric.

_ Bon... Je t'ai donné des informations, maintenant c'est toi qui va m'en donner. Donnant donnant hein?

Il attendait que le lion digère tout cela et il lui poserait alors quelques questions, il savait déjà sur quoi il allait embrayer...





On peut affronter la brise, mais il vaut mieux s'affaler dans la tempête.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ChildéricavatarArmure :
Lion

Statistiques
HP:
260/260  (260/260)
CP:
330/330  (330/330)
CC:
216/216  (216/216)
Message Re: [Mi-aout] Rencontre d'or et de flammes [Childéric]   Lun 5 Sep - 2:16
    Le lion écouta la réponse d'Hakon avec plus d'attention que jamais. En effet, les rapports avaient été flous et peu de chose ressortait de ce sommet. Si ce n'est que deux chevaliers d'or s'étaient retrouvés neutralisés. Le taureau sans cosmos et la balance dans un léthargique proche de la mort. Le phénix n'avait pas pu être clair sur le pourquoi du comment de tout ça. La Pope de plus, s'inquiétait à ce propos et à raison. Un grand péril attendait les gens du nord avait-il et la tâche du lion était d'en apprendre plus sur tout ça. Mais quand il expliqua ça brièvement à Hakon, il sembla choqué par le fait que les rapports soient flous malgré la grande présence de Saint. Et avec ça, Childéric était parfaitement d'accord. Il y avait quelque chose d'étrange et de louche là-dedans. Que pouvait-il bien s'être passé à ce fameux sommet.

    Le lion écouta donc le guerrier de Bêta avec attention. Essayant de retenir le plus de chose possible. Car il avait beaucoup à dire. Déjà sur le comportement du taureau. Qui, s'il s'était comporté Hakon était assez difficile à accepter, surtout venant de quelqu'un commanditer par le sanctuaire. Il y avait des temps pour tout, mais le cœur du problème n'était pas une histoire de coucherie. Ainsi, le taureau s'était retrouvé seul avec la prêtresse après s'être débarrassé d'Hakon et de Nahel. En soi, donné avant les négociations ce qui aurait pu être l’objet de tractations mais passons. S'il avait envoyé Hakon seul, oui, cela aurait été étrange mais s'il était accompagné d'un autre chevalier d'or, le lion n'y voyait rien à redire. Ce n'était de toute façon, pas la meilleure des façons pour rendre un piège et il restait ce guerrier divin de Delta, qui visiblement, ne semblait pas très prompt à faire son devoir.

    L'explosion cosmique était le gros point d'ombre du rapport et elle était disons... complexe à comprendre. C'était sûrement elle qui était responsable de l'état de la balance et de la perte de cosmos du taureau. Le lion esquissa un rire amusé à la façon dont Hakon parlait du chevalier de bronze du phénix. Mais le rire laissa vite place à une mine blême. La guerre. Le lion soupira, mais c'était une réaction normale. A vrai dire, la chose ressemblait à un coup monté de la part des chevaliers d'Athéna, sauf que... non ! Ce n'était pas prévu dans l'agenda politique et vu la situation actuelle, une alliance avec le nord serait des plus profitables pour le Sanctuaire. Ça ne collait pas vraiment. La suite apporta quelques éléments de réponse. L'explosion était liée à une aura de mort... Et bien des choses s'étaient passées dans le nord, la putain d'Hadès . Son sbire tentaculaire ? Sûrement un spectre mais qui était la putain ? Un autre spectre ou bien...

    « - Ce n'est pas du père que tu devrais te méfier, mais de la mère. Crois- moi, je l'ai vu faire ! Mais, tu parles de la putain et le larbin aux tentacules tu dis . Tu pourrais être un peu plus clair à ce propos . Enfin pour le reste, oui, il est normal que je te donne aussi quelques informations... Eh bien, il y a quoi, un mois de ça . Grosso modo, des types étranges se sont pointé au Sanctuaire. Des types, qui je pense, sont des copains de notre ami commun que tu as évoqués avant. Alors, je n'en sais pas beaucoup plus sur eux, mais il s'agit d'un groupe d'éveillés, les chevaliers de l'ombre. Une sorte de faction secrète, qui regorge de type assez fort, quand il nous a dit qu'il était le plus faible de notre ordre, c'était vrai je pense ! »

    Que pouvait dire d'autre le lion. A vrai dire, c'était tout. Hakon l'avait souligné, maintenant, les deux hommes étaient censés être ennemi, se faire la guerre ! Il y avait là-dessous quelque chose de très étrange et le lion n'arrivait pas à mettre la main dessus. Il ne pouvait croire que c'était la faute du deuxième gardien. Il but alors un peu dans sa choppe et reprit alors :

    « - Je ne pense pas que le taureau soit responsable de tout ça. Je veux dire, peut-être qu'il a essayé de séduire votre prêtresse, je ne connais pas assez l'homme pour dire. Mais je connais le chevalier et je pense pas qu'il soit responsable de ces manœuvres mesquines. Mais... disons qu'il est rentré sans son cosmos de cette réunion alors... »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d-
ArnvaldavatarArmure :
Sigma/Hraesvelg

Statistiques
HP:
215/220  (215/220)
CP:
102/220  (102/220)
CC:
150/245  (150/245)
Message Re: [Mi-aout] Rencontre d'or et de flammes [Childéric]   Lun 5 Sep - 11:58


Hakon sourit à la remarque de Childéric et ne put s’empêcher d'en rajouter une couche tout en regardant la patronne de l’établissement.

_ Si la mère ressemblait un peu plus à la fille, y'aurait eu moyen de faire un truc sympa.

Il éclata de rire puis il étouffa ce rire en le noyant dans sa boisson, une petit larme avait perlé dans son oeil lorsqu'il s'étouffa presque puis il reprit son sérieux quelques secondes après. Il jouait avec son verre, le faisant tanguer devant lui de droite à gauche, comme une barque sur la mère. Il se perdit dans la vision de la boisson remuant tel des vagues puis posa à nouveau son regard vers le lion d'or.

_ Oui un spectre, un soldat d'Hadès. L'autre une sorcière, Pandore celle qui traine avec Hadès, tu situe mieux maintenant? Des potes à cet Anastasius et cela s'est passé comment? Comme papa dans maman? Ou un peu plus dur? Pas plus d'informations sur eux? Des ombres... intéressant...

Il se remit à tailler la viande dans son assiette, tranchant la chair cuite avec son couteau et la se la fourrant dans le gosier avec un morceau de bain. Il baignait le tout avec une lampée de cervoise pour faire descendre le mélange et ne dit plus mot avant d'avoir fini sa nourriture. Il lacha un rot bruyant et sec et interpella la serveuse. La mère avait commencé à aller vers lui mais la fille avait était plus vive. Voulait-il connaitre un véritable homme du nord? Hakon l'accueillit en lui posant la main à la croupe une nouvelle fois, cette dernière le disputa en rigolant, avait-il marqué des points déjà? Il commanda cette fois-ci de la viande séché et une nouvelle miche de pain, parlant de miches, il posa son regard sur les belles de la serveuse et espérait pouvoir y enfuir sa tête dans la soirée.

_ N'ais crainte mon ami, je ne pense pas que les Saints ont à voir dans ceci. Mon coeur me le dit tout comme ma raison. Mais à Asgard pesonne ne 'écoute vraiment et pourtant j'étais présent. Cette explosion cosmique, tout vient de la... On s'est joué de nous je le pense et même si le taureau avait des envies que je comprends, je ne pense pas qu'il aurait tout sacrifié juste pour cela. Tu me dit qu'il a perdu son cosmos en plus? Le voila donc redevenu simple humain...

Il cracha sur le parquet comme pour éloigner le mauvais oeil et que cela ne lui arrive jamais. Sa commande arriva mais ce n'était pas la belle et voluptueuse serveuse mais sa mère à la gueule patibulaire et au nez rougi par la cervoise. Il la remercia en lui faisant une grimace. Puis revient à Childéric.

_ Vous avez eu des contacts avec les poiscailles de Poséidon? C'est quoi votre politique sur eux? Personnellement j'ai fait la rencontre d'un certain Liao lors d'une mission à l'ouest et je peux te dire que ce connard est un putain de fourbe! La prochaine fois que je le vois je le bute direct!

Il avait serré le poing en disant cela et ce dernier avait commencé à se réchauffer, à la limite de l'embrassement sous l'effet de la haine à l'encontre du Général qu'il avait croisé en Britannia. Childéric avait surement senti le sursaut de chaleur. Espérons que seulement lui avait senti cela...





On peut affronter la brise, mais il vaut mieux s'affaler dans la tempête.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ChildéricavatarArmure :
Lion

Statistiques
HP:
260/260  (260/260)
CP:
330/330  (330/330)
CC:
216/216  (216/216)
Message Re: [Mi-aout] Rencontre d'or et de flammes [Childéric]   Sam 10 Sep - 21:59
    Le lion d'or explosa de son fameux rire rugissement quand Hakon fit sa petite pique sur la mère de la jolie serveuse. Les deux hommes rirent donc de concert. Un rire qui était totalement à contre-courant de ce qu'ils se racontaient. Théoriquement, le rire n'avait pas sa place dans les histoires de guerre, de trahison et de mort. Mais c'était le propre des guerriers de vivre tout le temps avec ça et de savoir trouver de quoi s'amuser qu'importe la situation. C'était pour ça que le lion riait autant et qu'il avait tendance à faire de l'humour, qu'importe la situation. Et le rire se tue rapidement pour rapidement revenir dans le vif du sujet. Celui de la guerre et de ses différents protagonistes. En particulier ceux qui servent la mort. Les hommes d'Hadès. Ainsi, les spectres étaient en mouvement et les guerriers d'Odin les ont donc déjà affrontés. La question d'Hakon recentra ensuite le débat sur les ombres, mais ce groupe portait bien son nom.

    « - Disons que ça s'est mal passé et que les chevaliers de bronze ont souffert à cause de ça. Ce sont eux qui s'en sont occupés et d'autres pertes sont à dénombré. Et ce sont des ombres oui, le zodiaque de l'ombre. Je n'ai rien d'autre à t'apprendre sur ça, car je n'en sais pas beaucoup plus. »

    Le lion d'or avait parlé pendant que le guerrier divin s'était remis à manger et visiblement tout ça ne lui coupait pas l'appétit. Le lion jeta un regard amusé sur le manège d'Hakon et de la petite serveuse. Pour l'avoir vu faire, le guerrier divin n'avait aucune chance. Elle avait mené exactement la même sérénade hier pour refuser tous les accès à sa chambre la nuit venue. Elle ne faisait que jouer avec lui, pour le pousser à commander. Habile. Il n'avait de toute façon aucun moyen passer le dragon qu'était sa mère alors... La suite sur le rôle des saints dans cette histoire rassura légèrement le chevalier d'or du lion. Mais le problème restait entier. Même à Asgard visiblement où le chaos semblait régner légèrement depuis ce moment-là. Information que le lion garda de côté et qui nourrirait son rapport. Le lion adressa un sourire amusé quand il fit la matrone venir le servir et la mine déconfite du cheval d'Odin. Il la laissa s'éloigner un peu et explosa de rire aux dépens de son ami. La suite le surprit légèrement. Visiblement les hommes du nord avaient aussi eu des contacts avec les marinas et pas forcément des bons. Les questions étaient légitimes et pour y répondre honnêtement, le lion aurait dû donner des informations assez sensibles à son homologue d'Asgard. Même s'il avait du respect pour Hakon et qu'il lui faisait confiance le risque zéro n'existait pas et il resterait donc assez vague là-dessus. Le lion siffla alors ce qui restait de sa bière et prit le temps de répondre au guerrier divin.

    « - Doucement Hakon... Doucement ! Disons que la politique avec eux est aussi flou que notre politique avec vous. Je peux t'assurer ne pas porter ce Liao dans mon cœur non plus. Pour des raisons toutes personnelles. Mais je crains que le destin ne n'ait enlevé tes volontés de vengeance. Mais dans quelle circonstance as tu rencontré ce Liao ?»

    Le chevalier d'or du lion adressa un signe à son homologue divin pour qu'il se calme, la température commençait à monter et si elle ne posait aucun souci au lion d'or, il serait risqué et dangereux de se révéler ainsi au grand jour. Les dieux avaient parlé et exposer les innocents à ce cosmos ardent seraient dangereux pour eux à n'en pas douter. Le lion soupira et reprit ensuite :

    « - Le problème avec les spectres c'est leurs alliés. Car ils ne sont pas seuls. Arès est de retour et il s'est allié avec les spectres. Faites donc attention si jamais vous avez affaire à ses servants, indirectement, vous traitez avec les enfers donc... »

    La diplomatie divine était assez compliquée. Un axe était en train de se former entre les spectres, les hommes d'Arès et ceux d'Apollon. Si les saints et les marinas avaient légèrement resserré les liens, Asgard restait l'inconnu qui aurait peut-être la possibilité d’apporter l'équilibre dans les forces ou de faire sombrer le monde du côté des spectres...




Dernière édition par Childéric le Jeu 29 Sep - 14:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d-
ArnvaldavatarArmure :
Sigma/Hraesvelg

Statistiques
HP:
215/220  (215/220)
CP:
102/220  (102/220)
CC:
150/245  (150/245)
Message Re: [Mi-aout] Rencontre d'or et de flammes [Childéric]   Lun 12 Sep - 15:06


Hakon s'était vite calmé, il passa alors ses nerfs sur sa bouffe, déchirant la chair séchée à pleine dent, la mastiquant fortement à s'en péter l’émail des chicots. Il rinça le tout en vidant son verre à nouveau mais cela avait eu l'effet de lui passer un petit peu sa colère. Il ne put que sourire lorsque Childéric lui annonça ne pas porter aussi Liao dans son coeur. Par contre il crut mal comprendre ce que le lion lui dit, Liao en serait plus la? Foutre de dieu!

_ Tu vas me dire que ce fourbe n'est plus? Putain mais même dans la mort il ne reste qu'un lâche!

Il frappa la table légèrement avec son broc vide et interpella la patronne pour qu'elle remplisse à nouveau son verre et le cruchon. Il lui lança un regard qui lui disait de ce manier le cul, ainsi que du genre "pas toi mais ta femme, bien plus excitante".

_ Et toi tu le connais comment le bridé? Une mission en Britannia, celle qui m'a fait rencontré la putain d'Hadès si tu veux tout savoir mais j'en dirais pas plus du contenu de la mission tu t'en doutes bien l'ami.

Sa commande de boisson arriva et ce fut encore une fois la vieille qui les apporta. Hakon souffla de desepoir, sa main voulait un bon petit coup ferme à fouetter et non un cul flasque et sale. Il la regarda de travers et lui balança "tu pourrais être polie, t'es déjà moche tu sais." La femme devint rouge pivoine et le mari s’apprêter à venir. Le guerrier divin lui lança alors en pleine gueule une pièce d'or, le geste voulait tout simplement dire qu'il ferme sa gueule, ce qu'il fit bien entendu. Il revint alors aux affaires qu'il avait avec le lion d'Athéna.

_ Arès tu dis? On a pas encore eu vent de lui par chez nous. On a eu un petit poisson qui est venu s'échouer mais rien d'autre à ce que je sache. Prends garde aux marinas, je pense qu'ils ne jouent pas franc jeu. Tu vois quand j'étais en mission avec ce Liao, le mec a fait son peureux par deux fois. Pire encore il a pu partir sans être attend par les charmes de la sorcière alors qu'il possédait un objet qu'elle convoitait. Objet que j'ai sauvé au péril de ma vie et ouais! Je dis ça je dis rien, mais je pense qu'à l’époque les petits poissons devaient surement manger le même pain que les Spectres...

Il se resservit à boire ainsi qu'à Childéric qui taraudait à sec depuis quelques minutes. Il se demandait bien ce qu'y allait vraiment retourner à la suite de cet entretien. Hakon espérait vraiment une entente avec les Saints, pour lui le comportement d'Eirwen n'était pas du tout justifier et un truc clochait. L'étoile de Mérak espérait que son action engendrerait quelque chose de bien, une compréhension du possible camp adverse...





On peut affronter la brise, mais il vaut mieux s'affaler dans la tempête.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ChildéricavatarArmure :
Lion

Statistiques
HP:
260/260  (260/260)
CP:
330/330  (330/330)
CC:
216/216  (216/216)
Message Re: [Mi-aout] Rencontre d'or et de flammes [Childéric]   Jeu 29 Sep - 14:33
    Le lion d'or ne savait pas quoi faire face au comportement d'Hakon qui l'exaspérait légèrement. Il s'entendait bien avec le guerrier de Beta, mais là, il poussait loin dans les limites de la patience du lion d'or. Qu'il passe ses nerfs sur autre chose que sur les gens qui n'avaient rien demandé. Il propageait là le cliché stupide des barbares du nord idiot et primitif et ce n'était pas se rendre service, à lui et à son peuple. Mais le lion se garda bien de commenter ça, même si l'envie était forte. Il avait besoin des informations d'Hakon et le guerrier divin avait déjà pris de nombreux risques pour répondre à l'appel du lion d'or.

    « - Je n'ai pas dit qu'il était mort, j'ai juste dit qu'il ne servait plus son maître. Le reste, je ne l'ai rencontré qu'une fois rapidement à Alexandrie et disons que c'était suffisant pour faire naître mon animosité à son égard. »

    Le lion d'or garda dans un coin de son esprit la mention de la mission en Bretagne. Il avait appris beaucoup de choses sur cette région et le fait que des ases se soient retrouvées mêlées à tout ça avec l'ancien légat de Poséidon en disait long sur l'importance la région. Il faudrait qu'il parle de ça avec Ariane, peut-être qu'elle serait disposée à lui parler de ça et lui apprendre ce qu'Hakon voulait garder pour lui. Piste que le Mérovingien n'explorera pas, par respect pour le guerrier divin. Même s'il l'énervait dans le moment présent à se comporter comme le pire des connards. Mais la mine consternée qu'affichait le lion en disait long sur ce qu'il pensait du comportement de bêta. Par contre, la suite des informations qu'offrait le sagouin à Childéric était assez importante et intéressante.

    Ainsi, le nord était resté épargné par les maux du Dieu de la guerre. Et les tractations diplomatiques pour liguer entre eux les ennemis du Sanctuaire n'étaient pas allé jusqu'ici. C'était une bonne chose. Une fois ce nœud gordien démêlé peut-être qu'une alliance avec le nord serait possible. Peut-être... Pour le reste, il se retient de dire quand le guerrier de Bêta se mit à raconter la mission dont il ne voulait pas parler quelques secondes plutôt. La rage et la colère sont décidément bien mauvaise conseillère et Hakon sombraient de plus en plus dans le cliché du barbare stupide et mal élevé qu'on propageait dans l'Empire et particulièrement dans le sud. À voir ça, il faut dire que le lion d'or ne pouvait que leur donner raison au vu du spectacle qu'il avait en face de lui. Dire que lui aussi pouvait, dans certains endroits, de par ses origines franques, être victime de ce genre de cliché l'amusait nettement moins.

    Enfin, il fit contre mauvaise fortune bon cœur et trinqua avec Hakon une fois de plus. Il ruminait les mots du guerrier divin. Non, les marinas ne marchaient pas avec les spectres. Les événements du Sanctuaire prouvaient le contraire, de plus que sa connaissance assez personnelle de certains éléments passés et présents des forces du maître des océans. Non, c'était quelque chose d'autre. Il ne doutait pas de l'arrivisme de l'ancien légat et de sa capacité à fuir de façon perpétuelle comme une anguille. Mais de là à pactiser avec le maître des morts, non. Il ne pouvait pas croire à ce genre de chose. Non, ce n'était pas possible. Il fit alors tourner quelques secondes le liquide dans son broc. Puis il finit par le reposer.

    « - Non. Liao est un serpent et je préférerai me couper la main que de lui faire confiance. Mais c'est un serpent déterminé pour sa propre cause. On peut lui accorder ça. Les marinas ne marchent pas avec les spectres. Impossible. Notre politique avec eux est flou, je te l'ai dit, mais nous avons néanmoins quelques certitudes. Les seuls qui marchent avec les spectres, ce sont les guerriers d'Arès. »

    Et le retour du dieu de la guerre à Kiev l'avait prouvé. Du reste, s'il existait une alliance entre les serviteurs de la guerre et ceux des mers, le lion d'or n'en avait pas la moindre idée... Mais vu comment Ariane parlait en bien des oracles, c'était possible que non. Car eux aussi étaient les alliés d'Arès.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d-
ArnvaldavatarArmure :
Sigma/Hraesvelg

Statistiques
HP:
215/220  (215/220)
CP:
102/220  (102/220)
CC:
150/245  (150/245)
Message Re: [Mi-aout] Rencontre d'or et de flammes [Childéric]   Lun 3 Oct - 16:58


Il voulait croire les paroles de Childéric sur Liao mais ce qu'il avait vu de ses propres yeux disait un peu le contraire. Lé général de Poséidon avait réussi à fuir sans même avoir eu besoin de combattre. Il avait même refuser de se battre contre Balor qui pourtant les menaçait et les avait blessé, du moins les Guerriers Divins et bizarrement non lui...

_ Comme tu dis il est un serpent, servant ses propres intérêts. Avait-il peut être seulement lui un accord avec les forces d'Hadès et non tous les Marinas qui sait. Sa disparition est un peu bizarre, il sera disparut peu de temps après être revenu de Britannia? Renseignes-toi mon ami sur ce qu'il a ramené de la haut, et vois donc si les poissons le possède encore après le départ de son fourbe général...

Encore une fois, il se tut sur ce qu'il avait ramené lui. Les Saints n'avaient pas à savoir pour le métal divin provenant de Balor. Le sang durci d'un dieu d'après Toryald, une chose surpuissante qu'Asgard protégeait coute que coute maintenant. Hadès ne pouvait l'avoir pour se forger une nouvelle arme, une lame surpuissante tel l'avait dit Embla l'ancienne Prêtresse d'Odin.

_ Les Spectres et les Berserkers... S'il y a bien une alliance vieille comme le monde c'est bien celle-ci... Je ne pense pas qu'ils soient dans notre envie de nous allier avec eux, quoique vu le mental de la Prêtresse en ce moment...

Il termina son verre, se resservit et en rebut de suite. Il était bientôt l'heure d'aller se coucher. Il resta encore quelques minutes dans la salle puis il ne demanda pas son du en clamant qu'il était l'heure qu'il aille se coucher.

Il retrouva Childéric le lendemain, le jour des grandes discussions était fini. Pendant la collation du matin, ils parlèrent plus des petites anecdotes de leur pays, des choses bien plus amicales. Et lorsque l'heure du départ s'annonça, le guerrier divin était prêt pour repartir malgré une sécheresse buccale prononcée.

_ J'espère te revoir bientôt mon ami et je souhaite que ce ne soit pas en face sur un champ de bataille. Il sera dommage que l'un de nous tue l'autre...

Hakon le salua à la façon des guerriers en l'empoignant virilement puis il tourna les talons. Il était temps que l'étoile de Mérak rentre chez lui à Asgard...




On peut affronter la brise, mais il vaut mieux s'affaler dans la tempête.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Message Re: [Mi-aout] Rencontre d'or et de flammes [Childéric]   
Revenir en haut Aller en bas
 
[Mi-aout] Rencontre d'or et de flammes [Childéric]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 25. Meilleur Topic Depuis Aout
» Monday Nigh RAW - 9 aout 2010 (Résultats)
» "Ravivons les flammes du passé" ~ Anthéa x Paris
» Y'a pas de fumée sans flammes ! [CLOS]
» # Les Flammes #

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Germania :: Tribus barbares-
Sauter vers: