Votez
I
II
III


Forum fermé. Bon jeu à tous sous d'autres cieux !
 

Partagez | 
 

 [Décembre 545] Blanche comme neige ... (PV Eirwen)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
ElynavatarArmure :
Epsilon

Statistiques
HP:
220/220  (220/220)
CP:
160/160  (160/160)
CC:
275/275  (275/275)
Message [Décembre 545] Blanche comme neige ... (PV Eirwen)   Dim 4 Sep - 21:23
Ces dernières nuits furent hantées par l'image de ce loup, ce fameux animal qu'elle avait pu approcher quelques jours auparavant, tâche grise dans l'étendue de neige d'un blanc éclatant. Son subconscient repassait cette scène encore et encore, elle qui approchait sa main avant de la poser sur ce doux pelage dont elle n'oublierait sans doute jamais la consistance. Et comme cette nuit là, son coeur engageait une nouvelle symphonie sous l'émotion de ce souvenir. Comme si elle y était ... Mais comme chaque nuit, le rêve se transformait en cauchemar quand les songes de l'adolescente faisaient apparaître l'ours suivi de la bataille avec l'alpha. Le rêve ne s'arrêtait pas là, car dans celui-ci, la brune revenait sur les lieux, s'horrifiant du carnage, de ces traces de sang qui maculait la pureté du sol d'hiver et non loin, le corps inerte et déchiqueté de son sauveur.

Et comme chaque nuit, Elyn se réveillait en sursaut, la sueur perlant sur son front, les larmes aux yeux. La belle se glissa au bord de son lit, posant ses pieds nus au sol, les membres tremblants. Ses paupières closes en devenaient une véritable torture, puisqu'elle s'alliait à cette image macabre et sanglante. Elle porta une main à sa poitrine sous ce rythme tachycarde, presque douloureux. Ce n'était qu'un rêve ou plutôt un cauchemars, rien d'autre. Enfin c'était ce qu'elle espérait. La jeune fille se leva tant bien que mal, la tête lui tournant légèrement pour se servir un gobelet d'eau. Le lendemain, elle tenterait de le retrouver ...

Ainsi, le lendemain dès l'aube, Elyn se prépara à affronter le froid glacial. L'hiver en Asgard était rude, bien plus qu'au sein des contrées alentours. Sa chevelure d'ébène cascadant sur sa poitrine, elle s'affubla d'une fourrure encapuchonnée pour mieux se protéger de la morsure du vent. L'asgardienne ne parlerait guère de cette excursion à son père, après tout, il ne lui avait pas interdit de se promener la journée et cette fois, elle emporterait son arc en cas d'attaque de bête sauvage. Il fallait qu'elle en ait le coeur, savoir si son cher loup s'en était sorti vivant.

Sur le trajet, l'adolescente à la crinière corbeau se laissait aller à ses pensées. Au fond d'elle, la belle ne doutait guère de l'alpha, reniant ce qu'elle pouvait voir lorsque les bras de Morphée l'étreignaient. Par dessus tout, elle avait l'impression d'avoir ressenti un certain feeling, une connexion inhabituelle avec le prédateur lupin. Etait-ce possible ? Tout cela tenait debout lorsque l'on connaissait les circonstances d'adoption la "fille aux loups" comme elle avait été surnommé durant ses premières années de vie. Oui, elle avait une certaine réputation quant à sa découverte un peu plus de quatorze années auparavant. Malgré ses interrogations, Elyn n'avait guère le courage de questionner son père à ce sujet, il lui semblait quelque peu préoccupé depuis l'incident de l'ours. Une légère douleur au genou un peu soudaine lui rappela d'ailleurs la rencontre avec l'animal. Elle grimaça légèrement, ralentissant en conséquence sa cadence de marche.

Les joues rosies par les basses températures, teintant sa peau de porcelaine, ses pupilles ambrées scrutaient les alentours. Mis à part quelques petits mammifères s'échappant à son passage, aucune trace du loup en question. Elle passa à cet endroit même où elle avait subi la poursuite de son assaillant, ne retrouvant aucune trace de son passage, les flocons ayant eu largement le temps de recouvrir de potentielles séquelles de combat. Puis la belle arriva enfin vers cette clairière, un étrange ressenti l'envahissant.

Alors qu'Elyn devenait persuadée de la présence de "son" loup, elle fut surprise d'en apercevoir deux. Mais quels loups ! Ils étaient tout simplement immenses, mesurant au moins deux fois la taille de l'alpha qu'elle avait rencontré. L'un se fondait dans le tapis blanc de par la clarté de son pelage tandis que l'autre contrastait avec ce noir d'onyx. Emerveillée, elle se permit de les contempler quelques instants, appréhendant tout de même légèrement la réaction de ceux-ci. Le coeur battant dans ses tempes, elle ne ressentait pourtant aucune atmosphère hostile autour d'eux, bien au contraire.

Reproduisant cette même scène vécue et si souvent rêvée, la belle à la crinière d'onyx se dévoila aux majestueux loups qui l'avaient bien entendu repérée bien avant. Pourtant, elle se stoppa à quelques mètres d'eux, posant un genou à terre tout en les fixant avec calme. Elle les laisserait venir à elle.


#D6393D

7e sens:
 

Tenue d'Elyn:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1140-elyn-guerriere-divine
EirwenavatarArmure :
...

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
180/180  (180/180)
CC:
275/275  (275/275)
Message Re: [Décembre 545] Blanche comme neige ... (PV Eirwen)   Dim 4 Sep - 23:07


En ce matin d'Hiver 545, l'Immaculée s'était rendue, comme de coutume, auprès de l'aire d'entrainement des guerriers divins. Comme chaque jour maintenant depuis quelques temps, elle avait le secret espoir de revoir son Maître. La bataille contre le Sanctuaire avait fait de terribles pertes, de cela, elle était au courant, mais elle était certaine qu'il en était revenu. Alors pourquoi demeurait-il loin d'ici? La Guerre changeait les hommes avait-elle entendu dire, et elle avait fini par le croire. En son absence, elle avait continué leur entrainement, sans relâche, et l'adolescente était tout simplement empressée de montrer ses progrès à Toryald. Un des gardes qu'elle connaissait bien, venait d'ailleurs à la rencontre de celle qui serait la future prêtresse d'Asgard. Elle l'avait toujours apprécié, lui qui s'était souvent montré bienveillant avec elle. Alors la Douce lui adressa un sourire:

"- Bonjour Eirwen. Tu attends toujours le Seigneur Toryald?"

"- Bonjour Teodor. Je ne peux rien vous cacher, en effet." Son sourire s’effaça légèrement, pour se transformer en une petite moue dépitée. "Mais il semblerait qu'il ne vienne plus ici. Et je ne sais pas où il est."

"- Il est vrai que personne ne l'a revu depuis son retour du Sanctuaire. Mais si tu veux mon avis petite, tu devrais le laisser revenir de lui-même. Il a du vivre des choses là-bas que tu ne peux sûrement pas imaginer."

"- Vous avez sûrement raison. Je vais retourner chez moi. Bonne journée Teodor et au plaisir de vous revoir."

"- Un instant!"

"- Oui?"

"- Dis voir Eirwen, je me trompe peut-être mais je ne te vois jamais avec des gens de ton âge."

Une petite moue déforma les lèvres de la Demoiselle. Non, elle ne savait pas ce qu'était d'avoir un ami. Enfin si, elle avait bien ses quatre comparses, mais c'était tout, aucun ami "humain". A vrai dire, elle n'avait même d'ailleurs jamais recherché leur contact. Comprenant le silence de l'adolescente, l'homme eut alors un sourire:

"-Il se trouve que j'ai une fille qui a ton âge. Pourquoi n'irais-tu pas passer un peu de temps avec elle, je suis certaine que vous vous entendriez très bien."

Un moment de silence alors que la Farouche réfléchissait à cette proposition, tout en écoutant les indications qu'il lui donnait pour trouver sa maison:

"- Je ne promets rien, mais j'y penserai Teodor. Au revoir."

Elle s’éclipsa comme elle était venue, en silence. Elle réfléchit à ce qu'elle pourrait bien faire du reste de sa journée, mais elle ne voyait rien d'intéressant à tout cela. Alors la suggestion du garde se fit un peu plus présente dans son esprit. Bah, elle ne perdrait rien à essayer de se faire une amie après tout, aussi la jeune fille prit-elle le chemin qui lui avait été indiqué. Bien entendu, une fois sortie de la ville, elle fut rejointe par ses comparses. Elle s'amusait de toujours les voir, et si elle avait été un peu effrayé par les loups au début, elle avait fini par s'habituer à leur présence, qu'elle trouvait rassurante. Surtout après l'épisode de son agression. Eirwen n'oublierait jamais leur arrivée providentielle.

Après un bonne vingtaine de minutes de marche, la Demoiselle aperçut enfin la maison qui était celle du garde. Elle frappa à la porte, mais personne ne lui répondit. Avisant les traces de pas dans la neige immaculée, elle se mit donc en route, devancée par les deux loups qui allaient bon train.

"- Hé! Attendez-moi!"

Elle se mit alors courir, enfin, si on pouvait appeler cela ainsi étant donné la couche conséquente de poudreuse. L'adolescente se mit à grommeler, alors qu'au dessus d'elle les corbeaux croassaient, visiblement amusés de la voir ainsi galérer.

"- C'est ça! Moquez-vous tous les deux!"

Se baissant, la Belle viendra former une boule de neige avant de jeter celle-ci en direction des volatiles, qui émirent un croassement visiblement outré, avant de plonger en sa direction pour venir lui picorer gentiment le crâne, ce qui eut le don de la faire pouffer de rire, tandis qu'elle cherchait à remettre de l'ordre de ses cheveux. Elle finit néanmoins par arriver sur les lieux où se trouvaient les deux loups qui s'étaient couchés. Elle avisa alors la demoiselle à la chevelure aile de corbeau, qui semblaient captivée par les deux lupins. Il était amusant de voir combien elles étaient différentes toutes deux. Lentement, elle s'approcha alors de ses deux amis, se glissant entre eux pour venir caresser le sommet de leur crâne:

"- Ils aiment beaucoup qu'on les caresse ici. Et également derrière les oreilles. Mais je n'ai jamais vu quelqu'un d'autre que moi poser la main sur eux, alors je ne sais pas trop comment ils réagiraient. Cependant, je suis certaine que si je leur demande, ils ne te feront rien du tout. D'ailleurs je doute même qu'ils veuillent te faire le moindre mal."

Elle adressa un sourire à la jeune fille, avant de passer sa main gantée dans ses cheveux, visiblement gênée:

"- Je parle, je parle mais je ne me suis pas présentée. Je m'appelle Eirwen. Je connais bien ton père, c'est lui qui m'a demandé de venir te voir. Il s'est dit que nous pourrions peut-être être amies."




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1149-eirwen-the-shieldmaid
ElynavatarArmure :
Epsilon

Statistiques
HP:
220/220  (220/220)
CP:
160/160  (160/160)
CC:
275/275  (275/275)
Message Re: [Décembre 545] Blanche comme neige ... (PV Eirwen)   Lun 5 Sep - 15:53
Les deux loups couchés dans la poudreuse observaient l'intruse de leurs regards insistants. Elyn, plus que respectueuse envers eux, ôta son capuchon, leur dévoilant ses pupilles éclatantes d'innocence et sa chevelure d'ébène se parsemant rapidement de flocons de neige. La belle ne pouvait détacher son attention de ces merveilles de la forêt, s'étonnant de leur taille plutôt impressionnante. Quelle douce folie s'était emparée d'elle pour la pousser à s'approcher de tels molosses ? Il était certain qu'ils pouvaient la briser au moindre coup de mâchoire. Mais la douce adolescente avait foi en eux, tout simplement. Car elle ressentait de nouveau cette sorte de connexion inexplicable.

Pourtant, elle ne leur imposa guère sa présence, leur laissant le loisir de s'approcher eux-mêmes d'elle. Elyn espérait, elle espérait que ceux-ci viendrait à sa rencontre, mais ce fut sans compter l'arrivée d'une jeune fille à la crinière aussi blanche que neige. Surprise, l'asgardienne se releva, fixant la nouvelle venue, restant bouche bée lorsque celle-ci se glissa entre les deux bêtes, commençant à flatter les têtes noires et blanches. Elle ne put dissimuler son air impressionné, elle qui pensait être la seule à pouvoir approcher les prédateurs.

La Blanche s'adressa à elle, décrivant les gestes qu'appréciaient les grands loups. Bien qu'elle semblerait être la seule à pouvoir les approcher et les toucher, Elyn était relativement tentée de relever le défi, son instinct ne l'alertait d'aucun danger. Les paroles rassurantes de la jeune fille l'incitèrent à s'avancer un peu vers le trio, celle-ci finissant par lui donner son prénom. Ainsi, la présence d'Eirwen était due aux conseils de son cher père. La brune lui sourit, lui répondant de sa voix cristalline.

"Je suis enchantée Eirwen. Je me nomme Elyn. Il semblerait que Père ait quelques inquiétudes quant au fait que je ne côtoie aucune personne de mon âge ..."

Ce fut à son tour d'afficher un air gênée, peut être un peu honteuse de révéler qu'elle n'avait aucun ami. Elle termina de franchir la distance qui les séparaient et doucement, se pencha vers le loup blanc, avançant sa main gantée vers lui pour le caresser à l'endroit indiqué par Eirwen. Non mécontente que l'animal ne la repousse pas, l'asgardienne esquissa un large sourire, grattant doucement son pelage. Son regard se porta sur la Blanche tandis qu'elle se permit de s'agenouiller.

"Ils sont impressionnants ces loups, je n'en ai jamais rencontré d'aussi grands ! A vrai dire, je n'en ai croisé qu'un jusqu'à maintenant et ... Je pensais être la seule à pouvoir les approcher." Elle regarda le loup blanc avec tendresse. "Je les admire ... Je m'intéresse à eux depuis que je suis toute petite ..."

L'adolescente resta un moment silencieuse, profitant du contact qui, étrangement, l'apaisait. Tant de questions se bousculaient dans son esprit, mais elle n'osait en poser trop à sa potentielle amie. Il semblerait que Teodor ait vu juste en envoyant Eirwen vers elle, les deux jeunes filles ayant toutes deux un feeling particulier avec les loups. Elyn n'en était que plus heureuse de savoir qu'elle pourrait parler de son intrigue et de sa passion envers ces canidés, sans avoir peur qu'on ne la juge.

Ses prunelles d'ambre et de dorure se posèrent sur celles d'Eirwen, presque de tons similaires, se permettant de la détailler un peu plus. La jeune fille était relativement belle avec ses traits fins et harmonieux. Elle devinait en elle un grand coeur, une ouverture d'esprit, une extrême gentillesse et une certaine noblesse d'âme. La fille du garde s'amusait quelque peu du contraste flagrant de leur chevelure respective, tout comme le pelage des loups. Mais par-dessus tout, Eirwen l'intriguait.

"Au fait ... Comment connais-tu mon père ? Tu ... Tu vis au palais c'est ça ?"

En pensant à lui, Elyn ne put s'empêcher de sourire de nouveau, son père étant prêt à n'importe quoi pour le bien-être de sa fille. Lui envoyer une adolescente de son âge lui ressemblait pleinement et elle ne manquerait guère de lui conter leur rencontre, quoiqu'elle ferait certainement abstraction de la présence des loups, sujet sensible depuis l'attaque de l'ours. Car initialement, elle se trouvait dans cette forêt pour tenter de rejoindre cet alpha qui lui avait sauvé la vie.


#D6393D

7e sens:
 

Tenue d'Elyn:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1140-elyn-guerriere-divine
EirwenavatarArmure :
...

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
180/180  (180/180)
CC:
275/275  (275/275)
Message Re: [Décembre 545] Blanche comme neige ... (PV Eirwen)   Lun 5 Sep - 22:36
L'adolescente pouvait sentir le regard admiratif que lui portait la jeune fille de son âge. Elle se sentait un peu gênée, n'aimant guère trop être le centre de l'attention, ou n'y étant tout simplement habitée. Mais la demoiselle qui lui faisait face avait l'air d'être particulièrement gentille. pourquoi en serait-il autrement? Après tout, elle était la fille de Teodor, et Eirwen adorait ce garde qui avait toujours veillé sur elle lors des entraînements. Elle lui adressa donc un sourire bienveillant:

"- Enchantée également Elyn. Et il semblerait bien qu'en effet, ton père s'inquiète pour toi comme pour moi, du fait que nous ne traînons pas avec des personnes de notre âge."

La future prêtresse fit signe à la belle aux cheveux d'ébène de venir près d'elle. Visiblement les loups ne semblaient pas particulièrement contre cette approche. Toute fois, la jeune fille n'en oubliait pas moins qu'ils demeuraient des animaux sauvages. Bien sûr, elle s'était sentie honorée de leur présence à ses côtés, était rassurée à leur simple vue, car elle savait que rien ni personne n'oserait s'en prendre à elle, mais elle ne voulait pas transformer ceux-ci en chiens de compagnie. Le lupin à la blanche fourrure tendit le cou pour approcher sa truffe de la main qui lui était offerte. Geri le Blanc aux yeux saphirs. Le Noir Freki, aux yeux ambrés, quant à lui, restait sous la caresse de celle qu'il protégeait.

"- Je crois qu'ils ont l'air de bien t'aimer en tout cas. Je suppose qu'on peut le considérer comme tel, étant donné qu'ils ne t'ont pas encore dévorée."

Elle avait prononcé ces mots avec une lueur malicieuse dans le regard. De l'humour, voilà ce qu'elle tentait de faire, car sous ses aspects de sauvageonne, l'adolescente savait se montrer aimable et prévenante.

"- Hé bien, on dirait que nous sommes deux alors à les trouver intéressants. Enfin personnellement, je leur dois beaucoup. Ils m'ont sauvé d'une agression. Ils sont arrivés juste à temps." En fait, elle n'en revenait pas, c'était la première fois qu'elle évoquait sa mésaventure avec quelqu'un. Il fallait dire qu'elle avait failli être violée, et que sans l'intervention des deux loups, nul doute que le crime odieux aurait été commis. Elle chassa ses sombres pensées en secouant sa crinière immaculée avant de reporter son attention sur celle qui allait devenir sa meilleure amie. "D'où te vient cette passion pour eux? Habituellement, les gens les craignent un peu, mais tu n'as pas du tout l'air d'être effrayée à leur contact."

Doucement, l'Immaculée finit par s'asseoir dans la poudreuse, s'adossant tendrement à Freki, la chaleur du grand corps contrastant avec la froid environnant.

"- Oh et pour répondre à ta question, je connais ton père depuis que je suis toute petite. Il m'a souvent vu traîner près de l'aire d'entraînement des guerriers divins, à guetter le Seigneur Toryald. Celui-ci est même devenu mon Maître. Mais cela fait un moment que je ne l'ai pas vu. Toujours est-il que je ne vis pas au Palais même, mais dans les environs de celui-ci."

Elle tut le fait qu'elle était potentiellement la future prêtresse d'Odin, elle ne voulait pas intimider Elyn. C'était le première fois qu'elle prenait vraiment le temps de discuter avec une personne de son âge, et il fallait admettre que ce n'était pas déplaisant, alors si elle lui avouait la vérité, nul doute que l'adolescente ne lui adresserait plus la parole, dans le but de mettre une distance entre elles.

"- Oh, mais dis moi, où allais-tu ainsi? Tu vas t'entraîner? "

D'un signe de tête, elle désigna l'arc et le carquois dont était parée la demoiselle.

"- Si tu veux, on pourrait peut être s'entraîner ensemble?"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1149-eirwen-the-shieldmaid
ElynavatarArmure :
Epsilon

Statistiques
HP:
220/220  (220/220)
CP:
160/160  (160/160)
CC:
275/275  (275/275)
Message Re: [Décembre 545] Blanche comme neige ... (PV Eirwen)   Lun 5 Sep - 23:46
En effet, les deux jeunes filles semblaient avoir plusieurs points communs. Hormis le fait qu'elles étaient toutes deux capables d'approcher les loups, les deux adolescentes n'avait guère pour habitude de rencontrer des gens de leur âge. Elyn fut heureuse que la Blanche l'invite à s'avancer, ce qu'elle fit sans hésiter, s'approchant en premier lieu du loup au pelage de neige. La belle profita d'un certain accord de l'animal pour lui caresser délicatement la tête, la laissant dans un état d'émerveillement sans précédent, ou plutôt similaire à celui qu'elle avait connu quelques jours auparavant. Eirwen confirma les pensées de la brune qui laissa échapper un petit rire cristallin en comprenant que la jeune fille plaisantait.

Pour la première fois de sa vie, la future étoile d'Epsilon se permit de se confier à une personne autre que son cher père, partageant avec elle cette intrigue qu'elle avait envers les loups. Bien plus qu'une intrigue, elle les admirait plus que tout autre chose. L'adolescente aux cheveux d'ébène resta à l'écoute de son interlocutrice qui lui révéla sa propre passion des loups, l'ayant apparemment sauvée d'une agression, exactement comme elle, bien qu'elle ne savait comment s'était déroulé cet incident du côté d'Eirwen. Ce fut à son tour de la questionner sur sa personne et Elyn ne put qu'afficher un sourire rêveur, tant elle aimait le fait de conter son histoire. Imitant sa nouvelle amie, elle s'asseya sur le tapis immaculé aux côtés du loup blanc.

"En fait, ma passion pour eux provient d'un récit de mon passé. Père m'a trouvée ici même lorsque j'avais à peine un an, je reposais dans un panier d'osier au milieu des loups et aucun d'eux n'a cherché à me blesser ... Père pense que bien au contraire, ils veillaient sur moi." Ses pupilles d'ambre se plongèrent un instant dans les saphirs de l'animal allongé à côté d'elle. "Et depuis ce jour où il m'a conté cette histoire, je vois les loups d'une autre manière. Je ne les considère pas comme des prédateurs dangereux et sanguinaires comme peuvent le pensaient les gens. Bien sûr, ils restent ce qu'ils sont, ils se laissent aller à leurs instincts, mais ils sont loin d'être cruels comme peuvent être les hommes ..."

Elle laissa la parole à la Blanche qui répondit à sa question précédente. Son père la connaissait donc depuis l'enfance, Elyn fut étonnée qu'il ne l'ait encore jamais mentionnée. La jeune fille aux cheveux corbeau resta quelque peu abasourdie lorsqu'Eirwen lui avoua avoir un "maître". Toryald, il lui semblait avoir déjà entendu ce nom. Ainsi, la demoiselle possédait un don ? L'asgardienne fut surprise par sa question, comprenant qu'elle faisait allusion à son arc.

"M'entrainer ? Ah ... Euh ... Non ... En fait ..." Elle soupira, un peu rose. "C'est une longue histoire. Il y a quelques jours, je me suis aventurée ici dans l'espoir de croiser un loup. Je voulais en savoir plus sur eux. Et à cet endroit même, j'en ai rencontré un, un beau loup au pelage gris. Je l'ai approché et nous avons eu comme une sorte de ... connexion étrange. Il est resté quelques minutes avant de se détourner de moi. Sur le retour, je me suis faite attaquée par un ours et ce loup est revenu pour me sauver ..." Elle se mordit la lèvre, l'air triste. "Je ... Je ne sais pas ce qu'il est devenu, Père m'a ramené à la maison à cet instant. C'est pour ça que je suis ici, j'espérais le revoir ..."

La jeune fille attrapa son arc, sans geste brusque pour ne pas effrayer les deux loups, et le tendit à son amie.

"C'est Père qui me l'a construit, je peux t'apprendre à le manier si tu veux !"



#D6393D

7e sens:
 

Tenue d'Elyn:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1140-elyn-guerriere-divine
EirwenavatarArmure :
...

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
180/180  (180/180)
CC:
275/275  (275/275)
Message Re: [Décembre 545] Blanche comme neige ... (PV Eirwen)   Mer 7 Sep - 18:42
Le courant semblait passer entre les deux adolescentes. Il fallait croire qu'elles étaient toutes deux ravies de rencontrer une personne qui pourrait tenir le rôle si précieux d'ami. Eirwen n'avait jamais vraiment su ce que c'était. A cause de sa couleur de cheveux atypique, les autres l'avaient toujours observé de façon étrange, ce qui ne fit que la conforter dans son désir de se terrer dans son silence. La fuite de son village, la mort de son père, lui avaient fait perdre tout repère. En cela, elle était reconnaissante à Toryald. Ses heures d’entraînements difficiles avaient endurci la Demoiselle. Mais pour l'heure, il n'était pas question d'elle, mais d'Elyn.

Ses lèvres formèrent un "o" de surprise face à son histoire, une petite lueur d'admirative brillant dans le regard de la Douce et frêle adolescente, qui acquiesçait sa charmante tête à la supposition qu'avait faite Teodor. Nul doute que le garde avait raison: les loups avaient veillé sur le bébé, elle en était certaine. Elle se demandait simplement pourquoi, et comprenait mieux à présent l'addiction de la Demoiselle pour ces canidés. En tout cas, la future prêtresse lui accorda toute son attention lorsqu'elle narra sa mésaventure, ayant une petite moue désolée, tout en comprenant parfaitement le désarroi qui était le sien. Si quelque chose devait arriver à Geri et Freki, tout comme à ses corbeaux, elle était certaine qu'elle aurait la sensation de perdre une part d'elle-même.

"- Tu as eu beaucoup de chance tu sais? Survivre à une attaque d'ours ET être sauvée par un loup, ça fait une sacrée histoire à raconter autour du feu. J'espère vraiment que ton sauveur s'en est sorti et que tu pourras le retrouver. Tu voudras que l'on retourne voir toutes les deux?"

Elle était sincère, elle voulait vraiment aider la jeune fille. Toutefois, Eirwen se garda bien de sourire et même de rire à la proposition qui lui était faite. Elle savait manier, grâce à l'Alpha, toutes sortes d'armes, et était même capable de créer celles-ci. Là en cet instant, elle aurait pu donner vie à un arc et à des flèches en quelques secondes. Néanmoins, elle ne tenait pas à dire qui elle était vraiment, et quel était son possible futur, de peur de voir Elyn mettre une certaine distance entre elles. Doucement, la Belle se releva, frottant ses mains gantées pour retirer la poudreuse de sa fourrure.

"- Volontiers oui! Je serai peut-être un peu gauche, j'espère que tu ne m'en voudras."

Elle avait bien conscience que son innocent mensonge pouvait être à double tranchant si Elyn découvrait la vérité. Elle lui dévoilerait la vérité plus tard. Peut-être. Déjà, un sourire illuminait son doux minois alors qu'elle trépignait d'impatience. Finalement, cette journée ne serait pas aussi ennuyeuse que cela.

"- Je connais une clairière pas loin d'ici. qui serait parfaite pour ma petite initiation. On pourrait peut être y aller qu'en dis-tu?"

Sans attendre la réponse de sa compagne, certaine qu'elle la suivrait, Eirwen se mit donc en route, escortée par ses comparses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1149-eirwen-the-shieldmaid
ElynavatarArmure :
Epsilon

Statistiques
HP:
220/220  (220/220)
CP:
160/160  (160/160)
CC:
275/275  (275/275)
Message Re: [Décembre 545] Blanche comme neige ... (PV Eirwen)   Mer 7 Sep - 22:34
Elyn aimait tant conter son histoire, elle en était fière tout simplement. Après tout, qui pouvait prétendre avoir été entouré de loups à l'état de nourrisson ? Se sentir unique était un sentiment agréable, bien qu'elle l'était beaucoup moins depuis sa rencontre avec la Blanche. Mais plutôt que de s'en sentir vexée, bien au contraire, l'adolescente fit le choix d'apprécier. Jamais elle n'aurait cru croiser un jour quelqu'un aimant autant les loups qu'elle, quelqu'un pouvant les approcher sans que ceux-ci ne se méfient, et qui plus est, quelqu'un de son âge. Voir cette expression intriguée et cette petite lueur teintant les pupilles ambrées de celle qui deviendrait son amie, n'avait pas de prix pour la jeune fille aux cheveux d'ébène. Car elle-même lui accordait ce même regard, admirant la beauté de l'adolescente à la crinière de neige ainsi que ce lien presque palpable avec ces deux loups.

Elyn lui révéla sans hésiter le motif de son excursion en forêt, après tout, elle pressentait qu'elle pouvait lui faire confiance. Simplement, elle lui demanderait de ne pas en parler à son père qui pourrait se fâcher s'il l'apprenait. Bien que Teodor était loin d'être un père indigne, sa fille savait qu'il désapprouverait son choix de s'aventurer de nouveau dans ce territoire "hostile" sur lequel elle avait déjà été agressée. La réponse d'Eirwen fut plus que satisfaisante et la jolie brune acquiesça d'un air triste lorsqu'elle se proposa de l'accompagner dans ses recherches.

"Oui, j'aimerais beaucoup !"

Mais avant, elles s'adonneraient à une tout autre activité, Elyn se faisant un plaisir de proposer l'apprentissage de l'arc à sa nouvelle amie. L'asgardienne lui montra son arc artisanal avec fierté, précisant qu'il était né de la main de son père. Son regard s'illumina lorsque la Blanche accepta sans rechigner, l'imitant lorsqu'elle se relevait.

"Ne t'en fais pas, je pense que tout archer est passé par là !" Autant souriante l'une que l'autre, une complicité naissait déjà entre les deux jeunes filles. "D'accord je te suis !"

Et Elyn lui emboita le pas sans hésitation, observant les deux acolytes lupins suivre leur "maitresse". Réellement, leur taille était impressionnante et la brune s'en émerveilla un peu plus avant de reprendre la parole, accélérant légèrement pour se retrouver à la hauteur d'Eirwen.

"Dis Eirwen ... Comment s'appellent-ils tes loups ? Et pourquoi sont-ils aussi grands ? Celui que j'ai rencontré était beaucoup moins imposant ..." La curiosité n'était guère taboo pour la belle. Rêveuse, elle repensa à son cher loup, celui dont elle n'oublierait sans doute jamais le regard, la douceur et la couleur de son pelage. "J'espère qu'il ne lui ait rien arrivé ..."

Enfin arrivée à la clairière dite, la fille de Teodor posa son carquois sur le tapis de neige, attrapant une des flèches de bois. Toujours le sourire aux lèvres, tellement enthousiaste à l'idée de passer du temps avec la mystérieuse adolescente aux cheveux blancs, elle positionna sa flèche sur son arc, visant un arbre non loin, la décochant pour atteindre avec précision ce qui semblait être le centre du végétal. Il lui arrivait régulièrement de s'entrainer avec son père, une chose qu'ils partageaient avec plaisir tous les deux. Se tournant de nouveau vers Eirwen, elle lui tendit l'arc puis une flèche.

"Voilà ! A toi ! Je peux t'aider à effectuer les gestes pour commencer si tu le souhaites ! Mais je suis sûre que tu vas y arriver !"



#D6393D

7e sens:
 

Tenue d'Elyn:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1140-elyn-guerriere-divine
EirwenavatarArmure :
...

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
180/180  (180/180)
CC:
275/275  (275/275)
Message Re: [Décembre 545] Blanche comme neige ... (PV Eirwen)   Sam 10 Sep - 9:59
La jeune fille allait en silence aux côtés d'Elyn qui lui posait une multitude de questions, alors que ses compagnons à quatre pattes ouvraient la marche. Pour la première fois de son existence, la future prêtresse appréciait ces moments simples passés avec une personne de son âge. Cela la changeait. Le ton était plus léger, plus insouciant, loin de tout ce sérieux, de cette solennité qu'était son quotidien, et, elle se rendait compte que cela lui le faisait le plus grand bien. D'ailleurs, cela se voyait au fin sourire qui étirait ses lèvres et éclairait son doux minois.

Toutefois, à la question portant sur les prénoms des loups, l'Immaculée se mit à cogiter. Il fallait qu'elle trouve une réponse et vite. Si elle les lui donnait, nul doute que son esprit ne manquerait pas de comprendre rapidement. Elle eut alors une idée qu'elle jugea brillante:

"- Compte-tenu de leur taille, j'ai toujours pensé qu'ils devaient être des enfants de Fenrir lui-même, alors je les ai appelé..." De l'index elle pointa le noir Freki "Sköll et..." avant de bifurquer celui-ci en direction de Geri "et Hati. Je trouvais que ça leur allait particulièrement bien. Tu ne trouves pas?"

Les loups s'étaient arrêtés un instant pour fixer la Demoiselle d'une œillade désapprobatrice, avant de reprendre la route:

* Tu ne pouvais pas choisir autre chose petite fille?*

Les voix étaient grondantes, mais elle y était habituée, parfaitement en mesure de communiquer avec ceux qui l'avaient choisie:

* Je devais trouver quelque chose, et c'est la meilleure explication que j'ai trouvé.*

* Néanmoins, tu devrais lui dire la vérité. Vouloir commencer une amitié avec un mensonge, n'est pas forcément la meilleure des solutions. Mais ce n'est que notre humble avis.*

Ils avaient raison, elle le savait. Alors, peut-être le lui dirait-elle, mais pour le moment, elle vint se placer devant son amie, venant prendre ses mains dans les siennes pour les serrer doucement:

"- Je suis certaine que ton sauveur s'en est sorti! Les loups sont malins, ne t'en fais pas pour lui."

Elles finirent donc par arriver dans la clairière. Restant légèrement en retrait, la Douce observait avec attention les faits et gestes d'Elyn, et lorsque cette dernière lui proposa son aide, Eirwen secoua doucement sa charmante tête:

"- Je vais essayer toute seule. J'ai souvent observé l'entraînement des gardes et des Guerriers Divins. Ca devrait aller...Enfin j'espère."

Un sourire aux lèvres, elle viendra prendre l'arc offert ainsi qu'une flèche. Se positionnant comme Toryald le lui avait appris, la Demoiselle vint encocher la flèche, visant l'arbre dans lequel la flèche de la demoiselle à la chevelure d'ébène se trouvait. Quelques secondes plus tard, elle relâchait la pression exercée sur la corde, la pointe venant se planter bien plus haute que celle de son amie, et décalée. Après tout, il fallait bien donner l'illusion qu'elle était une néophyte dans ce domaine. Satisfaite, elle recula avec un sourire:

"- C'est plutôt pas mal non? T'en penses quoi?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1149-eirwen-the-shieldmaid
ElynavatarArmure :
Epsilon

Statistiques
HP:
220/220  (220/220)
CP:
160/160  (160/160)
CC:
275/275  (275/275)
Message Re: [Décembre 545] Blanche comme neige ... (PV Eirwen)   Dim 11 Sep - 17:49
En se réveillant ce matin là, jamais Elyn n'aurait cru pouvoir se faire une amie. Et pourtant, elle ne le savait guère pour l'instant, mais elle allait sceller une précieuse amitié avec la Blanche. Dire qu'initialement, elle vagabondait en ces lieux dans le but de retrouver son loup. Malgré le bonheur d'avoir rencontré Eirwen, l'inquiétude quand à l'animal étreignait toujours son coeur. L'adolescente tentait de se mettre en tête que s'il n'avait pas survécu au combat contre l'ours brun, elle aurait certainement retrouvé sa dépouille ... A moins que la neige ne l'est déjà recouverte ?

Tant bien que mal, la belle tentait de s'occuper les pensées autrement, engageant la discussion avec l'adolescente aux cheveux de neige. Ces deux loups l'intriguaient de par leur couleur et leur taille, si différents de son cher loup au pelage gris. Ainsi le loup noir se nommait Sköll et le loup blanc répondait au nom de Hati. Elyn sourit à la Blanche en hochant la tête.

"Oui, ces noms leur vont à ravir, tu as très bien choisi !"

Malgré tout, elle ne put s'empêcher de faire un commentaire sur celui qui hantait ses pensées, l'air triste. L'adolescente à la chevelure d'ébène fut quelque peu surprise du geste d'Eirwen, la laissant prendre ses mains et cherchant un certain réconfort dans sa voix et son regard d'ambre. De nouveau, un sourire étira ses lèvres rosées. "Tu as raison ... Il a dû faire déguerpir cet ours avant de retrouver auprès des siens." Elle serra à son tour les mains de son amie. "Merci Eirwen." Se séparant d'elle, elle reprit la route, suivant le sentier enneigé, pensive.

Une fois arrivée à la clairière, Elyn se saisit de son arc et d'une flèche afin d'effectuer une petite démonstration de son talent. Ce qu'elle pouvait être fière de son savoir-faire, si peu commun chez une jeune fille de son âge. Elle ne put cacher son enthousiasme lorsque sa flèche atteignit le centre de l'arbre qu'elle visait. La future guerrière divine d'Epsilon se tourna ensuite vers la fille de neige pour lui tendre son arc. Bien que la brune lui proposa son aide, celle-ci refusa, lui expliquant qu'elle avait eu l'occasion de voir les guerriers s'entrainer. L'asgardienne cligna des yeux avant de réagir.

"Wouah ... Père n'a jamais voulu m'emmener avec lui, il dit que ce n'est pas un endroit pour moi. Je suppose qu'il doit avoir raison." Elle voila sa déception en un nouveau sourire. "Allez, vas-y essaie !"

Elyn garda le silence pour ne pas déconcentrer son amie tandis qu'elle se saisissait de l'arc. Lorsque la flèche fut décochée, elle la suivit du regard, celle-ci se plantant dans le même arc mais légèrement décalée par rapport à la sienne. La belle à la crinière d'ébène ne put retenir son bonheur.

"Génial ! Tu es plutôt douée ! Avec un peu d'entrainement, tu me surpasseras !" Elle recula d'un pas. "Attends-moi je reviens."

Aussi rapidement que la poudreuse le lui permettait, l'asgardienne courut vers l'arbre pour y récupérer les flèches avant de revenir vers Eirwen. Elle hésita un instant avant de reprendre la parole.

"Je sais déjà quel nom je vais lui donner si un jour je rencontre de nouveau mon loup . Je le nommerais Célian." Tournant ses pupilles dorées vers la Blanche, elle s'expliqua. "Père m'a donné le prénom d'Elyn qui veut dire "éclat du soleil", il l'a choisi à la couleur de mes yeux ... Et Célian veut dire "lune". Je trouve original que le soleil et la lune soient liés ..." Elle rosit un peu, baissant la tête. "Oui c'est un peu idiot en fait ..."


#D6393D

7e sens:
 

Tenue d'Elyn:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1140-elyn-guerriere-divine
EirwenavatarArmure :
...

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
180/180  (180/180)
CC:
275/275  (275/275)
Message Re: [Décembre 545] Blanche comme neige ... (PV Eirwen)   Sam 1 Oct - 13:24
La jeune fille espérait sincèrement parvenir à apaiser les tourments de la demoiselle au sujet de son loup. Elle savait combien ceux-ci pouvaient se montrer protecteurs quand une personne chère était attaquée. Après tout, n'avait-elle pas elle-même bénéficié des bienfaits de la protection de Geri et Freki lorsqu'elle s'était retrouvée en embuscade. Nul doute que sans leur intervention providentielle, la future Prêtresse aurait été purement et simplement violée, avant d'être abandonnée à son triste sort. Heureusement, l'arrivée fortuite des deux loups, leur agressivité certaine, ajoutée à leur taille plus que conséquente avait fait fuir ses opposants.

Elle chassa ce souvenir de sa mémoire, préférant se concentrer pour le moment sur ce petit jeu auquel les deux jeunes filles se prêtaient. Elle trouvait cela agréable, et même amusant. Il fallait dire qu'elle n'avait pas particulièrement l'occasion de vraiment s'amuser ces derniers temps. Apprendre à devenir une Prêtresse n'était pas de tout repos. Loin de là même. Elle fut surprise par les dires de son amie. Pourquoi lui refuser l'accès à l'aire d'entraînement? Elle y allait bien, elle, après tout, on ne lui avait jamais dis que ce n'était pas un endroit pour elle. Elle baissa l'arc et se tourna en direction de la jeune fille:

"- Pas un endroit pour toi? Je trouve ça bizarre. Pourtant moi j'y vais tous les jours, et il ne m'a jamais éloigné de là. Au contraire, il m'a même toujours soutenue. Alors pourquoi, interdirait-il cet accès à sa propre fille? C'est comme s'il voulait te cacher quelque chose. Tu ne trouves pas ça étrange toi?"

Elle l'observait revenir vers elle, tenant la flèche entre ses mains comme un précieux trésor. Alors l'Immaculée lui rendit son arme, l'invitant à prendre à nouveau place, avant de s'écarter. Eirwen se dit alors qu'elle ne devait pas se mêler e ce qui ne la regardait pas. Après tout, elle appréciait vraiment le père de la Demoiselle, et elle ne voulait pas lui causer de tords. Elle sourit en l'entendant dire de quelle façon elle comptait appeler son loup, le jour où elle le retrouverait. Ce qu'au fond, Eirwen espérait sincèrement pour elle.

"- Moi je trouve cela très joli et très poétique. Ça n'a rien d'idiot, et je suis certaine que ça lui plaira."

Elle espérait que ses paroles rassureraient son amie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1149-eirwen-the-shieldmaid
ElynavatarArmure :
Epsilon

Statistiques
HP:
220/220  (220/220)
CP:
160/160  (160/160)
CC:
275/275  (275/275)
Message Re: [Décembre 545] Blanche comme neige ... (PV Eirwen)   Dim 9 Oct - 12:33
Des questions émergeaient dans l'esprit de la jeune asgardienne lorsque la Blanche lui révélait que Teodor ne l'avait jamais éloignée du palais la concernant. Elle ne s'était jamais interrogée à ce sujet, mais la réponse de sa nouvelle amie lui apportait de nombreux doutes. Peut-être que le garde voulait éloigner sa propre fille de tout ce qui touchait au combat et à la protection d'autrui ? Bien sûr qu'elle trouvait cela étrange, mais pourtant, elle fit abstraction des remarques d'Eirwen, peut être pour ne pas aller à l'encontre des décisions de son cher père ? A cet instant, Elyn brûlait d'envie de révéler son secret à Eirwen, parler de ce flux d'énergie qu'elle avait ressentie lorsque l'ours l'avait attaqué, avant que son cher loup ne lui vienne en aide. Mais elle se tut, préférant reporter le sujet de conversation sur sa passion primaire tout en reprenant son arc.

Ainsi, un peu gênée, elle révélait à l'adolescente à la crinière de neige qu'elle avait déjà trouvé un nom à donner à ce loup gris qu'elle recherchait. Célian, une référence à la lune, parfait contraste de son propre prénom. La louve trouvait cela original, se disant que son lien avec le loup formerait un tout grâce à leur pseudonyme respectif. Et à son grand bonheur, Eirwen ne se moque guère d'elle, la rassurant bien au contraire. Alors, distraitement, la fille du garde sourit en armant de nouveau son arc. Silencieuse, elle se concentra, visant l'arbre déjà ébréché par son précédent assaut. Relâchant la corde qui se détendit, la flèche fut projetée vers sa cible, atterrissant pile sur la brèche formée un peu plus tôt dans l'écorce. Un sourire de satisfaction sur son visage, elle ne lâcha pas son œuvre du regard.

"J'adore ça, manier l'arc. Je suis heureuse d'être douée pour quelque chose ... Et c'est quelque chose que je partage avec père ..."

Tandis que ses pupilles dorées rencontrait l'ambre du regard de l'immaculée, la jeune brune l'observa un instant, l'air distrait. En réalité, elle se posait toujours des questions et la curiosité en devenait bien trop insupportable pour la garder uniquement pour elle. Alors, ouvrant une fois la bouche pour la refermer immédiatement, elle chercha ses mots.

Eirwen ? Que fais tu donc quand tu es ... au palais ? Tu es souvent en compagnie de mon père ?"

Au fond d'elle, Elyn ne pouvait nier une certaine pointe de jalousie, même si elle n'était aucunement mauvaise. Simplement, elle voulait être la seule que Teodor ne considère comme sa fille.


#D6393D

7e sens:
 

Tenue d'Elyn:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1140-elyn-guerriere-divine
EirwenavatarArmure :
...

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
180/180  (180/180)
CC:
275/275  (275/275)
Message Re: [Décembre 545] Blanche comme neige ... (PV Eirwen)   Dim 30 Oct - 15:04
Elle était certaine que sa remarque avait quelque peu perturbée son amie, bien que celle-ci n'en montrait rien. Eirwen jugea qu'elle avait dû se montrer trop entreprenante. Après tout, ce qui se passait entre son père et elle ne regardait en rien la future prêtresse. Un instant, elle mordilla sa lèvre inférieure, s'en voulant de s'être montrée trop curieuse. Bien entendu, elle n'avait pas pensé à mal, elle avait juste voulu s'exprimer sur une idée qu'elle trouvait étrange voilà tout. Fort heureusement, Elyn n'était pas du genre à lui en vouloir, alors la Douce se para à nouveau de son sourire, observant l'asgardienne à la noire chevelure faisant à nouveau mouche dans son tir. Heureuse pour elle, elle se mit à l'applaudir.

"- L'arc j'aime beaucoup oui, mais je préfère de loin le corps à corps et les combats à l'épée. C'est comme une danse, dangereuse certes, mortelle parfois, mais je trouve celle-ci extrêmement envoûtante. Du moins, c'est ce que je ressens lorsque j'observe l'entraînement des guerriers. En tout cas, je trouve ça bien que tu puisses partager quelque chose. J'aurais aimé pouvoir faire de même avec le mien."

Un soupir, et voilà que l'Immaculée venait prendre la place de la future Epsilon. Oui son père. Celui qui était mort pour elle. Celui qu'elle n'avait pas été en mesure de protéger. Troublée, elle manqua complètement sa cible, ce qui n'était pas plus mal, dans la mesure où elle avait prétendue ne rien connaître de l'art du tir à l'arc.

"- Mince, je crois que je me suis bien plantée. Bouge pas je vais chercher nos flèches."

Elle s'était élancée dans la neige, récupérer ce qu'elle devait, et c'est en revenant que la question d'Elyn la prit de court. Immédiatement son esprit se mit en marche pour chercher une excuse. Le regard ambré se porta sur les loups qui l'observaient les babines légèrement retroussées, comme si la situation les amusait.

* Aidez-moi...*

* Non, tu t'es mise dans cette situation seule, c'est à toi de t'en sortir. Je me demande quelle pirouette sera la tienne petite fille.*

* Raaah vous êtes cruels.*

* Nous, nous trouvons cela amusant.*

* On a pas le même sens de l'humour.*

* Il semblerait.*

Un nouveau soupir, et la demoiselle se laissa tomber à même le sol en tailleur, s'accoudant à son genou, son poing reposant contre sa mâchoire.

"- Hé bien...Elyn...Il faut que j'avoue quelque chose. Je pense que si je veux vraiment devenir amie avec toi, il me faut être sincère. Quelle genre d'amitié se construit sur un mensonge? Mais d'abord, sache que si j'ai menti, c'est parce que je ne voulais pas te faire fuir. Généralement, c'est ce qui arrive quand les gens savent qui je suis."

Elle eut une petite moue avant de prendre une profonde inspiration comme pour se donner du courage:

"- Voilà, il se trouve que si je vois régulièrement ton père, et que je suis souvent au Palais, c'est parce que je suis souvent auprès de la Grande Prêtresse pour me former et prendre éventuellement sa place dans le futur, si Odin le veut bien. Les loups ne s'appellent pas Sköll et Hati et Geri et Freki. Quant aux corbeaux, il s'agit d'Hugin et Munin. Je te demande pardon de t'avoir menti."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1149-eirwen-the-shieldmaid
ElynavatarArmure :
Epsilon

Statistiques
HP:
220/220  (220/220)
CP:
160/160  (160/160)
CC:
275/275  (275/275)
Message Re: [Décembre 545] Blanche comme neige ... (PV Eirwen)   Lun 14 Nov - 18:17
Les combats au corps à corps, une chose qui intrigua Elyn dès son évocation. L'adolescente à la crinière d'onyx buvait les paroles de la Blanche. Ainsi, cette douce jeune fille saurait manier l'épée ? Après tout, elle-même avait appris la maitrise de l'arc, donc rien de bien étonnant finalement. Les derniers mots d'Eirwen concernant son père l'interpelèrent, mais la louve préféra ne pas relever, devinant quelque chose de douloureux que son amie n'avait peut-être pas envie de raconter. Si elle le voulait, elle le ferait d'elle-même, certainement. Mais au lieu de poursuivre, l'Immaculée préféra s'essayer de nouveau au tir à l'arc, tir qu'elle manqua lamentablement. Un sourire compatissant et Elyn tenta de la réconforter.

"C'est rien, tu n'étais sans doute pas assez concentrée !"

La laissant rechercher les flèches à son tour, la future étoile d'Epsilon se permit de contempler les loups géants. Jamais elle n'en avait vu de si beau et la couleur de leur pelage était somptueuse. A peine Eirwen revenue à ses côtés que la brune la questionna de nouveau, sans doute un peu trop curieuse, mais elle ne pouvait s'empêcher d'en savoir plus quant au lien qu'elle partageait avec Teodor.

La louve ressentit le malaise de son amie, prise certainement au dépourvu. Peut-être avait-elle décelé en cette question cette légère pointe de jalousie ? Immédiatement, elle s'en voulut, mais alors qu'elle voulait s'excuser, la Blanche prit la parole. Elyn l'imita, s'asseyant sur le tapis de neige, l'air un peu grave. Il semblerait que la jeune fille lui avait caché des choses, jusqu'à son identité. Le coeur serré, avant que celle-ci ne révèle cette vérité, la jeune asgardienne vint lui prendre doucement la main, l'encourageant d'un sourire.

Elle était bien loin de s'attendre à une telle révélation. Ainsi cette amie à la chevelure de neige n'était autre que la future Grande Prêtresse ? Rien que ça ? La jolie brune papillonna des paupières, un peu troublée, avant de poser son regard sur les deux loups qui n'étaient autre que les loups d'Odin. Elle ne sut réellement comment réagir sur le moment, mais finit par sourire à son amie, serrant doucement sa main.

"Wow, Future Grande Prêtresse ... Tu dois avoir un sacré poids sur les épaules. Ca doit être ... difficile à gérer non ?"

Le regard doux, elle plongea ses pupilles dorées dans celles d'Eirwen, se voulant la plus sincère possible.

"Je ne fuirais pas et je te pardonne. Je suppose qu'avoir une amie te ferait le plus grand bien. Une amie qui te voit comme juste Eirwen et non la future Représentante d'Odin."

Elle marqua une pause.

"Ca te convient ?"


#D6393D

7e sens:
 

Tenue d'Elyn:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1140-elyn-guerriere-divine
Contenu sponsorisé
Message Re: [Décembre 545] Blanche comme neige ... (PV Eirwen)   
Revenir en haut Aller en bas
 
[Décembre 545] Blanche comme neige ... (PV Eirwen)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'amour c'est comme une boule de neige - Valaina
» Perséphone G. Gritch : «Sois comme la neige, belle mais froide.»
» Le bonheur est comme la neige : il est doux, il est pur et il fond.
» Soit comme la neige belle mais froide - Bella {EN COURS}
» L'effet boule de neige

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Praeteritum :: Chroniques-
Sauter vers: