Votez
I
II
III


Forum fermé. Bon jeu à tous sous d'autres cieux !
 

Partagez | 
 

 [Mi Aout 550] Une odeur de glace morte (Silas)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Le ConteuravatarArmure :
Inconnue
Message [Mi Aout 550] Une odeur de glace morte (Silas)   Mer 21 Sep - 22:03
Citation :
Rêve 5 Avec Pandora

Passage dans l'ombre. Une forme reprenait vie en mettant le pied sur la glace. Un portail de ténèbres derrière elle, une femme à la chevelure de feu regardait autour d'elle où elle se trouvait. Un groupe de femmes et d'hommes en toge noire et rouge l'attendait devant elle. D'un signe de la tête, sa tenue changeait pour se draper d'une toge de la même manière que les autres, elle retrouvait les siens, ses frères et ses soeurs des Roisin Dubh. Une femme se trouvait là, fantomatique, éthérée. Ses longs cheveux noirs observait la scène avant de faire signe, d'aller en direction de la Cité Oubliée...

Quand soudain, une présence se fit sentir derrière Satine...

Citation :
Arrivée de Silas face aux Roisin Dubhs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SilasavatarArmure :
Gémeaux

Statistiques
HP:
260/260  (260/260)
CP:
190/190  (190/190)
CC:
296/296  (296/296)
Message Re: [Mi Aout 550] Une odeur de glace morte (Silas)   Jeu 22 Sep - 16:24


Silas suivait la jeune femme rousse copie de Nimuë dans le passage dimensionnel. Elle avait surement senti son arrivée, bien qu'il en espérait le contraire. Le portail se referma avant que le Pope ne puisse l'emprunter, à moins qu'il n'est refusé de rentrer dedans, chose qui serait contradictoire avec les ordres d'arrêter la menace rousse coute que coute. Il s'avançait donc dans le passage noire de cette dimension vide, il n'aimait pas virevolter dans ces dimensions, il en préférait d'autres, des plus astrales, voir cosmiques comme celle qu'il empruntait pour ses déplacements. Bien plus belles et merveilleuses que celle dans laquelle il naviguait pour le moment. Il ne savait pas où il allait en la suivant mais une idée germa sur ce qu'il allait surement faire par la suite, l'idée lui plaisait bien qu'elle ne lui ressemblait pas forcément mais il se souvenait de la promesse qu'il avait fait au Pope quand il s'était entretenu avec lui. Toujours sur ses gardes, il continuait de filer la jeune femme jusqu'à la sortie du couloir spatiotemporel.

Le froid, l’extrême froid. De la glace, plein de glace, tel était le nouveau décor de ce lieu inconnu. Il ne savait pas du tout où il était, il n'avait pas le temps de rechercher sa position par rapport au Sanctuaire car ce qu'il vit de ses yeux l'étonna fortement. Plusieurs personnes en toge noir et rouge se tenait au loin, la rousse changea alors sa tenue pour avoir la même que les autres. Silas remarqua alors les broches en rose noire de tous, il se remémora alors les paroles du druide venu chercher Artorius et celle d'Ariane l'ancien Tribut des Marinas. Étaient-il les Roisin Dubh donc? Surement, cela en était presque sur. Il y avait une autre personne, une forme cosmique aux allures d'une belle femme pale aux longs cheveux noirs, elle pointait quelques chose du doigt, une cité dans la glace! Mais où était-il donc?

Il s'était jeté dans la gueule du loup, totalement... On venait de le remarquer en plus, ils avaient senti sa présence. Il les regardait tous en serrant les poings. Que faire? Combattre? C'était du suicide, ils étaient trop nombreux et il n'avait aucune chance. Sa mort en servirait à rien, elle n'aurait aucun but... Non il devait ramener la seule information qu'il avait, la seule qui était importante à l'heure actuelle, l'endroit où se trouvait les Roisin Dubh et celui qu'ils alleint rejoindre. Il laissa son cosmos éclater, illuminant l'endroit de sa lumière dorée. La glace reflétait la douce lumière dans un effet du plus belle effet augmentant encore la brillance du cosmos du Gold Saint.

_ Je crois que je ne vais pas vous déranger plus longtemps... Mortis Supernova!

Dans sa paume droite, il avait créé une sphère de cosmos qui se transforma en étoile. L'étoile grossit alors et Silas la lança en direction de Satine et des autres membres de sa confrérie. L'étoile grossit encore et explosa à quelques mètres d'eux alors que Silas de son coté ouvrait un portail dimensionnel et s'y engouffra. Maintenant qu'il était venu ici, il pouvait parfaitement y retourner quand il le voulait par le jeu des déplacements dimensionnels. Le but de son attaque était de cacher sa fuite et de les empêcher d'intervenir. De plus il espérait qu'elle touche quelques uns des druides ainsi ils serait marqués de son propre cosmos pendant quelque temps et il pourrait les retrouver normalement. Mais la deuxième partie de ce plan était la moins sure de marcher. Il referma le portail et commença à courir dans sa dimension pour aller ouvrir un autre portail plus loin qui irait l'emmener à Rodorio pour qu'il retrouve le Pope qui devait y être normalement.


Citation :
Silas fuit en rentrant dans une autre dimension. Il marque le lieu de son cosmos et tente de faire de même avec les membres des Roisin Dubhs avant de disparaitre pour retourner à Rodorio.






Lorsque j'engage un combat, il ne me vient pas à l'idée que je puisse le perdre.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t174-silas-gold-saint-des-g
MebdavatarArmure :
-

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
300/300  (300/300)
CC:
428/428  (428/428)
Message Re: [Mi Aout 550] Une odeur de glace morte (Silas)   Jeu 29 Sep - 18:54
Citation :
Rêve 5


Tournante la tête de droite à gauche, la sorcière claquait des doigts afin de refermer la dimension. Il était inutile de partir ainsi de la zone où elle se trouvait, son pouvoir était suffisant pour calmer ce genre de fuite des plus vaine. Alors qu'elle faisait signe aux siens de rester en retrait, elle s'approchait du Chevalier des Gémeaux certainement surpris par ce qu'il venait de se passer devant lui.

- Tu pensais qu'il était si simple de m'échapper Chevalier ! Tu me sous estimes bien grandement...

En effet, il était inutile de pouvoir fuir face à elle. Depuis toujours, elle disposait d'un artefact que le Seigneur Hypnos lui avait confié pour éviter que l'on quitte facilement le champ de bataille, la fuite avait toujours été impossible face à elle. Les Ases et les Marinas l'avaient déjà goûté une fois, il manquait les Saints. D'un geste amusé de l'index, elle invitait Silas à revenir sur ses pas. La chose ne venait que de commencer pour lui.

- Alors donc, que fais tu ici ? Ah je vois, tu suivais cette belle femme aux cheveux écarlates... Un amour perdu ? Encore une fois ? Décidément, mes agents ont eu raison de me prévenir de tout cela en temps et en heure.

Jouant avec un anneau doré à son index, elle attendait de savoir ce qu'allait répondre le Chevalier. La partie ne faisait que commencer et elle ne voulait pas le tuer sans comprendre certaines choses et cet homme était l'occasion d'avoir quelques informations de première importance.

Citation :
Pouvoir spécial de Pandora : Personne ne peut quitter le territoire où elle se trouve sans son consentement (sauf Victoire à un combat)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SilasavatarArmure :
Gémeaux

Statistiques
HP:
260/260  (260/260)
CP:
190/190  (190/190)
CC:
296/296  (296/296)
Message Re: [Mi Aout 550] Une odeur de glace morte (Silas)   Jeu 29 Sep - 22:11


Alors qu'il remontait le couloir dimensionnel, ce dernier se désagrégea et disparut, laissant Silas revenir sur le sol de glace. Il grinça des dents en comprenant ce qu'il se passait et se retourna alors de suite vers les Roisin Dubhs et la femme fantomatique dont il commençait à se douter de l'identité. Une femme avec de tels pouvoirs ne pouvait être que le fameux bras droit du Seigneur des Enfers...

Il grinça encore plus des dents quand Pandore laissa un sous-entendu sur Ainia. Comment pouvait-elle savoir pour cela? Etait-ce un piège? Etait-elle de mèche avec les Ombres du Zodiaque? Il aurait pu craquer à cause de cette phrase, la voix aurait pu prendre de l'importance mais le destin voulu qu'il avait déjà eu sa petite crise juste avant que le Pope l'appelle à descendre à Rodorio pour stopper la jumelle de Nimuë. Il ne fallait pas perdre son sang froid, il devait tenir ses engagement envers Akritès. Il ne pouvait pas faiblir pas après que le Pope ait accepté de le lancer partir à la recherche de son aïeul.

_ Je n'ai fait que suivre les consignes du Grand Pope, celle de tenter d'arrêter cette personne, sosie quasi parfait d'une amie. A vrai dire je ne sais même pas qui elle est donc...

Silas ne tentait même pas de cacher quelques choses à Pandore, il ne savait rien d'autres en fait. La jeune femme rousse ressemblait à Nimuë, elle aurait pu être sa jumelle, assez ironique qu'il se retrouve avec elle non? Que pouvait-il faire pour le moment? Rien... Il tenta de communier avec une dimension mais rien ne venait, il fit chou blanc. Elle bloquait bien tout signal, il ne pouvait pas fuir et retourner au Sanctuaire donc. Il fit un pas en avant regarda la jeune femme éthérée puis les druides à la rose noire.

_ Et si vous m'éclairiez un peu?

Point d'ironie dans son ton. S'il devait mourir autant qu'il sache pourquoi? Qui était donc le sosie de l'ancien Gold Saint des Poissons? Pourquoi était-il aussi dangereux pour Athéna et Poséidon d'après Akritès?




Lorsque j'engage un combat, il ne me vient pas à l'idée que je puisse le perdre.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t174-silas-gold-saint-des-g
MebdavatarArmure :
-

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
300/300  (300/300)
CC:
428/428  (428/428)
Message Re: [Mi Aout 550] Une odeur de glace morte (Silas)   Sam 1 Oct - 14:09
Eclairer ? Voilà donc une bonne suggestion à vrai dire. La Sorcière regardait le chevalier qui lui faisait face et respectait sa volonté d'obéir à son supérieur quoi qu'on en dise. Mais cette nature changeante et ravageuse avait quelque chose qui la rendait encore plus intéressante. L'aura d'Athéna se dégageait de lui pour une raison encore inexplicable. Prudente, elle reculait de quelques pas et ses comparses observaient la scène dans une moiteur sombre. La nature était tueuse. Il ne fallait pas se laisser ferrer par le poison du cosmos de la représentante d'Hadès dans ce monde.

- Tu veux donc que je t'explique... Voilà une bien belle question.

Soudain, comme un fantôme, des bras entouraient le cou de Gemini. Illusion ? Oui peut-être. Car elle n'avait pas bouger pendant un seul instant. Elle semblait réfléchir à la question quand elle leva lentement la main en direction du Chevalier, une étoile blanche et sombre se formait sous sa paume à ce moment là. Etrangement, aucune animosité, simplement la matérialisation d'une opportunité que l'on prends sans efforts.

MEALLADH AN DIABHOIL
Illusion démoniaque

- Maintenant tu es mien, ma pomme d'amour. Ignorant la vie et attendant la porte entrouverte de la trahison. Tu es mien, tu es l'Adam de Lilith et je te fais mien. Tu es ainsi éclairé de ma lumière. C'est le début de notre Innamorento.

Les genoux des Gémeaux tombèrent sur le sol alors qu'un baiser chaud semblait se porter sur ses lèvres. Il n'était plus rien qu'un animal blessé pendant quelques minutes. Puis, les souvenirs devinrent brumes et il ne voyait plus que la neige sous ses yeux. Où suis je ? Ah oui, Satine... Elle n'était déjà plus là. Il n'y avait plus personne. En un sens, tout cela aurait été mieux sans... Aucune réponse encore une fois, juste le froid mordant sous ses genoux.

Citation :
Silas est sous Genrō maō-ken : Cela s'activera selon la volonté de Mebd. Silas n'ayant pas Psyché, il ne peut s'y opposer.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aoden O'BannonavatarArmure :
Je suis plus fort que toi à l'épée !

Statistiques
HP:
240/240  (240/240)
CP:
280/280  (280/280)
CC:
366/366  (366/366)
Message Re: [Mi Aout 550] Une odeur de glace morte (Silas)   Sam 1 Oct - 15:18



« Bouge-toi de là, connard. »

Le veilleur gris, bousculé par une ombre qui se pressait dans les couloirs sinueux de Blue Graad, n'avait même pas cillé, ou à peine. Il avait tranquillement repris sa marche sans se presser, ignorant le danger au dehors. L'être enténébré rageait intérieurement de voir ces guignols si amorphes. À quoi servaient-ils ? Il ne se posa pas la question, se promettant de faire comme le Cinabre la prochaine fois et d’incendier ce putain de domaine à la con. À un détail près que lui, le ferait sciemment et pas pour s'amuser. Une porte s'ouvrit à son approche, lui soupira en comprenant que ce vieux Atlas lui avait pas fait des promesses en l'air. Dans sa main apparut un éclat rougeoyant qui brilla intensément dans tout ce noir. En fin de compte, son intuition fut juste. Cette catin de sorcière… Il s'y était attendu, mais pas au point de ramener ses copains à la Rose Noire.

Il pesta encore, procéda à l'échange entre ces deux étoiles d'un vermeil des plus purs. Une fois cela fait il repartit dans sa cavalcade, se dirigeant vers la sortie.

« Eh beh ils t'ont pas loupé mon salaud. »

Un homme d'une belle carrure et d'une taille assez grande s'avança dans la poudreuse. Il avait glissé, tel un fantôme noir dans un parfait silence, si bien que les Gémeaux, surtout dans l'état dans lequel il était plongé, n'avaient sur le percevoir. Enveloppé dans une grande cape sombre, il détaillait le Saint à genoux, un peu consterné de le trouver en si pitoyable condition.

« Lève-toi, tu vas te geler les couilles sinon. Endroit de merde. »

L'autre renifla, se gratta la barbe que le Saint pouvait deviné rousse, de la même teinte que les cheveux de la rouquine qu'il avait poursuivit.

« Au moins elle s'est barrée avec ses comiques, tant mieux, même si la raison m'échappe assez je dois dire... » Il observa le jeune homme sous l'ombre de son capuchon qu'il gardait affaissé sur son faciès. « Bois un peu de gnôle, elle est dégueulasse mais ça va te requinquer. »

Une gourde fut lancée dans la direction des Gémeaux. Après un moment de flottement, il reprit de sa voix grave :

« J'suis Nhaerys, Grand Amiral du Dieu des Mers et des Océans. Du coup j'ai à causer avec ce bon vieux Akritès, il m'avait pas dit qu'il était passé grand manitou c'couillon là. Ce qui s'est passé ici pourra l'intéresser, et faut dire que quelque part… tu tombes assez bien. Le voyage serait plus rapide. »

Il attendait qu'il reprenne ses esprits et qu'il lui donne une réponse.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SilasavatarArmure :
Gémeaux

Statistiques
HP:
260/260  (260/260)
CP:
190/190  (190/190)
CC:
296/296  (296/296)
Message Re: [Mi Aout 550] Une odeur de glace morte (Silas)   Mar 4 Oct - 9:30


Le néant. Noir tout était noir puis vint la sensation glacial qui lui fouettait les jambes. Totalement embrumé, il avait l'impression d'être coincé entre le sommeil et la réalité. Comme s'l était encore dans un rêve alors que la lucidité du réveil était la. Il ouvrit les yeux et vit une énorme étendu gelée. Le vend glacial claquait sur son visage. Que faisait-il ici? D'abords aucun souvenir puis ils revinrent. La rousse. Le double de Nimuë qui menaçait le Sanctuaire! Il tenta de se relever quand un homme vêtu de noir arriva de nul part. Silas leva les yeux sur lui et il ricana presque de voir que l'homme avait une barbe rousse, c'était un complot ou quoi? Ce dernier lui balança une gourde qu'il attrapa au vol. Il retira le bouchon et trempa ses lèvres dans le breuvage alcoolisés. Le gout était horrible mais la chaleur lui réveilla immédiatement le corps et il put alors se relever juste après pour redonner le bien du barbu en noir.

_ On dirait de la pisse de chameau fermentée... Mais merci quand même.

L'homme se présenta alors comme étant un Marinas, le Grand Amiral de Poséidon. Il se demandait quel était aux ordres importances par rapport au Légat. Silas s'avança vers lui et lui tendit la main en guise de salut.

_ Je suis Silas des Gémeaux mais il semble que vous aviez déjà reconnu ma Cloth. L'aviez-vous déjà vu avant?

Si la question avait l'air anodine, elle ne l'était pas vraiment en fait. Si l'homme avait déjà vu l'armure d'or des Gémeaux c'est qu'il avait rencontré Corda lorsqu'il la portait. Silas porta un regard sur les environs et vit au loin une cité coincé dans la glace.

_ Au fait, on se trouve où ici? Effectivement pour Akritès, il est notre nouveau Grand Pope. L'un de vos amis? Vous ferrez d'une pierre deux coups au fait, votre Légat est actuellement au Sanctuaire pour consolider l'alliance entre Poséidon et Athéna.

Il laissa le temps à Nhaerys de répondre puis ouvrit un passage dimensionnel. Il invita l'homme à la barbe rousse à le suivre dans les méandres spatiotemporels, direction Rodorio où le Pope était surement encore...






Lorsque j'engage un combat, il ne me vient pas à l'idée que je puisse le perdre.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t174-silas-gold-saint-des-g
Contenu sponsorisé
Message Re: [Mi Aout 550] Une odeur de glace morte (Silas)   
Revenir en haut Aller en bas
 
[Mi Aout 550] Une odeur de glace morte (Silas)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Socle de glace
» Le Feu et la Glace réunies... [PV Goupixa]
» Elections:INITE et L'odeur des dollars de Petrocaribe
» MOIS DE GLACE
» Isabelle Caro, ex-mannequin, anorexique, et morte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Profana Erunt :: Reste du Monde-
Sauter vers: