Votez
I
II
III


Forum fermé. Bon jeu à tous sous d'autres cieux !
 

Partagez | 
 

 [542] D'un pirate à un esclave (PV Endymion)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
NereusavatarArmure :
Scale du Kraken

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
215/215  (215/215)
Message [542] D'un pirate à un esclave (PV Endymion)   Jeu 22 Sep - 12:02
C’était une journée comme une autre qui, a priori, se déroulait pour Nereus. N’ayant quasiment pas dormi, le jeune esclave avait passé la nuit à nettoyer les plaies de ses compagnons d’infortune. Une histoire de pain volé, une simple petite miche de pain avait provoqué des représailles sans précédent de la part de leurs propriétaires. Ainsi la veille tous les esclaves du navire avaient eu le droit à un interrogatoire extrêmement difficile à base de coups de fouets mais aussi un passage à tabac dans les règles. Tout ça pour rien, puisqu’alors qu’aucun coupable n’avait été découvert, les mercenaires avaient décidé de balancer par-dessus bord le plus âgé des esclaves histoire de montrer l’exemple. Et le tout sous le regard de l’intégralité de l’équipage afin de bien montrer que tout acte de vol ou de rébellion serait sévèrement sanctionné ! Aussi alors que le soleil commençait lentement à pointer le bout de son nez, Nere était le seul esclave « actif » ,ses compagnons se contentant simplement d’attendre que leurs geôliers viennent les libérer pour s’occuper des tâches quotidiennes à faire sur le bateau. Plus aucune lueur d’espoir n’habitait leurs regards, ils étaient simplement cassés, résolus à finir sur ce bateau de la mort.

Le futur général ne savait pas vraiment pourquoi mais il était le plus endurant dans les mauvais traitements, sans doute sa force de caractère ? Ou alors une force mystérieuse ? Quoi qu’il en soit, c’était l’adolescent à la chevelure émeraude qui malgré son jeune âge tentait chaque jour de prendre soin de ses amis, oui des amis car il estimait que dans cette galère il valait mieux être solidaire. Nereus était en train de terminer de nettoyer les plaies d’un homme d’une quarantaine d’années, perse lorsque des pas et un bruit de trousseau de clef se fit entendre. Rapidement les esclaves se mirent en place, dos contre le mur avec obligation de fixer le sol. La porte de la cale s’ouvrit laissant passer les rayons du soleil et chassant la plus grande partie de l’obscurité. Le pirate, un véritable colosse aux tendances sadiques s’approchait des esclaves, de sa position Nereus pouvait voir le sang tachant ses bottes provenant sans doute de la veille.

« Toi, toi, toi et toi ! et bien sûr notre gladiateur préféré… Nereus, espèce de sale chien, tu es de corvée de pont, grouilles toi ! »

Le colosse, originaire des Terres du Nord avait désigné deux femmes, un homme et un enfant d’une dizaine d’années leur donnant l’ordre de monter sur le pont, ce qu’ils firent sans broncher. Nereus suivit le petit groupe, il savait ce que cela voulait dire, une transaction était sur le point d’être conclue. Ces derniers mois il en avait vu défiler des esclaves mais jamais l’adolescent n’avait été vendu ou échangé, ses actuels propriétaires le trouvant trop « important ». Au fil des années, Nere avait développé une certaine maitrise lors de combats au corps à corps qui avait permis aux pirates d’amasser un joli pactole sur son dos bien que malgré tout le traitement qui lui était réservé n’avait pas changé d’un pouce. Son regard azur se portait alors sur une deuxième embarcation amarrée à celle de ses propriétaires, une simple planche permettait le passage d’un navire à l’autre. Un coup portait à l’estomac et quelques insultes rappelèrent à Nereus qu’il était là pour briquer le pont et non regarder ce qu’il se passait.

Tandis qu’il reprenait son souffle, désormais au sol, l’esclave vit ses quatre compagnons choisis s’aligner en rang attendant que les émissaires du second bateau n’arrivent. Son regard se posa essentiellement sur l’enfant, son cœur se serrant. Il avait à peu près cet âge lorsque lui-même avait été marqué. Il se demandait si l’une des femmes se tenant à côté de lui était sa mère ou non. Mais Nereus savait que cela importait peu, avec sa mère ou non, il serait toujours traité comme un moins que rien, un chien …


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1099-nereus-general-du-kra
EndymionavatarArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
180/180  (180/180)
CC:
355/355  (355/355)
Message Re: [542] D'un pirate à un esclave (PV Endymion)   Ven 23 Sep - 20:22
L'air blasé, j'observais les déchets humains passaient la minuscule passerelle pour gagner notre pont. Un rictus de profond dégout troubla la beauté et l’harmonie de mon jeune visage à la vue de ces pitoyables parodies d'existences. Des animaux.
Pas besoin d'être bien observateur pour comprendre qu'aucun des esclaves proposés par nos vendeurs n'étaient d'un quelconque intérêt. Quelques jours de nettoyage de pont et ils finiraient dans la mer, la gorge ouverte. Quel ennui... Impossible de trouver un esclave capable d'effectuer les corvées de manière satisfaisante tout en offrant de quoi me divertir... Pauvre monde.
Un enfant chétif, une femme banale et deux hommes dans les regards desquels je ne distinguais ni vie, ni espoir. Les torturer ne serait même pas amusant, tant ces pauvres hères n'avaient plus rien à attendre de la vie. Quelle déception ! C'est donc sans grand émoi que j'observais le début des tractations, adossé au bastingage. Le capitaine n'avait pas son pareil pour négocier les prix les plus bas, et les jeux semblaient donc jouer d'avance. Je me détournais donc de cette scène ennuyeuse et promenait un regard las sur le pont du bateau adverse. Des pirates sales, vulgaires, repoussants. J'en frissonnais de dégout. S'il n'y avait pas eu le frisson du combat et du meurtre lors de nos quelques attaques de navires marchands, cela fait longtemps que j'aurais retrouver le plancher des vaches. Le petit bourgeois que j'étais avait eu besoin de cette période d'aventure et pour cela, j'étais au moins servi.
Soudain, mes yeux s'écarquillèrent à la vue d'un élément envie digne de mon attention.
Un adolescent à la chevelure émeraude s'évertuait à briquer le pont du navire adverse avec force. Outre ses muscles secs, je remarquais la lueur de ses pupilles, la force endormie qui sourdait de sa posture. Enfin, un être humain parmi cette cohorte de zombies ! Il me le fallait...
Sans attendre, je quittais mon poste d'observation pour venir me placer entre le capitaine et ses vendeurs. Les bras croisés, je lançais d'un ton sans réplique en pointant ma proie du doigt.

Combien pour celui-là ?

L'un des pirates explosa d'un rire mauvais avant de me répondre avec morgue.

Trop cher pour toi, gringalet. Capitaine, qui est ce type ? Le simplet de votre navire ?

Les pirates se mirent à rire en coeur en entendant cette saillie, sans remarquer qu'aucun membre de mon équipage n'avait osé faire de même. En tant que second du navire, je bénéficiais d'une autorité certaine, mais je ne devais pas qu'à mon titre ce silence inquiet.
Je posais un regard de prédateur sur le stupide compère, dont le rire s'étouffa dans la gorge. L'atmosphère se fit soudain plus lourde, et quelques cris fantomatiques commencèrent à se faire entendre des profondeurs de l'onde. Je retrouvais mon calme in extremis lorsque le capitaine me posa la main sur l'épaule. Message reçu.
Sans un mot, je regagnais vivement ma cabine et revins en jetant sur le pirate une bourse pleine d'or. Assez pour lui couper le sifflet.

Trainez le jusqu'à ma cabine. Vu le prix, vous pouvez au moins faire ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t813-endymion-general-du-dr
NereusavatarArmure :
Scale du Kraken

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
215/215  (215/215)
Message Re: [542] D'un pirate à un esclave (PV Endymion)   Sam 24 Sep - 12:28
Le second regardait son homologue tout en ayant cette fameuse bourse remplie d'or dans les mains. Devait-il se séparer de son poulain ? Le gamin était encore jeune et il rapportait pas mal dans les combats. Après réflexion il déclara :

"D'accord mais pour quelques heures seulement ! C'est ça ou on expédie votre raffiot par le fond !" D'un claquement de doigt, il donna la consigne au Perse d'aller chercher le jeune esclave. Il ajouta. "Attention à ne pas trop l'abimer, il a un combat dans une semaine."

Nereus avait horreur de ça, parmi tous les aspects négatifs venant de sa condition d'esclave si il y en avait un qui le rebutait particulièrement c'était celui qui se déroulait en ce moment même sous ses yeux. Les gens comme lui étaient considérés comme une simple marchandise mais pouvait-il en être autrement ? Ils n'étaient là que parce qu'ils avaient une certaine valeur marchande aussi petite soit-elle. Chaque semaine c'était la même routine, une poignée d'esclave, les plus prometteurs, étaient désignés et devaient se rendre sur le pont pour y être vendus ou échangés contre des matières premières. Nere avait la chance d'être doué au combat et il y échappait à chaque fois pour le moment. De par son aptitude au combat, le jeune homme faisait gagner de l'argent à ses maîtres et ainsi il n'était pas vendu comme du bétail... pour l'instant ! L'esclave commençait à bien en connaitre les rouages, dès le premier combat qu'il viendrait à perdre, il serait vendu aux plus offrants. Quand un des pirates se planta devant Nereus, celui-ci ne fit rien mis à part frotter le sol encore plus fort avec peut être la pensée que cela lui éviterait de prendre un nouveau coup.

"Nereus lèves toi !"

L'adolescent à la chevelure émeraude releva la tête, surpris. C'était toujours cet homme à la stature impressionnante qui avait emmené ses amis sur l'autre bateau quelques instants plus tôt.

"Mais pourq..." Nere n'eut pas le temps de finir sa phrase qu'un violent coup de pied vint percuter son estomac faisant tomber à la renverse l'esclave. Le souffle coupé, le garçon tentait de reprendre sa respiration, son regard fixant le ciel bleau. Tandis que des mains étrangères le forçaient à se relever.

"Tu fais ce qu'on te dit l'esclave ! Le second du navire en face nous a donné une excellente compensation pour t'avoir à son service quelques heures !"

Qu'est-ce qu'il pouvait avoir horreur que l'on le nomme ainsi, si seulement il pouvait les faire taire une bonne fois pour toute ! Une main appuyant sur son ventre, Nere avançait pour rejoindre le second navire. Ainsi on venait de le vendre ? Mais pourquoi ? Il avait toujours fait ce qu'on attendait de lui et grâce aux combats clandestins il parvenait à faire gagner de l'argent à ses propriétaires. Une nouvelle tape dans l'épaule lui fit presser le pas, si jamais il mettait trop de temps à rejoindre l'autre embarcation il allait de nouveau en subir les conséquences. L'adolescent était à présent sur la maigre planche de bois qui reliait les embarcations, son regard fixant le sol n'osant croiser ceux des autres pirates. Et si il mettait fin à tout cela ? L'adolescent n'avait qu'à se laisser tomber à l'eau et il serait enfin libre, mort mais libre quand même.

Un léger sourire aux lèvres, arborant une expression de défi alors que son regard azur croisait celui de son acheteur. Le gamin bascula sur le coté se laissant tomber dans le vide alors que le mastodonte perse tentait veinement de le rattraper....


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1099-nereus-general-du-kra
EndymionavatarArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
180/180  (180/180)
CC:
355/355  (355/355)
Message Re: [542] D'un pirate à un esclave (PV Endymion)   Dim 25 Sep - 11:00
Le louer pour quelques heures ? Avec un tel tas d'or à la clé !
Ce gamin devait posséder des talents cachés... Que je comptais bien découvrir. Quelque chose m'intriguait chez lui et ce dès le premier regard. Je l'observais donc avec attention pour comprendre d'où provenait ce sentiment.
Lorsque le gamin me sortit un sourire dont je devinais l'intention, ma mâchoire se crispa. Abruti de gosse, pensait-il m'échapper en agissant de la sorte ? Etait-il réellement suicidaire ? Si loin de la côte, il n'avait strictement aucune chance d'en ressortir vivant. Même en nageant deux jours d'affilée, il ne trouverait que l’immensité de la mer comme horizon.
Je pouvais le laisser crever comme ça sans aucun scrupule. Qu'y perdrais-je à part un tas d'or ? Mais j'avais ma fierté et le gamin était à moi ! Ma chose ! Or, je refusais par principe de me faire déposséder de la sorte. Sans attendre, d'un air presque blasé devant l'affolement des pirates, je saisis une corde que j'enroulais autour de ma taille.
A peine le gamin venait-il de troubler la surface de l'onde que je plongeais à sa suite pour atterrir non loin de lui. D'un geste habile et vif je le saisis par le cou avant de le tirer à ma hauteur pour lui souffler.

Espèce de petit con... Tu vas gagner quoi avec ce geste ? Tu aimes te faire frapper par ces brutes ?! Je te préviens, je ne plongerais pas une seconde fois !

Agacé, j'enroulais mon bras autour de son torse et vit signe aux membres de mon équipage de nous tirer sur le pont, ce qu'ils firent en un temps record. Une fois en sécurité, je détachais la corde de ma taille et pris à parti le membre de le plus de l'équipage.

Hégias, fais chauffer de l'eau et amène un baquet dans ma cabine. Et bouge toi !

Sans attendre, trempe comme une carpe, j'attrapais de nouveau mon esclave par le cou pour l'amener sans violence, mais sans douceur dans ma cabine. Là, je le relâchais en l'envoyant valser sur le sol, étonnamment propre sur un tel navire.
Sans un mot, je retirais ma chemise ruisselante d'eau, dévoilant mon torse harmonieusement sculpté et sortit une bouteille d'hydromel du meilleur crû, ramené de Gaulle. Je m'en servi une bonne rasade avant de reporter mon attention sur l'adolescent.

Tu en veux ?

En attendant la réponse, je recommençais à le dévisager pour tacher de comprendre mon intérêt à son égard. Certes son physique entrait largement en ligne de compte, mais pour avoir eu bon nombre d'éphèbes dans mon lit, celui là n'avait rien de plus. Un simple effet de manque peut être ?

Nereus donc ? C'est ainsi que tes anciens propriétaires t'ont nommer. D'où viens-tu ? Depuis combien de temps es-tu à leur service ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t813-endymion-general-du-dr
NereusavatarArmure :
Scale du Kraken

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
215/215  (215/215)
Message Re: [542] D'un pirate à un esclave (PV Endymion)   Dim 25 Sep - 13:46
C'est la fin qu'il avait lui même choisi. Plutôt que de continuer à endurer autant de sévices, d'être traité comme du bétail, Nereus n'avait trouvé que cette solution. Solution extreme sans doute mais tellement plus facile. L'adolescent n'avait eu qu' à se laisser tomber, un sourire de défi ornant son facies. Sourire qu'il n'aurait peut-être pas dû arborer surtout quand il vit son nouveau propriétaire plonger à sa suite ! C'est qu'il devait y tenir à son esclave pour sauter comme un beau diable dans la mer. Nere ne faisait aucun effort pour nager, se laissant porter par les vagues pret à rejoindre les fonds marins pour l'éternité. L'esclave ouvrit les yeux lorsqu'il sentit une prise sur son cou, c'était cet homme qui l'avait acheté pour quelques heures, le pirate avait réussi à l'attraper et il était en train de le sauver ! Nereus essaya de se débattre légèrement, les coups qu'il avait reçu la veille et il y a quelques instants le genant fortement. Il n'y avait rien à faire, le pirate le tenait et il allait le remonter sur le bateau qu'il pensait avoir quitter.

"Laisse moi mourir ! Je ne veux pas y retourner, je préfère mourir... lâche moi !!" Mais il n'y avait rien à faire, le pirate le tenait fermement et il ne comptait pas lacher sa proie aussi facilement. Par dépit, Nere baissa la tête tandis que le duo était en train de se faire hisser sur le navire. Le garçon à la chevelure émeraude avait conscience qu'il allait passer de très très mauvais moments. Ses propriétaires avaient horreur des actes de rebellions et ils adoraient en faire des exemples. Le dernier s'était vu lacérer le dos d'une centaine de coups de fouet avant de finir jeté à la mer devant les yeux des autres esclaves.

A peine le gamin avait ressenti l'étreinte du pirate se desserrer qu'il tomba à genoux au sol, baissant la tête, fermant les yeux s'attendant à une pluie de coups mais il n'en fit rien, ce fut de nouveau son "sauveur" qui le releva et le poussa en direction de sa cabine. Une fois à l'intérieur, Nereus se retrouva propulsé au sol lachant simplement un "Aie" de douleur avant de se recroqueviller et reculer rapidement jusqu'à ce que son dos heurte un meuble ou un mur il ne savait pas vraiment trop occuper à se protéger d'une éventuelle attaque.

Nere commençait à trembler, le froid faisant son oeuvre alors qu'il avait toujours les bras devant s'attendant à recevoir des coups, le jeune garçon ne répondit que d'un simple signe de tête négatif concernant la proposition du pirate. Certes il avait soif, très soif même mais n'avait aucunement confiance en cet inconnu. Ses intentions ne devaient pas être très fameuses, acceptant de l'avoir pour quelques heures et l'amenant directement dans sa cabine, cela ne disait rien de bon au jeune homme. Par contre lorsqu'il aborda le sujet de son prénom l'adolescent haussa la voix pour la première fois depuis longtemps.

"Nereus est mon vrai nom ! Jamais je ne m'appellerais autrement !" Le garçon se garderait bien de le dire à l'inconnu mais son nom lui venait de sa mère, très friande des récits mythologiques venant du monde sous-marin. Se rendant compte que cet écart de conduite pourrait également lui valoir cher, il baissa son regard azuré ainsi que ses mains pour simplement dire : "Cinq ans... je viens de Constantinople" . Oui cela faisait déjà cinq années que le garçon était affublé de cette maudite marque sur son avant bras, cinq ans....


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1099-nereus-general-du-kra
EndymionavatarArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
180/180  (180/180)
CC:
355/355  (355/355)
Message Re: [542] D'un pirate à un esclave (PV Endymion)   Dim 25 Sep - 22:06
Presque blasé, je l'observais se protéger le corps, se replier dans un recoin tel un petit chiot maltraité. Ce qu'il était au final. Diable que je haïssais ce que l'esclave pouvait causer comme ravage dans la psyché. Non que je m'opposais à l'oppression des forts sur les faibles, bien au contraire ! Mais quand par le jeu du destin, des potentiels se retrouvaient dans une telle servitude, un tel gâchis me navrait.
Haussant les épaules devant son refus, je bus une bonne rasade d'hydromel, appréciant la chaleur de l'alcool qui grattait ma gorge. Je lâchais un soupir de pur plaisir et m'adossant contre le dossier de ma chaise.
Je restais ainsi quelques instants à le dévorer du regard, un mince sourire sur mes lèvres parfaites.

Le vieillard des mers... Un nom ironique lorsqu'on te regarde. Non seulement, tu irradie de jeunesse et de vigueur mais rien ne dit que tu vivras assez vieux pour être un jour digne des origines de ton prénom.

Une simple constatation que je soulignais par une autre rasade d'alcool. Malgré sa dénégation, je me penchais pour servir un verre à Néreus et lui fit glisser sur le plancher avec habileté.

Moi je viens de Rome. On dit que Constantinople en est la plus ardente rivale. Un joyau de beauté architecturale. Mais passons... Allons, cesse donc de te comporter de la sorte ! Si j'avais voulu te frapper, tu serais déjà assommer dans une mare de sang.

Je saisis vivement un petit tabouret et me relevait pour le déposer à coté du jeune esclave. Je désignais alors le bout de bois comme pour indiquer à un simple d'esprit qu'il ne comportait nul danger. Je m'en revins alors à ma place initiale pour reprendre mon observation.

Si tu veux un jour devenir autre chose qu'un esclave, alors commence par te comporter en homme libre. Redresse le buste, le menton ! Lève toi et assieds toi comme tout être un tant soit peu civilisé. Tu n'as que quelques heures de liberté alors profite.

Je ne m'étais pas trompé. Mon sixième sens me soufflait que ce garçon avait quelque chose de spécial en lui. Un germe de cosmos latent peut être ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t813-endymion-general-du-dr
NereusavatarArmure :
Scale du Kraken

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
215/215  (215/215)
Message Re: [542] D'un pirate à un esclave (PV Endymion)   Lun 26 Sep - 20:05
Nereus était un peu déboussolé concernant l’attitude de son nouveau propriétaire. Malgré les coups que le jeune homme avait pris, malgré cette chute dans l’eau glacée alors qu’il était prêt à mourir, il était toujours vivant mais pour combien de temps ? Si ce pirate avait voulu lui ôter la vie il ne se serait pas risqué à le repêcher alors pourquoi ? Puis ce sourire carnassier sur le coin de ses lèvres ne disait vraiment rien qui vaille à l’adolescent. En cinq années, Nere en avait vu des gens bizarres mais celui-ci l’intriguait tout particulièrement. Il n’était pas comme les autres. Certes le garçon s’en méfiait mais l’attitude de son « sauveur » était assez particulière pour l’interroger. L’esclave avait en face de lui un homme qui savait ce qu’il voulait, cultivé et… dangereux ! Il le ressentait, il n’avait pas intérêt à énerver son interlocuteur où il serait rapidement mis à mort.

Malgré l’envie de répliquer qui le tiraillait, Nereus s’abstenait de tout commentaire. Il n’avait pas besoin d’un vulgaire pirate pour connaitre les origines de son nom. Oui Nereus venait de Nérée, le père des Néréides assimilé parfois à un vieillard mi-Homme mi- Poisson et il en connaissait d’autres des légendes, toutes venant de sa mère. Quant au fait de finir vieux… l’adolescent grinça des dents, il avait trouvé une échappatoire en tentant de mettre fin à sa propre vie et il n’avait rien trouvé de mieux que de le sauver. Le résultat serait le même dans quelques heures, à peine poserait-il un pied sur son bateau qu’il serait roué de coups et laissé plus mort que vif dans la cale.

Nere ne bronchait toujours pas s’attendant toujours à recevoir une correction de la part de son propriétaire, jusque-là c’est ce qu’il avait toujours connu alors pourquoi ça changerait ? Son regard se perdait sur le verre que l’inconnu venait de glisser en sa direction, il était assoiffé et n’avait pas eu la moindre goutte depuis plusieurs jours. Puis quand le pirate lui dit qu’il pouvait baisser la garde, le gamin s’exécuta de peur de représailles. C’était une habitude chez lui, à la moindre désobéissance un nouveau coup viendrait heurter son corps déjà bien marqué par les tortures physiques. Il tremblait, le froid se faisait toujours aussi fort et naturellement ses bras se croisèrent sur son corps pour essayer de se réchauffer. Aussi il sursauta lorsque l’inconnu vint poser un tabouret et intima l’ordre de s’y asseoir. L’enfant s’exécuta, attrapant au passage le verre contenant l’alcool. La tentation était trop forte et il avait vraiment soif. Trop gourmand, Nere but le verre d’une traite et manqua de s’étouffer. L’alcool lui brulant la gorge, il ne s’était pas attendu à une réaction pareille.

« Pouah ça brule !! » Une quinte de toux plus tard et les yeux larmoyants, Nereus fixait le pirate s’attardant à analyser ses paroles. Venait-il dire qu’il était libre pour quelques heures ? Mais pourtant il l’avait acheté et il était un pirate… forcément il devait attendre quelque chose du jeune homme c’était évident. Un pirate n’agirait jamais juste par grandeur d’âme. Ces hommes des mers sont cupides et jamais ils ne rendraient service sans compensation derrière.

« Libre ? Mais vous m’avez acheté non ? » Alors qu’il venait de prononcer ces quelques mots, Nereus se redressait comme le pirate lui avait dit, essayant tant bien que mal de se tenir droit malgré la douleur de ses muscles et le froid.

« Vous êtes qui au juste ? Pourquoi m’avoir acheté ? Je… je ne comprends pas… » Nere avait tout simplement peur, l’inconnu assis en face de lui l’impressionné et clairement il n’était pas un pirate ordinaire mais qui était-il ? Subtilement, Nereus scrutait la pièce regardant si un moyen de s’échapper serait possible, il n’avait besoin que d’un hublot ou d’une porte juste une ouverture et il pourrait se rejeter dans la mer.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1099-nereus-general-du-kra
EndymionavatarArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
180/180  (180/180)
CC:
355/355  (355/355)
Message Re: [542] D'un pirate à un esclave (PV Endymion)   Lun 26 Sep - 22:57
Je laissais éclater un rire cristallin à la vue de sa réaction à l'alcool. Ah les jeunes rustres...
Redevenu semi-sérieux, je gratifiais Nereus d'une moue amusée.

Ce type de breuvage ne se boit pas cul-sec ! Il se savoure... Tu as de l'eau douce sous le bureau si tu veux. Bois à ton envie et goute à nouveau.

Appuyant mon propos, je servis une nouvelle dose d'hydromel au jeune esclave avant de faire de même pour moi. Le verre nonchalamment posé contre ma joue glabre, je continuais à dévisager Néreus, pour mieux analyser ses réactions. Ce dernier sembla faire un effort pour se tenir droit, mais non seulement il tremblait comme une feuille mais rien ne paraissait naturel dans son attitude. Nul doute que tant qu'il n'aurait pas compris la situation, je n'en tirerais rien...

Bon au cas où cela ne t'aurait pas sauter aux yeux, je ne suis ni un pirate ni un esclavagiste comme les autres. J'ai vu quelque chose en toi qui m'intrigue. Et crois-moi, il en faut pour attirer mon attention. Sans vouloir te vexer, des esclaves comme toi sont assez communs.

L'oeil brillant, je me penchais alors en baissant la voix, comme pour partager un secret.

Mais Nereus, tu as quelque chose de spécial, j'en suis sur... Dis-moi... Les mots de "cosmos", de "cosmo-énergie" te sont-ils familiers ? J'ai entendu parler de tes prouesses au combat. Savais-tu que des êtres comme toi et moi possédons un don particulier ? Réfléchis bien... Je suis peut être le premier depuis que tu es asservi à pouvoir t'offrir une voie vers la liberté.

La promesse n'était pas vaine. Si cet adolescent possédait vraiment les mêmes pouvoirs que moi, je pouvais en quelques heures lui enseigner les bases pour commencer à apréhender et à maitriser son potentiel. A lui d'en faire bon usage pour se tirer de sa situation misérable.
Un bruit de pas me fit me redresser tellement vite que j'aurais pu donner l'impression à Néreus que mes derniers mots n'avaient jamais été prononcés. J'ouvris alors la porte pour laisser passer deux matelots portant à bout de bras un grand baquet rempli d'eau fumante. Sans un mot, je congédiais les pirates, à qui je savais devoir désormais une belle récompense, et désignais la baignoire improvisée d'un hochement d'un menton.

Prenons un bain pour nous réchauffez. C'est étrange mais à cause d'une tête de bois, nous sommes trempés tous les deux et je n'ai pas spécialement envie d'attraper la mort.

Sans attendre de réponse et sans la moindre pudeur, je retirais mes vêtements avant de saisir, nu comme un ver, la bouteille d'hydromel que je déposais à coté du baquet. Ceci fait, je posais un pied dans l'eau chaude avant de soupirer de pur plaisir et de me glisser dans le délice chaud et revigorant. Adossé nonchalamment contre le bois, je relançais alors la conversation en détaillant ma pensée.

Si je me suis trompé à ton sujet, profite simplement de ces quelques heures sans penser à ce qui t'attend une fois de retour chez les autres pouilleux. Mais si j'ai raison à ton sujet, alors... Toi et moi avons beaucoup en commun.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t813-endymion-general-du-dr
NereusavatarArmure :
Scale du Kraken

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
215/215  (215/215)
Message Re: [542] D'un pirate à un esclave (PV Endymion)   Mar 27 Sep - 11:11
Nereus savait que les pirates aimaient se gaver d’alcool mais pour sa première fois c’était tout simplement infâme ! Cette sensation de brulure au niveau de la gorge, ce picotement… sans attendre le jeune homme reposa le verre se promettant de ne plus en boire alors que le pirate le resservait. En plus, sa tête commençait légèrement à tourner et quelque chose lui disait qu’il ne devrait pas en abuser sous peine de ne plus être maître de lui-même. L’adolescent tourna légèrement la tête en direction du bureau mais n’osa pas se servir directement. Malgré le fait qu’il y était autorisé, le garçon n’était pas très à l’aise en compagnie de l’inconnu toujours à cause de ce sentiment étrange qu’il éprouvait. Quelque chose clochait, Nere ne comprenait pas et ça commençait à le déstabiliser sérieusement. Pendant cinq années personne n’avait eu la moindre once de gentillesse avec lui et là un inconnu débarque, le loue quelques heures pour seulement « discuter » ? Nereus n’avait jamais été naïf et ce n’est pas aujourd’hui qu’il allait le devenir.

L’inconnu se dévoila un peu plus décrétant qu’il n’était ni un pirate, ni un esclavagiste… comme les autres ? Mais qu’est-ce que ça pouvait bien vouloir dire ? Nere avait attiré son attention ? Mais comment … pourtant il n’était qu’un esclave banal sur un banal bateau pirate. Ou alors il avait entendu parlé des prouesses que le jeune homme était capable de faire durant certains combats ? En effet Nereus avait été capable à la surprise générale de gagner plusieurs combats clandestins contre d’autres esclaves deux fois plus âgés que lui et beaucoup plus grands et musclés.

Le futur général n’eut pas le temps de répliquer que le pirate se penchait et lui dit sur le ton de la confession lui parlant alors de cosmos et qu’ils étaient semblables…. L’adolescent passa une main dans sa chevelure émeraude réfléchissant aux paroles de son sauveur. Il y avait bien une chose qu’il l’avait intrigué mais jamais il n’y avait vraiment prêté attention. Nere hésita quelques instants puis se décida à avouer.

« Il y a bien… enfin je ne pense pas ça doit être moi et tous les coups reçus à la tête mais… j’ai l’impression de pouvoir deviner les coups de mes adversaires, de vivre les moments avec une légère seconde d’avance… une sorte d’intuition. » Cette fameuse intuition comme il l’appelait l’avait sauvé un bon nombre de fois par le passé surtout lors de ces combats clandestins. « C’est ça le cosmos ? Bizarrement c’est plus flagrant lorsque je suis en colère ou en proie à divers émotions. Enfin non je dois divaguer c’est impossible. »

Le jeune homme sursauta devant la rapidité et le réflexe de l’inconnu. Il semblait avoir deviné que quelqu’un approchait… comme lui… Ce serait donc vrai et non pas un mensonge le cosmos ? Nere haussa un sourcil à la vue des deux pirates transportant le baquet d’eau fumant et il écarquilla les yeux lorsque le pirate se dévêtu pour se retrouver dans le plus simple appareil. Le rose aux joues, l’esclave se tourna évitant de le regarder. Bien évidemment, il avait déjà vu des scènes particulièrement osées et inimaginables de pirates avec certaines esclaves mais là au regard de la situation et de l’intimité de la cabine c’était assez particulier. Lorsque le pirate déclara qu’il avait besoin d’un bain pour se réchauffer et qu’à cause d’une certaine personne ils étaient tous deux trempés Nere eut un rictus que l’inconnu ne pouvait voir de sa position et surtout du fait que Nere lui tournait le dos, dévoilant de multiples cicatrices et d’hématomes dus à son mauvais traitement.

« Très bien, j’attendrai mon tour ne vous inquiétez pas pour moi. » Non, bien qu’il ne l’avait pas clairement évoqué, Nere ne rentrerait jamais dans cette baignoire improvisée avec une autre personne. Par contre le mercenaire avait pleinement titillé sa curiosité avec cette histoire de cosmos et de lien qu’ils partageaient tous les deux.

« Vous pouvez m’en dire plus sur ce cosmos comme vous dites ? » Il marqua une pause hésitant. « Mais vous êtes qui au juste ? Vous vous targué de ne pas être comme les autres mais pourtant vous êtes bien sur un bateau pirate ? Et si vous êtes fort pourquoi n’êtes-vous que second ? » Nereus avait posé beaucoup de questions mais il avait besoin de réponses, peut-être que si ses aptitudes au combat pouvaient être développées le jeune homme pourrait être libre à l’avenir ? C’est à ce moment-là que l’esclave percuta… les chevaliers….

« C’est ça ! C’est ce pouvoir que possèdent les chevaliers basés à Constantinople ? » Il n’en n’avait vu qu’un seul mais ce rêve, si lointain désormais qu’il avait caressé étant enfant, celui de devenir chevalier.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1099-nereus-general-du-kra
EndymionavatarArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
180/180  (180/180)
CC:
355/355  (355/355)
Message Re: [542] D'un pirate à un esclave (PV Endymion)   Jeu 29 Sep - 19:37
Vraiment, je ne regrettais pas une seule pièce d'or pour ces quelques heures.
Chaque expression, chaque mouvement de cet individu attisait ma curiosité. Ses blessures me firent hausser un sourcil, bien que je n'en fus pas étonné. Que pouvais-je attendre d'autres d'esclavagistes ?
En tout cas, je ne m'étais pas trompé. Nereus possédait donc de manière instinctive une maitrise du cosmos. Lui et moi étions donc des élus faits d'un même bois.
Tout sourire, mon verre de nouveau à la main, je l'écoutais avec attention, mon regard de serpent le scrutant de plus belle. Puis quand il eut fini, je laissais planer un court silence, destiné à appuyer mes paroles, que je prononçais particulièrement bas.

Je suis Endymion, second de ce navire de pouilleux et fier de l'être. Pour répondre à ta question à mon sujet, je dois d'abord te faire comprendre un élément majeur... Dis moi, Nereus penses-tu que disposer d'un grand pouvoir nécessite de l'exhiber pour obtenir ce que l'on souhaite ? Je sais ce que je vaux, vois-tu. Et je sais aussi qu'en tant que second, non seulement je me m'expose pas aux assommantes responsabilités du leader, mais je dispose de toute la liberté nécessaire pour influencer ce dernier dans le sens qui me convient.

Je ponctuais mon explication par un petit rire accompagné d'une rasade de mon alcool favori. Mais la leçon ne s’arrêtait pas là. De ma main libre, je fis apparaitre comme par magie cinq cartes de tarot que je projetais vers Nereus. Les projectiles se figèrent avant d'atteindre leur cible et entamèrent une danse étrange au rythme de mes doigts.

Tu n'es qu'au prélude de ta compréhension de ce que tu es... Deviner les actions d'un adversaire médiocre est la base. Mais avec un peu de maitrise, tu peux réaliser des merveilles. Briser la roche à main nue, manœuvrer des esprits ou des éléments... Moi je lis les âmes.

D'un mouvement de poignet, je fis revenir les cartes dans ma direction pour qu'elle vienne se figer derrière moi.

Tout ce que je vais te révéler devra rester entre nous. En parler à quiconque te fera surement tuer en un clin d'oeil car ce que les êtres inférieurs ne comprennent pas ou ne possèdent pas les effraient. Mais ma générosité n'est pas gratuite... J'exige en retour ta confiance, tout simplement. Alors viens me rejoindre dans cette eau délicieusement chaude, bois un autre verre et tends bien tes oreilles, tout en préparant tes questions. Si la destinée m'a placé sur ta route, ce n'est pas pour rien.

Le marché me semblait honnête. Un peu de plaisir des sens pour moi, du moins le regard pour l'instant, en échange des clés de mon savoir. Voyons qui de la curiosité ou de la méfiance de Néreus allait l'emporter sur l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t813-endymion-general-du-dr
NereusavatarArmure :
Scale du Kraken

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
215/215  (215/215)
Message Re: [542] D'un pirate à un esclave (PV Endymion)   Dim 2 Oct - 14:31
Navire de pouilleux ? Second ? Ce Endymion était presque à la tête d'un équipage entier et pourtant il n'en semblait pas satisfait. Nereus était de plus en plus intrigué par cet homme. Clairement, il était différent de tout ce qu'il avait pu voir durant ces dernières années. Le pirate inspirait de la crainte à Nere mais aussi un profond respect. Il savait se faire respecter, se faire obéir et il n'était dérangé par personne. La vie que Nereus aurait aimé embrasser si ces esclavagistes n'avaient pas fait irruption. Endymion était un homme libre, craint et peut-être même aimé de son équipage et en plus peut-être qu'il était la clef qui permettrait à Nereus de se libérer de ses fers.

"Oui je comprends, vous laissez le capitaine endosser le role de leader et cela vous permet d'agir de votre coté, vous offrant ainsi une certaine liberté...." Les impressions du futur général étaient en train d'être fondées. Endymion savait ce qu'il voulait et il était nettement plus intelligent que la moyenne, un homme dangereux si l'on n'était pas de son coté. Quant à ce capitaine, il devait être fortement naïf pour se laisser berner ou alors son second était très clairement supérieur au niveau intellectuel. Mais pourquoi la jouer aussi discret, tout en ayant un bouc émissaire au premier plan il serait possible pour Endymion d'accomplir de grandes choses, comme par exemple obtenir une flotte beaucoup plus importante qu'un seul bateau, sauver des gens....

L'adolescent l'écoutait, buvait les propos de cet homme nu dans ce baquet. Sauf que là ce n'était pas une simple histoire, c'était l'avenir ! Son possible billet vers la liberté. Casser la roche donc des chaines, maitriser des élèments, lire dans les.... Nere se retourna observant les cartes danser dans les airs sans qu'aucune personne n'intervienne enfin si c'était Endymion avec son cosmos. Ce n'était donc pas une fable, le cosmos permettait donc vraiment d'accomplir des miracles. Ses craintes commençaient à s'effacer, lentement pour laisser place à l'admiration.

"Je pourrais libérer d'autres esclaves avec un tel pouvoir, aider les autres, c'est extraordinaire." Nere se figea soudainement, commençant à comprendre. "Lire les âmes ? Vous avez lu en moi ? Qu'avez vous vu ?" Lentement, l'esclave commençait à comprendre, c'était grâce à ce pouvoir que le pirate l'avait désigné puis sauvé la vie.

Ce fut d'un simple hochement positif de la tête que le jeune homme répondit à son vis à vis quand ce dernier lui annonça qu'il était prêt à lui révéler les secrets du cosmos. Il exigeait avant tout de la confiance mais d'un coté l'envie de prendre un bain avec un inconnu ne lui plaisait pas plus que cela. Prenant une profonde inspiration, Nere se leva du tabouret pour s'approcher du baquet contenant l'eau chaude. Par chance il était rectangulaire et pouvait contenir presque deux personnes. Sans se dévétir, le jeune garçon enjamba le bacquet pour se placer à l'extrémité d'Endymion, ramenant les genoux contre son torse appréciant néanmoins la chaleur de l'eau.

"Je veux devenir libre, je vous écoute."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1099-nereus-general-du-kra
EndymionavatarArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
180/180  (180/180)
CC:
355/355  (355/355)
Message Re: [542] D'un pirate à un esclave (PV Endymion)   Lun 3 Oct - 18:46
Facile, si facile...
La curiosité de Néreus m'amusait au plus haut point et je ne fis rien pour masquer mon sourire. Le voir plonger dans la baignoire tout vêtu mais me fit éclater de rire franchement et sans gêne. Pauvre petit... Il se raccrochait à sa pudeur, peut être car elle restait l'une des dernières bribes du respect de sa personne. Je ne fis donc pas de commentaires, mais à ce jeu, il me poussait à passer au stade suivant pour que j'y trouve mon compte.

Tu sembles avoir négliger l'une de mes paroles, pourtant cruciale. Même si je t'apprends à maitriser la base de tes pouvoirs, tu ne dois pas en faire usage de manière "voyante". Jamais. Si tu décides d'aider tes semblables, restes discret ou tu mourras assurément.

L'avertissement était clair et gratuit. Étonnant venant de moi... Mais nécessaire.
J'allais surement doucher ses espoirs, mais qu'importe. Tout en réfléchissant, je m'enfonçais davantage dans l'eau, poussant un soupir de ravissement. Que dire ? Que révéler ?

Lire ton aura est facile. C'est ce qui m'a permis de voir ton potentiel. Mais lire ton âme sera bien plus ardu... Je dois contourner tes boucliers mentaux qui, à cause de ta condition d'esclave, sont bien trop renforcés. Si tu désires que je te contes qui tu es, ou plutôt qui tu seras, j'ai peur que le prix soit trop grand pour toi.

Devais-je abattre mes cartes ou le faire mariner encore un peu ? Au final, nous avions des heures devant nous, alors pourquoi se presser plus que de raison ? Surtout au vu de cette magnifique négociation que nous menions sans que Néreus n'en ait conscience. J'avais un prix à proposer et par ses gestes et paroles, il essayait de le faire baisser. Tout le jeu était là. Or j'étais seul à en connaitre les règles. Poussant mon avantage, je dévoilais une autre source d'information parcellaire.

Vois-tu... Ces pouvoirs ne sont pas en nous par hasard. Lors de notre naissance, nos âmes se sont liées à une divinité, et notre destin est d'un jour ou l'autre porter l'emblème de cette déité et embrasser sa cause. Ou périr en dévoilant trop tôt ou trop inconsciemment nos facultés à des individus servant des immortels ennemis de la notre.

Je ponctuais ma phrase par un lever de verre. Santé !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t813-endymion-general-du-dr
NereusavatarArmure :
Scale du Kraken

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
215/215  (215/215)
Message Re: [542] D'un pirate à un esclave (PV Endymion)   Mar 4 Oct - 21:15
Nereus commençait à comprendre peu à peu les paroles d’Endymion ce d’autant plus que ce dernier avait de nouveau accentué le fait que ce pouvoir devait être utilisé à l’abri des regards. L’esclave ne voulait que libérer ses amis, rien de plus pourquoi ne pourrait-il pas ? Si jamais il venait à utiliser ce pouvoir sans pour autant être vu est-ce que ça marcherait ? Est-ce que les divinités le puniraient ? Pourtant ses intentions étaient plus que louables, si vraiment Nere arriverait à développer un tel pouvoir en aucun cas il l’utiliserait pour satisfaire des besoins personnels mais pour faire le bien. Il y avait tant de personnes que l’on pourrait secourir, aider, tant de chose à faire qu’il était immoral de fermer les yeux ainsi. Ces projets qui se développaient dans l’esprit de Nereus reflétaient réellement sa personnalité, prêt à se sacrifier pour autrui. Il l’avait déjà fait et le referait sans doute encore. A chaque nouvelle parole du second de nouvelles interrogations fleurissaient dans l’esprit de l’esclave, le faisait-il exprès ? En tout cas s’il voulait en apprendre plus, il devait jouer son jeu.

«Mais si c’est de manière discrète, il n’y aurait aucun souci ? C’est extrême et je ne compte pas forcément le faire mais si après l’usage de cette force il n’y avait plus de témoin ? »

Clairement ce que sous entendait Nereus n’était pas très jolie mais à situation extrême… solution extrême. Certaines personnes ne méritaient sans doute pas de vivre mais pouvait-il se permettre de jouer au Dieu ? Mais est-ce qu’il aurait seulement accès à un pouvoir capable de tels prodiges ou abomination ? Tout cela méritait d’être débattu mais le jeune garçon n’en avait pas vraiment le temps pour le moment. L’adolescent écoutait sagement, se recroquevillant de plus en plus lorsqu’au contraire Endymion s’enfonçait de plus en plus dans le bain. Il y aurait un prix à payer pour lire son âme donc ? N’avait-il pas assez payé durant toute sa vie ? Le décès de sa mère, sa vie d’esclave… et il devrait encore payer ? Non pour l’instant sa priorité consistait à en apprendre plus sur le cosmos, son âme et son avenir attendront. Nereus ferait tout pour se tracer lui-même son destin peu importe ce que l’on lui prédirait pour son avenir.

« Aucun souci, mon âme n’est pas ma priorité. Je veux être libre, apprendre en quoi le cosmos pourrait mettre utile rien de plus. S’il peut me permettre de regagner ma liberté je veux le savoir. »

Nere était plus que décidé mais fallait-il encore que cet étrange personnage l’aide réellement. Bien que naïf, il n’en était pas pour autant l’idiot du village. Endymion dévoilait encore d’autres informations qui amenaient encore d’autres interrogations et l’heure tournait. Bientôt on viendrait le rechercher et bientôt il ne serait plus qu’un simple esclave. Chaque éveillé servait donc un dieu ? et il valait mieux être discret sur son pouvoir une nouvelle fois....

"Euh santé... Donc si j'ai bien compris tu sers un Dieu ? Lequel ?"

Nereus avait pris soin de ne pas prendre son verre, les effets de l'alcool auraient raison de sa méfiance envers l'homme en face de lui.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1099-nereus-general-du-kra
EndymionavatarArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
180/180  (180/180)
CC:
355/355  (355/355)
Message Re: [542] D'un pirate à un esclave (PV Endymion)   Sam 8 Oct - 0:13
Hum... La beauté de cet adolescent est proportionnellement l'ennui profond qu'il exaltait. Diable, mais quelle poisse... Sobre, timide, renfermé, traumatisé, sans attrait pour la séduction. Non vraiment, j'avais tiré le gros lot.
Je l'écoutais avec une attention feinte, interrompue par un léger rire lorsqu'il évoqua le fait de ne laisser nul témoin pour éviter d'être pris la main dans le cas, en flagrant délit d'idéalisme forcené.

C'est là où le bat blesse, très cher... En ne laissait nul témoin de tes exactions, tu cours le risque d'attirer l'attention sur un étrange massacre. J'entends déjà les rumeurs : "Les corps de dix esclavagistes furent retrouvés dans un terrible état. Personne n'est en mesure de comprendre la cause de ces morts étranges...". Allons, si tu cherches à attirer l'oeil d'autres individus pourvus de cosmos, tu tiens la meilleure solution. Et ne te leurre, ils finirons par retrouver ta trace...

Tuer des vulgaires mortels était en soit un jeu d'enfant, et je m'y étais adonné plus d'une fois. Mais toujours de manière discrète et uniquement par visée égoïste. Un par un, avec minutie. Cachant les corps, mettant sur pied un plan pour faire accuser le premier mendiant venu... La mort était ainsi tout un art. Et du peu que je voyais, ce pauvre Nereus ne semblait pas en mesure de juguler ses passions. Un idéaliste, attendrissant au demeurant, mais de sa justice, il ne retirait que sa propre destruction.
Je devinais que l'adolescent se méfiait encore de moi. Je jetais donc sans discrétion un coup d'oeil à son verre et fronçait les sourcils. Bien bien...
Mon sourire s'envola pour laisser place à ne expression terriblement grave et sérieuse.

Apprendre à te servir de ton cosmos, même partiellement, te rendra ta liberté, c'est évident. Nous disposons encore de deux bonnes heures, ce qui sera suffisant pour t'apprendre quelques bases. Il te faudra ensuite t’entraîner selon mes recommandations, mais tu peux progressé relativement vite. Toutefois... Ma générosité comporte un prix. Rien de bien méchant, mais j'y tiens.

D'un claquement de doigts, deux cartes vinrent se poster l'une à gauche, l'autre à droite de la baignoire.
Le hiérophante, homme puissant, rayonnant, couvert d'or et doté du sceptre de la justice.
La mort, squelette maigre, couverte de haillons, une faux à la main.
Les deux choix qui se présentaient à Néreus. Une façon de jouer pleinement franc jeu avec lui. Ce que je lui offrais était grandement généreux. Sa vie en serait changée pour toujours. Mais je n'étais pas un philanthrope et malgré la proximité et l'empathie que je ressentais envers cet adolescent, je tenais à y gagner une modeste, quoique appréciable compensation.
Je me penchais légèrement, mon sourire de nouveau en place, comme pour partager un secret.

Voici ma proposition. En échange de mes conseils pour maîtriser ton cosmos et d'une réponse sincère à tes questions, comme concernant ma dévotion envers une divinité, je te demande deux choses. Une petite fiole de ton sang et... un baiser. Rien de plus.

Amusé, j'écartais les mains pour ajouter un dernier point important.

Concernant le paiement de ces quelques heures de liberté, c'est un cadeau désintéressé de ma part. Prends cela comme une main tendue... C'est rare de ma part, crois moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t813-endymion-general-du-dr
NereusavatarArmure :
Scale du Kraken

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
215/215  (215/215)
Message Re: [542] D'un pirate à un esclave (PV Endymion)   Dim 9 Oct - 11:39
A chaque fois que l'adolescent à la chevelure émeraude pensait trouver une solution, Endymion le contrait avec des arguments pour le moins véridiques. Rester discret et ne pas éveiller les soupçons ainsi va la vie des élus. Même dans l'hypothèse où il arriverait à fuir, Nere ne pourrait donc pas aider ses compagnons d'infortune. La vie était décidément bien cruelle avec lui. Comment vivre libre en sachant que d'autres n'avaient pas cette chance. L'esclave restait silencieux ne répondant pas à Endymion, il commençait à se faire une raison, on ne pouvait pas sauver tout le monde et il viendrait un moment où il devrait faire des choix.

Toujours observateur envers le second de l'équipage, Nereus remarqua qu'il avait posé son regard sur son verre mais il ne buverait pas, si il était réellement libre comme le disait Endymion rien ne l'obligeait à boire de ce liquide immonde. L'air grave que l'homme arborait ensuite n'indiquait rien de bon à l'esclave, qu'allait-il bien pouvoir lui sortir par la suite ? Il fit apparaitre deux cartes, contrastant l'une avec l'autre. Clairement, l'esclave comprenait, soit la gloire et l'argent, soit la mort... Mais comme depuis le début avec Endymion, il y avait un prix à payer, chose avec laquelle Nereus commençait à avoir du mal.

C'était l'escalade, à chaque fois que l'esclave accédait à une requête de cet Endymion, ce dernier s'arrangeait pour en ajouter de nouveau. Le second de ce navire de pirates avait réussi à attiser la curiosité du jeune homme et tentait d'en tirer partie. Bien que cassé autant moralement que physiquement Nereus n'en était pas pour autant totalement idiot. Non il ne céderait plus aux demandes de cet individu, maintenant qu'il savait qu'une force qui pourrait s'avérer puissante était en lui il n'aurait qu'à continuer de se battre lors de ces foutus combats et peut-être qu'avec un peu de chance il maitriserait de mieux en mieux ce pouvoir ? L'adolescent se releva séchement du bacquet d'eau chaude, grimaçant légèrement car il avait oublié la douleur qui parsemait son corps.

"Non je refuse. J'ai envie d'en savoir plus mais à chaque fois vous rajoutez des conditions. C'est pour ça que vous achetez ou louez des esclaves ? Pour jouer avec eux ? Non merci vous auriez dû me laisser au fond de la mer."

Nere n'était pas dupe, il savait pertinemment que certains hommes "aimaient" de jeunes adolescents comme lui mais jusqu'ici et malgré le traitement intenable qu'ils lui infligeaient, les pirates l'estimaient trop important lors des combats pour servir de viande fraiche à d'autres personnes. Tout en gardant le pirate à l'oeil, il enjamba la grande bassine pour sortir du bacquet. Il avait joué assez le jeu et son regard ne trompait pas, il ne se laisserait plus faire quitte à finir au fond de la mer la gorge ouverte !

"Vous dites que je suis libre ? Pourtant je ne le ressens pas !" Son choix était fait, il avait choisi la carte représentant un squelette, la mort.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1099-nereus-general-du-kra
EndymionavatarArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
180/180  (180/180)
CC:
355/355  (355/355)
Message Re: [542] D'un pirate à un esclave (PV Endymion)   Lun 10 Oct - 22:33
Je ne fis preuve d'aucune réaction en voyant l'adolescent s'insurger du terrible traitement que je lui infligeais. Des heures de liberté pour un esclave, un bon bain, un verre de mon meilleur crû, la promesse d'une liberté retrouvée... Oui, j'étais un véritable monstre.
Sans me départir de mon sourire, je ramenais la coupe à mes lèvres, sans le quitter du regard. Oui, sans pédagogie, je n'en tirerais rien...

Pourtant, ne viens-tu pas de faire un choix ? Et comme tout homme libre, tu en assumeras les conséquences.

Terrible sentence de le confronter à son libre arbitre. Une chose dont il n'avait probablement pas l'habitude. Pourtant, après avoir laisser mes paroles flotter quelques instants, j'émoussais le trahcant de mes mots.

Ta liberté s’arrête là où commence la mienne. Néreus. La générosité dont j'ai fait preuve à ton égard n'est pas feinte et tu es libre de partir quand bon te semblera. Mais si tu en attends davantage de moi, je réclame juste un prix, modeste de surcroît. En quoi cela est-il choquant ?

Pour une fois, mon regard avait perdu toute trace de malice. Ma question était réellement importante. Si cet adolescent ne voyait le monde qu'entre les bourreaux et les saints, il courrait au devant de nombreuses déconvenues. S'il acceptait ma condition, je ne manquerais pas à ma parole. Mais il demeurait libre de refuser et d'en payer un prix bien plus élevé.

Ce prix n'est qu'une excuse. Il me suffirait d'attendre encore quelques jours pour pouvoir me payer les faveurs d'hommes bien plus séduisants que toi si le coeur m'en donnait l'envie. J'aurais aussi pu te demander davantage... Mais ce n'est pas mon but. Je veux juste voir si ton envie de retrouver ta liberté, dépasse ton orgueil ou tes peurs d'esclave.

J'avais sous les yeux un adolescent brisé, enflammé, prêt à faire usage de mon savoir pour semer un terrible chaos et se brûler les ailes. Je comprenais ses raisons, mais je n'avais nulle envie de perdre mon temps à lui communiquer mes expériences du cosmos pour le jeter droit vers son trépas. C'était aussi une façon de lui apprendre une leçon : les hommes libres attendent toujours un retour à leurs actions, même soit disant bénévoles. Sans la moindre gêne, je sortis à mon tour du bain pour me diriger vers une armoire modeste. Je me penchais pour en sortir un pot de miel, de la viande séchée et quelques fruits que je disposais entre Néreus et moi. Après avoir saisi une pomme, je repris ma place dans l'eau, légèrement tiède. Dans cette pièce, Néreus pouvait faire ce qu'il voulait. Mais qu'allait-il faire de cette liberté ? La gâcher définitivement ou s'en saisir pour ne plus jamais la perdre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t813-endymion-general-du-dr
NereusavatarArmure :
Scale du Kraken

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
215/215  (215/215)
Message Re: [542] D'un pirate à un esclave (PV Endymion)   Mar 11 Oct - 14:05
En assumer les conséquences de son choix ? Oui Nereus était prêt. De toute façon pour lui ce monde est erroné, malsain. Seule la loi du plus fort qui écrase les faibles existait dans ce monde, pourquoi continuer à y vivre ? Non Endymion aurait mieux fait de le laisser au fond de la mer, là dans les abysses il aurait été libre. Le natif de Constantinople soutenait le regard du pirate, il ne se laisserait plus faire. Nere ne disait plus rien, réagissant seulement à l’une des dernières phrases du second.

«Si ce prix n’est qu’une excuse pourquoi insister ? Je veux être libre mais je commence à croire que je ne le serais jamais. N’est-il pas dit que la mort est délivrance ? Tu peux me tuer si tu le désires, j’ai choisi je te le rappelle. »

Cette fois, ses joues ne changèrent pas de couleur, lorsque le pirate se leva dévoilant de nouveau sa nudité. Il l’affronterait. Ne plus se laisser faire, ça aussi c’était faire preuve de libre arbitre, premier pas vers la véritable liberté ! Nereus surveillait avec appréhension ce qu’Endymion faisait et au lieu de le tuer immédiatement comme il le pensait, ce dernier venait de déposer de la nourriture entre deux.

L’adolescent regardait toutes ces bonnes choses à manger, c’était si tentant de céder. Mais après ce serait de nouveau l’escalade. Que demanderait-il ensuite ? Qu’il partage son lit ? Très peu pour le jeune homme qui avait ce genre de chose en horreur. Son regard ne quittait plus cette nourriture, il ne savait même plus quand il avait vu autant à manger. S’il ne se trompait pas c’était lors d’une balade avec son ami Silas qu’il avait eu le droit de manger autant mais depuis… rien juste du pain rassis, moisi même, rien d’autre. Il devait trouver un échappatoire, quelque chose qui lui permettrait de gagner sur les deux tableaux et non pas un seul et c’est là qu’il eut une idée pour le moins risquée.

« Et si je balançais à tout le monde que vous maitrisez une force mystérieuse qui vous confère des pouvoirs ? Vous pensez que ça ne risquerait pas d’attirer l’attention sur vous ? Personnellement je n’ai plus rien à perdre. Ma vie m’importe peu et si elle doit se finir brutalement qu’il en soit ainsi je ne suis pas à ça prêt. Mais vous…. »

Oui, l’esclave tentait une ultime manœuvre pour laquelle il n’adhérait pas vraiment : le chantage. Nereus n’était pas tranquille, cet homme était dangereux c’était un fait et il allait sans doute réagir. A l’image de son pouvoir, cet homme aimait avoir les cartes en main. En y réfléchissant, le baiser n’était pas très dérangeant en soit mais c’était cette fiole de sang le véritable problème. Pourquoi en avait-il besoin ? Il y a quelques heures à peine il ne connaissait rien de ce cosmos, des divinités hormis les chevaliers alors il était fort légitime de penser qu’il se servirait de ce sang pour une quelconque fantaisie magique. Endymion avait tout à perdre si sa couverture venait à s’ébruiter.

« Et d’ailleurs votre soi-disant capitaine, est-il au courant que vous le prenez pour un pigeon ? »

Nere ne se faisait pas d’idée, avec un tel pouvoir le second pouvait l’exécuter assez rapidement. Il était même persuadé qu’il n’aurait même pas le temps d’avoir mal, un moindre mal après tant d’années de torture.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1099-nereus-general-du-kra
EndymionavatarArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
180/180  (180/180)
CC:
355/355  (355/355)
Message Re: [542] D'un pirate à un esclave (PV Endymion)   Mar 11 Oct - 21:51
Je restais interdit devant une telle réaction.
Il en fallait vraiment beaucoup pour me prendre au dépourvu mais cet adolescent en pleine crise avait désormais le mérite d'y être parvenu. Je l'observais sans animosité quelques instants, digérant ses paroles. Non que sa menace m'effrayait, mais je tentais de comprendre la véhémence de son ton. Et je finis par saisir le vrai problème.

Tu penses donc que la mort serait préférable à ton existence actuelle ? Tu m'en veux de t'avoir sauver la vie et de te proposer une liberté dotée d'un prix ? Soit. Tu ne me laisse donc pas le choix.

Tout se joua en une fraction de seconde. Un trou noir s'ouvrit sous les pieds de Néreus alors que des mains fantomatiques l'agrippaient vers le fond. Avant que l'adolescent ne disparaisse totalement dans les profondeurs du monde des esprits, je le saluais de ma coupe.
Il en revint à peine deux minutes après, mais privé de son premier sens : le goût.
Toujours confortablement installé dans mon bain, je l'observais se remettre de ses émotions.

La mort n'est rien d'autre qu'un vide total. Un néant dont nul ne sort, à jamais. Plus d'espoir, de promesses, de petits plaisirs, de passions. Rien.

Déployant mon cosmos, je renvoyais le malheureux dans l'enfer des âmes une autre fois, puis une autre et encore une autre. Il y laissa l vue, l'odorat, le toucher. Je profitais alors de quelques secondes de répit pour mettre à bon escient l'usage de son dernier sens qu'était L’ouïe.

Voilà... Tu es désormais aux portes de la mort. Et ma voix sera la dernière chose que tu entendras Néreus. Je suis quelqu'un d'assez riche et j'ai choisi cette vie de pirate, uniquement par plaisir et goût de l'aventure. Je pourrais donc disparaître du jour au lendemain pour semer d'éventuels assaillants. Et je ne suis pas du genre à trembler à cause des risques qui pourraient se présenter demain. C'est aujourd’hui qu'il faut vivre et jouir des plaisirs que la destinée nous offre. Ou que nous saisissons... Te concernant, conformément à tes souhaits, je vais te priver de ton dernier sens dans un instant. Et je le conserverais pour pouvoir m'en amuser à l'occasion. Tu n'en auras plus l'usage de toute façon...

Je sortis alors de mon bain avec la plus sadique lenteur avant de m'approcher de l'adolescent, de sorte qu'il m'entende toujours.

Ah au fait... Concernant mon capitaine... Il est non seulement au courant, mais il se sait assez puissant pour ne pas me craindre. Allez, je te souhaite une excellente éternité... J'espère que d'ici quelques années à être prisonnier de ton esprit, sans espoir et sans possibilité de contrôler quoi que ce soit, tu ne finiras pas par regretter ta vie si précieuse et les possibilités qu'elles t'offraient. Cela me fait penser à l'adage : tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir. Quoiqu'il ne te concerne plus vraiment, désormais. Adieu !

Une ultime fois, le sol s'ouvrir pour avaler ma victime, le condamnant à une semi-existence de souffrance. Mais lorsque Néreus heurta le sol, probablement paniqué par ce sort funeste, il constata que l'un après l'autre, ses sens revenaient déjà. Devant lui, le plateau de victuailles et un sourire satisfait et complice. Amical même. J'espérais que la leçon, rude, était comprise et surtout assez claire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t813-endymion-general-du-dr
NereusavatarArmure :
Scale du Kraken

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
215/215  (215/215)
Message Re: [542] D'un pirate à un esclave (PV Endymion)   Mer 12 Oct - 17:32
Depuis quelques instants Endymion semblait réfléchir ou digérer les propos de l'esclave. Pour la première fois depuis longtemps, Nereus n'y avait pas été avec le dos de la cuillière. Mais ces quelques instants semblaient interminables pour le jeune garçon. Pour lui, il n'y avait plus d'échappatoire possible, la fin était proche et il allait sans doute perdre la vie. Tout ce que Nereus espérait c'était que cela se passe vite pour ne pas souffrir. Durant sa vie, le garçon à la chevelure émeraude estimait qu'il avait assez souffert et la moindre des choses serait que les dieux lui offrent une mort rapide, il en avait le droit ! Alors que d'après ses paroles Endymion allait accéder à sa requête un trou noir se forma sous l'esclave l'aspirant avec une telle force qu'il ne pouvait s'y soustraire. Un cri de surprise s'échappa de sa gorge alors que des mains l'aggripèrent pour l'amener au fond. Son regard se porta alors sur le second de ce navire pirate qui en lui levant sa coupe lui signifiait sans doute un "aurevoir" dont Nereus se serait bien passé.

Lorsque Nere ouvrit les yeux, il était de nouveau dans la cabine d'Endymion, étendu sur le sol avec néanmoins une drole de sensation. L'adolescent cherchait à comprendre ce qu'il s'était passé tandis que son rythme cardiaque n'arrivait toujours pas à se stabiliser. Ce n'est que quand il allait prendre la parole qu'il fut une nouvelle fois aspiré dans le néant, de nouveau ce trou noir et ces mains fantomatiques l'attrapant pour l'attirer au fond. Mais cette fois lorsqu'il fut de retour, Nere était incapable de voir, le noir absolu ! Ce fut ensuite l'escalade, la même opération pour le reste de ses sens. Il ne lui restait que l'ouie lorsqu'Endymion s'adressa de nouveau à lui.

Si Nereus était encore capable de ressentir quelque chose ce sera ce frisson si sinistre qui lui parcourait l'échine. Cet homme qui lui avait sauvé la vie allait donc la reprendre, Nereus avait vu juste, Endymion était un homme dangereux et son pouvoir incommensurable. Il vivait comme il le voulait, retrouver l'anonyma ne serait pas compliqué pour lui grâce à ce pouvoir et l'argent. Mais ce qui effrayait Nereus c'était surtout que ce mystérieux capitaine qui était beaucoup plus puissant que son second... Puis Nere ressombra dans le néant à nouveau avant de se réveiller sur ce plancher qu'il y a quelque instant. Endymion l'avait fait revenir et il était en train de retrouver l'usage de ses sens.

Tremblant, désorienté l'esclave se recroquevilla sur lui même reculant jusqu'à heurter le bureau d'Endymion. Prenant son visage dans ses mains, il murmurait :

"Il y a pire que la mort..." Fermant les yeux comme pour oublier il ajouta : "Ce pouvoir, ce n'est pas humain c'est impossible... qu'est-ce que tu m'as fait ?" Nereus était plus qu'effrayé, il était clairement en état de choc, n'osant plus croiser le regard d'Endymion. Il était revenu au point de départ, dans une impasse.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1099-nereus-general-du-kra
EndymionavatarArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
180/180  (180/180)
CC:
355/355  (355/355)
Message Re: [542] D'un pirate à un esclave (PV Endymion)   Jeu 13 Oct - 22:02
Pauvre gosse.
J'y avais été fort, j'en avais conscience mais c'était amplement nécessaire. Sans une bonne leçon, Néreus pouvait retenter de mettre fin à ses jours à n'importe quel moment. Et cette fois-ci, je ne serais plus là pour le repêcher.
Sans lui répondre, je sortis une fois encore de mon bain pour venir prêt de lui, sans le toucher. Sans le quitter du regard, je posais un genou à terre avant de murmurer avec compassion.

Tu viens d'être confronter à la mort. Ce que tu as ressenti n'est rien d'autre que le sort qui attend les âmes des défunts. L'absence de contrôle, la perte des sens, le néant. Hadès ne laisse aucun trépassés reprendre conscience un jour, sauf si c'est pour souffrir dans le Cocyte. Alors réponds moi, Néreus. La mort te semble toujours préférable à la vie ?

IL devait comprendre ! Ce gamin ne me semblait pas médiocre. Il disposait d'un petit je ne sais quoi... D'une étincelle qui le faisait briller face à la vacuité des autres existences. Comme moi. Or le préserver, c'était anticiper l'avenir. Certes, il était tellement paumé qu'il en devenait presque attachant, et je l'aurais bien envoyer dans mon lit, mais... il n'y avait pas que ça.
J'attendis en silence quelques instants pour qu'il se calme avant de poursuivre.

Le cosmos ne sert pas qu'à détruire, comme tu viens de le constater. Et si tu ne dois retenir qu'une chose de notre rencontre c'est bien cette leçon : dompte ta vie au lieu de la subir. Ton esclavage ne sera qu'une période. Un jour, peut être très proche, tu seras libre. Si tu es né avec ce pouvoir, c'est pour une bonne raison. Un dieu t'a choisi pour devenir l'un de ses élus. Tout comme moi.

J'avais parler avec douceur et tact, comme je l'aurais fait à un petit enfant effrayé. Ce que j'avais en quelque sorte devant moi. Toujours posté à quelques centimètres de lui, je lui laissais assez d'espace vital pour ne pas se sentir étouffé. Mais je ne comptais pas le lâcher avant d'être sur et certain qu'il retrouverait sa soif de mordre la vie à pleine dents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t813-endymion-general-du-dr
NereusavatarArmure :
Scale du Kraken

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
215/215  (215/215)
Message Re: [542] D'un pirate à un esclave (PV Endymion)   Ven 14 Oct - 14:04
La mort… Un jour l’esclave y serait confronter c’est évident, personne ne peut échapper à la mort. Mais jamais, Nereus n’aurait pensé qu’il s’agissait d’un gouffre sans fond d’où sortiraient des esprits fantomatiques avec nul autre but que de l’entrainer au fond. Mais à bien y réfléchir ce n’était pas la mort en elle-même qui effrayait le jeune homme mais ce qu’elle représentait. Après avoir vu et ressenti t tout cela, il existait une crainte réelle. Qu’arriverait-il s’il venait à rester dans cette espace ? Se ferait-il dévorer par les spectres ? En deviendrait-il un ? Cette situation perdurait-elle jusqu’à la fin des temps ? Pour l’adolescent à la tignasse émeraude la mort était avant tout un sommeil sans fin mais là c’était presque une nouvelle vie mais une nouvelle vie encore pire que la précédente. Les esclavagistes se mueraient en cadavre spectral et les tourments continueraient.

«Elle ne l’est pas. » Oui, la tactique employée par Endymion avait porté ses fruits, Nereus en était maintenant persuadé, la mort est pire que la vie. Toutes les tortures, les maltraitances ne valaient pas ce qu’il venait d’endurer. Alors qu’il était toujours haletant, regardant à droite et à gauche qu’aucun trou noir ou cadavre n’apparaissent, Nere reprenait lentement possession de ses moyens. L’esclave ne remarquait que seulement maintenant que le pirate était de nouveau en dehors de son bain, nu comme un ver et désormais à quelques centimètres de lui.

Nereus aurait voulu reculer encore plus encore mais le meuble l’en empêchait, il était à la merci du pirate qui pourrait aisément le renvoyer dans ce monde horrible. L’adolescent avait pris conscience qu’aucune fuite n’était envisageable. Ainsi il n’avait donc plus le choix, accepter ces propositions pour le moins bizarre ou retomber dans les limbes. Au fur et à mesure que son cerveau réfléchissait à une solution de s’en sortir, son rythme cardiaque s’accélérait malgré que les paroles du pirate étaient calmes et presque réconfortantes.

« Alors pourquoi le dieu que je dois servir n’intervient pas ? Nous ne sommes que des jouets pour eux ? » Nereus ne comprenait pas, si vraiment il était l’élu d’un dieu pourquoi cette divinité ne venait pas en aide à ses «Hommes ». Mais aussi ce pouvoir qu’avait montré Endymion, il était si puissant que c’en était terrifiant. Même si d’après lui, il n’y avait pas que des pouvoirs destructeurs, le gamin n’en avait vu que cette facette. Soufflant longuement pour mieux réussir à parler, il ajouta :

« Je je veux être libre… »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1099-nereus-general-du-kra
EndymionavatarArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
180/180  (180/180)
CC:
355/355  (355/355)
Message Re: [542] D'un pirate à un esclave (PV Endymion)   Dim 16 Oct - 21:03
Au final, Néreus pouvait véritablement sacrifier tout un troupeau de taureau à Poséidon pour le remercier de m'avoir placé sur sa route. Bon sang, il y avait du travail...
Par réflexe, je me passais la main dans les cheveux pour chasser un soupir dépité. L'adolescent avait assez de soucis dans sa vie pour justifier sa candeur mais tout de même... Bref, une fois encore j'allais doucher sa vision des choses.

Te soucies tu des serpents ou des chats errants qui dévorent les souris avides de ta réserve de blé ? Non, en aucune façon et pourtant tu sais être reconnaissant envers eux car ils te sont utiles. Voilà ce que nous sommes pour les dieux. Des fourmis, de vulgaires insectes insignifiants pour la plupart. Nous les divertissons, parfois nous les servons. Et qui gagnons-nous au final ? Une mort brutale et douloureuse au service d'une cause qui nous dépasse.

Inutile de mentir ou d'enrober les faits dans du miel. De toute manière, ce destin valait bien mieux que celui d'esclave donc Néreus pouvait au final le considérer sous un jour favorable. Et d'ailleurs...

Ne t'y trompe pas. Une fois au service de ta divinité tutélaire, tu bénéficieras probablement d'avantages en nature. Des repas réguliers, un logement, le respect de tes pairs ou des humains que tu protégeras... Ce n'est pas si mal. Mais le rêve s'arrête là.

J'avais ponctué cette dernière phrase d'un claquement de doigt. Si ce gosse espérait s'en sortir dans cette vie pourrie et cruelle, il allait devoir s'endurcir et vite. Je poursuivis donc en touchant du doigt le centre de son front juvénile.

Es-tu capable de penser par toi même ?

Mon autre main se posa aussitôt sur son coeur.

Ton corps t'obéit, non ? Personne ne le manipule à ta place ? Alors tu es déjà libre. Tout est une question de nuances. C'est à toi et à toi seul de décider ce que tu peux ou ne peux pas faire. Regarde tes maîtres... Certes, ils te battent et peuvent te tuer si l'envie leur en prend. Mais dominent-ils ton esprit ? Peuvent-ils souffler la flamme de ton espoir ? Oui à condition que tu les laisse faire.

Le plus important était de défaire le processus mental infligé par ces esclavagistes. Le fait de penser que nul espoir n'était permis, nul avenir autre que celui qu'ils décideraient. Comme moi jadis avec mon père, Néreus devait juste attendre le bon moment pour agir et faire son choix. Et je tenais à ce qu'il le comprenne en sortant de ma cabine.

Nous sommes tous très forts pour ériger les barreaux de notre propre cage.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t813-endymion-general-du-dr
NereusavatarArmure :
Scale du Kraken

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
215/215  (215/215)
Message Re: [542] D'un pirate à un esclave (PV Endymion)   Mer 19 Oct - 11:33
Et oui, à écouter les paroles d’Endymion sur les divinités, Nereus avait vu juste. Les fameux « Elus » des dieux n’étaient en fait que des pantins, de simples pions qu’il était aussi facile de déplacer que de sacrifier. Son destin était donc de devenir une marionnette, dans un sens, et c’est peut-être ce que le pirate essayait de lui faire comprendre, c’était mieux que de rester esclave pour le restant de sa vie. Servir une cause qui nous dépasse… Nere avait passé sa vie à être dépassé, ce n’est pas quelques années de plus qui allaient changer sa vision des choses.

Endymion poursuivit affirmant que servir une divinité pouvait amener à quelques avantages comme des repas, un certain statut, un endroit où dormir. Même si la mort était au bout du chemin ces quelques bénéfices étaient définitivement un plus qui commençaient à faire réfléchir Nereus. Puisque lui aussi avait un pouvoir similaire à Endymion, le jeune homme gagnerait à évoluer. Depuis tout petit il avait espéré se sortir de cette misère, de gagner des richesses et vivre comme il l’entendait. Malheureusement, le futur général n’avait jamais eu cette force de caractère qui lui permettrait de grandir, n’ayant pas les épaules pour un rôle plus grand, il ne serait toujours qu’un simple pion, un soldat.

« Nous ne sommes qu’une distraction pour les dieux si j’ai bien compris. Et c’est à nous de jouer le jeu pour gagner certains avantages c’est ça ? »

Le second venait peut-être, sans le savoir, d’insuffler une once d’espoir dans l’esprit de l’esclave. Se servir de l’influence des dieux pour grandir et évoluer ? Serait-ce si mal que ça ? D’un côté, les divinités font bien ce qu’elles veulent… Non Nereus n’était pas comme ça, il n’oserait jamais…. Le claquement de doigt d’Endymion extirpa l’adolescent de ses pensées, alors que le pirate posait son doigt sur son front.

« Oui j’en suis capable sinon je serais déjà parti… »

Plusieurs fois, Endy lui avait dit que le jeune homme pouvait partir et pourtant Nereus était toujours là, à écouter cet homme dangereux et pourtant intriguant. Alors que le pirate posait sa main à l’emplacement du cœur de Nere, sa respiration s’accéléra ayant peur de la suite. Maintenant, il en était sûr, en plus d’être capable de l’envoyer directement aux enfers, le pirate avait des gouts plus que douteux pour de jeunes adolescents comme lui.

« Ce combat… C’est avec moi-même ? C’est ça que tu veux dire ? »

Nereus commençait à comprendre, s’il était encore esclave c’est parce qu’il se laissait faire mais s’il venait à se rebeller peut-être que son destin changerait finalement. Passant une main dans sa chevelure émeraude, il réfléchissait. Il avait les cartes en main pour s’en sortir, passer les quelques années qui pouvaient lui rester dans de meilleures conditions…

« Etre libre…»

Alors que sa respiration s’accélérait encore et toujours, Nereus vint poser ses lèvres sur celles d’Endymion, l’échange ne dura que quelques secondes, leurs langues ne se mélangèrent pas mais il l’avait fait, le premier pas vers sa liberté.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1099-nereus-general-du-kra
EndymionavatarArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
180/180  (180/180)
CC:
355/355  (355/355)
Message Re: [542] D'un pirate à un esclave (PV Endymion)   Ven 21 Oct - 23:24
Première leçon validée.
Particulièrement heureux et fier d'avoir remporter cette manche, en misant sur une pédagogie douloureuse, j'adressais une œillade aguicheuse à l'adolescent avant de me retourner pour saisir mes braies et les renfiler. Nous n'avions pas un temps illimité, et il fallait que j'enseigne à ce gosse assez de bases pour qu'il soit en mesure de se débrouiller seul.

Parfait, je prends cela pour un acompte. Maintenant écoute moi bien car je déteste me répéter. La vie est un combat et tu ne trouveras jamais d'adversaire plus coriace que toi même. Tu devras sans cesse lutter contre tes faiblesses, tes peurs, doutes, émois quelconques... Mais si tu parviens à dépasser tout ceci alors rien ne te sera impossible.

Bref mais clair.
Sans discipline mentale, la maitrise du cosmos pouvait devenir hiératique. Et vu l'état d'esprit de Néreus en raison de sa condition d'esclave, la priorité était dans ce domaine.

Maintenant ferme les yeux et fais le vide dans ta tête. Oublie qui tu es, ton identité, tes envies ou rêves. De grain de sable insignifiant devient l'Univers. Ouvre toi à l'immensité du cosmos. Cette énergie chante dans ton âme mais tu ne peux l'entendre qu'à condition d'y prêter attention.

Voila la base de tout. Dépasser ses limites mortelles, pathétiques au demeurant, et s'élever vers un niveau d'esprit supérieur. Néreus en était capable, j'en aurais mis ma main à couper, mais sans conseils avisés, son accès à son potentiel resterait ardu. J'attendis le temps nécessaire en silence, jusqu'à ressentir son cosmos prendre forme. Léger, presque une brise, mais suffisait pour la suite.

Tends les mains devant toi, en coupe. Et puise dans le cosmos.

UN bon moyen de cerner la source des capacités de l'adolescent. Force brute, élémentaire, liée aux esprits, à la vie, ou autre ? J'étais sincèrement curieux de savoir. Cela ne me permettrait pas de deviner quel dieu avait jeter son dévolu sur Néreus, mais ce serait déjà un bon début.

Lorsque l'énergie te brûlera les doigts... Projette la sur moi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t813-endymion-general-du-dr
NereusavatarArmure :
Scale du Kraken

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
215/215  (215/215)
Message Re: [542] D'un pirate à un esclave (PV Endymion)   Sam 22 Oct - 11:22
Nereus avait laché prise. L'envie de liberté sans doute. Comment vouloir une chose si l'on ne s'en donne pas les moyens après tout ? L'esclave venait de comprendre, déclarer plusieurs fois vouloir être libre, construire quelque chose ne faisait pas tout. Il fallait qu'il joigne les actes à la parole et en collant timidement ses lèvres sur celles du pirate l'adolescent venait de faire le premier pas. Nere avait cette étrange impression que son salut était là, devant lui en la personne de cet être étrange et plein de mystere. Endymion semblait satisfait, comme s'il venait de remporter une bataille... mais à cet instant Nere n'en avait rien à faire, il voulait apprendre et se sortir de cet enfer.

"Donc si j'ai bien compris je ne dois pas me fier à mes émotions ? Un peu comme vous non ? Vous semblez de rien épprouver ou prendre tout ça comme un jeu...."

L'adolescent à la tignasse émeraude comptait bien profiter des enseignements du secon de ce navire pirate pour en apprendre plus. Plus il aurait d'information, plus il aurait de cartes en main le cas échant. Nereus se redressa, il allait appliquer au mieux les conseils de son interlocuteur, tout d'abord pour gagner sa liberté mais également par crainte de devoir refaire un petit séjour dans les abysses. Fermant les yeux, Nere se concentra faisant de son mieux pour créer le vide dans son esprit. A en croire Endymion pour avancer il devrait oublier son passé, son présent et son futur. Rien ne devait compter mis à part cette recherche intérieure.

Nereus ne répondait plus aux phrases d'Endymion, se contentant d'obéir comme un simple petit soldat, ce qu'il serait si l'avenir en décidait ainsi. Tendant les mains devant lui en coupe, l'adolescent à la chevelure émeraude cherchait toujours cette force intérieure. Sa concentration était maximale alors qu'il y a quelques minutes il était encore apeuré de ce qu'il venait de vivre, et c'est là qu'il la trouva, cette puissance. Elle n'était pas tangible mais volage, comme un petit nuage sombre pouvant prendre n'importe qu'elle forme. Alors que Nera avait l'impression de pouvoir toucher cette fumée du bout des doigts, il se rendit compte qu'elle était froide comme la glace et lorsqu'il rouvrit les yeux une aura blanche entremelée de petite touche sombre dansait sur ses avants bras. Ecarquillant grand les yeux, le futur général commençait à paniquer et d'un geste vers l'avant envoya une décharge d'énergie sur le pirate.

L'esclave recula de quelques pas avant de se buter sur le bureau de nouveau légèrement paniqué par le prodige qu'il venait d'accomplir. "Pardon !"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1099-nereus-general-du-kra
Contenu sponsorisé
Message Re: [542] D'un pirate à un esclave (PV Endymion)   
Revenir en haut Aller en bas
 
[542] D'un pirate à un esclave (PV Endymion)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les chansons de pirate !
» Et un, et deux, et trois ! C'est l'histoire du pirate de l'îleuuuuuuuuuuuh ♫
» Une quête pour devenir un pirate !
» [mini-event] Raviver une legende : le conseil pirate
» [libre]La Gourmande Contrebande. [West Blue, Rang B, Pirate, Baston]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Praeteritum :: Chroniques-
Sauter vers: