Votez
I
II
III


Forum fermé. Bon jeu à tous sous d'autres cieux !
 

Partagez | 
 

 [Début aout 550]Le feu et la Glace (PV Cinead)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
NereusavatarArmure :
Scale du Kraken

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
215/215  (215/215)
Message [Début aout 550]Le feu et la Glace (PV Cinead)   Dim 25 Sep - 19:49
Le Général de l'Arctique était là, assis au bord des marches menant à son pilier. Une main posée sur la scale du Kraken qui reposait là à ses pieds. Cela ne faisait que quelques jours qu'il était devenu général mais le jeune homme se plaisait à s'asseoir à cet endroit en compagnie de son armure. L'écaille avait un effet apaisant sur l'esprit du borgne, surtout en ces temps troubles où ses cauchemars devenaient quasi-quotidiens. D'ailleurs Nere commençait vraiment à croire qu'ils avaient un rapport avec cette recontre plutôt étrange avec l'ancienne Sainte. De toute façon, le Kraken avait pris sa décision et il n'irait pas se faire soigner. L'attaque du Sanctuaire sur Atlantis et Alexandrie datant maintenant d'il y a cinq ans il serait déjà mort si jamais il avait vraiment absorbé un quelconque poison. Pourtant, il y avait toujours cette chaleur corporelle qui ne cessait d'augmenter et cet oeil qui brulait sans cesse. D'ailleurs la cosmo-énergie du Kraken ne cessait de bruler, son aura de glace faisant baisser la témpérature encore et encore sur un rayon de quelques mètres autour du pilier de l'Arctique.

Le jeune homme passa une main dans sa chevelure émeraude tout en soupirant. Cela faisait maintenant trois jours qu'il avait revu Calista et après des retrouvailles plutôt tendues le duo avait finalement trouvé un léger terrain d'entente avant de grandes explications qui tomberont sans doute par la suite. Nereus avait donc sonné les cloches et l'Atlas avait levé les murs de protections de la citée puis d'un commun accord les deux généraux s'étaient dirigés vers le premier pilier pour faire face à une éventuelle invasion. Mais depuis l'alerte de la cité était passée à un autre niveau et seul le mur de la zone de l'Atlantique Nord était levé. Depuis le nouveau général du Kraken rongeait son frein dans sa zone attendant qu'un potentiel ennemi débarque. Malgré l'anxiété qui commençait à le gangréner, le ballafré se rassurait en se disant que son amie était la protectrice de la dernière zone et qu'ainsi en cas d'invasion il n'aurait qu'à se débrouiller pour que l'ennemi ne passe pas son pilier.

Un évènement particulier avait dû se produire au sein de la cité pour qu'un seul mur ne soit levé. L'ancien esclave se leva et d'une impulsion cosmique son écaille vint le recouvrir dans son intégralité, sauf le casque qu'il plaça entre sa hanche et son avant bras droit. Le jour venait de se lever, sans s'en rendre compte Nere avait passé la nuit sur les marches de son pilier, ses pensées envahissant son esprit. Après un dernier regard en arrière espérant l'apercevoir, celle qui comptait énormément pour lui, il allait se mettre en marche dans l'optique d'effectuer une ronde pour se dégourdir les jambes.

Nereus ne savait pas pourquoi ... Pourquoi la belle à la chevelure lilas hantait ses pensées de la sorte, encore plus que d'habitude. Peut-être était-il simplement soulagé de s'être réconciliée avec elle ? Les deux amis n'avaient pu s'expliquer pour l'instant au vu des temps qui courraient. Mais la confrontation ne tarderait guère, ce qui avait pour effet de provoquer une boule dans la gorge du Kraken, sans savoir comment elle allait prendre ses explications.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1099-nereus-general-du-kra
CineadavatarArmure :
Scale de Polyphème

Statistiques
HP:
220/200  (220/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
305/305  (305/305)
Message Re: [Début aout 550]Le feu et la Glace (PV Cinead)   Mar 27 Sep - 17:11
Apercu

La nuit fut longue. bien trop. Ponctuée de courts sommeils, il ne trouvait nul repos. A peine rentré qu'il avait déjà fait abaisser les murs de la cité excepté celui de l'Atlantique Nord gardé par Endymion. Aucune attaque, aucune menace pour le moment, l'ennemi n'était pas là, inutile d'infliger des séparations et complications aux habitants, aux Atlantes,. Là fut la décision du Roi à son retour. Il n'était pas rentré chez lui, chez eux, chez Calista. N'avait pas le temps, ayant juste profité d'une salle d'eau pour se débarbouiller un peu, se revitaliser. La nuit fut longue.

Au petit matin, lorsque le soleil commençait à se lever lentement, lui était toujours au même endroit. Assis sur son trône, dessinant des petits cercles du bout de l'index sur l'épaulière de cette écaille qu'il n'avait quitté de la nuit. La Sirène Maléfique. Pensif. Un soupir alors, et il quitta son siège, descendant les quelques marches et prit la direction du Pilier de l'Arctique. Celui du nouveau Général du Kraken, celui qu'il devait rencontrer au plus vite pour prévoir ses prochains déplacements. Les manques dans l'armée Atlante étaient intolérables, et Cinead avait compris, enfin, comment résoudre l'absence qui fut faite avant sa prise de poste. Tout allait reposer en un sens sur les épaules de sa soeur. Il l'en sentait capable, oui, mais le danger qu'il ressentait au loin lui criait de ne pas l'y envoyer seul. LEes forces ayant frappé Alexandrie furent puissante, plus que celles d'un Général... Bien que ce dernier avait au final tout abandonné. Le Légat lui même se demandait alors si cette chute n'avait pas été planifiée. L'abandon décidé plus tôt, dans son cœur. Il serra le poing en repensant à l'instant où il dut lui arracher ce lien fébrile, cet instant où les Lyumnades l'avaient renié. Au moins la concernée avait eu le cran et l'honnêteté de parler sans détour, avec franchise de sa situation. C'était aussi cela qui lui avait sauvé la vie.

Après plusieurs minutes de marches, raccourcies du fait que les murs avaient été baissés, il gagna le Pilier concerné. Il n'avait pas agit le jour même de son arrivée, de son retour, non. Avait laissé à ses hommes un temps de répit, de repos après l'alerte. La plupart s'étaient tenus éveillé tout du long, le Légat n'ayant prévenus qu'avant son retour que la situation était plus ou moins sous contrôle. Il fallait alors veiller seulement à ce que la ruse ne soit pas sur la durée. Le Sanctuaire Sous-Marin était menacé et cela le Purificateur en était persuadé. Rien ne lui arriverait, rien n'arriverait aux Atlantes. Le Roi était de retour, décidé à endosser totalement son titre, son rôle. La colère qui était sienne devait être contenue, canalisée. La chaleur de son être avait besoin, étrangement, d'un certain sang froid. La était la balance du Purificateur. Manipuler les flammes avec calme et recul.

Il apperçu alors l'écaille à l'instant où il passa le coin de l'immense pilier, sentait l'air frais qui se dégageait autour de se dernier. Une chance que le Cinabre incarnait à lui seule une fournaise s'il le souhaitait, rarement atteint par le froid... Bien qu'il y eut cette fois, à Blue Graad. Un bain improvisé pour sauver celle qui, aujourd'hui, était loin de chez elle. Bien trop loin. Il secoua la tête, laissant parler son Cosmos un instant, Chaleureux, l'envelopper. Calme. Il en appela alors à l'attention du Général. Le Kraken. Cinead se tenait alors droit, bien que sa mine laissait entrevoir une certaine fatigue il s'hbailla de son sourire habituel, nullement feint dans ce cas présent : heureux de voir une nouvelle tête, un nouveau Marina porter les couleurs d'Atlantis. Nul doute que l'intéressé saurait reconnaître la broche dorée à la ceinture du Légat, représentant deux cercles un "A" avec un point centré... Paré de ses habits habituels, rouges et blancs, il s'avançait alors vers l'homme qui tenait encore son casque contre sa hanche

    - Eh bien Général, une foulée matinale avant de prendre ta garde ? Bien belle initiative ! Cependant ton entrainement devra attendre un instant. Nous devons parler.






Dernière édition par Cinead le Sam 1 Oct - 13:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t945-cinead-atlas-de-polyph
NereusavatarArmure :
Scale du Kraken

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
215/215  (215/215)
Message Re: [Début aout 550]Le feu et la Glace (PV Cinead)   Mer 28 Sep - 22:02
Faire sa ronde... Se préparer au combat... Défendre les Atlantes... Nereus était fin prêt. Parmi ses doutes et ses craintes, le général savait ce qu'il avait à faire. Dès le retour du légat, dès que le dernier mur serait abaissé, le jeune homme irait à la rencontre de cette femme, l'ancienne sainte pour avoir plus de détails sur ce fameux jour et ce poison. Nere devrait trouver le Blodyn a'r Ddraenen dans le port d'Alexandrie, le seul bateau qui avait de la gueule selon elle... Sans savoir vraiment pourquoi le fait de repenser à ces propos le faisait sourire, oui il irait mais hors de question qu'elle ne lui fasse quoi que ce soit. Si ces montées de température étaient effectivement une des conséquences du poison elles étaient aussi très bénéfiques pour le Kraken, cette chaleur qui bouillonnait dans tout son être, elle était idéale pour enflammer son cosmos. Nereus avait besoin d'en apprendre plus, peut-être qu'il pourrait devenir encore plus fort et ainsi il lui serait plus aisé de protéger la cité et Calista....

Le gardien de l'Arctique n'eut le temps que de faire quelques pas avant qu'une voix ne s'élève dans son dos. Rapidement, l'ancien esclave se retourna pour faire face à cette voix qui s'était transformée en une personne. De grande taille, six pieds au moins, la trentaine sans aucun doute mais ce qui attira l'attention du général c'était ce fameux bijou accroché à la ceinture de l'Homme. Ce symbole, Nereus le connaissait parfaitement bien, lui même le portait autour de son cou, son bien le plus précieux sur cette Terre. Le symbole de la grande et puissante famille Atlas. Les propos de son amie Calista raisonnèrent alors dans son esprit, son frère était le légat, il était de retour après tant d'années passées loin des siens. Sans le faire attendre plus longtemps, le nouveau général posa un genou au sol, bloquant toujours son heaume contre sa taille et baissa la tête.

"Légat... Nereus du Kraken et gardien du pilier de l'Arctique pour vous servir."

L'homme paré de blanc et de rouge était donc le supérieur hierarchique de Nere mais à cela s'ajoutait le fait qu'il était un Atlas, l'héritier de la famille et le grand frère de Calista. Le jeune homme ne pouvait s'empecher d'être sincèrement heureux pour Calista et Evaimon, les deux autres Atlas. Il en avait passé des années en leur compagnie et il connaissait très bien la tristesse qui emplissait leur coeur, le fait de revoir Cinead de retour après cette mission au Sanctuaire avait dû les soulager. Nere releva la tête, toujours un genou au sol, scrutant l'Atlas de son unique oeil azur.

"Je suis également heureux de rencontrer le frère de Calista, elle m'a tellement parlé de vous et Satine." Le général du Kraken marqua une courte pause avant de reprendre. "J'ai et je continuerai de servir votre famille aussi longtemps que je vivrai. Je dois énormément à votre soeur."

Nere se doutait que le légat ne souhaitait pas lui parler des Atlas mais bien d'Atlantis, sans doute cet état d'alerte ou alors de cette mission au Sanctuaire. L'ancien esclave ne voyait pas d'un très bon oeil une possible alliance avec les Saints d'Athéna mais il était avant tout un soldat et jamais il ne contesterait les décisions de son supérieur. Nereus était néanmoins soucieux pour Cinead, bien qu'il ne le connaissait pas, l'Atlas semblait fatigué.

"N'étant en fonction que depuis peu je n'ai pas grand chose à vous offrir mais je peux regarder ce que j'ai si le coeur vous en dit."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1099-nereus-general-du-kra
CineadavatarArmure :
Scale de Polyphème

Statistiques
HP:
220/200  (220/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
305/305  (305/305)
Message Re: [Début aout 550]Le feu et la Glace (PV Cinead)   Sam 1 Oct - 14:58
Fatigue

L'homme avait ployé le genoux devant lui directement, avant même qu'il ne se soit présenté. Avant même qu'il ne prononce un mot. Ainsi il l'avait reconnu, avait su qu'il était le Légat du premier coup d'oeil. Intéressant. Cinead s'approcha alors de quelques pas, posant une main sur son épaulière. Jeune homme, cheveux émeraudes, une cicatrice lui barrant l’œil. Un cosmos froid, tout le contraire du sien, logique étant donné son totem. Ainsi là était le successeur de celui qui n'était plus, dont Endymion était allé s'enquérir de la situation... Soit, il était de plus un ami de sa sœur, il était temps de venir à sa rencontre, le plus tôt possible.

    - Relève-toi Nereus. Tu sais qui je suis donc ? Calista a du te parler de moi oui, j'imagine. Tout comme elle m'a parlé de toi... Garde du corps lui en ayant voulu de porter une écaille. Général donc ?


Oh une petite attaque personnelle oui, ce n'était pas dans les habitudes du Légat pourtant, ce ton ironique... piquant. Pourtant il avait capté la détresse de sa petite sœur à son encontre. Aussi il se rendit compte assez rapidement de son erreur de jugement, de son rôle aussi et de ce qu'il était venu faire. Oh oui, grand frère protecteur certes, mais ne devait-il pas l'être pour tous les Atlantes ? Il se reprit alors. Affichant un air assez gêné un court instant.

    - Je hum... Excuse moi, je n'aurai pas du dire ça. Je suis exténué de mon voyage et cette situation... J'espère que tu ne m'en tiens pas rigueur. Je veux juste protéger ma sœur, c'est tout. Aussi un conseil, si une écaille s'est jugée apte à la couvrir, c'est qu'elle le mérite. Alors ne doute pas d'elle, elle n'a pas besoin de cela.


Un conseil, oui, saurait-il le prendre pour ce qu'il était ? L'Atlas avait ressenti en Calista l'importance de cette personne, s'il venait à la décevoir il ne pourrait laisser cela passer. C'était d'ailleurs le cas, pour cela qu'il agissait alors, maladroitement dans un premier temps certes, mes ces derniers trouveraient certainement un chemin, peu importe le temps que cela prendrait. Il soupira alors.

    - Ne t'embête pas pour moi, je ne suis pas venu pour boire ou manger mais pour discuter avec le Général du Kraken, il se trouve que je l'ai devant moi, nouveau porteur de l'écaille. Au nom de tout Atlantis, je te remercie de ta dévotion et de ton implication durant cette courte crise. Tu as du le voir, presque tous les murs sont retombés, tu pourras te reposer un peu maintenant que je suis de retour.


Il fit alors quelques pas vers le lieu gardé par le Général, grimpa sur quelques marches avant de se tourner vers Nereus et de s'asseoir ici, regardant dans le lointain. La marche fut longue jusqu'au Troisième Pilier et son état n'était pas au mieux, bien trop de questions et de problèmes à régler, mais là n'était pas son principal soucis. Non. Le sommeil. Pourtant depuis son retour de Blue Graad il avait réussi à le retrouver plus souvent, apaisé par cette petite sœur aimante, par les rencontres qu'il avait pu faire/ Aujourd'hui il n'était plus seul, et défendait son but de la meilleure des manières. Pourtant... Une vague mélancolie défila sur ses yeux, avant que ces derniers ne s'accrochent sur la chevelure de son général.

    - Et bien viens t'asseoir. Tu ne vas pas rester là comme ça. Si tu as des questions c'est le moment, avant qu'on entame la raison de ma venue.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t945-cinead-atlas-de-polyph
NereusavatarArmure :
Scale du Kraken

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
215/215  (215/215)
Message Re: [Début aout 550]Le feu et la Glace (PV Cinead)   Dim 2 Oct - 12:21
Garde du corps lui en ayant voulu de porter une écaille... Garde du corps lui en ayant voulu de porter une écaille.... Ces quelques mots à peine eut-ils été prononcés raisonnèrent dans l'esprit de Nereus. Ainsi Calista lui avait parlé de leur petite querelle enfin leur grosse dispute. Le Kraken serra subtilement les dents, son supérieur ayant touché un point très sensible en abordant ce sujet. Lui qui pensait pouvoir repartir de zéro avec l'héritière Atlas, il devrait maintenant avoir une petite mise au point avec son frère également. L'ancien esclave ne disait rien pour le moment, répondre sous l'impulsion du moment ne pourrait être que trop néfaste autant pour lui que pour les Atlas. Nere devait se justifier, expliquer à Cinead pourquoi sa réaction avait été si... particulière à l'encontre de Calista, pourquoi il ne voulait pas qu'elle se batte sur le champ de bataille. Il choisirait ses mots avec précaution mais il répondrait à cette attaque mais pour l'instant patience....

A la demande de son légat, Nereus se releva, se trouvant désormais à sa hauteur, enfin hauteur c'était vite dit, le représentant de Poséidon étant nettement plus grand que le général du Kraken, plus imposant et sans doute plus puissant également. Son aura bien que similaire sur certains points à celle de Calista était plus forte, plus chaleureuse aussi si on l'excepte les premières paroles du Légat bien entendu.

"Vous n'avez pas à vous excusez, vous faites ce qu'il vous semble juste. Nous partageons un objectif commun pour ce qui est de la protection de Calista, cela est déjà une bonne base d'entente non ?" La protection de la jeune femme est et sera toujours un de ses objectifs principaux. L'attention de Nere se porta sur ce fameux voyage, au Sanctuaire d'après ce que Calista lui avait dit. "Ce voyage c'était au Sanctuaire ? Vous pouvez m'en dire plus sur nos relations avec les chevaliers ?" Non pas que le général voulait être indiscret mais ne portant pas les Saints dans son coeur depuis la précédente guerre le borgne estimait cette question quelque part légitime. Si Atlantis était prêt à pardonner ou à faire la guerre à Athéna c'est qu'il y avait une bonne raison à tout cela.

Cinead ressemblait à Calista, prêt à tout pour son peuple et le discours qu'il pronait allait bien évidemment dans ce sens.

"Par contre, je ne me reposerai uniquement quand le dernier mur sera abaissé. Sans vouloir être grossié je suis plus en forme que vous actuellement. Vous êtes la pierre angulaire de ce royaume et c'est aussi mon rôle de vous soutenir lorsque l'occasion se présente." Nereus avait prononcé ces paroles tandis que le duo progressait pour revenir au bord du pilier de l'Arctique. Alors que le légat montait quelques marches, le ballafré s'était stoppé profitant pour l'observer un peu plus alors que son esprit cherchait toujours les mots futurs qu'il serait amené à prononcer. Cinead lui demanda de venir s'assoir à ses cotés et qu'il était à la disposition pour d'éventuelles questions. Le Marina s'approcha et vint se placer aux cotés de l'Atlas.

"Je n'ai pas réellement de question, enfin c'est plus un besoin de me justifier...." Il soupira. "Si j'ai réagi ainsi lorsque Calista a obtenu son écaille c'est par peur. J'ai peur de ce qu'il pourrait lui arriver sur un champ de bataille. Je ne remets pas en question sa valeur au combat ou le lien avec son écaille mais..." Le borgne passa la main à l'intérieur de son plastron attrapant le fameux pendentif que la nymphe lui avait donné il y a quelques années. "Cet objet représentant votre famille est mon bien le plus précieux, votre soeur me l'a offert dans le passé. C'est égoïste je sais mais je ne veux pas qu'elle mette sa vie en danger, je... je tiens trop à elle. Qui d'autre mieux que vous pouvez me comprendre ?" Sa main se referma sur l'object, fermant les yeux, Nereus prit quelques instants et comme pour se justifier il ajouta : "Je sais ce que vous devez penser, je suis moi même devenu général... l'écaille elle m'a appelé et en devenant plus fort je suppose que je pourrais protéger Atlantis, la protéger."

Remettant l'objet à sa place autour de son cou, le Kraken ajouta : "Dites moi ce que je peux faire pour être utile à Atlantis et à l'Empereur."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1099-nereus-general-du-kra
CineadavatarArmure :
Scale de Polyphème

Statistiques
HP:
220/200  (220/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
305/305  (305/305)
Message Re: [Début aout 550]Le feu et la Glace (PV Cinead)   Sam 8 Oct - 2:08
Air frais

Assis là, il observait. Appréciait la fraîcheur autour de lui, revigorante. Atlantis avait cette particularité, cette atmosphère unique... Rassurante, sous la mer, sous les flots. IL était bel et bien chez lui, assis là, à contempler les maisons au loin, les bâtisses, les parcs. Mais son regard revint rapidement vers le Général. La pause était déjà finie. Profiter, oui, c'était ce qu'il faisait par courts instants. Un moyen de s'évader. De se reposer. Mais les mots sur son voyage, sur son retour, le ramenèrent brutalement à une réalité bien sombre. Forcément, le sujet était sur toutes les lèvres atlantes avec plus ou moins de joie ou de ressentiments. La guerre était encore fraîche dans l'esprit de certains, ceux qui avaient subits des pertes, la mort et la tristesse. Mais le Roi lui même n'avait-il pas perdu ? La guerre était futile à ce moment, cela le Légat en était persuadé, elle avait eut lieu pour de mauvaises raisons.

    - Le Sanctuaire, hum... Une alliance se dessine, est présente même en un sens. Il ne manque qu'une chose pour que cette dernière soit officielle et plus officieuse. Quelques jours, je l'espère.


Nul besoin d'en dire plus. Le mot alliance était assez parlant. Et concernant le reste, il n'avait pas envie d'en parler, pas maintenant et encore moins à cet homme qu'il ne connaissait pas encore... Oh pourtant, il souhaitait en apprendre plus oui. Seulement le voyage, son contenu, et celui d'Endymion... tout cela contribuait à une attention différente de la part du Cinabre. Bien plus retenue. Atlantis avant tout, et garde face aux dangers inconnus. Toujours un air distrait, rêveur, le Légat n'en restait pas moins attentif et tourna la tête vers Nereus, hochant légèrement pour confirmer ses dires : oui, il avait raison, le Légat devait se ménager en un sens, comme une autre personne le lui avait dit. C'était le rôle du Kraken, après tout.

Alors le jeune borgne vint s'asseoir à ses côtés, dévoilant non pas une question mais des explicatifs. IL se sentait attaqué ? Possible, Cinead n'avait pas été tendre, vicieux même... Ainsi était-il lorsque cela concernait Calista. Étrange, la fatigue jouait certainement. Oui... Alors il écouta ses aveux, observa cet objet qu'il passa dans sa main. Bien précieux que lui avait offert la jeune Atlas. Présent inestimable semblait-il, symbole de la famille royale. le Cinabre leva un sourcil alors, observant l'attachement fort du Général à ce que sa Cadette lui avait offert. Oh le Purificateur comprenait mieux, cet attachement qu'elle avait pour lui.. Il lui semblait réciproque. Non, plus fort en un sens. La voix, le regard et l'intonation du Général ne laissait que peu de place au doute. Il y avait une conviction certaine. Une passion aussi. Cela fit sourire l'Atlas alors. Cet homme avait été présent pour elle, semblait-il, bien qu'il ne savait rien de tout ça au fond. Un lien puissant les unissait. Il reporta son regard au loin alors. Inspirant une bouffée d'air frais.

    - Calista est donc aussi importante pour toi hein ? Je comprends, bien évidement. Elle est une part importante de mon monde. Te dire que je n'ai pas peur pour elle serait un mensonge et au fond, cette peur s'étend à chacun des hommes, femmes et enfants de cette ville... Et pourtant, elle, plus que tous, a une attention particulière. Mais elle s'est battue pour en arriver là. Elle le désirait et a été récompensée... Essaye de la comprendre, de comprendre pourquoi elle en est arrivé là. Pourquoi cette écaille lui est importante. Tu vois le danger, je le comprends... Mais, il y a son bonheur aussi.


Inutil de reparler de confiance... Il était même difficile pour le Purificateur de faire comprendre ses pensées... Cette manière d'aborder les choses. Tout était un mélange habile, des années de pensées, de lectures et de méditations pour acquérir un esprit plus compréhensif... Plus prompt à capter les émotions, les liens... Oh oui, quelque chose de fort était présent lorsque Nereus parlait, ou pensait à la belle Atlas... Et en un sens, il avait ressentit un attachement profond de la part de sa sœur pour lui... Après tout, elle ne lui avait parlé que de lui, d'aucune autre personne. Il souriait alors, semblait satisfait d'apprendre ces choses, au fond de lui. Bienveillant.

    - La protéger tu dis ? C'est drôle, c'est pour cela que je viens à toi. J'ai confié une tâche importante à ma sœur, elle partira bientôt d'Atlantis dans ce but. Elle seule peut le faire, elle t'expliquera sa mission car tu vas l'accompagner. Tu devrais veiller sur elle, en un sens oui, mais surtout l'aider à accomplir sa tâche. Je sens qu'un danger peut planer, au dehors... J'ai besoin de deux Généraux, et vous vous connaissez. Je pense que vous vous roderez très vite pour travailler de concert. Mais fais attention Nereus, protéger ne veut pas dire surprotéger.


Un coup d'oeil rapide. Avertissement ou conseil, peut importait. C'était un fait...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t945-cinead-atlas-de-polyph
NereusavatarArmure :
Scale du Kraken

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
215/215  (215/215)
Message Re: [Début aout 550]Le feu et la Glace (PV Cinead)   Sam 8 Oct - 15:49
Une alliance avec les chevaliers donc ? Cinead devait avoir une excellente raison pour agir de la sorte. Nereus pensait qu'il n'était sans doute pas le seul au sein du royaume sous-marin à avoir des grieffes comme le Sanctuaire et ses guerriers. Mais qui était-il pour juger si une alliance était bonne ou non ? Nere n'était qu'un soldat et en tant que tel il devait se contenter d'obéir, après tout tant qu'Atlantis était potentiellement en sécurité c'était ce qui importait non ? Le nouveau général se rappelait alors des paroles de ce fameux second qu'il avait rencontré il y a plusieurs années, grosso modo il disait qu'il était plus utile d'être dans l'ombre jouissant ainsi de plus de responsabilité qu'un responsable. Voyant le poids qui semblait peser sur les épaules de Cinead, Nereus se disait qu'Endymion avait probablement raison et le jeune homme ne chercha pas à en apprendre plus, cela ne le concernait pas... pour l'instant.

"Je comprends, si je peux vous être d'une quelconque aide n'hésitez pas. Vous savez je ne suis pas un véritable Atlante mais..." Son regard se portait alors sur l'horizon dévoilant la zone sous sa protection. "C'est ici que j'ai trouvé des gens formidables que je considère bien volontiers comme ma famille, ce serait un honneur que de me rendre utile pour eux que ce soit directement ou ..." Nere souriait, il venait de comprendre pour Calista, tout du moins une des raisons qui aurait pu la pousser à endosser une écaille. "... sur un champ de bataille."

Il venait de s'en rendre, il avait été le plus grand des idiots. Calista c'était en partie pour les mêmes raisons que lui qu'elle était prête à se battre. Pour son peuple, les enfants de l'Orphelinat et l'honneur de sa famille et de son père l'ancien scylla. Nereus méritait des baffes. L'ancien esclave avait été des plus borné, il n'avait pas pensé une seconde à tenté de comprendre le point de vu de Calista. Nere lui devrait des excuses et il en était venu à cette conclusion lui même avant que le légat ne termine. Le sourire qu'il avait affiché plus tôt n'avait toujours pas quitté son facies, ne réalisant toujours pas comment il avait pu être aussi enteté.

"Je viens de comprendre, cette écaille a appartenu autrefois à votre père ? Scylla est un peu l'héritage des Atlas et en plus il est évident qu'elle aussi veuille protéger la cité et ses habitants. Trop égoïste et borné... c'est ce que j'ai été avec elle... tss"

Nere s'en voulait sincèrement. Dès qu'il en aurait la possibilité, il se haterait de la retrouver pour s'excuser, en espérant que tout redevienne comme avant. Leur duo, si complice par le passé lui manquait vraiment. Il lui avait promis qu'il serait toujours là pour elle et il avait failli....

Le Kraken apprit par la suite que la visite du légat n'avait rien d'une visite de courtoisie. C'était sa première mission en tant que général, peut être la plus importante de sa vie et elle n'était autre que de protéger Calista comme il l'avait toujours fait. Mais par le passé, l'ancien garde du corps n'avait pas toujours réussi à la protéger, il avait failli, rien qu'une fois mais la fois de trop selon lui. Comme oublier cette scène presque insoutenable pour son esprit, l'héritière des Atlas enchainée, suspendue comme un simple morceau de viande froide en train de subir les pires actes de torture possible ? Nereus n'avait jamais oublié, chaque jour depuis ce moment il s'en voulait. Malgré les paroles d'Evaimon et de Calista, le borgne avait toujours estimé que c'était de sa faute, s'il n'avait pas existé la jeune femme ne se serait jamais mise dans un pétrin pareil. Tournant son regard vers Cinead, le ballafré affichait une mine sévère, sévère pour lui même. Il avait besoin de se confesser, non pas au légat mais au frère, au frère qui comptait tant pour son amie. Sans doute qu'il ne lui pardonnerait pas mais il devait rester fidèle à sa ligne de conduite, ne serait-ce que par respect.

"Cinead... Je me dois de me confesser, non pas au légat de notre Empereur mais au grand frère, à l'héritier des Atlas." Nere venait de se lever laissant son casque sur les marches avant de se placer devant le représentant de Poséidon. Ployant un genou au sol, Nereus baissa la tête suffisamment pour découvrir sa nuque et ajouta : "Il y a plusieurs années, j'ai failli dans cette tâche qu'était la mienne. Maintenant, je mets ma vie entre vos mains. Je devais protéger Calista mais j'ai échoué.... J'accepterais le chatiment que vous jugerez opportun. Ma vie est votre."

Cette scène, le gardien l'arctique l'avait joué dans sa tête des milliers de fois depuis l'incident et jamais il n'employait les mêmes mots, il savait juste qu'il était de son devoir de faire amende honorable. Si sa vie devait se finir à cet instant, qu'il en soit ainsi ! Mais si le Cinabre en décidait autrement, il jurerait sur son honneur qu'il rentrerait de mission avec la générale de Scylla peu importe quel danger se présenterait sur son chemin.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1099-nereus-general-du-kra
CineadavatarArmure :
Scale de Polyphème

Statistiques
HP:
220/200  (220/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
305/305  (305/305)
Message Re: [Début aout 550]Le feu et la Glace (PV Cinead)   Mer 12 Oct - 12:13
Comprendre

Un jeune homme étonnant. Il lui offrait son aide, semblait vouloir se confier, se justifier ? Non, a bien l'écouter le Cinabre comprenait là ce qu'il souhaitait : exprimer sa volonté, son propre voie, ce qui le guidait, ici... Pas un vrai Atlante ? Il observait son sourire se dessiner au milieu de sa phrase, juste avant qu'il ne dise qu'il était prêt à donner sa vie sur le champ de bataille pour protéger Atlantis... Oh Cinead n'était pas un de ceux qui pensaient que la valeur d'un homme se trouvait dans sa mort, non, nul besoin de donner sa vie. Il valait mieux la vivre, tomber, échouer, réussir... Toujours donner, pour que les souhaits se réalisent.

    - Eh bien je suis heureux d'entendre cela, oui, je comprends pourquoi l'écaille du Kraken a choisi de te protéger dans ta tâche, toi qui n'est pas un Atlante.


Il lui accordait alors une valeur certaine par ses mots. Semblait comprendre la volonté de l'écaille en un sens. Pourtant les pensées de Cinead n'étaient pas réellement véritables, non, mais proche de la vérité. Il lui manquait une donnée, un détail de la plus haute importance... Peut-être le découvrirait-il, et à cet instant seulement il comprendrait totalement ce choix. Logique, oui, après tout n'était-il pas le lieur d'âmes ? Qui mieux que lui pouvait comprendre cela...

    - En effet, Scyla a été portée par notre père, notre grand-père et bien d'autres encore. Mais il y a plus que cela, Calista est... réellement liée à cet écaille, sa volonté oui bien-sûr, mais aussi celle de l'écaille, elles sont similaires. La compréhension, Nereus, est à la base de tout. Difficile, certes, mais au fond tout le monde peut entendre, mais combien peuvent écouter ? Tout le monde peut tendre la main, mais combien s'abstiennent de juger ? Comprendre... C'est aussi ouvrir son cœur, ce n'est qu'ainsi que tu peux voir les choses différemment.


Il n'avait pas cillé, n'avait cessé de le regarder avec intensité. Après tout, là était la base de la Purification, le partage et la compréhension. Il était ainsi capable de lier les âmes, de les voir, les comprendre... Comprendre leurs liens, leurs natures. Chaque jour il s'ouvrait alors, découvrait plus au contact des gens... Tout était différent ici, plus intense, vivant, bien différent de Blue Graad où seul le vide régnait. Oh bien-sur, le Légat n'en était qu'au prémices, n'avait encore toutes les cartes en mains pour comprendre plus encore, voir de manière plus précise. Clairvoyante.

Alors le Général se releva, se plaça devant le Légat pour ployer genoux à terre en demandant audience non pas au représentant de Poséidon mais bel et bien à l'homme, l'Atlas. Cinead se retenait déjà de soupirer, il n'aimait pas cela, avait déjà du mal avec le fait qu'on puisse le vouvoyer... Mais il devait l'accepter pourtant, comme le reste. Le Pendu. Une confession. Qu'avait-il pu bien faire de si grave ? Oh, le jeune homme en avait trop dit et pas assez à la fois... Son regard se fit plus grave, croyant comprendre le fond de cette révélation. Il s'approcha de lu, posa une mains sur cette épaulière pointue de sa paume rassurante et chaleureuse. Lentement il laissa son Cosmos les entourer, rassurant, apaisant. Le Feu.

    - Relève-toi je t'ai dis. Tu n'as pas à t'agenouiller de la sorte... Et Nereus, je ne comprends pas ce que tu me dis, la protéger ? De quoi ne l'as-tu pas protégé ? Est-il arrivé quelque chose à ma sœur ?


Nul châtiment pour le moment. Une inquiétude seulement, mais il n'en montrait rien, sa voix restait la même, toujours bienveillante et rassurante. Il ne voulait surtout pas que le Kraken se sente obligé, et pourtant il semblait en avoir besoin. Il ouvrait son cœur, en cet instant, nul besoin d'être cruel, en colère alors. De le blesser. Juste, écouter.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t945-cinead-atlas-de-polyph
NereusavatarArmure :
Scale du Kraken

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
215/215  (215/215)
Message Re: [Début aout 550]Le feu et la Glace (PV Cinead)   Mer 12 Oct - 15:04
De part le sang mais aussi l'âme les Atlas étaient liés à l'écaille de Scylla. Cette armure devait représenter tellement pour son amie et lui il n'avait pas hésité à lui tourner le dos, ne pensant qu'à son propre intêret. Nereus ne voulait que le bien de Calista mais de par son attitude il avait prouvé exactement le contraire. Quel crétin ! Le gardien de l'Arctique avait certainement gaché ce qu'il avait de plus précieux dans ce monde tout ça parce qu'il n'avait pas su ouvrir les yeux. Les paroles de Cinéad le confortaient dans son idée première à savoir que cet homme était réellement quelqu'un de sage et de réfléchi à n'en pas douter. Nereus avait décidé de se confesser, chose des plus normale pour l'ancien garde du corps. L'Atlas voulait l'envoyer lui et sa soeur en mission, il était légitime qu'il sache. Le Kraken ne sut comment réagir véritablement lorsque Cinead posa une main sur son écaille et Nere ressentit pleinement cette aura si forte, puissante et réconfortante à la fois. Malgré son air grave, sa voix n'avait pas changé mais le jeune homme hésitait encore.

Le Kraken prit alors une profonde inspiration. Ce moment, il le craignait depuis maintenant trois ans. Trois annnées durant lesquelles Nereus s'attendait chaque jours à devoir se confesser, reconnaitre sa faiblesse, ses crimes. Car oui, faillir à sa tâche constituait un crime pour le natif de Constantinople, d'autant plus qu'il s'agissait de Calista. Le jeune général retira alors la pièce d'armure protégeant son avant bras qu'il plaça aux cotés du casque. Tandis que son regard parcourait une nouvelle fois cette marque d'infamie, Nere tandis le bras dévoilant ce symbole à Cinead.

"A cause de cette marque, Calista a risqué sa vie. Un jour elle l'a vu et depuis lors votre soeur n'a pas cessé de rechercher les hommes qui me l'ont fait. A mon insu, elle s'est arrangée pour retrouver leurs traces non loin d'Alexandrie dans une grotte formée naturellement avec nul autre qu'un accès maritime. L'apprenant je m'y suis rendu immédiatement avec un petit contingeant de soldats et une fois là-bas je l'ai vu..."

Sa voix s'etouffa, malgré les années la douleur restait toujours aussi vive, comme une plaie qui ne cicatrisait jamais. Malgré les phrases répétées sur ce sujet de la part de Calista, Nereus s'en voulait énormément et le retour du chef de la famille Atlas permettrait peut-être de tirer un trait sur tout cela.

"Ils l'avaient torturé, frappé et ils allaient la marquer quand je suis arrivé. Mon sang n'a fait qu'un tour et je n'ai pas hésité... Je les ai tous exterminé, ils n'étaient rien d'autres que des êtres abjects, immondes incapable de se repentir. J'ai enfrein les préceptes, je veux dire j'ai utilisé mon cosmos sur des non éveillés mais il le fallait... pour elle. Ils n'avaient pas le droit !"

Le guerrier explosa sur cette dernière phrase, se laissant tomber à genoux, l'oeil brillant alors que son esprit repassait chaque scène de cette affreuse journée en boucle. La vision de l'Atlas à moitié nue prête à se faire marquer comme du bétail, du sang s'écoulant de son flan, ses doigts brisés.... L'ancien esclave se souvenait de tout, jusqu'à l'odeur du sang, le cliqueti des armes, les plaintes des esclaves dont certains étaient même encore présents dans la zone Arctique. Ce pôle social de la citée Sous-Marine qui selon ses souhaits continuerait à s'étendre et grandir dans le seul but de servir d'exemple mais pour l'instant devant le représentant et le grand frère, il n'était sans nul dout qu'un pathétique... général.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1099-nereus-general-du-kra
CineadavatarArmure :
Scale de Polyphème

Statistiques
HP:
220/200  (220/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
305/305  (305/305)
Message Re: [Début aout 550]Le feu et la Glace (PV Cinead)   Dim 16 Oct - 0:49
Colere

Face à lui le Kraken s'était relevé, alors le Cinabre avait fait un pas en arrière et enlevé la main de son épaulière. Le Général semblait vouloir se mouvoir et le fit d'ailleurs, tendant son bras droit devant lui pour ensuite retirer la protection de l'écaille. Nereus soufflait alors, certainement que ce qu'il avait sur le cœur le pesait et qu'il lui était dur d'en parler. De l’appréhension certainement aussi car cela concernait la sœur du Légat, de son supérieur hiérarchique bien qu'il eut demandé à s'adresser au frère et non l'homme de pouvoir. Ancien esclave... C'était la première fois qu'il voyait un tel sigle gravé sur le bras d'un homme de la sorte... Peut être en son enfance, mais il ne s'en souvenait plus. Les livres de Blue Graad cependant parlaient bel et bien de la suppression de cette pratique en Atlantis. Mais Nereus l'avait avoué lui même : il n'était pas un Atlante. Et même, il suffisait de sortir de la cité pour prendre le risque qu'un jour...

Et le récit, sans qu'il ne le sache, allait tendre en ce sens. Il l'écoutait alors, avec calme. Oh il voyait bien la suite venir pourtant, captant la voix de Nereus qui s'amenuisait petit à petit. Cela ne laissait rien de bon, vraiment pas. Des remords dans sa voix, et à l'instant ou il parlait du moment où il l'eut vu... de la colère. Cinead pu la ressentir au fond de lui, celle du général. Et vint alors les mots, crus, sans pudeur. Il ne détaillait pas et pourtant à chaque mot supplémentaire le Légat se prenait un coup en pleine poitrine, ses mains se refermèrent alors d'instinct et sa mâchoire se crispa fortement. Il ferma les yeux lentement, baissa la tête. Son Cosmos alors, comme un feu nouveau, éclata en même temps que que le Général tomba à genoux. Ainsi, Calista avait connu la déchéance du mon extérieur, l'avait éprouvé jusque sur sa peau, son sang... Il espérait, oh oui, qu'il n'y eut plus... Petite soeur... Il en fallait pourtant, pour lever de tels sentiments en lui, Purificateur calme et rationné. Il rouvrit les yeux, flamboyants, brillants d'une puissante lueur alors que l'atmosphère autour d'eux se réchauffait déjà. Nulle lueur autour de lui, son Cosmos était seulement sensitif en cet instant. Le Feu. Destructeur. La chaleur était cependant supportable pour le moment.

    - Lève-toi et regarde-moi.


Un pas plus tard il se retrouvait face au Général qui certainement détournait le regard. Le Légat se pencha alors, attrapant son épaulière par le dessous et d'un coup sec força l'homme aux cheveux vert à se relever, le soulevant de sa dextre sans aucune difficulté. Son autre main vint alors saisir la mâchoire du Général qui tourna son visage vers le sien. Sa prise était ferme mais pas douloureuse. Une fois que les yeux de feu eurent capté l'oeil du borgne, comme pour lui intimer de le regarder encore, le forcer à soutenir son regard, le Légat le lâcha, laissant celui qui venait de faire ses aveux se poser sur ses pieds. Cinead fit un pas en arrière. Puis un autre, sans le lâcher des yeux. Il ouvrait alors les bras, les tendant sur le côté, paumes ouvertes et doigts détachés.

    - Bien. Alors, quel châtiment estimerais-tu juste face à cela ?
    Une seconde. Deux seconde. Attention, choisis bien, car ton choix s'appliquera à moi aussi. Je n'ai pas su protéger ma sœur de cela... Alors, Nereus, seras-tu mon bourreau ?

Cinead était en colère oui, mais pas contre cet homme accablé, cet ami qui avait fait tout ce qui était en son pouvoir pour protéger Calista. Qui n'avait pu le faire, n'avait pu la protéger d'une chose : d'elle même. Difficile d'aller contre la volonté de ceux que l'on aime, que l'on chérit. Non, sa colère était ailleurs. Sur ce monde, qu'il trouvait vicié, qu'il savait mauvais, fourbe et cruel... Atlantis était un havre de paix et cela ne saurait exister ici, il les préserverait tous de tels traitements... Mais lui, qui était à genoux il y a quelques instants, allait-il saisir le message puissant que lui offrait la Voix de Poséidon ou s'arrêterait-il ici, à s'accabler plus encore et se maudire. Quitte ou double, il était temps de faire un choix. Reculer. Avancer. La mince frontière.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t945-cinead-atlas-de-polyph
NereusavatarArmure :
Scale du Kraken

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
215/215  (215/215)
Message Re: [Début aout 550]Le feu et la Glace (PV Cinead)   Dim 16 Oct - 8:39
Nereus estimait juste que le grand frère soit au courant des malheurs de sa jeune soeur, comme le légat le soit pour l'extermination des esclavagistes. Bien que les faits remontaient à plusieurs années maintenant, ils continuaient d'hanter le Kraken. Alors qu'il avait exploser cèdant sous le poids de ses émotions, Nere appréhendait la réaction de Cinead. L'atmosphère pourtant froid de l'Arctique se réchauffait, régissant sans nul doute aux émotions du légat. Le Cinabre lui donna l'ordre de se lever mais en avait-il la force ? Affronter la colère naissante de l'Atlas n'était pas une option, s'il voulait se faire pardonner il devrait faire face comme il le faisait depuis tout petit. L'abandon de ce père inconnu, la maladie de sa mère, son esclavagisme, la perte de son oeil et maintenant cette nouvelle épreuve qui n'était qu'une autre étape dans sa vie.

Fuyant le regard de son vis-à-vis, Nereus se sentit soudainement soulevé du sol et fut forcé de le regarder. Il allait donc le punir pour sa faute. De part ces gestes, le nouveau général vit à quel point l'Atlas était une véritable force de la nature. Sans aucun effort ou presque il l'avait soulevé pour le reposer au sol s'assurant qu'il n'était plus à genoux et face à lui. Nereus bien qu'il fixait toujours son chef ne parlait toujours pas et c'est là que la réaction du chef de la famille Atlas le surprit. Lui aussi il s'estimait coupable de ne pas avoir était là. Nere avait manqué de tact, il était face à un grand frère aimant et forcément qu'il allait s'en vouloir.

La réaction de Cinead avait eu le mérite de surprendre Nereus. Il attendait un chatiment.... Etait-il sérieux ? Il y a quelques intants le Kraken avait donné sa vie au réprésentant, à l'Atlas et là le Cinabre venait de lui dire que la sanction que Nere estimerait juste s'appliquerait à lui également ?!? L'ancien esclave n'avait pas réfléchit à une telle situation, il s'attendait à se prendre une correction, se voir retirer son écaille ou dans le meilleur des cas un sermon mais pas à ça. Nereus restait interdit ne sachant pas quelle attitude adopter. Malgré ce feu, Cinead faisait preuve d'une relativité sans commune mesure. Le gardien de l'Arctique avait là la preuve que le représentant de Poseidon était un grand homme avec une sagesse que peu d'homme pourrait se vanter de possèder.

"Mais non ! Vous n'étiez pas là ! Vous ne pouvez pas endosser une telle responsabilité ! C'est... c'est moi qui ai échoué pas vous. Calista me l'a dit, votre absence était dûe à une mission des plus importantes. Vous ne pouvez pas rejeter la faute sur vous même c'est absurde !"

Le jeune homme avait haussé légèrement le ton, plus par indignation que par manque de respect envers son interlocuteur. Nereus ne comprenait pas... enfin si mais c'était comme si une part intérieure de lui même se sentait toujours responsable. Pourtant rien n'avait forcé Calista à partir pour cette grotte, pas plus que rien ne l'avait forcé à prendre Nere sous son aile. Alors pourquoi cet attachement si particulier ? Parce que Cali comptait pour lui ? Evidemment mais jusqu'à quel point ?

"Non, vous ne méritez pas d'être chatié pour les actes d'une autre personne que vous même, pas plus que moi même. J'imagine que je prends les choses trop à coeur."

Oui c'est ce coeur le noeud du problème. Si seulement cet organe de vie n'existait pas, Nere serait moins troublé, son jugement moins obscurci. Peut-être que sans lui il serait plus puissant. Peut-être que Nereus devrait être plus froid, à l'image de son cosmos, cacher ses émotions et prendre du recul. Calista était une guerrière émérite, générale de Poséidon et une Atlas. Elle n'avait plus besoin de lui, il l'avait compris quant à ses sentiments... il en ferait abstraction. Il n'était qu'un esclave.

"Pouvez-vous m'en dire plus sur la mission de Calista ? Des objectifs de notre empereur ? Je veux aider, être utile à mon peuple d'adoption Cinead."

Se jeter dans la bataille pour oublier, grandir. En attendant que le poison ne l'emporte.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1099-nereus-general-du-kra
CineadavatarArmure :
Scale de Polyphème

Statistiques
HP:
220/200  (220/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
305/305  (305/305)
Message Re: [Début aout 550]Le feu et la Glace (PV Cinead)   Mer 26 Oct - 8:21
Chemin

L'indignation, l'incompréhension. Comment osait-il, lui, le Légat, proposer de telles choses ? Se châtier, oui, il le pourrait Apprendre ce que sa sœur, son monde avait pu endurer en son absence l'avait frappé en plein cœur. Souffrance réelle et profonde. Tristesse... Il était difficile d'imaginer ces choses, plus encore de les voir ou de les vivre. Pourtant chacun possédaient en eux des cicatrices. Externes ou internes. Le Cinabre ne faisait pas exception, tout comme le Général du Kraken marqué à vie par ce sceau de l'infamie. De tels gestes, de tels actes ne devaient exister.... Seulement, le monde extérieur était sombre, cruel, indigne d'être foulé par les pas de personnes honnêtes, droites et justes. Nereus avait tué nombre de personnes ? Très bien, là n'était qu'une parcelle de la purge. Allait-il être blâmé pour cela ? Ou pour n'avoir su empêcher Calista d'être elle même ? Cinead soupira alors longuement, baissant les bras en voyant que le kraken se calmait un peu. Alors il s'approcha de lui.

    - Tu as compris. Est-ce que tu vas arrêter de t'en vouloir pour autant ? Je ne pense pas, ce que tu as vu resteras à jamais gravé dans ta mémoire. Elle n'a fait que suivre ce qui lui dictait son coeur, voulait te protéger toi. Elle a fait ce qu'elle pensait juste pour toi, s'en serait voulu de ne pas avoir agit. Es-tu resté immobile Nereus ? Je ne crois pas, tu as tout donné, tu as tout fait pour que cela s'arrête, et ne se produise plus. Elle et toi êtes liés, vous tenez l'un à l'autre. Je l'ai senti dans ses mots, je le ressens dans les tiens... Sois digne d'avoir empêché que plus de mal ne lui soit fait.


Alors il déposa sa dextre sur son bras gauche, touchant la protection d'orichalque avant d'offrir un sourire chaleureux à Nereus. Autour d'eux l'atmosphère se rafraichissait alors, Cinead semblait se calmer. Son autre poing lui, pourtant, restait fermement serré. Il devrait y réfléchir seul, au calme... Et certainement avoir le courage d'aborder le sujet avec elle. Qu'as-tu enduré pour cet homme Calista ? Il se posait bien des questions... La nature de leurs liens, la raison profonde l'ayant poussé à braver un tel danger. Le courage, l'affection... Voilà une parcelle de cette douce femme qu'il ne connaissait pas encore et pourtant, aux mots du Kraken, il n'avait pas été étonné. Calista Atlas. Tout simplement.

    - N'oublie pas cette fougue dont tu as fait preuve à l'instant, elle te seras utile. Veille cependant à ne pas en abuser. Tu es quelqu'un de bien, Nereus du Kraken.


Nereus semblait avoir compris aux yeux du Purificateur, cherchait d'ailleurs à en savoir plus sur cette fameuse mission dont il était chargé avec la fière Atlas. Il désirais se rendre utile pour cet endroit, pour les habitants, ceux qui avaient su lui tendre la main comme Calista. Ceux qui ont vu en lui la bonté d'âme que le Légat avait su apercevoir lui aussi.. Mais il y avait autre chose en lui. Du doute. Son chemin n'était pas clair, sa vie n'avait dut être simple et n'avait dut être guidée par les bonnes personnes ou des choix difficiles. Charge au Légat d'être capable de le placer sur le droit chemin, celui d'Atlantis. L'écaille du Kraken l'avait choisi, lui, ancien garde du corps de Calista Atlas pour défendre la cité et accomplir la volonté du maître.

    - Cette mission n'est pas la volonté directe de notre Dieu, mais la mienne. Mon rôle de Purificateur m'oblige à avoir auprès de moi tous les enfants de Poséidon sans quoi notre pouvoir à tous ne sera complet. Notre harmonie. Une de nos écaille a disparue avec son porteur. Vous allez devoir le retrouver et la ramener parmi les siens et pour cela tu seras guidée par Calista qui possède un lien puissant avec cette écaille, elle saura entendre son appel, où qu'elle soit.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t945-cinead-atlas-de-polyph
NereusavatarArmure :
Scale du Kraken

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
215/215  (215/215)
Message Re: [Début aout 550]Le feu et la Glace (PV Cinead)   Sam 5 Nov - 7:40
Arreter de s'en vouloir ? Non Nere ne pourrait pas, il était fait ainsi. Eternel tourmenté, l'ancien esclave ne pouvait s'empecher de ressasser le passé se demandant ce qu'il se serait produit s'il avait agit autrement par exemple. Plusieurs personnes comme Elyn ou Calista lui avaient déjà toutes ces choses que le représentant de Poséidon tentait de lui faire comprendre mais rien à faire le Kraken s'obstinait. Alors que le jeune homme écoutait les paroles de son supéreur, sa main vint machinalement enveloppé le colier des Atlas suspendu autour de son cou. "Elle tient à moi...." Nereus resserra alors sa main sur son pendentif, symbole des Atlas. Si la jeune femme tenait à lui c'était uniquement en qualité d'ami rien de plus. Même si lui commençait à éprouver des sentiments inavouables il était impensable que Calista puisse ressentir la même chose et pourtant le doute s'immisçait petit à petit dans son esprit. Mais que pouvait-il bien faire ? Lui l'esclave défiguré... Rien absolument rien.

"Vous avez raison Cinead. Je ferais tout pour la protéger. Elle reviendra saine et sauve de cette mission, je m'y emploierai même si je dois y laisser la vie. Je vous le promets."

Le Cinabre n'accepterait peut-être pas de tels propos mais Nere était comme ça, prêt à faire ce qu'il fallait pour elle, pour sa citée. S'il pouvait aider en donnant sa vie pour une chose qu'il estimait juste alors il n'hésiterait pas, c'était comme ça et il ne changerait pas, pas tant qu'il n'aurait pas une bonne raison. Se sachant possiblement condamné le nouveau général espérait pouvoir faire au moins une bonne chose sous cette écaille avant de rejoindre les enfers. C'était son seul et unique ojectif. Il avait hésité un court instant à parler de ses tourments au chef Atlas mais à quoi bon ? Cinead au regard de sa mine fatiguée devait avoir beaucoup de choses en tête et il était inutile de lui en rajouter. De plus, personne n'était au courant mis à part cette mystérieure femme rousse alors....

Nereus écoutait son légat lui donner de plus amples informations concernant la mission dont Calista et lui devait s'acquitter. Retrouver un marina disparu, un déserteur ? Non en cas de désertion c'était la mort assurée mais le Cinabre n'avait rien dit à ce sujet. "Le porteur ? Savez-vous s'il est vivant ? S'il l'est devons nous le ramener ?" Non pas que Nere voulait l'exécuter mais si on n'avait aucune nouvelle soit il était mort soit il avait trahi l'Empereur des Mers et Océans.

"En parlant du lien avec les écailles... pourquoi moi ? Pourquoi la scale m'a choisi ? Je n'ai rien de particulier."

La réponse à cette question était essentielle pour Nere. Elle revenait sans cesse. Pour l'écaille l'avait-elle appelé ? Pour lui et pas un autre plus qualifié ? Pourquoi ? Pourquoi ? Pourquoi ? Il avait besoin de cette réponse pour avancer ou tenter d'avancer.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1099-nereus-general-du-kra
CineadavatarArmure :
Scale de Polyphème

Statistiques
HP:
220/200  (220/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
305/305  (305/305)
Message Re: [Début aout 550]Le feu et la Glace (PV Cinead)   Sam 3 Déc - 18:02
Ecaille

Le jeune homme avait le cœur ouvert, le Légat avait eu vent de ses actions concernant la Zone de l'Arctique, ses différentes installations mises en place et son programme de réhabilitation. Ancien esclave, il ne souhaitait qu'aucun homme ne vive son passé. C'était là une charge qu'il prenait lui même sur ses épaules, une mission de haute volée s'il en était. Un Général qui savait se vouer aux autres et non à lui. Une qualité certes, mais aussi un large défaut qui n'était peu ou pas possible de réprimander.

    - Ma sœur est proche à mon cœur oui Nereus, mais ne pense pas que sa vie vaille plus que la tienne pour autant. Je te demande à ce que mes DEUX Généraux soient de retour.


Le Légat se pencha alors en arrière, passant d'une position assise sur les marches à un semblant d'allongement, portant ses mains derrière sa tête et fixant le ciel factice un court instant avant de fermer les yeux, écoutant le Kraken attentivement cependant. Cinead profitait seulement du calme régnant ici un court instant, de cette pause avant qu'il e doive repartir.

    - Ils ont été enlevés... Honnêtement je ne pense pas qu'il soit en vie mais si c'est le cas il faudrait le ramener oui. Je ne le connais pas cela dit. Les forces l'ayant enlevé lui et l'écaille ne se sont pas manifestés depuis.


Cependant il rouvrit un œil à l'évocation de l'écaille que portait Nereus et ses questionnements à son sujet. Voilà un sujet qui brulait les lèvres et qui savait attiser la curiosité du Purificateur... Après tout, n'était-il pas celui qui liait les âmes ? Les liens, voilà le sujet de sa vie, son rythme et son chemin. Comprendre. Il se releva alors pour se rapprocher du jeune homme à la chevelure verte, posant sa main sur la pointe de l'épaulière et fermant les yeux un instant.

    - Hum c'est une question que tu es en droit de te poser oui, ton sang n'est pas celui de la cité et tu te considère simplement comme un ancien esclave. Tu te fies à ton jugement seul. Ce n'est pas un mal. As-tu déjà essayé de la comprendre Nereus ? Sais-tu que les écailles renferment les âmes de leurs incarnations ? As-tu... déjà eu le Kraken en rêve, ou a-t-il œuvré pour toi d'une manière ou d'une autre dans ta vie ? Comprends une chose, avant toi cette écaille était portée et de ce que j'ai compris, lorsque son porteur est décédé, l'écaille t'a choisi toi, directement... Peut être y es-tu lié ?Peut être a-t-elle une mission pour toi au nom de notre Seigneur ? Je ne te connais pas assez pour affirmer ses choses cependant, mais je pense t'avoir offert de quoi comprendre un peu mieux. Tu t'ouvres aux autres Nereus et c'est une bonne chose oui. Ouvre toi à ton propre cœur et ton âme, aussi.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t945-cinead-atlas-de-polyph
NereusavatarArmure :
Scale du Kraken

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
215/215  (215/215)
Message Re: [Début aout 550]Le feu et la Glace (PV Cinead)   Lun 12 Déc - 12:15
Phrase maladroite mais non dénuée d'une certaine vérité Nereus était prêt à donner sa vie pour autrui d'autant plus qu'il s'agissait de Calista. Cinead n'avait pas loupé de réprimander le nouveau général à ce sujet. Sa vie valait donc autant que celle de l'héritière Atlas ? Nere n'en était pas convaincu mais ce n'était pas le moment d'en débattre avec le Cinabre. De toute façon il aviserait en mission, s'il devait se sacrifier il le ferait et c'était comme ça pas autrement. "Je ferais en sorte d'accèder à votre requête." Répondait-il ne cherchant pas à en débattre d'avantage. Peut-être même qu'avec un peu de chance la mission se passerait sans réelle difficulté mais si le représentant de Poséidon envoyait deux généraux la tâche ne serait sans doute pas aisée.

Par la suite Nereus avait posé une autre question, peut-être bête certes mais il avait besoin de connaitre la réponse. Un général était porté disparu et la mission consistait à ramener son écaille mais dans l'hypothèse où le porteur était toujours vivant.... Le Légat, presque allongé sur les marches, coupa court aux nouvelles interrogations du borgne. Ainsi il y avait très peu de chance que le porteur soit retrouvé vivant. Donc définitivement la mission ne serait pas si facile que cela. "Vous avez des détails concernant cette fameuse force ?" Nere se doutait déjà de la réponse, si Cinead avait plus d'information il les aurait donné mais autant demander on ne sait jamais.

La conversation s'orientait par la suite sur l'écaille du Kraken, la Scale ayant appelé Nereus afin qu'il devienne son porteur, ce dernier se demandait si sa nomination était bien légitime. Il ne jouissait pas d'un grand statut, il avait appris le combat par la force des choses et son ancienne vie d'esclave qui se battait pour survivre mais il n'était pas un grand combattant comme certains parmi les rangs des Marinas. Alors pourquoi lui ? Le Kraken l'avait aidé, il l'avait sauvé c'est vrai et malgré qu'il portait son totem le borgne trouvait cela trop gros pou être vrai.

"Alors c'est l'esprit de l'écaille... son âme qui m'a choisi ?" Il marqua une pause tachant d'analyser les informations. "Je croyais que c'était les Dieux ou quelque chose du genre qui décidaient de leurs élus."

En quelque sorte le nouveau Général s'était fourvoyé, pensant que son nouveau statut était l'oeuvre de son Dieu mais en réalité c'était le Kraken qui avait décidé de son destin en l'appelant. "C'est vrai que le Kraken m'a déjà aidé par le passé mais je ne pensais pas que ça avait un rapport." Puis Nereus repensant aux paroles de Cinead poursuivit. "Savez-vous où je pourrais obtenir des informations concernant les anciens porteurs ? Je veux découvrir pourquoi l'écaille m'a choisi. C'est peut-être sans importance pour certain mais pas pour moi, je veux savoir."

Ouvrir son âme et son cœur... pourquoi pas mais avant il était vital pour le général des mers d'en apprendre plus sur sa scale, son histoire. Si on âme était vraiment liée à l'armure alors cette quête assurément nécessaire.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1099-nereus-general-du-kra
Contenu sponsorisé
Message Re: [Début aout 550]Le feu et la Glace (PV Cinead)   
Revenir en haut Aller en bas
 
[Début aout 550]Le feu et la Glace (PV Cinead)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 25. Meilleur Topic Depuis Aout
» Monday Nigh RAW - 9 aout 2010 (Résultats)
» MARDI 14 AOUT 2012
» Mousquet et Tomahawk : 27 aout 1776 - Bataille de Long Island
» MERCREDI 1ER AOUT 2012

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Mare Nostrum :: Atlantis :: Pilier de l'Arctique-
Sauter vers: