Votez
I
II
III


Forum fermé. Bon jeu à tous sous d'autres cieux !
 

Partagez | 
 

 [Début aout 550] Retour au bercail (PV Nereus)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
TihanaavatarArmure :
Lyumnades

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
210/210  (210/210)
CC:
245/245  (245/245)
Message [Début aout 550] Retour au bercail (PV Nereus)   Lun 3 Oct - 18:09
Le temps avait filé, mais pourtant la cité restait la même, au contraire de la jeune atlante qui posait de nouveau les pieds sur sa terre natale. Alors que Tihana restait un instant immobile sur le pont pour humer l'air sous-marin, les membres de l'équipage prenait soin de la contourner, nul ne souhaitant ne serait-ce que frôler sa personne. Cette crainte se lisant sur leurs visages eut pour effet d'afficher un sourire satisfait chez l'ancienne esclave. Mais qu'avait-elle donc fait pour inspirer tant d'angoisse ? Rien de plus que ... s'amuser, d'une façon si particulière, si sanglante.

Pourquoi ce retour au bercail ? Pour revoir son amie, la seule personne ayant cherché à la comprendre, celle qui l'avait aidée à maitriser ce flux de cosmos en elle. Mais Calista ne devait pas savoir de quelle manière elle utilisait ses enseignements. Oh, Tiha n'aurait qu'à simplement afficher un masque de joie sur son visage juvénile, elle n'aurait simplement qu'à omettre les détails dérangeants de son périple, détails dérangeants qui signifiaient tout simplement meurtres, tortures, agonie ... Car dans ses délires, tout cela n'était qu'un jeu pour elle. S'il n'y avait plus cette minime part de lumière en elle, la future Marina ne serait sans doute jamais revenue, mais non, il y avait toujours cette affection qu'elle portait à la belle à la chevelure lilas, affection que son esprit n'avais pu corrompre.

Alors, la native atlante se rendit au domaine où résidait l'héritière Atlas, la seule personne qui avait de l'importance pour l'esprit tordu qu'elle était. Mais sans grande surprise pour la brune, elle apprit que la nymphe était maintenant la protectrice du pilier du Pacifique Sud, succédant ainsi à son géniteur. Porteuse d'écailles, rien d'étonnant, elle qui était si forte, qui aspirait à tant de bienveillance, bien loin de ce qu'était la ténébreuse Tihana. Il lui faudrait donc passer chaque pilier pour rencontrer son amie ? Aucun problème, elle le ferait, même s'il fallait faire preuve de mensonges et de subterfuges.

Les murs élevés de la cité suscitèrent quelques interrogations dans l'esprit de la brune, peut-être aurait-elle l'opportunité de verser quelques gouttes de sang d'ici peu ? La future Lyumnades s'engagea donc à passer chaque porte, les premières restant sans surveillance. Ce fut à hauteur du pilier de l'Arctique qu'elle aperçut son premier obstacle et pas n'importe lequel. La jeune femme se stoppa à quelques mètres du gardien, ses pupilles d'améthyste le jaugeant négligemment, presque avec ennui. De manière la plus espiègle possible, elle s'adressa à lui.

"Nereus ! Alors comme ça, le petit garde du corps a pris du grade ?"

Un sourire sarcastique sur les lèvres, Tiha n'avait guère besoin de prendre une attitude innocente avec lui, lui qu'elle était bien loin de porter dans son coeur. Bien que celui-ci était en grande partie responsable de sa libération, la jeune atlante n'avait jamais pu lui accorder sa confiance. Premièrement parce qu'il était un homme et secondairement ... parce qu'il était un peu trop proche de son amie. Elle l'avait à l'oeil, prête à lui faire regretter le moindre mal qu'il pourrait causer à Calista. Et pourtant, ce côté protecteur que Tihana gardait l'agaçait profondément, ou plutôt, agaçait la part d'ombre en elle. Pourquoi s'accrochait-elle donc à cette femme ? Mais l'infime part d'innocence l'empêchait de se détacher de la générale de Scylla. Se postant devant le Kraken à l'oeil unique, elle joignit ses mains derrière son dos, prenant un air d'enfant presque innocent.

"Alors ... Tu me laisses passer ? Je dois voir Calista."

Ou peut-être serait-ce le moment de s'amuser un peu avec lui ?




Tenue de Tihana:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1336-tihana-generale-des-l
NereusavatarArmure :
Scale du Kraken

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
215/215  (215/215)
Message Re: [Début aout 550] Retour au bercail (PV Nereus)   Mar 4 Oct - 19:30
L’état d’alerte avait été donné par Calista sous ordre de son frère le Légat. Mais pourquoi ? Etait-ce à cause des chevaliers d’Athéna ? Le Kraken ne savait pas, pas plus que Scylla d’ailleurs. Les deux jeunes gens s’étaient simplement contentées d’obéir aux ordres, quoi de plus normal pour un soldat ? Ils avaient, pour l’instant, mis leur différent de côté pour se concentrer sur la défense du royaume sous-marin. Tout d’abord ils s’étaient dirigés vers le premier domaine, celui du Dragon des Mers pour finalement après une journée d’attente retourner à leurs piliers respectifs. C’était presque à contre cœur qu’il avait dû quitter l’Atlas mais Atlantis prédomine sur les sentiments personnels, après bien des rebondissements, il l’avait enfin compris. Le balafré venait de revêtir son écaille lorsqu’il ressentit une étrange aura s’approchant de son pilier. Une aura qu’il avait connu par le passé…. Sans attendre, Nere déboula pour se planter en haut des marches de son pilier. Son unique se planta dans les iris améthyste de cette jeune fille qu’il avait connu autrefois. Tihana…. Malgré des efforts répétés pour bien s’entendre avec la gamine, Nereus s’était toujours heurté à un mur, n’arrivant pas à fraterniser avec elle. Pourtant ils avaient tellement de chose en commun mais des personnalités si différentes. Contrairement à ce qu’elle pouvait s’attendre, Nere pouvait bien se moquer des pics de la jeune femme, il en faudrait plus pour l’atteindre, beaucoup plus.

« Toujours aussi aimable à ce que je vois… Mais bon je suis quand même bien content de te revoir Tihana. Tu nous as beaucoup manqué et Calista s’inquiétait. » Nereus était sincère, malgré le ton condescendant que la jeune fille employait, il était content de la revoir, de s’avoir qu’elle allait bien. Après tout, le général l’avait libéré des esclaves il y a quelques années et il s’enquérait personnellement de l’état de toutes les personnes qu’il avait sauvé. Tihana était une des enfants les plus âgées qui avaient été placés dans l’orphelinat parrainé par la famille Atlas. Mais au-delà de son âge c’est son attitude pour le moins particulière mais compréhensible que la future Lyumnade avait été repérée. Elle n’avait pas hésité à mettre à mort ses bourreaux et à participer au combat provoquant un véritable bain de sang, s’acharnant littéralement sur les esclavagistes. Attitude somme toute compréhensible mais étrange à la fois. Depuis et malgré les apparences, le gardien de l’Arctique avait pris soin de surveiller tout particulièrement la jeune femme et surtout lorsqu’elle était avec Calista.

Au début c’était surtout par jalousie, l’Atlas devant le passif de Tihana avec les hommes avait demandé à Nereus de se tenir en retrait et d’embrasser une bonne distance entre eux lorsque la gamine était avec elle. Mais avec le temps, il y avait quelque chose d’autre, il n’avait jamais su pourquoi avant sa disparition aussi soudaine qu’inexpliquée mais il y avait un truc. Mais si Nere devait avouer quelque chose c’est que Tiha lui était carrément sortie de la tête de quelques temps. Le marina avait simplement pensé qu’elle était partie sans doute pour ne plus revenir mais force est de constater que la jeune femme était à présent de retour. Et en plus elle n’avait rien perdu de son amabilité et elle voulait passer son pilier, rien que ça ! Le jeune Kraken haussa un sourcil.

« Es-tu consciente de ce que tu me demandes Tihana ? Les murs qui sont levés indiquent que nous sommes en état d’alerte. Que ferais-tu si les rôles étaient inversés ? Tu ne me laisserais passer sans explication ? Je ne crois pas. Comme tu l’as dit j’ai pris du grade et par conséquent les responsabilités qui vont avec.» Nereus ne voulait surtout pas se donner trop d’importance mais il était de son devoir de contrôler chaque passage surtout lorsque l’état d’alerte était levé ! Tihana ne semblait pas être une menace, tout du moins pour l’instant mais tous les atlantes étaient logés à la même enseigne. Le Kraken fit un pas en direction de la jeune femme tout en lui tendant la main. Il ne s’approchait pas trop, ayant conscience qu’elle n’aimait pas les hommes et lui en particulier mais malgré tout il s’estimait toujours être son protecteur même si Tihana ne le voyait pas de la sorte.

« Que dis-tu de m’accompagner à l’intérieur ? Je devrais te trouver quelque chose à manger et à boire et tu me raconteras ce que tu as fait dernièrement. Et ensuite je te laisserais passer. Qu’en dis-tu ? Le marché est honnête non ? » Le général souriait, sincère et se voulant chaleureux avec celle qu’il considérait comme une enfant. Si aussi pour des personnes comme elle que Nere voulait accentuer ce pôle social qu’était la zone de l’Arctique, pour les aider et les accompagner rien de plus.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1099-nereus-general-du-kra
TihanaavatarArmure :
Lyumnades

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
210/210  (210/210)
CC:
245/245  (245/245)
Message Re: [Début aout 550] Retour au bercail (PV Nereus)   Jeu 6 Oct - 20:30
De tous les atlantes, il avait fallu qu'elle se retrouve face à Nereus, cet homme en qui elle n'avait aucune confiance, cet homme qui avait trop tendance à tourner autour de son amie. Pour elle, son rôle de garde du corps n'était qu'une excuse. Tihana ne manqua guère de lui lancer une pique quant à ses anciennes attributions. Comme attendu, le Kraken ne se formalisa absolument pas de ces mots, préférant faire un commentaire ironique sur l'amabilité de la demoiselle à la chevelure d'ébène. La suite de ses paroles la fit doucement rire, comme si elle avait pu lui manquer, sans doute avait-il profité de son absence pour se rapprocher de Calista ... Mais l'atlante ne répondit guère à cet aveu, préférant s'approcher doucement de lui afin d'obtenir ce qu'elle voulait de lui, à savoir, qu'il la laisse passer. Ses pupilles d'améthyste scrutaient attentivement l'oeil d'azur unique alors qu'il haussa un sourcil, lui apportant une réponse fort peu satisfaisante.

"Allez ... Tu l'as dit toi-même, Calista s'inquiète pour moi, tu ne vas pas lui faire subir ça plus longtemps si ?" Son expression se transforma une nouvelle fois en un sourire innocent. "Penses-tu que je puisse être une menace pour la cité Nereus ? Ou le pouvoir t'est-il monté à la tête ?"

Une fois de plus, la jeune femme n'avait pu s'empêcher de lui lancer une pique. Quoi de plus normal ? Elle qui avait été abusée et maltraitée par des hommes ? Elle qui depuis longtemps, ne pouvait plus être considérée comme saine d'esprit ... Mais même sa petite part de lumière se méfier de lui, même si pourtant il ne semblait y avoir guère plus gentil que lui. Mais son passif avec le sexe masculin était de trop. Et l'esprit perverti ne pensait qu'à rabaisser, blesser ... Tout ce que demandait cette part d'ombre, jouir de l'angoisse et de la tristesse se reflétant dans les yeux de sa victime.

Alors, lorsque le jeune homme à la tignasse d'émeraude fit un pas vers elle, elle recula elle-même d'un pas pour conserver cette distance entre eux. Tiha posa son regard sur cette main tendue, sans aucune intention de répondre à ce geste, car le contact pour elle était difficile, presque répugnant. Pourquoi était-il si attentif, si prévenant ? Pourquoi ne pouvait-il guère être ... comme les autres ? Ca, c'était ce que la petite lumière se disait, mais une grande partie d'elle ne voyait qu'une opportunité d'abuser de cette gentillesse apparente. Mais la future marina n'était pas assez bête pour s'en prendre à l'un des Généraux, même si elle se sentait capable de rivaliser.

La voix masculine reprit, les iris violines se relevant vers son visage. Ainsi, Nereus l'invitait à se ressourcer, en échange de la laisser passer. Chantage étrange puisqu'il était censé lui être bénéfique dans les deux sens. Mais ceci agaça fortement la jeune femme qui ne chercha guère à le cacher. Croisant les bras, elle le fixa un instant avant de soupirer.

"Je suppose que je n'ai pas le choix si je veux que tu me lâches la grappe ..." Elle s'approcha doucement de lui, posant un doigts sur la cuirasse de métal brillant du Général du Kraken tout en le défiant presque du regard. "Ta bonté te perdra, crois-moi ... Tu n'y gagneras rien à te comporter ainsi."

Puis sans réellement se formaliser du jeune homme, elle s'écarta de lui, le contournant pour s'avancer un peu plus dans la zone. Elle se stoppa, se permettant de fixer quelques personnes non loin. Si insouciants ... Si innocents ... Il serait tellement facile de refermer ses doigts fins autour de leur cou pour leur ôter la vie, pour les briser. Il serait tellement plaisant de faire couler leur sang, d'en goûter la saveur, de s'enivrer de la fragrance métallique. Mais pourtant, Tihana se l'interdisait ou plutôt ... Une partie d'elle l'interdisait. Cette simple parcelle de droiture était comme une épine dans le pied, mais la brune ne parvenait guère à s'en débarrasser, cette autre qui avait tendance à brider ses instincts meurtriers ... Elle était encore là, à se battre.

"Quel magnifique terrain de jeu ..." Et la belle murmura pour elle-même. "La ferme, tu sais bien que je ne peux pas ..." Et simplement, elle reporta son attention sur le Général, ignorant simplement le fait qu'elle venait de parler toute seule, de répondre à une voix inexistante. Parce que sa folie n'était point dérangeante pour elle, presque devenue normale. Et elle s'adressa à lui assez soudainement.

"Comme si je t'avais manqué ... Je n'étais qu'un obstacle pour toi et ne dis pas le contraire. J'ai pu lire en toi ..." De nouveau, elle soupira comme si elle faisait face à tous les malheurs du monde. "Alors où est-ce qu'on va ? Et qu'est-ce que tu veux savoir exactement ?"




Tenue de Tihana:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1336-tihana-generale-des-l
NereusavatarArmure :
Scale du Kraken

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
215/215  (215/215)
Message Re: [Début aout 550] Retour au bercail (PV Nereus)   Dim 9 Oct - 12:28
Ainsi donc elle était de retour. C'est vrai qu'avec les années, Tihana n'avait plus l'air d'une simple gamine bien qu'elle arborait toujours ce visage si enfantin. Visage qui ne trompait pas Nereus, même s'il était content de la revoir, il s'en méfiait tout de même. Ce jour, lorsque le garde du corps était venu sauvé l'héritière des Atlas, Nere s'en souvenait parfaitement. Il se souvenait de tout, jusqu'à l'odeur métalique du sang qui envahissait la grotte. Lui et ses hommes avaient tenté de faire les choses proprement malgré la colère qui brulait en lui et la jeune femme s'était livrée à un veritable carnage. Bien sûr, Nereus l'a comprenait, ils avaient tout d'eux vécus presque les mêmes choses mais autant de sang... une vengeance si particulière à ses yeux qui devait cacher bien des choses. La seule chose dont il était certain était cet attachement que Tihana epprouvait envers Calista, il était sincère. Peut-être que lorsque la gamine avait vu Calista se faire torturer elle s'était vue en elle ? Quoi qu'il en soit, les deux avaient été inséparables pendant quelques temps ce qui n'était pas vraiment du goût de Nere mais après tout comme Tiha lui avait dit il n'était qu'un garde du corps pour Cali....

Comment lui donner tort actuellement ? Malgré quelques paroles et cette petite trève pour la sécurité du royaume sous-marin, les deux jeunes gens étaient toujours en froid et ils le seraient encore quelques temps. Pour Nereus, scylla l'abandonnait, il ne lui était plus utile et ça, le borgne le vivait très mal. Est-ce qu'un jour il pourrait de nouveau aborder ce sujet aussi sensible sans que cela ne vire au trame ? Le nouveau général ne le savait pas mais pour l'instant il était face à Tihana qui était en quelque sorte un lien entre les deux généraux.

"Un danger je ne sais pas. Celui qui guette Atlantis nous ait encore inconnu et comme par hasard une éveillée apparait dans la cité ? Je ne peux pas te laisser passer comme ça. Si tu n'es pas contente avec ma décision tu es libre de tourner les talons." Son ton était plus sec, plus fermé. Connaissant Tihana, il fallait agir ainsi pour avoir quelques résultats et encore ce n'était pas certain. Cette gosse était une vraie énigme pour la plupart des gens ayant pu l'approcher. Nereus faisait son possible pour ne pas répliquer aux piques lancées avec dévotion sur lui, il avait plus important à penser et avec le temps ils étaient habituelles pour le général de l'Arctique.

De plus, le général savait pertinement quelle réaction la future lyumnade adopterait devant cet unique pas et cette main tendue. Le recul pour le premier et l'ignorance pour la seconde... Nere devait l'avouer, il l'avait fait expres simplement pour remettre en place la jeune femme ne sachant pas si ça fonctionnerait ou non. Le Kraken avait fait mouche, Tihana semblait particulièrement agacée et semblait accepter la proposition bien à contre coeur. "Allez ne fais pas cette tête, je suis sûr que tu es contente de rentrer à la maison. Quant à ma bonté, si c'est pour aider une petite soeur... qu'il en soit ainsi."

Malgré les différences et les joutes verbales, le jeune homme appréciait la gamine, pour lui il en était responsable depuis ce fameux jour. Bien qu'elle s'en défendrait et le renierait, Nereus se voulait muer en frère pour elle.

"Tihana... tu vas bien ?" Il venait de la voir se parler à elle même, ce n'était pas nouveau et cela confirmait ses craintes, la jeune femme était toujours instable c'était évident. Elle s'adressa de nouveau à lui en disant qu'elle n'était qu'un obstacle et Nereus ne pouvait pas le nier. Par contre, elle venait de toucher le Marina en plein coeur qui lacha tristement : "Il n'y aura plus d'obstacle à l'avenir..." Les dés étaient jetés depuis longtemps de toute façon.

Nereus releva la tête et passa devant Tiha, l'invitant d'un signe de tête à le suivre. "Viens je vais te montrer mon nouveau logement de fonction, tu verras c'est assez sympa malgré la vétusté et avant que tu le dises non je ne m'en vante pas !" Un petit rictus sur le coin des lèvres, le Kraken entra dans son pilier, attendant que la jeune femme ne le suive. Une fois cela fait, il ajouta : "Et bien tout simplement raconte moi ton voyage, tu as du en voir des choses non ? Ah et tu veux à manger ou à boire ? Les deux peut-etre ?"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1099-nereus-general-du-kra
TihanaavatarArmure :
Lyumnades

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
210/210  (210/210)
CC:
245/245  (245/245)
Message Re: [Début aout 550] Retour au bercail (PV Nereus)   Dim 9 Oct - 13:34
Tihana était bien loin d'être tendre avec le général de Kraken, se fichant royalement du nouveau statut de celui-ci. Le respect n'était guère une priorité pour la jeune atlante, surtout au vu de la méfiance qu'elle portait à son interlocuteur. Le voir lui tenir tête avait tendance à l'agacer mais en même temps, à l'amuser quelque peu, elle ne pouvait le nier. Ce qu'elle avait pu aimé voir ses proies se débattre, tenter de se défendre avant qu'elle ne leur ôte définitivement la vie. Pathétique, ils l'étaient tous ... Ces hommes qui avaient succombé à son charme, ou plutôt au charme de celles qu'ils portaient dans leurs cœurs et dont Tiha avait pris l'apparence. C'était si facile, mais pourtant si jouissif ! Oh, elle savait qu'avec Nereus, elle aurait pu prendre la forme de son amie pour le berner comme les autres, mais Tiha aurait dû totalement dissimuler sa propre aura pour éviter d'être prise à son propre jeu. Elle ne doutait guère que le jeune homme à la crinière d'émeraude connaissait assez Calista pour se rendre compte de la supercherie. Peut-être la brune serait-elle capable de le faire un jour, mais avant, elle devait prendre connaissance des nouvelles manies de la nymphe.

Son ton cassant n'avait pas changé envers lui et elle ne s'abandonnerait pas à de vils mensonges pour flatter l'égo de son interlocuteur. Bien au contraire, le rabaisser faisait partie de son plaisir personnel et lui le savait parfaitement. Il ne se démontait pas, il lui tenait tête comme il l'avait toujours fait. Alors, Nereus lui révéla tout de même que le danger qui guettait la cité leur était pour le moment inconnu, raison pour laquelle il ne pouvait laisser passer une éveillée sans le bénéfice du doute. Mais son ton sec et ferme n'eut pour d'autres effets que de l'amuser un peu plus. Il sonnait tellement faux ... Pourtant, elle se résigna à accepter sa proposition, voulant passer sans forcément faire de vague, ignorant bien sûr le geste amical du Général, mais n'hésitant pas à lui lancer une vérité à la figure.

Distraite, elle s'engagea dans le territoire du Kraken en s'amusant une fois de plus des paroles de celui-ci. Une petite soeur ... Ah, il était tenace. Il n'avait toujours pas compris ? Jamais Tihana ne pourrait se lier à lui, même si une faible parcelle d'elle pouvait lui accorder le bénéfice du doute, reconnaissant la gentillesse et la prévenance du jeune homme. Mais malheureusement pour lui, il restait un homme, ce qui avait tendance à refroidir plus qu'autre chose la jeune atlante.

Mais son esprit divagua dans d'autres délires tandis qu'elle observait la joie, l'innocence et l'insouciance autour d'elle. Si elle pouvait ... Si seulement elle pouvait ! Un bain de sang serait tellement le bienvenu ... Mais non, il y avait cette inhibition en elle, provenant de son côté encore ... bienveillant ? Tssss ... La brune détestait au plus haut point cette partie d'elle si prévenante, celle qui regorgeait faiblement d'innocence et principe. Si elle le pouvait, elle la détruirait sans hésitation, la réduirait en poussière pour prendre totalement possession de ce corps qu'elle considérait comme sien. La jeune femme se reprit à parler toute seule, enfin pour elle, elle s'adressait bien à quelqu'un, les voix dans sa tête se faisait réellement de plus en plus nombreuses, la poussant à agir de la pire des façons. Mais même si elle avait pu ignorer ses barrière en elle, elle n'était pas sotte au point de provoquer un massacre en présence d'un général. Folle mais pourtant si intelligente, cela en devenait effrayant et ... dangereux.

La voix masculine de Nereus la fit revenir à la réalité, mais elle ne répondit pas à sa question, préférant rester une nouvelle fois sur la défensive, lançant de nouvelles paroles qui débordaient de vérité, elle le savait. Elle savait ô combien l'ancien garde du corps n'appréciait pas la complicité qui s'était installée entre Tihana et l'héritière d'Atlas qui était en ce temps là, sa protégée. Mais le ton que prit Nereus pour lui répondre la surprit. Son regard d'améthyste se posa sur le visage de l'ancien esclave. Les sourcils froncés, elle décela en lui une certaine tristesse qui émanait de lui, pouvait-elle lire en lui comme dans un livre ouvert ? Pourtant, cette fois-ci, la jeune femme s'abstint de le rabaisser, préférant aller droit au but et connaître les intentions du Marina. Elle le suivit donc, émettant un rictus en entendant les paroles de celui-ci qui avait parfaitement prévu une remarque de la belle.

"Tu m'enlèves les mots de la bouche, tu sembles être devenu doué à ce jeu là mon cher."

Alors, gardant une certaine distance entre eux, elle le suivit à l'intérieur du pilier de l'Arctique. Scrutant sans gêne l'intérieur de celui-ci, elle reporta ses iris violines sur lui, réfléchissant à ce qu'elle pourrait bien lui révéler. Pas grand chose en soit ...

"Hmm ... Ce que tu voudras, tant que tu tiens ta promesse de me laisser passer ensuite, je n'ai pas réellement de temps à perdre. Mon voyage était très ... instructif, j'ai beaucoup apprécié de ne pas être enchainée et maltraitée si tu vois ce que je veux dire. Non cette fois, je pouvais aller où bon me semblait et ..." Un ricanement dans sa tête que Nereus ne pouvait guère entendre s'éleva, ponctué d'une voix qui était similaire à celle de la jeune femme. "... Et tuer comme bon te semblait ...". L'air absent, elle sourit à l'entente de ces mots avant de reprendre de façon naturelle. "C'est tout ... Le reste n'a que peu d'importance si tu veux mon avis. La routine ..."

Comme si massacrer était une routine pour n'importe qui. Mais elle n'en révélerait pas plus. Elle se devait de ravaler sa hargne quelques instants pour pouvoir gagner le pilier de Scylla. D'un air indifférent, elle s'entreprit à établir une conversation normale entre eux.

"Et toi, comment es-tu devenu ... ce que tu es aujourd'hui ?" Elle se mordit la lèvre pour se retenir de sourire, parfaitement consciente que la tristesse qu'elle avait perçue en lui était certainement due à la Générale de Scylla. Quelque chose clochait entre eux, sa réplique n'avait guère été prononcée à la légère."Toujours ami avec Calista ?"

Non, elle n'avait pu s'en empêcher, faire souffrir était son loisir favori ...



Tenue de Tihana:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1336-tihana-generale-des-l
NereusavatarArmure :
Scale du Kraken

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
215/215  (215/215)
Message Re: [Début aout 550] Retour au bercail (PV Nereus)   Lun 10 Oct - 21:32
S'il fallait éviter de faire une seule erreur c'était bien celle là : Parler de l'Atlas. Son attitude ne trompait pas et à coup sûr la petite folle l'avait remarqué. Tihana était très douée lorsqu'il s'agissait des émotions humaines, peut-être un peu trop d'ailleurs. Nereus pensait qu'il serait mieux pour elle de faire un travail sur ses propres émotions plutôt que de s'amuser à torturer les gens avec. Mais bon, malgré les piques, les appréhensions quant à son état mental, Nere appréciait la jeune fille, il l'aimait même, comme un frère pouvait aimer une soeur mais ça bien sûr il s'en garderait bien de l'avouer. Et puis d'un coté, le Kraken aimait beaucoup leurs joutes verbales, il y a une époque elles étaient presque quotidiennes. Bien qu'à la demande de Calista, il devait souvent les laisser entre filles, il eut même l'impression de l'avoir élevé dans un sens enfin surtout l'Atlas, lui ne faisait que râler et réprimander mais bon il faut bien que quelqu'un ait le mauvais role.

"Très doué même mais faut dire que j'ai eu de l'entrainement dans le passé non ?" Le Marina fit un petit clin d'oeil à son ancienne protégée alors qu'il venait de pénétrer à l'intérieur de son logement. L'intérieur était soft, en fonction que depuis peu, Nereus n'avait pas eu le temps de repenser la déco, ni même l'envie d'ailleurs. L'ancien général, un certain Lytes d'après ce qu'il avait entendu n'avait pas vraiment mauvais gout, tout était simple ni plus, ni moins. Un jour, par curiosité, il demanderait l'autorisation de se rendre à Blue Graad pour voir s'il pourrait en apprendre plus sur les précédents porteur de son écaille, un peu d'information ne ferait pas de mal.

Tihana comme à son habitude ne semblait pas enclin à coopérer ce qui n'étonnait pas vraiment le nouveau général, ce ne serait pas drole sinon ! "Fais attention, si je te sers ce que je veux tu n'auras que des glaçons à sucer et rien d'autre à manger !" De nouveau souriant, le jeune homme se tourna pour ouvrir son garde manger. Il n'y avait pas grand chose, le marina ne mangeait plus beaucoup ces derniers temps, avec ces histoires d'écaille, de devoir et de sang empoisonné. Nere sortit une miche de pain, quelques fruits frais que des citoyens fraichement libérés de l'esclavage lui avaient ramené le matin même qu'il déposa sur la table.Le kraken fouilla ensuite dans un tiroir pour en sortir un couteau qu'il déposa aussi sur la dite table. "Attention, n'en profite pas pour me crever mon second oeil hein." L'ancien esclave surjouait, voulant amener un peu de bonne humeur entre eux deux. Jamais il n'abandonnerait Tiha, il n'en avait pas le droit.

Puis la jeune fille continua le récit de ses aventures, enfin récit c'est vite dit ! Plus succin tu meurs ! "Oui je vois, n'empeche que tu aurais pu nous prévenir de ton départ, enfin Calista surtout. Je doute que tu estimes avoir des comptes à me rendre." Nere n'estima pas nécessaire de demander plus de détail, il aurait aimé en savoir plus mais l'adolescente ne l'entendrait certainement pas de cette oreille. Néanmoins, Tihana avait demandé quelque chose portant sur Nere ! Un véritable petit miracle pour l'ancien esclave. "Ah cette écaille, ça peut paraitre farfelue mais elle m'a appelé. Un matin alors que je m'entrainais seul pas très loin d'ici, une aura assez forte m'a attiré jusqu'ici, jusqu'à cette armure reposant devant ce même pilier et en un clin d'oeil elle est venue me recouvrir, nos auras ne faisant qu'un !" Par contre, Nere n'avait aucune envie de répondre à la question concernant son amie Atlas et il posa sa main sur l'épaule de Tiha espérant faire diversion.

"Bon, je ne vais pas t'embeter plus longtemps, tu as mon autorisation pour passer. Manges un peu avant tu es toute maigrichonne !" Il marqua une pause "En tout cas je me répéte et non je ne radote pas mais tu m'as manqué Tihana."

Retirant sa main, Nereus alla s'assoir sur les marches de son pilier, à l'extérieur, là où il avait croisé la jeune femme.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1099-nereus-general-du-kra
TihanaavatarArmure :
Lyumnades

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
210/210  (210/210)
CC:
245/245  (245/245)
Message Re: [Début aout 550] Retour au bercail (PV Nereus)   Jeu 13 Oct - 22:35
Cette attitude semblait l'agacer profondément, ce comportement de grand frère qu'il avait adopté avec elle depuis un certain temps déjà. Pourtant, Tihana ne se gênait guère pour lui lancer des piques quotidiennes pour son plaisir personnel. Peut-être sa condition d'esclave lui avait-il donné goût à ça ? Elle ne le comprendrait jamais ... Comment peut-on apprécier une personne qui nous méprise au plus haut point et qui ne s'en cache pas pour le montrer ? Soit Nereus était complètement idiot, soit le Kraken espérait un jour percer la dure carapace que s'était formée la brune. Et malheureusement pour elle, Tiha avait bien conscience que la seconde hypothèse était la plus plausible. Enfin, si le Général avait du temps à perdre, qu'il essaie donc ! Elle ne répondit guère à sa remarque, le suivant jusque dans sa demeure qu'elle scruta sans aucune gêne, ignorant royalement sa plaisanterie.

S'installant à table presque comme une jeune fille modèle, les mains jointes sur ses cuisses, elle l'observa s'afférer à sortir quelques vivres dont elle ne prit pas la peine d'énumérer. Ses pupilles d'améthyste se posant sur le couteau, elle fusilla presque du regard le plaisantin. "Ne t'en fais pas, si j'avais voulu le faire, je n'aurais pas eu besoin de ton couteau ... J'ai tout ce qu'il faut sur moi." Sous-entendu qu'elle était armée, bien entendu, elle portait toujours sa dague bien cachée dans son étui accroché à sa ceinture.

Lui raconter son voyage ? Oh que oui, elle le ferait ... succinctement. Ce qu'elle fit bien sûr. Pourtant si son interlocuteur était branché massacres, elle aurait pu lui en raconter de belles ! Mais Tihana se doutait bien qu'il en serait horrifié. Et même si son expression serait certainement une mine d'or pour la jeune femme, elle décida de passer ses actes de pure cruauté sous silence. Après tout, elle devait garder un minimum de couverture, un minimum ... d'innocence, elle qui la feignait si bien. Parfaite comédienne lorsqu'elle le désirait, un atout de choix pour attirer dans ses filets les simples d'esprit. Nereus était bien loin d'entrer dans cette catégorie d'hommes, mais peut-être l'atlante pourrait-elle le berner sur sa propre nature un minimum ?

Son récit fut court et vague, et la brune ne lui en révèlerait pas plus, quelque soient les interrogations de l'ancien esclave. De toute façon, les faits et gestes de la future Lyumnades ne le regardaient pas. Elle écouta la réaction de son interlocuteur, l'air amusé. "Ce n'est pas drôle si tu devines mes pensées à l'avance ... Laisses-moi au moins le plaisir de te dire de te mêler de tes affaires." Elle soupira, l'air faussement ennuyé avant de porter le sujet sur lui, simple diversion qui fonctionna avec brio. Mais le récit de celui-ci n'eut pas pour mérite de satisfaire sa curiosité, l'histoire était des plus banales aux yeux de la future Marinas. Il lui fallait quelque chose de bien plus croustillant à se mettre sous la dents. Calista ... Le sujet fut abordé par la frêle jeune femme, espérant en retirer une certaine satisfaction.

Mais alors, Nereus, si prévisible pouvait-il être, la surprit lorsqu'il posa sa main sur son épaule. Tihana haïssait le contact des hommes et immédiatement, elle se crispa, ses ongles venant se planter dans ses paumes tant elle serrait le poing. Elle le fixa d'un regard assassin alors qu'il balançait quelques banalités sans importance. Si seulement il avait appris à ne pas user sa salive pour ne rien dire. Avec un effort surhumain, elle se retint de dégainer sa dague et de la placer sous sa gorge. "Idiot ... Allez, il t'offre une bonne raison de goûter son sang ..." Mais elle n'en fit rien, préférant se refermer comme une huitre. Elle ne devait pas ... Attaquer un Marina serait signer son bannissement de son territoire natal. Tsss ... Encore ces principes.

Tihana le suivit du regard tandis qu'il quittait la pièce pour rejoindre l'extérieur du pilier. Un instant, ses iris violines examinèrent les mets disposés sur la table, mais elle finit par se relever sans s'en formaliser, rejoignant le Kraken. A bonne distance, elle l'imita, s'asseyant sur les marches d'une manière nonchalante.

"Hmm ... Tu te ramollis, je te pensais plus tenace. Tu me laisses déjà passer ? Et si c'était réellement moi le danger ?" Tendant son bras pour amener sa main devant ses propres yeux, elle frotta légèrement ses doigts entre eux pour faire naitre quelques étincelles, souriant légèrement. "Par contre un conseil ... "d'ami" ... A l'avenir, évites de me toucher si tu ne veux pas le regretter par la suite." Le défiant du regard, elle n'hésitait guère à menacer le Marina. "Le fait que tu portes désormais une écaille est bien loin de m'effrayer ou de m'impressionner."

Baissant la main, elle s'adressa de nouveau à lui, de manière plus aimable, mais néanmoins tellement sarcastique.

"Alors mon cher Nereus ... Il me semble que tu n'as pas répondu à l'une de mes questions ? Où en es-tu avec cette chère Calista ?"




Tenue de Tihana:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1336-tihana-generale-des-l
NereusavatarArmure :
Scale du Kraken

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
215/215  (215/215)
Message Re: [Début aout 550] Retour au bercail (PV Nereus)   Sam 15 Oct - 8:15
Imprévisible.... Oui c'est ce qu'était Tihana. La jeune femme soufflait le chaud et le froid avec Nereus. Cependant le Kraken ne se leurrait pas si parfois Tiha pouvait s'avérer gentille c'était parce qu'elle avait quelque chose derrière la tête. Cette blague sur son oeil et le couteau, ce n'était pas une simple blague, c'était là aussi un moyen de prévenir Tihana. Nereus savait qu'elle était parfaitement capable de crever son seul oeil valide voire même de le poignarder dans le dos ou encore l'égorger sans sommation. Pour Nere, la jeune femme devait être suivie voire enfermée mais sur quelle base de preuve ? Des suspicions ? Et même malgré le fait que le jeune homme était dorénavant le gardien des geoles d'Atlantis, il n'était pas partisant de l'enfermement. Lui comme les Hommes et Femmes arborant cette même marque savaient que l'emprisonnement pouvait être mal vécu. Puis, Nere l'aimait bien dans le fond, il ferait ce qu'il pourrait l'aider c'était ça son rôle de général gardien de l'Arctique.

Poser cette main sur son épaule n'était sans doute pas la meilleure chose à faire, Nere avait très bien senti les muscules de la jeune se tendre immédiatement mais ce geste n'était pas anodin. Subtilement, le Kraken voulait faire comprendre à son amie qu'il n'avait pas peur d'elle, il connaissait très bien cette phobie ou rancoeur envers les Hommes que Tiha portait dans son coeur. Quoi de plus normal en même temps ? Il ne fallait pas être devin pour comprendre ce à quoi elle avait eu droit. Les Hommes sont des porcs et le sort que leur réserve l'Empereur des Mers est légitime. Immerger le monde, le nettoyer de toutes ses impuretés... depuis l'incident avec Calista et les mercenaires, Nereus en était intimement convaincu pour sauver le monde il faudrait le puger c'était inévitable.

Alors qu'il était assi sur les marches menant à son propre pilier, Tihana le rejoignit, sans doute voulait-elle continuer de jouer avec son jouet favori. Nere ricana, se moquant de la jeune femme lorsqu'elle mentionna le fait qu'il s'était ramoli. Si elle savait... et elle saurait sans doute bientôt, grâce à ses dons d'éveillés Tihana était capable de lire le coeur des gens. Peut-être même que la future Lyumnade était au courant depuis le début pour le poison qui parcourait ses veines ? Oui sans doute. "Tu crois vraiment m'avoir sur ce point ? Tu es dangereuse Tihana mais seulement avec les Hommes, ici au royaume sous marin et en particulier dans la zone sous ma protection nous nous occupons des anciens esclaves... comme nous. Tu n'es pas seule, nous sommes des milliers si ce n'est plus à subir ou à avoir subis la cruauté des esclavagistes." Il marqua une pause. "Tu sais ce que c'est non d'être esclave ? De subir le courroux des plus forts ? Tu ne leur feras rien, je le sais." Son sourire venait de s'effacer, sur ce sujet Nere ne plaisantait jamais.

Par contre quand Tihana menaça le nouveau général, ce dernier fit exploser son cosmos. Un froid à glacer le sang commençait à envahir les abords du pilier, de la givre commençait à se former sur le sol tandis que le ciel se faisait gris, une petite brume se formait empéchant ainsi de voir le soleil artificiel du royaume. Puis les ombres commençèrent à apparaitre. Ce pouvoir, Nere avait toujours fait en sorte de s'en servir le moins possible et il en avait accepté la nature que depuis peu, depuis cette fameuse dispute du mois dernier.... Alors que les ombres tournoyaient tout autour du général, enveloppant même parfois son écalle, il se tourna vers Tiha.

"Tu penses vraiment en être capable ? Vas-y tente ta chance..." Sa voix prit un ton monocorde, sans émotion comme à chaque fois que le guerrier devait s'engager dans un combat. Si Tihana le connaissait bien, elle comprendrait qu'il ne plaisantait pas. C'est le devoir de tout ami, de grand frère même de remettre les gens que l'on aime à leurs places.

Après quelques secondes comptant sans doute comme un round d'observation, l'intensité cosmique du Kraken se mit à baisser progressivement. Pour le moment, la gamine en avait vu assez, pas besoin d'en rajouter. Et maintenant, le général devait répondre à la question qu'il appréhendait vraiment et qui allait requinquer Tiha, adorant se délecter des malheures de Nereus.

"Disons qu'avec Calista, nos opinions divergent. Si tu veux en savoir plus je t'invite à lui en parler toi même. Tu la trouveras sans doute à son pilier selui du Pacifique Sud ou alors au temple de Poséidon."

Son regard se portait alors sur les premières maisons que l'on pouvait apercevoir de sa position. Il était vraiment fier d'etre le général de la zone de l'Arctique, lui l'ancien esclave allait faire tout son possible pour faire de cette zone le plus grand pole social possible.

"Au fait Tiha si jamais tu n'as pas d'endroit où dormir, je peux te trouver une petite maison, de même si tu souhaites discuter ou un peu de compagnie n'hésites pas."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1099-nereus-general-du-kra
TihanaavatarArmure :
Lyumnades

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
210/210  (210/210)
CC:
245/245  (245/245)
Message Re: [Début aout 550] Retour au bercail (PV Nereus)   Sam 15 Oct - 14:36
Tihana ne put cacher son étonnement lorsque Nereus l'informa qu'elle pouvait enfin passer et bien sûr elle ne manqua guère de lui faire la réflexion. Au vu de ses moeurs, le danger aurait pu venir d'elle, aussi fourbe était-elle. Mais irrémédiablement, lorsqu'il mentionna leur passé commun d'esclave, ses paroles la touchèrent, faisant ressortir cette partie d'elle abusée et bafouée. Ainsi le Kraken s'était donné pour but de s'occuper des personnes ... comme eux ? La jeune atlante ne pouvait guère envisager que les hommes présentaient des exceptions, ils étaient tous pareils ... Tous. La preuve, elle l'avait eue durant son voyage. Un battement de cils, un peu de séduction, et chacun d'eux ne pensait plus qu'à leurs instincts primaux. Nereus ne pouvait être différent ... Et ce trouble, elle ne le laissa pas paraitre, elle ne pouvait se permettre de lui faire voir ses faiblesses idiotes.

La cruauté des hommes, Tiha ne la connaissait que trop bien et malheureusement, celle-ci avait déteint sur elle, avait permis à sa part d'ombre de prendre le dessus. Allait-il donc se taire ? Elle ne voulait rien entendre de cette histoire, elle ne voulait pas se souvenir avoir été un objet. Un simple objet à la disposition de tous. Au fond d'elle, elle savait qu'il avait raison, jamais elle ne s'en prendrait aux faibles, seulement aux hommes vils et cruels, mais cela, elle le garderait pour elle. Si seulement son bon sens pouvait s'éteindre une bonne fois pour toute pour qu'elle s'adonne à une pleine cruauté ! Mais non, toujours bridée.

Mais la brune ne devait rien laisser paraitre devant le gardien du pilier de l'Arctique.

Alors, pour détourner son attention, elle mentionna ce geste si désagréable pour sa peau de porcelaine, devenue si sensible lorsqu'autrui la touchait. La future Lyumnades n'hésita guère à le menacer, un avertissement qui serait certainement le dernier. Il ne devait pas savoir qu'il avait eu les mots justes. Affichant un masque de nonchalance et de défi, des étincelles crépitèrent entre ses doigts. La jeune atlante ne s'attendait guère à ressentir une véritable explosion de cosmos à ses côtés. Elle fixa Nereus, se relevant pour éviter ce froid glacial qui s'emparait du sol. Elle détestait le froid ... Souvenir des parois de cette grotte où elle avait été séquestrée plusieurs années. Elle détestait cette aura glaciale. Alors, elle essuya son défi, plantant ses pupilles d'améthyste dans son oeil d'azur, tandis que le cosmos diminuait, l'air se réchauffant autour d'elle. Dans un ton des plus sérieux, des plus sincères, elle lui répondit.

"Parce que tu crois que la mort me fait peur ? ... Elle n'est que délivrance et ça tu le sais bien Nereus ..."

Une simple phrase qui reflétait l'état d'esprit de Tihana. Ô, elle ne serait guère du genre à mettre fin à ses jours d'elle-même, ou même à se laisser tuer sans rien faire. Simplement, elle ne craindrait jamais la mort, elle la provoquerait autant qu'elle le pourrait et l'accepterait lorsqu'elle viendrait à elle. Mais Tihana ne se laisserait pas intimider si facilement, elle revint à la charge concernant le sujet sensible, à savoir Calista. Elle ressentait bien ce sentiment de peine qui grimpait chez lui en flèche lorsqu'elle la mentionnait. Car la souffrance des autres, et surtout des hommes, lui était délectable. Le Kraken resta évasif sur le sujet, donnant assez d'informations à la jeune atlante pour comprendre qu'ils ne s'adressaient plus la parole. Mais au lieu de lui lancer une pique bien sentie, elle resta neutre.

"Je vois ..."

Alors qu'elle allait se détourner de lui pour le laisser en plan devant son pilier pour rejoindre le suivant, de nouveaux mots lui vinrent à l'oreille. D'un air sévère, elle se tourna de nouveau vers lui, voulant comprendre ce qu'il attendait d'elle.

"Je ne comprends pas ... Pourquoi voudrais-tu de ma compagnie ? Je l'ai ressentie tu sais ? Cette jalousie que tu avais à mon égard lorsque je m'approchais trop de Calista ... Tu es comme les autres Nereus, pour toi, je suis un monstre." Son regard se porta sur les gens autour d'eux et un sourire sadique passa sur son visage. "Tu sais, je pourrais égorger n'importe lequel d'entre eux et ce, sans le moindre remords, même avec le plus grand plaisir. Que dis tu de cela ? Voudras-tu encore me tenir compagnie après ça ?"

Ses iris violines brillaient d'une lueur cruelle. Il n'était pas censé savoir qu'une partie d'elle l'empêchait de faire le moindre mal à son peuple.



Tenue de Tihana:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1336-tihana-generale-des-l
NereusavatarArmure :
Scale du Kraken

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
215/215  (215/215)
Message Re: [Début aout 550] Retour au bercail (PV Nereus)   Dim 16 Oct - 9:40
La mort est délivrance ? Voilà bien un sujet qui méritait d'être débattu. Nereus avait déjà son avis sur le sujet, partageant l'opinion de Tihana. Pourtant une part de lui même n'en était pas aussi sûre. Si Endymion avait été honnete avec lui il y a plusieurs années, la mort ne serait qu'un immense trou noir d'où surgiraient des squelettes fantomatiques et dont la privation des sens était de rigueur. Avant cette expérience malheureuse, Nere aurait juré que la mort était la disparition complète de toute souffrance et de toute douleur existante. De toute façon, le général du Kraken n'avait plus besoin d'y penser, bientôt à en croire cette mystérieuse jeune femme rousse le poison s'écoulant dans ses veines l'emporterait. Il serait bientôt fixé sur le sujet. En tout cas, il espérait vraiment ne plus avoir à faire à ces esprits fantomatiques depuis cette première rencontre avec eux Nere les avait en horreur.

"Je ne le sais que trop bien mais si elle est vraiment une délivrance pourquoi vivons nous encore ? Les Dieux doivent se délecter de nos souffrances et l'on combat pour eux... ironique non ?"

Alors que la jeune femme allait partir, laissant Nereus seul le regard sur "sa" cité, Tihana demanda pourquoi il voulait de sa compagnie alors qu'elle n'était qu'un monste. Elle semblait enfin vider son sac, ce qui n'était pas plus mal après toutes ces années.

"Pourquoi un frère ne voudrait pas de sa petite soeur ?" Lacha-til simplement avant de soupirer et de reprendre. "Tihana réponds moi sincèrement s'il te plait. Lorsque tu aimes une personne plus que tout, lorsque tu souhaites passer le plus de temps possible avec, qu'epprouverais-tu si tu ne le pourrais pas à cause d'une tierce personne ? J'étais jaloux oui, mais borné, englué dans des sentiments sans doute non réciproque. Je te demande pardon Tiha, si ta véritable rancoeur envers moi réside dans ce sentiment de jalousie que tu as perçu en moi je te présente mes excuses."

Il soupira de nouveau.... Tihana était donc irrécupérable, c'est ainsi qu'elle se voyait....

"Alors toi, une si jolie jeune fille, pleine de vie est un monstre.... qui suis-je ?" Nere tourna la tête en direction de Tihana, relevant une partie de sa chevelure émeraude dévoilant l'intégralité de sa ballafre et de cette oeil vide d'iris. "Suis-je un monstre d'avoir ce visage ? Ce corps mutilé que l'on m'a imposé fait-il de moi un monstre ? Avoir été un esclave et porter cette marque d'infamie fait-il de moi un monstre ? Regarde moi Tihana, éprouver aucune once de remord à massacrer des esclavagistes qui m'ont torturé et violenter mes amis fait-il de moi un monstre ?" Il marqua une pause laissant sa "petite soeur" digérer. "Si c'était à refaire je le reverrais, exactement de la même manière, à un détail pres, je vous emmenerai toi et Calista à l'abris avant de revenir les exterminer avec encore plus de violence. Suis-je donc un monstre ?"

Le gardien de l'Arctique se releva tournant le dos à Tihana, fermant les yeux. Puis soudainement à l'aide d'une impulsion cosmique le haut de son armure quitta son corps, dévoilant son dos atrocement mutilé, des coups de fouets, des brulures, des coups de lames jonchaient son corps.

"Tu vois ces gens que tu penses pouvoir tuer ? Ils partagent notre douleurs autant physique que morale. Ils ont les mêmes cicatrices, la même marque maudite sur le corps..." Nere tournant toujours le dos scrutant chacun des habitants de sa zone étendit son bras montrant à Tihana son sceau d'esclave qui avait dicté une grande partie de sa vie. "Ces gens que tu prétends pouvoir tuer... se sont notre famille, notre héritage." Le général finit par se tourner vers la future Lyumnade. "Regarde moi en face et dis moi que tu es prête à tuer tes frères et soeurs, les seules personnes qui nous comprennent. Regarde moi et dis le moi Tihana !"

Cette conversation que le jeune homme avait là, il ne l'avait jamais eu avec personne et ne pensait pas l'avoir un jour. Sa protégée était perdue et bien qu'il savait de quoi elle était capable, il ne lui tournerait jamais le dos. Pour lui, elle était toujours cette petite fille à la peau de porcelaine qu'il avait secouru de l'enfer sur terre, et à l'image de son physique elle était pure et innocente en son fort intérieur.

"Viens visiter les installations avec moi, viens voir de tes propres yeux que tout n'est pas noir, qu'il est possible de se relever...."

Une nouvelle fois, Nereus lui tendit la main, espérant que cette fois elle la prenne.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1099-nereus-general-du-kra
TihanaavatarArmure :
Lyumnades

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
210/210  (210/210)
CC:
245/245  (245/245)
Message Re: [Début aout 550] Retour au bercail (PV Nereus)   Dim 16 Oct - 15:11
Ca ne devait pas se passer comme ça ... Jamais Tihana n'aurait cru être touchée par les paroles d'un homme, encore moins de celui-ci, lui qu'elle haïssait presque depuis qu'elle avait ressenti ce sentiment impur de jalousie qu'il éprouvait envers elle. Nereus mettait le doute dans cet esprit malade que la vie avait pris soin de rendre de plus en plus tordu. Une petite fille à l'innocence certaine qui était devenu ... Un monstre et rien de plus. Elle en avait conscience, et une partie d'elle s'en réjouissait alors que l'autre, plus faible, en était désolée. Mais même faible, c'était dans des moments comme celui-ci qu'elle refaisait surface. Deux personnalités dans un seul et même corps, dans une seule et même âme, un esprit partagé par deux manières de penser. Et cela, Tiha ne pouvait guère lutter contre, elle devait vivre avec. Vivre avec ses mœurs, vivre avec une culpabilité certes enfouie au plus profond d'elle-même, vivre avec ses traumatismes qu'elle dissimulait derrière un masque d'indifférence. Après tout, n'avait-elle guère mérité son image de monstre ?

Elle en était responsable et ne le nierait jamais.

Alors, dans un rare moment de lucidité, dans un de ces rares instants où la lumière pouvait se diffuser légèrement en elle, la jeune atlante exposa le fond de sa pensée. A quoi bon mentir lorsque la vérité résumait si bien sa méfiance ? Jaloux, il l'avait été mais elle ne pouvait pourtant l'instant ressentir si elle était encore présente. Pour cela, il faudrait la présence de Calista. L'ombre d'un instant, elle songea meme à la faire apparaitre, ne serait-ce que pour vérifier cette vérité, mais tout ceci ne rimerait à rien. Son esprit la tiraillait, la voix décharnée ne lui laissant guère de répit.

L'once d'innocence refaisait surface durant un court instant, admettant ce qu'elle était vraiment : un monstre et rien de plus. Pourquoi nier l'évidence ?

Alors que les premières paroles de Nereus eurent comme effet de déclencher une certaine incompréhension en elle, la voix voulut la remettre sur le droit chemin. "Il ment, il essaie de t'attendrir ... Il ment Tihana ...". Même si elle aurait voulu répondre à cette voix, même si elle voulait prendre sa tête entre ses mains et hurler à tous de la laisser tranquille, elle n'en fit rien, la jeune femme gardant un calme olympien malgré la situation.

Un frère ... Parce qu'il se considérait comme tel ? Parce qu'il l'a considérée comme une soeur ? Pourquoi ? ...

Son esprit divaguait, ne percevant pas réellement les mots de son interlocuteur, même si elle tentait de se concentrer sur ceux-ci. Elle ne répondrait guère à sa question, ce n'était pas envisageable mais lui venait tout simplement de dévoiler ce qu'il ressentait pour l'Atlas. A cet instant, Tihana n'avait guère la force de réagir à cet aveu. Elle ne lui répondrait pas ... Elle devait éviter la question, les excuses étaient juste trop faciles pour être acceptées.

"Il ment ... Qui pourrait vouloir d'une folle meurtrière ? ..."

Détourner son attention. La brune reprit son masque de sadisme, prétextant pouvoir tuer n'importe lequel de ces anciens esclaves. Une sorte de mécanisme de défense pour elle, bien que celui-ci soit des plus étranges. Se protéger derrière la cruauté, elle ne savait faire que cela. Mais pourtant il ne parut guère déstabilisé par cette promesse de violence et sanglante, soupirant de dépit certainement. Il semblait bien décidé à débattre sur cette notion de "monstre". Alors, toujours sans broncher, elle l'observa dévoiler cette cicatrice barrant la moitié de son visage. Pour elle, la monstruosité ne se caractérisait guère par le physique, mais par l'âme, rien de plus.

Lorsqu'il lui tourna le dos, dévoilant ainsi son dos empli de cicatrices, Tiha détourna le regard, préférant se concentrer sur les marches du pilier. Pourquoi ? Tout simplement parce que sa peau était dans le même état, mutilée, lacérée, brûlée, la jeune femme pouvait se souvenir de chacune des blessures qu'on lui avait infligées. Rien qu'en fermant les yeux, elle pouvait nettement se souvenir de la morsure du fouet dans son dos, de la caresse brute de chacun des hommes ayant profité d'elle.

"Tais-toi, tais-toi, tais-toi ..."

Alors que ses pupilles d'améthyste se portèrent sur cette marque d'infâmie qu'elle avait elle-même éradiquée de sa peau, elle déglutit difficilement, gardant ce silence pesant, ne répondant toujours pas au Kraken. Qu'attendait-il d'elle ? Voulait-il la pousser à bout ? Tiha soutint le regard d'azur, serrant presque les dents pour se forcer à ne pas s'effondrer. Non, elle n'en était pas capable. S'il savait ... Et comme si de rien était, elle le questionna.

"Tu l'as gardée ? Pourquoi ... C'est si facile de s'en débarrasser ..."

Bien sûr, elle mentionnait la marque, ne comprenant guère pourquoi le Marina ne l'avait pas enlevée, ne comprenant guère comment il pouvait chaque jour la supporter sur sa peau. De nouveau, il lui fit une proposition, visiter cette zone dédier à leurs "frères et soeurs" comme il les appelait. A cette main tendue, la sienne se serra, tremblant légèrement. Alors, elle la leva lentement, venant simplement effleurer la sienne, puis la laissa retomber. De son regard perçant, elle le fixa un instant.

"Je ne suis pas des vôtres. Je ne suis pas une gamine innocente. Tu n'a aucune idée de ce que j'ai pu accomplir durant mon voyage. Si tu savais, tu n'aurais pas le même discours crois-moi. Je suis pire que nos bourreaux, ceux-ci sont des anges en comparaison, il n'avait pas le pouvoir que je détiens maintenant." Elle marqua une pause, dans un ultime test. Se rendrait-il donc de la chance qu'elle lui offrait d'être si ... sincère ? "Si je te disais que j'ai certainement massacré plus de personnes que ces immondes hommes, me considérerais-tu encore comme ... une soeur ? Permets-moi d'en douter ..."





Tenue de Tihana:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1336-tihana-generale-des-l
NereusavatarArmure :
Scale du Kraken

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
215/215  (215/215)
Message Re: [Début aout 550] Retour au bercail (PV Nereus)   Dim 16 Oct - 18:28
C'est vrai ça, pourquoi avoir gardé cette marque ? Tihana marquait un point et pas n'importe lequel. Nereu aurait bien pu faire recouvrir le sceau des esclaves d'un tatouage, se bruler encore plus la peau ou encore se lacérer l'avant bras mais non. Jusqu'à présent le marina s'était contenté de cacher la marque à l'aide d'un brassard de cuir, rien de plus et maintenant qu'il était général l'écaille lui permettait de mieux la cacher. Pourtant, Nere avait eu l'occasion de la cacher, d'ailleurs cette étrange fille rousse lui avait proposé. Quoi qu'il en soit, le Kraken ne voudrait pas avoir à faire à l'ancienne Sainte, d'une il n'avait pas confiance et de deux il avait besoin de cette chaleur, de ce sang bouillonnant pour enflammer son cosmos. Reportant son regard azur sur son avant bras, Nere s'interrogeait, pourquoi la garder ? Maintenant il était quelqu'un d'autre, il avait été quelqu'un d'autre même alors pourquoi ?

"J'avoue que je ne sais pas très bien, sans doute pour ne pas oublier."

Alors que le marina s'évertuait à clamer à qui voulait entendre qu'il fallait avancer, vivre l'instant présent Nere lui gardait ce symbole de son passé maudit. Malgré les bonnes choses qui lui sont arrivées dans la vie, Nereus n'avait jamais eu le courage de passer véritablement à autre chose. Le gardien de l'Arctique avait toujours passé son temps à se cacher, ayant honte comme lorsqu'il avait croisé Calista pour la première fois, les enfants de l'orphelinat, la néréide Amathée aussi. Il n'avait jamais réellement eu de courage... Pathétique Général....

"Et toi ? A entendre tes propos on croirait que tu ne l'as plus. Sans elle... tu te sens comment ?"

Sans vraiment s'en rendre compte, le général était passé de donneur de conseil à demandeur. Si Tihana avait eu le courage de l'enlever, elle aurait des réponses. Nere avait confiance en elle, malgré tout ce qu'il avait pu penser, même dire, il appréciait la jeune femme qu'il considérait comme sa soeur, un être important de sa grande famille. Même s'il n'était pas réellement des leurs, Nereus considérait les Atlantes comme des membres de sa famille et il ferait tout son possible pour les aider.

Dans le seul but de l'aider à comprendre, d'accepter ce qu'il s'est passé il y a quelques années, Nereus lui avait proposé de l'accompagner, de partir à la rencontre des autres esclaves. Ce qu'il tentait là avec Tiha c'était la conclusion de plusieurs années de travail, plusieurs années durant l'adolescente qu'elle était lui avait tourné le dos à plusieurs reprises mais là.... L'ancien garde du corps sentait qu'il y avait une ouverture et s'il devait s'y engouffrer c'était maintenant. Tihana lui avait presque prit la main, presque ! l'effleurant même. C'est alors qu'elle s'engagea dans une drole de confession. Son voyage, si intéressant selon elle était en fan une excuse pour s'adonner à des massacres. Pour la convaincre, gagner sa confiance le pathétique général devait trouver les mots justes.

"Tu sais pourquoi je maitrise le froid ? Pour ne plus le ressentir. La froideur des fers sur ta peau, celle de la lame sur ta peau... puis la douleur couplée à la chaleur des coups. Le bruit des os qui craquent, les pleurs de tes compagnons de cellule, l'haleine putride couplée à l'odeur du rhum sur ta nuque, les rires sadiques à chaque larmes que tu verses.... Es-tu comme ça Tihana ?"

Tendant sa paume vers le haut, Nereus enflamma son cosmos matérialisant une petite orbe de glace tournoyant sur elle même. Le marina s'assurait également que le léger froid ambiant n'impacte pas trop la jeune femme. Cette leçon, il l'avait apprise un peu particulièrement à l'aide d'Endymion, le pirate avait choisi de montrer le mauvais côté alors qu'à cet instant Nere avait choisi de montrer un beau coté.

"Avoir un pouvoir puissant n'est pas forcément signe de mauvais ou de bonté Tihana, tout dépend de ta façon de t'en servir. La raison pour laquelle tu t'en sers aussi est importante. Ces personnes que tu as tué... le méritaient-elles ? Etaient-elles comme nos tortionnaires ? Je t'ai observé, je t'ai vu dans la grotte. Et tu sais pourquoi je ne suis pas intervenu ? Parce qu'elles le méritaient et encore des êtres pareils devraient directement passer le reste de l'éternité dans l'enfer du cocyte."

Faisant disparaitre l'orbe de glace d'un simple mouvement de paume, il tendit de nouveau la main en direction de Tihana.

"On y va... petite soeur?"

Maintenant elle avait sa réponse, lui en tout cas savait....


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1099-nereus-general-du-kra
TihanaavatarArmure :
Lyumnades

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
210/210  (210/210)
CC:
245/245  (245/245)
Message Re: [Début aout 550] Retour au bercail (PV Nereus)   Dim 16 Oct - 22:40
Pour ne pas oublier ... Comme si le fait faire disparaitre cette marque ferait disparaitre les souvenir, les traumatismes, les cauchemars. Bien loin de là. Les cicatrices restaient, physiques et psychologiques, sauf que l'on pouvait s'habituer aux lacérations mais jamais à la torture mentale subie. Tihana avait ressenti le besoin de se libérer de cette marque, non pour oublier, mais plutôt pour "se rebeller", chose qu'elle aurait sans doute dû faire bien avant. Certes, en allant trop loin, la jeune atlante aurait sans doute fini dans les abysses, mais quelle importance si c'était pour ne plus souffrir. La brune avait sans doute eu tendance à omettre que Nereus avait vécu la même chose, mais jamais ils n'en avaient parlé, c'était la première fois que le sujet était réellement mentionné, de façon si sérieuse. Ou plutôt, c'était la première fois que Tiha avait décidé de l'écouter.

"Je ne l'ai plus, non. Je ne la supportais plus. M'en acquitter ne m'a rien fait oublier, disons simplement que je me suis sentie enfin libre. Jamais je n'oublierais et jamais tu n'oublieras."


Sa main vint agripper l'endroit où la marque logeait auparavant, ayant laissé place à une cicatrice. Mais elle n'était plus là, la jeune atlante n'était plus leur propriété, et ne le serait plus jamais. A cette main tendue, elle n'y répondait que par un effleurement très léger, si succinct, avant de se "confesser" en quelque sorte. En réalité, Tihana voulait connaitre la réaction du jeune homme face à la révélation de ses actes. Car elle était certaine que le Kraken changerait bien vite de discours et même de regard sur elle. Dans cette pupille de glace, elle y verrait sans doute du mépris, du dégout, peut-être un peu d'horreur ? Mais alors qu'elle énonça les détails plus dérangeant, mais elle ne vit rien de tout cela.

Son nouveau discours capta cette fois l'attention de la future Marina, son regard violine ne se détachant pas de son visage. Un frisson parcourut son échine rien qu'à l'évocation de ces tortures, sensations qu'elle ne connaissait que trop bien. Mais elle aussi s'était adonnée à divers modes de torture sur autrui, elle aussi y avait pris de plaisir ... Elle n'était définitivement pas comme le Général du Kraken. Celui-ci poursuivit, lui donnant un minime aperçu de sa maitrise de la glace. Intriguée, le regard enfantin, elle leva la main vers la petite orbe gelée, l'effleurant du bout des doigts l'ombre d'un instant avant de retirer sa main. Ce qu'elle pouvait détester le froid ...

Ses mots étaient trop justes, c'était si agaçant d'admettre qu'il avait raison. Le pouvoir était ce que l'on en faisait, le choix revenait au détenteur de celui-ci, tout simplement. Tihana avait choisi la vengeance ... Pourquoi avait-il les mots justes ? Pourquoi ? Ne pouvait-il pas la laisser le détester comme tout homme ? L'atlante n'avait assassiné que des crapules, jamais elle ne s'était attaquée aux femmes et aux enfants, toujours aux hommes et personne d'autre, à ce qu'ils le "méritaient" comme l'avait dit le Général du Kraken. L'orbe de glace s'évapora aussi vite qu'elle s'était formée et de nouveau, il réitéra sa proposition, l'agrémentant d'un surnom affectueux et de nouveau d'un geste envers elle.

Tihana se permit un instant de réflexion, fixant la main de Nereus. Contact ? Non ... "Ca ... Ca ... Je ne pourrais pas ..." Puis elle leva son regard vers le sien. "Mais je veux bien t'accorder le bénéfice du doute. Croire que tu est différent d'eux" Elle leva sa paume tremblante, imitant les gestes précédents du Marinas et fit naitre une sphère de foudre, tout comme lui l'avait fait avec la glace. Puis elle baissa la main, contemplant son oeuvre avec une certaine pointe de captivité envers celle-ci. "La foudre est beaucoup plus intéressante, beaucoup plus chaleureuse ... Beaucoup plus dangereuse ..." La belle à la chevelure d'ébène fit disparaitre le petit amas électrique avant de se reporter sur son interlocuteur. "C'est ce que j'en fais ... La rendre dangereuse ... Tout comme moi."

Puis elle se détourna de lui, se stoppant un instant, fixant un point au loin.

"Ils le méritaient ... Tous ..." Tihana tourna la tête vers Nereus afin de s'adresser de nouveau à lui, l'air faussement agacé, le ton capricieux. "Bon ... Tu me les montres tes fichues installations qu'on en finisse ?" Se livrer oui ... Mais pas totalement ... Si Nereus creusait bien, il y verrait une pointe de taquinerie.



Tenue de Tihana:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1336-tihana-generale-des-l
NereusavatarArmure :
Scale du Kraken

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
215/215  (215/215)
Message Re: [Début aout 550] Retour au bercail (PV Nereus)   Jeu 20 Oct - 21:09
Nereus l'avait perçu dans ses propos, c'était pour la plupart des esclaves un passage obligé dans leur réabilitation. Peu des leurs arrivaient à vivre avec cette marque, certains choisissaient de la bruler, certains allaient même jusqu'à se couper le membre marqué la plupart du temps ceux-ci étaient les bras comme Nere. Malgré son jeune âge Tiha avait eu le courage de s'en défaire et jusqu'ici le Kraken aurait juré qu'il lui manquait du caractère, du recul par rapport à la situation mais force est de constater que c'était l'inverse. Sous ses traits juvéniles Tiha avait réussi à se défaire de ses chaines alors que Nereus était encore et toujours entravé. L'ancien esclave ne dit mot, il n'y avait pas besoin d'en dire plus. A terme il devrait s'en défaire, s'il voulait devenir plus puissant... Oui pour pouvoir tous les protéger, cette cité, Calista, Tiha, Elyn aussi Nere allait devoir gagner en puissance.

Et en parlant de puissance, Tihana semblait en être dotée. Curieuse de la présentation du pouvoir de glace, elle en fit de même avec la foudre, créant une orbe crépitante chargée de cosmos capable de produire une énergie phénoménale. Néanmoins, elle avait refusé de prendre sa main, mais Nere n'insisterait pas, déjà rien que le fait de pouvoir parler librement avec elle constituait un progrés non négligeable.

"Impressionnant ton pouvoir de foudre. Vraiment."

Le ballafré ne répondit pas concernant les victimes de Tihana, pas besoin de débattre sur le sort de personnes qui ne méritaient rien d'autre que la mort. Et suite à sa taquinerie, un nouveau sourire s'étira sur ses lèvres. D'un geste de la tête, Nere l'invita le suivre, il avait beaucoup à montrer. Alors que les deux jeunes gens progressaient, les premiers batiments apparurent.

"Lors de ma prise de fonction, si on peut dire ça, j'ai voulu accentuer ce que mes prédécesseurs ont mis en place. Ici, nous avons des dispensaires pour soigner les esclaves fraichement libérés, les plus graves sont acheminés dans la zone de l'Atlantique Sud gardée par le général de la Sirène Maléfique."

Les deux jeunes gens arrivèrent devant une immense fontaine fabriquée en orichalque, en son centre une représentation d'un bélier, construction de glace réalisée par le général du Kraken lui même. Nereus avait toujours eu un gout particulier pour l'art, en particulier la musique de son amie mais n'était pas vraiment habile de ses mains, il se rattrapait avec des constructions de glace.

"Ici voici une représentation du fils de Poséidon et de Théophané, le bélier d'or Chrysomallos une de mes créations. Alors s'il te plait ne lui coupe pas la tête, j'y tiens !"

Après un clin d'oeil complice, Tiha et Nere continuèrent leur progression passant devant deux immenses batiments ressemblant à deux petits colisés. L'un était un peu plus petit que l'autre mais les deux batiments se mariaient très bien avec le paysage. Malgré la température ambiante légèrement plus froide que dans les autres zones à cause du cosmos du général, les deux batisses généraient un sentiment de chaleur, de bienveillance même.

"Ici ce sont sans doute les deux batiments les plus importants de la zone Arctique : Les theatres ! Ici on peut tout simplement parler, raconter nos expériences, partager avec nos frères et soeur esclaves. Je pense que tu en conviendras comme moi, se murer dans le silence n'est pas forcément une bonne solution." Pointant du doigt une aire de jeu un peu plus loin Nere ajouta : "Nous avons également installé des aires de jeux pour les plus jeunes et même les moins jeunes ! Si tu as des questions n'hésites pas, nous avons encore un petit marché à visiter et les demeures que l'on offre aux réfugiés. Ici pas de pauvreté que tu peux le voir, on veut absolument que les personnes sous notre protection se sentent bien."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1099-nereus-general-du-kra
TihanaavatarArmure :
Lyumnades

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
210/210  (210/210)
CC:
245/245  (245/245)
Message Re: [Début aout 550] Retour au bercail (PV Nereus)   Dim 23 Oct - 11:33
"Tu ne vas tout de même pas lui accorder ta confiance si facilement ?"

Mais Tihana ne prêta guère attention aux paroles qui résonnaient dans sa tête. Car avec le temps, elle avait appris à les occulter lorsqu'elles étaient trop dérangeantes. Bien sûr que non, l'atlante n'accordait pas sa confiance si facilement, elle laissait simplement à Nereus le bénéfice du doute. Après tout, elle n'était plus une enfant inoffensive, bien qu'elle faisait face à un Général entrainé, elle pourrait se défendre en cas d'offensive même si au fond d'elle, elle doutait que celui-ci ne veuille l'attaquer. A l'invitation du Kraken, la future Marina le suivit sans un mot alors qu'elle écoutait le discours du protecteur des lieux. Celui-ci était bien loin d'être l'égoïste que Tiha pensait connaitre. La jeune femme profitait de ce moment de lucidité pour revoir son jugement, mais toujours avec cette appréhension qui lui tordait l'estomac.

"Il est un homme ... Comme eux ..."

Tihana serra les dents, quand cette voix allait-elle la fermer une bonne fois pour toute ! Fermant les yeux pour tenter de reprendre le contrôle de son propre esprit, l'atlante les rouvrit aux mots de Nereus. Devant elle, une fontaine plutôt jolie, ornée d'une sculpture de glace représentant un bélier dont elle apprit la signification par le porteur d'écaille. Mais en bonne casse-pied qu'elle était, la belle lança un regard à mi-chemin entre l'agacement et l'ennui lorsque le jeune homme tenta une nouvelle boutade. Soupirante, elle lui répondit d'une voix las.

"Penses-tu que j'ai du temps à perdre pour ... décapiter une statue de glace ? Certes, ce serait peut-être un bon prétexte pour tester ta patience ..."

Elle se tut, désireuse de continuer la visite afin de voir si réellement, cette zone était bien agencée pour aider les anciens esclaves. Tihana devait bien reconnaitre que l'architecture était agréable à l'oeil et chaleureuse, ce qui avait pour mérite de la rassurer quelque peu. Ceux-ci étaient à but de faire parler les anciens esclaves, raconter leurs expériences traumatisantes. Hors de question que la jeune atlante s'attelle à une telle chose, parler n'était guère dans ses plans. Aussi, elle ne répondit pas à la remarque de Nereus.

Une aire de jeux au loin que Tiha fixa quelques instants. Quelques enfants assez jeunes s'y amusait. Ecoutant les paroles du Kraken, elle finit par commenter la scène dans un souffle.

"Ils ont l'air si insouciants ... Comment font-ils ? Comment font-ils !" Ses pupilles d'améthyste restaient fixés sur ces jeunes enfants aux rires de joie avant qu'elle ne questionne de nouveau le général. "Eux aussi ... Ils étaient comme nous ? ... Comme toi ? ... Eux aussi ... Ils ont vécu le malheur et la souffrance ? Alors ... pourquoi rient-ils ainsi ?"

Tout ceci échappait totalement à Tihana, comment pouvait-on se remettre si bien d'une expérience traumatisante ? Elle qui n'avait pas ri de bon coeur depuis si longtemps, elle qui s'était terrée dans ses délires et dans la soliture. Reprenant ses esprits, elle reporta son regard violine sur Nereus, tentant de créer une sorte de diversion pour qu'il ne relève pas ses précédentes questions. Mais le Kraken était de nature têtue, la jeune femme savait qu'elle n'y réchapperait pas.

"Non en fait ... Oublies ce que je t'ai dit ... On continue ?"


De sa propre initiative, elle reprit la marche, voulant esquiver la question au maximum. Elle ne devait pas faire confiance, elle ne devait pas se confier, c'était proscrit. Elle n'était pas comme eux, et elle ne le serait jamais. Elle n'était pas comme lui non plus. Elle était vouée au sang, à la mort et non à la protection des autres. Elle était différente. Elle était ... un monstre.

"Oui tu as compris ... Un monstre ..." Et dans un murmure pour elle seule ... "Laisses-moi tranquille ..."



Tenue de Tihana:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1336-tihana-generale-des-l
NereusavatarArmure :
Scale du Kraken

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
215/215  (215/215)
Message Re: [Début aout 550] Retour au bercail (PV Nereus)   Dim 23 Oct - 14:11
Nereus avait tenté, comme d'habitude, de changer les idées de Tihana par une petite blague mais là encore comme d'habitude la jeune femme le repoussa. Si bien que Nere commençait réellement à croire qu'il n'était pas doué en tant que dirigeant de l'Arctique, ses blagues quant à elles n'étaient pas vraiment drôle, ce qui n'était pas nouveau ! Le Kraken dévisagea un instant Tiha d'habitude elle était quand même plus prompte à l'envoyer bouler. Etait-ce à cause de leur conversation ? Le borgne ne voulait pas qu'elle se sente mal pour une quelconque raison ce n'était pas son but. Il voulait simplement que la futur Lyumnade sache qu'elle n'était pas seule, qu'il était là pour elle. La magicien de la glace savait par expérience qu'il faudrait du temps à la jeune femme, chaque personne pouvait réagir différemment mais lorsque Tiha était dans cet état cela l'inquiétait réellement. Le jeune homme cherchait ses mots, cherchant ce qu'il pouvait bien dire pour ramener Tihana avait lui car bien qu'elle était présente physiquement son esprit lui était ailleurs.

Finalement le général décida de ne rien dire, si jamais il usait des mauvais mots il allait perdre de nouveau la jeune femme. En un sens Tiha était aussi faible psychologiquement que lui l'était... Foutus pirates ! Son poing se serra machinalement mais il arriva à contenir son aura de glace, son expérience avec Jelan avait été suffisante pour retenir quelques enseignements. La visite se poursuivit, Nereus prenant très à coeur de montrer toutes les installations. Ils arrivèrent devant les aires de jeux où des enfants s'en donnaient à coeur joie et c'est là que le gardien retint son souffle. Tihana semblait jalouse, posant tout d'abord une question qu'elle transforma par la suite en affirmation puis s'en suivi une nouvelle série de questions. Nere resta silencieux jusqu'à ce que Thiana veuille continuer et commence à reprendre la marche, d'un geste il l'attrapa par le bras l'amenant contre lui.

"Ces enfants sont encore jeunes, insouciants. Ils ont encore du temps, du temps qui t'a été volé. Tu dois évacuer tout cela Tiha, si tu le souhaites vraiment, passe tes nerfs sur moi vas-y."

Nereus connaissait l'aversion de la jeune femme envers les contacts physiques mais là voir aussi perdu était la goutte d'eau pour lui. Tiha devait comprendre qu'ils n'étaient pas tous pareil, qu'ils y avaient des êtres bons. En quelque sorte elle devait faire son deuil des évènements passés, ce n'est que comme ça qu'elle pourrait continuer à grandir.

"Non je ne te laisserai jamais tranquille petite soeur, jamais." Prononça-t-il alors qu'il continuait d'ensserrer sa jeune amie. "Tu n'es plus seule, comme ces enfants tu as le droit de sourire. Ils ont vécu les mêmes atrocités que nous, plus ou moins à la même échelle. C'est pour eux que je souhaite me battre. Tu es une éveillée aussi non ? Sers toi de tes pouvoirs pour faire ce qui est juste, pour purifier ce monde."

Le Kraken relacha enfin la jeune femme, l'oeil brillant, il l'a fixait s'attendant certainement à se prendre quelques coups ou remarques désobligeantes mais il espérait réellement qu'elle comprenne qu'il était là pour elle. Dans tous les cas, la visite ne se poursuivrait pas tant qu'elle n'aurait pas exorcisé ses démons.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1099-nereus-general-du-kra
TihanaavatarArmure :
Lyumnades

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
210/210  (210/210)
CC:
245/245  (245/245)
Message Re: [Début aout 550] Retour au bercail (PV Nereus)   Dim 23 Oct - 20:04
Elle qui était à l'accoutumé indifférente de tout, cette fois, elle ne pouvait supporter cette vision d'innocence et d'insouciance. Même si la jeune atlante ne comprenait pas leur réaction, même si elle ne comprenait pas sa propre réaction, elle était tout simplement ... jalouse. Jalouse qu'ils aient pu recommencer à vivre comme si rien ne leur était arrivé, jalouse de pouvoir profiter de cette seconde chance qu'on leur avait donnée. Elle aussi avait sa seconde chance, mais sans doute lui avait-on offerte trop tardivement. Peut-être que ces enfants n'avaient pas eu le temps d'être anéantis ? Détruits de l'intérieur ? Comme elle ...

Détruite. Anéantie.

Car sans aucune doute que ces enfants n'avaient pas une part d'eux-mêmes qui les bouffaient de l'intérieur. Comme elle ...

Dans ce moment de lucidité, un seul petit détail pouvait la faire de nouveau basculer dans sa folie, dans sa paranoïa. Et une part d'elle-même luttait avec acharnement pour se détacher de cette maladie de l'esprit, l'autre ne faisait que la poussait un peu plus vers le bas, vers le fond. Un simple petit détail ... Comme ces enfants qui s'amusaient comme si l'Humanité n'était pas pourrie jusqu'à l'os, comme si aucun danger ne les guettait. Pathétique.

La jalousie faisait place à l'amertume et petit à petit à la colère.

Comment faisaient-ils ? Comment ? La réponse lui échappait, comme si elle filait entre ses doigts, satisfaite de la narguer autant. Alors, Tihana avait poser cette question à voix haute. Pour elle, oublier le malheur, la souffrance, était impossible, inenvisageable. Se voiler la face était exclu. Cette interrogation, la brune la regretta bien vite, demandant au Général du Kraken d'oublier ses mots qui avaient au final si peu de signification.

Mais alors qu'elle reprenait la route, une main se refermant autour de son bras, la forçant à se détourner. Et sans que Tiha ne puisse résister un seul instant, son front se retrouve coller à cette surface froide d'orichalque qui recouvrait le torse de Nereus. Froid ... Elle détestait cela ... Froid comme les parois de cette grosse immonde et obscure. Fermant les yeux, la future Marina tenta de contrôler les tremblements qui s'emparaient d'elle, de façon intrusive.

La réponse à sa question, il le lui apportait, avec la plus grande sagesse, mais la jeune atlante était loin d'en être satisfaite. C'était injuste. Pourquoi lui avait-on volé tant de temps alors qu'à eux non ? Pourquoi personne ne l'avait protégée ? Elle qui était fragile et sans défense ? Elle en avait reçu des corrections en pleine rue, au milieu d'une foule, mais aucun n'avait pris la peine de l'aider, aucun n'avait même pris la peine de la regarder, ni d'écouter ses suppliques. La cruauté, l'égoïsme, l'homme n'avait que des défauts.

Alors que la belle tentait de lutter contre cette crainte du contact, pourtant aussi doux soit-il, la petite voix en profita pour refaire son apparition. Dans un murmure, elle lui répondit, mots que le Général prit pour lui. Pour éviter de sombrer de nouveau dans la paranoïa et la folie vengeresse, Tiha essaya de s'accrocher à ses paroles qui se voulaient réconfortantes, apaisantes, mais ses membres continuaient à se secouer de spasmes incontrôlables. Se refermant sur elle-même, la brune attendit une ouverture et dès qu'elle ressentait l'étreinte se desserrer, elle se retira violemment de lui, recula de plusieurs pas, déboussolée, déstabilisée.

Le fixant de ses pupilles d'améthyste, dilatées par un mélange de crainte et de colère, la future Marina serra les dents. Une aura violine, semblable à la couleur de ses iris l'enveloppa, son cosmos brûlant en elle. Alors, enveloppant son poing d'une décharge électrique, elle s'élança, écrasant ses fines phalanges dans l'abdomen du Kraken protégé par son écaille. Avec vivacité, son second poing, cette fois nu, vint percuter la joue saine du jeune homme. Agilement, elle se recula d'un bond pour éviter une quelconque représailles, pestant contre lui, sortant sa dague qu'elle brandissait au niveau de son oreille, la pointant vers Nereus.

"Je t'avais dit de ne pas me toucher ! Tu veux mourir c'est ça ? Tu sais parfaitement de quoi je suis capable !" Haletante, elle le fixait toujours. "Ne refais plus jamais ça ..." Son aura disparut soudainement, puis Tihana baissa sa dague, reprenant son calme d'une façon si rapide qu'inattendue. "Tu ne comprends rien ... Jamais tu ne pourras me rendre ce qui m'a été pris ! Tu as peut-être connu la douleur, la souffrance, la morsure du fouet mais tu ne sais pas ce que c'est d'être abusé ! Toi, tu es là à vouloir tout résoudre avec de grands discours et un théâtre débile ! Parce que tu penses que parler est suffisant pour guérir de tout ? Pour guérir de plaies qui ne se refermeront jamais ?" Elle pointa les enfants un peu plus loin qui observaient la scène avec un mélange de peur et d'intrigue. "J'en ai connu des enfants comme ça ... A l'orphelinat ... Et tu sais ce qu'ils faisaient ? Ils me traitaient de monstre ! Parce que c'est tout simplement ce que je suis ! Ca ne changera jamais, tu m'entends ? Aucun de tes mots ou de tes gestes ne pourra changer ça !"





Tenue de Tihana:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1336-tihana-generale-des-l
NereusavatarArmure :
Scale du Kraken

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
215/215  (215/215)
Message Re: [Début aout 550] Retour au bercail (PV Nereus)   Dim 23 Oct - 22:00


A vrai dire, Nere s'attendait à une réaction de ce genre bien que pour être tout à fait honnete il aurait parié sur le fait de gouter la dague de Tihana. Le jeune homme avait surtout agi ainsi pour que la future Lyumnade puisse évacuer tout ce qu'elle avait en elle, au risque de s'en prendre à lui mais ça importait peu. De toute façon il était condamné alors s'il pouvait être utile encore une fois dans sa misérable existence Nereus n'hésiterait pas. Lorsqu'il relacha son étreinte Tihana ne tarda pas à exploser s'attaquant au Kraken. Nere devait l'avouer l'aura de l'ancienne esclave était réellement impressionnante, quand à cette énergie crépitant dans sa main, il allait la sentir passer c'était évident. Et la suite ne lui donna pas tort, surtout quand il se prit la décharge électrique dans l'abdomen, l'impact faisant reculer le marina, laissant des traces sur le sol. Le second coup fut plus facilement encaissable pour Nere qui ne chercha pas à l'esquiver.

Il écoutait, en silence dans un premier temps, attendant que Tihana vide son sac, analysant chacune des paroles de celle qu'il considérait comme sa petite soeur. Nere ne savait que trop bien ce que les esclaves et en particulier les femmes subissaient mais il ne fallait pas oublier que les hommes aussi pouvaient subir ce genre de chose. Dans son malheur, Nere avait eu la chance d'y échapper. L'air grave, plus froid qu'à son habitude, il prit la parole :

"Tu as terminé ? Tu penses être la seule dans ce cas ? Si tu tentais ne serait-ce qu'une fois d'aller dans ses theatres débiles comme tu dis tu saurais." Il ferma les yeux un instant avant de les rouvrir et de continuer : "Je sais que je ne suis doué qu'en parole mais je n'ai que ça. Je suis impuissant pour protéger les êtres qui me sont chers, je suis faible Tihana. Chaque jours je me dis que j'aurais du partir plus tôt à la rechercher des pirates, que j'aurais pu mettre un terme à tes souffrances ne serait-ce que de quelques jours. Sais-tu ce que ça fait de vivre avec un poids pareil sur les épaules ?"

Nereus n'appréhendait aucunement la situation, faisait même d'un geste de la main aux soldats de ne pas approcher. La situation était loin d'être désespérante, il avait encore un atout dans sa manche, un atout qu'il ne voulait pas utiliser mais Tihana ne lui laissait pas le choix. Son torse le brulait, son écaille ayant encaissé le plus gros du choc mais ces derniers temps son corps tout entier brulait, le poison. Le facies de Nere déjà pas très beau était désormais entaché d'un filet de sang à la comissure de ses lèvres, là aussi il s'en moquait. Pas après pas, le général se rapprochait de Tiha alors que celle-ci reculait à chacun de ses pas, redoutant sans doute de prendre "un retour" de sa part. Mais c'était ne pas connaitre l'ancien esclave. Si la situation ne l'exigeait pas, il ne recourerait pas à la violence. La jeune femme finit par se retrouver coincée, les coraux derrière elle l'empechant de battre plus en retraite.

"Tu veux reprendre la fuite ? Encore ?" Nere n'ajouta rien, se saisissant de la main armée avec force mais en faisant attention à ne pas la blesser, pointant le bout de la lame sous sa gorge, entaillant par la occasion sa chaire, juste au dessus de sa pomme d'Adam.

"Voilà ta chance, montre à ses gamins que tu jalouses que tu es un monstre. Maintenant à cet instant, tu as le choix. Ce que tu feras déterminera ce que tu es vraiment, un monstre ou une belle personne ayant besoin de repère."

Les gamins qui étaient spectateurs de la scène depuis le début n'étaient pas très loin, scrutant de leurs yeux innoncents Tihana et Nereus. Si la jeune femme faisait bien attention, elle verrait qu'ils ne pleuraient pas, qu'ils n'étaient pas terrifiés non plus. Pour quelle raison ? Peut-être parce qu'ils avaient vu et vécu bien pire....


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1099-nereus-general-du-kra
TihanaavatarArmure :
Lyumnades

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
210/210  (210/210)
CC:
245/245  (245/245)
Message Re: [Début aout 550] Retour au bercail (PV Nereus)   Mer 26 Oct - 10:08
Si calme d’apparence, et pourtant, en réalité, la jeune atlante explosait. Toutes ces paroles qu’elle avait su prononcer dans un ton presque monotone, elle aurait très bien pu les hurler. Ses sens étaient en alerte, son cœur palpitait dans sa poitrine, mais en bonne comédienne qu’elle était, rien ne paraissait sur son visage de poupée. Si jolie poupée, si dangereuse, si perturbée … Nereus avait réussi à faire ressortir cette part d’elle qui se révoltait, qui ne supportait guère son propre sort. Pourtant, elle était si calme … Mais ses mots ne trompaient guère, car sous ceux-ci, son ressenti n’était pas bien difficile à déceler : elle vidait son sac, tout simplement, chose qu’elle n’avait que trop peu faite dans sa vie de souffrance. Chose qu’elle aurait faire depuis longtemps.

Tiha devait le reconnaitre, faire enfin sortir ces mots de sa gorge lui avait fait le plus grand bien. Elle qui se terrait habituellement dans sa solitude, dans le silence, dans ses délires. Elle n’était que sincérité à cet instant, car pour elle, rien ne pourrait la guérir, rien ne pourrait la changer. Si elle en avait envie ? Peut-être … Ou peut-être pas … Comment savoir après tout ? Cette dualité l’épuisait, comme si elle drainait son ambition, la force de son esprit. Forte, elle ne l’était pas, c’était même tout le contraire. Mais toujours se dissimuler derrière un masque impassible ou méprisant. N’était pas la meilleure méthode à adopter ? Pour paraitre … Forte ?

En réalité, la jeune brune ne savait que faire, comment se comporter, comment réagir. Après tout, personne ne lui avait réellement expliqué. Elle se souvenait vaguement de quelques leçons d’éducation durant son enfance, en ce temps où l’innocence enveloppait encore son cœur de petite fille. Mais désormais, Tihana ne savait plus vraiment qui elle était. Toujours à chercher dans son esprit, toujours à tenter de combattre cette bataille qui faisait rage en elle, chaque part cherchant à s’imposer. Chaque seconde, chaque minute, chaque heure, chaque jour, sans aucun répit. Même la nuit, ses songes reflétaient cet éternel conflit.

Si seulement, elle pouvait reconnaitre ce dont elle avait besoin. De l’aide, tout simplement.

Et cette aide, le Général du Kraken semblait déterminé à la lui apporter. Encore fallait-il qu’elle l’accepte. Nereus avait encaissé les coups de la jeune femme sans broncher, restant attentif au discours qui suivit. Jamais Tihana n’avait autant parlé, en tout cas jamais à quelqu’un d’autre que Calista et surtout, jamais à un homme. La voix du Marina se fit plus grave, plus froide, tandis qu’il semblait la sermonner. Mais à la différence de ces longues années à ignorer l’avis des gens, cette fois, la future Générale des Lyumnades l’écoutait, avec attention même, réellement un exploit en soit.

Les pupilles d’améthyste se détournèrent un instant vers les gardes. S’il le fallait, elle les neutraliserait, il ne serait pas un problème pour elle. S’ils l’attaquaient, elle ne ferait que se défendre. Aucun homme n’avait le droit de poser ne serait-ce qu’un doigt sur elle, son « grand frère » ne l’avait déjà que trop fait en ce jour étrange. Mais celui-ci leur adressa un signe de la main, leur ordonnant de ne pas intervenir. Etait-ce pour sa protection à elle ? Ou la leur ?

Tant de questions de nouveau … Tiha ne savait pas réellement à qui elle pouvait se fier, son esprit était bien trop embrumé.

Alors, la scène figée se mit soudainement en mouvement lorsque le Kraken décida de faire quelques pas vers elle. Mais chaque pas qu’il parcourait était synonyme d’un pas de recul chez la jeune âme troublée. D’une voix légère, presque suppliante, elle s’adressa à lui, fixant son iris d’azur. « Ne t’approches pas … » Sans qu’elle ne puisse s’en rendre compte, elle se retrouva acculée aux massifs de coraux. Cette proximité, elle l’avait en horreur, elle détestait cela. Une prise se resserra sur son poignet, entravant cette main tenant encore la précieuse dague et tel un pantin, elle se laissa faire. S’il voulait la tuer avec sa propre dague, qu’il le fasse, après tout, sa vie n’avait aucune once d’importance. S’attendant à des représailles, Tihana reste presque bouche bée en suivant les gestes du Kraken, lui qui appuyait légèrement la lame sur sa propre gorge.

Il lui donnait l’opportunité de le supprimer, d’une façon si facile, une simple pression, un simple geste et son liquide de vie recouvrirait le visage enfantin de la future Marina. Mais pourtant, ses fines phalanges se crispèrent sur le manche, hésitante.

Une belle personne ? Parce qu’il pensait qu’elle pouvait en être une ?

Il semblait être le seul à croire en elle, le seul … A part Calista peut-être ? Peut-être … Rien n’était moins sûr, la jeune atlante s’était absentée de nombreux mois sans même prévenir son amie, sans même prévenir personne. Après tout, personne n’avait de pouvoir sur elle, personne ne pouvait dicter sa conduite.

La vie de cet homme qui la considérait comme sa protégée malgré tout ce qu’elle avait pu faire, malgré tout ce qu’elle avait pu lui faire et lui dire, étant entre ses mains. Soutenant le regard de Nereus, elle ramena son poignet vers elle, écartant la lame de sa gorge. Levant son autre main, elle vint doucement forcer à écarter ses doigts de son poignet. Une fois libre, elle baissa son arme, la rangeant dans son étui. Mais pour ne pas perdre la face devant lui, pour ne pas qu’il sache que la décision venait uniquement d’elle, il lui fallait une excuse.

« Calista m’en aurait voulu si j’avais fait ça … »

Il lui fallait maintenant se libérer du corps du Kraken, alors elle posa sa main sur l’armure d’orichalque pour le repousser, cette fois avec douceur. Puis elle planta ses iris violine sur les gardes, s’adressant à eux d’un ton sec. « Vous n’avez rien d’autre à faire ? » Puis elle se tourna vers les enfants qui les observaient. Elle ouvrit la bouche, mais aucun son ne put sortir de sa gorge. La jeune atlante ne savait tout simplement pas quoi leur dire, ni de quelle manière elle devait s’adresser à eux. Alors, elle s’en détourna, reportant son attention sur Nereus.

« Ce que tu as fait tout à l’heure avec … la glace … Tu peux m’apprendre ? »



Tenue de Tihana:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1336-tihana-generale-des-l
NereusavatarArmure :
Scale du Kraken

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
215/215  (215/215)
Message Re: [Début aout 550] Retour au bercail (PV Nereus)   Jeu 27 Oct - 17:16
A ce rythme, à force de la bousculer comme il le faisait Tihana allait finir par craquer. Dans quel sens ? Nereus n’avait pas vraiment la réponse pour le moment. Soit l’ancien esclave finirait égorgé comme du bétail ou soit il réussirait à percer la carapace de la jeune femme. Après autant d’années à tenter, espérer nouer ce contact tant voulu avec cette gamine au teint de porcelaine il était temps de faire un pas en avant. S’il devait bien aider une personne avant de mourir ce serait Tiha. Sans aucune hésitation de sa part, sans aucune crainte car il savait qu’elle ferait le bon choix, Nere avait positionné la lame de la dague sur sa gorge de façon à qu’une pression une seule suffise à lui trancher la jugulaire. L’ancien garde du corps l’avait vu faire par le passé, c’était de cette façon que Tihana avait pris la vie de plusieurs de ses tortionnaires. Si elle voulait vraiment tuer, c’était de cette façon et d’aucune autre. Alors qu’aucun des deux ne baissaient le regard, le « monstre » à la chevelure d’ébène tremblait, baissant puis rangeant son arme dont le bout de sa lame était teintée du sang du nouveau général.

Nereus se recula lâchant finalement le poignet de l’adolescente qu’il n’avait pas lâché, accompagnant même la descente de l’arme sans l’entraver. Le Kraken restait tout de même proche, ne laissant pas à la jeune femme le loisir de prendre la fuite. Un sourire forcé apparut sur son visage à l’évocation de Calista, malgré tout Tihana tentait de prendre la fuite par un autre moyen que physique.

« Calista… En ce moment tu aurais une médaille si tu lui ramènerais ma tête… » Pas besoin d’en dire plus, tout à l’heure Tihana avait déjà compris et de toute façon elle pouvait lire dans son esprit. Le général espérait simplement qu’elle ne viendrait pas à trouver qu’il était peut-être en train de mourir. Rameuter la cavalerie ne servirait à rien, encore moins si la cavalerie se nommait Calista d’Atlas. Depuis leur grosse dispute, on pourrait qualifier leur relation d’inexistante. Oh les deux jeunes gens s’étaient brièvement parlés lorsqu’il avait fallu sonner l’alerte et lever les murs mais rien de bien transcendant, le malaise subsistait toujours.

Nere occulta le fait que Tiha venait d’envoyer balader les gardes, en un sens la belle avait raison ils avaient d’autres choses plus importantes à faire que d’observer un général qui tentait de raisonner une amie, une sœur. Par contre, le jeune homme n’était pas réellement d’accord sur le fait d’enseigner tout de suite les arts de la glace. La jeune femme étant perdue émotionnellement, la soumettre dès maintenant à un entrainement n’était pas une bonne idée. De plus elle devait s’être blessée pour avoir frappé à mains nues l’écaille de toutes ses forces et Nereus devait bien admettre qu’il avait bien senti les coups de la jeune femme et ce malgré la protection de l’habit sacré. Le borgne ne laissait rien paraitre mais il mourrait d’envie de pouvoir enlever son armure pour passer une couche de glace sur ses blessures.

« Aujourd’hui non mais plus tard pourquoi pas ? » Il zappa le fait qu’il était sans doute inapte pour une nouvelle démonstration pour l’instant se contentant d’afficher un sourire à l’encontre de Tiha. Nere se recula laissant le champ libre à sa petite sœur, plongeant son regard azur dans celui d’améthyste de sa protégée. « Ta main… tu veux que l’on retourne chez moi pour la soigner ? Je sais que tu as horreur des contacts mais je te demande de ne pas me voir comme un homme mais comme un ami qui souhaite tout simplement ton bien, un frère même si le cœur t’en dit. Je ne te lâcherai pas, jamais tu entends. Alors ne me rejette plus, s’il te plait.» Le Kraken se stoppa dans sa tirade laissant pleinement le temps à Tihana de digérer ses propos avant de reprendre. « Il y a également le marché aujourd’hui qui est fort intéressant. Tu peux y trouver pas mal de chose. Nous mettons tout en œuvre pour offrir une nouvelle vie à nos frères et sœurs esclaves. Ainsi l’artisanat est pas mal développé et tu peux trouver de tout, des étoffes, quelques matières premières et même des armes même si je dois t’avouer que pour ces dernières tu trouveras plus ton bonheur dans la zone de l’Indien. »

Les forges de la zone de l’Indien jouissait d’une excellente réputation, même Nereus en avait entendu parler et devait les visiter un jour pour, pourquoi pas, se faire forger une arme. Il avait déjà une idée précise du type d’arme qu’il voulait, une arme élégante et facilement maniable mais dangereuse également.

« Je sais qu’il ne s’agit que de paroles pour toi mais je souhaiterais vraiment passer plus de temps avec toi. Tu crois que ce serait faisable ? Et puis je crois que j’ai un petit quelque chose pour toi qui t’attend depuis ton départ. »

Oh non Nere ne tentait pas d’appâter la bête avec un simple cadeau, encore une fois il tentait juste de lui faire comprendre qu’il était son ami, voire plus et non un ennemi, un homme aux idées perverses comme beaucoup à la surface de ce monde si laid. Maintenant Tihana avait le choix, c’était à elle de briser les liens qui la retenaient depuis trop longtemps. Comme elle l’avait dit à celui qui se considérait comme son grand frère, il n’était doué que pour dire de belles paroles, pour le reste c’était à elle de jouer.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1099-nereus-general-du-kra
TihanaavatarArmure :
Lyumnades

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
210/210  (210/210)
CC:
245/245  (245/245)
Message Re: [Début aout 550] Retour au bercail (PV Nereus)   Sam 29 Oct - 20:46

La réponse du Kraken était des plus étranges, attisant la curiosité de Tihana mais elle décida de ne pas l'attaquer sur ce terrain là. Peut-être en saurait-elle plus de la part de son amie ? Ce qu'elle put déceler en Nereus à ces instant précis fut une profonde tristesse. En quelque sorte, elle décida de lui faire une fleur en évitant le sujet, préférant cracher à l'attention des gardes avant de se reporter sur le gardien du pilier de l'Arctique et lui exposer une requête certainement inattendue. La jeune atlante lui demandait son aide, pour devenir plus forte, pour élargir son panel de pouvoirs. Le jeune homme ne semblait pas contre, mais souhaitait prévoir cela plus tard.

Lorsque le Général fit mention de sa main, telle une enfant perdue, elle leva celle-ci au niveau de son visage. Tremblant légèrement, l'adrénaline l'avait empêchée de ressentir la moindre douleur, mais pourtant les jointures de ses fines phalanges étaient écorchées, sanguinolantes. Les paroles de son interlocuteur était pour le moins touchantes, même si malheureusement elles ne pouvaient totalement atteindre le coeur surprotégée de la jeune femme aux cheveux de jais.

"Hypocrite ... Ne l'écoutes pas ... Il cherche à te brider ..."

Pourtant, Tihana le savait, il n'était que sincérité. Elle ne ressentait aucun mensonge, juste une honnêteté profonde qui émanait de lui. A l'accoutumé, la belle n'aurait guère pris la peine d'user de son pouvoir pour le savoir, mais cette fois ...

C'était différent.

Le voile de sa raison, aussi tordue soit-elle, s'érodait. Nereus gagnait du terrain sur sa "jeune soeur" ou plutôt sur le semblant de bien qui résidait encore en elle. Si peu, si peu, mais pourtant encore présent. Une part d'elle ne cessait de pester contre lui, mais Tiha n'y prêta plus attention, fixant le Kraken de ses iris d'améthyste, désormais moins vides. Moins méprisants. Un homme était sincère avec elle et ne semblait avoir aucune arrière pensée la concernant. Il avait été jusqu'à risquer de se faire égorger par la jeune atlante pour lui prouver sa détermination à l'aider et la confiance qu'il pouvait porter en elle. Il était assez fou pour exposer sa vulnérabilité à une meurtrière, et il avait gagné.

Tihana était comme une bête sauvage, si difficile à apprivoiser, et pourtant, Nereus avait réussi à la toucher, psychologiquement parlant.

Mais alors que la jeune brune continuait à réfléchir à ces paroles d'amitié, le Kraken enchaina sur le marché qu avait lieu dans sa zone. Tihana ne pouvait que constater que celui-ci faisait tout son possible pour faciliter la vie de tous ces gens qui, eux aussi, ont vécu l'enfer de l'esclavage. Ses intentions étaient honorables, loin de l'égoïsme qu'elle lui imaginait. Peut-être que si le jeune homme à la tignasse d'émeraude n'avait pas fait paraitre ce sentiment de jalousie envers elle, le contact aurait été plus facile entre eux ? Car la future Générale des Lyumnades était bien loin d'oublier ce qu'il avait pu faire pour elle. Au-delà du fait que le Kraken était venu sauver sa protégée, lui et les hommes sous son commandement avaient rendu la libertés à de nombreux gens.

Mais la folie n'avait déjà que trop gangréné l'esprit de la jeune atlante. Trop tard, bien trop tard.

Parmi ces informations, la future Marina enregistra le fait qu'elle pourrait trouver nombre d'armes sur le territoire du Pilier de l'Indien. Peut-être irait-elle y faire un tour un peu plus tard, pour le moment sa priorité était tout de même de revoir son amie promue Générale de Scylla. La belle avait déjà en tête de se procurer une arme à son image, peut-être une faux, pour symboliser son gout pour la mort.

Ses pupilles violines se reportèrent sur le visage balafré de son "grand frère" tandis qu'il lui formulait une requête pour le moins étrange. Passer du temps avec elle ... Etait-il sérieux ? Il était certainement une des premières personnes, enfin après Calista, à vouloir une telle chose. Ferait-elle preuve de naïveté en acceptant de lui accorder un peu de son temps ? Après tout, Tiha avait le goût du risque, pourquoi ne prendrait-elle guère celui d'une déception vis-à-vis de celui qui souhaitait être son ami ? La fin de son discours eut pour mérite de piquer la curiosité de la jeune atlante. Quelque chose. Pour elle ?

"Quelque chose pour moi ? De quoi s'agit-il ?"

La belle brune ne put dissimuler cet air de surprise et d'interrogation, la tête légèrement penchée sur le côté. Elle s'attendait à tout sauf à cela. Ou tentait-il de l'amadouer ? Elle n'était pas un chien que l'on pouvait appâter avec un os, mais pourtant, elle décida de se laisser emporter par son intrigue.

"D'accord ... Je veux bien t'accorder un peu de mon temps si c'est ce que tu veux, mais seulement si tu me promets de m'enseigner ta maitrise de la glace. Et ..." Un peu hésitante, un peu tremblante, elle tendit sa main blessée vers lui. Avec un air presque enfantin et d'une petite voix fluette, elle s'adressa à son "presque ami". "Ca fait mal ..." Elle serra fort le poing, les plaies d'ouvrant un peu plus, quelques gouttes de sang s'écrasant au sol, avant de nouveau étendre ses doigts. L'air absent, son regard fixé sur ses phalanges blessées, elle murmura quelques paroles. "J'aime le sang ... Mais je n'aime pas voir le mien couler ..."

Enfantine, fragile, là étaient les côtés que la jeune atlante tentait de dissimuler à la vue de tous, plus que son goût du sang et de la mort.

Un pas vers le Kraken. Finirait-elle par le regretter ?

"Tsss ..."




Tenue de Tihana:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1336-tihana-generale-des-l
NereusavatarArmure :
Scale du Kraken

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
215/215  (215/215)
Message Re: [Début aout 550] Retour au bercail (PV Nereus)   Lun 31 Oct - 18:10
Nereus jouait cartes sur table n'ayant rien à cacher mis à part sa possible maladie. Si Tihana voulait essayer de lire en lui le borgne n'essayerait pas de s'y soustraire, au contraire ainsi si des doutes subsistaient au fond d'elle la jeune femme aurait des réponses. C'était une chose que Nere voulait toujours garder, la transparence. Être honnete et toujours avoir sa conscience pour lui. Une fois, une seule il n'avait pas été honnette et cela avait eu pour conséquence de perdre sa seule amie. Alors non, maintenant le Kraken parlerait en toute franchise et quand la jeune femme le questionna sur le sujet il lui fit un signe affirmatif de la tête.

"Oui, tu verras lorsque l'on sera de retour au pilier. Je l'ai gardé précieusement pour le jour où j'arriverais à te retrouver."

Le précieux objet était gardé par un coffret en bois acheté sur les marchés de Rome. Marché qu'il avait visité en compagnie de son amie Elyn originaire d'Asgard. Dans ce coffre, les objets les plus importants de sa vie y étaient réunis et le présent pour la future salamandre en faisait parti. Une part de lui savait que Tihana reviendrait, là où d'autres auraient perdu espoir, lui avait patienté. Le gardien de l'Arctique avait essayé de la retrouver grâce à des séances de méditation mais sans succès. Pourtant dans celles-ci il arrivait à se transcender pour traverser le monde à travers son cosmos mais sa petite soeur était décidemment très douée pour se cacher.

Petite soeur qui d'ailleurs venait d'accepter son aide. Nere lui avait proposé de soigner les plaies de sa main, faut dire qu'elle n'avait pas manqué de cran de frapper son écaille ainsi sans penser aux conséquences derrières.

"Je peux ?" Nereus posa sa main en dessous de celle de Tiha alors que son autre main vint la recouvrir. "Je vais faire mon maximum pour que tu ne ressentes pas le froid." Le général ferma les yeux intensifiant sa cosmo-énergie prodiguant une vague de froid légère mais suffisante pour la soulager de ses maux durant une petite heure au moins.

Il avait l'impression de soigner une simple gamine, pourtant une gamine qui pouvait faire de sérieux dégats, à l'image de son torse qui le brulait. "Moi non plus je n'aime pas voir ton sang couler." Disait-il simplement alors que ses mains venaient de quitter celle de la future Lyumnade.

Un sourire sincère comme ceux d'un frère à une soeur alors que Nereus la regardait. Il enjoignit la belle à le suivre alors qu'il prenait la direction du marché et adressa un petit signe aux enfants. Une fois qu'il était assuré que Tihana le suivait il bifurqua sur le chemin de droite où au bout se trouvait le marché de la zone Arctique.

Une fois arrivé à destination le duo ne pouvait que constater qu'il n'y avait pas foule, le marché de l'Arctique n'était pas le plus grand d'Atlantis. Mais Nereus était fier de ses frères et soeurs esclaves qui travaillaient durs pour reprendre un semblant de vie normale et il mettait un point d'honneur à effectuer ses achats dans sa zone plutôt que dans une autre. La ballafré scrutait les étales lorsqu'une pierre de plusieurs livres attira son attention. Sans hésiter, il sortit plusieurs pièces d'or de sa bourse et les échangea contre cette étrange pierre qu'il tendit une fois en sa possession à Tiha.

"Voilà quelque chose qui pourrait-être utile. C'est une pierre brute d'orichalque mélangée avec de l'or noir. Si tu veux une véritable arme plutôt que ton petit cure-dent va aux forges de l'Indien avec. Au besoin tu n'as qu'à dire que c'est pour le général de l'Arctique, il ne devrait pas y avoir de problème." Il marqua une pause. "Je te l'offre."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1099-nereus-general-du-kra
TihanaavatarArmure :
Lyumnades

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
210/210  (210/210)
CC:
245/245  (245/245)
Message Re: [Début aout 550] Retour au bercail (PV Nereus)   Lun 31 Oct - 22:10
L'odeur du sang. De son propre sang. Tihana n'en avait que trop l'habitude et désormais, elle ne la supportait plus. Et pourtant, du sang restait du sang. L'odeur restait âcre, métallique. Tendant sa main blessée vers le Général du Kraken, elle lui offrait certainement le plus beau des cadeaux : un soupçon de confiance. Aussi léger soit-il, le jeune homme devait le prendre comme un exploit, une petite victoire. Car doucement, il avait pu effriter légèrement la carapace de la jeune atlante, gratter cette couche qui recouvrait le coeur de la belle, enfin plutôt ce qu'il en restait ...

Car celui était bien loin d'être entier, brisé, malmené, ankylosé.

Bien qu'il remplissait toujours sa fonction vitale, sans doute n'était-il plus réellement à même de remplir ses autres rôles correctement. Aimer ou du moins apprécier était compliqué. Un coeur en éternel conflit avec un esprit torturé, ou plutôt une dualité apparente. Peut-être cet organe de vie était perdu à jamais ou y avait-il une chance infime de le récupérer ? De le remettre en état, même si celui-ci ne reviendrait sans doute jamais à son état originel ?

Une requête, la future Générale des Lyumnades acquiesça avec calme, fermant les paupières pour ne point assister à cette scène d'anomalie. Etrange. Certainement pour la première fois, elle donnait la permission au contact, bien qu'il ne faudrait pas que le Kraken en abuse. Serrant ses paupières, elle ressentit cet effleurement qui la fit tressaillir, les muscles de sa main se crispant, elle se força à ne pas refermer le poing. Un froid si léger qui permit de soulager la douleur dardante, qui permit de faire cesser le saignement, coagulant l'hémoglobine qui s'échappait de la plaie.

Une sensation désagréable pour un résultat un peu plus appréciable.

Elle n'aimait pas voir couler son propre sang. Lui non plus. Lui non plus n'aimait guère voir le sang de sa petite soeur s'échapper de ses veines. Pourquoi ? Pourquoi ? Eternelle question. Où était donc passé la jalousie qui étreignait autrefois le coeur de Nereus ? Où était-elle ? Parce que les sentiments étaient en mesure de disparaître d'eux-mêmes, au fil du temps ? Etait-ce le cas pour toutes émotions ? Comme les interrogations d'une jeune enfant mais après tout, son état émotionnel n'était certainement pas plus développé que cela.

Ses paupières dévoilèrent de nouveau ses iris d'améthyste, presque innocentes à cet instant où elles se posèrent sur cette main recouverte d'une fine couche de givre. La jeune atlante porta sa main douloureuse devant son visage, la tenant à la verticale devant elle, mais pourtant, aucune goutte vermeille n'en coula. Il l'avait soulagée, soignée, temporairement. Alors, dans un souffle, elle prononça un simple mot, qu'elle savait de circonstance.

"Merci ..."

Puis docilement, elle le suivit, restant tout de même quelque peu en retrait, dans le plus grand des silences. Son enveloppe corporelle était là, son esprit était ailleurs. A quoi pouvait-elle bien penser à cet instant ? Nul ne le savait. Certainement une nouvelle conversation entre elle et ... elle. Mais elle sortit de sa transe lorsque Nereus s'éloigna d'elle, se dirigeant vers une étale. Et Tihana se planta à côté de lui, l'air indifférent alors que ses pupilles violines analysaient vaguement les objets en exposition.

Puis son regard se fit plus curieux lorsque le Général se saisit d'une pierre dont il venait de payer le prix. Il lui tendit tout en lui expliquant l'utilité. Quelque peu abasourdie, elle cligna plusieurs fois des yeux en se saisissant de l'objet au poids certain. Pourquoi ? Pourquoi ? Certainement pas par impolitesse, le mot évident ne vint pas, alors qu'elle contemplait le présent avec intrigue.

"Une faux ... Je veux une faux ... C'est joli et ... mortel."

Un sourire se dessina sur ses lèvres. Elle pourrait devenir une "faucheuse" avec ce type d'arme. Elle qui aimait tant la mort, le sang, elle qui aimait tant ôter la vie des pourritures qui peuplaient cette Terre. Bien plus pratique qu'une dague, ce "cure-dent" comme l'avait appelée Nereus. D'ailleurs, elle fronça les sourcils, un peu vexée avant de lui rétorquer une petite pique.

"Le cure-dent t'a tout de même percé la peau, rappelles-toi ..." Puis elle réfléchit un instant, observant d'un oeil vide cet homme à la tignasse émeraude qui se prenait pour son grand frère. "Et toi ... Tu as une arme de prédilection ? Un sabre peut-être ?" Elle soupira, légèrement amusée. "Bien sûr, les hommes aiment les armes, ça leur donne l'impression d'être puissant lorsqu'ils en tiennent une. Toi tu n'as pas besoin de ça pour l'être n'est-ce pas ? Enfin ... je suppose ..."

Serait-ce un compliment ?



Tenue de Tihana:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1336-tihana-generale-des-l
NereusavatarArmure :
Scale du Kraken

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
215/215  (215/215)
Message Re: [Début aout 550] Retour au bercail (PV Nereus)   Mar 1 Nov - 13:25
Une faux vraiment ? Nere n'était pas vraiment étonné du choix de Tihana. C'était plus la symbolique qui ressortait de cette arme. La faux. La Mort. Comment lui reprocher ? En plus d'être particulièrement efficace les origines de cette arme remontaient au Titan Cronos lui même, le père des Dieux. L'ancien garde du corps avait déjà vu des réprésentation du Titan sur des fresques murales le représentant portant un globe surmonté d'une faux. Le Gardien de l'Arctique ne pouvait pas contre dire la jeune femme sur ce sujet, les faux avaient un certain coté "mystique" mais aussi effrayant pour les ennemis potentiels.

"Excellent choix mais tu t'arrangeras avec les artisans de l'Indien pour voir ce qui est possible de faire. Ils sont réputés ici en Atlantis, si les rumeurs sont fondées tu devrais pouvoir trouver ton bonheur." Il marqua une pause avant de reprendre. "Tu sais t'en servir ? A l'occasion tu pourras me montrer ?" En apprendre plus sur le maniement des armes, parfaire ses connaissances en combat, tout était bon pour le Général. En étant plus complet il serait également plus puissant. Au fur et à mesure que les jours passaient, le borgne prenait conscience qu'il avait de sacrés responsabilités sur les épaules et qu'il devait gagner en puissance pour protéger toutes ces personnes de son entourage.

Le porteur de l'écaille du Kraken éclata de rire suite à la réplique de Tiha concernant sa petite dague. Bien que plus docile sa petite soeur avait gardé de la répartie ce qui n'était pas plus mal. "Sûr qu'avec une arme plus grande tu m'aurais plus que percé la peau non ?"

Nere tendit tout simplement le bras pour répondre à la question de sa protégée matérialisant une katana de glace. L'arme scintillait, presque transparente Tiha pouvait voir une ombre parcourant l'intérieur de l'arme. Un esprit de glace, invoqué pour l'occasion par le général. "Tu avais presque raison, ce n'est pas réellement un sabre mais ça s'en rapproche. Ce n'est pas courant dans les environs je dois l'admettre et j'espère que les artisans de l'indien pourront m'en forger une à l'occasion." Cette arme, le ballafré l'avait remarqué pour la première fois sur le bateau pirate où il était esclave, un mercenaire portant un costume étrange et venant des terres orientales s'en servait. Le katana avait la particularité de possèder une portée agréable, de donner des coups rapides et précis avec un tranchant redoutable.

"Je pense ne pas avoir besoin d'arme pour me sentir puissant mais en l'occurence je le suis pas ou pas assez." L'homme à la tignasse verte n'en dirait pas plus, Tihana pourrait lire en lui de toute façon. Mais il avait toujours se sentiment d'impuissance, d'être faible, incapable de protéger qui que ce soit. Les sentiments... Là était sa faiblesse.

"Bon j'espère que ça te plait. Si on rentrait maintenant ? Il faut s'occuper de ta main, le froid ne va durer."

Le frère et la soeur repartirent en direction du pilier de l'Arctique et le trajet se déroula dans le plus grand silence, Nere agissant ainsi pour ne pas braquer la jeune femme. Elle allait avoir de besoin de temps après tout ça. Une fois à destination, il invita Tiha à s'installer exactement comme quelques heures auparavant alors qu'il était toujours dans le couloir principal. D'une impulsion cosmique il retira son écaille, se retrouvant torse nu. Posant une main sur son torse désormais parsemé d'un hématome violacé Nere grimaçait. Ainsi ses premières impressions étaient les bonnes : elle ne l'avait pas loupé.

Rejoignant Tihana, il posa un récipient contenant de l'eau claire sur la table et des bandages propres. Un sourire de sympathie sur le visage il dit : "On y va ?"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1099-nereus-general-du-kra
TihanaavatarArmure :
Lyumnades

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
210/210  (210/210)
CC:
245/245  (245/245)
Message Re: [Début aout 550] Retour au bercail (PV Nereus)   Dim 6 Nov - 10:06
Ce "caillou" comme elle le pensait, lui serait grandement utile. Mais pourquoi lui offrir à elle et non pas le garder pour son propre usage ? Ou l'offrir à quelqu'un de plus ... important ? Mais une idée émergeait déjà de l'esprit sadique de Tihana quant à ce qu'elle pourrait faire ressortir de cette pierre : une faux. Une faux avec laquelle elle pourrait trancher, éviscérer, tuer. Arme qui symboliserait au mieux la mort. Etrange envie pour une jeune femme de son âge, mais la jeune atlante était particulière. Se rendre dans la zone du pilier de l'Indien. Elle le ferait.

"Si je sais m'en servir ? Oui bien sûr. Peut-être me faudra-t-il un certain temps d'adaptation à manier une "vraie" faux mais je suppose que cela ne devrait rien changer à mes habitudes ..." Elle marqua une pause, réfléchissant un instant, avant d'afficher un air sérieux. "Si tu me montres la maitrise de la glace, je t'apprends à manier les armes." Echange de bons procédés après tout, même si cela était assez inhabituel chez la future Générale des Lyumnades.

La remarque du Kraken concernant sa dague avait quelque peu vexée la jeune brune qui ne manqua pas de répartie. Et pourtant, plutôt que d'en être offensé, le jeune homme à la tignasse d'émeraude éclata de rire. Tihana soupira discrètement, un peu agacée que sa pique n'ait pas eu l'effet escompté. Mais Nereus connaissait parfaitement le jeu de sa petite soeur, n'y étant que trop habitué. Elle devait bien reconnaître que celui-ci avait un certain tact pour la cerner, pas forcément à tous les coups, mais dans beaucoup de situations. Puis elle enchaina par une interrogation suscitant en quelque sorte sa curiosité, imaginant bien le Général du Kraken affublé d'un sabre.

Et c'est ainsi que Nereus fit apparaître une fine lame de glace, possédée par les ombres. La belle, la fixa, ne pouvant cacher une once d'émerveillement dans son regard, elle qui ne pouvait former une telle arme de la sorte. A vrai dire, Tihana le faisait avec son cosmos, mais non avec son élément de foudre. L'arme ne ressemblait pas réellement à un sabre et son grand frère finit par lui expliquer l'origine de celle-ci. La remarque suivante lui fait relever ses pupilles d'améthyste vers le visage torturé du balafré. Elle lisait en lui, comme dans un livre ouvert, mais pour le moment, elle se tut.

"Jolie cette arme."

Puis elle le suivit dans le plus grand des silences jusqu'à son pilier, s'installant docilement à l'endroit que Nereus lui indiquer. Si elle était restée muette durant tout le trajet, c'était surtout parce que la jeune atlante réfléchissait. Lorsque le Général revint avec le nécessaire de soins, son regard se déporta sur l'hématome qui ornait son abdomen. Ainsi, elle avait réussi à le blesser, elle contre un Général de Poséidon. Ses progrès n'étaient donc pas négligeables. Il s'installa à ses côtés et bien que son coeur s'enserra d'appréhension, elle hocha de la tête, tendant sa main blessée, légèrement tremblante. La brune ne put empêcher un automatique tressaillement au premier contact, mais ferma les paupières pour se contenir.

Il lui fallait trouver une diversion, quelque chose pour qu'elle oublie le contact de la main de Nereus sur sa peau de porcelaine.

"Tu te sens indigne de ton écaille. Tu ne comprends pas pourquoi elle t'a choisie. Pourquoi ? ..."
Elle le fixait d'un air sérieux. "Je suppose qu'à juste titre, tu le mérites comme les autres ... Tu sembles faire beaucoup pour aider les personnes comme ... nous ..."



Tenue de Tihana:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1336-tihana-generale-des-l
Contenu sponsorisé
Message Re: [Début aout 550] Retour au bercail (PV Nereus)   
Revenir en haut Aller en bas
 
[Début aout 550] Retour au bercail (PV Nereus)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Retour au bercail
» Retour au bercail
» Retour au bercail...
» Retour au bercail [PV Grenaak]
» .xXx.Retour au bercail.xXx.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Mare Nostrum :: Atlantis :: Pilier de l'Arctique-
Sauter vers: