Votez
I
II
III


Forum fermé. Bon jeu à tous sous d'autres cieux !
 

Partagez | 
 

 [29 août 550]A toi, je présente deux petites étoiles échouées... [Heed]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AnamayaavatarArmure :
Chevelure de Bérénice

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
150/150  (150/150)
CC:
325/325  (325/325)
Message [29 août 550]A toi, je présente deux petites étoiles échouées... [Heed]   Mar 4 Oct - 22:39
Dansent les mirages sous l'éclat diaphane de la lune...
Virevoltent les ombres sous la lumière vive du soleil...
Jeux de lumière et étreintes mortelles n'attendent désormais plus que vous...

****************************


Cela faisait des semaines maintenant que l'incident s'était écoulé sans qu'elles n'en reparlent vraiment. C'était trop tôt ou trop tard. Pour Anamaya, seul l'aide de son maître ou des anciens initiés pourrait lui permettre d'y voir enfin plus clair. D'un geste, elle remit le cercle d'or sur le front de l'enfant. C'était un tel ravissement que le chatoiement de l'or au milieu des flammes de la longue chevelure rousse rehaussée en un lâche chignon soigneusement élaboré.

" Lydia... Tu es trop en avance, concentres-toi davantage sur les accords de ma harpe. "

Un sourire timide avait accueilli ses paroles avant qu'elle ne se replonge dans l'exercice que lui avait ordonné son maître. La petite rousse apprenait si vite les arts de la musique et surtout de la danse qu'elle ne tarderait pas à pouvoir accompagner la Corona sainte dans certaines de ses représentations sacrées. A travers elle et Alaïs, ses deux jeunes apprenties, l'art et le raffinement millénaire de Philae jamais ne s'éteindraient. C'était un songe, un si beau songe que la jeune femme mettrait tout en oeuvre pour qu'il devienne sa réalité. N'était-ce ses errances nocturnes et son cosmos plus qu'instable, Lydia avait l'étoffe d'une sainte en devenir. Il fallait juste trouver la personne capable d'éclaircir le chemin entre elle et son avenir.

Soupirant soudain, Anamaya se mit à sourire...

~ Maître, je me surprends à partager votre tourment. Akthar et moi ne vous avons guère plus ménagé. ~

C'était aussi cela qui pousser la combattante sacrée à retrouver celui qui avait tout appris. Aurélius avait pu composer avec le déséquilibre plus que périlleux d'Akthar. Le temps passa ainsi jusqu'à ce que le jour décline et qu'Anamaya ne décide de mettre un terme à cette leçon. Il était plus que temps de rentrer. Aussi, calant sa harpe contre elle, la jeune femme se mit en route vers la modeste fermette qu'elle occupait dans les environs de Rodorio, Lydia marchant à ses côtés. C'était bien plus calme et surtout assez isolé pour établir une seconde demeure d'éternité. Un lieu qui étrangement n'exerçait pas la moindre mauvaise influence sur Lydia ou Alaïs. C'était même tout le contraire, les deux enfants ayant manifesté une réelle fascination pour l'ensemble des hiéroglyphes que la jeune femme y avait déjà tracé. Mais plus que tout, c'était bien la statue d'Isis-Athéna qu'elle avait installé dans une somptueuse chapelle qui captivaient leurs regards azurés. A croire que la déesse les appelait déjà à sa façon, parée d'or et honorée comme il le fallait.

Sentant soudain une présence qu'elle ne put que reconnaître, Anamaya s'empressa de remettre son masque et de se servir de son châle de lin teinté pour dissimuler la longue chevelure qu'elle avait aussi relevé en chignon ouvragé. Seules ses formes transparaissaient à présent sous les longs pans de lins quelques peu transparents de sa longue robe blanche serrée par une ceinture assortie à ce qui lui servait à présent de voile. Surprenant le regard interrogateur de son apprentie, la jeune égyptienne répondit sans hausser la voix.

" Heed de la Licorne approche de nous. "
" Oh !!! C'est lui qui dégage cette... Euh... Ce... "
" Cosmos tu veux dire ? "
" Oui... "
" Oui, c'est bien lui. Et tu te souviens de ce qui m'oblige à porter ce masque. "
" La loi des femmes chevaliers. Mais et moi ? "


D'un geste, elle caressa la joue de l'enfant.

" Toi, tu n'es encore qu'une enfant qui ne sait si elle est destinée à Athéna ou non. Seul l'avenir nous le dira. L'avenir et la grande Isis-Athéna. En attendant, je serai là pour te guider. Et bientôt, mon maître pourra lui aussi nous aider. L'aveugle du désert est le plus âgé et le plus sage de derniers maîtres de Philae. "

La toute jeune fille allait de nouveau ouvrir la bouche lorsqu'elle se tut, la silhouette d'un jeune homme venait d'apparaître et elle sentait que c'était à son maître de parler. Aussi s'arrêta-t-elle à deux pas d'elle quand la Corona sainte lui fit signe de s'arrêter. Tout comme son maître, elle portait une robe de lin en plus d'un châle mais cette fois de laine, bien plus chaud que celui d'Anamaya.

" Enchantée de voir que nos routes se croisent de nouveau Heed de la Licorne. Avant toute chose, laisse-moi te présenter l'une de mes deux protégées, Lydia. "

Sans dire un mot, l'enfant s'inclina avant de se rapprocher de son maître.

" Maintenant, dis-moi, comment te portes-tu depuis notre dernière rencontre ? "

Elle n'avait pas souhaité en dire plus. Tant de choses s'étaient déroulées depuis.


Aucun détail sur le physique d'Anamaya n'apparaît dans ses rps. Sa véritable apparence est inconnue de tous.

- " Paroles " - ~ Pensées ~ - * transmissions de Pensées * -

- " Lydia et Alaïs " - ~ Pensées Lydia et Alaïs ~ -


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1245-anamaya
HeedavatarArmure :
Licorne

Statistiques
HP:
100/100  (100/100)
CP:
150/150  (150/150)
CC:
165/165  (165/165)
Message Re: [29 août 550]A toi, je présente deux petites étoiles échouées... [Heed]   Mer 5 Oct - 19:24
Heed empruntait les rues du Rodorio machinalement. Il savait exactement où il allait et ses jambes l'y conduisaient sans qu'il ne soit vraiment focalisé sur le chemin choisi. Le jeune homme avait la tête ailleurs. Il se rendait directement sur la tombe de son cher maître. Il avait besoin de réconfort et c'était un des endroits proches du sanctuaire qui lui redonnait de l'énergie.

Dans sa tête résonnait encore les propos du Grand Pope. Le Breton lui avait demandé audience afin de parler d'Osias. Enfin ! Enfin, il avait osé se libérer de ce poids. Il espérait obtenir les circonstances réelles sur la disparition du chevalier d'argent. Depuis tout ce temps, depuis son arrivée au sanctuaire, il avait tergiversé. Puis, vint la rencontre et le combat contre Orion. Le saint d'or lui avait suggéré d'interroger le Pope Akrites à ce sujet. C'était une évidence, mais le chevalier de bronze avait toujours hésité.

Il se dit maintenant, qu'il aurait dû patienter encore un peu ! Ses oreilles résonnent encore du savon que le Pope lui avait passé. Il faut dire que le jeune chevalier avait provoqué les sermons d'Akrites. Il avait en effet osé quitter le sanctuaire sans prévenir qui que ce soit. De son propre chef, il avait rejoint sa terre natale afin de se ressourcer. L'escapade fut brève, mais rien ne semblait échapper à la connaissance du Grand Pope.

Malgré tout, il ne regrettait pas d'être retourné en Brittanie. Terre de toutes les émotions pour Heed, il avait eu le bonheur de retrouver les lieux de son enfance et de rencontrer de vieux amis. Mais, le plus étonnant et sans doute, le plus enrichissant, c'était sa rencontre avec Asclépios et l'entretien qui s'en suivit. Le fils de Maclou avait déjà peu d'occasions de rencontrer des guerriers des autres factions, mais ce jour-là, il sirota une bonne bouteille de cidre en compagnie d'un dieu. Malheureusement, la teneur de leur discussion n'avait rien de banal.

Il se souvenait avec douleur de ce terrible jour. Ce jour où il perdit la vie. Le jour où son âme avait rejoint les enfers et où elle avait été jugée par la Wyrven. A son grand désespoir, il se voyait apposer la marque de Thanatos. Bref, il se souvenait de ce jour où il se vit maudire et devenir une marionnette en sommeil du Sombre Monarque.

Perdu dans son flot de pensées, Heed approchait du cimetière lorsqu'un cosmos le fit revenir à l'instant présent. Dans un premier temps faiblement perceptible, il le reconnut ensuite sans peine. Il se fendit alors d'un large sourire. D'un coup, son visage devint radieux. Il pressa le pas afin de rejoindre celle qui avait prononcé des mots dont il n'oublierait jamais.

Il ajusta son chiton en lin de teinte naturelle, se passa une main dans les cheveux, il voyait enfin la silhouette d'Anamaya se dessiner. En la voyant, le sourire d'Heed s'élargit encore plus laissant entrevoir sa belle dentition. Ses yeux se détournèrent quelques secondes de la jeune femme pour se porter sur la rouquine qui l'accompagnait. Il ne l'avait jamais vu et se demandait bien qui elle pouvait être. La porteuse de la cloth de la Chevelure de Bérénice leva rapidement le voile en la présentant comme son disciple.

- Anamaya, quelle joie ! Bien le bonjour jeune Lydia. Comment je me porte ?

Le saint leva les yeux au ciel. Anamaya était-elle au courant de sa mort et de sa résurrection soudaine ?

- Disons que j'ai connu quelques péripéties. Et toi ? Tu as à ta charge deux disciples ? Dit-il en posant de nouveau son regard sur Lydia. Les choses ont tellement évolué en si peu de temps, n'est-ce pas ?


Couleur: #10684
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t988-heed-bronze-saint-de-l
AnamayaavatarArmure :
Chevelure de Bérénice

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
150/150  (150/150)
CC:
325/325  (325/325)
Message Re: [29 août 550]A toi, je présente deux petites étoiles échouées... [Heed]   Mer 5 Oct - 22:22
Visiblement, la présence de la Corona sainte semblait plaire à la jeune Licorne. Il suffisait de voir le sourire béat qu'il affichait pour en saisir toute l'importance. De quoi apporter un peu de joie en ces terres qui apportaient plus souvent la crainte et la tristesse que le bonheur et l'allégresse. Un instant qui s'annonçait agréable bien que visiblement destiné à être court. Anamaya ne sachant que trop à quel point les affaires du domaine sacré pouvaient peser sur les éveillés chargés de le protéger. Aussi, avait-elle été au plus court, offrant un salut bref mais chaleureux. Puis, il y avait aussi Lydia dont les pouvoirs balançaient entre le calme absolu d'un lac endormi sous la miroitante glace de l'hiver et le déchaînement des pires tempêtes de Seth. Si elle n'avait pas été une toute jeune enfant qui sait les dégâts que son cosmos aurait pu provoquer ça et là.

Enfin, les temps n'étaient pas encore venus de confier les soucis que l'enfant faisait naître en elle. La sainte devait être forte, bien plus forte qu'elle ne l'était déjà. Face à ce qui pointait vers elle et ses deux protégées sans réellement se montrer, Anamaya devait reconnaître son ignorance la plus totale. Lydia parlait à ce qu'elle nommait les Lucioles le plus souvent au plus profond de la nuit mais aussi parfois à la pointe du jour voire au creux de la plus fine pénombre et elle, son maître, n'avait aucune possibilité d'entrevoir ses " petites compagnes ". C'était quelque chose d'aussi intrigant qu'agaçant. Visiblement, ce n'était pas des esprits comme ceux reposant dans le temple du Cancer. Sunilda les aurait vus et apaisés. C'était autre chose et la jeune femme ne pouvait se résoudre à exposer davantage l'enfant à l'attention des autres saints. Ce qu'il se passait en ces instants n'avaient rien de mauvais ou de malsains. C'était même tout le contraire quand on se penchait sur la pureté se dégageant de l'aura de la jeune rousse. Lydia n'était pas un monstre, loin de là. Elle était juste un cosmos sauvage qui avait besoin de la main d'un orfèvre pour se révéler aux yeux de tous.

Un sourire passa sur les lèvres de l'égyptienne quand elle vit sa petite protégée saluer le saint de la Licorne qui ne semblait pas contrarié de cette nouvelle présence. Au moins, la présence de l'apprentie ne l'indisposait pas.

~ Contrairement à ma question... ~

Anamaya avait parfaitement saisi la signification de son geste. Comme si elle avait laissé une absurdité s'échapper de ses lèvres. De quoi attiser son inquiétude.

" Que s'est-il passé alors que nous étions si loin l'un de l'autre que je n'ai pu suivre tes actes et tes malheurs. Et qu'on ne m'ait rien dit ensuite. Que t'est-il arrivé, Heed ? Je sens bien que quelque chose t'a marqué... "

Le ton de sa voix était toujours aussi maîtrisé mais elle avait pu contenir la crainte soudaine qui s'était emparée d'elle.

" Tu ne peux résumer cela qu'à des péripéties et passer aussi vite à tout autre chose. Nous sommes frère et sœur d'armes à défaut d'être amis... "

Sur ses derniers mots, sa voix s'était amoindrie, offrant un échange privilégié entre eux.

" Je ne te force pas à me répondre si tu n'en as pas l'envie mais je t'invite à le faire à l'abri de ma demeure si tu ne tiens pas à l'exposer au grand jour. Les choses sont ainsi, Heed, si nous sommes amis, tu ne peux me dissimuler quelque chose aussi maladroitement. "

Était-ce la frustration qu'elle ressentait depuis tant de jours à présent ? Celle de ne savoir percer le secret des Lucioles tournant autour des deux enfants qui la poussait à s'exprimer de la sorte. Le manque de confiance n'était pas le vrai souci mais bien celui de ne pouvoir venir en aide à ceux qui avaient besoin d'elle. L'impuissance, Anamaya la goûtait de plus en plus...


Aucun détail sur le physique d'Anamaya n'apparaît dans ses rps. Sa véritable apparence est inconnue de tous.

- " Paroles " - ~ Pensées ~ - * transmissions de Pensées * -

- " Lydia et Alaïs " - ~ Pensées Lydia et Alaïs ~ -


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1245-anamaya
HeedavatarArmure :
Licorne

Statistiques
HP:
100/100  (100/100)
CP:
150/150  (150/150)
CC:
165/165  (165/165)
Message Re: [29 août 550]A toi, je présente deux petites étoiles échouées... [Heed]   Ven 7 Oct - 19:15
Heed avait le visage grave. Il avait essayé de masquer ses inquiétudes par un sourire de façade. Pourtant revoir Anamaya était une vraie joie pour lui. La douceur de sa voix, la chaleur de son cosmos, son élégance ne laissait pas Heed indifférent. Il était vrai que cela faisait un petit moment qu'ils ne s'étaient pas vu. Entre-temps, il s'était passé beaucoup de choses qui dépassaient le saint. Plus que jamais, il se sentait comme un vulgaire pion qu'on baladait sur un échiquier.

- Tu sais, je ne veux pas t'inquiéter avec mes soucis...

Heed faisait preuve d'une certaine pudeur. Le jeune chevalier ne voulait pas se montrer faible une fois de plus face à la sainte. Lors de leur première rencontre, elle l'avait trouvé pleurant sur la tombe de son maître. Certes, il n'y avait rien de honteux là-dedans, mais le Breton voulait juste donner une autre image de lui. Seulement, le poids de ce châtiment était lourd à porter et se confier à une amie lui ferait sans doute le plus grand bien. Anamaya semblait sincèrement emprunte d'inquiétude. Cette attention lui réchauffa le coeur. Cela faisait si longtemps que ce n'était pas arrivé.

- Je me permets de te préciser un point. Tu es mon amie Anamaya. Ne crois jamais le contraire. Comme tu m'as si gentiment invité, c'est avec plaisir que j'accepte l'invitation d'une amie et compagnon d'armes ! Quand je disais que je ne voulais pas t'inquiéter, je le pensais vraiment. Seulement, je suis un piètre comédien et j'ai du mal à dissimuler ce qui me bouleverse. Pour faire court, ces derniers temps ont été vraiment compliqués à gérer.

Ils marchaient maintenant depuis quelques mètres. Heed était devenu silencieux. Il se sentait un peu mal à l'aise. Il n'y avait pas que la silver saint qu'il ne souhaitait pas embêter avec ses tracas. A leur côté, marchait Lydia, une des apprenties d'Anamaya. La petite fille les observait. Elle essayait de ne pas le montrer, mais elle semblait tout aussi curieuse que sa maîtresse d'en savoir plus sur lui. Heed lui sourit. Il en profita pour changer de sujet.

- Je vois la petite Lydia à tes côtés et je me dis que cette fillette à de la chance. Je pense qu'elle n'aurait jamais pu avoir de meilleur guide que toi. Que cela concerne son éducation, son instruction ou son entraînement, je suis persuadé que tu fais du bout travail. Dit-il en posant une main amicale sur l'épaule de la garde du corps du Pope.

Il porta de nouveau son regard sur la plus jeune d'entre-eux.

- Quant à toi Lydia, je suis sûr que tu es très douée ! Je le vois dans tes yeux, un avenir radieux t'attend !

Le chevalier de bronze sentait le jeune et pur cosmos de la disciple d'Anamaya. Ces deux-là s'étaient bien trouvées. Talentueuse et précoce, Lydia donnait une raison de vivre à la jeune femme. De son côté, cette dernière, calme, déterminée, solide, Anamaya était un parfait modèle de chevalier.

- Osias...

Sa voix était à peine perceptible. Il s'agissait tout simplement d'un souvenir, d'une pensée qui s'échappait du passé. Il se revoyait accompagnant lui aussi son maître. Il avait tant appris auprès de cet homme. Osias avait été un véritable père pour lui. Heed s'estima chanceux d'avoir eu dans sa vie Maclou, son père et Osias, son maître. Que serait-il devenu sans eux ?

A bien y réfléchir ce moment où il serait seul était déjà là. Le saint devait désormais trouver les ressources pour rester sur le bon chemin. Seul ? Il ne l'était peut-être pas vraiment au final. Il avait rencontré des personnes formidables. Certains étaient devenus des amis. D'autres, peut-être, deviendraient encore plus proches. Anamaya, Orion et même Asclépios, Heed ne marchait pas seul. C'était sans doute cela qu'Akrites voulut lui faire comprendre. Tant que son coeur battra pour les autres, pour ses amis. Tant qu'il aura une raison de vivre et de se battre alors, peu importe les malédictions, il avait les armes pour faire face à son destin et essayer de le changer.


Couleur: #10684
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t988-heed-bronze-saint-de-l
AnamayaavatarArmure :
Chevelure de Bérénice

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
150/150  (150/150)
CC:
325/325  (325/325)
Message Re: [29 août 550]A toi, je présente deux petites étoiles échouées... [Heed]   Dim 9 Oct - 14:46
" Le silence, le silence peut autant être d'or que mortel, Heed. Savoir doser le temps offert au silence est un talent rare, précieux et plus que délicat à ciseler. Maintenant, je ne souhaitais pas plus que cela te bousculer. "

Et souriant sous son masque, la jeune sainte pinça légèrement certaines de ses cordes, faisant se lever une bien délicate chanson. Un air apaisant sans la moindre prétention, juste le cadeau d'une sainte à un ami qui semblait avoir traversé de terrifiantes épreuves.

" Nous sommes tous mortels et faillibles mais nous avons aussi tant d'armes pour lutter contre l'adversité. Échouer n'est pas une honte, c'est se laisser sombrer sans espoir et sans mot qui est un crime. Un crime contre la vie qui est le plus précieux de nos trésors. La vie et tous les fruits qu'elle nous offre. "

Sur ces paroles, elle se tourna vers Lydia qui écoutait plus qu'attentivement ses paroles. Parfois cette enfant lui paraissait si adulte. Son regard surtout était si profond, les tons bleus de ses iris variant même sous l'effet des vagues encore si discrètes du cosmos sommeillant en elle.

" N'essaie pas de garder certains secrets trop longtemps pour toi seul. Face à certains êtres particulièrement roués ou cruels, ils seront des poisons latents ne demandant qu'à s'activer en toi. Les monstres ont tant de visages et tant de poignards. Prendre la peine de s'ouvrir au moins à une personne peut te préparer au cas où un futur adversaire venait te les jeter en pleine face. "

Sur ce, elle posa à son tour la main sur celle de Heed, délaissant sa harpe.

" Oui, nous sommes amis et qui sait si un jour, nous devrons lutter ensemble. Ce jour-là, j'espère que tu seras prêt à faire face à tes propres démons. "

Puis, revenant à sa proposition.

Bien, si tu es prêt, nous pouvons y aller. Ce n'est pas trop éloigné...

************************

Le temps s'était alors écoulé sans le moindre souci, les deux saints échangeant de temps à autres quelques paroles sous le regard de la petite Lydia. Qui pouvait savoir ce qu'elle pensait en cet instant. Voir cet homme marcher aux côtés de celle qui l'avait prise sous son aile avait éveillé une certaine méfiance en la jeune rousse. Pourtant, elle n'en montrait rien, rien du tout.

* Apaise-toi ma tendre. Il ne fait que l'accompagner. Tu n'as nulle raison de te sentir menacée par lui. L'avenir, notre avenir serait radieux ? *

Un sourire s'était dessiné soudain sur le visage aux traits encore juvéniles.

* Si seulement tout était aussi simple...

Une nous sommes, une nous restons et une nous veillerons... *


Elle était toujours là à marcher dans les pas de l'enfant, invisible et secrète. Qui aurait pu la voir à moins de connaître sa nature profonde. Surtout qu'elle n'ignorait rien de la menace lointaine. Les Moires avaient trouvé amusant de nouer leur destin avec celui d'une jeune sainte.

Puis, enfin, la fermette apparut au détour d'un trio d'oliviers dominant un jardin où germaient d'innombrables plantes aux vertus multiples. De l'autre côté de la demeure s'étendaient cote à cote une prairie où paissaient quelques bêtes et un splendide verger dont les fruits s'annonçaient nombreux. De quoi assurer le quotidien de la maisonnée en cas de souci. Tout en ce lieu respiraient le calme mais aussi la propreté. Anamaya étant particulièrement portée sur l'hygiène depuis son plus jeune âge. Il suffisait de jeter un œil sur les robes et autres tissus séchant à l'écart pour se rendre compte du soin porté à la lessive et autres taches du genre.

Jetant un regard de biais à Heed, elle se demandait ce qu'il devait penser de tout cela mais n'eut pas le temps de pousser plus loin ses réflexions, une petite tornade blonde s'étant avancée à sa rencontre.

" Maître Néféret ! "

Elle semblait si heureuse de la voir arriver avant de stopper net en découvrant le saint de la Licorne auprès de sa protectrice.

" Alaïs ! Du calme voyons... "S'amusa l'égyptienne avant placer l'enfant devant elle. " Heed de la Licorne, je te présente la petite sœur de Lydia. Elle s'appelle Alaïs. "

Sur ce, elle se tut, guettant la réaction du jeune homme face à l’exubérance de l'autre enfant.


Aucun détail sur le physique d'Anamaya n'apparaît dans ses rps. Sa véritable apparence est inconnue de tous.

- " Paroles " - ~ Pensées ~ - * transmissions de Pensées * -

- " Lydia et Alaïs " - ~ Pensées Lydia et Alaïs ~ -


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1245-anamaya
HeedavatarArmure :
Licorne

Statistiques
HP:
100/100  (100/100)
CP:
150/150  (150/150)
CC:
165/165  (165/165)
Message Re: [29 août 550]A toi, je présente deux petites étoiles échouées... [Heed]   Mer 12 Oct - 15:48
Heed écoutait la douce mélodie entamée par Anamaya. D'un coup, il se sentit apaiser. Il fut l'espace d'un instant délesté de tous ses soucis. Plus rien n'avait d'importance si ce n'était le morceau joué par son amie et qui faisait vibrer avec douceur ses tympans.

- Je crois que tu as raison Anamaya. Décidément, tu es faite pour devenir un maître digne de ce nom. Je ne suis pas ton élève et pourtant, je t'écoute comme si j'étais un de tes élèves. Il souriait. C'était comme si j'étais retourné en arrière. Pour peu, je courrai me préparer pour assister à mon premier cours de mythologie, de combat ou je ne sais quoi !

La main que venait de poser la corona saint sur la sienne lui réchauffa le coeur. Il regardait Anamaya intensément. En son for intérieur, il pensa qu'il ne pourrait jamais se retourner contre elle. Rien ni personne ne pourra l'obliger à changer son attitude envers l'Egyptienne. Pas même Thanatos en personne. Une telle bonté, un coeur si grand ne sauraient attirer le malheur.

- Je te suis. Dit-il ton simplement.

************************

Quelques minutes de marche qui furent un bien fou à Heed. Le saint et sa comparse échangeaient. Peu importe le sujet, ce qui plaisait tant à Heed était de se changer l'esprit. Il n'était pas dans la tête du chevalier d'argent, mais il espérait qu'elle prenne autant de plaisir que lui de parler de tout et de rien comme deux êtres tout à fait normaux.

Tout tranquillement, ils arrivèrent à destination. Le saint de la Licorne faisait donc face à la petite ferme. Sans grande surprise, tout en ce lieu rappelait Anamaya. Calme, propreté, ordre, beauté, c'était tout à fait l'image qu'il avait d'elle. Il n'avait certes jamais vu son visage et il ne le verrait sans doute jamais, mais ce qu'il percevait de la jeune femme lui suffisait.

- Eh bien, je dois dire que je m'attendais à te voir dans un tel endroit.

Il allait développer lorsqu'une voix d'enfant le fit détourner son regard de celle qui possédait l'armure assez mystérieuse de la chevelure de Bérénice. Une petite tête blonde venait d'apparaître devant eux. Par déduction, Heed se dit qu'il s'agissait de l'autre disciple d'Anamaya. Plus jeune que Lydia, elle semblait aussi plus énergique. Une vraie petite puce qui arrêta net de sauter lorsqu'elle le vit au côté de sa maîtresse.

- Il n'y a pas de mal, Anamaya.

Il s'accroupit pour se porter à auteur de l'enfant.

- Enchanté, Alaïs ! Je suis un ami de ton maître. Tu es tellement mignonne ! Anamaya a de la chance de vous avoir !

Heed souriait à l'encontre des deux filles. Elles lui rappelaient ses soeurs. Ces dernières étaient toutes plus âgées que lui et aussi beaucoup plus calme même si lui, n'était un enfant turbulent. Ces cinq lui manquaient terriblement et le fait de ne pas savoir ce qui leur était arrivé lui était insupportable. Il y avait tellement de cases vides dans sa vie. Un jour, il obtiendra les réponses à ses questions.

- Alors Anamaya, tu me fais visiter ?


Couleur: #10684
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t988-heed-bronze-saint-de-l
AnamayaavatarArmure :
Chevelure de Bérénice

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
150/150  (150/150)
CC:
325/325  (325/325)
Message Re: [29 août 550]A toi, je présente deux petites étoiles échouées... [Heed]   Sam 22 Oct - 19:42
Le moins que l'on pouvait dire, c'était que la spontanéité toute enfantine d'Alaïs avait apporté un peu d'amusement dans le regard et la voix du jeune homme. Le saint de la Licorne semblait déjà plus détendu suite à cette dernière rencontre. Toute jeune, Alaïs avait ce don. Légère et rapide, elle tournait et retournait joyeusement autour du trio avant que la voix d'Anamaya ne se fasse entendre sans la moindre contrariété.

" Alaïs, Lydia, allez vous détendre toutes les deux. Vous avez bien mérité de vous amuser un peu en cette fin de journée. Ensuite, il vous faudra donner à boire aux bêtes. "
" Ouiiiii... " Et saisissant son aînée par le bras, la petite blonde l'entraîna de suite vers le jardin tout proche.
" Hum... Cela va nous laisser un peu de temps pour parler plus au calme, Heed. Et si tu veux bien te donner la peine d'entrer. "

D'un geste, elle lui avait présenté la porte laissée ouverte par Alaïs et tout juste fermée par un léger rideau laissant filtrer une lumière tamisée. De quoi maintenir une certaine fraîcheur au sein de la pièce principale lors des jours les plus caniculaires. Écartant cette dernière, la sainte laissa apparaître une vaste pièce dans le fond de laquelle trônait un âtre où patientait un petit fagot de bois bien sec. La chaleur était certaine mais il fallait bien avoir de quoi cuisiner de temps à autre. Quoique à y regarder de plus près, l'une des marmites posées contre le mur contenait non pas des aliments prêts à cuire mais bien des linges. Quant au reste de la salle qui servait autant de séjour que de salle à manger, elle contenait une table de belle taille. De bois massif, elle était parfaitement entretenue et supportait une corbeille de fruits ainsi que quelques coupes et gobelets tous propres. Les sièges associés comportaient pour tout confort quelques coussins de tissus. Les fenêtres étaient toutes ouvertes et garnies du même type de rideau que la porte. Le mur gauche laissait apparaître deux pièces dont l'une, la seconde à partir de l'entrée, était toute proche de l'âtre et semblait déborder de lumière. La première quant à elle, était fermée. Quant au mur de droite, il comportait aussi une autre porte fermée, laissant suffisamment de place pour que deux étagères et une belle amphore puissent y prendre place. Livres, parchemins côtoyaient d'autres objets en plus des bougies et lampes à huile. D'autres objets purement décoratifs s'y ajoutaient encore, certain suspendus au mur, le tout ajoutant une touche purement féminine au décor ainsi qu'une touche enfantine au travers de la poupée qu'Alaïs avait laissé posée sur l'un des sièges. Un dernier regard et Heed pourrait aussi remarquer les nombreux bouquets de fleurs fraîches ou en train de sécher ainsi que les trois nattes se tenant face au feu.

Voyant l'hésitation de son frère d'armes, Anamaya reprit.

" Cela te surprend ? Tu t'attendais à mieux, je suppose. Cette pièce est assez neutre mais nous convient à toutes les trois. Les portes fermées donnent sur les chambres et le salle d'eau. Il reste encore toute la bergerie en plus des écuries et du grenier. Mais je pense que cela n'a pas trop d'importance pour toi. Les seules pièces que tu pourrais voir sont celle-ci, la petite cuisine dont tu n'as sans doute pas remarquée la présence et la salle de soins. "

Puis, lui présentant un siège, elle ajouta après avoir déposé sa harpe avec soins.

" Maintenant désires-tu boire ou quelque chose avant qu'on puisse aborder d'autres sujets ? Voire celui qui te tourmente tant ? "

Sur ce, elle se tut, rabattant son châle, laissant apparaître l'or et le miel de sa longue chevelure nouée. Ici, elle était chez elle et après tout, Heed pouvait bien savoir que la jeune égyptienne était blonde. Cela n'avait rien à voir avec le fait de montrer ses traits.


Aucun détail sur le physique d'Anamaya n'apparaît dans ses rps. Sa véritable apparence est inconnue de tous.

- " Paroles " - ~ Pensées ~ - * transmissions de Pensées * -

- " Lydia et Alaïs " - ~ Pensées Lydia et Alaïs ~ -


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1245-anamaya
HeedavatarArmure :
Licorne

Statistiques
HP:
100/100  (100/100)
CP:
150/150  (150/150)
CC:
165/165  (165/165)
Message Re: [29 août 550]A toi, je présente deux petites étoiles échouées... [Heed]   Mer 26 Oct - 19:57
Heed regardait tendrement Anamaya donner ses ordres à ses deux disciples. Il souriait et une douce nostalgie s'empara de son âme. Même si sa relation avec son maître était particulière, la scène qu'il observait le renvoyait quelque temps en arrière. Un temps où il possédait encore une certaine innocence. Celle-ci s'était depuis envolée.

L'invitation à entrer d'Anamaya le fit revenir à la réalité. Sans effacer son sourire, il lui répondit par un signe de tête puis entra. C'était ainsi que le saint de la Licorne découvrait la demeure de son amie. Il n'avait jamais visité le lieu de vie d'autre saint. Hormis le lieu de vie des apprentis, il ne savait pas à quoi pouvait ressembler la demeure d'une sainte de rang supérieur. C'était la première fois et cela le fut sans doute paraître un peu hésitant.

- Quoi ? Non pas du tout ! Je ne m'attendais pas à mieux. Ce que je découvre me semble parfait. Si tu penses le contraire, tu devrais voir chez moi ! C'est bien plus petit, et plus, sobre. Et puis c'est très bruyant. J'habite au sein même du village. Je loue une chambre dans la taverne. Ça me rappelle mon enfance de loger là-bas. Ta maison est vraiment belle Anamaya ! Pardon, si j'ai pu te laisser penser le contraire. Merci encore de m'accueillir.

Heed prenait place sur une petite chaise en bois qui craqua légèrement sous son poids. Il observait la belle Anamaya. Cette dernière lui proposait de boire quelque chose avec toute la politesse qui pouvait la caractériser. Il ne put prendre la parole préférant poser les yeux sur ses beaux cheveux. Son coeur se mit à battre un plus que d'habitude. Il mourrait d'envie de voir son visage même s'il savait que cela était impossible. Les règles de la chevalerie étaient telles qu'il ne viendrait jamais à l'esprit d'un chevalier de les trahir. Ils en connaissaient trop les conséquences. Il prit alors la parole.

- Je doute que tu possèdes une bonne bouteille de cidre chez toi. Un verre d'eau fera amplement l'affaire.

Il se tut un instant avant de reprendre.

- Oui, ça, on peut dire que je suis tourmenté.

Il devinait sous le masque de la jeune femme l'incompréhension de cette dernière. Elle n'était pas au courant. Après une petite hésitation, il décida de tout lui dire.

- Je suis mort Anamaya ! Du moins, je l'étais il y a peu. Tu as devant toi un ressuscité !

Il leva les bras afin d'accompagner cette déclaration. Il savait très bien qu'annoncer sa mort et sa résurrection allait surprendre sa consoeur. Il avait décidé de le faire de manière triviale sans doute pour rendre la chose un peu plus absurde. Il éclata de rire en se grattant l'arrière de la tête.


Couleur: #10684
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t988-heed-bronze-saint-de-l
AnamayaavatarArmure :
Chevelure de Bérénice

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
150/150  (150/150)
CC:
325/325  (325/325)
Message Re: [29 août 550]A toi, je présente deux petites étoiles échouées... [Heed]   Mar 1 Nov - 22:23
Un léger rire avait pris la sainte avant qu'elle ne reprenne en jetant un œil vers le lieu où s'étaient dirigées les deux petites filles. Toujours plus qu'attentive, la jeune égyptienne veillait sur elles comme une lionne sur ses petits. En ces lieux, elles étaient normalement en sécurité mais jamais une précaution, surtout avec la blonde Alaïs, ne serait de trop. Surtout maintenant que sa jeune aide venait de les laisser. Si discrètement d'ailleurs que le saint de la Licorne ne l'avait même pas remarquée.

D'ailleurs, se tournant vers lui.

" Tu aimes être entouré de vie, Heed. Ce que je comprends et respecte. Moi, j'ai passé ma vie entre les enseignements des temples, le désert et les rives du Nil. Bon, j'ai aussi un peu voyagé avec mon maître Aurélius. Une vie qui m'a permis d'apprendre de nombreuses choses en plus de l'art de la guérison sous la protection de la redoutable Sekmeth. Ne t'excuse donc pas, c'est juste que cette demeure vient à peine d'être refaite et que je n'ai pas encore pu la nettoyer comme je l'aurais souhaité. "

Ceci fait, elle prit place face au jeune homme. C'était si rafraîchissant de parler tout simplement entre amis. Et allant lui chercher ce qu'il souhaitait, elle ajouta, malicieuse.

" Je pense que je pourrais te surprendre Heed. Ne pense pas que le commerce soit si mauvais ou si peu développé. Nous sommes aux portes du Sanctuaire et tout ce qui plaît à nos supérieurs peut vite se trouver. Puis, Constantinople ou Athènes ne sont pas si éloignées. Rien ne m'empêche de trouver ce que tu cherches. Certains arguments passent bien mieux que les râleries et autres manifestations des matrones ou maîtresses capricieuses. Savoir aborder les personnes sans les prendre de haut compte."

Sur cette remarque, elle lui servit un plein gobelet d'eau fraîche. Une eau de source qu'elle avait dénichée lors de ses recherches et qui à elle seule justifiait en partie l'acquisition de cette demeure.

Un instant se passa encore tandis que la jeune femme patientait. Cela semblait si dur, si dur de lui parler. Puis, enfin, il rompit le silence. A ces paroles, les yeux d'Anamaya s'ouvrirent tout grands sous son masque.

" Mort... Tu t'es rendu au Royaume d'Osiris... "

Choquée par cette révélation, ne sachant trop que dire, elle posa sa main sur le bras du jeune homme, lui offrant de son aura apaisante.

" Heed, je... Si tu veux me parler, n'hésite pas. J'ai surtout été élevée selon les rites anciens du peuple d'Egypte. La mort pour nous est omniprésente et nous devons nous préparer à passer au mieux l'épreuve du jugement. Chaque acte est pesé... "

Puis, serrant quelque peu sa main, elle ajouta.

" Un destin qui est sans doute différent de ce que tu as connu. Maintenant, sache que je te forcerai jamais à conter ce que tu ne veux pas. Tu as pu remonter de l'autre monde mais cela n'a pu se faire sans aide. Déjà qui t'y a envoyé ? Et qui t'a renvoyé ? "

Elle se tut, lui laissant le choix de sa réponse. S'il voulait lui parler, il le ferait sinon, elle respecterait son choix du secret.


Aucun détail sur le physique d'Anamaya n'apparaît dans ses rps. Sa véritable apparence est inconnue de tous.

- " Paroles " - ~ Pensées ~ - * transmissions de Pensées * -

- " Lydia et Alaïs " - ~ Pensées Lydia et Alaïs ~ -


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1245-anamaya
HeedavatarArmure :
Licorne

Statistiques
HP:
100/100  (100/100)
CP:
150/150  (150/150)
CC:
165/165  (165/165)
Message Re: [29 août 550]A toi, je présente deux petites étoiles échouées... [Heed]   Ven 4 Nov - 18:39
Heed se sentait bien. Cette demeure, ces présences lui offraient un moment de répit. Il était serein et appréciait chaque instant passé en leur compagnie. La croix qu'il portait était toujours là, mais Anamaya et les filles la rendaient plus légère. Heed ne se sentait plus seul.

A son tour, il écoutait son amie. Il en apprenait ainsi plus sur celle qui l'accueillait. A première vue, son enfance avait été des plus studieuse. Rien d'étonnant quand on était un disciple des son plus jeune âge. Elle mentionna aussi le nom de son maître et Heed se demanda, même s'il pensait avoir la réponse, si elle était proche de son maître autant que lui avait été du sien. Enfin, le nom de Sekmeth lui disait vaguement quelque chose. Il savait juste qu'elle était une déesse de l'Egypte. Ainsi, Anamaya avait reçu une partie de son enseignement auprès d'une déesse !

Le saint ne posa aucune question sur le passé de la protectrice du Pope, car cette dernière faisait preuve d'humour. Un côté taquin qui surprit un peu le jeune homme et qui au fond, l'amusa. Il souriait content de découvrir un peu plus l'Egyptienne. Malheureusement, l'annonce de ce qui lui était récemment arrivé fit disparaître son air malicieux.

- C'est une longue histoire Anamaya !

Une fois de plus, il s'apprêtait à narrer cet événement malheureux de son existence. La première fois, ce n'était nul autre que le dieu médecin, Asclépios, lui-même qui avait été son interlocuteur.

- Tout à commencer par une banale patrouille ici, au Rodorio. J'étais donc au sein du village blanc lorsque je reçus un appel télépathique de la part du Grand Pope. Il avait besoin de moi pour surveiller une personne en particulier.

Il but une gorgée d'eau avant d'ajouter.

- C'était Satine. Tu dois sans doute te souvenir d'elle. Nous l'avions rencontré en bas des marches des temples du zodiaque. Elle est la femme d'Orion, le chevalier d'or du Sagittaire.

Il eut un flash. Il se revoyait aller défier l'ancien juge des enfers, le combat qui s'ensuivit ainsi que la leçon qu'il avait reçu.

- Bref, je me retrouvai bien vite face à elle. La furie essayait de quitter la demeure où elle avait été assignée à résidence. Bien entendu, Akrites souhaitait que coûte que coûte que je la retienne. A ce moment-là, je ne savais pas qu'elle était possédée par l'âme de l'ancien maître du Pope. Elle me défia et j'acceptai son défi.

Il eut un profond soupir. Il s'en voulait encore de n'avoir fait qu'illusion.

- Le combat ne dura pas bien longtemps... Je fus défait par en un instant. Son poison et ses coups me furent fatals. Comme à beaucoup d'autres personnes au sein du village. Je m'étonne que tu n'en aies pas entendu parler. Disait-il interrogateur.

- Ce n'était pas la fin de l'histoire. Je me suis retrouvé aux Enfers. Face à Radamanthe pour recevoir mon jugement. Apparemment, je n'étais que du menu fretin pour lui ! Pourtant, agissant sur les ordres de Thanatos lui-même, il m'apposa la marque de la mort. Juste là, sur le front ! Et pfff, je fus renvoyé illico presto dans le monde des vivants.

Il jeta un oeil à l'extérieur regarda les fillettes s'amuser.

- Tu t'en doutes Anamaya, rien n'est gratuit ! Tôt ou tard, j'aurai à payer mon dû ! C'est ce qui me tourmente. Qu'est-ce qui m'attend ? Vais-je devenir un spectre ? J'aurai préféré mourir définitivement. Je ne supporterai pas de trahir les miens, de te trahir !

Il fixait désormais le masque de la sainte en essayant de deviner l'expression de son visage suite à ces révélations.

- Voilà, tu sais tout.


Couleur: #10684
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t988-heed-bronze-saint-de-l
Contenu sponsorisé
Message Re: [29 août 550]A toi, je présente deux petites étoiles échouées... [Heed]   
Revenir en haut Aller en bas
 
[29 août 550]A toi, je présente deux petites étoiles échouées... [Heed]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mirlande Manigat présente les 3 raisons de la popularité de Titid en Haiti
» [WIP] Blood Axes - Les peaux rouge du Desert !
» Qui a crée ces monstres? Les gnbistes/ lavalas ou les deux !
» 29 fevrier !12 Janvier DEUX DATES DE + ,18 MAI UNE DATE EN MOINS ! QUELLE HONTE
» Chez Eäràr, maître d'arme.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Imperium Byzantinum :: Rodorio-
Sauter vers: