Votez
I
II
III


Forum fermé. Bon jeu à tous sous d'autres cieux !
 

Partagez | 
 

 [Fin Août 550] La venue d'une Princesse des temps anciens [PV Eirwen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Bran RuzavatarArmure :
Épervier du Zéphyr

Statistiques
HP:
160/160  (160/160)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
275/275  (275/275)
Message [Fin Août 550] La venue d'une Princesse des temps anciens [PV Eirwen]   Sam 8 Oct - 18:38
Bran Ruz
"La Réponse"



Soudain un vent glacé se leva devant les gardes, soulevant la neige et la poussière. En rouvrant leurs yeux ils virent, au milieu de l'immaculée, une silhouette toute emmitouflée dans une lourde cape aussi blanche que les environs, maintenue par un fibule d'or symbolisant un corbeau aux serres brandies devant lui et la tête d'un loup hurlant à la lune. Des armoiries pas vues depuis des siècles et que ces quidams ne reconnurent évidemment pas. Sur le point d'abaisser leurs lances devant cette apparition, une main, délicate et impérieuse se leva devant eux, leur intimant le silence et le calme. Sa voix était à la fois douce et autoritaire, de celle qui ne souffrait d'aucune contestation. Résonnant comme la clameur d'une ancienne Reine.

« Paix ! Je suis l'ancienne princesse Dahut et je viens demander audience à votre Grande Prêtresse. J'en appelle aux anciens liens du sang, car ma mère avant moi régnait sur ces anciennes terres du Nord. »


Face à l'incompréhension et hébétude générale, la belle eut un léger soupir amusé. Qu'avait-elle espéré obtenir d'eux ? Pas grand-chose si ce n'était une telle réaction. Au moins espérait-elle obtenir un semblant d'hésitation pour obtenir gain de cause. Car laisser une prétendue « princesse des temps anciens » qui clamait d'être de lignée royale devant la porte sans rien faire… Le pari sembla être gagné puisque les deux soldats se concertèrent un instant du regard, prit d'une certaine panique.

« Ne craignez rien, je ne viens ni armée ni pleine de mauvaises attentions. Je sais que vous avez essuyé une terrible bataille et que vous êtes éreintés, je suis ici pour vous apporter l'aide de mon Seigneur Lug. »

Elle et Bran étaient ici en ce but. Rappelés à l'ordre par Apollon qui attendait beaucoup d'eux. Seulement le couple maudit avait déjà commencé à œuvrer dans ce sens. Il était temps d'aller plus avant dans leurs desseins. Et ceux de leur Maître. La perspective de devoir faire leur rapport en personne devant le Grand Soleil ne les enchantaient pas. Tous les deux avaient une impression tenace qu'ils apporteraient sur Lui l'Ombre trop vite. Ce n'était pas pour rien que le Corbeau Rouge avait survolé le monde.

Or ils n'avaient pas le choix… Peut-être que quelque chose leur échappait.



    Merci à mon neveu pour la signature ♥

    "Et pendant que d’autres célèbrent le jour le plus interminable de l’année… nous allons secrètement nous réjouir du retour des longues nuits"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t297-bran-ruz-eveque-de-l-e
EirwenavatarArmure :
...

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
180/180  (180/180)
CC:
275/275  (275/275)
Message Re: [Fin Août 550] La venue d'une Princesse des temps anciens [PV Eirwen]   Lun 10 Oct - 22:48
Cela faisait plusieurs jours à présent que le Royaume d'Asgard se remettait doucement des combats qui avaient fait rage. Des choses s'étaient passées. Déjà, le Père de toutes choses était revenu parmi eux. Deuxièmement, la prêtresse était enfin libérée de l'emprise de la Sorcière d'Hadès, et elle était parvenue à sauver l'un des siens. Non sans mal néanmoins. Elle n'avait dû sa survie qu'à l'intervention du Guerrier Immortel. Bien sûr, on lui avait intimé l'ordre de se reposer, mais cela n'était en rien son genre. D'autant plus après avoir été privée de son corps pendant près de deux mois. Elle ressentait le besoin de sortir, et de voir le monde, sous un œil nouveau.

Alors, ce jour là, la Douce avait simplement choisi de se rendre auprès des chantiers le long des remparts. Juste pour observer. Elle était partie du Palais au nez et à la barbe de tous. Elle voulait simplement respirer, et que tout le monde cesse d'être sur son dos. Elle allait bien, ses blessures guérissaient et les cicatrices de celles-ci n'étaient que de fines marques. Elle avait elle même préparé sa monture, un destrier à la robe sombre qui tranchait avec l'éclat pourpre de sa robe et de sa cape, toutes deux parées de fils d'or. La demoiselle finit par se hisser sur le dos de l'animal sans le moindre mal avant de quitter les écuries du palais en lâchant un soupir.

"- Enfin!!! Liberté chérie!"

Oh mais elle ne fut pas seule bien longtemps. Deux loups immenses surgirent sur le côté, l'un noir, l'autre blanc, avant qu'un croassement réprobateur ne se fasse entendre au dessus de sa tête:

"- Je vais bien, arrête de jouer à la mère poule Munin."

Elle avait prononcé ces mots avec un sourire avant d'entreprendre la traversée de ses terres. Son Royaume. Pourtant, en parvenant près des Remparts, elle capta une présence étrangère et inconnue. Alors, elle dévia de sa route pour se rendre en direction de celle-ci. Aux abords des lieux, elle vit les gardes faisant face à une demoiselle à la blanche chevelure, entendant leur échange. Alors, elle fit aller sa monture au pas, abaissant sa capuche pour révéler son identité, alors que les iris ambrés se portaient sur la fibule qui retenait la cape de la Belle.

"- Du calme mes braves. Vous n'avez rien à craindre d'une princesse d'Asgard."

Elle adressa à cette dernière un sourire avant de laisser glisser à terre, prenant les rênes en main avant d'avancer vers le petit groupe, en compagnie de ses comparses. Aussitôt, les gardes la saluèrent respectueusement, et elle leur offrit une inclinaison de la tête, avant de porter son attention sur la jeune femme.

"- Je vous souhaite la bienvenue en mon Royaume, Dahut. Je suis Eirwen, la Voix du Père de toutes Choses. Que me vaut l'honneur de votre visite?"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1149-eirwen-the-shieldmaid
AsheravatarArmure :
Delta

Statistiques
HP:
220/220  (220/220)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
305/305  (305/305)
Message Re: [Fin Août 550] La venue d'une Princesse des temps anciens [PV Eirwen]   Mar 11 Oct - 0:08
    Les événements récents avaient retourné le guerrier divin de Delta. Car oui, malgré tout ce qu'il avait fait, tout ce qu'il était, il était toujours le guerrier divin de l'étoile de Delta. Qui avait reçu la confiance de la grande prêtresse, qu'il avait offert à Pandore sans le moindre remords et par le père de tous qu'il avait rêvé de chasser de ses propres terres. Mais il était oppressant pour lui de rester dans le château car il avait perdu beaucoup de choses. Il avait perdu tous ses rats et leur confiance serait difficile à récupérer, si ce n'est impossible. Sans compter les autres guerriers divins. Il ne les aimait pas déjà avant et il lui rendait bien. Encore plus maintenant. Il tournait en rond dans sa chambre comme un lion en cage et il avait besoin de sortir. Il ne voulait pas retourner dans son domaine ni dans ceux des autres guerriers divins. Il emprunta alors l'une des galeries secrètes dont il connaissait le secret pour sortir du château sans croiser personne et il se mit rapidement en route à travers la forêt vers les remparts.

    Certes, le chantier attirerait du monde. Beaucoup de monde, mais des gens qui ne le connaissait pas ou peu. Il n'aurait pas de mal à trouver un coin dans la forêt, près des remparts, pour se poster là, dans le froid et la solitude. Là où il se sentait en sécurité et ce dont il avait besoin maintenant, c'était de ce sentiment de préservation. De solitude et de pensée. Il ne savait pas ce qu'il allait faire de sa vie maintenant et son monde entier c'était écroulé. Ses certitudes étaient mortes. Ses ambitions aussi. Il n'avait plus besoin de ce pouvoir qu'il avait si longtemps désiré. Il n'en voulait plus. Mais le reste ? Que voulait-il vraiment ? Il se mit donc à marcher seul, le long des remparts à penser et il entendit alors une voix qu'il connaissait bien... celle de la grande prêtresse.

    Sans vraiment savoir pourquoi, il se mit à mettre ses pas dans les siens et à la suivre de relativement loin. Sans faire de bruit, comme une ombre. Il voulait comprendre, apprendre. Il voulait voir qui était celle qui avait sacrifié tant pour lui. Si vraiment, il pouvait au fond lui faire confiance ou si, comme à chaque fois, le coup de bâton lui reviendrait en plein visage. Il suivit ses pas jusqu'à la grande porte d'Asgard où elle s’apprêtait à rentrer dans ses propres terres. Delta l'aurait alors laissé là et aurait repris sa route s'il n'avait pas vu quelqu'un qu'il ne s'attendait pas vraiment à croiser ici. Le mystérieux oracle qu'il avait rencontré il y a quelque temps, un peu plus d'un mois pour être précis et qui lui avait transmis quelques... information ! La voix d'Asher raisonna alors dans la tête de la grande prêtresse :

    *Faites attention, Madame, toute princesse que soit le Dahut, elle n'en reste pas moins oracles d'Apollon. Je ne suis pas loin, désolé de me manifester de la sorte. Je peux rester caché ou sortir et vous assistez, à votre convenance.*

    Mais les plans d'Asher ne s’arrêtaient pas là. Certes, il ne voulait plus de mal à Eirwen et aux terres d'Odin, mais le serpent restait un serpent. Fourbe, manipulateur, abjecte ! Mais pour une fois, ça ne serait pas pour son propre compte qu'il mettrait ses... talents particuliers en œuvre. Mais bel et bien pour la prêtresse. Il payait toujours ses dettes. Et cette fois, ce fut dans l'esprit du Dahut que la voix d'Asher raisonna. Ses pouvoirs psychiques lui étaient bien pratiques en ce moment.

    *Ravis de vous revoir, Dahut, je vous présente mais respecte, Princesse d'Ys. Mes salutations à votre époux également. Oh non, ne me cherchait pas, j'entrerais en scène quand mon heure sera venue, mais pas avant. Vous le savez très bien qu'il faut savoir ménager son entrée. Mais entre nous, vous pouvez me dire la véritable raison de votre venue. L'heure de faire tomber le crépuscule sur quelqu'un est-elle venue ?*

    Oui, Asher négociait dans l'ombre de la prêtresse, mais uniquement pour ses intérêts, plus il en savait et plus il pouvait lui venir en aide.


- And I wish I could trust you...
- If you did, you'd be the fool I always took you for.

Merci Reba
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t296-asher-dorana-guerrier-
Bran RuzavatarArmure :
Épervier du Zéphyr

Statistiques
HP:
160/160  (160/160)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
275/275  (275/275)
Message Re: [Fin Août 550] La venue d'une Princesse des temps anciens [PV Eirwen]   Sam 15 Oct - 9:25
Bran Ruz
"La Réponse"



Ainsi donc la Roue tournait en leur faveur, comme leur Dieu leur avait murmuré. Ordonné, pour ainsi dire. Car le couple maudit était en ces terres pour une raison d'apparence toute simple : lier les Ases et les Oracles pour faire front commun contre les Saints. Or le Bran Ruz et sa chère épouse avaient déjà entrevu et interprété de leur côté les desseins de la Lumière. Après tout, ils étaient l’Épervier, en même temps que le dernier des Corbeaux Rouges, ils se réveillaient jamais par hasard. Toujours pour annoncer, crûment, que le Monde était sur le point de basculer. Une nouvelle ère se profilait à l'horizon, sombre et terrifiante. Le retour des longues nuits et lui, messager noir, le Bran Ruz, la Réponse était aussi une Voix en ce Monde. Dahut se tourna avec une lenteur calculée vers cette magnifique jeune femme qui arrivait dans leur direction et qui se trouvait être la Voix d'Odin en personne. Un chaleureux sourire s'installa sur les lèvres vermeilles de l'ancienne princesse. Elle, contrairement à son mari, représentait son autre pendant : une blanche lumière douce et maternelle. La belle s'inclina avec grâce et respect, sentant une présence aux abords de son esprit qu'elle laissa entrer volontiers, le reconnaissant.

« Je vous remercie Kulaas, puisque c'est vous, maintenant, qui possédez ce titre. Je n'ai nulle prétention de le porter aujourd'hui. Ce temps est révolu depuis fort longtemps. Je suis une Oracle du Dieu Lug, « Celui-qui-porte-un-regard-clair-sur-le-monde ». peut-être le connaissez-vous plus sous le nom d'Apollon. Je suis ici en tant que messagère et observatrice, porteuse d'un message de changement mais… je sais que votre terre à déjà connue quelques bouleversements c'est aussi pour cela que je me permets de me dévoiler. »

Son œil clair se posa sur Munin qu'elle considéra avec attention, le laissant la sonder à son tour, s'il le désirait. Dans son souvenir n'était-il pas les yeux du Père des Ases ? Aussi, se faisant, la belle montrait patte blanche.

Mes hommages, très cher. Je vois que vous vous êtes montré curieux à mon endroit, c'est bien, la curiosité à toujours été un instrument puissant pour les Hommes. Restez dans l'ombre si cela vous chantes, je sais à quel point vous vous y sentez bien, enfant des Cendres. Nous nous comprenons plus que vous l'imaginez et nulles craintes, mes sentiments sont sincères à l'égard de votre peuple, sinon, je ne vous serais pas apparue il y a un mois de cela.


Puis se tournant vers Eirwen :

« Peut-être serions-nous plus à notre aise à l'intérieur ? Cela fait si longtemps que je n'ai pas posé le pied en ces lieux, la nostalgie me taraude beaucoup. Enfant, je jouais beaucoup ici. »


Une vraie lueur mélancolique alluma son regard et presque aussitôt après un cri retentit derrière elle. D'un coup d'ailes, un magnifique corvidé, d'un rouge éclatant, se posa sur bras, se prit à piqueter quelques mèches des cheveux blancs de Dahut, par jeu, quémandant de l'attention.

« Oh et je crois que mon ami désire se joindre à nous, si cela ne vous fait rien ? Il tâchera de bien se comporter pour une fois, hm ? »


Fit-elle en flattant la tête de l'oiseau qui sautilla pour prendre place sur l'épaule de la jeune femme qui ne sut contenir son hilarité.



    Merci à mon neveu pour la signature ♥

    "Et pendant que d’autres célèbrent le jour le plus interminable de l’année… nous allons secrètement nous réjouir du retour des longues nuits"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t297-bran-ruz-eveque-de-l-e
EirwenavatarArmure :
...

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
180/180  (180/180)
CC:
275/275  (275/275)
Message Re: [Fin Août 550] La venue d'une Princesse des temps anciens [PV Eirwen]   Sam 22 Oct - 22:58
Avec attention, l'Immaculée observait la Demoiselle qui lui faisait face. Un sourire bienveillant et sincère étirait les lèvres de la Prêtresse, pourtant, elle se sentit un brin gênée en la voyant s'incliner avec grâce devant elle. Le protocole, elle n'était pas très à l'aise avec tout cela, pourtant elle devait s'y faire. Elle avançait en direction de la nouvelle venue, lorsqu'elle ressentit une présence non loin de là. Avant, elle se serait méfiée de celle-ci, mais plus maintenant non. Les choses avaient changé. En bien.

Certes, au sein de ses troupes, personnes ou très peu, avaient compris le choix qu'elle avait fait en sauvant le Delta alors qu'il avait attenté à sa vie. Odin, tout comme elle, lui avait pardonné. Elle sourit mentalement en l'entendant.

* Bonjour Asher. Te voilà bien loin du Palais. Je ne pense pas avoir quelque chose à craindre de Dahut. Je me rappelle que tu avais parlé de l'Oracle quand je n'étais pas...moi-même. Si tu souhaites te joindre à nous, cela me ferait plaisir. Et au moins, si jamais elle cherche à m'attaquer, ce dont je doute fort, tu serais là pour me protéger.*

Oh, elle ne doutait pas qu'il le ferait, loin de là. Mais pour l'heure, l'Asine tendit le bras pour que Munin vienne se poser sur celui-ci. Délicatement, elle laissait ses doigts caresser le plumage du corvidé, ce que visiblement il semblait apprécier, alors qu'il ancrait son regard dans celui de la nouvelle venue.

"- En effet, nous avons subit des attaques il y a quelques jours de cela. Mais nous sommes parvenus à repousser l'assaut. C'est très aimable de votre part de vous en soucier. Merci. Nous pourrions, en effet nous rendre dans les locaux de la garnison qui gère la défense des remparts. Ils ont eu la chance d'être épargnés par l'attaque des Jotunns."

Le regard mordoré de la Belle se porta sur le grand corbeau au plumage écarlate qui attisa la curiosité de Munin, mais pas que. La panthère blanche ressentait comme une présence en lui.

"- Pour quelle raison cela me dérangerait? Voyez combien je suis moi-même accompagnée." Elle avait eu un petit éclat de rire amusé en désignant ses trois compagnons. Toutefois, elle finit par reprendre son sérieux. " Ainsi donc, vous êtes porteuse d'un message du Solaire Apollon? Venez, je suis toute prête à vous écouter le temps que notre ami commun nous rejoigne."

De sa main libre, la Demoiselle venait d'attraper les rênes de sa sombre monture, invitant la jeune femme à la rejoindre, d'un sourire.

"- Venez Dahut, je pense que nous aurons bien des choses à nous dire vous et moi."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1149-eirwen-the-shieldmaid
AsheravatarArmure :
Delta

Statistiques
HP:
220/220  (220/220)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
305/305  (305/305)
Message Re: [Fin Août 550] La venue d'une Princesse des temps anciens [PV Eirwen]   Mer 26 Oct - 2:38
    Le guerrier de Delta en retrait écouta avec soin chacun des mots du Dahut. Il pesait avec attention son discours cherchant à lire entre les lignes. Et il n'y avait que peu d'ombre dans ce qu'elle avait raconté à Eirwen. Oh, elle avait même mentionné son rang presque exact et son allégeance. Puis, tour à tour, dans leur esprit, en écho à son propre message, les deux femmes lui répondirent alors. D'abord la servante du soleil. Qui soulignant les informations qu'il avait glanées sur elle. Asher détestait quand les choses échappaient à son contrôle et c'était plus ou moins ce qui s'était passé lors de leur petite rencontre dans le domaine de Kendril, qu'il avait depuis lors, réduit en cendres. La suite de son discours par contre, fit naître un léger trouble dans le cœur du Delta et si le corbeau rouge avait suffisamment d’empathie pour ça, l'un ou l'autre des deux occupants de ce corps aurait pu sentir que le terme fils de cendres avait fait réagir Asher. Il n'en avait parlé à personne et avait gardé ça pour lui. Visiblement, les gens semblaient en savoir plus que lui à ce sujet et encore fois, la situation lui échappé déjà des mains. À son plus grand déplaisir. Pendant qu'il entendait la voix d'Eirwen dans son esprit à elle, lui répondre, il prit soin de ne pas laisser le Dahut dans l'ombre justement.

    *Je n'ai que faire des attentions que vous avez envers mon peuple. Ils ne m'intéressent pas. C'est plus la réaction de ma prêtresse qui m'intrigue. Oserais-je demander pourquoi diable vous m’appelez ainsi ?*

    Il ne répondit pas tout de suite à sa prêtresse et il attendit un peu que la conversation entre les deux femmes avance. Il ne savait pas vraiment quoi faire à vrai dire. L'idée simple qu'elle puisse réclamer sa protection avait fait naître sa suspicion. Pourquoi, entre tous lui ? Lui qui avait essayé de la tuer il y a seulement quelque temps, une journée ou deux pas plus. Certes Odin lui-même avait pardonné aux asher de ce qu'il avait fait, mais quelle valeur pouvait-on accorder au pardon ? La mention de l'ami commun le fit tiquer, est-ce qu'elle parlait de lui ou de quelqu'un d'autre ? Sûrement lui... Elle dégageait une sacrée confiance en elle pour présumer qu'il viendrait. Oh, mais il allait venir, il n'avait plus rien à perdre et rien non plus à gagner. Son existence, pour le moment, était sans but réel. Il faudrait qu'il parle sérieusement avec elle. Bientôt... Il resterait jusqu'à la guerre qu'avait prévu Odin et après ? Après plus rien... L'idée par contre, de se retrouver dans la caserne le repoussait un peu. Trop de monde, trop de gens. Pas maintenant...

    *Je n'aime pas l'endroit... trop de gens. Mais je serais là.*

    Et le guerrier de Delta quitta alors son abri à travers les ombres et les arbres, pour s'élancer le plus discrètement possible sur la piste des deux femmes, pour les garder à vue, il n'avait pas besoin dès les entendre, il pouvait parfaitement lire ce qu'elle avait en tête, sauf si Eirwen cherchait activement à repousser son cosmos dans son esprit, pour une fois, il ne s'imposait pas.


- And I wish I could trust you...
- If you did, you'd be the fool I always took you for.

Merci Reba
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t296-asher-dorana-guerrier-
Bran RuzavatarArmure :
Épervier du Zéphyr

Statistiques
HP:
160/160  (160/160)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
275/275  (275/275)
Message Re: [Fin Août 550] La venue d'une Princesse des temps anciens [PV Eirwen]   Ven 28 Oct - 11:01
Bran Ruz
"La Réponse"




Parce que c'est votre héritage ? avait-elle répondu le plus simplement du monde sans cacher un début de sourire qui pourrait passer pour une expression de douceur tranquille auprès de la Grande Prêtresse, visiblement ouverte au dialogue. « Notre ami commun ne semble décidément pas apprécier les endroits trop fréquentés. Mais ne lui en voulons pas, mon époux est du même acabit, un rien austère, mais ils ont en eux d'autres forces et qualités insoupçonnées. »

Elle s'amusait de la réplique toute naturelle et joviale de la nouvelle Princesse d'Asgard. Toutes les deux pourraient, Dahut en avait désormais la conviction, parler sans effusion de sang. Le Corbeau Rouge, celui qui se faisait appeler la Réponse, s'était effacé pour cette raison : sa bien-aimée savait mieux que lui manier le verbe et le magnifier. Contrairement à ce que les légendes racontaient sur son compte, la belle fille d'Ys avait été un guide pour les alliances des Mers et avec les très anciennes sorcières des petites îles irlandaises. Les magiciennes bleues.

Observant un instant le cortège animalier qui accompagnait la belle Eirwen, l'Oracle finit par la suivre, cheminant dans les pas de la panthère blanche. D'une manière assez similaire. Ne disait-on pas d'elle dans les anciens écrits, qu'au jour de sa naissance elle était née louve ?

« Cet endroit n'a pas changé. » fit-elle d'une manière assez rêveuse, ne dissimulant aucunement la mélancolie dans ses prunelles claires. L'oiseau rouge perché sur son épaule frotta avec vigueur sa tête contre celle de sa maîtresse, comme pour l'enjoindre à se ressaisir. « Pardonnez-moi, je songeai à ma mère, aux souvenirs que j'ai laissé derrière moi. »

Une douleur dans sa poitrine la fit ralentir. C'était dans la forêt à proximité qu'elle avait vu naître son premier enfant. Premier sacrifié. Le souvenir de son visage pétrifié dans la Mort lui fit monter les larmes aux yeux. Ils étaient le couple maudit du Soleil. Ceux qui annonçait sa Mort, pour un renouveau. Furtivement elle chassa les quelques larmes qui menaçaient de courir le long de ses joues pâles. Nul jeu là-dedans. Presque aussitôt une présence contre son esprit la réchauffa.

« Avant tout, j'ai plusieurs questions à vous poser Kulaas : que savez-vous de notre peuple, des Oracles ? Et quelle est votre vision du futur ? D'Asgard ? Car si je suis ici, c'est parce que notre Dieu à eu une vision vous concernant, aussi, j'aimerai connaître votre intuition avant de continuer. Moi-même pourrait y lire l'avenir… Ou quelques bribes. »

Dahut possédait tels pouvoirs. Entendre parler la jeune femme de son royaume pourrait réveiller ses augures. L'aiguiller, avant tout. Elles.




    Merci à mon neveu pour la signature ♥

    "Et pendant que d’autres célèbrent le jour le plus interminable de l’année… nous allons secrètement nous réjouir du retour des longues nuits"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t297-bran-ruz-eveque-de-l-e
Contenu sponsorisé
Message Re: [Fin Août 550] La venue d'une Princesse des temps anciens [PV Eirwen]   
Revenir en haut Aller en bas
 
[Fin Août 550] La venue d'une Princesse des temps anciens [PV Eirwen]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La venue des Numénoriens en Terre du Milieu
» Winnie - La vie est courte alors, profite du moment venue.
» Confirmé: Le Choléra est venu d'un camp népalais
» Une silhouette venue du passé...
» Nouvelle venue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Germania :: Asgard :: Remparts des Jotunns-
Sauter vers: