Votez
I
II
III


Forum fermé. Bon jeu à tous sous d'autres cieux !
 

Partagez | 
 

 [Avril 549] A la recherche de la folle perdue (PV Elyn)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
NereusavatarArmure :
Scale du Kraken

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
215/215  (215/215)
Message [Avril 549] A la recherche de la folle perdue (PV Elyn)   Mer 12 Oct - 12:16
Non mais vraiment qu’est-ce qu’elle a dans la caboche celle-là ! Nereus était furieux, du jour au lendemain sans prévenir Tihana avait disparu. Oh bien évidemment, pour Nere, la gamine avait toujours eu une araignée au plafond et malgré le fait qu’elle accaparait sans cesse Calista il devait bien avouer qu’il l’aimait bien. Aussi, toujours selon l’avis du garde du corps, Tiha devait fureter à droite à gauche, elle était comme ces chats que l’on nourrissait et qui revenaient quelques jours voire quelques semaines plus tard l’air de rien. Mais le futur général se devait de la retrouver, pour Calista. Même si l’héritière de la grande famille Atlas n’avait rien dit, Nere savait à quel point elle était proche d’elle et avec le mince espoir de la retrouver il s’était mis en tête de fouiller quelques endroits. L’ancien esclave ne s’en faisait pas pour la nymphe, à force d’entrainement, elle était devenue très forte et pourrait se débrouiller sans garde du corps pour quelques jours.

Nereus connaissait en partie le passé de Tihana, assez pour savoir qu’elle avait été entre les mains des mêmes esclavagistes que lui. C’est d’ailleurs grâce à Calista et sa petite enquête sur cette marque trônant sur son avant-bras que la future lyumnade était libre. L’Atlas s’était arrangée pour retrouver le repère des pirates et ça avec les suites que l’on connait. C’est à peu près depuis ce temps que Tiha avait débarqué dans leur vie, à coups de remarques sarcastiques qui malgré tout rythmaient le quotidien du garde du corps. Nere avait tout d’abord commencé ses recherches par cette fameuse grotte où Calista et Tihana avaient été retenues captives et torturées mais rien. Conformément à ses ordres de l’époque les soldats marinas avaient scellé l’entrée en en détruisant une partie, une personne seule ne pourrait pas réussir à y entrer de nouveau. Mais Tihana n’était pas une personne ordinaire, sans arrière-pensée la gamine était capable de se faufiler partout comme un serpent, de surprendre son monde et de jouer la comédie comme personne. Nere fit chou blanc, en même temps il l’aurait retrouvé là-bas ce ne serait pas drôle !

Sa deuxième destination était par contre plus difficile à rejoindre, non pas à cause de la distance mais à cause de sa signification. C’est là-bas hormis son entrevu avec Endymion qu’il s’était soulevé contre ses « propriétaires ». C’est là-bas aussi qu’il avait fait la connaissance d’une jeune fille dont l’innocence et la gentillesse l’avaient bouleversé. Elle se prénommait Elyn et avec l’espoir de la sauver Nere n’avait pas hésité à sacrifier sa liberté fraichement acquise. Rien qu’à repenser à cette petite fille à la chevelure d’ébène, un sourire s’étira sur les lèvres du marina. Ce dernier espérait vraiment un jour pouvoir la présenter à son amie Calista, Elyn serait une meilleure amie pour l’Atlas que cette gamine perturbée c’était plus qu’évident.

Nere scrutait le port, venant juste de traverser les eaux du Pont-Euxin le marina se remémorait sa dernière venue dans la ville. Il n’était qu’un simple esclave se battant dans des jeux totalement absurdes organisés par des pirates tous plus abrutis les uns que les autres. Le futur général du Kraken se trouvait désormais dans la vieille auberge qui avait accueilli les combats. Elle était en ruine et n’avait plus servi depuis bien longtemps. Le jeune homme ne resta pas longtemps préférant ne pas s’attarder plus que de raison. Les sens aux aguets, son aura s’amplifiait à la recherche de la moindre trace cosmique lorsqu’il ressentit le cosmos d’un éveillé. Trop loin pour savoir si c’était Tiha, le garde du corps se mit à courir pour finalement arriver dans cette fameuse rue où il avait abandonné Elyn pour se livrer aux pirates. Le cœur serré, Nereus cherchait Tihana du regard….


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1099-nereus-general-du-kra
ElynavatarArmure :
Epsilon

Statistiques
HP:
220/220  (220/220)
CP:
160/160  (160/160)
CC:
275/275  (275/275)
Message Re: [Avril 549] A la recherche de la folle perdue (PV Elyn)   Jeu 13 Oct - 21:28
Il y avait déjà un an que la maladie l'avait emporté, son cher père ... Déjà un an qu'Elyn s'entrainait sans relâche, apprenant seule à maitriser son cosmos et des progrès, elle en avait fait, énormément. La louve mettait un point d'honneur à se concentrer sur son entrainement, à cette nouvelle vie au milieu d'une meute de prédateurs. Mais depuis quelques jours, quelque chose préoccupait la belle, quelque chose d'important. Car même si les mois avaient passé, elle ressentait toujours ce vide en elle, vide qui ne cessait de se creuser depuis la perte de Teodor. Un vide irremplacable. La nostalgie et le chagrin étreignaient son coeur de pureté, la future étoile d'Epsilon ne trouvait plus le sommeil de plusieurs jours, le visage de son père ne cessant de la hanter. Le deuil avait été très difficile pour elle et quelque part, sans doute ne l'avait-elle toujours pas fait.

Peut-être avait-elle besoin d'un réconfort humain ?

Elyn aimait ses loups, s'étant attachée à Célian plus que tout autre, mais pourtant, la présence d'un être cher lui manquait. La meute la comprenait et l'inverse était tout aussi vraie, mais pourtant, la belle à la crinière d'ébène ressentait toujours ce manque en elle. Cet "anniversaire" était si douloureux pour elle qu'elle ressentit le besoin de ressortir les vieux écrits de Teodor, dont la plupart contaient les moments passés avec sa fille aimée. De temps en temps, la louve apercevait le prénom de son amie Eirwen. Elle aussi, elle lui manquait. Sans doute avait-elle eu vent de la mort tragique et inévitable du garde. Mais la jeune asgardienne avait préféré se terrer dans sa forêt plutôt que d'affronter cette réalité et désormais, elle le regrettait. La Blanche lui en voulait peut-être de sa "disparition", sûrement même, mais elle ne pouvait se résoudre à la rejoindre. Elle serait obligée de parler de cette plaie encore fraichement ouverte, ce qui serait beaucoup trop douloureux pour elle.

Contempler le tapis de neige en devenait presque insupportable, paysage qu'elle chérissait tant habituellement. Alors, la jeune femme s'était décidée à revenir dans cette maison dans laquelle elle avait passé toute sa vie. Il y avait des mois qu'elle ne s'y était pas rendue mais, à cet instant précis, elle en avait bien besoin. Elyn se permit simplement pour cette journée de vivre comme une humaine normale, ou presque, car bien entendu, elle restait affublée de son loup gris. Le mobilier était recouvert de poussières, quelques araignées avaient tissé leurs toiles ça et là. Mais la douce se dirigea vers ce lit qui était auparavant le sien, s'installant dos au mur, invitant son compagnon à l'y rejoindre. Et elle continua sa lecture ...

Régulièrement, il s'était rendu à Lazique, cette contrée où il l'avait emmenée plusieurs fois, cette contrée où elle avait rencontré cet esclave à la chevelure d'émeraude. Jamais elle ne pourrait oublier ce visage et ces évènements. Teodor les avait contés, faisant part d'une certaine fierté envers l'empathie de sa fille, même si son imprudence l'inquiétait au plus haut point. Le garde révélait aimer cet endroit, ce qui ne tomba guère dans l'oubli. Elle se leva, poussant doucement le museau de Célian qui reposait sur sa cuisse, pour atteindre un tiroir dans lequel était rangé quelques bricoles. De là, elle trouva les économies de son père. Les prenant avec quelque peu d'hésitation, elle se tourna vers son loup.

"Célian ... Je vais partir quelques temps. Je compte sur toi pour prendre soin de la meute."

Un simple regard d'or plongé dans le sien et Elyn comprit qu'il n'y voyait pas d'inconvénient.

******

Les douces températures de la région lui avaient presque manqué. En cette période d'avril, le soleil diffusait une douce chaleur durant une grande partie de la journée, ce qui avait permis à Elyn de se passer un peu de ses fourrures. N'ayant guère besoin de s'entrainer, sa chevelure d'ébène retombait librement dans son dos. Bien que l'absence de son loup était plutôt perturbant pour elle, l'asgardienne promenait son regard sur cet endroit familier, un léger sourire aux lèvres. Tant de souvenirs ... Bons comme mauvais ... Mais l'asgardienne ne put s'empêcher de s'éloigner quelque peu de cette cité fréquentée, passant devant cette taverne qui lui avait offert des images plus que traumatisantes pour le regard d'une enfant innocente, qui lui avaient montré la cruauté des hommes. Mais grâce à un seul homme, elle avait pu découvrir également la bonté.

Elyn avait fait du chemin depuis sa dernière visite en ces lieux, elle était maintenant devenue une belle jeune femme, mais avait subi certaines épreuves de la vie. D'enfant insouciante, son destin était maintenant de devenir une guerrière, destin tracé par les souhaits de son défunt père. Ces chemins, elle pouvait s'en souvenir même avec le temps passé et irrémédiablement, perdue dans ses pensées profondes, la belle ne put s'empêcher de rejoindre ce coin de rue où un homme avait décidé de sacrifier sa propre vie pour sauver la sienne. Jamais, elle n'avait pu cesser d'y penser, il ne se passait guère une journée sans qu'elle y songe. Tout simplement parce qu'elle culpabilisait ...

Alors, la louve s'avança vers cet endroit, pile où à l'époque, le sol était maculé de traces de sang. Le coeur et la gorge serrés, elle resta un instant immobile. Jusqu'à ce moment ... Ce moment où elle ressentit quelque chose, un cosmos, tout comme elle. La jeune femme doutait qu'il ne s'agisse d'un asgardien, enfin peut-être ... Le monde était si petit ! Mais lorsqu'elle se retourna, elle se rendit compte à quel point il pouvait l'être.

Une jeune homme à la chevelure d'émeraude ... C'était lui l'éveillé ... Lui ...

Son coeur fit un bond dans sa poitrine alors que se pupilles d'ambre le fixait. Même si ses traits n'étaient plus si juvénile, même si son visage était barré d'une balafre, limitant ainsi son regard d'azur, Elyn le reconnaitrait entre mille. Il était éveillé ... Tout comme elle. Ne sachant pas réellement comment réagir, ni comment il allait accueillir sa présence, la belle à la crinière corbeau n'osait guère bouger. Peut-être lui en voulait-il ? Ou peut-être ne se souvenait-il pas d'elle ? Après tout, elle n'était qu'une gamine à l'époque.

Alors, inspirant profondément, elle s'avança lentement vers lui, jusqu'à se planter devant, l'air inévitablement ému, un léger sourire se dessinant sur ses lèvres.

"Tu es la dernière personne que je m'attendais à voir ici. Nereus ..."

Il était là, devant elle. Le regard de dorure de la jeune femme aurait-il marqué le jeune homme tout comme le sien l'avait hanté parfois ? Il était là, devant elle, son sauveur ... En vie ...


#D6393D

7e sens:
 

Tenue d'Elyn:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1140-elyn-guerriere-divine
NereusavatarArmure :
Scale du Kraken

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
215/215  (215/215)
Message Re: [Avril 549] A la recherche de la folle perdue (PV Elyn)   Ven 14 Oct - 21:36
"Elyn ? C'est vraiment toi ?"

Est-ce que le garde du corps était en train de rever ? C'était un de ces coups dont le destin avait le secret, mais un coup dont Nereus se souviendrait longtemps. Qu'elle était la probabilité pour retrouver cette petite fille si innoncente qui l'avait sauvé il y a plusieurs années ? Incroyable ! Nere fixait Elyn, presque incrédule de la revoir ici. Pendant des années, le futur général de Poséidon s'était demandé ce qu'il était advenu de la petite fille si empathique avec son prochain. Au delà de la tentative d'Endymion c'était bien Elyn qui avait été le véritable électrochoc pour le jeune homme, c'était grâce à elle qu'il avait compris qu'il devait se battre pour sa liberté, de faire les bons choix et d'aider son prochain. Avant elle, l'adolescent qu'il était ne pensait à survivre, se battre afin d'éviter de sombrer dans les enfers, la petite démonstation du pirate l'ayant traumatisé. Mais pourtant pour la protéger, Nere n'avait pas hésité à braver les interdits, levant la main sur quelques pirates afin d'attirer l'attention et permettre à la petite fille au regard mordoré de retrouver son père et de filer aussi loin que possible. Mais au fil des ans, c'était cette même et unique interrogation qui le taraudait : Avait-elle réussi à fuir ?

Maintenant le serviteur de la famille Atlas avait enfin la réponse puisqu'elle se tenait là, devant lui et apparemment en bonne santé. Son sacrifice n'avait donc pas été vain. Nereus se sentit soulagé, comme si un poids venait de lui être retiré. Le marina avait déjà parlé d'Elyn à Calista et il regrettait déjà que la nymphe ne soit pas là pour la rencontrer. Sans attendre d'avantage, Nereus fit les quelques pas qui le séparaient d'Elyn pour la prendre sans hésitation dans ses bras. Une main sur sa chevelure d'ébène, il l'amena contre son torse fermant les yeux et profitant de l'instant présent. Il est vrai que les deux jeunes gens ne s'étaient pas connus très longtemps mais un lien fort s'était créé entre eux. Un lien que personne mis à part eux ne pourrait comprendre, un lien que personne ne pourrait briser. Elyn/Nereus, Nereus/Elyn, ils se devaient mutuellement la vie, leur rencontre n'avait duré que l'espace d'une nuit mais il s'agissait là peut-etre de la nuit la plus important dans la vie de Nereus.

Libérant la jeune femme de son étreinte, Nereus se recula ajustant sa chemise blanche pour mieux l'observer. Elle avait grandi, quoi de plus normal après tant d'années, presque sept années s'étaient écoulées et la petite fille était devenue une grande jeune femme et le plus incroyable était qu'elle aussi était éveillée au cosmos. Endymion lui avait dit que chaque éveillés étaient les serviteurs d'une divinité que c'était écrit à travers son âme. D'après ses souvenirs, la belle à la chevelure ébène était originaire des Terres du Nord... Asgard ?!? Un petit sourire se dessina sur le coin des lèvres, vu le passif entre les deux camps ils étaient amenés à se revoir un jour.

"Chaque jours je me posais la meme question, est-ce que la petite Elyn avait réussi à s'en sortir ? Je n'ai jamais cessé de penser à toi et maintenant je suis si heureux de te revoir."

Finalement la disparition de Tihana avait du bon. Bien que Nereus était loin de celle qu'il devait protéger, cette petite excursion lui avait permis de retrouver une vieille connaissance, un être qui avait comptait et influait dans sa vie. Le maria tendit la main à son amie et avec un sourire non dissimulé lui dit :

"Tu as du temps pour que nous discutions ? J'aimerais tellement pouvoir discuter avec toi. Te revoir après tout ce temps, c'est si ... inimaginable. Il doit y avoir une auberge ou une taverne dans des quartiers un peu plus fréquentable, qu'en dis-tu ?"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1099-nereus-general-du-kra
ElynavatarArmure :
Epsilon

Statistiques
HP:
220/220  (220/220)
CP:
160/160  (160/160)
CC:
275/275  (275/275)
Message Re: [Avril 549] A la recherche de la folle perdue (PV Elyn)   Ven 14 Oct - 22:14
A croire que la vie était capable de réserver de belles surprises. Elyn avait beaucoup de mal à croire qu'elle le rencontrait de nouveau, ce jeune homme pour lequel elle se sentait responsable de la fin tragique qu'elle lui avait imaginé. Il avait fallu que tous deux se rendent à cet endroit si particulier pour eux, le même jour, à la même heure. Hasard ou destinée ? La louve s'en fichait à l'heure actuelle, bien trop heureuse de voir son coeur s'alléger d'un poids, même si elle ne pourrait faire totalement disparaitre cette culpabilité qu'elle trainait depuis maintenant sept longues années. Ce moment était à l'émotion pour elle, mais pourtant, la belle put prononcer quelques mots parfaitement naturels, comme s'ils étaient deux vieux amis qui se retrouvaient après s'être perdus de vue. N'était-ce pas ce qu'ils étaient après tout ?

En l'espace d'une nuit, leur lien était certainement devenu indestructible, chacun ayant voulu faire au mieux pour l'autre, une rencontre si étrange, la rendant inoubliable. L'inconscience d'une enfant protégée et le courage d'un adolescent ayant trop souffert. Le voir devant elle relevait de l'ordre du miracle selon l'asgardienne, comme si l'univers avait eu envie de la soulager de quelques souffrances qui ne cessait de hanter son coeur et son esprit. Les paroles de Nereus la rassurèrent, la faisant sourire de plus belle. La gorge serrée tant elle était émue, la future étoile d'Epsilon ne put que confirmer ses propos que d'un simple hochement de tête.

Lorsque son ami s'avança vers elle, Elyn n'eut aucun mouvement de recul, l'accompagnant dans cette étreinte rassurante qui lui confirmait tout simplement qu'elle ne rêvait guère. Sans hésitation, elle passa ses bras autour de sa taille, reposant sa tête contre son torse. Appréciant ce contact humain, chose qu'elle n'avait plus connu depuis le décès de son père, l'asgardienne resta silencieuse, finissant par le relâcher lorsqu'il s'écarta d'elle. Elle n'avait pas été si rayonnante depuis de longs mois. Ses mots la touchèrent et à son tour, elle se confessa.

"Et chaque jour, je me suis demandé si tu avais pu t'arracher de leurs griffes ... Je croyais que tu étais ..." Elle baissa les yeux, ne voulant prononcer ce mot si dérangeant avant de relever ses pupilles d'ambre vers lui. "Enfin, peu importe."

La joie dansant sur son visage d'harmonie, elle posa les yeux sur cette mains tendue, écoutant la proposition de son ami, cet être du passé qu'elle n'avait jamais pu oublier. Elyn mettait même un point d'honneur à se souvenir de lui, chaque jour. Lui lançant un air amusé, elle prit sa main sans aucune hésitation.

"Pourquoi pas ? Et maintenant, j'ai l'âge d'entrer dans les tavernes."
La belle à la crinière d'ébène lâcha un petit rire cristallin tout en lâchant la main de son ami. "Il est évidemment hors de question que nous nous quittions sans avoir discuté un peu. Viens, je connais un endroit."

Bien sûr, la louve l'emmenait dans cette auberge où son père avait l'habitude d'aller lorsque ses missions l'amenait en ces lieux. Et elle engagea la marche, ne pouvant s'empêcher d'observer le jeune homme d'un air à la fois coupable et intrigué. Il était temps pour elle de faire ce qui n'était pour elle qu'une évidence.

"Je suis vraiment désolée Nereus ... J'ai mis ta vie en danger en m'enfuyant de cette façon. J'ai vraiment réagi comme une gamine imprudente en voulant sauver ces animaux. Je suis tellement soulagée que tu t'en sois sorti !" Se mordillant la lèvre, Elyn hésita un instant. "Dis moi ... Ton oeil ... Ce sont eux qui t'ont infligé ça ?"

Sur le moment, elle se sentit plutôt maladroite, mais elle voulait en avoir le coeur net, savoir si Nereus avait perdu une partie de sa vision par sa faute ou non.


#D6393D

7e sens:
 

Tenue d'Elyn:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1140-elyn-guerriere-divine
NereusavatarArmure :
Scale du Kraken

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
215/215  (215/215)
Message Re: [Avril 549] A la recherche de la folle perdue (PV Elyn)   Sam 15 Oct - 9:43
Elyn aussi repensait sans cesse à cette fameuse nuit. Quoi de plus normal qui pouvait s'avérer être particulièrement traumatisant. Pour Nereus il était fier de son choix, d'enfin avoir cette liberté de choix qui le fuyait depuis plusieurs années mais pour Elyn malgré le fait que Nere ne lui en voulait pas le moins du monde elle avait du vivre avec de la culpabilité. L'ancien esclave savait que si la jeune fille à la chevelure sombre n'avait pas décidé de porter secours aux animaux qui partageaient sa vie d'esclave, leurs destins auraient été tout autres.

" Mort ? Ne t'en fais pas, même si j'ai porté la main sur eux, j'étais trop important à leurs yeux pour qu'ils me tuent au milieu d'une rue. Dans ce genre de cas, les pirates aiment faire des exemples. Le but était de les amener sur leur bateau pour que tu puisses te sauver et visiblement ça a fonctionné."

Les pirates l'auraient tué oui mais avec la manière. Soit par le fameux supplice de la planche ou soit en l'égorgeant devant les autres esclaves avant de balancer son corps dans les abimes. Mais le Kraken en avait décidé autrement intervenant pour lui sauver la vie. Mais là encore les questions subsistaient. Etait-ce de part sa propre initiative que le monstre était venu le sauver ou alors avait-il été envoyé par Poseidon ? Endymion lui avait dit, chaque éveillé est destiné à servir une divinité alors que peut-être l'empereur des mers ne considérait pas ses élues comme des pantins ? Peut-être que la vie de ses guerriers lui importait après tout. Les Dieux étaient peut être similaires à certains hommes sur certains points.

Pour sa plus grande joie, Elyn lui prenait la main tout en acceptant sa proposition. Bien que le royaume sous-marin lui manquait, pouvoir passer du temps avec l'Asgardienne lui procurait beaucoup de joie. Rien qu'en une seule nuit, elle avait changé sa vie. Lachant finalement sa main, Elyn progressait à ses cotés prenant légèrement les devants vu qu'elle connaissait une auberge où ils pourraient discuter plus librement. Durant le trajet, la petite fille qui n'en était plus une trouva tout de même le moyen de s'excuser, chose totalement inutile pour le futur général de l'Arctique. C'était son choix, sa liberté.

"Je t'arrete tout de suite. C'était mon choix d'agir comme je l'ai fait et ce n'était pas de ta faute. Personne ne m'a forcé Elyn." Son ton bien qu'amical ne laissait pas de place à la discussion pour lui ce sujet était clos et il espérait bien que la jeune femme ne revienne pas à la charge. Nereus avait choisi de se sacrifier en son âme et conscience et si c'était à refaire il referait exactement le même choix.

Par contre son visage s'assombrit quand Elyn mentionna son oeil. En même temps comment lui en vouloir, lorsqu'on le regardait on ne voyait que cette immense balaffre barant son oeil gauche. Son premier souvenir de guerre en quelque sorte.

"Attends, vaut mieux en parler dans un endroit plus intime qu'en pleine rue." Glissa-t-il alors que le duo approchait de l'auberge. Nereus poussa l'immense porte de bois et fit signe à Elyn de rentrer la première, galanterie oblige. Une fois à l'intérieur, le marina attrapa Elyn par le bras. "Par ici..." Nere avait repéré une table un peu en retrait et par chance à cette heure de la journée il n'y avait pas foule. Ils seraient mieux pour discuter.

S'asseyant il reprit : "Désolé, pour ce genre de discussion il vaut mieux en parler de manière discrete. Mon oeil ce n'est pas les pirates. Tu es éveillée non ? Tu as entendu parlé des Saints d'Athéna ? Ils sont venus il y a quelques années en Alexandrie et tu vois le résultat. J'ai eu de la chance, d'autres moins."

Nereus fit ensuite signe à l'aubergiste l'appelant pour qu'il vienne prendre les commandes. Il sortit une bourse de cuir qu'il déposa sur la table. "Un verre de vin pour moi et pour mon amie...." Il tourna son regard en sa direction attendant qu'elle commande. Une fois cela fait, le Marina reprit leur petite conversation.

"Raconte moi ce que tu es devenue, je veux tout savoir sur toi. Maintenant nous avons le temps, l'auberge est mieux qu'une petite ruelle en pleine nuit ?" Le regard taquin, il attendait patiemment le récit de la vie de la petite nordique.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1099-nereus-general-du-kra
ElynavatarArmure :
Epsilon

Statistiques
HP:
220/220  (220/220)
CP:
160/160  (160/160)
CC:
275/275  (275/275)
Message Re: [Avril 549] A la recherche de la folle perdue (PV Elyn)   Sam 15 Oct - 15:36
Elyn ne regrettait guère son voyage, même si celui-ci l'avait éloignée temporairement de sa chère meute, elle n'aurait pu imaginer meilleure rencontre que celle de Nereus. La louve avait comme l'impression que celui-ci était revenu d'entre les morts puisque pour elle, il l'était, à cause d'elle. Bien sûr qu'elle voulait discuter avec lui, il était d'ailleurs hors de question pour elle qu'ils ne profitent pas de ces retrouvailles et surtout, la belle se devait de s'excuser pour cette imprudence qui aurait pu lui couter la vie. La réponse du jeune homme à la chevelure d'émeraude fut sans appel, et l'asgardienne comprit qu'elle ne devait pas discuter. Mais sans réellement s'en rendre compte, un léger sourire se dessina sur ses lèvres : il ne lui en voulait pas et c'était pour elle tout ce qui importait.

Et irrémédiablement, elle l'interrogea sur son oeil mort. Pour elle, cette balafre barrant son visage n'enlevait rien à l'harmonie de ses traits, mais elle se doutait que celle-ci devait avoir un impact sur le champ de vision de l'ancien esclave. Elle regretta un instant sa question lorsqu'elle vit son ami s'assombrir quelque peu, elle n'aurait peut-être pas dû s'aventurer sur ce terrain, sans savoir réellement ce qu'il lui était arrivé. Le sujet était peut-être délicat. Intérieurement, elle s'insultait mais acquiesca d'un signe de tête à la proposition de son interlocuteur.

Ainsi, la future étoile d'Epsilon resta silencieuse jusqu'à leur arrivée dans la taverne. Elle fut surprise de le sentir saisir son bras mais le laissa faire, le suivant sans un mot vers cette table à l'écart. L'endroit était toujours le même qu'il y a quelques années, mais la présence de son père y était manquante, en tout cas pour elle. Dans ses souvenirs, l'endroit était plus fréquenté, mais certainement l'heure y était pour quelque chose. Plongeant son regard d'ambre dans l'unique pupille d'azur, elle l'écouta attentivement, non surprise qu'il connaisse sa nature d'éveillée, après tout, elle l'avait ressentie elle aussi.

"Oui, j'en ai entendu parlé bien sûr ... Et en effet, je suis éveillée, tout comme toi. J'ai ressenti ton cosmos ..."


Nereus s'était mesuré aux Saints d'Athéna et mille questions firent irruption dans son esprit. A quel Dieu vouait-il sa loyauté ? Certainement pas Athéna au vu de cette révélation, ni Asgard bien entendu, elle l'aurait croisé depuis longtemps. Mais en se repassant les paroles de son ami, un mot était un indice quant à sa provenance. Alexandrie ... Le territoire du Seigneur des Mers et Océans. Son père lui avait fait part de quelques faits concernant la relation entre les Ases et les Marinas, ce qui bouleversa légèrement Elyn. Si chacun devait un jour revêtir une armure, étaient-ils amenés à devenir ennemis ?

Elyn fut arrachée de ses pensées lorsque vint un serveur, Nereus déposant une bourse sur la table tandis qu'il effectuait sa commande. Un peu dans la lune, la belle mit quelques instants à répondre. "Euh ... Une tisane s'il vous plait merci ..." Elle rosit un peu à sa commande, n'admettant guère qu'elle n'avait jamais bu une goutte d'alcool, mais le sujet n'était pas là. Souriant, elle s'adressa de nouveau à Nereus. "La prochaine tournée est pour moi !" L'atlante ne lui laissa pas le loisir de cogiter sur ce qu'elle venait d'apprendre, l'interrogeant sur sa vie. L'air un peu gêné, les joues toujours un peu roses, elle lui rit un peu à sa remarque.

"Oh tu sais, ma vie n'est pas très palpitante, mais soit, puisque tu veux en savoir plus ..." Elle marqua une pause, réfléchissant par où elle pouvait commencer. "Mon cosmos s'est manifesté la première fois dans la forêt non loin de chez moi, j'étais poursuivie par un ours et miraculeusement j'ai pu anticiper ses coups ... Enfin, c'est grâce à un loup que j'ai pu m'en sortir indemne ..." L'air triste, elle repensa aux faits que son père avait été fâché suite à son imprudence et la belle décida de passer sous silence le décès de celui-ci, elle n'était guère prête à en parler plus que cela. "Il y a un an, j'ai décidé de développer mes capacités, je me suis intégrée à une meute de loups et vis maintenant parmi eux. Oui ça parait complètement fou dit comme ça, mais ils sont devenus ma famille." Elle hésita un instant avant de poursuivre. "Je m'entraine dans l'espoir de prétendre à une robe divine au service d'Odin."

Quelque peu mal à l'aise tant elle n'aimait guère être le centre d'attention, elle se défila rapidement.

"Et toi ? Racontes-moi comment tu as pu échapper à ces pirates ?"



#D6393D

7e sens:
 

Tenue d'Elyn:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1140-elyn-guerriere-divine
NereusavatarArmure :
Scale du Kraken

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
215/215  (215/215)
Message Re: [Avril 549] A la recherche de la folle perdue (PV Elyn)   Sam 15 Oct - 21:08
"Tout comme j'ai ressenti le tien Elyn. C'est une faculté que nous autre éveillés avons, ce qui peut-être utile bien que certains d'entre nous aiment bien jouer avec...."

Nereus grinçait des dents, le marina parlait bien évidemment de Tihana, sale gosse.... Depuis que Calista l'avait aidé à maitriser son cosmos, la gamine savait y faire. Elle pouvait aisemment dissimuler son aura, un vrai fantome. Alors pour la retrouver comme aujourd'hui c'était un véritable jeu de piste auquel Nere ne gagnerait certainement pas. Le futur Kraken était plus dans la force brut, la puissance de son cosmos alors que la future Lyumnade était plus dans la subtilité, l'esprit. Le cosmos pouvait faire beaucoup pour les éveillés, c'était comme à cette époque où il avait rencontré l'Atlas, les deux jeunes gens s'étaient rencontrés grâce à leur énergie cosmique et voilà maintenant que grâce à cette même énergie Nereus et Elyn venaient de se retrouver. S'il y avait un Dieu à remercier pour ces retrouvailles, le garde du corps le remercierait volontier. Si il y avait bien une chose que le jeune homme à la chevelure émeraude souhaitait par dessus tout c'était de retrouver cette petite fille qui n'avait pas hésité à faire preuve d'un courage monstre pour le sauver alors qu'il était en cage comme un animal et blessé.

La petite Elyn avait beaucoup de similitude avec Calista. Pas sur le plan physique non mais au niveau de la mentalité, toutes deux avaient déjà sauvé Nere et avaient tissé un lien particulier avec lui. Comme il s'y attendait, une des premières questions d'Elyn s'était portée sur sa blessure qui l'avait rendu infirme d'un oeil, sans trop entrer dans les détails Nere parla des Saints mais il cru bon d'ajouter lorsqu'Elyn lui dit qu'elle les connaissait.

"Ils ont lancé une expédition punitive sur Alexandrie, pour faire payer aux marinas une alliance. Ils ont détruit la plupart des habitations, tué des civiles innoncents. Certains diront que toutes guerres comportent des couts mais je les ai vu oeuvré, ils ont tué par plaisir. Méfie toi des chevaliers d'Athéna comme de la peste !"

Nereus avait besoin dans son fort intérieur de prévenir son amie, elle ne devait pas les sous-estimer, ni même les affronter. Les guerriers de la déesse Athéna étaient cruels et vils, ils fallaient éviter toutes confrontations avec eux pour le moment. Alors que la nordique à la chevelure noire de jais semblait perdue dans ses pensées Nereus en avait profité pour appeler l'aubergiste histoire de feter leurs retrouvailles autour d'un verre. Alors qu'il commandait un bon verre de vin, Nere fut surpris de constater qu'Elyn, elle, ne commandait qu'une tisane. L'ancien esclave éclata de rire lorsque les joues de son amie se teintèrent d'une petite nuance de rose, sans doute gênée de ne commander "qu'une" tisane.

"Tu n'as pas à avoir honte de ce que tu commandes voyons ! Ce sont des actes qui indiquent qui tu es vraiment !" Il ajouta à voix basse, s'approchant un maximum d'Elyn. "Et pour être honnete je n'imaginais pas la petite fille si naïve et innocente d'il y a sept ans commander une énorme choppe de cervoise."

Le regard toujours emprunt de ce sourire qui ne semblait plus le quitter depuis ces retrouvailles si chères à son coeur, il haussa un sourcil suite à la phrase de la future étoile d'Epsilon.

"Tu crois vraiment que je vais te laisser payer une tournée ? Je te dois la vie, tant que nous serons ensemble tu ne paieras rien !"

Nere embraya ensuite directement sur quelques questions concernant l'Asgardienne. Non pas qu'il aimait se voir comme un martyr ou un héros mais Elyn était la première vie qu'il avait sauvé si on peut dire alors il voulait savoir ce qu'elle avait pu faire durant leur séparation. Le plus drole dans les propos de la jeune femme c'est qu'elle avait développé son cosmos de la même manière que Nereus, enfin il s'était manifesté de la même manière pour être plus exact. L'anticipation... le sixième sens en quelque sorte. Ce pouvoir avait été très utile à Nere durant les combats clandestins et il avait sauvé Elyn de surcroit.

"Une meute de loups ? Vraiment ?" Wouah ça doit être sportif de bien s'entendre avec tout ce petit monde. Mais une grande meute ? Ou alors quelques loups ?" Nereus était impressionné par le parcours atypique de la petite Elyn, vivre avec des loups... "Quand j'y pense ça ne m'étonne pas. Je t'ai vu à l'oeuvre avec les betes cette nuit là. Tu as un lien particulier avec les canidés c'est évident." Oui Elyn savait parlé aux chiens, en plus de Nere elle n'avait pas hésité à les sauver tous sans exception alors que l'esclace lui ne pensait qu'à filer aussi loin que possible non sans leur avoir donné un peu de nourriture. Nereus nota également l'hésitation de l'asgardienne qui comme lui, avait sans doute vu le coup venir. Asgard et Atlantide n'étant pas toujours en bon terme, il avait fort à parier que les deux camps s'affronteraient un jour.

"Ne te prends pas la tête, vis l'instant présent. Tu te bats pour Asgard et moi pour Atlantide mais rien ne nous empechera de ne pas nous entre-tuer. Et puis je ne compte pas revetir une quelconque armure. Tout ce qui m'importe c'est la protection d'une amie, une personne chère à mes yeux et j'espère vraiment que vous vous rencontriez un jour."

Les relations conflictuelles avec Asgard n'avaient, pour le moment, rien à faire dans leur conversation. Les deux royaumes n'étaient pas en guerre et Nere n'était qu'un garde du corps, peut-être de la plus grande famille Atlante mais il ne verrait sans doute pas la couleur d'un champ de bataille. Quand le futur Kraken devint le centre de la conversation, il porta la coupe de vin fraichement amenée par le gérant de l'établissement à ses lèvres avant d'en boire une gorgée.

"Tu connais les préceptes des éveillés non ? En particulier celui de ne pas user de ton cosmos en présence de non éveillés ou alors discretement. Hé bien j'étais prêt à passer outre cette règle, après notre rencontre je ne pouvais plus vivre dans ces conditions et alors que j'allais me battre le Kraken a surgit des abysses emportant le bateau pirate." Il but une nouvelle gorgée avant de reprendre. "Je me suis réveillé un peu plus tard aux abords d'Alexandrie et de là j'ai commencé une nouvelle vie, somme toute prospère en tant que commerçant mais ennuyeuse à mourir puis un beau jour les Saints ont débarqué." Il marqua une pause s'assurant que son interlocutrice le suivait bien puis reprit. "Pour te la faire courte, je me suis battu, perdu mon oeil, j'ai été incorporé à la garde d'Atlantis et maintenant je suis garde du corps d'une personne qui se trouve également être une très bonne amie si ce n'est ma meilleure amie."

Son regard azur scrutait le regard doré d'Elyn quand il se souvint qu'elle avait un père, une personne qui semblait compter beaucoup pour elle.

"Et ton père ? Il est présent aussi ? Je pourrais peut-être lui présenter mes hommages."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1099-nereus-general-du-kra
ElynavatarArmure :
Epsilon

Statistiques
HP:
220/220  (220/220)
CP:
160/160  (160/160)
CC:
275/275  (275/275)
Message Re: [Avril 549] A la recherche de la folle perdue (PV Elyn)   Dim 16 Oct - 12:01
Elyn ne comprit guère le sous-entendu de Nereus, sans doute mentionnait-il l'une de ses connaissances ? Lui semblait côtoyer nombre d'éveillés alors que l'asgardienne n'avaient plus que ses loups et personne d'autres. La belle habituellement si sociable s'était tout de même refermée sur elle-même, préférant la compagnie des animaux à celles des êtres humains. Non pas qu'elle le détestait, simplement, elle avait perdu celui qui comptait le plus pour elle, et cette plaie n'était pas prête de se refermer. En prétextant vouloir remplir le souhait de son père, elle s'assurait de ne pas avoir à mentionner cette souffrance qui la bouffait de l'intérieur depuis plusieurs mois. Un simple excuse ... N'avait-elle pas eu le choix ? Vivre recluse était la solution de facilité. Car la future étoile d'Epsilon savait qu'elle aurait pu se présenter au palais, exposer son désir d'apprendre et de développer ses capacités, y retrouver son amie. Mais la louve n'en avait rien fait.

Nereus lui fit un tableau assez macabre des évènements qui avaient pu se produire à Alexandrie et la brune en fut surprise. Les Saints n'étaient-ils pas censés être "la lumière" ? Mais elle ne pouvait débattre là-dessus, ne connaissant que trop peu l'histoire des différents camps pour avoir sa propre opinion. Elyn n'en avait apprit qu'à travers les écrits de Teodor qu'elle avait découverts après son décès. Mais la jeune femme se promit de se souvenir des paroles de l'atlante, à qui elle vouait une confiance aveugle. Après tout, il était prêt à sacrifier sa vie pour la sauver elle. Tuer par plaisir ... Même avec les années, la jeune femme avait toujours du mal à comprendre comment l'on pouvait jouir de la souffrance, de la mort.

"D'accord, je te promets de m'en méfier."

Vint ensuite le serveur et tandis que son compagnon commandait un verre de vin, Elyn s'en tint à la simple tisane, ce qui la fit rosir légèrement. Sa commande paraissait enfantine contrairement à celle de Nereus et sans aucun doute celui-ci décela sa gêne puisqu'il éclata de rire. Ses joues se teintèrent d'un rouge plus prononcé mais elle ne put s'empêcher de rire à son tour. Rire, une chose qu'elle n'avait pas fait depuis longtemps, en tout cas pas de si bon coeur. Son hilarité se termina en soupir lorsqu'il refusa qu'elle paye quoique ce soit.

"Soit, je suppose que je n'ai pas le choix."

Elle lui fit un clin d'oeil taquin avant de répondre à ses interrogations sur la vie de l'asgardienne. Celle-ci prit soin d'éluder le sujet du décès de son père, toujours pas prête à en parler librement. La mention de la meute sembla impressionner son ami, ce qui fit sourire Elyn. "Oui, une meute, d'une quinzaine de loups. Il y en a un qui sort du lot pour moi, celui qui m'a sauvée de l'ours, je l'ai nommé Célian et ai développé un lien très fort avec lui. Je suis assez triste de ne pas avoir pu l'emmener ici avec moi, mais je ne voulais pas lui faire subir un changement de décor si radical, ni le mettre en danger." La remarque qui suivit fut très pertinente, en effet, la jeune Elyn, lors de leur rencontre, s'était étonnée de son propre feeling avec les chiens.

Le fait d'énoncer son intention de revêtir une armure d'Odin s'agrémenta d'une certaine gêne, elle ne pouvait que penser à cette histoire entre leurs camps respectifs, ce qui l'attristait sans doute plus que cela ne le devrait. Une fois de plus, Nereus tapa dans le mille et son regard de dorure se porta sur le sien en écoutant ses mots si justes. Ce fut à cet instant qu'il mentionna une amie à protéger. Il n'était pas seule, et en un sens, Elyn en fut rassurée. La louve était heureuse de voir que l'ancien esclave avait pu se reconstruire et brillamment d'après ce qu'elle avait sous les yeux.

"Je serais ravie de rencontrer cette amie qui compte tant pour toi." dit-elle avant de porter la tisane à ses lèvres, soufflant deçu pour éviter de se brûler. Elle aimait cet arôme qu'elle partageait autrefois avec son cher père pour se réchauffer des températures glaciales du royaume d'Asgard.

Il était temps pour elle de retourner la question à son ami et ce fut avec attention qu'elle écouta son récit. Il avait été sauvé par le Kraken lui-même ? Rien que cela ? La louve ne s'étonna guère de son choix de servir Poséidon, il était plus que légitime. Si les choses s'étaient déroulées autrement, peut-être aurait-elle pu ramener son ami dans les Terres du Nord. Tout aurait été différent ... Son rôle actuel était donc garde du corps de cette amie en question. L'asgardienne ne put s'empêcher de penser que cette jeune femme était très chanceuse d'avoir un ami et garde du corps si dévoué.

"Et bien tu as fait du chemin toi aussi, cette histoire avec le Kraken est plutôt remarquable. Je pense que ton amie n'aurait pu trouver de meilleur garde du corps. Quant au fait que tu ne veuilles revêtir une écaille de Poséidon ... Je suis certaine que tu le mérites amplement pourtant. On ne sait pas de quoi l'avenir est fait Nereus."

Toute cette sagesse concentrée en une jeune femme d'à peine dix huit ans était plutôt inhabituel, mais l'éducation qu'elle avait reçu avait ancré ces principes en elle. Teodor pouvait en être fier. Alors que la belle allait de nouveau porter la boisson à ses lèvres, elle reposa assez brutalement le récipient à la question du jeune homme à la tignasse d'émeraude. Son coeur loupa un battement, tandis qu'elle dut faire un effort surhumain pour ne pas laisser ses pupilles se baigner de larmes. Une boule dans la gorge, elle se força à sourire à son ami.

"Et bien je suis flattée que tu te souviennes de lui. Mais malheureusement, il a été emporté par la maladie il y a de cela un an. D'où mon choix de partir vivre parmi les loups."
Tentant de rester naturelle, mais surtout pour combler un silence, elle but une nouvelle gorgée de tisane qui lui brûla le palais. Mais, à sa propre surprise, elle poursuivit. "C'est pour lui que je fais tout cela, j'ai trouvé des écrits après sa mort dont je n'avais pas connaissance. Son souhait le plus cher était que sa fille serve le seigneur Odin alors, je fais de mon mieux pour qu'il soit fier de moi." Elle se douta que Nereus se sentirait mal à l'aise d'avoir aborder un sujet délicat et se permit un geste pour le rassurer, tendant sa main pour prendre la sienne, un léger sourire aux lèvres. "N'en sois pas désolé mon ami, tu ne pouvais pas savoir ..."


#D6393D

7e sens:
 

Tenue d'Elyn:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1140-elyn-guerriere-divine
NereusavatarArmure :
Scale du Kraken

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
215/215  (215/215)
Message Re: [Avril 549] A la recherche de la folle perdue (PV Elyn)   Dim 16 Oct - 13:15
Nereus n'était sans doute pas impartial sur un sujet aussi épineux que les Saints mais en son âme et conscience il se devait de donner ses ressentits à son amie. En temps de guerre les pertes humaines étaient courantes mais cette envie de tuer et de massacrer tous ceux qui étaient sur leur route, ça, ce n'était pas normal. Le futur porteur de l'écaille du Kraken avait des idées bien arretées sur le sujet mais est-ce qu'il penserait toujours cela si un jour les roles étaient inversés ? Si un jour l'Empereur Poséidon lui ordonne de tuer sans motif apparent ? La question mériterait d'être soulevée, mais plus tard car comme il l'avait si bien dit à Elyn il fallait vivre l'instant présent et mordre la vie à pleines dents car on ne sait pas ce que l'avenir nous réserve.

Après une petite boutade, les deux comparses se mirent à rire de bon coeur, ensemble comme s'ils étaient des proches depuis plusieurs années maintenant. Non mais c'est vrai, Nereus n'imaginait absolument pas la petite fille si douce et même un peu timide commander de l'alcool fort, un mythe se serait effrondré. De plus Nere insistait fortement pour payer les futures consommations du duo, le jeune homme estimant que quelques verres ou tisanes ne compenseraient jamais le prix d'une vie. Elyn accepta sans trop poser de résistance, sans doute à cause de sa timidité mais ce n'était pas plus mal, enfin une bataille de remportée pour le marina car lorsqu'il devait en faire de même avec Calista la tâche était beaucoup plus ardue.

La discussion s'orientait alors vers le sujet qui intéressait le plus le garde du corps : La vie d'Elyn. Bien que succinte dans le récit de sa vie, Nereus avait relevé quelques petites choses qui avaient attisé sa curiosité naturelle. Elyn vivait avec des loups, cela devait être impressionnant. Bien qu'il n'avait jamais vu de loup venant des Terres Nordiques, les bestioles avaient la réputation d'être plus grandes que la normale, et d'après certains récits on pouvait s'en servir comme moyen de transport.

"Quinze tu dis ? Et ils t'ont accepté comme ça ? Tu es leur chef ou une simple... louve ? J'avoue être impressionné, ce n'est pas donné d'être proche de ce genre de bete." Terminant son verre de vin, Nere fit signe au gérant d'en resservir un autre, le dernier sans doute puisqu'il n'était pas ici pour picoler. "Dis moi c'est vrai que là-bas en Asgard que les loups sont tellement grands qu'il est possible de s'en servir comme monture ? Si c'est vrai ça doit être bien pratique pour se déplacer. Pour ce qui est de ton Celian, tu as bien fait de ne pas l'amener, non pas à cause du dépaysement mais les loups ne sont pas forcément bien vus alors en plus un qui vient d'Asgard, je te laisse imaginer le tableau."

La conversation s'orienta ensuite sur Nereus, et c'est bien à contre coeur qu'il s'employait à narrer ce qu'il avait fait depuis cette fameuse nuit. Puis quand vint la réaction d'Elyn son coeur se serra lorsque la protection de Calista fut évoquer. Pour lui, il avait échoué dans sa mission, l'Atlas avait été emprisonnée et torturée à cause de sa condition d'esclace, la marque sur son avant bras servant presque de carte d'identité et à cause de cela Calista avait mis sa vie en danger. "Oh je suis pas partisan de porter une armure ou de me battre pour un Dieu bien que je commence sérieusement à penser comme Poséidon."

Nereus n'en dit pas plus, il n'était pas ici en charmante compagnie pour débattre si tel ou tel dieu avait raison ou tort au sujet de leurs idéologies. Le Marina savait que le procédé de la purge était extreme dans un sens mais fonder une nouvelle Terre par un autre procédé mettrait trop de temps. Mais si l'ancien esclave devait admettre quelque chose au sujet d'Elyn c'est qu'elle faisait preuve d'une extreme maturité pour son jeune âge et ça c'était la preuve d'une très bonne éducation. Et c'était donc fort logiquement, que Nere mentionna le père d'Elyn. Mais pour ne pas changer et à voir la réaction brutale de la louve, il avait dû se passer quelque chose, quelque chose qui ne disait rien de bon au jeune marina. Nere apprit donc qu'Elyn avait perdu son père, dans ses souvenirs, cet homme était très important pour elle et son coeur se serra de nouveau. Sans le vouloir, il avait causé de la peine à son amie et il s'en voulait. Alors qu'il prenait cette main tendue, il fixait d'une petite mine attristée l'Asgardienne.

"Je suis désolé. Je n'aurai pas dû aborder ce sujet. Je comprends ta peine, moi même j'ai perdu ma mère étant plus jeune et évoquer ce sujet ne me réussit pas."

Voulant complètement changer de sujet, il tenta :

"Il faudra que tu me présentes à ton Celian, je dois connaitre les amis de mon amie après tout. Et au fait connais-tu déjà l'armure que tu convoites ?" Il faillit demander si son père avait porté une armure par le passé mais il s'abstint. Alors que l'aubergiste venait de déposer la nouvelle tournée.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1099-nereus-general-du-kra
ElynavatarArmure :
Epsilon

Statistiques
HP:
220/220  (220/220)
CP:
160/160  (160/160)
CC:
275/275  (275/275)
Message Re: [Avril 549] A la recherche de la folle perdue (PV Elyn)   Dim 16 Oct - 14:17
Elyn devait bien le reconnaitre, vivre avec une meute de loups était peu conventionnel et la réaction de son ami ne la surprit guère. D'ailleurs, celui-ci l'amusa quelque peu, la curiosité se lisant dans cet iris unique. Cela ne dérangeait guère la belle qui aimait parler de ses loups. Alors que sa tisane refroidissait peu à peu, l'atlante commanda un second verre de vin alors qu'il poursuivit leur conversation sur les loups. Inévitablement, à ses mots, la belle ne put s'empêcher de penser aux immenses loups d'Eirwen.

"Bien que je suis dotée d'un certain feeling avec les loups, j'ai mis quelques temps à m'adapter, mais dès le départ, l'alpha me faisait confiance, il s'agit d'ailleurs de Célian. Peut-être qu'il m'a cédé sa place, mais pour être honnête, je ne me considère par comme leur chef, plutôt comme leur amie. Et en effet certains loups d'Asgard sont plus grand qu'à l'accoutumée, j'ai pu moi-même le constater, mais ce n'est pas le cas de ma meute, bien que Célian reste le plus grand de tous."

Chacun était avide d'en savoir plus sur l'autre, ce qui amenait à de nombreuses questions sur la vie de chacun. Deux amis qui ne s'étaient pas vus depuis longtemps. Mais pour Elyn, c'était bien plus que cela. Revoir Nereus était bien au-delà de ses espérances et ces retrouvailles la troublaient quelque peu, rendant la situation un peu étrange. Leurs chemin de vie avaient été différents et pourtant, même si tous deux avaient évolué, ils se comprenaient toujours.

L'Asgardienne l'avait écouté sans l'interrompre, gardant ses pensées pour la fin de son récit et comme son honnêteté la caractérisait si bien, elle lui donna son avis, non sans faire preuve d'une grande sagesse. Elle ne jugeait guère, elle donnait son opinion, tout simplement. Même si l'avenir pouvait réserver de nombreuses surprises, le futur Marinas réitéra son avis concernant le port d'une écaille. Sa remarque concernant Poséidon fut quelque peu mystérieuse, la louve ne connaissant pas les idéaux du Seigneur des Mers et des Océans. Si Nereus restait évasif, Elyn n'insisterait guère.

Une aiguille lui perça le coeur lorsque son ami mentionna Teodor, mais la belle à la crinière d'ébène ne lui en voulait guère, il ne pouvait pas savoir les maux qui la tourmentaient. Alors simplement, tout en tentant de conserver son sourire, elle lui expliqua le sort subi par son père, engendrant donc sa décision de l'isolement. Ce fut tout naturellement qu'elle voulut le rassurer tout en lui prenant doucement la main, tout de même touchée par le fait qu'il se souvenait de son père. Elyn s'était bien tenue de lui révéler qu'elle était revenue sur les lieux accompagné de celui-ci sept ans auparavant. Elle apprécia tout de même les excuses du jeune homme qui lui en révéla un peu plus sur son passé. Il n'évoqua que sa mère, mais l'asgardienne savait que s'il évitait le sujet de son paternel, c'était pour une bonne raison. Aussi, décida-t-elle de ne pas le questionner à ce sujet.

Le garde du corps changea plutôt subtilement de sujet, se reportant de nouveau sur son intrigue quant à Célian, ce qui eut pour mérite de dessiner un véritable sourire sur le visage harmonieux de la louve. Alors que le serveur vint déposer le verre de son ami, Elyn relâcha sa main non sans une pointe de gêne, ne voulant guère paraitre trop étouffante avec le jeune homme. Malgré sa force de caractère, la belle n'avait pas réellement eu de contact masculin dans sa vie, mises à parts les étreintes chaleureuses de son cher père.

"Bien sûr, je te le présenterais sans problème, s'il sent que tu es quelqu'un de confiance, il ne devrait pas y avoir de problème. Il est très protecteur avec moi et même parfois un peu jaloux !" Elyn rit un peu, amusée à l'évocation du côté possessif de son loup envers elle. "Mais il te faudra braver le froid glacial d'Asgard pour pouvoir le rencontrer, es-tu prêt à aller jusque là ?" La jeune femme porta une dernière fois sa tisane à sa bouche pour la terminer, celle-ci diffusant une légère chaleur dans son oesophage avant de répondre à la question de son ami, non sans bien y réfléchir avant. "Je t'avouerais que je n'y ai jamais vraiment réfléchit. A vrai dire, je ne pense pas encore être assez forte pour prétendre à une armure, mais je vais persévérer jusqu'à ce que l'une d'elle me choisisse. C'est peut-être ambitieux, mais je vise le plus statut de la hiérarchie des Guerriers Divins."


#D6393D

7e sens:
 

Tenue d'Elyn:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1140-elyn-guerriere-divine
NereusavatarArmure :
Scale du Kraken

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
215/215  (215/215)
Message Re: [Avril 549] A la recherche de la folle perdue (PV Elyn)   Ven 21 Oct - 13:12
Nul doute que c’était grâce à son cosmos que la petite Elyn avait réussi à tisser un tel lien avec les loups. Peut-être même que Nereus avait assisté à la naissance d’une nouvelle éveillée cette fameuse nuit où les deux adolescents s’étaient rencontrés pour la première fois. C’était une explication plausible, communiquer avec les animaux à travers un lien invisible unissant les êtres humains et les animaux grâce à la cosmo-énergie. Oh bien sûr certaines personnes non éveillées y arriveraient peut-être mais Nere en était sûr, si Elyn vivait dorénavant avec une meute de loups c’était grâce à ce don divin qu’était la cosmo-énergie. Le jeune homme enviait son amie en un sens, malgré le rude entrainement qu’elle s’infligeait pour avoir l’honneur de porter une GodRobe, elle avait, en la personne de ses loups, une grande famille et des amis fidèles. Parfois le garde du corps malgré sa proximité avec Calista maudissait sa solitude, si seulement il pouvait s’ouvrir plus facilement aux autres et non pas en façade. Pourtant il avait réellement essayé comme avec Tihana par exemple mais cette petite peste faisait tout son possible pour le faire tourner en bourrique et petit à petit le jeune homme à la chevelure émeraude lâchait prise, la laissant dans son coin ou avec l’Atlas. Nere repensa alors à Celian, ce loup visiblement jaloux à qui il pouvait s’identifier. C’est vrai que lorsqu’un des nombreux prétendants de Calista s’approchaient un peu trop, Nereus ne pouvait s’empêcher d’être jaloux voire même de montrer les crocs si les fameux prétendants se faisaient trop insistant.

« Hum jaloux hein… c’est mauvais pour moi j’imagine ! »

Le garde du corps éclata de rire. Il s’y voyait déjà, dans les plaines enneigées du territoire d’Asgard en train de se faire courser par un loup géant et Elyn derrière eux tentant de calmer le canidé. Oui si jamais l’occasion venait à se présenter, Nere irait dans les territoires du Nord, rendre visite à son amie. Après tout, mis à part Calista il n’en avait pas, alors s’il pouvait malgré la distance rester proche d’Elyn le futur porteur de l’écaille du Kraken le ferait sans hésitation. Mais quand la jeune femme parla du froid glacial des terres d’Asgard, un sourire apparut sur la commissure de ses lèvres et Nere haussa même un sourcil visiblement joueur.

« Euh… tu as ressenti mon cosmos non ? » Alors qu’Elyn venait de reposer sa tisane, Nere toucha le gobelet de l’index et d’un œil complice en direction de son amie augmenta légèrement sa cosmo-énergie jusqu’à temps qu’une légère pellicule de givre se forme sur les bords du godet. « Le froid me correspond parfaitement petite Elyn. » Le futur Kraken ponctua sa phrase par une petite pichenette sur le bord du nez de la jeune fille aux cheveux d’ébène. Ensuite, il reporta son attention sur sa coupe de vin fraichement servie qu’il porta rapidement à ses lèvres. On pouvait en quelque sorte dire que ce liquide rouge était sa boisson de prédilection, un met fin et raffiné tout son contraire en somme.

Une fois qu’Elyn eut finie de parler de ses ambitions, Nere reposa sa coupe fixant de son unique œil azur la jeune femme. Elle avait de l’ambition et était fait dans le même bois que Calista. Ambitieuse et travailleuse… la louve irait loin c’était certain. Endymion le lui avait dit par le passé Nous sommes tous très forts pour ériger les barreaux de notre propre cage…. » Ces quelques mots furent prononcés machinalement par Nereus, sans vraiment qu’il ne s’en rende compte. Se rendant compte de son erreur, il se reprit : « Enfin je veux dire c’est très bien d’avoir de grandes ambitions, c’est comme ça que tu pourras continuer à progresser. »

Terminant sa boisson à son tour, Nereus reposa la coupe sur la table en ajoutant :

« Ne te prends pas la tête avec les armures, on m’a dit un jour que si on est destiné à en porter, ta cloth viendra d’elle-même…. Bon maintenant que nous avons parlé de cosmos et de divinité que dis-tu que si nous nous baladions un peu ? J’ai cru comprendre que c’était jour de marché, ça te tente ? »

Le futur Kraken était déjà debout et avait contourné la petite table pour se retrouver aux côtés d’Elyn, affichant son plus beau sourire, attendant sa réponse.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1099-nereus-general-du-kra
ElynavatarArmure :
Epsilon

Statistiques
HP:
220/220  (220/220)
CP:
160/160  (160/160)
CC:
275/275  (275/275)
Message Re: [Avril 549] A la recherche de la folle perdue (PV Elyn)   Ven 21 Oct - 15:51
Penser à la potentielle réaction de jalousie de Célian amusait beaucoup Elyn. Elle imaginait clairement son cher loup rester constamment dans ses jambes tout en lançant un regard plutôt subjectif à l’atlante. Bien sûr, l’animal ne ferait aucun mal à Nereus si la belle ne lui en donnait pas l’ordre, elle n’avait donc aucune crainte quant à un quelconque accident. Certes, en cas d’offensive sur la jeune femme, son acolyte partirait au quart de tours, mais elle avait confiance en son ami et bien que leurs camps respectifs ne soient réellement en bons termes, la future étoile d’Epsilon savait que jamais il ne pourrait faire une chose pareille. Malgré le peu de temps passés ensemble, les deux amis semblaient être particulièrement liés.

La louve esquissa un sourire à la réponse de Nere, tout en poursuivant que celui-ci devrait faire face au froid glacial des Terres du Nord, ce qui n’était guère une mince affaire pour des inhabitués de ce climat. Alors qu’elle venait de finir sa tisane, le futur Kraken posa un doigt sur le récipient. Appréhendant cet air complice, les pupilles d’ambre vinrent se poser sur le phénomène se produisant sur son nez. Observant la fine couche de givre, elle vint doucement l’effleurer de ses doigts, mais un geste du jeune homme la surprit. Clignant des yeux par réflexe avec cette minime attaque, elle pouffa légèrement.

« Tu sais que les loups sont loin d’apprécier ce genre de geste Nereus ? Fais attention, la prochaine fois, je pourrais bien te mordre ! » lui dit-elle en tirant la langue d’un air taquin. Puis, redevenant un peu plus sérieuse, elle plongea ses iris dorés dans le regard de son ami. « Il semblerait que nous ayons beaucoup plus de choses en commun qu’on ne le pense. »

La belle faisait bien entendu référence à leur maitrise de la glace et l’atlante le comprendrait certainement. Son ami la questionna ensuite sur l’armure qu’elle convoitait et honnêtement, la louve n’y avait pas vraiment réfléchi, ne sachant pas si elle serait réellement amenée à en porter une un jour. Bien sûr, cela serait un immense honneur pour la jeune femme, mais pour le moment, elle ne se prétendait pas assez forte pour cela. Mais l’asgardienne était ambitieuse, pour elle-même et pour son cher père, elle visait le statut le plus haut des guerriers d’Odin. Seuls le temps et l’entrainement la rapprochaient de son objectif ultime.

Les propos du jeune femme la firent froncer légèrement les sourcils, non de colère, mais plutôt d’incompréhension. Elyn n’avait pas compris le sens de cette remarque, paroles qu’il avait prononcées avec un air pensif. Nereus l’avait certainement remarqué puisqu’il se reprit rapidement. Baissant les yeux vers le récipient gelé, elle s’amusa à en faire fondre la glace, formant une petite flaque d’eau autour de celui-ci.

« Je n’ai pas le droit d’échouer … »

Tandis que son ami lui proposait une balade, la belle afficha de nouveau un air d’enthousiasme et rayonnant. Ce qu’elle pouvait adorer autrefois se promener parmi les diverses échoppes, attisant sa curiosité d’enfant. Sans même lui répondre, elle se leva, se postant aux côtés de son ami.

« Avec plaisir … Mon général ! »

Agrémentant ses mots d’un clin d’œil avec de rire légèrement, Elyn prit les devants, sortant de l’auberge pour attendre son compagnon à l’entrée. Restant un instant immobile pour profiter de la douce caresse d’une brise légère, elle resta un instant à rêvasser.

« C’est si rare pour moi de ressentir les bienfaits des rayons du soleil, j’adorais cela lorsque je voyageais avec père ! Quitter un peu cette contrée de neige au profit d’un peu de chaleur. » Se tournant vers Nereus, la belle lui sourit, une lueur d’espoir dans les pupilles. « Tu penses qu’un jour je pourrais voir … où tu vis ? »


#D6393D

7e sens:
 

Tenue d'Elyn:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1140-elyn-guerriere-divine
NereusavatarArmure :
Scale du Kraken

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
215/215  (215/215)
Message Re: [Avril 549] A la recherche de la folle perdue (PV Elyn)   Sam 22 Oct - 17:44
"Montre moi que tu es capable d'engloutir un sanglier adulte à toi toute seule et je veux bien croire que tu es une louve !"

Le jeune homme éclata à nouveau de rire suite à sa petite blague alors qu'Elyn venait tout juste de le taquiner à son tour. Rien qu'imaginer la jeune femme qui tenterait de le mordre suite à une pichenette provoquait chez Nereus un bel éclat de rire alors que la "louve" pouffait aussi à son tour. Cela faisait quoi ? Une heure ou deux que les deux jeunes gens étaient réunis et l'on pourrait croire qu'ils se connaissaient depuis toujours. Nere appréciait la compagnie de l'Asgardienne, c'était un peu comme si il était avec Calista en fin de compte. L'Atlas lui manquait mais cette dernière devait redoubler d'effort pour obtenir son écaille tant désirée, un héritage familial d'après ce qu'il avait compris. De toute façon l'heure n'était pas à penser au royaume sous-marin ou aux Atlas, Nereus voulait profiter de ce petit moment en compagnie d'Elyn un maximum car dès le lendemain le marina devrait repartir à la recherche de Tihana. Bien que Nere ne savait plus vraiment où chercher, il ne comptait pas abandonner aussi facilement.

"Oui, j'avoue... comme quoi le destin ne fait pas que nous jouer des mauvais tours. Il peut parfois y avoir du bon."

Le futur général était souriant mais songeur à la fois. A de multiples reprises le destin lui avait joué un sale tour, il n'était plus à une nouvelle désillusion près ! Sa vie avait été une multitude de coups du sort alors un de plus, un de moins.... Mais Nereus les affronterait comme il l'avait toujours fait avec plus ou moins de conviction. Un jour, il lacherait peut-être prise mais en attendant il tacherait de survivre comme il l'avait toujours fait.

Finissant sa coupe, Nere propose à son amie nouvellement retrouvée si un petit tour en ville loin des discussions d'éveillés. Il voulait simplement se ballader et profitant de l'instant après tout on ne sait jamais ce qui pourrait tomber. Le garde du corps se doutait que la réponse serait positive mais elle eut quand même le mérite de le faire encore sourire. Mon Général... peut-être qu'elle n'était pas au courant mais ce titre était une des plus hautes distinctions d'Atlantis, les sept généraux des mers enfin huit si l'on comptait le représentant, le grade de la consécration pour un marina en quelque sorte. Pour toute réponse Elyn eut le droit à un clin d'oeil appuyé de la part du "général" avant qu'il ne la regarde sortir. Le borgne profita qu'il était sans elle pour se diriger vers le comptoir et plongeant sa main dans sa bourse pour en sortir quelques pièces.

"Pour nos consommations et une chambre pour la nuit s'il vous plait."

Nereus avait mis plus d'argent sur la table qu'il n'en fallait et le propriétaire ne se priva pas de lui donner la clef d'une des chambres du haut avec le plus grand des sourires. Le vieil bedonnant pensait sans doute que Nere voulait profiter des plaisirs de la chaire avec la petite brunette... pfff pervers. Ces gens là, le futur Kraken les avait en horreur mais il ne pouvait rien dire, rien faire. Se saisissant de la clef de bronze, Nereus sortit pour retrouver Elyn qui l'attendait sagement devant.

"Tiens, voilà la clef de ta chambre pour la nuit. Ne la perd pas."

Affecteusement, l'ancien esclave prit la main d'Elyn pour y déposer la fameuse clef. Juste avant, la louve déclarait à quel point elle aimait les rayons du soleil. Il était vrai que d'après les rumeurs, les terres du Nord étaient rarement ensoleillées et que le froid y régnait en maître. C'est dans ces moments comme celui-ci qu'il arrivait à Nereus de relativiser sur son ancienne vie. Cela n'avait pas toujours été simple mais il y avait toujours quelqu'un dans ce monde qui avait vécu pire que lui. C'était ce monde le problème en fin de compte. Juste avant de prendre le chemin Elyn posa LA question, à savoir si elle pourrait un jour voir où il habitait.

"Honnetement je ne sais pas. Tu connais aussi bien que moi la raison. Par contre, rien ne t'interdit de venir en Alexandrie, je te ferais visiter la citée si tu le souhaites. Là-bas le soleil est quasi-permanent et beaucoup plus chaud qu'ici. Mais je te retourne la question, crois-tu que je pourrais venir en Asgard ? Bien sûr pas dans les territoires clefs non, mais aux abords juste pour te voir toi... et ta meute."

Machinalement les deux comparses commencèrent à se mettre en route, le marché de la ville n'était pas très loin, à deux ou trois rues d'ici simplement. Son oeil commençait à refaire des siennes, à le bruler comme chaque jour depuis sa blessure, le destin... certainement....


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1099-nereus-general-du-kra
ElynavatarArmure :
Epsilon

Statistiques
HP:
220/220  (220/220)
CP:
160/160  (160/160)
CC:
275/275  (275/275)
Message Re: [Avril 549] A la recherche de la folle perdue (PV Elyn)   Dim 23 Oct - 12:49
Elyn était heureuse, heureuse de retrouver cette personne si importante qui n'avait pourtant été qu'une seule nuit dans sa vie. Nereus avait raison, le destin ne leur jouait pas que de mauvais tours. Et en somme, à part le fait que celui-ci lui ait volé son père un peu trop tôt, il n'avait jamais vraiment été mauvais avec elle. La louve avait été recueillie, toute jeune qu'elle était, par sans doute l'homme le plus gentil qu'elle avait pu rencontré. Il avait été pour elle un véritable père, un père hors norme, jusqu'à même faire taire cette envie de connaitre ses origines. Durant longtemps, la louve s'était posée la question du comment et du pourquoi elle avait été abandonnée, mais désormais, ceci n'était plus d'actualité. Elle ne voulait plus savoir, juste respecter ce qu'avait accompli Teodor avec elle, pour elle, rien de plus.

Le futur Marina avait été catégorique quant au fait de payer les consommations de l'asgardienne et celle-ci décida donc de l'attendre à l'extérieur pour profiter des rayons du soleil qui sublimait son visage déjà si radieux. Pourquoi rester dans ces terres enneigées alors que d'autres contrées offraient de meilleures conditions de vie ? Simplment car la belle à la chevelure d'ébène souhaitait poursuivre les desseins de son père, à savoir protéger le peuple asgardien. Elle n'avait pas le droit de faillir à ce devoir.

Elyn n'eut guère de mal à ressentir la présence de son ami à ses côtés, et tout naturellement, elle lui expliqua à quel point le soleil pouvait parfois lui faire du bien. C'était si agréable de ressentir cette douce chaleur quelque peu entâchée par une petite brise de printemps. La future étoile d'Epsilon tréssaillit légèrement lorsque Nereus se saisit de sa main pour y déposer un petit objet froid et métallique. Son regard d'ambre afficha une certaine surprise lorsqu'elle vit de quoi il s'agissait et se plongeant dans l'unique pupille d'azur, elle répliqua immédiatement.

"Ca ... Ca ne fait pas partie de mes consommations ... Tu n'aurais pas dû Nereus." Elle soupira, se doutant que le jeune homme à la tignasse émeraude serait certainement intransigeant. "Merci ..." Résignée, la belle rangea la petite clé avec soin dans l'une de ses poches avant de reporter son attention sur son ami et lui poser une question certes un peu étrange, mais qui démontrait le goût de la découverte chez l'asgardienne.

Son âme d'enfant, elle l'avait conservée, tout comme sa curiosité, même si elle avait désormais conscience du fonctionnement des humains, mais aussi de certaines discordes entre plusieurs camps. Elyn était si loin de tout cela ... Mais Nereus lui donna un espoir, à défaut de pouvoir découvrir l'Atlantis, ce dont elle se doutait, la louve pourrait venir voir son si cher ami à Alexandrie. A son tour, l'atlante évoqua son souhait de se rendre en Asgard. Marchant à ses côtés, elle l'observa d'un air joyeux.

"Alexandrie ? D'accord ça me va ! Et concernant Asgard, mis à part des étendues de neige, il n'y a trop rien à voir." Elle rit légèrement. "Mais oui, tu seras toujours le bienvenu pour moi, j'ai encore la maison où je vivais avec Père dans les villages alentours. Tu pourrais même ... rester plusieurs jours si tu le souhaites ?"

Les deux amis se retrouvaient maintenant au milieu de la foule du marché, Elyn promenant un regard curieux sur les étales comme elle avait pu le faire autrefois. Ses iris dorés furent captés par quelques étoffes aux couleurs vives, changeant relativement des lourdes capes de fourrure qu'elle devait porter dans les Terres du Nord. Sans se détacher de celles-ci, elle se rapprocha un peu de Nereus, frôlant son bras du sien pour éviter d'être séparée de lui par les nombreuses personnes qui se promenaient autour d'eux.

"Comment c'est là-bas ... En Atlantis ?"



#D6393D

7e sens:
 

Tenue d'Elyn:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1140-elyn-guerriere-divine
NereusavatarArmure :
Scale du Kraken

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
215/215  (215/215)
Message Re: [Avril 549] A la recherche de la folle perdue (PV Elyn)   Dim 23 Oct - 17:25
La suite de la journée s'annonçait reposante et revigorante. Après deux petites coupes de vin et une tisane, Nereus et Elyn se dirigeaient vers le marché de la ville. Ils avaient encore un peu de temps devant eux et Nere comptait bien en profiter. En petite curieuse Elyn avait demandé si un jour elle pourrait voir où Nere habitait. Dans le fond cela ne le dérangeait pas que l'Asgardienne vienne en Atlantis mais un guerrier d'un royaume serait mal vu, très mal vu même. En retour, le marina lui demanda de parler de sa patrie, Asgard. D'un naturel curieux, Nereus faisait son possible pour en apprendre plus et ce depuis son retour à une vie normale. Le borgne fut quelque peu déçu de la pale description de son amie concernant le lieu où elle était originaire.

"On dirait que tu portes un jugement négatif sur ta patrie. Je peux comprendre que la contrainte du climat soit difficile à vivre mais de là à n'y voir que de la neige c'est un peu extreme non ?" Le borgne souriait, il savait qu'Elyn ne pensait pas à mal, il voulait la charrier un peu mais il est vrai que durant sa brève expérience en qualité de marchand, Nereus avait pu voir à quel point le travail des armes nordiques ou même des bijoux étaient incroyables. Leurs armes pouvaient facilement dépasser les siècles tandis que les bijoux valaient très très chers. En posséder pour un marchant pouvait faire figure d'excellente vitrine pour des affaires futures et source d'une très belle renommée.

"Concernant ta proposition ce sera avec plaisir. Quelques jours de repos ne pourraient pas me faire de mal je pens. Je ramènerais du vin... et de la tisane bien sûr !"

Le garçon à la chevelure émeraude embraya ensuite sur sa cité, sa nouvelle patrie.

"Atlantis ? La cité est tout simplement magnifique. Là-bas le temps est clément, jamais mauvais, pas de pluie. Le ciel... c'est l'océan, beau et mystérieux. Mais ce que j'aime le plus là-bas c'est la totale liberté dont jouisse les Atlantes. Pas d'esclavage, la femme a une meilleure place dans la société Atlante qu'à Constantinople. Nous cultivons et vivons principalement de nos cultures bien qu'Alexandrie est la plaque tournante du commerce de l'Empire. Enfin je ne vais pas te bassiner avec des détails inutiles mais en gros la cité est magnifique."

Il pourrait parler de sa cité pendant des heures, c'est là bas ainsi qu'à Alexandrie qu'il avait commencé à être réellement libre. Nere avait donc préféré couper court malgré son envie de poursuivre, l'architecture, la sympathie des Atlantes, là-bas on pourrait croire que les malheurs du monde n'existaient pas. Alors que les deux jeunes gens arpentaient le marché qui était rempli de monde, le futur Kraken crut bon d'ajouter :

"On raconte que les forums de Rome valent tous les marchés du Monde, que l'on peut y discuter politique, économie, religion en plus de faire quelques achats. Je n'ai jamais eu la chance de voir un forum de mes yeux peut-être un jour qui sait...."

Il y avait bien les marchés de Constantinople mais à écouter son défunt mentor d'Alexandrie, rien ne valait les forums Romains. Rien qu'au niveau de l'architecture bien que proche de celle byzantine cela valait le détour. Il y avait des portiques abritant les étales des marchands, un temple même parfois pour les prières ainsi qu'une basilique pour les affaires importantes. Nereus continuait d'avancer en compagnie d'Elyn lorsqu'une petite échoppe attira son attention, d'allure modeste, elle était tenue par un vieil homme assi sur un simple tabouret, les bras croisés. Ce sont surtout la couleur des étoffes qui recouvraient son étale qui avaient attisés la curiosité du Marina. Sur les étoffes, des livres y étaient déposés. La beauté des reliures et des couverture de cuir fascinait Nere. Le jeune homme n'avait jamais eu la chance d'apprendre à lire durant son enfance et pourtant il en mourrait d'envie. Ces contes que sa mère lui racontait le soir avant de s'endormir, ces mythes qui avaient bercé une partie de son enfance, Nere aurait tellement aimé les lire de lui même....

"Oh excuse moi, je me suis laissé distraire. On peut continuer." Un nouveau sourire en direction de sa partenaire du jour et Nere s'apprétait à continuer son chemin, non sans adresser un dernier regard en direction des ouvrages.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1099-nereus-general-du-kra
ElynavatarArmure :
Epsilon

Statistiques
HP:
220/220  (220/220)
CP:
160/160  (160/160)
CC:
275/275  (275/275)
Message Re: [Avril 549] A la recherche de la folle perdue (PV Elyn)   Mer 26 Oct - 17:17
Nereus n'avait pas tord, la description de sa terre natale ne valait certainement pas l'attachement qu'Elyn éprouvait pour celle-ci. Sur le moment, sous ses doux rayons de soleil, la belle n'y avait vu que les contraintes climatiques, certainement le plus gros désavantages des Terres du Nord. Pourtant, elle ne les quitterait pour rien au monde, elle qui était ancrée dans ce paysage depuis sa naissance. Asgard représentait tant de bons souvenirs pour elle. Ainsi, le future Marina viendrait lui rendre visite, acceptant sa proposition de rester quelques jours. Mais sa curiosité la poussa à s'intéresser au lieu de vie de son ami : Atlantis, lieu qu'elle ne verrait sans doute jamais. La louve se contenterait de visite en Alexandrie, déterminé à ne plus perdre de vue ce jeune homme qui avait fait beaucoup pour elle.

Alors qu'il lui décrivait la cité, l'asgardienne se prit un instant à en rêver, imaginer ce paysage inondé par les rayons du soleil, imaginer ce ciel d'océan si différent de cette étendue de gris qu'elle connaissait. Nereus semblait aimer cette cité et à ses mots, on ne pouvait que penser qu'il faisait bon y vivre. Alors, un sourire sincère sur les lèvres, Elyn hocha doucement la tête.

"Tu es bien loin de m'ennuyer, j'adore entendre parler de contrée que je ne connais pas."


La belle à la crinière d'ébène écoutait avec attention les paroles de l'atlante, tandis que son regard balayait les environs. Celui-ci mentionna les forums de Rome. Elyn n'avait jamais mis les pieds en Italie, mais Teodor lui en avait déjà fait quelques descriptions. Nereus semblait désireux de s'y rendre.

"Je suis certaine que tu en auras un jour l'occasion, peut-être qu'on pourrait peut être y aller ensemble ? Qui sait ? Je ne suis pas contre voir le monde."

La louve ne déportait pas son attention de cette étale d'étoffes aussi belles les unes que les autres. Mais un tissu si fin, si délicat, n'avait pas sa place dans ses affaires, le climat asgardien était bien trop rude pour cela. Elyn remarqua d'ailleurs que son ami semblait piquer de la même curiosité concernant cet étalage. Etait-ce pour les étoffes ? Après tout, il pourrait en offrir à son amie dont il lui avait parlé plus tôt. Ou était-ce pour ces livres à la couverture de cuir ?

"Il n'y a pas de mal, ne t'inquiètes pas ! D'ailleurs ... Pouvons-nous nous en approcher, j'aimerais regarder de plus près ces jolies étoffes."

Sans réellement se formaliser de la notion d'espace vital, elle glissa sa main dans celle de son ami pour l'attirer vers la destination voulue, adressant un sourire aimable au vieil homme sur son tabouret. Relâchant la main de Nereus, celle-ci vint glisser sur une étoffe de couleur bordeaux. Elle ferait certainement une jolie tenue. Il était bien rare de voir de telles marchandises en Asgard, et d'ailleurs, Elyn ne se souvenait guère en avoir déjà vues. Un peu distraite, la belle s'adressa de nouveau à l'atlante, continuant à contempler les tissus aux couleurs vives.

"Au fait Nereus, qu'est-ce qui t'amène ici au juste ? Je suppose que tu n'es pas en mission pour ta protégée, sinon, tu ne la lâcherais pas d'une semelle !" Puis elle hésita un instant avant de poser ses yeux sur lui, se disant qu'il avait été peut-être envoyé en mission pour l'Atlantis et qu'il n'était point censé la révéler à la première venue. "Je suis désolée, je suis vraiment trop curieuse ..."

Elle espérait que son ami ne lui en voudrait pas, elle posait réellement beaucoup de questions à son sujet. Alors comme pour détourner son attention, elle observa un les livres de cuir un peu plus en détails.

"Les couvertures de ces livres sont magnifiques, tu ne trouves pas ?"



#D6393D

7e sens:
 

Tenue d'Elyn:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1140-elyn-guerriere-divine
NereusavatarArmure :
Scale du Kraken

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
215/215  (215/215)
Message Re: [Avril 549] A la recherche de la folle perdue (PV Elyn)   Jeu 27 Oct - 15:20
Lorsque Nereus se mettait à parler d’Alexandrie et d’Atlantis cela pouvait durer des heures. Alors que le jeune homme n’était pas absolument natif de cette contrée, il ressentait un profond attachement pour ces endroits. C’était presque viscéral comme si il était voué à servir cette nation, protéger ses habitants et servir la divinité de la mer. Quant aux souvenirs de Constantinople… ils commençaient à s’estomper avec le temps, seul celui de sa mère et de son ami Silas subsistait. Parfois Nere se surprenait à penser à son ami et à la façon dont il était parti.

« Oh toi aussi ? C’est peut-être bête mais j’étais parti pour voyager quand ILS m’ont attrapé et je n’ai jamais vu plus loin que ce qu’ils me laissaient voir. Donc certains jours comme celui j’essaie de me rattraper. » Il marqua une pause. « Je ne me sens pas à part mais j’estime que l’on voit la vie différemment après certains évènements. »

Le garde du corps embraya ensuite sur les forums de Rome, marché très populaire du moment. L’Italie fief de la religion catholique était en avance sur pas mal de points en comparaison d’autre domaine. Nere souriait lorsqu’elle proposa que les deux amis s’y rendent ensemble. « Hum pourquoi pas, je dois toujours accomplir ma mission, je peux enquêter par là-bas au besoin. » Toute excuse était bonne à prendre pour le marina mais il était gagnant sur les deux tableaux. Calista avait besoin d’un peu de temps seule pour son foutu entrainement, Nere devait rechercher quant à lui sa petite sœur de substitution ce qui lui débloquait un peu de temps. Restait à savoir si la jeune Elyn en avait également. Nereus savait en ayant vu Calista que l’entrainement dans l’optique d’obtenir une des armures de son pays était très chronophage et ne laissait que peu de temps aux distractions.

Sans vraiment faire attention le borgne avait snobé son amie, son attention attirée par des ouvrages littéraires d’une belle beauté. Sans vraiment savoir quelles histoires y étaient relatées c’était plutôt les reliures et la beauté des couvertures de cuir qui avaient attiré son attention. Après de longues secondes à observer les ouvrages, Nereus s’excusa auprès de son amie pour son impolitesse. S’apprêtant à continuer son chemin lorsqu’elle s’empara de sa main. L’ancien esclave tressaillit, ne s’attendant pas du tout à ce rapprochement si soudain. Jusqu’à présent c’était uniquement lui qui avait initié les contacts, une sorte de défense mais là c’était Elyn. Il se laissa faire, ressentant tout de même un léger trouble, de la même nature que ce fameux jour avec Calista où il avait rencontré une néréide. « Bien sûr, regarde ce qu’il te fait plaisir ! » Lâcha-t-il alors qu’il reprit une respiration normale lorsque la jeune femme lâcha sa main pour s’emparer d’une des étoffes lui posant tout de même une question pour le moins indiscrète.

« Je suis à la recherche d’une personne comme moi, une personne que j’ai juré d’aider. » Nereus n’en dit pas plus, à quoi bon ? Tihana avait toujours été « spéciale », pas dans le mauvais sens mais lorsqu’il l’avait vu se battre et mutiler les pirates dans la grotte il savait qu’il devrait veiller sur elle. Depuis ce jour, ce n’était pas évident, l’adolescente ne l’aimait pas du tout, sans doute parce qu’il était un homme ou qu’il était trop proche de Calista. Mais leurs petites joutes verbales donnaient du piment dans la vie de tous les jours. Nere prenait de dire que c’était pour l’Atlas qu’il devait retrouver Tiha mais c’était également pour lui. Il l’aiderait, au milieu des ténèbres il ferait ce qu’il faut pour être sa lumière, c’était son choix.

« Et oui tu as vu juste, je ne suis pas ici pour protéger Calista. A vrai dire depuis quelque temps elle n’a plus vraiment besoin de moi. Peut-être que je serais bientôt à la retraite. »

Le marina souriait mais au fond de lui il savait que ce jour maudit où Calista aurait son écaille arriverait. C’était dans ses gènes, les Atlas étaient de grands guerriers de Poséidon et peut-être même les meilleurs alors bientôt, très bientôt il ne serait plus d’aucune utilité.

« Oh ne t’embête pas. Ce n’est pas réellement une mission, on peut voir ça plus comme un accomplissement personnel. » Oui rien ne le forçait à prendre la mer pour partir à la recherche de sa foldingue de petite sœur mais il le voulait, il le devait même. Depuis trop longtemps Nere avait le poids de la culpabilité sur ses épaules. Si seulement il s’était rebellé plus tôt, si seulement avec le Kraken il avait réussi à tous les exterminer, beaucoup de personnes dont Calista et Tiha n’auraient pas souffert. Pour le garde du corps c’était de sa faute, pour lui il avait une dette gravée au fer rouge, beaucoup plus importante que celle trônant sur son avant-bras.

Nereus fixait de nouveau les ouvrages mais ne répondit pas à la louve d’Asgard, la lecture l’attirait beaucoup mais il ne pouvait pas, il ne savait pas…. Il n’était qu’un esclave, un illettré. Fouillant dans sa bourse, Nereus en sortit quelques pièces qu’il tendit au marchand, un perse si on tenait compte du teint de son visage et des étoffes également.

« La rouge… » Le futur général avait remarqué qu’elle avait tapé dans l’œil de la nordique et comme il voulait lui faire un petit cadeau c’était idéal. Une fois la précieuse étoffe dans les mains, il la tendit à Elyn. « C’est bien celle-là que tu voulais ? » Nereus lui souriait.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1099-nereus-general-du-kra
ElynavatarArmure :
Epsilon

Statistiques
HP:
220/220  (220/220)
CP:
160/160  (160/160)
CC:
275/275  (275/275)
Message Re: [Avril 549] A la recherche de la folle perdue (PV Elyn)   Ven 28 Oct - 21:56
Elyn s'était sentie quelque peu indiscrète, oubliant l'ombre d'un instant que son ami faisait parti d'une autre faction et qu'il était certainement difficile pour lui de parler librement de ses missions. Mais la louve ne l'avait guère questionné dans le but de récolter des informations, simplement pour faire la conversation avec ce jeune homme qu'elle connaissait à peine mais qui était pourtant si important pour elle. Malgré leur lien exceptionnel, leur appartenance à deux camps potentiellement ennemi pouvait remettre en cause leur amitié naissante, même si pour la belle, cela lui était égal.

Sa réponse fut vague et brève. Ainsi, il était à la recherche d'une personne, une personne comme lui. Faisait-il référence à son statut de garde du corps ou plutôt à son ancienne vie d'esclave ? Par respect, la belle à la crinière de jais n'insista pas sur le sujet mais elle ne put que lui lancer un regard empli de compassion avant de s'excuser pour son intrusion. D'après Nereus, il ne s'agissait guère d'une mission officielle, mais plutôt d'un accomplissement personnel. Sûrement tenait-il beaucoup à la personne qu'il recherchait.

"Je ne cherche pas à obtenir des informations rassures-toi ... Juste que je voudrais te connaitre un peu plus en réalité."

Un rien concernant le futur Marina intéressait la louve, celle-ci s'étant attachée à lui certainement plus que de raison. Lui semblait heureux de la revoir, mais pour elle, c'était au-delà de cela, relevant de l'ordre du miracle, du destin. Le destin ... Il l'avait mentionné aussi plus tôt. Elyn se prit un instant à rêvasser, la voix du jeune homme la ramenant à la réalité tandis qu'il payait le marchant pour l'étoffe rouge. Sans doute se fiait-il au jugement de la belle afin d'offrir ce magnifique tissu à son amie et protégée ?

Aussi, la belle fut-elle relativement surprise lorsque Nereus lui tendit le présent, tout sourire. L'asgardienne rosit légèrement, ouvrant la bouche une première fois, puis la refermant sans savoir quoi dire. Se saisissant précautionneusement de l'étoffe, la contemplant tel un précieux trésor, elle acquiesça, un peu gênée. "Nere ... Tu n'étais pas obligé ..." Et une nouvelle fois, la future étoile d'Epsilon se souvint des paroles et de l'air déterminé de son ami lorsqu'elle avait refusé de le laisser payer les consommations. Un sourire timide aux lèvres, elle caressa doucement le doux tissu avant de poser son regard d'ambre sur son ami. "Merci ... J'en prendrais grand soin ! Et je sais exactement ce que je vais en faire."

Peut-être n'en aurait-elle jamais l'utilité, mais la jeune brune avait bien l'intention de se faire confectionner une robe avec ce magnifique rouge. Sans doute ne pourrait-elle jamais la porter, mais au moins aurait-elle une jolie tenue si un jour l'opportunité lui offrirait un voyage à Alexandrie. Puis, tout naturellement, la belle observa les ouvrages à la reliure de cuir avant de s'adresser de nouveau au jeune homme à la tignasse émeraude.

"Mais ces ouvrages semblent t'intriguer, tu aurais dû te les procurer au lieu de vider ta bourse pour ... moi ... Je me trompe ?"

Elyn ne comprenait pas réellement pourquoi le jeune homme se privait de la sorte de quelque chose qui semblait lui faire beaucoup envie. Elle l'avait bien vu poser les yeux sur ces livres, mais pourtant il n'en avait pas fait mention, même lorsque celle-ci avait tenté d'en discuter avec lui. Peut-être avait-il peur qu'elle fasse de même et souhaite lui offrir un présent ?


#D6393D

7e sens:
 

Tenue d'Elyn:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1140-elyn-guerriere-divine
NereusavatarArmure :
Scale du Kraken

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
215/215  (215/215)
Message Re: [Avril 549] A la recherche de la folle perdue (PV Elyn)   Sam 29 Oct - 11:57
Nere n'en voulait absolument à Elyn, sa question concernant la présence du Marina en ces lieux était tout à fait légitime. Mais sa réponse par la suite... serait sans doute les prémices de nombreux malaises entre eux. Ils étaient tous deux des guerriers de camps potentiellement ennemis alors la moindre phrase pourrait être mal perçue. Ce serait sans doute important pour les deux d'avoir une discussion sur le sujet, mettre les choses à plat. Habituellement, Nereus se méfierait d'un soldat ennemi mais là il s'agissait d'Elyn, ils se devaient mutuellement la vie.

"Il n'y a pas de souci, ta question était on ne peut plus normale."

Le ballafré avait remarqué l'attirance de la louve pour la petite étoffe. Nere n'avait pas réfléchi bien longtemps, voulant faire plaisir à son amie. Bien sûr il aurait pu la prendre pour Calista mais cette dernière lui avait déjà dit qu'elle avait ce qu'il fallait niveau tissus et robe donc autant faire plaisir à quelqu'un qui en avait réellement envie. Après une petite hésitation, Elyn le remercia chaleureusement ayant déjà en tête ce qu'elle pourrait faire avec. Par contre, elle avait remarqué l'attirance que Nereus avait pour les livres et il fronça subtilement les sourcils avant de reprendre un facies normal.

"Ne t'inquiètes pas pour moi. Je n'aurai jamais l'utilité d'un livre. Peu importe la couverture, ce qui compte c'est le contenu, l'histoire qu'il raconte."

Son coeur se serra, Nere n'était juste bon qu'à être une machine de guerre et encore cette machine était perfectible puiqu'elle avait été incapable de protéger Calista des pirates mais aussi pour l'instant incapable de retrouver Tihana. L'ancien esclave avait toujours eu cette attirance pour l'art et la culture en général, attirance réveillée par la douce symphonie de la lyre de son Atlas et pourtant il n'était capable de rien. Ecrire et lire lui était impossible, il avait bien quelques notions mais très légère et qui remontaient du temps où sa défunte mère s'occupait de lui avant de devenir ce que l'on sait. Parfois, Nereus se rattrapait, passant son temps libre à créer des formes à l'aide de sa glace. Exercice où même il commençait à atteindre un certain niveau.

"On continue petite Elyn ?" C'est le regard un peu mélancolique que le marina s'était adressé à l'Asgardienne, rester plus longtemps devant cet échope à contempler ses ouvrages n'aménerait à rien d'autre que d'instaurer des émotions néfastes en plein coeur de leur retrouvaille. Le borgne fit quelques pas en avant faisant ainsi comprendre sans trop d'impolitesse à Elyn qu'il était temps que le duo poursuive leur exploration de ce marché si atypique.

S'assurant une dernière fois qu'Elyn ne se laisse pas distancer, l'attention du jeune homme se perdit à droite, puis à gauche, explorant de son unique oeil azur chaque étal de chaque marchand à la recherche d'une perle rare. Le futur général n'avait pas vraiment l'intention d'acheter quoi que ce soit mais peut-être qu'il trouverait quelque chose pour Calista, Elyn, Tihana même. Cela lui permettait également de prendre une réelle bouffée d'oxygène, de s'évader de la monotonie de sa vie.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1099-nereus-general-du-kra
ElynavatarArmure :
Epsilon

Statistiques
HP:
220/220  (220/220)
CP:
160/160  (160/160)
CC:
275/275  (275/275)
Message Re: [Avril 549] A la recherche de la folle perdue (PV Elyn)   Sam 29 Oct - 22:04
Quel joli cadeau il lui avait fait là ? Elyn n'était guère contre ajouter un peu d'élégance à sa garde robe bien que jusqu'à maintenant, elle ne s'était jamais réellement attardé sur ce type d'étoffe au vu du temps très peu clément du Royaume d'Asgard. Mais si la belle se permettait de voyager un peu plus dans les contrées plus chaudes, peut-être pouvait-elle se permettre ce type d'achat. Un présent ne se refusait pas, même si elle ne put s'empêcher d'en être gênée. Après tout, Nereus ne la connaissait pas réellement et pourtant, il semblait vouloir lui faire plaisir. Mais pourquoi dépenser son or pour elle alors que lui semblait intéresser par les ouvrages que proposait ce même marchand ?

Brièvement, l'atlante fronça légèrement les sourcils, et la louve se doutait que quelque chose semblait dérangeant à ce sujet. Ses mots furent plus ou moins étranges, évasifs. Ne comprenant pas réellement à la minute, l'Asgardienne sourit aimablement à son ami le temps d'émettre quelques hypothèses. Et l'une lui vint à l'esprit. Et si ceci était le cas, la belle venait de refaire une belle boulette une fois de plus. Le jeune homme avait passé une grande partie de sa vie captif, esclave, sans aucun doute n'avait-il pas eu la chance d'avoir eu une éducation ? Et Elyn ignorait ce qu'il en avait été de sa vie d'avant. Comprenant son malaise, elle acquiesca à la requête de son ami, lui lançant un air amusé lorsqu'il la qualifia de "petite".

"A t'entendre, j'ai l'impression d'être encore cette adolescente insouciante que tu as rencontrée il y a sept ans !" lui répondit-elle avec une pointe de taquinerie.

Pour elle, c'était différent, elle ne le voyait plus comme l'esclave qu'il était, mais comme un homme nouveau, un être reconstruit même si ses blessures passées ne guériraient sans doute jamais. Se gardant de lui révéler, la future étoile d'Epsilon l'admirait, voyant ce qu'il était devenu en sachant ce que la vie lui avait infligé. Mais pourtant, certaines de ses paroles sonnaient clairement comme dépréciables. Nereus ne semblait voir en lui ce que la belle à la chevelure d'ébène décelait dans cette pupille d'azur.

Lorsque le futur général reprit la route, la louve fit tout d'abord mine de le suivre avant de se stopper, s'assurant que celui-ci soit pris ailleurs avant de revenir sur ses pas vers l'étalage. Nere ne devait pas se rendre compte de ce que la "petite Elyn" manigançait dans son dos. Avec hâte, mais tout de même amabilité, la jeune femme s'adressa au marchand, lui demandant le coût de l'un des ouvrages à la reliure de cuir, non sans l'avoir rapidement feuilleté au préalable. Jetant un oeil vers son ami pour vérifier que celui-ci ne regardait pas en sa direction, elle sortit sa bourse, donnant le compte au marchant avant de saisir l'un des livres. Avec soin, elle emballa celui-ci dans l'étoffe pour le dissimuler aux yeux de l'atlante.

Puis, elle trottina un peu pour le rattraper, prenant un air le plus naturel possible, gardant précieusement le livre emballé du tissu rouge sous le bras. En réalité, Elyn avait une idée en tête, espérant que son ami ne le prendrait pas mal. La louve attendrait leur retour à l'auberge pour cela. En attendant, il lui faudrait noyer le poisson pour éviter les doutes de l'atlante.

"Le marché a beaucoup évolué, je ne suis pas venue ici depuis notre rencontre." Hésitante, elle tenta de nouveau d'en savoir plus sur son amie. "Dis moi, Nere, comment est-elle ... ton amie ? Enfin je veux dire ... Comment l'as-tu connue et comment es-tu devenu son garde du corps ?"

Elyn lui lança un petit regard amusé.

"Promis, je répondrais à ce que tu veux savoir sur moi après !"



#D6393D

7e sens:
 

Tenue d'Elyn:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1140-elyn-guerriere-divine
NereusavatarArmure :
Scale du Kraken

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
215/215  (215/215)
Message Re: [Avril 549] A la recherche de la folle perdue (PV Elyn)   Lun 31 Oct - 16:19
L'Asgardienne voulait en savoir plus sur lui. La seule personne qui avait jamais demandé des choses sur lui était justement celle sur qui il allait parler. Le garde du corps se rappelait parfaitement le jour de leur première rencontre sous le soleil d'Alexandrie, la visite chez les orphelins puis quelques jours après son arrestation et cette petite séance de torture gratuite. La vie pouvait être cruelle et jouer de mauvais tours mais cette rencontre avec l'Atlas était tout sauf une mauvaise chose. Sans elle, le borgne ne serait qu'un des soldats de l'Empereur et rien d'autre. Mais maintenant, il avait un statut particulier et même des soldats sous son commandement.

"Calista est une personne très importante. Elle m'a permis de voir au delà des apparences. Sans son intervention je ne serais peut-être même plus en vie. Et en ce qui concerne mon affectation disons qu'elle est très influente."

A moins que la petite Elyn ne demande plus de détail au borgne celui-ci n'en donnerait pas plus et il ne mentionnerait encore moins qu'elle était une Atlas. Ce n'était pas une question de confiance non mais simplement une précaution. Nereus espérait vraiment la revoir par la suite et pour que leur entente fonctionne, les deux jeunes gens devraient éviter de parler de leurs camps respectifs. Le fait qu'il était au service d'une Atlas pouvait être une information assez importante pour des camps rivaux.

Son unique oeil azur pétillait lorsqu'avec l'accord d'Elyn ce fut son tour de la questionner.

"Raconte moi ta vie tout simplement. J'aimerais beaucoup tout savoir sur toi. Ca peut paraitre bizarre mais j'en éprouve le besoin. Connaitre tes passions, tes habitudes... enfin tu n'es pas obligé bien sûr mais j'aimerais bien." Les deux jeunes gens arrivèrent à la fin des étales et Nereus se retourna vers Elyn. "Si tu veux on remonte jusqu'à l'auberge et tu me racontes tout ? Nous sommes en fin de journée et les rues ne sont pas forcément sûres pour les petites filles."

Le regard taquin, Nere adressa une nouvelle pichenette sur le nez de la louve. "Attention on ne mord pas !" Le Marina éclata de rire avant de glisser son bras sous celui d'Elyn et de l'emmener en direction de l'auberge.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1099-nereus-general-du-kra
ElynavatarArmure :
Epsilon

Statistiques
HP:
220/220  (220/220)
CP:
160/160  (160/160)
CC:
275/275  (275/275)
Message Re: [Avril 549] A la recherche de la folle perdue (PV Elyn)   Lun 31 Oct - 20:47
La petite Elyn n'avait rien perdu de sa curiosité d'en-temps, bien au contraire celle-ci s'était aiguisée avec le temps, bien plus depuis qu'elle connaissait cette force grandissant en elle de jour en jour. Le monde était perclu de mystères à découvrir et chaque être avait sa propre histoire, ses propres particularités. Quoi de plus naturel d'en savoir plus sur les personnes qui nous sont chères ? Car oui, Nereus était important pour la louve, très important. Quoi de plus normal d'en savoir plus sur lui, sur son entourage ? Cette jeune femme dont il avait fait mention semblait être elle-même d'un grand secours au futur Marina, l'Asgardienne voulait donc en savoir plus, non pas dans le but de récolter des informations sur l'autre camp, mais plutôt, mieux connaitre son ami.

Une fois de plus, le jeune homme à la tignasse d'émeraude resta relativement vague sur le sujet et la belle en fut honnêtement quelque peu déçue. Mais soit, elle savait qu'elle ne pourrait connaitre tout de Nereus, rien que de par son appartenance au camp asgardien. Pourquoi avait-il fallu que les destins les réunissent alors que leurs dieux ne s'accorderaient sans doute jamais ? Cruel destin. Cruel destin. Mais Elyn ne devait se laissait emportée dans ce flot de pessimisme. Toujours garder le sourire, quoiqu'il arrive. Et elle, que pouvait-elle lui répondre, qu'était-elle permise à dire ? Elle avait confiance en lui ...

Alors qu'elle réfléchissait à ce qu'elle pouvait raconter à son ami, sans réelle crainte de son côté que celui-ci ne retourne ces informations contre elle, la louve acquiesça à sa proposition, non sans une pointe de fausse indignation à cette nouvelle attaque. Claquant des dents, elle rit légèrement en provoquant du regard son ami.

"Justement, j'aime faire le contraire de ce que l'on me dit donc attention à toi ~"

Et ainsi, ils rebroussèrent chemin, Elyn tenant toujours fermement l'ouvrage enveloppé de la douce étoffe de couleur vive. A son grand bonheur, l'atlante n'avait absolument rien remarqué à sa petite cachotterie. Ce fut silencieusement qu'ils regagnèrent l'auberge, montant dans cette chambre dont elle détenait la clé. La pièce était modeste, mais disposait du strict nécessaire. Avec soin elle posa l'étoffe sur un meuble de la chambre. Alors, la belle se dirigea vers le lit semblant douillet, s'asseyant calmement dessus avant de poser son regard d'ambre sur Nereus.

"Alors, tu veux tout savoir de moi, voyons par quoi je peux commencer ..." Levant les yeux au ciel, réfléchissant à ce qu'elle pouvait dire, elle sourit, repensant à cette histoire qu'elle aimait tant écouter. "Commençons par le début je suppose ... Viens là !" Se décalant pour lui laisser de la place, elle tapota la surface moelleuse à côté d'elle pour l'inviter à la rejoindre. Fixant un point dans l'espace, Elyn ferma un instant les yeux, le souvenir de son père étant si présent à cet instant. "Teodor n'est pas mon vrai père en réalité, même si bien sûr je le considère comme tel et que je lui dois beaucoup." Rouvrant les yeux, la mine malicieuse, un sourire aux coins des lèvres, la belle fixa son vis à vis. "Beaucoup me surnomment la fille aux loups, ou Père m'appelait parfois petite louve. Mon lien avec la meute vient bien de quelque part, je ne sais pas réellement comment, ni pourquoi, mais ce feeling, je l'ai toujours eu." Elle marqua une pause avant de se lancer dans son histoire, la contant comme l'on raconterait une histoire à un enfant, comme son père l'avait fait durant des années.

"Il était une fois un homme empreint de solitude, ayant perdu son aimée que la maladie avait rudement emportée. Cet homme, soldat de la garde asgardienne, fut appelé à explorer la forêt pour une mission dont il ne peut révéler le but. Mais son attention fut détournée par les pleurs d'un bambin, une plainte déchirante dans cette douce nuit de calme. Alors le soldat s'aventura au plus profond des bois, atteignant une clairière enneigée. Dans la poudreuse, un petit panier d'où provenait les cris et autour de celui-ci ... une meute de loup." La belle se stoppa un instant, baissant les yeux, l'air nostalgique. "Le soldat ne comprenait guère l'attitude de ces prédateurs, ceux-ci le fixant de leur regard lunaire. Il n'y voyait ni hostilité, ni crainte, alors il risque quelques pas vers eux. Aucun d'eux ne tenta d'approche alors, le soldat s'avança afin d'atteindre le panier débordant de fourrures. Lorsqu'il eut un geste envers l'enfant, un loup grogna, sans doute l'alpha, et doucement l'homme bon prit prudemment le bébé emmitouflé dans ses bras. Alors que le bambin se tut, un sourire se dessina sur son visage, fasciné par les pupilles larmoyantes qui le transperçaient." Les larmes aux yeux, elle déglutit difficilement avant d'inspirer et de reprendre son conte. "L'homme n'avait qu'une idée en tête, s'occuper de cet enfant, cette petite fille au regard de louve. Alors, reculant prudemment, il l'emporta loin des loups tandis que la meute entamait son chant. Ainsi décida-t-il de profiter de ce cadeau que le destin lui offrait et contemplant les pupilles d'ambre et de dorure, il prit la petite louve sous son aile, l'élevant comme si elle était de son sang. Un regard mélangé entre l'aube et le coucher du soleil, il la nomma Elyn."

Emue, frissonnante, une larme roula sur le visage de la belle alors qu'elle adressa un sourire à son ami.

"C'est étrange, mais c'est comme cela que Père me comptait mon histoire ..."

Par là même, la future étoile d'Epsilon était entrain de faire son deuil.


#D6393D

7e sens:
 

Tenue d'Elyn:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1140-elyn-guerriere-divine
NereusavatarArmure :
Scale du Kraken

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
215/215  (215/215)
Message Re: [Avril 549] A la recherche de la folle perdue (PV Elyn)   Mar 1 Nov - 11:45

Cette journée si particulière, si chargée en émotion touchait presque à sa fin malheureusement. C'est silencieusement que les deux jeunes gens regagnèrent l'auberge, Nere attendant patiemment son tour, d'en savoir plus sur sa vieille amie. Lorsqu'il dirait à Calista qu'il avait retrouvé Elyn, le garde du corps était certain qu'elle ne le croirait pas. Paradoxalement, il n'avait parlé d'Elyn qu'une fois, une seule à son amie Atlas c'était lors de cette fameuse nuit où les deux jeunes gens s'étaient longuement confiés. Mais si l'Atlante avait su porter attention à ses propos alors elle saurait à quel point Elyn était importante pour lui.

Ils arrivèrent finalement à l'auberge et entrèrent dans la chambre que Nereus avait payé pour son amie non sans un regard malicieux de la part de l'aubergiste. Sale porc. Comment pourrait-il abuser de son amie de la sorte. La plupart des Hommes n'étaient que des animaux et méritaient amplement le sort que Poséidon voulait leur réserver. La chambre était meublée au plus strict, une petite cheminée, un modeste bureau, une commode et un lit. Nere déposa son sac près du bureau, soupirant de fatigue. La journée bien qu'agréable avait été harrassante si l'on ajoutait les heures de voyage.

"Oui je veux tout savoir... commençons par le commencement non ?" Cruelle suggestion.... Alors que la louve des Terres du Nord lui intima de venir s'installer à ses cotés, Nereus s'installa plutôt sur le sol, devant elle les jambes croisées, appuyant son dos douloureux contre le mur. Et il écouta. Tout. Silencieusement. Ajoutant simplement : "La fille aux loups ? Sans blague ?" Le regard taquin, malicieux. Puis il se refit silencieux. Tout d'abord par respect mais aussi pour s'imprégner des émotions d'Elyn, de sa peine grandissante au fur et à mesure que son récit continuait.

Nereus l'avait questionné comme elle l'avait fait précédemment mais s'il avait su la réaction de la jeune femme jamais il ne l'aurait fait. Son récit était poignant, prenant aux trippes. Elyn contait son histoire comme si c'était son défunt père qu'il le faisait. Sans doute un moyen pour elle de pouvoir passer à autre chose ou de ne pas trop s'impliquer dans ce récit mais à la regarder ainsi la deuxième solution n'était pas une franche réussite. Le garde du corps avait sincèrement mal pour son amie. Comme quoi le malheur était présent partout. Le futur général se releva venant s'asseoir aux cotés de la petite louve. Sèchant cette larme qui venait de perler le long de la joue de la jeune fille, il passa son bras autour d'elle se voulant réconfortant.

"Elyn je suis désolé. Pleure si tu veux..."

Le borgne enveloppa de son étreinte la petite louve et embrassa sa chevelure d'ébène. Le coeur serré, il invoqua un esprit de glace prenant la forme d'un loup reposant sur un tout petit nuage juste devant eux. Mais contrairement à d'habitude, son esprit était immaculé, blanc comme la neige, pur comme du cristal. Et alors que le garde du corps se mit à chantonner une prière latine en l'hommage au père de son amie, le nuage se mit à libérer des flocons de neige.


"Hostias et preces tibi, Domine laudis offerimus
Tu suscipe pro animabus illis, quarum hodie memoriam facimus
Fac eas, Domine, de morte transire ad vitam. Quam olim Abrahae promisisti, et semini ejus"


Cette prière en l'honneur des défunts revetait un caractère particulier pour Nereus, tout comme les histoires qu'elle lui racontait étant petit, sa mère aimait particulièrement ce chant. A chaque fois que la cloche de la Basilique de Constantinople retentissait pour une âme perdue, elle chantait de sa belle voix douce et mélodieuse. Une fois terminé, le loup immaculé poussa un hurlement emplit de tristesse puis s'évapora dans un nuage de fumée. Le Marina relacha son étreinte replaçant une mèche de cheveux d'Elyn derrière son oreille.

"Désolé, c'est ce que l'on fait par chez moi pour accompagner nos défunts. J'espère que je ne t'ai pas offensé toi ou ta culture. Ce n'était pas mon but."

L'ancien esclave se releva, regardant par la fenêtre, la nuit venait de se lever. Nere se dirigea ensuite vers la petite cheminée afin de raviver les braises pour qu'Elyn puisse bénéficier de tout le confort nécessaire. Son regard se posa sur la petite étoffe rouge qu'il avait offert à son amie. "Alors dis-moi que comptes-tu faire de ce tissu ? Tu m'as dit que tu avais des idées non ?" Tentative subtile pour changer de sujet, un sujet qu'il n'aura pas du aborder.


Citation :


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1099-nereus-general-du-kra
ElynavatarArmure :
Epsilon

Statistiques
HP:
220/220  (220/220)
CP:
160/160  (160/160)
CC:
275/275  (275/275)
Message Re: [Avril 549] A la recherche de la folle perdue (PV Elyn)   Mar 1 Nov - 13:55
Etrange façon de conter son histoire, mais la louve pensait que de cette manière, il serait plus facile pour elle de révéler ses origines à son ami. Pour elle, ce récit était une manière de rendre hommage à son cher père, lui qui aimait tant le lui raconter chaque soir avant que ses pupilles d'innocence ne se voilent de sommeil. Un souvenir d'enfance pour elle. Mais aussi la preuve que Teodor l'avait sauvée. Que lui serait-il arrivé s'il ne l'avait pas trouvée ? Peut-être serait-elle tombée entre de mauvaises mains, ou peut-être morte de froid. Au début de son récit, Nereus était parvenu à faire sourire la belle de son ton amical et taquin, mais bien vite, ses iris d'ambre s'étaient embués de larmes.

Ce qu'Elyn pouvait détester pleurer en présence de quelqu'un, dévoilant ainsi sa sensibilité, sa faiblesse. Elle tenta de retenir ses larmes tandis que son ami la rejoignit sur le lit, séchant ainsi cette unique perle sur sa joue. Mais alors que sa gorge se serrait de plus en plus, qu'elle se mordait la lèvre pour retenir son chagrin, le contact de Nereus agrémenté de ses mots eurent pour effet de la faire fondre en larmes. Et irrémédiablement, la douce asgardienne se blottit contre cet être si important pour elle, se laissant aller comme jamais elle n'avait pu le faire depuis la perte de son père.

Un an s'était écoulé, mais la blessure ne s'était guère refermée. Il était temps pour elle de réaliser, de faire son deuil. Et l'atlante l'y aidait.

Instinctivement, ses bras avaient entouré la taille du jeune homme, bien trop perturbée pour en ressentir une certaine gêne. La future étoile d'Epsilon ne pouvait dire mot, fermant les paupières pour profiter de ce doux contact alors que ses sanglots se calmaient peu à peu. Une petite lueur apparut devant eux, esprit de glace invoqué par le futur Général du Kraken. Relâchant l'étreinte afin de sécher au mieux ses joues rougies par les pleurs, elle observa ce magnifique loup, sans pour autant s'écarter de son ami. Alors que des flocons se libérèrent du petit nuage, la belle écouta avec attention le chant de Nereus, celui l'apaisant par là même.

Elle n'en comprit pas totalement la signification puisque récitée en latin, mais Elyn comprit qu'il s'agissait d'une prière. Elle ne l'interrompit pas, laissant quelques nouvelles perles lacrymales rouler sur sa peau de porcelaine, calmée de ces soubresauts de sanglots. La plainte du loup de glace lui serra le coeur. Célian et la meute lui manquaient aussi. Mais alors que l'apparition s'évapora d'un nuage de fumée, elle resta fixée à cet endroit même plusieurs instants.

A contrecœur, elle constata qu'il était temps pour elle de se redresser lorsque les bras du futur Kraken la quittèrent. La mine triste, un peu gênée, elle baissa le regard tandis qu'elle fut légèrement surprise de l'effleurement de sa main sur son visage afin de replacer une mèche d'onyx derrière son oreille.

"Non c'était parfait ... Un bel hommage." Elyn releva son regard de dorure vers Nereus. "Merci mon ami. Et ... je suis désolée pour ça." Désolée d'avoir craquée, désolée d'être si faible, si sensible, mais la mort d'un proche était une rude épreuve à surmonter, la louve le savait. Et pourtant, elle aurait tant voulu être plus forte que cela.

Alors que son ami se relevait pour se diriger vers la fenêtre, la jeune femme ramena ses genoux contre sa poitrine, posant son menton sur ceux-ci tout en l'observant silencieusement raviver le feu. Puis elle le vit observer l'étoffe rouge, elle en avait presque oublié son contenu. A sa question, elle esquissa un léger sourire.

"Une robe ... Je sais, pas très utile à Asgard, mais je me dis que je pourrais la porter dans des contrées où le climat est plus clément. Comme ici par exemple ou à Rome ..." La belle soupira, décidant de se relever à son tour pour s'avancer vers le tissu rouge. "D'ailleurs, je t'ai caché quelque chose ... S'il te plait, ne le prends pas mal." Alors, avec infime précaution, elle en retira l'ouvrage à la reliure de cuir, l'apportant à son ami sans détacher son regard du sien. "C'est pour toi. Et ... je pense avoir compris pourquoi tu n'en aurais pas l'utilité mais ... je serais ravie de t'apprendre ... si tu le souhaites. Je me doute qu'au vu de ton passé, personne ne t'a donné l'occasion de ... lire."

L'air sérieux et néanmoins compatissant, elle évoqua un ultime argument.

"Ce que tu viens de faire pour moi, et tout le reste, c'est beaucoup. Laisses-moi faire quelque chose pour toi à mon tour."



#D6393D

7e sens:
 

Tenue d'Elyn:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1140-elyn-guerriere-divine
NereusavatarArmure :
Scale du Kraken

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
215/215  (215/215)
Message Re: [Avril 549] A la recherche de la folle perdue (PV Elyn)   Mar 1 Nov - 18:57
Un être normalement constitué ne pouvait pas passer à coté de la détresse d'une jeune femme et encore plus si cette jeune femme était son amie à qui il devait tant. C'est donc tout naturellement que Nereurs s'était laissé emporté par l'émotion. Enveloppant d'une étreinte qu'il voulait chaleureuse la petite louve. Puis chantant cette prieuse si chère à son coeur pour un Homme qu'il savait grand. Rien que l'histoire qu'Elyn lui avait raconté montrait à quel point Téodor était un homme bon, un homme comme le monde en avait peu... malheureusement. Son esprit sous la forme d'un loup perchait sur un nuage s'était marié parfaitement à cette prière latine, rendant la scène encore plus émouvant alors qu'Elyn pleurait désormais à chaudes larmes. Nere s'était excusé, emporté par ce qu'il croyait juste. Il avait peur d'avoir été un peu trop invasif surtout avec une religion qui ne devait pas être très fréquente dans les terres du Nord.

"Pourquoi être désolé ? Tu ne fais que répondre à tes émotions. C'est très bien je trouve."

Nere avait par la suite voulu changer de sujet, passant sur l'étoffe qu'il avait acheté. Il souriait content que le tissu plaise à son amie. "Une robe en Asgard ça ne me choque pas pourtant !" Il taquinait de nouveau son amie, maitrisant le froid un climat comme celui du Nord ne le dérangerait nullement. "Je t'arrete tout de suite. Je ne porterai pas de robe dans ton pays... et dans aucun autre d'ailleurs."

Mais le futur général resta interdit quand il vit Elyn sortir le bouquin de son étoffe. Il ne l'avait pas vu faire et sa surprise était totale. Pourquoi ? Pour lui ? Mais....

Machinalement l'ancien esclave avait tendu les bras pour prendre l'ouvrage sans vraiment sans rendre compte. Ainsi elle avait deviné... personne n'était au courant, pas même Calista. Nereus ne savait pas vraiment quoi ressentir à ce moment précis. De la honte ? Certainement. De la colère ? Comment en éprouver après cette scène si difficile pour Elyn et ce n'était pas contre lui mais pour lui faire plaisir. Ses doigts parcouraient la surface de cuir du livre. Le futur général tremblait légèrement, comme fasciné par ce qu'il avait entre les doigts. Sa mère en avait quelques uns dans le passé mais elle avait du vite les revendre pour subvenir aux besoins de son enfant. Nere en avait eu d'autre par la suite des ouvrages du même genre mais ils étaient uniquement le fruit de ses larcins, vols à répétition dans les rues de Constantinole. Celui-là, celui là même qu'il tenait dans ses mains abimés par l'esclavage était à lui, pour de lui et de surcroit de la part de la jeune fille qui l'avait aidé à s'affranchir.

Oui définitivement ce présent lui faisait vraiment plaisir. Une telle attention et une telle proposition comptait énormément pour lui. C'était comme si Elyn venait de lui ouvrir les portes d'un monde inconnu. Avec la lecture Nereus pourrait se cultiver, apprendre beaucoup de choses, peut-être même apprendre de nouveau style de combat. Mais pour l'instant, le garde du corps voulait surtout relire les histoires de son enfance, les mythes sur les dieux grecs, les néréides aussi. Peut-être même qu'avec un peu de pratique le jeune homme pourrait se permettre de retourner voir Amathée pour lui lire quelques passages. La nymphe aimerait surement enfin il l'espérait.

"Tu as donc deviné...." Nereus releva la tête posant son regard dans les yeux mordorés de son amie. Si elle faisait attention Elyn pourrait y voir de la reconnaissance, beaucoup de reconnaissance. "C'est... c'est genant. Un garde du corps essayant de se faire passer pour ce qu'il n'est pas c'est pathétique non ?" C'est un sourire de tristesse qui s'empara de son visage alors qu'il se tourna pour s'asseoir sur le lit. Son unique oeil se plongea une nouvelle fois sur le livre, tremblant de nouveau Nere n'osait pas l'ouvrir et encore moins demander à Elyn de quoi il parlait.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1099-nereus-general-du-kra
Contenu sponsorisé
Message Re: [Avril 549] A la recherche de la folle perdue (PV Elyn)   
Revenir en haut Aller en bas
 
[Avril 549] A la recherche de la folle perdue (PV Elyn)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Avril 549] A la recherche de la folle perdue (PV Elyn)
» Pour le sourire d'une fillette, à la recherche de la peluche perdue ! - Mission rang D
» A la recherche de la bouteille perdue!
» À la recherche de l'eau perdue.
» [THEME] A la recherche de la robe perdue (TERMINE)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Praeteritum :: Chroniques-
Sauter vers: