Votez
I
II
III


Forum fermé. Bon jeu à tous sous d'autres cieux !
 

Partagez | 
 

 [Fin Juillet - Pv Nereus] Au cœur de la glace

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
JelanavatarArmure :
Chrysaor

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
215/215  (215/215)
Message [Fin Juillet - Pv Nereus] Au cœur de la glace   Mer 19 Oct - 13:47
La cité avait-elle tant changée depuis son départ ? Son départ... Cela sonnait presque comme quelque chose de préparé, alors que d'aussi loin qu'il se souvienne, chacune de ses pérégrinations s'étaient faites sur un coup de tête, une envie subite qui nécessitait un revirement soudain. Il s'échappait tel un oiseau le ferait d'une cage trop étroite, s'envolant dans des cieux azurés, tout en ne pouvant s'empêcher de revenir se réfugier au creux de son nid dès lors que le besoin s'en faisait ressentir. Encore et encore. Indéfiniment. Aujourd'hui cependant, quelque chose avait changé. Un détail qui n'en était pas réellement un. Sa main vint se tendre vers ce ciel trompeur, ses iris écarlates s'y attardant un court instant. Sur ses lippes, son sourire demeurait. Amusé. Peut-être était-il également apaisé. Atlantis était son refuge. Sa patrie. Qu'importe où ses pas le menaient, toujours, il reviendrait ici. Car c'était là qu'était sa place... aujourd'hui plus que jamais. « Maître ? » La voix délicate de la demoiselle à la chevelure océane vint le distraire de sa contemplation silencieuse. Son regard glissa jusqu'à elle, son sourire demeurant accroché à ses lèvres. Toujours. « Qui a t-il mon petit oiseau ? » Les doigts de la belle glissèrent sur sa robe immaculée, ses iris ambrées se baissèrent un instant avant que sa voix finalement ne lui revint. « Où... Où allons nous ? »

Son hésitation ne fit que renforcer son sourire. Esclave, elle demeurait, elle qui l'était depuis tant d'années ne parvenait que difficilement à poser des questions qui, avant, n'avaient pas lieu d'être. Une esclave obéit seulement aux ordres qui lui sont donnés. Rien de plus, rien de moins... Elle n'était qu'une poupée entre les mains de son maître. Entre ses mains. Même si ici, les esclaves n'existaient pas. Pas vraiment. Tout du moins était-ce se que tous voulait bien croire. « Tu ne veux pas visiter davantage Atlantis ? » Une expression innocente vint glisser sur les traits du jeune général qui en surpris presque la demoiselle. « Moi en tout cas, je vais me balader un peu, tu peux rester si tu préfères. » Rester devant son pilier tel un garde zélé, très peu pour lui, pour son retour, il souhaitait parcourir à nouveau les rues et ruelles de sa patrie, se gorger de cet aura d'immaculée que la présence du dieu des mers offrait à sa cité. Une aura sublime. Sublimée.

La belle hésita. Une hésitation faussée. Il sentait bien qu'elle souhaitait l'accompagner mais... Où était sa place dans ce monde ? Aujourd'hui ? « Je... » Un silence avant qu'elle ne reprenne avec plus de force. « J'aimerai... vous accompagner... S'il vous plait... » Un rire léger s'échappa de la gorge de l'enfant. « Alors qu'il en soit ainsi ! » S'exclama t-il avant de s'avancer en dehors de son domaine. Il l'avait déjà parcouru, maintenant, il voulait voir au delà. Revoir.

La belle contemplait chaque recoin de la cité avec un émerveillement mêlé de trouble. Un trouble tapi. Silencieux. Son regard observait les passants - les Atlantes - jusqu'à ce que son visage ne change d'expression. De la surprise sans doute. Ses doigts vinrent étreindre une marque ceignant sa main droite. « Un esclave...? » Comme elle. Le maître contempla la demoiselle un instant puis la personne vers laquelle elle s'était tournée. « Un égaré. Ça arrive. » Elle se détourna, troublée. « Un égaré ? » Reprenant sa marche, l'enfant reprit doucement, professoral. « Il arrive que des Atlantes deviennent des esclaves eux aussi. Par une facétie du destin. » Il souriait. Un sourire tranquille. Habituel. Néanmoins, il lui semblait plus... facétieux ? Un marché. Des passants. Des esclaves. Des enfants. La demoiselle contemplait. Absorbait même. Et lui semblait s'en amuser. Ou s'amuser d'autre chose ?

« Et si j'allais voir mon comparse ? » Une question qui n'en était point une. Le regard écarlate du jeune général se posait sur l'immense pilier qui soutenait ce ciel factice - si semblable au vrai. « Un autre Général ? » Il acquiesça joyeusement. « Celui de l'Arctique. Nous sommes ici sur son domaine. » Il s'avança vers cet autre domaine. Un vent frais les accueillit. Quelques coraux glacés scintillant délicatement - dangereusement. Un spectacle pour le moins revigorant, songea l'enfant en observant la glace qui s'accrochait au pilier protecteur. Il n'en éprouvait que peu la morsure quand bien même préférait il la chaleur à la froideur. Dans sa tenue qui plus est... Une tunique largement ouverte, laissant entrevoir les marques écarlates sur son corps, un pantalon de toile plus sombre... Rien qui ne le protégerait du froid, pas plus que son petit oiseau délicat habillée tout aussi légèrement - une robe blanche, simple. Sauf qu'elle le supporterait moins.

« C'est qu'il fait bien froid par chez vous, Cher Général. Ce n'est pas très accueillant. » Dans sa voix, nul reproche, simplement une constatation amusée. L'adolescent souriait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1337-jelan-general-de-chry
NereusavatarArmure :
Scale du Kraken

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
215/215  (215/215)
Message Re: [Fin Juillet - Pv Nereus] Au cœur de la glace   Ven 21 Oct - 11:09
Que quelques jours… trois tout au plus que Nereus avait revêtu l’écaille du Kraken. Pourquoi lui ? Le jeune homme n’était rien, enfin il n’était plus rien. Depuis cette dispute ridicule avec son amie, le nouveau protecteur de l’Arctique n’avait que la solitude pour seule compagnie. Nere aurait tellement aimé retourner en Asgard pour retrouver Elyn, avec l’étoile d’Epsilon, tout était plus simple. Le duo discutait, riait et partageait de bons moments ensemble, même si l’attitude de Nereus avait un peu plombé l’ambiance suite à sa dispute avec l’Atlas. Le jeune général avait besoin de s’aérer l’esprit, de changer d’air, Atlantis lui rappelait trop Calista. Dire que cette situation était exclusivement de sa faute était un euphémisme, l’ancien esclave avait littéralement pété les plombs lorsque son amie était venue lui annoncer la bonne nouvelle. Ils en avaient déjà discuté tous les deux, elle connaissait son point de vue et lui le sien mais l’ancien garde du corps de l’héritière s’était senti submergé par ses émotions. L’idée de la voir sur un champ de bataille, blessée ou même morte avait été trop douloureux et Nere n’avait pas eu d’autre choix que de lui dire le fond de sa pensée. Attitude égoïste alors que pour la belle revêtir l’écaille de Scylla comptait énormément. Et le comble de l’ironie dans l’histoire c’est que lui-même arborait maintenant une écaille. La seule différence entre les deux consistait au fait que Nere lui ne voulait pas spécialement devenir général. L’armure l’avait appelé, elle était entrée en résonnance avec son cosmos et l’avait recouvert alors qu’il n’avait rien demandé.

Comme à son habitude depuis aussi loin qu’il s’en souvienne, Nereus se torturait l’esprit à ressasser le passé ainsi. Il était beau le général, lui qui aimait prodiguer des conseils du style « vivre l’instant présent », « agir et voir ensuite » il n’arrivait même pas à appliquer ses propres paroles ! Sans vraiment s’en rendre compte son cosmos s’était développé aux abords de son pilier qu’il n’avait pas quitté depuis sa prise de fonction. La glace se formait à divers endroits recouvrant même les coraux tandis que l’atmosphère était de plus en plus froide. Nere eut tout juste le temps de se redresser lorsqu’un adolescent sans doute d’une quinzaine d’années se présenta devant lui, son premier « visiteur » depuis sa prise de fonction. Les deux jeunes gens présents devant lui pouvaient aisément passer ailleurs, les murs n’étant pas levés ils pouvaient rejoindre les autres quartiers sans difficulté, ce qui voulait dire qu’ils étaient venus le voir lui et rien d’autre.

« Veuillez me pardonner pour… le dérangement. J’étais pour ainsi dire ailleurs et je n’ai pas fait attention. »

Fermant les yeux un court instant, les deux visiteurs pouvaient déjà ressentir une hausse de la température. C’était déjà un des premiers enseignements… son cosmos influait directement sur son domaine. En plus des responsabilités que lui conférait l’écaille du Kraken, Nere avait la charge du domaine de l’Arctique, pole social de réhabilitation des esclaves… ironie du destin quand tu nous tiens ! Retirant son casque, le coinçant sous son bras, Nereus ajouta :

« Nereus du Kraken, gardien du pilier de l’Arctique et de ce domaine. Etant en fonction que depuis très peu de temps je suppose que vous souhaitiez voir l’ancien porteur ? »

Le natif de Constantinople n’ajouta rien de plus, si le blondinet qui avait pris la parole un peu plus tôt était logique, il comprendrait ce que Nere avait voulu dire par « ancien porteur ». Descendant les quelques marches qui le séparaient de ses deux visiteurs, Nereus les détailla un peu plus longuement sans pour autant paraitre malhonnête mais il bloqua sur la marque de la petite fille à la chevelure océane, fronçant les sourcils devant cette vue familière.

« Vous faites partis de la zone Arctique ? »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1099-nereus-general-du-kra
JelanavatarArmure :
Chrysaor

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
215/215  (215/215)
Message Re: [Fin Juillet - Pv Nereus] Au cœur de la glace   Ven 21 Oct - 13:03
Un cosmos de glace. Rien de bien étonnant venant du gardien de l'Arctique. Les mains de l'enfant glissèrent dans son dos alors qu'il contemplait le Général endossant l'écaille du Kraken. Une créature bien dangereuse, pourtant, ce n'était pas vraiment ce qu'il se dégageait de son actuel porteur. Non. La glace émanant de lui ne signifiait pas cela. Pas à cet instant en tout cas. Il détailla le borgne en silence alors que le froid laissait place à plus de douceur. Différente de la sienne bien plus chaleureuse. Chaque domaine réagissait à son Général. Il aurait été ironique que le gardien de l'indien soit aussi froid que ne l'était celui de l'arctique. Son sourire se fit plus prégnant à cette pensée. Leur Empereur ne laissait rien au hasard. « Tes pensées sont plutôt glaçantes. » S'amusa l'enfant en observant son vis à vis, glissant un regard à la demoiselle à ses côtés. « Ça va mieux mon petit oiseau ? » Elle sursauta, acquiesçant vivement sans pour autant laisser sa voix délicate s'échapper d'entre ses lèvres. Impressionnée ? Elle semblait l'être. Étonnée par la considération de son maître ? Peut-être.

Nereus. Un jeune Général donc, nouvellement promue. La mine pensive, le jeune homme essaya de se souvenir de l'ancien porteur du Kraken. Rapidement, une image se dessina dans son esprit, flou. Un image qu'il laissa disparaître sans un mot. Sans même une véritable considération. Si il n'était plus là aujourd'hui, à quoi bon chercher à se souvenir de lui ? Un instant, il se demanda comment ce dernier était tombé avant de s'en désintéresser. Il n'était pas là pour l'ancien porteur après tout, ce n'était pas avec lui qu'il allait devoir composer. Et il sentait que cet homme était bien plus intéressant que ne l'était l'ancien. Ses iris écarlates se tournèrent sur la glace. Elle demeurait quand bien même le froid s'échappait bien moins à présent que son gardien en contrôlait visiblement l'afflux. « Nullement ! C'est plutôt toi qui m'intéresse, l'ancien n'a plus lieu d'être aujourd'hui qu'il n'est plus. » Il offrit au Général un sourire amusé alors qu'il se rapprochait des coraux délicatement gelés. D'une certaine manière, il trouvait cette couche de givre recouvrant ce parterre de corail belle. Ses doigts vinrent effleurer le tranchant d'une de ces fleurs de la mer, s'y coupant sans en éprouver la moindre douleur. Le sang perla et seul son sourire y répondit de nouveau alors qu'il délaissait sa plaie bénigne. « Une bien dangereuse beauté. » Glissa t-il en se redressant finalement, se détournant sur le gardien des lieux. Une question. Légitime.

Les prunelles de l'adolescent vinrent observer son petit oiseau demeurant au même endroit, droite, tête basse. Un comportement d'esclave. Silencieuse mais demeurant au côté de son maître, le surveillant sans y paraître. Sa marque n'était nullement dissimulée. Pas forcément par fierté. Il serait si facile de la faire disparaître pourtant, mais elle était toujours une esclave après tout. Et elle le resterait encore un temps incertain. « Pas du tout. Nous venons du domaine de l'Indien. Il y fait plus chaud qu'ici. » Rigola t-il avec un amusement non feint. Son domaine était un peu à son image. Solaire. Posant sa main sur sa hanche, l'enfant reprit. « Les thermes sont très agréables, tu devrais y faire un tour à l'occasion. C'est parfait pour se détendre et vider une tête trop pleines de questions. » Un sourire amusé couvrait ses lippes avant qu'il ne se souvienne d'une information. « Oh. Et félicitation pour ta promotion. Devenir général, ce n'est pas rien. » Il en riait presque sous cape. Non. Ce n'était pas rien, de devenir général, pourtant dans son propre cas, on pouvait dire qu'il semblait s'amuser de son nouveau statut. Ne pas le prendre au sérieux, même, et mesurer toute la portée de cette promotion nouvelle. De ce choix de Chrysaor. Pourtant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1337-jelan-general-de-chry
NereusavatarArmure :
Scale du Kraken

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
215/215  (215/215)
Message Re: [Fin Juillet - Pv Nereus] Au cœur de la glace   Ven 21 Oct - 15:06
Le duo qui venait de se présenter au général du Kraken était des plus intriguant. Petit oiseau avait-il dit en parlant à la fillette qui l’accompagnait. Clairement, le blondinet semblait le dominant dans leur relation, une sorte de mentor ? Malgré son jeune cela pouvait être bien ça. Nereus l’avait connu cette période particulière où à peine libre, l’esclave cherchait une attache, quelqu’un à servir ou même à aider. Et cette personne il l’avait trouvé au sein d’une guilde de marchant d’Alexandrie, gentil, prévenant avec lui alors qu’il n’était rien, Nere lui devait beaucoup. Et c’est de là qu’avait commencé cette quête de puissance, surtout depuis cette nuit où les Saints lui avaient volé son mentor, son ainé. L’ancien esclave affichait désormais un masque de froideur qui aurait pu l’étonner lui-même s’il n’avait pas l’esprit aussi préoccupé. Mais le Kraken n’avait pas d’autre choix que d’écouter et aider s’il le pouvait, son statut avait aussi quelques contraintes. La petite phrase concernant les pensées du général était bien placée et lourde de sens. Nereus avait commis une erreur en se laissant aller de la sorte et ce à peine quelques jours après sa prise de fonction.

«Des pensées glaciales tu dis ? Je ne sais pas en fait… »

Bien malgré lui, Nereus esquissa un léger rictus, à peine perceptible. Quel comble, un gamin d’à peine quoi quinze ans ? Semblait plus mature qu’un adulte comme lui. L’ancien esclave ne s’attendait pas à recevoir de la visite, pas si tôt après que l’écaille l’ait reconnu en tant que nouveau protecteur de l’Arctique et il se disait légitimement que c’est l’ancien porteur qui devait intéressait le jeune garçon. Mais visiblement, le borgne se trompait… encore. Les deux jeunes gens enfin surtout le garçon étaient intéressés par lui.

« Hum… je t’intéresse donc ? Mais dis-moi qui es-tu ? Enfin qui êtes-vous ? »

Alors que l’adolescent à la tignasse blonde semblait fasciner par la glace recouvrant les coraux, Nere reporta son attention sur l'adolescente qui était toujours à la même place, tête basse… comme une esclave. Posant son casque sur le sol, Nereus s’approcha d’elle, posant ses deux mains sur ses épaules et lui dit tendrement :

« Lève la tête, ici en Atlantis tu es libre et dans la zone Arctique encore plus qu’ailleurs. »

Lui mieux que quiconque savait ce que la jeune femme pouvait ressentir, lui qui mieux que quiconque savait ce qu’elle avait enduré, ils étaient pareils, tous deux des esclaves en quête de reconstruction. Nere avait déjà essayé avec Tihana par le passé, sans franc succès mais il ne désespérait pas d’aider chaque esclave qu’il rencontrerait. En un sens c’était peut-être son destin de porter cette écaille et de protéger ce domaine, celui des esclaves…. Le jeune général se redressa alors pour faire face au garçon. « Le domaine de l’Indien ? Je n’ai jamais eu l’occasion de m’y rendre, mais au vu de son appellation nul doute que la température doit y être plus clémente. »

Le balafré ne savait plus trop quoi penser, pourquoi ils étaient là ? Pourquoi ils ne s’étaient pas présentés ? En tout cas les premières impressions de Nereus sur son vis-à-vis à la tête blonde commençaient à être véridiques, l’inconnu était loin d’être bête c’était flagrant. Aussi le Kraken ne réagissait pas aux paroles concernant les thermes, certes les intentions étaient sans doute louables mais prendre un bain n’était pas sa priorité. Pour le moment, il s’interrogeait surtout sur le fait si oui ou non il était digne de porter l’habit sacré des marinas. Il n’était même pas Atlante, ancien esclave et n’avait aucune descendance particulière connue, il n’était qu’un inconnu alors que d’autre comme Calista avait un certain pedigree…

« Je ne veux pas paraitre impoli plus que je ne l’ai été en vous accueillant avec ce froid mais je dois admettre que vous m’intriguez tous les deux. Tu ne ressembles pas à un esclave alors que ton amie oui. Pourrais-tu m’en dire plus sur vous deux ? »

Le jeune garçon avait réussi à attiser sa curiosité.




Dernière édition par Nereus le Ven 21 Oct - 21:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1099-nereus-general-du-kra
JelanavatarArmure :
Chrysaor

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
215/215  (215/215)
Message Re: [Fin Juillet - Pv Nereus] Au cœur de la glace   Ven 21 Oct - 20:39
Des pensées glaciales. Glaçantes surtout. Ce n'était pas là des paroles sans sens, sans valeurs, bien au contraire. Une signification plutôt clair. Après tout, le cosmos était également un miroir de l'esprit. Un cosmos sauvage était lié à un esprit l'étant tout autant. La glace possédait aussi ses propres significations, diverses mais se rejoignant souvent sur une ligne semblable. Des solitaires se dissimulant derrière un mur épais. Des blessés qui érigeait d'eux même une barrière entre eux et les autres. Un cœur froid qui cherchait à ne plus souffrir... L'Isolement. Le sourire de l'enfant s'agrandit à ses mots. « Ne dit-on pas que le cosmos reflète le cœur ? » Le cœur ou l'âme. En fin de compte, cela revenait au même. Les états d'âme pour ainsi dire. « Puisqu'il est une part de notre essence, il est normal que ce dernier en révèle également sur nous. » Les pensées. L'âme. La volonté. A la manière des prunelles, il était également un miroir. Un miroir qui parfois, se déformait... se floutait. Mais qui n'en demeurait pas moins unique.

Surpris, ce Général l'était. Ou tout du moins semblait-il l'être au vu de sa propre réponse, de ses propres questions. L'enfant les appréciait, ces questions. Qui es tu ? Qui étaient-ils ? Le regard de l'adolescent se détourna sur la belle à la chevelure océane, ses iris écarlates pétillants d'un éclat d'amusement. Il ne répondit cependant pas immédiatement, préférant observer le comportement de celui qu'ils étaient venus visiter. Garder la tête haute. Etre libre. la demoiselle glissa un regard à son maître, troublée. Ce dernier lui, souriait simplement en inclinant sa tête sur le côté. Que ceux tu me dire ? Les doigts de la belle vinrent enserrer sa marque, preuve de son asservissement. « Je... » Elle releva la tête, laissa ses iris ambrées contempler l'homme qui ainsi lui parlait. Comme un égal. Un peu comme... Sa tête glissa vers son maître. Ici, elle était libre disait il. Libre. Ce mot avait un goût âpre sur sa bouche. « C'est difficile d'être libre. » Faisant dos aux deux autres protagonistes, l'adolescent avançait, les mains jointent derrière le dos. « Certaines personnes n'y parviennent pas... ou bien ne le veulent tout simplement pas. Etre libre c'est faire des choix. C'est être responsable de sa vie. » Une de ses mains vint se tendre vers le ciel alors qu'il cessa sa marche futile, son visage se détournant sur son comparse. « Tout le monde n'a pas cette volonté. » Une pointe de mépris vint glisser dans son ton. Dans son sourire peut-être aussi. Méprisait-il la demoiselle pour ce manque de force qu'elle possédait ? La belle baissa la tête, silencieuse.

Finalement, il laissa cette question de côté en haussant les épaules, l'air désappointé. D'un air de dire que la vie était ainsi faite. Les forts et les faibles. Cela ne signifiait pas pour autant que les uns étaient plus utiles que les autres cependant. Juste un simple fait sur lequel il ne s'étendait pas davantage.

« Tu devrais. C'est un domaine agréable à parcourir, les artisans sont très doués dans leur domaine, ce qui ne gâche rien. » Quand bien même n'avait-il pris ses quartiers que for récemment, il s'y était toujours senti bien, même par le passé. Probablement parce que c'était un domaine de forgeron et qu'il y était lié lui aussi. Et puis les jardins y étaient superbes et la température agréable. Tout ce qu'il appréciait en soi.

Il ne s'était toujours pas présenté. Pas plus que la demoiselle à son côté. Il sourit doucement. Impoli. Ô, des deux, il serait surement le premier à être ainsi appelé mais à vrai dire, il s'en moquait bien. « Elle y ressemble parce qu'elle en est une. » Une véritable esclave. « Mais elle est un peu spéciale, comme esclave. » déclara t-il en revenant sur ses pas, s'avançant vers eux, sous le regard quelque peu surpris de la belle. Elle était comme eux. Une égarée qui n'avait plus souvenir de sa patrie si ce n'est des mélodies. « Et moi... et bien, je suis un Atlante qui souhaite en apprendre plus sur les protecteurs de sa très chère cité. » Pour l'heure, il ne souhaitait pas lui en apprendre davantage. Qui plus est, il ne mentait pas à ce sujet. « Mais tu peux m'appeler Jelan, Nereus du Kraken. » Les mains du jeune homme vinrent se poser sur les épaules de sa servante qui était de quelques centimètres plus grande que lui. « Quant à mon petit oiseau, son premier maître lui a donné le nom de Azur. » Une mine presque boudeuse vint glisser sur ses traits. « Je suis sûr que son véritable nom est bien plus beau que celui là, mais elle ne s'en souvient plus. C'est dommage. » La belle ne répondit pas. Une vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1337-jelan-general-de-chry
NereusavatarArmure :
Scale du Kraken

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
215/215  (215/215)
Message Re: [Fin Juillet - Pv Nereus] Au cœur de la glace   Ven 21 Oct - 22:24
Oui son interlocuteur malgré son jeune âge apparant était quelqu'un de très sage et intelligent. Tout d'abord surpris, Nereus écoutait attentivement les paroles de son intelocuteur. Son cosmos le représentait ? Ca se tenait en un sens, pourtant ce froid... le jeune homme avait toujours cru avoir choisi de le maitriser alors qu'en fait... Le Kraken restait interdit, l'adolescent faisait mouche à chacune de ses paroles. C'était donc si facile de lire en lui ? Pourtant pour le gardien de l'Arctique ce n'était pas évident, continuellement perdu dans ses pensées depuis presque un mois entier il ne savait plus vraiment ce qu'il devait faire. Il avait bien eu cette petite escapade en territoire Asgardien mais à peine était-il de retour que l'ancien esclave tomba sur cette ancienne Sainte et avait eu son lot de révélations.

"Si l'on excepte ce froid, que vois-tu à travers mon cosmos ? Es-tu capable de lire en moi ?"

Le problème vu de l'extérieur... c'est peut-être de cette façon que Nereus trouverait des réponses à ses interrogations intérieures. Face à un inconnu, enfin deux inconnus plutôt. La jeune femme l'intriguait, la belle avait l'air d'avoir presque le même âge que Tihana dont Nere n'avait plus de nouvelle. Visiblement, elle était liée au jeune garçon, de quelle façon ? Le général n'avait pas encore la réponse à cette question mais il comptait bien en apprendre plus, beaucoup plus. Le duo était venu à lui et maintenant ils avaient tous deux attisé sa curiosité. Alors que le tout nouveau général s'adressait à la jeune femme qui se prénommait Azur cette dernière ne répondit pas ne prononçant simplement qu'un "je". Cette attitude Nere ne la comprenait que trop bien. Par contre, l'attitude du jeune garçon déplut fortement à l'ancien esclave qu'était Nereus. Certes, il avait raison mais le ton qu'il avait employé.... Nereus avait horreur de ça. Se retournant vers lui il lâcha :

"Dis moi, as-tu conscience du poids de tes paroles ? Sais-tu réellement ce que ça fait d'être esclave, d'arborer cette marque maudite jour apès jour ? Il y a des épreuves qui marquent à vie !"

Même si ce n'était pas réellement dirigé vers le Kraken, le général partait toujours au quart de tour lorsqu'il s'agissait d'esclavage. Oui la notion de liberté commençait dans la tête, oui il s'agissait avant tout de faire preuve d'une grande force de caractère mais il ne fallait pas oublier non plus le travail psychologique que les esclavagistes faisaient sur leurs "propriétés". Lui même avait dû prendre du temps pour se reconstruire et oser se confronter à ses anciens maîtres. Sans Endymion et Elyn, il ne serait peut-être même plus de ce monde. Il ne preta pas attention aux paroles de Jelan concernant la zone de l'Indien, son attention étant captée sur quelque chose de beaucoup plus important à ses yeux : Azur et sa condition d'esclave.

"Je préfère te stopper tout de suite, ici elle n'est plus esclave. Je préfère être très clair sur ce sujet. Je ne sais pas qui tu es Jelan mais là maintenant je m'en fiche. Je pourrais avoir notre empereur lui même devant moi que je tiendrais le même discours. Dans ma zone, il n'y a plus d'esclave."

Nereus commençait sans vraiment s'en rendre compte à s'affirmer en qualité de général de l'Arctique bien qu'il pourrait paraître borné, la notion d'esclavage était très importante pour lui. Pour certains cela pourrait être futile mais pour ceux qui comme lui ont connu l'enfer des chaines, de la torture et des brimades quotidiennes

"Tu veux en apprendre plus sur les protecteurs tu dis ? Que veux-tu savoir exactement ? Tu n'es pas comme un Atlante ordinaire Jelan, je me trompe ?"

Le Kraken était plutôt du genre direct et il n'était pas friand de ce genre de comportement. Cette attitude ressemblait à celle d'Endymion, ce fameux pirate qui lui a permis de se reprendre en main avant la suite que l'on connait. Nere haussa un sourcil lorsque Jelan fit mention de "premier maître" sous entendu qu'il n'aimait guère. Dans un soupir, son regard se porta sur les batiments qui composaient le pole social de sa zone. "Azur... si tu le souhaites, il y a d'autre personne comme... toi. Si tu veux parler ou même tout simplement regarder comment nos frères et soeurs font pour vivre, tu es la bienvenue."

Il remonta les quelques marches qu'il avait descendu un peu plus tôt pour ramasser son casque qu'il cala de nouveau sous son bras, espérant que Jelan lui donne quelques éclaircissement.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1099-nereus-general-du-kra
JelanavatarArmure :
Chrysaor

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
215/215  (215/215)
Message Re: [Fin Juillet - Pv Nereus] Au cœur de la glace   Sam 22 Oct - 11:01
Lire en quelqu'un... c'était là une tâche difficile, nullement à la porté de tout le monde. De n'importe qui. Lire en lui. L'adolescent fut presque surprit de la franchise de son comparse. Rare était les hommes qui souhaitaient être ainsi examiné, qui souhaitait que l'on comprenne leur essence. Leur être. Lui même préférait le secret, pour preuve, il n'avait toujours pas révélé son statut à son interlocuteur. Non. Si il le faisait, les comportements changeraient, cela ne l'intéressait pas. Il voulait voir autre chose. Au delà. « Lire en toi... ce n'est pas tout le monde qui souhaite cela ! » rigola presque l'enfant tout en prenant cette demande plus au sérieux qu'il n'y paraissait. Il ne paraissait pas si difficile à lire, néanmoins... « Je vais seulement te parler d'une chose alors. La glace est synonyme d'isolement. Elle protège et fige, se lie au passé et bien souvent aux regrets. Elle ne bouge pas, s'étend seulement, encore et encore, jusqu'à toucher le cœur de celui qui ne parvient pas à la maîtriser. » Maîtriser ses regrets. Son passé. Passant ses mains dans le dos, le jeune homme se reprit à sourire, lui qui avait gardé une mine un peu plus sérieuse durant son laïus. « Il ne te reste plus qu'à trouver la flamme qui saura la garder sous contrôle. » Quelle quel soit. Lui seul était à présent capable de trouver la réponse à cette petite devinette.

Et puis il écouta les reproches. Son ton visiblement n'avait pas beaucoup plut au général, mais cela ne le troublait que peu. Jelan ne cherchait nullement l'approbation ou la considération des autres. Inutile de vouloir plaire à tous. Stupide surtout de vouloir s'y conformer. « En effet, je l'ignore, j'ai toujours été un esprit libre, contrairement à toi je suppose. » Nul besoin de poser des questions quand ce dernier se dévoilait ainsi. Seul. Un sourire satisfait glissa sur ses lèvres, nullement affecté par cette colère, probablement légitime. « Mais ne t'inquiète pas, j'ai bien conscience du poids de mes paroles. Tous ne vivent pas de la même manière une même épreuve. C'est ce qui rend ce monde intéressant, tu ne penses pas ? » Ses iris écarlates se tournèrent vers le général. Un regard un rien étrange. Félin. « Mais tu sais, nul besoin de marque visible pour être marqué à vie. » Ô, il n'irait pas jusqu'à dire là que c'était son propre cas, mais peut être son vis à vis le croirait-il. Néanmoins, l'adolescent en possédait des marques... des marques écarlates, bien visibles, bien réelles également. Mais en savoir la signification n'était pas donné à tout le monde. Et il doutait que cet homme en soit capable.

Attentif, l'enfant ne se laissait nullement démonter par la verve de son interlocuteur, au contraire de la demoiselle qui paraissait, bien qu'attentive, beaucoup plus réservée. Elle l'était toujours, même en sa compagnie... Mais après tout, ils ne se cotoyaient pas depuis des lustres non plus. Le temps manquait. Ici, il n'y avait plus d'esclaves. Dans cette zone plus particulièrement. Le regard ambré de la belle vint se poser sur le Général. De la surprise ? Du trouble ? Ou bien autre chose ? Ici, il n'y avait plus d'esclave. A Atlantis, tel était la règle. Une règle faussée. « Ici, il n'y a plus d'esclave, hein. » Son sourire s'agrandit une fois de plus alors que l'enfant venait s'asseoir sur les marches menant au pilier de l'Arctique. Tranquillement. « Et pourtant, n'as tu pas un maître aujourd'hui encore Général du Kraken ? » Déclama t-il en contemplant son interlocuteur avec son sourire satisfait. Amusé. La limite était si fine. Si friable, presque futile.

Un rire. « Ô, mais j'en apprends sur toi Nereus ! A chaque parole, chaque échange, j'en apprends un peu plus sur toi. » Nulle besoin de question brute pour l'heure, ce simple échange lui permettait de le découvrir bien mieux que ne l'aurait fait un simple interrogatoire. Calant son coude contre son genou, sa main venant glisser sous son menton, l'enfant souriait. « Je ne suis pas tout à fait ordinaire, il est vrai. Mais n'est ce pas ce qui fait mon charme ? » s'amusa t-il simplement sans en dévoiler davantage sur sa personne. N'avait-il pas répondu à la question qui lui était posée ?

La demoiselle fut de nouveau prise à partie. Cette fois, Jelan ne signifia rien, laissant la belle dire ce qu'elle avait à dire, se dévoiler. Cette fois, il ne viendrait s’immiscer dans ce petit entretien entre esclave. Ses prunelles vinrent se tourner vers son maître demeurant silencieux avant d'observer le borgne. Cette conversation la dépassait. Elle la dépassait et en même temps... « Je... » C'était comme cette fois là. Comme la fois où il lui avait demandé de faire un choix. Ses doigts glissèrent jusqu'à sa poitrine. Se crispèrent les uns aux autres. Vivre une vie de femme libre ou servir son sauveur. La réponse pourtant, lui semblait... plus logique à présent. « Il... Il m'a sauvé. Il m'a donné le choix d'être libre vous savez mais... j'ai refusé. » Son regard vint se porter sur le gardien des lieux, sa voix délicate se teignant de douceur. « Il est mon maître aujourd'hui. » Etait-ce réellement un choix de sa part ? Ou bien juste un non choix, deux possibilités incompatibles mais aussi tordues l'une que l'autre ?

Même si il était étrange. Même si elle ne savait rien de lui. Même si parfois, elle le craignait... « Je continuerai de le servir alors, désolé. » Peut être était ce là une dette qu'elle se devait de payer... ou bien autre chose. « Je n'ai pas honte de cette marque. »Un instant, le jeune homme sembla surpris. Un court instant, elle crut voir sur ce visage habituellement si confiant, une trace d'autre chose. L'ombre d'un sourire vint glisser sur ses lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1337-jelan-general-de-chry
NereusavatarArmure :
Scale du Kraken

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
215/215  (215/215)
Message Re: [Fin Juillet - Pv Nereus] Au cœur de la glace   Sam 22 Oct - 23:31
Oui Nereus lui avait demandé, pourquoi ? Tout simplement parce que peut-être cet adolescent à la chevelure blonde aurait bien malgré lui quelques réponses à ses interrogations. Vu que lui même n'en avait pas pourquoi pas ne pas tenter avec un inconnu ? Le général du Kraken n'était pas du genre à tourner autour du pot, s'il avait des questions il les poserait voilà tout. Qu'importe son attitude, il n'était pas là pour se faire des amis mais pour protéger cette citée et les personnes qui lui sont chers rien de plus rien de moins. Pour le magicien de la glace, l'élèment qu'il maitrisait était très controversé selon les cultures. Pour la mythologie Nordique, celle d'Asgard, la glace était la source de la création c'est d'ailleurs des premières glaces que le Titan Ymir avait pris vie. Mais quant à la mythologie des pays plus au sud c'était autre chose le néant et la désolation comme en atteste certains écrits qualifiés de "divin" alors quand Jelan analysa Nereus au travers de sa glace il fut surpris d'en découvrir une autre version. L'isolement, le lien vers le passé, les regrets pour finalement parvenir jusqu'au coeur si on ne la maitrisait pas... bien malgré lui Nereus éclata de rire.

Si Jelan savait.... Son coeur... c'était lui le problème. Endymion qui lui avait appris en premier l'usage du cosmos lui avait bien fait comprendre d'ailleurs, pour s'en servir un maximum il fallait réussir à faire abstraction de ses émotions, faire le vide entre le passé, le présent et l'avenir. Préceptes que le jeune général avait vraisemblablement oublié ou pas appliqué.

"Pardonne moi, si tu savais l'ironie de la situation tu comprendrais."

Nereus avait beau avoir le pouvoir de maitriser la glace, il n'en demeurait pas moins que son corps tout entier brulait comme jamais. Ce foutu poison de la Sainte faisait bien son office même s'il en doutait maintenant il ne pouvait plus le nier. Il y avait trop de coïncidence et malgré tous ses efforts Nere ne parvenait plus à réguler sa température, il bouillonnait en permanence, son oeil le faisait souffrir énormément et voilà que la glace finirait par lui figer le coeur à terme. Et bien soit ! Qu'elle se propage, on verra bien qui du poison ou de la glace aura raison de l'ancien esclave !

Il écouta ensuite la réponse à son attaque, Nere ayant mal vécu les propos du blondinet. "...." Jelan avait encore touché un point. Etait-il si facile que ça de lire en lui ? Parfois, souvent même Nereus maudissait sa faiblesse d'esprit, c'était là son gros point faible. "Dis moi, es-tu aussi marqué ? As-tu déjà vécu une situation pareille ? Je ne te connais pas et je ne voudrais pas te juger mais crois-tu vraiment que ce monde est intéressant ?" Oh bien évidemment Nere savait que c'était simplement au sens litéral que Jelan avait employé ces mots mais sa réponse lui permettrait peut-être de mieux le cerner.

Nereus planta son regard azuré dans celui ambré de la demoiselle. Azur de son prénom semblait comme perdue, elle devait en avoir subi des choses pour être dans un tel état mental. La général tourna la tête avec une extreme rapidité, son regard, grave vint alors se poser de nouveau sur Jelan. Mais à quoi jouait-il ? S'il voulait tourmenter plus qu'il ne l'était déjà le gardien de l'Arctique et bien c'était réussi, même Tihana n'arrivait pas à le piquer autant. "Avoir un maître ne signifie pas pour autant être esclave Jelan, je suis libre de partir quand bon me semble. Comme tu l'es de quitter cette zone." Pas de défi pour l'instant dans ses propos mais une sérieuse mise en garde. Mais ce n'était qu'un gosse, au moins en apparence car si on se fiait à sa maturité... Non Nere ne leverait pas la main sur un adolescent bien que ce n'était pas l'envie qui lui manquait à cet instant.

"Et qu'est-ce que ça t'apporte d'en apprendre plus sur moi ? Je ne suis qu'un général au coeur de glace rien de plus."

Nereus ne faisait qu'énoncer ce qu'il croyait être la vérité. Plusieurs personnes lui ont déjà dit qu'il était plus important qu'il voulait bien le croire mais le Kraken s'obstinait à croire le contraire. Ce petit jeu auquel s'adonnait "blondi" commençait à exaspérer l'ancien esclave et malgré son sang froid habituel, Nere n'était pas à l'abri d'un coup de sang. Et c'est pour cette raison que le borgne ne chercha pas à aller plus loin concernant Jelan, l'adolescent jouait clairement et il n'était pas baby-sitter après tout.

Azur prit enfin la parole et c'est ainsi que le ballafré apprit que c'était Jelan qui l'avait sauvé et que de le servir était son choix. Nereus soupira de nouveau "Je comprends, si c'est ton choix et que la situation te convient ça me va. " Le Kraken tachait de sourire bien qu'il n'en avait pas forcément envie et ajouta : "Si l'envie t'en prend, tu seras la bienvenue dans la zone de l'Arctique et surtout tu n'as pas à être désolé. Jamais plus." Cette fois à entendre la jeune femme son sourire était sincère, c'était déjà en soit une très bonne chose de ne pas avoir honte de cette marque, étape que Nere avait vraiment eu du mal à passer.... SI elle était réellement passée, l'ancien esclave faisait toujours son possible pour la cacher. Se rapprochant d'Azur, il lui chuchota : "C'est une très bonne chose, personnellement je préfère la cacher...." Nereus lui adressé un clin d'oeil amusé avant de se retourner vers Jelan assi sur les marches menant au pilier de l'Arctique.

"A entendre ton amie, tu l'as sauvé. Elle te doit beaucoup visiblement. Je te prie d'accepter mes excuses."

Nereus avait fait le premier pas, espérant le plus sincèrement du monde que Jelan se mettrait à jouer cartes sur table car à ce rythme sa patience ne serait bientôt plus qu'un lointain souvenir.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1099-nereus-general-du-kra
JelanavatarArmure :
Chrysaor

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
215/215  (215/215)
Message Re: [Fin Juillet - Pv Nereus] Au cœur de la glace   Lun 24 Oct - 12:05
Un rire fut premier à répondre à sa tirade. Un rire dans lequel nulle véritable joie ne semblait vivre, mais plutôt une ironie grinçante, ou quelque chose du même acabit. Le sourire de l'enfant se fit plus tranquille, un rien distant. Un pardon puis finalement une pseudo justification. « Mais je n'attends que ça, de comprendre. » Déclama t-il calmement. Il appréçiait cette rencontre, probablement à sa manière, avec ses propres règles. Malgré les apparences, il lui était facile de mener la danse, quand bien même ne posait il que peu de question, cela n'importait que peu. Les questions n'avaient aucunes valeurs, aucunes saveurs, il était bien plus agréable de deviner derrière les mots, les mimiques, ce qu'il se cachait dans le cœur d'un autre, ou bien dans son esprit. Il aimait ce genre de petit jeu. Après tout, n'était il pas un enfant ?

Une autre question. Marqué. L'était-il ? Bien évidemment. La vie marquait tout à chacun de différentes manières, des marques visibles ou non, les siennes... marquaient en réalité son corps. Ces tatouages écarlates que peu d'individu comprenait. Peu ? Moins encore que cela. Mais il n'en était nullement dérangé. Après tout, c'était là un atout de poids. Répondre ou non. C'était là une règle du jeu. « Oui, je suis marqué. » Commenta t-il sobrement sans se départir de son sourire. « Mais c'était mon choix et je n'en tire aucun regret. » Bien au contraire. Ces tatouages couvrant sa peau étaient aujourd'hui une force malgré les affres dans lesquels elles l'avaient fait tomber. Ô, ce n'était pas là ces seules marques. N'avait-il pas signifié que certaines, pour ne pas dire la plupart, n'étaient nullement visibles ? « Et pour te répondre... Encore heureux que ce monde fait preuve d'un quelconque intérêt ! Sans cela, autant le couler à pique immédiatement ! » Il n'était pas sans savoir la volonté du Seigneur des Mers que de submerger le monde, de le débarrasser de son ivraie, et en vérité, cela ne dérangeait nullement le jeune général. Bien au contraire, il était tout à fait d'accord, partageait cet idéal. Seuls les plus intéressants, ceux méritant de vivre, seraient sauvés. Jusque là cependant, autant les utiliser pour son propre divertissement.

Ils ne méritaient rien de plus que cela.

Pas la même chose. Bien sûr, il y avait une nuance entre avoir un maître et être esclave. Une plus grande marge de manœuvre. Un peu plus de liberté. Un choix également que de se mettre à son service. Une limite qui pourtant, pouvait aisément disparaitre lorsque cela concernait les dieux. Un rire amusé vint s'extraire de ses lèvres. Léger. Bref. Dans son cas, nul pardon, pas plus qu'il ne releva la bravache du Général. Il partirait dès lors qu'il n'aurait plus rien à dire. « Crois tu que notre Empereur accepterait sans heurt qu'un de ses Généraux ne se détourne de son devoir ? » Il était évident que ce n'était pas son avis. Poséidon n'était pas connu pour sa mansuétude. « Libre à toi de le croire, mais ta liberté demeure limitée aujourd'hui. C'est ça aussi, d'avoir des responsabilités. Un domaine et les vies qui s'y trouvent. » N'était-ce pas également son cas ? Ne trouvait-il pas quelque chose à y redire ? Sa liberté à lui aussi s'était drastiquement restreinte avec sa nomination en tant que Général de l'Indien. Bien évidement. Pour l'heure cependant, il s'en contentait. Pour le moment.

Pourquoi. Encore et toujours cette même question. A croire qu'il ne s'en lassait pas. Un soupir vint glisser hors de ses lèvres, preuve si il en est que cette question commençait à l'agacer. « Et bien, parce que tu es un Général aujourd'hui, justement. Tu es une personne importante pour ma patrie. Un de ces protecteurs... N'est ce pas normal que je m'y intéresse ? Tu as la vie de tant de gens entre tes mains. » La fin de sa phrase ramena son sourire sur ses lippes, comme si de rien n'était, comme si l'agacement n'était plus. Tant et plus de vie, comment le prenait-il cet homme, ancien esclave, qui n'avait jusqu'alors, pas eu à se préoccuper de la sienne propre ? « Et puis c'est bien réducteur que de seulement te considérer ainsi. Un Général au cœur de glace... Non, je ne pense pas que ça te corresponde vraiment. » Il y avait bien trop de fougue dans certain de ses propos pour qu'il le soit réellement. Jelan avait vu des êtres rongés par la glace - réelle ou non - et, ils ne lui ressemblaient nullement. Il lui manquait encore le vide.

Et ce fut finalement vers la demoiselle que l'homme se détourna. Visiblement, le choix de cette dernière ne lui plaisait qu'à moitié, mais qu'avait-il à en dire ? Si elle avait fait son choix. Le sourire de la belle se fit un peu plus prégnant. Son domaine lui était ouvert. Voulait il lui voler son petit oiseau ? « Merci Général. » Souffla t-elle avec douceur avant de se détourner vers son maître. Ce dernier secoua simplement la main sans rien signifier à voix haute, cependant, elle était presque certaine qu'il lui donnait là, une autorisation tacite. « Je viendrai de temps à autre si j'en ai l'occasion. » continua t-elle alors sous le regard amusé de l'enfant. Un enfant qui accueillit les excuses du général avec un certain désintérêt. Cela ne le troublait guère. « Les aléas du destin. J'étais là au bon endroit et au bon moment, voilà tout. » Bien sûr, rien ne l'avait obligé à la sauver si ce n'est celle de ne pas abandonner une égarée à un bien triste sort. Les terrestres n'avaient pas à porter la main sur une Atlante. « Mais je ne le regrette pas, c'est que mon petit oiseau à une très jolie voix. » rigola t-il en faisant tout du moins preuve de sincérité. Il ne regrettait pas, mais à vrai dire, cela valait pour tout. Le regret ne le touchait pas. Pourquoi donc regretter ses choix ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1337-jelan-general-de-chry
NereusavatarArmure :
Scale du Kraken

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
215/215  (215/215)
Message Re: [Fin Juillet - Pv Nereus] Au cœur de la glace   Mer 26 Oct - 21:49
Comment ce jeune garçon pourrait comprendre ? Jelan ne connaissant pas ce que Nereus avait pu vivre par le passé tout comme le Kraken ne savait pas ce que l'adolescent avait vécu. L'ironie du destin... tout résidait là-dedans. Durant toutes les étapes de sa vie, le gardien de l'Arctique avait dû jouer avec le destin, d'esclave à homme libre mais emprisonné dans ses propres tourments intérieurs et maintenant il était probablement en train de mourir... de plusieurs façons différentes. Bien sûr les propos de Jelan sur son coeur de glace étaient sans doute imagés mais quand bien même Nere le savait, à s'enfermer de la sorte il n'en tirerait rien de bon. Le général n'ajouta rien de plus, expliquer sa situation personnelle ne lui disait vraiment rien.

Son attention alors que Jelan lui affirma qu'il était bien marqué se porta sur les marques hornant son corps. Ca ne ressemblait pas à des marques d'esclavagistes, enfin pas à celles connues en tout cas. De plus Jelan n'était pas habillé très chaudement sans doute parce qu'il venait de la zone de l'Indien. La température devait y être beaucoup plus clémente.

"Tes marques, d'où proviennent-elles ?"

Si la question avait été inversée, pas sûr que Nereus lui aurait répondu mais là en état elle ne l'était pas et c'était Jelan qui était dans le domaine de l'Arctique donc Nereus avait légitimement le droit de poser quelques questions. Et quand le blondinet répondit à la question de Nereus concernant ce monde....

"Interressant tu dis ? Personnellement je pense comme notre Empereur. Il faut le purifier trop de mauvaises personnes vivent dans ce monde. Le rendre utopiste, voilà ce que je désire faire à ce monde que tu trouves intéressant."

Définitivement, pour Nereus le monde des Hommes ne méritait pas d'être sauvé. Une purge voilà ce qu'il méritait. Même s'il ne l'avait jamais rencontré, Nere partageait cette vision des choses avec l'Empereur et seuls les élus seraient saufs, les bonnes personnes. L'ancien esclave avait une vision très manichéenne des choses mais c'était la sienne, celle qu'il s'était forgée au cours des années, de ses expériences aussi. La conversation avait dévié ensuite sur la liberté et le statut de général, là aussi Nere avait une vision bien à lui.

"Je vais sans doute baisser dans ton estime mais je n'ai pas demandé à être Général. Je servirai Poséidon jusqu'à en donner ma vie si besoin. Je ne parle pas de déserter mais si un autre serait plus digne que moi de porter cette scale la place lui sera donnée." Il marqua une pause puis continua : "Il y a un temps l'homme en moi était plein d'ambition, aujourd'hui j'estime certaines choses futiles...."

Nereus se perdait dans ses explications, lui même ne se trouvait pas clair. Que voulait-il en portant cette armure ? Que valait-il ? Définitivement le jeune général était perdu.

"Reducteur ? Je ne sais pas, peut-être... et alors ? D'après toi qu'est-ce qui me correspond ? Une fois de plus je t'écoute."

Le général du Kraken aborda ensuite Azur, la jeune femme semblait toute intimidée mais l'ancien esclave ne connaissait que trop bien cette attitude. L'adolescente le remercia et promit que si elle pouvait elle passerait voir les installations. Un sourire satisfait apparut sur les lèvres de Nere. "Attention tu n'y es pas obligée. C'est seulement si tu le souhaites." Nere se retourna ensuite vers Jelan. Il était là au bon moment, un coup du destin... "Pour une fois que le destin est clément, on ne va pas s'en plaindre !"

"Tu ne sembles pas quelqu'un vivant dans le remord et le regret de ses choix. Mis à part l'Indien, d'où viens tu ? Si tu sais que le général du Kraken est en fonction tu es éveillé non ? Je doute que le bouche à oreille ait eu le temps de faire son effet...."

Beaucoup de questions trouveraient des réponses si le jeune homme était effectivement un éveillé ...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1099-nereus-general-du-kra
JelanavatarArmure :
Chrysaor

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
215/215  (215/215)
Message Re: [Fin Juillet - Pv Nereus] Au cœur de la glace   Sam 29 Oct - 9:30
Son sourire demeurait accroché à ses lèvres alors qu'il détaillait le général. Son comparse. Mais de cela, il ne pouvait le savoir... et ne le saurait probablement pas en ce jour. Jelan en avait décidé ainsi. Se divertir encore avant de s'échapper... Mais pas tout de suite. Pas encore. Des marques. Son sourire se fit plus amusé. Ô, il ne les dissimulait nullement, ses marques écarlates qui tatouaient sa peau, après tout, il n'avait nulle raison de le faire. Sa tête s'inclina sur le côté. Joueur. « D'une expérience réussie. » Déclara t-il d'une voix amusée. Que comprendrait-il à cela ? Que l'enfant qu'il était n'était rien de plus qu'un petit cobaye ? C'était ce qu'il avait été. C'était pourtant une réalité bien plus complexe. « Ce genre d'expérience qui change une vie ! » Il en riait sans mal. Non, il ne regrettait rien. Après tout, c'était là son choix, sa volonté autant que la sienne, alors il n'avait aucune raison de s'en accabler. Mais cela ne semblait pas être le cas de son vis à vis. La glace faisait son office. Elle choisissait bien souvent ceux qui lui ressemblait le plus...

« Mauvaises personnes ? » Une répétition bien inutile, néanmoins, le terme le surpris presque. Mauvaises personnes... cela ressemblait à une parole d'enfant. Un enfant utopiste recherchant un monde parfait qui n'existait pas... mais cherchait, vainement. Et Poséidon était le miracle qu'il attendait. Qu'il recherchait désespérément. Lui qui avait dû voir toute la cruauté des hommes... « En voilà une pensée bien manichéenne. » La paume de sa main gauche vint se tourner vers le ciel. « D'un côté les mauvais. » Puis sa main droite fit de même. « Et de l'autre les justes. » L'adolescent referma les yeux un instant. « Pour toi ce qui est juste ne l'est peut être pas pour un autre, tout comme ce que tu désignes mauvais. » Un fait avéré, il n'avait pas besoin d'argumenter. « Et qu'en est-il de notre Empereur ? » Susurra t-il en glissant ses mains sous son menton, ses coudes prenant appuient sur ses cuisses. « Quelles sont ses valeurs ? Quel sera son jugement final ? » Comme il souhaitait le savoir. Un sourire avant qu'il ne rejette sa tête en arrière, contemplant ce ciel qu'il se plaisait tant à observer. Ô, ses paroles étaient bien audacieuses, et il le savait bien. Néanmoins, c'était là un véritable questionnement.

Un but honorable. Vain à ses yeux, mais qui n'en demeurait pas moins intéressant. Le reflet d'un homme. Jusqu'où iras tu pour en faire une réalité, Nereus ? Une question parmi tant d'autres. Oui , beaucoup d'autres. Mais il était patient. Le temps n'était pas forcément un ennemi.

Baisser dans son estime... Cela ne devrait pas même l'effleurer. A quoi bon s'en soucier ? Ses iris écarlates vinrent de nouveau se poser sur le général à côté duquel se trouvait sa délicate servante. Elle se taisait comme toujours. Habituée. Habituel. Un rire. Moqueur. « Alors tu te considères comme une poupée de chiffon, Général du Kraken ? » L'enfant se releva avec agilité de son siège improvisé, s'approchant de son comparse pour finalement toucher son armure du bout de son index. « Cette écaille t'as choisi Nereus. Pourquoi penser à ce qui n'a pas lieu d'être ? Une personne plus digne que toi ? Renierais tu son choix ? Le choix de cette écaille ? » Quelle idiotie. Des pensées futiles qui n'avaient pas lieu d'être. « Si tu penses ne pas être digne d'elle, alors devient le plus que personne d'autre et fait ton devoir, Nereus du Kraken. » Finit-il en cognant deux fois de plus l'écaille du Kraken de son doigt, son regard écarlate planté dans les prunelles de son vis à vis. Un ton impérieux. Confiant. L'enfant en était auréolé. Un simple enfant... ?

« Et puis, n'as tu pas un but ? Celui de purger la Terre ? Tu abandonnerais si facilement ton objectif ? Futile... »
Un soupir. Il se détourna alors qu'il le questionnait de nouveau. Ce qu'il était. « Un enfant perdu. » Nul besoin de réfléchir. « Un enfant avançant à tâtons, hésitant sur le chemin à parcourir, observant sans cesse derrière lui. Espérant sans y croire vraiment. Regrettant. » Il se retourna sur lui. « Voilà ce que je vois pour le moment de toi. » Sans demi mesure. Une première impression qui ne le rendait pourtant pas inintéressant, loin s'en fallait. Comment allait-il évoluer ? Une question divertissante, à n'en point douter.

Les iris ambrées de la demoiselle vinrent se poser sur les deux hommes. Son maître était il énervé ? Il conservait son sourire, cependant, quelque chose avait un peu changer dans son comportement comme si... Comme si il faisait là, une leçon de moral au Général. Peut-être... Il était bien trop difficile à saisir. A comprendre. Mais elle s'y essayait. S'y employait pour le moment, sans réellement y parvenir. Un jour peut-être... « Ne vous inquiétez pas. Votre domaine à l'air agréable, j'aimerai pouvoir le parcourir à l'avenir... » Un sourire simple accompagna ses autres paroles. Rien de plus. Parce qu'elle demeurait ainsi. Discrète. Ici comme ailleurs.

« Pourquoi regretter ? Je fais mes choix en acceptant leurs conséquences. Il est inutile de s'en accabler, le passé nous forge, mais il n'a pas à nous contraindre. » Simple. Équivoque. Pour lui, c'était ainsi. D'une simplicité sans nom. Les regrets, il n'en avait jamais eu. Un sourire. Le même que plus tôt. Plus joueur. Amusé. « Tu ne devrais pas sous estimer le bouche à oreille ! Le vent est bien souvent plus lent que lui. » Un rire. Léger. L'adolescent leva légèrement sa main, paume vers le ciel avant d'en appeler à son cosmos. Léger. Crépitant comme la flamme qu'il venait de faire naître au creux de sa main. Douce. Chaleureuse. Un sourire. « Pour répondre à ta question. » Refermant ses doigts, il fit disparaître son feu crépitant. « Nombreux sont les éveillés ici, tu sais. Les Atlantes ont certaines prédispositions en ce qui concerne le cosmos. Ça n'a rien de particulièrement étonnant. » Posant ses poings sur ses hanches, le jeune homme reprit. « Mais ce n'est pas le cosmos qui m'a appelé ici. Juste ma curiosité. » Et elle était sans borne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1337-jelan-general-de-chry
NereusavatarArmure :
Scale du Kraken

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
215/215  (215/215)
Message Re: [Fin Juillet - Pv Nereus] Au cœur de la glace   Ven 4 Nov - 15:55
Oui les pensées de Nereus étaient bien manichéennes et oui le jeune homme en avait conscience, de même que son attitude pouvait paraître en totale contraction avec ce qu’il pensait vraiment. Il n’était qu’une âme perdue. Il avait pu se vider la tête il y a quelques semaines en rendant visite à son amie dans les Terres enneigées d’Asgard et il n’avait qu’une seule envie y retourner. Avec Elyn comme Calista par le passé tout était plus simple, tellement plus simple. « Notre Empereur… je le servirais c’est ma destinée rien de plus, rien de moins. Mais si un jour j’éprouve le besoin de… » Il se stoppa, dire ce qu’il pensait à un inconnu ne lui attirerait que des ennuis.

Une tape, une deuxième… puis la troisième qui fut celle de trop. D’un geste vif, Nereus attrapa l’index de son vis-à-vis plongeant son unique œil dans le regard félin de Jelan. « Ne refais jamais ça. » Le général du Kraken était à la limite, une seule réponse, un seul geste de la part du blondinet et il serait capable de montrer une mauvaise facette de sa personnalité. Une part sombre et incontrôlable un peu comme ce fameux jour où pour sauver Calista le borgne n’avait pas hésité à exterminer les pirates en usant de son cosmos. Rapidement, Nere relâcha le doigt de Jelan. En tant que général il ne pouvait pas se laisser aller à des débordements de ce genre puis il y avait Azur. S’il voulait vraiment qu’elle vienne voir les Hommes et Femmes libres de la zone Arctique l’effrayer en se prenant à son maître n’était pas la meilleure des solutions. « Il n’y aura pas de deuxième avertissement. Je n’apprécie pas ta façon de jouer. La vie n’est pas un jeu, je ne suis pas un jouet même si l’attitude des Dieux et du Destin semble laisser cette impression. »

Nereus l’écouta ensuite parler de lui-même, de ce que Jelan voyait du général du Kraken. Ce pathétique général qu’il était. Et ce qu’il entendit ne le contredisait pas sur ce point. Un enfant perdu qui avançait difficilement sans vraiment se rendre compte de la bonne route à emprunter, un enfant hésitant, espérant… L’ancien esclave ne savait pas vraiment quoi penser des paroles de Jelan mais une chose en ressortait réellement. Le blondinet n’était pas un adolescent ordinaire, il était bien plus que cela, quelque chose qu’il s’évertuait à cacher. Pour lui tout était un jeu, un simple divertissement mais pour Nere la vie était plus qu’un jeu.

Par la suite Azur lui confirma qu’elle aimerait beaucoup visiter le domaine de l’Arctique et Nereus gratifia la jeune femme d’un simple sourire avant de reprendre sa conversation avec Jelan. En un sens l’adolescent avait de la chance qu’Azur soit dans les parages car le Kraken n’aurait peut-être pas été aussi clément. Les jeunes gens n’étaient pas d’accord c’était flagrant et en soit Nere l’acceptait bien volontiers mais c’était plus son attitude qu’il reprochait à Jelan. Il était si… détaché et si joueur et Nereus n’aimait absolument pas ce genre de comportement. Par moment, Jelan ressemblait même à ce Endymion qu’il avait croisé par le passé mais en pire, beaucoup pire.

« Tes paroles sont sages mais revenir sur son passé peut permettre de ne pas refaire les mêmes erreurs tu ne crois pas ? » Nereus esquissa un sourire. Son interlocuteur trouvait toujours le moyen de se jouer de lui. Ils commençaient à s’engluer dans une joute verbale qui ne plaisait pas au Kraken au contraire de Jelan visiblement. « Très bien tu sais faire un feu. Mais tu n’es pas honnête avec moi et je commence à m’agacer comme tu as pu le voir. » Le gardien de l’Arctique tourna les talons et fit quelques pas en direction de son pilier. « Je ne suis pas une bête de foire à la disposition des curieux. Au plaisir. » Le tout avait été dit sur un ton monocorde alors que Nereus reprit la direction de sa demeure.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1099-nereus-general-du-kra
JelanavatarArmure :
Chrysaor

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
215/215  (215/215)
Message Re: [Fin Juillet - Pv Nereus] Au cœur de la glace   Lun 7 Nov - 18:15
Une destinée. Rien de plus. Quelques mots, quelques paroles malheureuses qui entre les lèvres du jeune homme, devenaient bien plus. Si un jour, il éprouvait le besoin de partir, il le ferait. Les pupilles de l'adolescent s'étrécir davantage à ces simples mots. Il trahirait leur cause. Leur seigneur. Jelan pouvait avoir de nombreux défauts pour ceux extérieur à sa pensée, néanmoins, il demeurait loyal à son peuple. A sa patrie et à la divinité qui avait fait de ces lieux, ce qu'ils étaient aujourd'hui. Rayonnante Atlantis. « Ta destinée, hein. » Croyait-il au destin ? Peut-être. Il n'en signifia cependant pas davantage, se contentant de ces seuls mots. Ô, il en apprenait bien assez sur lui sans même poser une seule question. Il n'en avait pas besoin, il se dévoilait bien assez seul, ce très cher général du Kraken à l'âme hantée. « Il est parfois bien plus facile de se draper dans la destinée plutôt que de faire face à ses choix. » Ou peut-être une seule phrase. Un sourire léger. Ombre sur ses lèvres. Le Destin. Nul doute qu'une part de destin existait en ce monde. Une toile sur laquelle chacun s'avançait et qui dessinait un avenir plus grand, cependant, une toile possédait nombre de branches, nombre de parcours. A chacun de tracer sa propre route.

L'agacement peignait le visage de son vis à vis. Un agacement de plus en plus visible, si bien que quand ce dernier stoppa son geste, le jeune général n'en fut nullement surpris. Silencieusement, il arrêta sa protectrice avant qu'elle ne se dévoile au regard de son interlocuteur. Il sentit presque la dame d'orichalque pester contre l'homme, tout en acceptant les ordres de celui qu'elle gardait jalousement. Le sourire de l'adolescent se mua en une ombre dangereuse. Ô, il demeurait souriant, à son image, néanmoins, il flottait dans ce dernier, un quelque chose de bien plus trouble. Azur frissonna en contemplant la scène, mais un seul regard de son maître vint la convaincre qu'elle ne devait pas intervenir. Les doigts de la belle vinrent se crisper les uns aux autres. Troublée. D'un geste, l'adolescent reprit sa main mais ne prit nullement la peine de s'éloigner. Il ne le craignait pas. Ses iris écarlates jusqu'alors baissées sur cette main devenue un instant prisonnière vinrent se détourner sur l'homme. Un rire. Bref. Les doigts de l'adolescent glissèrent dans sa chevelure blonde alors qu'il reprenait sa place. « Jouer, hein. » Il ne pouvait dire le contraire. Il jouait. Clairement. « Jouer ne signifie pas débiter des paroles sans sens, non ? N'y a t-il pas une part de vérité dans ce que je raconte ? » Sa tête s'inclina sur le côté. Simplement. Sans doute était-ce ce comportement là qui agaçait tant le général. Ce double jeu. Ses paroles pleines de bons sens drapées sous une apparence joueuse. Moqueuse. « Nous jouons tous un jeu qui nous dépasse bien souvent. » Une toile qu'on ne voyait pas forcément sous nos pieds. Des divinités et leurs petits pions. A quoi bon tout prendre avec sévérité ? Sans attache. Observer.

Ses doigts glissèrent derrière son dos alors qu'il reprenait en faisant quelques pas. « Je te l'ai dis. Le passé nous forge, qu'il soit échec ou réussite. Mais ça ne signifie nullement que l'on doit éprouver du regret par rapport à ces dernières. » L'adolescent reprenait comme si de rien n'était. Malgré son essence de feu, il n'en restait pas moins doué de patience. Et, contrairement à Nereus, il appréciait les palabres de ce genre. Apprendre. Comprendre. Observer. « Je crois avoir répondu à toutes tes questions pourtant. » Ô, bien évidemment, il n'avait pas tout dit. Jelan ne se dévoilait aussi aisément que ce n'était le cas de son vis à vis. Il avait toujours préféré cultiver sa part de mystère, les autres n'avaient pas à tout savoir de lui. « Mais je vais te donner un dernier conseil avant de te laisser vaquer à tes occupations, Nereus du Kraken. » Une pause. « L'honnêteté est une arme à double tranchant. Apprend à t'en servir comme tu le ferais d'une lame aiguisée, sinon, un jour, c'est dans ton cœur qu'elle se plantera. » Sa voix avait perdu ce ton joueur pour se faire plus sérieuse à ces mots. Juste pour ce conseil. Son sourire revint cependant glisser sur ses lippes par la suite. « Prend cela comme un conseil d'ami. Même si je dois avouer beaucoup apprécier ton honnêteté. » D'autres l'auraient utilisés à d'autres fins. Lui garderait les doutes du général pour lui.

La fin d'un jeu.

« Sur ce. A bientôt, Nereus du Kraken. Ce fut un plaisir de discuter avec toi. » Sincère. L'adolescent s'écarta de sa démarche guillerette, sortant de l'enceinte du pilier. Azur, elle, demeura quelques secondes à contempler son maître s'éloigner avant de s'incliner humblement devant le général. « Général. » La belle hésita un instant en contemplant le dos de son maître, se détourna finalement sur l'homme, sa chevelure océane dansant au grès de ses gestes. « Ne prenez pas à mal les paroles de mon maître... Il... » Elle se tût. Hésita. Douta même elle même de ses propres mots. Que savait-elle de lui, en fin de compte ? De lui et de la portée de ses mots ? « Il est plutôt insaisissable mais... » Rien ne vint derrière. Ô oui, il était difficile pour elle de cerner son maître, plus encore cela devait l'être pour l'homme face à elle. Un sourire contrit vint couvrir ses lèvres. « Désolé je... je n'ai pas l'habitude. » Jusque là, elle n'avait jamais essayé de défendre ses maîtres. Non. Jamais elle ne parlait. Une nouvelle fois, elle s'inclina. « Au revoir Général. » Puis elle rejoignit l'adolescent qui, patiemment, s'était arrêté. L'avait attendu suffisamment loin cependant pour que ses paroles ne l'atteignent pas. Par prévenance ou parce qu'il n'avait pas remarqué son absence jusque là ?

Silencieusement, ils s'éloignèrent du pilier, rejoignirent le domaine de l'Arctique. Silencieuse, elle observait son maître. Son sourire. Sa joie presque enfantine. Amusé. « Tu veux me demander quelque chose ? » Elle sursauta. Encore. Il savait toujours. « Pourquoi... Pourquoi ne pas lui avoir dit qui vous étiez ? » Il aurait été moins agacé si il lui avait dit, elle en était persuadée. Il souriait. « Il le saura bien assez tôt. Et puis, ça aurait été beaucoup moins intéressant si je le lui avais dit. Beaucoup moins amusant aussi. » Amusant.

Alors la vie n'était elle réellement qu'un jeu pour lui, se demanda t-elle, se rappelant des mots du général. Seulement un jeu...?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1337-jelan-general-de-chry
Contenu sponsorisé
Message Re: [Fin Juillet - Pv Nereus] Au cœur de la glace   
Revenir en haut Aller en bas
 
[Fin Juillet - Pv Nereus] Au cœur de la glace
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Recensement juillet 2010
» Une vraie guerre - Paintball - 2 juillet 2011
» Manifestation FL, le 15 Juillet prochain
» Samedi 24 Juillet Anniversaire Yogojabi
» Le 20 juillet...des grands faits historiques...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Praeteritum :: Chroniques-
Sauter vers: