Votez
I
II
III


Forum fermé. Bon jeu à tous sous d'autres cieux !
 

Partagez | 
 

 Ambre ~ Bronze Saint de Pégase [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AmbreavatarArmure :
Pégase
Message Ambre ~ Bronze Saint de Pégase [Terminée]   Lun 31 Oct - 18:08
Ambre
Qui est-il ?


    Nom : Ambre
    Date de naissance : 7 décembre 532
    Âge : 17 ans
    Sexe : Féminin
    Armure demandée : Pégase


Comment est-il ?

    Apparence :

    En sa qualité de femme-chevalier, peu auront la chance de pouvoir contempler ce visage d'harmonie. Car même si la jeune femme a su tromper l'oeil durant quelques années, ses traits fins ne peuvent que rappeler l'élégance d'un fasciés féminin, certes juvénile, mais non moins agréable à l'oeil. Cet air candide n'est qu'une façade pour cette jeune femme de caractère, il n'est pas rare de voir son contraire dans ce regard d'océan, s'accordant si bien à sa chevelure d'azur dont les reflets s'illuminent à la lumière du jour. Même si Ambre assume pleinement son statut de femme, elle arbore toujours une coupe au carré, juste au dessus des épaules, lui apportant un certain confort pour le combat. De par sa taille moyenne, ne mesurant pas plus d'un mètre soixante, la jolie bleutée n'est pas très impressionnante au première abord. En effet, on pourrait croire à une stature frêle, mais pourtant, la jeune femme fait preuve d'une force et d'une vivacité que l'on ne peut réellement deviner. La demoiselle serait tout de même en mesure de faire tourner quelques têtes avec son galbe plutôt harmonieux, même si on ne peut la qualifier de pulpeuse.


    Psychologie :

    Nul ne peut réellement cerner la personnalité de la Sainte de Pégase.

    Son enfance pour le moins difficile a au moins eu le mérite de forger son caractère, un caractère bien trempé. Car si la jolie bleutée avait tendance, petite, à se laisser marcher dessus, ces années sont bien loin derrière elle. Dorénavant, Ambre n'est plus femme à se laisser faire, bien au contraire. Ce petit bout de femme, bien que parfois douce et posée, détient une répartie capable de rabattre le caquet de certains. Son honnêteté l'honore.

    Hors de question pour elle de laisser entendre que les femmes sont inférieures aux hommes car elle est capable de vous prouver le contraire assez rapidement et parfois même par la force. Elle n'hésiterait jamais à s'interposer pour défendre les plus faibles, hommes, femmes ou enfants. Ambre ne manquera jamais de courage dans n'importe quelle situation.

    La belle est relativement maitre de ses émotions, elle ne montrera pas facilement ce qu'elle ressent, tout dépend de la situation ou de la personne présente en face d'elle. Poussée à bout, elle est tout de même en mesure d'exploser de colère si le sujet lui tient trop à coeur, ce qui la rend en quelque sorte totalement imprévisible. Et comme beaucoup de femme, la demoiselle peut parfois être susceptible et vite prendre la mouche.

    Malgré tout, la native de Rodorio reste quelqu'un d'aimable et de sympathique quand il le faut, relativement loyale envers son camp, mais aussi envers ses amis qu'elle n'hésitera pas à aider si besoin.





Son Histoire



    Papa me déteste. Chaque jour, il me le répète, encore et encore, sans cesse, sans lassitude. Il me répète que tout est ma faute, que je suis maudite, que je n'aurais jamais dû voir le jour. Maman est morte à cause de moi. Elle l'a abandonné à cause de moi. Et moi, je n'ai aucune utilité, car je ne suis qu'une fille. Une fille. Née sous une mauvaise étoile ...

    Sous quelle étoile était-elle née ? Ambre ne le savait guère, de toute façon, quelle importance ? Sa naissance n'aurait jamais dû avoir lieu. Mais sa mère, plutôt que de se battre pour sa propre vie, préférant la céder à sa fille. La mère ou l'enfant, aucune autre issue. C'est ainsi que la jolie bleutée vit le jour, aimée pour quelques secondes pour la douceur incarnée, avant d'être haïe de façon viscérale par son propre géniteur. Pourquoi ne l'avait-il pas abandonnée lâchement ? Parce que cette petite était tout simplement le portrait craché de cette femme qu'il avait aimée et qu'il aimait toujours au fond de lui. Pourtant, paradoxalement, la regarder était une véritable torture. Alors, plutôt que de la chérir, profiter de ce qu'il lui restait d'elle, de leur amour, il la haïssait du plus profond de son être, chaque jour, sans aucun répit.

    Ce fut dans ce contexte que la petite fille au regard d'innocence et d'azur s'épanouit, mais au lieu de devenir une magnifique fleur comme elle aurait dû l'être, son paternel ne la considérait que comme une mauvaise herbe à éliminer. Alors que la bleutée faisait chaque jour un peu plus d'efforts pour tenter de nouer un lien avec celui qui était son père, celui qui était censé lui apporter l'amour dont elle avait besoin, celui-ci ne faisait que les écraser de jour en jour. Combien de fois avait-elle put entendre ces mots de colère, de dégoût, de rejet ?

    Fille. Frêle. Fragile. Inutile. Sans aucune importance.

    Meurtrière ...

    Ce n'était pourtant guère sa faute, elle qui n'était qu'un nouveau né lorsque sa chère mère avait rendu son dernier soupir. Mais pourtant, il fallait bien trouver une raison à cela, à cette injustice qu'était une mort si précoce, si brutale. C'était elle, la responsable.

    Qu'importaient ses actes, qu'importaient ses mots, qu'importaient ses gestes, un homme ne se comportait pas ainsi, aussi, la petite fille ne comprenait pas pourquoi elle devrait se comporter comme le sexe opposé. Pourquoi le devrait-elle ? La réponse commençait à s'imposer d'elle-même : pour faire plaisir à son père, pour se faire pardonner.

    Car elle était un assassin, car elle avait tué sa propre mère.

    Simple constat d'une petite fille rejetée, malheureuse.

    Si seulement, elle pouvait prouver sa valeur, c'était tout ce qu'elle souhaitait, mais la native de Rodorio savait que les dés étaient jetés, que jamais elle ne recevrait d'amour paternel. Mais pourtant, la fillette se sentait différente, spéciale, ne serait-ce que par cette énergie qui s'était un jour manifestée, une brûlure au creux de son estomac qui avait fini par faire naitre une flamme à l'extrémité de ses fins doigts. Et malgré son jeune âge, à peine une dizaine d'années, la peur n'avait pourtant pas étreint son coeur d'enfant. Car elle avait entendu des histoires, des récits de Chevaliers, d'êtres dotés de cosmos. Et elle ne pouvait se tromper sur l'origine de ce pouvoir de feu qui résidait au plus profond d'elle-même.

    Alors seule, Ambre s'était entrainée à maitriser cette infime puissance jusqu'au jour où elle se sentit enfin prête à la dévoiler à son père hostile. Peut-être changerait-il d'avis sur elle ? Peut-être verrait-il désormais en elle un être exceptionnel ? Durant sa onzième année de vie, l'adolescente décida qu'il était temps pour elle de montrer de quoi elle était capable. Rejoignant son père dans la pièce principale de la modeste maisonnée, elle se présenta à lui, lui qui n'en était malheureusement pas à son premier verre d'alcool, habitude qu'il avait prise au fil du temps. Ce fut l'oeil vitreux qu'il aboya sur sa maudite fille.

    "Qu'est-ce que tu veux ? Dégages de ma vue !"


    La mine quelque peu triste, Ambre inspira profondément avant d'oser répondre à son père, chose qu'elle n'avait certainement jamais osé durant toute son enfance. Nerveuse, elle tripotait une de ses mèches de cheveux bleutées lui arrivant déjà sous la poitrine.

    "Je veux te montrer quelque chose papa."


    "Je t'ai déjà dit ne pas m'appeler comme ça !" rétorqua-t-il d'une voix sèche, tapant du poing sur la table, faisant sursauter ainsi la gamine.

    Tremblante, comprenant que l'ivresse guidait les gestes de son père, la jolie demoiselle s'entoura de cette aura de flammes bleutées, se concentra pour faire renaitre le feu désormais étouffé de la cheminée. En un clin d'oeil, une flamme en jaillit, d'abord azurée, puisque prenant cette teinte conventionnelle orangée. Un sourire satisfait aux lèvres, le regard d'innocence se porta sur son géniteur qui en était resté bouche bée. Mais au lieu de répondre à ce sourire enfantin, au lieu d'être fière de sa petite fille, il se leva brusquement, giflant avec violence la petite Ambre qui tomba au sol sous la force de l'impulsion.

    "Qui crois-tu impressionner avec ton petit tour ? Tu n'es qu'une gamine, c'est pas ça qui va nous faire vivre, petite idiote ! Hors de ma vue !"

    Le souffle coupé, la future Sainte passa sa petite main sur sa joue endolorie, brûlante de par l'impact. Les larmes naissants dans son regard d'océan, elle se releva sans un mot, se retirant silencieusement dans sa chambre, s'adossant au mur pour se laisser aller à ses sanglots.

    Cruelle destinée pour la petite fille maudite.

    Cette nuit fut longue, beaucoup trop longue. Nuit de chagrin. Nuit de mal être. Ambre restait prostrée au sol, recroquevillée sur elle-même. Les yeux boursoufflés par les larmes, elle se sentait moins que rien. N'était-ce pas ce qu'elle était après tout ? A force de l'entendre dire, elle finissait bien par le croire. Mais elle avait ce don pourtant. Parce qu'elle n'était qu'une gamine, une fille, elle n'avait droit à aucune considération aux yeux de son père. Une idée émergea ainsi dans son esprit et d'un revers de manche, elle essuya son visage humide.

    Les hommes ne pleuraient pas, n'est-ce pas ? Ils ne montraient pas leurs émotions n'est-ce pas ? Ils se cachaient derrière des masques d'impassibilité, n'est-ce pas ?

    En tout cas, c'était ce qu'elle pensait.

    L'enfant finit par se lever, ouvrant la porte de bois qui la séparait de son père, maintenant endormi, vautré sur la table, le verre toujours à la main. S'approchant de la table, Ambre fixa ses pupilles turquoises sur le couteau qui y trônait. Hésitante, elle finit par tendre la main pour s'en saisir, contemplant un instant la lame, contemplant le reflet de cette enfant si malheureuse, si mal dans sa peau. De son autre main, elle attrapa sa masse de cheveux bleutés et d'un geste assuré, elle en trancha les pointes, celles-ci retombant ainsi au-dessus de ses épaules. Inspirant doucement, elle relâcha les mèches fraichement coupées au sol avant de reposer l'instrument sur la table.

    Puis, rassemblant ses affaires et quelques vivres, elle sortit de la maisonnette sans demander son reste.

    Son père voulait un fils, il en aurait un, en tout cas en apparence ...

    Ce fut donc au cours de l'an 543 qu'Ambre rejoignit le Sanctuaire, dans le seul et unique de prouver sa valeur, devenir plus forte. Cheveux courts, bandes serrées autour de sa poitrine pour le moment très peu développée, vêtements masculins, l'adolescente pourrait facilement tromper autrui. Portant un prénom mixte, elle n'eut guère besoin de se trouver un pseudonyme pour tromper l'évidence.

    Sous les traits d'un garçon, la jeune fille commença son entrainement assidu, s'améliorant de jour en jour, se faisant rapidement repéré par celui qui deviendrait son Maitre, un certain Alec, homme froid et misogyne. Grâce à lui, Ambre put progresser bien plus rapidement, apprenant tous les secrets que détenait le cosmos. La belle essuyait la fierté de celui-ci, mais quotidiennement, elle devait supporter ce tempérament machiste, insupportable, le regarder brutaliser de nombreuses aspirantes, porteuse de ce masque d'indifférence, toutes se ressemblant à cause de celui-ci. La future Sainte, elle, y avait échappé, pour l'instant, elle qui était considérait comme du sexe fort. Mais son corps finirait par la tromper, de façon inévitable.

    Trois ans plus tard, alors que la belle s'affirmait de plus en plus, les doutes commencèrent à s'installer notamment en raison de sa voix relativement aiguë pour "un garçon de son âge". Toujours sur ses gardes, la jeune bleutée avait pris pour habitude de prononcer le minimum de mots pour ce faire, cachant sa féminité sous des bandages plus serrés que jamais ainsi que des vêtements plus amples.

    Mais ce jour fut celui de trop. Ce jour où, Alec s'en prit directement à une fillette dont la taille faisait deviner un âge n'ayant pas encore atteint les dix printemps. Alors qu'il s'acharnait sur elle, sous unique prétexte qu'elle n'était qu'une "gamine faible", Ambre se remémora cet instant de son enfance où son père avait porté la main sur elle. Alors, ce fut à une vitesse prodigieuse qu'elle s'interposa entre son propre Maitre et la fillette, bloquant de ses mains le poing élancé de celui-ci, le regard déterminé.

    "Laissez-la tranquille !" Repoussant l'homme massif sans trop d'efforts, elle lui lança un regard empli de dégout, son aura bleutée l'entourant se teintant de légère nuance de noir. "C'est terminé, vous ne porterez plus la main sur aucune d'elle !" Puis d'un geste, elle déchira son haut de lin, dévoilant les bandages retenant son galbe harmonieux. Elle ne pouvait plus se cacher, elle ne le voulait plus.

    L'incident marqua son envie de prendre du recul, de s'entrainer dans le "monde extérieur", se perfectionner seule tout en découvrant le monde. Ainsi, durant plusieurs années, la jeune femme parcourut les différents territoires, à la recherche de savoir et de connaissances, se familiarisant toujours plus avec son cosmos, revenant parfois sur ses pas pour se ressourcer en ce lieu où tout avait commencé. Mais malgré tout, Ambre n'était jamais retournée dans cette maisonnée, de toute façon, elle était certaine de ne pas manquer à son père.

    Son périple dura plusieurs années, son retour définitif ne se fit qu'à la mi-juillet 550, le Sanctuaire se remettant lentement de l'assaut des Berzekers ayant causé de nombreuses pertes. A cette suite, une armure de Bronze fut mise en jeu lors d'un tournoi, l'armure de la constellation de Pégase. Ambre y vit sa chance, elle qui s'était durement entrainée pendant des années, la jeune bleutée débordait d'ambition, et rien de tel qu'une armure pour enfin parvenir à son but.

    Ainsi, pour la première fois, la jeune native de Rodorio, cette enfant dite maudite, se para du masque réservé aux femmes chevaliers. Car il était hors de question pour elle de fausser de nouveau son identité, elle était femme et le resterait. La belle se mesura à plusieurs colosses lors de ce tournoi dont l'enjeu était grand. Déterminée, elle l'était bien plus que les autres et ce fut en une dernière attaque cosmique de météores de feu que la bleutée remporta la victoire.

    Et doucement, comme si elle ne faisait qu'un avec elle, l'armure de bronze de Pégase vint se poser sur son corps. D'imposantes ailes de cosmos bleues et noires s'épanouirent dans son dos tandis que derrière ce masque, se cachait un véritable sourire malgré l'épuisement.



Et vous, qui êtes vous ?

    Age : 26 ans
    Avatar : Le nom du personnage de votre avatar, présenté de cette manière :
    Code:
    [b]TOKYO GHOUL[/b] → [i]Touka Kirishima[/i] est [b]Ambre[/b].
    Quelle est votre expérience des forums RP : De plus en plus longue Razz
    Comment avez-vous connu le forum : Toujours par le fonda Smile




#045FB4


Tenue de Ambre:
 


Dernière édition par Ambre le Mer 2 Nov - 15:59, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CastielavatarArmure :
Aucune
Message Re: Ambre ~ Bronze Saint de Pégase [Terminée]   Lun 31 Oct - 19:09
Ma Touka !!! Enfin !!!

Re-bienvenue ^^


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AkritesavatarArmure :
Aucune

Statistiques
HP:
260/260  (260/260)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
356/356  (356/356)
Message Re: Ambre ~ Bronze Saint de Pégase [Terminée]   Lun 31 Oct - 19:14
Bienvenue o/


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t890-akrites-salonikas-gran
SunildaavatarArmure :
Cancer

Statistiques
HP:
220/220  (220/220)
CP:
190/190  (190/190)
CC:
275/275  (275/275)
Message Re: Ambre ~ Bronze Saint de Pégase [Terminée]   Lun 31 Oct - 19:17
Bienvenue future consœur ! ♥


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t700-sunilda-sainte-du-canc
OzavatarArmure :
Balance

Statistiques
HP:
220/220  (220/220)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
190/190  (190/190)
Message Re: Ambre ~ Bronze Saint de Pégase [Terminée]   Lun 31 Oct - 21:14
Welcome !!


Quand la raison n'a point de frein, l'erreur n'a point de bornes.

Merci Reba *w*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AmbreavatarArmure :
Pégase
Message Re: Ambre ~ Bronze Saint de Pégase [Terminée]   Mar 1 Nov - 18:51
Merci à tous ♥

Présentation terminée o/


#045FB4


Tenue de Ambre:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LesathavatarArmure :
Scorpion

Statistiques
HP:
160/160  (160/160)
CP:
180/180  (180/180)
CC:
245/245  (245/245)
Message Re: Ambre ~ Bronze Saint de Pégase [Terminée]   Mer 2 Nov - 14:42
Ouelkom.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t268-lesath-gold-saint-du-s
Thivanavatar

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
260/260  (260/260)
CC:
235/235  (235/235)
Message Re: Ambre ~ Bronze Saint de Pégase [Terminée]   Jeu 3 Nov - 17:07
Rebienvenue encore une fois, avec ce nouveau personnage Wink

Je te valide, chevalier de Pégase ! Tu obtiens 3 points d'éveil et 14 PC pour ta fiche ! Amuse toi bien ! Tu connais la route Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t226-thivan-de-la-pestilenc
Contenu sponsorisé
Message Re: Ambre ~ Bronze Saint de Pégase [Terminée]   
Revenir en haut Aller en bas
 
Ambre ~ Bronze Saint de Pégase [Terminée]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Scauros, Bronze Saint de la Carène [Terminée]
» Altia Verana, Bronze Saint du Puma
» Silas, Gold Saint des Gémeaux [terminé]
» Saint Seiya Omega : Nouvelle série animée
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Naos :: Présentations :: Présentations validées-
Sauter vers: