Votez
I
II
III


Forum fermé. Bon jeu à tous sous d'autres cieux !
 

Partagez | 
 

 [Début septembre 550] Le Loup en fait sa cour, daube au coucher du Roi (Pv : Aisleen)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
ChildéricavatarArmure :
Lion

Statistiques
HP:
260/260  (260/260)
CP:
330/330  (330/330)
CC:
216/216  (216/216)
Message [Début septembre 550] Le Loup en fait sa cour, daube au coucher du Roi (Pv : Aisleen)   Mar 1 Nov - 13:04
    La guerre. Le lion l'aurait bientôt sa guerre. Et c'était les mots de la déesse. Il faudrait qu'il marche vers Jamir, attaqué par l'alliance de la mort et du conflit. Celle du fer et du sang répondrait sûrement... et la guerre serait alors totale et plus simplement limité au siège de la tour sacrée. Sans oublier les hommes du soleil, qui eux aussi, pourraient bien apporter leur pierre à l'édifice et jouer le rôle de trouble fête. Après tout, la dernière fois que l'un des serviteurs d'Apollon s'est manifesté, un Pope est mort. Mais il avait encore du temps avant de partir au combat. Le peuple de Mu devait terminer un rituel complexe pour permettre aux troupes de la déesse et la déesse elle-même de percer les protections mises en place par les spectres et les berserkers. Ce qui lassait un mois au Mérovingien pour se préparer à ce combat à venir. Avant, il n'aurait pas espéré en revenir mais maintenant... il faisait partie des soldats voulant revenir en vie chez eux !

    Cependant, et c'était ça le plus difficile, il fallait réussir à vivre normalement, avec ce couperet au-dessus du nez, jusqu'à ce que le rituel soit accompli. Ce qui devrait durer, d'après ce qu'on lui avait dit, plus ou moins un bon mois. Le lion choisit alors, en cette belle journée de début du mois de septembre, de se rendre à Athènes, l'ancienne cité-État, sous le patronage de la déesse de la sagesse, qui se trouvait être la voisine du Sanctuaire. Il traversa donc rapidement le village de Rodorio qu'il connaissait bien et c'était jour de marché. Il s'arrêta un peu pour flâner et il faut dire que, même s'il était descendu vêtu simplement. Une tunique légère d'un rouge sombre, avec sur le col, une bande bleue. Une ceinture de cuir lui serrant la taille et un pantalon du même bleu que la bande de son col. De longues bottes aux pieds et les bracelets de cuir qu'il avait acheté à Constantinople sur les poignets.

    Le lion n'avait pas de but vraiment dans cette balade, simplement changé d'air pour quelque temps. La dernière fois qu'il s'était rendue à Athènes c'était pour chercher le pommier qui grandissait doucement mais sûrement sous le soleil dans son jardin, derrière son temple. Il se mit donc après avoir passé un certain temps dans le marché de Rodorio vers le chemin menant à Athènes. Il vit alors quelque chose qui l'interpella bouger dans une partie des arbres bordant le village blanc. Il ne put s’empêcher d'aller voir ce qu'il venait de croiser, tant par curiosité que par acquit de conscience. Une attaque arrivant maintenant serait le pire des moments pour les forces de la déesse de la sagesse. Le lion écarta alors les branches et s'élança rapidement dans la forêt à la recherche de l'ombre qu'il avait vu passer. Après quelques mètres, il se rendit compte qu'il ne pourrait rien remonter et qu'il avait probablement dû rêver. Il entendit alors des branches craquer à quelques mètres de lui et se dirigea dans cette direction et il vit une ombre sortir de la forêt. Il la suivit alors de près. Il se ménageait, ne voulait pas attirer l'attention sur lui plus que de raison. Les gens n'avaient pas besoin de ça !

    Il sortit alors des bois et vit là un loup d'une taille conséquente se glisser vers le village. Il se mit alors sur les traces de la bête et il trouva étrange que personne ne se retourner sur le canidé qui pourtant, devrait être menaçant. Étrange... Qu'est-ce qui se cachait derrière cette créature étrange qui inspirait un je-ne-sais-quoi de familier au lion d'or. Mais il n'eut pas le temps de poursuivre sa réflexion et encore moins son analyse plus que ça. Trop occupé à courir après sa cible, il avait commis une erreur de débutant et rentrant dans quelque chose. Dans quelqu'un plutôt. Oh, il avait l'avantage de la carrure et de la force. Ce n'est pas lui qui souffrirait de plus de ce choc mais il recula néanmoins de quelques pas...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d-
AisleenavatarArmure :
Aucune

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
210/210  (210/210)
CC:
275/275  (275/275)
Message Re: [Début septembre 550] Le Loup en fait sa cour, daube au coucher du Roi (Pv : Aisleen)   Mar 1 Nov - 17:51

Le pied de Guerre. Voilà sur quoi ils étaient. Tout le Sanctuaire était en état d'alerte. Oh, même si elle n'avait pas participé à cette réunion d'envergure, la Chasseresse le savait. Ses sens ne la trompaient pas. Il y avait en quelque sorte de l'électricité dans l'air. C'était là, presque palpable. Allait-elle prendre part à ce conflit? En tout cas, elle n'en avait pas encore reçu les ordres. A voir donc. Ainsi, la Louve avait prit la décision de passer ses journées à s'entraîner et à refaire ses stocks d'herbes médicinales. Car avec la Guerre venait obligatoirement les blessés qui allaient avec.

Pourtant ce jour là, elle avait un peu relâché ses efforts. Un peu de détente ne ferait pas de mal, et puis, c'était jour de marché. Un moyen de chasser, l'espace de quelques heures, les affres de la guerre et de reprendre en quelque sorte le cours d'une vie normale. Pour une fois, Bleddyn ne se trouvait pas avec elle. Il arrivait que parfois, le loup ressente le besoin de se dégourdir les pattes loin d'elle. Elle ne s'en formalisait pas, le laissant vaquer à ses propres occupations.

Ainsi la druidesse déambulait au milieu des marchands. Des effluves d'épices lui chatouillaient les narines. Des odeurs qu'elle ne connaissait pas. Curieuse, elle s'était avancée, et avait posé des questions, beaucoup de questions, sur les propriétés de chacune d'elle, sur la façon dont on les utilisait, principalement pour la cuisine semblait-il. Et puis, elle avait repris sa route, s'arrêtant un instant devant un marchand un d'étoffe. Avec la chaleur qu'il faisait ici, elle jugeait ses vêtements inappropriés. Car oui, ses pantalons, ses corsets et ses bottes de cuir lui donnaient la sensation d'étouffer. Elle passa donc commande, et satisfaite, elle reprit donc sa route.

C'est alors qu'elle ressentit la présence de son compagnon à quatre pattes. Elle le vit gambader au milieu de la foule et réprima un éclat de rire. Mieux valait éviter cela, étant donné qu'il n'était visible que des personnes pouvant user du Cosmos. La Belle allait donc se retourner pour reprendre sa route, lorsqu'elle fut violemment percutée. Surprise, elle ne parvint à retenir sa chute, tombant en arrière pour se retrouver séant sur le sol. Dans son mouvement, un bruit capta son attention, alors qu'elle prenait conscience que la moitié de masque qui recouvrait le haut de son visage avait heurté le sol.

"- Putain d'merde..."

Les iris émeraudes s'écarquillèrent, alors que ses mains, elles, se mettaient vivement à tâtonner le sol pour retrouver l'objet en question. Ses doigts finirent toutefois par se perdre dans la blanche fourrure qui l'ornait, avant de se resserrer dessus pour le ramener sur son faciès. Puis, ses mains saisirent son bâton, alors qu'elle se redressait lentement pour venir épousseter le cuir noir de sa jupe, tentant de remettre un semblant de dignité dans ses atours et surtout sur son visage. D'ailleurs, elle remarqua que l'homme n'avait pas bougé d'un iota pour lui venir en aide, ni même s'excuser. Un mufle sans le moindre doute possible!

"- Vous pourriez faire attention. Et cessez de regarder comme ça, z'avez jamais vu d'aveugle de votre vie?"

Sa langue claqua d'agacement contre son palais alors que le loup revenait se poster à ses côtés. Rassurée par cette présence familière, elle vint glisser sa main dans la fourrure de la Bête.

* Tu vas bien Aisleen? C'est un sacré colosse que tu t'es pris là.*

* Oui ça va, juste quelques égratignures. Heureusement, j'ai préparé un onguent similaire à celui d'Asclepios.*


Elle avait affiché un sourire à la référence du prénom cher à son cœur, également touchée par la sollicitude de son compagnon à quatre pattes.




Armure:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t702-ainia
ChildéricavatarArmure :
Lion

Statistiques
HP:
260/260  (260/260)
CP:
330/330  (330/330)
CC:
216/216  (216/216)
Message Re: [Début septembre 550] Le Loup en fait sa cour, daube au coucher du Roi (Pv : Aisleen)   Mer 2 Nov - 13:13
    Le lion s'ébroua un peu, pour se remettre du choc. Certes, très léger pour lui, mais assez surprenant. Il jeta alors un œil sur la personne qu'il venait de percuter aussi brutalement. Et il se trouvait nez à nez avec une femme, plutôt jolie, il était bien forcé de le reconnaître et d'un style assez particulier pour la région. Indubitablement, elle ne venait pas d'ici. Mais elle ne dégageait aussi aucune hostilité, son exotisme tout relatif n'était donc pas menaçant. Mais l'ombre du loup intriguait toujours le lion d'or. Ses yeux se posèrent alors sur son visage plus en détail, et il a vit réajuster sur son visage un masque... et ça lui fit comprendre bien de choses... Ce masque par contre, ne ressemblait en rien à ceux qu'il avait déjà vu porter par les femmes chevaliers. Mais c'étaient les seules à porter ce genre de chose dans les alentours du Sanctuaire d'Athéna. Bien, le lion d'or venait donc de faire la connaissance de l'une de ses consœurs.

    Avant qu'il n'ait eu le temps de faire quoi que ce soit, elle s'était déjà relevé et lui indiqua que visiblement, elle était aveugle. Le lion se sentit alors assez idiot, de s'être laissé ainsi emporter par l'ombre d'un étrange loup qu'il avait vu sans faire attention à son environnement. Une erreur de débutant qui lui aurait valu une sacrée correction de la part de son maître si ça s'était passé durant son entraînement et il l'aurait payé cher si tout ça s'était passé durant une bataille. Il aurait dû faire beaucoup plus attention et garder sa concentration. Il se mordit alors l'intérieur de la joue mais c'était trop tard, le mal était déjà fait.

    « - Je suis désolé, je courrais après un loup et je... »

    Et il ne put finir sa phrase qu'il vit alors du coin de l'oeil la bête se placer au côté de la jeune femme. Il ne fallait pas être sorcier pour voir les liens qui unissaient la bête et la jeune aveugle. Étrangement, ce tableau lui rappela l'étrange sainte du petit lion qui se promenait avec son fauve. Il y avait aussi quelque chose d'étrange avec cette bête... Quelque chose qu'il avait repéré, ressentit avant quand il était sur ses traces. Il tendit alors son cosmos vers la bête. Il n'arrivait pas à comprendre l'exacte nature de ce qu'il avait en face de lui, mais ce n'était certainement pas un loup ordinaire. De même que sa compagne. Il se reprit tant bien que mal, même s'il était toujours gêné de la situation. D'être ainsi rentré dans une aveugle.

    « - Je disais donc, désolé de t'être rentrait dedans. Mais ton loup et toi devrait faire attention, ce n'est pas le genre de bête qu'on voit ici tous les jours, on n'en voit jamais à vrai dire. Et il ne ferait que causer le chaos dans le village... »

    Le lion avait pesé soigneusement ses mots pour définir la bête de la jeune femme. Il avait appris avec Reba que ce genre de liens était parfois plus complexe qu'il n'en avait l'air et que ce n'était pas de simple compagnie de compagnies qui communiquaient avec les éveillés. Pour le reste, il n'avait pas saisi le mystère derrière cette bête mais il savait qu'il y en avait un. De même qu'il savait que la jeune femme en face de lui était une guerrière d'Athéna. Certainement pas une nouvelle membre du zodiaque d'or, très peu d'armure avaient encore un maître et il aurait ressenti l'empreinte de l'or dans son cosmos. Il avait donc l’ascendant hiérarchique. Mais... il ne s'était pas présenté et la jeune femme semblait déjà avoir un sacré morceau de caractère. Voilà qui risquait dans le fond d'être explosif et le lion d'or s'en amusé déjà d'avance !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d-
AisleenavatarArmure :
Aucune

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
210/210  (210/210)
CC:
275/275  (275/275)
Message Re: [Début septembre 550] Le Loup en fait sa cour, daube au coucher du Roi (Pv : Aisleen)   Mer 2 Nov - 23:46
"- Est-ce que, vous avez vu mon visage? Si oui, est-ce que vous savez qu'il y a deux options? Fort heureusement pour vous, je ne compte ni vous tuer, ni tomber sous votre charme, qui doit être sens nul doute ravageur, je n'en doute pas un seul instant."

Un sourire espiègle étira les lèvres de la Sainte, avant qu'un soupir ne lui échappe. Peut-être y était-elle allait un peu fort. Il avait vraiment l'air tout penaud. Du moins était-ce ce qu'elle ressentait au son de sa voix, qui indiquait clairement sa gêne. Toutefois, elle avait légèrement tiqué au mot loup. Certes il ne pouvait le voir mais la jeune femme avait arqué un sourcil derrière son masque. S'il avait pu voir Bleddyn, c'est qu'il était bien plus que ce pour quoi elle l'avait pris, à savoir, un simple badaud.

* Ainsi donc, il peut me voir.*

* Visiblement, oui. Un Saint semblerait-il.*


"- Il me semble que vous venez de voir mon loup courir au milieu de toute cette foule, sans que personne ne s'arrête, n'hurle ou ne crie au loup, n'est-ce pas? Vous ne trouvez pas cela étrange? pourtant sa taille est bien plus conséquente que celle d'un loup normal. Il aurait de quoi effrayer plus d'un. C'est tout simplement parce que les gens "ordinaires" ne sont pas en mesure de le voir. Ni plus, ni moins."

Une pause, alors qu'elle laissait ses paroles s'ancrer dans l'esprit du chevalier qui lui faisait face.

"- Pour faire simple, seules des personnes, disposant des mêmes aptitudes que vous et moi, sont en mesure de le voir."

La Belle prenait appui sur son bâton, guettant la possible réaction du colosse qui lui faisait face. En cet instant, elle aurait bien aimé voir à quoi ressemblait son interlocuteur.

* Il suffit de demander.*

Comme à son habitude, la Belle relia son esprit à celui de son comparse à quatre pattes. Alors qu'elle demeurait immobile, la tête du loup s'inclinait d'un côté puis de l'autre, observant le géant à la blonde chevelure avec une certaine curiosité.

"- Ah ben je comprends mieux pourquoi je suis tombée maintenant. Vous êtes plutôt du genre colosse dirons-nous."

Elle afficha un sourire amusé, avant de rompre son lien avec le loup, remerciant ce dernier d'une légère caresse.

"- Puis-je savoir à qui ai-je à faire? Je pense que c'est la moindre des choses non? Pour ma part je suis Aisleen, Sainte du Loup."



Armure:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t702-ainia
ChildéricavatarArmure :
Lion

Statistiques
HP:
260/260  (260/260)
CP:
330/330  (330/330)
CC:
216/216  (216/216)
Message Re: [Début septembre 550] Le Loup en fait sa cour, daube au coucher du Roi (Pv : Aisleen)   Jeu 3 Nov - 18:00
    Le lion se mit alors à tousser quand elle lui demanda s'il avait vu son visage. Oui il l’avait vu et il savait parfaitement ce que ça voulait dire. Il’aimait ou le tuait. Mais il apprécierait qu’il ne se passe ni l’un ni l’autre. Enfin, c’était un problème que beaucoup de femmes chevaliers devaient gérer. Une loi que, comme à chaque fois qu’il y était confronté, le lion d’or trouvait particulièrement stupide. Après une légère quinte de toux donc, la fin de la réplique de la jeune femme arracha au lion d’or un rugissement de rire. Elle ne savait pas ce qu’elle perdait.

    « - Vous voulez toucher ? »

    Ne put s’empêcher de répondre le lion d’or, en parlant de son visage. Mais il laissa planer, à dessein, le malentendu. Il avait entendu dire que les aveugles se représentaient parfois le monde avec leur main. Elle aurait ainsi pu avoir une idée d’à quoi ressemblait le lion d’or. Il écouta ensuite la jeune femme parlé du loup. Il venait de voir la bête courir certes, mais dans le couvert des sous-bois et non pas en plein milieu du marché. Mais la clef du mystère qui avait intéressé le lion d’or était tout autre. En effet, le canidé n’était pas visible pour le commun des mortels. Voilà donc les impressions étranges que lui avait renvoyées son cosmos et que lui avait de suite fait la bête. Qui était bien différente du fauve qui suivait Reba. Non pas que son expérience avec les animaux soit grande, mais il savait faire la différence entre un animal réel et un animal cosmique… du moins plus ou moins ! Il se gratta alors le menton et prit le temps de répondre à la jeune femme :

    « - J’ai vu ta bête au loin et pas dans la foule. Mais je suis ravi de voir que les choses sous ton contrôle. Je m’en serais voulu d’avoir dû te mettre quelques coups de pied au cul pour la forme ! »

    Le lion vit ensuite le loup dodeliné de la tête et la jeune femme reprendre. Il pouvait sentir son cosmos s’activer et elle reprit de suite en soulignant la taille, impressionnante, du lion d’or. Chose qu’elle n’aurait pas pu savoir à moins de voir ! Voilà qui était intéressant. Un pouvoir que lion trouvait même fascinant. Partageait-elle ses sensations avec le loup qui lui renvoyait ce qu’il voyait ou le lien puissant qui existait entre eux servait de vecteur à leur communication. Puis, elle acheva sa réplique par une présentation. Il est vrai que, l’un comme l’autre, n’avait toujours pas rempli ce critère de politesse pourtant évident. Aisleen hein ? Un prénom intéressant qu’il n’avait guère entendu. Il fit donc, après qu’elle lui eut donné son nom, un pas en arrière et esquissa une révérence théâtrale. Qui sait, peut-être que le loup pourrait la voir et lui transmettrait ou peut-être n’avait-il que la bête de cosmos pour seule publique.

    « - Childéric, chevalier d’or du lion, gardien du cinquième temple du zodiaque. Ton supérieur hiérarchique donc ! Je peux donc commencer à donner les ordres ?»

    Et le lion d’or explosa de rire après avoir énoncé son titre complet. Oh, il se doutait que la hiérarchie est grand prise sur elle. Aisleen donc, semblait avoir un caractère bien trempé, plus dur que l’acier et ne semblait pas être du genre à accepter les ordres comme ça. Et voilà qui risquait d’être vraiment amusant ! Un peu d’humour ne ferait pas de mal au lion dans cette tension permanente et cette guerre à venir…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d-
AisleenavatarArmure :
Aucune

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
210/210  (210/210)
CC:
275/275  (275/275)
Message Re: [Début septembre 550] Le Loup en fait sa cour, daube au coucher du Roi (Pv : Aisleen)   Dim 6 Nov - 2:52
Derrière le masque, les prunelles émeraudes se levèrent en direction des cieux, alors qu'elle secouait doucement son minois, affichant une moue particulièrement désabusée. Nulle rougeur ne teinta les joues de la druidesse. Il pensait la perturber avec de telles paroles? Alors, elle para ses lèvres d'un sourire espiègle. S'il voulait jouer, ils allaient jouer.

"- Navrée, je ne touche pas les personnes que je ne connais pas. Mon grand-père, un homme sage et avisé, m'a toujours dit qu'il ne fallait pas que j'agisse ainsi avec les inconnus. D'autant que tout ceci est parfaitement inutile, étant donné que je vous ai vu à travers les yeux de mon loup."

Elle semblait s'amuser, et visiblement lui aussi. Même si elle ne doutait pas un instant qu'il cherchait simplement à la mettre mal à l'aise. Derrière le masque, les sourcils s'arquèrent alors qu'il venait de lui lancer une petite pique gentillette.

"- Me coller des coups de pieds au cul? Voilà qui n'est guère très sympathique de ta part. Profiter de la sorte d'une handicapée. Tss tss. c'est mal. C'est très très mal même. Une attitude peu digne d'un chevalier même. Mais désolée de te décevoir, je doute fortement que tu parviendrais à un tel résultat. J'suis pas du genre à me laisser faire, et j'ai plusieurs cordes à mon arc. Ne t'en déplaises l'ami."

C'est alors que l'esprit du loup se connecta au sien.

* Tu devrais regarder, je crois qu'il se fout ouvertement de toi l'animal.*

* Vraiment? J'avais pas remarqué.*

Alors, elle réitéra l'opération, gardant cette fois clairement les yeux rivés sur lui, alors qu'il plongeait dans un simulacre de révérence. Oui vraiment, il se moquait royalement d'elle, alors qu'il lui donnait son nom et son titre. Encore un chevalier d'or, et pas n'importe lequel.

"- Childéric hein? Ca sonne plutôt Franc ça. Je ne dirai pas enchantée, parce que je ne le suis pas. Car vois-tu, tout doré que tu sois, j'estime que ça ne te donne pas vraiment le droit de te payer ma tronche comme tu le fais. Alors tu sais quoi? Tu repasseras pour tes ordres. De là d'où je viens, je suis estimée et respectée. Hé oui, au risque de te surprendre, je suis une druidesse, et les druides s'expriment même avant les Rois. Alors fais gaffe à toi, où la petite Bronze que je suis, pourrait très bien empoisonner un de tes verres. Oh t'en fais pas, pas pour te tuer, Athéna me le pardonnerait jamais, mais pour te donner un truc capable de te retourner le bide au point de t'en faire vomir tripes et boyaux, et de te faire chialer comme un gosse."




Armure:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t702-ainia
ChildéricavatarArmure :
Lion

Statistiques
HP:
260/260  (260/260)
CP:
330/330  (330/330)
CC:
216/216  (216/216)
Message Re: [Début septembre 550] Le Loup en fait sa cour, daube au coucher du Roi (Pv : Aisleen)   Lun 7 Nov - 13:53
    Le lion explosa de rire à la première réplique de la jeune femme. Bien, elle n’avait pas pris ombrage son petit commentaire au sens un peu douteux. Mieux même, elle semblait rentrer dans son sujet et même, peut-être, y prendre goût à ainsi jouer ce jeu de moquerie et de trait d’humour avec lui. Il faut dire que l’évocation de son grand-père lui interdisant de toucher les inconnus avait quelque chose d’assez amusant. Elle confirma ensuite ce que le lion avait supposé, qu’il existait un lien capable de soulager la jeune femme de son infirmité visuelle. Voilà un pouvoir des plus particuliers et intéressants. La nature exacte de la bête qui la suivait intriguait encore plus le lion. Fantôme d’une bête morte ? Esprit puissant lié au monde particulier des rêves et des esprits ? Ou bien, comme sa bête à lui, incarnation du cosmos de la jeune femme ? Il creuserait de toute façon, la question plus tard, parler ainsi de ses pouvoirs et de leurs ramifications étaient un sujet très intime pour les guerriers sacrés, plus encore que parler d’eux-mêmes. Dévoiler les tenants et aboutissant de son pouvoir, c’était aussi donner à quelqu’un moyen de nous abattre.

    La suite continua de l’amuser aussi. Cette petite, bien que de bronze, semblait avoir de la repartie et le lion appréciait ce genre de rencontre et de conversation ! Quelqu’un lui tenant la dragée haute et lui rendant la monnaie de sa pièce ! Il ne doutait pas que, même s’il aurait finalement réussi à lui mettre, ce coup de pied au cul, tout aveugle qu’elle soit, il y aurait laissé des plumes et ne lui aurait pas collé aussi facilement que ça. Il lui adressa un large sourire, qu’il adressait à moitié à elle, à moitié au loup. Même s’il ne pouvait l’entendre, le chevalier d’or savait que la bête de cosmos participait autant que la jeune femme à la conversation. Il vit ensuite son regard se planter sur lui, signe qu’elle devait utiliser de nouveau le loup pour pallier son problème. Il écouta donc ce qu’elle avait à dire et chacun de ses mots étaient marqué au vitriole. Chacun des mots de la jeune louve arracha au grand lion un large sourire. Elle répondait, même sans le vouloir, à sa question. Il aimait savoir d’où venait les gens et qu'elles étaient leur origine.

    « - Un druide hein ? Voilà qui est intéressant. Je connais deux choses sur les druides. Premièrement, qu’ils sont durs à tuer. Pour avoir essayé de me débarrasser d’un de tes confrères au service d’Apollon lors de ce qu’on pourrait appeler la bataille de Kiev. Et ensuite, j’ai entendu des rumeurs, comme quoi les druides aiment bien se réunir dans des forêts pour mener à bien des cérémonies étranges. Dont une à l’image du corbeau, où il faut que chaque druide raconte des blagues devant l’assemblée, la fête étant, bien entendu, sans alcool. Mais je n’ai jamais accordé de crédit à cette dernière assomption. À tort ou à raison ? »

    Le reste, il termina sa réplique par un rire rugissement puissant. Oui, cette guerrière sacrée l’amusait ! Elle avait de la repartie et les moyens de la mettre à exécution, il frissonna un peu quand elle mentionna les poisons qu’elle pourrait verser dans son verre. Oh, il avait le pouvoir de filtrer les toxines de son corps à l’aide de son cosmos et il avait été exposé à des poisons bien plus virulents, le sang des poissons par exemple. Mais il se viendrait un peu dans tous les sens du terme avant de s’en rendre compte. Pour la suite, il lui devait aussi quelques réponses.

    « - Et pour le reste, tu as bien deviné. Je suis en effet originaire de Francie, du royaume d’Orléans en particulier, mais qui n’existe plus aujourd’hui. Voilà des années que je ne suis pas retourné sur ces terres. »

    Jamais en réalité… il n’avait eu le loisir de se rendre dans le domaine qui, par le sang, aurait dû être le sien. Son maître l’en avait toujours empêché, de peur que son cœur, plus franc que chevalier, ne reste là-bas. Mais c’était avant… son cœur maintenant, il l’avait donné et il avait fait depuis longtemps, le deuil de son royaume. Il n’avait simplement pas eu le temps de s’y rendre depuis qu’il avait revêtu l’or.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d-
Contenu sponsorisé
Message Re: [Début septembre 550] Le Loup en fait sa cour, daube au coucher du Roi (Pv : Aisleen)   
Revenir en haut Aller en bas
 
[Début septembre 550] Le Loup en fait sa cour, daube au coucher du Roi (Pv : Aisleen)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» attentats du 11 septembre 2001 à New York : la Mossad Connexion
» QUE FAIT L'ETAT?
» Faut-il fêter le 30 septembre ?
» Un peu de solitude ne fait de mal à personnes [ Dag Larson]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Imperium Byzantinum :: Rodorio-
Sauter vers: