Votez
I
II
III


Forum fermé. Bon jeu à tous sous d'autres cieux !
 

Partagez | 
 

 [1er Septembre 550] La fleur des enfers [PV Feixing]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
CastielavatarArmure :
Aucune
Message [1er Septembre 550] La fleur des enfers [PV Feixing]   Ven 11 Nov - 18:42
"Où te caches-tu petite fleur ?" Lacha l'Enfant-Démon qui se penchait au détour d'un arbre. Castiel avait quitté le temple du Cancer où il résidait tôt dans la journée. Avec un but bien précis : Retrouver cette fleur qui revetait une attention particulière pour lui. Il ne l'avait vu qu'une fois, une seule aux abords de Rome dans la forêt. Un vieillard qui passait par là et qui curieusement n'avait pas peur de son oeil différent lui avait appri qu'il s'agissait d'une Lycoris rouge et qu'elle ne fleurissait que vers la fin de l'été. C'était justement le bon moment pour en trouver mais bizarement pas une seule à l'horizon. Pourtant, il se souvenait de toutes les recommandations de l'ancetre. La Lycoris Radiata était une fleur dont la teinte était exactement la même que son oeil, qui fleurissait vers la fin de l'été, vivant au soleil avec peu d'ombre et qu'elle avait besoin d'un sol riche et drainant. Et c'était là que quelques détails, l'Enfant Démon avait imprimé toutes les paroles qui lui avaient été dites.

L'adolescent se souvenait parfaitemet de cette vision merveilleuse lorsqu'il était tombé sur ces fleurs la première fois. Elles formaient de belles touffes de feuilles rubanées d'où émergent de grandes fleurs élégantes aux lignes arachéennes rouges vives. Les fleurs faisaient penser à de grandes araignées dont les pattes pendouillaient dans le vide. Mais ici au Sanctuaire il n'en avait pas trouvé une seule, portant il aimerait tant en montrer une à Mère-Louve. C'était bête mais pour le disciple du Cancer c'était primordial. En lui montrant cette fleur, il s'ouvrirait un peu plus à celle à qui il devait tant.

Ce qui était paradoxal en connaissant Castiel c'était l'histoire de cette fleur qu'il affectionnait tant. Encore une fois tout ce qu'il savait venait de ce fameux vieillard mais si on se référait à ce qu'il avait dit cette fleur possèdait une multitude de surnoms en tout genre. La fleur d'Equinoxe, la fleur des spectres, la fleur orpheline ou encore la fleur du Renard servait surtout pour fleurir les tombes et signifiait dans certaines cultures le malheur à venir et il ne valait mieux pas l'offrir à quelqu'un ou encore que c'était cette fleur qui dessinait le chemin des enfers vers la réincarnation.

Le disciple de la Sainte du Cancer continuait ses recherches lorsqu'un bruit de branche qui casse attira son attention. Comme un animal sauvage en état d'alerte, le garçon se redressa, droit sur ses appuis scrutant les environs de son regard hétérochrome. Et lorsqu'il le vit il dit simplement : "T'es qui toi ?"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FeïxingavatarArmure :
...

Statistiques
HP:
120/120  (120/120)
CP:
150/150  (150/150)
CC:
131/131  (131/131)
Message La fin de la garnison, rencontre dans les bois.   Mer 16 Nov - 17:45
"Enfin fini."

Feïxing était sur le chemin de retour en direction du sanctuaire après une semaine de garnison au village voisin. Une mission que lui avait confié son maitre pour lui permettre d'appliquer en condition quotidienne ses apprentissages. En plus de la mauvaise humeur des villageois il avait dû subir les intempéries qui annoncent la fin de l'été et répondre aux requêtes les plus insignifiantes. Il rentrait exténué mentalement de cette expérience, le temps passé à sauver des chatons ou aider un grand-père à refaire son jardin l'avait usé.

Pour lui, être un chevalier signifiait rendre la justice, combattre contre les criminels, terrasser de féroces bêtes. Il n'en était rien, être garent de la paix s'apparentait plus, en ces temps, à aider les nécessiteux dans leurs labeurs quotidiens. Il devait traverser une forêt à mis-chemin qui serait pour lui un endroit favorable pour enfin faire un peu d'exercices physique, ce qui lui permettrait en outre d'évacuer tout le stress accumulé. Ne prêtant que peu d'attention à autre chose qu'aux branches qu'il enjambait et aux hautes herbes dans lesquels il s'engouffrait, il fut surpris pas une voix provenant de derrière un buisson qui l'invectivait.

"T'es qui toi ?" Dit la voix.

Le sursaut provoqué par cette interruption aussi soudaine qu'inattendus le propulsa dans un arbre. Tapis et à couvert, il observa les alentours. Après un temps de pause pour ne pas succomber à plus de ses mauvais réflexes et ne remarquant rien de menaçant il se dirigeât vers son point de départ et s'annonça en avançant dans le fourré.

"Je suis Feïxing, je viens du village plus bas dans la vallée. Et vous qui êtes-vous ?"

Une sensation parcourue Feïxing, il connaissait bien cette atmosphère. Un cosmos éveillé se trouvait non loin d'ici. Il prit un air serin et interrogateur comme les nombreux visages des personnes qu'il avait côtoyés ces derniers jours.


Oublie ton passé, ne pense qu'à tes actes présents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1316-feixing-l-apprenti#16
CastielavatarArmure :
Aucune
Message Re: [1er Septembre 550] La fleur des enfers [PV Feixing]   Jeu 24 Nov - 11:04
L’Enfant-Démon ne s’attendait pas à une telle réaction de la part de l’inconnu. Oui, l’adolescent avait peut-être était un peu brut de décoffrage en s’adressant de la sorte à la personne qui venait de débouler sans crier gare mais ce n’était en rien méchant. Il était comme ça avec n’importe qui après tout. Une chose était sûre l’inconnu possédait de très très bons réflexes, il était presque aussi rapide qu’Ambre la Sainte de Pégase. D’ailleurs, si Castiel venait à trouver cette petite fleur rouge il n’était pas à exclure qu’il en offre une à la bleutée, histoire de la remercier pour les soins et le vêtement qu’elle avait dû arracher.

« Oh rapide. » Dit-il simplement tout en baissant sa garde. Si l’inconnu avait voulu l’attaquer il l’aurait déjà fait au lieu de s’écarter comme il venait de le faire. Et puis le blanc ne se sentait pas réellement menacé sa palette de technique grandissait de jour en jour et inconsciemment il devenait confiant un peu plus chaque jour.

« Feixing ? » Il marqua une pause avant de reprendre. « Je suis Castiel et je viens du Temple aux Prières. » Il pointa du doigt la direction du Sanctuaire avant d’ajouter. « Le quatrième Temple, celui de Mère-Louve. »

Ce Feixing qui venait de se dévoiler commençait à intriguer Castiel. Le disciple du Chevalier d’Or du Cancer l’avait ressenti, le jeune garçon en face de lui était aussi un éveillé. Mais il n’était pas du même niveau que Mère-Louve, Double-Visages ou encore la Bleutée. Feixing semblait différent, comme lui ?

« Tu portes un habit d’or toi aussi ? » Lâcha-t-il, toujours aussi avide d’en savoir plus sur les personnes qu’il venait à rencontrer. Une sensation étrange semblait lui indiquer que non mais depuis son arrivée dans cette contrée les choses n’étaient pas toujours ce qu’elles semblaient être alors au lieu de se tromper il valait mieux poser la question. Mais un autre détail attira l’attention de l’Enfant-Démon, le visage de son vis-à-vis semblait particulier. Lui aussi il était un démon ?

Sans gêne, l’aspirant se rapprocha de Feixing allant jusqu’à le regarder sous tous les angles possibles et imaginables avant de se figer devant lui. Castiel mit alors une main devant son œil gauche et dit « Moi aussi je suis différent. » Un léger sourire apparut sur le coin de ses lèvres, l’adolescent venait peut-être de trouver quelqu’un comme lui, ne serait-ce que par cette brulure occupant une grande majorité de son facies. Lui c’était son œil, un œil rouge sur fond noir. Démon.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FeïxingavatarArmure :
...

Statistiques
HP:
120/120  (120/120)
CP:
150/150  (150/150)
CC:
131/131  (131/131)
Message Re: [1er Septembre 550] La fleur des enfers [PV Feixing]   Dim 4 Déc - 0:01
"Ha, pardonne ma méfiance, on ne sait jamais sur quel genre d'individu on peut tomber dans ces bois, mais moi aussi je viens du Sanctuaire."

Prononçant ces mots avec un mouvement de recul sous l'expertise proche de Castiel, Feï scrutait lui aussi son interlocuteur. D'apparence jeune il avait presque la curiosité d'un enfant avide d'apprendre, volonté qu'ils partageaient. Un point particulier attirât l'attention de Feï, en effet, si l'on dit que les yeux sont la fenêtre de l'âme, l'un de ceux de Castiel était notablement différent, d'une lueur rougeoyante, chose très rare pour une personne normale.

"Le quatrième temple ? Tu habites dans la demeure de l'un des plus puissants gardes d'Athéna ?"

Étonné par cet état de fait, Feï ne pensait pas qu'il était possible pour une personne d'approcher aussi près de ces prestigieux combattant d'or. La question qui suivit, laissait penser que Castiel n'avait quasiment connu que de hauts dignitaires du Sanctuaire pour penser que Feï pouvait porter une des amures d'or qu'il appelait un habit, comme si c'était un apparat commun.

"Je n'ai même pas la chance d'avoir pu apercevoir un des chevaliers d'or, j'en suis encore moins un moi-même. Non, je ne suis qu'un simple aspirent en cours de formation. Mais toi, heu, vous, quelle place occupez vous dans ce quatrième temple ?"

Sous l'inspection toujours plus intense de Castiel, Feï prit un air plus humble pensent être en présence d'une personne plus importent même que son maitre, sensation accentuée par ses dernières paroles appuyant le fait qu'il était différent.

"Mais permettez-moi cette question, que faites-vous dans cette forêt ?"


Oublie ton passé, ne pense qu'à tes actes présents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1316-feixing-l-apprenti#16
CastielavatarArmure :
Aucune
Message Re: [1er Septembre 550] La fleur des enfers [PV Feixing]   Dim 11 Déc - 19:40
« Tu… vous ? » L’Enfant-Démon se prit alors le menton semblant réfléchir durant quelques secondes. Il avait écouté, silencieusement et sans intervenir chaque parole de l’aspirant en face de lui. « Je suis un être vivant comme toi, tu peux employer le tu. A moins que tu ne veuilles pas. » En tout cas Castiel continuerait d’adopter le tutoiement même si d’aventure il viendrait à rencontrer la déesse Athéna il garderait la même façon de faire, préférant rester naturel.

« Oui je suis le disciple de Mère-Louve de la constellation du Cancer… Sunilda si tu préfères. » Le jeune disciple venait simplement d’estimer que la situation était propice pour tenter d’adopter le même langage que certains habitants du Sanctuaire. Il est vrai qu’en y réfléchissant adopter par moment des termes plus simples que ceux de Sunilda pourrait être bénéfique pour se sociabiliser d’avantage avec les gens du Sanctuaire. Mais attention, jamais il ne renierait l'héritage de sa mère, jamais.

"J'essaie d'apprendre pour devenir porteur un jour." Il marqua un temps d'arrêt repensant aux paroles de Silas concernant sa constellation. Chaque humain a donc une étoile protectrice et la sienne ? "Tu connais ton étoile ?" En un sens si jamais l'Enfant-Démon arrivait à répertorier l'étoile de chacun des guerriers d'Athéna peut-être arriverait-il à trouver la sienne. Qui sait ?

Et quand la question de Feixing concernant l'activité de Castiel tomba celui-ci se remit à regarder à droite puis à gauche espérant apercevoir l'objet de sa convoitise mais toujours rien.

"Je recherche une fleur... celle qui mène aux enfers." Coinçant son menton dans sa main l'adolescent réfléchissait afin de faire une meilleure description à son interlocuteur. "Une longue fleur dont les pétales pendent comme des pattes d'araignées euh la même couleur que mon oeil !"

Quelques secondes passèrent où le protégé du Cancer détailla encore plus longuement son vis-à-vis avant d'ajouter : "Tu en as vu ?"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FeïxingavatarArmure :
...

Statistiques
HP:
120/120  (120/120)
CP:
150/150  (150/150)
CC:
131/131  (131/131)
Message Re: [1er Septembre 550] La fleur des enfers [PV Feixing]   Sam 24 Déc - 13:12
Feï affichait un visage indescriptible et risible, un mélange des expressions qui se bousculaient en lui à ce moment précis. Tout d'abord il était soulagé qui son interlocuteur ne soit pas un des chevaliers légendaires. Puis étonné d'apprendre que ces même légendes prenait le temps de former de jeunes recrus.

"Ha, très bien, j'ai cru que ..."

Coupé dans sa bafouille, Feï pus reprendre son sérieux quand les autres interrogations fusèrent. La première concernait son étoile. Il est vrais que les chevaliers portent des armures associées à des constellations, mais lui n'avais pas encore eut cette réflexion, l'apprentissage était son seul but, revêtir une amure serais un honneur, bien sur, mais jamais il s'était demander de laquelle il serais digne.

"Non, je ne sais pas sous quelle étoile je suis né, qui plus est je viens d'un pays lointain ou le étoiles ne sont pas toutes les même qu'ici"

L'air de déception qu'affichait Castiel alors qu'il faisait appel au connaissance de Feï à propos d'une fleur ne le mis pas en confiance quand à la réponse qu'il avais à apporter, en effet ses connaissances en botaniques était très limité, mais toujours curieux il était près à se pencher sur le sujet pour aider son homologue.

"Hé bien, non je suis désolé, je ne connais pas de telles plante, mais elle doit être magnifique. Cependant, j'ai aperçus dans la bibliothèque du Sanctuaire, tout un tas d'ouvrage de botanique, peut être l'un d'entre aux pourra nous donner un point de départ pour des recherches"

A la fin de ses mots Feï invitât Castiel à le suivre en direction des temples. Mais sur le chemin, une question tourmentait les pensées de l’apprenti, c'est avec une certaine appréciation que Feï pris la parole.

"Dit moi, quel est l'origine de ton œil rouge si particulier ?"


Oublie ton passé, ne pense qu'à tes actes présents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1316-feixing-l-apprenti#16
CastielavatarArmure :
Aucune
Message Re: [1er Septembre 550] La fleur des enfers [PV Feixing]   Mar 31 Jan - 17:01
L’étoile des chevaliers… d’après Silas chaque personne aurait la sienne ce qui avait éveillé en premier lieu la curiosité maladive de Castiel mais la réponse de Feixing avait eu pour effet de susciter d’autres interrogations encore.

« D’autres étoiles ? Il y a d’autre porteur d’or dans tes contrées ? »

Par la suite la conversation se porta sur la présence de l’Enfant-Démon en ces lieux, il expliqua donc naturellement qu’il était à la recherche d’une fleur assez particulière et en avait fait la description au jeune aspirant. Mais Feixing ne semblait pas connaitre une telle plante et il proposa assez logiquement de faire quelque recherche dans la bibliothèque du Sanctuaire. Alors que le duo progressait vers cette même bibliothèque, son compagnon lui demanda quelques détails au sujet de son œil.

« Mon œil ? C’est le cadeau d’une démone » Glissa-t-il sans se douter le moins du monde qu’une personne n’ayant pas connaissance de leur existence pourrait ne pas comprendre. Néanmoins, le disciple de la Sainte du Cancer crut bon d’ajouter : « C’était au cours d’un combat, elle voulait mon âme et j’ai refusé… je me suis réveillé avec. »

Cet œil rouge faisait parti de lui depuis maintenant pas mal d’années et l’Enfant-Démon s’était fait une idée, s’était habitué aux brimades, la méfiance et parfois même les moqueries des autres. Son œil avait fait de lui un être à part et bien qu’au début cela avait été difficile il s’en était accommodé à la longue. Les deux jeunes gens continuaient d’arpenter le chemin menant à cette fameuse bibliothèque mais curieusement Castiel n’en avait jamais entendu parler, ce qui éveilla encore plus sa curiosité.

« Je te suis… mais comment as-tu entendu parler de la bibliothèque ? Je ne connaissais pas son existence. Tu penses que l’on va trouver la fleur des enfers ? »

Trouver cette fleur était très important pour Cast, une fois qu’il l’aurait en sa possession il pourrait éventuellement en cultiver dans le temple de son maître avec son autorisation. Bien que le jeune adolescent ne s’attachait pas réellement à la décoration, il trouvait que la plante irait parfaitement bien au Temple du Cancer de par sa symbolique surtout.

« Et toi ta cicatrice ? Tu peux me conter son histoire ? »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FeïxingavatarArmure :
...

Statistiques
HP:
120/120  (120/120)
CP:
150/150  (150/150)
CC:
131/131  (131/131)
Message Re: [1er Septembre 550] La fleur des enfers [PV Feixing]   Mer 1 Fév - 22:13
Les mots furent rares lors du chemin menant au lieu saint, mais les explications de Castiel sur l'origine de son œil faisait appel à une créature jamais vu sur cette terre, "une démone". Il est vrais que certaines créatures mythiques apparaissait comme réelles dans les récits de chevalier, comme les spectres ou autres créatures marines, mais rien de comparable aux démon. Mais après tout pourquoi pas, les chevaliers et aspirants n'ont qu'une parole et Feï ne pensait pas qu'il soit dans l'intérêt de son compagnon de lui cacher la vérité.

Aux portes du Sanctuaire, Castiel s'interrogeait sur l'existence de la bibliothèque.

"Elle se trouve aux limite du sanctuaires, c'est peut être pour ça que tu n'en à jamais entendu parler, je suppose qu'un aspirant comme toi n'a pas beaucoup de temps pour ces choses la. Et non, on ne trouvera ta fleur dans la bibliothèque, mais si on cherche suffisamment bien, on pourrais trouver des informations sur ta fleur si rare et qui sais peut être un des endroit ou elle pousse."

Il est vrais que la moitié de son temps Feï le passer à parfaire ses connaissances de ce monde, mais la botanique n'était pas son sujet favori, cette rencontre serait pour lui l'occasion d'ajouter une nouvelle corde à son arc.

Feï avais pousser la question sur l'oeil de Castirl plus tôt, et c'est peut de temps avant leur arriver au bâtiment d'archive que Castiel lui retourna l'interrogation. mettant la main sur son visage Feï lui répondit.

"C'est un héritage des hommes qui m'ont chassé de mon pays, c'est le dernier souvenir de mon père et la marque de ma volonté. Il s'agit d'une simple brûlure à la poudre, rien de bien mystique comparer à toi. Mais nous y voila, je te présente la bibliothèque du Sanctuaire, un lieux où sont regroupé les écris de partout dans le monde et mémoire des nos ancêtres."

Feï ouvrit la porte et invita son allié à le rejoindre dans ces murs obscurs. En effet pour éviter toute destruction, les ouvrage étaient stocké dans ce lieux peut éclairé à la touche et avec un minimum d'ouverture pour les protéger de l'humidité des intempéries. Connaissant les lieux Feï s'avança dans l'obscurité sans prendre le bougie présentes à l'entrée et se dirigea dans les allées fournies de parchemins.

"Aller, viens Castiel, j'ai trouvé le rayon qui nous intéresse avec presque tout ce qu'il y a à savoir sur les plantes. Prend un bougie s'il te plais, j'ai oublier d'en prendre une et je n'arrive pas à lire les titres"


Oublie ton passé, ne pense qu'à tes actes présents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1316-feixing-l-apprenti#16
Contenu sponsorisé
Message Re: [1er Septembre 550] La fleur des enfers [PV Feixing]   
Revenir en haut Aller en bas
 
[1er Septembre 550] La fleur des enfers [PV Feixing]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» attentats du 11 septembre 2001 à New York : la Mossad Connexion
» Croix Rouge Haïtienne ou à l'haïtienne? La descente aux enfers.
» Faut-il fêter le 30 septembre ?
» Reflexion sur la saga Michelet Casimir - Jean Saint-Fleur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Imperium Byzantinum :: Rodorio-
Sauter vers: