Votez
I
II
III


Forum fermé. Bon jeu à tous sous d'autres cieux !
 

Partagez | 
 

 [Mi-Juillet 550] Besoin de s'aérer, besoin d'une amie [PV Elyn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
NereusavatarArmure :
Scale du Kraken

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
215/215  (215/215)
Message [Mi-Juillet 550] Besoin de s'aérer, besoin d'une amie [PV Elyn]   Dim 13 Nov - 23:41
Nere ne comprenait pas. Pourquoi cette dispute avec Calista avait eu lieu déjà ? Ah oui parce que Madame n'était pas d'accord avec les craintes de son ami. Le borgne s'inquiétait pour elle et c'était tout à fait légitime. Il était son garde du corps, son ami et... et.... C'était son devoir de garde du corps après tout. Comment pourrait-il se regarder en face s'il venait à lui arriver quelque chose sur un champ de bataille ? Son frère Cinead et sa soeur Satine devraient peut-être rentrer sous peu, enfin il l'espérait. Déjà qu'il n'était pas crédible depuis cette fameuse affaire il y a trois ans où la miss avait cru bon de s'offrir un raid solitaire et vengeur et qu'elle s'était faite malmenée et torturée. Maintenant il était même en quelque sorte au chomage technique.

De ce fait, le Marina espérait vraiment pouvoir s'aérer l'esprit en passant ces quelques jours en Asgard. Cela faisait presque une année qu'il n'avait plus eu l'occasion de croiser la route de son amie Elyn. Le pire c'est qu'elle ne l'attendait pas, Nere était parti du Royaume Sous-Marin sans prévenir personne à quoi bon, maintenant il n'avait plus personne. Pour le moment le futur général ne se voyait pas capable de parler à nouveau avec l'héritière des Atlas et de toute façon cette dernière ne voudrait sans doute plus entendre parler de lui. De ce fait, Nereus espérait réussir à trouver son amie. Il avait tout calculé, les papiers de son ancienne vie de commerçant en poche il se ferait passer pour un marchand et si jamais on venait à lui demander ce qu'il commerçait il n'aurait qu'à montrer les livres présents dans son sac. Et si malgré tout il venait à croiser la route d'un autre éveillé, le borgne serait honnete après tout Atlantis et Asgard n'étaient pas en guerre alors pourquoi ce cacher ? Nere était simplement là pour voir une très vielle amie, peut-être même l'amie la plus importante de toute sa vie. Même si les deux jeunes gens n'avaient pas la chance de se voir régulièrement, ils éprouvaient l'un pour l'autre une amitié forte et sincère et ce dès leur première rencontre.

Finalement et surtout grâce aux arches l'ancien garde du corps arriva rapidement dans le village abritant la maison d'Elyn. La louve lui avait laissé quelques indications pour la trouver facilement. L'habitation était son héritage, légué par Teodor à sa fille adoptive. Après une petite heure de recherche à questionner un peu maladroitement les habitants, le jeune homme trouva la maison de son amie. De l'extérieur elle ne semblait pas habitée et par chance elle se trouvait un peu en retrait en comparaison des autres habitations. Si la jeune femme continuait son entrainement dans le but de devenir guerrière divine il était évident qu'elle ne devait pas souvent trainer dans les parages. Nere frappa tout de même à la porte, exactement comme dans le passé, de trois coups dynamiques. Aucune réponse. L'ancien esclave baissa la tête avec regret, elle n'était pas là, la dernière personne encore là pour elle.

Nereus s'asseya sur les marches menant à l'entrée avec l'idée d'attendre quelques heures. Il était encore tôt dans la matinée, peut-être qu'Elyn allait arriver au cours de la journée après tout. Il constatait qu'Elyn n'avait pas menti au sujet du climat, le froid était omniprésent à tel point que pour lui, guerrier maitrisant la glace, il devait l'admettre. Même son bandage au niveau de son oeil avait gelé forçant le Marina à le tirer. Le froid sur cette plaie l'incommodait fortement mais il devait tenir bon et il avait vu bien pire dans sa vie passé. L'ancien garde du corps sortit alors de son sac une couverture qu'il avait pris au cas où.... s'emmitouflant, attendant son amie, la seule.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1099-nereus-general-du-kra
ElynavatarArmure :
Epsilon

Statistiques
HP:
220/220  (220/220)
CP:
160/160  (160/160)
CC:
275/275  (275/275)
Message Re: [Mi-Juillet 550] Besoin de s'aérer, besoin d'une amie [PV Elyn]   Lun 14 Nov - 17:53
Son quotidien n'était plus réellement le même depuis que la robe divine d'Epsilon l'avait choisie. Elyn restait la même mais avec beaucoup plus de responsabilités sur les épaules, ces responsabilités qu'elle recherchait depuis plusieurs mois. Enfin, à travers le sauvetage de cet enfant en proie à une noyade certaine si elle n'était pas intervenue, la belle s'était vue réaliser les dernières volontés de son père. Malgré son nouveau statut, la solitude étreignait toujours le coeur de la jeune étoile d'Epsilon, restant recluse au sein de sa meute. Et les questions concernant son amie Eirwen fusait dans son esprit quant à son comportement lors de la remise de son armure. La douce guerrière ne tarderait certainement pas à rencontrer ses frères d'arme, la situation ne pouvait stagner longtemps.

Rien ne menaçait pour le moment le Royaume d'Asgard et la louve se permit de s'éloigner un peu de son domaine afin de se recueillir sur la tombe de son père, chose qu'elle faisait très régulièrement depuis que son ami Nereus l'avait aidée à faire son deuil. D'ailleurs, l'atlante n'avait point donné signe de vie depuis plusieurs mois et Elyn commençait à s'en inquiéter. Son rôle de garde du corps réclamait à celui-ci de passer énormément de temps avec sa protégée, si ce n'était tout son temps. Le temps et la distance n'avaient guère atténuer l'affection qu'elle portait au jeune homme à la tignasse d'émeraude et irrémédiablement, la belle ne pouvait se rassurer quant au fait qu'elle le recroiserait peut-être un jour en tant qu'ennemi. Affronter cette personne si importante pour elle serait certainement beaucoup trop difficile pour elle.

Comme toujours, Célian ne lâchait pas la guerrière d'une semelle et le loup gris l'accompagna ainsi là où reposait son père, collant son museau humide sur la main de la belle en signe d'affection lorsque celle-ci réprima un sanglot. La main sur le pierre glacée, Elyn récitait quelques mots, des mots qu'elle avait appris cette nuit de retrouvailles, d'une langue différente de la sienne, mais qu'elle avait pourtant retenus tant Nereus l'avait touchée.

"Hostias et preces tibi, Domine laudis offerimus
Tu suscipe pro animabus illis, quarum hodie memoriam facimus
Fac eas, Domine, de morte transire ad vitam. Quam olim Abrahae promisisti, et semini ejus"



Ces mots n'avaient peut-être plus de sens à l'heure actuelle, mais les prononcer lui faisait le plus grand bien. Un silence pesant s'installant alors, silence pendant lequel la belle garda les paupières closes, signe de respect pour le défunt. Puis elle s'adressa à son cher loup.

"On y va Célian ?"

La louve avait dans l'idée de passer quelques heures dans son village natal pour s'approvisionner et récupérer quelques affaires qu'elle avait laissées dans son ancienne demeure. Accompagné de l'animal gris, Elyn se mit donc en route, croisant quelques anciennes connaissances de son père. Si certains avaient tendance à s'écarter en la voyant flanquée d'un prédateur, d'autres la saluaient chaleureusement. Ils connaissaient son histoire, elle, la fille aux loups. L'un d'eux s'approcha d'elle afin d'échanger quelques mots.

"Elyn, c'est un grand plaisir de te revoir. Je tenais à te dire qu'un homme te cherchait, un inconnu aux cheveux verts, je ne l'ai encore jamais trainé dans le coin."


Surprise, l'étoile d'Epsilon resta quelque peu bouche bée.

"Un inconnu aux cheveux verts tu dis ? Où ... Où est-il allé !?"

"Chez Teodor."


Après un dernier salut agrémenté d'un remerciement, Elyn hâta donc le pas. Son coeur s'emballait. Un inconnu à la tignasse d'émeraude, ce ne pouvait être que lui. Elle ne connaissait personne d'autre arborant une couleur capillaire si atypique. Célian trottinait à ses côtés, se demandant quelle mouche avait pu piquer sa maitresse pour qu'elle accélère de la sorte. Et lorsqu'elle fut à quelques mètres de lui, un sourire illumina immédiatement son visage. S'avançant doucement vers lui, elle s'assit à ses côtés, l'air taquin.

"Et bien, mon ami, je pensais que le climat asgardien n'avait aucun effet sur toi ..." Elle pouffa de rire avant de se lever, lui tendant la main. "Allez, viens, on va se mettre au chaud."

Heureuse, elle était heureuse. En quelques secondes, son coeur s'était allégé d'un sacré poids. Le retrouver était tout ce qu'elle souhaitait. Ouvrant la porte, elle l'attira à l'intérieur, restant un peu honteuse de l'état de la maisonnée. Rosissante, elle bégaya quelques mots.

"Je ... Je suis désolée ... Il y a longtemps que je n'habite plus ici ... Mets toi à l'aise, je vais m'occuper de la cheminée." Alors qu'elle tâchait d'allumer un feu afin qu'ils puissent goûter à la chaleur ambiante, elle le questionna, toujours aussi surprise de le voir ici. "Quel bon vent t'amène Nereus ?"

Bien qu'elle avait ressenti l'envie de le serrer contre elle, Elyn s'était abstenue, préférant laisser un peu d'espace au nouvel arrivant.


#D6393D

7e sens:
 

Tenue d'Elyn:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1140-elyn-guerriere-divine
NereusavatarArmure :
Scale du Kraken

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
215/215  (215/215)
Message Re: [Mi-Juillet 550] Besoin de s'aérer, besoin d'une amie [PV Elyn]   Mer 16 Nov - 1:07
Habituellement le froid n'avait aucune incidence sur le jeune homme mais il devait bien admettre que le climat rugueux du Royaume d'Asgard arrivait à le toucher plus qu'il ne l'aurait pensé. Le bandage qui cachait l'horrible cicatrice sur son facies avait gelé, ses vetements commençaient à geler et il était tout seul. Son coeur, cet organe si... inutile, futile, barrant sa progression. Nereus songeait de plus en plus à le geler, métaphoriquement parlant bien sûr mais depuis sa plus tendre enfance ses sentiments jouaient avec le natif de Constantinople. C'est alors qu'il réfléchissait à cette hypothèse qu'une ombre vint s'assoir à ses cotés le faisant sursauter. Nere n'en croyait pas ses yeux c'était elle, la seule personne que le futur général voulait voir. Son amie, la dernière était là. L'étoile d'Epsilon avait entamé leur retrouvaille par une petite blague et en tout cas l'ancien garde du corps ne pouvait lui donner tort.

"J'avoue ! Je me suis vu trop beau." Elyn était déjà debout lui tendant la main qu'il accepta avec plaisir. "Je ne suis pas contre un peu de chaleur pour une fois." Alors qu'il était à son tour debout, il écarta les bras. "Alors c'est comme ça que l'on accueille un vieil ami ?" Nereus fit alors un pas en avant voulant prendre la louve dans ses bras mais se ravisa au dernier moment, voyant que son amie n'était pas seule.

"Je parie que c'est le fameux Célian non ?" Il fit un clin d'oeil au canidé avant de suivre Elyn à l'intérieur de la maison, laissant passer le loup avant. Nere ne voulait aucunement empiété sur le territoire du grand méchant loup et il espérait que Celian comprenne qu'il s'agissait là une marque de respect. Nereus resta ensuite sur le palier alors qu'Elyn se confondait en excuse au sujet de l'état de la maison. Si elle se sentait mal alors que les deux compères venaient de se retrouver c'était unique sa faute, encore....

"Désolé ? C'est plutôt à moi de l'être. Je débarque ici, sans prévenir...." Des mots lourds de sens, le Nereus enjoué que la petite Asgardienne avait retrouvé quelques mois plus tôt n'était pas présent en ces lieux. Le Marina était perdu, grâce à l'obtention de son écaille de Scylla Calista n'avait plus besoin de lui. Il était redevenu comme avant, comme lors de cette nuit maudite où les Saints avaient massacré sa patrie d'adoption, inutile. Cette idée, Nere n'avait pas pu la supporter, s'emportant contre celle qui lui avait donné une chance de devenir quelqu'un de normal, un homme bon oeuvrant pour les autres. Mais il lui avait tourné le dos, traitre, indifèle.

Quand la belle à la chevelure d'ébène questionna Nereus ce dernier baissa la tête. Un sentiment de honte mais aussi un sentiment de tristesse commencèrent à envahir le Marina. Il avait tout simplement pris la fuite comme un lâche. C'était à chaque fois la même chose, dès qu'un obstacle, une contrariété se mettait sur sa route le futur Général du Kraken avait tendance à prendre la fuite. Une fois il s'était même jeté à l'eau pour éviter de tomber entre les griffes de pirates. Le borgne ressentait une curieuse douleur, une douleur capable de tordre son âme. Cela faisait quelques années qu'une telle sensation de tristesse semblable à celle qui l'avait martyrisé il y a tant d'année ne l'avait pas étreigné de la sorte. Et cette petite conviction, cette petite chose qui lui avait traversé l'esprit il y a quelques années commençait à refaire surface. Et si lui le petit esclave n'avait jamais rencontré l'héritière de la plus grande famille d'Atlantis ? La vie de tous serait tellement plus simple, tellement.

"Il s'est... enfin je." Nere se stoppa, se mordant les lèvres alors que, toujours tête baissée, son regard azuré se faisait invisible. Pouvait-il se permettre de déranger son amie ? En plus par sa faute, la jeune femme avait dû revenir dans cette demeure et à en juger la vétusté cela faisait un moment qu'Elyn n'avait pas mis les pieds ici. "Je ne savais où aller et..." Il laissa passer quelques secondes avant de reprendre. "J'avais besoin de te voir." Tenant la sangle de son sac avec force, le borgne tremblait. Sa fougue, son besoin de parler commençaient à s'estomper, Nereus était même en train de se demander pourquoi elle était ici, pourquoi l'embeter elle ? Cette fille qu'il n'avait plus vu depuis presque une année. Il n'avait pas le droit, avant Calista il avait toujours été seul alors pourquoi chercher du réconfort ? Pathétique guerrier au coeur morne et perdu. Quand comprendras-tu ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1099-nereus-general-du-kra
ElynavatarArmure :
Epsilon

Statistiques
HP:
220/220  (220/220)
CP:
160/160  (160/160)
CC:
275/275  (275/275)
Message Re: [Mi-Juillet 550] Besoin de s'aérer, besoin d'une amie [PV Elyn]   Mer 16 Nov - 21:15
Taquine, comme toujours, Elyn avait retrouvé une grande part de joie rien qu'en apercevant le futur général sur son palier. Célian semblait pour le moment le voir du mauvais oeil mais la belle espérait qu'il sentirait la sincérité de son ami. Revoir le jeune homme à la tignasse d'émeraude était une bouffée d'air frais pour la jeune guerrière, comme une impression de retrouver ses marques dans ce quotidien si nouveau pour elle. Sans attendre, elle avait offert sa main à Nereus afin de l'aider à se relever mais alors que celui-ci faisait un pas vers la douce dans le but de la serrer contre lui, Célian s'interposa lentement, lançant un regard de défi à l'homme qu'il avait face à lui. La louve soupira discrètement tout en acquiesçant, se disant qu'elle devrait certainement mettre les choses au clair avec l'animal si elle voulait que Nere passe un séjour agréable en Asgard.

Entrant dans la maison, flanquée de son acolyte à quatre pattes, Elyn s'entreprit à se débarrasser de sa lourde cape tout en s'excusant de la non propreté des lieux, un peu gênée. Si elle avait eu connaissance de sa visite, la belle aurait nettoyé la maisonnette de fond en comble. Ce lieu n'était plus que des souvenirs pour elle, bons en général, mais un seul prédominait, celui de la perte de son père. Mais l'étoile d'Epsilon tentait au mieux d'inhiber cette sensation de vide en elle afin de profiter un maximum de la présence de l'ancien esclave qui semblait lui aussi embarrassé. Un sourire et la louve lui répondit du tac au tac.

"Tu plaisantes ? C'est une agréable surprise de te voir ici !"


L'atmosphère était encore fraiche, la jeune femme décida donc qu'il était de mise d'allumer un bon feu de cheminée, profitant de ce laps de temps pour questionner son ami quant aux raisons de sa venue. Célian, de son côté, restait en garde, assis tout proche d'elle en fixant sans ciller l'inconnu à ses yeux. Alors que la brune terminait sa tâche, Nereus prit la parole et s'interrompit. Se relevant, elle se retourna vers lui, lui lançant un air interrogateur. Malheureusement, le regard de l'atlante restait rivé sur le sol, comme s'il avait honte de quelque chose. Que lui était-il donc arrivé ? Son ami ne semblait être que l'ombre de lui-même. Où était donc passé son sourire, qu'Elyn trouvait accessoirement des plus agréables à regarder, où était donc passé sa joie, son air taquin ? Quelque chose s'était passé et la guerrière d'Alioth comptait bien le découvrir.

Touchée par les derniers mots de Nereus, le coeur de la belle se serra quelque peu, elle qui était partagée entre la joie de les entendre et la tristesse de le voir ainsi dans cet état, comme s'il s'était tout simplement éteint. Elle fit un pas vers lui, mais sa course fut immédiatement freiné par Célian qui faisait barrage de son corps pour que sa maitresse ne s'approche pas du borgne. Sans doute pour la première fois, la réaction de son loup eut tendance à l'agacer quelque peu, mais elle ne pouvait lui en vouloir, il ne faisait que la protéger. S'accroupissant à son niveau, elle flatta doucement le haut du crâne de l'animal, le fixant de son regard d'ambre. Cette fois, elle crut bon de s'adresser à lui de manière silencieuse.

*Je lui fais entièrement confiance. Il m'a déjà sauvé une fois la vie, pourquoi viendrait-il me faire du mal après ça ?*


Un regard profond et le loup finit par s'écarter, laissant Elyn se rapprocher de Nereus, non sans garder un oeil sur eux.

En détaillant le visage de l'ancien esclave, l'étoile d'Epsilon constata qu'il ne portait pas son bandage, dévoilant ainsi la cicatrice qui barrait l'oeil vide de celui-ci. En aucun cas elle ne le trouvait repoussant et s'avançant un peu plus, elle pencha la tête de manière à croiser le regard de son interlocuteur, un demi-sourire aux lèvres.

"Tu as bien fait de venir ici Nereus. Viens près du feu, tu dois être gelé." Puis, elle se permit alors cette étreinte de retrouvailles, appréciant ce contact qui lui avait manqué plus qu'elle ne le pensait. S'écartant quelques secondes plus tard, passant son bras autour du sien, elle l'entraina vers l'âtre chaleureuse, s'asseyant à même le sol tout en l'entrainant de la même manière pour qu'il puisse l'imiter. "Maintenant racontes-moi, je sais qu'il s'est passé quelque chose ..."



#D6393D

7e sens:
 

Tenue d'Elyn:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1140-elyn-guerriere-divine
NereusavatarArmure :
Scale du Kraken

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
215/215  (215/215)
Message Re: [Mi-Juillet 550] Besoin de s'aérer, besoin d'une amie [PV Elyn]   Jeu 24 Nov - 10:58
Maintenant Nereus comprenait ce que son amie voulait dire en parlant de Celian. Le loup était de nature jalouse et n’hésitait pas à s’interposer entre les deux jeunes gens. Le futur Kraken aurait tellement voulu prendre Elyn dans ses bras, lui montrait que malgré la tristesse qui barrée son facies il était ravi de pouvoir la revoir mais le canidé en avait décidé autrement. L’ancien garde du corps de l’héritière Atlas ne pouvait pas décemment en vouloir à Celian, il ne faisait que protéger son chef de meute et c’était tout à son honneur. « Ne le brusque pas…. Je peux comprendre ce qu’il ressent. » En qualité de garde du corps, enfin ancien garde du corps, le borgne ne connaissait que trop bien certaines émotions comme la méfiance ou encore la peur. Car oui dans le regard du loup comme dans le sien à une époque, on pouvait lire ce mélange de méfiance et de peur à l’encontre de l’inconnu trop familier avec la personne que l’on chérissait le plus. Nere comprenait Celian et il espérait que l’inverse serait valable très bientôt.

Un sourire para le visage de Nereus lorsque la petite louve inclina la tête pour croiser son regard. C’était dingue comme son innocence avait tendance à toucher le Marina en plein cœur et ce depuis leur première rencontre il y a maintenant quelques années. Malgré la distance qui séparait les deux jeunes gens, ils étaient devenus assez proche essayant de s’écrire le plus régulièrement possible et profitant des capacités du jeune homme lors d’exercices de méditation pour se revoir. Pouvoir se réchauffer quelques instants n’était pas du luxe même pour lui qui maitrisait la glace en temps normal. « Bonne idée, j’ai surestimé mes capacités. » L’ancien esclave n’eut pas le temps de poursuivre que déjà Elyn venait l’étreindre. C’était exactement comme d’habitude, une étreinte réconfortante, douce qu’il n’avait jamais trouvé ailleurs, pas même auprès de son amie Calista. « Tu m’as manqué. » Lui glissa-t-il à l’oreille non sans lancer un coup d’œil furtif au canidé qui n’était pas très loin. Nere avait cette impression, si particulière qu’il suffisait d’un seul geste mal placé de sa part pour donner l’occasion à Celian d’enfoncer ses crocs immaculés dans sa gorge.

Et c’est avec regret que, quelques secondes plus tard, la délicieuse étreinte prit fin. Dans le même temps le jeune homme aurait juré avoir aperçu un sourire se dessiner sur les babines de l’animal à quatre pattes ou alors il délirait à cause du froid. Sans discuter, Nereus rejoignait petite Elyn juste devant le feu. Son regard se posa sur les flammes qui étaient en train de dévorer les petites buches. Mal à l'aise le futur Kraken ne savait pas quoi répondre à l'Asgardienne. Il n'avait pas été très discret et son amie avait facilement deviné que quelque chose n'allait pas.

"Ne t'embête pas Elyn tout va bien." Le jeune homme savait très bien que son amie ne lâcherait pas le morceau mais on ne sait jamais. En fait, curieusement, il voulait simplement la revoir rien de plus, rien de moins. Nere se mit alors à fouiller dans son sac pour en sortir un livre et le tendit à la nordique. « Voici ma nouvelle acquisition, grâce à toi je ne m’arrête plus et le moindre temps de libre est mis à profit. » Il tentait de sourire mais ce n’était pas réellement gagné. Il reporta son attention sur le loup, ce Celian et ajouta « Tu peux venir tu sais. Contrairement à toi je ne mords pas ! » En parlant au loup et en montrant le fameux bouquin à sa jeune amie, Nere espérait changer de sujet pour profiter simplement d’un moment en compagnie d’une amie.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1099-nereus-general-du-kra
ElynavatarArmure :
Epsilon

Statistiques
HP:
220/220  (220/220)
CP:
160/160  (160/160)
CC:
275/275  (275/275)
Message Re: [Mi-Juillet 550] Besoin de s'aérer, besoin d'une amie [PV Elyn]   Dim 27 Nov - 22:47
Elyn appréciait cette dévotion que son loup lui vouait, mais à cet instant, elle voulait qu'il lui fasse confiance. Nereus n'était guère un danger pour lui, ni pour elle, raison pour laquelle elle se permit de communiquer silencieusement avec l'animal qui décida de croire en ces mots. Le borgne semblait transit de froid et ils ne tarderaient pas à rejoindre l'espace chaleureux et réconfortant qu'offrait l'âtre enflammée. Mais avant, sans réel détour, la belle à la crinière d'onyx ne put se retenir d'éteindre cet homme qui lui avait tant manqué, toujours plus qu'elle ne le pensait. Malgré la température relativement basse qui s'échappait du corps de son ami, l'étoile d'Epsilon s'y sentait relativement bien et imperceptiblement, ces paroles à l'oreille la firent frissonner.

"Toi aussi, tu m'as beaucoup manqué." souffla-t-elle, tout en profitant de cette proximité.

Le moment vint pour eux de se séparer pour rejoindre la cheminée, l'invitant à prendre place à ses côtés. Le futur Kraken n'était pas dans son état normal et la jeune asgardienne s'en rendait bien compte. Aussi, elle le questionna quant à cet état de fait, voulant savoir ce qui pouvait bien le tracasser. Patiente, la guerrière des Terres du Nord attendit la réponse, qui vint au bout de quelques instants, restant pour le moins évasive. Fronçant les sourcils, elle le fixa, peu satisfaite de ces mots qui respiraient le mensonge. Depuis quand lui mentait-il ?

Voyant que l'atlante changeait de sujet pour évoquer ses récentes acquisitions littéraires, Elyn décida de garder ses interrogations pour plus tard. La belle lâcha un sourire en saisissant le livre du futur Kraken, touchée par le fait que ses enseignements lui avaient été utiles. Elle caressa doucement la couverture de cuir de l'ouvrage qu'il tenait, pensive. Mais la voix de son ami la fit relever les yeux, amusée par sa tentative de rapprochement avec Célian. Fixant son loup, la douce acquiesça d'un léger signe de tête, celui-ci se relevant presque péniblement pour venir s'allonger de tout son long à ses côtés, posant son museau sur la cuisse de la demoiselle. Signe d'affection ou de possession ? Peut-être un peu des deux.

Sa main vint doucement flatter le haut du crâne de l'animal au pelage d'argent avant de reporter son regard d'ambre sur Nereus, le plongeant dans son unique pupille. Levant sa main libre vers le visage du futur Marina, elle hésita un instant avant d'effleurer sa joue balafrée de ses doigts. "C'est la première fois que je te vois sans ton bandage ... Ca a dû être douloureux ..." Puis se rendant compte qu'elle abordait un sujet délicat, elle écarta ses fines phalanges du fasciés du jeune homme à la tignasse d'émeraude, la mine triste. Ses iris dorés se posèrent sur l'ouvrage. "Alors, dis-moi, quelle est son histoire ? Je veux tout savoir, racontes-moi." Souriant, elle observa longuement son ami avant de poursuivre. "Je suis vraiment très heureuse que tu ais pris le temps de lire, de te perfectionner. Et je suis heureuse aussi que tu sois venu, tu as frappé à la bonne porte."



#D6393D

7e sens:
 

Tenue d'Elyn:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1140-elyn-guerriere-divine
NereusavatarArmure :
Scale du Kraken

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
215/215  (215/215)
Message Re: [Mi-Juillet 550] Besoin de s'aérer, besoin d'une amie [PV Elyn]   Lun 28 Nov - 0:03
Le natif de Constantinople ne chercha pas à se défiler losqu'il vit la main d'Elyn se diriger vers son visage. Et naturellement il ferma les yeux, s'avourant ce contact si agréable de cette main sur sa vieille blessure. Douce et chaleureuse la petite nordique l'était assurément, attitude qui contrastait réellement avec le froid et la rugosité des Terres d'Asgard. Un moment de silence s'installa puis lorsque Nere ouvrit de nouveau les yeux son amie reprit lui demandant de raconter l'histoire de cette oeuvre dont il venait de lui parler. Alors que son regard s'était porté naturellement sur le loup, il repporta son attention sur Elyn. A cet instant elle était souriante, tout son contraire, exactement comme l'ombre et la lumière. Alors qu'il venait de réaliser....

Perdu dans ses tourments, Nereus avait tout bonnement oublié que son oeil était sans protection. Mais au delà de la protection c'était avant tout la vue qu'il donnait à son amie. Ce facies meurtri, abimé par la Guerre et la cruauté humaine n'avait pas le droit de se montrer. Le Futur Général ne pouvait pas lui imposer cette vue horrible, pas à elle, l'innocence incarnée. Car oui la jeune femme respirait l'innocence et ce depuis sa plus tendre enfance. Pour preuve, cette fameuse nuit où ils se sont rencontrés pour la première fois, elle était intervenue se demandant pourquoi le jeune homme était en cage comme un animal. Aussi dès que la réflexion fut faite quant à son oeil Nere posa sa main encore endolorie par le froid dessus, cachant cette vision à l'étoile d'Epsilon. Rapidement l'ancien esclave se releva et fit quelques pas à travers la pièce, sa main ne quittant toujours pas son facies.

"Oui pardon. J'ai oublié de remettre un bandage." Alors que Nereuse se confondait en excuse, il entreprit de fouiller son sac à la recherche du bandage qu'il avait rangé dedans afin de ne pas le perdre. Cherchant énergiquement la petite bandelette, l'ancien garde du corps laissa son sac lui tomber des mains. Le stress et le froid ne faisaient pas bon ménage surtout chez une âme perdue comme lui. Un silence pesant s'était installé dans la pièce dont l'atmosphère commençait, paradoxalement, à être plus chaleureuse. La cheminée faisait son effet. Nereus lui fixait le contenu de son sac qui s'était déversé sur le sol. Sa vie se résumait donc à ça ? De la viande séchée, un ou deux livres et un vulgaire bandage à moitié gelé ? Un Homme qui malgré le temps et les années n'arrivait pas à passer outre une blessure à l'oeil ? Pathétique personne.

Un seul des êtres présent dans cette pièce semblait ne pas en ressentir les effets plus que ça : Celian. Le canidé avait jugé bon de se relever de sa position stratégique pour engloutir discretement la viande séchée aux pieds de Nereus. Sans doute un autre moyen de le narguer et de lui rappeler qu'il était toujours là.

Par cette attitude le Marina avait été d'une extreme impolitesse à l'égard de son amie. Se relever et ignorer ses propos comme il venait de le faire n'était pas digne de ce qu'il était habituellement. Malheureusement, celui qui serait amené à porter l'écaille du Kraken ne pouvait pas faire comme si rien ne c'était passé. Mais que faire ? Alors qu'il aurait voulu bouger, faire quelques et ramasser ses livres et ce fameux bnadage ses jambes ne semblaient pas en mesure de lui répondre. Il était comme paralysé alors que les secondes qui défilaient lui parressaient affreusement longues. Sa bouche s'ouvra légèrement mais rien ne pouvait sortir. C'était trop dur, trop éprouvant.

Comme avec l'Atlas, il était en train de tout gacher. Il allait la perdre, sa seule amie. Après Tihana et Calista, Elyn était donc la suivante. Pathétique ami.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1099-nereus-general-du-kra
ElynavatarArmure :
Epsilon

Statistiques
HP:
220/220  (220/220)
CP:
160/160  (160/160)
CC:
275/275  (275/275)
Message Re: [Mi-Juillet 550] Besoin de s'aérer, besoin d'une amie [PV Elyn]   Lun 28 Nov - 0:57
Elyn n'avait pu s'empêcher d'effleurer cette cicatrice, cette blessure qui avait fait de gros dégâts sur le futur Kraken, le privant de la moitié de son champ de vision. Contrairement à d'autres personnes, la louve ne s'en offusquait guère, se laissant simplement aller à son intrigue habituelle. Bien vite, elle s'était rendue compte qu'elle aurait peut-être dû éviter ce sujet. Ainsi, ce fut pour elle légitime de se reporter sur le sujet premier, le livre qu'elle tenait entre les mains. Mais le mal était fait, et son sourire s'affaiblit lorsqu'elle vit Nereus occulter son oeil mort de sa main. Alors, la belle l'observa se relever à la hâte tandis qu'il se confondait en excuses. Inspirant discrètement, elle s'en voulut dans l'immédiat, ayant un peu de mal à assumer cette bourde qu'elle aurait pourtant dû sentir à mille lieux.

Sujet sensible. Mais pourtant, l'étoile d'Epsilon était loin de se douter d'une telle réaction de la part du jeune homme.

Elle qui pensait que son ami avait dépassé ce handicap, il s'avérait que c'était tout le contraire. Patiente, la guerrière d'Odin prit le temps de réfléchir à la situation. Il lui faudrait trouver les bons mots, les bons gestes pour rassurer cet ancien esclave. Silencieuse, elle fut prise d'un léger sursaut lorsque le contenu du sac de Nereus se répandit avec fracas sur le sol. Aussitôt, vif comme l'éclair, Célian vint subtiliser les morceaux de viande éparpillés sur le sol. Les sourcils froncés, Elyn adressa un regard sous-entendu au loup qui s'écarta ainsi des affaires de l'atlante.

Ce fut au tour de la jeune louve de se relever, posant avec précaution l'ouvrage sur l'un des meubles peu exposés à la chaleur des flammes avant de s'approcher doucement de son ami. Sans un mot, elle ramassa calmement les effets personnels de celui-ci. Une fois ceci fait, la belle se redressa, faisant face à l'homme à la stature bien plus imposante que la sienne. Une dernière fois, elle se permit quelques secondes de réflexion avant de prendre la parole.

"Ce bandage n'a aucune importance pour moi. Avec ou sans, tu restes mon ami ... Tu n'as pas à t'excuser Nereus." Marquant une pause, elle lui laissa le temps d'appréhender ses paroles, son regard d'ambre sondant le visage meurtri de l'atlante. "Je pense que c'est plutôt à moi de te présenter des excuses, je n'aurais certainement pas dû aborder le sujet, c'était très indélicat de ma part. Mais saches que ... comme tu dois sûrement le penser, je ne ressens aucune répulsion, aucune crainte en te voyant à visage découvert. Je vois simplement un homme qui a souffert." De nouveau, elle leva sa main pour la poser délicatement sur la cicatrice, la faisant glisser avec douceur vers le haut, relevant ainsi quelques mèches d'émeraude, avant de venir déposer un baiser sur sa joue.

Un peu gênée par son propre geste d'instinct, elle s'écarta sans aucune hâte de lui, ses joues prenant de nouveau une teinte rosée. "Mais si tu te sens mieux avec un bandage, je m'en occupe. Attends un instant s'il te plait." Se reculant de quelque pas, elle se retourna pour ouvrir le tiroir grinçant d'un des meubles de la maisonnée, fouillant celui-ci jusqu'à trouver un bandage de lin bien enveloppé dans un autre tissu. Revenant vers le futur Kraken, elle lui sourit presque tendrement. "Il n'est pas de toute première jeunesse c'est certain, mais je pense qu'il sera plus confortable que le tien ... Tu permets que ... je le fasses ?"

Patiemment, elle attendit l'approbation du jeune homme, ne se voulant ni insistante, ni intrusive. Evidemment, elle ne pouvait avouer que malgré cette cicatrice, malgré cet oeil mort, la belle n'était guère indifférente aux traits fins et harmonieux de ce visage qu'elle avait pu voir intact quelques années plus tôt.


#D6393D

7e sens:
 

Tenue d'Elyn:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1140-elyn-guerriere-divine
NereusavatarArmure :
Scale du Kraken

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
215/215  (215/215)
Message Re: [Mi-Juillet 550] Besoin de s'aérer, besoin d'une amie [PV Elyn]   Ven 9 Déc - 14:44
Nereus était comme tétanisé, pris au piège par ses propres émotions. Il était donc là debout en plein milieu de la pièce alors que ses effets personnels s’étaient retrouvés étalés sur le sol. Curieusement après avoir englouti les provisions de l’Atlante Celian s’était écarté l’air légèrement penaud. Elyn ? Sans doute, mais pourquoi ne bougeait-elle pas dans ce cas ? Elle devait être choquée par l’attitude du futur gardien de l’Arctique. Attitude qu’elle ne lui connaissait sans doute pas. Attitude d’un homme traumatisé par la vie, qui a même été brisé moralement avant de s’en remettre au fil des ans puis ressombrant une nouvelle fois. Pourtant ce n’était qu’une dispute, une simple dispute mais ô combien difficile à vivre pour le borgne. En perdant Calista il perdait tout. Sa petite vie tranquille, sa meilleure amie…. Pathétique esclave

C’est ce pathétique esclave qui sursauta lorsqu’un léger bruit attira son attention. Ce n’était plus Celian mais bien Elyn qui était en face de lui, son amie ramassant le reste des affaires qui avait survécu au passage du canidé. Les livres et autres bandages n’étant sans doute pas les mets préférés du loup. La bouche entre ouverte l’Atlante n’arrivait pas à prononcer le moindre mot alors que l’Asgardienne lui faisait face. Pourquoi ne parlait-elle pas ? La louve devait être en colère, Nere ne voyait que ça. Cette relation, cette amitié avait donc lamentablement terminé, exactement comme avec l’Atlas.

Et quand les premières paroles d’Elyn se firent entendre le Marina releva immédiatement la tête, son unique œil à la teinte azurée croisant le regard mordoré de l’étoile d’Epsilon. Pour elle aussi donc son visage n’était pas repoussant ? Pour elle il n’était donc pas un monstre ? Mais les paroles suivantes étaient encore plus surprenantes pour le borgne, la jeune femme s’excusait d’avoir abordé le sujet ! Hors de question qu’Elyn vienne à se reprocher quoi que ce soit ! Non jamais ! Nereus allait donc prendre la parole, s’excuser et rassurer son amie quand celle-ci contre toute attente touchait de nouveau cette horrible cicatrice de ses doigts avant de déposer un tendre baiser sur sa joue.

Nere ne comprenait pas, pourquoi un geste d’affection de la sorte à son encontre ? Pourquoi ? Pourquoi ? Le Marina cherchait dans son esprit à une vitesse tellement folle qu’il commençait à attraper le tournis tandis que l’étoile d’Epsilon s’était reculée, les joues légèrement teintées d’une nuance de rose. De la timidité ? « Oui » Etait le seul mot qui pour le moment sortait de sa bouche, un oui à sa question concernant le bandage. En temps normal le natif de Constantinople n’aurait pas été gêné plus que cela mais cette fois c’était particulier, comme si tout le travail effectué avec la Princesse Atlas venait d’être réduit à néant. Il était redevenu ce simple garde patrouillant dans les rues d’Alexandrie, perdu et s’entrainant seul. Toujours seul.

Alors pourquoi était-il venu jusqu’ici ? Qu’est-ce qui avait bien pu le pousser à quitter cette cité si chère à son cœur pour ce désert de glace ? Son amie tout simplement. Bien sûr Elyn n’était pas une de ces idiotes qui ne voyaient pas plus loin que le bout de leurs nez non, aussi elle avait du bien voir que Nereus recherchait tout simplement du réconfort auprès d’elle. Depuis leur première rencontre un lien fort s’était instauré, pour le borgne au cœur de glace c’était évident, la louve était la personne qui pourrait le réconforter, l’aider.

« Oui s’il te plait. » Réponse un peu honteuse… mais il admettait enfin qu’il avait besoin d’aide et Elyn ne manquerait sans doute pas d’y voir une ouverture si elle le désirait.

Le futur porteur de l’écaille du Kraken se dirigea alors vers le feu, s’installant comme tout à l’heure afin que l’Asgardienne puisse œuvrer avec toute la luminosité adéquate. Ce fut donc également sous l’œil attentif du loup de son amie que Nereus se laissa faire dans le plus grand silence. Fermant son œil valide, il attendait tranquillement qu’Elyn termine. Puis une fois qu’elle eut terminée, Nere lui adressa un sourire gêné mais sincère avant de prendre la parole.

« Merci. » Nouveau silence. « Tu m’en veux ? Je n’ai pas été très poli… excuse-moi. »

Sincèrement désolé, Nere n’espérait qu’une seule chose : Avoir le pardon de son amie.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1099-nereus-general-du-kra
ElynavatarArmure :
Epsilon

Statistiques
HP:
220/220  (220/220)
CP:
160/160  (160/160)
CC:
275/275  (275/275)
Message Re: [Mi-Juillet 550] Besoin de s'aérer, besoin d'une amie [PV Elyn]   Ven 9 Déc - 21:23
Loin d'apercevoir un monstre, la louve ne voyait en Nereus qu'un homme profondément blessé, autant physiquement que moralement. La douce n'osait presque pas imaginé tout ce qu'il avait pu enduré et il était admirable de sa part d'être autant au service des autres alors qu'il ne pourrait penser à sa propre personne. Généreux, elle le savait prêt à tout pour les personnes qui lui étaient chères. Et Elyn ne pouvait le laisser dans cet état de détresse qu'il cherchait encore à dissimuler. N'était-ce pas le rôle d'une amie ? De le soutenir dans les bons moments comme dans les mauvais ? Par chance pour le futur Kraken, bien que douce, la belle au regard mordoré n'était pas du genre à abandonner, loyale jusqu'au bout.

Douceur, douceur, comme si la Guerrière d'Epsilon n'avait aucune notion de la brutalité, et pourtant ... Ces paroles, ces gestes, ceux-ci n'avaient été qu'instinct, sincérité. Et même si ses joues se colorèrent d'une soie rosée quelques instants, elle était bien loin de les regretter. L'Asgardienne ignorait s'il avait pu un jour connaitre la douceur, la douceur d'une fine main de femme. Un regard échangé et la Guerrière Divine s'éloigna brièvement de lui, le temps de chercher dans ses tiroirs quelques bandages qui pourraient être utiles au jeune borgne.

Lorsqu'il accepta qu'Elyn se charge elle-même de panser son oeil meutri, un léger sourire se dessina sur son visage, doux, toujours. Et tandis que son ami s'approchait de l'âtre afin de donner tout le confort disponible à la louve, elle le suivit, s'agenouilla devant lui. Un coup d'oeil vers Célian et l'asgardienne s'appliqua à la tâche. Alors que le futur Général fermait ses paupières, la jeune femme se prit à l'observer quelques instants avant de remonter avec douceur les quelques mèches rebelles émeraudes. Délicatement, soigneusement, elle se mit à bander son oeil, appréciant cet instant de confiance et de complicité. Et ce fut avec un nouveau sourire qu'elle accueillit la prunelle de glace de Nereus, reflétant ensuite la même gêne qui se lisait sur les lèvres de l'atlante.

Un léger silence tandis que l'étoile d'Epsilon s'écarter de son ami, presque à contre-coeur en réalité, mais elle ne put l'avouer. Un air étonné, Elyn ne comprenait pas pourquoi son ami tenait tant à s'excuser, jamais elle ne pourrait lui reprocher cette réaction. S'asseyant en tailleur, Célian en profitant pour se rapprocher d'elle et réclamer quelques caresses, elle posa de nouveau ses pupilles d'ambre sur l'ancien esclave. Les gestes envers son animal étaient précis, connaissant parfaitement ce qu'il pouvait apprécier et ce fut derrière les oreilles droites du lupin que les phalanges de la jeune femme se logèrent distraitement.

"Pour ma part, je ne vois pas lieu à des excuses de ta part mais soit, si cela peut te rassurer, je te pardonne." Et d'un air sérieux, elle reprit la parole. "Nereus. Je suis ton amie. Les amis sont là pour écouter. Je te forcerais guère à parler, mais une dernière fois, je te le demande. Que se passe-t-il donc ?"


#D6393D

7e sens:
 

Tenue d'Elyn:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1140-elyn-guerriere-divine
NereusavatarArmure :
Scale du Kraken

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
215/215  (215/215)
Message Re: [Mi-Juillet 550] Besoin de s'aérer, besoin d'une amie [PV Elyn]   Mer 14 Déc - 14:31
Pourquoi avoir agi de la sorte ? Que ça soit avec l’Atlas ou ici avec Elyn le futur général du Kraken avait tendance à tout gâcher. Et pourquoi ? Parce qu’elle avait effleuré cette cicatrice barrant son œil vide ? Simplement ? Ou alors parce qu’elle venait de voir pour la première fois une partie de lui qui lui avait été invisible ? Sans la compréhension et l’extrême gentillesse de l’Asgardienne le borgne ne savait pas jusqu’où il aurait été capable d’aller. Il aurait fui sans doute, quitte à finir geler. Peu lui importait en fait tant qu’il était loin de tout. C’était aussi un peu pour ça qu’il avait choisi de rendre visite à Elyn, pour mettre de la distance entre lui et Calista. Maintenant que son amie avait fini de panser son œil, il s’était excusé. Chose naturelle et importante pour lui, chose qu’il aurait peut-être dû faire avec l’Atlante dont il avait la charge. L’étoile d’Epsilon ne semblait pas comprendre pour il s’excusait et pourtant Nere avait eu l’impression d’avoir été le plus malhonnête possible en s’étant levé de la sorte pour finalement se murer de longues minutes dans le silence.

Son regard s’éclaira quelque peu quand la jeune nordique l’excusa pour son attitude. Pour Elyn ce n’était peut-être rien mais pour Nereus ces quelques mots représentaient beaucoup. Elle n’avait pas changé malgré les années et les épreuves, elle était toujours la même petite fille gentille et innocente qui l’avait sauvé d’atroce pirate, la même petite fille qui n’avait pas hésité à risquer sa vie pour sauver quelques chiens maltraités. Elyn avait la main sur le cœur et ça, ça ne changerait jamais. Nere en avait la certitude. Sa mine s’assombrit de nouveau quand Elyn demanda une nouvelle fois ce qu’il s’était passé au Sanctuaire Sous-Marin. Soupirant plus que de raison, il entreprit de lui répondre.

« Tu es au courant que je suis le garde du corps d’une très bonne amie en Atlantis ? Et bien cette amie n’a plus besoin de moi. Madame est devenue générale et est en colère car je m’inquiète pour elle. »

Bien sûr Nereus n’avait pas précisé qu’il avait exprimé son inquiétude par une véritable crise. Pour lui et suite aux évènements de la grotte aux pirates il était inconcevable qu’elle puisse se défendre seule. Mais les semaines et les mois avaient passé et elle s’était entrainé très durement pour prétendre porter cette armure.

« Je sais que j’ai tort Elyn, je le sais. Mais je ne peux pas m’empêcher de m’en faire pour elle. C’est grâce à elle que j’ai eu le droit à une nouvelle vie, un certain statut au sein des Marinas et maintenant tout vient de voler en éclat. » Il marqua une pause avant de reprendre. « J’avais besoin de te voir, parler avec toi constitue une véritable bouffée d’oxygène. Donne-moi ton avis s’il te plait. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1099-nereus-general-du-kra
ElynavatarArmure :
Epsilon

Statistiques
HP:
220/220  (220/220)
CP:
160/160  (160/160)
CC:
275/275  (275/275)
Message Re: [Mi-Juillet 550] Besoin de s'aérer, besoin d'une amie [PV Elyn]   Mer 14 Déc - 23:11
Soit, si Nereus le souhaitait réellement, elle accepterait ses excuses qui n'avaient pourtant pas lieu d'être. Elyn ne put que penser qu'il semblait encore plus perturbé que lors de leur première rencontre, lorsque ce jeune homme était encore un esclave, la propriété d'autrui s'adonnant à des activités clandestines. Il avait pourtant l'air si épanoui quelques mois auparavant, heureux de ce qu'il était devenu, promis certainement à un grand avenir. De son regard mordoré teinté de sincérité et d'inquiétude, la belle poussa son ami à lui révéler ce qui l'amenait réellement en ces terres gelées. Ses pupilles ne cillèrent pas lorsque le futur Kraken poussa un profond soupir, comme résigné. Il ne gagnerait certainement pas à ce jeu là, la louve étant bien plus têtue qu'elle n'y paraissait.

Et la douce asgardienne écouta l'atlante. Ses tracas concernait donc la jeune femme qu'il avait mentionnée lors de leurs retrouvailles, celle que le borgne portait en respect et à qui il vouait une grande amitié en plus de lui être redevable et loyal. Sa protégée était maintenant porteuse d'une écaille et son statut de garde du corps n'était plus nécessaire de par ce fait. L'expression qu'il avait employée au sujet de son amie dévoilait une certaine contrariété mais également certainement de la colère. Aussi, l'étoile d'Epsilon fronça quelque peu les sourcils. Mais elle ne l'interrompit pas, préférant le laisser finir avant d'intervenir. Mais réellement, Elyn fut touchée par le désarroi de Nereus qui reconnaissait lui même son erreur. Venant doucement poser sa main sur la sienne, elle la serra délicatement. Un léger sourire s'empara de ses lèvres aux dernières paroles du futur Général, emplissant son coeur d'une chaleur presque inédite.

"Si tu insistes ... En effet, tu as sans doute eu torts. Mais ta vie ne s'arrête pas là. Je te l'ai dit, je suis certainement que tu es promis à de grandes choses toi aussi." Repoussant doucement la tête de Célian qui grommela, la belle vint de nouveau se placer à genoux devant son ami, lui accordant un sourire rassurant tout en s'emparant de sa deuxième main. "Ecoutes Nereus. D'accord tu n'es plus le garde du corps de ton amie, mais ta vie ne s'arrête pas là. Tu peux avancer seul toi aussi. Tu n'as pas besoin de rester dans l'ombre de quelqu'un pour évoluer. Rien n'a volé en éclat, au contraire, c'est le début de tout autre chose !"

Contemplant un instant le visage du futur Marina, son sourire se voila légèrement lorsque ses pensées se tournèrent vers son propre statut. Dorénavant, elle aussi était vouée à la protection de son peuple, à suivre les ordres de sa Divinité. Mais Elyn ne pouvait le lui cachait, surtout après une telle confession de la part du borgne. Aussi, elle relâcha l'étreinte de ses phalanges, cherchant ses mots.

"J'ai quelque chose à te dire moi aussi. Ce n'est peut-être pas vraiment le bon moment, mais je pense qu'il serait préférable d'en parler également. Je ... Je suis une porteuse moi aussi. La Guerrière Divine de l'étoile d'Epsilon. J'ai été élue. Mon entrainement a porté ses fruits et je n'ai jamais été aussi fière de moi-même. J'ai respecté la volonté de mon père et je pense que c'est le plus beau cadeau que je puisse lui faire." Un silence, ses pupilles d'ambre se posèrent au sol. "Est-ce que ... Tu l'acceptes ?"


#D6393D

7e sens:
 

Tenue d'Elyn:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1140-elyn-guerriere-divine
NereusavatarArmure :
Scale du Kraken

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
215/215  (215/215)
Message Re: [Mi-Juillet 550] Besoin de s'aérer, besoin d'une amie [PV Elyn]   Jeu 29 Déc - 12:20
Finalement Nere venait d’avouer sa culpabilité à son amie. Le futur porteur de l’écaille du Kraken prenait enfin conscience de ses torts mais la pilule ne passait toujours pas. Comment pourrait-elle passer d’ailleurs ? Le temps peut-être. Il était dit que le temps était capable de guérir la plupart des maux…. Elyn avoua qu’elle pensait qu’il avait eu tort. Honnête comme toujours la petite Asgardienne. L’ancien esclave savait qu’avec la jeune femme il aurait le droit à une oreille attentive, quelqu’un qui allait l’écouter et lui donner son regard sur l’affaire. Mais eu lieu de l’accabler Elyn tentait de le réconforter allant même jusqu’à faire bouger Celian pour se mettre à face de Nereus. La brunette n’avait pas faux, vivre dans l’ombre d’une personne n’était pas nécessairement saint mais pouvait-il seulement vivre à la lumière ? La seule chose pour laquelle il était doué venait, par la force des choses, de lui être retirée. Redevenir un simple soldat, replonger dans l’anonymat voilà ce qu’allait être son avenir.

« Le début d’autre chose ? Je vais redevenir un garde, un simple garde sans fonction particulière. Je veux plus, je veux être utile à ma citée, Alexandrie et l’Empire sous-marin sont si exceptionnels. Je dois les protéger et ce n’est pas en qualité de soldat que je pourrais faire quelque chose alors qu’en secondant les Atlas…. »

Le borgne n’ajouta rien de plus, évoquer une nouvelle fois la plus grande famille Atlante ne servait définitivement à rien. Même si Elyn était une amie, elle devrait en connaitre le moins possible, ce n’était qu’à ce prix que les deux amis pourraient le rester. Par la suite, après quelques secondes qui ressemblaient à de l’hésitation de la part de la louve selon Nereus, Elyn lui avoua une chose dont il se serait bien passé. Elle était donc devenue une Guerrière Divine, celle de l’Epsilon. Désormais la jeune fille qu’il avait jadis protégée de pirates sans scrupule était une guerrière aguerrie. De leur duo il était maintenant celui qui se situait au plus bas de l’échelle sociale….

« Ah… euh je ne m’y attendais pas je dois bien l’avouer. Cela explique donc ton absence en ces lieux. Depuis quand ? »

Un sourire forcé mais un sourire quand même s’étira sur ses lèvres. Il ne reproduirait pas la même erreur. Mais cette fois c’était différent, depuis leur retrouvaille Nere avait toujours vu en Elyn une guerrière divine au contraire de Calista. Sans doute à cause de cette vision d’horreur qu’il avait eu en la voyant se faire maltraiter par des bourreaux. Cette fois ce fut lui qui prenait les mains délicates de la jeune femme dans les siennes, ignorant totalement les grognements de la boule de poils à quelques pas de lui.

« Enfin toutes mes félicitations, tu dois être heureuse non ? Le souhait de ton père est donc exhaussé. » Tournant son regard vers Celian il ajouta : « Fais attention bientôt tu ne serviras plus à grand-chose mon ami ! »

De nouveau taquin, Nereus se releva entrainant Elyn par la même occasion.

« Bon j’imagine que tu ne dois pas avoir beaucoup de provisions si tu n’habites plus réellement ici ? Il y a un marché en ville ? Un endroit où on pourrait se ravitailler ? Ou alors une auberge, je ne me vois pas passer la nuit dehors par ce froid. Nous n’avons pas tous un loup pour nous servir de couverture. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1099-nereus-general-du-kra
ElynavatarArmure :
Epsilon

Statistiques
HP:
220/220  (220/220)
CP:
160/160  (160/160)
CC:
275/275  (275/275)
Message Re: [Mi-Juillet 550] Besoin de s'aérer, besoin d'une amie [PV Elyn]   Dim 1 Jan - 18:44
Le futur Kraken désirait l'avis extérieur de son amie, et la belle le lui donna, le plus sincèrement possible, prenant garde à ne guère l'incriminer pour ne pas qu'il se sente plus mal qu'il ne l'était déjà. Une fois ceci fait, la jeune asgardienne évoqua son point de vue, certaine que Nereus était promis à un avenir, un grand avenir. Il n'avait point besoin de vivre dans l'ombre de quelqu'un d'important pour se faire un nom. Elyn croyait en lui, plus que quiconque certainement. L'atlante avait beaucoup trop tendance à se déprécier aux yeux de la louve, aussi elle lança une nouvelle parade à ses mots.

"Je suis sûre que même en tant que ... simple soldat, tu pourras rendre service à ta cité Nereus. Et qui sait peut-être que tous tes efforts seront un jour récompensés ?"

Une récompense. Sous-entendu, une écaille pour l'atlante. Car pour l'actuelle étoile d'Epsilon, être choisie en tant que protecteur de sa Divinité, de son peuple, était un grand honneur. Ce fut à cet instant que la Guerrière Divine crut bon d'avouer son nouveau statut à son ami, craignant quelque peu sa réaction étant donné les circonstances de son mal être. Avec hésitations, les mots finirent par sortir. Les iris dorés fixés au sol, elle écouta la réponse de l'ancien esclave.

"Oui ... Depuis quelques semaines seulement, c'est très récent."

Mais la jeune louve n'osait croiser le regard de son ami, aussi fut-elle surprise de sentir ses mains saisir les siennes. Célian donna légèrement de la voix, mais Elyn lui lança de nouveau un regard significatif avant de poser ses prunelles d'ambre sur le visage du futur Kraken. Un sourire timide naquit sur les lèvres de la belle, la chaleur envahissant son être aux félicitations de Nereus. Elle hocha de la tête en réponse, puis lui lança un regard quelque peu réprobateur. Lâchant la main du futur Général, elle poussa gentiment celui-ci à l'épaule, taquine à son tour.

"Une auberge ? Pourquoi donc ? Tu es le bienvenu ici. Certes, l'endroit n'est pas d'une grande propreté, mais je peux arranger cela rapidement ! Concernant les provisions ..." Un sourire malicieux vint orner les lèvres de la douce. "Que dis-tu d'une partie de chasse mon ami ?"

La jeune femme ne serait guère mécontente de montrer ses talents d'archer à Nereus, aussi, elle se releva, s'éclipsant pour revenir avec une cape de fourrure pourvue d'un capuchon, emprunté à son père, la tendant à l'atlante. "Tiens, enfiles celle-ci, tu seras plus au chaud." Puis elle enfila la sienne avant de saisir son arc et de placer son carquois en bandoulière. "Prêt pour une leçon de chasse ? Je suppose que tu es plus habitué à la pêche en Atlantis." La belle pouffa de rire suite à sa taquinerie et sortit de la maisonnette, Célian sur les talons, incitant le jeune garde à la suivre jusqu'à l'orée de la forêt.

"A partir de maintenant, il faut se faire discret et silencieux pour ne pas faire fuir le gibier." Expliqua-t-elle au futur Général. "Célian, tu passes devant s'il te plait ?" Et le loup s'avança, aux aguets, usant de son flair afin de déceler la moindre trace d'animal.


#D6393D

7e sens:
 

Tenue d'Elyn:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1140-elyn-guerriere-divine
Contenu sponsorisé
Message Re: [Mi-Juillet 550] Besoin de s'aérer, besoin d'une amie [PV Elyn]   
Revenir en haut Aller en bas
 
[Mi-Juillet 550] Besoin de s'aérer, besoin d'une amie [PV Elyn]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» “Les gens n'ont pas besoin de conseils, ils ont besoin de compréhension.”
» Petit besoin (d'un Courant) d'air
» BESOIN D'AIDE POUR UN SAUVETAGE DE 21 CHIENS DE CEUTA
» Recensement juillet 2010
» Une vraie guerre - Paintball - 2 juillet 2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Praeteritum :: Chroniques-
Sauter vers: