Votez
I
II
III


Forum fermé. Bon jeu à tous sous d'autres cieux !
 

Partagez | 
 

 Akir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AkiravatarArmure :
Cuirasse du tigre

Statistiques
HP:
160/160  (160/160)
CP:
210/210  (210/210)
CC:
154/154  (154/154)
Message Akir   Jeu 17 Nov - 14:58
Akir
Qui est-il ?


    Nom : Akir.
    Date de naissance : 525 Anno Domini.
    Âge : 25 ans.
    Sexe : homme.
    Armure demandée : Cuirasse du tigre.


Comment est-il ?

    Né en territoire Lakhmides, allié des Perses, ce jeune homme a la peau hâlé assez pour le faire passer pour un méditerranéen très bronzé. Il porte une tenue de bédouin dans les déserts qu'il a l'habitude de traverser, sinon il s'habille à la mode de l'endroit où il se trouve. Ses jeunes yeux bruns orangés sont fermes, déterminés, témoins d'une vie déjà bien remplie et pleins de vie.

    Vous l'aurez compris il aime se fondre dans le paysage et la raison en est simple, s'il dévoile son origine il pourrait être en danger de mort étant donné les territoire ennemis qu'il a du traverser, ce qui fait que sur ce terrain là il est très prudent et reste très évasif quand on le lui demande.

    Il est très vif, impulsif parfois, mais prend le temps de bien analyser la situation tel un tigre attendant le bon moment pour fondre sur sa proie. Il s’enflamme vite à la moindre contrariété ce qui lui donne un caractère fort similaire aux méditerranéens.

    Il cultive un grand sens de la justice et c'est pour cela que son cœur brûle d'une vengeance qui le consume, c'est un être passionné qui parfois fonce tête baissée quand les émotions le submerge. Bien que paradoxalement c'est une personne très prudente et qui a toujours su s'entourer, ce qui ne l’empêche pas de s'attirer parfois les pires ennuis.

    Il a un caractère de battant, de leader par son charisme et son courage, la mort ne lui fait plus peur il l'a souvent côtoyée et s'en est même fait une alliée à certains moments de sa jeune vie. Il est également très ambitieux il est avide de grimper l'échèle sociale pour grimper au sommet ou à une position de pouvoir. Parti d'en bas il n'a pas l'intention de redescendre.

    Akir n'est pas très stable, il change très vite d'avis et aime le changement par dessus tout. Il veut que tout le monde soit au même niveau mais qu'il reste une personne pour diriger tout ce beau monde et bien sur il pense qu'il serait le mieux placé pour le faire. Il serait prêt à tuer pour ses convictions, même s'il ne les justifies pas systématiquement, il est révolutionnaire dans l'âme.

    Sa propre valeur est plus importante que tous les trésors, son esprit sait se focaliser intensément sur une seule tâche, malgré tout sa nature honnête et bon vivant ressort toujours. C'est un acharné, Akir n'abandonne jamais.


Son Histoire

    Akir a toujours connu la guerre, dés son plus jeune âge. Depuis ses neuf ans jusqu'à son départ où il laissait son pays agonisant. Pourtant leur victoire sur les envahisseurs de l'empire byzantin montrait que le pays allié de la perse était un peuple de farouches combattants. C'était sans compter ces traitres de Ghassanides qui procédèrent à des expéditions punitives et rasèrent entièrement le village du jeune garçon.

    Il les déteste du plus profond de son cœur, "Ces monstres,…" se dira-il plus tard "…tout ça pour une religion et des territoires ". Sa mère l'avait enterré dans le sable avec dans sa bouche un roseau creux pour qu'il ne meure pas d’asphyxie, il ne se releva que lorsque les clameurs est les cris s'étaient enfin tu. Un tel silence de mort s’installa alors, et pour cause...Il pleura longuement les morts et ses parents puis parti. Pour l'instant, il n'avait pas le choix, car tout ce qu'il aimait avait été tué, il s'habilla et parti seul dans le désert, il devait fuir.

    Il erra longtemps, et appris tant bien que mal les rudiments de la survie. Dans son cœur une rancœur et une sourde douleur croissaient, il ne savait pas qui encore, mais des gens devaient payer pour ce qu’ils lui ont fait, il n’apprendrait leurs nom que plus tard. Pour le moment, il devait se cacher, apprendre à reconnaitre les couleurs de ses ennemis et observer, tel un tigre, mais un fauve acculé qui cherchait une ouverture pour s’enfuir. Il savait très bien y faire, se fondre dans le paysage, déguerpir au moindre bruit, ce n’était pas de la peur, juste l’instinct de survie. Car pendant ce temps il se renforçait, s’endurcirait, il savait que pour vaincre ces assassins il devait posséder une grande force.

    Au début de l’adolescence il intégra une bande de bandits du désert. Des gens qui étaient comme lui veuf et orphelin à cause de la guerre. Là, il apprit le nom de ceux qui avaient organisés tout ça ; tout d’abord les traitres, les Ghassanides, et ensuite leur allié, l’empire Byzantin avec à sa tête probablement celui qui avait décidé de raser son village l’empereur Justinien. Tout le groupe haïssait cet homme et c’était compréhensible, à leur contact la douleur sourde évolua et se transforma petit à petit, une profonde haine pour les Byzantins et leurs alliés. C’est là qu’il commença à entendre la voix.

    Au fil de ses entrainements, son cœur se consumait et elle semblait plus forte comme si elle se nourrissait de tout cela, tout ce qui était négatif, et qui pourtant permettait à Akir d’avancer. Il se différenciait très vite de ses camarades car sa façon de combattre était souple et agile, cependant il frappait très durement même contre "sa famille"et il en devint rapidement le chef. La voix qui pour le moment ne lui susurrait qu’une chose, devenir plus fort, commença à lui suggérer d’autres idées. Celle par exemple de détruire un camp ennemi situé près de leur repaire, "les traitres ne connaissent pas bien cet endroit ce sera facile" lui dit la voix, "fais-leur ce qu’ils t'ont fait Akir, massacre les tous jusqu’au dernier".

    A ces mots, il entra dans une rage folle et entraina ses hommes de plus belle. Et quand vint le jour J, ils avaient tout bien planifié, le jeune homme était un leader né et un fin stratège, il avait parfaitement bien étudié le terrain et étaient avantagés en nombre, "un jeu d’enfant" se disait-il, pendant que sa voix répétait "tue tue, fait-leur ce qu’ils t’ont fait, tue tue et soit leur pire cauchemar". Il poussa un rugissement inhumain et passa à l’attaque avec ses hommes. Tout se passait bien, les pauvres assaillis étaient égorgés sans exception, jusqu’à ce que...Un colosse, l‘homme le plus grand qu’ait jamais vu Akir sortit d’une des tentes un cimeterre à la main, ses yeux brillaient d’un rouge écarlate à la lueur du feu de camp, il était là pour tuer.

    Nombreux furent les compagnons du jeune brigand à se ruer sur la montagne de chair, mais les armes ses cassèrent à son contact. "Ce…ce n’est pas possible, il est torse nu et pourtant rien ne l’égratigne" se dit il fébrile. "Fait brûler ton âme, enflamme le pour faire ressortir ton coté bestial, laisse ressortir ta bête et déchaîne là" lui suggéra la voix. Il s’exécuta, et chargea l’homme qui d’un revers de la main balayait ses adversaires. Il hurla de rage et porta un coup au géant, l’arme sans surprise se brisa, mais la force qu’avait mobilisée Akir laissa une profonde entaille au poignet du monstre. "Il saigne donc il peut mourir" se dit le garçon. Criant de douleur, le colosse se ressaisit vite et son adversaire l’arme brisée à la main eu l’impression qu’un moment une intense énergie venait de l’envelopper, était il le seul à la sentir ? Il lui semblait que les autres pillards n’avaient rien remarqués. Il esquiva avec dextérité le coup qui s’en suivi et contre attaqua avec la pointe coupante de son arme cassée en visant son cœur et l’imita en concentrant intensément cette énergie qui se manifestait dans le bras qui frappait. Il réussit enfin à terrasser son adversaire en lui transperçant le cœur.

    Il tomba à la renverse épuisé par le combat qu’il venait de mener, lui et les siens qui étaient encore en vie commencèrent à panser leurs blessures. Mais soudain un bruit de tonnerre se fit entendre au loin, ayant l’ouïe fine, Akir reconnu le bruit d’une armée à cheval allant à leur rencontre, la clameur du combat les ayant attirés jusqu’ici. Trop fatigué pour fuir et même ne fût-ce que pour se relever, lui et ses compagnons se firent capturer par ce qui semblait être une troupe byzantine à cheval. Il eu à peine le temps de glisser quelques débris des lames qui s’étaient brisées sur le géant.

    Le jour était en train de se lever quand lui et ses compagnons était attachés au bout d’une corde partant de la selle des cavaliers. Ils étaient à pied, le soleil était en train de se lever et déjà il était déjà en train de tanner leur peau. Dans le désert il fait chaud dés le matin, mais la pire température est celle du désert au zénith. Là, presque la moitié tombèrent mort avant qu’ils d'être arrivé, ils n’étaient plus qu’une dizaine, une autre dizaine avait été terrassée par un seul ennemi, lors de l’embuscade du camp en bordure du désert. D’ailleurs, à la base, le groupe était composé d’une petite vingtaine. Il fallait survivre, tant mieux, c’est ce qu’Akir fait de mieux, et la petit voix répétait "garde tes forces pour plus tard, n’utilise ton énergie qu’avec parcimonie, tu va en avoir besoin…".

    Ils n’arrivèrent à destination qu’au couché du soleil, tous les brigands en vie étaient épuisés, même lui en était à la limite. Ils les emmenaient ensuite dans un grand bâtiment, puis dans les fondations, là ou l’air était humide et froid, au moins un peu de fraîcheur après cette étouffante journée. Peu de temps après avoir été enfermé dans un cachot sombre, un personnage qui avait l’air plus important que les autres et qui semblait être leur chef fit son apparition. "Le plus jeune en dernier" annonça-il aux autres soldats l’accompagnant. Ils prirent un de ses compagnons au hasard, le poussaient sans ménagement dans le couloir et disparurent dans le noir.

    Ainsi commença les cris, les hurlements de douleur et les supplications insupportables. Il le savait, il passerait en dernier après avoir entendu tout ses hommes s’être fait torturer, une manœuvre psychologique destinée à le faire craquer. Les un après les autres ils revenaient en pleur, des larmes de sang coulant sur leurs joues. Ce qu’ils disaient était à peu prêt semblable.

    "Akir excuse moi, je n’ai pas su me taire, ils voulaient tout savoir, mais une fois que je leur ai dit le peu que je savais, ils ont continué à me torturer, juste pour le plaisir. Ce sont des monstres, nous ne pouvons pas lutter, pardonne moi, je n’ai pas su être fort, ils savent d’où tu viens et veulent te faire souffrir encore plus que nous. Les dieux aient pitié de nous…".

    La voix pris alors la parole "L'homme est un loup pour l’homme, mange les ou tu seras mangé". Son sang ne fit alors qu’un tour et la fureur enflamma son cœur, contre ses tortionnaire et ses compagnons car ils n'avaient pas su être assez fort. La passion prit alors le dessus et il ne pu pas contrôler son corps. Les soldats revinrent longtemps après pour découvrir ce qu'il s’était passé. Le spectacle les laissa bouche bée. Il n’y avait plus qu’un seul homme à présent dans la cellule, elle était à présent peinte de sang frais. Quand Akir se tourna vers eux, ils virent alors le regard d’un prédateur qui les observait, prêt à bondir. Il lécha alors ses lèvres et déclara tout haut "J’avais une faim de loup HAHA HAHAHA" il se mit à rire à plein poumons, comme s’il avait fait une bonne farce pour son public. Ils coururent donc en hurlant sans demander leur reste en appelant leur capitaine. Le jeune homme se sentait parfaitement bien et se senti investi d'assez de force pour déplacer des montagnes, il n’était pas devenu un loup humain égal aux autres humains, mais il était devenu à présent leur prédateur naturel et il sentait à présent leur peur. Cela le rendait plus fort et confiant, il se mit à pousser un rugissement enragé et bestial, avant que, du couloir, il se mit à voir des formes s’avançant dans sa direction.

    Le haut gradé était de retour, aucunes émotions ne transpiraient de son visage fermé. Akir enveloppé dans sa propre énergie, sentait celle de l’homme à présent se manifester, ce fit découvrir les dents de notre prisonnier car il voyait bien qu'il avait un autre adversaire à sa mesure. Les deux combattants se rendaient coups pour coups, au début, personne ne prit l’ascendant sur l’autre, puis enfin la vigueur entra en jeu. Il semblait que l’officier, bien que formé au combat, n’avait pas la même résistance et la même pugnacité que lui, lui qui, avait du par nécessité survivre à tout prix. Le soldat fatiguait, car le combat se poursuivi jusqu’au lever du soleil, et Akir prenait le dessus. Les autres ne purent pas bouger le petit doigt et durent assister impuissant à tout la scène. Le jeune homme profita d’un instant de répit pendant lequel son adversaire reprenait une seconde son souffle pour lui planter un des bouts métallique qu’il avait caché sur lui. Il mit toute son énergie et sa force dans ce coup et lui transperça la gorge. Le soldat tomba à la renverse dans un gargouillis répugnant. Le combat était fini et les autres prirent leurs jambes à leur cou. La grille était ouverte, il voyait mieux qu’eux dans le noir, la traque serait facile.

    Il poursuivi le reste des hommes à travers le fortin, il les tua méticuleusement, souvent en leur arrachant la trachée avec les dents, et fini seul dans une grande pièce richement décorée où une grande table avec une immense carte était posée dessus. Il apprit ainsi qu’il était en plein territoire de ces traitres de Ghassanides et qu’il était aux portes de l’empire Byzantin. Ce fortin semblait être un poste d’avant-garde et ils semblaient être investis d’une mission de surveillance. Sur la carte il voyait des figurines posées et étudia longuement le plan, retenant où était ses ennemis et ceux appartenant à son ethnie. Il remarqua que la côte n’était pas loin, et que le continent sur la gauche de la carte était moins envahi de cette engeance Byzantine. Quelques jours de marche estimait-il et il pourrait parvenir à cette ville près de la mer et s’enfuir dans un bateau. Il devrait ensuite traverser Italia et parvenir à la frontière d’un pays qui s’appelait la Germanie, des noms inconnu mais qu’il retiendrait pour plus tard. Car à présent il devait s’enquérir d’une tâche finale, et Donc, après avoir rassemblé assez de victuailles et d’affaires pour partir, il mit le feu au fortin et parti, car il ne devait pas laisser de traces, personne ne devait savoir ce qui s’était passé ici, jamais…

    La voix s’était tue pour le moment, et permit à Akir de réfléchir à son origine. Était-ce la personnification de sa conscience même si elle n’avait pas de nom ? Ou l’œuvre d’un dieu qui le guidait pour qu’il accomplisse son glorieux destin ? Il songea de plus en plus à la seconde solution et marmonna cette réponse pour lui-même tout le temps du trajet "Un dieu, mais lequel ? Sans doute un dieu de sang, de larme et de guerre,…". Perdu dans ses pensées il arriva jusqu’à cette ville en prenant bien soin de se cacher, le soir il s’embarqua en douce dans un bateau qui parti le lendemain très tôt. Il avait bien repéré les endroits où allaient les bateaux par contre le plus proche de sa destination le conduisit jusqu’à la frontière entre la Grèce et Italia, au moins il ne devra pas la traverser en entier cette drôle de botte.

    Quelques semaines plus tard il arrivait à destination, il était assez discret pour se nourrir sans se faire voir ou qu’on soupçonne autre chose que des rats venant se servir dans les réserves. Il débarqua sans que personne ne puis soupçonner sa présence et s’engouffra dans le village côtier ou il se trouvait. Il fini par trouver une maison abandonné et s’y installa pour peu de temps. Il devait bientôt repartir, en attendant il volerait les habitants pour rassembler assez de réserves. Il n’en fut pas ainsi, il découvrit assez vite que les habitants du village ne le voyait pas d’un mauvais œil, mais plutôt il semblait qu’ils l’attendaient. Malheureusement ils s’exprimaient dans une langue étrangère et Akir ne connaissait que l’arabe et un peu le Perse.

    Étrangement un Viel homme connaissait le Grec et l’Arabe, il lui apprit également le Latin et une langue étrange appelée le Slave. Une chance que ce viel homme soit instructeur de langue à ses jeunes années. Et après plusieurs années d’apprentissage de toute ces langues et de longs entrainements le soir permettant au garçon de mieux maitriser son énergie intérieure, le vieux lui déclara : "Viens avec moi fils, IL t’attend". Il accompagna ainsi le vieillard dans sa cave, et là il vit une grande statue de bronze portant un casque et un bouclier, un homme fort bien bâtit armé d’un javelot et qui semblait taillé pour être un incroyable guerrier. Contre toutes attentes, la voix dans sa tête semblait venir de la statue et dit ; "Bienvenu mon fils, car oui tu es le fils de la guerre". Akir regarda fixement la statue avec des yeux rond d’étonnement. "Je t’ai conseillé et conduit jusqu’ici, les habitants ont été averti de ta venue et cet homme ici présent a fait le maximum pour que tu puisse te débrouiller dans le vaste monde" après un court silence pour lui permettre d’assimiler, la voix poursuivi "tu est le fils d’Ares, moi qui t’ai tout appris, sache que le seul moyen de faire changer les choses et de faire régner la justice c’est la guerre, sois mon bras armé et va là où le destin te porte, tu est promis à un grand dessein". C’est alors qu’Akir s’inclina et salua profondément la statue "Oui père, je ferais selon votre vouloir, gloire à la justice, gloire au changement, gloire à la guerre". La voix lui donna un ultime conseil "va dans les Balkans, entre le marteau et l’enclume, cherche ma citadelle, moi et mes fidèles t’attendons".

    Le jour levant, après s’être équipé de longues griffes de métal, confectionnées par le forgeron du village et selon les indications d'Akir, rappelant son animal totem, de nombreuses victuailles et nourriture, le jeune homme parti pour ce long périple…


Et vous, qui êtes vous ?

    Age : 33 ans.
    Avatar : Le nom du personnage de votre avatar, présenté de cette manière :
    Code:
    [b]labyrinth of magi/Deviant Art[/b] → [i]Cassim[/i] est [b]Akir[/b].
    Quelle est votre expérience des forums RP : J'étais au début il y a bien longtemps sur rpg sanctuary où je jouais le porteur du surplis des enfers du Balrog. On m'a proposé par la suite d'incarner Hadès et Thanatos en plus de mon personnage pour prendre en charge les nouveaux venus et faire leur MJ. J'ai failli après cet épisode faire MJ sur un forum rpg Naruto où je devais jouer le Raikage (c'était à l'époque ou on ne connaissait que le Hokage et le Kazekage), je dois dire que le personnage que j'avais imaginé était assez loin du leur. Et entre ceci et maintenant j'ai énormément joué en Jeux de rôles (le Akir en question est l'un de me personnages et qui était un vieux mage de 40 ans très puissant).
    Comment avez-vous connu le forum : A partir d'une recherche Google sur des sites rp de saint seya ayant envie de m'y remettre.



Dernière édition par Akir le Dim 20 Nov - 14:58, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1394-akir-du-tigre
EstheravatarArmure :
Cuirasse de la Tarentule

Statistiques
HP:
100/100  (100/100)
CP:
130/130  (130/130)
CC:
304/304  (304/304)
Message Re: Akir   Jeu 17 Nov - 15:45
Bienvenue parmi nous Akir ! Ravi de voir nos rangs se renforcer ! Je te souhaite bon courage pour ta validation !




Codes couleur dialogues : Esther, Agnès, Arachné.
Chroniques d'une Tarentule, Armure, Agnès.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t686-esther-de-la-tarentule
AkiravatarArmure :
Cuirasse du tigre

Statistiques
HP:
160/160  (160/160)
CP:
210/210  (210/210)
CC:
154/154  (154/154)
Message Re: Akir   Jeu 17 Nov - 15:58
Merci beaucoup très jeune d’apparence mais non moins flippante future partenaire, heureux de savoir que j'ai placé ma présentation au bon endroit.

Si tu as des critiques ou des conseil sur mon histoire n'hésite pas je ne suis pas sur d'avoir assez relu.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1394-akir-du-tigre
ArianeavatarArmure :
Anciennement Lyumnades

Statistiques
HP:
260/260  (260/260)
CP:
180/240  (180/240)
CC:
243/306  (243/306)
Message Re: Akir   Jeu 17 Nov - 16:48
Bienvenue à toi et bon courage pour la présentation (et validation de fait) Smile


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t415-ariane-general-des-lyu
KonstantinosavatarArmure :
Cuirasse de la Mort

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
270/300  (270/300)
CC:
98/155  (98/155)
Message Re: Akir   Jeu 17 Nov - 17:46
Bienvenue à toi futur collègue! ^^




Armure de la Mort

Les sauver...je vais tous les sauver....à mort!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1372-konstantinos-de-la-mo
RebaavatarArmure :
Petit Lion.

Statistiques
HP:
1/1  (1/1)
CP:
1/1  (1/1)
CC:
1/1  (1/1)
Message Re: Akir   Ven 18 Nov - 5:07
Bonsoir et bienvenue sur le forum !

Comme le précise le règlement, nous demandons à ce que le pseudo ne comporte pas le nom de famille du personnage. Bien sûr, libre à toi de l'utiliser en RP, mais le compte doit être appelé par son simple prénom. Tu peux le modifier toi-même dans ton profil.

Par ailleurs, je m'en excuse mais je vais également devoir te demander de changer d'avatar. Dans un souci de cohérence avec le reste du forum, il est en effet préférable que tu optes pour une image issue d'un manga - ou toute œuvre dessinée - plutôt qu'un portrait, même s'il est vrai que ce n'est pas demandé explicitement (j'y remédierai).

Je t'invite dans le même temps à te relire, plusieurs fautes étant disséminées de part et d'autre de ton texte (fait leur ce qu’il ton fait → fais-leur ce qu'ils t'ont fait). Rien de trop dommageable (celle-ci est la plus voyante) mais autant peaufiner tant qu'à faire. Enfin, c'est du pinaillage mais il ne faut pas confondre Italie et Italia (le nom du domaine à l'époque), l'époque n'est pas du tout la même.

Merci de ton attention et bon courage pour ces modifications.


'cause I am a lion born from things you cannot be.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AkiravatarArmure :
Cuirasse du tigre

Statistiques
HP:
160/160  (160/160)
CP:
210/210  (210/210)
CC:
154/154  (154/154)
Message Re: Akir   Ven 18 Nov - 10:22
Merci beaucoup,

Je prends bonne note de tes remarques et vais y remédier.
Je vais chercher une image plus appropriée et la bidouiller un peu mieux pour qu’elle paraisse moins étirée, ça tombe bien je trouvais ça assez moche.
Je suis désolé pour le nom du pays parc qu’il me semble en plus l’avoir vu sur le forum je corrige toute ces petites choses et je reviens vers vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1394-akir-du-tigre
AkiravatarArmure :
Cuirasse du tigre

Statistiques
HP:
160/160  (160/160)
CP:
210/210  (210/210)
CC:
154/154  (154/154)
Message Re: Akir   Ven 18 Nov - 15:13
Et voila, j'ai fais les quelques modifications.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1394-akir-du-tigre
RebaavatarArmure :
Petit Lion.

Statistiques
HP:
1/1  (1/1)
CP:
1/1  (1/1)
CC:
1/1  (1/1)
Message Re: Akir   Sam 19 Nov - 0:43
Ayant déjà fait par le passé un avatar du personnage pour lequel tu as opté, je me permets de te le proposer :


Code:
http://image.noelshack.com/fichiers/2016/46/1479469277-kassim-02.png

Rien à redire pour le reste, je te valide donc sans tarder. Tu disposes donc de 4 en Éveil et de 16 PC pour réaliser ta Fiche Technique.

Par ailleurs, sache qu'il existe un chan Skype consacré au camp des Berserkers. Contacte l'un des membres du staff appartenant au camp si tu souhaites y être rajouté.

Bon jeu !


'cause I am a lion born from things you cannot be.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AkiravatarArmure :
Cuirasse du tigre

Statistiques
HP:
160/160  (160/160)
CP:
210/210  (210/210)
CC:
154/154  (154/154)
Message Re: Akir   Sam 19 Nov - 4:58
Merci, il est vraiment bien, je vais l'utiliser.

D'accord je vais me renseigner pour le Skype, ça facilitera les choses.

Et encore merci.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1394-akir-du-tigre
Contenu sponsorisé
Message Re: Akir   
Revenir en haut Aller en bas
 
Akir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La curiosité est-elle vraiment un défaut ? (Haraka)
» Akir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Naos :: Présentations :: Présentations validées-
Sauter vers: