Votez
I
II
III


Forum fermé. Bon jeu à tous sous d'autres cieux !
 

Partagez | 
 

 [Avril 550] Thémis... non... Une loi du plus fort (Shin)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
BelisaireavatarArmure :
Aucune

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
210/210  (210/210)
CC:
245/245  (245/245)
Message [Avril 550] Thémis... non... Une loi du plus fort (Shin)   Mer 7 Oct - 23:00
Je venais de quitter Lesath et je ne savais encore quoi penser de notre conversation, il me faudrait du temps très certainement. Mon regard se portait vers la demeure suivante, celle de ce bon vieux Shin. Lui aussi était à mettre dans une catégorie mais elle était pas la plus joyeuse. De tous les chevaliers d'or, il était celui qui embrassait le plus sa vision des choses mais elle avait une conséquence, il était alors un dangrer pour tout chevalier ne trouvant pas grâce à ses yeux. Si je pensais que ma pensée était absolue, que je ne pouvais être contredit, il en était de même pour le Chevalier de la Balance.

Ce dernier était un homme qui croyait en une justice, la sienne. Lors de la bataille de Rome, cinq ans auparavant, ses exactions étaient devenues légendaires mais cela ne m'offusquait pas le moins du monde. Il était fort, n'hésitait pas à frapper à l'ennemi pour l'abattre sans s'entourer d'une morale trop précieuse pour en oublier l'objectif final de la stratégie mise en place. Il entrait donc dans son temple avec ce sentiment que le temps serait assez drôle dans les années à venir, il savait pas ce qu'était devenu le chevalier depuis lors, occupé par ses fonctions et par la régence des affaires humaines.

Soudain, une menace dans l'air. Il fit signe aux gardes d'aller au plus vite à la sortie pour ne pas poser de problèmes. Une aura dorée m'entourait pour signifier ma présence et suffisamment agressive pour que le Chevalier d'or ressente sa présence et non celles des gardes qui courraient vers la sortie. Cette fois, ce ne serait pas aussi calme qu'avec les autres, il allait devoir prouver son autorité encore une fois. Ouais, un jeunot de 15 ans physiquement, c'était pas cela qui donnait la sensation d'avoir un vieux de la vieille comme chef. Bélisaire s'avançait sur ses gardes, patient comme le Scorpion. Il savait que la Justice pouvait être expéditive dans ce temple, et même saignante !

Bélisaire a écrit:
HRP : petit post, j'aime pas les posts d'intro xD




Les seuls qui sont autorisés à me regarder dans les yeux sont ceux à qui je parle
et ceux qui me servent. Et celui qui s'oppose à moi est autorisé à regarder vers le bas.
Tu devras connaître ta place.


Dialogues : Doré = le Sage | Bleu = l'Absolu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t315-belisaire-grand-pope
InvitéInvité
Message Re: [Avril 550] Thémis... non... Une loi du plus fort (Shin)   Jeu 8 Oct - 2:20

- « Malgré le fait que vous soyez le maitre de ce sanctuaire, je trouve cette manifestation très offensante. Je ne suis quand même pas un ennemi… »

Ma voix retentit de nulle part. Elle fut calme, tranquille. Mais il eut quelque chose de terriblement inquiétant dans cette phrase, cette intonation, si bien que les gardes, presque vers la sortie, s’immobilisèrent et se mirent à trembler. Ma réputation, très sale, soit dit en passant, n’était plus à faire effectivement. Et c’était peut-être sa nature qui rendait ces combattants lambda aussi anxieux. Après quelques secondes de stress intense, ces mêmes gardes finirent par décamper définitivement sous mon rire. Un rire fin que je ne cachais pas et ce, même en présence du pope. Car ils me faisaient vraiment marrer. Comme si j’avais quelque chose à foutre avec le menu fretin. Le scorpion qui se tenait au beau milieu du naos de mon temple me faisait plus trépigner que ces vermines. Et je n’avais d’yeux que pour lui. Comme un fauve qui traquait sa proie. Mais une proie pas facile à terrasser. Ne pas se fier aux apparences.

- « Votre aura est bien trop agressive. On aurait presque dit que vous craignez que je ne vous porte une attaque en traitre. »


C’est sur cette phrase que je quittai le pilier derrière lequel je m’étais caché. Le pope pouvait ainsi me voir. Mais contrairement à l’éthique et pour une fois, je n’avais pas revêtu mon armure. J’avais plutôt arboré un joli hanfu, typique de la Chine du sud, qui me rendait très élégant et qui me changeait complètement des tuniques traditionnelles du coin. Mon visage affichait un léger sourire et une mine presque joyeuse. Un contraste assez affreux avec mes dires. Car en vérité, je devais être l’un des rares à admirer le pope avec une ferveur qui frisait la dévotion, mais qui aussi, dans le même temps, souhaitait sa mort. La balance n’avait cependant pas encore pesé définitivement d’un côté, ce pourquoi je restais tranquille, à l’observer de loin, voire même à l’admirer et en prenant plaisir à exécuter le moindre de ses ordres. Lui et moi le savions pertinemment : Nous étions du même monde, du même genre. Comme des frères.

- « Je saurai reconnaitre votre auguste cosmos entre mille, vous savez. Même de loin. Vous n’avez pas besoin de vous manifester ainsi en foulant le sol de mon humble demeure. »


Cette bienveillance n’était pas fausse pour une fois. Si je voulais le tuer, mon temple n’était surement pas le bon endroit pour. Son palais par contre, serait l’endroit idéal pour se débarrasser de lui. Il était perché en hauteur, bien isolé et ferait un bon endroit pour ça. Cette pensée me titilla l’esprit pendant quelques petites secondes, avant que je n’arrive enfin devant lui et que je m’incline, comme l’usage le voulait : « Ceci dit, je suis ravi de vous voir en bon état, mon seigneur. Votre cosmos est toujours aussi… Piquant ! » Le mot était juste. Il n’y avait aucun autre adjectif pour qualifier l’ancien chevalier du scorpion. Je finis donc par me redresser en plongeant mon regard dans le sien, mes mirettes dans les siennes sans ciller ne serait-ce qu’une seule fois, comme si j’essayais non pas de le jauger –Je savais déjà qu’il était un monstre et il n’avait pas eu besoin de poser ses couilles sur la table pour me le confirmer-, mais de le sonder.

- « Je suppose que vous êtes de passage ? Ou vouliez-vous me voir pour une raison bien précise ? »

Revenir en haut Aller en bas
BelisaireavatarArmure :
Aucune

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
210/210  (210/210)
CC:
245/245  (245/245)
Message Re: [Avril 550] Thémis... non... Une loi du plus fort (Shin)   Ven 9 Oct - 2:39
Mon corps s'arrêtait brusquement quand une voix surgissait de nulle part. La Balance avait toujours ce don pour les entrées assez théatrales, cette façon de faire ne me déplaisait pas mais disons que voir des propres techniques d'intimidation similaires aux miennes qui me rentraient dans le lard n'était pas habituel. Lentement, je me retournais pour fixer les ombres derrière quelques piliers. Il était là, comme un chat prêt à bondir sur une souris, mes lipes s'ourlèrent sardoniquement en l'entendant dans le temple.

- Je ne crains rien pour moi. Mais disons que ta réputation de merde te précède et mes hommes sont toujours inquiets de passer ici. Cela ferait désordre que je ne les protège pas un minimum non ?

Le voyant arriver devant moi en tenue traditionnelle, un souffle traversait mes lèvres sur un ton monocorde.

- Tu as perdu ton armure en chemin ?

Je ne pris pas la peine de répondre à son algarade sur les attaques en traîtrise. Ce n'était pas une bonne situation pour ce genre d'actions, avec des témoins en plus. Shin avait toujours été là pour servir Athéna avec son caractère et ses principes, il était un représentant idéal de la Nouvelle Justice qui s'imposerait au monde des Hommes et que le Grand Pope souhaitait appliqué pour le bien commun. Un lieu de paix comme l'Empire ne s'était pas construit avec de l'amour et de la bienveillance, non, c'était de la stratégie et de la politique. La force, la victoire, la fierté... Tout cela faisait la nouvelle génération des Chevaliers d'Athéna et cela permettait de maintenir l'hégémonie d'une manière ou d'une autre.

- N'oublie pas que je suis absolu. Je suis la Force partout où je vais, ta maison est la mienne comme ta force est celle que j'utilise pour la victoire. Tu n'es rien qu'un moyen pour moi afin d'atteindre le Rêve de notre Déesse.

Soudain, un frisson passa dans mon dos. Mon regard ne put s'empêcher de regarder la Balance au moment où il usa du terme "piquant". Un sourire glacial et pervers se dessinait sur mes traits au moment où en une fraction de seconde, mon index se posait sur son front entre ses deux yeux. Tout cela voulait dire ce que ca voulait dire... Dans un sens, Shin était le chevalier d'or le plus proche de mes idéaux et aussi de mes principes, sauf qu'il avait des moeurs contraires aux miennes. Un peu comme Octave et Marc Antoine si on se permettait cette comparaison. Le premier était froid, méthodique, sadique et stratége. L'autre était chaud bouillant, usant de la force et jouisseur de la vie dans toute sa plénitude, confiant dans sa moralité et dans sa vision du Monde. Je reprenais la parole après ces quelques secondes de silence et de défis entre nous... Inutile de dire que c'était que le début et j'en avais conscience !

- Je viens te prévenir que je reviens de Star Hill. Nos ennemis se réveillent. Le sang et les larmes vont renaître dans ce monde, tu dois te préparer. Je vais envoyer le Sagittaire, le Lion et les Gémeaux en mission mais je voudrais te donner une mission secondaire. Il existe un homme qui nous aide dans l'ombre depuis des années, il m'a dit qu'il souhaitait me prévenir de quelques points sur nos ennemis, je ne peux plus quitter le Sanctuaire si les choses devaient s'accélérer. Une fois que le Capricorne sera présenté, tu partiras pour le Cap Sounion et demander à notre allié secret ce qu'il sait...

Pourquoi lui ? Tout simplement car il était le seul qui était capable de suivre ses propres préceptes sans se laisser influencer et l'homme qu'il allait rencontrer ne serait être pris à la légère. Il envoyait donc le chevalier le plus connu pour son sens pratique, donc peu manipulable pour rencontrer l'espion du Pope auprès des autres domaines sacrés. Il était vrai que sans lui, jamais il n'aurait appris pour la trahison de l'ancien Pope et aussi comment abattre les autres factions aussi rapidement...



Les seuls qui sont autorisés à me regarder dans les yeux sont ceux à qui je parle
et ceux qui me servent. Et celui qui s'oppose à moi est autorisé à regarder vers le bas.
Tu devras connaître ta place.


Dialogues : Doré = le Sage | Bleu = l'Absolu


Dernière édition par Belisaire le Ven 9 Oct - 18:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t315-belisaire-grand-pope
InvitéInvité
Message Re: [Avril 550] Thémis... non... Une loi du plus fort (Shin)   Ven 9 Oct - 18:45

- « Le sang et les larmes ? Héhéhé… HAHAHAHAHA ! MWAHAHAHAHAHAHAHA ! »

Après m’être reculé d’un pas pour être hors de portée de son index mortel, je me perdis dans un fou rire. Un rire grinçant, machiavélique, qui en disait long sur mes états d’âmes face à une telle nouvelle. Je m’esclaffais comme un beau diable, si bien que j’en vins même à me plier en deux tout en me tenant le ventre. Même en face du pope, je ne pouvais pas me retenir. C’était impossible ! L’excitation fut alors à son comble, si bien que mon cosmos pourtant très calme et très discret, se mit à enfler, à grossir et à commencer à faire trembler les fondations de mon temple. Les gardes situés au parvis retirent leurs souffles. Ce cosmos démentiel, ils ne le connaissaient que trop bien. Le serpent se muait brusquement en tigre, voire même en dragon. Et le pope était témoin de ma folie. Soudain, l’armure de la balance apparut au-dessus de moi, se détacha et vint recouvrir tout mon corps. C’est à ce moment-là que j’arrêtai soudainement de rire et que mon cosmos se dissipa peu à peu. Une minute plus tard, l’endroit retrouva son calme. Pour ma part, j’étais légèrement essoufflé, le visage baigné de sueurs, comme si je venais de fournir un effort dantesque. Mais il y avait sur ma face, un sourire aussi tordu que celui du pope scotché à mes lèvres.

- « Vous êtes vraiment le meilleur, mon seigneur. A chaque rencontre, vous me surprenez. A chaque fois… »

Oui, à chaque fois, il me rend dingue, il me rend fou, il me rend même servile. Mais d’un autre côté, mon envie de le buter après un combat de folie subsistait toujours. Lui faire la peau serait tellement, mais tellement bon que j’en bavais même intérieurement. Oooh ! Jamais une personne ne m’avait fait ressentir de tels sentiments, contradictoires qui plus est. Si ce n’était pas être fou, qu’est-ce que c’était alors ? Aussi avais-je même mis un genou au sol, avant de lui prendre la main pour le baiser. Cette manière de faire me faisait penser à une histoire chrétienne dont j’avais entendu parler, mais je préférai chasser cette pensée de mon esprit pour me concentrer sur l’instant présent : « Je suis vraiment désolé. M’être emporté ainsi… C’est indigne d’un chevalier d’Athéna ! » Ces excuses n’étaient dites que pour la forme. Même si la gloire d’Athéna était la cause la plus importante pour nous autres chevaliers, il n’en demeurait pas moins que j’étais heureux. Heureux de savoir qu’il y aurait des batailles à venir. Notre raison d’être n’avait de sens que dans ce genre de situations ! Sinon à quoi servirions-nous ? Bonne question que voilà ! Je finis donc par me redresser, non sans passer ma langue sur mes lèvres, avant d’adopter une gueule d’ange.

- « Le gémeaux, le Lion et le Sagittaire… Belle brochette de combattants. Ça a l’air d’être vraiment sérieux si on mobilise des combattants d’un tel calibre. D’ailleurs, je crains n’avoir pas compris pour le capricorne ? »


Quoique si, j’avais bien compris. Mais je voulais l’entendre de sa propre bouche. J’avais même un sourire en ce sens. Après, c’était pas forcément le plus important. Le plus important, c’était qu’il voulait m’envoyer quelque part. Bien longtemps que j’avais pas eu une mission. A proprement parler, ça devait dater d’avant la guerre de 545. A croire que les ennemis s’étaient trop endormis !  Cependant, la nature de ladite mission était plutôt… Bizarre ! « Demander des infos à quelqu’un de mystérieux… Suis-je bien placé pour ce genre de tâche ? Je suis plus guerrier que diplomate, même si… » Je laissai ma phrase en suspens. Il ne s’agissait pas de diplomatie à proprement parler puisque l’homme dont il parlait nous supportait dans l’ombre. Ceci dit, je ne pensais pas être la bonne personne pour. Ou plutôt, cette charge semblait, au final, ennuyante à mourir ! Pas de baston, rien. Juste demander des infos. Il me prenait vraiment pour un coursier, ce gamin. Mais que pouvais-je faire ? Refuser n’était pas une option. Il l’avait dit lui-même. Je n’étais qu’un moyen. Un putain de moyen, de jouet. Sympathique ce pope, haha ! J’eus même un petit rire à cette pensée. Ma renommée dite merdique me revenait en tête ce qui n’était pas pour calmer mon petit rire. Halala…

- « Oubliez ce que je viens de dire. Vos choix sont toujours les bons. Je m’acquitterai donc de ma tâche quand vous le souhaiterez. Du coup, qui est cet homme et où se trouve-t-il exactement ? »
Revenir en haut Aller en bas
BelisaireavatarArmure :
Aucune

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
210/210  (210/210)
CC:
245/245  (245/245)
Message Re: [Avril 550] Thémis... non... Une loi du plus fort (Shin)   Sam 10 Oct - 3:27
Sans sourciller, je le regardais se rompre le dos à rire comme un fou. Je ne savais pas que j'étais drôle, première nouvelle mais bon, avec lui, tout pouvait arriver. Son cosmos se répandait dans le temple. Une telle envie de supériorité n'était pas pour me déplaire, ma pupille ambrée fixait l'homme avec une envie de meurtre. Si je ne faisais pas attention, je risquais de réagir à ce flot de cosmos en le frappant aussi vivement qu'il s'était mis à rire de moi. Mon poing se serrait lentement et mon visage tombait un peu sur le côté pour le dévisager froidement. Il me félicitait maintenant. Il s'abaissait devant moi pour me faire révérence. Comme une morsure vorace, mon cosmos disparaissait pour ne rien laisser qu'une impression froide et assassine. L'ancien Scorpion reprenait ses droits. Ou suis je ? Le pouvoir pour la victoire ? Oui. C'était la raison de mon existence.

- Sois indigne... Mais si tu perds, je saurai me montrer indigne de la même manière.

Alors qu'il se relevait, ma main se posait sur mon masque pour libérer mon visage adolescent. Quelques tignasses écarlates de ma chevelure tombaient sur mes sourcils. Je continuais de le fixer comme un chasseur amusé de trouver une proie acceptable entre mes pinces. Soudain, il redevint sérieux. Dommage. j'aurai aimé l'avoir entre mes mains. Pensif, mes paupières clignèrent avant que mon cosmos ne redevienne moins sauvage, moins assassin.

- Le Capricorne a été choisi par Athéna en personne. Je le connais depuis peu. Il sera présenté aux Chevaliers d'or dans les heures à venir.

Je continuais de le fixer, ma main pendante à ma droite avec le masque entre ses doigts.

- L'homme que tu vas rencontrer est une personne discrète mais il faudrait au moins trois chevaliers d'or pour en venir à bout. Il n'est pas à prendre à la légère mais je veux aussi une personne qui ne se berce pas d'illusions. Car son verbe est sa force et il peut vous séduire si on est faible... Et Je suis absolu. Je peux voir la totalité du futur. Il si simple de le changer. Et ce passé est annonciateur d'un mal venant de l'est et de l'ouest. Je dois avoir des informations.

Encore heureux qu'il ne remette pas en cause mon autorité, la pointe de ma langue avait mouillé légèrement mes lèvres avant qu'il ne relève ces mots. C'était dommage. L'abattre comme un chien afin de prouver qu'il n'était rien était une chose si agréable, démontrer qu'une personne était faible était nécessaire quand on était l'empereur devant ses sujets. Mes pupilles continuaient de le fixer alors que mes muscles se durcissaient sous l'excitation de la mort que je pouvais donner. La soif de victoire me manquait manifestement et plus grandement que je ne l'avais estimé... Mais, soufflant un peu, je tentais de calmer tout cela en prenant un sourire de circonstance en le dévisageant.



Les seuls qui sont autorisés à me regarder dans les yeux sont ceux à qui je parle
et ceux qui me servent. Et celui qui s'oppose à moi est autorisé à regarder vers le bas.
Tu devras connaître ta place.


Dialogues : Doré = le Sage | Bleu = l'Absolu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t315-belisaire-grand-pope
InvitéInvité
Message Re: [Avril 550] Thémis... non... Une loi du plus fort (Shin)   Dim 11 Oct - 20:08
- « Trois chevaliers d’or ? Vraiment ? »

Je dus avouer être étonné par ce que venait de m’avouer le pope. Mon air décontracté s’envola aussitôt pour laisser place à un air bien plus sérieux et réfléchi. Ça ne rigolait plus. J’avais beau faire le fanfaron et bien faire comprendre à qui voulait l’entendre que j’étais très fort, mais là, ça dépassait carrément mes prévisions. Mais comment est-ce qu’un personnage aussi puissant pouvait être délibérément laissé sur la touche ? Ce type aurait pu compléter nos rangs. Est-ce que le pope, malgré ses propres prétentions craignait lui-même un tel personnage ? Il y aurait de quoi, en même temps. Bélisaire était en train de m’avouer que son acolyte dans l’ombre avait plus ou moins son niveau. Assez inquiétant. Mais pas de quoi me faire faire dans ma culotte, bien au contraire même.

- « C’est trop d’honneur, grand pope ! Que vous-même m’encensiez de la sorte ! J’en ai le cœur qui palpite ! »

Je croisai alors mes mains pour former un seul poing, bien avant de m’incliner une nouvelle fois devant lui. A la chinoise, cette fois. Tête baissée vers le sol, je passai ma langue sur mes lèvres avant de me redresser une nouvelle fois en soutenant son regard aussi vif que celui d’un rapace. N’importe quel chevalier lambda se perdrait dans les profondeurs de ses mirettes. Ses traits juvéniles devaient certainement choquer plus d’une personne, mais pas moi. J’avais eu l’habitude de voir en Chine de jeunes personnes promues à des postes très importants, qu’il s’agisse de l’armée ou de l’administration. Et là encore, il ne s’agissait pas de piston, mais de mérite. Cette expérience, contrairement à d’autres, m’aidait à accepter la jeunesse de notre leadeur. Ce n’était pas le plus choquant chez lui, de toute façon.

- « Je mènerai à bien cette mission. Je me montrerai digne de votre confiance ! »


Il y avait une sorte de tension perceptible chez mon vis-à-vis. Mon rire démentiel ne lui avait pas vraiment plus. Mais contrairement à ce qu’il pensait, je ne m’étais pas moqué de lui ni de ses dires. Lesdits dires m’avaient plutôt excité et la perspective de verser le sang de nos ennemis m’avaient rendu fou l’espace de quelques secondes seulement. M’enfin bon… Ce fait montrait bien que même s’il était un excellent stratège de guerre et un combattant des plus redoutables, il restait jeune. Très jeune. Au moins pourrait-on dire, il avait réussi à se contenir. Je n’aimerais pas mourir bêtement parce que j’avais commis une bourde. Pas maintenant. Ce type n’était pas accessible maintenant. Mais une occasion se présenterait certainement un jour. Un jour où l’autre. Tout était question de patience, huhuhu !

- « Vous comptez me donner toutes les informations sur cet homme à la réunion qui se déroulera tout à l’heure ? Ou maintenant même ? Je n’aimerais pas monopoliser votre temps, mon seigneur. »


Un crusos pour présenter le nouveau Capricorne ? Voilà qui était bien intéressant ! Ça promettait d’être marrant !
Revenir en haut Aller en bas
BelisaireavatarArmure :
Aucune

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
210/210  (210/210)
CC:
245/245  (245/245)
Message Re: [Avril 550] Thémis... non... Une loi du plus fort (Shin)   Lun 19 Oct - 0:36
Le calme s'était restauré dans la discussion. Je ne faisais pas mystère que la personne qu'il allait rencontré n'était pas n'importe qui, bien des Chevaliers l'avaient parfois affronté, parfois comme allié, il était difficile de savoir la place de l'inconnu dont ils parlaient dans le secret du Temple de la Balance. En soit, je savais que Shin était celui qu'il me fallait pour ne pas se laisser abuser par le miel des mots de ce cher Pséma. Il s'excitait pour une telle information et je devais avouer que cela me faisait plaisir, cependant, il fallait qu'il évite d'en rajouter.

- Tu peux être honoré en effet, je ne donne pas cette mission à n'importe qui, mais fais attention, le ton de ton futur interlocuteur pourrait être déstabilisant...

Digne de confiance ? Certainement. Je regardais autour de moi en sachant pertinement que cette discussion était terminée. Dans peu de temps, j'allais le revoir lors de la réunion des douze Chevaliers d'or dans mon Temple. Arturios attendait tout le monde à l'heure où il était... Les gardes se rapprochaient de moi d'un geste de la main, je pris congé rapidement et j'invitais secrètement la Balance à se préparer à son départ dans les prochaines heures. Personnellement, je savais que cette rencontre était fondamentale pour éviter de se retrouver dans une merde noire avec des ennemis connus et le pire, les inconnus, je n'avais pas assez d'informations en la matière.

- Je te laisse Shin, dans quelques heures on se revoit de toute façon !

Je quittais les lieux le coeur battant, décidément, cette personne avait un don pour exciter les côtés les plus obscurs du genre humain...

Bélisaire a écrit:
HRP : Fin du RP pour moi x), on se retrouve au Crusos °°




Les seuls qui sont autorisés à me regarder dans les yeux sont ceux à qui je parle
et ceux qui me servent. Et celui qui s'oppose à moi est autorisé à regarder vers le bas.
Tu devras connaître ta place.


Dialogues : Doré = le Sage | Bleu = l'Absolu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t315-belisaire-grand-pope
Contenu sponsorisé
Message Re: [Avril 550] Thémis... non... Une loi du plus fort (Shin)   
Revenir en haut Aller en bas
 
[Avril 550] Thémis... non... Une loi du plus fort (Shin)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 7 avril : 204e anniversaire de la mort de Toussaint
» Extreme Rules - 25 avril 2010 (Résultats)
» 21 AVRIL 1971 /21 AVRIL 2010 DISPARUTION D'UN LEADER VISIONNAIRE !
» undi 27 avril 2009 FORCES OCCULTES, FORCES CULTURELLES A 969 mètres d’altitude
» Premier Avril

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Imperium Byzantinum :: Sanctuaire :: Temple de la Balance-
Sauter vers: