Votez
I
II
III


Forum fermé. Bon jeu à tous sous d'autres cieux !
 

Partagez | 
 

 Crixios, Cardinal de la Pestilence [Finie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
CrixiosavatarArmure :
Pestilence

Statistiques
HP:
0/0  (0/0)
CP:
0/0  (0/0)
CC:
0/0  (0/0)
Message Crixios, Cardinal de la Pestilence [Finie]   Jeu 24 Nov - 20:26
Crixios
Qui est-il ?


    Nom : Crixios
    Date de naissance : Inconnue
    Âge : Une vingtaine d'années environs
    Sexe : Masculin
    Armure demandée : Pestilence


Comment est-il ?

    Apparence et Psychologie : 20 lignes complètes minimum.

Des bras, des jambes, un buste et une tête. Oui cela peut paraître bien anodin sauf lorsque l'on parle des membres du corps de Crixios. Cet homme semble être taillé comme une statue de Dieu grec. Non pas au point d'avoir la beauté d'Apollon loin de la, ni la virilité d'Ares et encore moins le charisme de Zeus mais un zeste de tous ça réunit dans une enveloppe charnel sans éclat divin ressortant de ses yeux noir ou de son crâne chauve.Cependant son buste à la fois svelte et musclé ne présente pas le moindre défaut, ses six plaques d'abdominaux pourrait faire rougir une épouse fidèle et amoureuse. Quant à ses pectoraux ils rendraient jaloux bon nombre d'haltérohpile en faisant passer les leurs pour ceux d'enfants pré-pubères. En revanche, ses bras sont les fruits d'une symbiose entre ceux d'un grand forgeron et ceux d'un redoutable guerrier dont l'heureux hasard veut que cette fusion lui permettent de frapper le métal par n'importe quel moyen. Ses mains pourraient émietter la pierre elle-même, si robuste et puissante que le simple fait de l'ouvrir donne à penser que le monde tient dans celle-ci. Ses jambes à la fois souple et musclées pourraient aisément défier le meilleur messager de l'époque à l'image du champion de Marathon car des jambes comme celle-ci serait capable d'atteindre des sommets Ce visage, oui ce visage qui incarne la virilité et la terreur dont le simple regard ferait douter un homme mur et le ferait passer pour un enfant, bien que beaucoup moins attirant que le reste de son corps ce visage reste celui d'un homme que l'on dit avoir mangé le bonheur.

Bien entendu tous cela ferait rêver n'importe quelle femme désireuse de passer la nuit avec un Dieu vivant, sauf quand une telle splendeur n'ai pas gâcher par une aura démoniaque faisant de toute cette perfection la source d'un désespoir immuable qui s'immisce dans chaque personne le voyant.
Oui Hades lui-même pourrait prendre des vacances face à une personne aussi sombre et malsaine que Crixios. Cet homme se délecte de la moindre petite souffrance qu'il peut infliger, et c'est une chance en soit qu'il se sert de votre souffrance pour accomplir ses méfaits et non de la sienne. La douleur chez Crixios le rend heureux, si heureux qu'il prendra encore plus de plaisir à essayer de vous la transmettre, avec les intérêts bien entendu. Faites lui une entaille sur le bras et attendez vous à contempler la perte du vôtre. Voilà en quelque sorte une preuve de bonté vous ne trouvez pas ? Si vous le rendez heureux il vous rend ce bonheur au centuple ! Mais la chose la plus terrifiante chez lui est qu'il pourrait passer mille jours à torturer un simple enfant simplement pour s'amuser.

Il passerait tout d'abord par infliger des souffrances physiques qui feraient perdre la tête à Thanatos avant de s'attaquer à réduire à néant toute la joie présente dans le cœur de sa victime jusqu'à ce qu'elle se donne la mort ou mieux, qu'elle supplie Crixios d'y mettre un terme lui-même comme s'il était son sauveur. Seulement il ne faut pas oublier le coté sournois de notre homme qui tuerait père et mère simplement pour le plaisir, oh pardon ceci n'ai déjà plus une hypothèse possible dans son cas. Cette démence le rend bien solitaire même s'il a une attitude bien sociable avec les autres, mais comme vous l'aurez deviné c'est un homme avec lequel il est difficile de tenir une conversation à moins d'avoir un esprit aussi tourmenté que le sien. Il est un grand amateur de jeu de hasard, non pas ceux auquel vous pensez mais un jeu où sa victime aurait tellement perdu la tête qu'il en serait impossible de prédire ce qu'elle fera, voilà ce hasard : va-t-elle se suicider ou encore tuer la personne la plus chère à ses yeux ? Va-t-elle trahir sa propre faction ou mieux la décimer de ses mains ? Le jeu du désespoir est une source de jubilation pour cet homme dont souffrance est synonyme de jouissance.

Son Histoire

    L'histoire de votre personnage : 75 lignes complètes minimum. 
    Au cas où vous vous poseriez la question, nous vérifions en résolution 1600*900


Crixios a eu une naissance, oui il en détient une contrairement à ce que l'on peut penser bien qu'elle soit plus mystérieuse que quiconque. Oui nul ne sait où et quand cela s'est produit, ni pourquoi d'ailleurs. En voilà une question anormale au sujet d'une naissance n'est-ce pas ? Sans doute que la question complète serait « Pourquoi avoir donné naissance à un monstre tel que lui ? » Et à cette question nul ne pourrait en donner la réponse car les seuls responsables sont sûrement déjà en train de brûler en enfers pour avoir donné la vie à cette chose. Tout n'est que ragots et légende au sujet de l'arrivée de Crixios sur terre. Certain racontent qu'Hades lui-même serait le géniteur de ce petit et qu'il lui aurait fait prendre son premier bain dans les entrailles de sa mère. D'autre disent que son père aurait été maudit par les dieux et serait mort après avoir lâché le liquide pré-séminal maudissant ainsi son fils. Mais voici sa véritable histoire...

Un homme et une femme vivants dans les coins les plus reculés de la Grêce s'adonnaient à l'un des péchés les plus grave qu'est l'adultère. L'homme lui faisait cela par envie et par fantasme étant las de ne pouvoir poser ses mains uniquement sur la même femme jours après jours tandis que la femme ,elle, en avait assez de l'impuissance physique de son mari bien qu'il soit puissant d'une toute autre manière, c'est insatisfaite qu'elle chercha une place dans le lit d'un autre. C'est de cette folle nuit de sexe que fut engendré l'un des mal les plus horribles qui puisse fouler cette terre, du moins neuf mois et neuf jours plus tard...


Ce n'est que peu de temps après la naissance du petit qu'une vieille femme mystérieuse est sortie de nulle part trouva le moyen d'obtenir une audience avec le mari de la mère de l'enfant. Nul ne saurait dire pourquoi, mais elle savait qu'il n'était pas le père de l'enfant, mieux encore, elle savait que cet homme riche et puissant n'avait pas eu d'enfant auparavant car les dieux lui avait ôté le dons de pouvoir enfanter, sûrement une malédiction dûe à ses multiples péchés de trahison et de corruption dont il s'est servi pour avoir autant d'influence. La vieille femme venait de mettre le doute dans l'esprit de cet homme mais ce fut que bien des années plus tard, quand le garçon commença à grandir qu'il cru au dire de cette vieille folle. Pourquoi ? D'une part parce que l'enfant du haut de ses cinq ans n'avait pas la moindre ressemblance avec lui mais aussi parce que durant cinq années il relâcha sa substance à chaque ébat et pas une seule fois sa femme n'était tombée enceinte. Fou de rage il fit disparaître celle qui l'avait trahi et abandonna l'enfant loin de la cité et le laissa pour mort au beau milieu d'une forêt, les yeux bandés et ligoté de toute part.

Après des jours sans rien avoir mangé et n'ayant bu que les quelques gouttes de pluie qui étaient tombées durant ces deux nuits d'automne le jeune garçon fut recueilli par un groupe de bandits qui détroussaient les gens ou les enlevaient pour demander une rançon. Une sorte de famille dont la hiérarchie ne reposait que sur une loi des plus anciennes de ce monde : la loi du plus fort. Or le plus fort à ce moment la portait le nom de Suturb, un homme grand et fort sans scrupule capable d'arracher de ses mains la tête d'un nouveau né. C'était un homme terrifiant. Néanmoins le jeune Crixios venait à s'épanouir dans cet environnement de débauche. 

Il fit ses premiers pas comme pickpocket dans ce milieu, son talent pour cet art malhonnête lui rapportait chaque jour la même somme que pourrait récolter un honnête travailleur, un talent qui renforçait ce qui pourrait s'apparenter à une sorte de confiance de la part de Suturb,
L'enfant grandit et de son adolescence se fit connaître comme l'un des plus grands voleur de la région, capable en une nuit de s'emparer de la cargaison d'un marchand sans jamais se faire prendre. Il laissait tout de même une pointe de flèche en guise de carte de visite mais surtout pour ce faire un nom. Oui ce jeune garçon avait de l'ambition, bien plus que Suturb. Crixios était désireux de faire connaître au monde le malheur que peut faire un garçon qu'on a abandonné. Non pas qu'il était triste d'avoir perdu sa véritable famille loin de la mais plutôt en colère après cet homme qui lui a privé de se faire un nom dans le milieu dans lequel il était. Oui les ambitions de Crixios étaient d'avoir plus de pouvoirs, assez de pouvoirs pour faire disparaître de l'histoire le politicien qui l'avait laissé pour mort.


Après avoir atteint sa majorité il accompagnait le groupe de bandits dans leurs méfaits quotidien, puis jours après jours ses prouesses au combat contre les gardes chargés de la protection de convoi. Quand s'est-il entraîné pour atteindre un tel niveau me demanderez-vous ? Et bien la réponse est simple : tous les jours aux cotés de cette bande de malfrats. Seulement une expertise dans le domaine du combat même en quelques années était remarquable. Mais rien d'extraordinaire dans son cas car il est né avec le don de faire du mal à autrui voilà tout. Il en tirait même un certain plaisir, que dis-je une incommensurable jouissance !

Suturb commençait petit à petit par être inquiet. Bien qu'un tel élément dans sa bande soit une véritable bénédiction au regard du groupe il était à ses yeux ni plus ni moins qu'une malédiction.
Jours après jours Crixios gagnait en puissance durant ces combats qui devenaient de moins en moins équitable car à force, il acquis une certaine expérience pour ce qui est de la ruse, des embuscades et même à trouver un membre corruptible du convoi à venir pour tourner l'assaut en sa faveur. Le groupe de bandits était devenu si riche que chacun venaient à festoyer après chaque échauffourée. C'est là que Suturb voua une haine profonde envers Crixios. A chaque festin un hommage était rendu à Crixios qui était devenu par la force des choses le chef du groupe devant les yeux regorgeant d'impuissance de Suturb. Puis lors du vingtième anniversaire du jeune garçon Suturb le défia en duel.


Cela devait être un simple combat afin de divertir et donner du moral aux troupes mais au fur et à mesure que les coups étaient échangés le vétéran laissa éclater sa rage au point que son envie de tuer se faisait ressentir. C'est alors que Crixios se mis à sourire, un sourire bien particulier auquel nul n'avait été habitué, un sourire terrifiant, si terrifiant que le rire qui en découla faisait froid dans le dos. Après cela même Suturb s'arrêta un instant, il venait de voir pour la première fois l'esprit maléfique qui habitait le corps de l'adolescent. Lorsque leurs regards se mirent à se croiser l'homme que l'on considérait encore, sur le papier, comme le chef tomba à genoux, le regard vide, les bras touchant le sol. C'est à ce moment là que Crixios, du moins le véritable lui, pris la parole.

« Mon cher Suturb, tu ne pensais quand même pas que tu avais encore la moindre chance contre moi ? Cela fait déjà bien longtemps que tu ne sers plus à rien. Regarde autour de toi, personne ne te regarde ni t'écoute depuis des semaines. Je serais même tenté de demander si quelqu'un se souvient de ton nom. Tu n'es plus qu'un insecte insignifiant et encore c'est en souvenir du bon vieux temps que je t'accorde ce crédit car même les mouches qui recouvriraient ton corps en putréfaction auraient plus d'importance que toi. Regarde autour de toi, tu n'appartiens plus à ce monde car j'ai moi-même veillait à l'anéantissement de ton existence avant même que tu ne t'en rendes compte. Maintenant à toi de voir si tu veux que l'on se souviennent de toi ou non. Si je te donne la mort ici et maintenant ou se souviendra de toi comme un homme qui à voulu se rebeller contre mon autorité mais si tu te donnes la mort je ferai preuve de respect envers toi faisant de ta mort le rituel auquel tu t'es adonné pour me passer le flambeau de façon officielle. Fais ton choix. »



Suturb n'en revenait pas. Son esprit venait d'être anéanti en quelques phrases. Son corps tremblait, son crâne suait à grosses gouttes et ses yeux écarquillés venaient à devenir rougeoyant. Puis après un long cri de désespoir et des injures il se trancha lui-même la gorge faisant gicler son sang à la figure de Crixios qui de son côté se régalait d'un tel spectacle. Que faisaient les autres me demenderez-vous ? Strictement rien. Ils étaient spectateurs de la toute puissance de Crixios devant un homme qui n'était là que pour la démonstration. Car oui, Crixios avait menti, il n'a jamais donné la moindre importance à ce sacrifice et a fait en sorte que tout le monde pense la même chose.
Bien des années plus tard ce groupe de bandit devint le plus redouté de la région à un tel point que la garde royal était chargée de la traque et l'exécution des membres du groupe que l'on appela « la flèche blanche ». Ce surnom découla des pointes de flèches retrouvées dans un linceul blanc apposaient sur le corps d'un de ceux qui avait été abattu pour l'accomplissement du délit accompli par les hommes de Crixios.


Le simple nom de cette brigade en faisait frémir plus d'un. Mais quelque chose laissait un goût amer dans la gorge du jeune garçon. Il ne semblait pas comblé du désespoir qu'il apportait à des insectes dans leur genre. C'est alors qu'en s'aventurant dans une grotte avec ses hommes qu'une chose effroyable arriva ou plutôt incroyable pour Crixios. Cette grotte était censée renfermer un trésor inestimable d'après les dires des oracles de Sparte mais personne n'avait réussi à mettre la main dessus depuis des années. Au fur et à mesure que le groupe s'enfonçait dans la grotte ce dernier semblait ne faire que diminuer secondes après secondes et une sorte de bourdonnement rendait fou la plupart des hommes de Crixios. C'est alors qu'il aperçu le fond de la grotte de part un rayon lumineux qui venait s'abattre sur un énorme rocher aussi blanc que la neige. Mais c'est à ce même moment que le jeune garçon se rendit compte qu'il était seul, seul à contempler ce rocher.

Ce dernier semblait l'appeler et plus il s'avançait de lui plus une odeur nauséabonde enivrait les narines du jeune garçon, cette odeur n'était pas pour le déplaire bien au contraire cette odeur de mort lui plaisait énormément. C'est alors qu'au moment même où Crixios posa la main sur ce rocher qu'il éclata en mille morceaux illuminant toute la pièce de sa lueur blanchâtre. Il vit alors les cadavres de ses loyaux larbins décapités, lacérés, démembrés ou encore rongés de toute part. C'était un spectacle fabuleux, si fabuleux qu'il n'en croyait pas ses yeux de pouvoir admirer une autre chose encore plus magnifique. Une cuirasse qui dégageait une sensation d'effroi et de désespoir, une sensation de mort. Lorsqu'il posa le doigt sur elle, elle le recouvrit intégralement comme si elle avait été faite pour lui.

Crixios senti alors que cette cuirasse et lui avaient les mêmes désirs, les mêmes envies, les mêmes fantasmes. Il senti cette force démoniaque qui grandissait en lui encore bien plus qu'avant. Comme si cette cuirasse lui permettait d'atteindre le zénith de la puissance qui dormait encore en lui.



Et vous, qui êtes vous ?

    Age : 21
    Avatar : Le nom du personnage de votre avatar, présenté de cette manière :
    Code:
    [b]Fate/ Grand Order[/b] → [i]Romulus[/i] est [b]Crixios[/b].
    Quelle est votre expérience des forums RP : Un petit topo sur votre passé en termes de forums RP. N’hésitez pas à citer directement les sites sur lesquels vous êtes ou avez été. Si c'est votre premier, il n'y a pas de honte à avoir.
    Comment avez-vous connu le forum : Top site : Top 50 manga il me semble



Pseudo
La suite de son histoire

    Si l'histoire de votre personnage est trop longue pour tenir sur un seul post, vous pouvez la continuez ici.



Dernière édition par Crixios le Mar 6 Déc - 20:35, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AkiravatarArmure :
Cuirasse du tigre

Statistiques
HP:
160/160  (160/160)
CP:
210/210  (210/210)
CC:
154/154  (154/154)
Message Re: Crixios, Cardinal de la Pestilence [Finie]   Ven 25 Nov - 0:05
Je te souhaite la bienvenue parmi nous officiellement. Bon courage pour la suite ^^


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1394-akir-du-tigre
RowenaavatarArmure :
Chlamyde du Paon

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
160/160  (160/160)
CC:
305/305  (305/305)
Message Re: Crixios, Cardinal de la Pestilence [Finie]   Dim 27 Nov - 18:09
Bonsoir à toi Crixios et bienvenue !

Avant toute chose, je m'excuse du temps que j'ai pris pour passer sur ta fiche. Ceci fait, nous pouvons entrer dans le vif du sujet, et navrée d'avance, mais il y a quand même un certain nombre de choses à dire. En premier lieu, je crois qu'il va falloir preuve d'un peu de modestie pour ton perso. Non que je souhaite traiter ton perso de grobill et too much, il faut quand même reconnaitre que dès ses descriptions physiques et mentales, tu dépeins un presque Apollon aux capacités physiques défiant toute concurrence, et un homme à l'esprit malin, rusé, aiguisé et presque imbattable. Partant de là, je crois effectivement qu'il va te falloir revoir certaines petites choses à ce sujet. Des défauts, tout le monde en a.

En ce qui concerne l'histoire, sans revenir entièrement sur ce que je t'ai dit avant, je t'invite quand même à faire attention à ce côté "grobill" que tu as tendance à donner à ton perso. Notamment le fait qu'il n'ait jamais appris à se battre de sa vie et soit en mesure de vaincre tous ses adversaires... je trouve ça clairement trop tiré par les cheveux. Même si on est dans Saint Seiya, nos persos restent des mortels, et au delà de quelques cas mythologiques (les Légendes notamment), on accepte pas les surhommes comme semble être ton perso. Il est vrai que la chose pourrait légèrement mieux passer si ton personnage avait ses défauts et ses tares, mais ceci n'étant pas le cas...

Enfin une dernière chose, l'intervention d'Arès à la fin de ta fiche. De manière générale, on aime pas trop les interventions divines comme ça dans les fiches, mais on les aime encore moins quand elles n'ont pas été validée au préalable par un membre du staff, car bien souvent cela dénote d'une incohérence avec la manière dont sont joués les dieux sur le forum. C'est le cas ici malheureusement, notre Arès n'étant pas aussi... poli, dirons nous. Si tu tiens à garder une telle intervention, il est préférable que tu en réfère au staff avant tout, qu'il puisse valider. Et encore, à choisir nous préférons que tu supprimes tout simplement celle-ci.
J'en viens maintenant aux propos de Arès. Donc au delà de sa politesse assez incohérente vis-à-vis de ce qu'il est sur le forum... "Te voilà enfin, mon plus vaillant et dévoué cardinal." Je pourrais comprendre si ton perso s'était voué depuis toujours au culte d'Arès, qu'il avait fait des choses pour lui sans avoir conscience encore de l'existence des Berserkers, mais là on retombe encore dans l'aspect "too much" dont je parlais plus tôt. Ton perso est cardinal depuis quelques secondes, d'autres membres des berserkers sont sans aucun doute plus dévoué à Arès que ne l'est ton perso (qui encore une fois n'y connaissait rien 30 secondes avant). C'est un point important qu'il te faudra prendre en compte pour la suite, ne t'attend pas à ce que ton perso soit accueilli avec les honneurs comme s'il était le préféré de Arès. Je préfère te prévenir, ça se passe pas du tout comme ça chez les Bers'.

Pour finir, même si tu as un style facile et agréable à lire, je te demanderais de relire un peu ta fiche, elle comporte quelques petites fautes qui m'ont un peu agressé.

Voilà pour moi. Si tu as besoin de plus d'indications, n'hésites pas à me contacter. Bon courage pour tes modifications !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t891-rowena-le-paon-de-ceci
CrixiosavatarArmure :
Pestilence

Statistiques
HP:
0/0  (0/0)
CP:
0/0  (0/0)
CC:
0/0  (0/0)
Message Re: Crixios, Cardinal de la Pestilence [Finie]   Jeu 1 Déc - 19:21
Bonsoir, je m'excuse de ne pas avoir répondu plus tôt j'ai eut de petit problème d'ordinateur (à force de télécharger n'importe quoi).

Merci de ta réponse en tous cas surtout pour ta remarque sur Ares il est vrai que quand j'ai lu ton message je me suis sentit bien bête d'avoir ecrit cela et c'est donc supprimé.
J'ai ajouter des entertainments au combat car c'est vrai que ça faisait un peu trop bien que je pensait que les hommes de la gardes seraient cmme des insectes face à un type qui se hisserait au niveau d'un cardinal à savoir qu'à ce moment je voyait en lui le niveau d'un chevalier de bronze à cet époque mais avec l'entrainement jours après jours durant environs l'espace de 3ans j'éspère que ça ira.

En ce qui concerne le physique, sauf erreur de ma part je n'ai fait que des suppositions car bien entendu il ne va pas faire un saut jusqu'à l'olympe. Je voulais intentionnellement que son physique se rapproche le plus à celui d'un dieu sans la puissance qui va avec. Ici mon idée était qu'avec le mental faire une sorte de paradoxe entre la perfection physique incarnée et le mental dérangé de mon personnage. Si la question est je ne suis pas un gars du type Gros-Bill etc je sais bien ce qui est possible et ce qui ne l'ai pas.
Pour les défauts je pensait que le mental un peu à l'ouest et dérangé serait suffisant et ceci étant il n'y a que dans le domaine de la souffrance qu'il est un monstre il ne va pas se hisser stratège de bataille tel un Zhuge Liang ou encore un fin savant comme Einstein.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RebaavatarArmure :
Petit Lion.

Statistiques
HP:
1/1  (1/1)
CP:
1/1  (1/1)
CC:
1/1  (1/1)
Message Re: Crixios, Cardinal de la Pestilence [Finie]   Ven 2 Déc - 9:43
Bonsoir,

Pas de problème pour le retard, c'est une période chargée pour nous aussi.

Concernant tes descriptions, ce n'est pas tant que nous te demandions une explication que pour te dire de revoir cela à la baisse. Si en effet Saint Seiya se prête sans doute plus que d'autres thèmes aux comparatifs de cet acabit, il n'en reste pas moins qu'on voit là trop de qualités pour trop peu de défauts.

Si cela pourrait se comprendre dans le cas d'une narration à la première personne (auquel cas ce ne serait que vanité du personnage), celle à la troisième requiert un peu plus d'objectivité (tu as beau dire que c'est des suppositions, l'usage d'un narrateur « neutre » présente cela comme des faits, et même les tournures de phrases vont en ce sens).
Il me semble d'ailleurs difficile de rester dans la théorie dans le cadre d'une description physique (au sens où c'est ou ça n'est pas, il y a peu de place au doute) à moins qu'elle se base sur des rumeurs - auquel cas la description n'est pas nécessairement pertinente, et là on tombe dans un autre problème (le but de la présentation étant tout de même de savoir à quoi s'en tenir).

En outre, je pense ne pas avoir à te l'apprendre mais Crixios sera avant tout vu par le prisme des autres personnages ; si tu peux aiguiller la vision qu'ils s'en font, il ne faudra pas s'étonner s'ils ne se pâment pas à répétition. Sois par ailleurs bien conscient que même en étant validé rang Or, tu arrives sur un forum ayant déjà une relative ancienneté, aussi Crixios risque-t-il de rapidement déchanter s'il se frotte à un personnage avec un peu d'ancienneté (et ce quels que soient les superlatifs dont tu auras pu l'affubler). Cette perfection inénarrable dont tu le dotes n'est dès lors que très relative, même si un rang Or n'est certes pas rien.

En bref, il est tout à fait possible de mettre l'emphase sur sa beauté physique sans tomber dans l'excès comme c'est le cas ici, sans vouloir t'offenser. Ou alors en biaisant davantage le propos - par exemple en disant « l'on dit de ses pectoraux qu'ils pourraient rendre... » au lieu de « ils rendraient » (qui laisse peu de place au doute ; c'est dit comme une vérité absolue), mais cela rend alors très floue l'image que l'on se fait du personnage. C'est d'autant moins recevable que bon nombre des noms mentionnés (Deimos, Phobos, Ulysse, sans parler des dieux PNJ interprétés par le staff) sont jouables sur le forum et ont parfaitement le droit de te contredire (d'autant qu'ils sont tous plus fort qu'un rang Or). Tu comprendras donc la nécessité de te montrer plus humble à ce sujet, ne fut-ce que dans l'intérêt de la cohérence globale.

En bref, jouer sur cette dichotomie beauté | laideur est tout à fait possible (et potentiellement très intéressant), mais fais-le dans des proportions plus raisonnables s'il te plait. On dit par exemple des Chevaliers des Poissons successifs qu'is sont les hommes les plus beaux de leur époque (sans compter les dieux ou quoi que ce soit), ça me semble déjà être très correct. Par contre, si cela pêche dans la description, la manière dont c'est tourné lors du premier paragraphe de ton histoire ne pose justement pas problème, puisque ça reste du domaine du « peut-être » et qu'on ne s'attarde pas dessus (en plus d'avoir juste après l'histoire vraie sur la question).

Bon courage donc pour ces modifications, et merci de ta compréhension.


'cause I am a lion born from things you cannot be.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CrixiosavatarArmure :
Pestilence

Statistiques
HP:
0/0  (0/0)
CP:
0/0  (0/0)
CC:
0/0  (0/0)
Message Re: Crixios, Cardinal de la Pestilence [Finie]   Mar 6 Déc - 20:38
Modification apportées. J'ai changé les pseudo-similitude avec les Dieux/Héros pour revoir un peu à la baisse les facettes physique du personnage et j'éspère que cela sera suffisant avec il me semble trois petits défauts rajoutés.

Si il est réellement necessaire d'en ajouter des plus grands faite le moi savoir et j'aviserai sans problème.

Merci et encore pardon pour l'attente je n'avait pas remarqué la réponse :s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CrixiosavatarArmure :
Pestilence

Statistiques
HP:
0/0  (0/0)
CP:
0/0  (0/0)
CC:
0/0  (0/0)
Message Re: Crixios, Cardinal de la Pestilence [Finie]   Mar 13 Déc - 22:54
Bonjour, Bonsoir, voila je me permet de faire un petit up à ma présenation et venir aux nouvelles des choses qui serait encore à modifier. Merci de votre consideration et votre indulgence si mon up n'est pas le bien venu :s

J'aimerais ajouter que je remercie du fond du coeur Ludmilla pour cet Avatar juste magnifique dont elle m'a fait cadeau et j'invite tous ceux qui apprecient son travail à le lui dire personnellement ou publiquement ^^

Voila Smile

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LudmilaavatarArmure :
-

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
214/214  (214/214)
Message Re: Crixios, Cardinal de la Pestilence [Finie]   Mar 13 Déc - 23:11

J'ai juste recadré une image vite fait What a Face
Mais y'a moyen de faire mieux et peut-être même de trouver d'autres images !
Mais merci, j'espère que les autres berserkers suivront ton exemple et me féliciteront plus souvent !


~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t223-ludmila-de-la-hyene
RebaavatarArmure :
Petit Lion.

Statistiques
HP:
1/1  (1/1)
CP:
1/1  (1/1)
CC:
1/1  (1/1)
Message Re: Crixios, Cardinal de la Pestilence [Finie]   Mer 14 Déc - 6:05
Désolée pour l'attente, on est un peu au ralenti en ce moment.

Tes modifications me conviennent, je te valide donc en tant que Cardinal de la Pestilence. Cela te donne le droit à 5 points d'Éveil et 18 points de caractéristiques à répartir lorsque tu créeras ta Fiche Technique, ce que je t'invite à faire dans les plus brefs délais.

Encore bienvenue à toi et bon jeu sur AoG !


'cause I am a lion born from things you cannot be.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Message Re: Crixios, Cardinal de la Pestilence [Finie]   
Revenir en haut Aller en bas
 
Crixios, Cardinal de la Pestilence [Finie]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arrivée de Lylla Cardinal d'Eirbal, Dame de Petit Mesnil
» [UPTOBOX] Les Charlots en folie : À nous quatre Cardinal! [DVDRiP]
» Haiti-église-dialogue : Le cardinal s'est posé sur un arbre ...
» Claudia Cardinal
» [Présentation] Oreste, cardinal des flammes [ Terminé ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Naos :: Présentations :: Présentations validées-
Sauter vers: