Votez
I
II
III


Forum fermé. Bon jeu à tous sous d'autres cieux !
 

Partagez | 
 

 [Mi-Octobre 550] Pourquoi combats-tu ? [PV Nimue]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
NereusavatarArmure :
Scale du Kraken

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
215/215  (215/215)
Message [Mi-Octobre 550] Pourquoi combats-tu ? [PV Nimue]   Mar 29 Nov - 13:18
Il était temps. Temps de trouver la personne à l’origine de ses maux, de sa folie. L’ancienne Sainte avait proposé par le passé de le soigner et il avait refusé mais maintenant c’était différent. Il y avait une personne qui comptait plus que tout désormais. Elyn… c’était pour elle que le borgne se dirigeait vers le pilier de l’Atlantique Sud. Il devait vivre pour la louve d’Asgard désormais, pour envisager éventuellement un futur commun. Trop aveuglé par ses anciens sentiments envers Calista, il n’avait pas vu venir ce rapprochement avec la guerrière divine. Et pourtant il était certain d’une chose, il l’aimait. Elle plus que quiconque avait su, malgré la distance, être toujours là pour lui. Le jeune homme n’avait rien programmé, avec les récents évènements il avait voulu simplement s’assurer de son état de santé en une visite rapide et c’était avec regret qu’il avait dû repartir dès le lendemain matin. Départ rapide et triste mais avec la ferme intention de vivre ne serait-ce que pour elle.

Paré de son écaille de général, Nereus traversait la zone croisant plusieurs fois des patrouilles de Sirènes. L’endroit sous la garde de Nimue était tellement différent du sien. En Arctique c’était plus le social qui dominait mais en Atlantique Sud il s’agissait plus du domaine militaire et naval. La médecine aussi était bien développée mais par principe et malgré les multiples blessures et hématomes violacés qui parsemaient encore son corps depuis les évènements de Jamir il avait refusé de se laisser ausculter. Elyn avait bien prodigué quelques soins lors de son passage éclair en Asgard en début de mois mais sans plus, Nere jugeant que le temps ferait son œuvre.

Bien qu’ayant encore quelques petites difficultés à supporter le poids de son armure, il avait jugé bon de la revêtir, juste « au cas où ». La Sirène Maléfique n’avait pas totalement sa confiance, pas du tout même. Même si l’écaille l’avait reconnue, même si Cinead lui accordait sa confiance et a fortiori Poséidon, lui ne pouvait pas oublier si facilement. Il était prêt à pardonner mais avant cela il avait besoin de discuter avec elle. Pourtant il avait déjà eu l’occasion de lui parler surtout lors de cette mission à Jamir mais le Marina avait préféré faire profil bas, esquivant le plus possible la rousse, limitant les contacts avec elle.

Une fois devant l’entrée du pilier de l’Atlantique Sud, le Kraken augmenta légèrement son aura signifiant ainsi sa présence à la jeune femme si elle ne l’avait pas encore ressenti et dit :

« Nimue… je souhaiterais m’entretenir avec toi. »

Intonation plate, voix monocorde. Intérieurement et peut-être même extérieurement il appréhendait. Après tout il y a encore quelques mois l’ancien esclave voulait encore lui prendre la tête. Il avait peur également de perdre encore le contrôle suivant le déroulement de leur rencontre. Serait-il capable de se contrôler ? Cette fois Endymion ne serait pas là pour le calmer c’était la seule certitude.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1099-nereus-general-du-kra
NimuëavatarArmure :
Scale de la Sirène Maléfique

Statistiques
HP:
260/260  (260/260)
CP:
320/320  (320/320)
CC:
386/386  (386/386)
Message Re: [Mi-Octobre 550] Pourquoi combats-tu ? [PV Nimue]   Mer 30 Nov - 15:57
Orchestrer






Les portes s'ouvrirent alors devant Nereus et deux hommes appuyés l'un sur l'autre déambulèrent jusqu'à lui en riant, complètement sous l'emprise de l'ivresse. Ils avaient l’œil torve mais la mine illuminée par un immense sourire benêt, leur main « libre », armée d'une chope d'une liqueur dorée dansait dangereusement dans le récipient. Ils avaient sur les lèvres un chant bafouillé qui avait du mal à s'envoler. Dépassant le Général, les deux quidams s'inclinèrent maladroitement, finissant de répandre leur boisson un peu partout.

« P-pardon G-général » s'excusa l'un des deux hommes faisant une nouvelle révérence, achevant de faire tomber les dernières gouttes du breuvage, éveillant l'hilarité de son compagnon qui se marrait comme une baleine. « Vous v'nez pour la fête aussi ? Allez-y… entrez ! »

Ils continuèrent ainsi leur chemin et le silence ne revint pas. À la place, une clameur joyeuse s'éleva avec plus de force, comme pour souhaiter la bienvenue au nouvel arrivant. Un chant étranger mais entraînant célébrant une dame à la chevelure de feu. Une dame absente. Car dans cette foule d'hommes, il n'y avait aucune femme, même pas la gardienne de ces lieux. Cela n'empêchait pourtant pas cette petite assemblée de fêter ce qu'il y avait à fêter. Tous chantaient à tût tête, dans l'espoir de voir apparaître la maîtresse des lieux, dansaient, sans jamais s'arrêter. Même pas pour boire ou manger. Des ombres presque imperceptibles faisaient leur office dans la plus grande des discrétions. Sirènes aux yeux envoûtants mais qui n'avaient pas été employées pour leur jeu de séduction. Un jeune homme à la tignasse flamboyante se fraya un chemin jusqu'au Kraken, lui offrit un sourire aimable tout en tendant sa main pour serrer celle du nouveau venu avec chaleur.

« Bonjour, bonjour ! Bienvenu à bord si je puis dire ! L'équipage de la « Rose Sanglante » est au grand complet et apparemment, les autres ont décidé de se joindre à la petite fête en l'honneur de Nimuë ! Mais j'ai entendu dire que vous vouliez lui parler ? Je crains hélas que ce soit difficile elle... »

Un instant, la chanson cessa. Les hommes se tournèrent alors un peu plus en hauteur, là où venait d'apparaître une silhouette bleutée. Qui marqua une pause pour les observer. Fière et impérieuse, la Capitaine Nimuë O'Bannon commença à descendre les marches, à ouvrir la bouche pour reprendre l'hymne de la Sirène Maléfique. La voix de l'irlandaise pétrifia quelque peu son auditoire tant elle paraissait irréelle. Les pans de sa robe, vaporeux, frôlaient ses chevilles, de même que ses cheveux roux sur ses épaules dénudées. Somptueusement apprêtée, la jeune femme s'arrêta encore quand une personne toute de noire vêtue se glissa jusqu'à elle, sortant des ténèbres à la plus grande stupéfaction de tous. Des murmures.

« C'est le Grand Amiral Nhaerys... »


Cette légende vivante entreprit alors, sous les yeux de tous, à inviter sa partenaire à poser sa main sur son poing fermé, l'entraînant à sa suite pour ouvrir une nouvelle danse. Ils évoluèrent ainsi un long moment, dans un ballet parfaitement orchestré. Sous les regards émerveillés de tous ces hommes animés par un même feu et un même amour. D'autres chuchotis interloqués :

« Mais vous avez vu ? La Générale O'Bannon est ?!... »


La jeune femme eu un sourire complice au vieux forban qui lui faisait face. Puis ils se séparèrent et l'effervescence reprit. Elle avait disparu dans la foule, mais soudain celui qui s'était adressé à l'autre Général lui confia :

« Elle vous attend je vais vous mener jusqu'à elle. Suivez-moi. Oh et je suis Old John, enchanté! »

N'attendant pas de savoir si il suivrait ses pas, le prénommé Old John joua des coudes pour se frayer un chemin jusqu'à l'escalier. De là, il marchèrent un petit moment jusqu'à arriver dans une sorte de serre. Ici il régnait une drôle d'atmosphère entêtante et diverses fleurs, plantes et oiseaux s'épanouissaient dans une douce quiétude.

« Que puis-je pour toi Nereus ? Tu désirais me parler ? »


Devant le Kraken, Nimuë O'Bannon, une main sur son ventre arrondit, l'autre à caresser amoureusement une rose d'un rouge éclatant, observait son nouvel invité avec intérêt.





© Never-Utopia




"Et si l'on glisse et tombe aux portes de la mort, se relever bien vite et danser encore et encore !"


Habits:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t239-nimue-gold-sainte-des-
NereusavatarArmure :
Scale du Kraken

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
215/215  (215/215)
Message Re: [Mi-Octobre 550] Pourquoi combats-tu ? [PV Nimue]   Jeu 1 Déc - 11:57
Le Gardien de l’Arctique ne put cacher sa surprise lorsque deux pirates avinés ouvrirent la porte. Sérieusement, Nereus se demandait ce qu’il avait bien pu faire pour mériter d’être autant tourmenté. Les pirates étaient des êtres que l’ancien esclave méprisait à un niveau tel qu’il n’y avait pas de mot pour exprimer ce qu’il ressentait à leur encontre. Il serrait le poing de toutes ses forces, céder maintenant n’apporterait rien de bon. Rien. Il serrait même si fort que ses os craquèrent sous la pression. Proche d’exploser, il tâchait de se contenir, se contentant d’un simple signe de tête en guise de bonjour. Au moins même sous l’effet de l’alcool les pirates savaient se comporter à peu près correctement en face d’un Général.

Au fur et à mesure de ses pas, les chants se faisaient plus forts et les pirates semblaient même satisfaits de voir une nouvelle tête se joindre à eux. Regardant à gauche, puis à droite Nere cherchait son homologue Général du regard mais sans succès. C’est alors qu’un jeune homme vint vers lui, l’air aimable alors qu’il lui tendait sa main. Tout se passa très vite dans son esprit. Il ne pouvait pas faire d’esclandre ici, ce n’était pas son domaine et c’était sa relation avec l’Asgardienne qui était en jeu en quelque sorte. Refuser de serrer cette main pirate pourrait couter cher. Faisant contre mauvaise fortune bon cœur, il serra cette main tendue même si ce John pouvait ressentir toute la crispation de Nereus dans ce geste pourtant si anodin.

Alors que le pirate était gentiment en train de l’éconduire il fut stoppé par une très jolie voix, limite ensorcelante. A l’écouter ainsi, nul doute qu’il s’agissait là de la gardienne des lieux. Le Kraken resta discret et silencieux devant la scène qui se joua devant lui alors que les pirates parlaient d’un amiral Nhaerys. Amiral ? Nereus ne savait pas qu’il en existait un. Puis une fois cette danse improbable terminée, le jeune homme revint vers Nere tout en se présentant et sans l’attendre, il se dirigea vers la Sirène qui, selon le pirate, l’attendait. Néanmoins avant d’entrer dans la fameuse serre où devait se trouver la rousse, il interpella John.

« Que peux-tu me dire sur cet Amiral ? Je ne l’avais encore jamais vu. »

Le borgne entra ensuite dans la serre, se retrouvant désormais face à son destin en quelque sorte. Nere inspira profondément alors qu’il cherchait toujours ses mots. Bien que calme, le Kraken avait peur de céder de nouveau à ses pulsions mais il ne devait pas, surtout pas. Même s’il n’avait pas réellement confiance, c’était une femme enceinte qu’il avait en face de lui et il était hors de question de lever la main sur elle.

« Oui enfin pas mal de chose…. » Il marqua un temps d’arrêt, encore hésitant avant de se lancer. « Pour être honnête il y a encore plusieurs semaines je ne souhaitais qu’une chose… prendre ta tête. Mais maintenant j’ai besoin de toi. Ce poison est en train de me ronger Nimue. » Etant elle-même, par la force des choses, l’instigatrice de ce mal, la Sirène Maléfique était sans doute au courant mais le borgne avait besoin de le dire. C’était comme s’il avait besoin de se l’entendre dire pour avancer, être complètement convaincu d’avoir besoin de son aide.

Maintenant Nereus avait sa raison de vivre, une personne qui l’attendait malgré la distance, une personne qui l’aimait pour ce qu’il était. Oui le général devait vivre pour elle désormais, c’était une évidence. Mais voir l’ancienne sainte et cette vie qui se dessinait à l’intérieur d’elle venait de souffler le borgne qui était prêt à tourner les talons. Bien qu’il l’avait rejetée avant de devenir général Nere s’était demandé si effectivement, elle était toujours dans son ombre, prête à le guérir comme elle l’avait clamé mais désormais… Elle avait autre chose à faire, une chose bien plus importante que la vie d’un inconnu. Le gardien de l’Arctique le comprenait et ne lui en voulait pas.

Sa dernière option consistait en son Dieu lui-même. Mais accepterait-il de le sauver ? Son cœur était assailli de doutes quant à son utilité véritable. N’était-il pas qu’un simple pion ? Pourquoi la déité le sauverait dans ce cas.

« Ma visite est malvenue. Je vais te laisser, portez-vous bien. »

Sa phrase était à peine terminée que déjà le jeune général tournait les talons s’apprêtant à repartir. La Sirène Maléfique avait bien plus à faire que de s’occuper d’un combattant perdu. Pathétique Général.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1099-nereus-general-du-kra
NimuëavatarArmure :
Scale de la Sirène Maléfique

Statistiques
HP:
260/260  (260/260)
CP:
320/320  (320/320)
CC:
386/386  (386/386)
Message Re: [Mi-Octobre 550] Pourquoi combats-tu ? [PV Nimue]   Sam 3 Déc - 11:39
Seigneur






John s'était tourné vers Nereus, marquant un temps d'arrêt avait qu'ils n'entrent tous les deux dans l'antre de la pirate. Une question bien surprenante, car en Atlantis, tout le monde le connaissait, cette légende vivante.

« Il faut dire qu'il a disparu il y a des années de cela. C'était et demeure toujours une légende ! S'il a obtenu son titre, c'est de Poséidon lui-même. S'il refait surface aujourd'hui, cela n'augure rien de bon, mais ce n'est que mon avis ! »

Oh John se gardait bien de lui souffler la vérité sur cet homme. Après tout il avait œuvré pour lui sans avoir le choix et conscience de tout ce que cela avait impliqué. Bien vite il s'effaça pour laisser les deux Généraux se parler. Restant pourtant dans les ténèbres juste au cas où. Une habitude dictée par cet Amiral et qui avait la vie dure. Car il n'était rien d'autre que l'ombre de la Sirène Maléfique. Un guide, là était son rôle depuis le début. Et qu'il avait tût et taisait toujours.

« Ton honnêteté me touche, Kraken, mais cela ne m'avait pas échappé. À ta place, j'aurais déjà pris des dispositions pour l'avoir, ma tête. »
Elle marqua une pause, l'air grave qu'elle affichait était loin d'être feint. Toute trace de légèreté s'était envolée. « Je sais je... »

Sans saisir immédiatement son cheminement, la belle l'observa reculer, prêt à tourner les talons. Ses yeux se portèrent sur son ventre et d'un mouvement, la belle le rattrapa. Une main, à la fois douce et ferme se posa sur son épaule protégée de plaque d'orichalque.

« Attends. Ne pars pas. Ma condition et mes mésaventures récentes ne m'ont pas empêché d’œuvrer pour toi, Nereus. Une promesse est une promesse. Et je travaille justement à une décoction qui devrait te soulager. Au moins temporairement. Le temps de trouver une solution permanente. »

Une pause, elle reprit.

« Je ne sais toujours pas s'il m'est possible de tromper le poison qui est le tien. Il me venait… de mon ancien maître, Lucius qui… est toujours en vie. »

Elle retira sa main, évitant ainsi de trahir la vive émotion qui grimpait en elle.

« Puisqu'il est l'origine de nos maux, enfin, de tes maux… je suis presque certaine de trouver mes réponses auprès de lui. »

Nimuë paraissait troublée, perdue dans ses réflexions.

« Il y a bien une autre option, mais je ne sais pas si… » Un soupir. « J'ai été lavée de mon sang empoisonné par Poséidon en personne. Mais en faisant cela, ma nature… cosmique s'en est trouvée changer. Il te faut savoir si tu es prêt à encourir ce risque. Si d'aventure notre Dieu consentirait à t'accorder la même faveur. »

Pourtant la belle ne voyait pas pourquoi leur Seigneur se refuserait à cela. Après tout il était un Général…





© Never-Utopia




"Et si l'on glisse et tombe aux portes de la mort, se relever bien vite et danser encore et encore !"


Habits:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t239-nimue-gold-sainte-des-
NereusavatarArmure :
Scale du Kraken

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
215/215  (215/215)
Message Re: [Mi-Octobre 550] Pourquoi combats-tu ? [PV Nimue]   Mar 6 Déc - 16:10
Une légende ? L’homme à la barde grisonnante était donc quelqu’un de réputé au sein d’Atlantis. Nereus se promettait alors d’essayer de le contacter plus tard, afin que l’Homme puisse lui donner sa vision des choses sur l’Empire sous-marin, sur son expérience de combattant également. Si Nere pouvait engranger de l’expérience grâce à cet homme nul doute qu’il deviendrait plus puissant. Mais ce fut vraiment la réaction de la jeune femme qui laissa le borgne sans réaction. Elle savait qu’il voulait la tuer et jamais elle n’avait tenté quoi que ce soit. Pourtant Nereus n’était pas un meurtrier, non il ne voulait pas non plus le devenir d’où une partie de sa présence devant la Sirène Maléfique. Mais il ne pouvait pas laisser un tel fardeau sur les épaules d’une femme qui allait bientôt devenir mère, c’était donc tout naturellement que le Kraken tourna les talons.

Ce fut une main qui tout en arrachant une légère grimace de douleur au natif de Constantinople l’arrêta. C’était Nimue qui par une prise ferme mais douce à la fois stoppait Nere dans sa fuite. Silencieusement, le Kraken écouta la Sirène dans son intégralité avant de se tourner partiellement vers elle.

« C’est vrai ? Tu as vraiment quelque chose capable de me soulager ? » Son regard s’était illuminé en une fraction de seconde. Si la rousse avait effectivement une sorte de potion capable de diminuer les effets du poison peut-être que le Kraken gagnerait une certaine stabilité, qu’il pourrait de nouveau côtoyer un peu plus de monde sans la peur de perdre le contrôle.

Le gardien de l’Arctique se retourna alors totalement prenant la main de Nimue dans la sienne. « J’apprécie… vraiment mais ne perd pas ton temps pour moi. Désormais tu as quelque chose de beaucoup plus important, tu détiens la vie. » Même si tout son être criait d’envie d’être libéré de ce poison Nereus ne connaissait que trop bien de grandir sans une mère. Si l’ancienne Sainte s’enfonçait trop dans tout ce qui touchait le poison peut-être qu’il y avait un risque pour le bébé, peut-être même qu’elle pourrait tomber malade et une fois son enfant venu à la vie qu’elle ne soit plus capable de l’élever.

L’ancien esclave libéra alors la main de sa sœur d’arme alors que son regard s’assombrissait quelque peu. Poséidon était donc bel et bien capable de le soigner mais avec ce qu’il s’était passé il y a quelques semaines la déité refuserait certainement de le sauver. Un pion doté d’un sang-impur voilà ce qu’il était. La divinité avait assisté à la petite joute avec le Dragon des Mers alors pourquoi n’ait-il pas intervenu pour le sauver ?

« Poséidon… je doute que notre Empereur me témoigne un quelconque intérêt. Faut dire que c’est ça tête que j’ai voulu trancher à un moment et sans l’intervention d’Endymion je ne sais pas ce qu’il serait advenu. » Il marqua une pause avant de reprendre. « Avec ce poison j’ai l’impression de bruler de l’intérieur, qu’il ne demande qu’une chose que mon cosmos brule encore et encore et à force de trop tirer sur la corde je… je perds la raison. »

La première option, celle du maître de Nimue était vraisemblablement la plus cohérente. Même si au fond de lui l’envie de voir l’Empereur de nouveau était forte il avait bien relevé les mots de la Générale. « Nos maux… » L’ancien esclave était comme ça, ne pouvant résister d’offrir son aide à une personne visiblement en détresse. Retirant son casque qu’il coinça sous son bras, Nereus posa un genou à terre avant de continuer : « Nimue, visiblement ce Lucius nous est commun. Laisses-moi être ton bras armé, contentes-toi de me guider et j’agirai selon tes ordres. » Temporairement, ne serait-ce que pour soulager cette femme dont la vie grandissait en elle, le général venait de trouver une raison de se battre. Il était évident que son maître ne se baladait pas en Atlantis et Nere avait ses principes, une jeune femme enceinte devait se préserver ! Par la force des choses, Nereus venait à se résoudre à ne pas partir de suite, préférant continuer à converser avec la pirate. Ses lèvres brulaient d’envie d’aborder plusieurs sujets et Nere ne put s’empêcher de commencer. « Les Sangs-Purs comme toi et les Impurs… comme moi… tu peux m’en dire plus ? Si j’ai bien compris il y a une sorte de lutte à l’intérieur des hautes instances de notre cité ? »

Toujours un genou au sol, le borgne attendait les réponses de son homologue. Grâce à un moment de lucidité qui se faisait de plus en plus rare ces derniers temps Nereus avait peut-être trouvé en Nimue une raison de porter cette écaille, une raison pour tenter de faire le bien pour au moins une personne de cette cité car plus les jours passaient et plus cette cité devenait sombre au regard du Kraken.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1099-nereus-general-du-kra
NimuëavatarArmure :
Scale de la Sirène Maléfique

Statistiques
HP:
260/260  (260/260)
CP:
320/320  (320/320)
CC:
386/386  (386/386)
Message Re: [Mi-Octobre 550] Pourquoi combats-tu ? [PV Nimue]   Mer 7 Déc - 15:34
Histoire






L'espoir. Ce fut la première chose qu'elle put lire dans le regard de cet être en perdition. Cela lui fit du mal presque immédiatement. Son cœur se serra dans sa poitrine : Nimuë avait l'impression de se revoir des années en arrière quand les prémices du Poison commençaient leurs horribles effets. Mais oui, elle avait trouvé un moyen de temporiser les choses, de lui offrir au moins un peu de réconfort, avant de lui apporter son salut. Quand sa main s'était glissée dans la sienne, la mère en devenir, loin de réfléchir, avait noué ses doigts pour lui prodiguer quelques forces. Une volonté. Perdre son temps ? Ce fatalisme n'était pas sans lui rappeler ses propres cheminements de pensées. Porteuse de Mort devenue Porteuse de Vie aujourd'hui. Seulement la belle secoua sa longue chevelure rousse.

Elle resta un moment la main suspendue, incapable de retenir à nouveau Nereus. À la fois décontenancée et perdue de le voir souffrir à ce point. Par sa faute. Sa paume chuta le long de son corps. Perdre la raison. C'était en effet ce qu'elle avait pu observer chez ses anciennes victimes quand elle leur inculquait une faible dose de son sang empoisonné. Oh la Sirène Maléfique n'était pas fière de la manière dont elle avait pu user de cette arme redoutable. Et la culpabilité était plus grande aujourd'hui. Maintenant que le Kraken ployait un genoux devant elle.

« Non relève-toi ! » s'était-elle écriée. Avant de s'immobiliser. « M'aider ? Être mon bras armé contre Lucius ? Mais... »

Les questions du jeune homme s'écoulèrent comme l'eau dans le lit d'une rivière. Prise de court, la pirate mit un certain temps avant de réagir. S'animant tout à coup, elle ne répondit rien, se contenta de faire un pas avant de se baisser au niveau de Nereus. Non sans grimacer et tenir son ventre douloureux. L'évidence lui apparue alors : seule, elle ne parviendrait jamais à retrouver Lucius.

« Ne ploie jamais plus devant moi. Jamais, d'accord ? J'ai entendu parler de cette histoire de Sang Pur et Impur et pour être honnête, je n'en sais pas davantage et ça ne m'intéresse pas. J'en ai pour ainsi dire strictement rien à foutre. Désolée. »

Sur ces mots la jeune Capitaine aida Nereus à se relever. Ou était-ce plutôt l'inverse ? Un sourire s'épanouit sur le visage un peu pâle de la belle.

« Nous allons donc nous entraider. Avancer ensemble, mais cela nous demandera de la préparation. Je préfère te prévenir que… tout ça risque d'être dangereux. Et je ne voudrais pas que tu t'embarques dans cette histoire sans savoir… sans connaître mon histoire. Mais je soutiens que… demander cette faveur à Poséidon serait plus rapide. En ma qualité de Garde Oriflamme peut-être que si j'en touchais un mot au Légat… »

Un soupir.

« Mais si cela ne te fais rien, je veux bien que tu m'aides à m'asseoir un peu. » Une fois cela fait, Nimuë souffla d'aise, ferma les yeux quelques minutes. Avant de désigner d'un index, la table en désordre. « Donne moi ce verre remplit d'eau et cette poudre verdâtre là-bas s'il te plaît. »





© Never-Utopia




"Et si l'on glisse et tombe aux portes de la mort, se relever bien vite et danser encore et encore !"


Habits:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t239-nimue-gold-sainte-des-
NereusavatarArmure :
Scale du Kraken

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
215/215  (215/215)
Message Re: [Mi-Octobre 550] Pourquoi combats-tu ? [PV Nimue]   Sam 10 Déc - 9:25
Voir Poséidon était la solution de facilité mais en avait-il réellement le droit ? En face de lui, il y avait Nimue qui devait retrouver l'origine de leur maux commun mais alors qu'à coup sur la tache s'annonçait difficile pour une personne normale, il fallait imaginer ce que ça serait pour une personne enceinte. C'était logique pour le Kraken de vouloir aider son prochain, au lieu de vouloir le blesser essaie de comprendre sa douleur.... C'était les paroles de sa défunte Mère, femme pronant le dialogue à la violence. La Sirène Maléfique vint alor se mettre au niveau du Kraken, avec difficulté du fait de la vie naissante en elle. Ce geste était plus un geste de fidélité que de soumission de la part de Nereus, il voulait faire comprendre à la jeune femme que pour lui c'était terminé, plus de haine ou de rancoeur... au moins tant qu'il avait toute sa raison....

"C'est exactement ce que tu m'as dit lors de notre première rencontre, ne ploie jamais et pourtant je suis là, à te jurer fidélité et à te promettre de me battre en ton nom."

Nere avait sourit, sourire sincère et chaleureux, le premier depuis bien longtemps si l'on exceptait sa pretite entrevue avec la Guerrière Divine d'Epsilon. Il venait de trouver une raison de se battre, le temps de mieux comprendre le fonctionnement de la cité. Le seul petit bémol si l'on pouvait dire c'était que la rousse ne connaissait absolument rien des histoires de Sangs-Purs mais le borgne continuerait ses recherches, il en avait besoin. Les deux jeunes gens se relevèrent mutuellement, début de leur entraide que le Kraken espérait longue et fructueuse mais Nimue ne pouvait s'empecher de mettre en garde le jeune homme à la tignasse émeraude, mise en garde qu'il ne prenait pas à la légère non mais de toute façon son destin fut écrit à la minute où cette écaille l'avait appelé.

"Pour Poseidon c'est mon choix. Je n'ai eu le droit qu'à une très courte entrevue mais il semble que notre divinité ne considère pas tellement les êtres comme moi. C'est à moi de lui prouver ma valeur et peut-être reverra-t-il son jugement à mon egard." Il marqua une pause avant de reprendre. "Conte moi ton histoire, apprends moi ce que je dois savoir, chercher."

Sans en dire d'avantage, Nere prenait l'avant bras de Nimue pour la soutenir de son mieux avant de la conduire à la chaise la plus proche. "Danser avec une légende d'Atlantis ne te réussit pas apparemment." Le sourire aux lèvres, le Gardien de l'Arctique s'était permis cette petite boutade histoire de détendre l'atmosphère puis il attenda patiemment que l'ancienne Sainte reprenne son souffle. A sa demande il s'exécuta rapidement, allant jusqu'à la dite table pour lui ramener la poudre et le verre en question qu'il lui tendit.

"La Garde d'Oriflamme ? C'est une unité spéciale ? Comme ce fameux Amiral ?"

Encore des questions, toujours des questions. Mais plus il en apprenait sur la cité et plus il aurait toutes les cartes en main pour prendre sa décision le moment venu.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1099-nereus-general-du-kra
NimuëavatarArmure :
Scale de la Sirène Maléfique

Statistiques
HP:
260/260  (260/260)
CP:
320/320  (320/320)
CC:
386/386  (386/386)
Message Re: [Mi-Octobre 550] Pourquoi combats-tu ? [PV Nimue]   Sam 10 Déc - 11:57
Espoir






La remarque plus légère de Nereus eut de quoi la faire sourire. Oui danser avec ce vieux forban n'était pas de tout repos, c'était le moins que l'on puisse dire ! Mais Nimuë pensait au figuré. Pourrait-elle seulement lui révéler toutes les vérités sur son compte ? Sur cette prétendue Légende ? Non, elle n'en aurait de toute façon pas la force. Avant de commencer à répondre à ses nombreuses interrogations, la belle prit soin de mélanger la poudre à l'eau, après quoi elle lui tendit le récipient qu'elle lui demanda de boire d'une traite.

« Je te préviens c'est plutôt amer. Mais tu devrais ressentir les effets presque tout de suite. Je l'espère. Dis le moi en tout cas, que je puisse optimiser la formule le cas échéant. Voir à quel point ton organisme à travaillé face au poison... » Une pause. Elle débuta, d'une voix blanche, presque éteinte : « Je respecte ton choix, c'est assez louable je dois dire. Mais si tu veux un conseil, ne fait pas grand cas de ce que nous dit notre Seigneur. Il est joueur et ses mots peuvent cacher bien des sens. Je sais de quoi je parle. Cette histoire de Sang-Pur et Impur cache autre chose, j'en suis sûre. Mais comme je te le disais juste avant, j'en ai strictement rien à foutre. »

Ce n'était pas tout à fait exacte depuis qu'elle comprenait à quel point cela pouvait les impacter eux, les Sangs- « Impurs ». Mais ces quelques mystères restaient à éclaircir et Nimuë ne doutait pas que Nereus parviendrait à trouver quelques éléments de réponses. Elle avait pour l'instant d'autres tâches d'encre à faire partir sur les propres pages de son histoire.

« On peut dire ça. C'est la garde rapprochée du Légat, dont je suis la seule représentante pour le moment. Un moyen de s'excuser pour tout ce qui nous est arrivé au Sanctuaire, j'imagine ? » Un petit rire. « Je plaisante, bien sûr. Mais je prends cette nouvelle tâche très à cœur. C'est un honneur pour moi de pouvoir défendre le Cinabre. Je suppose que tu as pu parler un peu avec lui ? C'est un homme assez surprenant je dois dire. Il fait un bon Légat. Même si... »

Mais elle n'acheva pas sa phrase. Ses pensées à son sujet ne regardait pas le Kraken après tout. Lui confier ses doutes le concernant ne serait pas très… « professionnel ». Mais cela ne cachait rien d'autre qu'une inquiétude et une volonté de l'aguerrir. Il était loin d'être faible, Cinead lui avait déjà prouvé l'inverse, seulement, c'était son devoir à elle, Garde Oriflamme, de veiller à ce qu'il progresse. Aille de plus en plus haut. Être son bras armé tout autant que son oreille, et le cas échéant, celle qui le pousserait.

« Bref, je devais te raconter ma vie, mais je dois dire qu'elle est loin d'être très réjouissante. Alors si tu es amateur d'alcool c'est le moment de nous ouvrir une bouteille ! Je te regarderai, bien entendu mais bon. Cela risque d'être un peu long. »


Les heures défilèrent sans que Nimuë ne s'interrompe. Un fait rare pour elle qui d'ordinaire ne disait presque rien sur sa personne, sur son passé, ses tourments, ses faiblesses. Peu pouvaient se targuer de savoir ce qu'il y avait dans le cœur de la Sirène Maléfique. Qu'est-ce qui la poussait à s'ouvrir ainsi ? Elle-même n'en savait rien. À la fin de son histoire, la belle ferma les yeux, frotta doucement son ventre qui lui faisait mal.

« Tu sais tout. Enfin, ce que moi je sais de ma propre histoire. Car j'ai bien peur de ne pas tout connaître. J'ai l'impression de vivre dans un monde de secrets et de mensonges. Ma seule lumière c'est… lui. L'idée que je puisse vivre… quelque chose de… « normal » ? Je ne sais pas comment le dire. Une famille, à moi. Un peu d'espoir. Tu comprends ? »





© Never-Utopia




"Et si l'on glisse et tombe aux portes de la mort, se relever bien vite et danser encore et encore !"


Habits:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t239-nimue-gold-sainte-des-
NereusavatarArmure :
Scale du Kraken

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
215/215  (215/215)
Message Re: [Mi-Octobre 550] Pourquoi combats-tu ? [PV Nimue]   Lun 12 Déc - 15:27
Sans discuter Nereus prit la décoction que lui tendait la Sirène Maléfique. Boire ce breuvage constituait une véritable étape pour le général du Kraken. Au delà de l'acte en lui même, accepter de boire ce liquide marquait la première étape vers la raison pour Nere mais ce n'était pas que pour lui, mais aussi pour les personnes chères à son coeur de glace comme sa belle Elyn et Tihana. Peu importe le gout tant que cela allait lui permettre de gagner un peu de temps, du temps qu'il espérait pouvoir passer aux cotés de la Louve d'Asgard. Le Kraken ne but pas la potion tout de suite préférant laisser Nimue continuer alors qu'elle parlait de Poséidon. Nere ne pouvait la contredire sur ce point, de ce qu'il avait pu voir la déité était effectivement très joueuse et c'était justement là le problème pour le borgne. De son point de vue cette histoire de Sangs-Purs et Impurs n'inspirait rien de bon, des vies seraient peut-être même en jeu et voir que Poséidon prenait tout cela légèrement avait laissé naître un sentiment d'incompréhension voire même de déception dans l'esprit du natif de Constantinople.

"Tu n'as pas peur que des vies soient en jeu ? Je sais très bien que toi comme moi nous avons beaucoup d'autres choses à gérer mais lorsque cette écaille m'a appelée à elle je pensais pouvoir aider." Un sourir apparut sur ses lèvres. "C'est assez simpliste n'est-ce pas ?"

Nere avait conscience que sa façon de voir les choses, sa vision de ce qu'est censé être un général pourrait lui valoir des moqueries mais il était ainsi. Malgré les épreuves de la vie, se consacrer à son prochain voilà que ce qu'il voulait réellement. Reportant son attention sur le breuvage qu'il tenait entre ses mains gantées, il leva son verre à l'attention de Nimue. "Santé !" Et d'une traite en vida le contenu.

Une grimace vint alors déformer le facies du gardien de l'Arctique. "Effectivement c'est amer tu peux le noter dans tes observations." A peine eut-il terminé de prononcer ces quelques mots que Nereus put ressentir un soulagement flagrant. Machinalement le borgne posa sa main sur son oeil vide. "La sensation de brulure... elle a disparu." Autrement dit la potion était parfaitement bien dosée, la rousse avait dû la travailler régulièrement pour en arriver à tel résultat dès la première prise. "Selon toi avec ta potion j'ai encore combien de temps devant moi ?" Question très importante, primordiale même pour son avenir.

L'entretien continua alors sur la Garde d'Oriflamme dont faisait partie l'ancienne Sainte. Ce fameux Ordre n'était donc constitué que d'une seule personne mais ce fut plutôt la seconde partie qui attira l'attention du borgne. Le Sanctuaire c'était donc ça la mine fatiguée du Légat avant qu'il ne lui donne sa mission commune avec Calista. "Je ne sais pas ce qu'il s'est passé là-bas mais notre Légat semblait très affecté on va dire." Le jeune homme ne dit rien de plus, cela ne le regardait pas. C'était peut-être à cause de son ancien statut de guerrière auprès de la déesse que c'était parti en vrille... de toute façon il avait bien failli rendre à néant les efforts des uns et des autres pour cette alliance dans un accès de folie envers le Saint du Verseau alors il ne dirait rien. "C'est un homme bon, proche de son peuple. Beaucoup de dirigeants devraient s'en inspirer. Je n'ai eu l'occasion que de le voir une seule fois ceci dit mais ses paroles m'ont été d'une grande aide et je sais que notre Générale des Lyumnades pense la même chose." Oui Tihana lui avait déjà parlé de Cinead, l'un des rares hommes pouvant approcher la jeune femme sans risquer de se faire émasculer.

"Très bien je vais nous chercher de quoi. Je buverai pour nous deux ne t'en fais pas." Lacha-t-il lorsque la Générale de la Sirène Maléfique lui proposa de boire quelque chose. Immédiatement Nere se dirigea dans la grande salle où festoyaient encore un bon nombre de pirates pour se saisir d'une bonne bouteille de vin. Depuis l'annonce de sa mort prochaine à cause du poison, le Kraken avait une facheuse tendance à boire un peu trop régulièrement mais ne dit-on pas que ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort ?

Une fois installé son verre à la main, Nereus écouta avec une attention particulière le récit de Nimue, le récit de sa vie. Le Kraken ne put que constater qu'il n'y avait pas que lui qui n'avait pas eu une vie parfaite, qu'il n'était pas le plus à plaindre en comparaison de certaine personne.

"Je ne peux que te remercier de t'être ouverte ainsi. Je tacherai de m'en montrer digne tu peux me croire." Puis la jeune femme continua de se livrer un peu plus expliquant ses doutes, son envie d'ailleurs. "Je comprends. Moi même j'ai quelqu'un de très important pour qui je dois vivre désormais. Elle s'appelle Elyn... Elle est guerrière divine." Voilà maintenant les deux jeunes gens étaient à égalité. "L'idée de tout quitter pour vivre avec elle est très tentant je dois dire.... Tu es la seule personne au courant Nimue." Par ces quelques mots, ces quelques aveux Nereus venait de lui accorder sa confiance. Il détenait un secret sur elle tout comme elle détenait un secret sur lui. Le borgne ferait ce qu'il faut pour avancer conjointement avec la jeune femme, pour eux.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1099-nereus-general-du-kra
NimuëavatarArmure :
Scale de la Sirène Maléfique

Statistiques
HP:
260/260  (260/260)
CP:
320/320  (320/320)
CC:
386/386  (386/386)
Message Re: [Mi-Octobre 550] Pourquoi combats-tu ? [PV Nimue]   Lun 19 Déc - 9:14
Se battre






Nimuë semblait amusée par cette once de ferveur dont Nereus faisait preuve envers son histoire. Cette gentillesse tranquille et désintéressée était comme un baume pour cette pirate qui avait appris à se méfier de tout et de tout le monde. Si elle ne comprenait pas encore pourquoi elle s'était ouverte de la sorte, la belle devait bien admettre que cela lui avait fait le plus grand bien. Son cœur battait moins fort et si elle avait été seule, nul doute qu'elle se serait endormie sur l'instant. Et puis ce fut à sont tour de devenir confiante. Oh il n'avait pas été bien compliqué de comprendre que ce jeune homme en avait gros sur le cœur et l'esprit et que lui aussi cherchait à se livrer, se libérer d'un fardeau bien lourd. L'amour. Nimuë ne put que lui sourire avec plus de bienveillance, se penchant pour tapoter son bras. Un signe assez fort chez l'ancienne Sainte. Elle comprenait, partageait sa peine. Et en ce sens elle allait l'aider plus encore. Car Atlantis et ses habitants, ses combattants et autres créatures n'étaient-ils pas sous sa protection aussi ?

« Voilà qui est un bon début. »
Une personne à qui se raccrocher. L'espoir, la Vie. « Elle va te donner la force de te battre. »

Le fait qu'elle soit d'un autre camp ne paraissait pas atteindre la Capitaine de la « Rose Sanglante ». Elle serait bien ingrate et mal placée pour lui faire quelques leçon de moralité. N'avait-elle pas noué un lien particulier avec un certain Saint ?

« Je vois très bien oui, combien de fois ai-je songé à partir avec Childéric, le rejoindre à Salamine et partir je ne sais où, très loin, à élever des chèvres ? » Elle rit, parce que ce souvenir là était assez récent dans sa mémoire, une blague entre les deux amants mais criante d'une vérité illusoire. Car tous les deux étaient des soldats. « Tes secrets seront bien gardés avec moi. Et peut être auras-tu l'opportunité de vivre des moments rien qu'à vous. Mais sans tout quitter, sans abandonner ton statut de soldat… je crains que ce rêve-ci te sois inaccessible. Tu es prêt à enquérir tous les risques ? À tout endurer pour cet amour ? »

La jeune O'Bannon ne le pensait pas assez fou pour tout risquer sur un coup de tête. Quand bien même leurs sentiments étaient forts, ils étaient engagés à des Dieux et idéaux bien différents… Sur quels chemins sinueux allaient-ils s'engager ? Si Athéna semblait avoir accepté le lien qui unissait Lion et Sirène, qu'en serait-il de Poséidon ? Et Odin ?

« Cette décoction va te donner du temps. Assez je l'espère pour te trouver une solution définitive. »
Une pause, elle revint sur l'autre sujet qui les concernait : « Qu'est-ce qui te retiens ici Nereus ? Je veux dire, te considères tu comme un homme, ou comme un soldat ? »

Leur discussion semblait teintée d'une gravité sombre et triste. Parce qu'elle faisait écho aux propres interrogations de la belle. Sauf que la jeune femme savait que jamais elle ne quitterait Atlantis. Parce que c'était chez elle. Même si son aspiration à la liberté était la plus forte elle savait, grâce à Satine ou Orion, que son Destin la ramènerait toujours ici bas.




© Never-Utopia




"Et si l'on glisse et tombe aux portes de la mort, se relever bien vite et danser encore et encore !"


Habits:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t239-nimue-gold-sainte-des-
NereusavatarArmure :
Scale du Kraken

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
215/215  (215/215)
Message Re: [Mi-Octobre 550] Pourquoi combats-tu ? [PV Nimue]   Lun 19 Déc - 10:31
Un bon début ? Oui Nereus ne pouvait pas rêver mieux. Depuis cette fameuse nuit où la louve lui avait avoué ses sentiments le Kraken était comme sur un nuage. Maintenant il avait une raison de vivre, un but et pourquoi pas un avenir un peu plus radieux ? Le destin des élus des Dieux n’avait que trop rarement une fin heureuse mais pourquoi ne pas tenter ? Se prendre à y rêver ? C’était quand même dingue, alors qu’il y a peu le borgne voulait simplement mettre fin à la vie de la Sirène Maléfique voilà que désormais les deux jeunes se prenaient à se livrer totalement l’un à l’autre. Ce rapprochement Nere ne l’avait pas vu venir préférant depuis quelques temps s’isoler mais le jeune homme devait bien avouer que se confier de la sorte lui avait fait un bien fou. Le borgne acquiesçait, oui Elyn lui donnait la force d’avancer et grâce à elle il ne s’était jamais senti aussi bien. Personne ne lui avait procuré un tel soulagement rien que par sa présence la guerrière divine d’Epsilon apaisait les maux de Nereus.

« C’est pour elle que je suis ici, vivre pour elle… nous. »

Au final ce fut une bonne initiative de la part de Nere de se présenter face à Nimue. Les deux généraux avaient donc bien plus de chose en commun qu’il ne l’aurait cru et par la même occasion le Kraken en apprenait un peu plus sur sa Cité. La rousse côtoyait donc un Saint, celui du Lion qui se nommait donc Childéric. Mais quand la belle évoqua la possibilité d’un avenir plus simple, plus paisible à élever des chèvres par exemple, le borgne ne manqua pas de réagir.

« Et qu’est-ce qui t’en empêche ? N’as-tu pas assez souffert dans ta vie ? Si tu peux entrevoir ne serait-ce qu’un rayon de soleil dans une fuite potentielle n’hésite pas. Je sais que te dire ça de but en blanc pourrait m’être préjudiciable mais…. » Nere se stoppa, ce n’était pas à lui de faire une quelconque leçon de moral à l’ancienne Sainte. Il n’en avait pas le droit. Nimue était assez grande et n’avait pas besoin de plus de contrariété dans son état. « Désolé ça ne me regarde pas. »

Quand la Générale aborda le sujet dans le sens inverse, c’est-à-dire « Est-ce que lui serait prêt à tout par amour » il n’hésita pas une seconde. « Oui pour vivre cet amour je serais prêt à beaucoup de chose. Je risque gros et c’est égoïste de ma part mais la vie a été si cruelle que le moindre bonheur à porter de mains est tentant. Pourtant et malgré cette face que je ne lui connaissais pas, j’aime cette cité et… je ne sais pas vraiment. »

Serait-il capable de déserter par amour ? Nereus ne le savait pas en réalité. Cette relation avec Elyn était toute nouvelle, rafraichissante mais cela ne lui donnait pas le droit d’abandonner Atlantis, Tiha.

« Il me faut juste assez de temps pour retrouver Lucius. Ne t’en fait pas je ferais tout mon possible. Si tu as des idées où chercher je suis preneur. » Puis la pirate posa une question qui figea littéralement Nereus. Pourquoi était-il encore ici ? Pour combattait-il ? Les secondes passèrent, puis les minutes avant qu’il ne réponde.

« Je ne sais pas vraiment. Depuis ma courte entrevue avec notre Empereur mes convictions sont mises à rude épreuve. Pourtant j’ai la sensation que ma place est ici, que si mon écaille m’a choisi c’est qu’il y ait une bonne raison. Je suis dans le flou et pour tout te dire le poison ne m’a pas vraiment aidé à réfléchir à la question. Pour le moment, la seule réponse que je puisse t’apporter est que je ne sais pas. »

Homme ou Soldat ? Il ne le savait pas en réalité.

« En un sens j’espère que ma quête vers la guérison puisse m’apporter quelques réponses mais toi… puis-je te retourner la question ? Pourquoi te battre alors que tu pourrais mener une vie paisible avec une famille… et des chèvres ? » Subtilement il venait de faire un peu d’humour, histoire d’alléger l’atmosphère déjà bien chargée.

« Comment communiques-tu avec Childéric ? » Il marqua une pause hésitant. « Je pourrais peut-être t’aider. Je peux, lors d’une intense méditation, porter mon cosmos à des kilomètres, c’est très utile lorsque je souhaite voir ou discuter avec Elyn. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1099-nereus-general-du-kra
NimuëavatarArmure :
Scale de la Sirène Maléfique

Statistiques
HP:
260/260  (260/260)
CP:
320/320  (320/320)
CC:
386/386  (386/386)
Message Re: [Mi-Octobre 550] Pourquoi combats-tu ? [PV Nimue]   Lun 19 Déc - 11:22
Exister






Nimuë jouait avec les manches de son habit. S'il existait désormais un « Nous » alors tout n'était pas perdu. Cette constatation, elle l'avait faite des mois auparavant, lors d'une discussion avec le Saint d'Or. Les prochaines questions du Kraken la firent suspendre son jeu, pencher la tête sur le côté tout en regardant son vis à vis avec sérieux et un calme assez troublant. « N'as-tu pas assez souffert dans ta vie ? » qu'en savait-il ? Comment pouvait-il percevoir ses limites ? Sa propre acceptation ? Nimuë ne lui avait pas tout dit et garderait une part d'ombre pour elle. Puisqu'elle était seule maîtresse de son Destin. Déjà tout tracé. Un fatalisme pour certains, une chance pour elle, qui en avait puisé une force. Ou s'était convaincue de l'obtenir. À quel prix ? Elle savait qu'elle oscillait toujours entre Ombre et Lumière et pour le moment, cela lui convenait. Il serait temps de se rebeller, plus tard, au moment le plus opportun. Aujourd'hui, elle savait à peu près où elle devait avancer, cheminer. Se rendre, se perdre et tomber.

« Ne t'en fais pas pour moi. » tentait-elle de le rassurer avec un sourire confiant. « Nous sommes tous des égoïstes. Nous sommes que des hommes et des femmes après tout. Tu as le droit de douter. »

Il était évident que le jeune homme était confronté à une situation des plus délicates. Un sentiment que la belle avait partagé il y a pas si longtemps que ça. Quand elle résidait encore au Sanctuaire. Elle espérait seulement que sa situation n'était pas trop pénible. Un cœur partagé sombrait bien souvent dans les pires extrémités. Cette douce folie qui l'envahissait à cause de son poison passé n'en était que la preuve la plus évidente. Nimuë s'en voulait profondément pour cela.

« Je ne sais pas encore où aller le chercher. J'ai bien quelques idées mais… je ne suis pas encore prête et toi non plus. Il nous faut nous préparer. »

Les minutes filèrent et se ressemblaient.

« Tu as été appelé par Elle, tu as des choses à réaliser avec Elle, c'est indéniable. Les Écailles de Poséidon sont vraiment étonnantes, et je ne doute pas que tu as un rôle à jouer ici, pour cette cité, pour toi… »
Une pause. « Parce que je sais que si je choisi ce chemin-là, quelque chose me poussera à revenir. Il y a… une chose écrite et qui restera indélébile sur le canevas de ma vie et je l'ai accepté. Parce que je me sens… soldat. Et atlante. Libre. C'est… étrange je sais mais je ne me l'explique pas. Je connais ma finalité, et quand bien même j'ai pu souffrir et que je souffrirai encore et encore… je ne regrette pas, car j'entrevois ce que je désire aussi. Tu sais Nere, je vivrai des siècles et des siècles… traverserai les âges et j'ai un peu peur, je l'avoue mais je ne me détournerai pas. »

Elle se prit à rire, détendue. Après s'être redressée, la Sirène continua :

« Comment je communique avec lui ? Le plus souvent je lui fais parvenir des messages et il me rejoint sur notre île. »

La proposition du Kraken l'interpella.

« Tu es capables de faire ça ? C'est très impressionnant ! Oui, j'aimerai beaucoup que tu me montres… Ce serait décidément bien plus pratique ! »






© Never-Utopia




"Et si l'on glisse et tombe aux portes de la mort, se relever bien vite et danser encore et encore !"


Habits:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t239-nimue-gold-sainte-des-
Contenu sponsorisé
Message Re: [Mi-Octobre 550] Pourquoi combats-tu ? [PV Nimue]   
Revenir en haut Aller en bas
 
[Mi-Octobre 550] Pourquoi combats-tu ? [PV Nimue]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» JOEL POURQUOI VOTRE PETIT INOSANG A SI PEUR DE LA PRISON ET DE L'EXIL ???
» Pourquoi Haiti est-elle si pauvre ?
» Pourquoi les pommes sont-elles rondes ? (PV - Kallo Hone)
» Pourquoi les nègres sont-ils des xénophobes?
» Haïti-Éducation: Pourquoi nos meilleurs élèves s'exilent-ils?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Mare Nostrum :: Atlantis :: Pilier de l'Atlantique Sud-
Sauter vers: