Votez
I
II
III


Forum fermé. Bon jeu à tous sous d'autres cieux !
 

Partagez | 
 

 [Octobre 550] A l'ombre du rempart (feat Ludmila)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AkiravatarArmure :
Cuirasse du tigre

Statistiques
HP:
160/160  (160/160)
CP:
210/210  (210/210)
CC:
154/154  (154/154)
Message [Octobre 550] A l'ombre du rempart (feat Ludmila)   Ven 2 Déc - 0:05
Après avoir rencontré le chevalier dans la grotte des crânes, Akir était ressorti du dédale de chair pour visiter les environs.

Il était en repérage, il lui fallait trouver des arbres, enfin au moins un arbre pour y dormir quand la fatigue allait se faire sentir. Ces maisons en chair tremblotantes lui semblaient peu ragoutantes. Il ne passerait chez lui que de temps en temps de toute façon, il n'avait rien laissé chez lui.

Il voyait de temps à autre un arbre ou un tronc calciné, mais il en cherchait un qui soutiendrait facilement son poids et qui paraitrait confortable une fois aménagé avec quelques branches mortes et un peu de mousse ce serait vraiment très agréable pour se coucher. Il flânait un peu en regardant le haut des remparts, de temps en temps il voyait un garde à l'armure brillante se détacher de la muraille noire ébène.

Il se sentait bien, il se surprenait même à siffloter un petit air oriental tout en marchant. Il se remémora les évènements de ces derniers temps, la rencontre avec la tarentule, celle avec cet alcoolique et le sympathique et familier Kostas. Avec sa chance le prochain Berzerkers qu'il devrait rencontrer serait peut être aussi agité que l'était le clochard, il n'était pas superstitieux, mais il resterait prudent, on ne sais jamais d'où le prochain chevalier pouvait apparaître.

Le pire serait sûrement qu'il rencontre cette fameuse Hyène on lui en avait dépend un portrait peu séduisant de la personne et le pire c'est qu'il ne connaissait pas son apparence, même pas si c'était un homme ou une femme, mais il était sur d'une chose, quand il rencontrerait cette personnel s'apercevrait rapidement qui c'est.

En attendant il continua sa petite promenade à l'ombre des remparts menaçant.




Dernière édition par Akir le Jeu 8 Déc - 10:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1394-akir-du-tigre
LudmilaavatarArmure :
-

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
214/214  (214/214)
Message Re: [Octobre 550] A l'ombre du rempart (feat Ludmila)   Ven 2 Déc - 13:34

Bien. Il était définitivement temps de s’éloigner de cette terre maudite. La Hyène n’en pouvait plus de cette caserne de soldats qui se jaugent en chien de faïence à défaut d’autres choses - Attendre la prochaine déclaration hiérarchique pour obtenir son dû demeurait un vœu lointain qui ne saurait satisfaire que les jeunes recrues. Or elle n’en était plus une. Noyer sa mélancolie ou son impatience ne lui attirait que des ennuis, comme en témoignaient les bribes de souvenirs concernant les retrouvailles avec Esther. Désormais plongée dans l’action, elle ne demandait plus qu’à boire la tasse ! Non, pour rien au monde elle ne souhaiterait regagner la côte.
Au loin, les portes d’obsidienne se dressaient, toujours fidèles à elles-mêmes. Pour les avoir si longuement gardé, Ludmila les connaissait par cœur. Mais cette fois-ci elle s’était jurée de leur dire adieu. Après avoir réglé quelques affaires, bien entendu.
Car l’on ne servait pas Ares en restant les bras croisés. Il n’y avait que les Golds Saints pour se targuer de leur réussite à travers un rôle de statues stoïques ; les berserkers eux, devaient être une force en mouvement permanent. Nul répit, ni pour eux ni pour leurs ennemis.

Voilà quelle philosophie animait la vandale pendant qu’elle traçait sa route en direction du bastion, décidée à abattre prochainement ses propres cartes afin d’atteindre son but. L’idée qu’on puisse l’en empêcher ne lui traversait pas même l’esprit. Même un rempart tel que Zvezdan ne pouvait cette fois-ci la restreindre, que ce soit psychologiquement ou physiquement. De toute manière il ne s’agissait aucunement de désertion… et ce dernier bien qu’évoluant au cœur d’une autre strate se voyait également en proie à des idées proches des siennes, elle en restait persuadée.

Peu importe. Son passage serait bref. Elle comptait retrouver un frère d’arme en particulier, du régiment de la Calamité, et l’embrigader de gré ou de force. Il n’existait nul attachement entre eux mais comme elle, il s’agissait d’un vétéran à l’enfance forgée au sein des méandres du Dédale qui avait participé à maintes escarmouches. A Jamir, leur Maître lui avait conféré suffisamment de son cosmos pour tromper la mort par deux fois. Un privilégié, en somme. La Hyène elle ne s’était pas ressourcée de tel privilège, en revanche, elle savait comme acquérir ce fameux privilégié ; en vérité, elle détenait même plusieurs idées à ce sujet…

Pourtant, tout ceci devrait attendre légèrement. Une fameuse aura scintillait non loin des portes. Un nouveau protecteur ? Peut-être que les rôles avaient changé puisque, après tout, elle ne s’était pas présentée au domaine depuis quelque temps de manière à assurer sa fonction de gardienne. Il ne lui fallut pas plus d’une minute pour atteindre ce quidam jusqu’alors méconnu. Bien que Ludmila aurait pu simplement ignorer cette présence et continuer sa route, sa curiosité maladive l’entraînait derechef en direction de celui-ci, ne la stoppant qu’à une vingtaine de mètres du concerné.
Fière et droite dans sa cuirasse, elle le jaugea un moment. Nouvelle recrue. Plus le temps passait, plus elle appréciait les nouvelles recrues. La faune de la citadelle commençait à le savoir. Mais lorsqu‘elle dévisagea celle-ci des pieds à la tête, elle comprit le pourquoi de cette attractivité improbable: La cuirasse du Tigre.

    … Eh bien. Il faut croire que depuis sa dernière indigestion, le Dédale a pris ses précautions en vue de la prochaine… Un gringalet porteur de la cuirasse du Tigre, voilà qui change, Teh! Commença-t-elle, naturellement moqueuse. Dis-moi, tu ne serais pas en charge de la protection de mes portes par hasard ?



~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t223-ludmila-de-la-hyene
AkiravatarArmure :
Cuirasse du tigre

Statistiques
HP:
160/160  (160/160)
CP:
210/210  (210/210)
CC:
154/154  (154/154)
Message Re: [Octobre 550] A l'ombre du rempart (feat Ludmila)   Ven 2 Déc - 14:50
Akir s'était arrêté un instant pour scruter les alentours toujours à la recherche d'un arbre convenable et il entendit une voix l'interpeller. Il fit un bond tout en souplesse en arrière et en se retournant pour voir à qui il avait affaire. Il se remit en position neutre tout en voyant la musculeuse jeune femme se trouvant devant lui tout en armure de même couleur que la sienne. Il examina un instant sa tenue et il lui semblait voir un animal qui ressemblait à une Hyène dessus.

"La voilà donc, et c'est une porteuse..." se dit-il à lui même.

Elle était basanée comme lui, une origine semblable? Et encore cette histoire, plus Akir y pensait et plus il lui semblait que c'était une macabre farce, ca lui paraissait tellement invraisemblable que quelqu'un s'amuse à gouter le dédale, même l'ivrogne ne s'y était pas risqué, sinon il ne serait surement plus là non plus pour le raconter.

Et cet ancien porteur devait vraiment être impressionnant physiquement si on venait traiter le jeune homme de gringalet, mais bon face à cette femme très musclée aussi c'est sur qu'il ne la battait pas en taille de muscles, il était plus sec mais musclé et fin également. Mais elle lui plaisait, un ton un peu moqueur exactement comme Akir pouvait le faire, il trouvait drôle cette similitude. Peut être qu'elle a changé depuis qu'Esther l'a vue. Il n'allait pas s'énerver pour si peu ça s'était très mal passé pour lui la dernière fois, et puis là il pouvait facilement jauger la force sauvage que cette porteuse pouvait dégager, autant rester tranquille.

"Oui, Kostas m'as conté cette histoire et si on ne m'en avait pas parlé par trois fois j'aurais juré que c'était une histoire pour faire peur aux enfants." Il sourit de bonne humeur et parque la hyène n'avait pas trop l'air agressive physiquement.

"Gringalet? Disons que je n'ai pas la chance d'être un colosse comme Kostas, toi aussi tu n'est pas en reste tu dois posséder une force Herculéenne."

Dit-il avec un air admiratif, il l'était c'est sur mais il savait qu'il avait d'autres qualités. La force sans avoir la possibilité de toucher ne sert à rien, mais le contraire aussi et Akir en avait fait malheureusement preuve pendant son combat. Et elle, il suffirait qu'elle touche une seule fois...

"Tu va trouver ma réponse très curieuse, mais je cherche un arbre pour m'installer, ces maisons faites de chair tremblotantes ne m'inspirent pas confiance, j'ai plus dormi dans ma vie à l'extérieur que dans un lit et puis j'aime bien les points surélevés on peut épier tout ce qu'il se passe. C'est très pratique si on doit subir l'attaque d'une autre faction par exemple.

Il n'oublia pas de se présenter "Je suis Akir du tigre enchanté! D'où viens tu? Tu me rappelle un peu le teint de mon pays natal."

Akir attendait et se demandait en même temps comme la Hyène allait lui répondre.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1394-akir-du-tigre
LudmilaavatarArmure :
-

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
214/214  (214/214)
Message Re: [Octobre 550] A l'ombre du rempart (feat Ludmila)   Ven 2 Déc - 15:56

Etrange.
Un naturel jovial prompt à la flatterie en recherche de couchette en pleine verdure.
Désarçonnée l’espace d’un instant, la Hyène ne trouvait guère de quoi lui répondre. Elle se mordait plutôt les lèvres, hésitante quant à la réaction la plus appropriée, ce qui était plutôt exceptionnelle pour une experte de la riposte au tac au tac.

    Tu es niais n’est-ce pas ? Souffla-t-elle finalement, armée d’une condescendance absolue.

Puis elle laissa quelques secondes s’écouler avant de s’esclaffer, pointant du doigt la foret qui se faisait de plus en plus dense à mesure qu’on s’éloignait des remparts.

    Là bas. Ne t’arrête pas aux premiers arbres, car il faudra aller beaucoup plus loin si tu veux avoir une chance d’observer des forces adverses. A moins que tu ne cherchais justement à te cacher là où ennemis comme alliés ne pourraient pas te déloger brutalement de ton petit confort, Teh!… Ah, et attention aux bucherons surtout. Conclu-t-elle d’un ton ironique, non sans laisser sa hache glisser le long de sa jambe afin de frapper la terre, l’air de rien.

Décidément peu importe où elle mettait les pieds, la combattante se retrouvait toujours avec un arrière goût de mépris en bouche. Les limites à sa patience étaient dépassées depuis bien trop longtemps, et ce semblant d’amitié parfois - souvent ? -proposé par ses « frères d’arme » la dégoutait de façon exponentielle. D’autant plus lorsque son interlocuteur manquait le cap de la première impression, comme en l’état actuel. Néanmoins, elle se laissait également le temps d’en apprendre davantage à son sujet, répondant à ses réponses sans réelle bonne volonté.

    Je viens du Dédale, comme tous les servants d’Arès.
    Le passé n’a plus sa place ici, tu le saurais si de ces « contes pour enfants » tu aurais retenu le principal : Le Dédale te dévore, que tu le veuilles ou non. Cet imbécile de Borya a au moins eu le mérite de viser le dernier mot - Manger ou être mangé…

    Mais qui sait, tu as peut-être raison ; avec un arbre, tout devrait s‘arranger pour toi.

L’amertume apparaissait de plus belle. Elle ne dévoilait pas moins à ses semblables que son ressenti personnel, fort de plus de dix ans de vécu au sein de cette citadelle impie. Ce qu’elle ne retranscrivait pas en revanche, c’était sa volonté de contrecarrer cette piètre destinée qui les liait tous à ce repère. La Foi en la Guerre, certes. Mais Dieu qu’elle détestait cette cage où nombre des siens périssaient en plein cœur de l’inaction plutôt que sur un champ de bataille.

    Enchantée. Rétorqua-t-elle sèchement, enchainant sur un sourire volontairement faux.


~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t223-ludmila-de-la-hyene
AkiravatarArmure :
Cuirasse du tigre

Statistiques
HP:
160/160  (160/160)
CP:
210/210  (210/210)
CC:
154/154  (154/154)
Message Re: [Octobre 550] A l'ombre du rempart (feat Ludmila)   Sam 3 Déc - 0:29
Akir était agréable, mais visiblement ce n'était pas une bonne attitude à adopter c'était à chaque fois inattendu par son interlocuteur, parfois ça se passait quand même bien, parfois cela faisait rire ou même il se faisait cogner dessus. Il semble que là ça s'annonçait mal, d'ailleurs malgré ses petites piques isolées il sentait une certaine tension elle perdait petit à petit le peu de patience qu'elle avait, il fallait la jouer fine. Il fallait changer de discours elle le prenait pour un petit rigolo mais il ne voulait pas l'être maintenant, il préférait garder ça pour les moments de détente, il prit donc un air plus sérieux.

"Tu as raison, ce ton ne va pas du tout ici, paraître trop sympathique en a dérouté plus d'un ici"

Il préférait aussi repréciser son histoire avec l'arbre pacque la Hyène pensait surement que le tigre allait paresser dans un arbre quand il ne voulait pas être dérangé, peut être que l'ancien porteur était comme ça si cette idée lui avait traversé l'esprit.

"Oui exactement un point d'observation pour observer nos ennemis. J'ai gardé certaines caractéristiques de mon totem, dont le fait de préférer repérer en hauteur une menace avant de bondir dessus, ce n'est évidement pas pour tirer au flan. C'est aussi plutôt pour mon passé de brigand et l'habitude de planifier des embuscades. Mais je vais quand même suivre ton premier conseil"

Au contraire d'Esther qui était très curieuse des choses qu'elle ne connaissait pas, la guerrière s'en fichait complètement. Et elle fini par un proverbe qu'il connaissait bien, cela pourrait même être utilisé pour résumer sa vie jusque maintenant. Très bien il irait s'installer dans cette chair répugnante, de toute façon il était nomade de nature, il ne deviendrait pas sédentaire du jour au lendemain, sa maison resterait surement entièrement vide encore longtemps.

Esther avait finalement raison la Hyène est dangereuse on n'est pas loin du moment où elle va attraper la hampe de sa hache et frapper avec une rage aveugle, enfin c'est ce que lui même pensait.

Quelqu'un qui n'était pas mieux disposée en voyant des bonnes manières et de la sympathie. On verrait d'abord ce qu'elle allait répondre à l'instant et le tigre adapterait son discourt.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1394-akir-du-tigre
LudmilaavatarArmure :
-

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
214/214  (214/214)
Message Re: [Octobre 550] A l'ombre du rempart (feat Ludmila)   Sam 3 Déc - 14:43


    Teh! La sympathie ? Pourquoi pas. Garde-la simplement pour tes amis. Si tu en trouves par ici...

Marmonna-t-elle tout en passant sa main gauche dans ses cheveux, l’autre étant visiblement peu disposée à quitter le manche de son arme fétiche pour le moment. Sur pareille thématique, elle possédait un arsenal d’amertume capable d’empoisonner sans pitié la bonne volonté de son interlocuteur. Mais en ce qui concernait son souhait de se préparer à un assaut ennemi, et bien, ce n’est plus de poison qu’il s’agissait - La guillotine semblait définitivement plus adéquate afin de lui annoncer une fois pour toute la couleur. Enfin, façon de parler… Après tout ce n’est pas comme si une quelconque hiérarchie allait apparaître pour l’aiguiller sur la situation. Était-ce pour autant le rôle de la Hyène ? Probablement que non. Et depuis que son idéal de patriotisme forcené s’était envolé, sa hargne à forger les nouvelles recrues à grand renfort de taloches lui faisait également défaut.

    Je ne t’ai pas baratiné tu sais : Si tu veux apercevoir l’ennemi, il ne faudra pas t’arrêter au premier arbre venu. Sinon la garde de cette porte est le meilleur endroit. Mais tu sais… Tu ferais mieux de tirer au flanc ; on attend rien de plus de toi, et quand ce sera le cas, on viendra te chercher - Voilà la vérité.

Cynique au possible, la vandale remonta vivement sa hache puis l’attacha de nouveau à son ceinturon, passant sur le fait que son interlocuteur pouvait être une menace hypothétique. A quoi bon le craindre, puisqu'il ne souhaitait simplement que jouer au soldat. Avec cette même bonne volonté pour laquelle elle s’était, par le passé, également engagée dans des initiatives semblables. Bien que futiles.
De ses iris mauves, elle le dardait avec bien plus de franchise que d’animosité.

    … En attendant, casse-toi du Dédale ou reste-y si tu es en manque d‘entraînement… saoule-toi et baise des femmes dans les villages des sous-êtres qui peuplent la forêt et ses alentours, et n’oublie pas de te montrer docile quand son Altesse Arès tirera sur ta laisse, car c’est à cet instant que ça deviendra intéressant.

Une fois son livide monologue déballé, elle cracha au sol puis tourna les talons comme si il n’y avait plus grand-chose à ajouter à la conversation. Les portes n’étaient plus trop loin, et elle comptait bien les traverser une avant dernière fois.


~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t223-ludmila-de-la-hyene
AkiravatarArmure :
Cuirasse du tigre

Statistiques
HP:
160/160  (160/160)
CP:
210/210  (210/210)
CC:
154/154  (154/154)
Message Re: [Octobre 550] A l'ombre du rempart (feat Ludmila)   Sam 3 Déc - 20:15
"D'accord, et il se pourrait bien que j'ai déjà trouvé."

Effectivement cette histoire d'arbre pour tendre une embuscade était bancale, il n'avait pas l'habitude, mais il était dans une place forte et bien entouré d'une gigantesque muraille, ça allait lui changer les cachettes dans les dunes du désert. Il n'aura pas l'occasion de tirer au flan, et il n'en avait pas du tout l'intention, d'une certaines manière ça le rassurait, si on avait besoin de lui on irait le chercher.

Elle était en train de rattacher sa hache et le fixait intensément avec ses yeux mauves. Elle n'était pas agressive, juste d'une extrême honnêteté, comme Akir en quelque sorte. Et il commença a respecter cette personne pour ça d'ailleurs. Des villages entiers peuplait les environs, tant mieux, il pourrait y faire ce qu'il veut et manger quand la viande humaine lui manquerait trop. Il sourit à pleine dents quand elle énonça ce qu'il y avait aux alentours. Il pourrait déchainer toute sa sauvagerie quand il en aurait besoin.

Par contre il n'avait pas compris le passage avec Arès. Il posa la question d'un air interrogateur.

"Intéressant, que veux tu dire? Dans quel sens, et pour qui?"

Suite à ça elle cracha et s'éloigna. Quoi c'était fini? Ca s'était mieux passé qu'il le pensait. Mais cette hyène là gagnait à se faire connaître. Elle était en train de se diriger vers les lourdes portes du rempart. Il voulu ajouter une dernière chose.

"Merci pour tes réponses, je vais me débrouiller, de tout façon je dois rencontrer les Berzerkers présents, je ne pense pas les avoir tous vu."

Il se tenait droit en contemplant la silhouette massive de la femme en train de s'éloigner en direction des grandes portes.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1394-akir-du-tigre
LudmilaavatarArmure :
-

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
214/214  (214/214)
Message Re: [Octobre 550] A l'ombre du rempart (feat Ludmila)   Sam 3 Déc - 21:00

Le nouveau Tigre la retenait d’une nouvelle interrogation. Décidément, ce dernier ne se décontenançait pas quand il y avait des informations à la clé. Mais pouvait-on réellement parler d’information ? Il s’agissait plutôt d’une vision propre au vécu de la vandale ; à son vécu, ou plutôt son irritabilité largement entretenue psychologiquement au fil des ans. Elle stoppa donc le pas, ajoutant quelques bribes à son discours précédent.

    Intéressant pour toi.
    Viendra le moment où le dégoût et la lassitude l’emporteront sur tout ces plaisirs. Le seul conseil que je te donne est de ne pas te bercer d’illusions… Sois égoïste et distant avec les autres, ça t‘évitera de gaspiller ton engouement.
    En restant ici tu ne seras rien de plus qu’une marionnette à laquelle on ne doit rien. Seul le cosmos d’Ares a son importance dans ta vie et lui seul t’en apprendra plus sur qui tu es vraiment, ou qui tu pourrais devenir. Hin… Alors amuse-toi à rencontrer les autres berserkers si cela t’enchante, mais si tu veux mon avis tu devrais user de tes griffes plutôt que ce futile sourire - Encore une fois tu t’éviterais des désillusions.
    Tu…

Elle s’arrêta tout à coup. Bon sang mais à quoi jouait-elle encore ? Ce rôle de marraine aigrie lui collait définitivement à la peau… Pourtant elle s’était suffisamment répétée à elle-même que le parcours de ces malheureuses recrues ne l’intéressait plus ni de près ni de loin. Pourtant, retranscrire sa façon de pensée de manière systématique s’imposait dans chacune de ses conversations. Un besoin de se confier ? Très certainement. Plus aucune personne par ici ne tiendrait à son égard le rôle de confidente ni ne l’écouterait avec la seule et unique intention de la soulager de sa conscience quelque peu défaillante. Li Mei avait disparu, Zvezdan se cantonnait à un rôle paternel plus dominant que rassurant et Rhiannon, bien qu’à peu de choses près, n’était pas encore entrée dans son cercle d’intimes. Les autres ? Des ennemis autant que des frères d’arme.

Un climat propice aux vœux de la guerre et à la propagation du carnage, certes. Elle le reconnaissait et l’avait toujours loué pour ceci. Mais Ludmila ne pouvait plus simplement s’y complaire. Il lui fallait plus. Toujours plus. Il lui fallait quelque chose qui la transfigurerait personnellement.

    Et arrête de me remercier, je me fiche de ton sort.
    Teh! Je ne compte plus le nombre de jeunes recrues comme toi qui sont mortes le mois même de leur arrivée au bastion.
    Se contenta-t-elle de lui cracher au visage pour compenser quelque peu avec le ton précédemment adopté.


~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t223-ludmila-de-la-hyene
AkiravatarArmure :
Cuirasse du tigre

Statistiques
HP:
160/160  (160/160)
CP:
210/210  (210/210)
CC:
154/154  (154/154)
Message Re: [Octobre 550] A l'ombre du rempart (feat Ludmila)   Dim 4 Déc - 19:25
Les informations étaient importantes , les informations personnelles et l'expérience personnelle d'autant plus. Il devrait en récupérer entre les bribes de frustration, d'irritation et de colère de la hyène. Le savoir c'est la survie, et il était passé expert dans cet art.

Egoïste et distant, c'est amusant, il avait bien caché ses défauts si on lui demandait ensuite de les adopter. Une marionnette, il le savait le Viel homme l'avait bassiné avec l'histoire des dieux et à chaque fois ils manipulaient les mortels pour arriver à leur fin, la réalité rattrapait la fiction. Il en avait conscience, il était un instrument, il le savait, et il l'avait accepté, tant que par là Arès accomplisse le changement par ce qu'il était, la guerre.

Un espèce de relent venait dans son discours, elle était en train de donner des conseils, une espèce de marraine ou de tutrice. Son intérieur était plus tendre que son aspect extérieur, il le savait que sous ses dehors elle n'était pas ce qu'elle paraissait.

L'environnement était propice à la guerre, il se rendait compte lui aussi que cette atmosphère les préparaient au terrain, à ce qu'il auraient sans doute tous à affronter pendant une guerre sainte. Effectivement comme en avait parlé Esther, ça devait être quelque chose de voir Arès sur le champ de bataille. D'ailleurs il s'en doutait, cela l'avait changé il ne restait plus qu'à savoir comment cela allait changer Akir, l'adaptation était une seconde nature pour lui également.

Elle s'en fichait? Peut être bien, mais Akir sourit en coin quand elle le compara aux autres nouvelles recrues disparue sans doute dans l'exercice de leur devoir où d'une mauvaise rencontre au sein même de la citadelle.

"Hin hin, compte sur moi pour rester en vie au delà de ton estimation, je me surpasse en général quand on me propose un défi. On aura peut être l'occasion de se retrouver sur la même mission, je te montrerait ce que je sais vraiment faire et en quoi tu as tord, mais pour ça j'ai surement encore besoin d'entrainement."

Il était impatient de partir avec un ou plusieurs partenaires de combat, même cet espèce d'ivrogne, il avait un sacré potentiel et cela jouait énormément sur la surprise de ses attaques. Ca a toujours été un être stratège et manipulateur, il avait le talent d'utiliser les spécificités de ses compagnons à son avantage au combat.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1394-akir-du-tigre
LudmilaavatarArmure :
-

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
214/214  (214/214)
Message Re: [Octobre 550] A l'ombre du rempart (feat Ludmila)   Lun 5 Déc - 22:38


    C’est ça. Et peut-être même que l’on tombera en amour avant de se retirer dans une masure à l‘écart de toute cette vaste farce, où je te pondrai une poignée d’enfants adorables et où l‘on vivra heureux jusqu‘à la fin de nos vieux jours. Pestait-elle aussitôt, décidément incapable de laisser couler cette conversation pour plutôt rejoindre les remparts.

La vandale le fixait non sans cacher une forme assurée de rancœur à l’encontre de son interlocuteur. Que croyait-il ? La dernière fois qu’un « défi » l’avait concerné de près ou de loin, cela lui avait empêché d’ôter la vie à César, faute à ce joueur de Zvezdan. Alors ce n’était clairement pas pour en lancer un à ce nouveau venu dont l’enthousiasme et les propos ne demandaient qu’à être contrariés par l’apparition d’une hache au beau milieu de ses artères. Une fois écorché vif, tiendrait-il le même discours ? Aucune chance - Pas après s’être étouffé en avalant sa propre langue faute à une douleur insoutenable répétée encore et encore au point de dispatcher les morceaux de sa cuirasse au quatre coins du paysage.
De l’entraînement… Bien sûr. Mais trouverait-il l’art et la manière de s’entraîner avec la faune locale sans y perdre la vie ? Il lui fallait d’abord trouver du soutien, et ce sans se frapper à la mauvaise porte. C’est pourtant ce qu’il faisait en cet instant. Son naturel joyeux et ce ton complice qu’il adoptait insupportait fortement la Hyène qui était dorénavant à mille lieux de vouloir goûter à pareilles banalités. Elle pensait pourtant avoir été claire en lui demandant d’éviter ses ainés ou d’instaurer une distance de sécurité.
Mais comme toujours, l’écho des mots se révélait inférieur aux vibrations d’une lame.

Le duel de regard ne s’éternisa pas.

En un instant Ludmila s’était de plus belle saisie de sa hache, Purpurine, qu’elle projeta aussi sec en direction de cette bleusaille trop familière. Dans une courbe parfaite, l’arme impie s’enfumait au cours de sa rotation et ne faisait que devancer de peu sa propriétaire qui s’était également mis en route dans le but évident d‘impacter leur proie. Seulement, la lame continua sa trajectoire sans même heurter celle-ci ; un leurre ? Probablement, puisque la combattante frappa la première d’un coup de poing idéalement placée au niveau du diaphragme. Une décharge parcourra le corps de ce rival d’infortune, alors que l’arme fit demi-tour pour regagner la poigne experte de sa maîtresse.
Ni une ni deux, elle s’abattit par deux fois contre la cuirasse du Tigre, implacable, arrachant de sa mâchoire dentelée la matière à laquelle elle se frottait. Sitôt fait, la vandale bondit en arrière tout en adoptant une posture semi-défensive, ne restant stoïque pour rien au monde. Elle déviait lentement sur la gauche, reprenant la parole d’un ton forcené.

    Comprend-tu seulement où tu as mis les pieds ?… Comment me prouveras-tu que j’ai tord, si je te tue ici et maintenant ? Ceci est mon droit, et personne ne me le reprochera.
    Mais si telle est ta dernière volonté : Je leur dirai que tu voulais t'entraîner...

Insista-t-elle, visiblement disposée à lui mettre du plomb dans le crâne, à moins que ce ne soit plutôt de l’acier dans le corps. La menace montait dangereusement. Elle ne s'était pas encore décidée quant à son traitement final, mais pour l'heure, le confronter à une mort probable lui semblait approprié.
Peu importe sa réaction face à cet assaut, il valait mieux pour lui qu'il se montre réceptif au discours de la Hyène, car ses paroles seraient définitivement moins tranchantes que les prochaines morsures de sa hache prodige. D'autant qu'il allait avoir bien du mal à riposter avec ce cosmos délétère qui l'enveloppait désormais, brûlant ses membres et contrariant ses mouvements.



~~~~~~



Dernière édition par Ludmila le Ven 9 Déc - 22:59, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t223-ludmila-de-la-hyene
AkiravatarArmure :
Cuirasse du tigre

Statistiques
HP:
160/160  (160/160)
CP:
210/210  (210/210)
CC:
154/154  (154/154)
Message Re: [Octobre 550] A l'ombre du rempart (feat Ludmila)   Mar 6 Déc - 13:58
"Quoi?..."

"Non mais elle est dingue elle, je suis sympa et elle pense que je veux faire des enfants avec? Ok ok c'était surement trop amical, mais pour qu'elle soit érotomane à ce point, il faut vraiment que la moindre personne qu'elle rencontre ai vraiment envie de la tuer. Par contre beaucoup s'y sont cassé les dents" Se dit il à lui même avant de continuer sa phrase.

"Hola hola, ce n'est pas que tu n'est pas charmante, loin de là hein,..." Attention elle est très susceptible et il le savait, par contre il ne savait pas si elle en avait quelque chose à faire de se faire traiter de laideron, ce qu'elle n'était pas évidement, objectivement et pour Akir. "...mais pour le moment ce n'est pas l'objectif que je me suis fixé..."

Il avait surement évité une grosse mandale en pleine figure, mais elle n'avait pas l'air contente, elle était en train de froncer les sourcils et serra ses poings.

La suite se passa très vite, elle se saisi vivement de sa hache, trop vite pour ne pas évoquer à Akir une guerrière qui base aussi son style de combat sur la vitesse. Elle lança sa hache que le jeune homme surveilla du coin de l’œil, erreur, elle voulait qu'il le fasse pour pouvoir le frapper tranquillement d'un coup de poing ravageur.

A une telle vitesse une diversion était-elle nécessaire? Elle semblait se déplacer aussi rapidement que lui et il savait qu'il ne savait pas bloquer ses propres coups. Il senti un froid intense en même temps que l'impact, de la glace était en train de se propager partout sur son corps et le rendait incapable de l'attaquer physiquement efficacement. Mais la glace était en train de commencer à fondre, cet effet ne durerait pas longtemps et il pouvait annuler cet effet quand l'assaut de cette furie serait fini.

Ensuite, elle attrapa sa hache qui était revenue vers sa propriétaire, mais que la femme avait pourtant jetée en face d'elle. La hyène mit deux très puissant coups sur l'armure du tigre, une telle gerbe d'étincelle qu'Akir en devint aveuglé momentanément, il pu cependant activer son énergie pour que l’efficacité de la technique en terme de dégâts soit moins efficace.

Il tenta de manifester son énergie pour dissiper tout ces effets passablement pénible, mais ça ne marchait pas, elle avait surement utilisé une autre capacité pour l'en empêcher. Il ne pouvait même plus contre attaquer et bloquer ses coups physiques, un redoutable enchainement. De plus la taille de la hache faisait à présent dégouliner du sang le long des bras d'Akir, le choc avait été très violent, l'armure avait tenu le coup, mais ses bras étaient quand même en train de saigner.

Elle fit un bond en arrière et se mit en position semi-défensive pour voir sa réaction.

Elle avait raison, elle avait tout les droits de l'éliminer et sa dernière phrase le fit sourire un filet de sang coulant de sa bouche, l'entrainement était plus tôt que prévu, ce n'est rien entrainons nous, le bédouin lui montrerait sa rage de vivre.

"Ca me va, faisons comme ça...Par la soif de sang du tigre!!!"

Il concentra son énergie avec fureur en hurlant, son tigre lui permettant d'amplifier ce sentiment.

Il ne pouvait plus agresser physiquement sa partenaire de combat mais pouvait toujours lancer sa technique et elle contrebalancerait efficacement la saignée qu'elle lui avait infligé. L'image d'Akir devint rémanente avant de disparaitre complètement et et un éclair cette fois ci rouge se déplaçait à toute vitesse et semblait essayer d'entourer la jeune femme. Ponctuellement, de larges coupures apparurent sur la peau laissée nue de la Hyène et des coupures semblait s’échapper un peu de sa vitalité.

Le tigre réapparu en position de défense, les pupilles contractées à l’extrême excité par le sang et le fracas du combat, il commença à lécher légèrement ses petites griffes ou perlait du sang qui n'était visiblement pas le sien et au bout d'un moment, il semblait que le filet de sang qui ruisselait le long de sa bouche venait de diminuer légèrement.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1394-akir-du-tigre
LudmilaavatarArmure :
-

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
214/214  (214/214)
Message Re: [Octobre 550] A l'ombre du rempart (feat Ludmila)   Mar 6 Déc - 18:09

Le premier sang avait été versé.
Sauf que cela n’avait pas refroidit son interlocuteur qui, au contraire, s’était retranché au sein des flammes haletantes de la mêlée à travers une riposte déterminée. Après tout, qui ne s’attachait pas à la vie ? Même Esther derrière sa torpeur habituelle ne souhaitait aucunement franchir un tel corridor. Le Tigre se révélait par ailleurs des plus vivaces, un point qu’elle savait apprécier à juste titre puisque à ses yeux l’avantage de la rapidité dominait l’issue d’un affrontement.
Le cosmos de ce dernier imprégnait les plaies de la vandale, s’abreuvant de ce sang enrichi qui s’écoulait désormais malgré la protection de sa cuirasse. Il savait mordre, lui aussi, évidemment. Mais quiconque recevait l’appui d’une divinité disposait de pareils atouts ; il en faudrait plus pour la faire changer d’avis, bien plus. Or une telle prétention à son égard dépasserait assurément le cadre de l’entendement.
Si entendement il y avait. Et pour cela, il ne revenait à personne d’autre que lui d’engager des compromis. Ainsi était la combattante, têtue et confiante dans ses prises de position au point d‘en agacer plus d‘un.

    Ne dis pas de sottises, Tigre… Malgré mes recommandations, tu as fait le choix inverse. Tu ferais donc mieux de courber l‘échine devant moi pour échapper à un funeste sort… C‘est de toute manière ce qu‘il te faudra faire, lorsque tu intégreras le régiment d‘un Cardinal. La patience est chose rare par ici.

L‘invectivait-elle à nouveau tout en laissant exploser son cosmos ; un brasier crépitant surgissait de sa silhouette, ne se dissipant que pour laisser place à une épaisse fumée noirâtre en forme de mâchoire acérée qui se mirent à dévorer les bribes de cosmos étranger. Dorénavant, la peine affligée par Akir ne la dérangerait plus.

    Je t’observe et lis déjà ma victoire. Reprit-elle, aussi arrogante que menaçante. …La folie d’Arès ne t’a pas encore ôté la raison, alors pourquoi renier ton intuition ? Une bête pense à sa propre survie avant tout.
    Pourtant d’après toi, laquelle de nos morsures s’avère la plus décisive ? Hin…

Elle leva doucement les bras, s’accordant un coup d’œil sur son propre corps de façon à prendre bonne note de son état. Puis sourit.

    Si tu as l‘esprit aussi vif que le corps alors tu devrais maintenant savoir qui a tord et qui a raison. Non ? Qu‘en pense-tu ?…

Le timbre de sa voix ne s’était pas adoucit mais plutôt calmé, sonnant bien plus comme une morale conciliante que comme un souhait inavoué de briser moralement son adversaire. Celui-ci avait une chose pour lui : Ludmila appréciait son approche du conflit.
Mais en cet instant, elle apprécierait d’avantage son humilité. Et ce afin de se décider sur le traînement imminent qu’elle lui réserverait. Ôter la vie d’une personne ne lui faisait plus ni chaud ni froid certes, cependant obtenir raison sur son prochain semblait la nourrir plus que n’importe quoi d’autre. La caresser dans le sens du poil, telle était la clé la plus évidente.


~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t223-ludmila-de-la-hyene
AkiravatarArmure :
Cuirasse du tigre

Statistiques
HP:
160/160  (160/160)
CP:
210/210  (210/210)
CC:
154/154  (154/154)
Message Re: [Octobre 550] A l'ombre du rempart (feat Ludmila)   Mer 7 Déc - 10:24
Il l'avait grandement sous estimée, elle était aussi rapide que lui et frappait avec une violence inouïe, elle était très forte et Akir avait du respect pour les personnes puissante, cela tombait bien il semblerait que ça marche comme ça ici. Têtue et confiante, le jeune homme pourrait l'être si seulement tout le monde ne l'écrasait pas en combat. Certes, il n'abandonne jamais, mais parfois, il vaut mieux se donner du temps pour se rendre plus fort. Il le savait qu'il ne devrait pas faire le malin contre un cardinal, là il venait d'agir plus pour tester son niveau par rapport aux autres cuirasses qu'autre chose. Il avait de la patience, mais pas pour tout en tout cas il se mit en position neutre voyant qu'elle allait parler.

Je ne le sait que trop bien, mais je déteste ne pas donner quand je reçois. On m'a bien prévenu pour les cardinaux, je suis fonceur, mais pas complètement fou, quand il le faut, je sais me tenir. Je respecte les gens avec une grande force, et en tout cas, ta démonstration était très impressionnante. Je suis désolé de n'avoir pu montrer que mes piètres compétences indignes.

Elle fit un démonstration du pouvoir de son énergie et une tête de hyène était en train de dissiper la technique d'Akir, cela avait tellement étain vain, il senti dans sa bouche et sous son armure le liquide se remettre à couler à flot. Il sourit et crachat le surplus qui lui coulait de la bouche. Tout ses efforts étaient à présent réduits à néant, belle leçon d'humilité.

Je le voit aussi, mais comment aurais je pu savoir sans tester? Moi qui me croyait fort, me voila revenu à la réalité, presque tout le monde ici est plus que moi et tu dois être la plus efficace de ceux dont j'ai testé l'art du combat.

Il activa le mécanisme pour rentrer ses griffes sous son armure. Il n'avait plus vraiment de raisons de se battre il avait répondu à l'appel du sang de la guerrière et comme maintenant elle se sentait plus d'humeur de parler que se battre il devait montrer que lui aussi.

Ca me fait mal de l'admettre, mais j'ai tord et tu as raison, par cette expérience tu me l'as prouvé. Tu as beaucoup de choses à m'apprendre, je t'écoute.

Il semblait que les flatteries marchaient sur la jeune femme, et comme on est chez les Berzerkers, louer la force d'une combattante est plus productif que de louer sa beauté. C'est l'information qu'en a retiré Akir.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1394-akir-du-tigre
LudmilaavatarArmure :
-

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
214/214  (214/214)
Message Re: [Octobre 550] A l'ombre du rempart (feat Ludmila)   Jeu 8 Déc - 18:19


    Teh! Il y a des guerriers qui ont poussé leurs arcanes au-delà de ma propre compréhension du cosmos… Au Dédale, tu peux mourir sur une parole de trop. Hors d’ici, avec cette cuirasse que tu portes, on cherchera à te broyer en alliant puissance et beaux discours. Riposter ne suffira pas.

Lui rétorqua la Hyène sans s’enorgueillir plus encore de cet échange. Elle avait obtenu ce qu’elle désirait, même s’il avait fallu lui forcer la main pour se faire. Alors maintenant qu’elle s’était emparée de son attention et de son humilité, il n’y avait plus aucune raison pour cette dernière de lui ôter quoique ce soit d’autre, y compris la vie.
Qu’elle le veuille ou non son rôle de moralisatrice forcenée prenait toujours le dessus sur celui de meurtrière.

    Il faut devancer ton ennemi. Imposer son avantage dès le premier contact en n’accordant nul répit à ton opposant ni à toi-même te permettra de venir à bout de n‘importe quel gabarit… L‘incendie - Déchaîne les flammes d‘entrée de jeu et elles le consumeront tout du long. Déblatérait-elle comme si cette seule idée se suffisait à elle-même. Parce que tu n’as pas la carrure pour rivaliser autrement, sois-en certain.

Une fois encore elle le rabaissait sans la moindre modération. Un comportement gravée dans sa mémoire à travers l’enseignement qu’elle avait elle-même subie de la part de Farkas, l’ancien possesseur de la Hyène. Voilà une autre pensée qui l’avait longtemps amené à faire preuve de patience et d’empathie envers les nouvelles recrues, espérant guider leurs premiers pas sans avoir à les écraser plus qu’ils ne l’étaient déjà par les lois naturelles du Dédale.
Pourtant ceci, elle semblait l’avoir écarté, ou même oublié. La rage et l’exaltation avaient tant guidé son âme dans des méandres chaotiques qu’elle s’était défaite de trop nombreux principes qui la caractérisaient autrefois. De Ludmila, il ne restait pratiquement plus que la Hyène. Un fait que l’on ne pouvait qualifier de bon ou de mauvais tant pareil jugement s’accompagnait d’une subjectivité assurée.

    Comprend-tu seulement le fléau qui afflige ton corps en cet instant ? Prend la peine de le ressentir, l’étudier ; fais-le, je n‘ai pas l‘intention de poursuivre ce semblant de combat.
    Ce serait déjà un premier pas en avant si tu espères pouvoir en reproduire les effets un jour.

Elle laissa la tête de sa tête chuter au contact du sol, écartant sans doute l’hypothèse d’une nouvelle tentative d’agression. Bien que sur le départ, la vandale semblait prête à prendre sur son temps pour élever ce nouveau servant d’Arès. Même si sa maîtrise du cosmos était limitée et défaillante, la libération d’énergie brute et façonnée par la hargne comptait parmi ses aptitudes naturelles. L’amener sur le sentier de l’apprentissage s’avérait donc délicat… Seul le Tigre pouvait visualiser où elle pouvait en venir en suivant ses conseils et analysant le cosmos délétère qui le rongeait actuellement.
Lorsqu‘il en aura saisi la nature seulement, elle pourrait se permettre de l’éclairer d’avantage sur l’art et la manière.


~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t223-ludmila-de-la-hyene
AkiravatarArmure :
Cuirasse du tigre

Statistiques
HP:
160/160  (160/160)
CP:
210/210  (210/210)
CC:
154/154  (154/154)
Message Re: [Octobre 550] A l'ombre du rempart (feat Ludmila)   Ven 9 Déc - 0:35
Et voila qu'elle se la jouait instructrice, ça lui rappelait le vieux tient! C'était aussi un bon souvenir, quelque chose de plus rassurant pour changer, depuis le début, même si ici c'était plutôt inhabituel.

Mais information importante, avec les couleurs des Berzerkers qu'il portait, les guerriers seront sans pitié pour détruire son physique autant que son mental. Les autres factions serait donc plus sadique avec les serviteurs d'Arès? Cela le rassura, à la citadelle de chair on était toujours plus gentil qu'à l'extérieur.

Finalement on voyait qu'elle était habituée et qu'elle prenait plaisir à intruire, si après tout ça la défoulait et lui donnait de moins en moins envie d'écraser sa lourde hache contre son visage.

Son style de combat convenait à son idée de stratégie de combat et ça tombait bien. Sa métaphore était amusante et convenait bien, ca correspondait bien à l'attaque qu'il venait d'envoyer. Si c'était la façon dont la hyène se battait ils avaient un sacré point commun.

En effet, il l'avait testé à diverses reprises, ses attaques étaient relativement faible, mais elle s'amusa à le rabaisser apparemment c'était un de ces petits plaisirs, mais ses conseils étaient assez pertinents, cela compensait ce travers.

Elle l'interrogea sur le pouvoir qu'elle avait utilisé sur lui. Le jeune homme s'assit en tailleur pour mieux ressentir l'énergie qu'elle avait utilisé sur lui, il analysa d'abord le coup qui avait formé la glace faite d'énergie pure, et la technique qui avait rendu l'énergie si brillante qu'elle l'avait aveuglé. Et ce don étrange qui avait formé une carapace d'énergie autour d'Akir pour l'empêcher lui même d'en utiliser, c'était un peu comme la technique du tigre, sauf que celle-ci mettait en suspend les dons mais ne permettait pas de les supprimer, tandis que la sienne le purifiait de tout les effets néfastes qu'on lui infligeait.

Il prit enfin la parole, car la dernière phrase de la hyène attendait une réponse.

En effet, elle ressemble un peu à un autre de mes dons qui me permet de supprimer définitivement les effets très désagréable des techniques. La tienne est plus subtile, elle semble les suspendre momentanément comme si elle les isolait dans une bulle de solitude.

Il attendait la réponse de la jeune femme en se demandait s'il avait répondu juste.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1394-akir-du-tigre
LudmilaavatarArmure :
-

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
214/214  (214/214)
Message Re: [Octobre 550] A l'ombre du rempart (feat Ludmila)   Ven 9 Déc - 1:28


    Se défaire de l‘emprise cosmique d‘un adversaire est une chose… Mais ça n‘a rien à voir. Pesta-t-elle en dressant son poing devant le Tigre.

Quelques instants plus tard, un afflux d’énergie s’emparait de sa main en ne laissant que quelques minces volutes de fumée noirâtre s’en échapper. Elle peinait toutefois à reproduire sa botte secrète avec intensité en raison de sa précédente démonstration bien trop récente, mais cela lui suffirait pour ce qu’elle comptait en faire - L’instant suivant elle frappa la terre d’un coup sec, dévastant le sol et le calcinant sur une longue superficie.

    Je ne te parle ni de création ni de dissipation : C‘est de la destruction à l‘état pur. C‘est une attaque, pas un simple artifice. Car ce n‘est rien d‘autre que la destruction du cosmos de ta cible que tu cherches… Hin, il n‘y a pas à passer par quatre chemins, si cette frappe porte, elle ruine instantanément. Ta proie est dès lors vulnérable et chaque enchaînement supplémentaire la confrontera considérablement à sa perte.
    Qu‘elle soit experte ou non, si tu t’attaques à l’essence même de la matière, il ne lui restera aucun combustible pour se dépêtrer d’un tel fléau.

La Hyène marqua une pause, observant son interlocuteur qui avait décidément bien pris ses paroles au pied de la lettre en s’asseyant tranquillement. Quel culot. Elle se sentait presque mal à l’aise de recevoir autant de confiance aveugle après son speech et son assaut. Même si elle parvenait à lui transmettre cet atout, il y avait de quoi douter de la survie de cet homme au cours des prochaines semaines… Peut-être qu’elle aurait mieux fait de le conduire au bord de l’agonie.

    Hmf….


~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t223-ludmila-de-la-hyene
AkiravatarArmure :
Cuirasse du tigre

Statistiques
HP:
160/160  (160/160)
CP:
210/210  (210/210)
CC:
154/154  (154/154)
Message Re: [Octobre 550] A l'ombre du rempart (feat Ludmila)   Ven 9 Déc - 10:13
Erreur de sa part, il n'avait pas encore tout à fait compris les propos de la hyène. Puis, pour donner un exemple de son explication, elle effectua une démonstration, matérialisant l'énergie dans sa main, moins puissante que tout à l'heure, mais assez pour illustrer son propos.

Destruction, il connaissait bien ce mot, avant de reconstruire il faut détruire, c'est le changement qu'il recherchait. La stratégie sur le long terme était donc d'harasser son adversaire qu'il ne puisse plus savoir où donner de la tête, ça cadrait parfaitement avec la façon de faire d'Akir il écouta attentivement. Par contre, il sentait que le fait de s'assoir avait irrité la hyène, il se releva donc pour tester ses capacités à canaliser son énergie et tenter de reproduire la démonstration de la jeune femme.

Il ferma donc les yeux tendit le bras et ouvrit sa main paume vers le sol. Il visualisa d'abord sa main puis l'énergie qui circulait partout dans son corps. Destruction, destruction... Il se répéta le mot d'ordre dans sa tête. Il se concentra, ordonnant au flux de se concentrer dans sa paume ouverte, toujours les yeux fermés, il le voyait tel un feu carmin qui crépitait dans sa main. La rage envahissait son cœur, son armure résonnait de colère pour venir en aide au tigre.

Destruction, Grrr, il venait de le crier à voix haute, ça y est, son coté bestial et sa rage de combat venait de surgir d'un coup. Il rouvrit d'un coup les yeux et contempla un instant la flamme d'énergie rouge sang qui crépitait, les dents serrées, la rage au ventre, il ferma son poing rempli du fluide et frappa un grand coup sur le sol Destruction! Rhaaa, la frappe en elle même ne fit pas vraiment de dégâts, mais l'effet de son coup forma un cratère là où il avait frappé avec quelques secondes de décalage. Ce n'était pas compliqué finalement, Akir avait passé de nombreuses années à canaliser son énergie et à l'apprivoiser, il possédait une certaines maitrise sur celle-ci.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1394-akir-du-tigre
LudmilaavatarArmure :
-

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
214/214  (214/214)
Message Re: [Octobre 550] A l'ombre du rempart (feat Ludmila)   Ven 9 Déc - 20:34

Visiblement lui non plus ne doutait de rien. Pourtant la nuance entre une offensive lambda et cet objectif à atteindre semblait mince de prime à bord : Bien des frappes causaient des ravages et on avait tôt fait de se perdre au gré de sa propre hargne, cependant, cette méthode exigeait un sentiment brut dont il était nécessaire de se rappeler avant d‘être en mesure de l’appliquer sur autrui.
Car le cosmos demeurait une source de création avant toute chose. L’essence du pouvoir. Et elle prenait bien des formes. Ici la forme importait peu car l’intérêt consistait à générer de l’anti-matière. Briser le circuit adverse avant même qu’il ne puisse s’activer, puis y laisser une empreinte telle que s’en régénérer en l’instant relevait de l’impossible.

    Teh! Calme. Ce n’est que de la terre. Ironisa-t-elle, ne sachant trop quoi répondre face à ces hurlements frénétiques. Mais garde ta niaque à l’esprit, car tu es dans le juste.
    La différence, et le plus difficile, c’est de mater le cosmos de ton adversaire. Pour cela un contact physique peut te faciliter la tache ; conserve cette force à l’intérieur de ta paume et ne la libère qu’au moment propice. Ce moment, il s’imposera à toi quand tu auras cerné l’ensemble du cosmos étranger… Hin, comment t’expliquer!

La Hyène râlait, déposant sa dextre contre son front le temps de réfléchir. Elle en usait tant de façon intuitive qu’y mettre des mots suffisamment clairs et distincts lui semblait compliqué. Comprendre le cosmos n’était pas chose aisée, et encore moins pour elle - D’une volonté à une autre ce dernier se muait en de nouvelles arcanes. En voulant lui enseigner une chose, elle pouvait très bien lui décrire un phénomène différent tant les pratiques se révélaient parfois presque identiques.

    Tu dois briser son contrôle du cosmos à la base, et en disperser aussitôt la moindre miette. L’effacer. Ensuite, tu emprisonnes cette base. Le temps qu’il se libère, tu auras tout le luxe d’exprimer ton art… Mais tant que ce n’est pas fait, la seule cible qui doit animer ta soif de destruction n’est rien d’autre que son cosmos, et non son corps.
    Tu saisis au moins ?

Elle s’impatientait. De toute manière il lui faudrait poursuivre l’exercice seul, l’orientation de la vandale étant accessoire depuis que le principal avec été formulé. Surtout qu’elle lui transmettait sa manière à elle de produire un tel effet ; d’autres y parvenaient probablement à travers ce monde, et via des procédés qu’ils avaient éveillé par eux-mêmes. Peut-être s’agissait-il d’avantage d’une question d’affinité que de compréhension…
Quoiqu’il en soit, son interlocuteur actait ses premiers pas dans le plan des dieux. Aussi cette leçon ne pouvait que lui être utile pour mieux saisir l’étendue du fonctionnement des soldats d’un autre genre.


~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t223-ludmila-de-la-hyene
AkiravatarArmure :
Cuirasse du tigre

Statistiques
HP:
160/160  (160/160)
CP:
210/210  (210/210)
CC:
154/154  (154/154)
Message Re: [Octobre 550] A l'ombre du rempart (feat Ludmila)   Ven 9 Déc - 23:36
Il s'était encore emporté, ça arrive souvent quand il est prit dans le feu de l'action, c'était le caractère du tigre. Elle se permit même d'ironiser, elle qui avait pourtant l'air de s'emporter autant dans le feu du combat. Mais peut être était-ce justement parc qu’elle connaissait cette sensation qu'elle se permit de blaguer dessus.

Elle lui confirma que sa démonstration était dans le bon, et voila une étape de franchie. La hyène lui enseigna qu'il fallait comprendre comment son adversaire utilisait le cosmos pour lui couper l'eau du moulin. Cosmos? C'était bien la première fois qu'il entendait ce terme, lui qui ne l'avait jamais appelé que énergie. Mais c'est vrai que brûler son cosmos, ça sonne assez bien en fait, va pour l'appeler cosmos donc!

Donc il devait utiliser son propre flux pour couper le robinet à la source, et le contrôler de manière à dissiper le cosmos restant dans le corps de son ennemis. C'était assez abstrait vu qu'il ne l'utilisait pas vraiment comme ça et que le seul exemple qu'il avait sous la main était le sein.

Mais le raisonnement faisait son petit bonhomme de chemin dans son esprit concentré. Couper son accès à son cosmos pour ensuite se déchaîner avec acharnement, ainsi le genre de tour de passe passe de la hyène n'aurait pas d'effets sur lui et il garderait le contrôle du combat avec ces mêmes tour de passe passe.

Je n'y avait jamais pensé sous cet angle, mais je commence à appréhender ce dont tu parle.

Akir venait de se rendre compte avec les deux combats auquel il a participé que les possibilités d'utilisation du cosmos étaient quasi infinies. Et que ce qu'il venait de voir était une infime partie de l'utilisation de ce pouvoir. L'approche du combat de la guerrière était fort similaire au tigre, observateur et passionné, réfléchi mais qui fonce dans le tas également. Ils partageait surement plus de points commun qu'il ne voulaient l’admettre par fierté.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1394-akir-du-tigre
LudmilaavatarArmure :
-

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
214/214  (214/214)
Message Re: [Octobre 550] A l'ombre du rempart (feat Ludmila)   Sam 10 Déc - 16:48


    Tant mieux pour toi. Vu comment tu sembles prendre tes aises, j‘ai le sentiment qu‘on ne tardera pas à te marcher sur les pieds.

Sitôt cette pique gratuite envoyée, la vandale se détournait de son interlocuteur en refixant sa hache au ceinturon. Il était temps pour elle d’user de son énergie à des taches plus constructives : La pêche au Wendigo. Au moins ce soldat-ci était mûr pour quitter le dédale et l’accompagner quelque temps dans ses futurs projets…
Akir quant à lui ne resterait que la dernière nouvelle recrue à laquelle elle se frottait ; sa survie prochaine importait peu, elle ne le reverrait plus de toute façon. Ni lui ni la fange du bastion organique.

Car pour Ludmila de nouveaux compromis n’étaient plus possibles.
Trop longtemps elle s’était fondue dans la masse, se raccrochant à des lois qui ne lui offriraient finalement rien de plus qu’un orgueil mal placé au sein d’une caserne mal famée.

Dorénavant elle chercherait à déployer son art à travers de réel défi. Il lui fallait braver des forces dépassant l’entendement pour accroître sa compréhension du cosmos et atteindre une destinée que l’on lui refuserait assurément tant qu’elle acceptait les chaînes de cette geôle déguisée. Se mêler à des cancrelats fiers de tenir et progresser à travers pareil statut ne l’intéressait pas - La dégoutait même.

    Alors démerde-toi avec ça.
    Adieu.

Lui crachait-elle finalement sans même un regard en arrière, comme si la fin de sa petite leçon l’avait libéré de la tempérance dont elle venait de faire preuve quelques instants plus tôt. Puis elle progressa ensuite vers les portes d’obsidienne.


~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t223-ludmila-de-la-hyene
AkiravatarArmure :
Cuirasse du tigre

Statistiques
HP:
160/160  (160/160)
CP:
210/210  (210/210)
CC:
154/154  (154/154)
Message Re: [Octobre 550] A l'ombre du rempart (feat Ludmila)   Dim 11 Déc - 2:46
Héhé. On n'arrête pas de me les écraser depuis que je suis arrivé aussi, la moitié des gens que j'ai rencontré m'ont agressés, au moins on peut dire que c'est animé dans le coin. Mais bon vu la puissance des chevaliers ici je vais pas trop provoquer la bagarre et me concentrer dans mon coin et appliquer ce que tu m'as appris.

La grande déception du tigre, ce n'est pas qu'il regrettait de ne pas massacrer la moindre personne qu'il croiserait, mais plutôt qu'il soit actuellement le moins puissant de tout les berzerkers présent. Mais ça risquait de bientôt changer avec l'enseignement de la hyène et il espérait que ça irait vite, il n'était pas nécessairement impatient, mais il espérait des résultats fulgurant.

Elle semblait préoccupée, déjà quand elle parlait au tigre elle avait l'air d'avoir envie de passer par les portes des remparts. Il avait l'intuition qu'il ne la croiserait pas tout de suite de nouveau. Mais elle lui avait montré assez pour qu'il puisse s'entrainer tout seul sans son aide.

C'est plus que suffisant ce que tu m'as apprit. Je te remercie d'avoir partagé ton savoir avec moi. Bonne chance pour la suite, même si me regarde pas. Il ne le savait pas pourquoi il avait dit ça, mais il sentait qu'elle en aurait bien besoin.

Il regardait à présent la hyène le quitter et se diriger d'un pas décidé vers la porte. Le moins qu'on puisse dire c'est que la personnalité de tout les Berzerkers était haut en couleur. Quel genre d'êtres à la psychologie particulière reste il à rencontrer? Ami, ennemis, rival? De toute façon, il devrait en venir, dans un futur proche surement, à collaborer même avec le guerrier d'Ares avec lequel il s'entendait le moins. Il avait du mal à l'imaginer, mais ca arriverait surement, d'un jour à l'autre.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1394-akir-du-tigre
Contenu sponsorisé
Message Re: [Octobre 550] A l'ombre du rempart (feat Ludmila)   
Revenir en haut Aller en bas
 
[Octobre 550] A l'ombre du rempart (feat Ludmila)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'ombre du fou // feat Charbon [ spécial Halloween ]
» L'ombre furtive est là, mais vous ne la voyez pas...[En attente d'autres validations]
» Bernard Clavel, l'insoumis, est mort, hier, 5 octobre, il avait 87 ans
» [Rapport de Bataille] 31 Octobre 2008
» Togoria- L'ombre d'un doute

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Transylvania :: Porte d'obsidienne-
Sauter vers: