Votez
I
II
III


Forum fermé. Bon jeu à tous sous d'autres cieux !
 

Partagez | 
 

 [1ers jours d'octobre 550] Like a Reaper ~ (PV Jelan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
TihanaavatarArmure :
Lyumnades

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
210/210  (210/210)
CC:
245/245  (245/245)
Message [1ers jours d'octobre 550] Like a Reaper ~ (PV Jelan)   Mar 6 Déc - 22:00
Quelques jours s'étaient écoulés après l'invasion du Sanctuaire Sous-Marin par l'armée Muïenne. Le constat qui en ressortait mettait en cause les Titans, mais aucune autre information n'avait pu filtrer pour le moment. La Générale des Lyumnades avait essuyé sa première bataille en tant que protectrice de la Cité d'Atlantis et le repos était de mise pour celle-ci. Elle devait reconnaître que cette dépense de cosmos avait été quelque peu éprouvante, lui faisant prendre conscience qu'elle devrait redoubler d'efforts pour devenir plus endurante. Elle proposerait certainement une séance d'entrainement lorsqu'elle croiserait de nouveau Nereus.

A cette pensée, Tihana souleva son poignet, observant les petites breloques de glace abritant les esprits virevoltant. Malgré son absence, ce simple bracelet pouvait lui indiquer si le Général du Kraken se portait bien ou non et bien qu'elle ne l'avouerait guère à voix haute, elle se sentit soulagée lorsqu'elle perçut la danse des ombres prisonnières du givre. Elle ne pouvait qu'être étonnée de ne pas avoir revu le jeune homme suite à cette attaque. L'avait-il oublié ? Ou quelque chose le retenait-il quelque part, loin du Sanctuaire Sous-Marin ?

Ses pupilles d'améthyste se posèrent sur la pierre d'orichalque que le borgne lui avait offert lors de leurs retrouvailles qui s'étaient avérées relativement particulières. La Nymphe cligna une fois, deux fois des yeux avant de se lever pour saisir le minerai, l'examinant avec précaution. Puis elle se souvint des paroles de son ami. Il lui avait confié cette pierre afin qu'elle puisse bénéficier des talents des forgerons de la zone du Pilier de l'Indien. Le visage de la belle s'illumina en imaginant quelle belle arme pourrait naitre de ce simple minerai.

Ainsi, plus décidée que jamais, la jeune atlante à la crinière d'onyx se revêtit de son écaille afin de se diriger vers la zone suivante, là où les armes et les arts martiaux étaient mis à l'honneur. Curieuse, Tihana observait l'activité qui se profilait autour d'elle, prenant soin de rester à l'écart de la foule bien que l'orichalque la protégeait de tout contact direct. Si peu à l'aise au milieu de ces personnes qui pourtant, vivaient leur propre vie sans se formaliser de celles des autres. Tiha se surprit d'ailleurs à les envier, eux qui n'avaient certainement par vécu toutes les horreurs que la belle avait subi durant son adolescence.

Ce fut avec des souvenirs désagréables en tête que la Générale des Lyumnades entra dans l'une des forges, portant dans ses bras la pierre si précieuse. Regardant à droite, puis à gauche, la jeune martyre repéra celui qui semblait être le forgeron, un homme d'une bonne quarantaine d'années à vue de nez. Un homme ... Peut-être devrait-elle changer de lieu ? Elle grinça légèrement des dents avant de finalement s'avancer vers lui, déposant le minerai sous son nez. Puis, elle prit soin d'ôter son heaume pour découvrir ses traits fins. Le transperçant presque du regard, elle s'adressa à lui d'un ton qui ne collait certainement pas avec la douceur que pouvait dégager son visage juvénile.

"J'aimerais que vous me forgiez une arme. Une faux plus exactement. Quel est donc votre prix ?"

Bien qu'elle avait tenté d'être la moins désagréable possible, la belle n'avait pu faire mieux. Lorsqu'elle se rendit compte de son impolitesse, elle détourna le regard afin de réfléchir, puis reprit d'une voix plus cristalline.

"S'il vous plait ..."




Tenue de Tihana:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1336-tihana-generale-des-l
JelanavatarArmure :
Chrysaor

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
215/215  (215/215)
Message Re: [1ers jours d'octobre 550] Like a Reaper ~ (PV Jelan)   Jeu 8 Déc - 9:04
Le forgeron cligna plusieurs fois des yeux à la demande de la générale qui venait d'entrer dans sa modeste - mais non moins réputée - forge, glissant un regard curieux à son faciès de poupée de porcelaine. Il savait que les généraux étaient des êtres à part et qu'il était préférable de ne pas se fier à leur apparence - le gardien de l'indien en était un criant exemple - néanmoins, il n'en demeurait pas moins étonné. Étonné de voir une femme à l'allure si délicate porter le poids de l'orichalque. Et faire une demande si peu commune. « Une faux ? » répéta t-il en glissant une main épaisse sur sa nuque. Ce n'était pas là une demande usuelle. Il n'était nullement dans les habitudes de Gerolt que de chipoter sur une tâche confiée, surtout lorsqu'elle venait d'un des protecteurs d'Atlantis, bien au contraire. C'était là un honneur pour un forgeron que de se voir confier pareil travail, et ce, qu'importait l'apparence du protecteur. Les doigts de l'homme vinrent glisser dans sa courte barbe alors qu'il réfléchissait. Le forgeron possédait la carrure qu'on associait bien volontiers à ceux travaillant à longueur de journée les métaux les plus durs, pour autant son visage demeurait avenant, même marqué par la réflexion ou par l'âge. « Je dois vous avouer, Générale, que je n'ai jamais eu à forger une faux de combat jusqu'à aujourd'hui. » L'homme était honnête, difficile d'en douter.

« Une faux de combat, hein. » Une voix différente, moins rauque que celle de l'homme faisant face à la demoiselle et qui venait de l'entrée de la forge. Une voix que la belle avait déjà entendu quelques jours auparavant. Jelan s'avança tranquillement, passant à côté de la lyumnades en lui adressant un sourire aimable. L'adolescent ne portait nullement son armure - comme cela était bien trop souvent le cas - se contentant de vêtements légers qui laissaient dévoiler certaines marques écarlates tatouant sa peau.

Le forgeron retint un soupir comme si il était coutumier de ce genre d'entrée - ce qui était bel et bien le cas. L'homme était aisé à lire. « C'est un plaisir de te voir sur mon domaine Nymphe de l’Antarctique. » Déclara t-il en se détournant sur elle. Une réalité. Et une bonne surprise, il devait l'avouer. Il ne s'attendait pas à croiser la belle ici, qui plus est... Les dieux se faisaient bien facétieux en ce jour, et ce n'était pas pour lui déplaire. « Je ne pensais pas vous voir aujourd'hui Général. » Il demeurait une trace d'étonnement dans la voix de l'humble forgeron alors que ses prunelles verdoyantes s'étaient posées sur lui. Le sourire de l'adolescent se fit plus prégnant à ces mots, amusé également. « Et pourtant je suis bel et bien là. Tu devrais t'habituer Gerolt depuis le temps. » Imprévisible. Souvent là où on ne l'attendait pas. La surprise du forgeron laissa place à un discret sourire teinté de résignation. Usuel. Qu'est ce qu'un Atlante de son rang pouvait-il bien faire ici, au sein de cette forge après tout ? Seul Gerolt pouvait le savoir. Seul lui le savait, en réalité. Et il s'en était accommodé. Après tout, Jelan était son Général... Même si, en réalité, il le connaissait depuis bien avant sa nomination. Mais pouvait-il réellement dire le connaitre ? Le forgeron soupira - cette fois bien réellement - puis reprit pour la dame. « Je suppose que vous voulez utiliser ce minerais d'orichalque pour forger votre arme Générale ? » Une question rhétorique plus qu'une réelle supposition, mais l'homme préférait avoir confirmation avant de s'avancer davantage. « Je peux l'examiner ? » Il attendit la réponse de la Belle là où l'adolescent préféra s'intéresser à la propriétaire de l'objet en question. Ô, même si ce morceau d'orichalque était bien précieux, il l'était bien différemment de la nymphe à la chevelure d'ébène. Il l'avait vu combattre après tout. Il n'avait pas oublié.

« Pourquoi une faux ? » Demanda le jeune général avec une réelle curiosité se faisant presque innocence sur son faciès. Il ne doutait nullement de la maitrise de la belle dans son maniement, après tout, il l'avait vu de ses propres yeux combattre avec, néanmoins, il y avait des armes bien plus facile d'accès... Bien plus aisée à maitriser. Il n'était pas sans savoir la symbolique découlant de l'outil, mais c'était sa réponse qu'il voulait. Pas une simple supputation. Intérêt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1337-jelan-general-de-chry
TihanaavatarArmure :
Lyumnades

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
210/210  (210/210)
CC:
245/245  (245/245)
Message Re: [1ers jours d'octobre 550] Like a Reaper ~ (PV Jelan)   Sam 10 Déc - 16:11
La demande peu conventionnelle de la demoiselle semblait avoir fait son effet devant l'étonnement qui se lut aisément sur le visage de cet homme baignant dans la fleur de l'âge. D'un ton sérieux et plat, elle ne fit que répondre à son interrogation. "Une faux oui ..." S'il connaissait rien qu'un peu les méthodes de la Générale, il comprendrait certainement. Au delà d'un léger agacement, la Nymphe put feindre un sourire, bien que faux, tendant en quelque sorte d'être aimable avec le forgeron. L'homme ne pouvait être plus honnête lorsqu'il lui révéla ne jamais avoir eu à forger ce type d'arme.

"Et bien, c'est l'occasion, Forgeron."

Un ton plutôt tranchant qu'elle ne parvenait réellement pas à rendre aimable. Peu importait, Tihana ne pouvait apprécier les hommes de toute façon, peu d'entre eux avaient grâce à ses yeux. Une voix s'insinua dans ce que l'on pourrait appeler une conversation entre l'homme massif et la frêle jeune femme, voix que la Protectrice de l'Antarctique n'eut pas de mal à reconnaître. Sa mémoire lui faisait rarement défaut sauf lorsqu'elle-même le voulait bien. Alors que le blondinet apparaissait dans son champ de vision, les pupilles d'améthyste le jaugèrent simplement, constatant que lui ne portait pas son écaille. Et d'un ton plutôt sans appel agrémenté d'un signe de tête, elle salua le nouveau venu d'une manière relativement succincte.

"Général de Chrysaor."


La jeune martyre observa distraitement les deux comparses qui semblaient se connaître de longue date. Futilité. Tihana aurait préféré que le forgeron s'informe de ses attentes pour la laisser enfin sortir de cet endroit. Soupirant, il finit - enfin - par reporter son attention sur sa cliente, mais surtout sur le minerai qu'elle avait déposé devant lui. "Faites donc. Mais attention, ce minerai m'est précieux." Toujours aussi franche là où la Nymphe devrait tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler, ne serait-ce que pour ménager les susceptibilités. Là n'était pas l'objectif de la Générale qui commençait déjà à s'impatienter.

Ce qui la dérangeait le plus étaient certainement ces prunelles écarlates qui la fixaient depuis quelques instants. La jeune brune détestait qu'on l'analyse de la sorte. L'ignorant tut d'abord, elle fut forcée de croiser ce regard de rubis lorsque l'adolescent s'adressa à elle. Curieux. Beaucoup trop.

"J'ignorais que le fait de se procurer une arme pouvait m'amener à un interrogatoire ... La curiosité est un vilain défaut Général ... Saches qu'elle peut être dangereuse parfois."
Un sourire narquois se dessina enfin sur son visage. Une menace ? Pas réellement. Cinead avait été clair sur le fait que la belle ne devait guère s'en prendre aux Atlantes. Et malgré sa folie, elle n'était pas sotte au point de provoquer un Général de la sorte. Nereus avait lui-même démontré qu'elle ne se trouvait pas au-dessus de ses frères d'arme. Aussi, elle reprit d'un ton plus mielleux. "Au coeur du sujet. Je te pensais plus subtile au vu de tes propos lors de notre dernière rencontre." Simple pique pour lui faire savoir que la charmer était tout aussi utile que de brasser de l'air. "Je suppose que tu n'es pas sans savoir la symbolique d'une faux, Cher Confrère."

Puis elle finit par se détourner de l'adolescent pour s'adresser au dénommé Gerolt.

"Pensez-vous pouvoir accéder à ma requête, Forgeron ?"



Tenue de Tihana:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1336-tihana-generale-des-l
JelanavatarArmure :
Chrysaor

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
215/215  (215/215)
Message Re: [1ers jours d'octobre 550] Like a Reaper ~ (PV Jelan)   Dim 11 Déc - 12:48
Les lippes de l'adolescent s'ourlèrent davantage face à la salutation pour le moins glaciale de la nymphe à son encontre. Ô, de ce qu'il constatait, ce n'était pas là un traitement qu'elle lui réservait mais bel et bien une façon d'être. D'interagir. Une manière pour lui de la jauger différemment. « Jelan. » Rajouta t-il simplement derrière le titre et statut qu'elle avait déclamé succinctement à son attention. Nulle vexation sur son faciès, ce dernier demeurant aussi ouvert et souriant qu'il ne l'avait été jusqu'alors. Ô, il lui en fallait bien plus pour éprouver pareille émotion. Elle devinera bien aisément qu'il venait de lui donner son prénom. Gerolt récupéra le minerais sans vraiment prendre à mal les paroles de la belle - pas pour l'heure cependant. La froideur de la dame était perceptible, son agacement l'était presque tout autant, à croire qu'elle éprouvait plus qu'un malaise en demeurant ici. A moins que ce ne fut là dans sa nature profonde que d'être ainsi. Une possibilité non négligeable, après tout, les généraux étaient bien souvent... particuliers. Il ne fit pas de commentaire, se contentant d'examiner le minerai que la belle avait déposée, le manipulant avec précaution. Le forgeron connaissait la valeur de l'orichalque - quand bien même le minerai ne craignait nullement les chutes si il était pur.

Le jeune homme se contenta d'un simple coup d’œil sur le précieux minerai avant de se détourner. D'observer. Son sourire se renforça à ses mots. La curiosité, un vilain défaut. N'était ce pas lui qui avait plongé le monde dans le tourment depuis la fameuse boite de pandore ? « Je prends le risque. » S'amusa t-il en réponse laissant un rire léger ponctuer sa phrase. Bref. Un vilain défaut... Il n'était pas tout à fait d'accord avec cela, mais il se garda bien de le signifier à haute voix, la belle continuant tranquillement sa palabre. Ses piques amusantes. « La subtilité et la franchise peuvent aller de paire, tu ne penses pas ? » L'un n'empêchait nullement l'autre. Finalement, elle répondit à sa question malgré ses atermoiements et la satisfaction fut seule à demeurer sur son faciès. « Une faucheuse. » Simplement. Pour un symbole, elle avait appris à manipuler une arme difficile d'accès, difficile à maîtriser. Une faux était bien différent d'une lance, l'équilibre, l'amplitude, tout différait d'une arme d'hast usuelle. Difficile de la classer par ailleurs dans une catégorie bien définie parmi toutes celles qu'il maîtrisait lui même. Intéressant.

Se détournant sur le forgeron, la belle réitéra sa demande. Ce dernier l'observa d'abord en silence, fronçant les sourcils. Il était visiblement troublé. « Votre minerai est de qualité, c'est indéniable. » commença t-il avant de reprendre. « Néanmoins, pour l'arme que vous désirez faire forger, ce n'est pas suffisant. » Il glissa sa main sur son menton, l'air pensif. « En le mélangeant à un autre minerai cela serait possible, mais ce serait presque du gâchis... » Gerolt réfléchissait visiblement à voix haute, n'attendant pas vraiment de réponse de la part de qui que ce soit présent autour de lui. « Le prix serait moindre qu'avec de l'orichalque... Peut-être de l'or ? Ou de l'argent... L'orichalque se lie plus aisément avec des métaux purs...» Jelan contempla le forgeron s’abîmant dans ses réflexions avec un rien d'amusement qu'il ne dissimula nullement. Gerolt était un orfèvre. Il jaugeait, jugeait avec la passion et l'amour du travail bien fait. Cherchait le mieux dans le moins. Ce n'était pas pour rien que le général de l'indien s'était tourné vers lui des années auparavant... et qu'il continuait d'entretenir cette relation aujourd'hui encore.

L'adolescent ferma un instant les yeux avant de couper court aux pensées évanescentes de son ami. « J'ai une proposition à te faire. » déclara t-il à la belle en penchant légèrement sa tête sur le côté, son sourire demeurant sur ses lèvres. « Je possède de quoi te forger une arme d'orichalque. Avec ton minerai, cela serait amplement suffisant pour forger ta faux. Je ne te demanderai pas d'argent en échange, seulement un combat contre moi. » Le regard de Gerolt sur sa personne se fit un rien perplexe - étonné. Lui comprenait ce que Jelan sous entendait dans ses mots, ce qu'il n'avait pas encore signifier à haute et intelligible voix. Lui aussi était un forgeron, malgré l'image qu'il donnait de lui, malgré ce que les apparences laissaient supposés. Après tout, n'avait-il pas été forgeron avant même d'être général ? « Ta faux de cosmos contre mes armes. » Le sourire du Général se fit plus prégnant. « Qu'en penses-tu, Tihana des Lyumnades ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1337-jelan-general-de-chry
TihanaavatarArmure :
Lyumnades

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
210/210  (210/210)
CC:
245/245  (245/245)
Message Re: [1ers jours d'octobre 550] Like a Reaper ~ (PV Jelan)   Mar 13 Déc - 21:55
Agaçant. Le dénommé Jelan ne semblait guère quitter cette expression d'amusement qui parait ses traits juvéniles. Agaçant, mais peut-être aussi distrayant. Peut-être le Général de Chrysaor était à la hauteur du venin que la Générale des Lyumnades était capable de cracher sans aucun ménagement à autrui ? Il serait sa cible en ce jour, sa proie. Tihana ne perdit guère de temps à répondre aux paroles de l'adolescent, lâchant un léger sourire lorsque le mot fut prononcé. Faucheuse. Bien, malgrè son jeune âge apparent, il ne semblait pas totalement idiot.

Ses pupilles d'améthyste se reportèrent sur le forgeron, s'adressant à lui comme si son frère d'arme avait cessé d'exister en une fraction de secondes. L'important pour elle était maintenant de savoir si son minerai, ce présent offert par Nereus, serait suffisant pour y faire naitre une faux de combat. Elle avait tellement hâte de caresser l'orichalque lisse du bout des doigts, d'essayer cette lame froide et meurtrière, de donner la mort par un simple coup brut et précis. La jeune martyre ne prêta pas attention à l'expression de Gerolt, car cela aussi lui importait peu, mais pourtant, elle buvait tout de même ses paroles, informations importantes pour le devenir de cette pierre précieuse.

Mais la réponse ne lui satisfaisait pas, la déception se lisant l'ombre d'un instant sur son visage de poupée alors que son visage se détourna vers le sol. Soupirant, elle serra le poing. Sans doute finirait-elle par trouver un autre minerai ? Elle n'avait ni de concentré pur d'or ou d'argent sous la main à l'heure actuelle et la belle doutait que l'on puisse en trouver si facilement. Elle prononça un simple "Entendu ..." à l'attention du forgeron avant de relever son regard vers lui, regard toujours aussi vide de toute émotion.

A l'intervention de Jelan, la Nymphe ne put que croiser de nouveau les iris de rubis, les soutenant sans difficulté, écoutant sa proposition pour le moins intéressante. Ainsi, le Protecteur de l'Indien pouvait lui fournir les matériaux nécessaires ainsi que forger son arme en échange d'un simple combat. Aucune réponse, la belle croisa les bras, faisant mine de réfléchir. Que gagnerait-il donc à l'affronter ? Sa réflexion fut de courte durée, quand, presque étonnée, elle tiqua un instant à l'entente de son prénom. Pourtant, la Générale ne devrait être surprise plus que cela, il n'était guère compliqué de trouver tel renseignement au sein du Sanctuaire Sous-Marin.

Alors, elle fit un pas vers lui, poursuivant toujours ce jeu de regard, comme si la Nymphe n'attendait que le jeune homme ne cède au sien. Et d'une voix mielleuse et soupçonneuse, elle lui fit part du fond de sa pensée. "A quoi penses-tu, Jelan, Général de Chrysaor ? Qu'est-ce qu'un combat contre moi t'apporterait de plus ?" Un instant de flottement et la jeune martyre reprit, d'un air plus décidé. "Si cela est ton souhait, alors soit. Il est si rare de constater que la cupidité n'étreigne pas le coeur d'un homme ..." Reculant cette fois d'un pas, apportant un peu plus de distance entre eux, elle lui accorda un signe de tête. "Ma faux de cosmos contre tes armes. Mais saches que je ne suis pas une adepte de retenir mes coups. J'espère que ton travail sera à hauteur de mes espérances, Cher Frère d'Arme ..."

Enfin, Tihana se tourna vers le forgeron, lui accordant un léger signe de tête franc. "Je vous remercie tout de même pour votre honnêteté, Forgeron."



Tenue de Tihana:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1336-tihana-generale-des-l
JelanavatarArmure :
Chrysaor

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
215/215  (215/215)
Message Re: [1ers jours d'octobre 550] Like a Reaper ~ (PV Jelan)   Jeu 15 Déc - 14:16
La déception fut visible sur le visage de la belle qui contemplait le forgeron avec attention. Gerolt était un homme honnête, ne s'embarrassant que peu dans ce genre de situation, d'une quelconque subtilité, néanmoins, il cherchait toujours à arranger au mieux, à trouver des solutions pour que tout le monde puisse y gagner. Les autres, et lui également. N'était-ce pas la base d'un bon artisan ? Il serait stupide de sa part d'écarter tout espoir, cependant, cela différait aujourd'hui, puisque le général de l'indien souhaitait visiblement se charger de cette situation. Et c'était là, loin d'être commun. Malgré son apparence ouverte et sociable, l'adolescent n'offrait nullement ses services à autrui, ou tout du moins n'en avait-il pas de souvenir particulièrement vivace. Ô, ce dernier l'avait souvent aidé, mais toujours à sa manière, semblable à sa façon de se comporter. De se tenir. Alors sa surprise était sincère lorsque ce dernier glissa sa proposition. Un combat contre une arme. La belle se détourna sur le jeune général qui souriait simplement en retour, sans rien attendre pour l'heure si ce n'est une réponse de sa part. Une proposition pour le moins alléchante, qui, comparativement aux services du forgeron, ne lui coûterait rien de plus.

Heureusement que ce comportement était plus que singulier.

L'écarlate et l'améthyste s'affrontèrent. Elle écouta, se fit pensive puis surprise à l'entente de son prénom. Son sourire ne fit que s'agrandir en réponse, se plaisant visiblement à déceler cette émotion sur le faciès de poupée de la belle. Elle s'avança finalement, réduisant l'écart entre eux et leur regard. Un regard qui se fait toujours défie ouvert. Je ne baisserai pas les yeux face à toi. Fière. Un amusement discret. Ô, il ne baisserait pas les yeux. Attendre et écouter. « A beaucoup de chose. » répondit-il simplement à ses paroles soupçonneuses, un sourire joueur couvrant ses lippes. Il pouvait comprendre, et quelque part, elle avait probablement raison de se méfier en parti, néanmoins, il n'avait qu'une parole, elle aurait tôt fait de le remarquer. Une parole qu'il donnait rarement. « On apprend bien plus en se battant contre quelqu'un qu'en l'écoutant juste parler. Tu as besoin d'une faux de combat, j'ai besoin de te voir l'utiliser. » Entre autre chose, se garda t-il bien d'ajouter. Il se souvenait parfaitement de sa manière de combattre, même si il n'avait pas eu l'occasion de la voir en action de près... Une opportunité à saisir.

L'adolescent inclina sa tête sur le côté lorsqu'elle reprit. Cupidité. Et finalement, elle s'écarta, acceptant sa proposition d'un signe de tête et de quelques paroles. « Parfait ! » s'exclama t'il avec entrain en tapant ses paumes entre elles. « Ô, je ne souhaite pas que tu te brides, ça perdrait tout son intérêt si tu le faisais. » Son sourire se fit plus prégnant. « Considère cela comme un échange, plus tu te donneras, plus je saurai répondre à tes attentes. » C'était aussi simple que cela.

La belle fit preuve d'une presque étonnante sollicitude à l'égard du forgeron qui en fut presque surpris. Secouant la tête de droite à gauche, il se laissa a aller à un faible sourire résigné. « Navré de ne pouvoir accéder à votre requête, mais je pense que vous ne regretterez pas votre décision. » Il jeta un coup d'oeil à l'adolescent qui lui offrit un sourire félin. Bien que. Il n'en demeurait pas moins surpris par le comportement de son général, ce dernier avait ses fantaisies... imprévisible. « Je reviendrai plus tard. » Cette fois, le sourire de Gerolt se fit plus narquois. « Je n'en doute pas Général. » Après tout, Jelan venait toujours dans sa forge lorsqu'il était question de travailler.

Le gardien de l'indien s'avança, passant à côté de la demoiselle pour l'inviter à le suivre. « Allons à mon pilier, nous y serons plus tranquille. » glissa t-il à son adresse en prenant la direction de ce dernier - non loin en réalité. Une fois sur place, l'adolescent s'éclipsa une poignée de minute, laissant la belle seule avant de lui faire signe de le suivre à l'arrière du pilier. Une lance à l'éclat rougeoyant était apparue entre ses mains, la hampe négligemment posée sur son épaule, il s'arrêta finalement avant de faire face à la générale. Ses doigts glissèrent sur le manche de son arme, l'éclat sanguin prenant place dans sa main devenant une extension de lui même. Son sourire demeurait. Un duel entre généraux. Voilà qui augurait une bonne journée. « Honneur aux dames. » Glissa l'adolescent, joueur, demeurant dans une posture pour l'heure encore décontractée. Ô, il imaginait bien que cette politesse totalement feinte ne serait pas forcément appréciée de la belle, mais que lui importait tant qu'elle lui offrait ce qu'il lui avait demandé.

Un échange.

Info:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1337-jelan-general-de-chry
TihanaavatarArmure :
Lyumnades

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
210/210  (210/210)
CC:
245/245  (245/245)
Message Re: [1ers jours d'octobre 550] Like a Reaper ~ (PV Jelan)   Ven 16 Déc - 23:06
Un affrontement, c'était tout ce que le Général de Chrysaor demandait en échange de cette arme rêvée. Tihana lui accorderait donc un combat, donnerait pour recevoir. Elle était bien consciente que l'on n'avait rien sans rien, le contraire semblait si rare, même peut-être utopique. Le marché fut conclu et même si la Nymphe usait parfois de subterfuges, sa parole était d'or. Elle ne le mentionna guère à voix haute, mais elle serait ravie de faire ravaler ce sourire sur le visage juvénile de son futur adversaire. Beaucoup trop sûr de lui peut-être ? Trop insouciant ? Ou était-ce simplement ce que son apparence dégageait ? Ce qui était certain, c'était que Jelan semblait s'amuser de beaucoup de choses. De là à les prendre à la légère, la Générale des Lyumnades n'en était pas tout à fait certaine. Il lui faudrait plus d'informations pour déceler la clé de cette énigme qui faisait face à elle. Elle ne lui faisait pas confiance. Il était trop aimable pour être honnête. La belle à la crinière d'ébène était le parfait exemple du fait qu'il ne fallait guère se fier aux apparences.

Alors qu'une politesse forcée sortit de la bouche de la jeune femme, le forgeron présenta quelques futiles excuses, tentant de la conforter dans la décision qu'elle avait prise. Si elle ne le regretterait pas ? Elle l'espérait. Car comme elle l'avait mentionnée, le minerai d'orichalque qu'elle avait présenté à l'artisan était des plus précieux. Peu de choses avaient son importance pour Tihana, et pourtant le présent du Général du Kraken en avait, même si elle ne reconnaitrait jamais devant lui. Ou peut-être que si ? Un jour ? Le Protecteur de la zone de l'Indien prit congé de celui qui semblait être son ami, tout en invitant la jeune martyre à le suivre jusqu'à son Pilier. Un instant d'hésitation et la belle le suivit silencieusement. Elle n'était pas là pour faire la conversation, elle ferait le strict minimum de ce point de vue. Il voulait qu'elle se batte, non qu'elle ne s'épanche dans de longs discours qu'elle n'affectionnait pas particulièrement de toute manière.

Lorsqu'il s'éclipsa quelques minutes, se fichant des règles de bienséances, Tihana ne se priva guère pour épier l'environnement de son frère d'arme, observant chaque recoin de la pièce dans laquelle elle se trouvait. Une atmosphère différente de la sienne résidait dans ce Pilier. Puis, sans un mot, elle vint le rejoindre là où il lui demandait d'avancer. Ses pupilles d'améthyste se posèrent avec intérêt sur l'arme qu'il tenait. Une lance rougeoyante à l'éclat peu coutumier. Un léger sourire ourla ses lèvres tout en trouvant les iris écarlates.

"Jolie lance. L'éclat est tout simplement prodigieux. J'ose espérer que je pourrais en dire de même de mon arme, Cher Général ..."

S'ensuivit des mots débordant de galanterie qui fit soupirer la jeune Nymphe. Quand allait-il comprendre que de telles expressions ne faisaient que l'agacer un peu plus ? Certainement en plus que la posture qu'appliquait l'adolescent à l'aube de l'affrontement. La Générale des Lyumnades se permit de l'observer longuement avant d'avancer vers lui d'une démarche gracieuse et féline. Tel un prédateur analysa sa proie, elle tourna une fois autour de lui avant de nouveau s'imposer devant lui.

"Tu n'appelles pas ton écaille, Général de Chrysaor ?"
D'un claquement de langue, elle démontra de nouveau un certain agacement. Tihana était loin d'être déloyale dans un tel combat et soutenant son regard, d'une impulsion cosmique, son armure quitta ses membres, venant doucement reposer à quelques mètres de là sous sa forme totémique. "J'aime quand l'affrontement est équitable ..." Ainsi vêtue d'un pantalon noir, d'une chemise blanche et d'un gilet brun sans manche, elle se détourna de lui, volontairement. Elle voulait évaluer la loyauté de ce Jelan, constater si oui ou non, il était capable de l'attaquer en traitre, bien que pour cela, elle en doutait réellement. Effectuant un demi-tour pour de nouveau lui faire face, une faux de cosmos apparut entre ses doigts, répétant les paroles antérieures de son adversaire.

"Ma faux de cosmos contre tes armes. Jelan ... Que le meilleur gagne."

S'inclinant brièvement pour signifier le début de l'affrontement, la belle sonda le combattant de son regard perçant d'améthyste. Elle savait à qui elle avait affaire, elle l'avait vu se battre contre cette armée. Leurs techniques étaient étrangement similaires. Sauf que cette fois, au lieu de se battre avec une chaine, celui-ci avait choisi une tout autre arme. Autre manière de se battre ?

Et toujours avec autant de grâce, elle s'élança vers lui, dans cette danse envoûtant qu'il avait déjà pu observer. Mais cette fois-ci, les assauts lui étaient destinés. La tâche serait ardue, certainement. D'un mouvement circulaire, la faux de cosmos bien adaptée au prolongement de son bras, quelques feintes virevoltante et la lame tenta de s'abattre sur la hanche du Général. Le premier coup fut porté bien que la Nymphe doutait que son frère d'arme ne se laisse si facilement atteindre.



Tenue de Tihana:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1336-tihana-generale-des-l
JelanavatarArmure :
Chrysaor

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
215/215  (215/215)
Message Re: [1ers jours d'octobre 550] Like a Reaper ~ (PV Jelan)   Sam 17 Déc - 16:04
Son sourire demeurait sur les lèvres du jeune homme alors que la belle complimentait son arme. Ô, il était toujours appréciable d'entendre une personne complimenter ses oeuvres, de cela, il ne pouvait le nier, quand bien même cette dernière n'était peut être pas au fait des armes d'hast tel que sa lance. Un peu comme Aurora songea t-il un instant. Semblable mais pourtant bien différent. Le regard que portait la générale sur son arme n'en était pas moins subtilement différent. Une beauté mortelle. Les iris écarlates du jeune général se portèrent sur sa lance qui décrivit un vif arc de cercle entre ses doigts. « Fuilan aime le sang. Elle a pris cette teinte écarlate à force d'en absorber. » badina t-il, son sourire demeurant toujours semblable sur ses lèvres. Ce n'était pourtant pas une plaisanterie, sa lance avait réellement pris cette teinte en absorbant le précieux liquide. Le sien lorsqu'il l'avait forgé, lui offrant une part de son essence, puis ceux de leurs ennemis aujourd'hui. « Mais cela ne tient qu'à toi très chère. » Explicita t-il par la suite, ne semblant nullement être gêné par son comportement. Une proie et un prédateur. Son sourire se fit plus amusé à cette constatation bien futile. Superflu. Un jeu plus qu'une réalité.

Inclinant sa tête sur le côté, l'adolescent répondit avec cette même assurance, cette même attitude faussement inconsciente. « Je n'en ai pas besoin. » Arrogance. Probablement en parti, néanmoins, il avait passé toute sa vie à combattre sans que cette dernière ne recouvre son corps, pourquoi cela devait-il tant changer aujourd'hui qu'elle l'avait choisi ? Non pas qu'il méprisait cette dernière, loin s'en fallait, pourtant, pour ce genre de combat, elle n'avait pas à intervenir. Pas pour ce combat. La surprise pourtant vint s'afficher sur son visage lorsque la belle d'une simple impulsion de cosmos, retira son armure. Un affrontement équitable. Le gardien de l'indien détailla un instant la silhouette de la demoiselle qui s'offrait à lui pour la première fois. Son armure ne laissait nullement ce loisir, dû t-il s'avouer. C'était un peu comme ce heaume dissimulant les traits harmonieux de son visage. Dommage. « Et bien, je ne pensais pas que j'aurais cette chance. » Glissa t-il, son sourire revenant ourler ses lippes. « C'est tout à ton honneur, tant que tu ne me sous estime pas. » Un instant, l'éclat de ses iris se fit plus luisant. Vermeille. Elle aurait tôt fait de regretter son geste.

Patient, le jeune homme attendit que cette dernière se place. N'attaque. Sa parole avait un sens. Entre les doigts de la belle vint apparaître la faux de cosmos. La même que cette fois. Il détailla l'arme ainsi invoquée, de plus près. Sa forme était presque ordinaire, sa taille, nettement supérieur aux faux servant aux paysans. Entre ses doigts, elle se parait d'éclat plus dangereux. La faucheuse. Son sourire se raviva. Une bien belle interprétation de la mort que nombre d'hommes apprécierait de voir se pencher sur eux pour leur dernier instant. « Je ne doute pas de ça. » Et elle s'élança. Vif, sa position changea, ses appuis se firent plus sûr et son arme vola en réponse de celle de son adversaire désigné. Quelques passes d'arme qu'il para sans difficulté, faisant virevolter son arme pour contrer la sienne. Des attaques simples. Sa dernière action fut plus brusquement repoussé de la hampe de sa lance, faisant contre poids pour éloigner la faux de sa hanche. « A mon tour. » Et il contre attaqua. Malgré son corps d'enfant, il ne manquait nullement de force et de puissance brute, cependant, c'était de son habileté qu'il fallait le plus se méfier. La lance se faisait trait de lumière écarlate virevoltant pour repousser la belle, l'obliger à se défendre avant d'attaquer. Cessant sa danse un instant, l'adolescent fit un rapide demi-tour sur son appui fort, utilisant la force ainsi générée pour augmenter le coup porté par son arme d'hast désireuse d'entailler la chair de son ventre. Une attaque en arc de cercle. Puissante.

Non, il était préférable de ne pas se brider. Lui en tout cas, ne le faisait nullement. Il souriait toujours. Un sourire un peu différent cependant. Différent, oui...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1337-jelan-general-de-chry
TihanaavatarArmure :
Lyumnades

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
210/210  (210/210)
CC:
245/245  (245/245)
Message Re: [1ers jours d'octobre 550] Like a Reaper ~ (PV Jelan)   Sam 17 Déc - 20:11
Fuilan. Ainsi son arme avait un nom, Tihana trouva cela plutôt original. Qui plus est une arme qui aimait le sang, elle ignorait qu'un objet en était capable. Il n'était guère difficile à deviner que les lames forgées des mains du Général de Chrysaor était particulière. Aussi, en voyant cet éclat écarlate, la Nymphe avait hâte de terminer cet affrontement pour passer aux choses sérieuses, la forge de sa faux. Jelan avait certainement besoin d'évaluer la manière dont la belle se servait de son arme de cosmos. Bien que la perspective était loin de l'enchanter, la jeune Générale des Lyumnades se résigna à ôter son écaille dans un souci d'égalité dans ce combat. S'il ne voulait pas porter son armure, elle ne la porterait guère non plus. Sa peau serait exposée, elle devrait redoubler de vigilance pour éviter tout contact direct.

La Protectrice du Pilier de l'Antarctique arqua un sourcil en écoutant les propos de son adversaire, elle n'était pas certaine d'en comprendre le réel sens, aussi, elle préféra les ignorer, tout simplement. L'annonce du combat, et la danseuse commença son ballet, certainement moins sanglant que le spectacle qu'elle avait pu offrir quelques jours auparavant. Ce serait beaucoup moins amusant, quoique ... Faire couler le sang d'un Général serait certainement plus distrayant que celui de simples troupes, des sous-fifres. Sa faux brillait entre ses mains, un mélange de couleurs violines rappelant la teinte de ses pupilles d'exception, un flux électrique dansant autour de la lame courbée. Tihana avait tellement hâte de pouvoir ressentir le froid de sa future lame, de tester le tranchant de celle-ci sur la propre extrémité de ses doigts pour bien en évaluer l'efficacité.

Premier assaut. D'une grâce enviable, avec facilité, la faux de cosmos se mouvait avec légèreté, s'entrechoquant avec la lance nommée Fuilan. Elle trouverait un nom pour sa faux, elle le ferait. Une attaque plus calculée, plus brève, dans le but de blesser, la lame s'approcha dangereusement de la hanche de l'adolescent qui para le coup sans difficulté. L'ombre d'un instant, un sourire satisfait, presque d'excitation, put être aperçu sur le visage de la poupée. Juste quelques secondes. D'un bond en arrière, agile, elle se mit en garde. Car c'était son tour d'attaquer, la Nymphe devrait se préparer à recevoir le tour de bâton.

Tihana ne pouvait être qu'impressionnée de la maitrise du jeune blond, mais pourtant, elle ne s'en laissa guère décontenancée, se concentrer sur les mouvements de celui-ci afin d'esquiver ou parer au mieux ses assauts. Une nouvelle attaque un peu plus forte, dans le but d'entailler et la belle y échappa de peu, la lance déchira son gilet de tissu. Serrant les dents, elle se retint de pester contre elle-même. Pas assez concentrée, pas assez attentive, pas assez rapide. Elle ne s'était pas encore remise de ses effusions de cosmos lors de l'invasion du Sanctuaire Sous Marin.

Elle ne devait pas perdre.

Une lueur de détermination dans ses iris, elle recula de quelques pas, prenant garde à ne pas recevoir de nouveau coup de Jelan. Il lui fallait l'analyser, chercher la faille. Le corps à corps était des plus intéressants mais la Générale des Lyumnades le savait bien plus entrainé à ce petit jeu. Ses phalanges se resserrèrent autour du manche de cosmos, blanchissant ses articulations alors qu'elle se mordit la lèvre inférieure comme pour se forcer à réfléchir plus vite. Puis un sourire et une voix de miel.

"Que dirais-tu d'un peu de fantaisie, Général ?"

Illusion. Une brume vint masquer sa présence, réduisant le champ de vision de Chrysaor. Après tout, n'était-ce pas le noyau de son pouvoir ? L'illusion, la tromperie, la fourberie. La belle à la crinière d'ébène pouvait clairement observer son adversaire de son coté. Aussi, pour éviter tout repérage de sa part, elle fit disparaître son arme, faisant taire son propre cosmos afin de glisser dans l'ombre, parvenant sur l'un des cotés du Général. Puis soudainement, en un temps simultané, toute la brume s'évapora alors que la faux vint reprendre forme entre les mains de sa Maitresse. Et la lame vint adroitement faucher les jambes du blondinet.



Tenue de Tihana:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1336-tihana-generale-des-l
JelanavatarArmure :
Chrysaor

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
215/215  (215/215)
Message Re: [1ers jours d'octobre 550] Like a Reaper ~ (PV Jelan)   Dim 18 Déc - 20:44
Elle se débrouillait plutôt bien, du t-il s'avouer en parant les coups de la faux de la belle, laissant sa lance chanter au diapason de la sienne, la contrant de sa propre force. Une danse. C'était ce qu'il avait apperçu ce jour là, quand bien même il songeait que ce n'était pas là tout ce qu'elle pouvait donner. Non. L'éclat était différent de cette fois là. Pas encore. Pas tout à fait. Malgré tout, il la contemplait. Sa façon de bouger, d'avancer d'un pas, de s'élancer avec agilité, de frapper avec précision malgré l'envergure de sa lame. Elle se mouvait comme une danseuse. Une danseuse habile et mortelle qui faisait tournoyer son arme entre ses doigts avec une certaine virtuosité. Jelan avait depuis toujours observé des guerriers se battre, des combattants s'affronter. Depuis qu'il était en âge de comprendre. Depuis que son regard s'était porté sur les autres. Une danse magnifique et implacable. Il aimait les voir, les observer, les évaluer, et alors, il percevait ces pas de deux, comprenait cette danse faite de sang et de violence. C'était son talent. Un talent qu'il avait aiguisé avec le temps, qu'il avait fait sien. Ses iris écarlates analysaient sa danse. La manière qu'elle avait de mouvoir son bras pour frapper. Faucher. Celui qu'elle avait d'avancer sa jambe, un peu plus en avant, accompagnant sa lame avec son buste pour lui donner plus de puissance. Et pourtant, elle était si légère sur ses appuies.

Sa lance contra la sienne et l'espace d'un instant vint se perdre sur le visage de la faucheuse un sourire. Un sourire qu'il reconnu. Semblable à celui qu'il avait déjà aperçu. Un sourire qui ne semblait exister que pour ces moments. Dommage. Ou presque. Ce fut à lui de passer à l'assaut.

Le sourire de l'adolescent se fit satisfait lorsqu'il entailla les vêtements de la belle, son regard se faisant plus perçant. La lueur dans ses prunelles se fit plus dangereuse. « Attention, chère nymphe. Ton armure ne te protège plus. » glissa t-il en guise de provocation. Elle n'avait probablement pas l'habitude de combattre sans elle... et si elle avait combattu sans elle, nul doute qu'elle n'avait affronter quelqu'un de son niveau. Il ne lui ferait aucun cadeau, néanmoins, c'était visiblement son cas également. Sa détermination faisait écho à la sienne, ravivant son sourire alors qu'il ne la laissa nullement s'échapper de sa passe, revenant à l'attaque. Ô, il ne l'imaginait pas autrement. Et visiblement, elle venait de trouver de quoi contre attaquer. Un sourire et une voix mielleuse. Intéressant. « Oh. » Une simple exclamation glissa hors de ses lèvres alors qu'une brume s'élevait autour de lui. Une brume qui n'avait pas grand chose de naturelle à son humble avis. Sa lance écarlate vint se rabattre contre son corps alors que ses prunelles observaient les alentours. Cherchaient une trace de la belle dans ce nuage brouillant ses sens. « Ta faux contre mes armes, hein. » lâcha t-il, ne semblant pourtant pas tant perturbé par l'astuce de la nymphe ou même énervé qu'elle ne respecte pas leur accord tacite.

N'était-elle pas une lyumnades ? Ces dernières étaient connues pour leur pouvoir se jouant de la perception des hommes.

Un éclat. Le jeune homme se détourna sur l'apparition de la belle qui, faux en main, s’apprêtait à faucher ses jambes. Il n'avait pas le temps de parer aussi du t-il s'échapper vivement de sa passe. La lame l'effleura sans lui arracher une jambe - ce qui aurait bien dommageable pour lui. C'était sa manière à elle de se battre. C'était ainsi qu'elle allait employer la faux qu'il allait lui forger. Sa lance virevolta entre ses doigts alors qu'il reprenait des appuis plus stable, puis il s'élança de nouveau au corps à corps. C'était sa manière à lui de combattre après tout, quand bien même avait-il d'autre manière de faire lui aussi. La pointe de sa lance fila vers elle à un rythme devenant plus soutenu, accélérant la cadence - leur danse. « Montre moi, Nymphe. Montre moi ta danse. Ne te brides pas. Surtout pas ! » Ses coups semblèrent redoubler à ses mots, augmentant en intensité mais également en précision. Lui ne se bridait nullement, elle s'en rendrait compte aisément en parant ou en esquivant. Sa prise se raffermit sur la hampe de son arme, et profitant d'une parade de la faux valdinguant sur sa droite, il s'élança, prenant appui sur ses jambes pour réaliser un saut et abattre sa lance sur l'épaule gauche de la belle. Montre moi.

Son sourire demeurait présent. Passionné ? Joyeux ? Ravi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1337-jelan-general-de-chry
TihanaavatarArmure :
Lyumnades

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
210/210  (210/210)
CC:
245/245  (245/245)
Message Re: [1ers jours d'octobre 550] Like a Reaper ~ (PV Jelan)   Lun 19 Déc - 22:23
Le rappel des règles, Tihana s'en amusa en l'entendant sortir de la bouche du Général. Qu'attendait-il donc de la part de la représentante des Lyumnades ? C'était son terrain, sa façon de faire, elle ne faisait que pimenter le duel, un tout petit peu, simplement pour voir les réactions de l'adolescent. Sa faux contre ses armes, c'était ce qu'ils avaient convenu, mais la belle à le chevelure d'ébène n'avait pu s'empêcher d'ajouter sa petite touche personnelle. C'était elle, tout à fait elle, et si cette manière de faire ne plaisait guère à son adversaire, cela ne changerait rien pour elle.

Sa faux n'atteignit guère sa cible, comme la Nymphe le pensait. Le Général était vif, agile et observateur. Elle fut tout de même satisfaite de constater un léger écoulement sanguin de la plaie superficielle que sa lame lui avait infligée. Si elle avait envie de goûter ce liquide de vie ? Oui. "Il semblerait que ton écaille n'aurait pas été de trop, Cher Général. ~ " Mais l'heure n'était plus aux fantaisies, car déjà le jeune blond contre-attaquer. La jeune atlante para au mieux les coups répétés de la lance écarlate, avec une précision calculée. Ses pupilles d'améthyste se plongèrent dans les iris rubis alors qu'elle affichait ce même sourire satisfait à l'écoute de ses mots.

"Oh, rassures-toi, je n'en ai pas l'intention !"

Il voulait qu'elle lui montre sa danse, elle la lui montrerait. Et ce fut avec grâce et vivacité que la Nymphe para un à un les assauts du Général de l'Indien. Profitant d'une ouverture, l'adolescent s'élança, la pointe de sa lance prête à transpercer l'épaule de la demoiselle. Elle n'avait plus son écaille, elle se devait de l'esquiver au mieux. Alors, elle suivit le mouvement, se laissant entrainer par sa faux tout en tournoyant pour éviter le coup. D'une prise ferme, son autre main attrapa aisément l'arme de son adversaire, un éclat de défi dans ses prunelles de folie. Maintenant l'orichalque, elle s'avança de quelques pas vers Jelan, ne le lâchant pas du regard, tout en levant sa lame sous la gorge du Général. Elle n'avait nulle intention d'en profiter pour écorcher sa peau pâle, elle se prenait simplement au jeu.

"En as-tu vu assez, Jelan, Général de Chrysaor ? La danse a-t-elle satisfaite ta curiosité ?"

Lentement, elle éloigna sa faux de sa gorge, relâchant la lance écarlate tout en s'écartant de ce jeune homme. Il lui fallait mettre la distance. Patiente, elle se mit de nouveau en garde, attendant la décision du Protecteur du Pilier de l'Indien.



Tenue de Tihana:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1336-tihana-generale-des-l
JelanavatarArmure :
Chrysaor

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
215/215  (215/215)
Message Re: [1ers jours d'octobre 550] Like a Reaper ~ (PV Jelan)   Jeu 22 Déc - 15:12
Un rire vint s'échapper de ses lèvres lorsque la belle le piqua de ses mots à sa manière. Une bien belle revanche qui ne fit que l'amusé. Ô, il n'avait pas à en être vexé après tout, n'était-ce pas lui qui avait commencé ce jeu ? « Ne t'inquiète pas, j'ai connu pire ! Je n'ai jamais combattu avec une armure avant qu'elle me choisisse. » Glissa t-il telle une précision inutile mais toujours teintée d'amusement. Pourquoi en serait-il autrement ? Il avait ce qu'il souhaitait après tout, et un peu de sang ne suffisait pas à le dissuader. A le faire reculer. Satisfait, il l'était à n'en point douter, et si son sourire était habituel sur son faciès, il n'en était pas moins différent de celui usuel. Ô, elle ne le connaissait pas, et en cela, ne verrait probablement nulle différence, pourtant, elle était là. Subtilement. L'éclat dans ses prunelles était différent.

Je n'en ai pas l'intention.

De simples mots qui ravivaient l'exaltation. Un duel avec un général, voilà quelque chose qu'il n'avait pas eu l'occasion de mené bien souvent. La belle parvenait à faire jeu égal avec lui, ce qui n'était pas donné à tout le monde. Ô, nul doute que l'un comme l'autre avait encore de quoi surprendre son adversaire désigné, néanmoins, il préférait l'observer. Oui, c'était bien plus intéressant qu'il ne l'aurait cru, bien plus qu'il l'avait fait à ce moment là. Entendre le chant du métal résonnant. C'était bien quelque chose dont il ne pouvait se lasser. Elle para ses assauts, esquiva celui qui aurait pu emporter son épaule à la manière d'une danseuse tournoyant sur elle même, sa faux venant arrêter sa course au niveau de sa nuque alors que sa main vint rattraper sa hampe. Sur son visage, l'étonnement vint s'afficher. Il n'était pas donné à tout le monde que d'arrêter sa lance à main nue. Un tintement étrange vint se répercuter cependant. Sa chaîne enserrait la lame de cosmos, la pointe de cette dernière venant menacer la gorge de la belle. Son sourire se fit presque innocent. Il pouvait presque sentir les battements de son cœur. Une respiration un peu plus vibrante. « Sûo. » la chaine se retira, revenant se lover contre le corps de son forgeur, elle qui jusqu'alors était demeurée invisible au regard extérieur. Il était seul à pouvoir la sentir. « J'ai moi aussi plus d'une corde à mon arc. Ou plus d'une arme en l'occurrence. » Glissa t-il à l'égard de la belle. Sa lance écarlate virevolta entre ses doigts alors que la nymphe s'éloignait de quelques pas.

« Satisfaite, je ne dirai pas ça. Je dirai plutôt qu'elle est encore plus attisée à présent. » Il lui offrit simplement un sourire en plaçant le bout de sa lance sur le sol, se contentant visiblement de ces quelques passes d'armes quand bien même la belle s'était elle remise en garde. Méfiante à juste titre. « Ta danse a un quelque chose d’envoûtant Tihana. » Glissa t-il finalement comme conclusion à cet échange de coup en plaçant son index devant ses lèvres. Envoûtant. Le mot lui convenait. Peut-être ne s'en rendait-elle même pas compte. Sans doute même. Tant mieux. Cela n'en affectait nullement sa valeur, au contraire. Sa main libre vint pointer l'arme de la belle alors qu'il reprenait sur un ton plus tranquille. « Je cerne un peu mieux ce qui pourrait te correspondre. Néanmoins, une faux forgée sera plus lourde que celle dont tu as l'habitude aujourd'hui, même si l'orichalque a des propriétés qui permettent d'en amoindrir la portée. » Juste une parenthèse. Une information qu'elle devait déjà connaitre. le métal resterait toujours plus lourd que le cosmos, quand bien même ce précieux minerais n'était il pas n'importe quel métal non plus. « Mais elle sera beaucoup plus tranchante, cela va sans dire. » Plus puissante. Non, ce n'était pas ce mot. « Plus mortelle. » Plus à son image.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1337-jelan-general-de-chry
TihanaavatarArmure :
Lyumnades

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
210/210  (210/210)
CC:
245/245  (245/245)
Message Re: [1ers jours d'octobre 550] Like a Reaper ~ (PV Jelan)   Mer 4 Jan - 15:34
Alors que la lame brillante et volatile venait menacer la gorge du Général Chrysaor, un acteur jusqu'alors silencieux entra en scène. La belle put ressentir une pression sur sa faux alors que ses pupilles d'améthystes vinrent fixer calmement cette pointe pouvant lui transpercer la trachée à tout moment. Beaucoup en seraient effrayés, mais pourtant, un sourire naquit aux coins des lèvres de la Nymphe. "Tout devient soudainement plus intéressant lorsque l'on improvise, tu ne penses pas, Jelan du Chrysaor ?" Elle n'était guère fâchée, car après tout, elle-même avait usé de ses atouts de dissimulation, à la manière des Lyumnades.

"Aussi je trouve l'intervention de cette chaine quelque peu intrigante. Comment lui as-tu conféré un tel pouvoir ?"

Une curiosité attisée, ainsi Tihana subirait encore ce regard d'intérêt qu'elle pouvait aisément déceler dans les prunelles de sang de son frère d'arme ? Peut-être aurait-elle dû se battre de manière plus banale, ou peut-être devrait-elle profiter de cet intérêt à des fins personnelles ? Mais qu'en gagnerait-elle ? Une fois la faux forgée, le blondinet ne lui serait plus d'aucune utilité. Alors qu'elle reculait de quelques pas, sa faux s'évapora aussitôt, l'affrontement était pour elle terminé. En réponse à ses paroles, la belle ne lui lança qu'un regard énigmatique, l'avertissant presque qu'à trop jouer avec le feu, l'on finissait par se brûler.

Ce fut alors que les informations interessantes vinrent quelque peu illuminer ce regard éteint surtout à l'évocation du dernier terme. Un pincement de lèvres et la belle ne put que sourire de plus belle. "Tranchante et mortelle, tout ce que je recherche. Je m'en remets à tes talents de forge, Frère d'Arme. Concernant les propriétés de l'arme, ne t'en inquiètes pas, je m'adapterais."

De nouveau, la jeune atlante se permit de sonder son interlocuteur, de son air redevenu impassible.

"Puis-je savoir quels sont tes délais pour la forge de cette faux ?" Une simple formalité pour celle qui avait hâte de tenir une arme physique entre des fines phalanges. La Nymphe aurait dorénavant une autre lame sous la main que sa simple dague qui lui avait déjà rendu bien des services. Puis elle ajouta toujours sur un ton neutre : "Il me tarde de l'essayer." Un dernier regard envers le jeune Général, puis la belle détourna les talons, faisant mine de quitter les lieux, mais avant, elle se permit une dernière parole. "J'attends ta venue avec impatience, Jelan, je suppose que tu sais où me trouver ..." Et dans un élan de grâce, la Nymphe prit congé de son interlocuteur, s'en retournant à cette zone dont l'aspect dissimulait au mieux les activités de sa protectrice.




Tenue de Tihana:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1336-tihana-generale-des-l
Contenu sponsorisé
Message Re: [1ers jours d'octobre 550] Like a Reaper ~ (PV Jelan)   
Revenir en haut Aller en bas
 
[1ers jours d'octobre 550] Like a Reaper ~ (PV Jelan)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [1ers jours d'Octobre] Perte de repère et inquiétude [PV Alvis]
» [1ers jours de Juillet 550] L'Éveil des Fléaux [Event Berz]
» [1ers jours de juillet] De nos gouttes de sang naissent un sacrifice équitable [Oropher vs Dragos]
» Les 100 premiers jours du gouvernement vus par...
» Les 100 premiers jours du president Preval vus par les media

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Mare Nostrum :: Atlantis :: Pilier de l'Indien-
Sauter vers: