Votez
I
II
III


Forum fermé. Bon jeu à tous sous d'autres cieux !
 

Partagez | 
 

 [Fin octobre 550] L'appel du sang Nimue - Kilian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
KilianavatarArmure :
Armure d'or du Verseau

Statistiques
HP:
220/220  (220/220)
CP:
180/180  (180/180)
CC:
285/285  (285/285)
Message [Fin octobre 550] L'appel du sang Nimue - Kilian    Mer 21 Déc - 13:45
Deux mois déjà.
Deux longs mois durant lesquels je n'avais pas eu le temps de reprendre mes esprits, trop accaparé par ma nouvelle charge de chevalier d'or et mes études. La bibliothèque présente dans mon temple, couplée à mes propres possessions, m'offraient des heures diurnes et nocturnes d'intense activité.
Sans ordre précis, j'avais fini par me décider à prendre quelques jours pour rendre visite à ma mère et à Aorlin. J'avais trouvé mon ami à la place attendue. Figé dans un cercueil de glace. Indemne, entre la vie et la mort, tel que je l'avais laissé. Son âme prisonnière dans mon cosmos à mes cotés, j'avais longuement médité devant la structure de gel, le coeur en peine à la vue de son corps bleu et immobile. Comme sa présence me manquait...
Mon pèlerinage effectué, j'avais quitter mon foyer sous le regard ému mais résigné de ma tendre mère. Ma destination ? Le Sanctuaire bien entendu. Mais avant cela, je m'étais laissé séduire par la perspective d'explorer les régions alentours. Et c'est ainsi que je me retrouvais aux pieds du Cap Sounion, célèbre point stratégique entre les mains de l'empereur des mers. L'air marin faisant voleter mes longs cheveux, j'avais pris le temps de détailler la splendide structure architecturale pour les mémoriser et en savourer toute la beauté. Un endroit mythique, souvent évoqué dans de nombreux ouvrages.
Ce lieu m'était étrangement familier sans raison apparente et ce sentiment me poussa à demeurer à proximité la nuit durant. D'autant plus que l'heure tardive ne donnait pas envie de reprendre la route.
Un bon feu dans le sable, à proximité d'une colonne brisée, un repas satisfaisant, un ciel étoilé à couper le souffle et le sentiment apaisant que procure le bruit des vagues et de la mer. Que demander de plus ?
L'esprit serein, en paix, je savourais le spectacle en silence durant des heures avant que l'envie ne me prenne d'expérimenter quelques exercices occultes. De quoi m'occuper en attendant que le sommeil ne me gagne. Tranquille, sans risque d'interruption, je traçais dans le sable une série de figures ésotériques, notant au passage l'aspect véritablement pédagogique de la chose. En combat, dessiner dans le sable serait vite futile, mais dans le cadre d'expérimentations, cela devenait un atout majeur pour chercher le détail.
Après avoir tracer une dizaines de figures, je posais les mains sur le sable et activais la sorcellerie. Instantanément, une vague gigantesque jaillit de la mer pour rebondir harmonieusement entre les dessins devenus glacés. Je poursuivis l’exercice de longues minutes durant, régalant mes yeux du spectacle enchanteur. Pour finir, j'impulsais de mon cosmos pour façonner en un clin d'oeil une figure de givre avec l'eau baladeuse.
Tout sourire, un fait rare, j’essuyais la sueur sur mon front, satisfait de moi même. C'était décidément une belle nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NimuëavatarArmure :
Scale de la Sirène Maléfique

Statistiques
HP:
260/260  (260/260)
CP:
320/320  (320/320)
CC:
386/386  (386/386)
Message Re: [Fin octobre 550] L'appel du sang Nimue - Kilian    Jeu 22 Déc - 10:41
Nuit glacée






Le jour avait laissé sa place à la nuit et je marchais tranquillement avec les premières notes d'argent qu'offrait la trame du ciel. Je prenais mon temps, m'arrêtant un moment pour contempler les astres au-dessus de ma tête. La nuit précédente, juste avant que nous accostions moi et mon équipage, un rêve habillé de brume et de mystère s'était emparé de moi et mon monde. Je me souvenais de ce sentiment de tranquillité absolu que j'avais ressenti auprès de la sorcière Scáthach et, sans m'en rendre compte, ma main s'était posée contre mon ventre un rien douloureux. Mes pieds nus s’enfoncèrent dans le sable et une lueur orangée attira très vite mon attention. Non loin, il y avait quelqu'un qui se risquait à jouer avec son cosmos.

Sans m'annoncer, dissimulant ma propre énergie aux sens de cet élu des étoiles, je me fondis dans l'ombre des colonnes tombée pour l'observer un instant. Ce pouvoir ne m'était pas étranger et quelque chose venait titiller ma curiosité. Sans attendre davantage je contournais le monument en pierre fendu et brisé pour lui apparaître. À la faveur des flammes qui dansaient, accrochant ses tonalités sur la glace qui miroitait, ma chevelure s'alluma aussi telle une oriflamme qui clamait son entrée en scène. J'espérais juste que je n'allais pour tout transformer en un champ de ruine. Comme bien souvent avec moi, la porteuse de Mort, et de Vie.

« C'est vraiment très impressionnant je dois dire. Mais ne connais-tu pas les lois des Dieux ? Te risquer à pareilles démonstrations pourraient te coûter cher, si tu venais à être découvert. »

Un petit sourire avenant fleurissait sur mon visage.

« Oh mais tu n'as rien à craindre avec moi. Ton secret sera bien gardé. »


Je désignais la glace, ne m'empêchant de la contempler tant le spectacle était beau. Comme quoi, il était possible d'apporter une réelle beauté avec nos pouvoirs. Comme moi, autrefois, quand je cultivais les roses dans mon jardin. Un pincement au cœur fit disparaître mon expression joyeuse. Lucius et Arbhaal, les deux spectres penchés sur mon Destin.

« Je connais une personne capable de manier cet élément. Mais pas avec tant de finesse, enfin, je me trompe peut-être. »

Une pause durant laquelle je remis en place la cape sombre qui me recouvrait moi, et ce qui pourrait trahir ma condition de future mère.

« Je ne vais pas te déranger plus longtemps, j'étais seulement de passage et il m'a semblé bon de te prévenir. »

Je le saluais d'un signe de la main, prête à faire demi-tour quand une vive douleur au ventre me fis me tordre, m'immobiliser. Tant bien que mal, je tentais de me redresser et de reprendre mon souffle. Les mots de la vieille Scáthach me revinrent en mémoire et me firent frémir.






© Never-Utopia




"Et si l'on glisse et tombe aux portes de la mort, se relever bien vite et danser encore et encore !"


Habits:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t239-nimue-gold-sainte-des-
KilianavatarArmure :
Armure d'or du Verseau

Statistiques
HP:
220/220  (220/220)
CP:
180/180  (180/180)
CC:
285/285  (285/285)
Message Re: [Fin octobre 550] L'appel du sang Nimue - Kilian    Jeu 22 Déc - 23:45
Mon manque élémentaire de prudence me fit jurer intérieurement. Bon sang, je m'étais tellement émerveillé de ma prouesse que j'en avais négligé de surveiller mes arrières. Plus étonnant encore, Aorlin lui non plus n'avait pas repérer la visiteuse. A moins que pour une raison ou une autre, mon ami n'ait pas souhaité me révéler son apparition. Un mystère à éclaircir.
La jeune femme était doter d'une beauté à couper le souffle. Pourtant, lorsque nos regards se croisèrent, le sentiment que je ressentis m'étonna. Non de l'attirance physique mais quelque chose de bien plus profond, sauvage. Instinctif. Etais-je victime d'un sortilège ? J'aurais pu jurer que non.
Mettons cela sur un sentiment d'empathie pour l'heure.

Je te remercie. Il est rare que j'offre ce spectacle aux yeux d'un public, d'autant plus lorsque celui-ci me prend au dépourvu. Rassure toi, d'ordinaire je dispose d'un moyen sur de ne pas être pris sur le fait.

Sourire aimable mais retour de cet étonnement envers le silence de mon compagnon de toujours. Qui pouvait donc bien être cette femme ? Cette question devrait rester sans réponse car cette dernière rebroussa chemin aussi vite qu'elle était apparue. Encore sous le choc de l'étonnement, je la vis vaciller et poussé par un sentiment d'urgence, je bondis dans son dos pour la soutenir. Une main sur son épaule, l'autre s'approcha de son estomac sans oser frôler sa peau.

Quelque chose ne va pas...

La phrase semblait d'une logique imparable, mais je ne parlais pas de l'état physique de cette femme. Non, un mal coulait dans ses veines, je le sentais tant ma main me brûlait en étant poster à quelques centimètres de sa peau. Lentement, je me mis à bouger les doigts, cherchant la cause de sa douleur, le front plissé par une soudaine inquiétude. Pourquoi ?
Quelques instants me suffirent toutefois pour retrouver la mesure de mes actes et ma réserve naturelle. Avec douceur, j'obligeais la jeune femme à s’asseoir dans le sable, avant de me diriger vers le bord de mer pour humidifier un bout de tissu que je vins poser sur son visage pour le rafraîchir.

Tu es brûlante.

Mauvais signe. Maladie ou mal plus profond ? Je relevais le regard vers elle et croisais de nouveau le sien.

Je m'appelle Kilian. La médecine n'est pas réellement ma spécialité mais j'ai quelques "notions". Tu n'iras pas loin dans un tel état. Vis-tu dans les environs ? Je peux te ramener chez toi si nécessaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NimuëavatarArmure :
Scale de la Sirène Maléfique

Statistiques
HP:
260/260  (260/260)
CP:
320/320  (320/320)
CC:
386/386  (386/386)
Message Re: [Fin octobre 550] L'appel du sang Nimue - Kilian    Lun 26 Déc - 15:12
Une étrangeté






Assise dans le sable, je me laissais guider par l'inconnu qui énonça une vérité qui m'était bien connue : oui, quelque chose n'allait pas. Et qu'il ait la faculté de le ressentir avec tant d'aisance me déconcerta. Moi qui pensait avoir enfoui suffisamment mon mal être, cette chose qui me rongeait de l'intérieur, j'étais bien sotte d'y avoir cru. Brûlante ? Je le regardais avant de vérifier moi-même. Une petite moue contrite apparue sur mon visage avant que je ne m'empare moi-même du bout de tissu qu'il était allé tremper dans l'eau de mer. Je soutenais son regard fièrement, et lui répondit, espérant que cette réponse serait suffisante pour qu'il n'ose aller plus loin dans ses auscultations.

« Ta considération me touche mais je suis simplement enceinte. Et je suis guérisseuse, je sais que ça finira bien par passer. » Une pause, je continuais sur un ton radoucit : « Enchantée, je m'appelle Nimuë et j'habite pas loin, en effet. »

Un sourire étira mes lippes quand je désignais le vaste océan habillé d'étoiles étincelantes. « Si tu me permets de rester ici encore quelques instants je pourrais repartir toute seule. »

Je savais de toute manière que je n'étais pas réellement seule. Au moindre problème, il me suffisait de communiquer avec Old John par la voie de la pensée. S'insinuer dans l'esprit de mon ami d'enfance se révélait être assez simple, plus simple que pour tous les autres. Mais avec l'entraînement de mon père alliée à celui du Kraken, j'étais presque certaine que mes capacités psychiques s'étaient nettement améliorées. Sans parler de ma rencontre avec la sorcière bleue. Perdue dans le fil de mes pensées, je finis par secouer la tête en me souvenant de la présence de ce Kilian. Un nom dont la sonorité m'étais assez familière.

« Tu n'es pas du coin pas vrai ? Tu viens du Sanctuaire je me trompe ? »

Je n'étais pas connue pour ma subtilité, alors autant aller droit au but. Sa maîtrise du froid me rappelait celle du Verseau. Par contre, je ne mettrais pas ma main à couper qu'il soit effectivement un Saint. Une chose chez lui… me troublait. Sans savoir quoi avec précision. Cela me dérangeait autant que cela éveillait ma curiosité.

« En tout cas je te remercie, c'est un bon réflexe que tu as eu. Pour quelqu'un qui dit avoir que quelques « notions » en médecine. Est-ce un domaine qui t'intéresses ? »

Je ne savais pas non plus pourquoi je me mettais à bavasser de la sorte avec un parfait inconnu. Mais je n'avais pas grand-chose à craindre, de ça, j'en étais sûre aussi. Et puis, je n'étais pas sans ressource, depuis celle fameuse nuit, outre ma condition assez précaire, je me sentais investie d'une grande puissance qui coulait en moi. Future sorcière bleue.






© Never-Utopia




"Et si l'on glisse et tombe aux portes de la mort, se relever bien vite et danser encore et encore !"


Habits:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t239-nimue-gold-sainte-des-
KilianavatarArmure :
Armure d'or du Verseau

Statistiques
HP:
220/220  (220/220)
CP:
180/180  (180/180)
CC:
285/285  (285/285)
Message Re: [Fin octobre 550] L'appel du sang Nimue - Kilian    Mar 3 Jan - 18:55
Une femme enceinte avait bien des raisons biologiques d'avoir de tels malaises. Mais l'état naturel de cette jeune femme n'expliquait pas tout, j'en mettrais ma main à couper. Mais conscient de mes lacunes en médecine, je gardais un silence de bon aloi, l'autorisant à demeurer ici d'un signe de tête. De toute manière, quel être doté d'un coeur aurait pu lui refuser ? La question ne se posait même pas. Quand au fait de repartir seule, je me contentais d'une légère grimace de désapprobation.
Mais j'oubliais bien vite la situation quand Nimue me demanda si je venais du Sanctuaire. Pour une fois, j'étais véritablement pris au dépourvu. Comment avait-elle pu le deviner aussi vite ? Bah, inutile de nier.

Tu es perspicace. Effectivement, je viens du Sanctuaire. Mais je suis originaire des environs.

Devais-je en révéler davantage ? De toute manière, Nimue avait été témoin de l'usage de mes pouvoirs, donc quel risque y avait-il ?

Kilian, chevalier d'or du Verseau. Au service de la déesse d'Athéna.

Un sourire franc. Je ne doutais pas qu'elle comprenait le sens de la révélation de mon identité. Je ne pensais pas avoir affaire à une Sainte mais à une...

Marina de Poséidon ! Tu es une marina, n'est-ce pas ?

J'avais parlé sans réfléchir, par réflexe. Etrange, vraiment... Comment avais-je pu deviner ? D'où me venait cette intuition ? A observer cette femme, elle me rappelait étrangement cet homme mystérieux qui avait hanté les ombres de ma vie. Cet être maudit.
Secouant la tête pour effacer l'image de son visage de mon esprit, je rebondis sur la question de Nimue, légèrement hésitant.

Disons que tous les domaines m'intéressent. Surtout ceux en lien avec l'occulte et l’interaction avec le monde physique et matériel. C'est bien le minimum pour un sorcier digne de ce nom.

Étrange comme je parlais librement avec elle. Je m'aperçus alors que ma main était toujours posée sur son épaule. Comme un réflexe, un besoin d'établir un contact.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NimuëavatarArmure :
Scale de la Sirène Maléfique

Statistiques
HP:
260/260  (260/260)
CP:
320/320  (320/320)
CC:
386/386  (386/386)
Message Re: [Fin octobre 550] L'appel du sang Nimue - Kilian    Sam 7 Jan - 14:46
Lien indéfini





Je laissais un sourire joyeux trahir mon amusement. Décidément, il semblerait que j'avais fait mouche. Un Saint, celui du Verseau. J'aurais pu m'en douter au vue de ses pouvoirs. Kilian, un sorcier des Glaces. Un nouveau porteur de l'armure, si mes souvenirs étaient exactes. Nouvellement en poste et du coin en plus. C'était une chose assez étonnante que lors de toutes ces années, le Destin ne m'ait pas mit ce garçon sur mon chemin. Pourtant, il m'avait été donné de parcourir bien souvent ces chemins-ci, lorsque j'étais encore Sainte des Poissons. Un élu, même parmi nombre d'individus, n'aurait pu échapper à mes sens. Ou peut-être que si, finalement.

Soudain, sa propre déduction me prit de court et me fit éclater de rire. Sans m'en rendre compte, je tapotais son épaule dans un geste plutôt familier, comme je l'aurais fait avec l'un de mes proches.

« Tu es tout aussi perspicace que moi. Qu'est-ce qui a bien pu me trahir ? Je me le demande… Je ne pensais pas qu'il y avait marqué « marina » sur mon front. »

Je n'avais jamais réellement voulu d'une étiquette de toute façon. « Sainte » ou « Marina », c'était du pareil au même. Je tenais à ma liberté et les nombreux titres que l'on m'incombait commençaient à peser sur mes épaules. « Garde Oriflamme, Sirène Maléfique, Celle qui apporte la Mort... » à croire que l'on pouvait me définir et me résumer qu'à cela.

« Un sorcier ? Voilà qui est intéressant. Tu as en face de toi une future Sorcière Bleue, et accessoirement la Marina de la Sirène Maléfique. »


Je suivis alors son regard, étudiais cette main toujours posée contre mon épaule. La mienne achevait de créer ce lien physique entre nous, comme une boucle qui faisait circuler de drôles énergies que je ne parvenais pas à identifier clairement.

« Mais ne te préoccupes pas de ma santé, ça va mieux. Vraiment. Et je n'aime de toute façon pas me comporter en demoiselle en détresse. »


Les vagues continuaient leur danse et leur chant tandis que je plongeais mes yeux dans ceux de mon vis-à-vis.

« Récemment en poste alors ? J'étais au Sanctuaire il y a de cela à peine quelques mois et je n'ai pas souvenir d'avoir entendu parlé de toi. Tu as dû devenir Saint bien après la visite de la délégation diplomatique atlante... »


Et de mon séjour en taule. Mais cela, je préférais pas m'en vanter auprès de lui pour l'instant.







© Never-Utopia




"Et si l'on glisse et tombe aux portes de la mort, se relever bien vite et danser encore et encore !"


Habits:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t239-nimue-gold-sainte-des-
KilianavatarArmure :
Armure d'or du Verseau

Statistiques
HP:
220/220  (220/220)
CP:
180/180  (180/180)
CC:
285/285  (285/285)
Message Re: [Fin octobre 550] L'appel du sang Nimue - Kilian    Lun 6 Fév - 18:07
Ô dieux taquins, quelle étrange rencontre vous venez de poster sur ma route !
Une sorcière bleue ? Ce terme m'évoquait un lointain souvenir, mais sans ma documentation, difficile d'y avoir accès en détail. Mais l'information restait fort intéressante. Mon intuition était donc la bonne. Maintenant, il fallait continuer à creuser pour comprendre ce pressentiment, concernant cette jeune femme.
D'un hochement de tête, je confirmais son intuition concernant ma récente nomination, haussant les épaules à l'évocation d'une visite d'une délégation atlante au Sanctuaire. Sûrement un fait non seulement antérieur à mon arrivée dans le domaine d'Athéna, mais aussi relativement fréquent.
Face à des divinités aussi féroces qu'Arès ou Hadès, Poséidon et Athéna avaient largement intérêt à mettre de coté leurs égarements passés. Un soudain éclair traversa mon esprit. Sorcière bleue ?! Et si...

Ce terme de sorcière bleue me semble familier. N'est-il pas lié à une famille atlante en particulier ? Il me semble avoir... lu que les femmes de cette lignée dispose d'un héritage magique particulier.

Ton du pur érudit avide de connaissances. Je ne voulais pas encore révéler mon insatiable curiosité envers les éléments qui pouvaient me rapprocher de mon maudit paternel. Je venais déjà de commettre un impair en révélant le fait que j'avais vu en elle une marina, et il me fallait rester prudent. Je tâchais d'éteindre la lueur qui devait briller dans mon regard, et attendit une réponse avant d’enchaîner naturellement.

Je ne suis parvenu au Sanctuaire que depuis quelques semaines, en effet. C'est une vie bien différente de celle que j'ai mené jusqu'à présent. Mais j'essaie quand même de garder un lien avec ma mère et mon meilleur ami. Les proches... Ce sont peut être les seuls éléments qui nous rattachent à notre humanité.

Mais pourquoi parlais-je aussi librement en face d'elle ? Étais-ce un effet de ses pouvoirs de sirène maléfique ? De sorcière ? Non. Je ne percevais rien de tel venant d'elle. Je n'y comprenais rien... Moi d’ordinaire si réservé, je commençais à trop m'épancher, comme si cette jeune femme était une amie de longue date.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Message Re: [Fin octobre 550] L'appel du sang Nimue - Kilian    
Revenir en haut Aller en bas
 
[Fin octobre 550] L'appel du sang Nimue - Kilian
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'appel du sang [Patte Pourpre & Capri']
» Appel aux dons sauvetage canichous Refuge de Fontorbe
» Appel à l'insurrection.
» Don de sang
» Monture sang-froid et homme lézard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Profana Erunt :: Reste du Monde-
Sauter vers: