Votez
I
II
III


Forum fermé. Bon jeu à tous sous d'autres cieux !
 

Partagez | 
 

 [Fin Octobre 550] Le puits des âmes - Entrainement solo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
EndymionavatarArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
180/180  (180/180)
CC:
355/355  (355/355)
Message [Fin Octobre 550] Le puits des âmes - Entrainement solo    Mer 4 Jan - 17:53
Le moment était venu.
Debout devant mon pilier, revêtu de ma somptueuse écaille, je demeurais immobile depuis de longues, d'interminables heures. L'esprit concentré sur ma tâche minutieuse, j'avais donné ordre aux gardes de mon domaine de ne laisser personne m'approcher durant les prochaines heures. Lors de ma précédente tentative, Calista m'avait interrompu sans le vouloir. Mais cette fois-ci serait la bonne. Ou la dernière.
Lorsque je me sentis enfin prêt, je relevais les bras vers le ciel aqueux, concentrant mon cosmos insidieux. L'atmosphère s'alourdit en quelques secondes, à mesure qu'une brume fantomatique jaillissait du sol froid. Les yeux clos jusqu'alors, je les ouvris pour dévoiler au monde un regard luminescent. Un pas dans le monde des esprits, l'autre dans le matériel, j'entrepris le début de la subtile procédure avec la minutie d'un orfèvre.
Je sentis le pouvoir monter en moi, faisant vibrer mon crâne, ma chair, mon sang et flotter mes cheveux dans mon dos. Les cris ténus des âmes errantes et familières s'élevèrent en un concerto harmonieux et mélancolique. Elles devaient ressentir l'ampleur de ma tentative et s'en réjouir, tout en craignant les conséquences. Mais je savais ce que je faisais.
Pour un joueur, l'audace est une seconde nature. Les esprits frileux ne vont jamais bien loin, telle était la règle de ce jeu de dupes qu'était la vie. Et aujourd'hui, le parieur que j'étais venait de lancer les dés les plus importants de son existence. Le début d'un chemin dangereux mais dont la destination serait le plus précieux des trésors. Après plus d'une heure de travail intensif, je sentis enfin un résultat adéquat. La sueur dégoulinait de mon visage à mon dos, mais fait rare je n'en eu cure. Au diable mon apparence pour l'instant ! Un sacrifice nécessaire.
Au pied de mon pilier, un terrible craquement résonna pour annoncer l'ouverture béante d'une fracture dans la réalité même. Une porte tel un vortex apparut, faisant naitre un sourire radieux sur mes lèvres.

Enfin... La porte des âmes !

Il ne restait plus qu'à consolider la création et... Un mouvement subit m'interpella. J'avais pourtant exiger que nul ne me dérange ! Mais lorsque l'indésirable apparut aux cotés de la porte, je compris qu'il n'avait rien à voir avec un importun. Le voyageur venait de l'autre coté et j'allais devoir me confronter à lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t813-endymion-general-du-dr
EndymionavatarArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
180/180  (180/180)
CC:
355/355  (355/355)
Message Re: [Fin Octobre 550] Le puits des âmes - Entrainement solo    Mer 4 Jan - 19:44
Le faciès identique, inimitable. Les mêmes expressions, manières, le sourire. Sans un léger détail, même moi, je m'y serais laisser prendre. Mais cette subtile différence ne pouvait me tromper.
Le regard que me renvoyait mon image n'était pas le mien.
Là où mes iris reflétaient l'ironie, le sarcasme, la suffisance et l'insouciance, mon double exprimait une sauvagerie animale, une puissance brute et implacable.

Dragon des mers...

L'intéressé explosa d'un rire sonore devant ma perspicacité. J'avais percé à jour son apparence d'emprunt, mais l'enjeu restait le même. Que venait donc faire la créature spectrale ici et en ce moment ? Jouait-il le rôle de gardien des portes du monde des esprits ? Étrange.
Le dragon des mers me jaugea quelques instants avant de se décider enfin à s'adresser à moi d'une voix similaire à la mienne. Ultime raillerie.

Endymion. Enfin nous nous rencontrons en personne. Tu me reconnais n'est-ce pas ? L'ombre collée à la tienne, le regard dans ton dos, la force dans tes poings... Oui, nous nous connaissons depuis fort longtemps, petit être.

Quelque chose dans sa voix, une étrange intonation me mit aussitôt sur mes gardes. Bien m'en prit.
Silhouette floutée, le dragon des mers se volatilisa pour apparaitre à quelques centimètres de moi. Par réflexe, je me reculais d'un bond, ne réalisant qu'à la dernière seconde qu'il s'agissait là d'un piège grossier. Perfide créature...
Son coup de poing dans mes cotes me coupa le souffle, malgré la protection de mon écaille, et me projeta plusieurs mètres en arrière. Par une pression abdominale, je parvins à me redresser juste à temps pour éviter un coup de pied brutal qui pourfendit le sol derrière moi. Il ne plaisantait pas...

Pourquoi fais-tu cela ?! C'est ridicule !

Pour toute réponse, l'impudent éclata d'un rire lugubre. La mâchoire serrée, je répliquais avec force, dégainant une série de cartes mortelles. Mais à ma grande horreur, les projectiles furent stoppés en l'air lorsque le dragon des mers leva la main. Incroyable !

Tu ne fais pas le poids face à moi, Endymion. Tu ne l'a jamais fait.

Il me désigna alors l'ouverture béante du vortex et l'espace d'un instant, je perdis courage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t813-endymion-general-du-dr
EndymionavatarArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
180/180  (180/180)
CC:
355/355  (355/355)
Message Re: [Fin Octobre 550] Le puits des âmes - Entrainement solo    Mer 4 Jan - 22:58
Après avoir traversé le vortex, ils m'observaient d'un air mauvais.
Visages connus, terriblement familiers. Les affronte tous ? Une folie, j'en avais parfaitement conscience. Mais je doutais qu'ils me laissent le choix.

A quoi cela rime t-il ?! Pourquoi me bloques-tu l'accès à la porte des âmes ? J'en suis le seul et unique gardien, Dragon des mers ! Ne me sous-estime pas !

Pour toute réponse, l'intéressé de contenta d'une moue moqueuse, presque similaire à celle que j'aimais tant arborer moi même. Non seulement ce ladre osait user de mes propres forces contre moi, mais en plus il me dérobait mes expressions ! Simple spectateur, la créature me ramena bien vite à la réalité en me désignant mes nouveaux adversaires.
Le Monde, le Pendu et l'Amoureux me faisaient face, rayonnants d'assurance et de puissance. Pauvres fous... Agacé, je sortis les cartes correspondantes du néant et constatais avec horreur qu'elles étaient vierges. Impossible ! Avec l'ouverture de la porte des âmes, les esprits sous ma domination, mes plus fidèles alliés venaient-ils de se libérer de mon joug pour s'en prendre à moi ? Malgré mes années de souffrance, je n'avais jamais connu plus douloureuse trahison. Maudits ingrats !
Dans un ensemble parfait, les trois entités s'élancèrent vers moi pour m'entourer, ne me laissant aucune échappatoire. Je parvins à esquiver de peu le coup de poing du monde, avant de bloquer les flammes du pendu. L'amoureux en profita pour m'envoyer une onde de gel qui m'arracha un gémissement de souffrance. Dans une explosion cosmique, je bondis dans les airs pour prendre de la distance et répliquer. Des cartes vierges mais aussi tranchantes que des rasoirs fusèrent, mais un bouclier de feu invoquer par le pendu les réduisit en cendres. Jurant dans ma barbe, je me hâtais d'inventer une réplique. Je sentis alors une présence dans mon dos. Le Monde me frappa à la base de la colonne vertébrale, permettant à l'amoureux de me geler la jambe gauche d'un geste. Un sacrifice nécessaire. Puisant dans ma colère et mon égo, je saisis la main de l'amoureux et je la détournais à l'instant où il tentait de nouveau de projeter un rayon de gel vers moi. Le souffle de glace percuta de plein fouet le pendu qui s'évapora dans un hurlement de pure souffrance. Je constatais avec plaisir que ce dernier venait de reprendre sa place dans ma carte. J'usais alors de ses flammes pour calciner le Monde et l'amoureux, restés trop proches de moi.
Tenant fièrement les trois cartes entre mon index et mon majeur, j'adressais un regard de pur défi au dragon des mers, sans tenir compte de ma jambe gelée et de mon visage entaché par le feu.

Tu es peut être plus compétent que je ne l'imaginais, Endymion. Mais ta route s'arrête là. Tu es indigne de porter cette écaille et de protéger la porte des âmes.

Cruelle sentence que je n'eus pas le temps de contredire. Un chant familier monta des profondeurs du vortex et je vis avec horreur une silhouette féminine en jaillir avec grâce. Le véritable combat pouvait débuter...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t813-endymion-general-du-dr
EndymionavatarArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
180/180  (180/180)
CC:
355/355  (355/355)
Message Re: [Fin Octobre 550] Le puits des âmes - Entrainement solo    Jeu 5 Jan - 14:08
Je savais que ce n'était pas elle. J'en étais parfaitement convaincu et la logique plaidait en ma faveur.
Mais cela n'enlevait en rien la dangerosité de la chose. Nous nous observions, prêt à agir au moindre mouvement de l'autre.
La voix de la sirène maléfique était son arme la plus redoutable. Qu'elle ouvre la bouche et j'agirais aussitôt pour espérer l'emporter.

Ma belle capitaine...

La dénomination venait de franchir mes lèvres mais ne lui arracha pas même un sourire. Nouvelle preuve qu'il ne s'agissait que d'une pâle copie de Nimue. Heureusement pour moi à vrai dire. Dans mon dos, je sentais le regard moqueur du Dragon des mers. Espèce d'enfoiré !
La belle sirène finit par dégainer une rapière et je jeta sur moi avec une vitesse impressionnante. L'Ermite face au diable, une nouvelle fois.
J'esquivais de justesse son premier coup, ripostant d'un revers de main qu'elle évita par une habile roulade. Le temps qu'elle se redresse et je me tenais déjà prêt à lancer mes cartes mortelles. Elle trancha les deux premières pour mieux charger vers moi. Une tactique brutale, couplée au son de sa voix qui commençait à fuser de sa gorge. Si je tardais à réagir, ce serait la fin.
Usant de mon cosmos, j'invoquais une onde aquatique qui la projeta en arrière, tout en l'empêchant de terminer son chant maudit. Déjà ms oreilles commençaient à bourdonner mais je préférais ignorer ce malaise. D'une pensée, j'invoquais mon sabre de pirate et fonçais sur elle. Habile et rapide, la duelliste bloqua ma charge et débuta alors un ballet mortel de deux lames entrechoquées. Cela faisait bien longtemps que je ne m'étais pas autant donné au corps à corps. La fausse Nimue semblait aussi douée que la vraie dans le maniement de la rapière et elle manqua de m'embrocher à plusieurs reprises. Mais les vieux réflexes revinrent et je lui opposais toute ma maitrise de combattant, parvenant à maintenir la dragée haute. Les minutes s’égrainèrent lentement, sans que je ne parvienne à reprendre l'avantage. Me vint alors une idée insidieuse. Dans une tentative audacieuse, je commençais à porter des coups de plus en plus bas, pour faire baisser sa garde, avant de frapper durement son estomac. L'âme de Nimue poussa un cri de frayeur et se recula vivement, comme si elle portait elle aussi la vie en elle. Ce bref instant de distraction me permit de faire appel à l'amoureux et au pendu qui la transpercèrent d'un même mouvement. Un mélange de peine et de profonde satisfaction m'envahit quand le sang de l'âme se répandit sur le sol. Mais je fis fi de mes sentiments pour jeter sur la belle une carte vierge. Cette dernière me jeta un regard indéchiffrable avant d'exploser dans une onde aquatique qui fut aspiré par le morceau de papier.
Fier de moi, je ramassais la carte, prêt à lancer une tirade moqueuse au Dragon des mers. Je n'en eus pas le temps. Une paire de griffe transperça mon écaille à hauteur de l'épaule, m'arrachant un cri de surprise, d'outrage et de pure douleur. Non... Il n'avait pas osé tout de même... Si la mort de la fausse Nimue m'avait peiné, croiser le regard insensible de mon épouse fut une douleur bien plus vive. Pas de pitié à attendre d'elle. La pire épreuve venait de débuter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t813-endymion-general-du-dr
EndymionavatarArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
180/180  (180/180)
CC:
355/355  (355/355)
Message Re: [Fin Octobre 550] Le puits des âmes - Entrainement solo    Jeu 5 Jan - 23:05
Elle me faisait face, agressive, bête sauvage au minois d'ange.
Ma Calista. Et pourtant nulle trace de Scylla en elle. Juste mon étoile, celle de mon jeu, de mon coeur. Une nouvelle fois je maudis le Dragon des mers de toute mon âme. Retourner mes cartes contre moi, quel affront ! Mais si j'étais parvenu à triompher de mes premiers esprits, cellui-ci serait probablement le plus difficile à dominer. Dans un sens, quelques semaines auparavant, cela ne m'aurait pas causer de souci. Mais depuis notre duel, combattre Calista me révulsait. Mais je devais surmonter ce traumatisme si je voulais clouer la gueule de ce dragon minable voleur d'apparence.
Elle se jeta sur moi dans un mélange de grâce, de puissance brute et de vitesse. Je parais son coup de poing, mais sa vivacité lui permit de me prendre par surprise d'un coup de genou dans l'abdomen. Fort heureusement mon écaille encaissa le choc et j'en fus quitte pour un simple souffle court.
D'un geste, j'invoquais le pendu et l'ermite mais ils n'eurent pas le temps de frapper. Calista parasita ma concentration d'un coup de tête sur mon menton, vite suivi de l'invocation d'un tourbillon mortel qui m'emporta dans les airs avant de me jeter sur le sol, où l'impact causa un vaste cratère.
Le visage en sang, le corps en morceaux, je restais les yeux grands ouverts, éberlué par cette défaite violente. Déjà j'entendais la pas de l'étoile dans ma direction. Nul doute qu'elle venait achever son oeuvre de mort. Mais dans un élan d'égo et de fierté, je refusais de lui offrir ma tête si facilement.
J'attendis qu'elle se rapproche de moi pour me relever lentement. Le regard que je lui lançais suffit à la stopper. Nulle trace d'amour, ni de retenue. Je savais que ma femme n'était pas en face de moi, et savoir que cette entité lui volait son apparence suffisait à me rendre fou de colère.

Pauvre conne... Tu n'es rien comparé à elle. Une pâle copie, rien de plus.

L'âme damnée sembla comprendre mon insulte et y répondit par un sifflement de mauvais augure. Avec rapidité, elle fondit de nouveau sur moi mais une main venue du sol la fit trébucher. Je la cueillis alors d'un revers à la gorge avant d’enchaîner par un combo mortel. Une carte entre chaque doigts, je la pourfendis de multiples entailles avant de la frapper au beau milieu du front d'une carte vierge.
Lorsque la fausse Calista se volatilisa, je me laissais chuter au sol, sur un genou. Haletant, épuisé, gravement blessé, je relevais la tête pour foudroyer le Dragon des mers d'un regard peu amène.

C'est bon, tu as eu ta dose de spectacle ? Donne moi ce que je veux ! Je suis digne de ce présent !

A ma grande stupeur, la créature à mon image se contenta de rire. Ses yeux malsains, les miens, ne reflétaient que l'amusement et l'ironie la plus insultante. Je compris alors sa manoeuvre lorsque l'une de ses griffes s'enfonça dans mes cotes. Nos regards se croisèrent et je lus ma mort dans le sien. Mais le Dragon des mers ne connaissaient pas le Diable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t813-endymion-general-du-dr
EndymionavatarArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
180/180  (180/180)
CC:
355/355  (355/355)
Message Re: [Fin Octobre 550] Le puits des âmes - Entrainement solo    Ven 6 Jan - 15:04
D'un bond, je me dégageais de l'emprise des griffes, laissant dans mon sillage un large filet de sang.
La main sur ma taille pour tenter d'endiguer le flot carmin, j'adressais au monstre qui me faisait face un regard peu amène. Ce dernier se contenta de lécher avec délectation le sang collé sur ses griffes. Ces horribles appendices qui remplaçaient désormais ses mains.

Espèce d'ordure !

Sans s'offusquer de l'insulte, le dragon des mers leva une patte griffue vers moi et projeta une onde aquatique bouillonnante. D'un bond vif, je l'esquivais de justesse, les yeux exorbités lorsque je sentis la chaleur diffusée par l'assaut. Bon sang ! Le moindre contact avec ce magma aqueux et mon bronzage risquait de devenir un peu trop visible à mon gout.

Pas mal, Endymion. Mais il est temps de te montrer sous ton véritable jour.

Le regard de mon adversaire s'embrasa et je vis avec horreur mon écaille s'illuminer en écho avant de quitter mon corps. Désormais torse nu, paré de simples braies de tissu, je poussais un gémissement plaintif en voyant ma protection sacrée s'éloigner pour venir se poser contre le pilier dont j'avais la garde.

Ton écaille répond à mon appel. Elle et moi sommes liés dans nos essences respectives. Tu n'es pas digne d'elle.

Là j'étais clairement dans une posture délicate. Sans ma protection, j'étais d'autant plus sans défense et fragile, surtout face à la puissance de cet être mythique. Conscient de son avantage, ce dernier se jeta de nouveau sur moi, toutes griffes dehors. Avec talent, j'esquivais les premiers coups avant de riposter en lui jetant quelques cartes au visage. Le dragon réalisa un pas de coté mais l'un des projectiles lui entailla la joue. Un point pour moi.
Mais je compris bien vite qu'il ne s'agissait là que d'un sacrifice volontaire de sa part. Car profitant d'une seconde d'auto-satisfaction de ma part, il se jeta sur moi et projeta une onde cosmique qui traversa mon corps, le laissant soumis à un feu corrosif. Propulsé en arrière, je heurtais le sol sur le dos et y restais paralysé de souffrance. A ce rythme, si je tenais compte de mon corps fumant, je n'allais pas faire... long feu. Tout sourire, le dragon des mers attendit gentiment que je daigne me calciner en silence. Pauvre fou.
Aiguillé par une fierté qui confinait avec une armure intérieure, je me relevais difficilement, dissipant au passage le feu qui courrait sur ma peau par l'effet de mon cosmos. Mes cartes à la main, je vis mon adversaire sourire de dérision. Oui, quelques cartes ne le tuerait pas mais... Mon cosmos explosa alors que je projetais mes fidèles armes vers le ciel. Dociles, elles formèrent un cercle qui s'étira avant d'arracher un pan même de la réalité.

Tu pensais en finir avec moi si facilement ?! Allez, rentre chez toi, enfoiré ! Black Hole !

J'eus au moins la satisfaction de lire la surprise puis la peur sur le visage du voleur d'apparence avant qu'un souffle puissant ne l'aspire dans le trou noir béant. Lorsque ce dernier se referma dans un bruit sourd et lugubre, je me laissais chuter au sol, le souffle haletant. Je n'avais jamais mener un combat aussi âpre... Me faire aller jusqu'à puiser dans mes ultimes ressources... Dans un ultime élan de bravoure et d’orgueil, j'intimais à mon écaille de revenir me couvrir. Mais malgré la solidité de notre lien cosmique, elle refusa de me satisfaire. Et j'en compris vite la raison. Une ombre gigantesque me recouvrit et lorsque je me retournais, l'estomac noué, je croisais les yeux démesurés d'une créature reptilienne.
Et m....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t813-endymion-general-du-dr
EndymionavatarArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
180/180  (180/180)
CC:
355/355  (355/355)
Message Re: [Fin Octobre 550] Le puits des âmes - Entrainement solo    Ven 6 Jan - 15:32
Donc pour résumé...
En voilant ouvrir la porte des âmes et la rendre permanente autour de mon pilier, j'avais perdu le contrôle des âmes présentes dans mes cartes, me trouvait défié par la créature lié à mon destin, rejeté par mon écaille et... confronté à un dragon version originale !
La dernière fois que j'avais croisé cette créature, c'était le lendemain de la mutinerie qui avait fait de moi le capitaine de mon navire à la place de Nimue. Je n'avais pas trahi la belle sirène le coeur léger mais dans un but très précis. Maitre d'une bande de pirates crasseux et stupides, je les avais mener dans un palais mystérieux où ils avaient constitués une diversion idéale pour cette créature. Pendant que le dragon des mers s'était régalée de cette viande imbibée de rhum, je m'étais emparé de mon écaille.
Mais aujourd'hui, il était temps de payer pour ma ruse.
La créature était véritablement gigantesque. Une affreuse odeur de renfermé, d'algues et de sang régnait dans l'air et menaçait de me faire vomir mon repas. De la malveillance de son regard, à l'impression de puissance animale et brute qui émanait de son imposante carrure, tout plaidait en faveur de ma mort imminente. Un coup de queue que j'eus le mérite d'esquiver, brisa les dalles du sol comme s'il s'était s'agit de verre.
La créature s'amusait avec moi. Elle se mit à me courser d'une démarche rapide, et je me découvris des talents de coureur de fond. Le dragon plongea sur ma frêle personne pour m'écraser d'un seul coup, tel un moucheron, et je ne dus mon salut qu'au saut que je réalisais en prenant appui sur mon pilier. Passant au dessus de la créature, je projetais sur elle dix cartes tranchantes qui rebondirent sur ses écailles. Mouais... Il en faudrait bien plus pour briser ses défenses. A peine le pied posé au sol, j'invoquais la force de l'ermite et de l'étoile, mais les deux âmes ne firent que traverser la créature sans lui causer de dommage apparent. Un bond pour esquiver un nouveau coup de queue, et dans mon élan j'intimais à la tempérance d'aveugler le dragon d'une onde aquatique. Mais dans dragon des mers, il y a... mer ! Et l'attaque ne fit que rire le monstre.

Mais qu'est ce que tu me veux au final ?! J'ai gagné mon écaille, que tu le veuilles ou non ! Alors écoute moi bien, serpent débile ! J'ai ouvert la porte des âmes et je compte bien qu'elle le reste dans mon domaine alors regagne ta cache bien gentiment et laisse moi faire ce qui est nécessaire !

Ma sentence ne semble pas effrayer la massive créature reptilienne qui ouvrit grand la gueule pour projeter un rayon d'eau brulante que je parvins à dévier de justesse en me servant de ma carte du chariot. Mais mes ressources commençaient sérieusement à s'étioler. Entre mes blessures sérieuses et mon cosmos exsangue, les prochaines minutes risquaient d'être douloureuses. Quand à tenter de projeter un tel monstre dans un trou noir...
A bout de forces, je la vis foncer sur moi, le regard brillant de sadisme. Que faire ? Une seule idée me vint. Une option folle. Dans un élan désespéré, je bondis tête la première dans la seule ouverture de fuite possible : la porte des âmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t813-endymion-general-du-dr
EndymionavatarArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
180/180  (180/180)
CC:
355/355  (355/355)
Message Re: [Fin Octobre 550] Le puits des âmes - Entrainement solo    Ven 6 Jan - 15:55
Je flottais dans le vide, le néant. Ni son, ni odeur, tout au plus une légère lueur bleutée.
Ni douleur, ni maux. La paix, le calme. L'ennui aussi. Je me réveillais après un temps indéfini à somnoler dans une semi inconscience. Debout dans l'éther, je tachais de rassembler mes pensées.
Quel étrange combat. En voulant ouvrir de manière définitive une porte des âmes, j'avais probablement attirer l'attention de son gardien, qu'était le dragon des mers. Mais pourquoi me jugeait indigne ?
L'apparition d'une étrange présence, me fit me retourner. Chose étrange quand on flotte dans le rien.
Il était là, devant moi. Me scrutant de ses pupilles reptiliennes. Autour de lui les esprits de mes cartes, au grand complet, flottaient paresseusement. Par réflexe, je crus ma dernière heure arrivée, mais je finis par me rendre vite compte que leur attitude ne reflétait aucune animosité.

Quel effet cela fait-il de se trouver dans une dimension que tu as toujours touché uniquement avec ton cosmos ?

La voix reptilienne résonna dans mon esprit et j'adressais un regard perplexe à la large créature, désormais amicale. Mais à quel jeu jouait-elle ?!

C'est déconcertant... Pourquoi suis-je ici ? Ne me mens pas. Je suis persuadé que c'était là ton but depuis le début.

L'horrible faciès du dragon me fit penser à un sourire satisfait et j'en déduisis que mon instinct avait touché enfin la vérité. Ces combats successifs n'avaient servi qu'à me mener en ce lieu dangereux pour le corps et l'esprit. Pour toute réponse, les esprits explosèrent en de nombreuses gerbes de lumière qui se rassemblèrent en un point avant de façonner un étrange pendentif. Un miroir au bout d'une chaine en argent. Le bijou se mit à flotter vers mes paumes de main et à son contact j'en perçus toute la portée. J'avais donc entre les doigts la porte que j'avais cru invoqué avec aisance. Un point de passage physique que j'allais pouvoir implanter dans mon domaine pour non seulement renforcer mon lien avec les esprits, mais aussi créer un second triangle des Bermudes autour de mon pilier. Une zone maudite idéale pour déstabiliser mes adversaires, mais aussi pour favoriser mes entrainements.
Lorsque je relevais la tête, je m'aperçus que je me trouvais sur les marches de mon domaine, le corps intact. Hagard et agréablement surpris, je sentis comme une présence pesante dans mon dos. Tiens donc... Le Dragon des mers faisait donc surface et à priori, il semblait satisfait du porteur de son écaille. Un duo de choc. Pour le pire. Mon rire mauvais résonna jusqu'aux hauteurs aquatiques, en écho avec celui, mental, du reptile rusé et fourbe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t813-endymion-general-du-dr
Contenu sponsorisé
Message Re: [Fin Octobre 550] Le puits des âmes - Entrainement solo    
Revenir en haut Aller en bas
 
[Fin Octobre 550] Le puits des âmes - Entrainement solo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Au fond du puits [quête guérisseur, solo]
» Bernard Clavel, l'insoumis, est mort, hier, 5 octobre, il avait 87 ans
» [Rapport de Bataille] 31 Octobre 2008
» Organisation Tournoi Mordheim's Day 1 du JDP8 octobre 2011
» [28,29,30 octobre 2011] Championnat d'Europe a Dublin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Praeteritum :: Chroniques-
Sauter vers: