Votez
I
II
III


Forum fermé. Bon jeu à tous sous d'autres cieux !
 

Partagez | 
 

 Ce n'était pas prévu [Novembre 549]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
LiaoavatarArmure :
Protection de Poséidon

Statistiques
HP:
160/160  (160/160)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
305/305  (305/305)
Message Ce n'était pas prévu [Novembre 549]   Jeu 8 Oct - 19:21
:: L'inaction n'est pas dans les habitudes...

Novembre 549. Cela faisait plus de quatre ans que Liao était devenu général, et ce fut une période plutôt calme pour les marinas. Ils subissaient la domination du Sanctuaire, certes peu pesante dans l’ensemble mais quand même bien présente. L’Hippocampe s’était durement entraîné durant ses années, autant pour faire honneur à son armure qu’aux rumeurs courant sur son compte et sur sa force. Et puis le chinois ne souhaitait plus subir l’affront de la défaite comme la fois précédente. Bien que rien ne l’indiquait, le général était sûr qu’Atlantis n’en resterait pas là et qu’un jour, quand le moment serait venu, les marinas montreraient leurs puissances aux Saints. Ils avaient été battus dans le dur jeu de la guerre, et le résultat était la conclusion logique à cet affrontement. Cependant, cela n’empêchait pas l’esprit de vengeance et surtout de revanche de s’élever dans le cœur du général. Ces pensées tournèrent dans son esprit pendant qu’il voguait vers l’Italie pour y trouver des denrées et négocier certains arrangements pour l’approvisionnement d’Atlantis. Les généraux étaient régulièrement envoyés sur la terre ferme de manière épisodique et uniquement pour pallier à certaines nécessités de la vie quotidienne. Cette fois ce fut au tour de Liao de se rendre auprès de marchand pour y trouver ce dont on l’avait chargé de chercher. Et puis il en profiterait pour faire quelques achats personnels notamment d’étoffe provenant de sa terre natale ou de territoire tout proche.

C’était agréable de se retrouver à l’air libre, et même si le ciel d’Atlantis était impressionnant, rien ne pouvait remplacer les couleurs magnifiques et plutôt grises compte tenu de la saison du véritable ciel. Au quotidien, Liao ne remarquait que très peu la différence entre Atlantis et le reste du monde. Et pourtant quand il se trouvait dans ce dernier, elle semblait bien plus évidente. Il débarqua donc en Italie après être parti par bateau de Massilia. Le chinois connaissait plutôt bien la ville, puisqu’il avait été amené à s’y rendre quelque fois au cours des dernières années. Avec le temps, il avait appris que sa tranquillité passait par la dissimulation de ses origines. C’est pour cette raison que le marina se mouvait toujours capuchonné, et il préférait cette période de l’année propice aux nombreux vêtements protecteurs. Son attention fut attirée par une personne aux traits clairement étrangers par rapport au reste de la population, mais ce fut surtout cette aura de paix et une impression étrange mais indéfinissable. Son regard resta fixé sur cette étrangère pendant de longues secondes, avant qu’il ne reprenne sa route. Elle avait l’air un peu émerveillée comme si elle découvrait la ville pour la première fois. Liao remarqua alors les deux hommes qui la suivaient et la regardaient tout aussi fixement que lui. Le marina prit la décision d’observer la situation un peu plus longuement avant de prendre une décision sur sa réaction.

Le chinois marcha pendant de longues minutes, se contenant de jeter un œil de temps en temps vers ces deux personnes de plus en plus étranges. Avec le temps, il devenait évident que leurs intentions n’étaient guère courtoise et amicale. En les détaillants plus attentivement, Liao remarqua la lueur d’arme blanche pendue à leur ceinture. Ils se rapprochaient de plus en plus de la demoiselle, qui semblait totalement absorbée par ce qu’elle voyait autour d’elle. Le général prit la décision d’intervenir. Il ne pouvait rester inactif même si il ne pouvait être sûr de leurs intentions.


_ « Bonjour. Te voilà enfin je te cherchais partout. » Liao lança un regard en arrière et observa les deux hommes disparaître dans une ruelle. Il se tourna alors vers la jeune femme pour continuer. « Pardonnez ces manières cavalières. Mais j’avais l’impression qu’un peu de dissuasion vous aiderait »

Ces deux hommes l’avaient-ils suivi pour lui dérober ces maigres biens ou pour d’autres raisons. En tout cas, leurs intentions étaient claires à présent que sa présence les avait fait rebrousser chemin. Cette pensée s’évanouit très rapidement dans l’esprit du marina tandis que son regard se posait sur la jeune femme à présent. C’était un geste de simple curiosité, et seul l’intérêt pour son apparence pouvait y être lu. Lui-même continuait de porter sa capuche dissimulant en grande partie ses traits, bien qu’inutile à cette distance. Le chinois resta quelques secondes aux côtés de la demoiselle avant de reprendre.

_ « Vous devriez être prudente. Les ports sont des endroits dangereux. Vous devriez retourner auprès des vôtres. »

Liao attendit un signe de tête ou plus simplement une réponse avant de continuer sa route. Il n’avait aucune envie d’apprendre plus tard qu’on l’avait malmené à cause d’un départ trop précipité de sa part. De toute manière, le général n’était guère pressé par le temps.


" We all have inner demons to fight, we call these demons, fear and hatred and anger.
If you do not conquer them then a life of one hundred years is a tragedy.
If you do, then a life of a single day can be a triumph. "
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t233-liao-general-de-l-hipp
CélestiaavatarArmure :
Héron de Boréas

Statistiques
HP:
220/220  (220/220)
CP:
220/220  (220/220)
CC:
306/306  (306/306)
Message Re: Ce n'était pas prévu [Novembre 549]   Ven 9 Oct - 20:40
Le soleil pleuvait, pâle. La ville fourmillait, toujours. Les odeurs dansaient dans l'air. Il n'y avait que quelques mois qu'elle vivait, et Celestia avait découvert la magnificence du printemps qu'elle aimait, le rayonnement chaleureux de son seigneur baignant la Grande ville de ses innombrables feux, puis l'automne un peu triste, qui annonçait la léthargie, le ralentissement de la vie. Pour autant, enveloppés dans leurs toges et leurs manteaux, les Romains ne se laissaient pas enfermer par le temps, et les quais du port débordaient du blé égyptien, des épices perses, du poisson phénicien, de la bière germanique et gauloise -Franche désormais !-, au rythme des accents de tous les pays du monde connu.

Dès que le vent se levait, les navires affluaient et repartaient d'Ostie et les charrettes en suivant leur rythme amenaient et déchargeaient les marchandises comme autant de trésors.

Depuis tout ce temps, la belle gardienne vivait ici et là dans les bois, se nourrissant et baies et de poissons qu'elle cueillait et ensorcelait. Ses excursions à Rome lui valait d'être souvent regardée, soit avec mépris, soit avec crainte, parfois avec envie -de la part des enfants trop jeunes-, aussi elle se tenait à une certaine distance des quartiers trop patriciens. Et ainsi la vie coulait, la laissant découvrir ses merveilles.

Un jour, elle décida de se rendre sur le marché des quais. Quelques moineaux l'accompagnaient, pour le simple plaisir, l'informant ici et là des trouvailles qu'ils faisaient et qu'elle allait admirer. Elle enivra ses yeux des raisins mûrs et gorgés de jus qui n'avaient pas servi à la confection du vin, sentit le parfum des fruits d'hiver, cachés sous la terre refroidie. Souvent, elle choisissait d'instinct les meilleurs légumes, ceux qui promettaient d'avoir le plus de saveur. A l'aide de piécettes que ses amis à plumes lui rapportaient ou qu'on lui offrait en la prenant pour une mendiante lorsqu'elle se reposait sur quelques marches, elle repartait avec un simple panier sous le bras, satisfaite.

Cependant, la tranquillité ne devait pas durer puisque le vent lui rapporta la présence de deux suiveurs importuns. Cela faisait déjà plusieurs rues qu'ils se tenaient à une distance trop proche et ils n'avaient visiblement pas apprécié de se voir "voler" les meilleurs produits par une étrangère. Armés de lames blanches, ils attendaient sans doute le bon moment pour la poignarder en guise de représailles. Celestia décida de leur donner satisfaction en s'isolant pour leur offrir la correction de leur vie et leur crever les yeux lorsqu'un inconnu l'accosta et l'attira plus loin, stoppant toute poursuite.

Elle sourit à l'homme au teint mat, admira ses traits venus d'ailleurs.

"Ces gens n'étaient rien. Leur vie s'écourtera à chaque nouveau crime qu'ils commettront, et ils paieront tôt ou tard."

Sa voix chantait, d'un timbre clair et léger malgré la sévérité de ses paroles. Se prêtant au jeu, elle saisit délicatement son bras, qu'elle entoura du sien comme si un galant homme politique venait de l'inviter à cheminer avec elle. Elle resserra sa prise sur son panier et avança d'un pas léger comme une plume.

"Je vous remercie de votre prévenance. Laissez-moi vous offrir l'un de ces beaux fruits pour votre aide et allons nous asseoir au calme pour les déguster."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t294-celestia-la-princesse-
LiaoavatarArmure :
Protection de Poséidon

Statistiques
HP:
160/160  (160/160)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
305/305  (305/305)
Message Re: Ce n'était pas prévu [Novembre 549]   Ven 9 Oct - 21:41
:: Uune bien étrange personne

Liao n’était parti que pour se procurer des denrées pour Atlantis, négocier des contrats à plus long terme afin de livrer des marchandises à Alexandrie et trouver des morceaux d’étoffes afin de restaurer certains vêtements usés par le temps. Ses pas le menèrent sur le marché des quais, après avoir quitté son navire et avoir préparé les premiers arrangements avec certains marchands. Si au début son regard s’était posé sur les étals de tissus, il se trouva vite attiré par une personne un peu étrange. Elle semblait émerveillée par tout ce qui s’offrait à son regard, et sa différence ne semblait l’importuner en aucune façon. Le chinois lui enviait cette liberté, qu’il ne possédait pas afin d’éviter d’attirer l’attention sur lui et son camp. Le joug des Saints pesait encore sur Atlantis, et la prudence était de mise pour éviter des problèmes inutiles. L’attention du général fut rapidement attirée par deux autres personnes aux intentions visiblement malveillantes, qui suivaient cette demoiselle un peu étrange. L’Hippocampe se mit alors à suivre ce trio improbable, conscient que son attitude n’était guère plus naturelle. Son sens de l’honneur l’obligeait à s’assurer que ses présomptions étaient fausses, et que la demoiselle pourrait rentrer chez elle en toute quiétude. Il n’avait aucun devoir envers elle, si ce n’était sa propre tranquillité d’esprit et sa conscience qui le poussait à agir de la sorte.

Finalement Liao se décida à agir, et s’interposa entre les deux hommes et la demoiselle mimant une connaissance ancienne entre eux. Les deux hommes rebroussèrent chemin et disparurent dans une ruelle adjacente. Cette personne était vraiment étrange. Elle se contenta de sourire dans un premier temps avant de le dévisager, ce qu’il pouvait comprendre vu ses traits clairement exotiques pour la région. Les paroles qu’elle prononça lui semblèrent bien étranges et surtout en totale opposition avec son attitude précédente. Sa voix était agréable et chantante. Le chinois se vit alors pris par le bras et il se laissa entraîner à la suite de cette étrange personne. Son intérêt était éveillé à présent, et il avait envie d’en apprendre plus sur elle… sans jamais dépasser certaines limites. En tout cas son attitude laissait à penser qu’elle souhaitait être accompagnée. Une simple impression pour le moment.


_ « Comment refuser une offre si alléchante. » Il sourit simplement et reprit. « Allons déguster ces fruits dans ce cas. »

Le marina emboîta le pas de cette pauvre victime, qui lui donnait de plus en plus l’impression de ne pas en être une dans le fond. Une drôle d’impression mais jusqu’à présent son instinct s’était toujours avéré juste. Elle ne représentait pas un danger pour le moment malgré tout. Il la suivit dans un premier temps, avant de prendre la direction en main afin de la mener à un endroit qu’il connaissait et qui lui plairait sûrement. C’était une petite place avec une fontaine en son centre. Un endroit simple mais agréable. Liao l’invita à le suivre pour prendre place sur les rebords de cette fontaine. La présence de l’eau l’apaisait toujours. Cela faisait maintenant sept années qu’il vivait au fond de l’océan, et s’en trouvait séparer lui donnait toujours une impression de manque.

_ « Et si nous dégustions ces fruits. Bien que je doute que mon intervention mérite une telle récompense de votre part. »

Pour le moment, Liao se contentait d’attendre et d’observer sa réaction. Ce n’était pas dans ses habitudes de se montrer aussi rapidement à l’aise avec une étrangère, mais quelque chose chez son interlocutrice l’amenait à agir de cette façon. Ce n’était pas la première fois que le chinois rencontrait une personne inspirant naturellement confiance ou éveillant son intérêt de manière aussi prononcée.


" We all have inner demons to fight, we call these demons, fear and hatred and anger.
If you do not conquer them then a life of one hundred years is a tragedy.
If you do, then a life of a single day can be a triumph. "
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t233-liao-general-de-l-hipp
CélestiaavatarArmure :
Héron de Boréas

Statistiques
HP:
220/220  (220/220)
CP:
220/220  (220/220)
CC:
306/306  (306/306)
Message Re: Ce n'était pas prévu [Novembre 549]   Sam 10 Oct - 18:17
Célestia fut ravie d'entendre qu'il acceptait son invitation, peut-être aussi cavalière en fin de compte que sa manière de l'aborder. C'est ainsi que le couple s'en fut loin des quais, passant d'un commun accord par des ruelles moins fréquentées sans avoir besoin de se parler, en direction d'une petite place que manifestement le jeune homme connaissait, suivant son pas sûr et confiant. Ils débouchèrent sur une cour assez vaste, garnie d'une fontaine d'eau claire. Le jeune homme les mena sur ses rebords et ils s'assirent tranquillement, sans être dérangés ni dévisagés par les passants.

La jeune femme sortit tranquillement de quoi faire un petit en-cas de son panier et écouta les clapotis de l'eau un instant. Ce n'était pas la fontaine de Trajan mais le doux son prêtait à la relaxation, et ceux qui n'avaient pas la possibilité de se rendre sur l'immense place avaient ainsi leur "sanctuaire" pour pouvoir rendre hommage aux divinités aquatiques, quand leurs demandes ne nécessitaient pas de se rendre aux temples.
Célestia sentait dans ses mains les vibrations encore vives des fruits juste mûrs tandis qu'elle les tendait à l'Asiatique, l'énergie qui circulait autour d'eux, et surtout les émanations cosmiques provenant de son interlocuteur. A coup sûr celui-ci était un éveillé, mais en avait-il seulement conscience ? Et surtout, quelle divinité pouvait-il servir, qui l'envoie ici en terrain découvert ?

"Votre intervention ne mérite peut-être pas cette récompense, mais vos intentions si. Rome est une grande et belle cité, mais elle manque de tolérance, surtout à l'égard de personnes un peu différentes comme vous et moi. Votre geste aurait mérité d'être imité. Je m'appelle Célestia, enchantée de faire votre connaissance."

Elle le regarda manger un moment sans rien dire, songeant à ce qui pouvait bien se cacher sous cette capuche et qu'elle ne voyait pas. D'un geste empli de curiosité, elle tendit la main pour la faire glisser en arrière, sans quitter l'homme des yeux au cas où il émettrait un quelconque signe de refus.


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric



Dernière édition par Célestia le Dim 11 Oct - 14:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t294-celestia-la-princesse-
LiaoavatarArmure :
Protection de Poséidon

Statistiques
HP:
160/160  (160/160)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
305/305  (305/305)
Message Re: Ce n'était pas prévu [Novembre 549]   Sam 10 Oct - 22:25
:: Une bien étrange personne

A présent qu’il était en compagnie de la jeune femme, Liao se disait que sa décision d’intervenir lui avait permis de rencontrer une personne intéressante et étrange. Le chinois appréciait ce genre de rencontre, car il aimait les énigmes et tout ce qui pouvait sortir de l’ordinaire. D’une certaine manière cela lui permettait de se sentir un peu moins isolé et moins différent. Ce genre de pensée le faisait toujours sourire, et lui paraissait un peu naïve. Avec cette demoiselle au bras, le général arpenta les rues pour le mener vers une petite place propice à une discussion en toute simplicité ainsi qu’une relative tranquillité. Le marina l’avait trouvé lors de sa première visite, et il y revenait de temps en temps pour profiter d’un moment de calme. Ils prirent place sur le rebord de cette petite fontaine, qui sans être extraordinaire était de bonne facture et agréable. Liao l’observa prendre son panier et préparer de petites choses à grignoter pour tous les deux. En voyant cette nourriture, il se rendit compte que la faim commençait déjà à montrer le bout de son nez. Pris dans son observation et sa surveillance, il en avait totalement oublié l’heure ainsi que les besoins vitaux. A proximité d’eau, son cosmos s’animait toujours légèrement bien malgré lui. Rien de puissant. Juste quelques petites ondes montrant à tous ceux pouvant le sentir son état supérieur. Un hochement de tête accueillit les paroles de la jeune femme. Elles étaient pleines de bon sens, et il comprenait mieux son geste à présent.

_ « Enchanté. Je me nomme Liao. » Il prit quelques secondes avant d’ajouter. « C’est un prénom original que vous possédez. »

Liao sourit tout simplement, continuant de maintenir son visage dissimulé. Plus par habitude et sans réellement s’en rendre compte que par réelle volonté de continuer à dissimuler ses traits. C’est pour cette raison qu’il n’esquissa aucun geste pour empêcher son interlocutrice de retirer sa capuche, pendant qu’il mangeait quelques fruits. Son regard sombre se posa alors directement sur les traits doux de la demoiselle, et un léger sourire s’afficha sur ses lèvres comme pour accueillir son geste avec gratitude. Ses traits ne laissaient aucun doute sur ses origines, et il lui serait totalement impossible de se faire passer pour un métis.

_ « La tolérance n’est effectivement pas dans les mœurs romaines malheureusement. Alors que leur gloire passée pourrait laisser penser le contraire. Pour le moment nous sommes en paix et en sécurité profites-en. »

Liao reprit un peu de ces fruits magnifiques qu’elle avait en sa possession. Le marina leur trouva un goût exquis, et visiblement Celestia possédait un don pour les choisir ou alors elle avait eu beaucoup de chances en les sélectionnant sur les étals.


" We all have inner demons to fight, we call these demons, fear and hatred and anger.
If you do not conquer them then a life of one hundred years is a tragedy.
If you do, then a life of a single day can be a triumph. "
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t233-liao-general-de-l-hipp
CélestiaavatarArmure :
Héron de Boréas

Statistiques
HP:
220/220  (220/220)
CP:
220/220  (220/220)
CC:
306/306  (306/306)
Message Re: Ce n'était pas prévu [Novembre 549]   Dim 11 Oct - 11:53
La Princesse Héron vit sa curiosité satisfaite quand, avec la permission silencieuse de Liao, le tissu tomba de ses cheveux dans son dos. Ces derniers étaient très sombres, même en pleine lumière, et il les portait assez longs par rapport à un Romain. Ses yeux de même possédaient une couleur sombre, un néant sans couleur dans lequel on pouvait se perdre si on n'y prenait pas garde. Légèrement bridés et entourés d'une peau basanée, ils prouvaient sans peine que l'homme venait clairement d'ailleurs, d'une nation dont elle n'avait guère vu de représentants en ces lieux auparavant. On voyait chez les marchands des personnes venues de toute la future Europe, de ce qui deviendrait le Maghreb et même de l'ancienne Perse orientale, mais extrêmement rares étaient ceux de cette ethnie dont il devait faire partie.

"Je vous retourne le compliment, Liao. Et j'ajouterais qu'il est bien dommage que Rome ne soit guère plus disposée à l'égard des étrangers. Vous ajouteriez à son décor beaucoup de charme."

Elle se mit à rire en anticipant son expression étonnée et mangea elle aussi de bon cœur, profitant de la bonne humeur ambiante et des plaisirs simples du moment. Une fois rassasiée, elle sortit d'une poche cachée dans les replis de sa tunique un quignon de pain dur. Elle l'émietta en partie et tendit vers la main vers les oiseaux qui se baignaient au sommet de la fontaine, dans un petit bassin aménagé. Les créatures ailées sifflèrent joyeusement, se penchèrent pour observer, puis l'une d'elles vola jusque sur sa main pour venir picorer rapidement et repartir tout aussi vivement. Elle attendit que tous les oiseaux se soient servis pour jeter le reste au sol, et qu'ainsi les autres animaux peuplant la ville puissent venir en profiter.


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t294-celestia-la-princesse-
LiaoavatarArmure :
Protection de Poséidon

Statistiques
HP:
160/160  (160/160)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
305/305  (305/305)
Message Re: Ce n'était pas prévu [Novembre 549]   Lun 12 Oct - 12:22
:: D'où viens-tu...

Celestia. Ce prénom était pour le moins original et très agréable à prononcer. Liao l’entendait pour la première fois, en même temps il n’avait pas la prétention de connaître tous les prénoms utilisés dans la région et les pays avoisinants. D’ailleurs le chinois ne devait pas être le meilleur juge de l’originalité d’un prénom dans le fond. Tous lui paraissaient originaux, bien que certains soient beaucoup plus agréables que d’autres. La jeune femme retira sa capuche, et un vent frais frappa le visage du marina jusqu’alors protégé. Sa réponse sur la tolérance était évidente, et n’avait que pour but de maintenir la conversation entre eux. Le général était d’humeur loquace, et puis son interlocutrice éveillait légèrement sa curiosité. Il continuait d’apprendre les origines et les coutumes des différents peuples se mélangeant autant à l’intérieur qu’à l’extérieur d’Atlantis. Si il représentait un sujet d’intérêt pour tous, la réciproque était toute aussi vraie. Les fruits étaient excellents. Liao reconnaissait volontiers le don de la demoiselle ou la chance qu’elle avait eu pour les choisir sur les étals. L’homme écouta la réponse de la jeune femme, et se sentit flatté par son compliment. On ne pouvait pas dire que ce genre de paroles était courant sur Atlantis à son égard, dans la mesure où les préoccupations étaient bien différentes.

_ « Je vous remercie, et vous retourne le compliment. Après je pense que toute nation se montre un peu réticente envers les étrangers, pour tenter de maintenir son identité et ses croyances. »

Liao le savait parfaitement. Même sur sa terre natale, la discrimination existait envers des voisins et même des ethnies de son propre royaume. Dès que les croyances et les idéaux entrent en lignes de compte, cela ne peut mener qu’à des dissensions plus ou moins importantes. Le chinois se perdit dans ses réflexions. Cette théorie pouvait être appliquée à la situation actuelle entre le Sanctuaire et Atlantis. C’était une autre forme de discrimination, mais toute aussi présente et réelle. Finalement Liao reporta son attention sur l’instant présent et observa Celestia nourrir les oiseaux. Le moins que l’on pouvait dire était qu’ils semblaient l’apprécier, et pas uniquement pour la nourriture qu’elle leur donnait. Un geste de bonté étonnant compte tenu de la période.

_ « Ils semblent beaucoup vous apprécier, comme si vous le faisiez de manière régulière. » Il sourit et ajouta simplement. « Si je peux me permettre, d’où venez-vous ? »

C’était une question issue de sa curiosité. Il se demandait qu’elles étaient origines, et quels peuples avaient pu donner cet étrange mélange. Liao était incapable de déterminer ce détail pour le moment.


" We all have inner demons to fight, we call these demons, fear and hatred and anger.
If you do not conquer them then a life of one hundred years is a tragedy.
If you do, then a life of a single day can be a triumph. "
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t233-liao-general-de-l-hipp
CélestiaavatarArmure :
Héron de Boréas

Statistiques
HP:
220/220  (220/220)
CP:
220/220  (220/220)
CC:
306/306  (306/306)
Message Re: Ce n'était pas prévu [Novembre 549]   Lun 12 Oct - 18:27
Qui aurait pu prévoir que l'évidence serait un fil conducteur ainsi efficace pour engager la conversation ? Bien sûr qu'ils savaient tous deux comment se comportait Rome à l'égard des étranges, son besoin de domination, sa soif d'étendre sa culture et de "civiliser" les peuples tout autour d'elle, sa puissance suzeraine et ses exploits de campagne militaire. Qui pouvait l'ignorer encore, à cette époque du monde ?

Après les banalités, Liao engagea le premier un nouveau sujet de conversation : les oiseaux. Choix judicieux s'il en était, preuve qu'il remarquait légèrement ses aptitudes sans forcément s'en rendre compte. Comme pour le détromper, les bêtes ailées s'envolèrent plus loin, sur les toits ou dans les ruelles. L'évêque les suivit des yeux jusqu'à ce qu'ils disparaissent de son champ de vision, puis plongea ses iris émeraudes dans ceux de Liao.

"C'est le cas en effet. Je possède peu de choses, mais j'essaie de trouver toujours un peu de pain ou des graines pour les oiseaux. De toutes les créatures de cette ville, ils sont selon moi les plus honnêtes, car ils sont libres d'aller où bon leur semble rien qu'en volant. Les chiens sont domptés par les laisses, les chats par la hauteur, les souris et les rats par les innombrables pièges qu'on leur tend... Il y a des oiseaux qui n'ont pas cette chance évidemment, les poules, les oies, les éperviers, le gibier en général. Mais prenez par exemple un rossignol. Qui penserait à tuer ou emprisonner ou si jolie voix ? Sans oublier les aigles et les corbeaux, sources d'augure, les faucons-chasseurs, les oiseaux de parade... Je les aime tous, et j'essaie de m'attirer également leur amour."

Elle prit le temps de mordre plusieurs fois dans l'un de ses fruits, profitant avec l'Asiatique des bienfaits de la saison, puis répondit sans malice :

"Je viens de la campagne environnante. Et vous ? De quel port êtes-vous parti ?"


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t294-celestia-la-princesse-
LiaoavatarArmure :
Protection de Poséidon

Statistiques
HP:
160/160  (160/160)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
305/305  (305/305)
Message Re: Ce n'était pas prévu [Novembre 549]   Mar 13 Oct - 13:03
:: Le mystère reste entier

Le comportement de Celestia sembla changer légèrement aux contacts des oiseaux, comme si leur présence lui était plus familière et agréable que la sienne. Liao n’en était pas vexé pour autant. Il trouvait cela simplement intéressant. Le général n’avait pas la même relation avec les animaux, même si ces derniers ne le fuyaient que rarement. Disons qu’ils adoptaient généralement une attitude similaire à la sienne. Observatrice. En tout cas le sujet des oiseaux sembla l’inspirer au vue de sa réponse et de ses explications. Un hochement de tête accueillit celles-ci. Ses connaissances dans le domaine ornithologique étaient impressionnantes. Le chinois se dit que finalement tenter d’attirer leur amour pouvait être une forme d’emprisonnement, bien qu’il n’ait aucune envie de se lancer dans ce genre de débat hautement philosophique. Il doutait de manière d’être capable d’exposer son point de vue convenablement, et encore de se faire comprendre par la demoiselle. La discussion était agréable, et il jugeait inutile de l’alourdir avec un sujet aussi trivial. En tout cas la passion de Celestia transparaissait dans ses yeux, et aurait aisément emporté le général dans d’autres circonstances. Pour le moment le marina n’en oubliait pas l’objectif de sa venue dans ce port et ce n’était pas un voyage d’agrément. Il lui restait encore des tâches à accomplir, bien que moins présente à l’heure actuelle.

Concernant la question des origines, Celestia répondit de manière évasive. Une manière de procédé pour quiconque souhaitait cacher des choses. Après tout Liao pouvait comprendre l‘envie de conserver des informations, même si il aurait aimé connaître la réponse. La question lui fut retournée, et le chinois esquissa un sourire avant de répondre tout simplement.


_ « Je viens de terres à l’Est, très loin. Le territoire des Liang. Bien que je doute que cela soit parlant pour vous. » Il marqua une pause et ajouta. « Pour une réponse plus pratique, je viens d’un lieu proche du port de Massilia »

Ce n’est pas véritablement un mensonge de sa part, mais plus une omission des détails. Comme elle, le marina souhaitait dissimuler son lieu de vie et son rôle actuel. Non par méfiance à son égard, vu que ses actes n’avaient rien de répréhensibles ni de condamnables par leurs geôliers. Il souhaitait simplement éviter des explications compliquées, et qui le feraient au mieux passer pour un illuminé auprès de la demoiselle. De toute manière, le général n’avait aucune envie de s’étendre de la sorte sur Atlantis et sa fonction.

_ « Quand nous aurons fini, souhaitez-vous que je vous raccompagne ? Ou pensez-vous que cela ira ? »

Quelque chose lui disait qu’elle devait avoir l’habitude de ce genre de situation, surtout si elle habitait dans la campagne environnante comme elle le prétendait. Mais pour rester en accord avec sa conscience, le chinois avait préféré se proposer comme chaperon ou garde-du-corps auprès de Celestia.


" We all have inner demons to fight, we call these demons, fear and hatred and anger.
If you do not conquer them then a life of one hundred years is a tragedy.
If you do, then a life of a single day can be a triumph. "
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t233-liao-general-de-l-hipp
CélestiaavatarArmure :
Héron de Boréas

Statistiques
HP:
220/220  (220/220)
CP:
220/220  (220/220)
CC:
306/306  (306/306)
Message Re: Ce n'était pas prévu [Novembre 549]   Mar 13 Oct - 19:06
La Gardienne écoutait avec attention et une curiosité évidente. Après coup, lui dire qu'elle venait "de la campagne environnante" lui sembla être une mauvaise idée. S'il commençait à lui demander des détails, elle ne pouvait décemment pas lui dire qu'elle était autrefois une statue placée en guise de sentinelle, et que son temps de vie était arrivé car la précédente s'était effritée. Non seulement l'histoire avait de quoi faire dresser les cheveux sur la tête, mais en plus son physique ne correspondant pas du tout à celui d'une Romaine, cela passerait en prime pour un mensonge.

Fort heureusement, l'Asiatique se contenta simplement de répondre, mentionnant une terre lointaine dont le nom promettait autant d'exotisme que son visage, ainsi que le jeune royaume Franc qui faisait parler de lui régulièrement, carrefour de tant de tribus barbares qui s'unissaient et se séparaient au gré des siècles.

"Le territoire des Liang... Si je le vois un jour, je penserai à vous. Pourriez-vous me le décrire un peu ?"

C'est alors que Liao l'interrompit dans sa recherche de détails en parlant déjà de se séparer. Oh bien sûr, elle n'avait pas l'intention de le retenir le jour entier, mais les fruits lui parurent soudain moins bons, savourés en solitaire. Un regard un peu déçu passa sur son visage tandis qu'elle se résolvait tout de même à croquer dans une pomme aux couleurs de l'automne qui les entourait. Bien vite pourtant elle sourit de nouveau.

"Eh bien ! Que le temps passe vite ! Je m'excuse de vous retenir, vous devez sans doute avoir beaucoup de choses à faire. Vous êtes marchand, j'imagine. Je vous conseille de vous rendre près du forum de Trajan. Les prix sont un peu plus bas de ce côté lorsque le jour tombe. Ne vous inquiétez pas pour moi, je saurai me débrouiller. Et si vous en avez l'occasion, allez donc contemplez la Louve capitoline et les jumeaux de Rome."

Elle termina sans se presser mais sans non plus faire traîner les choses, satisfaite d'avoir eu pour une fois un interlocuteur dont le regard ne trahissait ni mépris ni pitié.

Suivant : Alexandrie


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric



Dernière édition par Célestia le Dim 6 Déc - 13:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t294-celestia-la-princesse-
LiaoavatarArmure :
Protection de Poséidon

Statistiques
HP:
160/160  (160/160)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
305/305  (305/305)
Message Re: Ce n'était pas prévu [Novembre 549]   Mer 14 Oct - 9:23
:: A la prochaine

Les origines représentaient toujours un intérêt certains, bien que Liao ne souhaitait guère chercher des différences entre eux mais simplement savoir d’où venait la demoiselle. Celestia représentait un mystère plein et entier, et pour avoir agi comme elle, il pouvait reconnaître ce manque d’envie d’en divulguer plus pour le moment. Peut-être une prochaine fois se montreraient-ils plutôt honnête l’un envers l’autre. Evoquer sa terre natale fit remonter autant de bons que de mauvais souvenirs pour le général. Cela faisait bien longtemps qu’il n’avait pas eu l’occasion d’y penser. Sur Atlantis, on l’interrogeait généralement sur les coutumes, les mœurs, la langue et les femmes pour les moins discrets des marinas. Se concentrer sur des sujets aussi vagues lui permettait de ne pas penser à sa famille, aux paysages et d’autres détails que la question de la jeune femme avait fait remonter. C’est pour cette raison qu’il ne s’épancha guère sur le sujet, et préféra ajouter un détail sur son port d’origine pour parvenir jusqu’ici. Les douleurs étaient encore présentes, et il lui restait encore du travail à effectuer sur lui-même avant de pouvoir en parler sans une pointe de nostalgie et de tristesse. De toute manière, la journée avançait à grand pas et de nombreuses tâches l’attendaient encore avant de rentrer sur Atlantis. On comptait sur lui pour assurer l’approvisionnement de la cité.

Liao interrogea la demoiselle sur la nécessité de la raccompagner jusque chez elle, ou si elle préférait qu’ils repartent chacun de leur côté préférant laisser le hasard décider de leur prochaine rencontre. Un hochement de tête accueillit ses excuses, inutiles de son point de vue. Sa présence n’était motivée que par l’envie, et non par un quelconque phénomène imposée par Celestia.


_ « Vos excuses sont inutiles. Ce fut un moment agréable que j’aurais aimé prolonger si j’en avais eu le loisir. Malheureusement de nombreuses tâches m’attendent encore avant de rentrer chez moi. Merci pour vos conseils. Je pense que je vais prendre cette direction à présent, et tenter de voir ce que je peux trouver. »

Liao sourit et offrit un peu d’aide à Celestia pour ranger ses affaires. Les visites attendraient une autre escapade en dehors d’Atlantis de la part du général. Ses pensées se tournèrent vers les dernières marchandises à trouver pour approvisionner de manière pérenne Atlantis. Le Grand Prêtre avait été clair. Ils allaient probablement devoir éviter les sorties à l’avenir. L’Hippocampe sentait lui aussi le vent tourner et apporter le changement sur les différents camps.

_ « Je vous remercie pour votre chaleureux accueil, et votre générosité. Si un jour vous avez besoin d’aide, rendez-vous au port d’Alexandrie et demandez moi. Je vous rendrais la pareille, bien que je conçoive que vous n’ayez pas fait cela dans un but intéressé. » Il s’inclina légèrement avant de remettre sa capuche. « Je vous souhaite une bonne route, et un bon retour chez vous. Merci encore pour tout. » Liao fit un dernier hochement de tête, et prit la direction du forum de Trajan comme le lui avait conseillé Celestia. Il ajouta à son attention. « La prochaine fois je vous promets de vous décrire ma terre natale. »

Sur ces mots, Liao reprit sa route ne faisant qu’un dernier signe de la main avant de reprendre sa route. Cette rencontre le laissait avec plus de questions qu’avant. Cette demoiselle était des plus étranges, mais il respectait sa volonté de ne pas avoir s’étaler plus sur sa vie privée et ses origines.


" We all have inner demons to fight, we call these demons, fear and hatred and anger.
If you do not conquer them then a life of one hundred years is a tragedy.
If you do, then a life of a single day can be a triumph. "
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t233-liao-general-de-l-hipp
Contenu sponsorisé
Message Re: Ce n'était pas prévu [Novembre 549]   
Revenir en haut Aller en bas
 
Ce n'était pas prévu [Novembre 549]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ce n'était pas prévu [Novembre 549]
» 29 novembre 1987 : 19 ans déjà !
» 18 novembre, fête de l’Armée d’Haïti.
» C'était il y a 20 ans; massacre à la ruelle Vaillant!
» Il était une fois... Carrefour!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Praeteritum :: Chroniques-
Sauter vers: