Votez
I
II
III


Forum fermé. Bon jeu à tous sous d'autres cieux !
 

Partagez | 
 

 [Début octobre 550] Une arrivée explosive (Ouvert à tous)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AbrarxèsavatarArmure :
Ombre du Taureau

Statistiques
HP:
320/320  (320/320)
CP:
450/450  (450/450)
CC:
428/428  (428/428)
Message [Début octobre 550] Une arrivée explosive (Ouvert à tous)   Jeu 26 Jan - 23:55

Un sifflement dans l'espace.

Alors que les deux Chevaliers d'or devisaient sur la thématique de l'honneur et de la compréhension de ses subtilités. Le soleil se mit à luire comme jamais alors qu'une éclipse semblait le recouvrir pendant un instant. Une brèche pouvait se sentir dans l'espace et le temps et une comète explosait dans le ciel alors qu'un corps tombait lourdement sur la taverne de Crocus. Le plafond se déchirait et la table entre les deux hommes explosait. Les hommes fuyèrent ou s'étaient recrocquevillés dans un coin.

Une sphère enflammée était encore en train de palpiter au centre du cratère. Un homme était visible en son sein, le corps lévitant et des restes d'armure tombant dans les recoins des flammes. Soudain, un éclat noir se fit sentir comme une faux sortant du néant et une flèche de feu percuta la faux pour la renvoyer d'où elle venait. Comme si les Dieux venaient de se contrer l'un l'autre pendant un instant. Les restes de l'armure d'ombre se détachèrent enfin du corps et repartirent vers Avalon pour trouver un nouveau porteur. Puis, soudain, à l'égal d'une Galaxian Explosion, le cratère semblait s'étendre sous la fusion de la roche et de la lumière. Qui pouvait dire ce qui se passait ? Mais manifestement, le cosmos d'ombre était en train de se consumer lentement. D'ou venait il ? Que s'était il passé pendant les quelques semaines d'absences après les évènements de Jamir ? Bien peu pouvait le dire il fallait l'avouer.

Puis, tout cessa.

L'homme tombait sur le sol dans les débris de poussière et de bois venant des tables qui avaient éclaté sous l'effet des flammes. Le sol ruisselait de bière venant des tonneaux qui s'étaient éventrés derrière le bar de la taverne. L'aubergiste baissait les yeux vers le cratère en hurlant intérieurement contre les Saints. Toutefois, il avait beau cherché, ce chevalier lui disait rien de prime abord mais... Mais il avait déjà vu cet homme récemment et avait du mal à se rappeler d'où sa mémoire lui jouait des tours. Péniblement, il s'avisa que sa fille qui s'occupait du service allait bien avant de se tourner vers les deux Chevaliers d'or présents.

- C'est un des vôtres cui là ?

La question était de la naiveté des hommes mais l'aubergiste du Crocus préférait être sûr qu'il ne se trompait pas. Il connaissait cet homme mais n'en savait pas plus pour l'instant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CélestiaavatarArmure :
Héron de Boréas

Statistiques
HP:
220/220  (220/220)
CP:
220/220  (220/220)
CC:
306/306  (306/306)
Message Re: [Début octobre 550] Une arrivée explosive (Ouvert à tous)   Jeu 26 Jan - 23:56
Précédent : quelque part dans Rodorio

L'avantage de pouvoir voler résidait surtout dans le fait que les autres personnes ne le pouvaient pas. La foule fut survolée en quelques minutes, à l'effarement général, et l'évêque se trouva rapidement sur les lieux grâce à cette facilité motrice.

Tandis que les villageois à proximité intimaient de s'écarter pour laisser les secours déblayer les décombres du toit et évacuer, s'il y en avait, les blessés, la nymphe fit sens contraire jusqu'à se tenir aux premières loges d'une scène étrange, et d'un certain côté terriblement familière. La Lumière d'Apollon consumait une autre énergie, qui avait quelque chose de morbide dans sa forme. Un frisson lui parcourut l'échine en même temps que le souvenir de Thanatos et ses méthodes vicieuses pour infiltrer son essence. Sur les lieux se trouvaient deux visages connus : Childéric sans surprise, et le visage qu'elle reconnut immédiatement comme celui de son meurtrier de Kiev, Silas des Gémeaux. Près d'eux, un homme dans un état lamentable, couvert de poussière et de bris de bois et de chaume tombés du toit.

"Je suis médecin ! Que tous les blessés se fassent connaître !"

Sans attendre d'autorisation, car la bienveillance ne connaissait ni maître ni frontières, la jolie blonde aida les hommes les plus proches à se sortir de leur torpeur et à s'extirper de l'endroit. Elle n'osa approcher l'homme au sol toutefois, de peur d'être prise en tenaille par les deux gardiens dorés face à elle. Ses yeux ne manquèrent pas toutefois de chercher les leurs, de guetter la moindre approbation de leur part. Les hommes qui tombaient du ciel, ce n'était pas un phénomène naturel. La victime de ce tour de passe-passe saurait leur en dire plus, à condition qu'elle survécût.


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t294-celestia-la-princesse-
SilasavatarArmure :
Gémeaux

Statistiques
HP:
260/260  (260/260)
CP:
190/190  (190/190)
CC:
296/296  (296/296)
Message Re: [Début octobre 550] Une arrivée explosive (Ouvert à tous)   Ven 27 Jan - 15:26


Quelques jours étaient passés depuis la dernière rencontre entre Silas et Childéric. Ils avaient en quelque sorte mis les points sur les i en toute intimité, accordant leurs violons sur certains points et se livrant l'un l'autre comme les deux amis qu'ils étaient. Childéric et Silas étaient encore en ce jour à leur table, dans la taverne leur servant de lieu habituel de boisson. La taverne de Crocus, c'était un peu leur QG, leur point de rendez-vous avec Ainia à la belle époque. Silas avait reçu dans la matinée une missive du Grand Pope apporté par l'un des nombreux gardes anonymes du Sanctuaire. Il ne put que sourire en lisant les quelques mots couchés à la plume sur le petit morceau de parchemin préalablement roulé et sécurisé par un sceau qu'il avait fait sauter d'un mouvement de doigt. Ainsi donc le Pope Akritès le convoquait lui et Childéric non pas dans le Temple du Pope, ni dans une maison zodiacale mais à Rodorio et dans la taverne, leur taverne. Il se demandait bien pourquoi un rassemblement dans ce lieu, cela sentait tellement l'informel ou était-ce un geste du Pope pour se lier un peu plus avec Childéric et lui? Il ne savait pas trop quoi pensait mais lorsque l'heure approcha, le Saint ouvrit l'un de ses portails au coeur de son temple et le passa pour arriver à l'entrée du village de Rodorio. Il flâna un petit moment, se baladant dans le marché pour y acheter trois pommes dont l'une qu'il croqua dès son achat fini. Silas et les pommes une grande histoire, à moins que ce ne soit devenu plus une sorte d'habitude voire un toc. L'heure approcha sur cette fin d'après-midi, il alla donc à la taverne et il y trouva le Lion d'or déjà à leur table. Il le salua, le rejoignit et passa commande d'une coupe de vin, le temps d'attendre Akritès.

Il venait de finir son vin quand une chose étrange se passa. Un cosmos arriva d'un coup net au-dessus d'eux. Silas recula en basculant sa chaise en arrière alors qu'une masse traversa le plafond à vive allure. Il bondit en arrière à la vitesse de la lumière alors qu'une explosion cosmique embrasa l'endroit ou se trouvait quelques fragments de seconde avant la table où reposait sa coupe de vin vide. Une seconde détonation cosmique se fit sentir et lorsqu'elle se dispersa, il put voir une masse humaine se trouva dans ce qui formait un cratère au beau milieu de la taverne. Silas vit une armure quitter le corps inanimé qu'il reconnut alors... C'était le chevalier d'ombre qui avait enlevé Ainia! D'un bond il atterrit au fond du cratère et l'empoigna par le col le grand gaillard, tirant vers lui le corps meurtri du Taureau d'Ombre. Point de haine dans son regard, mais de l’étonnement et du questionnement. Puis l'inquiétude arriva car un nom, un seul et unique nom résonnait dans son esprit : Ainia.

_ Ainia! Ainia! Dis-moi où elle est! Dis-moi s'il elle va bien!

Alors qu'il essayait de le secouer un peu pour qu'il ne perde pas connaissance, le Gold Saint des Gémeaux entendit une voix qu'il connaissait, une voix qui pourtant était partie rejoindre le royaume des morts. C'était celle de l'oracle que Ludmila avait achevée à Kiev, la nymphe Celestia. Il tourna sa tête vers le son de sa voix et entrevit la blondinette.

_ Viens donc le soigner Oracle!

Il avait parlé avec un ton sec, celui d'un ordre. Il ne savait pas ce qu'elle foutait là mais pour lui c'était plus du niveau d'un ennemi que d'un allié qu'elle était, surtout après l'aide de Bran Ruz dans la mort de Bélisaire... Elle se disait médecin, qu'elle le fasse donc survivre à son état actuel qu'il puisse répondre à ses questions.





Lorsque j'engage un combat, il ne me vient pas à l'idée que je puisse le perdre.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t174-silas-gold-saint-des-g
RebaavatarArmure :
Petit Lion.

Statistiques
HP:
1/1  (1/1)
CP:
1/1  (1/1)
CC:
1/1  (1/1)
Message Re: [Début octobre 550] Une arrivée explosive (Ouvert à tous)   Sam 28 Jan - 7:46
Chevalier... Est-ce une manière de parler à un invité ?

Reba posa la main sur le poignet de son interlocuteur. À sa façon de parler, il était facile de comprendre qu'il devait au moins s'agir d'un chevalier - ou qu'il se permettait bien plus d'autorité qu'il ne le devrait. Il ne portait pas d'armure, aussi ne savait-elle à quel rang il correspondait, mais peu lui importait : ses paroles n'en restaient pas moins fondées.
Reba ignorait l'état actuel des relations avec les Oracles, mais de ce qu'elle pouvait en voir, la jeune femme ne portait ni chaîne, ni boulet au pied : elle était dès lors une invitée, et non la servante qu'il espérait trouver en elle. Quand bien même elle s'était proposée, si ce devait se faire, ce serait de son plein gré : il n'avait aucun droit de lui imposer.

Cela vaut pour les deux, fit-elle calmement en portant son regard sur l'individu qu'il tenait. Je vous prierais de le relâcher. Cet homme a eu son compte de violence pour la journée.

Elle n'avait aucune sympathie pour le blessé - elle ne l'avait même jamais rencontré. Mais le secouer de la sorte n'allait certainement pas arranger son état. Ainsi amoché, il ne risquait pas de faire grand mal ; or, s'il avait voulu l'achever, il y aurait sans doute eu des moyens bien plus efficaces de le faire. À en juger par ses paroles, il lui était plus utile vivant que mort : il convenait donc de s'assurer qu'il ne passe pas du premier au second avant que quiconque n'ait pu le remettre d'aplomb. Bien que plus symbolique qu'expressive d'une réelle force, sa prise ne se relâcherait pas tant que la sienne ne l'aurait pas précédée.

Elle avait vaguement entendu les rumeurs au sujet de cette Ainia, mais n'y avait pas prêté attention. Ce chevalier devait y être particulièrement attaché, mais cela n'excusait en rien son comportement. Athéna était aussi la Déesse de la Sagesse, et si rares étaient ceux à épouser sa philosophie entièrement, se livrer à une telle effusion en public l'ébranlait dans ses fondements.
Si une partie du voisinage avait assisté directement à l'atterrissage, il n'en était pas moins en train de brutaliser un homme déjà hors d'état sous le regard de la population. Qu'il pousse encore un peu plus loin et la rumeur irait bon train, et l'image du Sanctuaire s'en ressentirait. C'était un paramètre qu'il ne pouvait se permettre d'ignorer, quel que soit son rang - à moins de ne vouloir le garder bien longtemps.

Faites place ! Nous allons avoir besoin d'espace. adressa-t-elle tant aux quelques civils qu'aux gardes du Sanctuaire, qui, déjà, se massaient autour du cratère.

Une telle explosion à proximité du domaine sacré attirerait immanquablement l'attention. Les soldats déjà présents se mirent à repousser les passants avec prévenance mais fermeté. Ils ne pourraient pas empêcher les curieux de s'approcher, mais au moins ne viendraient-ils pas y regarder de trop près. La plupart des habitants étaient somme toute assez familiers de ce genre de situation pour obtempérer sans se poser de questions quand l'ordre provenait d'une personne en armure ; mélange d'expérience et d'instinct de conservation. Enfin, la Chevalier de Bronze tourna son visage masqué vers l'Oracle susmentionnée ; elle ne la connaissait pas davantage, mais si elle disait pouvoir guérir, il n'y avait aucune raison d'en douter. Tout cela n'avait pris qu'une poignée de secondes et même moins.

Je vous prie d'excuser mon camarade... Voulez-vous bien vous en charger ?

Citation :
Silas, vu d'où tu viens j'ai supposé que tu ne portais pas ton armure ; si c'est le cas, fais-le moi savoir et je corrigerai.


'cause I am a lion born from things you cannot be.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ChildéricavatarArmure :
Lion

Statistiques
HP:
260/260  (260/260)
CP:
330/330  (330/330)
CC:
216/216  (216/216)
Message Re: [Début octobre 550] Une arrivée explosive (Ouvert à tous)   Sam 28 Jan - 15:28
    La journée était chargée pour le lion et il avait dû faire l’escorte diplomatique. Puis, avait été convoqué par le Pope dans un lieu fort inhabituel. Enfin, c’était le propre d’Akrites de changer l’étiquette et de l’arranger à sa sauce quand il le pouvait. Et il savait qu’il devait rejoindre son ami Silas pour cet échange. Il y a quelques jours qu’il avait fait leur propre débrife’ de l’assaut de Jamir et que certaines choses avaient été dite que le lion avait encore un peu en travers de la gorge. Et de quelqu’un d’autres que Silas, il n’aurait pas laissé ça passer. Mais c’était son ami et il pouvait accepter venant de lui plus de chose. Même s’il trouvait son raisonnement légèrement hypocrite et un peu étroit d’esprit mais soit. Déjà sur place et avec son armure sur le dos, le lion n’avait pas eu de mal à trouver le chemin de la taverne de Crocus et à commencer à tranquille boire un petit verre en attendant l’arrivée de Silas et de son chef. Réfléchissant sur la conversation qu’il avait eu avec Celestia un peu plus tôt et celle qu’il avait eue avec le troisième gardien il y a quelques jours. Le gémeau ne tarda pas et commanda de quoi boire aussi en attendant le Pope.

    Les deux hommes commencèrent alors à parler de tout et de rien évitant de poursuivre la conversation qu’il avait évitée de finir la dernière fois. Mais quelque chose vient alors briser le calme de la taverne tranquille de Crocus. Le lion se releva rapidement et d’un bond s’écarta de la table. Il déploya un peu son cosmos pour tenter de faire rempart à cette énergie qui se dirigeait avec eux pour protéger tant bien que mal les autres clients de la taverne. Lui, il avait son armure d’or et devrait s’en sortir. Mais il n’avait pas disposé d’assez de temps pour vraiment faire quelque chose de très efficace et mit ses propres bras de son visage pour se protéger du choc. Et il fut violent ! Suivit rapidement d’une deuxième secousse cosmique. Le lion laissa le temps à la poussière de retomber et regarda ce qui était au fond du cratère, un homme, sur lequel c’était déjà jeté Silas. D’après les rapports qu’avait lus le lion d’or, il ressemblait à l’un des hommes venu attaquer le Sanctuaire, tueur du chevalier de bronze d’Andromède et ceux qui avaient enlevé Ainia.

    « - Clame-toi Silas ! »

    Eut le temps de dire le lion d’or avant que Reba n’intervienne. Intervention qui l'amusa car il avait l'impression que la jeune femme venait de se manifester ex nihilo. Et il ne peut s’empêcher de le faire savoir en riant. Il y avait quelque chose d’amusant de voir le petit lion prendre ainsi les choses en main et réagir dans l’action. Au moins, elle était capable, c’était une bonne chose. Par contre, il semblait que le lion n’avait pas vu la jeune femme depuis longtemps et n’avait pas souvenu de l’avoir croisé au Sanctuaire depuis un autre moment. Il devait donc lui manquer quelques petites notions de politique extérieure. Certes, l’homme qui se trouvait devant eux était pour le moment inoffensif, mais qui sait quand il se réveillerait et d’après ce qu’il avait lu sur lui, il était relativement puissant. Un peu trop même pour être pris à la légère, même dans cet état.

    « - Reba, tu n’es pas encore Reine. Même si visiblement, tu te vois déjà régner. »

    Lui avait dit alors Childéric avec amusement. Il taquinait un peu la jeune femme et soulignait surtout sa capacité de réaction. Il est impossible d’être toujours préparé à réagir correctement sur ce genre d’événements mais elle avait agi. Il reprit alors :

    « Il me semble que l’homme que tu attrapes ainsi c’est un peu avant toi sur la chaîne alimentaire. Je te présente Silas des Gémeaux, Silas, voici Reba du petit lion. Laisse-moi aussi te faire une leçon de politique accéléré : celui-là, c’est un tueur de saint. Donc, il n’est pas vraiment notre invité. C’est une source d’information et je suis d’accord sur le fait d’arrêter de lui cogner dessus, même si un couteau dans la gorge serait un traitement plus raisonnable. Par contre, Akrites ne devrait pas tarder et elle ne le touchera pas sans son accord. Je ne lui fais pas confiance et encore moins dans l’homme qui se trouve ici. Il peut s’agir d’un piège qui attaquera la première personne qui se porte près de lui pour le soigner. C’est peut-être stupide, mais je préfère pêcher par excès de zélé !»

    Le lion n’avait toujours pas digéré les mensonges de Celestia. Mais plus qu’elle c’était surtout envers cette histoire de zodiaque de l’ombre que lion était méfiant. Il avait vu de quoi ils étaient capables envers l’un des leurs et il n’était pas étonnant qu’un piège de la sorte soit élaboré, vu le peu de scrupule qu’ils avaient pour la vie des leurs...




Dernière édition par Childéric le Sam 28 Jan - 20:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d-
AkritesavatarArmure :
Aucune

Statistiques
HP:
260/260  (260/260)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
356/356  (356/356)
Message Re: [Début octobre 550] Une arrivée explosive (Ouvert à tous)   Sam 28 Jan - 20:39
Le Pope n'était pas encore arrivé qu'il sentit une explosion dans le cosmos environnant. Fronçant les sourcils, il se rendit compte que cela se passait à Rodorio et accélérait alors le pas dans la direction de l'auberge de Crocus. Silencieux, il restait discret quand il entra dans les lieux. De toute façon, tous les regards étaient concentrés vers le cratère qui se tenait au centre de la grande salle. Les tables avaient volé dans tous les sens et les réparations demanderaient un bon charpentier. Passé ce moment intérieur, ses yeux se baissèrent vers le centre de l'attention. Il n'avait rien dit et donc tout le monde se focalisait sur la personne qui était certainement la cause du cratère.

Les discussions s'envenimaient sur la question de savoir quoi faire de l'étranger.

Tournant la tête vers celle qui se prétendait Oracle, il sentait en elle un étrange pouvoir mais il ne savait pas trop quoi penser. Soudain, un garde en train de se gratter la tête dévisagea Akritès en se rendant compte que le Pope était à ses côtés depuis le début...

- Grand... Grand.... Grand Pope...

La voix avait été assez audible pour détourner l'attention et le Persan s'approcha alors comme il était à découvert. Childéric était toujours aussi prudent mais leur combat commun contre les Berserkers avait été agréable. Depuis, une estime réciproque avait dû naître entre les deux hommes. Puis, Reba... Il ne l'avait croisé que rarement sur la terre du Sanctuaire mais les chevaliers de Bronze avaient des missions singulières dans tout l'Empire. Normal donc de pas la connaître tant que ça. Puis, Silas qui "maltraitait" le corps de l'inconnu. Les yeux du Pope l'observèrent avant de prendre la parole à son tour.

- Un tueur de Saint ? Tu peux être plus précis ? A ce que je sais, c'est un Chevalier de l'Ombre du nom de Coronado qui est le criminel mais cet homme n'a juste qu'enlever une des nôtres.... En soit, c'est un crime mais de nature différente. Se tournant vers Celestia. Oracle, soigne le de ton pouvoir. Le mien risquerait de le tuer si je le faisais...

Puis, sa tête pivota sur ses épaules pour fixer Silas.

- Chevalier, garde la tête sur les épaules ! Ton comportement est indigne de ton rang !

Le ton avait été clinquant et sévère. Akritès n'avait rien contre les sentiments en général mais devant temps de témoins, c'était une chose qu'il ne pouvait admettre. Les espions ne manquaient pas et c'était inutile de tomber dans le pathos de cette manière. D'un claquement de doigts, le Pope fit signe aux gardes de vider l'auberge de ses occupants. En quelques secondes, il ne restait que les trois chevaliers et l'Oracle.

- Je pense que nous avons des questions à poser à cet homme de toute façon. Garde, allez prévenir la sagette du Village que ses bons soins seront bientôt demandés. Allez me chercher des chaines à la prison aussi, autant limiter le pouvoir de ce chevalier de l'ombre.

Le ton était donné.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t890-akrites-salonikas-gran
CélestiaavatarArmure :
Héron de Boréas

Statistiques
HP:
220/220  (220/220)
CP:
220/220  (220/220)
CC:
306/306  (306/306)
Message Re: [Début octobre 550] Une arrivée explosive (Ouvert à tous)   Sam 28 Jan - 21:56
En un instant, la nymphe vit se monter devant elle une petite guerre interne entre les Saints. Elle qui croisait trop peu les autres Oracles, et surtout groupés, pour assister à de telles confrontations, resta bouche bée face à la scène. Les deux hommes connaissaient visiblement le malchanceux tombé du ciel, et ce dernier semblait l'objet de plusieurs soupçons sur des affaires visiblement délicates et émotionnellement sensibles.
Faisant irruption sans prévenir, une femme rajouta au manège en statuant sur son sort avec les autres. Dans les yeux qu'elle posa sur Célestia, la fille d'Apollon entrevit quelque chose de sauvage, indomptable, plus encore que chez Childéric, et pourtant des trois elle agissait de la manière la plus civilisée.

Le tableau tournait doucement à la scène de règlement de comptes général, sous les yeux des civils trop curieux et du tavernier qui ne savait plus vraiment où se mettre, tout comme l'Oracle. La stupéfaction clouait la fille du soleil sur place, incapable de savoir qui dans le groupe possédait l'autorité la plus importante, ou les raisons les plus légitimes. Et surtout, à ses yeux l'important était la vie de cet inconnu, qui qu'il fût, car le divin archer de l'Olympe veillait sur lui.

C'est alors que la fragrance désormais connue qui accompagnait le Pope monta à ses narines. Elle tourna la tête vers l'homme silencieux et calme à l'entrée qui observait ses camarades sans dire un mot. Peu de temps après un garde le surprit dans la même attente et son intervention brisa toute notion de discrétion. Alors, il prit son rôle de représentant d'Athéna et trancha sans attendre. Les civils s'en allèrent, poussés par les hommes d'armes, y compris le tenancier du lieu. Ne restèrent qu'un groupe improvisé de cinq éveillés et un blessé dans le coma.

Sur le moment, Célestia se prit d'empathie pour Adalrick qui devait gérer des troupes de façon similaire, pour Apollon que cela devait probablement ennuyer au plus haut point, et pour Zeus qui culminait non seulement au-dessus des mortels, mais aussi de dieux aussi fougueux et ardents que divers.

Elle se ressaisit dans l'instant alors que le rappel claquait sèchement vers Silas et entreprit de remettre une table en bon état sur ses pieds au milieu de la pièce.

"Veuillez l'allonger ici."

Le temps qu'ils s'exécutassent, elle passa derrière le comptoir et sentit le goulot des bouteilles entamées jusqu'à trouver un alcool qui s'approchait assez d'un remède médicinal pour pouvoir l'employer. Elle revint vers son patient et ôta son voile blanc pour s'en faire un linge propice au nettoyage des plaies. Oubliant alors qu'on la regardait, parfois d'un œil critique et suspicieux, elle éleva son cosmos et un halo doré aveuglant l'entoura, difficilement soutenable par le regard humain. D'une main, elle prit contact avec la peau abîmée de l'Ombre du Taureau et son énergie courut sur et sous sa peau, de l'autre elle passa attentivement son voile maculé d'alcool sur les plaies en surface. Elle alliait ainsi ses dons innés de régénération et le savoir transmis par son frère pour soigner aussi bien les plaies internes que celles plus bénignes que l'on négligeait souvent.


L'Homme chute pour mieux se relever. A présent, c'est à toi de lutter pour revenir. Renais de tes blessures, éveillé.


Lorsque son traitement prit fin, longtemps après, la nymphe soupira et s'essuya le front d'un revers de main. Abrarxès avait déjà bien meilleure mine, débarrassé de la poussière et des échardes logées dans son corps. Sa vie ne courait plus de dangers -sauf si le Lion et les Gémeaux en décidaient autrement-, et le risque de surinfection disparaissait aussi sûrement qu'un mirage.

"Les hématomes, bleus et coupures légères disparaîtront naturellement et il vivra, mais il a besoin de beaucoup de repos et de bandages propres."

L'Oracle se tourna vers le Pope, pensive, puis vers l'arrière-boutique de la taverne.

"Serait-il possible de le faire loger ici ? Je pourrais aider à procéder aux réparations tout en surveillant régulièrement son état. Cela peut durer plusieurs jours, voire plusieurs semaines suivant la cause de cet état..."


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t294-celestia-la-princesse-
SilasavatarArmure :
Gémeaux

Statistiques
HP:
260/260  (260/260)
CP:
190/190  (190/190)
CC:
296/296  (296/296)
Message Re: [Début octobre 550] Une arrivée explosive (Ouvert à tous)   Lun 30 Jan - 10:44


Le chaton sait donc parler. C'est avec réplique qu'il aurait répondue à Reba il y a encore quelques semaines. Mais depuis ses quelques semaines, Silas avait changé. Le calme était revenu, la colère et la pression étaient redescendues. Childéric l'avait aidé à stopper et à enfermer l'entité menaçante qui sommeillait en lui. La résultante avait été une compréhension de l'entité, de la cause de sa création pour en avoir le contrôle. Elle redevint alors une partie de lui-même. Sunilda avait fini le travail du Lion, aidant le Gold Saint à aboutir à la fin de sa démarche, à comprendre ce qu'il devait faire et avoir pour en finir avec cela. L'unité était faite, le lien avec Methos était reconstruit, solidifié. Methos était maintenant une véritable part de Silas, l'homme était maintenant accompli.

Le comportement de Silas était simplement de la maladresse, de l'emportement. Certains oublié que malgré sa fonction, Silas était encore bien jeune, il lui restait encore un tel pas à accomplir pour une véritable maturité. Après tout, il n'avait que vingt-deux printemps, et n'avait son armure que depuis un peu plus d'une année. Il apprenait encore et il apprendrait encore pendant un moment. L'homme savait qu'il en avait trop fait mais le sursaut de son cœur, les sentiments latents qu'il avait en lui avaient pris le dessus. L'amoureux avait agi au lieu du chevalier. Il ignora donc le lionnet surtout que Childéric lui-même lui fit la leçon en apprenant la vie à sa version de bronze. Le Pope arriva lorsque Silas reposait avec délicatesse le crâne inconscient du Taureau d'Ombre. Il prit les paroles d'Akritès comme une petite remontrance, sachant par lui-même déjà que son geste pouvait être déplacé, maintenant il faisait juste partie des rouages d'une mécanique théâtrale.

Deux gardes descendirent dans le cratère formé par son arrivée fracassante et remontèrent le corps inanimé d'Abrarxès. Ils l'amenèrent alors à Celestia qui fit son office médicinale après l'autorisation du Pope. Il remonta du cratère et salua le Pope avec tout le respect qui lui était dû, il regarda alors l'oracle faire sa tache. Il ne put s'empêcher de sourire face à sa requête. N'avait-elle pas compris les paroles du Grand Pope. Il lui répondit alors d'un ton calme.

_ Comme l'a souligné le Pope, cet homme a enlevé l'une des nôtres il y a plusieurs mois et c'est un crime. Il nous doit de plus des réponses sur cela. Je connais la puissance de cet homme pour l'avoir vu en action et je n'ose imaginer qui a pu le mettre dans un tel état. Si cette personne lui en veut toujours, le garder à Rodorio ne ferait que mettre les villageois en danger aussi. Pour leur sécurité et la sienne, je pense que sa place serait plus celle d'une geôle du Sanctuaire aménagée en infirmerie. Si le Pope t'y autorise tu pourrais peut-être lui rendre visite quelques fois sous la garde d'un chevalier d'or, voir peut-être partagé sa chambre pour veiller sur lui constamment.

Il marqua un temps de pause pour regarder l'Oracle qu'il avait connu à Kiev sous l'effet du chaos d'Arès.

_ Mais dis-moi Celestia, qui est donc Abrarxès pour toi ou les Oracles pour que tu veuilles à ce point t'occuper de lui?

C'était louche en effet, tout médecin qu'elle soit, vouloir s'occuper de lui à ce point au grand dam de personne tout aussi compétente était un peu bizarre. Le connaissait-elle? Les Ombres du Zodiaque étaient-elles des alliées des Oracles? Silas se doutait qu'il allait bientôt avoir des réponses à ses questions. Mais l'une qui le taraudait sèchement était, comment Abrarxès s'était retrouvé ainsi? Dans un coin de sa tête, résonnait une réponse, l'assaut d'un dieu...





Lorsque j'engage un combat, il ne me vient pas à l'idée que je puisse le perdre.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t174-silas-gold-saint-des-g
RebaavatarArmure :
Petit Lion.

Statistiques
HP:
1/1  (1/1)
CP:
1/1  (1/1)
CC:
1/1  (1/1)
Message Re: [Début octobre 550] Une arrivée explosive (Ouvert à tous)   Mar 31 Jan - 4:02
Ce pourquoi il devrait représenter d'autant mieux les principes de la déesse. répliqua-t-elle à Childéric.

Elle avait bien remarqué sa présence, mais étant donné la situation, n'avait pas eu le loisir de lui adresser la parole. Ainsi donc, ils se connaissaient et mieux encore, l'assaillant était lui aussi un Chevalier d'Or... Cela ne modifia aucunement l'attitude de Reba. Si son ton était dénué de mépris, il ne s'en voulait pas moins un rappel à l'ordre. Être plus bas que lui dans la chaîne alimentaire, selon les propres termes du Cinquième Gardien, ne l'obligeait en rien à cautionner son comportement.
Elle fut néanmoins rassurée de voir que Lion d'Or soutenait ses paroles ; cela éviterait que, trop imbu de son rang, Silas n'y prête aucune attention. Elle ne connaissait pas suffisamment l'homme pour émettre un jugement, mais il n'avait pas fait la meilleure des premières impressions... C'était dans son propre intérêt qu'elle lui avait fait cette remarque ; car tout Gold Saint qu'il soit, il n'en restait pas moins une autorité supérieure à la sienne.

Je ne doute pas de votre passif avec lui, dit-elle aussi bien pour son mentor que pour son compère, mais je ne vois qu'un homme à terre. Ce n'est pas parce que c'est un ennemi que nous devons l'éliminer. À moins qu'il ne nous y oblige dans l'instant, vous savez comme moi que ce n'est pas à nous d'en décider.

Si Reba pouvait parfaitement comprendre que tous ne soient pas des élèves modèles à l'école de la Sagesse, il convenait de distinguer l'être et le paraître. À son sens, une telle démonstration en pleine zone habitée demandait de se montrer professionnel. Le rôle de chevalier n'était pas un passe-temps : c'était un sacerdoce. Aux yeux de la population de Rodorio, l'une des rares à être relativement au fait de leur nature, ils étaient les boucliers protecteurs des royaumes humains ; il était de rigueur de ne pas trahir leur confiance et d'agir en tant que tels.
S'ils semblaient utiliser leurs pouvoirs à leurs propres fins, combien de temps faudrait-il avant qu'ils prennent peur et déclarent une chasse aux sorcières ? C'en serait alors fini du secret, avec tout ce que ça implique de retombées - car c'est Athéna que l'Olympe accuserait pour n'avoir su garder un œil sur ses chevaliers, à n'en point douter. Les armures étaient seules décisionnaires ; les Chevaliers d'Or étaient évidemment les plus forts, mais ça n'en faisait pas pour autant les plus qualifiés.

C'est ce moment que choisit le Pope pour arriver, remettant en doute les affirmations de Childéric auxquelles elle avait visiblement bien fait de ne pas se fier. Là encore, elle ne lui en voulait pas : peut-être lui-même, sans en avoir conscience, se laissait-il biaiser. Autrement plus paisible que son camarade, il n'en avait pas moins des propos durs à l'égard de cet étranger. Si Reba ne doutait pas qu'ils soient fondés, autant que faire se peut, elle préférait se faire sa propre identité. Elle se plaça en retrait tandis qu'Akrites remettait les choses à leur place, et avec elle les principaux concernés, permettant enfin à l'Oracle d'approcher.

Merci pour le cours de rattrapage, mais je pense pouvoir me débrouiller. charria-t-elle son pendant du Zodiaque avant d'enfin pouvoir s'éloigner - sous la surveillance du Pope et pris en charge par les gardes, l'inconnu était en tout état de cause hors de danger.

Pour la première fois depuis son arrivée sur les lieux, elle avait donné l'impression une partie de son naturel, ayant superposé un masque de sérieux à celui qu'elle avait l'habitude de porter. Bien sûr, seuls ceux à la connaître eurent été à même de le détecter. Allant s'adosser au comptoir désert - le patron tentant d'estimer les dégâts fait à son mobilier -, elle prit sur elle de surveiller la suivante d'Apollon. Il fallait bien que quelqu'un le fasse pendant qu'Akrites s'expliquait avec ses Gold Saints, et aucun de ces deux derniers ne semblait avoir les meilleurs sentiments à son égard ; elle se sentirait sans doute mieux sous la vigilance d'une personne n'ayant pas pour elle les mêmes préjugés. Discrète, elle tâcha de ne pas la déranger.

Les bras croisés, elle ne la quitta pas du regard alors qu'elle s'appliquait à le remettre sur pieds - façon de parler ; il en aurait encore pour quelques temps avant de pouvoir remarcher. Sans être elle-même capable d'appliquer un pareil traitement, la Lionne se doutait que ce n'était pas non plus la panacée. Apollon comptaient peut-être le dieu Asclépios parmi ses fils, mais lui-même s'était brûlé les ailes à avoir voulu trop bien faire au moment d'aider son prochain.
Non, déterminer l'efficacité des soins prodigués n'était pas en son pouvoir, mais tout du moins pourrait-elle témoigner qu'elle ne ménageait pas sa peine. S'étant apparemment fait remonter les bretelles en suffisance, Silas intervint dans la conversation.

Je doute fort que la salubrité des cellules se prête à accueillir un blessé, qu'importe combien on pourrait l'aménager. Pas plus qu'il ne me parait correct d'inviter une jeune femme à la partager... fut-elle forcée de souligner. Si cette fois son discours était porteur de meilleur sentiment, le Chevalier des Gémeaux péchait encore par sa maladresse, et elle ne voyait pas d'autre manière de lui faire remarquer. Si elle-même n'en aurait pas été choquée, les liens étroits des Oracles avec la chrétienté, ses tabous et ses complexes la rendait potentiellement plus sensible à de tels manques de subtilité. Haussant les épaules, elle apporta néanmoins une nuance : Mais je ne connais pas vos mœurs, après tout.

Quant à sa question, il appartenait à Célestia seule d'y répondre - il avait au moins eu le mérite de lui donner son nom. De ce qu'elle pouvait en juger, cette dernière était de ces bons samaritains qui auraient soigné le premier venu - une de ces histoires comme on en trouve dans la Bible et son recueil de fables. Toutefois, s'il y avait plus à savoir, elle n'allait certainement pas se gêner d'y prêter l'oreille - Childéric avait raison sur un point ; elle avait du retard à rattraper.


'cause I am a lion born from things you cannot be.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ChildéricavatarArmure :
Lion

Statistiques
HP:
260/260  (260/260)
CP:
330/330  (330/330)
CC:
216/216  (216/216)
Message Re: [Début octobre 550] Une arrivée explosive (Ouvert à tous)   Dim 5 Fév - 15:50
    Comme il l’avait annoncé, le Pope fit son entrée quelques petites secondes après le début de l’incident. Après tout, il était attendu par les deux chevaliers d’or et il n’était que normal que le chef du Sanctuaire se montre rapidement. A vrai dire, il ne serait pas non plus étonné de voir d'autres chevaliers arrivés plus ou moins rapidement. L’impact a dû être ressenti dans tout le Sanctuaire. Mais pour l’instant, il fallait gérer l’incident avec les forces sur place. À savoir un Silas tout sauf objectif et trop obsédé par l’obtention d’information sur Ainia. Reba, trop éloigné des réalités de la politique du Sanctuaire. Celestia, un oracle qui n’avait rien à faire ici. Et Childéric, qui lui, aurait préféré simplement planter une lame dans la gorge de cet homme pour s’éviter bien des problèmes dans le futur. Mais les décisions revenaient entre les mains du Pope et le lion laisse donc son supérieur donner les ordres quand il fendit la foule. Il rebondit sur ce qu’il venait de dire.

    « - Ce n’est qu’une supposition, trop des nôtres sont tombés de manière étrange et inexplicable, ce qui ressemble bien aux méthodes qu’ils ont employées ici. De même, il a montré avoir largement le pouvoir de faire ça donc... »

    Le lion fit alors quelques pas en retrait pour laisser les choses se faire. Il laissa donc la jeune oracle s’occuper du corps de l’ombre tombé du ciel. Il le regarda aussi réprimander Silas. Il en avait besoin de garder la tête sur les épaules, maintenant plus que jamais. Une fois les soins accomplis, il fut surpris par la presque stupidité des mots qui sortirent de la bouche de Silas. Laisser l’oracle proche de cet homme . Jamais ! Le lion d’or avait beaucoup de respect et d’affection pour son ami, mais il ne devait plus être mêlé à cette histoire. Il y était bien trop impliqué émotionnellement. Les mots violents qu’il avait eus à l’égard du lion lui revinrent alors en mémoire. C’était exactement ce qu’il avait reproché à Childéric qu’il était en train de faire. Mais il aurait été petit et méchant de le faire remarquer ici. De le remarquer tout court. Alors le lion garda pour lui son avis. Comment aurait-il réagi à la place de Silas ? Tristement, il n'aurait pas fait autrement que lui. Après tout, il n’était qu’un simple humain.

    Le petit groupe donc observa avec attention la jeune oracle prodiguer ses soins sur l’ombre du taureau. Le lion aurait préféré qu’il soit soigné par quelqu’un d’autre mais c’était après tout, la seule personne capable de ce genre de chose qu’ils avaient sous la main alors... Il aurait aimé pouvoir mettre une bonne baffe dans la tête de Silas pour qu’il se reprenne, il en avait besoin. Il ne fit aucun commentaire sur la stupidité de sa première déclaration, laissant juste un profond soupire de sortir de ses lèvres. Reba s’en était déjà chargé. Elle aimait jouer dans la cour des grands. Le lion lui adressa alors un sourire amusé.

    « - Oh ne te fais pas plus bête que tu n’es petit lion. Pour le reste, je suis certain que dans ses grands appartements le Pope doit pouvoir nous trouver un lieu à cheval entre la chambre et la prison. Le plus loin possible des oracles qui plus est ! »

    Encore une fois, les décisions revenaient entre les mains d’Akrites et il trancherait simplement. En optant pour le choix qu’il pensait être le mieux. Les chevaliers n’avaient qu’à attendre et obéir à leur supérieur. Mais malgré les décisions étranges de Silas, le lion devait reconnaître qu’il trouvait cette attitude un peu étrange. Certes, il savait la jeune femme idéaliste, frôlant même ce que le lion trouvait naïf dans cette façon de voir du monde. Mais il ne pouvait pas s’empêcher de se dire que c’était autre chose que ça.

    « - Mais je suis d’accord avec Silas. Nous avons largement les moyens d’assurer sa survie ici au Sanctuaire, alors pourquoi vouloir à ce point rester coller à un mort-vivant ? »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d-
Contenu sponsorisé
Message Re: [Début octobre 550] Une arrivée explosive (Ouvert à tous)   
Revenir en haut Aller en bas
 
[Début octobre 550] Une arrivée explosive (Ouvert à tous)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arrivée de Touya (ouvert à tous)
» 31 octobre : Halloween. Les monstres sont de sortie ... [SOIREE DEGUISEE, OUVERT A TOUS]
» Arrivée de Houille
» La Reine est arrivée. Prosternez-vous. (Dante)
» Bernard Clavel, l'insoumis, est mort, hier, 5 octobre, il avait 87 ans

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Imperium Byzantinum :: Rodorio-
Sauter vers: