Votez
I
II
III


Forum fermé. Bon jeu à tous sous d'autres cieux !
 

Partagez | 
 

 [Début Novembre]BATAILLEEEEEEEEEE !!!!!! [Entraînement Alvis/Haldor]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
HaldoravatarArmure :
Godrobe de Zeta

Statistiques
HP:
97/160  (97/160)
CP:
270/270  (270/270)
CC:
245/245  (245/245)
Message [Début Novembre]BATAILLEEEEEEEEEE !!!!!! [Entraînement Alvis/Haldor]   Sam 11 Fév - 15:16
Il se rapprochait peu à peu des terres qui étaient les siennes. Son séjour avait été bénéfique, tant physiquement que mentalement, et c'est avec une joie non dissimulée qu'il rentrait au bercail. Dans son dos trônait comme toujours l'arme qui était la sienne depuis de nombreuses années. Une sœur, une confidente, une amie. Et bien que son armure ait changé depuis qu'il était revenu des prisons des Saints, jamais il n'avait renommé cette lame... Aujourd'hui encore, elle répondait au nom de Jörmungand, le Destructeur des mondes. Un nom à la hauteur de sa propre réputation. Et contrairement à ce qu'il avait cru, Sköll n'avait montré aucun signe de mécontentement en l'entendant.

D'ailleurs, la relation entre eux s'était nettement améliorée. Et Haldor appréciait particulièrement l'esprit retors de l'âme qui habitait son armure et sa propre âme, dans une certaine mesure. Ils se prêtaient l'un l'autre main-forte en fonction des circonstances et le colosse aimait cette ambiance un peu rentre-dedans qui s'était développée entre eux.

Les remparts naturels se dessinaient face à lui. Frontière visible entre toute et qui marquait clairement la séparation avec les territoires gelées desquels il revenait lui-même. Un instant, Haldor s'arrêta, abaissant la capuche qui lui couvrait le visage. Le vent était fort aujourd'hui mais il prit pourtant le temps d'inspirer une longue bouffée d'air frais, comme pour ressourcer ses poumons. Un sourire apparut sur son visage marqué par la fatigue. Il rentrait à la maison et rien que ça, ça faisait un bien fou.

Un mouvement capta son attention. Levant les yeux vers le sentier qui se prolongeait dans les hauteurs, recouvert de neige, il aperçut la silhouette. Si son nom lui échappait - c'est qu'il avait du mal à retenir les prénoms de tous - il savait tout de même à qui il avait à faire. Il ne put réprimer un ricanement. S'il avait fait son deuil de l'ancienne armure qui avait été la sienne, l'occasion de se moquer du nain qui protégeait ce territoire était quand même trop belle. Sköll émit un grognement pour montrer qu'il n'était pas réceptif à ce que souhaitait faire l'Argenté mais ce dernier s'en moquait : une fois l'idée en tête, il l'avait pas ailleurs. L'avait-il vu ? Franchement, la logique voulait que ce soit le cas. Mais Haldor et la logique, ça faisait quand même deux. Voir même quinze en fait. Et la fatigue aidant, il était persuadé d'être presque invisible de là où il se trouvait. Il se jeta alors au sol, faisant corps avec la neige fraîche. Et entreprit de gravir la distance le séparant du nain en rampant. Image déjà bien grotesque, il fallait bien le dire.

Idée parfaitement idiote, également. Mais il ne pouvait s'empêcher de ricaner comme un gosse alors qu'il s'approchait de plus en plus. Ce dont il ne se rendait pas compte, c'est que sa lame, massive, sortait de son dos telle l'aileron d'un requin. Côté furtif, y'avait mieux. Jugeant qu'il était à la bonne hauteur, il attrapa une grosse poignée de neige, formant une boule de belle taille, et attendit le moment idéal. Ce dernier arriva alors que la silhouette pivotait pour regarder vers le côté. Le colosse bondit en avant, poussa un cri triomphal et envoya la boule avec une force inouïe vers le môme.
    - Dans ta gueule, mini-pousse ! BATAILLE DE BOULES DE NEIGE !!!!!!!!!!!!

Malheureusement, son pied butta dans un rocher couvert par la glace, le faisant glisser. Son corps partit vers l'avant et c'est le visage qui percuta la neige en premier, suivi irrémédiablement par le reste de son corps. Lorsqu'il redressa la tête, recrachant la neige qu'il avait dans la bouche, il voulut voir si sa boule avait fait mouche. Rien n'était moins sûr évidemment. Mais l'espoir fait vivre ! Et par dessus le marché, la voix de Sköll résonnait déjà dans son crâne, non sans émettre un rire ressemblant plus à un grognement qu'autre chose. T'es vraiment qu'un gros nullard !

Pour le coup, il avait raison...


[Pas d'armure pour le moment]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t274-haldor-guerrier-divin-
AlvisavatarArmure :
Godrobe de Gamma

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
280/280  (280/280)
CC:
225/225  (225/225)
Message Re: [Début Novembre]BATAILLEEEEEEEEEE !!!!!! [Entraînement Alvis/Haldor]   Sam 11 Fév - 15:57
Un bon mois avait passé depuis Jamir, depuis lequel Alvis se murait dans un silence qui ne résolvait en rien ses questions existentielles. Au palais, on ne croisait plus le petit voleur qui chipait dans les cuisines et fouillait dans la bibliothèque les vieux ouvrages que presque personne ne lisait. Au village, il n'écoutait plus aux portes et aux fenêtres, et même l'ambiance festive des tavernes n'attisait plus sa curiosité. D'aucuns auraient pu dire qu'il se laissait mourir, d'ennui, de désespoir, mais ses rencontres avec Nereus et Arnvald écartaient cette possibilité. L'adolescent voulait vivre, il s'agissait là d'un instinct ancré en lui, gravé depuis sa naissance et ses premières heures de nouveau-né passées dans le froid et l'abandon. Pour quelle raison ? Il ne savait pas, ou plus, mais vivre demeurait son objectif numéro 1. Comme Asher pourtant, il ignorait ce qui le poussait à s'accrocher aussi fermement à l'existence, quand il lui suffisait de couper tous ses liens avec le monde pour enfin connaître le repos.

Forcé de s'arracher à ses contemplations, faim et soif obligeant, il retrouvait un plaisir simple à la chasse, à la traque du gibier, à la pêche. Puis il revenait, en bordure d'océan ou près de ces Remparts qu'il ne cherchait pas particulièrement à protéger. Il avait juste tué le temps en rebâtissant de neige et de glace la brèche ouverte par les Jotunns, sans penser à autrui en agissant de la sorte.

De temps en temps, Fimbul venait le voir. Le loup alpha, qui ne contestait pourtant pas la souveraineté de Célian, se couchait près de lui, pas trop tout de même, puis écoutait le Serpent pendant des heures, ou bien le silence lorsqu'il ne voulait pas parler. Et le temps s'écoulait ainsi.

Une après-midi, l'envie lui avait pris de se percher à l'entrée de la vallée, sur une petite corniche de glace d'où on pouvait voir n'importe quel visiteur arriver. En bon grimpeur, Alvis aimait les hauteurs. Dominer les environs. Admirer les étendues neigeuses qu'il parcourait chaque jour, comme un lion sur son territoire, dont il connaissait par cœur les crevasses, les bosses, les grottes cachées, les lacs gelés et les quelques arbres. Un jour le Delta prétendit que cette vallée, à l'image de son gardien, ne constituait qu'une terre stérile et inhospitalière. Le petit brun y voyait plutôt une pierre à graver, vierge de la méchanceté de l'Homme, où il pourrait écrire ce qu'il voudrait -si seulement il savait écrire. Au printemps, quand écloraient les premières primevères, "sa" terre fleurirait. S'il s'y trouvait encore, il en cueillerait une ou deux et les déposerait quelque part, pour Lala.

Pour l'heure, une présence connue attira son attention : en contrebas, la silhouette massive d'Haldor revenait de l'extérieur. A y repenser, voilà un moment que le colosse avait quitté les lieux. Pour faire quoi ? Peu importait. Alvis soupira et s'apprêta à replonger dans ses pensées lorsqu'il vit le guerrier de Zeta faire une chose... complètement absurde. Le voilà qui... rampait ? Entre sa stature notable, l'énorme trou qu'il laissait derrière lui dans la neige et son épée aussi grosse que lui, il venait comme de suspendre une immense pancarte au-dessus lui, disant "JE SUIS LA" au premier qui passerait. Et le pire, c'est qu'il semblait très sérieusement se croire camouflé. Le mot "discrétion" devait manquer à son vocabulaire. Probablement. Non, sûrement. Sans aucun doute.

Pendant un moment, le Serpent le suivit des yeux sans tourner la tête, dans un immobilisme quasi-parfait. Il se dirigeait vers lui. Stoppa. Intrigué, Alvis se pencha prudemment de son côté afin de s'assurer qu'il respirait encore et que le peu de neurones qui lui restait ne venait pas de se noyer dans la neige. Mal lui en prit, car un impact retentissant tonna sur sa tempe, et avec lui Haldor, relevé un instant avant, s'écrasa au sol.

"Aïe !"

Le Gamma s'ébroua puis toisa son homologue avec un regard mi-agacé, mi-las.

"Tu vas te faire mal. Et visiblement tu n'es pas remis de Jamir, alors va plutôt te reposer. Loin de moi."
Citation :
De même ^^


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t824-alvis-l-ouroboros-gamm
HaldoravatarArmure :
Godrobe de Zeta

Statistiques
HP:
97/160  (97/160)
CP:
270/270  (270/270)
CC:
245/245  (245/245)
Message Re: [Début Novembre]BATAILLEEEEEEEEEE !!!!!! [Entraînement Alvis/Haldor]   Dim 12 Fév - 12:00
Un large sourire se dessinait sur les lèvres du géant, fier de sa petite attaque, même s'il s'était vautré comme une merde dans la neige. Finalement, il avait réussi. Une attaque surprise, digne des plus grands stratèges. Et dire qu'il n'y avait pas d'autres témoins de sa grandeur... Il s'ébroua afin de virer le surplus de poudreuse qui s'était déposé sur lui et fit un tour complet sur lui-même pour vérifier qu'il n'avait rien paumé au cours de son ascension magnifiquement orchestrée. Une large traînée était visible sur toute la distance qu'il avait parcouru mais il ne s'en étonnait pas.

Les paroles du nain lui parvinrent enfin. Il se reprit et porta de nouveau son attention pleine et entière en cette petite chose qui sifflait tel le serpent. Apparemment, il ne goûtait pas vraiment à sa petite plaisanterie. Il semblait vraiment de mauvaise humeur et sa blague n'était certainement pas la seule cause. Haussant les épaules, il fit craquer ses cervicales avant de reprendre son sac qu'il avait laissé sur le sol.
    - Roooooooohhhh, arrête de ronchonner comme ça. Puis qui t'dit que j'suis pas remis, hein ? Sérieux, regarde la bête ! En pleine forme ! Rien qu'un p'tit séjour dans nos forêts et me r'voilà aussi frais qu'un jeune ourson.

Il faisait rouler ses muscles, genre "j'suis trop un bonhomme !". Mais avec peu de conviction, il fallait bien le dire. Car ce maudit serpent avait quand même raison sur un point : physiquement, il ressentait encore les effets de l'attaque en traître qu'il avait encaissé de plein fouet. On ne subissait pas la force de deux Gold Saint sans en être ébranlé, c'était une évidence. Mais son essence vitale s'était reconstituée. Il était en meilleure forme et il ne mentait pas en disant qu'il se sentait bien. Puis bon ! C'était facile d'ouvrir sa gueule mais des deux, celui qui tirait une tronche d'enterrement, c'était certainement pas le colosse.
    - T'as pas l'air dans ton assiette, ma p'tite vipère. Raconte à tonton c'qui s'passe. J'suis parti un moment et mes seules conversations, j'les ai eues avec tout un tas d'animaux qui cherchaient plutôt à m'becter. J'peux dire qu'il y a mieux comme pote. J'dis pas qu'd'habitude, t'es un gars sympa. Mais là, t'as carrément sale gueule. Sérieux, même à moi ça m'fait bizarre. Alors fais péter l'info. J'ai tout mon temps !

L'un comme l'autre ne se portait pas vraiment dans leur cœur. Mais Haldor avait muri sur un point : un guerrier divin restait un soldat d'Odin. Ils étaient ses frères, ses sœurs. Il ne les aimait pas forcément mais la famille reste la famille. Et si les propos d'Alvis étaient aussi venimeux que le pire des serpents, même s'il sentait aussi mauvais qu'un cadavre qu'on aurait laissé pourrir, il l'écouterait. C'était toujours mieux que de parler aux bêtes !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t274-haldor-guerrier-divin-
AlvisavatarArmure :
Godrobe de Gamma

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
280/280  (280/280)
CC:
225/225  (225/225)
Message Re: [Début Novembre]BATAILLEEEEEEEEEE !!!!!! [Entraînement Alvis/Haldor]   Dim 12 Fév - 20:04
Haldor semblait jubiler après sa petite farce, dont Alvis ne comprenait pas le sens. A quoi bon tendre un piège à une personne si le seul but de l'entreprise consistait à lancer un peu de neige ? Il pesta intérieurement, car si le colosse l'avait vraiment voulue, sa garde baissée, il baignerait dans son sang, recouvert par la grande peau d'ours blanc sur son dos comme seul linceul. Les guerriers divins et tous ceux qui se souciaient de le savoir mort jusque-là gagnaient la partie, et tout ce temps à réfléchir à son existence devenait vain. Mais non. Une simple boule de neige. N'ayant jamais connue la joie de jouer avec d'autres enfants, l'adolescent ne comprenait pas.

"A quoi ça te sert de ramper comme un idiot jusqu'à moi pour simplement me lancer de la neige dessus ? Tu veux montrer que tu es le plus fort ? Que tu peux m'attaquer en traître ? Eh bien bravo. Ne te prétends pas loyal après."

Voix monotone. Haldor roulait ses muscles, fier comme un paon, se pavanait en grand héros remis de ses blessures. Tu parles d'un exploit.

"Il y a comme un air de déjà-vu. C'était bien toi aussi, le plus mal en point après les Jotunns ? Tu devrais vraiment apprendre à réfléchir de temps en temps. Ton père en a fait les frais."

D'une main bien visible, Alvis s'enroula dans sa fourrure blanche et joua avec les griffes qu'il avait récupérées pour se faire un collier. Trophée de guerre en quelque sorte. Ces bijoux-là valaient plus qu'un anneau d'or ou qu'un cheval à ses yeux. Il s'agissait d'un signe de guerrier, le symbole de la force d'un être, de sa volonté de survivre.

Et puis soudain, le pantin de Sköll fit quelque chose de surprenant pour sa petite tête presque vide. Il chercha à savoir. De tous ceux qui se mettaient à s'intéresser à son sort soudainement, il venait de remporter la première place chez les Asgardiens, et surtout celle de l'inattendu. Cela troubla le Serpent au point qu'il resta bouche bée quelques secondes, à dévisager Grosse épée comme un revenant. Et là, pour le coup, c'était lui qui paraissait le plus stupide des deux.
Le jeune homme ramena ses genoux sous son menton et resserra un peu plus la fourrure sur son corps, au point de ressembler à un cône de fourrure surmonté d'une tête, posé là dans la neige comme aurait pu l'être une gargouille, une sentinelle de pierre ou une créature gardienne de quelque sanctuaire oublié. Il baissa les yeux vers l'entrée de la vallée, par le chemin d'où venait le colosse.

"J'oubliais, tu es parti le premier de Jamir... Pourtant Eirwen et les autres sont allés demander après toi assez vite, je pensais... Non, tant pis. Eh bien... Odin... Odin a laissé entendre... Il prétend que je suis peut-être le fils de Jör. Que si Jör avait voulu être libre, il le serait déjà. Que Ragnarök aurait déjà eu lieu."

Sous la peau, les phalanges du garçon blanchirent à force de se serrer. Cela remettant tant en cause, toutes ces années, sa liberté, ses buts, ses choix. Il doutait qu'Haldor se préoccuperait de son sort, que tout cela ait le moindre intérêt à ses yeux, il se demandait même pourquoi il obtempérait si facilement à répondre. Depuis qu'il vivait dans la vallée, il changeait, beaucoup trop vite à son goût, et en quelqu'un de faible. Ses jours se comptaient au nombre des informations qu'il dévoilait. Triste constat en vérité...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t824-alvis-l-ouroboros-gamm
Contenu sponsorisé
Message Re: [Début Novembre]BATAILLEEEEEEEEEE !!!!!! [Entraînement Alvis/Haldor]   
Revenir en haut Aller en bas
 
[Début Novembre]BATAILLEEEEEEEEEE !!!!!! [Entraînement Alvis/Haldor]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Entraînement d'orientation
» [Entraînement] Lame
» Entraînement sous haute température [ Sento - Tenzen ]
» La roche n'est pas si solide! Chapitre d'entraînement numéro 4
» Entraînement d'escrime

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Germania :: Asgard :: Remparts des Jotunns-
Sauter vers: