Votez
I
II
III


Forum fermé. Bon jeu à tous sous d'autres cieux !
 

Partagez | 
 

 Toryald ~ Guerrier divin d'Alpha

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
ToryaldavatarArmure :
Alpha

Statistiques
HP:
126/220  (126/220)
CP:
172/270  (172/270)
CC:
49/215  (49/215)
Message Toryald ~ Guerrier divin d'Alpha    Dim 18 Oct - 20:51
Pseudo
Qui est-il ?


    Nom : Toryald
    Date de naissance : 28 Novembre 515
    Âge : 35
    Sexe : Homme
    Armure demandée : Alpha.


Comment est-il ?

    Blond, yeux bleus, belle gueule mais ce qui dénote, c'est cette large cicatrice à son oeil gauche. Il laisse personne indifférent par son côté brutal et je m'en foutiste. Il ne sert qu'Asgard et se moque de savoir ce que devient le reste du Monde. On peut noter aussi une tendance à la boisson, il aime boire en permanence, façon pour lui de ne pas oublier en partie ce qu'il était et ce qu'il est toujours... Une partie de lui n'a pas encore quitté cette petite cabane perdue dans les terres anciennes de la Norvège. Il est toujours habillé simplement quand il ne porte pas son armure, il aime la vie simple des auberges et ne se prive pas d'envoyer chier les gens qui lui posent un problème... Une seule personne a une quelconque autorité sur lui et c'est bien la Princesse d'Asgard ! Il ne désobéira jamais à ses ordres d'une manière ou d'une autre...

    Au sujet de ses compatriotes, il se montre distant mais il ne veut plus perdre des hommes à nouveau d'une manière ou d'une autre. Il se montre donc réticent à toute forme d'action pour le coup d'éclat, la guerre pour aller dans le domaine d'Odin il aime bien mais cela a ses limites et il a perdu trops de compagnons d'armes pour ne plus accepter que ça recommence...


Son Histoire

    La bouteille de trop...

    Dans une cabane abandonnée, dans une clairière qui n'en avait plus que le nom... Les vents glaciales frappaient les environs avec une force qu'il était difficile d'analyser. Soudain, avec un crissement de gonds mal rouillés, une main ouvrit la vieille porte de la bicoque pour en extirper la neige. Titubant sur elle même, elle fut suivie d'une ombre qui s'effondra dans le lit de neige à ses pieds.

    - On devrait pas être ici Vladimir...

    - Tu sais que ce gusse a pas payé mon père depuis des mois, on a besoin de cet argent. L'hiver est dur, on doit vivre un peu !
    Répondit froidement une voix plus dure.

    Un jeune garçon de moins de quinze ans sortit alors de l'ornière de la forêt pour regarder la masse sombre devant la cabane. Il sentait en lui une peur étrange mais il n'en avait cure, il n'avait pas le choix, il devait agir pour le bien de sa famille. Derrière lui, un petit brun tout apeuré le suivait en s'enfermant dans son lourd manteau de fourrures. Le clan avait besoin de se nourrir, de vivre, les dernières pêches avaient été lamentables et ne parlons pas des dernières razzias dans le sud. Non, ce n'était pas une bonne année. Le premier garçon s'approcha encore de plus près quand une main le prit à l'encolure de son manteau pour le relever comme un morceau de chiffon.

    - T'es qui toi ?

    Une main se refermait solidement sur le poignet de l'homme qui sortait de son tas de neige. Le garçon sentait une odeur pestilentielle de vinasse et d'alcools de toutes sortes, sortant de cette haleine fétide.

    - Je suis le fils du forgeron dans le clan des Radmusson. Tu dois de l'argent à mon père pour l'alcool et la bouffe...

    - Oui et ? Il envoie son gosse réclamer ?

    - Non... Je viens là pour récupérer notre dûe.


    Soudain, le poing du jeune garçon frappa la mâchoire de l'homme qui s'affala dans la neige comme un con. Il s'attendait pas à une telle force dans le poing du gamin et il serra son propre poing pour le frapper quand... ce dernier s'arrêta devant les yeux bleutés qui le fixaient avec défi. "On m'envoie des gosses maintenant" Il se retourna alors et entrait dans sa cabane en laissant les deux gosses dans la clairière. Il tenait pas à les voir pleurer en leur foutant une torgnole à ces morveux, sa main glissa sur la table en prenant une bouteille pas encore finie et le goulot passa entre ses lèvres pour se détendre un peu. Une ivresse s'emparait de lui à chaque gorgée, il devait disparaître de ce monde d'une manière ou d'une autre, les habitants du Clan s'en foutaient depuis des lustres sauf ce putain de Forgeron. Et voilà que maintenant il se tapait son gosse qui venait lui faire la morale... "Allez, vais dormir un peu" fut sa seule réponse à cette rencontre de la journée.

    Dehors, le petit brun s'était déjà enfui sans demander son reste. Mais l'autre, toujours les yeux fixés sur la porte d'entrée de cette cabane, ne bougeait pas d'un millimètre. Un fin duvet de neige commençait lentement à le recouvrir. Il ne comptait pas abandonner de suite et il croisa les bras en attendant. Il avait besoin de cet argent et ferait tout pour le récupérer d'une manière ou d'une autre. Ses pupilles se levèrent un peu et il vit sur le toit un reste de cheminée et de légères fumerolles qui volaient au gré du vent. Il y vit une opportunité et fit semblant de repartir pour faire le tour de la cabane, un monticule de morceaux de bois apparaissait sous la neige, c'était le bon moment. Après une course dans la neige, il sautait sur le bois pour atteindre le toit, il glissa un peu et entra enfin par la cheminée. Mais c'était trop simple, voilà que l'humidité se jouait de lui, sa main dérapa et il sentit son corps partir en direction des flammes du foyer de cette chaumière. Deux bras l'accueillirent alors à sa grande surprise et le jetèrent sur le sol.

    - Toi, tu lâches jamais hein !

    - Non, il me faut l'argent je vous ai dit !!!
    Hurla le gosse au propriétaire.

    Alors qu'il se relevait, les yeux du gamin furent surpris de voir sur les murs des armes de toutes sortes. Des étoffes sur le sol qui étaient assez agréables. Cet homme était un véritable poivrot mais il vivait dans un certain confort, modeste certes, mais c'était assez bien pensé. Tout à coup, les paroles de son père lui revinrent en mémoire, cet homme lui avait appris bien des choses sur la forge, ce qu'aucun homme ne saurait connaître dans le Clan. Sans lui, les filets n'auraient jamais tenus la rigueur des Hivers... Tous ces mots défilaient dans son esprit au moment ou sa tête tournait dans tous les sens pour observer les lieux. Brusquement, une bourse de pièces d'argent tomba à ses pieds et l'homme lui fit signe de dégager sans attendre. Trop content de la réussite de sa mission, il prit la monnaie et se cassa par la porte. Il y avait là assez pour vivre tout l'hiver tranquillement...

    - Bon sang mais c'est qui ce type...

    Ou en suis-je ?

    Sortant de l'auberge du village, un homme titubait et il refermait son lourd manteau sur lui afin de pas chopper froid. Il râla un peu et s'en retourna vers chez lui quand il frappa de plein fouet un gosse qui venait d'apparaître sous ses yeux. Dans un réflexe, sa main prit le bras du gamin pour lui éviter de se prendre une pointe de flèche dans un mur en bois. Puis, il le laissa comme une merde dans la neige avant de s'apprêter à repartir sans demander son reste. Mais voilà qu'on tenait l'arrière de son manteau, il vit alors le mioche qui le dévisageait. Non mais merde... fût sa seule pensée ! En effet, c'était le même et pour ainsi dire, cela faisait bien deux mois qu'il l'avait pas croisé ce petit con. Il voulait du pognon cette fois ou quoi ?

    - J'ai payé ma dette gamin ! Va dire à ton connard de père que je...

    - Je suis pas là pour ça monsieur, il faut que vous veniez, il a besoin de vous...

    - Il a quoi ?

    - Venez !


    Interloqué, l'alcoolique le regardait et c'était rare de voir autant de persuasion dans le pupilles. Il passa sa main sur son visage pour ne pas avoir l'impression de rêver et prit la décision de le suivre sans savoir pourquoi. Trop de bruits dans son esprit, il le suivait comme un enfant. La porte d'une petite maisonnée s'ouvrit et il entra pour voir une demeure bien agréable et assez agréable, on sentait ici une certaine atmosphère qui le ramenait des années en arrière. Asgard. Les combats pour permettre à ces gens de vivre avec décence. Tout cela n'était qu'un lointain souvenir et quand il fut appelé par le gamin, il s'approcha d'une chambre où il eut la désagréable surprise de voir un homme allongé dans son lit. La fièvre semblait importante à la vue de ses joues et à la chaleur qu'il dégageait. Il avait soif, il savait pas pourquoi, mais il avait une grosse soif sur le coup... Des souvenirs enfouis en lui depuis près de cinq années remontaient comme un appel d'air...

    Trente cinq balais, la mine d'un homme de cinquante ans avec l'alcool. Ouais, il était plus que le pâle reflet du fier Dragon qu'il était jadis, lui le maître forgeron d'Asgard et serviteur d'Odin devant l'éternel. Pendant dix-huit ans, il avait servi Odin et le drame était arrivé, tout cela était si trouble. Cette défaite, cet échec assez lourd l'avait brisé et voilà que la vue d'un homme dans son lit le ramenait des années en arrière. Il s'approcha et posa la main sur son front. Ah ouais, il en avait plus que prévu. Puisant dans son cosmos, il créa un placebo cosmique autour de son crâne pour le protéger de la fièvre, le gamin regardait l'aura glacée qui entourait alors la main du soiffard, il s'avançait à son tour pour prendre la main de son père.

    - Vous étiez un Guerrier Divin à ce qu'il m'a dit, il a servi avec vous pendant des années avant de prendre sa retraite... Quand il vous a trouvé dans la forêt, il vous a donné une maison et de l'argent pour votre travail. Pourquoi êtes vous là ? Pourquoi vous protégez pas le domaine sacré ?

    Le trentenaire regardait le garçon sans dire un mot. Surpris de cette diatribe à son endroit, quelque chose de si vrai qu'il en restait silencieux pour une fois. C'était comme si l'alcool l'avait quitté un instant avant de reprendre brutalement sa place. Né en 515, il avait été l'héritier d'une puissante famille qui avait promis de protéger la Grande Prêtresse de tous les dangers au nom du seigneur sacré du Nord. Cette promesse, il l'avait tenu en devenant l'un des Sept Grands Guerriers Divins, mais, comment dire ? Tout cela n'était plus rien, il était pas très prolixe et dans son ciel il n'avait plus que de sombres nuages dont chaque éclair lui rappelait que les ténèbres l'entouraient. L'amour, l'amitié, la sincérité de son combat... L'âtre brûlait eet faisait suinter sur sa peau les meurtrissures de son passé perdu. Il n'avait plus la force de se compromettre de nouveau avec la mortelle aîmée qui l'attendait au loin. Dans un sens, Toryald, car c'était ainsi que l'on avait décidé de l'appeler autrefois, il aurait aimé s'extraire de tout cela mais il ne sentait plus digne de ce qu'il avait été. Une fois que son ancien ami allait mieux, il sortit sans demander son reste. Le regard de désapprobation du gosse était une chose qu'il ne pouvait pas accepter plus longtemps.

    La douceur d'une main...

    Buvant toute la bouteille, il n'en laissait pas une goutte. Il se sentait si bien dans ces moments de solitude où rien ni personne ne pouvait le compromettre. Il était l'unique responsable de cette défaite, la raison de tout cela, la raison pour laquelle Haldor avait été envoyé là bas. Les couleurs de sa vie s'étaient diluées dans le néant de ce breuvage aussi envoutant que destructeur, il n'en était pas fier mais c'était sa seule façon de survivre. Son passé ? Il n'appartenait qu'à lui et... Soudain, une aura se fit sentir aux abords de sa cabane. Cette jeune femme. Non, elle portait les symboles de... Hébété, encore sous l'effet de la drogue, elle prenait sa main et dans une voix douce et envoutante, elle laissait quelques mots sortir de sa bouche.

    - Je te rends son amour.

    Dans l'air, tout tournoyait au ralenti. Sa vie était suspendue entre les douceurs de cette femme trop longtemps éloignée de lui. De la salive coulait dans sa gorge en se mélangeait au reste d'alcool, les contours de ce qu'il fut reprenaient formes en la présence de la souveraine de son âme. Il en acceptait le prix, rien que pour elle, mais il décidait de la servir et uniquement elle. Il ne voulait plus se compromettre, l'alcool, la misanthropie seraient ses nouvelles armes mais il acceptait de les laisser un temps de côté, une nouvelle fois de les diluer pour redevenir l'homme qu'il était autrefois...




Et vous, qui êtes vous ?

    Age : Inconnu
    Quelle est votre expérience des forums RP : Inconnu
    Comment avez-vous connu le forum : Inconnu



Dernière édition par Toryald le Ven 13 Nov - 1:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t334-toryald-guerrier-divin
RebaavatarArmure :
Petit Lion.

Statistiques
HP:
1/1  (1/1)
CP:
1/1  (1/1)
CC:
1/1  (1/1)
Message Re: Toryald ~ Guerrier divin d'Alpha    Dim 18 Oct - 23:02
Bonsoir et bienvenue sur AoG.

Désolé de te l'annoncer mais ton avatar est trop laid que pour pouvoir être validé. Je t'invite donc à revoir tes goûts en la matière ou à opter plutôt pour un forum ou leur pauvreté sera reconnue à sa juste valeur !

Bisou !


'cause I am a lion born from things you cannot be.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BelisaireavatarArmure :
Aucune

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
210/210  (210/210)
CC:
245/245  (245/245)
Message Re: Toryald ~ Guerrier divin d'Alpha    Sam 31 Oct - 12:15
Je finirai mon DC la semaine prochaine normalement Smile



Les seuls qui sont autorisés à me regarder dans les yeux sont ceux à qui je parle
et ceux qui me servent. Et celui qui s'oppose à moi est autorisé à regarder vers le bas.
Tu devras connaître ta place.


Dialogues : Doré = le Sage | Bleu = l'Absolu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t315-belisaire-grand-pope
ToryaldavatarArmure :
Alpha

Statistiques
HP:
126/220  (126/220)
CP:
172/270  (172/270)
CC:
49/215  (49/215)
Message Re: Toryald ~ Guerrier divin d'Alpha    Ven 13 Nov - 1:14
Présentation terminée !

Bonne lecture !

Evidemment, le personnage étant depuis 545 dans une cabane au fonds du jar... de la forêt. J'ai passé de façon voulue la bataille de 545 entre Saints et Ases pour mettre cela en relief dans le RP Wink


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t334-toryald-guerrier-divin
Thivanavatar

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
260/260  (260/260)
CC:
235/235  (235/235)
Message Re: Toryald ~ Guerrier divin d'Alpha    Ven 13 Nov - 1:35
Bon, tu t'en doute, je... ne te valide pas !

8D

Nan plus sérieusement, rien à redire, on a vu tous les deux au niveau du fait qu'il n'y ait pas beaucoup de détails dans ta fiche, donc partant de là, tout me va ! Je te valide, 5 points d'Eveil 18 PC, tu connais le chemin du forum, alors fonce ! °°
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t226-thivan-de-la-pestilenc
Contenu sponsorisé
Message Re: Toryald ~ Guerrier divin d'Alpha    
Revenir en haut Aller en bas
 
Toryald ~ Guerrier divin d'Alpha
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Shinji, Guerrier divin d'Eta
» Arkel, Guerrier Divin Digamma du Bifrost [ok]
» Lydia, Guerrier Divin de Iota de l'Yggdrasil [ok]
» Raine, Guerrier Divin d'Epsilon (finit)
» Beowulf, guerrier divin de l'ours polaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Naos :: Présentations :: Présentations validées-
Sauter vers: