Votez
I
II
III


Forum fermé. Bon jeu à tous sous d'autres cieux !
 

Partagez | 
 

 [10 mai 550 - Mission] - Le Lion et les géants de glace

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
UlrickavatarArmure :
Epsilon ( Fenrir )
Message Re: [10 mai 550 - Mission] - Le Lion et les géants de glace    Sam 19 Déc - 21:12
:: Que la chasse commence

Simple spectateur d’un combat n’éveillant que peu d’intérêt pour lui, Ulrick buvait tranquillement sa pinte. Il était assis sur son armure divine, aux côtés de son guide cosmique, et il échangeait quelques paroles avec un autre guerrier divin. Le combat l’avait attiré selon toute vraisemblance. L’assassin nourrissait une forte inquiétude et de gros doutes concernant ce combat. Anastasius semblait bien trop sûr de lui, ou suicidaire. Et puis l’instinct du loup d’Asgard lui conseillait de se montrer prudent et attentif à la suite des évènements. Quelque chose le mettait mal à l’aise, mais pour le moment il ne pouvait pas mettre de mots précis sur cette sensation profondément ancrée en lui. Son protecteur semblait éprouver la même sensation puissante et profonde. Son souhait d’assister à cet échange de coup n’était peut-être pas l’idée la plus judicieuse, mais il comptait s’y tenir tout simplement pour le moment et attendre… Un évènement ou un dénouement qu’il craignait. Cette fois, l’homme posa sa pinte sur le sol et abandonna l’idée de la terminer. L’une de ses mains était posée sur ses armes dissimulées dans son dos, et l’autre agrippait la box de son armure. Dubitatif et intrigué étaient les mots qui définissaient le mieux l’état du guerrier divin pour le moment. Ce n’était pas une situation facile, et chaque décision pouvait compliquer la situation.

Finalement ce fut tout autre chose qui mit fin à l’affrontement entre les combattants. Anastasius sembla se résigner et commença à divulguer certaines informations. Même si toutes ne lui étaient pas compréhensibles, l’assassin en appréhendait une grande partie. Cela ne présageait rien de bon. Son regard se leva en même temps que Toryald vers cette lueur bleutée venue du ciel pour frapper Anastasius. Inutile de regarder la pauvre victime de cette attaque. Son sort était évident. Ulrick avait bondi sur le sol, ses lames dans les mains et son armure sur le dos. Tout s’était déroulé en quelques secondes, avec agilité et grâce. Le loup d’Asgard capta le signe du Dragon, et le suivit toujours sur ses gardes. Sa protection le recouvrait, et la visière était déjà baissée. C’est à moitié courbé qu’il avançait ses lames dans les mains. Ils arrivèrent sur une tourelle de la muraille, et le lieu portait des traces de la présence d’une personne. Sans même attendre les paroles de Toryald, Ulrick s’était déjà mis à l’œuvre humant les odeurs et observant les traces.

_ « Garde le vol pour toi. Et puis si je souhaite suivre une trace, il va me falloir être au plus près. Ne te gêne pas si le cœur t’en dit, mais cela se passera très vite. »

Un rire attira l’attention de Toryald. L’homme n’avait pas vu le loup s’être avancé, si bien qu’il était devant lui et non plus derrière. Ignorant complètement son camarade, se concentrant uniquement sur ses sens, Ulrick se mit en route avec agilité. Ses déplacements étaient rapides et instinctifs. Il parcourait la muraille suivant la piste du visiteur, et le guerrier divin évita chaque garde sautant par-dessus, glissant entre ses jambes. Il se mouvait à une vitesse impressionnante, avec une aisance hors du commun. De temps en temps, le guerrier divin levait la tête pour confirmer ce que ses yeux lui soufflaient. Il remontait la piste de cet étranger. Cet homme se dissimulait, mais le Royaume d’Asgard offrait un environnement peu propice aux déplacements furtifs surtout avec le poids que faisait cet homme. Et puis malheureusement pour lui, Epsilon avait capté son odeur… Il ne lâchait une proie dès qu’il en avait flairé une.

_ « Toujours là le dragon… tu vois quelque chose. »

Tout en courant, Epsilon s’informait auprès de son compagnon. Poursuivre cet intrus seul ne lui causait aucune difficulté ni même crainte. Il était exalté par cette chasse. Une sensation impressionnante prenant le pas sur toute autre forme de réflexion. Et tous ses sens étaient tournés vers sa cible


" Isn’t it more fun when there’s a lot of danger? "
Présentation lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ChildéricavatarArmure :
Lion

Statistiques
HP:
260/260  (260/260)
CP:
330/330  (330/330)
CC:
216/216  (216/216)
Message Re: [10 mai 550 - Mission] - Le Lion et les géants de glace    Mar 22 Déc - 22:43
    Les assauts combinés du lion et de la monture du père de tous on eut raison de la volonté de leur mystérieux adversaire. Un sort peu enviable qui suscita la pitié chez Childéric. Il avait péché par orgueil, mais il n'en restait pas moins un combattant honnête. Il méritait mieux que ça. Il méritait de choisir sa propre fin. C'était par contre, le moment des révélations, et le lion but chacune des paroles de l'homme qu'il venait de battre. Il répéta ainsi toute sa tirade dans son esprit, mot après mot, pour pouvoir la réciter au grand Pope. Car nul doute dont il aurait besoin du maximum d'informations à transmettre. C'était un nouveau joueur sur le plan cosmique qui venait là de se révéler !

    Il fut surpris de voir un objet se figer dans la gorge d'Anastasius et ne put retenir un sursaut de stupeur. Les derniers mots de ce mystérieux éveillé finirent étouffés dans gargouillis sanguinolent. Le lion d'or se jeta sur le cadavre, l'attrapant avant qu'il ne touche le sol, mais il était déjà trop tard pour sauver l'homme qui s'était battu avec honneur. L'odeur de mort l'avait quitté, pour ne laisser planer que celle du sang qui se répandait sur le sol et qui avait taché l'armure du chevalier d'or. Il reposa donc délicatement le cadavre. Il ne l'avait pas vu partir, mais il n'avait plus de trace du loup d'Asgard qui s'était tenu en spectateur tout le long du combat.

    Il attrapa cependant le rouleau qu'avait écrit ce dernier et le glissa dans les fourrures qu'il avait conservées entre la maille qu'il portait sous son armure et sa peau. Il le lirait plus tard, avec peut-être les autres guerriers divins s'ils en émettaient le souhait. Mais c'est lui ramènerait le document à son maître, pas de le moindre doute là-dessus et le lion d'or serait intraitable sur ce point. Il s'avança alors après vers Hakon. Lui c'était bien battu et c'était lui au final, le vrai gagnant de ce combat. Rien ne l'obligeait à intervenir, il aurait pu rester sur le côté comme l'avait fait Ulrick. Ou même faire équipe avec le cadavre qu'il avait combattu. Mais non, il avait combattu, poing contre poing avec le lion d'or. Alors Childéric se planta devant Hakon, un sourire immense sur les lèvres et lui tendit son bras en signe de respect et d'amitié !

    « - Je ne pensais trouver que des ennemis ici, mais j'ai trouvé un guerrier de valeur ! Hakon de Merak, je t'offre aujourd'hui l'amitié de Childéric du lion d'or ! Un noble guerrier qui fait honneur à son dieu et son peuple ! Je parlerai de toi en haute estime auprès de la déesse Athéna !»

    Le lion d'or ne put retenir un nouveau rire rugissement après cette réplique. Il avait l’impression de parler comme Silas et d'être un peu trop sérieux. Il essayait d'être solennelle. Mais il sentait que l'effet n'était pas tout à fait là, la situation assez dramatique n’aidant pas. Le lion voulait néanmoins montrer qu'il avait apprécié de combattre avec Hakon et cette confiance qu'il lui avait accordée. Même si à la base, c'était plutôt pour lui un moyen de soulever les jambes de la petite serveuse qui avait été prise en otage.

    La venue du lion était avant tout un geste politique, plus ou moins maladroit quelques jours seulement après le prélèvement du nouveau tribut du sanctuaire sur les régions du nord. C'était dans un climat de méfiance et de haine que la conversation avait débuté, mais peut-être que l'entrée en scène de ce nouvel acteur cosmique pousserait les ennemis d'hier à s'allier contre une menace plus grande. C'est du moins ce que le lion d'or pouvait entrevoir. Il restait toujours très méfiant vis-à-vis des guerriers d'Asgard. Le monde est un lieu dangereux ! Mais il aurait parfaitement pu naître ici, dans ce monde du nord. Il n'y avait pas autant de mal ici que chez le seigneur des enfers ou dans les guerriers du dieu de la guerre. Pour en avoir croisé un, il n'y avait pas de comparaison possible entre Hakon et ce monstre qui avait dévasté la taverne où il avait voulue passer la nuit !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d-
ArnvaldavatarArmure :
Sigma/Hraesvelg

Statistiques
HP:
215/220  (215/220)
CP:
102/220  (102/220)
CC:
150/245  (150/245)
Message Re: [10 mai 550 - Mission] - Le Lion et les géants de glace    Mer 23 Déc - 16:39


C'était la fin. Anastacius n'avait pas réussi à contenir les puissances combinées d'un Godwarrior et d'un Gold Saint, les deux membres des factions ennemies avaient jouer ensemble pour une victoire assurée. Etait-il plus fort que prévu ou Anastacius était lui trop faible? Une question qui n'aura surement jamais de réponse. Parlant de réponse et se sachant mourant, l'inconnu commença à déballer son sac mais malheureusement pour lui et les deux guerriers adverses, une autre personne présente et cachée ne tint pas à ce qu'il parle de plus et accéléra son trépas. Sortant du bar, Hakon eut le temps de voir Ulrick et un autre gars que le porteur de MErak soupçonna être l'alpha d'après les ragots se lancèrent à sa poursuite. Hakon pensa qu'il devait lui rester ici avec Childéric. Justement Childéric s'appropria le rouleau et le rangea dans son armure. Hakon aussi voulait le lire, sa Prêtresse devait le voir elle aussi.

_ C'est avec honneur que j'accepte ton amitié Childéric du Lion. Je pense que nous venons de démontrer que nos camps respectifs peuvent être allié et non ennemi.

Il éclata de rire lui aussi, rejoignant le haut rire rugissant du Gold Saint du Lion. Il lui fit signe de le suivre et passa à travers le gros trou dans le mur de la taverne. Hakon se dirigea vers le comptoir et de l'aubergiste et y trouva deux brocs propres qu'il posa devant lui. Il prit un tonneau de cervoise et remplit les verres pour trinquer avec son nouvel ami.

_ A la victoire et à l'amitié donc!

Le porteur de Merak porta sa boisson à sa bouche et descendit le contenant d'une traite. Il lacha un gros rot suite à cela et ricana encore une fois. Il regarda ensuite le Lion d'Or.

_ Je te propose qu'on aille au palais de la Prêtresse, la haut nous ouvrirons le parchemin et le lirons avec elle. Asgard a besoin de savoir ce que contient ce truc.

C'est ainsi que le Godwarrior invita le Gold Saint à le suivre pour le présenter à la Prêtresse Embla.





On peut affronter la brise, mais il vaut mieux s'affaler dans la tempête.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ToryaldavatarArmure :
Alpha

Statistiques
HP:
126/220  (126/220)
CP:
172/270  (172/270)
CC:
49/215  (49/215)
Message Re: [10 mai 550 - Mission] - Le Lion et les géants de glace    Mar 5 Jan - 1:20
Baissant les yeux, je regardais autour de moi et voyais des traces sur le sol. Un homme avait été ici, un léger parfum de mort hantait les lieux sans que je m'explique pourquoi... Lentement, faisant craquer ma nuque, je regardais autour de moi en essayant de comprendre la raison de tout ceci. Plus personne. Celui qui était là était déjà parti sans demander son reste mais il était clair que tout ceci me dépassait quelque peu...

- Non. Il y avait quelqu'un mais il s'est barré. Ce type est une ombre, ses traces s'arrêtent là brusquement, comme s'il s'était téléporté ou je ne sais pas quoi...

Avec un soupir de soulagement mélangé à une certaine anxiété, je savais qu'Asgard était à la merci de ce genre de gusses qui entraient dans le domaine sacré d'Odin comme dans un boulevard. Irrité. Oui, c'était le mot sur le coup mais ce n'était que partie remise après tout.

- Il faut prévenir la Prêtresse mon ami. Les choses sont assez étranges pour qu'on se prépare à se défendre au cas où... Je pense que ce foutu parchemin est certainement la clé qui nous permettra de comprendre ce qui se passe en ce moment. Cet homme, Anastasius, était là pour tester nos résistances et aussi notre force de réaction. Il a eu le temps de juger des techniques d'Hakon et du Chevalier d'or du Lion, nous avons bien fait de rester en retrait finalement. Tout cela m'a donné soif !

D'une traite, j'avais donné mon sentiment sur la situation au Loup d'Asgard sans avoir d'avis clair de la situation. Au fonds de moi, le Dragon avait ouvert un oeil et sentait que l'on voulait attenter à la vie de son trésor, de sa terre. Je ne comptais pas laisser cela trainer d'une manière ou d'une autre. D'un signe de la main, je faisais signe à Ulrick de me suivre, un vent glacé me passant dans le dos, je me retournais pour voir quelqu'un mais rien. Mes sens étaient trop alcoolisés pour voir quelque chose certainement mais il y avait des restes infimes de cosmos ici, qui ? Quoi ? Comment ? Des questions encore sans réponses, il fallait que je patiente.

Toto a écrit:
Petit post sorry XD


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t334-toryald-guerrier-divin
UlrickavatarArmure :
Epsilon ( Fenrir )
Message Re: [10 mai 550 - Mission] - Le Lion et les géants de glace    Mer 6 Jan - 9:19
:: Que la chasse commence

Ulrick s’était lancé sur la piste du mystérieux agresseur de l’étranger en compagnie de l’autre guerrier divin. Un domaine dans lequel excellait le loup d’Asgard. La piste fut repérée assez rapidement, dans la mesure où l’odeur de la proie était reconnaissable et puissante. Une odeur malsaine. L’assassin refusa la proposition de voler du dragon, et s’élança à sa manière sur les traces de l’inconnu. Le chemin de garde fit alors une silhouette bleue passer à toute vitesse, sautant entre les gardes avec agilité et précision. C’était presque un jeu pour le traqueur ce genre d’activité. La piste s’étiola petit à petit jusqu’à ce qu’elle disparaisse complètement, comme si sa proie s’était téléportée d’un coup ou avait trouvé un moyen d’effacer totalement son odeur. Une chose impossible pour Epsilon. Pendant quelques secondes, il concentra son cosmos dans ses sens et chercha tout autour de lui la moindre trace de sa cible. Aucune. La frustration le gagna rapidement. Cet inconnu passerait un sale quart d’heure la prochaine fois que l’assassin pourrait lui mettre la main dessus, car il détestait perdre une piste ou se retrouver dans une impasse comme actuellement. D’ailleurs Epsilon comptait bien explorer à nouveau les environs plus tard. Une odeur comme celle-ci ne disparaissait pas aussi rapidement, et peut-être retrouverait-il la trace de l’homme.

En désespoir de cause, et avant de tout abandonner, Ulrick s’adressa à son compagnon. Peut-être verrait-il quelque chose de la hauteur où il se trouvait. La réponse de Toryald entraîna un profond soupir de la part du loup d’Asgard, qui se redressa dans une posture plus humaine et releva son masque dévoilant ses traits. La frustration laissa finalement place à un sourire amusé de sa part. En tout cas son camarade confirmait sa première impression. Toryald reprit rapidement la parole. Et la perspective de revoir la prêtresse n’enchanta guère Epsilon. Cette femme, ou fille, le mettait mal à l’aise. Elle parlait beaucoup trop par énigme, et cela devenait de plus en plus gênant de converser avec elle. L’assassin préférait les réponses claires et précises à ses questions. Un haussement d’épaule fut sa première réaction. Avant de suivre le dragon, Ulrick laissa son regard se perdre sur l’extérieur des remparts pendant quelques secondes. Une dernière tentative de trouver des indices. Finalement Epsilon suivit son camarade.


_ « Si tu veux bien, je te laisse rapporter tout ça à la prêtresse. Je n’apprécie que moyennement sa présence… Trop énigmatique et bizarre pour moi. Je vais retourner simplement à la taverne. De toute manière, elle sait toujours où me trouver. »

Ulrick lança un sourire à Toryald tout en regagnant l’endroit d’où ils étaient partis. Connaissant Hakon, il devait déjà avoir proposé un nouveau verre au Gold Saint. Un bon combat pouvait rapprocher des ennemis très rapidement. Pour le moment, le loup d’Asgard n’avait aucune envie de les rejoindre. Son guide refit son apparition à ses côtés, et d’un signe de tête l’animal cosmique indiqua que lui non plus n’avait pas pu suivre la trace de cet inconnu. Un nouveau soupir prit place devant ce constat déprimant.


" Isn’t it more fun when there’s a lot of danger? "
Présentation lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Message Re: [10 mai 550 - Mission] - Le Lion et les géants de glace    
Revenir en haut Aller en bas
 
[10 mai 550 - Mission] - Le Lion et les géants de glace
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Fiche technique de Lion Damon [ Validée ]
» Première mission
» Une mission pour changer la face d'Haïti !
» Libellé de la lettre officielle de démission du Commissaire Claudy Gassant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Germania :: Asgard :: Remparts des Jotunns-
Sauter vers: