Votez
I
II
III


Forum fermé. Bon jeu à tous sous d'autres cieux !
 

Partagez | 
 

 Haldor, Guerrier Divin de Gamma [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
HaldoravatarArmure :
Godrobe de Zeta

Statistiques
HP:
97/160  (97/160)
CP:
270/270  (270/270)
CC:
245/245  (245/245)
Message Haldor, Guerrier Divin de Gamma [Terminé]   Ven 6 Nov - 0:14
Haldor
Qui est-il ?


    Nom : Haldor
    Date de naissance : Pas vraiment connue. Estimée vers l'an 527
    Âge : 23 ans
    Sexe : Mâle
    Armure demandée : Armure divine de Gamma / Tribut des Ases


Comment est-il ?

    Puissant et charismatique, en dépit de son jeune âge, Haldor ne peut pas passer inaperçu. Véritable colosse de deux mètres quinze, aux cheveux hirsutes et argentés, il est difficile de ne pas le remarquer là où il se trouve. Et il est bien évident que son caractère et sa grande gueule ne sont pas là pour arranger la première impression que l'on peut avoir de lui. Ce type, c'est loin d'être un cadeau pour les autres. Faut dire que ses longues années d’entraînements ont profondément marquées son corps et son esprit, c’est une évidence. Plutôt solitaire dans l'âme, il a toujours préféré passer son temps à s'entraîner plutôt qu'à tailler une bavette avec les autres. Ses répliques acerbes et son tempérament emporté font de lui une personne à éviter si l'on veut rester tranquille. Un simple regard de sa part suffit généralement à faire comprendre qu'il vaut mieux ne pas l'emmerder.

    Il est un soldat, un guerrier avant tout. Ce qui lui confère une vision des choses bien personnelle : la force est à ses yeux le seul moyen de s'imposer. Qu'importe la culture et qu'importe les connaissances, si l'on frappe plus fort que les autres, alors on sera écouté. Vision évidemment simpliste mais qui caractérise à merveille le personnage. Mais cette philosophie de vie ne l'empêche pas de porter une indéfectible loyauté à l'égard de la Prêtresse. Et des Dieux qu'il sert. Il n'a pas vraiment de doute lorsqu'il pense au futur, malgré la situation particulière dans laquelle il se trouve lui-même : ils écraseront les ennemis d'Asgard. Il n'aspire qu'à faire grandir la notoriété des guerriers d'Odin. La fierté de ces guerriers nordiques n'est pas éteinte et il en est l'exemple le plus flagrant.

    Doté d'un mental d'acier, donner sa vie pour la véritable mission qui est la sienne n'est en rien un problème. Et malgré son air féroce, il respecte réellement l'armure qu'il porte. Une Godrobe qui lui va en réalité à ravir, lui qui est un géant parmi les hommes. Sa force est telle qu'il transporte au quotidien une large épée qu'il a fait forgé auprès des plus grands experts nordiques. Une épée presque aussi longue que lui et qui va de paire avec l'armure de Gamma. Pour beaucoup, il peut passer pour un idiot, gamin sur les bords, presque dangereux tant ses réactions sont difficiles à prévoir. Ce qui est malheureusement vrai dans la majeure partie des cas. L'intelligence et la patience n'étant pas ses points forts, il se met régulièrement dans des situations inconfortables, pouvant même parfois pénaliser ses partenaires. C'est d'ailleurs ce comportement parfois enfantin qui l'a mit dans cette situation précaire... Celle d'être le nouveau Tribut des Ases.

    Une situation qu'il n'apprécie finalement que moyennement mais à laquelle il a été forcé de se soumettre. Pour le bien de sa communauté, il fait donc le dos rond. En attendant de se laisser porter par les rouages du destin qui sont déjà en marche. Sa haine pour le peuple qui asservi les siens est grande mais il n'est pas fou au point de se croire capable d'agir seul. Alors pour l'heure, il se tait. Laissant seulement la colère prendre de plus en plus de place dans son coeur.



Son Histoire

    Signe du destin - "Tu t’appelleras Haldor"


    L'an 531...

    Une année terrible pour ces guerriers du Nord qui avaient été littéralement écrasés par leurs adversaires. Guerriers d'Odin comme simples soldats, aucun d'eux n'avaient été épargnés par cette terrible bataille. Fiers guerriers, ils échouèrent à atteindre leur but, défaits par les troupes d'élite de l'Empereur Justinien. La fierté et la force de leur armée n'avaient pas été suffisantes et ils en avaient payés le prix fort. Quelques rares rescapés étaient parvenus à échapper au massacre, essayant alors de regagner leur patrie à n'importe quel prix. Le retour ne se fit évidemment pas dans de bonnes conditions, la faim et le froid emportant alors les plus faibles d'entre eux. Le désespoir avait finalement prit le relais. Et les vies s'éteignaient les unes après les autres.

    Certains parvinrent néanmoins à regagner leurs terres. Et parmi eux, un homme répondant au nom de Edwald. Soldat de l'armée, un des plus expérimentés, il était parvenu à rejoindre son pays natal, n'aspirant désormais qu'à retrouver son village, son foyer et son épouse qu'il avait laissé pour combattre l'ennemi d'Odin. Quelques-uns de ses compagnons l'avaient suivis et ils formaient ainsi un petit groupe soudé, leur permettant de se soutenir et de se protéger les uns les autres durant ce périple. Par respect pour lui, les autres l'appelaient "l'Ancien". Car détenteur d'une aura étrange que personne ne niait. Un charisme que peu possédait. Et qu'ils craignaient, en quelque sorte. Réputé pour posséder une foi inébranlable envers les dieux Nordiques.

    Un soir où ils bivouaquaient en plein cœur de la forêt nordique, alors même que les vents n'avaient jamais été aussi froids et cinglants, quelque chose d'étrange se produisit. Le silence se fit. Soudainement, sans raison apparente, les animaux nocturnes se turent. Ce qui, au sein de ce territoire hostile, ne pouvait pas être bon signe. Certains de ces soldats, pourtant aguerris, frémirent. Les lames sortirent de leur fourreau, plus par réflexe qu'autre chose. Que faire alors même que la nuit était plus noire que jamais ? Main posée sur un étrange artefact en forme de serpent, vestige de son passé et qui représentait beaucoup pour lui, Edwald ferma les yeux et formula à voix basse une prière ancienne, espérant que les dieux l'entendraient. Le contact avec l'objet suffisait à l'apaiser d'ordinaire. Mais pas cette fois. Quelque chose de fort se tramait. Il le sentait au plus profond de ses entrailles. Il ne pouvait ignorer ce sentiment.

    Histoire de faire redescendre d'un cran cette tension et de calmer les esprits de ses camarades, il fit rassembler du bois afin de former plusieurs grands buchers, allumant de fait plusieurs feux impressionnants. Il n'était plus temps de se cacher. Mais ce n'était pas encore suffisant, il le savait. Ainsi prit-il plusieurs hommes avec lui pour inspecter les environs. La peur se lisait dans les yeux de certains de ces soldats mais ils savaient cette démarche nécessaire, ne serait-ce que pour passer une nuit en toute sécurité. Car il était risqué d'ignorer pareil avertissement : une forêt ne pouvait-être silencieuse. Moins encore en pleine nuit. Arpenter la forêt dans de pareilles conditions n'étaient pas évidents, bien sûr. Ils restaient tous à portée de voix mais les ténèbres étaient trop opaques pour leur permettre de se voir les uns les autres. Concentré, Edwald était plus tendu que jamais. Son corps prêt à réagir à n'importe quelle menace qui se dresserait devant lui. Du moins essayait-il de s'en convaincre. Une sorte de chuintement attira d'abord son attention. Avant de voir une ombre se glisser au travers des arbres autour de lui. Trop vive, il ne parvint pas à voir la créature. Cela aurait pu être n'importe quoi. Sa main serra plus fort encore le manche de son arme.

    Ce fut à ce moment que tout bascula. Un cri - humain cette fois - déchira le silence. Le claquement d'un arc que l'on tend, le sifflement du trait meurtrier s'enfonçant dans la nuit. Puis le bruit sourd de l'impact. Ensuite ? Plus rien. En quelques bonds, il franchit la distance pour arriver sur place, se fiant à son ouïe pour retrouver l'endroit. Là, il aperçut la silhouette d'un des hommes. Mais quelque chose clochait. Adossé au tronc d'un arbre imposant, ce dernier semblait terrifié. Son arc était à ses pieds, et lui-même avait du mal à se maintenir debout. Le regard de ce soldat semblait perdu dans les ténèbres. Edwald s'approcha, épée tirée, lorsque il s'aperçut que l'homme se tenait le cou à l'aide de sa main gauche, murmurant une suite de mots inintelligibles : "mordu, serpent, démon". Des mots qu'il répétait en boucle. Le mauvais pressentiment de l'Ancien semblait se vérifier. Un avertissement qu'il ne pouvait ignorer. Dans son dos arrivaient les autres soldats et il leva le bras pour les arrêter dans leur élan.

      - Non ! Ne bougez plus !


    Le vent se fit plus fort. Apportant alors un nouvel élément qui n'allait certainement pas les aider. La neige. Elle commençait à tomber. La région était propice à ce genre de changement de temps, il n'y avait donc rien d'étonnant à cela. Néanmoins, il s'agissait là encore d'un étrange concours de circonstance. A nouveau, un bruit étrange se fit entendre. Une sorte de sifflement, qui n'avait rien d'humain. Les yeux d'Edwald fouillaient l'obscurité, essayant de capter l'endroit d'où émanait le bruit. Le soldat apeuré reprit consistance et se redressa. Puisqu'il était désormais à quelques pas à peine de lui, l'Ancien remarqua effectivement les traces de morsures à la base de son cou. La plaie, sanguinolente, n'était pas belle à voir. L'homme tremblait mais eut toutefois la force de bander une nouvelle fois son arc. Le froid n'était clairement pas le seul responsable de son état. C'est là que l'animal apparut. Incroyablement grand pour ce genre de créature, il se redressa de toute sa hauteur face à eux. Son apparition soudaine fit reculer Edwald qui manqua de trébucher. Le fisson du serpent gigotait, comme s'il prenait lui aussi la mesure de ses adversaires. Les hommes étaient clairement sur son territoire. Le soldat lâcha sa flèche. L'Ancien ne put l'empêcher de tirer. Mais le serpent - en était-ce vraiment un ? - parvint à l'éviter avec une vivacité hors du commun.

    Mais au lieu d'attaquer, il prit du recul, laissant la partie basse de son corps s'enrouler autour d'une masse informe. Personne n'y avait prêté attention tant la créature accaparait les regards des uns et des autres. Mais l'Ancien crut sentir son cœur s'arrêter lorsqu'il comprit enfin à quoi il avait à faire. Là, dans un fossé commençant à se remplir de neige, se trouvait un jeune enfant. Âgé de trois ou quatre ans à peine, il était endormi, visiblement protégé par cette créature des ténèbres. L’enfant semblait serein, comme épargné par le temps et la mort. Cheveux argentés, le gosse poussa un petit cri et ouvrit les yeux. Un instant, très bref, Edwald plongea son regard dans celui du môme. Ce fut la révélation. Il le sentit au plus profond de ses tripes, son artefact chauffant sa cuisse au travers de ses vêtements. Faible mais on ne pouvait pas se tromper. L'enfant semblait comme enveloppé de cette énergie qui s'appelait Cosmos. Il connaissait ce sentiment puisqu'il était un initié. Était-ce seulement possible ? Derrière lui, les autres hommes chuchotaient. L'incompréhension dominait les débats. Le premier soldat sombra de nouveau au sol, ses jambes refusant de le porter plus longtemps. Le serpent les ignorait désormais, se recroquevillant autour de l'enfant qui n'était en rien apeuré. Les regards de l’Ancien et de la créature se croisèrent. L'artefact le brûla tant et si bien qu'il en perdit l'équilibre. Une voix résonna alors dans sa tête.

      - Protège l'enfant. Et conduis-le à Elle lorsqu'il sera prêt !


    La voix fut si forte qu'il s'attrapa la tête à deux mains, lâchant son arme dans la neige. Il n'avait perdu de vue la créature que quelques instants mais lorsqu'il reporta son attention vers la fosse, le serpent avait disparu. Mais il savait désormais quoi faire. Plus de doute dans son esprit pourtant torturé. Se redressant après avoir rengainé son arme, il poussa un long soupir. Il ne pouvait se résigner à parler de ce qui venait de se passer. Elle ? Vraiment ?

      - Vous deux, vous récupérez Solas et vous me le ramenez au camp immédiatement. Il a besoin de soin et avec ce temps, il peut y rester à tout moment. Arsh, tu m'aides. On va prendre le gosse et l'emmener aussi avec nous. Et vite, avant que cette chose revienne.


    L’enfant fut libéré de ce fossé en un rien de temps. Le soldat ôta son manteau pour en recouvrir l’enfant, afin de le préserver du vent qui se faisait plus mordant à chaque minute qui passait. Étrangement silencieux, le gosse se rendormit pendant le court trajet. Retrouver un gosse encore vivant dans de pareilles conditions climatiques, c'était simplement impensable. Quant à cette créature, ce serpent, qui semblait l'avoir protégé, personne ne pouvait y croire. Personne le le voulait vraiment d'ailleurs. Simple concours de circonstance ? Coïncidence ? Pour les hommes du camp, il s'agissait là d'un signe de malheur. Cependant Edwald avait une autre explication… Pour lui, Odin lui-même l’avait conduit jusqu’à l’enfant. Le serpent à ses côtés et la présence de cosmos en lui prouvait sa théorie. Il était béni d'Asgard.

    Le reste de la nuit se déroula sans problème. Les hommes s'endormirent tant bien que mal, ne pouvant s'empêcher de penser à ce qui venait de se produire ici. Celui qui avait été mordu était désormais entre la vie et la mort et son existence dépendait désormais du bon vouloir des Dieux. L'Ancien ne pouvant trouver le sommeil, il veilla auprès de l'enfant récupéré. Il était fasciné par lui. Alors que l'aube pointait enfin son nez, il sortit de sa poche l'artefact qui lui avait chauffé la cuisse au cour de la nuit. Et alors qu'il contemplait la sculpture, l'image de la créature enveloppant l’enfant lui revint en mémoire. Se pouvait-il qu'il s'agisse d'un véritable élu ? Du pouce, il caressait l'objet lorsque la toile derrière lui se leva, laissant entrer Arsh. Les yeux du vétéran tombèrent sur la sculpture et lui aussi retint son souffle. Les deux hommes se connaissaient depuis de longues années. Arsh connaissait le secret de son ami. Un des guerriers mortels à la solde de la Prêtresse. Il ne prononça alors qu'un seul et unique mot.

      - Jormungandr ?


    L'Ancien resta un instant silencieux, puis rangea la sculpture. D'un hochement de tête, il acquiesça.

      - Qui d'autre ? Il s'est adressé à moi, Arsh. Je dois prendre en charge le début de sa formation et le conduire ensuite là-bas.


    Il ferma les yeux quelques secondes. Une nouvelle image s'imposa à son esprit. Celle de son fils mort-né quelques années auparavant. Une larme roula le long de sa joue, traçant son chemin au travers de sa barbe drue, avant de s'écraser sur le sol. Sa main se tendit vers le lit improvisé dans lequel dormait l'enfant. Il lui ébouriffa les cheveux et se surprit à sourire.

      - C'est donc décidé. Tu répondras désormais au nom d'Haldor. Comme lui...





Et vous, qui êtes vous ?

    Age : Je tairais mon âge, je commence à me faire vieux °°
    Quelle est votre expérience des forums RP : Quelques années de pratiques dans les pattes. Les plus gros étant Bleach Ultimate puis tous les forums suivants (SSU, NU, OPSS, AR...). Oui, j'ai copié ce le Lama pour cette phrase mais je la trouvais bien °°

    Comment avez-vous connu le forum : Comme une envie de rp de nouveau après une pause bienvenue. Un ami m'en a parlé. J'ai souhaité tester, pour voir !



Haldor

La suite de son histoire

    Châtiment


      - Sérieusement ? Si c'est une blague, elle est pas drôle !! Non mais vous vous êtes entendu ? Moi, j'dois aller me farcir le trajet pour jouer le rôle de prisonnier politique... MOI ? Sans déconner, vous avez oublié qui j'suis ?


    L'an 550. La voix grave du porteur de l'armure de Gamma s'élevait dans la salle, se répercutant dans toute la pièce. Un véritable colosse de plus de deux mètres se trouvait entouré d'autres guerriers. Ce n'était pas à eux qu'il s'adressait, évidemment. Mais plutôt à ceux qui avaient prit la décision. Et elle ? Ne disait-elle rien ? Il était en colère. Il ne comprenait pas réellement non plus la raison de ce choix. Du moins ne voulait-il pas la comprendre, pour être tout à fait franc. Des années durant, il s'était entraîné pour prétendre à cette Godrobe. Il avait suivi la formation de son premier mentor, Edwald, il l'avait suivi jusqu'à ce lieu où on lui avait révélé alors la véritable nature de sa mission future. Il avait développé ses capacités auprès de soldats aussi terribles que lui jusqu'à pouvoir enfin revêtir l'armure de Gamma. Et voilà qu'aujourd'hui, on lui imposait cette punition ? C'était comme lui cracher au visage.

    Tout en lui inspirait la crainte chez ses ennemis. Sa carrure colossale, son regard froid et déterminé, ses bras puissants, jusqu'à la lame imposante qui se dressait dans son dos : il était le stéréotype du guerrier. Et pourtant, ça n'avait pas empêché la décision. Discuter était inutile, il le savait. Mais il ne parvenait pas à apaiser sa colère. Certes, ses dernières actions méritaient un châtiment. Mais de là à l'envoyer en territoire ennemi pour prendre la place de l'ancien Tribut des Ases, c'était tout simplement impensable. Lui, simple prisonnier de guerre ? Otage ? Quelle folie que d'espérer quelque chose de constructif dans cette décision. Mais pouvait-il faire autrement ? Il respectait trop ses dieux pour aller à l'encontre d'un ordre de ses représentants. Ainsi quittait-il la salle en pestiférant, non sans prendre un malin plaisir à renverser ce qui se dressait sur son chemin. L'une des silhouettes s'excusa auprès des personnes présentes avant de quitter la pièce à son tour.

    Il retrouva Haldor à l'extérieur, à proximité d'une des cascades du domaine. Le colosse était comme enveloppé d'une aura meurtrière et il aurait été mal avisé pour un étranger de s'approcher de lui alors qu'il était dans cet état. Mais la silhouette en question le connaissait par coeur. Se postant à ses côtés, il posa sa main sur l'épaule du géant, affectueusement.

      - C'est justement à cause de ce comportement qu'elle t'a désigné, mon fils. Tu es trop impétueux. Trop impatient encore. Sans doute est-ce aussi pour cela que c'est cette armure et pas une autre que tu portes. Toi, le serpent de Midgard.


    Il se tût, laissant ses mots s'imprégner dans l'esprit de son fils adoptif. Edwald l'avait toujours accompagné depuis qu'il avait prit en charge sa formation. Et même si les dons de Haldor avaient finis par dépasser les siens, il ne l'avait jamais abandonné. L'aidant de par ses conseils avisés.

      - Vois cela aussi comme une marque de confiance de sa part, Haldor. Les conditions de nos ennemis sont strictes : le Tribut doit être un de nos meilleurs guerriers. Elle ne t'a pas désigné que pour t'éloigner d'ici. Mais aussi pour que tu puisses garantir notre sécurité une fois que tu seras là-bas. Qui d'autre mieux que toi pour se protéger en milieu hostile ? Ton apparence suffira à t'éviter des ennuis, j'en suis persuadé.


    Haldor poussa simplement un grognement en guise de réponse, franchement pas d'humeur à rétorquer. Il savait qu'il y avait du vrai dans les dires de son père. Mais il portait trop de haines envers les Saints pour envisager d'y aller sereinement. Mettre de côté sa haine ne serait pas chose aisée. Et il savait que là-bas, il ne serait pas en mesure de jouer les gros bras. Malgré sa force, malgré sa stature, ils étaient nettement plus nombreux qu'eux. Et il connaissait la rumeur quant à la force des Chevaliers d'Or d'Athéna. Même lui n'était pas assez stupide pour se croire capable de rivaliser avec eux sur leur propre territoire.

      - Je dois partir quand ?
      - Dès ce soir. Des émissaires t’emmèneront au Sanctuaire. Tu prendras alors tes quartiers et devra suivre leurs préceptes. Mais sois patient, Fils. Ce n'est qu'une question de temps. Les choses évoluent. Nos guerriers s'éveillent. Je te laisse rassembler tes affaires. Et je vais demander la permission de te suivre. Je crains qu'elle ne me soit refusée mais j'espère infléchir la décision de notre Prêtresse. Va, maintenant. Nous nous reverrons avant ton départ, quoi qu'il en soit. Et ne lui en veux pas trop. Elle fait ça pour notre bien à tous.


    Il laissa ainsi son fils à ses songes. La punition ne serait pas levée de sitôt. Et malgré son courage, le colosse ne pouvait s'empêcher d'appréhender l'avenir. Pas par peur de la mort. Mais plutôt par crainte de ne pas pouvoir attendre avant de se farcir quelques-uns de ces chevaliers si puissants. Lui, Haldor de l'armure de Gamma, allait dès ce soir entreprendre un périple qui, pour la première fois de sa vie, allait déboucher sur une véritable inconnue. Le Sanctuaire d'Athéna. L'antre des Saints. L'avenir lui paraissait bien sombre...

    Le nouveau Tribut des Ases avait été désigné.





* J'ai volontairement occulté une longue période entre la découverte de l'enfant (avec déjà des traces de cosmos en lui) et son entraînement. Très académique dans ma manière d'aborder mes présentations, j'aime les compléter avec des chroniques afin d'intégrer au fur et à mesure des personnages existants. J'espère que cela ne vous pose pas problème. Au besoin, je peux compléter, évidemment.


Dernière édition par Haldor le Ven 6 Nov - 23:47, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t274-haldor-guerrier-divin-
LiaoavatarArmure :
Protection de Poséidon

Statistiques
HP:
160/160  (160/160)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
305/305  (305/305)
Message Re: Haldor, Guerrier Divin de Gamma [Terminé]   Ven 6 Nov - 4:51
Bienvenue sur le forum et bon courage pour ta fichette.


" We all have inner demons to fight, we call these demons, fear and hatred and anger.
If you do not conquer them then a life of one hundred years is a tragedy.
If you do, then a life of a single day can be a triumph. "
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t233-liao-general-de-l-hipp
JelanavatarArmure :
Chrysaor

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
215/215  (215/215)
Message Re: Haldor, Guerrier Divin de Gamma [Terminé]   Ven 6 Nov - 8:05
Bon courage à toi pour ta présentation Haldor et bienvenue (encore une fois) chez nous o/

Puisque tu es le tribut des Ases, on pourra se croiser au Sanctuaire du coup, huhu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1337-jelan-general-de-chry
Thivanavatar

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
260/260  (260/260)
CC:
235/235  (235/235)
Message Re: Haldor, Guerrier Divin de Gamma [Terminé]   Ven 6 Nov - 10:45
Bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t226-thivan-de-la-pestilenc
HaldoravatarArmure :
Godrobe de Zeta

Statistiques
HP:
97/160  (97/160)
CP:
270/270  (270/270)
CC:
245/245  (245/245)
Message Re: Haldor, Guerrier Divin de Gamma [Terminé]   Ven 6 Nov - 23:42
Fiche terminée>. Je vous remercie d'avance pour le soin que vous porterez à la lecture.

Je sais que subsistent de très nombreuses zones d'ombres quant à ma formation et mon acquisition de la Godrobe. Néanmoins, j'aimerai avoir le loisir de développer cela dans les chroniques. Si toutefois vous désirez que j'étoffe, je suis à votre disposition ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t274-haldor-guerrier-divin-
Thivanavatar

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
260/260  (260/260)
CC:
235/235  (235/235)
Message Re: Haldor, Guerrier Divin de Gamma [Terminé]   Sam 7 Nov - 2:26
Personnellement, ça ne me dérange pas tellement. Mais même si tu as envie de le garder secret, j'aimerais quand même que tu m'envoie en MP les quelques zones d'ombres sur son entrainement et juger si il y a des erreurs ou non toussa Smile ça peut être très succinct évidemment ! Merci d'avance, je te validerai après ça Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t226-thivan-de-la-pestilenc
HaldoravatarArmure :
Godrobe de Zeta

Statistiques
HP:
97/160  (97/160)
CP:
270/270  (270/270)
CC:
245/245  (245/245)
Message Re: Haldor, Guerrier Divin de Gamma [Terminé]   Sam 7 Nov - 9:18
MP envoyé °°
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t274-haldor-guerrier-divin-
Thivanavatar

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
260/260  (260/260)
CC:
235/235  (235/235)
Message Re: Haldor, Guerrier Divin de Gamma [Terminé]   Sam 7 Nov - 13:57
MP bien reçu Smile

Donc comme je te l'ai dit, toutes tes informations me conviennent parfaitement ! Je te valide donc, tu obtiens 5 points d'Eveil et 18 PC pour ta fiche technique.

Bon jeu parmi nous sur AoG Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t226-thivan-de-la-pestilenc
Contenu sponsorisé
Message Re: Haldor, Guerrier Divin de Gamma [Terminé]   
Revenir en haut Aller en bas
 
Haldor, Guerrier Divin de Gamma [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Shinji, Guerrier divin d'Eta
» Arkel, Guerrier Divin Digamma du Bifrost [ok]
» Lydia, Guerrier Divin de Iota de l'Yggdrasil [ok]
» Raine, Guerrier Divin d'Epsilon (finit)
» Beowulf, guerrier divin de l'ours polaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Naos :: Présentations :: Présentations validées-
Sauter vers: