Votez
I
II
III


Forum fermé. Bon jeu à tous sous d'autres cieux !
 

Partagez | 
 

 Prise en main de sa formation [PV Haldor - 535 à 548]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
HaldoravatarArmure :
Godrobe de Zeta

Statistiques
HP:
97/160  (97/160)
CP:
270/270  (270/270)
CC:
245/245  (245/245)
Message Prise en main de sa formation [PV Haldor - 535 à 548]   Sam 7 Nov - 20:40
L'an 533

L'adoption avait été officialisée aux yeux de tous et son épouse y était pour beaucoup. Bien que surprise de voir revenir son époux avec ce petit être - plus encore lorsqu'elle avait su les circonstances de la rencontre - elle avait pratiquement aimé l'enfant immédiatement. Haldor possédait désormais une famille. Et Edwald avait reconstitué la sienne. Tout le monde y gagnait, finalement. Mais l'Ancien n'avait en aucun cas oublié la consigne qu'il avait reçu. Et s'il n'avait pu se résigner à expliquer cette partie de l'histoire à son épouse, ce n'était pas pour autant qu'il avait tiré un trait sur sa promesse muette. Les dieux lui avaient envoyés un message et il ne pouvait se soustraire à cette mission qui était la sienne, désormais. Il avait encore quelques années devant lui avant de prendre en compte la formation du jeune garçon. Mais si Haldor serait pour le moment épargné, lui-même allait devoir se renseigner auprès de son ordre pour connaître les consignes. Ce qu'il fit.

La réponse fut claire : il prendrait en charge la formation "humaine" de l'enfant. Et lorsqu'il atteindrait sa onzième année, alors il serait conduit auprès de la Prêtresse. Un répit de sept ans. Sept années qu'il avait devoir mettre à profit pour lui enseigner ce qu'il savait. S'il était habitué à former les soldats, il devait admettre ne pas savoir comment s'y prendre avec un enfant. Après mûres réflexions, il prit alors le parti de faire comme avec n'importe lequel de ses élèves.

Il attendit que l'enfant atteigne sa sixième année. Le matin de son anniversaire - ne connaissant pas la date exacte, il avait convenu que l'adoption officielle serait idéale - il emmena Haldor avec lui au camp. Il ne s'agissait pas exactement d'un camp d'entraînement comme il en existait tant. Plutôt un endroit éloigné de tout, près des montagnes qui bordaient son village. L'espace était suffisant pour permettre de s'activer sans se gêner. Mais mieux encore, personne ne venait ici. Ce qui laissait carte blanche à Edwald pour former son fils. Bien que ne sachant pas exactement ce qu'ils allaient faire, aucune peur n'enserrait le coeur de l'Argenté. Ce n'était pas seulement parce qu'il avait confiance en son père adoptif. Mais surtout que jamais encore il n'avait connu ce sentiment. Bien qu'une partie de son histoire lui ait été caché, les rumeurs concernant sa découverte par les soldats avaient déjà fait le tour du village. Pour beaucoup, l'enfant n'était pas normal. Être considéré comme un pestiféré devait sans doute l'aider à ne se soucier de rien. Mais Edwald savait la réalité : Haldor était réellement un être à part.

Puisque le début de la formation lui était dévolue, il prit les choses en main. L'enfant était auréolé de cosmos. Ce sentiment qu'il avait perçu à l'époque s'était vérifié et ce, depuis quelques années maintenant. En grandissant, cette sensation s'était renforcée. Mais pour l'heure, la seule priorité était de construire le corps de cet enfant. Pour en faire une véritable machine de guerre. Se dire cela était douloureux pour Edwald. Après tout, c'était son fils. Mais il ne pouvait faire autrement que de se détacher pendant toute la durée de cette formation. Poussant un soupir, alors que le jeune garçon s'était planté face à lui, interrogateur, il revêtit son masque de formateur. Un masque rigide, ne laissant transparaître aucune émotion. Désormais, Haldor serait son élève. Un futur soldat. Et pas de n'importe quelle armée... Il se devait de se montrer inflexible.
    - Afin de préparer ton corps, nous devons augmenter ton endurance. Ta résistance. Ce sera la clé. Echauffe-toi comme je te l'ai montré. Étire tes membres. Et lorsque ce sera fait, nous débuterons l'entraînement. Sache une chose, Haldor. Lorsque nous serons ici, je ne serais plus ton père. Ne demande pas ma clémence, tu ne l'auras pas.

Alors que l'enfant se tournait de l'autre côté pour suivre les consignes, un frisson glacé parcourut l'échine du mentor. Il n'avait pas rêvé. Non, impossible... Et pourtant. Un instant, très bref, le visage de l'enfant s'était éclairé. Un sourire avait illuminé ses traits, avant que le sérieux ne lui revienne immédiatement après. Il ne le savait pas encore. Mais ces premières années allaient transformer considérablement son enfant.


Dernière édition par Haldor le Dim 8 Nov - 21:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t274-haldor-guerrier-divin-
HaldoravatarArmure :
Godrobe de Zeta

Statistiques
HP:
97/160  (97/160)
CP:
270/270  (270/270)
CC:
245/245  (245/245)
Message Re: Prise en main de sa formation [PV Haldor - 535 à 548]   Sam 7 Nov - 22:09
Quelques années plus tard. Haldor. Onze ans.

    - Trop lent, beaucoup trop lent. Pourtant, j'étais sûr de t'avoir. Fais chier !

Il jeta au sol son bâton d'entraînement, les muscles endoloris, et se laissa tomber par terre sans ménagement. Quelle poisse. L'enchaînement avait été parfait, il le savait. Il aurait atteint sa cible si seulement il avait été plus rapide. La précision n'importait plus désormais pour lui. Il avait laissé tomber pour ne se concentrer que sur la force pure. Mais le lui avait enseigné Edwald, frapper fort ne servait à rien si l'on atteignait pas son adversaire. Ce simple constat suffisait à l'énerver. Il ne s'en était pas encore rendu compte mais là, l'aperçu qu'il avait eu l'avait réellement troublé. Près de lui, son mentor le regardait s'énerver seul. Malgré son jeune âge - onze ans - Haldor était déjà plus grand que lui. Plus fort aussi. Et son impétuosité, couplé à son impatience, faisaient de lui un élève des plus difficiles à contenir. Oh, prometteur, certes. Mais soumis à la pression, il perdait ses moyens.

Et pourtant... Edwald savait qu'il l'avait échappé belle, aujourd'hui. Car il avait pour lui l'expérience au combat et une technique bien au dessus de celle du jeune garçon. Cela comptait pour beaucoup. Mais sans s'en apercevoir, Haldor parvenait à mêler son cosmos à ses attaques, ce qui rendait le tout autrement plus dangereux que ce qu'il avait l'habitude de combattre lui-même. Lui apprendre à se battre, à agir, c'était une chose. Mais avec cette énergie particulière, il était des plus difficiles d'anticiper les réactions du gosse. Le bras de l'Ancien tremblait encore de l'impact précédent. Il avait repoussé l'attaque mais seulement grâce à son ancienneté. Il le sentait : il arrivait au bout du chemin. Bientôt, il ne pourrait plus rien lui apprendre. Et son véritable voyage débuterait alors. Se ressaisissant, il s'approcha de son fils et lui mit une claque derrière la tête, comme pour l'obliger à rassembler ses esprits lui-aussi.
    - Soigne ton langage, gamin. Et ressaisis-toi ! Je te l'ai déjà dit. Tu es bon mais tu manques de rapidité. Certains de tes mouvements sont de trops. Va droit au but, puisque tu n'es pas capable d'être malin. Pas de détour, cogne. Point barre. Relève-toi maintenant, j'ai pas l'impression de t'avoir donné la permission de dormir.

Il s'exécutait déjà, prenant quand même le temps de râler et de vociférer contre lui-même. Alors qu'il se dressait de nouveau face à lui de toute sa hauteur, Edwald ne pouvait s'empêcher d'être impressionné par la taille de son fils. Un sentiment perpétuel de danger se dégageait de sa personne alors même qu'il n'était encore qu'un enfant. Et au fond de lui, caché derrière ce rideau de bons sentiments et d'amour qu'il lui portait, il ne pouvait s'empêcher de le craindre. De craindre aussi pour l'avenir. Car Haldor n'avait déjà plus rien d'un gosse.
    - Allez, recommence. Ensuite tu traverseras le lac pour rejoindre l'autre berge et tu m'y attendras. Faut qu'on parle de certaines choses.

Il n'avait plus le choix. Asgard allait devoir prendre la relève, c'était une évidence. Le reste de la journée se terminait sur cette note et il le rejoignit comme il le lui avait dit. Il était de coutume pour le père et le fils de rester un moment sur cette presque-île après un entraînement rugueux, afin de se reposer un peu loin de tout et de discuter sans avoir d'oreilles indiscrètes autour d'eux. Haldor était exténué, ce soir. Ce dernier parcours à la nage, avec ce froid glacial et la température de l'eau dans le négatif, avait achevé de le mettre hors circuit. Jetant au sol le gibier qu'il venait de chasser, Edwald entreprit d'allumer un bon feu pour leur permettre de se réchauffer et de cuire les animaux pour leur repas. Tout cela se déroulant dans le silence le plus absolu. La nuit tombait rapidement dans ces contrées et rapidement, ce feu ne fut plus que leur seule source de lumière. Le crépitement du bois avait quelque chose de sécurisant, de reposant même. Mais il fallait que l'Ancien se sorte de sa torpeur.

Au cours de ces longues années d'entraînements, il avait expliqué à Haldor les circonstances réelles de son adoption. Toute l'histoire lui avait été narré, sans omettre le moindre détail. Il l'avait ainsi élevé en lui expliquant en long et en large toute l'histoire de leurs dieux. Les légendes. Et l'existence de ces guerriers qui protégeaient leur territoire des envahisseurs. Aujourd'hui, il allait parachever son œuvre. Et cela lui étreignait le cœur.
    - Fils, je vais être franc avec toi. Je ne suis plus en mesure de t'apprendre quoi que ce soit. Je ne vais pas y aller par quatre chemins. Il te faut rejoindre le Temple de la Prêtresse. Là, tu seras pris en charge par ceux qui sont comme toi. Eux-seuls pourront t'aider à dompter cette force qui t'habite depuis si longtemps.

Il attrapa l'une des perches improvisées sur laquelle il avait empalé l'un des lapins et la lui tendit. Se servant la seconde pour lui. Un petit soupir, les yeux perdus dans le vague, il reprit :
    - Si tu restes avec moi, tu ne progresseras plus. Ce serait un gâchis terrible. Dès demain, nous partirons vers le Nord, vers la Cité d'Asgard. Seuls quelques initiés peuvent y parvenir. Et tu y resteras... Comprends-tu ?
    - Oui, Père.

La réaction d'Haldor le fit sourire. Car si sa voix ne trahissait d'aucune émotion quelconque, son visage lui disait tout autre chose. Après tout, il n'avait même pas douze ans. Rien d'étonnant alors à ce qu'il puisse appréhender un tel départ. Surtout que là, on parlait de rejoindre les guerriers divins éveillés... Chassant ses mauvaises pensées de la tête, il enjoignit son fils à finir son repas au plus tôt. Ils étaient exténués et une longue route les attendait demain. Ainsi Haldor s'endormit-il sans demander son reste. Une nuit agitée l'attendait, comme chaque nuit depuis quelques mois. Des cauchemars en lien aux événements qui se tramaient de par le monde, il en était persuadé.
    - Dors-bien, mon fils. Car dès demain, tu passeras de l'autre côté des frontières de ce monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t274-haldor-guerrier-divin-
HaldoravatarArmure :
Godrobe de Zeta

Statistiques
HP:
97/160  (97/160)
CP:
270/270  (270/270)
CC:
245/245  (245/245)
Message Re: Prise en main de sa formation [PV Haldor - 535 à 548]   Dim 8 Nov - 21:01
Fidèle à ses engagements, Edwald conduisit donc son fils jusqu'à la cité cachée, celle qui abritait les représentants d'Odin. Ils n'étaient pas tous encore révélés, c'était une évidence, mais la cité disposait de suffisamment d'experts pour permettre de prendre sous leurs ailes les futurs guerriers d'Odin. La guerre n'avait pas été cruelle que pour les hommes. Les chevaliers d'Asgard aussi avaient été décimés. Et ils étaient en quelque sorte la mémoire vivante de leur histoire. Et de leur mission. Se sachant désormais inutile, l'Ancien prit la décision de laisser Haldor entre les mains expertes de ces élus. Jurant qu'il reviendrait prochainement pour voir évoluer son fils. Mais pour le moment, il savait que son rôle consistait à se mettre en retrait.

Celui qui le prit en main n'était pas un tendre. Garant de la sécurité d'Asgard, il reprit la formation du colosse à ses débuts, prenant en compte les lacunes évidentes en matière de contrôle de Cosmos du jeune garçon. Ainsi débuta sa première année de formation au cosmos. Apprendre à gérer et à utiliser cette énergie pour renforcer ses propres attaques. Telle serait sa voie. Tel serait l'axe sur lequel souhaitait s'engager son nouveau mentor, ayant déceler chez cet enfant un potentiel destructeur relativement grand. La force physique ne pouvant pas suffire, il appartenait à son mentor de l'éduquer au niveau spirituel. Ce qui serait sans le moindre doute la partie la plus délicate de cette mission.

L'an 545 - Dix-huitième année d'Haldor

Les années étaient passées à une vitesse folle, achevant de former Haldor. Devenu un guerrier accompli, il avait également atteint sa croissance maximale, atteignant une taille bien plus importante que la plupart des guerriers qui se trouvaient au sein de la cité. Même parmi les siens, il était considéré comme un monstre, un géant de plus de deux mètres, au corps impressionnant. Bien qu'il soit désormais prêt à revêtir une des Godrobe, aucune d'elles ne s'était révélé à lui comme le voulait la coutume. Consultant l'une des prêtresse de la cité afin de savoir ce que les Dieux lui avaient révélés, il n'eut aucune autre réponse que la suivante : retourner là où tout avait commencé. N'importe qui aurait certainement compris le sous-entendu mais Haldor était resté un homme peu porté sur la logique. Ce fut lors d'une discussion avec son père - qui avait rejoint la cité quelques années auparavant pour parfaire sa propre maîtrise de cette énergie cosmique - que celui-ci lui révéla ce qu'il allait devoir faire.

Fidèles à leurs habitudes passées, ils s'étaient postés à l'extérieur de la cité, alors même que la nuit tombait. Ayant dressé un campement improvisé, ils avaient pris leur quartier pour y passer la nuit. Mais pas que. Ils avaient encore des choses importantes à se dire, à l'abri des oreilles indiscrètes. Haldor ressentait clairement de l'impatience à l'idée de ne pas avoir récupéré son armure. Et son père savait qu'il était de son devoir désormais de l'aiguiller.
    - Il va te falloir rejoindre l'endroit où je t'ai trouvé, Haldor. Et seul. Je ne vais pas te mentir, je ne sais pas ce que tu y trouveras. Mais depuis qu je t'ai recueillis, je savais que ce jour viendrait. C'est la volonté divine. Et l'accomplissement de ta propre destinée.

Cela pouvait paraître aberrant d'entendre pareils propos et sans doute que n'importe qui d'autre se serait moqué. Mais pas ici. Pas près de cette cité sortie tout droit des mythes.
    - Retournez la-bas ? Mais... Et ma formation ? Puis pour faire quoi ? Tu m'as parlé de ce serpent... Mais le retrouver dans un domaine si grand, c'est impossible. Je pe...
    - Tais-toi donc un instant ! Il te trouvera. J'en suis sûr. Tiens, prends-ça.

Attrapant ce qu'il lui tendait, Haldor détailla l'objet et en fut étonné. Il s'agissait tout simplement de l'artefact auquel tenait le plus son père. Une représentation du Serpent-Monde. Perplexe, il n'eut aucun mot à exprimer. Haldor n'était pas un homme de discours. Son père ne l'était pas plus non plus. Ainsi échangèrent-ils simplement un regard lourd de sens. La décision fut prise. Dès le lendemain, le colosse attrapa ses affaires et quitta la cité dès l'aube. Le trajet serait long, éprouvant, et il n'avait aucune garantie du résultat. Mais il s'agissait là de son dernier espoir. Pour lui du moins.

Il était temps de revenir aux sources.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t274-haldor-guerrier-divin-
Contenu sponsorisé
Message Re: Prise en main de sa formation [PV Haldor - 535 à 548]   
Revenir en haut Aller en bas
 
Prise en main de sa formation [PV Haldor - 535 à 548]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Prise la main dans le sac...[PV Sacha]
» Prise en main de sa destinée!
» Arrivée au calme [Demoras]
» [COURS DE MUSIQUE] - Prise en main
» TUTO vidéo:prise en main de paint.net

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Praeteritum :: Chroniques-
Sauter vers: