Votez
I
II
III


Forum fermé. Bon jeu à tous sous d'autres cieux !
 

Partagez | 
 

 [Mai 550] Rencontre parmi les grands et les dorés (PV Lesath & Haldor)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
InvitéInvité
Message [Mai 550] Rencontre parmi les grands et les dorés (PV Lesath & Haldor)    Mar 10 Nov - 0:09
Rodorio était la première étape de mon voyage vers le sanctuaire, accompagnée de mon ami je fus arrivée depuis à peine quelque jours. Alors j'avais eu le temps de visiter le village situé en contre-bas du fameux sanctuaire, je n'avais pas mon armure sur moi actuellement. Étant assise sur un tabouret entrain de manger et de boire de l'eau bien fraîche. Je sentais qu'il y avait vraiment beaucoup de monde autour de moi, et de là ou j'étais près de la fenêtre j'avais une belle vue sur ce qui semblait être la place principale. Enfin, je voyais du noir autour de moi mais je l'imaginais comme ça.

Avec la description que me donnait mon assistant. Il était très content d'être arrivé à bon port depuis Jamir le voyage avait été long et parsemé d'obstacles autant climatiques qu'au niveau langage. Bien que je savais parler le grecque grâce à mon maître. Je n'aimais pas trop cette langue, elle me semblait bien trop éloignée de ma langue d'origine, et m'éloigner de ma langue d'origine ... je ne pouvais tout simplement pas. Pourquoi le devrais-je en plus ?

Pour le moment, je n'appartenais pas encore à ce rang de chevalerie. Ce rang que l'on nommait Gold Saint pour lequel j'ai continuée à me battre sans relâche. Il y avait beaucoup de bruits dehors, des bruits de bavardages, d'inquiétudes, je me lève alors de ma position faisant signe à mon ami de rester assis pour ne pas attirer l'attention sur nous. Que tout irait bien, de toute façon de nous d'eux j'étais plus fais pour me battre que lui avec son frêle corps. Je voyais à sa tête qu'il était déçut. Très déçut, mais bon je pouvais encore agir par moi-même. Il n'avait donc pas à s'inquiéter.

Je me demandais bien ce qui ce passait par-là bas. Vraiment toute cette agitation semblait faite pour rien comme à chaque fois dans ce genre de situations.

*je me demande si... l'énergie qui se dégage ici est impressionnante*
Revenir en haut Aller en bas
HaldoravatarArmure :
Godrobe de Zeta

Statistiques
HP:
97/160  (97/160)
CP:
270/270  (270/270)
CC:
245/245  (245/245)
Message Re: [Mai 550] Rencontre parmi les grands et les dorés (PV Lesath & Haldor)    Mar 10 Nov - 20:03
Cela ne faisait clairement pas longtemps qu'il était arrivé et il en avait déjà clairement marre. Son armure avait été scellée de sorte à ce qu'elle ne puisse pas sortir du domaine d'Athéna et même s'il pouvait s'estimer heureux de pouvoir la porter en permanence, il s'agissait là d'un affront qui avait du mal à passer. Bien sur, il était considéré comme prisonnier. Et un prisonnier ne pouvait se permettre de faire ce qu'il voulait. Malheureusement pour le Sanctuaire, ils avaient en leur sein un homme qui possédait une définition tout personne du terme "prison". Et apparemment, comme cela ne semblait pas suffire, voilà qu'on lui imposait aussi la présence de gardes, qui le suivaient où qu'il aille. Selon toute vraisemblance, c'était pour le protéger. Mais aussi et surtout pour le garder sous contrôle et lui faire comprendre qu'il n'était finalement qu'un otage. Cette idée avait du mal à passer. Même s'il faisait avec.

Pour autant, Rodorio n'était pas une cité si vilaine que cela et il disposait tout de même d'une liberté qui lui plaisait. Il en aurait été tout autre s'il s'était retrouvé enfermé. Il s’habituait tant bien que mal à ses "anges-gardiens" et prenait même plaisir à les taquiner. Quitte à se farcir des ombres, autant faire en sorte de s'en amuser un peu. Le colosse possédait malheureusement un humour qui ne plaisait pas à tous. Et s'il était otage, il n'en restait pas moins un guerrier divin, et donc à ne pas prendre à la légère.

Les soldats restaient étonnamment maîtres de leurs émotions et ils ne se laissaient pas déstabiliser par les propos du géant. Bien que peu passionné par la politique et ce qui s'en rapprochait, le colosse avait néanmoins capté quelques brides de discussion parmi les villageois. Et la dispute qui venait d'éclater avait justement un rapport avec cela. Il faut dire que balancer haut et fort qu'ils étaient tous aussi prisonnier que lui-même, ça n'avait pas forcément plu. Et les esprits s'étaient un peu échauffés. Pile ce qu'il attendait. Un peu d'animation, pour lui rappeler ses terres. L'un des hommes en charge de sa protection avait tenté de calmer ceux qui s'opposaient au colosse. En vain. Et Haldor en était responsable, en un sens.
    - Sérieux, mec, ouvre les yeux hein. J'te dis que ta situation n'est pas meilleure que la mienne. T'as cru quoi, mon bonhomme ? En cas d'attaque du Sanctuaire, qui va prendre en premier ? Certainement pas les Chevaliers, hein.

Et il avait raison. Les gardes le savaient aussi même s'ils s'évertuaient à faire croire à ces derniers qu'ils étaient capables de repousser quiconque aurait l'audace de venir à eux. Ils n'avaient pas tort non plus. Mais semer les graines de la peur dans les esprits déjà faibles, voilà qui le faisait bien rire. Techniquement, il ne faisait réellement rien de mal. Juste une discussion un peu houleuse.
    - Alors tu peux encore l'ouvrir et t'marrer en faisant passer mon peuple pour faible. Mais nous, on se sert pas des autres pour ralentir les armées ennemies !

Et toc ! Et si ça plaisait pas, bah tant pis. Après tout, il n'était pas là pour débattre. Juste pour s'amuser un peu. Rompre la monotonie de sa vie d'otage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t274-haldor-guerrier-divin-
LesathavatarArmure :
Scorpion

Statistiques
HP:
160/160  (160/160)
CP:
180/180  (180/180)
CC:
245/245  (245/245)
Message Re: [Mai 550] Rencontre parmi les grands et les dorés (PV Lesath & Haldor)    Ven 13 Nov - 16:56
Les jambes allongées et les pieds posés sur le rebord d’une marche plus haute que celle où il était assis, Lesath se reposait, à sa façon. Il s’était assis en bas d’un escalier, sur une place plutôt connue pour son activité, et, regardant les hommes courir de droite à gauche, se tuant à la tache comme des fourmis, il observait. Là une mère qui punissait son enfant d’avoir volé une datte à un étal, ici un jeunot comptant fleurette à une gamine bien trop jolie pour lui, là bas enfin un marchand qui tentait désespérément d’attirer plus de clients dans son échoppe.

L’aura diminuée au maximum, à fin de ne pas gêner les passants de son énergie plutôt désagréable, il essayait de se souvenir de chaque visage qu’il croisait. L’avait-il déjà vu auparavant ? S’agissait-il d’un adversaire venu se venger, ou encore d’un ennemi du sanctuaire ? Cette mission n’était pas dans ses prérogatives, évidemment, et Belisaire se serait emporté – à sa façon – s’il avait su que l’un de ses chevaliers d’or se baladait dans la ville, sans même porter son armure dorée…

Quelques cris sonnèrent alors qu’il comptait se relever, et finirent pas attirer l’attention de l’Ibère. Ils troublaient le monotone brouhaha qui reignait sur cette place de façon plutôt désagréable. Jetant un coup d’œil sur l’origine de ces clameurs, le Scorpion fut quelque peu surpris de voir un invité forcé. Si le géant n’était pas difficile à percevoir et que son aura ne laissait aucun doute sur la nature éveillée de ce dernier, il ne l’avait pourtant pas localisé du premier coup d’œil, trop concentré qu’il était à puiser dans les tréfonds de sa mémoire. Il s’en maudit aussitôt, un tel public n’aurait pas du lui échapper…

Le jeune homme se leva de sa précaire position et décida de s’approcher. Il s’assit non loin de ce groupuscule éclectique, et écouta les paroles du nordique. Car il s’agissait, en toute vraisemblance, d’un homme du Nord. Les deux gardes, qui l’accompagnaient trahissaient son statut de tribut, sans doute celui des Ases d’Odin. Aux paroles de l’homme du Nord, la populace répondait par des cris, voir parfois presque des insultes. C’était … consternant.

« Il a raison pourtant. » lança-t-il détaché, alors qu’il s’était assis dans un coin de nouveau, sans que personne ne fasse trop attention à lui. Lors qu’il répéta de nouveau que l’étranger avait raison, quelques regards interloqués se tournèrent vers lui. Personne ne connaissait son rang aussi bien qu’il ne fut pas identifié comme un chevalier d’or, mais comme un membre de la cité qui s’alignait avec les propos improbables du nordique. Quelques uns se tournèrent vers lui l’œil mauvais, mais cela n’arrêta pas l’ibère, qui continua, calmement. « Vous êtes tous prisonniers à votre façon. De votre statut. De votre vie. De vos obligations. »

C’était simple, lui-même était obligé de se plier à certaines règles. Evidemment, il aurait pu tout envoyer valser et décider de ne faire que ce dont il avait vraiment envie, mais ce n’était pour le coup pas réaliste, tous pouvaient faire ça, après tout. Mais ce n’était pas ce qu’ils avaient choisi, ni lui, ni eux, ni même le grand Ase…

« Ceci dit, je ne sais pas trop pourquoi vous écoutez un homme qui s’amuse de vous voir vous énerver. C’est … enfantin. » Conclut-il en esquissant un sourire aux gens qui s’approchaient désormais de lui. L’électricité était dans l’air.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t268-lesath-gold-saint-du-s
HaldoravatarArmure :
Godrobe de Zeta

Statistiques
HP:
97/160  (97/160)
CP:
270/270  (270/270)
CC:
245/245  (245/245)
Message Re: [Mai 550] Rencontre parmi les grands et les dorés (PV Lesath & Haldor)    Mar 17 Nov - 23:54
Le colosse se tournait désormais vers celui qui avait prit la parole, ne manquant pas de lui adresser un gigantesque sourire et un sacré clin d'oeil. Le mec en question était loin d'être con. Mais le fait qu'il puisse garder son calme n'était pas anodin. Et malgré la foule, il se moquait de dire ce qu'il pensait. Même si ça ne plaisait pas. Y'avait pas à dire, Rodorio lui réservait de sacrées surprises et l'Argenté aimait ça. L'inconnu ne bronchait pas alors même que la foule s'approchait de lui, quelque peu menaçante, là où la plupart des civils auraient préférés la fuite. Il assumait ses propos. Et ça, ça plaisait au géant.
    - T'as une sacrée paire de couilles, mon gars. J'aime ça. Hey, vous-là ? Z'êtes pas là pour éviter que les choses partent en vrille, normalement ? Oh ! Un geste quoi.

Les gardes qui devaient se charger de sa surveillance ne semblaient que peu enclin à l'aider. Avaient-ils reconnu la personne en question ? Où était-ce seulement parce que préserver les autres n'entraient pas dans leur attribution ? Impossible à dire. Et s'ils étaient un peu nerveux, ils semblaient déterminés à ne pas se mêler de ça. Cela fit mugir le géant. Techniquement, c'était sa faute. Le pauvre bougre n'y était pour rien. D'ordinaire, il se fichait de générer des bagarre. Mais là, le rapport de force était vraiment trop déséquilibré. Haldor poussa un simple soupir, pointant alors du pouce l'arme gigantesque qui trônait dans son dos.
    - Bon, on va faire simple. Soit vous faites en sorte que ces gros débiles dégagent sans faire chier l'autre, là, soit c'est moi qui m'en charge. Pas sûr par contre que mes arguments soient compris de tous. C'est qu'ils sont... Percutants !

Et sans un regard, il fendit la foule, poussant sans manière ceux qui se trouvaient sur son chemin. Sans violence non plus mais sa corpulence facilitait grandement l'avancée. Arrivée proche de l'homme, il fit en sorte de se tourner vers ceux qui se dressaient face à lui, tout en gardant l'autre à l'oeil quand même, et fit pivoter sa gigantesque lame de sorte à la basculer devant lui. D'un geste, il plantait l'arme dans le sol, qui s'enfonça de plusieurs pouces sans sourciller. L'image était claire. Mais au cas où...
    - On peut vraiment pas causer avec vous ? Si on est pas d'accord, vous vous énervez ? Sérieux quoi. Z'êtes pas un peuple à l'écoute des autres normalement ? Moi, on m'avait dit "t'inquiète, ils sont sympas. Toujours un mot pour rire. Toussa, toussa." Moi, votre méthode me va aussi les mecs. Mais là, j'trouve pas ça super équitable alors j'ai décidé d'équilibrer les débats. Premier qui approche de ça, j'le décalque. Qui qui commence ?

Et il éclata de rire, devant la stupeur des uns et la consternation des autres, notamment des gardiens qui furent obligés d'intervenir. Calmer une foule n'était jamais facile. Mais il y avait quelques cas où la peur pouvait prendre le dessus. Le géant était un colosse. Pourtant, on constatait que certains parmi ces villageois n'avaient clairement pas appréciés. Ni les propos de l'inconnu, ni l’intervention d'Haldor. Il prit le parti de les ignorer, pour le moment. S'il franchissait la ligne, il les avait prévenu après tout.
    - De toi à moi, j'voulais juste m'amuser un peu. J'pensais pas qu'ils le prendraient si mal. En tout cas, comme j'te l'ai dit, t'en as et c'est une putain de belle qualité. J'suis Haldor !

Et de nouveau, il laissa son hilarité prendre le dessus, comme pour essayer de détendre l'atmosphère. Il ne cherchait même pas le nom de l'autre. S'il le décidait, il le lui dirait. Sinon, qu'importe, cela n'empêchait absolument pas les discussions. Puis s'il décidait de partir, alors tant pis. Le géant avait apparemment d'autres jeux qui l'attendaient, au pire. Un regard en arrière. Il jaugeait la foule. Oui, décidément il y avait vraiment de l'électricité dans l'air. Une simple étincelle et ce serait la catastrophe. Et un bref instant, il souhaita être cette étincelle. Qu'est-ce que ça pouvait l'amuser en réalité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t274-haldor-guerrier-divin-
Contenu sponsorisé
Message Re: [Mai 550] Rencontre parmi les grands et les dorés (PV Lesath & Haldor)    
Revenir en haut Aller en bas
 
[Mai 550] Rencontre parmi les grands et les dorés (PV Lesath & Haldor)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haiti parmi les 22 pays les plus menaces par la securite alimentaire
» Grands garçons musclés et bronzés
» Organigramme du conseil des grands maîtres.
» Obama met Haiti dans la "Blacklist" des plus grands cartels de la drogue
» Histoire des grands magasins de Paris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Imperium Byzantinum :: Rodorio-
Sauter vers: