Votez
I
II
III


Forum fermé. Bon jeu à tous sous d'autres cieux !
 

Partagez | 
 

 [6 mai 550] Le colosse du nord [PV Haldor]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
SilasavatarArmure :
Gémeaux

Statistiques
HP:
260/260  (260/260)
CP:
190/190  (190/190)
CC:
296/296  (296/296)
Message [6 mai 550] Le colosse du nord [PV Haldor]   Mar 10 Nov - 12:34


Trois jours maintenant qu'il était revenu de Transylvanie, trois jours qu'il avait passé à ne rien faire pour que ses plaies se referment le mieux et le plus rapidement possible. Trois jours perdu car il avait été trop faible face à ce Berserker. Il n'avait cessé de ruminer, allongé dans son lit depuis qu'il avait rejoint son temple. Il avait perdu de la confiance en lui et ce n'était pas bon, non pas bon du tout. Il devait se reprendre, il le fallait! Pour le moment il ne pouvait rien faire et n'avait pas l'envie de se plonger dans un état méditatif même si ce dernier lui ferait un grand bien. Non le Gold Saint décida de descendre à Rodorio, voir un peu de monde, discuter et vider des chopines, voila un programme fort intéressant! Il regrettait l'absence de Childéric, Silas aurait aimé se bourrer la gueule en compagnie de son ami. Mais bon, il n'était pas encore revenu d'Asgard. Peut être qu'il n'avait pas eu besoin de sortir les crocs du lion lui au moins...

C'est aidé d'un bâton en guise de canne que Silas descendit de son lit et marcha à travers son temple. L'une des entailles à sa cuisse droite était bien profonde et s'il voulait guérir au plus vite, il devait la ménager. Mais il n'en pouvait plus de rester dans son temple, seul. Il était en état d'alerte comme tous les autres, mais il était aussi en convalescence. Le Gold Saint avait ensuite ouvert un portail pour le conduire à l'entrée du village blanc. S'il pouvait le faire pour sortir en marchant et éviter de forcer sur sa patte folle, cela ne sera pas la même pour le retour, il sera forcé de remonter le chemin zodiacale à pieds... Quelle merveille!

Il entra dans Rodorio, marchant tranquillement tout en se soutenant de sa béquille de fortune. Il était bien beau le glorieux Gold Saint... Il savait où aller pour se péter la ruche en toute tranquillité, il irait dans son repère à lui et ses amis Childéric et Ainia, il irait chez ce brave Clétus. Il commençait à remonter la rue lorsqu'il croisa une vraie armoire à glace, on aurait pu croire à un sosie de Childéric c'était pour dire! Une portait une armure étrangère à sa vue. Connaissant Jehane, il se dit que c'était surement le tribut des marinas ou d'Asgard, mais il penchait pour Asgard connaissant la couleur soleil couchant des écailles.

_ Et bien encore un couple qui a fait pousser leur bébé à l'engrais.

Il éclata de rire, riant plus de lui faisant une blague à la con que de la blague en lui même. Il espérait que le colosse n'allait pas le prendre mal, ce n'était que de l'humour après tout. Silas ne put repenser à Jehane et il se disait qu'il irait bien la voir et lui foutre sous son nez d'impolie le fait que son propre camp l'abandonne en fait.






Lorsque j'engage un combat, il ne me vient pas à l'idée que je puisse le perdre.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t174-silas-gold-saint-des-g
HaldoravatarArmure :
Godrobe de Zeta

Statistiques
HP:
97/160  (97/160)
CP:
270/270  (270/270)
CC:
245/245  (245/245)
Message Re: [6 mai 550] Le colosse du nord [PV Haldor]   Mar 10 Nov - 20:20
La remarque arriva aux oreilles du colosse qui s'arrêta, posant le regard sur celui qui venait de parler. L'autre se marrait déjà comme un âne et il ne put s'empêcher d'en rire lui aussi. Le colosse n'était pas réellement susceptible. Même s'il ne faisait que rarement l'objet des moqueries des autres tant sa corpulence dissuadait ce genre de chose. Les gardes qui l'accompagnaient - et qui commençaient à connaître la mentalité de celui qu'ils surveillaient - cessèrent leur avancée également. L'un d'eux s'approcha d'Haldor pour lui présenter le Saint en question. Mais le colosse, devinant ce qu'il allait faire, leva seulement la main pour le faire taire. Si ce type voulait se présenter, il le ferait tout seul, comme un grand garçon. D'ailleurs, grand, il l'était aussi le lascar. Même si moins bien bâti que lui même, il ne pouvait nier une certaine force physique chez lui. Et pour une fois qu'il ne tombait pas sur une gaufrette, il comptait bien en profiter.

Ainsi s'approchait-il, dominant rapidement l'homme en question. Il était visiblement blessé, à en croire sa canne de fortune. Lui rendant son sourire, il resta quelques instants à l'observer, comme s'il prenait ma mesure d'un adversaire. Ce qu'il était, en quelque sorte. Même s'il avait encore du mal à s'y faire, il n'était qu'un garant, un otage. A la merci d'Athéna et du Grand Pope. Du moins aimait-il leur laisser croire, pour le moment. Pour le bien d'Asgard, Jormungand sommeillait. Mais même plongé dans ses songes, il s'activait, gigotait. Et il ne ferait pas bon d'être là lorsqu'il ouvrirait les yeux.
    - Si c'est l'cas, j'peux te garantir qu'ils ont dû en vider pas mal sur ma tronche !

Et il éclata de rire à son tour. Ce n'était pas une critique après tout que de dire d'un homme qu'il était grand. Surtout dans la culture du colosse où avoir sa corpulence était signe de force et d'un avenir prometteur.
    - J'te connais pas mais t'as une bonne gueule, mon pote. Les autres coincés là, ils préfèrent m'ignorer. Pas que ça m'emmerde, j'préfère en général qu'on vienne pas me faire chier, mais c'est vrai que ça fait plaisir de voir qu'un mec a de l'humour dans l'coin. J'suis Haldor, protecteur de l'étoile de Gamma. Tribut d'Odin, t'auras deviné.

Il ne lui demandait même pas qui il était. S'il le voulait, il se présenterait. Les gardes dans son dos poussèrent des soupirs, comme exaspérés de voir qu'il ne reconnaissait pas l'un des douze Saints d'Athéna. Mais le colosse se moquait royalement de ce titre. Après tout, en terre ennemie, peu importait la force des autres. Seule la sienne comptait. Car seule la sienne le préserverait du danger. C'était juste un fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t274-haldor-guerrier-divin-
SilasavatarArmure :
Gémeaux

Statistiques
HP:
260/260  (260/260)
CP:
190/190  (190/190)
CC:
296/296  (296/296)
Message Re: [6 mai 550] Le colosse du nord [PV Haldor]   Jeu 12 Nov - 14:40


Il avait du répondant et de l'humour, il avait une toute autre allure que Jehane la pimbêche coincée du derche, et coincée sur son cheval à la con. Il en ferait bien du saucisson au passage du canasson mais bref, elle n'était pas le sujet du jour. Silas ne put s'empêcher de rire aux traits d'humour d'Haldor et il le trouva sympathique même s'il le guerrier divin n'était autre qu'une prise de guerre lui aussi. Silas fit signe aux gardes qui l'accompagnaient de disposer pour le moment. Après tout ils était un Gold Saint et eux n'était que du menu fretin que le nordique pouvait écraser avec un doigt.

_ Je pense qu'ils ont surtout peur de toi, faut dire que les grands gaillards comme toi y'en a pas beaucoup dans le coin. Tu doit même dépasser de quelques cheveux mon ami Childéric du Lion c'est pour dire et pourtant, il a déjà une tête de plus que moi... Au passage je suis Silas, Gold Saint des Gémeaux.

Il le salua rapidement d'un signe de la main et lui souris. Il était franc, même s'il savait qu'il était un ennemi, il sentait un petit quelque chose en Haldor. Etait-ce parce qu'il était un homme d'honneur? Il ne fallait pas croire qu'il n'allait pas s'en méfier, il était comme il l'avait souligné le tribut d'Asgard, un prisonnier politique. Haldor serait-il celui qui ferait changer d'avis Silas sur les tribut?

_ J'ai cru comprendre que t'es arrivé il y a peu en remplacement de l'ancien c'est ça? Pas trop dur le dépaysement?

C'était un peu dur de faire la causette à un gars d'une tête de plus que vous qui était de plus là sans qu'il ne le veuille vraiment et en plus en étant amoché. Silas alla s'adosser contre le mur d'une des maisonnettes du village, basculant son poids sur son dos pour soulager sa jambe blessée.

_ Tu m'excuseras mais comme tu le vois je suis pas au plus beau de ma forme, mais d'ici quelques jours, tout rentrera dans l'ordre.

Une question de jour, oui c'était cela. Cataplasme, onguent, bandage et cosmos, tout cela réuni et dans trois jours la blessure ne serait qu'un souvenir comme les autres ne laissant qu'une trace sur la cuisse du Gold Saint. Il maudissait encore la hache de la Hyène, et pour son bien être mental, il se dit qu'il l'aurait battu sans celle-ci dans ses mains.





Lorsque j'engage un combat, il ne me vient pas à l'idée que je puisse le perdre.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t174-silas-gold-saint-des-g
HaldoravatarArmure :
Godrobe de Zeta

Statistiques
HP:
97/160  (97/160)
CP:
270/270  (270/270)
CC:
245/245  (245/245)
Message Re: [6 mai 550] Le colosse du nord [PV Haldor]   Jeu 12 Nov - 22:21
Silas ? Il retiendrait le nom. Quant à son armure, il en serait de même. Que les autres aient peur, cela lui avait effleuré l'esprit mais que la remarque arrive de la bouche même d'un des grands soldats de cette légion, ça avait quelque chose d'étrange. En tout cas, il était typiquement le genre de gars avec qui Haldor pouvait s'marrer. La discussion pouvait donc réellement débuter. Après tout, si le type n'avait pas eu un p'tit quelque chose, le colosse aurait passé son chemin sans même s'arrêter. Il ne lui importait que peu de faire bonne figure. Il n'en avait ni la patience, ni l'entraînement à dire vrai. Et contrairement à beaucoup, la "Diplomatie" ne faisait pas parti de son vocabulaire. Tout au plus était-ce ainsi qu'il nommait son poing droit, tandis qu'il aimait appeler le gauche "Tact". Cela avait généralement tendance à abréger les discussions.

Quant à l'histoire du dépaysement, c'est clair que tout était différent. Que ce soit le climat, l'endroit, même les mentalités. Il n'y avait que peu de choses communes avec son existence passée. Mais le plus dérangeant, à ses yeux, c'était clairement ce statut de prisonnier. Pour un homme aussi fier que lui, il était quand même difficile de se faire escorter par des soldats et d'être ainsi enchaîné. Enchaîné à sa promesse. A sa parole. Et à son peuple, en réalité. Il ferait face, comme il l'avait toujours fait. Mais c''était là un effort considérable et il se devait d'endurer cette double punition : celle des Saint qui imposait un Tribut aux peuples vaincus mais aussi et surtout celle des Ases qui l'avait envoyé lui pour le punir.
    - J'avoue qu'c'est très différent mais qu'est-ce que tu veux, pas comme si j'avais l'choix. Puis y'a quand même des bons côtés ici. Fais pas trop froid. Pas que j'sois frileux mais j'avoue que la neige et la glace tout l'temps, c'est pas drôle.

Il se mit à se marrer. Vrai que le temps près d'Asgard, c'était quand même un peu toujours la même chose. Là au moins, y'avait un peu de changement. Un peu... Silas se posait, histoire de se mettre plus à l'aise. Il n'avait pas besoin de spécifier qu'il était pas au mieux, c'était bien visible. Habitué des combats qu'il était, Haldor ne pouvait ignorer un homme blessé. Que ce soit dans l'attitude que dans la posture, il y avait des marques qui ne trompaient personne.
    - Qu'est-ce qui t'es arrivé, mon gars. Un rude gaillard comme toi, Chevalier d'or des Gémeaux, ça se blesse pas en sortant d'son lit hein. Un p'tit combat qui a mal tourné ? J'compatis en tout cas. On a tous connu ça, c'est jamais top d'être en mode "repos forcé". J'me souviens d'une fois, moi, où j'suis resté bloqué plusieurs semaines à cause d'un combat qui a mal tourné. Failli perdre mon putain d'bras. Ah ! J'en deviendrais presque nostalgique !

Lui aussi s'adossa au mur, prenant néanmoins le soin d'ôter de son dos la lame géante qui s'y trouvait. Pas qu'elle le gêne mais il préférait ne pas avoir ça entre le mur et lui-même. D'un geste simple, il enfonça la lame de plusieurs pouces dans le sol. Habitude néfaste, il le savait, car qui laissait de profondes entailles partout où il allait. Mais qu'importe, pour le moment, il était en pleine discussion avec un type qui lui faisait passer le temps. Et il lui en était reconnaissant, très franchement.
    - Mon mentor m'disait, quand j'étais môme, qu'il n'y avait rien d'mieux que le sang d'ours pour nettoyer les plaies. J'le croyais à l'époque. J'ai failli crever d'une putain d'infection en suivant son conseil. Sans parler des blessures subies lorsqu'j'ai décapité la bête. Plus jamais. Mouhahahahaha !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t274-haldor-guerrier-divin-
SilasavatarArmure :
Gémeaux

Statistiques
HP:
260/260  (260/260)
CP:
190/190  (190/190)
CC:
296/296  (296/296)
Message Re: [6 mai 550] Le colosse du nord [PV Haldor]   Lun 16 Nov - 10:47


Voir l'immense lame du guerrier divin lui donna un frisson et lui rappela la souffrance et la supériorité sur le plan physique de Ludmila à cause de sa hache. Il se tut un moment avant de pouvoir reprendre le flux de la discussion que le Godwarrior avait alimenté en répondant chaleureusement à ses paroles.

_ Effectivement, c'est pas un pépin domestique qui m'a foutu dans cette état. J'ai rencontré une hyène armée d'une hache qui n'a pas hésité à venir me taillader le corps... Une rencontre qui me laissera quelques souvenirs donc...

Silas ne put se retenir de sourire en écoutant Haldor lui raconter son anecdote sur le sang d'ours. C'était une histoire assez folle mais qui pouvait être totalement véridique vu le gaillard au cheveux d'argent qui se trouvait à coté de lui.

_ Je pense que cela devait être peu ragoutant... Il faut dire que si tu as du te soigner avec le sang de la bête qui t'as causé autant de blessures que celles que tu devais soigner en plus... T'as pas gagné au changes la.

Le Gold Saint se décolla du mur et fit juste un pas de coté sans s'aider de sa béquille, il regarda Haldor puis les gardes au coin de la rue qui les observait malgré les paroles de Silas juste avant.

_ D'ici quelques jours j'irais bien mieux et je serais opérationnel à nouveau... Pour en reveni au temps, oui on peut dire qu'ici c'est parfait, ni trop froid ni trop chaud. J'ai passé sept années en Perse dans le désert, donc être un peu plus sous une température douce ne me gène pas du tout aussi. Tu connais la morsure du froid, je connais les brulures de la chaleur.

Il commença à faire quelques pas dans la direction opposée à celle de son arrivée, lent mais plus assurés. Ils se tourna vers Haldor et lui sourit.

_ Un petit verre ça te tente?

On ne pouvait pas vraiment dire qu'il faisait ami-ami avec mais il le trouvait sympathique et puis c'était le moyen de connaitre un peu plus un supposé ennemi...





Lorsque j'engage un combat, il ne me vient pas à l'idée que je puisse le perdre.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t174-silas-gold-saint-des-g
HaldoravatarArmure :
Godrobe de Zeta

Statistiques
HP:
97/160  (97/160)
CP:
270/270  (270/270)
CC:
245/245  (245/245)
Message Re: [6 mai 550] Le colosse du nord [PV Haldor]   Lun 16 Nov - 19:14
    - Ouais mais c'est toi qui rince, mon pote.

Être Tribut ne signifiait pas devoir payer pour toutes ses consommations. S'il pouvait boire en compagnie d'un mec de la trempe de ce Silas, et gratuitement, alors il ne s'en priverait pas. Les chevaliers d'Or n'étaient pas tous enclin à partager des moments avec un simple Tribut. La plupart était trop sûr d'eux pour comprendre que c'était précisément l'oubli qui les mettait en danger. Silas faisait parti de ceux qu'il pourrait apprécier, sans le moindre doute. Cela lui arracha un sourire féroce. Lui qui pensait que ce voyage - le terme était mal choisi mais il ne se voyait clairement pas prisonnier éternellement - serait d'un ennui total, il commençait à évoluer. Le Verseau avait déjà bien entamé sa routine quotidienne mais les Gémeaux étaient en passe de rendre le sourire au géant.

Alors qu'il le suivait jusqu'à destination, prenant soin de le suivre sans l'obliger à presser le pas pour ne pas aggraver sa blessure, il repensait aux propos précédents du guerrier d'Athéna. Hyène, hache. S'il n'était pas très aidé côté intelligence, il en connaissait un rayon sur les guerriers des dieux ennemis. S'il avait convenablement jugé la situation, Silas avait affronté un guerrier d'Arès. Ces derniers étaient réputés pour leur extrême sauvagerie en combat. Faire jeu égal avec un Gold Saint n'était pas à la portée de tous. Cette Hyène était un adversaire redoutable, à n'en point douter. Vraiment, les choses devenaient passionnantes.
    - Boarf, pas grave, t'es encore en vie. C'que j'aime, quand j'perd un combat, c'est la perspective de retrouver l'autre et de lui prouver alors son erreur de m'avoir laisser vivre. Tu sais, ce p'tit regard que l'mec te lance quand il comprend que lui, bah il va crever ! Et que ça s'rait jamais arrivé s'il avait été au bout la dernière fois. Moi, j'adore !

D'autant que le colosse était généralement peu enclin à laisser les autres survivre à un combat contre lui. Question de principe justement pour éviter ce genre d'incidents. La colère donnait de la force, il l'avait appris par expérience. Et oublier cela, c'était comme se poignarder soi-même. Il n'était pas un adepte de l'automutilation. ils en virent finalement à se poser. Haldor passa commande - et pas une petite, sa gorge était sèche et il avait besoin de munitions pour poursuivre sa discussion - puis s'aperçut que les soldats en charge de sa surveillance étaient encore à proximité. Cela le fit rire. Il avait entendu Silas les congédier mais les instructions du Grand-Pope étaient claires. Ils ne pouvaient garder trop longtemps leur distance, même s'il se trouvait avec un chevalier d'Or. Silas ne pouvait l'ignorer. Mais malgré tout, il reporta son attention sur le seul digne de son attention pour le moment.
    - Ah, tu sais, si la p'tite histoire de l'ours t'as fait marrer, t'es pas au bout de tes surprises avec moi. Des histoires comme ça, j'en ai à la pelle. Si t'es sage, j't'en raconterais quelques-unes. Mais d’abord, trinquons.

Il attrapait la première commande, levant sa pinte dans la direction des Gémeaux. Un grand et fier sourire figé sur son visage. Il était rare de le voir d'humeur aussi joviale.
    - A la santé des vrais soldats ! En espérant que la mort nous cueille sur le champ de bataille et pas dans un lit ! "Prost" !

Il utilisa un dérivé de sa langue maternelle pour le dernier mot. "Santé", en quelque sorte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t274-haldor-guerrier-divin-
SilasavatarArmure :
Gémeaux

Statistiques
HP:
260/260  (260/260)
CP:
190/190  (190/190)
CC:
296/296  (296/296)
Message Re: [6 mai 550] Le colosse du nord [PV Haldor]   Mar 17 Nov - 17:02


Le colosse avait accepté l'invitation de Silas à aller boire un verre et c'est ainsi qu'ils débarquèrent dans l'une des premières tavernes qu'il trouva digne d'y entrer.

_ Ne t'inquiètes pas pour moi, je saurais me venger si un jour je la recroise...

Ils s'installèrent à l'une des première table qu'ils trouvèrent, le duo était tout aussi détonnant que lorsque Silas était en compagnie de Childéric mais le Guerrier Divin avait une allure encore plus brute et rustre que celle du Franc. Il était un homme du nord clairement et on le ressentait clairement en le voyant. Ils passèrent commande rapidement et furent servi tout aussi rapidement. Haldor proposa un toast que Silas accepta en y répondant.

_ A l'honneur des guerriers qui ne baissent jamais les bras. A la tienne.

Pouvait-il vraiment dire cela? Ne s'était-il pas légèrement victimiser après sa défaite? Peut-être oui mais il semblait regagner en confiance tout en regagnant en santé et sans le faire exprès Haldor lui aérait l'esprit et cela lui faisait un bien fou. Il vida un bon tiers de sa pinte en une traite et lâcha un souffle de complaisance.

_ On ne doit pas s'ennuyer avec toi si t'en as des autres comme l'ours à sortir. 9a me fait penser à un Perse qui buvait du sang de chèvre car il disait que cela le rendait plus fort, en meilleur santé. Ce con est tombé malade et il a fini par chier du sang à en mourir. Ce n'est que justice, le mec les égorgeait comme ça dans le désert et laisser pourrir les carcasses, le nombre de grillades perdues...

Silas porta sa pinte à ses lèvres une nouvelle fois, tout en observant le Godwarrior, il se remémora les paroles d'Haldor, il ne comprenait pas une chose.

_ Quand tu dis qu'on t'as pas laissé le choix? C'est le fait que vous nous devez un tribut? Ou tu parlais du choix que ce soit toi? Justement, comment vous choisissez qui doit venir? Concernant le Berserker, c'est un prisonnier de guerre qui vient de la dernière bataille, mais toi, tu viens juste d'arriver pour remplacer l'autre.






Lorsque j'engage un combat, il ne me vient pas à l'idée que je puisse le perdre.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t174-silas-gold-saint-des-g
HaldoravatarArmure :
Godrobe de Zeta

Statistiques
HP:
97/160  (97/160)
CP:
270/270  (270/270)
CC:
245/245  (245/245)
Message Re: [6 mai 550] Le colosse du nord [PV Haldor]   Mer 18 Nov - 0:20
L'histoire semblait grandement amuser le géant qui frappa du poing sur la table, en éclatant de rire. Ce moment d'hilarité dura quelques longues secondes, Haldor se penchant sur sa chaise pour reprendre son souffle. Sacré bonhomme que ce grand lascar mais il était ainsi : sans concession. Lorsqu'il reprit enfin ses esprits, il releva le poing de la table pour attraper sa pinte et la vider d'une traite. A l'endroit où il avait martelé le bien était apparu une fissure qui courait sur toute la table désormais. Il n'avait pas fait gaffe à sa force et semblait ne même pas avoir remarqué le petit problème. Quelques regards dans sa direction - qu'il ignorait - auraient pu lui faire comprendre que les clients désapprouvaient. Encore qu'il n'en avait réellement rien à faire.
    - Mais quel tocard, sérieux. Mouhahahaha. Une chèvre, quoi. Encore l'ours, c'est logique. Tout le monde sait qu'ils sont une espèce à part. Dans mon village, si t'as pas tué ton ours à douze ans, t'es pas un homme. Mais le truc de la chèvre... Pffff, vraiment trop con ce Perse.

Généralement, personne n'osait vraiment le contredire. Il semblait trouver risible l'histoire de la chèvre alors même que la sienne ne tenait pas debout non plus. Mais il expliquait les choses avec tant de convictions, il y mettait tant de cœur, qu'on avait pas nécessairement envie de lui dire qu'il se plantait aussi. Pour le coup, il en avait même occulté le fait que le mec l'avait mérité car il en faisait pas de brochettes. S'il avait noté les détails, il se serait marré encore plus, sans le moindre doute. Il essuya une larme qui avait perlé à son œil droit avant de reprendre.
    - Ah, j'te jure, si t'en as d'autres des comme ça, on va pas s'emmerder non plus !

Il reprenait peu à peu son souffle. La question du chevalier n'était pour autant pas passé inaperçu. Une vraie question pleine de bon sens, remettant la discussion sur de bons rails. Gardant quelques instants le silence, Haldor plongeait son regard de glace dans celui de l'homme face à lui. Comme pour sonder son esprit. Il l'appréciait, c'était un fait. Mais il n'irait pas jusqu'à lui dévoiler certaines choses qui restaient du domaine des Ases. En sa qualité de guerrier divin, il était garant de la sécurité de son peuple. Et cette histoire de punition, malheureusement, se devait d'être masquée. Pour le moment.
    - Bonne question, Silas. Très bonne question. Pour être franc, c'est un peu des deux. On vous doit un Tribut, c'est clair. On doit s'y plier pour éviter les représailles. Nos dirigeants n'ont qu'une parole, eux aussi. Mais pour ma part, j'ai été désigné d'office. Sans entrer dans les détails, j'ai un peu merdé y'a pas très longtemps. Ils ont donc décidés de m'éloigner pour éviter d'autres problèmes. Le fait de devoir envoyer quelqu'un ici est très bien tombé. Peut-être trop bien d'ailleurs.

Il était pensif. A un moment, il avait pensé à une sorte de complot pour l'isoler. Comme s'ils n'avaient attendus que cela comme prétexte pour le dégager. Sa grande gueule et son manque d'intelligence dans bien des domaines étaient une gêne, il le savait.
    - Mais rassure-toi, ils se sont pas foutus de vous non plus. On doit envoyer un de nos plus puissants guerriers pour garantir la paix. Il s'trouve que j'remplis aussi ce critère. C'pour ça que j'te dis qu'il y a peut-être un grizzli derrière l'arbre. Ou un truc du genre, j'sais plus l'expression.

Là dessus aussi, il se plantait. Anguille sous roche aurait été plus adéquat. Ou tout simplement de dire qu'il y avait un loup. Mais le grizzli derrière l'arbre, c'était bien une invention de sa part.
    - Par contre, chez moi on dit aussi qu'un serpent change de peau, pas sa nature... Qu'ils méditent là-dessus, toutes ces tarlouzes. Oh, tant que j'y pense, tu peux m'rencarder sur le Verseau, un peu ? Elle est pas super marrante, la petite. Sérieux, elle m'a emmené ici, j'ai galéré de fou pour lui tirer deux mots quoi. J'l'ai appelé "mon p'tit glaçon", ça lui va trop bien. Mais pas sûr que ça lui ait plus. Faudra que j'aille la voir. C'est qu'elle est un peu chiante mais elle a un putain d'atout : avec elle, j'ai l'impression d'être chez moi. Raaah, j'me blottirais bien contre elle ce soir, moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t274-haldor-guerrier-divin-
SilasavatarArmure :
Gémeaux

Statistiques
HP:
260/260  (260/260)
CP:
190/190  (190/190)
CC:
296/296  (296/296)
Message Re: [6 mai 550] Le colosse du nord [PV Haldor]   Jeu 19 Nov - 14:44


Il trouvait Haldor vraiment sympathique et il se disait qu'une amitié était peut être entrain de naitre entre eux. C'était assez bizarre, il savait le Guerrier Divin être un ennemi et de plus être un prisonnier mais malgré cela il ne pouvait s'empecher de l’apprécier en fait. Il lui rappelait Childéric sur certains points. Il ne fallait pas croire que seulement les gros costauds étaient les amis de Silas mais peut être qu'il les complétait assez bien et c'était pour cela que le duo marchait pas mal aussi.

_ Oui je dois en avoir quelques unes des histoires de ce type la en reserve, certains Perses m'ont laissé pas mal d'anecdotes en mémoire.

Silas éclate de rire en repensant à certaine qu'il raconterait peut être plus tard à Haldor. La discussion avait repris un train plus sérieux le temps de parler de la condition d'Haldor et du choix de ce dernier. Silas se demandait comment il aurait réagi à ce qu'avait du vivre Haldor. Envoyé, expatrié pour devenir le jouet d'un autre chef, cela pouvait sembler bizarre...

_ T'inquiètes pas je sais que l'étoile de Gamma fait partie des sept plus valeureux guerriers d'Odin, j'ai appris mes cours mon grand.

Haldor voulait des informations sur le Verseau? Ainsi donc c'était elle qui avait amené Haldor ici, voila donc la raison de son absence lors du Crusos... Le hasard faisant bien les choses, le Gold Saint s'était justement entretenu avec elle la veille. Elle ne lui avait pas laissé une bien grande impression à vrai dire, il l'avait pour le moment mal jugé, bien mal même...

_ Justement nous nous sommes parlé hier... La première fois en fait... T'as bien raison, hier je lui demande qu'elle me serve une coupe de vin et voila qu'elle me donne de l'eau quoi, j'ai du me lever de mon lit et me servir moi même. J'aurais du lui balancer son eau à la tronche. Justement elle te rappelle chez toi, mais laisser agir son cosmos ainsi montre qu'elle n'arrive pas à le maitriser...

Silas ne pouvait s'empcher de penser à ce qu'il se passerait si lui n'arrivait pas à maitriser le sien, il ferait péter tout tout autour de lui et ouvrirait des abysses dimensionnelles ou les gens irait se perdre? Sotte et inconsciente que cette Echo.

_ Mais oui, pas marrante, un manche à pioche dans le cul. Voila le rat gelé de bibliothèque qu'est le Saint du Verseau... Je crache sur un frère d'arme? Bah oui clairement, on ne peut pas aimer tout le monde non? Regardes on est censé être ennemi et pourtant je commence à bien t'aimer!

Il porta une nouvelle fois sa chope à ses lèvres et la vida cul sec! Il fit signe à l'aubergiste de servir une autre tournée...




Lorsque j'engage un combat, il ne me vient pas à l'idée que je puisse le perdre.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t174-silas-gold-saint-des-g
HaldoravatarArmure :
Godrobe de Zeta

Statistiques
HP:
97/160  (97/160)
CP:
270/270  (270/270)
CC:
245/245  (245/245)
Message Re: [6 mai 550] Le colosse du nord [PV Haldor]   Ven 20 Nov - 5:49
    - Ah, là dessus, c'pas moi qui vais t'jeter la pierre mon pote. J'peux pas dire que j'suis le mec le plus ouvert du monde, hein.

C'était évidemment peu de le dire. Solitaire dans l'âme, le colosse ne portait pas spécialement l'intégralité des guerriers divins dans son cœur. Alors cracher sur eux occasionnellement ne lui posait strictement aucun problème. Après tout, si la motivation des uns et des autres restait les valeurs des Ases et la sécurité de la Prêtresse et de ses représentants divins, ils n'étaient pas obligés de s'aimer pour cela. Haldor avait une conception toute particulière de ce genre d'unité. Ils n'étaient qu'entraves. Il avait suffisamment à se soucier sur un champ de bataille de ses ennemis pour devoir en plus veiller sur ses alliés. Ne pas en avoir facilitait ainsi grandement la tâche du géant. Et évidemment, si cela ne plaisait pas, qu'ils aillent au diable. L'Argenté avait sa conscience pour lui.

La remarque l'amusait toutefois. Car il est vrai qu'il était toujours paradoxal d'apprécier moyennement ses propres camarades alors qu'on pouvait avoir de l'estime et respecter un ennemi. Si ce statut n'était pas définitif - en l'état il était même plutôt moins bien considéré qu'un simple adversaire - il n'en restait pas moins agréable de discuter avec une telle personne. Là dessus, ils se rejoignaient.

Il prit note de la remarque concernant le cosmos du Verseau. Lui-même n'avait pas forcément interprété cela de cette manière mais à bien y réfléchir, Silas n'avait probablement pas tort. Était-ce un problème pour autant ? Selon les conditions de bataille, peut-être. Il doutait néanmoins que les Chevaliers d'or soient ceux que l'on envoie au front pour les missions d'infiltration. Après tout, selon ce qu'on lui avait appris parmi les siens, ils étaient sensément là pour protéger leur Maison. Ainsi, qu'importe qu'elle laisse filtrer sa présence puisque de toute façon, elle se devait d'être un rempart. Lui-même connaissait ce problème. Parfois, sa puissance émanait de sa personne de façon immédiate, sans contrôle, accentuant ainsi auprès des autres sa propre présence. Faisant de lui l'un des véritables géants qui combattaient les dieux nordiques lors du Ragnarok. Étrange personne alors qu'il était sensé les défendre.
    - J'comprends mieux l'personnage. J'avoue que l'image n'est pas loin de la vérité. Pas étonné qu'ce soit une fan de bouquin en tout cas. Pas trop ma came. Mais j'dois quand même avouer qu'elle m'a pas trop cassé la tête pendant l'trajet. Ouais, elle parlait peu. Moins de l'dire, c'est clair. Mais elle m'a l'air hyper méfiante. Par contre j'dois te demander un truc mon gars.

Il reposait la choppe qui venait de lui être apporté, la nouvelle tournée n'ayant pas tardé à garnir la table suite à la commande du chevalier. S'il en avait entendu parler, il ne se souvenait plus des raisons d'un petit détail. Et ce point-là le chagrinait terriblement. Pas trop de mémoire pour ce genre de futilité, il oubliait rapidement et préférait qu'on lui rafraichisse la mémoire.
    - Pourquoi vos gonzesses portent toutes des masques ? Sérieux, j'trouve ça hyper dérangeant. Avec un bon pote à moi, l'Alpha, on en rigolait une fois. Lui me parle de coutume. Moi j'dis que c'est une justification pour cacher leur sale tronche. Qu'en dessous, ça s'trouve, ce sont de putains d'sorcière. Sérieux, j'dis pas que ça m'fait flipper hein. Mais t'imagine le truc toi. T'es en plein combat, tranquille, tu t'prends pas la tête. Et là ! BIM ! Elle retire son masque. La sorcière de base, sale tronche, odeur dégueulasse. Bah tu peux être le mec le plus courageux d'la terre, paye le choc.

Il en frissonnait rien qu'en imaginant la petite Echo avec un nez crochu, des verrues sur la tronche et les yeux luisants de haines. Encore que pour le dernier point, il en doutait quand même : elle avait été si froide qu'il commençait à croire que les émotions lui étaient inconnues. Ou enfouies.
    - J'en ai buté une de sorcière, un jour dans les grandes forêts bordant mon village. J'peux dire que c'était pas reluisant. Super vieille, une odeur... Pouah ! Un mélange de pourritures et d'autres choses, j'saurais pas t'expliquer exactement. Bah j'faisais pas mon fier hein. J'ai tellement flippé, que j'ai été obligé de lui trancher les quatre membres, la tête, et de faire cramer ses restes direct, sans me poser de question. Bon j'dois t'avouer qu'après, on m'a dit qu'en fait c'était la vieille du village voisin, qui s'amusait à venir faire sa cueillette par là le soir. Et que c'était pas une sorcière, tout juste une herboriste. J'crois encore aujourd'hui qu'jai eu raison d'la buter. Une herboriste ? Mon cul ouais. Sérieux, t'aurais vu sa gueule. Nan, tu laisses pas un truc comme ça parcourir les forêts !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t274-haldor-guerrier-divin-
SilasavatarArmure :
Gémeaux

Statistiques
HP:
260/260  (260/260)
CP:
190/190  (190/190)
CC:
296/296  (296/296)
Message Re: [6 mai 550] Le colosse du nord [PV Haldor]   Lun 23 Nov - 12:05


Le port du masque, voila une question inintéressante d'Haldor, surtout pour Silas qui avait une relation avec un autre chevalier d'or et qui avait tant voulu voir le visage d'Ainia à une époque, le mystère de son visage...

_ Bonne question mon grand... Mais je peux te dire que les femmes derrière les masques ne sont pas des sorcières et il y a même des beautés dedans... J'ai connu certaines apprenties qui ne portaient pas encore le masque donc je ne pense pas qu'on passe de visage d'ange à poire pourrie en quelques années.

Il se mit à rire, il avait pratiquement avoué avoir vu le visage d'une femme chevalier sans le faire exprès. Après il était dur pour Silas de rester objectif vu qu'il détestait cette loi et ne comprenait pas forcément cette règle.

_ Les femmes devenant chevalier doivent renoncer à leur féminité pour qu'on ne fasse pas de discrimination. Leur visage est caché ainsi pour qu'on ne fasse pas de favoritisme je suppose aussi, on sait très bien qu'on préfère une belle femme à un laideron non? Il parait que cette loi peut être relevé par le Pope s'il le souhaite. C'est ainsi qu'il y a un siècle un précédent Pope acceptait les femmes chevaliers sans masque. Je peux te dire que j'aurais bien voulu vivre à cette époque ou que Belisaire fasse de même. Mais vu son amour des femmes, ou du moins ses idées sur elles... Voila quoi...

Il porte sa choppe à sa bouche, en vida quelques petites gorgées et repense à Ainia et à son arrivée en sang dans son temple. Il repensa aussi à leur première journée ensemble en tant que couple et à ce qu'ils avaient fait...

_ La loi stipule aussi que si un homme voit le visage d'une femme pendant un combat, entrainement, elle devra l'aimer ou le tuer mais ce n'est pas forcément suivi, puis tout dépend si des personnes sont au courant et tout... Voila ce que je peux te dire Haldor. Pourquoi t'aimerai bien voir le visage de la frigide qui se cache sous le masque du Verseau?





Lorsque j'engage un combat, il ne me vient pas à l'idée que je puisse le perdre.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t174-silas-gold-saint-des-g
Contenu sponsorisé
Message Re: [6 mai 550] Le colosse du nord [PV Haldor]   
Revenir en haut Aller en bas
 
[6 mai 550] Le colosse du nord [PV Haldor]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [6 mai 550] Le colosse du nord [PV Haldor]
» OSCAR MALE X CANICHE 6 ANS . NORD 59 - ADOPTE
» On devrait mettre les gens du nord en quarantaine pour les empêcher d'entrer à
» Retour au pays du Sénateur du Nord-Est Rudolph Boulos
» au pôle nord

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Imperium Byzantinum :: Rodorio-
Sauter vers: