Votez
I
II
III


Forum fermé. Bon jeu à tous sous d'autres cieux !
 

Partagez | 
 

 [Mai 550]Il y a tout à apprendre [PV Adeline]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Thivanavatar

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
260/260  (260/260)
CC:
235/235  (235/235)
Message [Mai 550]Il y a tout à apprendre [PV Adeline]   Lun 30 Nov - 0:02
Il n’y avait pas à dire, le Dédale de Chair était véritablement une création étrange. Un être vivant à lui tout seul, pourtant immobile, mais dont les pulsations se ressentaient chez chacun des habitants. Il s’y dégageait alors, malgré le caractère particulièrement macabre des lieux, un véritable sentiment d’appartenance et de sérénité. Dans le sens où, une fois dans l’enceinte de la Citadelle, la protection d’Arès, ardente et puissante, se ressentait partout. Ainsi, il ne semblait y avoir aucun danger, la menace restait à l’extérieur, fracassée sur les immenses portes d’Obsidienne que personne ne pouvait se targuer d’avoir un jour franchit. C’était en ces lieux que Thivan avait été assigné, comme son gardien oui, mais surtout en tant que commandant actuel en l’absence du Pontifex. Si stagner et rester tranquillement en place n’était pas ce qui plaisait réellement au Cardinal, il ne pouvait déroger aux ordres de Xanthe qui avait toute confiance en lui, et en cela, il ne pouvait le décevoir. Alors il prenait son mal en patience et gérait dans l’ombre les armées d’Arès qui peu à peu se rassemblaient. Il y avait encore trop peu de Berserkers, mais c’était avec satisfaction que Thivan voyait les rangs se remplirent. Et il n’était pas totalement étranger à la venue de certains sur les terres de la Guerre.

Adeline. La dernière en date qu’il avait ramené de terres lointaines après avoir ressentit son cosmos dans les profondeurs d’une prison sordide. Bien évidemment, sa sortie hors du Dédale de Chair n’avait pas été vraiment prévue, mais pour certaines raisons qu’il n’avait pas jugé nécessaire d’exposer, il avait confié l’espace de quelques jours la garde de la Citadelle à un autre et avait voyagé. Bien heureusement, Thivan ne s’était pas déplacé pour rien et en plus avait ramené une nouvelle recrue. Un peu jeune, c’est vrai, instable aussi, il l’avait immédiatement sentit, mais elle ne s’était pas faite prier pour sortir de sa cage et le suivre jusque sur les Terres d’Arès. Et preuve en était qu’il ne s’était pas trompé, une cuirasse lui avait été attribuée. Oh elle n’était sans doute pas capable de mener à bien une mission qui impliquait de se battre. Vu sa musculature, le Cardinal savait pertinemment qu’elle se ferait écraser en peu de temps. Sans compter la maitrise de son cosmos qui n’était pas des plus… enfin pas franchement bien quoi.

Il n’appartenait pas au caractère de Thivan de venir en aide à quelqu’un. Ou du moins ne le faisait-il jamais tant qu’on ne venait pas lui demander. Bien trop solitaire et enfermé avec lui même, il n’avait guère réellement conscience du monde qui l’entourait et par là même le besoin des autres lui était au mieux inconnu. Pourtant, c’était bien avec plus ou moins une idée semblable qu’il se rendait auprès du petit diable qu’il avait ramené ici. L’aider était un bien grand mot, mais de la même manière qu’il l’avait fait avec Xanthe, le Cardinal comptait bien apprendre au moins à cette enfant à maitriser une part de la puissance qui était en elle. Curieux de se dire que Thivan se plongeait lui même dans le rôle du professeur. Un bien mauvais professeur d’ailleurs, vu son tempérament anti pédagogue et son caractère vide et absent au possible. Mais soit, ce n’était pas vraiment avec de mauvaise intension qu’il se rendait auprès de l’ancienne esclave. Laquelle il trouva très rapidement grâce à la Citadelle qui lui renvoya une impulsion comme pour lui indiquer le bon chemin à suivre. Il arriva derrière elle, sans vraiment se montrer discret, sans même se demander ce qu’elle pouvait faire ici bas dans cette partie des entrailles du Dédale.

« Tu joues de la solitude, ou tu es perdue Adeline ? »

Une question sans vraiment en être une. Le Berserker surplomba de sa taille la petite fille devant qui il était arrivé, gardant néanmoins une certaine distance comme pour l’observer. Ses pupilles froides, sans vie presque scrutaient le visage angélique sans y voir une quelconque attirance ou beauté.

« Etais-tu occupée à quelque chose ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t226-thivan-de-la-pestilenc
AdelineavatarArmure :
du Sarcophile.

Statistiques
HP:
0/0  (0/0)
CP:
0/0  (0/0)
CC:
0/0  (0/0)
Message Re: [Mai 550]Il y a tout à apprendre [PV Adeline]   Mar 1 Déc - 11:03
I. TOUT A APPRENDRE _______________________________________________ Pestilence/Sarcophyle
    "On est jamais vraiment seul ici... Non ?"
La jeune fille avait à peine levé les yeux lorsque ta voix retentit. La main posée sur l'une des parois du ventre palpitant de la citadelle, elle se tenait bien droite dans un couloir, il est vrai, pour le moins reculé. Il y faisait sombre et chaud, tout vibrait, doucement. Son visage avait exprimé une concentration intense, elle ressortait de sa transe comme surprise dans un instant d'intimité.

Tu étais celui qui était venu la chercher, il y a environ une semaine, dans ce gouffre qui était "le sien". Elle était alors dans un état second, comme fusionné avec la terre du trou où elle était resté si longtemps, à la fois ouverte et extérieure au monde. Ton visage avait été, alors, le premier qu'elle discernait depuis des mois. Sa torpeur avait été longue et l'avait fait grandir... Adeline aurait pu ne pas te suivre. Mais tu étais intervenu dans un moment où son esprit, en éveil, étais prêt à entendre ta parole - Celle d'Arès.
"Thivan." Tes manières avaient été plutôt froides et informes, ton propos laconique, mais ça ne lui avait pas été antipathique. Bien au contraire. La jeune fille n'aimais pas qu'on la prenne de haut ou se montre intrusif - tu n'avais rien fait de cela. Tu la laissais tranquille, et c'était merveilleusement agréable. Ton comportement s'étais révélé suffisamment neutre pour ne la froisser d'aucune manière, et pour qu'elle accorde un crédit à tes propos, et t'écoute jusqu'au bout. Elle ne l'avait pas regretté.

Mais aujourd'hui tu avais décidé d'interférer dans son quotidien ? Adeline était un peu surprise.

"Oui." Te répondit-elle les sourcils un peu froncés. Mais tu n'avais pas besoin de savoir à quoi exactement. Depuis quelques heures déjà elle s'était enfoncée de plus en plus profondément dans la citadelle. Elle se liait à elle. Faisait connaissance. Mais ca ne te regardait pas - tu l'avais interrompue, et pour se replonger dans cette activité, elle aurait besoin d'être seule.
Elle marqua une légère moue, puis la délaissa. Pas grave. Tu lui était suffisamment sympathique, et dans le fond, elle avait aussi espéré te recroiser et mieux être introduite à ses nouveaux rangs. Adeline n'osait pas encore trop se mêler aux autres... Sa nouvelle condition, de guerrière divine, lui était encore un peu étrangère, et envers et contre tout la jeune fille était un peu déstabilisé face à son nouveau rôle. Elle avait beau avoir toujours été une esclave rebelle, voulant s'arracher à sa condition, elle ne s'était jamais préparée à endosser, soudain, celle d'une "personne importante", comme le dirait les maîtres. Le statut de renégate vagabondant et trouvant refuge dans les bois lui avait été plus naturel. De ce fait, une figure connue était déjà une figure un tantinet rassurante.

Ses traits se détendirent, progressivement. Avec délicatesse la jeune guerrière se détourna du mur, rompant le contact, pour faire face au Berseker.

Elle faisait les choses à son rythme, mais ne resterais pas à la traîne longtemps. Elle s'habituerai. Ses yeux rougeoyants ne s'abaissaient jamais - à défaut d'être au même niveau, souvent, que ses interlocuteurs, elle les regardait droit dans les yeux et gardait toujours le menton haut. Les traits de son visage s'étaient détendus. "Pourquoi est tu venu ?" demandât elle sans animosité, la voix claire.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thivanavatar

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
260/260  (260/260)
CC:
235/235  (235/235)
Message Re: [Mai 550]Il y a tout à apprendre [PV Adeline]   Dim 20 Déc - 15:46
Elle semble occupée, c’est ainsi qu’elle le montre, sans détour mais avec peu de mots. Il n’en faut pas plus à Thivan pour le comprendre, il n’est pas surpris. Il n’est pas non plus déçu, ou quoique ce soit d’autre d’ailleurs. Le puits sans fond de son regard se perd sur les pupilles sanglantes de la jeune fille, sa glace perpétuelle observe le brasier jeune, encore perdu dans les méandres d’une nouvelle vie. C’est pour cela qu’il était venu, peut être une aide, une main tendue à nouveau, sans qu’il n’eut réellement conscience de l’importance que cela pouvait avoir. Tout ce à quoi il songeait, c’était peut être de l’aider un peu, assez pour retomber sur ses pieds.

« Navré que ça soit le cas alors. »

Il le pense, c’est vrai. Et pour un peu il se serait détourné pour la laisser à ses occupations. Peut être que si elle avait vraiment besoin de lui, elle saurait où le trouver. Mais il ne bouge pas, c’est elle qui se déplace devant lui, fière et presque noble, prête à ne jamais laisser personne lui marcher dessus. Il n’est pas aussi fort, pas aussi grand, Thivan se moque du regard des autres, ils lui importent peu. Il marche sans y faire attention, imperméable à ce que l’on peut dire de lui. Mais le regard d’Adeline n’est pas celui du défi, n’est pas celui de l’audace, juste de la fierté qui revient à sa personne. Une chose que le Cardinal n’a guère lui… la fierté. Mais ses traits sont doux, au moins un peu, il arrive à le percevoir. Cela le touche-t-il ? Pas vraiment.

« Savoir si tu avais besoin d’aide. Je t’ai lâché ici à ton arrivé car j’ai été pressé par des affaires, mais notre monde nécessite au moins d’être un peu guidé pour comprendre les subtilités qu’il recèle. »

Il n’ajoute rien de plus, il ne l’oblige pas et ne le fera pas. Tout ce qu’il fait est de proposer son aide, si elle en souhaite une autre, il saura lui trouver, si elle n’en souhaite pas, il ne serait pas là pour lui imposer. Comme lorsqu’il était venu la sortir de sa cage, il n’avait fait que proposer les options qui s’offraient à elle, Thivan n’était pas de ceux qui imposaient tant qu’il n’y avait pas de nécessité. Adeline était assez grande à ses yeux pour savoir ce qu’elle souhaitait. Son regard dévia lentement vers les murs vivant de la Citadelle qu’il pouvait sentir pulser sans même les toucher. Depuis le temps que le Cardinal vivait ici, il avait apprit lui aussi à ne faire qu’un avec ce lieu qui recélait de bien des secrets et qui était leur bastion protecteur. Il y avait tant à apprendre et profiter de ces lieux…

« As-tu appris quelque chose d’elle ? »

Elle. Comme si elle était une personne. Ce n’était pas totalement faux. L’on ignorait tous de la Citadelle des Berserkers, sinon qu’elle était vivante et unique. Délaissant un instant la jeune recrue qu’il avait ramené, il laissa la paume de sa main effleurer les murs chauds des boyaux. Il avait apprit lui aussi à communiquer avec elle, la seule avec qui il parvenait réellement. Thivan était comme un animal traqué, mais dans les murs du bastion, il se sentait presque bien. Du moins pouvait-il l’exprimer ainsi. Tout à coup, alors qu’il appuyait un peu plus sur la chair étrange des murs, sa main et son bras disparurent dans les tissus, comme avalés. Rien qui ne soit douloureux. Elle l’aidait. Une sœur pour combattre. Une mère qui protège les guerriers d’Arès.

« Je te l’ai dis en venant ici, en étant Berserker tu combattras pour Arès. Veux-tu te battre Adeline ? »

Il n’était pas philosophe ni bon parleur, ses questions n’avaient rien de sous-entendu, froides et directes tout simplement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t226-thivan-de-la-pestilenc
Contenu sponsorisé
Message Re: [Mai 550]Il y a tout à apprendre [PV Adeline]   
Revenir en haut Aller en bas
 
[Mai 550]Il y a tout à apprendre [PV Adeline]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le passé c’est douloureux, mais à mon sens, on peut soit le fuir soit... tout en apprendre ![Alexouille]
» Je vais tout t'apprendre! [Pv Nuage du Tigre]
» Eh oui le passé c'est douloureux ... mais à mon sens, on peut soit le fuir, soit tout en apprendre !
» Génial. J'ai toujours aimé apprendre des trucs par coeur. [Edward Seven]
» Recherche pokémon qui peut apprendre ces attaque

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Transylvania :: Dédale de Chairs :: Boyaux enflammés-
Sauter vers: