Votez
I
II
III


Forum fermé. Bon jeu à tous sous d'autres cieux !
 

Partagez | 
 

 [Mai 550] La Grand Pope et le canasson (Wedge)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
BelisaireavatarArmure :
Aucune

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
210/210  (210/210)
CC:
245/245  (245/245)
Message [Mai 550] La Grand Pope et le canasson (Wedge)   Sam 23 Jan - 23:08
Depuis un certain temps, je venais parfois au colisée pour regarder les entrainements des jeunes chevaliers. Un d'entre eux venait par ailleurs d'obtenir l'armure de Pégase, on disait que son porteur était l'un des protecteurs les plus proches de la Déesse. Curieux de voir à quoi il ressemblait, j'étais descendu de mon temple pour le trouver, les soldats faisaient révérence à mon passage alors que mon regard se portait vers deux jeunes hommes en train de s'époumoner l'un contre l'autre. Je m'approchais alors de lui pour l'observer de plus près.

- Je présume que tu es le nouveau Chevalier de Pégase dont la Déesse m'a parlé.

Aucune condescendance, juste une froideur mesuré que je louais aux gens que je ne connaissais pas. De ce que je savais, c'était un oriental et ses traits ne cachaient pas ses origines à vrai dire. Sa musculature ne cachait pas une certain entrainement quotidien depuis un long moment. Il était jeune, fringant et semblait prêt à en découdre. L'observant pendant quelques secondes, je me rendais compte qu'il avait un réel potentiel mais c'était endormi en lui, il n'en avait certainement pas conscience. Sa tenue d'origine cathéenne ne laissait pas de doutes sur son gout pour ses origines.

- Je vois que tu viens du pays que l'on nomme Cathay. C'est là un bien long voyage pour servir la Déesse Athéna, mais, il est vrai que Jamir et les 5 Pics ne sont pas loin de ton pays.


J'étais curieux de voir de quelle trempe il était, était-il digne de sa lignée ? Bien des chevaliers avaient porté cette armure et leur avaient donner ses lettres de noblesse. Il fallait qu'il me prouve s'il pouvait se dépasser... Silencieux, je l'invitais à me suivre vers le centre de l'arène pour le tester quelques instants.

- Prouve moi que tu es capable de quelque chose, prouve le au nom d'Athéna ! Porter cette armure n'est pas le seul gage que je demande à mes hommes, je leur demande d'être fort et qu'importe le rang d'où ils viennent !


Un cosmos dorée m'enveloppait peu à peu et la chaleur montait. Les gardes, connaissant ma personnalité cruelle quand je me mettais dans cet état d'esprit, faisaient reculer les gens pour ne laisser que les deux hommes face à face. Après tout, Bélisaire était pas vraiment plus vieux que lui...




Les seuls qui sont autorisés à me regarder dans les yeux sont ceux à qui je parle
et ceux qui me servent. Et celui qui s'oppose à moi est autorisé à regarder vers le bas.
Tu devras connaître ta place.


Dialogues : Doré = le Sage | Bleu = l'Absolu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t315-belisaire-grand-pope
InvitéInvité
Message Re: [Mai 550] La Grand Pope et le canasson (Wedge)   Jeu 18 Fév - 17:45
Le Colisée... Un endroit que le jeune Wedge appréciait pour son atmosphère guerrière omniprésente. Venant d'acquérir l'armure de Bronze sacrée de Pégase a peine depuis quelques mois, il ne cessa pas pour autant son entraînement au combat. Il voulait augmenter sa vitesse, son agilité. Dans sa jeunesse, il avait reçu l'entraînement de base d'un clan d'assassins originaire de Chine, mais il se disait meilleur qu'un vulgaire assassin. Il voulait devenir quelque chose d'autre. Un héros.


Alors il continuait de se battre contre des prétendants, tous aussi loyaux au Grand Pope qu'à la déesse Athéna. Il admirait cet esprit d'équipe, cette fraternité. L'urne de Pégase déposé à ses côtés, Wedge parait, contre-attaquait et mettait à terre son assaillant. Jusqu'à ce qu'il entendes quelqu'un approcher, et sentant la puissance de son Cosmos, quelqu'un de bien plus fort que lui. Il se demandait si il était bien le Chevalier Pégase qui avait fait parlé de lui par son succès au sujet de l'armure sacrée. Wedge se retournait rapidement... Et à sa grande surprise vu le Grand Pope en personne. Face à lui. Pégase n'en perdait pas son sang-froid pour autant.


- En effet, Grand Pope. Je suis Wedge, à votre service. Disait-il tout en s'inclinant.


Face à tant d'élégance et de puissance, Wedge paraissait bien maigrichon. Dans sa tenue d'entraînement au style oriental, les mains bandés... Il montrait inconsciemment qu'il était toujours prêt à se battre. Qu'il avait l'étoffe d'un guerrier prêt à se sacrifier pour Athéna, pour la liberté. Le Grand Pope avait tout deviné. Là d'où il venait, son voyage... Tout sauf les détails.


- J'ai déjà entendu parler des 5 Pics. Un endroit fascinant, reposant... Méditer la-bas renforce l'esprit et la volonté. Répondait Wedge, tout en retirant les bandages à ses mains.


Puis sans qu'il puisses le prévoir, le Pope l'invitait à le suivre jusqu'au centre de l'arène. Wedge le suivait sans faire d'histoires, et écoutait attentivement ce qu'il disait. Prouver sa valeur... Montrer sa véritable force. C'était le but premier du jeune Pégase. Malgré son passé d'assassin, il veut effacer cette marque au fer rouge qui lui ronge l'esprit, en devenant quelque chose de meilleur. Quelque chose qui donnerai sa vie pour ce qu'il croit. Il hésitait un instant avant de répondre au Grand Pope, mais la lâcheté ne faisait pas partie de son vocabulaire, ni de sa personnalité. En revanche, il pouvait apercevoir les autres autour d'eux, reculant de plusieurs pas après avoir vu l'aura dorée du Pope surgir. 


- Depuis que je suis parti de ce clan d'assassins, je n'ai eu qu'un seul et unique but. Me racheter. Si c'est voir la force de ma volonté que vous souhaitez, Grand Pope, alors qu'il en soit ainsi. Je ne reculerai pas, même face à vous ! Disait-il, plein de détermination !


Il s'était mis en position, faisant brûler son cosmos et son aura blanche bleutée ! Il revêtit dès lors l'armure de Bronze de Pégase, se doutant bien que les coups du Grand Pope peuvent être dévastateurs. Il voulait être prêt. En position de combat, il continuait de fixer le Pope des yeux, avant de bondir sur lui dans un cri de guerrier !
Revenir en haut Aller en bas
BelisaireavatarArmure :
Aucune

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
210/210  (210/210)
CC:
245/245  (245/245)
Message Re: [Mai 550] La Grand Pope et le canasson (Wedge)   Ven 19 Fév - 14:52
Il ne manquait pas de courage. Décidément, les légendes sur le Chevalier de Pégase n'étaient pas usurpées d'une certaine manière. Il était clair que les Chevaliers devaient avoir cette fougue pour la Déesse et pour l'idéal de Chevalerie qui en était la conséquence. Soudain, je vis des éclats de l'armure de bronze recouvrir son porteur. D'un signe de la main, j'ordonnais aux autres gardes et aux apprentis de se mettre à l'écart, je comptais pas les blesser sous le feu de l'action. La première chose qui pouvait m'agacer était ce regard, il me fixait et me fonçait dedans avec une force que j'esquivais sans trop de difficultés.

Ce qui me surprit, c'était que les coups de Pégase gagnaient en vélocité à chaque frappe et ce n'était pas pour me déplaire. Le cosmos de ce jeune homme était fort et vigoureux, courageux même. Mais apprendre qu'il venait d'un clan d'assassins n'était pas choquant, chacun son passé et s'il voulait dépasser ses anciens drames, cela ne me posait aucun problème. D'un geste de la paume, je frappais Wedge dans le plexus quand il arriva à quelques centimètres de moi.

- Chevalier, tu dois garder tes distances en permanence. Tes météores sont redoutables de loin mais quand on rentre dans ton champ d'action, tout cela est neutralisé.

Mes mains jouaient avec ses météores mais certains coups devinrent des traits de lumière. Décidement, il me surprenait. Arquant mes jambes, je pivotais sur moi même pour envoyer une salve d'énergie afin de la repousser à l'autre bout de l'arène. S'il ne comptait pas me ménager, je ne comptais pas le faire de même. Une orbe dorée apparaissait dans ma paume et je la projetais sur lui. Attaque pure de cosmos, sans effet, je devais voir s'il pouvait voir à travers la lumière pour pouvoir réagir. Frappant ensuite le sol, j'envoyais une série d'ondes dans le sable de l'arène pour créer des tourbillons de sable mouvant. Mon but était de lui prouver que l'on pouvait profiter de son environnement pour porter des attaques redoutables.

Je ne savais comment il réagirait à mes attaques mais je voulais qu'il me prouve qu'il était capable de se dépasser, qu'importe son adversaire ! Etonnament, je me disais que ses talents d'assassin seraient une bonne chose pour cela, MAIS, c'était oublié que j'étais moi aussi un ancien assassin, l'ancien Scorpion. Il ne le savait pas mais son "travail", j'avais eut la même tâche autrefois au service de la déesse Athéna.

- Si tu arrives à me surprendre une fois, je te prendrai comme disciple Chevalier. Ton histoire est proche de la mienne, cela me plait. Celui qui est absolu ne peut pas supporter les faibles !

Je me remettais en garde pour parer éventuellement la contre attaque de mon adversaire.




Les seuls qui sont autorisés à me regarder dans les yeux sont ceux à qui je parle
et ceux qui me servent. Et celui qui s'oppose à moi est autorisé à regarder vers le bas.
Tu devras connaître ta place.


Dialogues : Doré = le Sage | Bleu = l'Absolu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t315-belisaire-grand-pope
InvitéInvité
Message Re: [Mai 550] La Grand Pope et le canasson (Wedge)   Lun 29 Fév - 22:51
Wedge n'était sûrement qu'un bleu, un novice aux yeux du Grand Pope. Alors pour montrer qu'il vaut mieux que les poltrons qui abandonnent la vie d'un Saint d'Athéna, Wedge préférait attaque de face, sans peur. Il fonçait sur lui, dans un cri de guerre, le regard combatif, le corps tremblant dû à son esprit surexcité à l'idée d'affronter le Grand Pope en personne ! C'était surréaliste mais tellement jouissif. 


Wedge remarquait de l'agacement sur le visage du Pope. Il en ignorait la raison, mais le jeune Pégase empêchait ces questions de perturber son esprit, ainsi son jugement. Son instinct était peut-être sa seule chance de toucher ne serai-ce qu'une seule fois le Grand Pope grâce à ses météores. Alors il attaquait de plus en plus rapidement, enchaînant les météores. Mais aucun ne parvenait à le toucher. Aucun. Cela pouvait très bien déséspérer un pleutre, or, il se voulait différent. Alors il refusait d'abandonner maintenant, et continuait ses attaques, vaines mais dont le respect était de mise.


Pégase continuait d'attaquer, et le Pope esquivait. Les actions étaient incroyablement rapides, Wedge laissait s'échapper quelques cris après des coups dans le vent. Son regard ne changeait point. Sa hargne, sa volonté de réussir... Elles étaient bien présentes; Alors il continuait ses assauts, et là était sa première erreur. La précipitation l'a empêché de voir un coup bien placé du Grand Pope, droit sur le plexus d'une paume de la main. Envoyé quelques mètres plus loin mais toujours debout, il se préparait alors à contre-attaquer avec son Ryu Sei Ken ! Mais c'était avant que le Pope ne prennes la parole, l'avertissant vis à vis de ses météores et son jeu de distance. Il avait entièrement raison, Wedge regardait ses poings d'un regard interrogateur, mais sans avoir perdu la hargne du combat. Quelques instants après, il était prêt à reprendre.


- Dans ce cas, Grand Pope, laissez moi vous montrer mes capacités d'apprentissage ! Disait-il tout en courant vers le Pope, brûlant son cosmos !


Sur un nouveau cri de guerre, Wedge envoyait ses poings de plus en plus rapidement, sûrement pas au point de les envoyer à la vitesse de la lumière, mais ses coups semblaient plus véloces que ceux des autres Bronzes ou Aspirants ! Il pouvait voir une grande ligne de lumière blanche bleutée, après le passage de son bras, dézinguant l'air alentour ! Cependant, le Pope le surprenait une fois de plus ! Wedge fut envoyé à l'autre bout de l'arène après un coup impressionnant, attérisant contre le mur et laissant la marque de son corps sur le mur. En position de combat, Wedge craignait le coup fouré. Il s'avançait prudemment, mais de plus en plus rapidement. C'est alors qu'il pouvait voir une orbe dorée du Pope, fonçant droit sur lui. Les bras placés devant sa tête par instinct défensif, l'orbe dégageait une intense lumière ainsi qu'une légère bourrasque sur Pégase. Mais même malgré ça, il refusait de s'incliner et décide de jouer le tout pour le tout. Il courait droit vers l'orbe ! Avec un saut vertical, il arrivait à esquiver l'orbe de justesse, qui vint s'écraser sur le mur derrière lui. Et il reprit sa course sur le Pope, lorsque soudainement, le sable semblait bouger sous ses pieds... Il le sentait légèrement. Très légèrement, mais assez pour le remarquer. Le calme avant la tempête comme disait le dicton. Des tourbillons de sables mouvants bloquait son chemin vers le Grand Pope. Sa capacité à maîtriser ce qui l'entoure fascinait le jeune Pégase ! 


Mais toujours en bonne tête brûlée, Wedge fonçait vers son seigneur ! Et dans un nouveau saut, ralentit par les tourbillons de sables, Pégase brûlait à nouveau son cosmos ! 


- A mon tour maintenant ! Pégasus Sui Sei Ken ! Criait Wedge !


Tournant sur lui-même telle une torpille, son poing droit était enveloppé dans une lumière, sa vitesse augmentait à vive allure, fonçant sur le Pope ! Mais il ne le frappait pas avec le Sui Sei Ken, il souhaitait profiter de la vitesse d'une comète pour passer l'obstacle des sables mouvants et venir au corps à corps avec le Grand Pope ! 


Dans un cri de guerre, Wedge frappait le Pope d'un coup de pied circulaire, mais n'avait pas l'impression d'avoir fait le moindre dégât. Il avait épuisé une bonne partie de son énergie à courir, esquiver, faire des actions acrobatiques. Mais il refusait d'abandonner, et décidait finalement de créer une légère distance entre le Pope et lui. Haletant, il fixait du regard le Pope, surpuissant, intimidant. Wedge réfléchissait à une nouvelle approche. Le Pope lui avait dit que si Pégase parvenait à le surprendre, il deviendra son disciple Chevalier. Lui, disciple du Pope. Le plus grand des honneurs. Sur ceci, Wedge répondait avec un simple signe de tête, totalement concentré sur cette confrontation. Pégase concentrait son cosmos... Il ne voulait pas utiliser le Ryu Sei Ken maintenant, préférant en profiter au moment le plus opportun. Alors il retournait au corps à corps avec le Pope, continuant d'attaquer avec autant de vélocité qu'auparavant ! 


Wedge se souvenait néanmoins de la traînée de lumière laissée par ses coups... Et si il les utilisaient à son avantage ? Wedge décida de fendre l'air devant les yeux du Pope, et fit un léger saut en arrière afin de dessiner la constellation de Pégase ! 


- Pégasus ! Ryu Sei Ken ! Criait-il !


Les météores de Pégase frappaient à distance, selon les dires du Pope, plus efficaces comme ça. En mettant en pratique ses leçons, il espérait obtenir un bon début. Même si il savait que le résultat de cette attaque était le Grand Pope, debout devant lui, sans la moindre égratignure.
Revenir en haut Aller en bas
BelisaireavatarArmure :
Aucune

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
210/210  (210/210)
CC:
245/245  (245/245)
Message Re: [Mai 550] La Grand Pope et le canasson (Wedge)   Mer 9 Mar - 2:15
Pégase s'améliorait à chaque instant et il était clair qu'il avait le potentiel que la légende lui attribuait. Cependant, il continuait d'aller et venir dans tous les sens et je n'avais pas de mal à analyser ses coups de pieds circulaires afin de les éviter en des mouvements rapides et sur de courtes distances. Puis, écartant les bras, je les croisais pour prendre l'attaque de Wedge et la repoussais en la renvoyant contre lui. La déflagration avait été telle que je ne savais pas si le chevalier de Pégase parviendrait à s'en relever.

D'un geste de la main, je créais des tourbillons dans l'air pour projeter des nuées de sables dans les environs. Devenant aveugle pour son adversaire, je pouvais me mouvoir dans l'espace de combat et me rapprocher de lui à la vitesse de la lumière. Puis, alors qu'il m'attaquait encore au corps à corps, j'en profitais pour frapper de mon aiguille écarlate. La douleur avait dû être forte, le poison commençant son sinistre ouvrage dans la chair du Canasson ailé. Brusquement, je sentis un trait de lumière passé à quelques millimètres de mon visage. C'était proche mais il devenait clair que le jeune homme devant moi était en train d'approcher de la vitesse de la lumière.

- Hmmm, je vois que tu te rapproches de l'Ultime sens.

Aucun autre commentait n'allait sortir de la bouche de l'Absolu. J'étais celui qui veillait à être au dessus des autres et je ne comptais pas le laisser m'atteindre une seconde fois. D'un geste rapide, je laissais une illusion de mon ennemi avant d'apparaître dans son dos. Un coup de pied chassé le fit se renverser.

- Tu peux faire mieux, non ? Tes techniques ne sont pas dénuées d'intérêts mais c'est encore... chaotique. Pourquoi m'avoir attaquer au corps à corps ? Cette option ne doit venir que lorsque ton ennemi est dans ton périmètre immédiat.

Pointant mon index vers le sol, je créais un cercle dans le sable et m'écartais de lui de quelques pas.

- Essaie de me vaincre en ne quittant jamais ce cercle !

La question était de savoir comment il allait utilisé le petit périmètre autour de lui. Je ne cachais pas du tout que s'il violait cette règle, mon aiguille écarlate le frapperait de nouveau et la violence du poison n'en serait que plus redoutable. S'il voulait me faire rêver, il devait se retrouver dans une situation impossible et maintenant c'était le cas. Oses chevalier ! Un cercle ne se délimite pas seulement à cette marque sur le sable. Mes pensées allaient vers lui et, arquant mes jambes, je me remettais en position de combat. D'un geste de la main, je l'invitais à me toucher en respectant les règles que je venais de lui imposer.




Les seuls qui sont autorisés à me regarder dans les yeux sont ceux à qui je parle
et ceux qui me servent. Et celui qui s'oppose à moi est autorisé à regarder vers le bas.
Tu devras connaître ta place.


Dialogues : Doré = le Sage | Bleu = l'Absolu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t315-belisaire-grand-pope
InvitéInvité
Message Re: [Mai 550] La Grand Pope et le canasson (Wedge)   Jeu 24 Mar - 17:08
Pour Wedge, cet affrontement avait tout d'un duel épique ! Il se donnait à 100%, il faisait face au Grand Pope lui-même avec pour but, de l’impressionner et le toucher... Chose non aisée. Malgré tout ses efforts, le jeune Pégase ne parvenait pas à surprendre le Pope, qui dans sa puissance colossale, avait non seulement prévu, esquivé tout les coups de Wedge, mais il lui renvoyait sa propre force contre lui. Le choc fut impressionnant, violent. Wedge fut renvoyé quelques mètres plus loin, au sol sur le dos. Ressentant une forte douleur au niveau du thorax, il refusait encore d'abandonner. Ce n'était pas dans les habitudes d'un Saint d'abandonner et décevoir le Grand Pope et la Déesse Athéna. 


Alors Pégase se releva avec difficulté certes, mais il tenait encore debout, la main droite sur le haut de l'abdomen, là où se trouvait son thorax. Du sang coulait le long de sa bouche et de sa mâchoire. Wedge repartait à l'assaut, alors que le Pope créa de nouveaux tourbillons de sables, le dissimulant complètement. Wedge s'arrêtait net, ne sachant où regarder. Il était naïf de se focaliser uniquement sur sa vue... C'était alors que le Pope apparaissait devant lui, à une vitesse fulgurante. La vitesse de la lumière. Pégase était totalement prit au dépourvu ! Il ne pouvait rien faire, a part encaisser ! Et le Pope lui enfonça son doigt dans son corps, dans un cri de douleur ! Wedge se sentait bizarre, affaiblis peu après cette attaque. Comme un scorpion qui plantait son dard dans sa proie et lui injectait son venin. 


Le Grand Pope profitait de sa vélocité incroyable pour passer dans le dos de Wedge, bien affaiblit. Il se fit avoir par l'illusion en voulant le frapper dans un cri d'agonie mais ne frappait que le vent. Il sentit dès lors un coup dans le dos, le propulsant quelques mètres plus loin encore, attérisant visage le premier sur le sable de l'arène. Son adversaire lui disait alors quelque chose non dénue d'intérêt. Pourquoi le corps à corps, toujours et encore ? Wedge était à genoux, se relevant avec bien plus de difficultés, crachant du sang, son sang. Ses genoux tremblaient lorsqu'il se remit sur ses pieds, mais l'abandon n'était pas une option pour lui, et le serai jamais. Il regardait alors le Pope avec la hargne de vaincre. Il vit un cercle dessiné autour de lui, et la condition du Pope. L'affronter en ne quittant pas ce cercle. 


- Quelque soit vos conditions, vos règles, ou vos attaques, Grand Pope... Je refuses de m'avouer vaincu. Je vous toucherai, même si je dois m'évanouir d'épuisement. Disait Pégase.


De bien jolis mots, mais Pégase ne savait pas vraiment comment s'y prendre. Il se devait de trouver un moyen de toucher le Pope à distance. De son cercle. Ce dernier était déjà dans sa posture de combat, il était déjà prêt à tout et avait déjà surement calculé le prochain coup de Wedge. Les tourbillons de sable avaient lacérés le visage de Pégase, mais c'est là qu'il pensait avoir trouvé une solution. La maîtrise du cosmos ne se limitait pas seulement à ses météores... C'est bien plus que ça. Et si il prenait le Pope à son propre jeu ? Vu sa situation, il se devait d'essayer. Sa meilleure défense pour le moment était son attaque. Mais peut-être que désormais, sa ruse allait l'être aussi.


Wedge se concentrait... Il voulait que son Cosmos augmente la puissance de son bras, ainsi espérer que le sable se dirige vers le Pope telle une torpille. La bourrasque crée par le coup de Wedge se devait d'être assez puissante pour espérer créer un tel miracle. Dans un autre cri guerrier, Wedge donnait son coup devant lui. Il n'avait pas la maîtrise de son environnement comme le Grand Pope, ses espoirs étaient minces. Il savait néanmoins que son coup n'était pas assez fort, bien que sa rafale entourée de sable se dirigeait droit vers le Pope. 


Pégase était coincé, épuisé et blessé. Mais il réfléchissait déjà à une solution alternative. Quelque chose de très risqué mais qui pouvait marcher si il mettait toute son énergie, tout ce qui lui restait. 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Message Re: [Mai 550] La Grand Pope et le canasson (Wedge)   
Revenir en haut Aller en bas
 
[Mai 550] La Grand Pope et le canasson (Wedge)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jour 0: Election du grand pope
» Les armures d'or
» Du Grand Pope aux Gémeaux: En attendant la Reine des Enfers
» Vasco et Haka dans la salles du grand pope.
» Gardien du temple du Grand Pope => Grand Pope ou Athéna

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Praeteritum :: Chroniques-
Sauter vers: