Votez
I
II
III


Forum fermé. Bon jeu à tous sous d'autres cieux !
 

Partagez | 
 

 [545] Un bienvenue étranger [PV Liao]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
ArianeavatarArmure :
Anciennement Lyumnades

Statistiques
HP:
260/260  (260/260)
CP:
180/240  (180/240)
CC:
243/306  (243/306)
Message [545] Un bienvenue étranger [PV Liao]   Lun 8 Fév - 20:49
545. Atlantis était lumineux, Atlantis était radieux. Le soleil lui-même paraissait traverser le voile bleuté qui entourait ce petit havre de paix, en bénissant leur présences de ses quelques rayons lumineux et chaleureux qui n'avaient su se diluer pendant leur trajet. Dans ce milieu qui les entourait, certaines consciences demeuraient encore innocentes mais volontaires. Et malgré l'ambiance calme et posée qui y régnait, un bruit strident retentissait dans les salles. Presque irritant, il n'en demeurait pas moins impitoyable, n'en déplaise à ces Marinas qui s'en bouchaient déjà les oreilles de leurs deux mains, recherchant l'auteur de ce crime immonde.

Des ailes trop grandes et d'un blanc éclatant en étaient l'auteur. Formées d'orichalque, elles grattaient le sol avec lourdeur, mais ses écailles conféraient à la fois finesse et maladresse à la porteuse. A moins que cette dernière n'aie pas pris garde à respecter les douces oreilles de ses congénères? On ne savait réellement ce qu'il en était, et quoique l'Albatros avait toujours été espiègle et farceuse, c'était en réalité ses entraînements qui l'avaient surtout épuisé. Couplé au fait qu'Eva ne l'accompagnait pas cette fois-ci, ce n'était pas comme si l'obligation s'imposait actuellement. Celle de se tenir droite et aussi fièrement qu'un Marina. Du haut de ses plumes/écailles marines, Ariane n'avait jamais apprécié cela. D'un soupir, la brune aux cheveux mi-longs repensait à ce qu'on lui avait dit.

Elle n'avait jamais pensé à rencontrer ses autres collègues. Certes, l'idée de voir une nouvelle tête intriguait l'adolescente hyperactive. Certes, elle l'accueillerait avec autant d'énergie que les autres, mais la fatigue la prenait avec force, si bien qu'un sommeil s'imposerait certainement par la suite. Oui, c'était un programme parfait pour la jeune messagère sur le point de devenir générale par force d'entrainement.

A peine une main portée devant sa bouche pour cacher un bâillement bien long qu'elle se tenait déjà en face du quartier d'un lieutenant, là où un cosmos se faisait sentir. Le lieu ne valait pas les grands Piliers, pourtant il y avait un certain confort dans ses lieux qui hébergeraient son propriétaire. D'une bouchée d'air frais et avec une excitation perceptible sur son visage, elle entrait alors dans la salle tout en pariant tout un tas d'images qu'elle se faisait du Marina qu'elle verrait. On lui avait dit que c'était un "Shi-noix". Autant la petite Marina avait veillé à parfaire sa culture pour la bonne orthographe des lettres envoyées par le Grand Prêtre, autant elle n'en avait pour l'instant pas entendu parler. Toujours est-il qu'elle doutait foncièrement que ce dernier ne lui parle dans une langue qu'elle connaissa réellement, sinon on ne lui aurait pas relégué ce bienvenue. Tout ce qu'on lui avait dit, c'était de dire "Ni hao". D'un regard curieux, se tenant de nouveau droite pour arrêter de faire crisser ses ailes comme une penaude, elle cherchait l'homme. Elle avait terminé par apercevoir une silhouette, et d'une petite moue incertaine et perceptible de loin, sa voix s'était élevée.

-Hmmm...Ni hao monsieur?


Voilà, c'était fait. Se raclant la gorge, elle entreprit de prendre la lettre de bienvenue, celle qu'on lisait généralement pour souhaiter aux Marinas pour l'accueillir. Enfin, plutôt celle qu'elle avait rédigé par dessus l'officielle. La missive du Grand Prêtre lui avait toujours semblée bien trop sérieuse. Trop professionnelle, trop soutenue à son sens. Le genre de lettre qui avait bien failli la faire fuir quand la générale de la Sirène l'avait amené ici!


"Cher collègue Marina,

Atlantis et l'ensemble de ses Marinas te souhaitent leur bienvenue.
Elle prit une petite pause à cette phrase, sourcils froncés et regard hésitant, avant de reprendre très naturellement. Oui bon, surtout moi en fait.
Comme tu dois le savoir, l'Ecaille que tu portes est celle qui t'a choisi et qui te confère le titre de Marina de Poséidon, mais aussi celle qui te place sous les commandements du vieux qui se tient au Main Blade Winner et qui ne tardera pas à surveiller le moindre de tes faits et gestes. On s'y habitue facilement, en fait.
Et puis...

Son œil se leva un peu en direction de cette personne. Comprenant bien que le Marina ne devait probablement pas suivre un débit aussi rapide ni même un latin soutenu qu'une gallo-romaine de quatorze ans aimait utiliser, Ariane s'arrêta de lire sa lettre écrite dans sa propre langue natale pour aller la remettre dans le petit sac soutenu par une petite lanière en cuir sur son épaule. Elle ne connaissait pas bien le niveau linguistique de son compère, mais elle se montrerait patiente, quand bien même elle ne comprenait pas le chinois.

-Ouais enfin...Voilà. Bienvenue. "Ni Hao" qu'on dit, je crois?




Dernière édition par Ariane le Lun 13 Juin - 1:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t415-ariane-general-des-lyu
LiaoavatarArmure :
Protection de Poséidon

Statistiques
HP:
160/160  (160/160)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
305/305  (305/305)
Message Re: [545] Un bienvenue étranger [PV Liao]   Lun 8 Fév - 22:08
:: Rencontre avec Ariane

Cela faisait trois ans que Liao s’était réveillé au Sanctuaire sous-marin après avoir vécu un évènement étrange. Le chinois ne se souvenait plus exactement du déroulement de son voyage, mais il avait encore conscience de cet appel et de cette présence. Il ressentait exactement la même en ces lieux depuis son arrivée. On l’avait appelé pour rejoindre ce lieu mythique. Enfin ce terme était approprié pour la culture occidentale. Dans celle du lieutenant, ce n’était qu’une zone étrange et étrangère. Le futur général avait mis beaucoup de temps à s’acclimater à cette zone, et il avait reçu l’aide d’un marina ayant des notions dans sa langue natale. Chaque jour apportait son lot de découverte et de surprise pour le nouvel atlante. Liao devait bien avouer qu’il appréciait cette nouvelle vie. Elle l’avait éloigné des peines et des pertes de son ancienne existence. Plus rien ne le retenait dans son pays d’origine à présent. C’était un être solitaire. Une certaine routine s’était installée, rythmant son quotidien. Des entraînements, des leçons sur la langue et la mythologie et la méditation pour apprendre à maîtriser le cosmos. Cette notion s’était instillée en lui tout simplement, comme une connaissance connue mais cachée dans le fond de son esprit. On lui avait expliqué que son écaille lui avait fourni ce savoir dès qu’il l’avait revêtu, que c’était un don de Poséidon pour qu’il puisse le servir efficacement et combattre en son nom.

Liao logeait dans une habitation simple et confortable. De toute manière il n’avait jamais aspiré à une vie plus aisée que celle qu’il menait actuellement. Ses origines étaient simples, et ses envies l’étaient restées. Le lieutenant y passait beaucoup de temps, méditant et apprenant tout ce qu’il pouvait pour combler ses lacunes dans de nombreux domaines. Il mettait un point d’honneur à en connaître autant que les autres. Et puis on lui avait précisé que certaines informations et certains mythes pourraient lui sauver la vie à l’avenir. Bien que se concentrant sur sa force intérieure, Liao sentit une autre personne arriver vers son domicile. Il avait pris l’habitude ces passages et ces visites motivés par ses origines particulières. La curiosité était un comportement naturel pour l’homme. Le chinois se contenta de continuer simplement son exercice, attendant simplement de voir la conduite adoptée par son visiteur. Un étrange bruit avait accompagné l’intrus, comme un frottement de pièce métallique sur le sol. Probablement une partie de son écaille, ou alors il traînait les pieds. Liao était à l’extérieur, dissimulé par un pan de mur de sa demeure. Finalement une petite voix retentit, et c’est avec surprise qu’il posa les yeux sur une adolescente. Il était déjà entré dans l’âge adulte depuis quelques années. Il se redressa et inclina légèrement le haut de son corps.


_ « Nǐ hǎo »

Liao préféra ne rien ajouter pour le moment. Cette jeune personne faisait un effort pour le saluer dans sa langue, peut-être qu’elle n’était pas encore au courant qu’il maîtrisait une partie de la sienne. Il lui restait encore certaines subtilités et prononciations particulières à apprendre, mais il était capable de tenir une conversation. Elle portait une lettre dans ses mains, ou un discours. Cette seconde option semblait être le véritable but de cette visite. Un sourire accueillit les premiers mots de cette visiteuse. C’était une attention touchante, et il prenait cette lettre comme un signe de son acceptation parmi les marinas. La récompense de ses efforts pour apprendre la mythologie et la langue, ainsi que la maîtrise du cosmos. Son regard se posa sur son écaille sous forme de totem non loin d’eux. Liao ne comprenait pas tous les mots, et le débit de cette personne était impressionnant. On pourrait croire qu’elle était pressée. Un hochement de tête accueillit sa prise de paroles.

_ « Merci pour attention. C’est approchant de bienvenue, mais pas exactement. Plus dans le sens bonne journée, de salutations. » Il observa la jeune personne en face de lui. « Liao. Enchanté. »

Il parlait dans un romain un peu haché pour le moment. Cela montrait qu’il comprenait ce qu’elle disait, et qu’il pouvait discuter avec elle tant que le vocabulaire restait simple et basique. Il avait encore quelques leçons à prendre pour maîtriser complètement la langue, mais surtout des échanges réguliers avec d’autres personnes pour pratiquer au maximum. Après quelques secondes, Liao reprit la parole.

_ « Etrange fonction que la tienne. Souhaitez accueil aux nouveaux. Mais c’est agréable avoir visite chez moi. »

Liao sourit simplement et prenait le temps de réfléchir avant chaque parole pour tenter de se faire comprendre au mieux de son interlocutrice. Il espérait qu’elle resterait un peu et qu’ils apprendraient à faire connaissance. Le chinois était intéressé par les différentes cultures se côtoyant sur Atlantis, et cela lui permettait d’en apprendre toujours un peu plus sur les différentes facettes d’un même mythe. Ce n’était pas donné à tout le monde de pouvoir en apprendre autant.


" We all have inner demons to fight, we call these demons, fear and hatred and anger.
If you do not conquer them then a life of one hundred years is a tragedy.
If you do, then a life of a single day can be a triumph. "
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t233-liao-general-de-l-hipp
ArianeavatarArmure :
Anciennement Lyumnades

Statistiques
HP:
260/260  (260/260)
CP:
180/240  (180/240)
CC:
243/306  (243/306)
Message Re: [545] Un bienvenue étranger [PV Liao]   Mar 9 Fév - 2:20
En l'entendant parler ainsi, et bien que le tout n'était pas parfait, Ariane fut surprise de constater que le lieutenant en face d'elle savait utiliser la langue latine. Enfin, suffisamment pour tenir une conversation simple, et suffisamment encore pour lui indiquer qu'elle se trompait de signification quant à son maigre "Nǐ hǎo", ce petit mot même qu'on lui avait si bien dit de prononcer. Un soupir s'échappa de nouveau de ses lèvres, alors qu'elle prenait conscience de la petite moquerie que ses autres compères lui avaient faites. Comme si elle n'était pas capable de présenter ses salutations par elle-même...En se jurant intérieurement de prendre sa revanche, elle remercia néanmoins le Marina d'un hochement de tête compréhensif.

Relevant les yeux, elle observait discrètement le lieutenant pendant que celui-ci se prononçait avec un certain accent mais des mots pour le moins posé. Posés et correctement choisis, pour peu elle en aurait été envieuse. Liao n'était pas bien vieux, mais lui était déjà adulte. Des cheveux noirs, une taille moyenne, finalement le "Shi-noix" n'était pas si différent. A l'exception faîte que le jeune homme avait quelques traits qui devaient démontrer très clairement ses origines.

"Oh, disons que je n'ai jamais été une grande guerrière."
Une grande gueule, certainement en revanche. Un mince sourire s'esquissa alors sur ses lèvres alors qu'elle repensait à son rôle. C'est vrai, qu'était-elle désormais? L'une de ses nombreuses personnes qui s'exerçaient pour bien plus, et c'était peut-être cela, la faiblesse de la petite atlante. Elle voulait toujours en savoir davantage, progresser une fois encore, mais on lui avait dit lors de sa dernière tentative qu'elle était en passe de voir son cosmos résonner avec une de ses sept Ecailles qui faisaient l'orgueil de la maison. Alors forcément, la brune aspirait à suivre les pas de ses prédécesseurs avec gaieté, non sans perdre une lucidité comparable à l'éclat vif qui ornait ses yeux."Je suppose qu'on m'a donné une attribution que je désirais au moment où j'ai rejoint le Sanctuaire Sous Marin. S'informer des choses qui nous entourent, du contexte et de tout ces trucs barbants m'ont toujours attiré en fait. Et hum...A ce moment, je désirais simplement de la vitesse et un peu de liberté pour faire simple. Comme beaucoup de gens finalement, mais on peut dire que c'est ce qui m'a sauvé et je n'avais pas besoin de plus. Bref, enchanté Liao. Ariane Syagrius, messagère actuellement, mais tu peux m'appeler Ari' si tu veux. On m'appelle souvent comme ça."

La gallo-romaine se tendit un peu en s'apercevant qu'elle avait oublié de lui donner une chose. Comme un cadeau de bienvenue. Cherchant de nouveau dans sa bandoulière, elle ressortit une pomme qu'elle presenta de loin tout d'abord avant de lancer le fruit rouge et lisse au jeune homme avec adresse.

- L'avantage d'être rapide, c'est qu'on a plus de temps pour faire des choses plus reposantes. Si ça ne te gêne pas, je peux t'accompagner le temps d'une collation.
Et puis, tu as sûrement un tas de choses à raconter.


En peu de temps, comme un éclair foudroyant, elle était désormais à deux mètres de Liao. Oubliées les écailles pendantes et grinçantes, on avait à faire à un personnage intriguée et vif. Les mains derrière le dos, elle marchait désormais de façon à se concentrer davantage sur ce qu'il en était de son nouveau frère d'armes. C'était sa manière à elle de réfléchir sur ce qu'elle voyait.

- Au vu de ton niveau, je suppose que tu as déjà dû prendre le temps de faire le tour d'Atlantis depuis que tu es ici, j'imagine donc que je n'ai plus grand chose à te montrer maintenant...Mes félicitations, remarque, si tu as besoin d'un peu d'aide dans le langage commun, je serais ravie de t'y aider.

Mise à part quelques petites aides ici et là, Liao était en passe de s'exprimer comme un bon occidental, aussi ne voyait-elle pas véritablement l'utilité qu'elle pourrait avoir dans son intégration à un monde qu'il connaissait trop peu, mais dont il apprenait chaque jour des bases essentielles. Sauf peut-être à jouer les messagers parmi les messagères dans les quartiers d'Atlantis? D'un regard en coin, elle se retenait de rire à l'idée de voir Liao endosser ce rôle. Non pas qu'elle doutait de son tempérament, le brun avait l'air patient et intelligent, des caractéristiques qu'ils devaient avoir en travaillant pour le Grand Prêtre, mais l'idée de le voir papoter ici et là, de trouver tous ces petits raccourcis qu'elle empruntait, cela avait de quoi éveiller un soupçon d'amusement sur un visage enfantin de la jeune fille.

"Enfin, tu viens de loin à ce qu'il parait...Et chaque Marina à son histoire personnelle, plus ou moins acceptée, plus ou moins détaillée, mais il n'en reste pas moins un Marina. C'est ce que je crois en tout cas depuis ses quatre années passées ici." Tout en s'asseyant sur une marche et en maintenant sa tête mollement sur un de ses poings, accoudée sur son genou, elle posait généralement une question qui interpellait directement les guerriers de Poséidon. Ici, elle souhaitait prendre son temps, et si ce n'est les quelques informations qu'ils recevaient quant aux tensions existantes en Europe, ils avaient du temps devant eux. Et ils l'avaient toujours eu finalement. "Comment as-tu trouvé Atlantis?"

Généralement, les atlantes ici avaient reçu leurs Ecailles parce qu'elles leur avaient permis de sortir de leur pétrin personnel. Pourtant, l'air était frais, marin et à titre personnel, la générale en devenir avait oublié depuis longtemps les inquiétudes prolongées.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t415-ariane-general-des-lyu
LiaoavatarArmure :
Protection de Poséidon

Statistiques
HP:
160/160  (160/160)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
305/305  (305/305)
Message Re: [545] Un bienvenue étranger [PV Liao]   Mar 9 Fév - 12:01
:: Rencontre avec Ariane

Liao observait l’adolescente en face de lui. Même si elle ne se voyait pas, sa surprise était totale de constater que des enfants étaient choisis pour faire la guerre. Ce concept lui paraissait bien étrange malgré le fait que le cosmos permettait des choses extraordinaire indépendamment de l’âge et de la force physique du possesseur. Il ne se permettrait pas de faire cette réflexion à haute voix, étant un étranger et ne comprenant pas toujours les mœurs des personnes l’entourant. Et puis cette personne avait fait l’effort de venir le saluer et lui souhaiter la bienvenue. Ce serait manquer de respect envers elle que de critiquer sa présence et la possession de son écaille. Le chinois était un peu gêné de la reprendre sur le seul mot prononcé dans sa langue au cours de cet échange. Mais il jugeait préférable de la rectifier que de la laisser dans son erreur, bien qu’elle ne croiserait probablement personne de son ethnie au cours de sa vie au service de Poséidon. La plupart des atlantes étaient tous occidentaux avec des traits bien caractéristiques et très différents des siens, même si certains mélanges montraient les voyages de son peuple et des autres nations. Liao était conscient que ses paroles étaient un peu saccadées, et qu’il manquait de fluidité. Ces détails étaient accentués par sa nervosité face à son interlocutrice, il avait envie de faire bonne impression tout simplement. Après tout ils seraient sûrement amenés à combattre ensemble, et il préférait nouer des liens amicaux et courtois immédiatement.

Un hochement de tête accueillit la réponse de son interlocutrice. Finalement ce n’était pas une guerrière. Un soulagement s’empara du chinois en apprenant cette nouvelle. Une réaction imperceptible aux yeux extérieurs mais bien présente. Il écouta attentivement la suite des explications. Ariane Syagrius. Si le prénom était facile à retenir, le nom était beaucoup plus complexe pour le marina. Puisqu’elle lui offrait l’occasion de la tutoyer et même d’utiliser un surnom, le lieutenant ne se ferait pas prier pour en profiter. Liao observa le fruit qu’elle sortit de son sac, et se demanda ce qu’elle souhaitait en faire. Son repas peut-être. Finalement elle lui envoya le fruit qu’il attrapa au vol. C’était un étrange cadeau. Il finit par incliner la tête en signe de gratitude avant de croquer un morceau de la pomme.


_ « Avec plaisir. » D’un geste de la main, Liao invita Ariane à le suivre à l’intérieur tandis qu’il continuait de manger dans la pomme. Il prenait un peu d’avance car il comptait bien lui offrir à manger. « Effectivement ami me faire déjà visité Atlantis. Mais toujours apprendre quelque chose avec le temps, et je serais ravi d’avoir aide. »

Finalement Ariane s’arrêta sur des marches et s’installa en toute simplicité. Liao la rejoignit rapidement et l’observa avec un sourire. Une histoire personnelle. La sienne ne valait pas l’effort d’être contée. Sa vie avait été simple bien que semer d’embûche, mais comme son père adoptif lui répétait souvent, tous les hommes sont capables de surmonter les épreuves que la vie met sur leur route pour devenir plus fort et plus sage. Mais il comprenait la curiosité de son interlocutrice, et elle avait au moins l’avantage de présenter les choses avec adresse et doigté. Des qualités rares chez une personne de son âge. Elle serait probablement bien plus redoutable une fois à l’âge adulte. Finalement sa dernière question le laissa perplexe, et le chinois réfléchit quelques secondes.

_ « Surprenante. Etrange. Rien n’y ressemble chez moi, autant sur… l’architure… architectre… Ah architecture. Je disais autant sur l’archi-tec-tu-re que les résidents. Et pourtant c’est comme maison… chez soi… A l’aise. » Il changea de langue pour se demander à lui-même comment on prononçait ce qu’il cherchait à dire, puis il reprit en souriant. « Comme se sentir chez soi… C’est ça ? »

Il avait encore un peu de mal sur certains mots. Chaque discussion et chaque échange lui permettaient de s’améliorer alors il tentait généralement d’utiliser les termes ou expressions les plus complexes. Une habitude qui rendait souvent ses discours comiques ou étranges tant il butait ou déformait certains mots, mais de cette manière il était sûr d’acquérir plus rapidement la maîtrise de la langue connue d’une majorité de marina. La communication était un élément important dans toute armée. Il ne pouvait laisser ce détail de côté ni même ternir ses compétences et son efficacité. Le chinois possédait une expérience martiale plus importante qu’une grande partie de ses camarades et compagnons. Après tout il avait déjà dirigé des hommes au cœur des batailles, et élaborer des plans de bataille.

_ « Et toi comment tu as atterri ici ? Tu être bien jeune »

Finalement Liao avait abordé le sujet un peu délicat, mais Ariane éveillait sa curiosité autant qu’il éveillait la sienne. Elle était la plus jeune de ceux qu’il avait pu croiser dans la cité sous-marine. Cela l’intriguait. Est-ce qu’il y avait des familles sur Atlantis, dont les enfants servaient Poséidon. Ou avait-elle vécu un évènement l’ayant mené en ces lieux.


" We all have inner demons to fight, we call these demons, fear and hatred and anger.
If you do not conquer them then a life of one hundred years is a tragedy.
If you do, then a life of a single day can be a triumph. "
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t233-liao-general-de-l-hipp
ArianeavatarArmure :
Anciennement Lyumnades

Statistiques
HP:
260/260  (260/260)
CP:
180/240  (180/240)
CC:
243/306  (243/306)
Message Re: [545] Un bienvenue étranger [PV Liao]   Mar 9 Fév - 22:03
Liao avait accepté cette proposition sans qu'elle n'eut à faire le moindre effort pour se montrer convaincante. Ariane appréciait ce genre de compromis, dans le sens où la communication n'était pas difficile.

"Se sentir à l'aise...Oui, c'est l'expression adéquate. Reste plus qu'à le conjuguer, les déclinaisons..."
Elle se reprit en pensant que le mot était certainement trop ambigü pour une personne qui était toujours en apprentissage. "Hum, les personnes qui prononcent cette expression ont la capacité de se définir elle-même dans ce sentiment. Ca crée plus d'impact dans la phrase. Mais oui, moi aussi, je me sens à l'aise ici."

Ce n'était qu'un conseil déguisé pour le chinois, et prononcé de façon à ne pas trop le vexer. Après tout, cela visait simplement à le faire progresser. Liao avait certainement une capacité d'adaptation qu'elle pourrait estimer à l'avenir. Car si elle n'était pas combattante, Ariane avait déjà ses critères personnelles, et le lieutenant se montrait doué bien qu'hésitant sur ses propos. Ce manque d'adresse l'amusait quelque peu, mais pas de façon à rire, non. Simplement que cela le rendait plus humain.

Ressortant une petite feuille, elle la tendit à Liao. Peut-être était-ce un héritage de ses ancêtres, mais Ariane était friande des pièces de théâtre. Un peu comme un second espoir dans une brume épaisse, une fantaisie dans un monde réaliste. Au travers ces rares scènes couchées sur le papier qu'elle baladait accessoirement avec elle dans les rues d'Atlantis, tout lui permettait de s'évader librement. C'était ainsi que l'on retrouvait sur la messagère toute sorte de petites choses, de ce qu'elle pouvait transporter en tout cas: des fruits pour les collations, des missives, quelques bouquins et finalement diverses babioles, parfois chapardées discrètement aux premiers venues.

"Ca doit être un bon ami, et cultivé qui plus est. Vous avez fait de bons progrès pour quelqu'un qui apprend le latin, et croyez-moi je parle en connaissance de cause. J'ai mis des années à comprendre le langage des grecques, pourtant je n'avais pas vraiment le choix. Je l'ai fait en lisant quelques bouquins et majoritairement des pièces de théâtre. Ca pourra peut-être vous aider, celle ci est en latin." Ses dents allèrent mordiller l'ongle de son pouce alors qu'elle se remémorait "On m'a jamais dit qu'on avait des "Shi-noix" ici. En fait, pour tout vous avouer, je pensais que c'était une sorte de fruit à coque...Je serais allée vous voir plus tôt si j'avais su! C'est stupide quand j'y repense."

Voilà une avance qu'elle ne pourrait pas avoir sur quelqu'un. Depuis qu'elle était venue ici, la petite gallo-romaine avait mis un point d'honneur à compenser son manque de force par diverses informations, fussent-ils culturelles ou simplement linguistiques. Seulement il y avait toujours des lacunes, des incompétences à compenser sur divers points pour tenter d'espérer seulement atteindre le niveau d'Eva, à titre d'exemple. Ainsi, le lieutenant avait passé bien plus de temps à observer les autres dans leurs avantages et désavantages qu'à se connaître elle-même. Et par effet de mimétisme, des techniques personnelles commençaient à se forger. Et c'était peut-être pour cela, que du haut de son petit mètre cinquante, la Marina ne se moquait pas. Ou tout du moins, pas pour l'instant...

La question que le chinois lui avait alors posée, coupant court à l'instant léger, l'impressionna moins. En général, c'était plutôt elle qui initiait ce genre de conversations, mais elle s'était abstenue ici. La brune ne savait pas véritablement le contexte actuel en Chine, ce qu'il s'y passait et le genre d'histoires que l'on pouvait y retrouver. Aussi s'était-elle tu, par respect pour le jeune homme qui pénait déjà sur quelques mots compliqués. Ariane était attentive aux émotions des personnes qui l'entouraient: certes, elle énervait parfois les plus sérieux, mais à cette époque, la Marina n'en demeurait pas moins compatissante. Prenant une dernière bouchée de sa pomme, elle haussa les épaules.

"Je ne sais plus trop pourquoi, en fait. Je crois que c'est à cause de mon nom de famille. "Syagrius", comme le nom du dernier roi romain vaincu par Clovis, il y a presque un siècle. Entre nous, c'était stupide ça aussi, il y en a trente six mille, des Syagrius...Mais comme je vous l'ai dit...J'avais pas l'âme d'une combattante. Quand on m'avait dit que mes parents étaient partis, je comprenais pas tout, je savais juste qu'un bûcher m'attendait moi aussi. Je peux continuer si vous voulez, mais c'est pas très glorieux. Moins que la plupart des Marinas, je me suis juste enfuie. Enfin, si l'on excepte ça, j'ai vécu une vie banale et puis, les lieutenants m'ont bien accueilli, moi aussi. J'avais peut-être un peu plus de onze ans en fait."

C'était cela qui faisait la différence finalement. Particulièrement honnête dans le fond, n'ayant rien à cacher et prononçant un bienvenu en retard à un lieutenant plus âgé qu'elle, il y avait là toute l'innocence et le bon vouloir de la jeune fille. D'un œil plus curieux, et puisqu'il ne s'était pas prié à lui demander quelques informations supplémentaires, elle entreprit de lui demander posément la même question.

"Je vous retourne la question, si cela ne vous dérange pas: Que vous est-il arrivé?"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t415-ariane-general-des-lyu
LiaoavatarArmure :
Protection de Poséidon

Statistiques
HP:
160/160  (160/160)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
305/305  (305/305)
Message Re: [545] Un bienvenue étranger [PV Liao]   Mer 10 Fév - 13:27
:: Rencontre avec Ariane

Chaque échange était l’occasion d’en apprendre un peu plus, de maîtriser un peu plus cette langue étrangère. De s’intégrer parmi les atlantes. Liao accepta autant la pomme que l’invitation à s’asseoir sur les marches. Il appréciait beaucoup les odeurs véhiculées au sein de la cité sous-marine, et cette fraîcheur toujours présente. Le chinois avait encore du mal avec les conjugaisons et les expressions, mais les mots du quotidien et usuels lui étaient totalement connus. Il pouvait remercier cet homme ayant des bases d’un langage proche du sien. Le marina se souvenait encore de leur premier échange, et de son sentiment d’incompréhension et d’impuissance. Ce n’était pas une sensation très agréable. Et pourtant son interlocuteur s’était échiné pendant des mois pour l’aider, sans jamais rien attendre en retour. Un geste de bonté qui ne serait jamais oublié par l’intéressé. D’autres s’étaient montrés moins courtois, même si généralement il suscitait beaucoup plus l’intérêt que les moqueries auprès de ses compagnons d’arme. Un hochement de tête accueillit la remarque et les conseils d’Ariane sur l’expression qu’il avait tenté d’utiliser au bon moment. La remarque de la demoiselle était accueillie à sa juste valeur, et il ne le prenait aucunement pour un reproche ou une critique. Au contraire il appréciait beaucoup cet apprentissage informel et ces nouveautés qu’il pouvait apprendre.

Liao prit la feuille tendue par Ariane. Le chinois la conserva à côté de lui, dans la mesure où la lecture lui prendrait beaucoup plus de temps. Il n’avait aucune envie de rester assis à côté de l’adolescente pendant un long moment pour parcourir des lignes qu’elle devait connaître. Son regard se reporta rapidement sur Ariane. Il était intrigué par sa présence et le port de cette écaille. Elle lui paraissait bien jeune et peut-être un peu frêle. Evidemment le lieutenant ne s’arrêterait pas à ces détails, mais il jouait beaucoup sur la manière de la percevoir. Une arme redoutable si elle était utilisée à bon escient. Liao sourit à son interlocutrice, et il n’oublierait pas de transmettre ces compliments à qui de droit. Un léger rire cristallin accueillit la remarque sur le fruit. C’était plus touchant que stupide, surtout venant d’elle. Cela augmentait cet aspect enfantin qu’elle arborait.


_ « Ce n’est pas stupide. Quand on ne connait pas, on ne peut pas savoir. » Il sourit et ajouta. « Je transmettrais les compliments. »

Cette phrase fut prononcée avec aisance, dans la mesure où c’était l’une des premières apprises auprès de son professeur. Liao termina sa paume et laissa son regard se perdre sur cet horizon factice. Il était toujours étonné de voir que le véritable ciel ne lui manquait aucunement. Il se sentait bien plus à l’aise dans la cité qu’à l’extérieur. Un sentiment probablement induit par son écaille et son allégeance. La discussion dévia sur un sujet plus personnel. Sans réellement s’en rendre compte, le chinois avait éludé la question pour la retourner à son interlocutrice. Sa réponse fut concise et mystérieuse. Ces souvenirs semblaient difficiles voire même douloureux pour elle. Chacun avait des choses qu’il tentait d’oublier tout simplement. Lui-même ne faisait pas exception à cette règle. En toute logique la question lui fut retournée. Liao prit quelques secondes pour réfléchir et reprit.

_ « Hum… Comme nombre d’autre je me suis enfui de certain point de vue. J’ai écouté l’appel et je me suis éveillé sur Atlantis. Plus rien ne me retenir chez moi. Famille morte. Ami mort. Mentor mort. J’ai besoin nouvel endroit où vivre. »

Liao marqua une pause et se plongea dans ses souvenirs. C’était effectivement le cas, et le dire lui permettait de s’en rendre compte à présent. Finalement sa vie actuelle lui convenait parfaitement bien. Il avait trouvé sa place, ou en tout cas une place qui lui convenait à la perfection. Même si ses croyances et sa culture n’étaient pas forcément en adéquation avec certaines obligations. Son mentor lui répétait souvent que c’était au contraire un avantage pour les marinas.

_ « Oublions la tristesse. Donc tu es messagère pour les marinas. Tu as appris à connaître les autres. » Il regarda au loin dans la cité. « Je suppose que tu avoir beaucoup travail en ce moment. Les choses en mouvement. L’agitation gagne tout le monde. D’où es-tu exactement ? »

Liao ne connaissait pas forcément les différentes nations. D’ailleurs il avait compris que ces dernières évoluaient beaucoup au niveau des frontières au cours des affrontements, et des années. Certains pouvaient osciller entre deux cultures et deux nations. Cela ne devait pas être une situation pour eux.


" We all have inner demons to fight, we call these demons, fear and hatred and anger.
If you do not conquer them then a life of one hundred years is a tragedy.
If you do, then a life of a single day can be a triumph. "
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t233-liao-general-de-l-hipp
ArianeavatarArmure :
Anciennement Lyumnades

Statistiques
HP:
260/260  (260/260)
CP:
180/240  (180/240)
CC:
243/306  (243/306)
Message Re: [545] Un bienvenue étranger [PV Liao]   Mer 10 Fév - 20:00
L'ambiance aurait pu être tapie sous les regrets et la tristesse, mais dans les histoires partagées entre les deux lieutenants, telle n'était pas le cas. Chacun des deux atlantes faisait un pas en avant et continuait leur vie malgré les difficultés rencontrées sans trop d'hésitations. C'était en tout cas ce que la petite atlante supposait, puisqu'elle le vivait de cette façon. Atlantis lui avait donné une opportunité de vivre tranquillement pour l'instant, alors elle l'avait saisi, croquée à pleine dents comme la petite pomme qui avait été mangé quelques minutes auparavant. Cette vie était toujours meilleure que celle qu'elle aurait pu connaître dans les rues de l'Ancien Royaume et Ariane le savait. Jouer la petite voleuse n'avait rien de beau. Alors la jeune fille avait écouté attentivement Liao parler de son passé. L'explication était vague, mais les mots choisis n'en demeuraient pas moins explicites et compréhensibles. Dans le fond, elle s'était sentie désolée pour le jeune homme, comme pour la plupart des autres Marinas qu'elle avait rencontré jusque-là, mais le chinois l'avait bien vite coupé. Les apitoiements n'avaient pas leur place dans une première rencontre et il avait bien raison.

Finalement, il avait débouché sur ses origines. Ses yeux s'étaient levés avant de retomber sur les petites taches noires qui se dressaient au loin. Finalement, il faisait peut-être bien de le lui demander maintenant. Le sujet avait toujours été sensible. D'un petit claquement de langue, elle finit par lui répondre.

-Soissons, la cité du Vase. Enfin, en Neustrie du Regnum Francorum aujourd'hui. Je suis gallo-romaine en revanche, même si depuis quelques temps, on voit plus de francs dans cette région. Tu connais?"
On faisait rarement la différence aujourd'hui, pour le simple fait que les romains avaient laissé tomber leur ascendance sur cette terre depuis déjà 80 ans. Associer la jeune fille aux franques la mettait, par ailleurs, souvent en colère. Il fallait dire qu'elle avait une dent contre la nouvelle Dynastie Mérovingienne, la conversation réveillait quelques passions cachées. "Et j'y tiens à cette différence! Même si honnêtement, je me sens plus romaine qu'autre chose. Enfin...On nous considère "atlante", aujourd'hui tu sais. Ca permet une certaine...Hum, cohésion? Je suppose que c'est ce que le Grand Prêtre désire de toute façon. Tu l'as sans doute rencontré toi aussi."

Le chef des armées n'avait de cesse de leur répéter qu'ils étaient une famille, alors forcément, une qualification s'était vite installée. Si le Grand Prêtre s'était montré intimidant au départ, sa réaction devant son supérieur hiérarchique était bien différente désormais. En quelques mots simples, la gaminerie atlante était presque un rang à part: n'en était pas qui voulait. Impulsivement, la petite brune s'était levée des marches, ses petites mains l'aidant à supporter le poids de son Ecaille qui vaquait en partie sur le sol.

"Les choses s'emballent actuellement, c'est plutôt inquiétant. Les généraux eux-mêmes sont sur le coup, ils passent régulièrement aux rochers ou près des volières pour s'informer auprès des messagers dans l'ensemble. C'est à nous de faire le tri mais aussi de tâter le terrain suivant ce qui s'y déroule. Généralement, on évite le contact, et on fait le tout rapidement. Dans le pire des cas, on brouille les pistes." Elle passa une main dans ses cheveux, un peu gênée par ce qu'elle allait dire prochainement. "Habituellement je m'occupe de tout ça en détails, les messagers-lieutenants, ça ne court pas les rues et la maîtrise de mon cosmos me donne un avantage. Mais je suis consignée à d'autres occupations pour le moment, le Grand Prêtre m'en a donné la permission, donc je ne suis plus au courant de tout."

Ses doigts délaissèrent un peu ses cheveux noirs corbeau, car elle savait que tout ceci ne serait pas en vain. Se consacrer à parfaire autre chose la maintenait actuellement à l'écart de ses préoccupations actuelles. Il s'agissait tout bonnement et simplement des dernières étapes de son entraînement pour tenter de devenir générale, et si l'atlante avait commencé depuis déjà un moment à travailler pour l'obtention du rang, y accéder par mérite lui prenait du temps et de la volonté. Même si les événements l'inquiétaient, plus tôt Ariane parviendrait à occuper l'une des Ecailles vacantes, plus tôt elle serait en mesure de faire quelque chose. C'était du moins ce qu'elle pensait. Joignant ses deux mains ensemble et munie d'un éclat vif, elle demanda rapidement au jeune homme quelque chose qui lui prenait à cœur.

- Ah, t'as déjà vu la volière atlante? Un jour tu pourras y passer si tu veux, on y gère généralement le passage de tous les messages qu'on reçoit et qu'on fait passer de l'extérieur. Enfin, ça vaut aussi pour les messages venant des généraux et du Grand Prêtre à transmettre aux Marinas. Oh, je peux te tutoyer?


Dans ses mouvements, Ariane avait l'habitude de bouger et cela se sentait. Esquissant un sourire fin, elle tendit la main au Marina pour l'aider à se relever. Non pas qu'elle avait véritablement l'allure pour aider un adulte à se relever, mais plus tôt parce qu'elle en avait l'habitude dans le fond.




Dernière édition par Ariane le Jeu 11 Fév - 12:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t415-ariane-general-des-lyu
LiaoavatarArmure :
Protection de Poséidon

Statistiques
HP:
160/160  (160/160)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
305/305  (305/305)
Message Re: [545] Un bienvenue étranger [PV Liao]   Jeu 11 Fév - 11:56
:: Rencontre avec Ariane

Ne jamais cesser d’avancer. Continuer quelles que soient les épreuves. C’était l’éducation qu’avait reçu Liao auprès de son père adoptif. Cet homme avait une philosophie de vie intéressante, et son regard ne se portait que sur l’avenir. Chaque pas et chaque décision tendaient dans cette direction. Evidemment ce n’était pas un comportement facile à adopter mais le chinois tenait particulièrement à honorer la mémoire de son mentor en adoptant cette ligne de conduite. C’est pour cette raison qu’il prenait son arrivée sur Atlantis comme une nouvelle étape, lui permettant de continuer à avancer sur un chemin qu’il n’aurait jamais imaginé. Même son mentor serait étonné de le voir dans cette situation actuelle. Finalement son interlocutrice lui ressemblait un peu sur ce point. Prendre les cartes qu’on lui avait données et en tirer le meilleur. Evidemment le marina ne s’épanchait guère sur son passé, non par choix mais par manque de vocabulaire pour exprimer clairement ses idées et ses sentiments sur ce pan de sa vie. L’homme ne souhaitait pas susciter l’apitoiement chez son interlocutrice, bien au contraire. C’est probablement pour cette raison que son ton et son attitude minimisait la portée des termes utilisés dans son discours. La vie avait choisi de le placer dans cette situation. Il n’en comprenait pas encore les raisons ni les tenants et aboutissants, mais il était impatient de voir où tout cela le mènerait à l’avenir. Qu’attendait-on de lui finalement.

Liao eut envie de changer de sujet, et il interrogea la demoiselle sur ses origines. L’attitude de son interlocutrice lui donnait l’impression d’avoir posé la mauvaise question, malheureusement il ne pouvait plus la retirer à l’heure actuelle. Cela partait d’une bonne intention. Silencieux, le chinois s’attendait à un refus de la part de l’adolescente. Il ne tenterait pas d’en apprendre plus qu’elle ne souhaitait lui apprendre. Le respect de la vie privée était important à ses yeux. Sa réponse vint après quelques secondes, mais il sentait aussi qu’elle ne la donnait que pour le contenter et non par réelle envie de le faire. Cette impression le gênait fortement. Mais il se devait de l’écouter et de retenir les détails qu’elle fournirait. Malheureusement Ariane ne se rendit pas compte que cet afflux de détail perdait complètement le chinois. Ses connaissances sur la géographie occidentale était encore bien sommaire. De petits signes de tête accueillirent cependant ses paroles, et il se promit de mener son enquête une fois qu’elle serait partie. Liao retint parfaitement bien ses origines, et il comprenait cet attachement à la chose. Lui-même n’aimerait pas être comparé à d’autres ethnies proches de la sienne, même si il acceptait qu’on puisse confondre par ignorance.


_ « Non… pas encore eu cet honneur. Mais le principe de cohésion est excellente idée. »

La volonté du Grand Prêtre était louable et compréhensible. Une armée avait besoin de cohésion pour vaincre, à plus forte raison quand elle rassemblait autant d’ethnie différentes… Et parfois même ennemies sur leurs terres d’origine. Ariane se leva, tandis que Liao conserva sa place tout en l’observant. Finalement après avoir apporté une réponse, la messagère continua sur la situation actuelle du sanctuaire sous-marin. Liao sourit simplement en écoutant sa description de la situation. En tout cas cela confirmait ce qu’il avait pu sentir ces derniers temps comme effervescence parmi les marinas. Son changement de poste ne semblait pas l’enchanter plus que ça… Ou alors c’était simplement les premiers regrets de perdre quelque chose pour en découvrir une autre.

_ « Si Grand Prêtre confier autres tâches. C’est qu’elles doivent avoir importance pour atlante. »

Il sourit simplement, et attendit les prochaines paroles d’Ariane. Le chinois sentait qu’elle avait encore quelque chose à dire, son attitude montrait cette petite hésitation ou cette impatience bien caractéristique. Un hochement de tête négatif fut la première réponse du lieutenant. Il ne connaissait pas la volière du tout. Il visitait de temps en temps Atlantis et faisait des découvertes, mais c’était sur son temps libre et sans guide. Un léger rire accueillit sa question finale.

_ « Oui tu peux me tutoyer. Je le fais depuis le début, et puis nous êtres tous Atlantes. » Il affichait une expression chaleureuse en prononçant ces mois, qui lui avait paru si étrange quelques années plus tôt. « Pour la volière j’aurais besoin guide. Si tu veux bien. » Il n’attendit pas réellement de réponse pour le moment. Il se redressa à son tour en acceptant la main de son interlocutrice avant de reprendre. « Il faut dire que je n’ai pas de messages à transmettre. Envie de se promener ? »

Une question naturelle face aux mouvements constants de la demoiselle. Et puis Liao avait envie de bouger après avoir médité pendant des heures avant l’arrivée de la marina.



" We all have inner demons to fight, we call these demons, fear and hatred and anger.
If you do not conquer them then a life of one hundred years is a tragedy.
If you do, then a life of a single day can be a triumph. "
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t233-liao-general-de-l-hipp
ArianeavatarArmure :
Anciennement Lyumnades

Statistiques
HP:
260/260  (260/260)
CP:
180/240  (180/240)
CC:
243/306  (243/306)
Message Re: [545] Un bienvenue étranger [PV Liao]   Sam 13 Fév - 13:30
Ariane prit le bras du jeune homme non sans une certaine douceur qui lui semblait si caractéristique, tout en le menant en direction des rochers. Sa demande avait été largement considéré, puisque la jeune fille n'avait cessé de gigoter sur place dans l'espoir de faire quelque chose d'amusant...Et peut-être même mener un entraînement avec Liao, à l'avenir, qui sait? Tester les compétences du général l'intriguait. Les apparences étaient bien souvent trompeuses, ça avait toujours été une évidence pour elle.

- Je peux te montrer le chemin rapidement si tu veux, avant qu'on aille se promener dans le petit marché. Entre nous, depuis que le Grand Poteau a été brûlé, la volière est visible de loin."Elle tenta alors de retenir un léger rire en plaçant sa main devant sa bouche. "On remerciera la personne qui l'a mise dans cet état, finalement!"

Levant les yeux au ciel, elle se gardait bien de dire qu'elle avait été l'auteur de ce feu de joie il y a quelques années. Il l'apprendrait à ses dépens, et si la jeune atlante prenait ses missions très au sérieux, elle n'en demeurait pas moins d'une espièglerie sans fin. A l'image des oiseaux blancs et marins, ils en mourraient Un coup d'œil fut rapidement adressé au général. Elle savait qu'elle lui devait quelques explications à ce sujet. Il y avait les missives, et puis il y avait ces autres procédés que tout messager utilisait tant bien que mal.

- Poséidon ne peut compter que sur les oiseaux marins, mais quelques autres animaux plus discrets peuvent servir également, en y associant son cosmos on obtient ce qu'on veut après tout. Ils ne font simplement que véhiculer un message à partir du cosmos insufflé, c'est un peu comme un autre langage à apprendre et à contrôler. J'ai une préférence pour les albatros, plus rapides, plus habiles une fois dans les airs. On les appelle les princes des cieux. En fait, d'une façon, ils me font penser à toi!" Même aura, même prestance. Etrangement, la jeune fille savait qu'il monterait haut. Il n'était pas aussi criard que les albatros, pas aussi voleur, mais il en méritait bien le titre dans sa façon d'agir. "Mais les amphibiens sont discrets aussi...

- Elle est là! C'est elle! Sale gamine, rends-nous la clef!

Ariane s'était tendue, et alors qu'un homme équipé d'une Ecaille classique s'approchait d'elle, la jeune fille, qui se savait coupable, s'était cachée derrière le lieutenant chinois. S'approchant petit à petit du niveau d'un Général, la gallo-romaine agissait comme si le cosmos lui était une notion inconnue néanmoins. Et puis...Une bêtise ou une autre, c'était désormais une chose qui courrait les rues. Atlantis savait désormais très bien de quoi était capable la menue, vivace créature qui, habituée aux réprimandes pour agir de manière incompréhensible, ne s'était engagée que par bon cœur pour partager les dangers de ses collègues, ses rivaux comme ses amis.

"Ce n'était pas de ma faute, je n'ai pas la clef sur moi!"
Et c'était vrai. La clef avait depuis longtemps disparu et son sac présentait certainement divers objets. Mais des clefs...Et puis qui était ce soldat pour la juger ainsi? Gonflant son petit coffre et serrant les poings, l'adolescente tentait de se faire plus effrayante. "Et puis, je gère depuis maintenant trop longtemps la volière pour qu'on me reproche quoique ce soit là-dessus! Là ou pas, j'en prends soin et je refuse qu'on m'en dise quoique ce soit."


Si Ariane s'était montrée plutôt douce, elle semblait tout à coup prête à cogner la personne qui venait de porter atteinte à ses compétences.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t415-ariane-general-des-lyu
LiaoavatarArmure :
Protection de Poséidon

Statistiques
HP:
160/160  (160/160)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
305/305  (305/305)
Message Re: [545] Un bienvenue étranger [PV Liao]   Sam 13 Fév - 19:33
:: Rencontre avec Ariane

La discussion était un peu laborieuse, et Liao n’avait pas l’habitude conversé de la sorte. Généralement ces discussions un peu plus personnelles étaient réservées à son professeur, qui le sortait de sa zone de confiance pour lui apprendre la langue. Et puis n’étant pas d’un naturel curieux, le chinois ne posait que rarement des questions sur la vie et le passé de ses camarades. Parfois, comme dans ce cas-ci, l’homme se faisait violence. Malheureusement ce n’était pas fluide ni naturel. Ariane lui était sympathique. Son âge n’était pas totalement étranger à cette sympathie soudaine, et fondée sur aucun fait concret. Son interlocutrice était pleine de vie et avenante, une conséquence de son rôle de messagère et d’une certaine espièglerie nettement perceptible. Ses réponses étaient claires. Il s’interrogea sur les tâches l’éloignant de ses fonctions premières, mais elle était seule juge concernant leur révélation ou non. Il ne poserait pas la question, même si il ne doutait pas qu’il finirait par l’apprendre suffisamment tôt. Le lieutenant se sentait un peu mal à l’aise pour le moment, ne sachant comment entretenir cette conversation qu’il voulait courtoise et amicale. Finalement Liao demanda à la demoiselle de le conduire aux volières, ce sujet semblait la passionner et il pourrait ainsi profiter de son enthousiasme sans avoir à poser trop de questions dans ce domaine.

Ariane lui prit le bras et l’entraîna à sa suite. Liao se laissa guider par cette jeune personne vers des rochers. Son regard observait le chemin et surtout ce petit bout de femme à ses côtés. Elle possédait une force étonnant pour sa taille, confirmant sa maîtrise du cosmos. Un hochement de tête accueillit ses questions autant en signe d’assentiment que de compréhension de sa part. Quelque chose lui disait que son interlocutrice n’était pas innocente dans la disparition de ce fameux grand poteau dont elle parlait. Elle entreprit par la suite de lui expliquer le fonctionnement des messages sur Atlantis. Cela pourrait s’avérer utile à l’avenir. Albatros. Cet animal lui était inconnu, mais la description faite par la jeune personne à ses côtés l’obligèrent à la remercier. Un mouvement de tête accompagna ses mots.


_ « Merci beaucoup. »

Des mots simples mais chargés de toute la gratitude du lieutenant. Cela semblait plus complexe qu’en apparence cette tâche de messagère, et Ariane donnait l’impression de maîtriser son sujet à la perfection. Le chinois écoutait attentivement et tentait de retenir certains détails, malheureusement tout ceci lui semblait bien abstrait. Leur conversation fut interrompue par l’arrivée impromptue et bruyante d’un autre marina. L’adolescente se dissimula derrière le chinois, et il fixa intensément ce nouveau venu. Aussi importante que pouvait être l’objet de l’incident, le lieutenant n’appréciait guère le ton employé par l’homme. Le respect était une notion importante à ses yeux, et le resterait probablement toute sa vie. La personne dissimulée derrière lui commençait à s’énerver. Liao prit alors la parole en courbant légèrement le haut de son corps en signe de respect et de paix.

_ « Pardonnez attitude. Un peu effronté à cet âge. » Il se redressa et reprit sur un ton plus ferme. « Mais votre attitude pas correcte. Quelle que soit la raison, vous devez conserver calme face à autre personne. Respect attire respect. Violence engendre violence. Vous partez et elle rendre clef par la suite. »

L’homme observa Liao d’un air hautain. L’intéressé ne broncha pas, et ne bougea pas. Il se contenta d’observer cet intrus avec intensité. Le marina décida de passer outre les recommandations du chinois. Il s’avança et posa sa main sur l’épaule du lieutenant.

_ « Vous enlevez votre main. »

L’homme se contenta de sourire d’un air moqueur. Comme si Liao ne représentait pas une menace réelle pour lui, ou plutôt qu’il le jugeait trop faible. Sa main resserra sa prise sur l’épaule du chinois, dont le regard observait cet adversaire attentivement et calmement. En quelques mouvements il prit la main du belliqueux et lui fit une clé de bras. Des gestes rapides et fluides. L’expression du prisonnier montrait clairement sa surprise. Liao le plaqua au sol et se pencha légèrement sur lui.

_ « Se fier aux apparences être grossière erreur. »

Des hochements de tête frénétiques accueillirent ces paroles. Liao relâcha son étreinte et l’homme se massa l’épaule et le coude tout en quittant les lieux. Le chinois se tourna vers l’adolescente par la suite. Son regard était inquisiteur et réprobateur. Son observation dura de longues secondes avant qu’il ne reprenne la parole.

_ « Donner clef maintenant. »

Liao tendit la main, et attendit que Ariane s’exécute. Son ton ne laissait la place à aucune protestation ni hésitant sur la marche à suivre. Il était bien décider à récupérer cette clef, si il n’approuvait pas l’attitude de cet homme, ce n’était pas pour autant qu’il cautionnait celle de la demoiselle.


" We all have inner demons to fight, we call these demons, fear and hatred and anger.
If you do not conquer them then a life of one hundred years is a tragedy.
If you do, then a life of a single day can be a triumph. "
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t233-liao-general-de-l-hipp
ArianeavatarArmure :
Anciennement Lyumnades

Statistiques
HP:
260/260  (260/260)
CP:
180/240  (180/240)
CC:
243/306  (243/306)
Message Re: [545] Un bienvenue étranger [PV Liao]   Mar 16 Fév - 3:11
De la volière, Ariane avait tout un tas de choses à développer et cela devait probablement perdre le jeune homme. Trop prise dans tous ces détails, la brune ne parvenait pas à avoir qu'elle perdait peu à peu le chinois, mais bien vite l'arrivée de ce Marina arrivé en lui hurlant dessus lui avait coupé toute envie de continuer cette explication.

"Pardonnez attitude. Un peu effronté à cet âge."

Une moue feintée apparut dès lors sur le visage de la jeune fille. Effrontée? Elle? Liao prenait donc le parti de cet homme en face d'elle? C'était parfaitement injuste! Sa tête se tourna ainsi de Liao au Marina, puis du Marina à Liao, la bouche ouverte, une forme de surprise, de trahison et d'incompréhension sur son visage.

Et pourtant le reste avait quelque chose de plus plaisant. En s'avançant comme il l'avait fait, le lieutenant avait très clairement pris la défense de la petite Marina. Mieux, un bref mouvement avait attiré l'attention de la jeune messagère. Le bras de cette personne qui l'avait rabroué de loin alors qu'elle ne la connaissait ni d'Eve ni d'Adam semblait sur le point de se briser...Ou probablement se serait-il briser par la suite. La brune n'avait pu retenir un hoquet surpris et profondément à la vue de ces techniques si étrangères et si techniques. Assurément, Liao était un homme intéressant et quand bien même était-elle davantage portée sur la maîtrise d'un cosmos qu'elle connaissait presque désormais sur le bout de ses doigts -suffisamment pour créer des illusions diverses-, la future générale des Lyumnades avait trouvé cette démonstration plutôt instructive.

Aussi elle se permit de laisser échapper un petit sourire à l'encontre du Marina jusqu'à ce que Liao, désirant plombé sa soudaine gaieté, lui aie demandé de lui donner les clefs. Elle ne les avait pas sur elle, mais elle savait parfaitement où l'objet en question avait été cachée. En soupirant, la réponse avait finit par être donnée, non sans un agacement perceptible sur le visage de l'adolescente. Son visage était légèrement incliné, baissé en direction des petites pierres au sol qui lui semblaient dès lors bien plus intéressant que les visages aux alentours.

- Sur le Grand Poteau, dans une petite crevasse cachée à l'extrémité de celui-ci.

De toute façon, comme il marchait en direction de la volière, celui-ci n'était qu'à quelques pas d'ici. Acquiesçant, et étant sous le même joug d'autorité qu'Ariane, le pauvre homme n'avait d'autre choix que de prendre cette parole à la lettre et aller y jeter un œil. Il ne serait pas déçu d'y retrouver la clef.

De nouveau le jeune lieutenant se retrouvait face à une seule personne en face d'elle. Un autre lieutenant qui avait compris pourtant bien vite qu'elle était dans ce coup-ci. N'osant pas véritablement relever le regard pour aller y vérifier celui de son précédent congénère.

- J'en avais besoin...


Serrant un peu les dents pour retenir sa frustration passagère vis-à-vis du chinois, elle alla néanmoins redresser sa tête lentement afin de faire face à cet homme qui savait déjà maîtriser ses mouvements. Elle, elle n'était plus véritablement sûr de ce qu'elle parvenait à faire mais la brune tentait tout simplement de s'améliorer sur ce dernier point. A sa façon. Pourtant ses yeux ne l'avaient pas trompé, ce lieutenant détenait quelque chose qui l'intéressait, qui saurait peut-être donné un dernier atout à sa rapidité et son style de combat.

- Je l'avais juste emprunté pour m'entraîner à un endroit plus plaisant. Je pensais que cela m'offrirait du temps supplémentaire pour tenter d'améliorer mes techniques, ou peut-être même pour méditer finalement. Sans ça, je ne pourrais jamais obtenir le rang de Général!


Enervée envers ce lieutenant, elle l'était, mais plus encore envers elle-même à l'instant. Des éclairs commençaient déjà à sortir de ses poings, signe que la colère était une chose peu contrôlée par la jeune Ariane. Cela avait toujours été une question pour elle: Pourquoi la foudre alors qu'Atlantis était une demeure des flots? Pourquoi était-elle différente sur ce point-là? Relativement débordante de vitalité, Ariane semblait néanmoins avoir un goût prononcé pour la méditation. C'était des instants de paix qui s'offraient rarement à elle, où pour une fois, sa concentration devait être pleinement nécessitée. C'était ainsi qu'elle pouvait passer d'une irresponsabilité monstre à une maturité réfléchie. La cosmos lui avait été, de toute évidence, bien moins étranger que tous ces mouvements demandant une force brute. Et accéder près de la volière signifiait également avoir une vue sur un paysage qu'elle appréciait bien plus que les grands édifices d'Atlantis ou cette mer, un élément avec lequel elle n'avait que très peu d'affinité. Sa voix était quelque peu craquée, et, regardant de gauche à droite, l'atlante savait qu'Eva la retrouverait très bientôt.




Dernière édition par Ariane le Sam 20 Fév - 22:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t415-ariane-general-des-lyu
LiaoavatarArmure :
Protection de Poséidon

Statistiques
HP:
160/160  (160/160)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
305/305  (305/305)
Message Re: [545] Un bienvenue étranger [PV Liao]   Jeu 18 Fév - 1:13
:: Rencontre avec Ariane

La volière. Liao s’était attendu à une simple visite des lieux, avec quelques explications sommaires. Ariane était malgré tout partie pour lui présenter chaque espèce et le fonctionnement en détail. Des informations importantes pour plus tard, mais légèrement superflues pour le moment. De toute manière, certains mots lui étaient inconnus et d’autres lui échappaient parfois dans leur signification. Cette barrière de la langue s’était grandement réduite, mais elle restait assez difficile à surmonter parfois. Un homme avait fait irruption. Son attitude était belliqueuse, et ses paroles violentes aux yeux du chinois. Ce dernier s’interposa entre son interlocutrice et cet intrus. Son geste n’était en aucun cas un signe d’approbation pour la conduite d’Ariane, mais il jugeait l’attitude de l’homme trop grossière et inappropriée. Ce n’était pas dans sa nature de se placer en simple observateur dans cette situation. Bien au contraire. Liao dut révéler une partie de ses capacités. Ses techniques de combat perturbaient de nombreux combattants d’Atlantis. Généralement une seule prise suffisait à éloigner les indigents de tout bord. Certains venaient pour une démonstration. D’autres étaient venus lui demander des cours. Pour le moment le chinois maintenait un secret absolu sur ses connaissances. Un choix mû par la volonté d’honorer son mentor et professeur, ainsi que les compétences acquises auprès de cet homme. Des notions de devoir et d’honneur importantes à ses yeux.

Une fois le marina disparu derrière une butte, Liao se tourna vers Ariane. Son expression jubilatoire ne lui plaisait guère. Il n’avait pas agi pour la protéger ou pour la soutenir, mais simplement pour éviter une situation qu’il abhorrait profondément. A présent le chinois souhaitait récupérer cette fameuse clef qu’il rendrait plus tard en main propre, afin d’apaiser les éventuels tensions. Ce genre d’indicent pouvait rapidement dégénérer et prendre des proportions impressionnantes selon les individus. Le soupir de l’adolescente entraîna un léger sourire chez l’homme. Une réaction tellement enfantine dans le fond. La réponse finit malgré tout par arriver. Le chinois hocha la tête en guise d’assentiment et de compréhension. Il ne remettait pas en doute les paroles de la demoiselle. Cette clef serait récupérée plus tard. Liao espérait ne pas avoir à courir après Ariane par la suite pour clore cet incident de manière définitive. L’homme resta sur place sentant qu’elle n’avait pas fini son explication ou sa prise de parole. Après les quelques paroles de l’adolescente, il laissa quelques secondes de flottement avant de poser sa main sur son épaule et de reprendre la parole.


_ « Ecoute. Ma demeure est tienne si tu veux. J’ai causé problèmes, et je vais aider à arranger. Je aider pour entraînement dès que tu en avoir besoin. » Il lui sourit chaleureusement et reprit. « Démarrer carrière générale avec vol n’être pas un choix judicieux. Général doit avoir confiance des hommes, être exemple pour les autres. Valeur là-dedans » Il pointa son cœur puis leva son doigt vers son crâne « Et ici aussi importante que muscle dans bras. »

Evidemment ces paroles pourraient tomber dans l’oreille d’une sourde, et elle pourrait ne pas accepter ses conseils ni son offre. Elle était libre de ses choix. C’était la sincérité qui avait mû cette volonté de lui venir en aide. Le chinois trouvait étrange cette nomination des généraux. A priori seul la force physique ou cosmique était importante, et c’était une chose qu’il n’appréciait que difficilement. Ce n’était pas dans sa logique de fonctionnement ni de hiérarchie. Il ne pourrait jamais suivre les ordres d’un homme ou d’une femme de peu de vertu. Ce serait contraire à sa propre éthique. Il reprit alors tout simplement.

_ « A toi de voir ce que tu souhaites devenir et être. »

Liao attendait à présent la réponse de cette demoiselle. L’heure avançait doucement, et son cours avec son professeur approchait à grand pas. Il était persuadé de pouvoir l’aider à mieux se contrôler et se perfectionner. Non pas en lui apprenant des techniques ou de la méditation. Son père adoptif lui avait toujours dit que les batailles se gagnaient d’abord par l’esprit et le cœur. Le mental devait être entraîné avant de se préparer physiquement pour une bataille. Une philosophie qu’il pourrait transmettre à Ariane, avec ou sans succès. Il se préparait aussi au refus et à l’échec évidemment.


" We all have inner demons to fight, we call these demons, fear and hatred and anger.
If you do not conquer them then a life of one hundred years is a tragedy.
If you do, then a life of a single day can be a triumph. "
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t233-liao-general-de-l-hipp
ArianeavatarArmure :
Anciennement Lyumnades

Statistiques
HP:
260/260  (260/260)
CP:
180/240  (180/240)
CC:
243/306  (243/306)
Message Re: [545] Un bienvenue étranger [PV Liao]   Dim 21 Fév - 0:23
Liao lui avait proposé son aide, en échange de ce qu'il avait perçu comme un problème dont il était responsable. Une leçon de la part de l'étranger devenu atlante avait été ainsi donnée à l'adolescente. Un leçon bien étrangère à ce qu'elle avait entendu de la part d'Eva, qui prônait toujours un élitisme à en faire pâlir les plus fainéants. La confiance de ses hommes? Ce n'était pas une mauvaise chose, au contraire, mais cette notion ne s'appliquait malheureusement pas à tous. Enfin, pas à certains généraux.

Les capacités de combat de Liao étaient pourtant si exotiques qu'Ariane en avait été surprise par une simple clef de bras. Subjuguée même, mais la nouveauté lui avait toujours fait cet effet-là. En réalité, elle qui n'était pas du tout portée sur les techniques physiques, ce genre de mouvements aurait pu lui évoquer un autre langage, indéchiffrable. La gallo-romaine savait néanmoins observer et aussi avait-elle acquiescer lorsque celui-ci lui proposa un enseignement. Liao avait donc reçu un acquiescement qui n'avait pas demandé dix secondes pour qu'elle réponde à l'affirmative. Après tout, elle était toujours partante pour quelques connaissances un tant soi peu intéressantes. Tant pis si ce n'était pas les mouvements qu'il avait montré, l'adolescente voulait en savoir plus. Plus que cette clef en tout cas, maintenant...

- Je suis d'accord, pour les valeurs et pour tout mais...Pourtant, l'ancien général des Lyumnades faisait peur à tout le monde...Même à ses hommes. Enfin, si je devais choisir une autre Ecaille, mon cosmos n'entrerait pas en résonnance avec les Lyumnades de toute façon! Il faut être sacrément tordu pour se comporter comme eux tout de même!

Et ce n'était pas une nouvelle. D'aussi loin qu'Ariane pouvait se souvenir du général qu'elle côtoyait rarement contre la volonté d'Eva, personne n'avait véritablement osé l'approcher de trop près. Néanmoins la jeune fille avait parfois été intriguée par cette peur qu'il suscitait. Et cet homme était effectivement effroyable et horrible, il mentait froidement et se moquait bien des autres, de ses adversaires néanmoins...Cet homme avait été doté d'une autre intelligence. Et cela, Ariane s'était sentie en charge de cette dite intelligence au moment où son prédécesseur avait cesser d'être horrible, au nom de cette connaissance dépourvue d'émotion. Le temps de quelques secondes en tout cas. Le temps de lui expliquer sa philosophie des choses, mais c'était déjà un exploit, la future Tribut le savait. C'était une philosophie qu'elle ne comprenait qu'à moitié, l'autre demi lui avait toujours paru trop cruel. Trop cruel, et quelque peu ressemblant avec ce qu'elle vivait.

A mesure qu'Ariane continuait à scruter tantôt le futur général de l'Hippocampe, tantôt la mer révélant une position du Soleil plus avancée, Ariane doutait. Le lieutenant ne devait pas comprendre ses raisons ni même son entêtement vis-à-vis de ce poste.

- Ce n'est pas que ça. Je détruis tout ce que je touche, et comme le dit ma sœur, je suis un danger public pour la plupart des Marinas ici présents...Le feu et la foudre m'ont toujours semblé plus naturel, mais ces éléments n'ont pas leur place au Sanctuaire Sous Marin. Le feu s'éteint au contact de l'eau, et la foudre la contamine. Ils corrompent les esprits par la peur qu'ils suscitent. Sérieusement, même à la place d'Hassan, je ne me serai pas permise de jouer les gardes chiourmes avec moi-même.

La messagère ouvrait un peu son cœur. Pour le moment. Si Ariane agissait de cette façon, c'était bien parce que ses raisons l'amenaient, somme toute, à se conduire ainsi. L'adolescente aimait feinter la joie de vivre comme elle aimait prenait parfois le rôle d'une sagesse plus développée, quand les événements l'arrangeaient de prendre une autre façon de résonner. Enfin, c'était une technique qu'elle expérimentait en ne cherchant pas à aller plus vite ce que ces capacités lui demandaient. Et au-delà de la forte tête qu'elle était, ses actions justifiaient forcément "quelque chose". Ne pas trouver d'explications en aurait été frustrant à dire vrai...

- C'est pour ça que je préfère m'entraîner ailleurs. Je ne suis même pas sûre de savoir pourquoi je reste ici, mais je sais que je ne trahirai pour rien au monde les atlantes et...Même si c'est contre nature, je ne regrette pas de servir Poséidon. Enfin, Atlantis. J'ai une utilité auprès de vous. Je ne suis pas seulement une ombre d'une défaite, d'un déclin ethnique, une chose que les francs ont effacé, mais bien plus encore. J'ai une possibilité de voir au-delà de tout ça et de pouvoir compter sur autrui." Ses dents mordillaient ses lèvres à l'idée de trouver ce qu'elle voulait être. Sa réponse, autrefois, avait été très simple. Aujourd'hui, les choses étaient devenues plus difficiles à gérer. La connaissance de soi était une chose que l'adolescente ne prenait pas de la meilleure façon. Elle finit néanmoins par répondre"J'aurai voulu être un vent marin, libre et insouciant. Un élément qui ne se brise pas. Quelque chose d'imperturbable et de totalement imprévisible. Quelque chose de pas véritablement défini aux yeux de tous.

"Quelque chose", parce que le monde était après tout trop petit et trop prévisible. Son nouveau jeu n'avait rien de parfait pour l'instant, mais le temps saurait lui montrer ses propres compétences. Mais était-ce réellement une solution? Seule Atlantis l'avait accepté. Il était donc tout naturel pour elle, qui en avait eu le potentiel, de se dédier aux devoirs conférés depuis déjà quelques années. Ce qu'elle voulait être devenait plus claire dans son esprit.

- Je voudrais être un feu qui ne s'éteint pas au contact de l'eau. Je suppose que je n'aurai jamais dû faire partie d'Atlantis, depuis le début et peut-être même jusqu'à la fin. Mais je m'en fiche, j'ai grandi ici. C'est suffisant non?

Un véritable sourire, sincère et amusé par sa propre gêne s'esquissait lentement sur ses lèvres. Un regard en coin avait rapidement été adressé au chinois, avant que celle-ci ne daigne finalement poser la question qui lui trottait dans la tête. Une question terriblement plus importante à ses yeux que ce que l'homme pouvait y percevoir. C'était le début des confessions.

- Qu'est-ce qui te motive à poursuivre cette carrière?


Ariane sentait le cosmos d'Eva se rapprocher à grand pas, mais il lui restait encore un peu de temps, suffisamment pour demander au lieutenant ce qui le faisait avancer dans cette vie. La future générale des Lyumnades avait soif de connaissances, mais qu'en était-il de cet étrange homme qui lui avait tendu la main? Avec des yeux curieux mais soudainement plus mesuré, la jeune fille observait Liao avant de se concentrer sur le reste du décor. La volière offrait un paysage marin apaisant, où le bruit des vagues étaient si légers qu'il en calmait les esprits, et suffisamment fort pour susciter un intérêt plus profond à la force des eaux.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t415-ariane-general-des-lyu
LiaoavatarArmure :
Protection de Poséidon

Statistiques
HP:
160/160  (160/160)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
305/305  (305/305)
Message Re: [545] Un bienvenue étranger [PV Liao]   Lun 22 Fév - 20:00
:: Rencontre avec Ariane

Après les réprimandes et les explications, Liao intervint pour proposer une solution à son interlocutrice. Le général avait enlevé des possibilités d’entraînement à l’adolescente. Sans se sentir coupable de ses actions, il avait envie de lui venir en aide de quelques manières que ce soit. Ne connaissant pas le niveau de la demoiselle, ni même ce qu’il pourrait lui apprendre ou non, il commença à offrir sa demeure ainsi que quelques conseils. Le premier fut donné sans en attendre l’accord. Le chinois donna sa vision d’un général, et des qualités requises pour en devenir un. Il avait conscience depuis un moment que sur Atlantis, ses valeurs n’avaient guère beaucoup d’incidence. Poséidon choisissait ses généraux selon ses propres critères, parfois obscurs quand on observait les uns et les autres attentivement. Quelles que puissent être les paroles du lieutenant, Ariane était seule juge des valeurs qu’elle voulait posséder et suivre. Seule détentrice de la voie à suivre à présent et pour son avenir. Il ne pouvait que lui montrer une voie que personne ne lui avait révélée. L’adolescente acquiesça rapidement à la proposition, ce qui soutira un sourire amusé au marina. L’évocation de l’ancien général des Lyumnades attira son attention. Liao resta silencieux pendant quelques secondes, et réfléchit au choix des mots qu’il allait prononcer en réponse aux paroles et à ce qu’il prit pour une question de la part de la jeune fille.

_ « Un comportement qu’il a lui-même choisi. Et maintenant combien le regrette ou aimerait le voir revenir. Nous récoltons ce que nous semons. » Il avait déjà eu cette discussion, et les mots étaient plus simples pour lui. « Après l’écaille choisit son porteur, mais le porteur n’est pas obligé de suivre les traces de ses prédécesseurs pour autant. Je penser que tu es libre de suivre propre code de conduite. »

Liao écouta attentivement les nouvelles paroles prononcées par l’adolescente. Un léger signe désapprobateur de tête accueillit les paroles d’Ariane sur le moment. Il ne pouvait cautionner ce discours et ces conclusions. Le feu et la foudre. Il ne trouvait pas cela si incompatible avec la mer contrairement aux idées exprimées par la demoiselle. L’évocation du Grand Prêtre amusa beaucoup le chinois, qui resta cependant très sobre et calme dans son expression. Silencieux le lieutenant observa cette jeune fille. Il attendait simplement la fin de son discours et de son analyse avant de reprendre à son tour. Il aurait quelques points à contredire et à corriger avec sa vision des choses. Son histoire personnelle semblait peser lourdement sur ses choix et ses actions, même maintenant qu’elle était Atlante. Ses maigres connaissances de l’histoire occidentale ne lui permettaient pas de comprendre toute la porte de ce discours, et des évènements évoqués par la marina. Elle s’ouvrait complètement à présent. Un sourire accueillit sa question. Ce n’était pas à lui de juger si c’était suffisant ou non. Et d’ailleurs elle seule serait en mesure de juger cet état des choses ou non. Une fois libérée de ce poids, Ariane eut un comportement plus naturel et plus léger en quelque sorte. Ce contraste était amusant et intéressant. Elle paraissait moins mature et plus enfantine à présent, surtout lorsqu’elle attendit la réponse du lieutenant. Il pouvait d’ailleurs sentir un cosmos s’approcher. Eloigné mais se rapprochant.

_ « Avant de répondre, j’aimerais dire des choses. Tu dis que le feu éteint au contact de l’eau. Je dis que eau contrôle feu, aide à canaliser et à calmer lorsque c’est nécessaire. Tu dis que la foudre contamine l’eau. Je dis que eau canalisait foudre, indiquer direction, atténuer puissance. Tout dans vie est question de point de vue. Si tu ne vois que le négatif alors tu te perdras. Mais si tu apprends à voir positif, nouvelle voie s’ouvrir devant toi. » Il marqua une pause avant de continuer. « Tu es ici. Tu portes une écaille. Tu être à ta place de toute évidence. Personne peut dire si être suffisant pour justifier présence. Toi seule peut décider si oui ou non tu être à ta place. »

Des paroles qu’il jugeait nécessaire de dire et de prononcer, même si il n’en comprendrait peut-être pas totalement le sens pour le moment. Quoi qu’il avait tenté d’être le plus clair possible. Liao sourit légèrement avant de se tourner vers le paysage. Il prit le temps de réfléchir à la question posée par Ariane.

_ « Idéaux moins nobles. Avoir dette envers Poséidon pour sauver ma vie. Nécessaire de la rembourser pour honneur personnel, et honneur famille. » Il se tourna vers Ariane, comprenant que ses notions devaient lui paraître étrange. « Et puis offrir nouvelle vie et but, là où il n’y avait que vide et tristesse. Plus rien d’autre que ceci à présent. »

Des raisons probablement peu nobles et opportunistes, mais il ne se cachait pas de ses croyances ou pensées. Cela ne l’empêcherait pas d’agir toujours dans les intérêts d’Atlantis, et de sacrifier sa vie pour un autre atlante si il le pouvait. Il combattrait les ennemis des marinas avec ferveur et acharnement. Il se devait d’honorer cette dette de vie et sa famille.


" We all have inner demons to fight, we call these demons, fear and hatred and anger.
If you do not conquer them then a life of one hundred years is a tragedy.
If you do, then a life of a single day can be a triumph. "
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t233-liao-general-de-l-hipp
ArianeavatarArmure :
Anciennement Lyumnades

Statistiques
HP:
260/260  (260/260)
CP:
180/240  (180/240)
CC:
243/306  (243/306)
Message Re: [545] Un bienvenue étranger [PV Liao]   Mer 24 Fév - 19:31
Comme à son habitude, Ariane avait usé de sa légendaire franchise. Autant le lieutenant fort, droit et sûr de lui, lui avait fait forte impression, autant les moues désapprobatrices et répétées de son vis-à-vis commençaient à lui taper sur le système. En faute ou pas, l'atlante n'aimait pas être contredite à plusieurs reprises, et dire que sa patience jouait à l'instant était une vérité. Mais Ariane n'était pas là pour un crêpage de chignon, pas plus qu'elle ne tenait véritablement à jouer les mauvaises langues actuellement, en particulier en compagnie d'une personne qui lui donnait gracieusement ses idées dans un latin douteux, mais plein de sens. On faisait là preuve d'un acte de gentillesse. A ses yeux en tout cas. Et puis, peser ses mots et ses gestes ne lui étaient pas si étrangers, quand les opportunités se dévoilaient par elle-même. Liao n'était pas un homme qu'elle détestait, loin de là et Ariane ne portait pas de rancunes sur quelques comportements contradictoires à son égard.

Oui, aucun rapport avec ce qu'elle ressentait.

Attentivement, l'adolescente buvait les mots que le chinois lui donnait, d'un optimisme qui aurait pu en faire pâlir le pessimisme lui-même. Entre l'eau et l'atlante, il disait qu'il y avait une forme de connexion avec sa véritable nature. Avec ce qu'elle était en partie. Des sourcils froncés et un regard illuminé par compréhension se succédèrent naturellement, pour finalement retrouver leur éclat obscurci par un tas d'autres questions. Ses pensées se faisaient violence.

- Vous le pensez vraiment? Depuis peu, j'ai peur de faire du mal à quelqu'un, du coup je tente de maîtriser cela en des fins différentes. Enfin, en développant un peu mon utilité...Enfin...Je veux contribuer à « quelque chose », même si c'est certainement quelque chose de commun à tous. Ou alors, je fais ça pour continuer à vivre dans une certaine logique des choses, suivre les pas de ma sœur, différemment mais assurément...Oui, c'est cela ! Mais ça n'empêche pas que parfois, c'est pénible comme différence...Et en quelque sorte, j'ai l'impression d'être trop dépendante.

De toute évidence, Ariane n'était pas une jeune fille qui resterait ici les bras croisés, et c'était peut-être cette volonté, jeune et pétillante, qui lui conférait déjà ses premières forces. L'indécision et les idées qui fusaient de toute part saurait gagner plus de clarté, et les années à venir ne changeraient probablement pas cette façon d'être mais lui inculquerait plus de retenue. La façon de penser de Liao lui plaisait bien, la réconfortait quelque peu à l'image des mots prononcés par le Grand Prêtre. Mais de toute évidence, chacun avait ses problèmes, et Liao avait répondu sur son passé, d'une manière si évasive et précise à la fois, qu'il en avait finit par titiller sa curiosité. Un devoir lui avait été imposé pour une notion d'honneur qu'il vivait et qui le faisait vivre à l'heure actuelle. Cet homme vivait dans un monde d'adulte.

- Une dette? Tu veux dire que Poséidon t'a sauvé ? Je ne vois pas en quoi ta présence serait moins noble, t'es là, t'es pas trop lourd et tu m'as l'air très impliqué dans ce que tu fais !

Ca avait le mérite d'être claire et honnête. Ariane le regardait de ses grands yeux bleus, attendant plus d'explication de sa part quant à ce qui l'avait mené ici. Mais cet acte était déplacé et ce n'était certainement pas à elle que lui incombait d'en apprendre plus sur le chinois. De le faire parler, en tout cas. Elle qui n'avait pas toujours le tact facile, sachant pertinemment que certains secrets ne devaient pas être révélés de sitôt, forcer la sincérité aurait été une erreur lors d'une première rencontre. Une notion de confiance prendrait du temps à s'ancrer dans les esprits, mais entre frères d'armes, la brune n'avait pas si peur d'attendre, pour une fois.

Liao était un lieutenant plus mystérieux que ne laissait filtrer sa manière de converser. Honnête, mais quelque peu « silencieux ».

Souriante, l'atlante était devenue plus calme et posée. Elle laisserait l'atlante lui répondre, tout simplement. Mais si sa résolution avait duré quelques minutes, un bruit de fracas avait retenti puis une voix s'était élevée. Les mots qui s'en suivirent furent quelque peu entachée par la colère, mais la voix demeurait néanmoins d'une certaine clarté, dureté, mesure. Une voix mature, très proche. Derrière elle.

- Ariane, où étais-tu passée ?!

Quoiqu'apparue de manière soudaine, le haussement de ton avait eu le mérite d'attirer toute l'attention d'Ariane. Un sourire à pleines dents s'étaient dessinées sur son visage poupin, alors qu'elle prenait connaissance de cette nouvelle personne qui l'avait rejoint. Brune, yeux bleus, dans la vingtaine et d'un grade plus élevé que son unique connaissance en ces lieux, les liens familiaux ne trompaient pas. Le regard furibond d'un maître non plus d'ailleurs...Celle-ci reprochait déjà quelques sottises à sa jeune sœur accompagnée d'un autre lieutenant. Détournant son attention, elle prit un regard tantôt en direction du chinois, tantôt en la direction de sa supérieure hiérarchique. Finalement, d'une voix haute, Ariane avait finit par s'exprimer.

-Ah, Eva! Bah j'étais avec un "néophyte", comme tu dis.

Un regard gêné et imposant fut lancée en sa direction, alors qu'Ariane haussait des épaules et continuait de s'adresser à la femme.

-Oh ? Ca ne me répond pas pourquoi tu t'es permise de prendre quelques libertés.

-J'y venais, et tu le sais. Une moue avait émergé sur visage de la jeune sœur. Ariane avait finit par reprendre sa phrase, presque avec précipitation en considérant une vague méfiance se dessiner dans les yeux de l'ainé. Mais non, il n'est pas méchant ! Il s'appelle Liao, je lui dois pour l'instant beaucoup. C'est un lieutenant lui aussi, oh, et il parle chinois. avait-elle dit en secouant la tête, niant au passage les suspicions d'Eva à l'Ecaille d'une générale si brillante aux yeux de la jeune fille. La lueur de l'admiration.
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t415-ariane-general-des-lyu
LiaoavatarArmure :
Protection de Poséidon

Statistiques
HP:
160/160  (160/160)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
305/305  (305/305)
Message Re: [545] Un bienvenue étranger [PV Liao]   Ven 26 Fév - 13:41
:: Rencontre avec Ariane

Liao avait exprimé sa vision de la demoiselle face de lui. Contrairement à ses pensées négatives, il la trouvait parfaitement à sa place. Ses craintes étaient justifiées dans un sens, mais elle ne devait pas les laisser trop s’implanter et prendre de l’ampleur. Après tout elle était une marina. Le chinois avait appris que chaque personne de la cité avait été choisie par Poséidon, pour des raisons différentes et parfois obscures mais bien réelles. Il y avait une raison à la présence de cette adolescente parmi les marinas. Il ne tenait qu’à elle de trouver sa place et sa destinée. Certes ses paroles et cette sagesses pouvaient paraître bien abstraites à la jeune demoiselle, mais elles finiraient par l’atteindre si elles ne les oubliaient pas. De son point de vue, Ariane voyait une opposition nette entre le monde aquatique des atlantes et sa nature. De son côté il y voyait plutôt une connexion et une aide intéressante. La réponse d’Ariane surprit Liao. Puis il se rappela qu’elle était encore jeune. Elle finirait par apprendre et comprendre que quoi que nous fassions, nous finissons toujours pas blesser quelqu’un de proche ou non. Être utile. Un souhait partagé par de nombreuses personnes, indépendamment de l’âge, du sexe ou de l’appartenance. Un sentiment qu’il partageait lui aussi avec son interlocutrice. Ce n’était pas facile cependant de trouver sa place dans ce monde et parmi les autres.

_ « Tu peux être ce que tu as envie. A toi de le vouloir et de le décider. »

Une simple conclusion qu’il donna lentement afin de laisser chaque mot être entendu et faire son effet. Choisir son destin était un concept difficile à accepter dans cette partie du monde. Ou plutôt les gens semblaient s’imposer un destin pour des raisons bien étranges. Il avait éduqué pour devenir ce qu’il souhaitait être, car c’était le seul moyen de voir son destin révélé. Evidemment le chinois était aussi conscient qu’au même âge que son interlocutrice toutes ses notions lui paraissaient bien abstraites et trop lointaines. Cette vie lui semblait à présent bien lointaine, comme un vague souvenir occulté par un autre plus puissant et profond. Son passé. La question de la demoiselle était légitime, bien que la réponse du marina fut des plus évasives. Et pourtant il n’avait aucun lourd secret à cacher ou à dissimuler. Bien au contraire, il pouvait s’enorgueillir des évènements précédent son arrivée. Mais la réserve était naturel pour lui, et cela n’était pas prêt de changer. Représenter un mystère afin d’agir à sa guise sans jugement ni préjugé à son égard. Finalement, en y réfléchissant, Liao ne s’imposait-il pas lui-même un destin pour raison étrange pour certains. Ses conseils pourraient être appliqués à sa propre vie et à ses propres actions. Cette question s’imposa à lui, et elle allait l’occuper pendant un temps extrêmement long avant qu’il ne puisse y apporter une réponse sensée.

Un léger sourire accueillit la réaction d’Ariane. Finalement son caractère enfantin avait du bon. Pourquoi se poser des questions. Il avait pris une décision en toute connaissance de cause, et il comptait bien s’y tenir jusqu’à ce que la vie la placerait devant un nouveau choix. Instinctivement, il eut envie de lui tapoter la tête pour la remercier. Un geste bienveillant et amical. Mais il retint sa main par respect pour elle. Il se contenta de répondre.


_ « Des paroles très sages. Qui prouvent que sagesse n’attend pas forcément âge. »

Liao ne comptait pas développer plus sa réponse pour le moment. De toute manière lui-même ne voyait rien à ajouter, et il n’avait pas particulièrement envie d’évoquer son passé plus en détail. Une autre marina fit son entrée, de manière fracassante. Ariane semblait déchaîner les passions et entraînait ce genre de réaction. Cette pensée amusa fortement le chinois sur le moment. En observant un peu mieux cette personne, le lien de parenté fut évident entre les deux marinas. Deux sœurs. Une écaille de rang supérieur, malheureusement Liao ne les reconnait pas encore toutes. Il baissa légèrement le haut du corps et prit la parole.

_ « Enchanté. Votre sœur aider à me familiariser avec cité. Energique mais aimable. » Il sourit simplement à l’attention de l’aînée, et reprit à l’attention de la cadette. « Merci pour aide et guide. Ma demeure toujours ouverte si nécessaire. »

Liao trouvait ce duo amusant et intéressant. Il avait toujours été fils unique, ou unique enfant dans son entourage. Ce type de lien l’intriguait fortement. Pour le moment il étudiait les deux sœurs à sa manière, avec son œil extérieur.


" We all have inner demons to fight, we call these demons, fear and hatred and anger.
If you do not conquer them then a life of one hundred years is a tragedy.
If you do, then a life of a single day can be a triumph. "
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t233-liao-general-de-l-hipp
ArianeavatarArmure :
Anciennement Lyumnades

Statistiques
HP:
260/260  (260/260)
CP:
180/240  (180/240)
CC:
243/306  (243/306)
Message Re: [545] Un bienvenue étranger [PV Liao]   Mer 9 Mar - 1:02
La jeune femme s'était contentée d'un hochement de tête en guise de réponse. Pas un sourire ni même un haussement de sourcils n'avaient déformé ses traits. Tout ne semblait que mesure et rigueur, chose que la cadette ne partageait pas, elle qui se contentait simplement de regarder avec des yeux admiratifs la générale qui lui ressemblait quelque peu. A cela de différence près qu'Ariane était son exact opposé dans sa manière d'agir.

Etrangement, si le recul était présent avec cette étrange sœur, une méfiance s'était traduite en son regard. Clairement, Eva n'appréciait que très légèrement les choses à cet instant. Elle semblait ne tenir aucune rigueur à l'égard du chinois, dont la seule réponse fut néanmoins l'incarnation d'une vaine considération. Ou du moins fut-ce l'apparence donnée en ce bref échange silencieux. Plus sensuelle de nature que sa sœur, la froideur de ses mots n'avaient pourtant d'égal que sa retenue actuelle.

"De même. Eva. Vous m'en voyez ravie."
Implacable, un sourire discret avait rapidement orné le visage de la jeune femme, avant de disparaître bien rapidement. "Ne tenez pas rigueur de son comportement, le jeu lui plait mais la réflexion lui manque parfois, la méfiance également. J'espère qu'elle ne vous a pas causé trop de problèmes.

- Mais non, je ne manque pas de réflexion!


A peine la phrase avait été prononcée qu'Ariane avait fustigé du regard la générale. Non sans reproche, son regard parlait mentalement, et pourtant Eva ne lui rendit pas le sien, désintéressée du sujet à l'heure actuelle. Ou amusée à l'idée de taquiner sa sœur en l'ignorant tout bonnement, comme la future générale détestait qu'on lui fasse, on ne savait véritablement. Soupirant face à tant de complot à son encontre, la cadette avait néanmoins reporté son attention sur Liao. D'un geste patriotique, l'invitation de Liao avait redonné un sourire bien plus large et sincère à la jeune fille, ravie de pouvoir compter sur un autre Marina. Quand on savait à quel point l'insouciante appréciait la compagnie, une telle indication demeurait pourtant dangereuse.

Ne tenant guère à rester plus longtemps en ces lieux alors qu'un entraînement, Eva s'était retournée en vue de rejoindre son Pilier, accompagné de sa sœur. Son regard l'avait intimé à la suivre, quoiqu'elle semblait hésiter au comportement à adopter. Après tout, elle ne savait réellement ce qu'avait bien pu causer Ariane dans les parages. Et quand bien même les choses semblaient stables et que sa dernière farce était de longue date -le Poteau en feu, lui semblait-elle-, la perspective d'une "aide" lui avait mis la puce à l'oreille.


"Si dédommagement on vous doit, n'hésitez pas à m'en faire part. Ariane, on y va."


Acquiesçant, la brune avait suivi le seul membre de sa famille actuel, en direction d'un Pilier gardé jalousement par les Sept grands guerriers d'Atlantis. Passant à côté de Liao, la gallo-romaine s'inclina très légèrement et presque caricaturalement face au chinois tout en lui prononçant quelques remerciements rapides à Liao. A pas rapides, elle avait finalement réussi à rattraper Eva, partie en trombe bien rapidement en dehors des lieux.

Spoiler:
 




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t415-ariane-general-des-lyu
LiaoavatarArmure :
Protection de Poséidon

Statistiques
HP:
160/160  (160/160)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
305/305  (305/305)
Message Re: [545] Un bienvenue étranger [PV Liao]   Mer 9 Mar - 13:21
:: Rencontre avec Ariane

Liao se retrouvait en position de jouer les guides et les conseillers pour cette petite marina face à lui. C’était dans sa nature. Son père d’adoption lui avait inculqué ces valeurs, et d’autres qu’il tentait de transmettre lorsque l’occasion se présentait. L’adolescente en face de lui représentait un défi à ses yeux. Sa perception lui paraissait comme faussée ou tronquée par des éléments extérieurs. Comme le disait l’homme qui l’avait élevé, il n’y a jamais de mauvaise élèves juste de mauvais professeurs. Ne connaissant par le maître de son interlocutrice, il ne se permettrait jamais de juger celui-ci. Finalement l’inconnu vit son apparition. Il s’agissait de la sœur aînée d’Ariane dans ce cas, et cela expliquait de nombreuses choses sur la formation de la jeune marina. Au sein d’une même famille, il est difficile d’être objectif et sincère. Des sentiments et des émotions interviennent et obscurcissent le jugement. Mais le chinois préféra taire ses impressions à ce sujet, ce n’était pas à lui d’intervenir ou de dicter une quelconque manière de se conduire. Des détails lui échappaient encore. Ce serait stupide et présomptueux de sa part d’émettre un jugement après quelques minutes en compagnie d’une jeune demoiselle exubérante et quelques secondes en compagnie de son aînée. Le lieutenant se contenta de saluer la jeune femme lui faisant face, et arborant une écaille de général. Il proposa simplement à Ariane de venir lui rendre visite quand elle le souhaiterait.

Liao hocha simplement la tête de manière à montrer son désaccord avec les paroles prononcées par l’aînée. Ariane ne l’avait guère embêtée. C’était encore une adolescente, et le jeu faisait partie de l’apprentissage et de l’évolution d’une personne. La réflexion et la sagesse lui viendraient avec l’âge et l’expérience. Un léger sourire orna les lèvres du chinois tandis qu’Ariane tentait de se défendre. La relation entre les deux sœurs semblait bien complexe et difficile. Le chinois entrevoyait certaines explications concernant le comportement de la cadette, et ses réactions. Eva semblait impatiente de repartir. Des obligations ou peut-être autre chose. Le chinois l’observa attentivement, et se contenta de faire un dernier signe de tête en répondant.


_ « Ce serait plutôt moi dédommager pour accaparer sœur pendant entraînement. »

Elles partirent très rapidement, en direction d’un pilier. Probablement celui de la sœur aînée. Liao se contenta de rendre son salut à Ariane dans un sourire avant de retourner dans sa demeure. Liao mettait déjà des mots sur certains soucis qu’il avait pu observer. Ariane se tenait trop dans l’ombre de sa sœur, et cette dernière se complaisait volontairement ou non dans cette situation. Ce ne serait bénéfique pour aucune d’entre elles de continuer ainsi. Malheureusement il n’avait aucune droit ni devoir envers elles. Si l’adolescente revenait lui rendre visite, il tenterait de lui faire comprendre certaines choses. Mais la tâche lui semblait déjà bien ardue. Un défi intéressant malgré tout. Sur le chemin du retour, Liao retrouva l’homme ayant fait irruption pendant la visite. Ce dernier semblait se plaindre, et ne fut guère heureux de revoir le chinois jusqu’à ce que la clé atterrisse dans sa main. Le Lieutenant refusa les remerciements, et se contenta de continuer sa route vers sa demeure. Il reprit sa place initiale, et se replongea dans la méditation.

[hide]Merci pour le RP... désolé ce n'était pas fameux(/hide]


" We all have inner demons to fight, we call these demons, fear and hatred and anger.
If you do not conquer them then a life of one hundred years is a tragedy.
If you do, then a life of a single day can be a triumph. "
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t233-liao-general-de-l-hipp
Contenu sponsorisé
Message Re: [545] Un bienvenue étranger [PV Liao]   
Revenir en haut Aller en bas
 
[545] Un bienvenue étranger [PV Liao]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bienvenue à Pierre Raymond!
» Bienvenue Laurent
» [Présentation] Bienvenue à la Chorale Artésienne !
» Acqua & Sapone => Bienvenue en Italie !
» Bienvenue au FIER-Demande d'adhésion

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Praeteritum :: Chroniques-
Sauter vers: