Votez
I
II
III


Forum fermé. Bon jeu à tous sous d'autres cieux !
 

Partagez | 
 

 [ Juin 550 ] Quand une lumière s'éteint, une autre s'éveille ( Silas )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
NahelavatarArmure :
Libra Gold Cloth

Statistiques
HP:
160/160  (160/160)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
275/275  (275/275)
Message [ Juin 550 ] Quand une lumière s'éteint, une autre s'éveille ( Silas )   Sam 5 Mar - 10:16
:: Premiers contacts

Le Sanctuaire. Cinq années qu’il n’y avait plus mis les pieds, ou presque. Les choses n’avaient guère changé depuis son départ, et seule la présence de l’armure d’or sur ses épaules modifiait la manière dont on le percevait. Nahel retrouvait la chaleur et la douceur de ce lieu sacré après tant d’année sur les routes. Aujourd’hui il se sentait étrangement en paix avec l’idée de devenir un chevalier d’or. Le voyage avait été l’occasion de réfléchir à certaines choses. Des éléments lui apparaissaient plus clairement à présent qu’il était dans ce lieu, et qu’il avait obtenu cette armure. La Balance. C’était probablement la seule qu’il n’aurait jamais imaginé arborer un jour, vu ce qu’elle symbolisait. Certaines questions devenaient inutiles et apparaissaient même comme stupides à présent. D’un pas décidé, le jeune homme prit la direction des temples du zodiaque afin de rejoindre le sien. Certains de ses homologues étaient présents, et d’autres non. De toute manière, il portait une protection dorée et on ne pouvait lui refuser l’accès à son temple qu’il devait garder dès à présent. Finalement, contrairement à ce qu’il avait cru au départ, il se sentait parfaitement à sa place dans cet environnement et dans ce lieu. De retour à la maison fut sa première pensée avant de monter la première marche.

Le lendemain, Nahel avait pris possession de son temple. Enfin il s’était plutôt contenté de le visiter rapidement, et de profiter du peu de mobilier présent pour se reposer. Son prédécesseur n’était pas une personne soigneuse, et sa réputation n’était guère bonne et nécessité un nettoyage de fond en comble par précaution. Après ce n’était que des rumeurs, et comme il ne l’avait pas vraiment connu, il préférait réserver son jugement pour plus tard à son sujet. Cela n’empêchait pas qu’il avait un peu de rangement à faire pour rendre ce lieu habitable. Il avait été laissé presque à l’abandon pendant plus d’un mois. Nahel s’affaira à faire le tri dans les affaires de l’ancien gardien. A plusieurs reprises il se demanda si il devait simplement s’en débarrasser, ou si une personne souhaitait les récupérer. Il allait devoir poser la question à un autre chevalier d’or. Une fois le rangement terminé, Nahel entreprit de s’entraîner et de méditer. Cette deuxième option fit baigner son temple dans un cosmos puissant et stable. Aucune fluctuation ne perturbait celui-ci. Cela avait toujours été sa force, un contrôle parfait sur son cosmos. Ce qui rendait ses attaques impressionnantes par la compression très forte de son cosmos. Même son maître n’avait jamais réussi à l’égaler sur ce point. Une aura dorée l’entourait tandis qu’il était assis en tailleur au milieu de son temple. Son esprit était totalement vide.

Une présence se fit sentir. Un chevalier d’or montait vers son temple. Etait-il de passage ou lui rendait-il visite plus particulièrement. Nahel serait vite fixé sur les intentions de cette personne. Malgré cette approche, il ne quitta pas sa posture ni sa méditation pour le moment. Son entraînement suivait un programme strict et identique depuis des années. Son temps de méditation devait toujours s’étendre sur la même durée. Et puis s’interrompre alors que cet autre chevalier allait s’arrêter dans un autre temple ou passer son chemin sans même s’arrêter lui semblait inutile pour le moment. Quand il pénétra dans le temple, et que son cosmos le toucha, Nahel comprit que cette visite lui était destinée… Ou en tout cas il eut cette sensation. Il ouvrit les yeux et se redressa pour rejoindre son visiteur.


_ « Je vous salue. Je me nomme Nahel, heureux de vous connaître. Puis-je faire quelque chose pour vous ? »

La courtoisie était la meilleure réaction pour le moment. Et puis il était heureux de rencontrer un autre chevalier d’Or. Certains avaient changé depuis son départ, et même à l’époque il ne les avait guère côtoyés. Si certains avaient été apprentis cinq années auparavant, il y avait peut-être une chance qu’il en reconnaisse un. Nahel portait son armure pour se familiariser avec elle, sa présence, son poids et sa puissance. Il fixa son interlocuteur de son œil unique attendant sa réponse et la confirmation de son impression.


" Le cosmos désignera toujours le vainqueur.
Ne pas sous-estimer l'ennemi, et considérer toutes ses attaques comme mortelles.
La meilleure défense est une bonne attaque. Elle doit être rapide et efficace.
Ne pas dépendre d'un pouvoir d'emprunt. "
lumos maxima


Dernière édition par Nahel le Ven 11 Mar - 21:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t632-nahel-libra-gold-saint
SilasavatarArmure :
Gémeaux

Statistiques
HP:
260/260  (260/260)
CP:
190/190  (190/190)
CC:
296/296  (296/296)
Message Re: [ Juin 550 ] Quand une lumière s'éteint, une autre s'éveille ( Silas )   Mer 9 Mar - 9:39


L'armure d'or de la Balance et Silas était connecté bien qu'il soit le Gold Saint des Gémeaux. Premièrement son maître Darius était celui qui l'avait porté avant Shin, deuxièmement il venait de découvrir que l'un de ses ancêtres avait porté la dite armure. De plus la balance était une armure qui tout comme la sienne avait une représentation double. Si elle était le signe de la justice, la balance était composé de deux plateaux, l'un pour le bien, l'autre pour le mal. Les gémeaux était le signe de la dualité, il représentait tout autant une personne et son double physique qu'une personne divisé en deux. C'est à dire une personne avec sa partie lumineuse et sa partie sombre. Tout le monde possède cela en lui, juste qu'une partie est plus ou moins sur le devant et importante que l'autre. Pouvait-on dire que Balance et Gémeaux étaient complémentaire? Peut être, le destin l'avait fait en faisant de Silas en Gold Saint des Gémeaux construit et marqué par des Gold Saints de la Balance...

Pourquoi parler de cela? Car on venait de lui annoncer que le nouveau porteur de la Gold Cloth de la Balance était arrivé. Le remplaçant de Shin, l'autre élève de Darius était donc la. L'occasion était trop belle pour Silas pour qu'il ne saute pas dessus et rencontre le nouveau porteur. Il espérait qu'il soit un peu plus vertueux que l'ancien et un meilleur représentant de la justice. Il avait donc quittait son temple pour rejoindre celui de la Balance, traversant le temple vide du Cancer puis celui de Childéric qui semblait en pas être la. Il était à l'entrée du temple quand il entendit la voix du nouveau porteur de l'armure.Le Gold Saint s'avança un peu plus, il fut choqué par le cache-oeil du nouveau Gold Saint, pas ue cela le genait, il se demandait plus le comment de la perte de l’œil.

_ Je pense que l'on peut se tutoyer, après tout nous sommes tout les deux du cercle d'or.

Il avança encore, Nahel semblait cacher une certaine force sauvage. Ses traits lui rappelait les jeunes gens qu'il avait connu lors de son entrainement en Perse, il ne put s’empêcher de penser à Saadyr qui venait lui aussi d'orient.

_ Tes traits me font penser à ceux du peuple d'orient, viendrais-tu de la-haut par hasard? Au fait suis-je bête, j'en oublie les politesses... Je suis Silas, le Gold Saint des Gémeaux.

Il lui fit une petite révérence guerrière et posa après son poing au niveau de son cœur, frappa légèrement le plastron de sa Gold Cloth. Nahel saurait-il redonner de la lumière à sa cloth que Shin avait trop assombrie? Il le saurait assez tôt.





Lorsque j'engage un combat, il ne me vient pas à l'idée que je puisse le perdre.




Dernière édition par Silas le Dim 13 Mar - 16:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t174-silas-gold-saint-des-g
NahelavatarArmure :
Libra Gold Cloth

Statistiques
HP:
160/160  (160/160)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
275/275  (275/275)
Message Re: [ Juin 550 ] Quand une lumière s'éteint, une autre s'éveille ( Silas )   Mer 9 Mar - 14:06
:: Premiers contacts

Nahel ne s’était pas attendu à une visite aussi rapidement, mais ce fut une agréable surprise. Il préférait la compagnie, même d’étranger, que la solitude. Bien que cette dernière se révélait utile et appréciable de temps en temps. Et puis le nouveau Saint avait hâte et envie de rencontrer ses futurs compagnons d’arme, autant pour apprendre à les connaître que pour chercher des visages connus d’une époque lui paraissant lointaine à présent. Son ascension des marches avait été rapide. Comme si le destin s’en était mêlé, il n’avait guère rencontré beaucoup de gardien sur son chemin. Une voie ouverte vers son temple finalement. Cela avait représenté autant un avantage afin de prendre ses marques et de s’habituer un peu plus à son nouveau statut, qu’un désavantage car il apparaitrait comme un étranger aux yeux de certains. Peut-être s’inquiétait-il trop de ces choses d’ailleurs. Ce n’était habituellement pas dans sa nature, mais porter une armure d’or représentait un devoir impressionnant même pour une nature nonchalante comme la sienne. La Balance interrompit sa méditation à l’approche de ce visiteur et partit à sa rencontre. Les premières impressions étaient toujours importantes, en tout cas c’était ce qu’Aymeric lui répétait souvent à l’époque. Son visiteur était le porteur de l’armure d’or des Gémeaux, et il semblait intrigué au premier abord… Nahel ne s’en offusquait pas, dans la mesure où de nombreuses questions devaient l’assaillir le concernant.

_ « Enchanté de faire ta connaissance. » Il sourit avant de frapper son plastron à son tour et de faire un signe de tête pour accompagner ces paroles avant de continuer. « Le tutoiement me parait aussi plus approprié. Ravi de voir que mon premier visiteur n’est pas trop guindé. »

De simples faits. Nahel était heureux que cette première rencontre soit placée sous le signe de la simplicité et de la courtoisie. Il aurait été un peu mal à l’aise face à une personne attachée au protocole et aux conventions, et la conversation aurait probablement tourné bien différemment. La curiosité de rencontrer un autre chevalier d’or était de la partie, et il comprenait parfaitement celle de son visiteur… Même si pour le moment il n’avait aucune idée du véritable lien de Silas avec l’armure qu’il portait à présent. Il finit par reprendre la parole.

_ « Effectivement je viens d’orient. Je suis né à Damas, et je te remercie d’avoir reconnu mes origines. Cela peut paraître bête, mais j’en suis fier. Je suis heureux de tenir ces traits de ma mère. Peut-être y’a-t-il d’autres personnes de cette partie du monde au sein du Sanctuaire ? J’ai été longtemps absent. » Il marqua une pause et finit par reprendre après quelques hésitations. « Pourrais-tu m’en dire un peu plus sur mon prédécesseur ? Tu sembles bien le connaître, ou en tout cas l’avoir côtoyé suffisamment longtemps pour pouvoir m’en parler. Je suis curieux d’entendre les paroles d’une personne plus proche, et de ne pas seulement me fier à certaines rumeurs peu flatteuses. »

Nahel était curieux d’en apprendre plus sur son prédécesseur. Cela lui faisait penser aux armes, on pouvait en apprendre beaucoup sur leur force et leur résistance en apprenant à connaître leur propriétaire. Leur force et leur faiblesse se forgeaient avec l’utilisation. Et puis il avait aussi besoin de clarifier certaines rumeurs ayant courue sur Shin. Un peu comme pour tenter d’imaginer ce qui avait pu pousser l’armure d’Or et Athéna à la choisir lui parmi toutes les possibilités. Nahel fit un petit signe pour inviter Silas à entrer, et il le menait vers la partie habitation de son temple. Encore en désordre puisqu’en plein rangement.


" Le cosmos désignera toujours le vainqueur.
Ne pas sous-estimer l'ennemi, et considérer toutes ses attaques comme mortelles.
La meilleure défense est une bonne attaque. Elle doit être rapide et efficace.
Ne pas dépendre d'un pouvoir d'emprunt. "
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t632-nahel-libra-gold-saint
SilasavatarArmure :
Gémeaux

Statistiques
HP:
260/260  (260/260)
CP:
190/190  (190/190)
CC:
296/296  (296/296)
Message Re: [ Juin 550 ] Quand une lumière s'éteint, une autre s'éveille ( Silas )   Mar 15 Mar - 11:37


Silas sourit aux paroles du nouveau porteur de la Balance, effectivement cela ne servait à rien d'aller dans le hautain et l'ultra politesse quand la personne avec qui on parle sera amenée à être un allié sur un champ de bataille. Il s'avança un peu plus et il lui sourit pendant aller jusquà quelques pas de Nahel.

_ Damas tu dis? J'y suis allé quelques jours avec mon maître il y a quelques années, une bien belle ville dans mes souvenirs. Personnellement je suis natif de Constantinople mais je me suis entrainé en Perse du coté d'Arbèles durant sept longues années, je peux donc dire que je connais ce peuple et je l'apprécie fortement aussi. A ma connaissance, seulement Saadyr du Bélier vient d'Orient, d'Arabie pour sa part. Je n'ai connaissance que de lui, et on peut peut-être dire que la Perse a été mon pays d'adoption.

Silas sourit à la Balance et rigolant doucement à cette parole. Maintenant l'homme voulait parler de Shin et cela n'allait pas être e la tarte. Silas espérait qu'il ne s'attendait pas à entendre parler d'un chevalier vertueux et droit car l'ancien porteur en était tout le contraire. Nahel saurait-il redonner sa brillance à sa Gold Cloth entachée par un tel individu?

_ Je peux même faire coup double car j'ai très bien connu celui qui portait cette Gold Cloth avant Shin, Darius de la Balance. Mais au final je ne connait que très peu de chose de Shin car nous nous sommes juste croisés.

Il marqua un temps d'arrêt avant de reprendre.

_ Shin et moi avons eu le même maître, Darius. Si ce dernier était encore en fonction lorsqu'il entraina Shin, il ne l'était plus quand de fut mon tour. En effet il passa le flambeau à ce dernier lorsqu'il termina son entrainement. Il me pris alors sous son aile pour faire le mien et faire que je devienne celui que je suis désormais, le Gold Saint de la Balance. Darius était une bonne personne, il pouvait être dur quand il le fallait, mais il était juste et respectueux des autres. C'était un grand guerrier et un homme bon, reconnu par ses pairs... Pour Shin, disons qu'il n'était pas du tout le chevalier modèle. Darius m'a même avoué qu'il avait échoué avec lui, c'est peut être pour cela qu'il fut si dur avec moi à une époque. Si Shin était un symbole de justice, il était celui de la justice expéditive. Il aimait le sang, faire souffrir les autres, il se servait quand il le voulait que ce soit pour tout et n'importe quoi, biens ou personnes...

Silas n'avait pas besoin d'aller plus loin, il pensait que Nahel avait compris les penchants lubriques et dégueulasses pour le viol et autres crimes abominables de l'ancienne balance. Pour Silas il était une honte, il était la tache dans le parcours de Darius, ce dernier lui avait toujours dit que Shin était son plus bel échec.

_ Tu vas avoir du pain sur la planche pour redorer le blason de ton armure mon ami, Shin l'a bien terni. Mais j'espère que tu sauras redonner sa gloire à l'armure que portait mon cher maitre et j'en serais alors bien plus qu'heureux de te compter alors dans mes amis.





Lorsque j'engage un combat, il ne me vient pas à l'idée que je puisse le perdre.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t174-silas-gold-saint-des-g
NahelavatarArmure :
Libra Gold Cloth

Statistiques
HP:
160/160  (160/160)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
275/275  (275/275)
Message Re: [ Juin 550 ] Quand une lumière s'éteint, une autre s'éveille ( Silas )   Mar 15 Mar - 19:00
:: Premiers contacts

Se tutoyer était toujours beaucoup plus agréable pour apprendre à faire connaissance, et créer un lien. Après tout, sans forcément devoir devenir les meilleurs amis, ils seraient amenés à combattre ensemble et s’accorder un minimum de confiance. Nahel appréciait cette simplicité, n’étant de toute manière pas très à cheval sur la politesse. Ce qui ne l’empêchait pas de rester respectueux et poli dans ses interactions. Silas, chevalier d’or des Gémeaux. Il ne le connaissait pas et n’en avait jamais réellement entendu parler. Après la Balance n’avait pas la prétention de connaître tous les apprentis ni même tous les chevaliers d’or. Mais il espérait entendre un nom familier voir connu. Le sujet de ses origines vint rapidement dans la conversation, pour le plus grand bonheur de l’intéressé. Il était fier de ses origines et de sa mère. Son père était une autre histoire et un autre sujet qu’il préférait purement et simplement oublier. Cet homme n’avait jamais représenté grand-chose à ses yeux, et avec les années il ne signifiait plus rien du tout. Des hochements de tête accueillirent les premières paroles de son visiteur. C’était intéressant et amusant de découvrir cette connexion, bien que faible, entre eux. Le Bélier donc. Ce n’était pas tout à fait la même chose, mais il espérait le rencontrer un jour aussi. Pour le moment il se contenta de sourire à son interlocuteur avant d’ajouter.

_ « Eh bien nous pourrons évoquer nos souvenirs. Je connais un peu Constantinople, mon maître m’y a entrainé pendant quelques années. Nous avons un parcours inverse… Le Bélier donc. Je note. »

Après un léger sourire devant cette constatation, Nahel interrogea Silas sur un sujet plus délicat son prédécesseur. Il connaissait les rumeurs et les faits d’arme mais pas l’homme. Ce qu’il savait de Shin représentait un poids important sur ses épaules. Ce sujet semblait plutôt délicat. Bien qu’il sente une sorte d’intérêt de la part du Chevalier d’Or des Gémeaux, mais peut-être interprétait-il les choses à sa manière tout simplement. Finalement cet invité s’avérait des plus intéressants. Ses connaissances seraient utiles à Nahel, afin d’appréhender le passé de son armure. Un signe de tête montra sa compréhension de l’étendue des connaissances de Silas. Chaque information, même minime, serait utile. Plutôt que de l’interrompre pour des paroles futiles, il préférait laisser les Gémeaux reprendre la parole. Silas confirma les rumeurs courant sur Shin, peu flatteuses sans forcément être toutes mauvaises. Tous s’accordaient sur ses capacités combattives. Darius l’intéressait un peu plus, et il correspondait un peu plus à l’image qu’il pouvait se faire d’un chevalier d’Or de la Balance. Et puis ce nom lui était connu. Aymeric, son maître, en parlait avec des termes élogieux. La main de Nahel glissa sur l’armure d’Or de la Balance, au moment où son interlocuteur le prévint sur la difficulté de la tâche à venir pour lui. Les espoirs semblaient grands. Avec un sourire, Nahel reprit la parole.

_ « Merci pour ces petites explications. Tu confirmes certaines choses à propos de Shin, et tes paroles concernant Darius font échos aux histoires racontées par mon maître. » Il marqua une pause et observa son armure légèrement. « Concernant l’avenir de cette armure, je ne sais pas si je serais à la hauteur de cette tâche. Mais je mettrais tout en œuvre pour y arriver. C’est une bien lourde charge. »

Nahel continuait d’emmener Silas vers la partie habitation. Plus conviviale pour une rencontre de ce type, et surtout plus agréable pour se poser un moment. Il était un peu inquiet des devoirs pesant sur lui, car il ne se considérait pas comme un modèle… Bien qu’il se considérait plus droit et plus respectable que Shin. Un avis qu’il ne pourrait jamais réellement confirmer ne l’ayant pas connu. En pénétrant dans une pièce, de nombreuses affaires étaient empilées. Moins nombreuses que pouvait le laisser penser la durée du service de Shin.

_ « Je suppose que tout ceci ne t’intéressera guère. Mais tu es libre de fouiller. Peut-être qu’il restait encore des affaires appartenant à Darius, et je me dis que cela devrait te revenir… Pour le reste connaitrais-tu quelqu’un que cela pourrait intéresser. »

Cela gênait Nahel de jeter ces affaires ainsi, sans au moins prendre le temps de les confier à quelqu’un. Ce n’était jamais facile. La pièce devait paraître vide compte tenu du peu d’affaire de la nouvelle Balance. Mais on pouvait constater la présence d’une quantité impressionnante d’arme de toutes origines et de toutes factures. Une passion pour le nouveau gardien des lieux.


" Le cosmos désignera toujours le vainqueur.
Ne pas sous-estimer l'ennemi, et considérer toutes ses attaques comme mortelles.
La meilleure défense est une bonne attaque. Elle doit être rapide et efficace.
Ne pas dépendre d'un pouvoir d'emprunt. "
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t632-nahel-libra-gold-saint
SilasavatarArmure :
Gémeaux

Statistiques
HP:
260/260  (260/260)
CP:
190/190  (190/190)
CC:
296/296  (296/296)
Message Re: [ Juin 550 ] Quand une lumière s'éteint, une autre s'éveille ( Silas )   Jeu 17 Mar - 16:02


Nahel avait conduit Silas plus profondément dans le temple de la Balance, plus particulièrement dans les appartements. Il n'était jamais venu ici. Il fallait dire que le Gold Saint n'avait jamais eu une raison de s'y rendre. Shin était après tout le gardien de ce temple et il avait été absent pratiquement tous les mois avant son décès pendant que Silas était lui au Sanctuaire. Il admira rapidement le temple. Chaque temple avait toujours eu sa petite touche personnelle dans sa construction, les rendant tous unique bien que faisant parti d'un tout commun. Les premiers Golds Saint avait donné leur identité à leur temple et cela se ressentait encore dans l'architecture et dans l'air ambiant. Nahel voulut que Silas fouille dans les affaires qui trainait des anciens propriétaires. Il se demandait bien si certaines étaient à Darius.

_ Je te remercie de ton intention. Je pense que le reste pourrait être donné aux pauvres gens de Rodorio, en dehors des armes bien sur. Elles, tu pourrais les faire mettre à l'armurerie des gardes au pire.

Silas commença son inspection. Rien ne l'attirait vraiment, ou plutôt rien ne lui faisait penser à Darius. L'homme était une sorte d’ascète, il ne prônait pas les biens matériels si bien que l'un des seuls véritables objets qui appartenait à son maître à sa connaissance était la vieille pipe sculpté qui était posé sur l'étagère mise en évidence dans le salon de son temple. Il regarda durant de longue minute avant qu'un coffre en bois sculpté titille sa rétine. Le nom de son maître y était inscrit, il l'ouvrit alors. La malle était presque vide, elle ne contenait que trois choses, une épée kopis, un parchemin et ce qui semblait être une fresque brodée repliée sur elle-même. Silas la sortit et la déplia sur le sol de marbre du temple. Il ne put être qu'étonné en voyant ce qu'elle lui présentait. Deux personnages y étaient représentés, Silas n'eut aucun mal à reconnaitre qu'ils étaient des Golds Saints et pas n'importe lesquels, il s'agissait de Darius son maître et Corda sa meilleur ami, respectivement chevalier d'or de la Balance et des Gémeaux. Il bloqua quelques instants puis la replia. Le destin se mettait-il en marche? Quelques jours auparavant, il en avait parlé avec Ainia et voila qu'il trouvait ceci, c'était fort troublant. Le Gold Saint replaça sa trouvaille dans le coffre en bois et l'appota alors devant Nahel.

_ Je vais prendre ceci, ce sont les seules choses qui semblent avoir appartenu à mon maître et qui ait donc de la valeur à mes yeux. Je te remercie fortement, et par ce geste je me permet de pouvoir t'appeler dès lors mon ami si tu le permets.

Il lui sourit tendrement, Nahel ne pouvait s'imaginer la signification de ce qu'il venait de trouver dans ce coffre...





Lorsque j'engage un combat, il ne me vient pas à l'idée que je puisse le perdre.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t174-silas-gold-saint-des-g
NahelavatarArmure :
Libra Gold Cloth

Statistiques
HP:
160/160  (160/160)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
275/275  (275/275)
Message Re: [ Juin 550 ] Quand une lumière s'éteint, une autre s'éveille ( Silas )   Ven 18 Mar - 13:13
:: Premiers contacts

Dans l’habitation, de nombreuses affaires traînaient au milieu de la pièce. Les précédents occupants ou le précédent simplement avaient amassé une certaine quantité d’objet plus ou moins intéressant selon les cas et les points de vue. Nahel n’avait pas fouillé et s’était contenté de toute empiler dans un coin. Les rumeurs sur son prédécesseur ne donnait guère envie de conserver un quelconque souvenir de lui. De plus la nouvelle Balance n’était pas le genre d’homme à souhaiter se rappeler du passé. Surtout un passé inconnu et ne le concernant pas du tout. Silas pouvait à sa guise fouiller les affaires rassemblées, certaines pouvaient potentiellement appartenir à son maître. Le chevalier d’or des Gémeaux donnait l’impression de ne jamais avoir pénétré profondément dans le temple, ce qui étonna le guide improvisé. Avec le lien particulier qu’il possédait avec les deux précédents chevaliers d’or de la Balance, il était étrange qu’il ne connaisse guère mieux ce temple. Cela devait sûrement être une histoire intéressante, ou plus simplement Shin le dégoûtait profondément au point de ne vouloir vraiment aucun contact avec lui. Finalement son évocation du peu de connaissance de son prédécesseur était à prendre au pied de la lettre. Un sourire s’afficha sur le visage de Nahel à l’évocation des armes. Ces dernières ne seraient jamais mises à l’armurerie de son vivant, et encore de sa mort ce n’était pas souhait.

_ « Je donnerais donc le reste des affaires pour les pauvres. Cela me semble être la meilleure solution, mais je préférais qu’une personne ayant un quelconque lien avec les propriétaires me donne son aval. » Il observa les armes et ajouta simplement. « Les armes resteront dans cette pièce. Ce sont mes possessions. »

Son ton indiquait clairement le fond de ses pensées. Ces armes étaient son trésor, une passion dévorante à l’origine de nombreuses cicatrices. Il avait à cœur d’en connaître la fabrication et surtout leur maniement. Chacun des différentes armes présentes dans cette pièce lui était familière. Tandis que Silas inspectait les affaires amassées en tas, Nahel cherchait quelque chose à offrir à son hôte dans les placards. Son arrivée était encore récente. Son attention se porta sur son invité que quand le silence envahit la pièce. Il semblait être tombé sur quelque chose d’intéressant, ou de passionnant. Un coffre semblait avoir attiré son attention. Discrètement Nahel en observa le contenu. Si la fresque ne le passionna guère, l’épée Kopis captura son regard pendant de longues secondes. L’expression de Silas était impressionnante, et on pouvait y lire tout l’attachement qu’il avait ressenti pour son maître… et qu’il éprouvait encore. Des sensations faisant écho à son propre lien avec Aymeric. Les Gémeaux reprit la parole et un simple hochement de tête accueillit son intervention. Un sourire accueillit sa proposition. Il était heureux pour lui si ces maigres possessions lui faisaient autant plaisir. Au moins ces affaires faisaient plaisir à une personne, plutôt que de simplement traîner dans le coin d’une pièce ou de terminer au milieu de déchets quelconques.

_ « Je te remercie pour tes mots, même si mon geste n’appelle pas autant de gratitude. Ce n’est que pure logique. Cela ne me demande aucun effort ni aucun sacrifice, vu que je ne comptais pas conserver ses affaires. Seules les armes m’intéressent, les autres biens matériels ne sont qu’accessoires à mes yeux. » Il marqua une pause et reprit. « Mais je suis ravi que tu me considères comme un ami, et considère que mon amitié t’es acquise si tu me laisses jeter un œil à ce glaive trouvé dans la malle. »

Nahel ne comptait pas récupérer cette arme, quelle que soit sa qualité ou son origine. Et même si il l’avait trouvé dans cette malle, il ne se serait jamais permis de s’approprier un tel bien. Ce n’était pas à lui de veiller sur les affaires de ses prédécesseurs. En tout cas, pour le moment, son œil unique fixait l’arme avec avidité. Son intérêt était éveillé et ne s’éteindrait qu’une fois assouvi.


" Le cosmos désignera toujours le vainqueur.
Ne pas sous-estimer l'ennemi, et considérer toutes ses attaques comme mortelles.
La meilleure défense est une bonne attaque. Elle doit être rapide et efficace.
Ne pas dépendre d'un pouvoir d'emprunt. "
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t632-nahel-libra-gold-saint
SilasavatarArmure :
Gémeaux

Statistiques
HP:
260/260  (260/260)
CP:
190/190  (190/190)
CC:
296/296  (296/296)
Message Re: [ Juin 550 ] Quand une lumière s'éteint, une autre s'éveille ( Silas )   Mer 23 Mar - 11:18


Il se mit à rire en repensant à son aneries, Silas avait cru que les armes étaient des possessions des anciens Gold Saints et n'avait pas du tout pensé qu'elles était en fait à Nahel. Il les regarda rapidement, il y en avait un grand nombre et toutes différentes

_ Tu m’excuseras, je n'avais pas pensé que c'était à toi. Dis moi c'est une bien grande collection que voila.

Il se mit à rire à la demande de Nahel, on aurait vraiment dit un collectionneur impulsif qui voulait à tout pris voir une chose qu'il ne possédait pas. Il se souvenait d'un ami de son père qui était ainsi avec les statues. L'homme possédait deux pièces remplies de sculptures magnifiques représentant des hommes ou des femmes voir des enfants qu'il entreposait dans celle-ci, créant des scènes dans l'espace... Il lui tendit l'épée de Darius et la laissa la regarder sous tout ses angles. Pour Silas ce n'était pas une arme, elle était un souvenir de son vieux maître. Il aurait tellement voulu l'avoir encore près de lui en ce moment, pouvoir parler de sa relation avec Ainia, des événements de Kiev, de sa noirceur montante. Son expérience et ses conseils l'aurait tellement aidé.

_ Si je meurs avant toi, je veux bien te la léguer l'ami, mais j'espère que ce en sera pas avant de looonngues années.

Il ricana faiblement, l'optique d'y passer n'était pas vraiment une chose qu'il avait. Il voulait vivre, il voulait construire quelque chose avec sa belle rousse, il voulait une vie à coté de celle de chevalier et il se battrait pour l'avoir, il se battrait pour survivre et pouvoir faire les deux en même temps.

_ D'autres questions ou demandes peut être? Je peux peut être t'aider pour quelque chose si tu le veux.

Il lui sourit, un sourire franc.






Lorsque j'engage un combat, il ne me vient pas à l'idée que je puisse le perdre.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t174-silas-gold-saint-des-g
NahelavatarArmure :
Libra Gold Cloth

Statistiques
HP:
160/160  (160/160)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
275/275  (275/275)
Message Re: [ Juin 550 ] Quand une lumière s'éteint, une autre s'éveille ( Silas )   Jeu 24 Mar - 13:54
:: Premiers contacts

Les armes. Nahel était habitué à cette réaction, amusante à présent. Personne ne l’imaginait en fanatique des armes, surtout quand on le connaissait. Il était toujours apparu comme une personne oisive et nonchalante, pas vraiment l’image type d’un maître d’arme. Ce qu’il était devenu avec les années. Un sourire accueillit la réaction de Silas. Tout autre comportement l’aurait surpris. Maintenant les autres chevaliers d’Or réagiraient probablement de manière différente, car il était sûr que l’information circulerait. Si Shin avait de nombreux vices, les armes étaient le sien… ainsi que la base de ses attaques et de son pouvoir d’une certaine manière. Un fait qu’il tenait à conserver secret pour le moment. Même si il pouvait considérer rapidement une personne comme une amie, se livrer complètement était une étape bien différente et plus longue. La Balance jugea inutile d’en rajouter et se contenta de demander la possibilité d’examiner l’arme trouvée dans le coffre en bois. Son intérêt était éveillé par cette lame, bien qu’elle n’avait rien d’exceptionnelle à première vue. Mais l’expérience lui avait appris que les plus grands trésors pouvaient prendre bien des formes. Son attention était centrée sur l’arme, tentant d’en percer les secrets à distance en attendant la réponse de son hôte. Finalement l’arme fut à portée de main, et c’est avec délicatesse que Nahel la prit et l’étudia attentivement.

_ « Merci beaucoup. »

De son œil unique, la Balance en étudia les détails. Il effleura les bords, les entailles ainsi que les différentes parties. Ses gestes étaient experts. L’homme soupesa l’arme et fit quelques mouvements avec elle. Comme un forgeron vérifiant la fiabilité de son arme. C’était un peu sa démarche, sauf que son but était tout autre. Plutôt que d’imaginer de nouvelles armes, il préférait reproduire des armes réelles avec leur passé et leur histoire. C’était une démarche peut-être étrange, mais il préférait agir ainsi. Nahel leva la tête vers son interlocuteur et sourit.

_ « Attention admirable, mais je pense que le confier à de la famille me semble plus avisé. Surtout avec une telle importance émotionnelle. » Il marqua une pause. « Mais soit pourquoi pas… bien que le risque je disparaisse avant toi soit aussi présent. » Cette perspective ne lui posait aucun problème. En acceptant cette armure, il avait aussi accepté les conséquences de son devoir. « D’ailleurs si cela devait arriver, je te demanderais de donner ses armes à un maître ou un forgeron digne de ce nom. Elles sont faites pour être manipulées avec précaution et non pas des novices qui n’en auront pas l’utilité. »

Son ton était ferme et probablement un peu rude. Mais il tenait beaucoup à sa collection et à ses armes, qui étaient des ouvrages fins de grand forgeron et certaines d’entre elles ses propres œuvres. Parfois étrange vu qu’il avait testé des choses. Nahel rendit l’épée à Silas dans un sourire, et fit un signe de tête pour le remercier une nouvelle fois de sa gentillesse à son égard. Les Gémeaux l’interrogea à nouveau.

_ « Je vais en profiter dans ce cas. Est-ce qu’il y a des comportements ou des règles à connaître pour s’intégrer au mieux dans le Sanctuaire et parmi les chevaliers d’Or ? Et aurais-tu quelques informations à me donner sur les autres ? Que je me prépare au mieux pour les rencontrer. »

C’était plus dans une optique d’éviter des bévues comme premières actions envers ses compagnons d’arme, que dans une optique de se faire sa propre idée sur leur caractère. Il tenterait de discuter avec eux, et d’apprendre à les connaître autan qu’il le laisserait faire.


" Le cosmos désignera toujours le vainqueur.
Ne pas sous-estimer l'ennemi, et considérer toutes ses attaques comme mortelles.
La meilleure défense est une bonne attaque. Elle doit être rapide et efficace.
Ne pas dépendre d'un pouvoir d'emprunt. "
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t632-nahel-libra-gold-saint
SilasavatarArmure :
Gémeaux

Statistiques
HP:
260/260  (260/260)
CP:
190/190  (190/190)
CC:
296/296  (296/296)
Message Re: [ Juin 550 ] Quand une lumière s'éteint, une autre s'éveille ( Silas )   Mar 29 Mar - 10:11


Silas ne pouvait sourire qu'au dires de Nahel, il était vrai que la réciproque était possible et que Nahel soit le premier qui meurt entre eux deux.

_ Darius n'avait pas de famille, comme un bon nombre de chevaliers, il était orphelin ou a du quitter son foyer très jeunes. A ce que je saches, ses élèves étaient ce qui était le plus proche de lui, et je dois être le seul vivant... Disons que le retour de cette arme à un digne chevalier de la balance ne sera que normal.

Le Gold Saints sourit à son homologue avant de faire quelques pas dans le temple de son maître. Sa question était si simple et si difficile à la fois qu'il ne savait comment y répondre. La seule solution était de dire ce qu'il savait des autres et le tour était joué.

_ On va remonter les maisons dans l'ordre pour oublier personne... Saadyr du Bélier est une personne qui semble espiègle et joueur. Je connais très bien l'ancienne porteuse de l'armure, Ainia une réparatrice d'armure, tu l'a rencontrera surement. Elle va et vient entre ici et Jamir.

Silas ne put que penser à son dernier départ soudain, encore un et oui... Mais cette fois-ci la belle rousse lui avait laissé une trace cosmique sur sa cloth et il avait alors compris que sa supérieure l'avait appelée à elle.

_ Airôth du Taureau et un brave gaillard, par contre il ne tiendrait pas l'alcool d'après ses dires, dont un thé ou du nectar lui convient mieux le jour ou tu veux lui offrir un verre. Scythès du Cancer serait malade en ce moment et je ne sais rien de plus sur cela. Childéric du Lion est une personne sympathique, un grand mec un peu rustre mais un bon compagnon, apportes lui du vin aux herbes le jour où tu le veux le rencontrer, il n'en sera que plus heureux. Le chevalier d'or de la Vierge, Rahi, je ne le connais pas tout comme le scorpion que je n'ai que rarement croisé. Point de Sagittaire actuellement donc passons à Artorius du Capricorne. Ce dernier bien que jeune possède une étrange aura, Athéna l'a introduit elle-même dans le cercle d'or et il semble être son protégé. Echo du Verseau est une personne froide qui parle peu, trop peu. Absente actuellement. Et Enfin Nimuë des Poissons, une rose empoisonnée, piquante mais bonne vivante, une rousse incendiaire tout comme Ainia.

Silas éclata de rire sur cette dernière phrase, il était vrai que les deux rousses avaient fait fort lors de leur pérégrination à Constantinople, un bon souvenir que cela.

_ Voila, j'ai fait le tour. Après je peux te parler du Pope Bélisaire. Je te dirais qu'il faut mieux être dans ses petits papiers qu'autre chose et que je serais bien l'un des derniers à le défier. Que ce soit par peur ou tout simplement par respect envers lui.





Lorsque j'engage un combat, il ne me vient pas à l'idée que je puisse le perdre.




Dernière édition par Silas le Mer 30 Mar - 9:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t174-silas-gold-saint-des-g
NahelavatarArmure :
Libra Gold Cloth

Statistiques
HP:
160/160  (160/160)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
275/275  (275/275)
Message Re: [ Juin 550 ] Quand une lumière s'éteint, une autre s'éveille ( Silas )   Mar 29 Mar - 14:00
:: Premiers contacts

Nahel avait répondu simplement et avec pragmatisme à la proposition de Silas. Après tout il serait plus sage de léguer ses biens à une personne extérieure au Sanctuaire, quand on en avait la possibilité. Tous les Saints prenaient le risque de mourir à chaque déplacement et chaque mission. C’était une réalité qui allait de pair avec le choix de suivre cette voie. Son maître lui avait dit que des exploits l’attendraient peut-être, mais qu’il pouvait être sûr qu’il aurait une vie courte et difficile. Finalement, la Balance évoqua sa propre disparition demandant à son interlocuteur de confier ses armes à une personne pouvant en apprécier la qualité. Les apprentis du Sanctuaire et les gardes ne maîtrisaient réellement aucune arme, et ne ressemblaient qu’à des enfants en train de jouer de son point de vue. Ses possession étaient toutes des biens précieux, possédant une histoire ou un passé intéressant. L’homme serait capable d’en exposer chaque détail en cet instant, mais il doutait que tout ceci intéresserait son interlocuteur. Un signe de tête accueillit la réponse des Gémeaux. Ne pas avoir de famille. Une conséquence logique de leur devoir et de leur servitude envers Athéna. Ce mot était préférable à dévotion selon lui, car il servait ses idéaux mais surtout sa vision et sa volonté. Evidemment Nahel ne se considérait pas comme un esclave et n’agirait jamais dans ce sens. C’était des chaînes que chaque Saint s’imposait lui-même tout simplement.

La Balance changea radicalement de sujet demandant des informations sur ses homologues, ainsi que quelques éléments d’attitude à adopter ou à éviter selon les cas. Une demande intéressée de sa part pour ses prochaines rencontres. Nahel laissa Silas agir à sa guise dans cette demeure dont il n’avait pas encore pris possession de son point de vue. Elle ne représentait qu’un lieu de vie en prêt tout simplement. Prendre les choses dans l’ordre était probablement la meilleure des solutions. Tandis qu’il s’installait confortablement, Nahel prêta attention aux paroles de son invité. Quelque chose le fit tiquer, mais il préféra laisser son interlocuteur continuer son discours plutôt que de l’interrompre. Des hochements de tête accueillirent le reste des descriptions et des conseils. Malheureusement la plupart aurait disparu de sa mémoire avant la fin de la journée. Nahel avait une fâcheuse tendance à ne pas accorder d’importance à certaines choses. La fin du discours toucha une personne un peu plus importante, et plus délicate à gérer selon Silas.


_ « Je vois. Je me montrerais prudent en sa présence dans ce cas. »

Nahel observa longuement l’homme en réfléchissant à Bélisaire. Le problème ne serait pas d’être courtois et respectueux, mais plutôt de ne pas être pris au dépourvu par cet homme. Les chevaliers d’or semblaient cependant tous avoir un caractère bien trempé, ou en tout cas un comportement bien à eux. La Balance rejoignait donc ce cercle en suivant cette logique de particularité.

_ « Merci pour toutes ses précisions sur les autres chevaliers d’or. Je tâcherais de m’en rappeler le moment venue… si j’y arrive. » Nahel fit un large sourire et reprit après une légère pause. « Il y a cependant un point étrange dans ton discours. Qu’il y a un ancien chevalier d’or du Bélier, pourquoi pas bien que la raison me paraisse un peu obscur. Mais mon maître m’avait toujours dit que c’était le Bélier qui était le réparateur officiel des armures. Celui de cette génération aurait-il perdu ce don ou cette particularité ? »

C’était une question légitime de son point de vue, surtout compte tenu de ses connaissances. La Balance souhaitait en apprendre le plus possible, dans la mesure où il avait cinq années à rattraper concernant les évènements du Sanctuaire. Et dans leur quotidien cela pouvait autant représenter une somme importante d’information comme ne pas remplir une page de parchemin.


" Le cosmos désignera toujours le vainqueur.
Ne pas sous-estimer l'ennemi, et considérer toutes ses attaques comme mortelles.
La meilleure défense est une bonne attaque. Elle doit être rapide et efficace.
Ne pas dépendre d'un pouvoir d'emprunt. "
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t632-nahel-libra-gold-saint
SilasavatarArmure :
Gémeaux

Statistiques
HP:
260/260  (260/260)
CP:
190/190  (190/190)
CC:
296/296  (296/296)
Message Re: [ Juin 550 ] Quand une lumière s'éteint, une autre s'éveille ( Silas )   Mer 30 Mar - 10:23


Nahel venait de soulever un lièvre avec sa question sur Saadyr et Ainia. Silas en tant qu'amant, ou plutôt compagnon d'Ainia désormais savait des choses que les autres ne savait pas, ou plutôt des faits qui n'étaient pas encore officiels ou qu'il n'aurait tout simplement pas du savoir. Il avait peut être trop parler mais après, ce serait prendre les autres Saints pour des imbéciles que de ne rien dire. Après tout ils étaient en guerre et les secrets dans des temps comme ceux-ci n'étaient jamais bon pour les troupes.

_ En effet tu as raison, normalement le Bélier d'or est la personne qui possède la connaissance et a le devoir de réparer les Cloth. Mais tu dois bien te doutait qu'il n'y a pas qu'une personne a pouvoir le faire. C'est sur la terre sacrée de Jamir que se trouve une tour ou une femme apprend à des personnes ce fameux travail. Ainia était le précédent Bélier mais la maitresse de Jamir l'a rappelé à elle pour une autre tache et c'est ainsi que Saadyr fut désigné pour devenir le nouveau Gold Saint. Disons qu'Ainia sait réparer les armures mais qu'on lui enseigne des choses d'un cran au dessus. Je ne saurais en dire plus, ma relation particulière avec la jeune femme fait que j'ai en ma possession certaines informations que je ne dois surement pas révéler. Ainia elle-même ou le Pope sont une voix plus officielle pour en savoir plus mon ami.

Il fallait mieux en rester ici, ce n'était pas à Silas de crier sur tous les toits que sa belle rousse était capable d'après ses dires de créer des armures, une chose bien plus puissante et importante que la réparation, le cran au dessus. De quoi être fier d'elle en vérité.

_ Je pense que je vais te laisser finir de t'installer, tu as toute ta collection d'armes à ranger.

Il se mit à rire.

_ Je te remercie pour le coffre de Darius, si tu as besoins encore d'informations, dis le moi, sinon je pense que c'est le moment de se quitter.

Silas n'avait qu'une hâte, c’était d'ouvrir le parchemin, mais il ne voulait pas le faire ici. C'était une chose personnelle qu'il voulait vivre seul, un moment rien qu'à lui, rien que pour lui. Il ne le savait pas encore mais le parchemin n'était pas écrit de la main de Darius mais de celle de Corda et il contenait le secret de l'une de ses arcanes, l'Ignis Solis...






Lorsque j'engage un combat, il ne me vient pas à l'idée que je puisse le perdre.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t174-silas-gold-saint-des-g
NahelavatarArmure :
Libra Gold Cloth

Statistiques
HP:
160/160  (160/160)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
275/275  (275/275)
Message Re: [ Juin 550 ] Quand une lumière s'éteint, une autre s'éveille ( Silas )   Mer 30 Mar - 20:55
:: Premiers contacts

Nahel avait relevé un point du discours de son homologue. Mais c’était plus à titre d’information que pour tenter de rectifier quelque chose. Après tout ses connaissances du Sanctuaire étaient un peu erroné à présent. En tout cas la Balance préférait partir de ce principe plutôt que d’être pris au dépourvu. Après tout on pouvait dire que les armures choisissaient leur porteur selon des critères étranges et incompréhensibles, rien ne prédestinait réellement le Bélier à rester le réparateur des armures du Sanctuaire. L’homme se sentait à présent un peu perdu, et se rendit compte de la tâche que représenterait le rattrapage de ses cinq années. Le chevalier d’or des Gémeaux reprit la parole pour répondre à sa question, le rassurant un peu sur son intégration à venir dans le Sanctuaire. Le reste du discours fut accueilli d’une oreille distraite. Une fois que l’information souhaitée avait été révélée, Nahel entra dans une profonde réflexion et ne sortit finalement de sa torpeur que pour observer son homologue lorsqu’il exposa sa relation particulière. Ainsi donc les chevaliers avaient ce type de lien avec d’autres personnes. Il ne sait pas pourquoi il s’était toujours imaginé les Saints comme des célibataires endurcis, probablement l’enseignement de son maître. Une sorte de formatage à l’image du masque pour les femmes chevaliers. Des règles d’un autre âge selon la Balance, mais il ne comptait pas forcément œuvrer pour leur suppression.

Nahel sentit son interlocuteur sur le départ. Il y avait des signes qui ne trompaient pas dans ce genre de cas. Ce n’était pas pour le déranger, comme l’exposa son nouvel ami, il lui restait une tâche colossale à accomplir. Déplacer sa collection ne représentait pas une mince affaire. Parfois elle restait entreposée dans des endroits sûrs sous la garde de personnes de confiance pour la Balance. Le Ghassanides se redressa et sourit à Silas. Un signe de tête accueillit ses paroles avant qu’il ne réponde à son tour.


_ « Effectivement ce sera un travail titanesque, en espérant que toute cette tâche ne sera pas vaine et ne disparaîtra pas comme toutes ses affaires trop rapidement. » Un nouveau sourire prit place sur les traits de la Balance avant qu’il ne reprenne. « Pour le coffre ce n’est rien du tout, puisqu’il t’appartenait de toute manière selon mon point de vue. Merci pour ta visite et toutes ses informations, qui espérons-le me seront utiles. » Nahel lui tendit la main en ajoutant « Au plaisir de te revoir, et si je peux t’être d’une quelconque utilité n’hésites pas. Tant que cela n’implique pas mes armes évidemment. »

Nahel lâcha un petit rire amusé, même si il pensait vraiment ce qu’il venait de dire. Il espérait simplement que Silas avait compris que sur le plan des armes, il se montrerait intransigeant. Les Gémeaux ne lui avait pas fait passer de test avant de manipuler l’arme de son maître, mais la réciproque n’était pas vraie pour autant. Toute personne voulant faire usage d’une arme de sa collection devait montrer qu’il avait les compétences pour le faire avant toute chose. La Balance accompagna son invité jusqu’à la porte du temple, et le regarda quitter les lieux. L’homme revint ensuite sur ses pas dans son habitation en poussant un profond soupir devant l’étalage des armes. Il espérait ne pas avoir à les retirer avant un laps de temps très long.


" Le cosmos désignera toujours le vainqueur.
Ne pas sous-estimer l'ennemi, et considérer toutes ses attaques comme mortelles.
La meilleure défense est une bonne attaque. Elle doit être rapide et efficace.
Ne pas dépendre d'un pouvoir d'emprunt. "
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t632-nahel-libra-gold-saint
Contenu sponsorisé
Message Re: [ Juin 550 ] Quand une lumière s'éteint, une autre s'éveille ( Silas )   
Revenir en haut Aller en bas
 
[ Juin 550 ] Quand une lumière s'éteint, une autre s'éveille ( Silas )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une Etoile s'éteint, une autre renait... [Mort d'Etoile de Satin, Ceux qui veulent lui rendre hommage]
» Une lumière s'éteint.
» Dans un dernier rayon de soleil, une lumière s'éteint~LIBRE
» A QUAND UN NOUVEAU DEPART POUR EVITER UN AUTRE 29 FEVRIER ?
» Quand la lumière et les ténèbres s'attirent [Solo]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Imperium Byzantinum :: Sanctuaire :: Temple de la Balance-
Sauter vers: