Votez
I
II
III


Forum fermé. Bon jeu à tous sous d'autres cieux !
 

Partagez | 
 

 [juin 550] Au plus profond des geôles [Arbhaal et Bélisaire]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
SaadyravatarArmure :
Bélier

Statistiques
HP:
120/200  (120/200)
CP:
184/210  (184/210)
CC:
217/325  (217/325)
Message [juin 550] Au plus profond des geôles [Arbhaal et Bélisaire]   Lun 14 Mar - 1:13
La réaction du guerrier avait eu de quoi surprendre toute une assemblée. Il n’y avait eu que deux spectateurs, lui et Nimuë, mais la surprise était restée la même. Saadyr tout du moins ne s’était pas attendu à voir une telle chose et non qu’il trouva cela pitoyable, cela renforça la conviction qu’il avait eu à propos de cet homme : il était prêt à tout pour récupérer celle qu’il aimait. C’était une vraie forme de courage, quitte à s’abaisser et faire preuve d’humilité. Le Bélier était du genre à s’amuser de toutes les situations qui passaient devant ses yeux et s’abreuver des informations qu’il pouvait en récolter. Pour autant, s’il ne rata aucune miette de la scène, il n’eut pas l’envie particulière d’en profiter à son avantage. Son cœur, caché sous la malignité de sa jeunesse et de son caractère de feu était touché d’un tel amour qui se lisait sur les traits de ce guerrier, mêlés de douleur et de détermination. Lors que le chevalier des Poissons se tourna vers lui en lui demandant de mener Arbhaal dans les prisons, il acquiesça, l’air un peu plus sérieux que d’ordinaire. La remarque néanmoins le fit sourire. Il n’était pas là depuis longtemps, mais lui savait d’ores et déjà où étaient les lieux. Curieux.

« Je m’en charge. »

Il laissa la Sainte s’éloigner comme elle était venu, puis à nouveau, le jeune Bélier approcha du prisonnier, cette éternelle démarche chaloupée et presque dansante habillant son pas. Se retrouvant derrière lui, il déposa sa main sur l’épaule de celui-ci, appuyant d’une certaine pression non pour lui signifier son autorité sur lui mais curieusement plus comme une forme de soutien. Son sourire bien moins taquin sembla sincère quand il prononça ces quelques mots.

« Même si tu m’as menti sur ton identité, je ne m’étais pas trompé concernant tes sentiments. J’en suis plutôt heureux et j’avoue avoir toujours espoir pour que tu retrouves celle que tu aimes. Si l’on m’interroge, peut-être parlerais-je en ta faveur, je préfère les histoires qui finissent bien. »

Malheureusement, rien ne promettait en l’instant que les choses allaient bien se passer. Après tout, cet homme était emmené en prison, rien ne disait que cette femme qu’il aimait serait autorisée à la voir, ni qu’il serait libéré. Après tout, il était visiblement un des Généraux de l’ennemi. Mais il agissait tellement différemment que c’était difficile de le croire purement mauvais. Saadyr ne se laissait pas berner par les apparences, mais il savait néanmoins percevoir la sincérité. C’était en celle-ci qu’il croyait. Arbhaal s’était présenté devant avec les politesses et sans la moindre agressivité. Là encore, il faisait preuve d’humilité, raisons suffisantes aux yeux du farouche Bélier pour ne pas l’accabler.

Le guidant jusqu’en haut des douze temples, là où se trouvaient les prisons du Sanctuaire, il fut surpris d’apprendre que Bélisaire n’avait pas encore été prévenu de l’arrivé de cet homme. Aussi, le jeune Bélier glissa quelques mots aux gardes pour le prévenir au plus vite. Devant les cellules, il fit entrer Arbhaal dans la première d’entre elle, fermant d’un verrou scellé par le cosmos de la déesse les barreaux. Le Pope ne tarderait sans doute pas à arriver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t471-saadyr-chevalier-d-or-
OrionavatarArmure :
Sagittaire

Statistiques
HP:
220/220  (220/220)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
265/265  (265/265)
Message Re: [juin 550] Au plus profond des geôles [Arbhaal et Bélisaire]   Lun 14 Mar - 13:57
Tout s'était joué si vite.
Au final, bien que déconcertante cette expérience de sincérité semblait avoir aboutie. J'en étais à la foi stupéfait et ravi. Pourtant, je n'osais y croire. Le sort qui m'attendait ne semblait guère enviable, mais s'il s'agissait là du seul moyen de revoir Satine alors soit.
La colère de Nimue s'était envolée aussi vite qu'elle s'était déchainée, et me laissait comme émotionnellement brisé tel le reste d'un glorieux navire sur le bord d'une plage. Hagard, presque dans un état second, j'entendis la saint acceptait de me mettre aux arrêts pour qu'il soit débattu de mon sort, et de la possibilité de me laisser repartir avec Satine. Une vague lueur d'espoir mais que j'étais bien décidé à saisir.
Totalement déconnecté de mon environnement, je perçus à peine une présence se glisser dans mon dos pour glisser une main sur mon épaule. Je parvins toutefois à hocher la tête, sans énergie, pour remercier le bélier d'or. Malgré ses airs goguenards, j'avais mal juger ce dernier, et je fus heureux de pouvoir distinguer sa compassion à mon égard, tout en souffrant de faire naitre un tel sentiment. Ma situation était-elle à ce point pathétique ? Oui. Mais j'étais aller au bout de moi même.
Sans opposer la moindre résistance, je fus mener dans les geôles du Sanctuaire, peut être l'un des seuls endroits que je n'avais pas encore visiter dans ma vie précédente.
Saadyr me plaça dans la première d'entre elle et referma le verrou, me laissant sans forces i possibilité de fuite. Le cosmos d'Athéna empêchait toute tentative, et de toute manière je n'avais pas fait tout ceci pour m'évader stupidement.
Presque machinalement, je me laissais glisser sur le sol froid, appuyé contre le mur humide.

Je te remercie. Vraiment. Je ne suis pas habitué à la bienveillance des autres. Quand à mon identité... J'étais sincère. Arbhaal, juste Arbhaal et rien de plus, voilà comment je me suis présenté à toi. Et c'est ce que je suis.

Replongeant dans mon mutisme, j’étudiais avec détachement ce qui pouvait advenir de moi. Un ancien juge des enfers et un cardinal... Un homme avec un tel passé avait de grandes chances d'être exécuté. Ou torturé pour qu'on m'extirpe des informations. Satine serait-elle autorisé à me rendre visite au moins ? A ce stade de fatigue et de lassitude mentale, je n'en espérais pas davantage.
Les saints de cette époque semblaient assez nobles et humains, contrairement à d'autres que javais jadis connu. De là à m'épargner... Qui vivra verra.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t369-sagitarrius-no-orion
BelisaireavatarArmure :
Aucune

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
210/210  (210/210)
CC:
245/245  (245/245)
Message Re: [juin 550] Au plus profond des geôles [Arbhaal et Bélisaire]   Lun 14 Mar - 23:58
Une lettre. Une écriture fine et travaillée. Et ce qu'il disait me fit écarquiller les yeux de surprise. Bien des choses ne me surprenaient pas mais là, c'était comme un boule entrant dans un jeu de quilles. Posant l'arête de la missive entre mes lèvres, je m'avançais à la droite de mon trône afin de passer dans un corridor secret de mon Temple. Peu de monde allait là bas en général, rares étaient les prisonniers pour un camps militaire de la sorte. Personnellement, je n'étais pas pour faire cela... Un guerrier ne méritait pas de vivre à vie dans une prison, cela ne devait pas devenir l'Enfer sur Terre.

Au bout d'un moment, il vit au loin des cavités dans la falaise à vue. Chacune d'entre elles était recouverte de barreaux et de sceaux de la Déesse Athéna. Après quelques minutes, au détour d'un escalier en colimaçon construit dans la roche elle même, j'arrivais près d'un des étages des prisons. Je vis passer le Chevalier d'or du Bélier devant moi qui me fit son rapport circonstancier des évènements dans son temple. Déjà je trouvais que NImue des Poissons était intervenue alors que ce n'était pas son rôle mais il irait là voir dés qu'il aurait discuté avec le prisonnier. Remerciant son chevalier d'un accolade, chose rare de sa part qui pouvait surprendre Saadyr, je l'invitais à reprendre son service dans son temple.

Le voyant partir, je me retournais pour aller vers la cellule proprement dite. Je comptais faire vite car je supposais déjà que Satine ne serait pas longue à entrer en activité. Il fallait faire vite ! Dans un silence, j'apparaissais devant notre prisonnier et faisais signe aux gardes de retourner à leur tournée. Mon regard s'abaissait vers l'homme devant moi. Je ne ressentais aucun cosmos mais lui et moi en comprenaient plus que tout autre la raison. Un souffle traversa mes lèvres alors que je prenais la parole devant la seconde étoile du futur.

- Voici donc la seconde Etoile du futur. Nous avons entendu parler de vous à de nombreuses reprises. Vous souhaitez retrouver Satine à ce que nous avons compris du rapport du Chevalier d'or Saadyr du Bélier. Prenant quelques secondes. On nous a dit aussi que vous n'étiez plus un Juge, soit, nous pouvons l'admettre mais vous êtes devenu un des Cardinaux d'Arès.... En quoi vous méritez notre confiance ?

Prenant à nouveau un temps de réflexion, je me souvenais des propos de Satine à son arrivée. Elle m'avait parlé de mon successeur à une époque aussi troublée que la mienne, un certain Shion. Et selon ce que j'avais compris, ce n'était pas du tout le même style que moi. Il était donc mieux de mettre une petite chose au point.

- Enfin... Avant de vous laisser vous expliquer. Ne nous confondez pas avec le Grand Pope Shion ! Nous n'avons rien à voir avec cette compassion qui semble le caractériser dans le futur. Nous vous écoutons...

Je ne comptais pas laisser une seule chance à cet homme. Un tribunal le jugerait et j'espérais qu'il est de bons arguments sur sa présence ici même...

Dans l'ombre, l'Absolu observait pendant ce temps et attendait l'erreur.




Les seuls qui sont autorisés à me regarder dans les yeux sont ceux à qui je parle
et ceux qui me servent. Et celui qui s'oppose à moi est autorisé à regarder vers le bas.
Tu devras connaître ta place.


Dialogues : Doré = le Sage | Bleu = l'Absolu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t315-belisaire-grand-pope
OrionavatarArmure :
Sagittaire

Statistiques
HP:
220/220  (220/220)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
265/265  (265/265)
Message Re: [juin 550] Au plus profond des geôles [Arbhaal et Bélisaire]   Mar 15 Mar - 22:21
Il n'avait pas fallu bien longtemps au maitre du Sanctuaire pour venir à ma rencontre et pour congédier l'allié potentiel qu'était le bélier d'or.
Le visage baissé vers le sol, j'entendis son pas et ses paroles pour en savourer tout le sel. Au final, je préferais son attitude. Celle d'un politicien, d'un leader assumé, implacable, froid, calculateur. Au moins je savais à quoi m'en tenir. Il n'avait pas menti en tout cas. Impossible de le confondre avec Shion. Epoque plus rude, Grand Pope tout autre.

Seuls les idéalistes ou les imbéciles donnent leur confiance aveuglément. Ce n'est pas votre cas. Aucune de mes paroles ne suffira à gagner votre bienveillance, car seuls les actes comptent vraiment.

Le diagnostic était posé, sans déception ni passion. Je relevais juste un fait.
Avec lenteur et difficulté, je me détachais de ma langueur pour relever le visage vers mon interlocuteur.

Je suis né possédé par une étoile maléfique, et je devins donc un juge des Enfers sans me poser de questions. J'ai excellé dans cette fonction, et j'ai bien servi Hadès. Mais au final, je me suis retrouvé ici, seul et désemparé. Tout ça par... humanité. Les Marinas de cette ère m'ont enfermé pour les mêmes raisons que vous et Arès vint à moi pour me proposer la liberté mais aussi un moyen pour retourner à mon époque avec Satine à mes cotés. Mais après quelques jours, je me suis vite rendu compte que cette promesse ne serait hypothétiquement tenue que grâce à mon asservissement, et une route une nouvelle fois souillée de sang.

Sans gêne ni retenue, je plongeais un regard dénué d'artifice et de malice dans celui de mon interlocteur. Je ne cherchais pas à l'émouvoir, mais juste à flatter sa logique. Face à un homme de cette envergure, c'était le mieux à faire.

Venir au Sanctuaire fut l'une des seules décisions que j'ai pris en toute conscience. Je ne suis pas habitué à user de mon libre arbitre mais je l'ai fait. C'est ma liberté que de me retrouver dans cette cage aujourd'hui. Je pense que cet acte vaut tous les beaux discours. J'ai enfin compris que je ne gagnerais pas mon bonheur en détruisant celui des autres. Cela ne m'a jamais rien apporter hormis toujours plus de sang sur les mains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t369-sagitarrius-no-orion
BelisaireavatarArmure :
Aucune

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
210/210  (210/210)
CC:
245/245  (245/245)
Message Re: [juin 550] Au plus profond des geôles [Arbhaal et Bélisaire]   Jeu 17 Mar - 18:13
Plus je l'écoutais, plus je me posais des questions sur cet homme... Je savais qu'il venait d'un futur lointain où le grand Rêve de la Déesse de la Sagesse n'avait pas encore pu s'imposer d'une manière ou d'une autre. Ce chemin long et sinueux demanderait encore des efforts dans les siècles à venir. Silencieux, je l'avais écouté sans l'interrompre. Ses arguments quant à son enferment ici même étaient tout aussi sinueux après réflexions.

- Les actes. En effet, ceux-ci éclairent bien souvent le comportement d'un individu que ses paroles. Et ce que nous entendons présentement n'est pas de nature à nous satisfaire. Prenant un temps de silence. Considérant que vous avez été Juge des Enfers pendant de nombreuses années, que vous avez accepté la proposition d'Arès pour une liberté toute nouvelle... En quoi pouvons nous penser que vous êtes franc par devers nous ?

Cet homme avait changé d'allégeance sans une volonté de son fait, cela je pouvais le croire. Ceci étant dit, il avait ensuite accepté la proposition du Dieu de la Guerre et des Carnages afin de se libérer des prisons des Atlantes. Qu'en serait-il si un autre Dieu venait ici lui proposer la même antienne ? Personnellement, cela me conduisait à avoir de sérieux doutes sur ses motivations.

Il voulait le bonheur sans se salir les mains ? Bonne volonté digne de la fille d'Arès et d'Aphrodite, mais totalement sans intérêt. Ce monde était la proie d'un futur chaos et rien ne pouvait affirmer, a fortiori infirmer, qu'il ne retournerait pas dans ses anciennes habitudes quand le temps serait venu. Un Loup est un Loup. Qu'importe qu'il soit sage un moment, il finira toujours par reprendre ses habtiudes par instinct et en cela, je pouvais le comprendre s'il m'avait répondu cela. Mais. Ce n'était pas le cas.

- Vous recherchez le bonheur... Belle chose que voilà mais je n'ai aucune assurance que le Dieu de la Guerre ne joue pas là une de ses perfidies légendaires. De plus, nous savons que Thanatos est entré dans le grand stratagème divin de ce monde, donc vos deux anciennes allégeances se sont retrouvées comme au temps de la myhtologie... et vous, vous êtes là devant nous ? Sincérité ? Mensonge ? Omission ?




Les seuls qui sont autorisés à me regarder dans les yeux sont ceux à qui je parle
et ceux qui me servent. Et celui qui s'oppose à moi est autorisé à regarder vers le bas.
Tu devras connaître ta place.


Dialogues : Doré = le Sage | Bleu = l'Absolu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t315-belisaire-grand-pope
OrionavatarArmure :
Sagittaire

Statistiques
HP:
220/220  (220/220)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
265/265  (265/265)
Message Re: [juin 550] Au plus profond des geôles [Arbhaal et Bélisaire]   Jeu 17 Mar - 19:09
La confiance.
Une notion bien étroite, subtile. Le terreau de la trahison et de la déception. Le Grand Pope savait aussi bien que moi qu'il n'existait pas de formule magique pour éveiller cette confiance en lui. Sa question restait donc purement théorique à mes yeux. Et pourtant...

Vous êtes le maitre du Sanctuaire de la déesse de la sagesse. Si je devais vous mentir, ne le sentiriez-vous pas ? Occultez vos préjugés à mon égards et vous verrez si mes paroles sont vraies ou non.

Je conservais une expression presque sereine. Fait bien inhabituel pour moi. Mon regard ne reflétait ni provocation, ni malice ou sous-entendu. Je m'ouvrais tel un livre ouvert, et si cet homme possédait un soupçon de clairvoyance, il ne pourrait prétendre le contraire. A moins de s'en persuader.

Je suis colérique, rancunier, vindicatif, violent et dénué d'empathie. Mais je suis bien trop orgueilleux et fier pour faire preuve de mensonge. C'est l'arme des lâches et je n'en suis pas un.

Qu'il ose me dire le contraire ! En mon for intérieur, une étincelle de mon égo de guerrier se ralluma. Ce n'était pas le moment, mais je ne pouvais pas accepter que l'on me traite de menteur. Jamais.

Ma propre mère m'a attaché à un bucher avant d'y mettre le feu, alors j'ai un peu de mal avec l'humanité en général. Mais j'ai eu un ami voilà bien longtemps. L'un des seuls que je n'ai jamais eu. Un chevalier d'Athéna, Eldir du Sagittaire. Un homme bien. Il est mort, mais je pense qu'il a été au bout de son idéal et que durant sa vie il aura été heureux. J'ai été immortel, éternel et tout puissant dans le monde des morts. Mais je ne me suis jamais senti aussi vivant et accompli qu'en sa présence, et lorsque Satine était avec moi. Il n'y a aucun bonheur au bout de la route des carnages ou en enfers. Il n'y a rien d'autre que le néant.

Drôle de moment pour faire un tel travail sur moi même. Cet homme froid et calculateur n'avait rien de l'interlocuteur bienveillant ou à l'écoute, mais étrangement, je ne retenais rien.

Je suis un guerrier et je ne resteras toute ma vie. Je ne vais pas le nier. Mais quitte à être l'un des meilleurs, j'ai envie d'en faire quelque chose pour moi et celle que j'aime. J'ai... J'ai tenu la réincarnation d'Athéna dans mes bras et je l'ai épargné. J'ignore pourquoi mais j'aurais été incapable de porter la main sur elle. Peut être alors que...

Je ne parvins pas à en dire davantage, de nouveau perdu dans mes souvenirs et mes doutes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t369-sagitarrius-no-orion
BelisaireavatarArmure :
Aucune

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
210/210  (210/210)
CC:
245/245  (245/245)
Message Re: [juin 550] Au plus profond des geôles [Arbhaal et Bélisaire]   Ven 18 Mar - 0:56
- Nous ne sommes pas Thémis.

Celle la déesse de la Justice avait le don de voir toute vérité et, en effet, cela n'était pas mon cas. Puis, mon prisonnier continuait son discours en parlant de son passé. Il n'avait donc pas été un Spectre toute sa vie, au point d'avoir comme compagnon un Chevalier d'or. Mais... même s'il avait des relations pour le moins étrange pour un Juge des Enfers, sa relation avec Hadès n'avait jamais été remise en cause avant son voyage dans le temps. La fin me laissait perplexe. Un Juge tenant entre ses mains la Déesse de la Guerre, mes sourcils se froncèrent à cette simple évocation.

- La Déesse a été miséricordieuse avec vous. Simplement, nous ne connaissons pas les détails ayant engendré ce fait. Sans cela, difficile de se donner un point de vue... Bon. Vous êtes enclin à parler en temps qu'homme, c'est une chose que nous pouvons respecter. En conséquence, vous serez jugé par un conseil restreint. Nous présiderons ce conseil avec ses trois assesseurs. En attendant, il est indispensable que vous ayez de bons arguments, votre vie est entre vos mains. Votre amour pour Satine ne peut pas faire oublier votre vie passée... Nous nous reverrons sous peu Arbhaal !

La réponse avait été neutre, sans animosité particulière. J'ordonnais à un garde de lui donner à manger et à boire, ainsi que des vêtements propres. Puis, d'un signe de la tête, je me retirais des lieux afin d'aller dans le temple du Scorpion. Il était nécessaire d'avoir une discussion avec l'autre étoile du Futur.

Béli a écrit:
Fin du RP ici même. Bientôt la conseil sera réuni !




Les seuls qui sont autorisés à me regarder dans les yeux sont ceux à qui je parle
et ceux qui me servent. Et celui qui s'oppose à moi est autorisé à regarder vers le bas.
Tu devras connaître ta place.


Dialogues : Doré = le Sage | Bleu = l'Absolu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t315-belisaire-grand-pope
Contenu sponsorisé
Message Re: [juin 550] Au plus profond des geôles [Arbhaal et Bélisaire]   
Revenir en haut Aller en bas
 
[juin 550] Au plus profond des geôles [Arbhaal et Bélisaire]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [juin 550] Au plus profond des geôles [Arbhaal et Bélisaire]
» Fatal 4 Way - 20 juin 2010 (Résultats)
» superbe reportage sur notre saut du 4 juin 2010 sur FRESVILLE
» Capitol Punishment nouveau PPV Juin 2011
» 15 JUIN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Imperium Byzantinum :: Sanctuaire :: Prison du Sanctuaire-
Sauter vers: