Votez
I
II
III


Forum fermé. Bon jeu à tous sous d'autres cieux !
 

Partagez | 
 

 Phare d'Alexandrie - Juin 550 - Ouvrez, ouvrez la cage aux hérons!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AdalrikavatarArmure :
-

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
210/210  (210/210)
CC:
275/275  (275/275)
Message Phare d'Alexandrie - Juin 550 - Ouvrez, ouvrez la cage aux hérons!   Mar 12 Avr - 22:19


Allongé dans la baignoire de marbre installée dans sa chambre, au sommet de la Tour des Vents, Adalrik se reposait. Perdu dans ses pensées, peut-être en partie assoupi, son regard demeurait fixé en direction de l'unique fenêtre de la pièce, située à moins d'une paume de sa position. De l'autre côté de l'ouverture s'offrait à lui la Ville Éternelle, sur laquelle les rayons du soleil disparaissaient lentement. Comme chaque soir, le Seigneur Apollon retirait pour quelques heures son influence sur la ville, laissant sa jumelle, Artémis, en faire son terrain de chasse jusqu'au petit matin. Certains voyaient cela comme un mythe que les parents offraient à leurs enfants pour leur permettre de rêver. Mais l'Augure savait, même s'il n'avait jamais eu l'honneur de rencontre la soeur du Lumineux Apollon, que la réalité ne devait pas s'éloigner beaucoup de cette fameuse légende. Si ce n'est que les Oracles ne cessaient jamais totalement de veiller sur la ville. Mais cela, nul ne devait le savoir.

De longues minutes s'étaient écoulées, dans le silence de l'obscurité naissante, et seuls les quelques bourrasques de vents et légers crépitements des torchères allumées récemment par les Prêtres et Prêtresses d'Apollon venaient interrompre le calme de ce repos bien mérité. Et si l'Augure ne se faisait aucune illusion quant à la fin imminente de ce simple plaisir qu'il s'était offert, pas un instant il n'avait pu imaginer ce qui allait interrompre cet instant de sérénité. Ses visions ne pouvaient prévoir ce qui était imprévisible. Et quoi de plus imprévisible que le comportement des Dieux. Un léger claquement métallique se fit entendre sur le marbre et Adalrik ouvrit lentement les yeux dans sa direction.

La petite nymphe s'est encore trop approchée du feu. Tôt ou tard, elle finira par brûler l'ensemble de la forêt. Si elle ne finit pas elle-même dans les cendres.

Soupirant, l'Augure s'était relevé avant de quitter son bain, laissant l'eau perler le long de son corps nu alors qu'il s'avançait en direction de la Chlamyde du Héron de Boréas. A peine avait-il fait deux pas qu'une Prêtresse et un Prêtre avaient fait leur apparition au sein de sa chambre pour venir essuyer son corps et le revêtir d'une de ses tuniques blanches et or. Un rituel habituel qu'il avait laissé faire sans broncher. Les deux suivants s'étaient ensuite retirés aussi vite qu'ils étaient apparus, laissant l'opportunité à Adalrik de rejoindre la Chlamyde. Laissant glisser sa main sur les ailes du Héron, une légère lumière l'illumina tandis que le regard de l'Augure se fit plus sévère l'espace d'un instant. Ainsi, Célestia avait réussi à s'attirer les foudres du Seigneur de la Mer et à se retrouver prisonnière.

Un incident fâcheux. Qui va me forcer à rendre visite moi-même aux Marinas. Soit. Les suivants du Seigneur Apollon sont trop peu nombreux à s'être éveillés. Mais la nuit nous portera conseil à tous les deux. Moi en ces lieux et elle dans sa cellule. Je m'en occuperai demain.

Un simple geste de la main avait suffi pour que la Chlamyde se retire et retourne à l'étage de la Tour des Vents qui était le sien. Adalrik, quand à lui, s'était dirigé vers sa literie pour profiter d'une nuit de sommeil, espérant que ses rêves lui apporteraient quelques réponses quant aux évènements à venir. Le lendemain matin, les mêmes deux suivants qui l'avait habillé la veille étaient venus le sortir de son sommeil, dès l'aube, afin de l'aider à se préparer et lui servir quelques mets pour débuter la journée. Adalrik leur avait ensuite donné l'ordre de demeurer à ses côtés pour quelques heures car il devait s'adonner à quelques méditations. Un ordre que les deux Prêtres avaient pris l'habitude d'entendre depuis quelques temps. Assis près de la fenêtre, l'Augure d'Apollon avait alors fixé son regard sur l'horizon avant de concentrer son Cosmos tout autour de lui. Et en quelques instants, son esprit s'était détaché de son corps pour se rendre à sa destination.



Alexandrie, capitale de l'Egypte. Adalrik ne pouvait décemment ignorer la magnificence de certaines des merveilles construites en cette ville. Sa bibliothèque emplie de siècles de savoir. Son phare qui illuminait et guidait les navires lorsque Poséidon menaçait de les engloutir. Les écrits de la Tour des Vents parlaient de ce lieu avec une admiration non mesurée, plus encore quand ils l'associaient à l'entrée du Royaume de Poséidon. Nul doute que ce lieu était celui qui lui permettrait le plus aisément de rencontrer les représentants du Dieu des Mers. Et nul meilleur point d'arrivée que celui qu'il avait choisi: le sommet du Phare. Observant les alentours depuis les hauteurs, Adalrik concentra lentement son Cosmos autour de son corps, une lumière commençant à l'entourer au fur et à mesure que son énergie se propageait dans les environs.

Que puis-je faire de mieux qu'accompagner la Lumière de votre Phare pour vous guider jusqu'à mois, représentants de Poséidon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t868-adalrik-augure-d-apoll
LiaoavatarArmure :
Protection de Poséidon

Statistiques
HP:
160/160  (160/160)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
305/305  (305/305)
Message Re: Phare d'Alexandrie - Juin 550 - Ouvrez, ouvrez la cage aux hérons!   Mer 13 Avr - 10:10
:: Le représentant des oracles

Celestia. Ce sujet semblait être sur toutes les lèvres depuis la veille. Son arrivée fracassante, sa rencontre avec le Seigneur des lieux et ses discussions avec les généraux. De nombreuses informations avaient filtrées de manière volontaire et involontaire selon les cas et les situations. Liao comprenait parfaitement sa situation, mais le doute restait permis. La prudence était de mise dans l’attente d’un signe des Oracles, afin de confirmer son identité et sa mission. Elle portait une marque signifiant la mort sur le territoire d’Atlantis et son protectorat, mais elle avait survécu pour des raisons évidentes. La renaissance de Poséidon n’était connue que d’un petit cercle, et l’intéressé avait souhaité que cela reste ainsi. Malheureusement la situation était complexe. Après sa discussion avec Nimuë, le Légat était parti simplement se coucher en indiquant pour une fois le lieu où le trouver. Il souhaitait rencontrer personnellement le prochain émissaire des Oracles, et éviter tout nouveau débordement. Le moment d’en faire des ennemis n’était pas encore venu, et puis il fallait discuter un peu avec eux avant toute chose. Une évaluation. Ce qu’ils étaient eux-mêmes venus faire en envoyer la blonde. Sa maladresse avait un côté touchant et amusant, mais la compassion n’était pas de mise en cette période trouble et dangereuse. Son sommeil fut sans rêve et paisible. Son esprit était vidé de toutes questions et interrogations.

Le lendemain matin, aucun des signes des Oracles n’avait été signalé que ce soit aux frontières d’Atlantis comme à Alexandrie. Peut-être avaient-ils d’autres obligations ou ils réfléchissaient à l’attitude à adopter à présent. Liao avait décidé de reprendre ses lectures, et d’engranger un peu plus d’information. Il eut même l’occasion d’interroger Poséidon au cours d’une conversation épuisante et houleuse comme à chaque fois. Leurs caractères réciproques semblaient vraiment incompatibles. Finalement un messager vint à sa rencontre. Des nouvelles d’Alexandrie. Une lumière aveuglante et puissante se répandait depuis le phare dans la cité et les alentours. Le Légat se redressa et hocha la tête pour donner congé au messager. Finalement ils étaient venus. Une approche pour le moins original, et nul doute qu’elle avait pour but d’apaiser des tensions déjà bien présentes avec l’arrivée de leur émissaire. Ce fut d’un pas rapide que Liao se dirigea vers le phare, laissant son cosmos se répandre et annoncer son arrivée. Cette énergie accompagnée de son protecteur invisible, celui qu’il aurait dû représenter si l’écaille n’avait cédé à force de recevoir des dégâts. Polyphème. En bas du phare, Liao stoppa son avancée pendant quelques secondes avant de gravier les étages à la rencontre du visiteur.


_ « Que voilà une lumière chaleureuse et pure. Vos intentions sont claires, mais pourriez-vous avoir l’obligeance d’en diminuer l’intensité que je puisse m’approcher et que nous puissions discuter en face à face. »

Liao avait parlé calmement sur un ton posé et courtois. Son expression arborait ses traits habituels, sobres et impassibles. Cette conversation se plaçait sous les signe de la présence, et il ressentit à nouveau la même pression que face à Bélisaire mais dans un registre différent. Cet homme donnait l’impression d’utiliser la même technique que le Grand Pope à Rodorio, sinon les marinas l’auraient senti approcher. Il était apparu tout simplement dans le phrase. Courbant légèrement le haut de son corps, il reprit la parole.

_ « Liao. Je suis le Légat de Poséidon et je parle en son nom pour la durée de cette entretien. Mon seigneur s’excuse de ne pouvoir être présent, mais en ces temps troublés, sa présence est requise au sein de notre domaine. »

La dernière partie n’était pas vraie, mais il était impossible à son interlocuteur de le deviner. Par prudence, et se souvenant de son entrevue avec Athéna, Liao ferma complètement son esprit. Il ne connaissait pas encore les qualités et capacités de son interlocuteur. L’un comme l’autre devait avoir des cartes en main, et il était préférable de ne pas être pris au dépourvu à cause d’une trop grande confiance en lui. A présent, ce visiteur allait devoir prendre la parole et exposer les raisons de sa venue. Il était le demandeur dans cette situation.


" We all have inner demons to fight, we call these demons, fear and hatred and anger.
If you do not conquer them then a life of one hundred years is a tragedy.
If you do, then a life of a single day can be a triumph. "
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t233-liao-general-de-l-hipp
AdalrikavatarArmure :
-

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
210/210  (210/210)
CC:
275/275  (275/275)
Message Re: Phare d'Alexandrie - Juin 550 - Ouvrez, ouvrez la cage aux hérons!   Jeu 14 Avr - 23:00
Sa lumière se répandait depuis le phare et son Cosmos emplissait lentement les rues d'Alexandrie. S'il l'avait souhaité, il aurait pu inciter l'ensemble des citoyens présents à se tourner dans sa direction pour admirer les lueurs qui s'en dégageaient. Mais tel n'était pas son objectif. Peut-être les plus perceptifs ressentaient-ils une légère sensation de chaleur et d'apaisement mais rien de vraiment remarquable. Non, l'important n'était pas de signaler sa présence à la Plèbe mais plutôt d'attirer ceux qu'il était venu rencontrer. Car tôt ou tard l'un d'eux ressentirait son Cosmos et viendrait à sa rencontre, à moins de décider d'ignorer sa présence, purement et simplement. Réaction qu'il ne pourrait alors interpréter que d'une seule et unique façon.

Son regard plongé sur la mer, observant les quelques bateaux au loin qui s'éloignaient vers des horizons difficiles à entrevoir, Adalrik ressentit soudainement une réponse à son étrange message. Un Cosmos lui parvenait, calme et iodé, annonciateur de celui qui venait probablement à sa rencontre. Bien, il n'aurait donc pas à attendre bien longtemps pour expliquer les raisons de sa présence. Ne restait qu'à espérer que celui ou celle qui le rejoindrait le faisait dans de bonnes dispositions. Quelques minutes supplémentaires s'écoulèrent avant qu'une voix ne se fasse finalement entendre en contrebas. Un léger sourire s'esquissa alors sur ses lèvres alors qu'il se tournait dans la direction de celui qui venait de s'exprimer, laissant son Cosmos et sa Lumière perdre lentement de leur intensité. Son objectif était atteint, il n'y avait plus de raison de se montrer si expansif.

Ne cachant aucunement l'agréable surprise qu'il éprouva en remarquant les origines peu communes de son interlocuteur, Adalrik demeura silencieux alors que ce dernier se présentait. N'abandonnant pas le sourire présent sur son visage, il nota avec appréciation l'utilisation d'un titre très prisé dans la Ville Eternelle. Peut-être une marque de respect ou une simple coïncidence, mais la discussion démarrait sur une note qui lui plaisait.

Permettez-moi de me présenter à mon tour, dans ce cas. Je suis Adalrik, Premier Représentant du Lumineux Seigneur Apollon. Ou comme me nomment certains, son Augure. Vous n'avez pas à vous expliquer, je comprends aisément que le Seigneur Poséidon ait d'autres priorités, tout comme mon propre Seigneur. Mais je vous remercie d'avoir pris le temps de répondre à mon appel. Et je vous félicite pour la beauté de votre cité. Elle n'a rien à envier à nombre des lieux que mes yeux ont eu la chance d'admirer.

Semblant se perdre quelques secondes dans ses pensées en contemplant les bâtiments aux alentours, Adalrik se reprit finalement pour poursuivre, plongeant son regard doré dans les pupilles grises du Marina.

Mais je ne voudrais pas vous faire perdre plus de temps que nécessaire avec mes considérations architecturales. Comme vous le faites remarquer judicieusement, les temps sont troubles et l'avenir approche à grands pas. Lequel? Je l'ignore encore. Néanmoins, je souhaiterais que tous mes Oracles puissent m'y accompagner et j'ai appris qu'un de mes oiseaux avait malheureusement fini enfermé dans une de vos cages. Voyez-vous de qui je veux parler?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t868-adalrik-augure-d-apoll
LiaoavatarArmure :
Protection de Poséidon

Statistiques
HP:
160/160  (160/160)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
305/305  (305/305)
Message Re: Phare d'Alexandrie - Juin 550 - Ouvrez, ouvrez la cage aux hérons!   Ven 15 Avr - 10:26
:: Le représentant des oracles

Une lumière intense à l’image du Dieu qu’il représentait. Ces oracles avaient le don des entrées fracassantes et remarquables, bien que celle de ce nouvel oracle fût plus propice à une discussion posée et un échange courtois. Celestia avait fait un choix, peu judicieux, et elle en assumait les conséquences à présent. Liao s’approcha d’un pas rapide vers le phare d’Alexandrie, laissant son cosmos annoncer son arrivée. Si le visiteur représentait la chaleur et la douceur de la lumière, il représentait la fraîcheur et la puissance des flots. A chacun son attribut représentant parfaitement leur seigneur respectif. Le Légat se demandait quel genre d’être ou de personne viendrait à sa rencontre, et surtout le ton de la discussion. La possibilité que ce soit son équivalent pour le camp d’Apollon était forte. Ce serait une rencontre intéressante pour lui. Il aurait l’occasion d’évaluer un autre adversaire au cours de cet échange, et nul doute que la réciproque serait toute aussi valable. Le chinois gravit les étages du phare afin de rejoindre le visiteur, et fut le premier à prendre la parole afin de demander la possibilité de pouvoir observer son interlocuteur. Un choix qu’il offrait et non une nécessité. Ce serait une manière d’appréhender un peu mieux le ton de la discussion à venir entre eux. L’homme répondit favorablement à la requête du Légat, qui put enfin poser ses yeux sur le propriétaire de ce cosmos. Certaines choses lui parurent immédiatement évidentes. Son interlocuteur était souriant et chaleureux, tandis que Liao conservait des traits fermés et sobres. Imperturbable comme à son habitude.

Liao se présenta sur un ton courtois et respectueux, fournissant quelques explications supplémentaires. Son interlocuteur devait avoir appris quelques détails sur la captivité de la blonde, et il préférait prononcer quelques paroles supplémentaires et probablement inutiles. Son esprit était complètement fermé. Par prudence. Athéna l’avait pris au dépourvu, et cela ne se reproduirait plus à présent. Adalrik. Augure d’Apollon. Sa supposition était la bonne. Cet homme était plutôt grand, et véritablement chaleureux. Un hochement de tête accueillit avec gratitude les remerciements de son interlocuteur. Des paroles inutiles de son point de vue, et qui méritait un signe de sa part. Le regard du marina se perdit sur la cité. A force de vivre dans ce domaine, il en oubliait parfois sa beauté et son architecture. Cet homme était intriguant. Le chinois soutint le regard de son interlocuteur, non en signe de défi mais par politesse en adoptant la même attitude que la sienne. Le ton de Liao fut très factuel et neutre lorsqu’il prit la parole.


_ « Vous parlez sûrement de Celestia. Le lieu de son arrivée fut pour le moins inopportun. Compte tenu que notre domaine est en état de vigilance renforcée, apparaître directement aux arches d’orichalque a conduit à une réaction logique de notre part. Il semblerait qu’elle ait confié sa destination à des dauphins. Des animaux joueurs avec les personnes possédant l’odeur de la mer, mais retors avec les étrangers. J’ai peur qu’elle n’ait accordé sa confiance au mauvais guide. » Liao observa Adalrik tout simplement. Ses paroles étaient peut-être superflues, mais il jugeait qu’un complément d’information était nécessaire. « Elle a utilisé par la suite un chant qui a affecté des atlantes et des créatures marines, s’attirant les foudres de notre seigneur. Leur rencontre a mis à jour un détail la concernant. Et nous attendions la venue d’une tierce personne afin de confirmer l’identité de cette jeune femme, et son allégeance. Ce que vous venez de faire. Elle sera donc libérée par mes soins dès la fin de notre entrevue, puis escortée jusqu’à la destination de son choix ou de votre choix. Pardonnez toutes ces explications, mais je jugeais plus efficace de les exposer plutôt que de vous laisser plonger dans le doute quant à nos manières et notre accueil. »

Ce point était à présent réglé. Celestia serait donc libérée, comme discuté avec Poséidon. Cela n’enchantait guère le Dieu des flots, mais le Légat avait su trouver les paroles justes afin de faire comprendre son point de vue. De toute manière, le secret du retour de Poséidon n’était plus qu’un secret de polichinelle dès l’instant où la chlamyde avait quitté les geôles. L’information circulait rapidement dans ce cas de figure. Le tout maintenant était de savoir ce que souhaitaient véritablement les Oracles pour l’avenir.

_ « Peut-être pourrions-nous aborder le sujet ayant amené votre oiseau sur nos terres. Evitons-nous des intermédiaires puisque nous nous rencontrons et que nous avons l’occasion d’aborder ces points sans avoir de trop nombreux échanges au travers de messager. Dans ce cas de figure, j’aimerais éclaircir un autre point. Connaissez-vous l’existence de la marque que porte votre Oracle ? Une origine qui lui aurait normalement valu une mort instantanée sans la magnanimité de notre Seigneur. Son animosité à l’égard du propriétaire de cette marque est extrêmement puissante et forte, et elle est capable d’annihiler toute pensée rationnelle. »

Liao ne faisait que jouer sur le caractère impétueux et emporté de son seigneur, un fait connu de tout le monde. Cela ne trahissait aucun secret, et il préférait argumenter dans ce sens plutôt que de le montrer sous un jour différent. La magnanimité de son seigneur était un pieu mensonge, et une vision un peu tronquée de la réalité. La logique avait arrêté son geste au dernier moment, et la beauté de la prisonnière avait aussi eu un impact probablement. Ou alors Poséidon avait eu au dernier moment un éclair de lucidité. Sur ce point, même le Légat ne pouvait se prononcer clairement.


" We all have inner demons to fight, we call these demons, fear and hatred and anger.
If you do not conquer them then a life of one hundred years is a tragedy.
If you do, then a life of a single day can be a triumph. "
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t233-liao-general-de-l-hipp
AdalrikavatarArmure :
-

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
210/210  (210/210)
CC:
275/275  (275/275)
Message Re: Phare d'Alexandrie - Juin 550 - Ouvrez, ouvrez la cage aux hérons!   Dim 17 Avr - 21:13
Le calme avant la tempête. Si son interlocuteur se montrait plutôt courtois et respectueux à son égard, aucun sentiment précis ne semblait se dégager de son visage ou de son comportement. Ni chaleur, ni excitation, ni agacement ou même colère. Tel l'océan dont l'immensité impassible entourait le marin qui avait eu l'audace de s'aventurer en son coeur. Mais il ne fallait pas s'y tromper et il y avait fort à parier que le Représentant de Poséidon pouvait laisser éclater toute sa fureur si les évènements le demandaient. Déchaînant ainsi les flots sur les adversaires de son Seigneur. Mais si la beauté d'un tel évènement l'attirait à n'en point douter, ses motivations étaient toutes autres. Et il ne souhaitait nullement voir la colère du Marina le plus puissant en cet instant précis. L'avenir étant ce qu'il était, il aurait probablement bien d'autres occasions d'admirer ce spectacle. Et avec un peu de chances, sur un ennemi commun.

Quand le nom de Célestia fut cité, Adalrik sortit de ses pensées pour écouter les explications de Liao quant à son emprisonnement. Il fallait au moins admettre que son entrée sur le territoire des Marinas s'était faite de façon artistique et locale puisqu'elle avait choisi de se rendre en ces lieux avec l'aide de dauphins. Mais il était vraisemblable que la jeune Nymphe avait surestimé son empathie avec les animaux et s'était laissée berner par ces derniers, à en croire le représentant de Poséidon. S'il avait laissé entendre un léger rire après la première partie de l'explication, l'Augure retrouva son sérieux lorsque Liao expliqua que son Oracle avait usé de ses capacités sur les Atlantes et créatures marines en plein Sanctuaire Sous-Marin. Quelle imprudence. Au moins, ces derniers ne semblaient pas lui en tenir rigueur puisqu'ils acceptaient de la libérer.

La petite sotte. Célestia n'est pas méchante mais elle est jeune et agit parfois sans réfléchir. Si elle vous a offensé en usant de ses compétences au sein de votre territoire, acceptez mes excuses. De même que pour son intrusion en pleine période de trouble. L'objectif était tout autre quand elle a été envoyée en tant qu'émissaire. Mais je suis heureux d'entendre que vous acceptez de la libérer. Elle apprendra avec le temps. La Lumière est forte en elle, tout comme l'est la vie, mais elle ne parvient pas encore à la suivre sans se laisser éblouir. J'espère seulement qu'elle y parviendra avant de finir brulée, tel un magnifique papillon attiré par la beauté des flammes.

La suite de la discussion prit une direction qu'il aurait pu prévoir à des milliers de lieues. Comment imaginer que les Marinas n'allaient pas ressentir la marque que Célestia avait hérité de sa dernière mission. Thanatos. S'il était déjà un danger de par les plans qu'il préparait probablement depuis les abimes de ce monde, il parvenait sans rien faire à leur mettre des bâtons dans les roues. Peut-être espérait-il que ce détail les forcerait à accepter une alliance avec le Sombre Monarque. Mais s'il y avait une chose qui l'insupportait plus que tout, c'était de vouloir lui forcer la main. Car personne ne pouvait contrôler la Lumière, pas même la plus profonde des obscurités.

La marque de Thanatos, je l'avais presque oubliée. Célestia la porte en elle comme une Ombre menaçant de l'engloutir. Cette marque ne génère pas plus de joie chez les suivants du Seigneur de la Lumière mais malheureusement, il n'est pas en mon pouvoir de retirer ce qui a été fait par un Dieu. Pas sans en subir les conséquences. Comment l'a-t-elle obtenue? Lors de la dernière mission qui lui a été confiée, un Chevalier d'Or d'Athéna, Silas de son nom, a mis fin aux jours de Célestia. Elle s'est ainsi retrouvée dans le Royaume des Morts. Et contre toute attente mais non sans un quelconque dessein, il nous a gracieusement renvoyé notre jeune Nymphe dans le monde des vivants. J'ignore encore ce qu'il attend car l'avenir est bien difficile à entrevoir ces derniers temps. Mais nous le découvrirons.

Marquant une courte pause pour réfléchir à la seconde partie de la question de Liao, Adalrik reprit finalement la parole

Quant à mon objectif. Vous avez tout à fait raison, cet évènement fâcheux a au moins le mérite de nous permettre de nous rencontrer pour en discuter directement. Peut-être était-ce ainsi que les choses devaient se produire. Le Destin est parfois bien joueur et les chemins pour l'atteindre sont rarement les plus évidents. En tant que représentant du Seigneur Poséidon, vous n'ignorez probablement pas que nous approchons de la fin d'un cycle. Bientôt, ce monde changera pour permettre aux hommes d'évoluer. Une nouvelle fois. Et en tant que représentant d'Apollon, il m'incombe de participer à ce changement de cycle. Mais parmi les questions qui demeurent sans réponse, l'une d'elle concerne la position du Sanctuaire Sous-Marin en ces temps troubles. A l'aube de ce nouveau cycle et à une époque où Athéna semble avoir délaissé sa Sagesse, je m'interroge sur les desseins du Seigneur des Mers et de ses combattants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t868-adalrik-augure-d-apoll
LiaoavatarArmure :
Protection de Poséidon

Statistiques
HP:
160/160  (160/160)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
305/305  (305/305)
Message Re: Phare d'Alexandrie - Juin 550 - Ouvrez, ouvrez la cage aux hérons!   Lun 18 Avr - 19:33
:: Le représentant des oracles

Rencontrer l’Augure au cœur d’Alexandrie. Ce n’était pas une mauvaise chose, même si les circonstances n’étaient pas les meilleures pour le moment. Un des Oracles en prison ayant réussi, sans aucune difficulté, à énerver Poséidon. Son cas fut rapidement résolu, dès que le Légat confirmait qu’elle serait libérée dès la fin de cet entretien. Malheureusement pour elle, ce dernier allait se prolonger un peu. Liao avait envie de profiter de l’occasion de croiser directement le leader des Oracles afin d’aborder le sujet ayant amené Celestia sur les terres atlantes. De nouvelles alliances ou de nouveaux ennemis allaient découler de cette discussion entre les deux hommes. Ils étaient opposés. Le chinois était imperturbable, arborant une expression neutre et réfléchie. Calme et posé tout simplement. Adalrik semblait plus léger et plus souriant, beaucoup plus dissipé ou peu intéressé par la situation actuelle. Liao ne savait comment définir clairement cet homme pour le moment. Il était un fantasque d’une certaine manière. Des explications furent fournies sur la situation de la jeune femme, autant pour éclairer son interlocuteur que pour éviter de prochaines bévues de la part des autres Oracles. La réaction d’Adalrik fut immédiate. Un mouvement de tête signifia clairement que les excuses n’étaient pas utiles. L’ignorance n’était pas une excuse, mais elle pouvait accorder le pardon plus aisément. Et puis le moment n’était pas venu d’utiliser ce genre de stratagème vis-à-vis de son interlocuteur.

La marque de Thanatos et la raison de la venue de Celestia. Liao avait envie d’aborder ses sujets sans autre préambule. Il posa des questions directes dans la mesure où les réponses ne pouvaient être que blanches ou noires, il ne pouvait y avoir de nuances dans celles-ci. Soit son interlocuteur était au courant, soit il ne l’était pas. Adalrik reprit la parole, et le Légat l’écouta attentivement. Ils étaient au courant de la présence de la marque sur leur camarade, cela représentait quand même un risque de l’envoyer en tant qu’émissaire dans ses conditions. L’Augure faisait allusion à l’affrontement entre les Oracles, les Saints et les Berserkers évoqués par Nimuë. Malgré la pause, et l’envie d’intervenir, le chinois conserva ses lèvres closes laissant à Adalrik le temps de réfléchir à la suite de son intervention. Ce qu’il ne tarda pas à faire. Les intentions des Oracles étaient logiques et évidentes. Liao remarqua que son interlocuteur ne donna aucune précision concernant la position de ses propres troupes ou de son seigneur dans la fin de ce cycle. Il l’observa quelques secondes avant de reprendre.


_ « Je comprends vos interrogations, et sachez qu’elles étaient partagés par notre seigneur. » Un pieu mensonge de sa part, car lui seul s’interrogeait à ce sujet. « Je vais me permettre une petite intervention concernant votre camarade. J’ai bien compris les évènements l’ayant amenée à recevoir la marque des ténèbres, mais peut-être serait-il judicieux de vous montrer plus prudent avec celle-ci. Mon seigneur n’est probablement pas la seule divinité ayant un grief avec Thanatos. Loin de moi l’idée de vous dicter votre conduite ni même la manière de gérer votre camp, mais je tenais à attirer à nouveau votre attention que sa survie dans nos geôles n’a tenu qu’à un fil l’espace de quelques secondes. Notre seigneur est comme l’Océan que nous protégeons, il peut se montrer aussi clément qu’impitoyable d’autant son caractère évolue tout aussi rapidement de l‘un à l’autre. »

Liao espérait ne pas avoir froissé l’Augure par cette petite réflexion, mais il jugeait utile d’ajouter que le choix de Celestia pour rendre visite aux Atlantes n’avait été pas le plus judicieux. De plus ne jouait-il pas le jeu de Thanatos en ayant agi de la sorte. Il semblait se méfier des desseins de l’auteur de la marque, alors pourquoi choisir cette approche plutôt qu’une autre. L’enfermer n’était peut-être pas la bonne solution.

_ « Enfin je peux concevoir que parfois nous sommes obligés de choisir le moindre mal par manque de temps ou d’effectif. Pour revenir aux desseins de notre seigneur, ils sont toujours les mêmes depuis leurs origines et n’évoluent généralement que très peu. Un cycle se termine comme vous le dites. Nous suivrons notre Seigneur, peu importe où sa volonté nous mènera. Que ce soit à notre perte ou notre victoire. » Il s’interrompit quelques secondes et s’avança un peu plus vers le bord pour profiter un peu de la vue avant de reprendre. « Sachez pour le moment que nous jugeons l’auteur de la marque des Ténèbres et son maître comme une menace urgente. Si nous le laissons agir, il n’y aura plus de cycle puisqu’il ne restera plus rien. Nous tentons de percer les mystères de ses actions sans pour autant nous détourner des affaires du monde. » Liao se tourna vers Adalrik. « Si je puis me permettre à mon tour, quels sont les desseins de votre seigneur ? Que souhaites accomplir le Dieu de Lumière en cette période troublée ? »

Liao ne s’était pas épanché plus longuement sur les motivations des Atlantes. Il s’était contenté de tenir un discours identique à celui tenu face à Bélisaire. Hadès et les spectres sont la menace qu’ils jugent la plus importantes, mais ils ne sont pas aveugles au mouvement de ce monde. Le chinois était en accord avec cette logique. A présent il se demandait quelle serait la réponse des Oracles et de leur représentant. Il se demandait ce qu’Apollon avait choisi. D’après le discours, il ne semblait pas avoir pris parti pour Thanatos et son maître. Mais il était aisé de mentir dans ses circonstances.


" We all have inner demons to fight, we call these demons, fear and hatred and anger.
If you do not conquer them then a life of one hundred years is a tragedy.
If you do, then a life of a single day can be a triumph. "
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t233-liao-general-de-l-hipp
AdalrikavatarArmure :
-

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
210/210  (210/210)
CC:
275/275  (275/275)
Message Re: Phare d'Alexandrie - Juin 550 - Ouvrez, ouvrez la cage aux hérons!   Jeu 21 Avr - 22:24
Toujours aussi impassible, le représentant de Poséidon avait écouté ses explications sans laisser échapper le moindre sentiment. Cet homme était-il dépourvu de tout sentiment ou s'efforçait-il de tous les camoufler en sa présence pour ne dévoiler aucune faiblesse potentielle. Etrange. Qu'avait-il bien pu se passer au sein du Sanctuaire Sous-Marin pour que ses troupes soient à ce point sur le qui-vive? Peut-être les troupes du Seigneur des Mers étaient-elles encore pour la plupart endormies, une situation bien similaire à celle de la Tour des Vents. Ce manque de protection aurait pu convaincre de nombreux guerriers de se montrer méfiants et de se refermer sur eux-mêmes. A moins que les Marinas aient déjà subi une attaque. Ou peut-être leurs propres plans à maintenir secrets. Bref, de multiples possibilités qu'il était difficile de démêler avec le peu d'informations qu'il possédait. Célestia saurait probablement rétablir la Lumière sur les faits.

Lorsque Liao reprit finalement la parole pour répondre au sujet de son Oracle, Adalrik ne s'offusqua pas mais afficha plutôt une mine amusée. Dans ses paroles résidait peut-être le premier véritable témoignage de sentiments de la part de son homologue marina. Qu'il prenne la peine de l'avertir des risques encourus par Célestia en circulant librement dans ce monde avec la marque de Thanatos lui prouvait que cet homme avait la volonté d'éviter les morts inutiles. Un dessein honorable mais qu'il ne pouvait malheureusement appliquer aussi simplement.

Je comprends tout à fait votre point de vue, Légat de Poséidon. Moi-même, il ne me plait guère de conduire à la mort une des représentantes de mon Lumineux Seigneur. Pourtant, c'est elle-même qui a choisi de s'orienter vers un Destin dangereux auquel seule sa Lumière lui permettra de résister. Aussi puissant que puisse être le Dieu de la Mort, il ne lui appartient pas de ramener à la vie une personne comme Célestia, sans son accord. Si cette dernière a choisi de revenir sur ce monde, c'est qu'elle a estimé qu'elle pouvait encore servir le Seigneur Apollon et nous apporter son aide. Je ne peux décemment la maintenir en sécurité et l'empêcher d'accomplir son devoir. Même si le trépas la guette à chaque pas. La fin de ce Cycle pourrait en dépendre.

La musique de Célestia avait su ragaillardir son coeur lorsqu'il l'avait entendue dans les Jardins Sacrés et la jeune Nymphe dégageait sans nul doute une lumière qui lui était propre. Une lumière chaude, chaleureuse, telle la flamme de la vie. Il ne souhaitait pas voir cette flamme s'éteindre mais certains fils du destin étaient bien au delà de sa portée. Tournant à nouveau son regard vers l'horizon comme cherchant à distinguer une voie qui lui demeurait invisible, Adalrik prit une profonde inspiration, emplissant ses poumons de l'air marin revivifiant qui les entourait. Il reporta alors son attention sur les propos de son interlocuteur, notant l'aversion que ce dernier ne cachait aucunement à l'égard du Maître de la Mort. La Mort. Une fatalité qui frappait tous les Hommes, sans exception, et que tous craignaient à chaque instant de leur si fragile existence.

Il est évident que le Dieu de la Mort se prépare à quelque chose dans l'Ombre. Et le Sombre Monarque n'est probablement pas innocent dans ces projets. Je ne suis pas vraiment inquiet car là où la Lumière est présente, l'Ombre ne peut disparaître totalement. L'un et l'autre sont toujours étroitement liés. Ce dernier ne tardera probablement pas à avancer ses pions, si ce n'est déjà chose faite. Il ne tient qu'à nous de nous assurer que ceux-ci ne remportent pas la partie. Car si je demeure persuadé que ce Monde ne peut exister sans sa part d'Ombre, je doute que le Dieu de la Mort pense qu'il a besoin d'une quelconque lumière.

Réfléchissant un instant à la dernière demande de Liao, Adalrik le fixa un instant dans les yeux, comme semblant sonder son âme. Au bout de quelques secondes, semblant avoir obtenu ce qu'il recherchait, il reprit la parole avec de nouvelles informations.

Vous avez accepté de libérer Célestia sans discuter alors je vais partager avec vous une maigre information que je possède. J'ignore quels sont les plans du Dieu de la Mort ou du Sombre Monarque mais il semblerait qu'ils ne portent pas dans leur coeur la Terre Sacrée d'Avalon et ses Représentants. Le nom de Pendragon vous dit-il quelque chose? Leur Destin est probablement lié d'une manière ou d'une autre. Quant aux desseins du Seigneur Apollon... je ne puis vous dire beaucoup plus que je vous ai déjà présenté. J'ignore encore quelle sera la cause exacte de ce changement de cycle mais je sais qu'il approche à grands pas et que nous allons y prendre part. L'avènement d'un nouveau roi, le retour d'un déchu, la chute d'un autre. Nous devons aider les Hommes à aller de l'avant. Peut-être en empêchant les Ténèbres d'envahir ce Monde ou en aidant ceux qui ont perdu la Lumière à la retrouver. Les évènements sont bien trop nombreux pour que l'avenir puisse être distingué clairement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t868-adalrik-augure-d-apoll
LiaoavatarArmure :
Protection de Poséidon

Statistiques
HP:
160/160  (160/160)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
305/305  (305/305)
Message Re: Phare d'Alexandrie - Juin 550 - Ouvrez, ouvrez la cage aux hérons!   Ven 22 Avr - 13:13
:: Le représentant des oracles

Le Légat observait attentivement son interlocuteur, tentant d’en percer les mystères. Une attitude réciproque mue probablement par d’autres raisons. De nombreuses questions restaient en suspens, mais pour le moment, il n’avait pas l’impression d’une alliance entre les Oracles et les Spectres. Son instinct pouvait le tromper évidemment. Pourtant cette fois il était tenté de lui faire confiance à ce propos. Qu’ils y réfléchissent et l’envisagent était la solution la plus probable à l’heure actuelle. Les deux hommes s’observaient et se testaient tout simplement. Une rencontre lui rappelant vaguement une autre très récente, avec son équivalent chez les Saints. Adalrik semblait cependant moins retors, mais cela ne voulait pas dire qu’il l’était. Les pions de chaque camp se mettaient en place, et chacun sondait l’autre pour découvrir ses intentions et surtout évaluer ses réactions. Pour le moment, sur ce point, Liao n’entrevoyait pas vraiment les objectifs des Oracles et il espérait simplement que ceux des marinas restaient obscurs pour son interlocuteur. Il ne comptait pas le laisser dans le flou pour autant. Le chinois se permit une petite remarque concernant le cas de Celestia, car la réaction de Poséidon risquait d’être partagée par d’autres divinités à l’avenir. La réponse de l’Augure fut rapide, et le marina se contenta de hocher la tête tout simplement. Il comprenait les raisons avancées par l’Oracle, et il agirait probablement de la même manière dans des circonstances similaires.

Liao reprit la parole, et se montra un peu plus expressif sur les intentions des marinas et de Poséidon. De toute manière, le Légat ne pouvait se montrer extrêmement clair et assuré dans la mesure où lui-même n’entrevoyait pas les prochaines actions de son camp. Ils allaient devoir attendre des réponses depuis Avalon. Certaines choses s’y passaient, et des informations étaient nécessaires avant de prendre la moindre décision. Le chinois ne partageait pas la légèreté de son interlocuteur sur les actions du Sombre Monarque. Adalrik semblait s’en inquiéter mais ne pas placer cette menace au premier plan. A chacun ses intentions et ses objectifs de toute manière. L’expression de Liao n’évolua guère, plongé dans ses réflexions et concentré sur les paroles de son invité. Des hochements de tête accueillirent les informations fournies par Adalrik, comme si le Légat les connaissait déjà. Ce qui était le cas à l’exception du nom des Pendragon. Mais de ce point, son interlocuteur n’avait pas besoin de savoir qu’il ne comprenait pas encore toute la portée de la chose. Adalrik maniait habilement la langue de bois, à l’image de tous les chefs de camps à priori.


_ « Merci pour vos informations. Elles confirment celles que nous avions déjà en notre possession. Nous sommes conscients des dangers encourus par Avalon, et nous sommes vigilants face à cette dernière. » Il se tourna vers la cité avant de reprendre. « Votre seigneur ne se positionne pas définitivement face à l’avenir, et il se rangera de manière à assurer la fin de ce cycle pour permettre le début d’un autre si je comprends bien. Des intentions louables. » Il reporta son attention sur son interlocuteur. « Votre seigneur se projette dans l’avenir, mais qu’en est-il de ses intentions dans le moment présent ? Que compte-t-il faire face aux spectres ? »

Des questions légitimes. Liao s’interrogea sur la conduite à tenir, et sur les révélations à faire auprès de cet homme. Une chose était sûre, le chinois avait l’impression de devoir rectifier certaines choses à propos des Spectres. Liao resta impassible, et continua d’observe Adalrik pensant le pour et le contre de la suite de son discours. Il évaluait ce qu’il pouvait dire ou non, la manière d’aborder le sujet. Finalement le Légat reprit la parole à l’attention de l’Augure.

_ « Puisque vous vous êtes montrés magnanime à l’attention des marinas au niveau des informations. Laissez-moi à mon tour vous révélez que les pions du Sombre Monarque sont déjà en places et en marche. Il serait prudent de considérer que son plan est déjà en action, plutôt que de croire qu’il ne le sera que prochainement. Certains éléments lui manquent, mais croyez-moi qu’il a déjà préparé ses prochaines actions. Je sais de sources qu’il a déjà pris contact, et même probablement noué une alliance avec les Berserkers par l’intervention du maître de la mort. Ses spectres se promènent impunément dans le monde en quête d’un objet nécessaire à ses plans. » Il s’interrompit quelques secondes, et revint face à son interlocuteur. « Je ne doute pas que l’ombre et la lumière ne peuvent exister l’une sans l’autre, mais le Sombre Monarque pense que l’ombre seule devrait régner. Nous devons être prudents à l’heure actuelle, et comme je vous l’ai signifié précédemment, nous jugeons que cette menace est la plus urgente pesant sur nous tous. Bien que nous ne nous fermons pas aux actions de ce monde et de nos voisins. »

Liao attendait à présent les réponses et les réactions d’Adalrik. Le Légat avait fourni quelques pistes à son interlocuteur, des éléments partagés par les Saints et les Berserkers selon toute vraisemblance. Ils se plaçaient ainsi tous sur un pied d’égalité. Le chinois préférait agir de la sorte, en espérant que les Oracles ne tomberaient pas dans le piège de s’associer aux Berserkers. La balle était dans leur camp à présent.


" We all have inner demons to fight, we call these demons, fear and hatred and anger.
If you do not conquer them then a life of one hundred years is a tragedy.
If you do, then a life of a single day can be a triumph. "
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t233-liao-general-de-l-hipp
AdalrikavatarArmure :
-

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
210/210  (210/210)
CC:
275/275  (275/275)
Message Re: Phare d'Alexandrie - Juin 550 - Ouvrez, ouvrez la cage aux hérons!   Mer 27 Avr - 22:10
Artorius Pendragon. Un nom que lui avait confié le Druide d'Avalon qui se faisait appeler Myrddin Wyllt. Peut-être avait-il alors espéré que cette information demeurerait secrète mais... Non. Son regard s'était avéré bien plus facile à interpréter que la plupart de ses prophéties. Il savait ce qu'il faisait en prenant le risque de dévoiler une telle information et probablement avait-il entrevu les bénéfices qu'il pourrait en tirer dans un avenir proche. Pendant quelques secondes, l'Augure avait hésité à partager ces éléments avec le Représentant de Poséidon. Après tout, que pouvait-il réellement connaître de ses intentions, de ses desseins. Mais quelque chose en lui lui dictait que cette voie était celle qu'il devait suivre. Quelles que puissent être les conséquences pour l'avenir, la chute ou le renouveau d'Avalon. Mais bientôt, très bientôt, la balance commencerait à pencher dans une des directions.

S'il avait espéré faire preuve de bonne volonté en révélant ces quelques informations à Liao, Adalrik fut un instant déçu en constatant que le Légat n'ignorait rien de la situation d'Avalon. Néanmoins, cette déception n'eut point le temps de se matérialiser sur son visage car déjà l'Augure se rendait compte de l'avantage de cette nouvelle situation. Au moins, son interlocuteur pouvait avoir la certitude que le représentant d'Apollon lui disait la vérité. Bien qu'il s'avérait évident qu'il n'avait pas encore dévoilé l'ensemble des cartes en sa possession. Le sourire de l'Augure s'accentua lorsque son homologue lui adressa de nouvelles questions quant aux intentions des Oracles. Il était clair que Liao n'était pas prêt à se laisser abuser par de vaines paroles. Les Spectres semblaient concentrer une grande part de son intention, ainsi que leurs potentiels alliés.

Nos intentions actuelles à l'égard des Spectres? Nous ne comptons rien faire pour le moment. Nous ne possédons aucune information quant à leurs fins ni leur moyens. Et il n'est pas dans notre habitude d'intervenir dans une telle partie sans posséder un minimum de pions. Pour le moment. Les fils du Destin sont encore trop difficiles à démêler et je suis incapable de prédire ce qu'il va se passer. Les Ombres sont subtiles. La Lumière se doit de faire preuve de tempérance si elle souhaite éviter de se faire dévorer. Sachez néanmoins que si les Spectres mettent en danger ce Monde et l'avènement du prochain cycle, les Oracles seront de ceux qui les renverront dans leurs profondeurs. Le Seigneur Apollon les a avertis une première fois lorsqu'ils ont osé mettre les pieds sur notre territoire sacré. Sa clémence ne se présentera plus s'ils commettent une nouvelle erreur.

Ses intentions clarifiées à l'égard des suivants du Sombre Monarque, Adalrik laissa le chef des Marinas reprendre la parole. Impassible face aux nouveaux commentaires concernant l'avancée des Spectres, son attention se fit plus vive lorsque le sujet des Berserkers fut abordé. Alors que le Seigneur de la Guerre venait seulement de s'éveiller, comment Liao pouvait-il posséder autant d'informations sur les relations diplomatiques de ce dernier? Possédait-il des informateurs au sein même du Dédale de Chairs ou avait-il obtenu ces détails directement du Seigneur des Enfers? Alors qu'il écoutait avec attention chaque mot qui atteignait ses oreilles, le visage de l'Augure reprit une apparence plus pensive alors que les multiples hypothèses fusaient maintenant dans son esprit.

J'ai moi-même reçu la visite d'une des voix du Sombre Monarque et je peux vous assurer que je ne suis nullement son allié. Je sais même que ses plus proches suivants souhaiteraient voir ma Lumière s'éteindre pour longtemps s'ils le pouvaient. Le Seigneur Apollon a su accorder sa confiance au Seigneur Arès par le passé et tous deux sont parvenus à conduire les hommes vers un avenir plus lumineux. Le Dieu de la Guerre était alors surnommé le Civilisateur. En dépit de sa colère, je ne peux pas croire que le Seigneur Arès puisse souhaiter que l'humanité se retrouve plongée dans les Ténèbres éternelles. Et j'essaierai de m'en assurer lorsque je quitterai ces lieux.

Tournant son regard vers le Soleil, comme recherchant des réponses à certaines des questions que Liao venait de faire naître, Adalrik replongea son regard dans les pupilles du Marina.

Vous semblez dévouer une grande partie de votre attention aux actes du Sombre Monarque mais je crains qu'il ne soit le seul danger de ce monde. Si le comportement récent de la Déesse Athéna m'interpelle et si je me refuse à permettre que les Saints étouffent les Hommes et les empêchent d'avancer, je pense que vous devriez porter votre regard, si ce n'est déjà fait, sur les profondeurs de votre domaine. Je crains que les Fomoires ne se soient libérés de leur prison et quelle étrange coïncidence que les Abysses s'éveillent alors même que les Enfers réapparaissent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t868-adalrik-augure-d-apoll
LiaoavatarArmure :
Protection de Poséidon

Statistiques
HP:
160/160  (160/160)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
305/305  (305/305)
Message Re: Phare d'Alexandrie - Juin 550 - Ouvrez, ouvrez la cage aux hérons!   Ven 29 Avr - 19:18
:: Le représentant des oracles

La discussion montrait les considérations différentes des deux camps et des deux Dieux. L’un se concentrait sur les ténèbres tandis que l’autre se concentrait sur la Grèce. Ils avaient probablement raison tous les deux, mais chacun voyait ses priorités. Poséidon considérait le Sombre Monarque et ses sbires comme la principale menace, et Liao le rejoignait pour des raisons bien différentes. Avalon était aussi une des priorités du camp. C’est pour cette raison qu’il était prévu d’y envoyer rapidement des marinas afin de s’enquérir de la situation actuelle. Les informations n’étaient guère encourageantes sans être alarmiste. Le Légat crut lire une pointe de déception dans l’expression de l’Augure. Il ne sut comment interpréter cette réaction, ni même si il pouvait être sûr de lui dans ce domaine, mais il préféra la considérer comme une émotion liée au fait qu’il n’était pas plus surpris que ça concernant les révélations sur la terre sacrée en Britannia. Compréhensible en soit. Le chinois écouta attentivement les paroles de son interlocuteur concernant les spectres, et ses questions. Adalrik confirma la nécessité qu’il éprouvait de clarifier certaines choses contre les Spectres, qui représentaient une menace plus importante que ce que l’on pouvait croire à ses yeux. La conclusion de l’Augure rassura le Légat sur l’avenir, au moins les Oracles et les Marinas pourraient être alliés dans de telles circonstances si cela s’avérait nécessaire.

Liao prit la même décision que l’Augure de donner quelques informations supplémentaires en sa possession. Peut-être que comme pour le représentant d’Apollon avant lui, il ne donnerait que des éléments déjà connus de son interlocuteur. Ses paroles semblèrent plonger l’homme dans ses réflexions, tandis que de son côté, son expression n’évoluait guère depuis le début de la conversation. Un hochement de tête accueillit la nouvelle qu’Adalrik lui annoncer, cela pouvait être un stratagème évidemment, mais il avait le sentiment que tout ceci était vrai. Les alliances passées. Malheureusement le chinois doutait qu’elle puisse tenir dans le temps, surtout avec la situation actuelle. Si les Oracles rejoignaient les Berserkers sans accorder leur confiance aux spectres, ils se retrouveraient dans une position délicate. Silencieux, le Légat observait son homologue et le fixa en retour dès que ce dernier plongea dans son regard. Un très léger sourire étira les lèvres du chinois en entendant les paroles suivantes. Son expression reprit sa sobriété précédente dès que le sujet des Fomoires fut abordé. Liao repensa à Balor. Le Légat avait du mal à imaginer cet être comme un ennemi à l’heure actuelle, mais l’avenir lui donnerait sûrement tort.


_ « Certes mon attention est tournée vers le Sombre Monarque, mais je n’en oublie pas pour autant les autres menaces. Mais je suis un homme pragmatique et je préfère m’atteler à la menace la plus urgente. En tout cas sachez que tout ennemi du Sombre Monarque sera toujours la bienvenue en ces terres. » Il marqua une pause et reporta son attention sur la cité. « Concernant les Fomoires, je vous remercie pour cette information. Bien que je doute que les coïncidences existent dans ces temps troublés, je ne pense pas que nous ayons à craindre les Fomoires à l’heure actuelle. Peut-être que je me trompe. »

Liao préféré taire sa rencontre avec Balor et Pandore. Pour le moment ce n’était pas nécessaire de le préciser, d’autant que Balor semblait porter une rancune particulière à l’attention. Le Légat ne doutait pas que la réciproque puisse être vraie. Pour le moment la conversation avait suivi un chemin logique, sans réelle surprise du point de vue du chinois. Il ne voyait aucune raison de le prolonger à l’heure actuelle. Il se retourna vers Adalrik.

_ « Avez-vous d’autres points que vous souhaiteriez aborder. Dès votre départ, j’irais libérer notre prisonnière. Je m’excuse par avance du traitement peu amical et plutôt rude qu’elle a subi durant sa captivité. Rassurez-vous aucun mal ne lui a été fait, mais certains généraux se montrent particulièrement zélé pour obtenir des informations. »

Pour le moment Liao ne voyait rien à ajouter. Adalrik aurait probablement besoin de clarifier la position des Berserkers avant toute autre considération, et cette rencontre leur permettait à tous deux de supposer une alliance possible en cas d’affrontement avec le Sombre Monarque. De toute manière le Légat n’avait aucune envie de nouer des liens plus forts avec les Oracles tant que leur position par rapport aux Berserkers ne serait pas clarifier.


" We all have inner demons to fight, we call these demons, fear and hatred and anger.
If you do not conquer them then a life of one hundred years is a tragedy.
If you do, then a life of a single day can be a triumph. "
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t233-liao-general-de-l-hipp
AdalrikavatarArmure :
-

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
210/210  (210/210)
CC:
275/275  (275/275)
Message Re: Phare d'Alexandrie - Juin 550 - Ouvrez, ouvrez la cage aux hérons!   Dim 8 Mai - 18:23
En dépit de leurs comportements d'apparence bien différents, les deux hommes dégageaient une lumière assez similaire. Si tous deux avaient été choisis pour représenter leur Dieu sur ce Monde, leurs desseins étaient complexes et ne se limitaient pas à un simple besoin de le protéger ou le détruire comme semblait être la mission incessante des Spectres et des Saints d'Athéna. Leurs objectifs étaient difficiles à percevoir et demandaient à demeurer cachés de tous pour pouvoir se réaliser mais une chose était sure: ils ne permettraient à personne de s'y opposer. Qu'il s'agisse d'une simple intrusion sur leur territoire ou des ambitions démesurées comme celles du Sombre Monarque. Car le Monde était un trésor dont personne ne pourrait jamais totalement s'emparer. Parfois il prospèrerait et souvent il se disperserait mais jamais il ne disparaîtrait.

Le léger sourire qui apparut sur le visage de Liao lorsque l'Augure laissa éclater au grand jour son aversion pour les dernières actions de la Déesse Athéna fit naître de nouvelles questions dans l'esprit de l'Augure. Le représentant de Poséidon éprouvait-il les mêmes sentiments que lui ou, à l'inverse, avait-il choisi de s'allier avec les Saints? Difficile à interpréter et il y avait fort à parier que ce dernier ne lui donnerait pas simplement la réponse à cette interrogation. Qu'à cela ne tienne. Dans un cas, il venait de se faire un nouvel allié potentiel et dans l'autre, il avait trouvé un moyen de transmettre un message au Sanctuaire. Les deux voies serviraient ses intérêts, d'une manière ou d'une autre. Quant à ses réponses concernant les Fomoires. Une nouvelle preuve de leur ressemblance car lui-aussi défendait ses alliés contre les vraisemblances, préférant accorder le bénéfice du doute à ceux dont l'avenir se montrait encore incertain.

Je comprends votre point de vue, il ressemble à celui que j'ai formulé à l'égard des Berserkers. Et je vous souhaite que vous ayez raison, que les Fomoires ne se soient pas alliés au Sombre Monarque. L'avenir nous révèlera bientôt la vérité de toute façon. S'il est vrai que mon Lumineux Seigneur n'a pas toujours porté ces derniers en son coeur, il est des conflits dont l'essence repose dans le passé et doit y rester. Une autre époque, un autre chemin. S'ils ont choisi d'éviter la noirceur de la Mort, nous ne leur porterons aucun préjudice.

A la question suivante du Légat de Poséidon, l'Augure demeura silencieux pendant quelques secondes, réfléchissant aux questions qu'il pouvait poser à son interlocuteur. Ce dernier avait déjà répondu à la majeure partie des questions qu'il se posait et qu'il avait la possibilité de formuler. En outre, il était sur le point de lui rendre son Oracle qu'il était venu récupérer. Son objectif était atteint et il ne trouvait plus vraiment de raison de demeurer en ces lieux. Certes, faire le tour de la magnifique Alexandrie aurait pu constituer une raison suffisante mais il avait déjà usé suffisamment de son pouvoir et de son temps pour cette discussion. Il n'avait pas le droit de gaspiller ces deux ressources. Faisant une révérence à Liao pour le remercier, il répondit finalement.

J'ai apprécié le temps de notre discussion mais je dois moi-aussi retourner auprès des miens. Sachez que vous n'avez nul besoin de vous excuser pour les traitements subis par Célestia car c'est elle qui a commis cette faute. Au moins, j'espère que cette expérience en tant que prisonnière lui aura inculqué quelques règles qui semblent lui faire défaut. Elle aura peut-être moins de chances la prochaine fois. En dépit de ses lacunes, j'apprécie cette demoiselle et nos Jardins seraient bien tristes s'ils ne pouvaient plus profiter de sa douce mélodie. Au plaisir de nous recroiser bientôt Liao, Légat de Poséidon. Peut-être me ferez-vous alors l'honneur de me faire visiter cette sublime cité.

Ces derniers mots prononcés, la Lumière initiale du Représentant d'Apollon se mit à croître à nouveau, tels les rayons du soleil faisant son apparition à l'horizon. En quelques secondes, le Phare d'Alexandrie illuminait comme jamais la côte, signalant à tous sa présence bienveillante. Puis soudain, la Lumière s'estompa, laissant derrière elle le Représentant de Poséidon. Seule une légère sensation de chaleur perdurait à l'emplacement où se trouvait l'Augure d'Apollon quelques instants auparavant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t868-adalrik-augure-d-apoll
Contenu sponsorisé
Message Re: Phare d'Alexandrie - Juin 550 - Ouvrez, ouvrez la cage aux hérons!   
Revenir en haut Aller en bas
 
Phare d'Alexandrie - Juin 550 - Ouvrez, ouvrez la cage aux hérons!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LE PHARE D'ALEXANDRIE (VERS -299), 7è MERVEILLE DU MONDE ANTIQUE
» Ouvrez ouvrez la cage aux oiseaux
» Chasse à la prime : Ouvrez, ouvrez la cage aux oiseaux
» Bonjour tout l'monde
» Les sirènes du phare d'Alexandrie [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Mare Nostrum :: Alexandrie-
Sauter vers: