Votez
I
II
III


Forum fermé. Bon jeu à tous sous d'autres cieux !
 

Partagez | 
 

 [MD 4] Dream team [Esther, Li, Thafnout, Célestia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
EstheravatarArmure :
Cuirasse de la Tarentule

Statistiques
HP:
100/100  (100/100)
CP:
130/130  (130/130)
CC:
304/304  (304/304)
Message [MD 4] Dream team [Esther, Li, Thafnout, Célestia]   Mer 20 Avr - 0:04
Des réminiscences perturbent ses songes. Une multitude de visages mornes habillent sa conscience pour l'étouffer de leur regard. La gorge asséchée, elle se tord le cou de douleur. Très vite, ses viscères se condensent jusqu'à se réprimer sur elles-mêmes, comme si une main gigantesque les écrabouillait lentement. Le mal infligé équivaut à une dizaine de morts, mais elle demeure en vie et emmagasine ce niveau d'affliction en une fois. Ses traits sont étirés à l'extrême, sa peau se fracture sous la pression. Les secondes filent et ne reste plus de son enveloppe charnelle que sa coquille de chair. À l'instant, elle apparaît aussi fragile et obsolète qu'une poupée de porcelaine.

Alentour, ces visages familiers gagnent en vigueur et retrouvent leur vitalité d'antan. Leur regard délivre pour chacun un défilement d'images qui sont autant d'histoires. Toutes ont été vécues mais semblent émaner d'un autre monde. Elles se réfléchissent sur ses pupilles et leur éclat désagrège ses yeux. Sa peau s'effrite, se craquelle et se fissure. Soudain, une énergie émerge en son sein et croît. L'adrénaline apparaît dans un frisson préfigurant sa destruction imminente. Aveugle, un petit point lumineux transperce l'obscurité. Cette lumière prend de l'importance, se faisant plus étincelante et volumineuse de secondes en secondes. Une fois arrivée à la taille d'une bille, elle éclate brusquement pour enrober son champ de vision et la dégager de son corps chimérique.

Esther se réveille haletante, étouffée par une chaleur qui l'avait trempée de sueur. Son vêtement modeste s'imbibe de cette transpiration, lui procurant une sensation des plus désagréables. Qu'elle serre son ventre grelottante, une brise glaciale la fait passer du chaud au froid jusqu'à la frigorifier. Les prunelles exorbitées et le teint pâlot, ses pupilles balayent l'environnement du regard. Le paysage lui est inconnu. Éperdue, la panique la gagne. Une panique qui se réprime d'elle-même en percevant le cosmos de Li Mei.

Voilà plusieurs jours qu'ils voyageaient en destination de la Sicile. Tout ce temps, Esther avait fait une habitude de s'endormir dans les bras de la panthère qui s'était faite une mère de substitution des plus aimantes. Se rendre capable de contextualiser la situation lui avait permis de reprendre contenance, sa respiration se faisant plus régulière. Le calme revenu, elle remarque aux abords de l'île deux cosmos. Son cauchemar ayant dissipé sa concentration un moment, son cosmos était redevenu perceptible, se dispatchant de manière égale entre trois corps. Le sien, celui de sa mère Aubrée et un garde du Dédale. Ces deux derniers quittaient la charrette où se tenaient Li et Esther, se préparant à la rencontre avec leurs alliés. Un temps silencieuse, coupée de ses sens primaires pour ne plus prêter attention qu'à ces énergies lointaines, Esther devait finir par recouvrer la pleine possession de ses moyens, dissimulant de nouveau sa présence.

L'un des deux cosmos ne lui est pas étranger. Elle le reconnaît comme étant celui de Thafnout. Ce constat n'est pas sans attiser les craintes d'Esther, eu égard aux rapports que la panthère semblait entretenir avec cet oracle ; aussi lui adresse-t-elle un air inquiet.





Codes couleur dialogues : Esther, Agnès, Arachné.
Chroniques d'une Tarentule, Armure, Agnès.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t686-esther-de-la-tarentule
AethewolfavatarArmure :
Aucune

Statistiques
HP:
160/160  (160/160)
CP:
0/180  (0/180)
CC:
0/244  (0/244)
Message Re: [MD 4] Dream team [Esther, Li, Thafnout, Célestia]   Jeu 21 Avr - 19:58
Vérité ~


Les jours passaient et la panthère sentait un lien de plus en plus fort ce créer avec l’enfant, qui était complètement délaissée par celle qui ce disait ça mère. Lentement, la chinoise eut le sentiment de devenir une mère de substitution pour sa petite araignée, qui dormait désormais dans ses bras et non ailleurs. Une fois encore, elle lui avait compté une légende de son pays pour l’aider à s’endormir, un sourire tendre aux lèvres. Elle était attachée à cette petite tête brune qui cheminait avec elle, oubliant presque la présence des deux autres dont elle n’avait que faire. Les jours passaient et les paysages défilaient doucement, émerveillant une fois de plus la féline quand aux beautés que le monde pouvait gardé malgré toutes ses guerres et mort qui gangrénaient l’humanité.

La nuit avait enveloppé de ses bras le petit convois. Li était plongée dans un sommeil bienvenue, l’enfant dans ses bras mais les sens aux aguets, prête a tuer quiconque faisait mine de s’en prendre a celle qu’elle considérait comme son enfant. Enveloppées dans une même couverture, Li sentis sans peine la terreur de l’enfant la prendre d’un coup. Mais avant qu’elle n’est plus réagir, la petite était redressée, mal en point, hagarde. Alors la chinoise fit la seule chose qui lui vint en tête à ce moment là, elle enveloppa la petite de son cosmos, laissant ce petit cocon prune, chaleureux, la prendre en son seins pour lui rappeler qu’elle était là et qu’elle ne l’abandonnerait pas. Li allait refermer ses bras protecteur autour de l’enfant quand deux cosmos survinrent. Dont un qu’elle connaissait. Thafnout. La panthère serra les dents d’un coup mais ravala sa rage pour ne pas mettre Esther en dan…

Li feula. Quelque chose n’allait pas. Le cosmos était unique pour tout un chacun. Pourtant, elle sentait trois personnes qui possédaient exactement le même. Ceux-là même qui l’accompagnait. Et elle n’aimait pas ça. Elle sauta donc au sol, attrapant brusquement Aubrée par le coup en la soulevant de terre, ses yeux n’étaient plus ceux de la mère aimante mais ceux d’une panthère folle de rage. Elle tourna alors ses yeux sur les deux autres, menaçant de tuer la mère en clin d’œil.

-Alors maintenant, on joue cartes sur table. Y se passe quoi ?! Pourquoi vos cosmos sont identiques ? A tout les trois ?!

A peine eut-elle fini sa phrase que le cosmos disparut à nouveau. Mais l’alerte de l’enfant ne lui avait pas échappée. Quelque chose clochait et elle devait découvrir au plus vite ce qu’il se passait sous peine que tout finisse mal. Très mal. Ses doigts se refermèrent un peu plus autour du cou gracile de la mère alors qu’elle regardait les deux autres avec une rage non dissimulée. Rage amoindrie en regardant la petite qu’elle avait apprit à aimer mais… Oui, elle ne supportait pas que l’on ce foute d’elle. Ainsi avait-elle besoin de réponse pour se calmer. Et ils n’avaient pas beaucoup de temps pour s’expliquer, les oracles approchaient, ils seraient bientôt là. Elle n’hésiterait pas a tuer pour obtenir les réponses qui lui faisaient défauts depuis le début de leur voyage. Mais rien, pas même la rage, ne pouvait étouffer les sentiments de la panthère pour l’enfant, rien. Ainsi espérait-elle que les réponses seraient bonnes




1 de Zvezdan ~ 1 de Borya ~ 1 ಠ_ಠ de Thivan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CélestiaavatarArmure :
Héron de Boréas

Statistiques
HP:
220/220  (220/220)
CP:
220/220  (220/220)
CC:
306/306  (306/306)
Message Re: [MD 4] Dream team [Esther, Li, Thafnout, Célestia]   Jeu 21 Avr - 21:00
(Hrp : Je suis pas bien sûre d'avoir compris toute l'histoire du dédoublement de personnalité donc s'il y a des modifs à faire, n'hésitez pas à me MP)

Précédent : Rome

Après l'atterrissage, Célestia avait jugé préférable de se rapprocher de son compagnon de voyage plutôt que de le laisser prendre la tête seul, quand bien même il connaissait mieux les personnes plus loin qu'elle. Quelque chose semblait clocher en y regardant de plus près : la belle oiselle voyait deux silhouettes se dessiner au loin, mais ressentait au sein de son être plus de cosmos. Comme si certaines personnes étaient invisibles à l’œil nu mais bien présentes physiquement.

A son côté, elle vit Thafnout accélérer le pas, et puis l'une de ces silhouettes qui... soulevait l'autre par la gorge ? De toute évidence une altercation avait lieu, et s'il s'agissait des envoyés d'Arès, envoyés à la demande d'Apollon -ou par hasard-, mieux valait intervenir pour conserver la paix entre tout le monde. Sauf que les cosmos grimpaient dangereusement en flèche de tous les côtés et la Princesse Héron revit l'espace d'un instant les affrontements de Kiev. Est-ce que partout où les Berserkers passaient, de telles forces se mettaient en branle, de sorte que même entre eux ils se déchiraient à tout instant ?

"Cela suffit !"

L'avertissement valait pour tout le monde. Avant même d'être à portée des deux femmes, et distancée peu à peu par la foulée plus longue de Thafnout, elle projeta son pouvoir vers l'avant. Des arbres proches étendirent leurs branches pour emprisonner la main de Li Mei, lui faire desserrer sa prise et l'immobiliser. Quelques oiseaux vinrent piailler droit devant le Condor, déroutant son ouïe autant que possible pour permettre à Célestia de le rattraper et de s'interposer avant qu'il ne fasse preuve de violence -car, elle le sentait, il grondait intérieurement.

"Que tout le monde se calme, s'il vous plaît !"

Elle fit rayonner son énergie aux alentours, cherchant au fond de chacun le meilleur de ce qu'il pouvait y avoir, pour le faire briller plutôt que la colère et la haine. Et elle perçut au passage qu'il n'y avait pas une, mais trois vies du côté des Berserkers : une était, tout simplement, à naître encore. Et c'était pourtant cette femme-là qui menaçait l'autre. Mieux encore, cette personne portait la trace de l'énergie de Bran sur elle. Une marque dissimulée quelque part, une bénédiction...

La jeune femme délaissa Thafnout, espérant qu'il obtempèrerait, puis se dirigea vers l'enfant pour lui porter secours, en espérant qu'il ne serait pas trop tard.

"Dame panthère, calmez votre courroux, pour votre enfant... et pour celle-ci aussi."

Si cette personne portait un trait animal en elle, elle ne pourrait pas ignorer l'appel de la nymphe, l'appel de la Gardienne. Car entre toutes les bêtes, il n'y en avait aucune qui pouvait ignorer sa langue et ne pas, au moins, lui prêter une oreille attentive. Sa douce main se posa sur l'épaule de Li Mei et elle plongea ses yeux d'émeraude dans les siens.

"Il ne faudrait pas le perdre n'est-ce pas ? Ce n'est pas ce que voudrait La Réponse. Ce que vous voulez. Ai-je tort ?"


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric



Dernière édition par Célestia le Mar 26 Avr - 18:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t294-celestia-la-princesse-
ThafnoutavatarArmure :
Condor de Notos

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
245/245  (245/245)
Message Re: [MD 4] Dream team [Esther, Li, Thafnout, Célestia]   Ven 22 Avr - 2:57
La douleur lui était insupportable. Des milliers de cris à ses oreilles le firent chanceler et il posait un genou à terre. Un manteau de cosmos doré m'enveloppait alors et repoussait les oiseaux autour de lui. Soudain, des voix hélèrent dans les environs. Des paysans criaient au diable et il était clair que la discrétion de cette mission devenait risible. Encore que deux gamines dans une carriole se prennent la tête, cela pouvait passer mais les arbres... Le visage du Nubien esquissait un certain agacement et il ne s'en cachait pas le moins du monde. Ceci étant, il laissait son amie gérer la situation. Le temps des explications sur l'utilisation abusée de ses pouvoirs viendrait plus tard.

Li Mei de la Panthère. Voilà bien une présence dont il se serait bien passé. Hargneuse, puérile, sauvage et sans aucune éducation... La coupe était pleine et le dégout de l'Evêque envers les Berserkers ne faisait que gagner avec le temps. Toutefois, une petite présence attirait son attention, douce et tendre comme à son habitude. Le voile de la jeune demoiselle n'était plus et cela ne pouvait signifier qu'elle était en danger. Alors que Celestia reculait de quelques pas avec la folle furieuse, le Condor s'approchait en dégainant son arme de quelques centimètres. Un son se répandit dans les environs et faisait tomber les Dormeurs du monde dans un profond sommeil. Au moins, il n'y avait plus de voyeurs.

Puis, l'homme s'agenouillait près de la jeune demoiselle et posait la main sur son cou. Une aura douce se répandait dans tous ses tissus pour les soigner lentement. Personne ne pouvait mieux faire des soins que les Oracles après tout.

- Vous allez mieux madame. Cela faisait longtemps et je vois que vous vous portez comme un charme !

Un sourire esquissait Thafnout alors qu'il terminait sa phrase. Autant défendre un peu l'atmosphère de cette situation étrange entre les deux berserkers. Puis, posant un genou à terre, il prenait le corps frêle de la demoiselle pour l'allonger dans la charette. Et ma tête se tournait vers la discussio à venir entre les deux protagonistes un peu plus loin...




Justice without a great cause begets nothing more than slaughter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t628-thafnout-eveque-du-con
EstheravatarArmure :
Cuirasse de la Tarentule

Statistiques
HP:
100/100  (100/100)
CP:
130/130  (130/130)
CC:
304/304  (304/304)
Message Re: [MD 4] Dream team [Esther, Li, Thafnout, Célestia]   Ven 22 Avr - 6:42
Esther s'était inquiétée de la réaction de Li à l'approche de Thafnout. Sans conteste, son inquiétude aurait été tout autre si elle avait pu entrevoir ce qui devait se passer. En effet, d'un mouvement brusque et inattendu, la panthère quittait Esther pour fondre sur Aubrée. Elle ne trouvait aucune résistance sur ce chemin. L'effet de surprise s'avérait total. Et quel motif derrière ces actions... L'expression d'Esther serait hébétée, si elle n'était pas déjà terrifiée par le caractère lunatique de celle qui se parait parfaitement des atours de la mère. Désormais, elle révélait davantage sa facette bestiale et imprévisible ; quoique déjà entraperçue lors de leur rencontre devant le Dédale.

À cet instant, des sentiments ambivalents se mêlent et sèment la confusion dans son fil de pensées. Le ressenti proche faisait de Li une mère plus qu'Aubrée. Elle s'était d'ailleurs mise à aiguiser son mépris à son encontre, ce faisant chaque jour de plus en plus distante. Le processus de substitution était en passe de se compléter, si seulement la panthère n'était pas une semblable... En sa qualité de chevalier, elle demeurait immunisée aux capacités passives de la petite Tarentule. Son âme ne serait jamais sienne, et qu'elle se soit malgré tout substituée à sa mère animait un paradoxe que la situation présente rendait limpide. Si Aubrée mourrait, ses séquelles allaient être critiques, et confineraient certainement à la folie ; eu égard à son habitus lugubre.

En l'état, Esther était bien incapable de se rendre compte de l'envers du décor de ses émotions. Son visage n'exprimait qu'une espèce d'égarement apeuré. On lui demandait de s'expliquer sur une situation, une accusation, qui l'échappait elle-même. En l'instant, Li n'obtiendrait rien d'autre que des larmes d'Esther en réponse à ses menaces, ses sanglots étouffant toute tentative de lui répondre. Que pourrait-elle bien lui répondre, si ce n'est de vaines supplications ?

-Non... Je t'en prie... Arrête... Ne fais pas ça...

La situation ne pouvait pas être pire, et pourtant. Les oracles finissent pas arriver, et avec quelle impétuosité... Une jeune femme blonde, les yeux émeraudes comme les siens. Mais son attention se focalise vite sur le prolongement de son cosmos plutôt que sur son corps même. Ce dernier entrave Li de manière à la faire relâcher Aubrée. Le soulagement peine à suivre, tant la situation prête au chaos plus qu'à l'apaisement. Esther est bien impuissante à la tournure que prend les événements. Du moins, jusqu'à l'intervention de Thafnout en passe d'imposer le silence. Seulement à partir de ce moment, Esther pouvait recouvrer son calme.

Aubrée de son côté se traîne contre terre pour se mettre à distance plus sûre de son assaillante. Forte de sa contenance, il restait difficile de réprimer son état de choc ; qui n'était pas sans se retrouver sur la trombine d'Esther. Cependant, une forme de sérénité les gagne après que Thafnout adresse à Aubrée les premiers soins. Il les mettait tous les deux en confiance. Mais l'une d'entre elles ne pouvait trouver là qu'un maigre répit, à la considération de ce que requérait une pareille situation pour un rétablissement plus solide. Effectivement, Esther s'avançait le pas prudent vers Li Mei. L'appréhension contrastait avec le sentiment de sécurité qu'elle éprouvait quand elle tenait dans ses bras il y avait de cela à peine quelques minutes. Son visage se partageait entre la crainte de ce qui pourrait être et l'affection qu'il y avait eu.

-Je ne comprends pas... Tu me détestes ? Pourquoi tu as fait ça ? Je ne te voulais aucun mal... Tu disais que les berserkers étaient comme ta famille... Tu disais que tu pouvais mourir pour eux, que tu t'en fichais... Pourquoi tu me rejettes alors ? C'est ce que je suis ? Je te fais peur ? … Je te dégoûte ?

Son regard appréhende sa réponse. Il se fait fuyant, honteux. Aubrée quant-à elle regarde celui pour qui la lumière s'était à jamais éteinte. Son expression morne allait être imperceptible pour cet homme. Pour autant, son timbre de voix monocorde ne lui échapperait certainement pas.

-Vous devez être de ceux que nous devons accompagner jusque Carthage. Je dois vous exprimer ma gratitude. J'ignore si cette femme serait allée au bout de son geste, mais il est certain que vous êtes allé au bout du vôtre. Je regrette cette situation, mais je prie pour qu'elle ne compromette pas notre collaboration. Les intentions de notre Pontifex sont sincères. Je m'engage à le prouver par... notre soutien ci-présent.

Aubrée avait hésité sur le choix de ses mots à la fin. En effet, il lui était difficile de donner sa parole pour la panthère, et elle espérait bien qu'elle reprenne contenance pour agir comme il convenait dans le cadre de cette mission. Son regard s'était porté en cours de route sur la jeune femme blonde.

-Votre camarade, quel est son nom ?




Codes couleur dialogues : Esther, Agnès, Arachné.
Chroniques d'une Tarentule, Armure, Agnès.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t686-esther-de-la-tarentule
AethewolfavatarArmure :
Aucune

Statistiques
HP:
160/160  (160/160)
CP:
0/180  (0/180)
CC:
0/244  (0/244)
Message Re: [MD 4] Dream team [Esther, Li, Thafnout, Célestia]   Ven 22 Avr - 12:44
Enfin! Allons-y o/ ~


Elle tremblait de cette rage refoulée. De ce sentiment d’impuissance auquel elle avait face auparavant, avec Arbhaal. Sa recommençait. Encore une personne qui menaçait sa famille, qui la mettait en danger avec des secrets. Tout ce que la panthère détestait. Elle-même avait fait face à cette situation avec Thivan. Mais malgré la tournure lamentable qu’avait prit l’entretien, elle lui avait tout avoué. Quitte a frôler la folie. Elle ne prendrait pas de risque inconsidéré. Quitte a passer pour un monstre. Elle n’en avait que faire. Tout aurait pu ce passer pour le mieux sans ses abruti d’Oracle. Plus que Thafnout, c’était la blondasse qui mit les nerfs de la panthère à rude épreuve en l’entravant de force, la ramenant à une époque qu’elle aurait préféré oublier. Un feulement des plus menaçants s’échappa d’entre ses lèvres alors que la garce ouvrait la bouche. Si une part de la panthère, la part animal, voulait se calmer au timbre de cette voix, la femme et son inquiétude pour les siens prit le dessus sur ses sentiments. C’est un regard plus noir que les abysses du tartare qui se tourna vers elle, plongeant dans ses billes émeraude. Elle savait qu’elle ne pouvait pas la tuer comme ça. Mais Arès en soit témoin, elle en mourrait d’envie.

La panthère savait que l’enfant avait peur d’elle, elle le sentait et ça lui brisait le cœur. Mais malgré tout l’amour qu’elle lui portait, elle ne pouvait pas faire comme si de rien était. Elle devait savoir pour faire confiance. La jeune chinoise retenait son cosmos avec de plus en plus de difficulté. Elle ‘avait laissé filtré pour ses griffes mais ne l’avait pas fait explosé comme elle était sur le point de faire si la blondinette ne lui lâchait pas la grappe. La panthère était une femme entière, qui ne possédait pas de demi émotions, ce qui passait souvent pour du non contrôle n’était en fait que le reflet de son incapacité à comprendre certains sentiments qui la submergeaient. Mais là elle comprenait. Parfaitement. Elle avait la sensation d’avoir été trahis par son propre enfant. Car s’il y avait un cosmos pour trois, deux n’étaient pas réellement. Et s’il s’avérait que c’était sa petite araignée qui n’était pas vrai, elle risquait de devenir dangereuse. Très dangereuse. Car elle aura été manipulée. Et ça, c’était impardonnable. Les dents serrées, la futur mère ne quittait pas l’idiote des yeux, se forçant à parler.

-Thafnout…Par Respect pour l’alliance et pour Bran… Récupère ton oiseau de malheur… S’il te plait… Sinon je ne vais pas me faire prier pour la tuer… Tu sais comment je suis impulsive non… Tout ceci ne vous regarde en rien blondasse. A moins que vous n’acceptiez les traitre au sein des vôtres.

C’était un effort incroyable que faisait Li là, en cet instant. Certes pour Bran et l’alliance, mais aussi pour quelqu’un d’autre. Un homme qu’elle refusait de rendre déçu par son attitude. Même si elle était persuadée qu’il comprendrait, elle ne voulait pas qu’il soit plus déçu d’elle qu’il ne l’était déjà. Elle avait était si lamentable devant Thivan, devant Zvezdan… A vrai dire, seul la pensée du cardinal l’empêchait de laisser sa rage couler. Se tenir à carreau malgré ses hormones. Il en avait de belle lui. C’est pas ce séduisant idiot qui était dans sa situation. La voix fluette de sa princesse s’éleva dans les airs, amenant les larmes aux yeux de la panthère. L’énervant un peu plus. La détester ? Elle en était incapable. Mais elle effrayait sa propre fille. Sa… Sa fille ? Sans un regard vers ce qui la retenait, elle la coupa d’un coup de griffe, avançant vers l’enfant. Si elle était toujours clairement énervée, lui donnant un air de plus sauvage, une lueur, presque invisible luisait toujours au fond de son regard. Cette même lueur qu’elle avait eut tout les jours en regardant Esther. Elle passa sans un regard pour les autres, avant de tendre les bras vers sa fille mise dans le chariot. Alors, elle l’attrapa et la serra en son sein, ravalant ses larmes.

-Te détester… ? Idiote. Je t’aime et tu le sais. Non… Mais je suis incapable de pouvoir vous faire confiance si tu ne me dit pas la vérité. Ma famille passera toujours avant tout princesse. Et les secrets tuent une famille, la mène à sa perte. Et quand bien même je t’aime, je ne peux pas vous faire confiance. Comment remettre la vie entre les mains de ta mère quand vous êtes dans avec un seul cosmos ? Tu as appris à me connaître princesse. Tu sais que la famille et la confiance sont tout ce que je respecte le plus. Mais tu as trahis ma confiance. J’au simplement était naïve de vous la donner comme sa. Je t’aime mais sans vérité je ne peux continuer a rester près de vous. Excuse moi ma chérie.

Elle embrassa le front de sa petite, avec tout l’amour d’une mère alors qu’Aubrée reprit la parole. Irritant franchement la panthère qui ne l’aimait pas dans tout les cas. Et les paroles ne firent qu’accentuer cette haine que la brune éprouvait à l’égard de cette fausse mère. Ses pas prirent la direction des bois, délaissant tout le monde alors que les paroles de l’enfant firent son chemin à travers la brume de sa rage. Elle se stoppa. Réfléchit. Pesta dans sa langue natale. Se tourna vers le chariot. Regarda Esther. Puis Aubrée. Puis Esther à nouveau. Et lentement, les pièces se mirent en place. Ce qu’elle avait pensé impossible l’était sans doute. Elle ferma les yeux, de les frottant avec l’index et le pouce puis soupira, dissipant sa rage d’un coup. Elle secoua la tête et esquissa un sourire. Puis elle avança souplement, féline, vers sa petite. En passant devant Aubrée, elle ne put résister.

-Crois-moi je serais allée au bout. Tu fais plus de mal à ma fille que tu ne lui apporte l’amour dont elle a besoin. Alors je t’interdis a jamais de te présenter comme sa mère. Tu n’en à que le nom, tu n’es rien.

Puis elle continua sa route et cueillit son petit ange entre ses bras en souriant. Reprenant place dans la charrette, elle serra avec tendresse la petite, l’enveloppant d’amour alors qu’elle enfouissait sa tête dans ses cheveux aussi ébène que les siens, murmurant un je t’aime pour l’enfant. Enfin, calmée, elle lui sourit en lui caressant le visage.

-Je comprends… Et jamais tu ne me dégoûteras... Je suis un peu lente quand je suis énervée, tu me pardonne princesse ? Hey, les oiseaux, on y va ?!

Son ton était enfin léger, soulagé de cette tension et des mauvais sentiments qui l’avait habitée plus tôt. Nul doute que sa grossesse lui mettait les nerfs à fleurs de peau. Mais elle faisait de son mieux pour ne pas se laisser emportée par elles. Pour autant, elle ne lâcha pas la petite, ressentant le besoin de l’avoir contre elle et de lui faire comprendre que c’était fini, qu’elle serait là pour elle désormais.




1 de Zvezdan ~ 1 de Borya ~ 1 ಠ_ಠ de Thivan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CélestiaavatarArmure :
Héron de Boréas

Statistiques
HP:
220/220  (220/220)
CP:
220/220  (220/220)
CC:
306/306  (306/306)
Message Re: [MD 4] Dream team [Esther, Li, Thafnout, Célestia]   Ven 22 Avr - 15:38
La Princesse aux mille oiseaux ne parvenait pas à comprendre la scène insolite qui se déroulait devant ses yeux. Tous ses sens lui indiquaient plus de présences qu'elle ne pouvait en compter. Cinq vies... Deux cosmos plus ou moins puissants en excluant Thafnout et elle-même ! Trois femmes et un homme. Jamais rencontre ne déclencha plus d'incrédulité chez la servante d'Apollon qui ne savait plus où donner de la tête.

Les arbres, une fois leur devoir accompli, retirèrent leurs branches et reprirent leur position initiale, non sans un grognement mécontent. Pourtant la situation ne s'arrangea pas plus. Faute d'attaquer la femme à côté de laquelle le Condor se tenait désormais, la brune se retourna et intima au Nubien de la retenir comme si elle n'était qu'un oiseau de proie dressé pour la chasse. Froissée par ce manque de civilité évident, la nymphe se posta mains sur les hanches et fronça les sourcils comme si elle s'apprêtait à réprimander un chaton ayant fait ses besoins à côté de sa litière.

"Je m'appelle Célestia et je suis en tous points concernée par ce qu'il se passe ici ! Non seulement Thafnout est mon égal plutôt que mon supérieur, mais je sais parfaitement me défendre par moi-même et je cherche à vous aider ! En outre si vous êtes bien les Berserkers envoyés par Arès, il va dans notre intérêt à tous que je vous empêche de vous entretuer. Alors maintenant je vous prie de baisser d'un ton et de vous calmer. Le seul traître que je vois ici est une femme qui tente de tuer sa compagne de voyage. Vous voilà fort mal placée pour me faire la leçon."

S'il fallait user de sévérité avec ces gens pour les dompter, soit ! Adalrik n'avait que trop bien choisi ses mots en précisant que l'influence d'Apollon civilisait les personnes comme cette femme. C'était à se demander comment les deux dieux et Athéna avaient pu s'entendre si longtemps pour gouverner Rome.

Avec incrédulité, elle assista à un revirement de situation brutal quand la Panthère fit demi-tour vers l'enfant laissée dans la charrette, pour l'étreindre avec un amour qu'elle sentait sincère, si étonnamment après avoir failli étrangler l'une des leurs. C'était à n'y rien comprendre... Et pour couronner le tout, l'enfant en question semblait de pas lui tenir rigueur de ce geste, de rien de ce qu'elle avait dit, mais sa façon de parler changea du tout au tout. Comme si...

"Quelle relation étrange..."

Pour une humaine ordinaire, Célestia aurait pu avancer la grossesse comme cause de ces changements d'attitude quelque peu déconcertants. Celle-ci semblait tout sauf normale cependant. Le problème qui se posait alors était de savoir comment cohabiter avec des énergumènes pareilles. Par réflexe, la jolie blonde chercha le regard du seul homme de la compagnie, avant de se rappeler qu'il était aveugle et ne pourrait donc pas se concerter avec elle par ce moyen... La mission ne s'annonçait pas de tout repos, et elle étouffa un soupir avant de devenir désagréable à son tour. Elle pouvait toujours positiver en se disant qu'au moins le trajet ne serait pas monotone, le soleil était encore haut, la dispute semblait tarie et la mission pouvait avancer.

Tandis que l'Impulsive changeait son arc d'épaule et que la petite fille se laissait cajoler, Célestia se rapprocha du groupe. Les Berserkers ne pouvant pas voler, elle permit à sa chlamyde de reprendre sa forme totémique et de disparaître à ses côtés. Ils emprunteraient sûrement un autre moyen de transport. Peut-être qu'un bateau attendait quelque part dans une petite baie dissimulée aux regards ? Elle sortit de sa besace quelques baies pour se redonner du courage -et quelques forces-, puis se prépara à poursuivre.

"Par quel moyen comptez-vous "y aller" exactement ?"


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric



Dernière édition par Célestia le Sam 23 Avr - 17:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t294-celestia-la-princesse-
ThafnoutavatarArmure :
Condor de Notos

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
245/245  (245/245)
Message Re: [MD 4] Dream team [Esther, Li, Thafnout, Célestia]   Ven 22 Avr - 18:13

Alors que la scène digne d'une tragédie grecque semblait proche de son dénouement, le Condor s'approchait lentement de Li Mei. Aucune agressivité. Contrairement à al fois précédente, son cosmos semblait s'envoler dans les airs et s'abattre sur chaque personne présente pour les mettre à l'unisson avec les battements de son coeur. Chaque respiration était devenue plus calme, plus apaisée. Puis, il posait la main sur l'épaule de la Panthère afin de lire ses pulsations. Doute, peur, crainte, angoisse... Tout cela se mélangeait en elle comme une sérénade qui ruisselait de notes discordantes.

- Li Mei. Esther est un tout. Sa mère, Esther et la tierce personne. Tout cela est la Berserker de l'Araignée. L'accepter ainsi c'est accepter que chacune de ses facettes protège l'une et l'autre, comme toi qui est douce et aimante avec les tiens... La confiance ne doit pas se parer des sentiments, car alors tout cela perds en clairvoyance.

La sensation de la jeune femme, son desespoir même, avait atteint le coeur du Nubien. Le sentiment. Chose bien humaine était une chose que l'Oracle acceptait comme une force et une faiblesse dans la psyché des Hommes. Personne ne pouvait se libérer de cela et il le savait mieux que quiconque, mais... Un Guerrier éveillé devait savoir s'en libérer afin d'amener le nouveau cycle qui sauverait le genre humain de ses propres folies. Cependant, expliquer cela à un Berserker était une autre chose car c'était cette rage, cette folie, qui faisait ce qu'ils étaient dans ce cycle.

Soudain, il ressentit le regard de sa partenaire. Il était impossible pour lui d'en deviner les causes exactes mais il en comprenait la raison. Cependant, cette histoire ne les regardait pas plus que cela... Et ils reglereraient cela dans leur domaine sacré le temps venu. Se tournant alors vers Aubrée, l'Evêque prit la parole.

- Vous auriez du dire à votre amie que vous étiez présente. Cela aurait évité ce genre de choses... Mais la chose se finit bien pour tout le monde. Au moins, Li Mei aura l'occasion de connaître votre famille.

Puis sonnait l'heure du départ et le Condor ne comptait pas y aller à pieds. Non pas qu'il trouvasse cela dévalorisant, mais l'esprit du ciel le chatouillait encore un peu. La route vers l'Afrique serait encore longue et il serait utile de mener rapidement cette expédition et de découvrir ce que le songe d'Apollon voulait dire ! Peu d'informations de base, la seule chose qu'il avait compris par ailleurs sur toue cette histoire.

- Si Dame Celestia l'accepte, nous irons par les airs. Nous userons de notre cosmos à cette fin pour éviter toute difficulté... Puis avant que la décision soit prise. Celestia, à l'avenir, prenez garde que votre impulsivité ne nous révèle aux yeux des Dormeurs du Monde. Nous devons rester discret comme vous le savez.

Tendant la main vers Li Mei.

- Je pense que je serai votre "transport". Esther, je vous laisse au soins de mon amie.

Passant derrière la Panthère, ses mains ceignaient les hanches de la jeune femme. Les ailes du Condor s'ouvrirent alors et battirent l'air environnant. Les vents les entouraient alors brutalement au point où la pression devint lourde. Puis, brusquement, le sol se dérobait sous leurs pieds et des oiseaux les entouraient au moment de leur départ. D'un geste de la tête, des esprits du vent entouraient les affaires de la Cariole, ainsi que le Garde du corps, afin qu'ils suivent le Condor. Le voyage reprenait donc pour un long voyage ...





Justice without a great cause begets nothing more than slaughter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t628-thafnout-eveque-du-con
EstheravatarArmure :
Cuirasse de la Tarentule

Statistiques
HP:
100/100  (100/100)
CP:
130/130  (130/130)
CC:
304/304  (304/304)
Message Re: [MD 4] Dream team [Esther, Li, Thafnout, Célestia]   Sam 23 Avr - 1:14
La terreur saisit Esther quand Li s'approche en sa direction. Son allure est menaçante, et les traits sur son visage sont éloquents sur son devenir proche. Sa peur la rend bien incapable de percevoir les signaux subtiles. Quand bien même sa vie ne tient qu'à un fil, l'araignée n'esquisse nul geste. S'échapper, supplier ou attaquer ; rien ne la sauverait. Condamnée, il ne lui vient d'autre réflexe que celui de se murer dans le silence et de s'imaginer ne pas tenir dans cette scène ; invisible. Cette fuite de la réalité fige sa pensée et avorte sa panique. Ses mécanismes de défense sont déconnectés, ou plutôt, le plus primal de tous surgit dans un ultime élan de désespoir ; de manière inconsciente. Au moment du dénouement, une stupéfaction porteuse de perdition la frappe. En effet, au lieu de se faire déchirer la carotide d'une manière que lui avait susurré quelques vagues réminiscences, la Panthère l'étreignait.

Estomaquée, il lui était difficile de se concentrer sur ce que disait Li. Les mots employés n'avaient aucun sens à ses yeux. Ils étaient juste l'expression d'une psyché si instable qu'il devenait impossible d'anticiper quoi que ce soit de ses réactions à venir. Un constat somme toute inédit à son expérience, qui n'était pas sans lui glacer le sang ; car elle n'avait aucune emprise sur son esprit. Le mot « confiance » revenait souvent dans son vocabulaire. Pour autant, elle était la première à tuer dans l’œuf une telle relation. Au point qu'Esther en vienne à douter du sentiment de sécurité qui l'animait alors que l'enlaçait cette femme. À partir de ce moment, Esther se gardait de toute initiative. Elle consentait à être manipulée par la Panthère ; non plus naturellement comme ce pouvait être le cas jusque là, mais pour ne donner aucun prétexte à un quelconque revirement émotionnel. Complètement crispée, il lui serait difficile de masquer son malaise.

Se relâcher un peu tandis que Li se fondait dans les bois pour les quitter. Une espérance d'une bien courte durée tant il fallut peu de temps à la Panthère pour revenir parmi eux dans l'optique d'asséner d'autres invectives à Aubrée. De nouvelles menaces qui n'étaient pas sans confirmer le sentiment latent ayant émergé depuis maintenant quelques minutes. Évidemment, Aubrée ne lui retournait aucune réponse. En revanche, son expression regagnait de sa vitalité ; le lien empathique avec Esther se restaurant à mesure que se dissolvait celui avec Li. En l'occurrence, Aubrée exprimait un voile de mépris à l'encontre de la sauvageonne. Pour la première fois depuis le début du voyage, son expression gagnait en sévérité en même temps que Li embarrassait Esther de nouvelles marques d'affection. Une méfiance accompagnée de celle du garde, et dont l'allure pouvait apparaître plus intimidante. En parallèle, Esther s'occupait de hocher la tête – le plus docilement du monde – à l'interrogation de sa semblable, toujours dans le dessein de ne pas exciter ne serait-ce qu'un brin d'agacement.

Depuis le début, seule une personne lui inspirait une confiance mystique, sans en être en tant que tel, et c'était ce Thafnout rencontré jadis dans la citadelle de chair. Sa présence en ces lieux paraissait des plus naturelles, comme pouvait l'être la brise vivifiante, le bruissement des feuilles ou la lueur chaleureuse du soleil. Aussi la réprimande destinée à Aubrée s'entendait difficilement comme tel, ses mots semblant désincarnés pour ne faire qu'orienter les pensées de son interlocutrice. En l'occurrence, vers une certaine mélancolie au rappel de la présence du loup dans le poulailler.

Cependant, à l'évocation de ce que serait leur moyen de locomotion, le regard d'Esther ressuscitait d'une étincelle enfantine, sans compter que Thafnout lui avait permis de se séparer de sa congénère. De manière évidente, elle allait devoir prendre le temps de l'évaluer avant de consentir rebelote au relâchement qui était le sien au début de l'expédition. En attendant, la Tarentule regardait s'envoler l'oracle et l'autre berserker non sans fascination, avant de se tourner vers Célestia ; une grande attente au fond de ses prunelles.

-C'est vrai ? On va voler ? Vraiment de chez vraiment ?

Aubrée de son côté peinait à masquer son scepticisme au regard du gabarit de l'oracle ainsi que de la charge qui serait la sienne pour une longue durée. Malgré tout, sa voix doucereuse se voulait prévenante.

-Célestia, c'est bien ça ? Vous vous en sentez capable ?

Car ils étaient deux en plus d'elle.




Codes couleur dialogues : Esther, Agnès, Arachné.
Chroniques d'une Tarentule, Armure, Agnès.


Dernière édition par Esther le Sam 23 Avr - 12:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t686-esther-de-la-tarentule
AethewolfavatarArmure :
Aucune

Statistiques
HP:
160/160  (160/160)
CP:
0/180  (0/180)
CC:
0/244  (0/244)
Message Re: [MD 4] Dream team [Esther, Li, Thafnout, Célestia]   Sam 23 Avr - 12:36
Retour en arrière ~


Un long feulement s’&chappa des lèvres de la jeune panthère alors que la blondasse lui répondait. Feulement qui couvait une sacrée couche de jurons bien imagés, la traitant de tous les noms d’oiseau qui lui passait pr le crâne. Elle n’avait que faire de cette cruche. Aussi Li l’ignora rapidement, comme elle faisait avec Aubrée. Elle n’aimait pas cacher ses sentiments et ne se privait pas pour le faire comprendre. De plus, son état de future mère la mettait déjà sur les nerfs en temps normal alors avec Esther et Célestia, elle sentait qu’elle allait bientôt perdre pied. Et ce n’était bon pour personne. Elle en avait conscience. Elle savait que si la mission finissait par échouer, se serait de sa faute. Même si elle avait juré à son tendre cardinal qu’elle ferait de son mieux pour ne pas laisser ses émotions prendre le dessus, ce n’était pas eux qui était dans son état. Qui devait apprendre à gérer sa. Pas eux qui devait apprendre à devenir une humaine. Une femme. Une mère. Elle qui avait passée sa vie sous les traits d’une panthère, puis brisée par les humains et obligée de devenir une pute. Personne ne pouvait la comprendre. Personne ne se rendait compte des efforts qu’elle faisait pout ne pas tuer, tout simplement. La loi du plus fort. La loi de la jungle. Le seul à la comprendre n’était pas ici. Ne pouvait pas la consoler et encore moins la guider…

Son cœur se serra à cette pensée. Zvezdan n’était pas là et elle se retrouvait totalement démunie face au monde. Pas comme un chaton mais comme une personne ayant prit trop brutalement conscience qu’elle n’était pas un animal mais bel et bien un être humain. Et qui se retrouvait avec des responsabilités ne lui allant guère… Pauvre Li. Qui ne fit que se refermer sur elle-même en sentant Esther distante d’un coup. Mais elle ne pouvait lui en vouloir. Elle ne pouvait en vouloir à personne à vrai dire. Elle avait agit car pour elle c’était normal. Instinctif. La jeune femme se mura alors dans le silence, libérant l’enfant, la sentant si… Elle ne ressentait plus ce qui avait eut entre elle des jours durant. Le masque revint avec lenteur sur ses traits, son visage perdit toutes émotions et ses yeux n’avaient plus rien de la femme aimante. Elle étouffait à nouveau ses sentiments pour ne pas souffrir. Comme elle avait fait tout au long de sa vie. C’est sans doute dans cet état qu’elle ressemblait le plus au pontifex… Elle qui avait commençait à évoluer, à devenir humaine, régressait. Brutalement. Mais tout était de sa faute. Elle avait désormais conscience qu’elle ne ferait jamais une bonne mère pou son bébé. Elle ne pourrait jamais le rendre heureux. Jamais elle n’y arriverait. Cette mission aurait au moins était lucrative sur ce point.

La voix de Thafnout l’interpellant la fit tourner les yeux vers lui. Si elle semblait n’être qu’une coquille vide, elle n’en était pas moins un minimum attentive. Ce qu’il lui dit lui aurait sans doute fait hausser un sourcil… Si sa carapace ne venait pas de se refermer d’un coup. Elle haussa les épaules, simplement. Elle le comprenait, loin d’être une idiote, mais maintenant… Qu’elle valeur pouvait avoir tout cela…

-Ce que je suis n’est qu’une erreur. Je suis faible à cause de l’enfant. Rien de plus. N’en parlons plus.

L’enfant. Parlait-elle d’Esther ou de son petit, nul n’aurait su le dire sinon elle. Mais plus les minutes passèrent, plus elle s’enfonçait dans ce qu’elle avait été depuis toujours. Enfouissant ses sentiments au plus profond d’elle, s’auto brisant comme elle l’avait toujours fait. Ne cherchant pour à vouloir être humaine. Elle ne pourrait jamais être mère. Elle ne pourrait jamais rendre heureux quelqu’un. Et au fond, caché derrière cette barrière, elle souffrait. Mais elle refusait l’aide qu’on pouvait vouloir lui apporter, se faisant distante naturellement en se levant et allant à l’écart, à nouveau féline et non plus femme… Elle était encore fragile. Zvezdan avant réussit à la faire changer mais au final, tout ça pour rien.

Elle les laissait donc palabrer entre eux, toujours sur le fait qu’elle avait agit comme une idiote, mais Li ne l’es écoutait plus. Dos contre un arbre, bras croisés et yeux fermés, elle sondait les alentours, par habitude, panthère et berserker peu dissociable dans ce genre de cas. Usant de ses sens aiguisés au fils de ses années de solitude dans la jungle, la panthère ne laissait pas couler son cosmos, ne souhaitant pas être repérable si facilement. Elle l’enfouit donc aussi, rouvrant les yeux alors que l’aveugle lui tendit la main. Elle le regarda quelques secondes avant de la lui prendre, troublée par la chaleur qu’il émettait. Il glissa dans son dos et posa ses mains au même endroit que Zvez le faisait, lui serrant un peu le cœur en comprenant que le cardinal serait plus que déçu de ce revirement de situation. Mais elle ne voulait pas qu’il soit dans son dos, ainsi se tourna-t-elle face au nubien, collant leur corps, sans cette attitude de putain qu’elle avait eut avec lui auparavant. Quand bien même elle ne serait pas contre le fait qu’il la réchauffe au creux de la nuit…

-Ne me lâche pas alors… Tu as ma vie au creux des mains le piaf…

Une ombre de sourire étira les lèvres de la jeune femme, le remerciant à sa façon de ne pas la laisser là malgré tout. Si l’insulte demeurait en tant que mot, l’intonation était toute autre. Elle observa les ailes de cet homme s’ouvrirent, émerveillée bien malgré elle en passant ses bras autour de son cou. La jeune chinoise cache son visage dans le creux de son cou, pour échapper a ses vents qui les oppressaient soudain. Puis le sol se déroba sous ses pieds, la rendant un peu nerveuse, s’agrippant à lui avant de comprendre qu’il ne la lâcherait pas. La belle brune ferma les yeux, en respirant l’odeur de celui qu’elle avait voulu si ardemment tuer il y a de cela quelques temps. Elle sourit un peu, il sentait les épices et elle aimait beaucoup… Il sentait aussi le soleil, si tant est qu’il puisse avoir une odeur, mais aucun autre mot ne lui vint alors qu’elle y réfléchissait. Elle leva le nez et vit le vide les entourant, cette sensation de liberté alors que ses cheveux volaient dans tous les sens, sans aucune logique pour elle, désordonnée mais… La sensation grisante de liberté qui montait en elle était telle que le jeune femme embrassa le jeune aveugle. Un geste spontané et sans luxure. Elle connaissait plus ou la même sensation quand elle était libérée de son armure et vagabondait en courant dans la forêt, sa jungle lui manquant… La belle se laissa portée par le jeune noir, étrangement… Bien là, loin de tout, proche de tout. Dans cet espace ou le monde n’a plus de sens ou de logique, là où elle découvrait des beautés que jamais elle n’aurait la joie de revoir de son vivant…




1 de Zvezdan ~ 1 de Borya ~ 1 ಠ_ಠ de Thivan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CélestiaavatarArmure :
Héron de Boréas

Statistiques
HP:
220/220  (220/220)
CP:
220/220  (220/220)
CC:
306/306  (306/306)
Message Re: [MD 4] Dream team [Esther, Li, Thafnout, Célestia]   Sam 23 Avr - 18:15
Un moment de flottement encore, et le Condor repartait donc dans les airs en portant dans ses bras l'indocile Panthère, qui ne voulait décidément utiliser son prénom comme tout le monde, mais préférait l'insulter à sa manière. Au moins le Nubien fit mine de lui demander son avis, même si la seconde d'après il était déjà parti devant, sans oublier de glisser une remarque sur l'utilisation conséquente de son cosmos. La nymphe se tourna vers les rares présences humaines alentours : des paysans évanouis qui seraient passés pour des hérétiques à aller clamer dans leur village qu'ils avaient vu des gens en armure s'envoler dans le ciel. Sans compter que sans son intervention, Célestia aurait eu un corps de moins à porter dans leur expédition. On lui reprochait maintenant de sauver des vies ?

Elle l'observa prendre de l'altitude. Il était évidemment bien plus discret avec sa chlamyde sur le dos et la série d'objets qui le suivaient docilement dans les airs à la manière d'une longue traîne. Pour quelqu'un qui ne voyait pas le monde extérieur il en avait de bonnes. Il était probablement le plus visibles de tous avec cet attirail volant derrière. La Princesse Héron écarquilla soudain les yeux en voyant la Berserker l'embrasser en prime. Certains se payaient vraiment du bon temps, et sa tête au passage ! Mais après tout elle était plutôt la dernière pouvoir parler, après avoir fait déplacer la quasi-totalité du Sanctuaire sous-marin dans ses geôles pour des interrogatoires divers et variés.

"La distance qu'il nous reste à parcourir n'est pas si longue, je devrais pouvoir y parvenir. Mais qu'il ne reproche pas d'user de mes pouvoirs après cela !"

D'une pensée, elle fit revenir sa chlamyde à elle, rutilante, tout en avalant une gorgée d'eau supplémentaire pour se donner du courage. Elle s'approcha de la jeune fille et passa une main autour de ses hanches pour la caler contre sa poitrine.

"Bougez le moins possible, je vais avoir besoin d'un maximum d'équilibre."

Déployant ses longues ailes, Célestia souleva l'enfant et fit quelques pas d'élan en avant pour pouvoir décoller plus facilement. Elle s'éleva légèrement, utilisa son cosmos pour faire souffler un vent arrière qui l'aiderait à se stabiliser, puis fit demi-tour pour venir saisir la main d'Aubrée au vol. Elle dut redoubler d'efforts pour compenser la différence de poids de chaque côté de son corps puis, quand elle eut trouvé la mesure parfaite, elle donna une impulsion plus forte pour rattraper Thafnout et se stabiliser sur son allure de croisière. La terre défilait sous leurs yeux, puis la mer envahit leur champ de vision tout entier.

La jeune nymphe profita de l'envol de quelques mouettes pour s'assurer de leur itinéraire. Le Nubien avait beau vouloir prendre la tête, il n'avait pas de carte dans la tête. Une rapide vérification s'imposait donc et elle força l'altitude pour se trouver à portée de voix !

"Thafnout ! Oblique à 11 heures, ou nous volerons trop à l'ouest !"

Baissant enfin les yeux sur ses passagères, Célestia leur offrit un sourire rassurant. La hauteur pouvait faire peur aux moins aguerris, notamment si elles avaient le vertige ou le mal de l'air.

"Tout va bien ? Au fait, je m'appelle Célestia, mais je ne connais pas vos noms. Nous sommes amenées à voler un moment, autant faire connaissance !"


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t294-celestia-la-princesse-
ThafnoutavatarArmure :
Condor de Notos

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
245/245  (245/245)
Message Re: [MD 4] Dream team [Esther, Li, Thafnout, Célestia]   Dim 24 Avr - 10:01

La surprise venant de Li Mei prit au dépourvu le Nubien. Comment ? Les lèvres chaudes de la panthère firent trembler le Condor qui devint plus un rouge-gorge sur l'instant, que le puissant rapace que sa Chlamyde représentait. Puis, reprenant contenance, il prenait un peu d'altitude. Le petit chaton entre ses bras regardait avec intérêt la terre ferme sous leurs pieds, cette vue devait l'intriguer mais cela était indifférent pour Thafnout. Il n'aurait jamais l'occasion de voir tout cela dans tous les sens. Puis, soudain, il brisa la silence de cet envol dans les hauteurs des cimes.

- L'erreur est une chose, une pièce du destin, mais n'est pas une personne ou un genre. Votre coeur bat à l'unisson de votre création, vous êtes le futur de la prochaine Ere. N'oubliez pas que le prédateur n'est pas signe de mort mais de renaissance.

Les paroles de l'Oracle étaient énigmatiques, mystérieuses même. Difficile de les appréhender dans cette situation dans les nuages. Arquant avec un sourire ses ailes, il impulsait une sphère de vent afin de renforcer la coque qui protégeait l'autre personne qui l'accompagnait. Alors que les embruns de la mer venaient chatouiller les narines de l'équipage, la Mare Nostrum apparaissait enfin et une voix se fit entendre dans le vide. Tournant la tête vers Celestia qui venait de les rejoindre, il fit un signe de la tête pour exprimer qu'il avait compris. Déployant les ailes, son corps se baissait de quelques centimètres vers la droite afin de prendre le bon chemin. Lui, le solitaire, trouvait pour une fois que travailler en équipe était une chose surprenante.

Sentant que le mal de l'air pouvait frapper sa passagère, il concentrait son cosmos et une bulle d'air entourait cette dernière pour qu'elle ne s'étouffe pas avec le froid de l'altitude. Les Chlamydes protégeaient naturellement les Oracles de ces voyages dans le ciel mais ce n'était peut-être pas le cas pour tout le monde. Dans le doute, il préférait la protéger de cela et ainsi de l'enfant qu'elle portait.

- Vous allez bien ?

La question était innocente et sans sourire. Dure de briser la carapace du jeune Africain, il fallait dire qu'il ne faisait pas confiance naturellement et cela était la même chose pour la Panthère. Peu à peu, les souvenirs de leur première rencontre quelques semaines auparavant lui revenaient en mémoire comme un étrange souvenir. Cet affrontement à fleurets mouchetés avaient créé des liens paradoxalement et il ne savait pas quoi en penser. Il ne voyait pas sa beauté comme les autres, la tenir entre ses bras était une chose qui lui permettait déjà de se faire une opinion. Mais les traits de son visage, les sourires, la couleur des yeux et des cheveux... Tout n'était qu'un mirage lointain. C'était pour cela qu'il s'appuyait juste sur les sentiments qu'une personne avait, sur les émotions qu'elle dégageait, ses peurs, ses doutes, ses espoirs... Le coeur avait une musique différente à chacune de ses émotions et le Nubien savait les lire mieux que quiconque. Et Li Mei n'était pas une coquille vide, c'était simplement quelqu'un qui se cherchait.

Reprenant la parole sur le dernier sujet.

- Vous savez, il y a une différence entre ne pas savoir qui l'on est et d'estimer que l'on est rien. C'est une chose bien différente. Je me suis permis d'écouter vos coeurs lors de notre première rencontre et encore aujourd'hui, pardonnez moi de cela, c'est ma seule façon de concevoir les rapports humains... Ce sont mes yeux. Et votre coeur est d'une vitalité que votre esprit ne perçoit pas assez. Encore une fois, vous êtes ce que vous êtes, acceptez le !

Il n'y avait là aucune morale. Loin de là l'idée de Thafnout, il parlait avec simplicité d'une chose qui, pour lui, allait de soit. Inutile de tenter de cacher ses sentiments devant lui, il lisait dans les âmes avec une certaine sagacité et c'était ainsi. C'était à cause des sons dans les corps des gens qu'il avait appris à se méfier du genre humain, comme, tout son contraire, à l'aimer.






Justice without a great cause begets nothing more than slaughter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t628-thafnout-eveque-du-con
EstheravatarArmure :
Cuirasse de la Tarentule

Statistiques
HP:
100/100  (100/100)
CP:
130/130  (130/130)
CC:
304/304  (304/304)
Message Re: [MD 4] Dream team [Esther, Li, Thafnout, Célestia]   Dim 24 Avr - 14:10
-Pour le moment, je vais bien... je crois. Et Esther, on peut dire qu'elle complète une expérience. De nous tous, elle est certainement la plus à l'aise. Elle ne se rend pas compte du... danger. Mais vous avez l'air de savoir ce que vous faites, n'est-ce-pas ? Pour ma part, je m'appelle Aubrée.

Définitivement, Aubrée avait quelques difficultés à dissimuler son malaise ainsi tenue à hauteur d'éclater contre terre comme une baie trop mûre si cette femme devait perdre prise par mégarde. Enfin, elle n'allait pas ajouter plus de pression sur la femme tenant présentement leur vie entre ses mains. Elles auraient plus à gagner d'instiller son assurance, mais plus tard. Il fallait encore que les mots lui viennent, et le vertige n'y aidait pas.

Esther, quant-à-elle, était comme un poisson dans l'eau qui découvrait le plaisir du courant marin glisser sur ses écailles immaculées. Jusque là, seul son esprit avait pu nager dans un environnement dont ses capacités humaines interdisaient l'accès. Mais cette femme défiait les lois de la nature pour leur faire fendre les airs. Une telle opportunité faisaient briller les yeux de la petite de mille feux et même comme ça, ils échouaient à communiquer l'intensité de son émerveillement. Ce point de vu avait été le sien tant de fois, mais d'autres sens que celui visuel se joignaient au bal pour dresser un concert où intervenaient un vent aérien prompt à faire danser sa chevelure d'ébène et dont le chant berçait ses tympans conquis. La vue même paraissait différente, la réalité des couleurs prenant une dimension que son imagination n'aurait jamais été en mesure d'entrevoir complètement.

Mais le coup décisif tenait à ce que ce spectacle soit offert en échange de rien. Nul effort n'entrait en ligne de compte. Tous revenaient à cet oiseau humanoïde qui allait devoir briller d'endurance pour le voyage qui serait le leur. Aussi Esther se laisse-t-elle emporter dans cette mélodie céleste, laissant poindre le sommeil pour y joindre le sifflement de ses songes. Le souvenir du ressenti est encore des plus frais, aussi laisser son corps astral s'emporter dans ce courant aérien donnait-il une saveur nouvelle à une expérience éprouvée mille fois. Libre de ses mouvements, Esther abandonnait son corps endormi aux soins de Célestia pour voleter autour du convoi, avant de prendre le large dans la direction empruntée par ce dernier. Sa vitesse se faisait au rythme de sa pensée, aussi devait-elle arriver très tôt aux larges de la cité dans laquelle suivrait leur enquête.

Pendant ce temps, si le garde avait perdu son restant de répondant après que l'esprit d'Esther s'en soit allé vaquer loin de leur position, Aubrée demeurait consciente et active auprès de Célestia. Son attitude relevait toujours de l'inquiétude. Visiblement, elle était peu capable de s'adapter à un tel moyen de locomotion. Elle n'allait d'ailleurs pas tarder à requérir de l'aide auprès de la capitaine de leur petit bateau organique.

-Célestia... J'ai une confession à vous faire... Je pense... Non... J'en suis sûre... Je ne me sens pas bien... mais alors pas du tout... S'il vous plaît, faites quelque chose... J'ai besoin de me concentrer sur autre chose... que ma chute... Quoi, je n'en sais rien ! Racontez moi une histoire ! Et s'il ne vous en vient aucune... eh bien... Parlez moi de votre vie ! … Vous savez quoi ? N'importe quoi fera l'affaire...

Il n'y a pas à dire... Il n'y avait bien que les sensations fortes pour brûler les étapes et faire se rapprocher les personnes d'horizons opposés.





Codes couleur dialogues : Esther, Agnès, Arachné.
Chroniques d'une Tarentule, Armure, Agnès.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t686-esther-de-la-tarentule
AethewolfavatarArmure :
Aucune

Statistiques
HP:
160/160  (160/160)
CP:
0/180  (0/180)
CC:
0/244  (0/244)
Message Re: [MD 4] Dream team [Esther, Li, Thafnout, Célestia]   Mar 26 Avr - 13:51
Papottage au dessus de la mer ~


Le goûts des lèvres du nubien apaisa un temps la panthère, faisant taire ce maelstrom d’émotion, toutes plus contradictoires les unes que les autres. Et elle ne pouvait nier que la réaction de celui qui la portait l’amusait un peu, il en était adorable comme ça. Elle sourit discrètement, de toute façon, il ne pouvait pas la voir , donc pourquoi ce cacher ? Si elle en était émerveillée par cette vue magnifique, elle eut un peu mal au cœur que le jeune homme ne puisse pas voir la beauté du monde depuis les cieux, c’était dommage mais que pouvait-elle y faire ? Elle n’était pas une déesse, elle ne pouvait lui rendre la vue, elle ne… La voix de Thafnout la sortie de ses pensées et la fit lever le nez vers lui, cherchant par habitude un contacte visuel. Avant de ce rappeler que…. Ouais, ça ne servait à rien… Elle mit du temps à comprendre qu’il parlait de son petit. Elle voulu caresser son ventre légèrement arrondis mais vu qu’elle se tenait à lui, de peur de tomber, ce n’était pas franchement le moment. Elle ne put que cacher son visage dans son cou, cherchant de la chaleur alors qu’elle commençait à avoir un peu froid, la chair de poule en étant une preuve suffisante.

-Je ne sais plus… Ce que j’étais, ce que je suis censée devenir… Comment une pute peut-elle vraiment changer pour oublier son passé et regarder l’avenir quand elle ne sait pas… Être simplement… En vie ? Je suis panthère, certes, mais tu l’as bien vu la première fois, je ne sais pas agir avec les gens autrement qu’en voulant les baiser.

La pauvre panthère n’était plus certaine de la signification des dires du condor, noi même si ce qu’elle avait dit, ou avoué, avait le moindre sens. Elle perdait pied, ne savait pas comment gérer cet instinct qui la poussait a vouloir protéger Esther, ni même celui qui la faisait tout bonnement haïr la mère de celle-ci. Perdue, comme lorsqu’elle était venu voir Zvezdan. Avant qu’Arès la choisisse comme mouchoir jetable. L’enfonçant de plus dans la certitude que personne ne la verrait autrement que la pute que les humains avaient fait d’elle contre son grès, alors qu’elle encore une gamine vulnérable, sortant tout juste de sa jungle natale. Ou presque natale. Li releva soudainement le nez en sentant… La Mer ! Elle tremblota dans les bras de l’oracle, presque paralysée par la peur qui montait naturellement en elle alors qu’elle les vit entouré d’eau. Trop d’eau. Si elle aimait les bains ou un lac, la mer et l’océan la tétanisait de peur. Son côté félin sans doute. La pauvre jeune femme se rattrapa de plus belle a son transporteur alors qu’il la réchauffait comme il le pouvait. Elle avait étrangement confiance en lui pour ne pas la lâcher mais… C’était viscérale, elle ne pouvait pas ne pas trembler en voyant cette étendu bleu et liquide qui pouvait raison d’elle. Un chat, ça ne nage pas !!! Aussi gros soit-il. Sauf les tigres. Comme Borya quoi. Et le fait que le moindre mouvement de Thafnout lui faisait peur n’arrangeait pas les choses. Une panthère peureuse d’un lac trop grand…

La question fusa sans vraiment qu’elle ne s’y attende, en même temps qu’une sensation… étrange. Elle respirait mieux et le froid qui l’avait prise petit à petit disparut doucement, aidant a la détente de la féline apeurée. Mais cela ne suffirait pas. Elle n’arrivait pas à gérer ça et elle s’en voulait. Mais c’était instinctif et naturel, elle ne pouvait rien y changer. Le serrant avec la force du désespoir, elle tenta de lui répondre, la voix franchement mal assurée.

-Je… Oui… Ca… Va…

Et elle possédait un égo égal a celui des hommes en général. Elle avait déjà avoué trop de faiblesse, pas la peine de dire haut et fort qu’elle avait peur d’un peu trop d’eau. Non mais. Elle n’allait pas non plus passer pour une faible… Le nubien reprit la parole, déroutant la pauvre panthère déjà bien secouée. Elle rougit, tout simplement, oubliant momentanément la situation peu habituelle dans laquelle elle ce trouvait, écoutant le jeune homme. Elle comprenait et ne lui en –tenait pas rigueur pour sa façon de « voir », mais… Accepter qui elle était ? La chose semblait si évidente pour lui alors que pour elle… Elle sentit ses yeux la brûler alors qu’elle tentait vainement de retenir ses larmes, détournant le regard. Pourquoi se sentait-elle blessée alors qu’il n’avait que lui expliquer son point de vue sur une chose qu’elle était incapable de comprendre ? Une boule se forma dans sa gorge alors qu’une perle roula sur sa joue, rapidement suivit par une autre… Elle n’arrivait pas, plus, à les retenir. Les vannes étaient ouvertes et la pauvre jeune femme ne savait pas quoi faire. Pourquoi était-elle la seule à ne pas comprendre ce qu’il semblait si évident pour les autres. Passer les trois part de sa vie dans la jungle avait il eut raison de sa compréhension des humains et des liens les unissant les uns aux autres ? Ou simplement était-elle comme Thivan, simplement vide et innocente de ce côté-là ?

-Q’est-ce que je suis… ?

Faible voix, désespérée, perdue… Comme une enfant, se cherchant, mais ne comprenant pas la vie, ni ce qu’elle pouvait être. En maison close on lui avait apprit à être ce qu’un homme voulait. Dans la jungle, elle avait apprit à être une panthère. Mais… C’est tout. Elle ne savait rien d’autre. Être elle-même lui était impossible. Car elle n’était personne. Elle ne voyait pas ce que Zvezdan ou Thafnout attendait d’elle. On lui imposait que sa façon d’être n’était pas la bonne, sans lui expliquer ce qui était vraiment bien ou mal. On lui en demandait trop mais… Personne ne lui montrait toutes les possibilités. Ne lui montrait ce qu’elle pouvait être… On lui disait qu’elle pouvait tout devenir. Mais comment ?... Plus perdue que jamais, Li trembla dans les bras du condor, non pas de froid, mais de désarroi. Arriverait-elle à ne plus ce perdre comme ça un jour ? Avant la venu de son petit ? Seuls les dieux pourraient le dire




1 de Zvezdan ~ 1 de Borya ~ 1 ಠ_ಠ de Thivan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CélestiaavatarArmure :
Héron de Boréas

Statistiques
HP:
220/220  (220/220)
CP:
220/220  (220/220)
CC:
306/306  (306/306)
Message Re: [MD 4] Dream team [Esther, Li, Thafnout, Célestia]   Mar 26 Avr - 17:38
Parfaitement à l'aise dans son élément, la Princesse Héron sentit un large sourire se dessiner sur ses traits, oubliant la fatigue et le mécontentement. Le soleil brillait de tous ses feux et l'eau fraîche lui avait fait un bien fou. Le vent aidant, elle pouvait tenir la distance de Thafnout sans le perdre de vue. Le Condor, bien plus haut dans le ciel, semblait se rapprocher étroitement de la Panthère. Un mélange bien étrange et qui promettait quelques rebondissements à n'en pas douter.

Sans chercher un instaurer une quelconque compétition, la belle blonde se concentrait sur leur itinéraire, saluant parfois d'un signe de tête les oiseaux migrateurs qui arrivaient en sens inverse pour retrouver la chaleur tempérée de leur nid dans le nord du monde. La petite à son côté droit s'était rapidement détendue, à tel point même que tout son être était assoupi. Sa compagne en revanche, si elle souhaitait faire bonne figure, ne tarda pas à réclamer bientôt grâce et à s'accrocher plus fermement. Célestia raffermit sa prise sur elle et éclata de rire.

"Je vais perdre un peu d'altitude tant que nous sommes en mer et loin des regards si cela peut aider. Maintenant, écoutez ma voix, uniquement ma voix, et fermez les yeux."

Et comme elle l'avait fait avec Bran et Aedan, elle se mit à chanter, tant pour éloigner les sensations négatives que par plaisir, en communion parfaite avec le vent.


Les notes s'envolèrent alors dans un tourbillon aérien de douceur et de tranquillité. Pour un peu on aurait pu dire que la nymphe appartenait à l'ancien peuple des Sylphes, ces esprits du vent libres et invisibles, présents dans chaque souffle. Ce ne serait bien sûr pas suffisamment pour couvrir toute la distance qui les séparait de Carthage, mais au moins Aubrée avait de quoi s'apaiser un peu avec cette mélodie, et si elle ne rouvrait pas les yeux, il était même possible que son esprit -et son estomac ?- se calme suffisamment pour ne plus la tourmenter jusqu'à la fin du trajet.


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t294-celestia-la-princesse-
ThafnoutavatarArmure :
Condor de Notos

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
245/245  (245/245)
Message Re: [MD 4] Dream team [Esther, Li, Thafnout, Célestia]   Mar 26 Avr - 19:58
Lentement, l'aura du Condor entourait son "invitée" dans une chaleur apaisante. Le coeur de la belle battait la chamade alors que les vents iodés narguaient les narines de l'équipage de fortune. Les ailes de l'Oracle frappèrent les courants ascendants alors que d'autres courants de chaleur indiquaient qu'ils approchaient de la terre ferme. De multiples fragrances exotiques et épicées s'insinuaient dans les airs et, tournant la tête, Thafnout indiquait à Celestia que l'Afrique devait être visible désormais. Sa concentration se relâchait alors quelques instants afin de répondre plus tranquillement aux questions de la jeune féline.

- Et ? Tout le monde a un passé et vous êtes à l'orée du chemin. Bien des hommes et des femmes ont été dans votre situation et ont trouvé un autre chemin. Ne vous jugez pas, pensez plus à votre futur qu'à un passé où on ne peut revenir dessus. Telle est la volonté d'Apollon de nous demander d'aller toujours vers l'avant... Le passé est une nuit - rêve ou cauchemar - qui est déjà passée...

Soudain, alors que le vent chaud chassait les iodes de la Mare Nostrum, les ailes du Condor se rétractèrent de plus en plus afin d'accélerer la vitesse. Le vent s'abattait sur eux comme des lacérations destructrices dûes aux changements atmosphériques. Mais la Chlamyde de Thafnout immunisait son porteur à ses difficultés. Sans le cosmos de ce dernier, la panthère n'aurait peut-être pas pu s'en échapper facilement.

Soudain, le sol se rapprocha encore plus vite et les ailes s'ouvrirent brutalement afin de décélérer la vitesse de vol. Quelques battements plus tard, ils étaient enfin arrivés sur la côte, à quelques encablures de la cité romaine qui s'était installée après la chute de la grande Carthage. Elles portaient le même nom mais les ruines de la première trônaient encore fierement à côté de la nouvelle ville. Déposant doucement Li Mei, il se retournait ensuite afin de concentrer son cosmos sur l'autre voyageur. Tout le monde était déposé désormais... Celestia n'allait pas tarder.

Citation :
Fin de cette partie de la MD.

Esther, à toi d'ouvrir dans un autre Topic dans la partie "Reste du Monde"





Justice without a great cause begets nothing more than slaughter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t628-thafnout-eveque-du-con
Contenu sponsorisé
Message Re: [MD 4] Dream team [Esther, Li, Thafnout, Célestia]   
Revenir en haut Aller en bas
 
[MD 4] Dream team [Esther, Li, Thafnout, Célestia]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dream team
» Dream Team + histoires éparses
» Dream Team.....Or not ! [PV: Roxas]
» Dream Team ♘ les souvenirs construisent nos vies .2.
» Dream Team ♘ les souvenirs construisent nos vies .6.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Italia :: Principautés italiennes-
Sauter vers: