Votez
I
II
III


Forum fermé. Bon jeu à tous sous d'autres cieux !
 

Partagez | 
 

 Lykeios du Loup de Delphes [terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
LykeiosavatarArmure :
Loup de Delphes

Statistiques
HP:
240/240  (240/240)
CP:
360/360  (360/360)
CC:
247/247  (247/247)
Message Lykeios du Loup de Delphes [terminée]   Jeu 21 Avr - 5:31
Lykeios
Qui est-il ?


Nom : Lykeios
Date de naissance : Né en les temps immémoriaux des légendes. Premier janvier 532 en ce qui concerne son enveloppe charnelle actuelle.
Âge : Dix-huit ans mais semble avoir aisément dépassé la vingtaine. Son regard quant à lui indique une existence bien plus longue encore.
Sexe : *se gratte les... la barbe !*
Armure demandée : Loup de Delphes [Légende].

Comment est-il ?



- Lykeios, l'Ombre du Soleil -


Fils d'Apollon et d'une chasseresse d'Artémis, Lykeios a pu hériter de gènes exceptionnels l'amenant forcément à posséder quelques qualités notables transmises par sa divine filiation.
De l'alchimie entre le Soleil et la fille de la Lune a vu le jour un être remarquable, comme tous ceux de sa lignée. Bien que dans un style différent nettement de son père, Lykeios s'est notamment vu doter d'une grande beauté, de traits fins et harmonieux que l'on ne retrouve que parmi les éphèbes de sang divin. Et s'il est sans doute bien moins remarquable que ses proches parents cités, il pourrait par contre se targuer d'un charisme animal, un je-ne-sais-quoi de bestial qui pourrait bien compenser un peu de ce retard tout en le démarquant.

Chose qu'il ne s'aventurerait pas à faire cependant. En effet, par la force des choses, celui qui deviendra le Dieu-Loup fût d'un naturel plutôt discret, les circonstances même de sa naissance l'y ayant contraint. Devant vivre caché dans l'ombre de son père, il s'habitua dès lors à une vie de solitaire, heureux de n'être à jamais que la pâle et insignifiante doublure du Soleil.
Discipliné et intègre, sérieux et distingué, voilà notamment d'autres qualités qui ajoutées à sa dévotion sans faille envers son géniteur ont poussé ce dernier à lui accorder grande confiance. Lykeios tâchera toujours de s'en montrer digne, avec pragmatisme et persévérance.

Afin de nourrir la fierté d'Apollon, son rejeton inavoué s'est essayé sans succès aux arts musicaux, ce qui resta un temps une infamie à ses yeux. Aussi tenta-t-il d'y pallier en se rendant utile autrement. Ses capacités physiques hors du commun le poussèrent alors à prendre rôle de protecteur, profitant du charisme étourdissant de son paternel dont il ne quittait pas le sillage pour se faire tout bonnement invisible aux yeux de tous. Sa longue crinière d'ébène et ses yeux de glace resteront dès lors tapis, le héros en guenilles se dérobant à la suite de la divinité flamboyante.
Lykeios devint donc un guerrier vif et puissant, preste tel le vent et aussi implacable que la meute. Anonyme, il participera ainsi à étoffer la légende inépuisable de son père sans que celui-ci ait à trop se salir les mains.

Chien de garde irréprochable, il n'en demeurera pas moins qu'un colosse aux pieds d'argile, ses fêlures se trouvant en son cœur et son âme. Vouant un profond respect à la vie, son rôle d'exécuteur lui procurera bien des remords, une repentance qu'il enfouira au côté de la souffrance de n'avoir jamais connu sa mère, arraché à son sein dès la naissance. Il ne la reverra qu'une seule et unique fois, pour leur plus grand malheur...


____________________________________________________




- Lykeios, le Dieu-Loup de Delphes -


Le don d'Artémis. Une malédiction infligée à l'héritier d'une relation incongrue. Lorsque les astres d'Apollon et d'Artémis se succèdent, l'enveloppe charnelle de Lykeios subit une cruelle mutation.

Dès le crépuscule achevé cesse la protection paternelle pour ne laisser en son cœur que le froid mépris lunaire, représentation de son austère Déesse. Le sceau présent sur son torse s'active alors, pour le plonger dans d'innommables douleurs. De longues minutes durant, la transformation s'opère pour que le loup se substitue à l'homme. Encore que le simple terme de loup soit bien faible pour définir le monstre qu'il représente.

Le Dieu-Loup de Delphes, colossal et redoutable, deux fois plus massif encore que les plus notables spécimens lupins. Une créature de cauchemar au caractère brutal, dominant parmi les dominants, il aura fallu bien des années à Lykeios pour parvenir à apaiser quelque peu cette forme. Il n'en reste pas moins bien plus féroce et instinctif que sous sa forme humaine, même si le loup ne prend que rarement pleinement le dessus. Dans ces cas-là, mieux vaut ne pas avoir affaire à lui...

Une épaisse fourrure sombre couvrant une musculature noueuse, l'on dit qu'il voyage avec la brume, cette dernière ne permettant qu'au dernier moment de voir la fantomatique lueur glacée qui émane des yeux de ce titanesque canidé.

Des siècles durant, Lykeios a ainsi continué de servir fidèlement son père, providence des tertres sacrés de Delphes. Ces derniers étant recouverts et protégés d'une nuit perpétuelle, il n'a dès lors plus jamais retrouvé son corps de Demi-Dieu. Lorsque le long sablier de son existence s'est finalement écoulé, c'est sa descendance qui a pris le relais, la meute protectrice continuant de transmettre la volonté du Dieu-Loup ; celle de servir sans relâche le Dieu-Soleil sur qui pourtant ils ne pourront en aucun temps porter le regard...


____________________________________________________




- Démétrios, l'Oiseau Noir -


« Et maintenant, veuillez accueillir le champion en titre, celui que l'on surnomme « l'Oiseau Noir », oui c'est bien lui, le grand, le terrible, l'inégalable Démétrios ».
Ah, ce qu'il aurait aimé que l'on en vienne à le présenter un jour de la sorte. Cela aurait assurément ravi son inépuisable besoin de reconnaissance. La gloire, rien que la gloire, qu'est-ce qu'il avait pu en rêver !? Plutôt idiot d'ailleurs alors que le pugilat avait été interdit par Théodose Ier, mais les vivats des poivrots dans les rencontres privées et illégales suffiraient grandement à son amour-propre, du moins dans les projections qu'il s'en faisait.

Imbu de lui-même le pugiliste ? Certainement. Mais prendre une revanche sur sa vie misérable était une motivation autrement plus pertinente et essentielle que de simplement satisfaire son ego. Orphelin bagarreur, rejeté pour ses frasques toute son existence durant, Démétrios était devenu un adulte imbuvable et revanchard. L'adaptation n'ayant jamais vraiment fait partie de ses qualités, sa rigidité d'esprit et sa mauvaise foi l'ont amené à en vouloir à la terre entière. Leur faire payer sa disgrâce, s'estimant victime au seul motif qu'il fut différent.

Le rejeté, le banni, l'oiseau noir… Un rôle qu'il avait maintenant accepté d'endosser, mais ce n'était que pour mieux se frayer un chemin jusqu'aux sommets, à grands coups de poing dans la tronche s'il le fallait. Le pugiliste s'était taillé un corps en conséquence, la paresse ne faisant certainement pas partie de ses péchés – l'on ne pouvait après tout pas cumuler toutes les tares. Son ascension aurait pu être belle, oh oui… Puissant et résistant, mais surtout très rapide. Son rêve aurait bien pu se réaliser, certainement, s'il n'avait fallu compter sur une santé défaillante. État sans doute accentué par les nombreux excès de toutes sortes auxquels il s'est joyeusement adonné.

Ce caractère chaotique et ce physique d'apparence robuste sont idéalement accompagnés d'une tenue de cuir sombre laissant de tous temps apparaître ses bras et son torse, exprimant à nouveau sa fierté pour cette musculature travaillée. Partant des épaules, une lourde chaîne aux épais maillons de chaque côté, allant finir leur course au niveau des omoplates. Complétant la panoplie du gros dur, des himantes – bandages et courroies de cuir protégeant les poings afin de pouvoir cogner plus fort encore – par-dessus des gants tout aussi sombres que le reste de son vestiaire. Dernière touche sur ce look de brute des bas-fonds : une chevelure corbeau paraissant plus négligée qu'elle ne l'était réellement.


____________________________________________________




- Lykeios, l'Incarné -


Malgré sa santé vacillante, le potentiel du corps de Démétrios s'est avéré suffisant pour en faire le réceptacle du Loup de Delphes en cette ère. Il en a subit quelques modifications notables qu'il convient donc de lister. La marque d'Artémis tout d'abord, ce sceau en forme de croissant de Lune qui occupe une bonne partie de son torse. Son regard est également tout à fait différent, comme si les yeux de glace de Lykeios s'étaient tout simplement substitués à ceux plus sombre de Démétrios. Enfin, sa chevelure corbeau a viré à l'argenté, suite aux affres de l'incarnation.

Bien entendu cette liste n'est pas exhaustive et que bien d'autres différences se remarquent dans son comportement diamétralement opposé. Pour autant, il n'est plus tout à fait le Lykeios d'autrefois, des siècles passés en sa forme lupine ayant forcément eu leur influence. Le Loup de Delphes est toujours aussi posé et sérieux, l'attitude qu'il adopte tenant le plus souvent à l'observation. Toujours très solitaire, accentué désormais par une certaine incompréhension du genre humain, ne sachant réellement comment interagir avec eux. Ainsi il peut parfois paraître froid et dédaigneux sans pour autant que cela soit prémédité.

Quelques habitudes plus animales ont aussi pris place dans sa conduite. S'il n'ira jamais jusqu'à se gratter l'oreille du bout du pied - … - Lykeios pourra être surpris à longuement humer l'air ou même se mettre à gronder en cas de situation déplaisante.
Prenant son rôle de protecteur de la Tour des Vents très au sérieux, il n'hésitera pas à suivre fidèlement les consignes de son père en détruisant tout envahisseur belliqueux. En dehors de ce point, il estimera toute vie comme précieuse et n'adoptera la plus pure férocité de son avatar canin que sous l'ordre direct d'Apollon.

Lykeios nourrit également une certaine aversion pour le réceptacle qu'il occupe désormais. Une coquille qu'il estime faible et maladive, qu'il voit comme un fardeau limitant grandement sa puissance d'antan. Ce n'est que la nuit tombée – sous sa forme bestiale – qu'il se sent à nouveau lui-même. Encore faible selon ses propres critères, au moins a-t-il là l'impression de réellement occuper son propre corps…

Impression dont il peut également se rapprocher en faisant appel à sa Chlamyde, lorsque la situation l'exige. Sombre et massive, elle n'en est pas moins hautement détaillée et travaillée. Imposantes pièces d'armures et légers voiles de nuit s'enchevêtrent afin de constituer un ensemble évoquant une créature monstrueuse s'extirpant de la brume, donnant une touche aérienne et éthérée malgré qu'il soit la seule représentation terrestre des armées d'Apollon. Le casque représente bien entendu une tête de loup formidable aux canines proéminentes et acérées, ses yeux représentés par des saphirs étoilés étincelants. Au niveau des reins, ne se dévoilant que très partiellement sous les voiles d'ombre, deux épées redoutables se croisent et qu'il considère comme ses crocs. Le plus souvent, Lykeios les manie à la manière de tonfas, utilisant leurs gardes épaisses comme poignées.

Son Histoire



- Fils du Dieu-Soleil -


Un regard.
Un sourire.

Souvent, il n'en faut pas plus pour qu'une histoire débute. Sans être un véritable coup de foudre, une attirance réciproque s'est créée, une tension installée. Une nuit seulement, elle aura l'honneur de s'offrir à lui. Une extase fugace mais mémorable. Il n'aurait pu en rester que d'exquis souvenirs si la graine de la vie n'avait trouvé son chemin.

L'histoire est banale, presque trop. À l'exception qu'il s'agit là d'une relation mêlant Apollon à l'une des nymphes de sa jumelle, censées préserver intacte leur pureté. Un impair de chasteté qui pourrait prendre une ampleur terrible et une fin cruelle si la farouche Artémis venait à l'apprendre. Cependant, une grossesse reste difficile à dissimuler. Aussi dût-elle trouver une solution, ne souhaitant pas perdre le fruit de sa chair, la descendance même de l'amant solaire.

Une idée. Une chance. Avec l'assistance du Dieu-Soleil, cela pourrait fonctionner.

Dès lors que son ventre se mit à s'arrondir, l'opération fut menée. Une louve porterait l'enfant jusqu'à ce que gestation soit menée à terme. En le tertre sacré de Delphes, sous la garde de son père. Une autre décision avait été prise, afin de contourner un sombre oracle : jamais Ô grand jamais l'enfant à naître ne pourrait un jour revoir sa mère…

* * *

Les cris d'un nouveau-né. Quelques coups de langue, l'affection d'une mère de substitution, alors que celui qui se nommera désormais Lykeios tète vigoureusement. Arraché à son sein afin d'être conduit à Apollon, cette mère non plus il ne la reverrait jamais.

Stigmate d'un amour aussi impossible que fugace, cet enfant serait chéri par le Soleil qui s'assurerait qu'il ne manque de rien. Peu apprendraient pourtant l'existence de cet enfant, ne pouvant se permettre une fuite qui provoquerait assurément le courroux d'Artémis.

Élevé en secret, il s'habituera bien vite à cette vie de solitaire, se contentant très bien du faible nombre d'interactions auquel il aura droit. Principalement un être suffira à ses yeux, son tout ; il n'aura de cesse de chercher l'attention et l'affection de son père.

En ce but, l'enfant-loup fera comme tant d'autres enfants, s'attachant à mimer son ascendance. L'arc et la cithare feront ainsi partie de ses principales occupations des années durant. Cependant, il n'y brillera jamais vraiment, incapable d'atteindre la perfection divine en ces disciplines malgré ses efforts. Ses échecs musicaux l'affecteront par dessus tout, une certaine jalousie envers d'autres plus doués ponctuera son inaptitude à combler ses propres exigences.

Une affliction pas toujours justifiée pourtant. Personne ne peut être totalement dépourvu de qualités, d'autant plus avec pareille hérédité. Il lui suffirait juste de trouver sa voie...

____________________________________________________


- Dans l'Ombre de l'Astre -


S'il est invisible aux yeux de tous, ce ne sera pas le cas pourtant de son père, qui ne lui tiendra pas rigueur de ses échecs. Au contraire même, flatté de voir le discret louveteau aussi dévoué à son propos. Il le préservera alors sous son aile, sans trop d'encouragement mais en tout cas dénué de tout jugement. Ce qui ne privera pas Lykeios d'en nourrir une certaine anxiété, jusqu'à ce qu'il trouve enfin sa voie, la manière dont il pourrait à sa façon d'attirer la fierté de son géniteur, le servir, devenir indispensable à ses yeux, tout comme le Dieu-Soleil l'était aux siens.

Et c'est sur ses prédispositions physiques qu'il battit ses principales capacités. Apte à se fondre dans la masse, d'autant plus dans le sillage éblouissant d'Apollon, il comprit que sa force pourrait devenir un redoutable atout. Un homme athlétique, véloce et vigoureux, capable de se faire totalement oublier jusqu'au moment même où il frappe… Le jeune loup ne saurait avouer le déplaisir que l'idée provoquait en lui, pacifiste créature qu'il est, mais s'il devait en être ainsi afin de s'attirer pour de bon les faveurs paternelles en sus de s'assurer ne jamais le quitter, Lykeios signerait alors des deux mains.

Son entraînement rigoureux porterait son fruit. Ses aptitudes et sa fidélité aveugle le mèneraient à devenir la doublure de l'Astre. Celui qui de l'ombre veillerait sur lui. Celui qui exécuterait les basses besognes s'il le fallait. Celui qui allait participer à sa légende de Dieu-Loup. S'apercevoir de sa présence signifierait pour beaucoup le trépas, ses mérites dès lors attribués à Apollon – qui de sa toute puissance de Divinité révérée n'en avait de toute façon pas besoin. Qu'à cela ne tienne, au moins son but était-il atteint. Du moins, tant qu'il pourrait contenir les fêlures en son âme...

* * *

Longuement, des années durant, il parvint à se satisfaire de cette situation. Après tout, Lykeios avait désormais ce qu'il avait toujours désiré, non ? Mais bien sûr, rien n'était jamais si simple. Son aversion à prendre la vie ne pouvait que le miner, l'user, chaque fois un peu plus. Insidieusement, il s'appliquait à une inévitable auto-destruction. Pour autant, que pouvait-il y faire ? Continuer et finir par tant s’écœurer de sa propre existence qu'il ne pourrait en ressortir qu'un drame, ou rendre son tablier et perdre ainsi cette relation père-fils si durement acquise mais néanmoins essentielle… Dilemme qui finirait par lui être insupportable, et qui forgera son humeur.

Le garçon bienveillant virait en effet à l'homme grave, ses émotions s'effaçant les unes après les autres, ankylosées par cette déplaisante routine, déchirées par l'affrontement de ses aspirations. En demeura une douleur sourde, ravivée peu à peu, et qui devint finalement une évidence à ses yeux, comme lorsque l'on se remémore finalement une grave omission. Une nouvelle obsession. S'il pouvait retrouver sa mère, peut-être une nouvelle voie s'offrirait-elle à lui ?

Bien sûr, Lykeios savait la chose impossible, cela lui avait clairement été interdit, les raisons ne lui ayant jamais été cachées. Mais s'il se privait de lui parler… se contentait de la voir, de l'observer… peut-être colmaterait-il ainsi les brèches en son cœur, apaiserait son tourment. Et au fond, ce ne serait donc pas si grave, non ? Pas vu pas pris. C'est de cette déduction malheureuse qu'un jour il finira par trahir la confiance placée en lui. Qu'il désobéira. Et qu'il ira se fourrer tout cru dans la gueule du loup...

____________________________________________________


- Reçoit le Présent de la Lune -


Une silhouette attentivement observée au travers des feuillages. Perché sur une branche solide, Lykeios ne parvient à détourner son regard d'elle. Cette chevelure d'encre, c'est donc bien d'elle qu'il la tient. Là, il ne pense plus à ses doutes, ses craintes, ses peines. Juste à ce merveilleux visage, ce regard mélancolique qu'il devine, ce charme naturel dont il comprend qu'il ait pu attiser la convoitise de son père.

Combien de temps ainsi passé, immobile, respirant lentement afin de contrôler son exaltation ? Impossible à dire, et après tout, quelle importance ? Ce qui devait être un simple coup d’œil furtif se transforma en véritable désertion. Des jours durant, il parcouru cette forêt, y demeura caché aussi bien qu'il le put, peu désireux de s'éloigner d'elle maintenant qu'il en était si proche. Peinant à trouver le repos, Lykeios chérissait cependant les souvenirs qu'il se créait ici, agissant tel un baume réparateur sur son âme torturée.

Pourtant, il lui faudrait repartir. Rentrer au service d'Apollon. Chose à laquelle il ne pouvait encore se résoudre pour l'heure. « Juste une dernière fois, la revoir une fois encore ». Et ainsi se poursuivait sa garde silencieuse, repoussée chaque fois un peu plus.

Tout simplement, le fils du Soleil ne pouvait se résigner à partir ainsi. La quitter sans qu'elle ait eu l'occasion de savoir. Sans qu'elle ait pu bénéficier de la réciproque, le voir à son tour, savoir que son fils était en vie, se portait bien… Quelques mots… juste quelques mots, rien de plus…

Une envie si pressante et entêtante qu'il ne pourrait finalement repousser l'idée plus longuement. Faisant fi du péril probable à trop tenter le diable, Lykeios se laissa aller à son caprice, assouvissant enfin son désir irrépressible…

* * *

Moment fugace mais émouvant. Un fils se présentant à un mère qui n'avait jamais pu poser les yeux sur lui auparavant. Ils échangèrent quelques mots. Des regards humides. Des sourires nerveux. Il comprit la tendresse qu'elle lui portait malgré tout. Lui raconta sa version de l'histoire, mêlant aux faits qu'il connaissait son propre point de vue, ses sentiments, la lourde décision de l'abandonner afin qu'il ait une chance de survivre. D'éviter le courroux d'une Déesse qui n'hésiterait pas à s'en prendre à lui pour faire payer à ses parents le prix de leur trahison.

Chose qui ne tarderait pas à se vérifier. Une impérieuse voix féminine qui s'élève. Questionne, presse, manifestement prête à perdre patience à tout instant. Une Déesse sévère à la beauté étourdissante. La Lune, digne jumelle du Soleil à n'en point douter. Sa mère se mit alors en devoir de tout raconter, comme il le lui était réclamé, optant pour l'honnêteté en guise d'excuse. Une faiblesse qui datait d'assez d'années pour que ce soit un jeune homme qui se présente face à elle en ce jour. Faiblesse à l'adresse d'un homme aussi digne qu'Apollon, lui-même rendu en partie coupable. Le cheminement de pensée de Lykeios, estimant que ces points pourraient s'avérer décisifs dans la possible clémence qu'il espérait.

Mais quelques années ne représentent rien au regard des immortels, aussi ne saurait-il y avoir la moindre prescription. Le forfait aurait pu se produire ce matin même que la situation en demeurerait identique. Quant à admettre que son frère avait fauté autant que sa suivante, voilà chose impossible. Son jumeau tant aimé, fils de Zeus lui-même, n'avait pas à être mis dans le même panier qu'une nymphe censée être dévouée et fidèle aux préceptes de sa maîtresse.

Sa vengeance fut donc énoncée avec un sens redoutable de l'ironie. La biche qui avait charmé le Soleil et le fils de la louve… Il n'en fallait pas plus pour qu'une « merveilleuse » idée germe en l'esprit d'Artémis. Une fable à la bien triste conclusion, lorsqu'un fils se retrouve changé en dangereux prédateur et sa mère en simple gibier…

* * *

Une visite inattendue. Pourquoi sa sœur venait-elle à sa rencontre ? Apollon le saurait bientôt. La Lune ne venait pas les mains vides, comme elle semblait s'en réjouir. Elle lui apportait un somptueux présent ! Une cage amenée à sa suite, dans laquelle trône un monstre enragé, un loup démesuré aux babines carmines et dégoulinantes encore de son dernier et funeste repas.

Le don d'Artémis… Les Dieux ont décidément une drôle de manière de faire montre de leur générosité. Clairement une façon pour elle de se venger tout de même. S'il n'y pouvait y avoir aucune répercussion directe sur le Dieu-Soleil, lui annoncer le trépas de son amante sous les crocs de son propre fils ici présent suffirait à mettre les choses au clair.

La malédiction de Lykeios… devant à jamais vivre avec le souvenir de ses crocs s'enfonçant dans la chair de sa mère, transformée pour l'occasion en une frêle biche dont il avait fait carnage autant que bonne chère. Le jour, sous la protection de son père, il resterait homme. La nuit, sous l'influence du sceau d'Artémis, il se changerait en bête sauvage.

Apollon accepta le présent. Ne s'opposa pas à sa sœur, qui s'était offert juste réparation à son sens. Un merveilleux présent en effet, qui ferait office de formidable gardien des tertres sacrés de Delphes, eux-mêmes plongés dans une nuit perpétuelle sous le couvert du voile de nuit d'Artémis. Ainsi il lui accordait la victoire. Plongerait lui-même son fils dans une situation où il ne pourrait plus voir le Soleil, et ainsi ne retrouverait jamais son apparence. Il lui avait désobéi, avait été au devant de son propre péril. Et ainsi, l'affaire fut close sur une entente fraternelle renouvelée.

Voilà qui était parfait, n'est-ce pas ?

* * *

Son sort fut ainsi scellé. Le féroce gardien des tertres sacrés d'Apollon. Le Dieu-Loup de Delphes, créature enragée… Mais était-ce plus par l'instinct de la bête ou la légitime colère de Lykeios, la part des choses serait sans doute bien pénible à réaliser.

Les années passèrent. La créature se domina, s'apaisa enfin. Peut-être avait-il mérité ce destin. Il avait bravé l'interdiction, trahi la confiance de son père. Et si pour se racheter il devait ici faire pénitence, ainsi en serait-il. Continuer de le servir. Garder scrupuleusement son domaine. Et ce jusqu'à ce qu'il expire son dernier souffle.

Et c'est ainsi qu'il en fut. Les Demi-Dieux bénéficient d'une longue vie, mais sans atteindre l'immortalité de leur parenté. Meneur d'une meute composée en grande partie de sa propre progéniture. Les loups de Delphes, ses descendants qui poursuivraient son œuvre. Continueraient de veiller sur cette forêt, comme Lykeios le leur avait appris, transmis. Un héritage qu'il laissait derrière lui. Physiquement du moins, car son âme ne pourrait s'empêcher de rester solidement ancrée à ce tertre dans une garde éternelle...

___________________________________________________________
___________________________________________________________


- Oiseau Noir Vole au Loin -


Les naissances non-désirées se succèdent mais ne se ressemblent pas. Certains n'héritent que d'une ascendance médiocre, composée de soûlards et de catins. Et ne connaissent finalement que le plus tragique des abandons. Celui d'un nouveau-né qui ne connaîtra jamais ses parents, ceux-ci n'ayant pas voulu de lui. Il n'avait rien fait d'autre que de naître et déjà il en était châtié. Fait annonciateur de sa destinée.

Souvent détesté dès le premier regard, Démétrios ne ferait rien pour arranger cela. Au contraire, le garçon s'enliserait bien souvent dans la violence en réponse au mépris. Quelques gnons, ça n'arrange peut-être pas grand-chose, mais bon sang qu'est-ce que ça fait du bien ! L'adulte qu'il deviendrait se forgerait donc dès cet âge. S'habituerait au rejet pur et simple, en nourrirait sa rancœur perpétuelle, en ferait même son principal moteur.

Ah ça, ils avaient décidé d'en faire un oiseau noir… L'oiseau noir il serait. Et c'est par sa splendeur qu'il leur en mettrait plein les yeux, si toutefois ils pouvaient toujours ouvrir les paupières après les roustes qu'il pouvait coller à gauche et à droite, au gré de rencontres souvent très mouvementées.

* * *

Une voie toute tracée donc. Il n'était bon qu'à se battre, voler, truander, et se battre encore lorsqu'il se faisait prendre. C'est ainsi que Démétrios grandit, déterminant ses propres valeurs – le plus souvent dénuées de bonne morale – et se choisit sa spécialité. Chaque être sur cette terre possédait un talent, une raison pour laquelle il était venu au monde. Et le corbeau savait au plus profond de lui qu'il était là pour réduire des visages en bouillie. Rien ne lui provoquait plus de bonheur et de plaisir qu'étaler un adversaire en quelques frappes aussi vicieuses que puissantes, pour ensuite recevoir la clameur d'autres âmes en perdition telles que lui.

Voilà comment il devint pugiliste. Sport interdit depuis longtemps déjà, ce qui ne l'empêchait pas d'être encore pratiqué dans les caves de quelques tripots très mal fréquentés. Là, il trouvait sa place. Bastons, alcools, drogues et luxure… Un cocktail dont il raffolait au point d'en abuser sans plus aucune once de modération. Brûler la chandelle par les deux bouts avant de tout simplement la balancer dans un âtre avivé, voilà sans doute le descriptif qui conviendrait le mieux à son mode de vie.

Évidence qu'un jour il devrait en payer le prix...

____________________________________________________


- Malgré les Obstacles sur ton Ascension -


La première chose qui vous vient à l'esprit lorsque vous vous mettez soudainement à cracher du sang, c'est le choc. Oh, pas simplement de voir la lueur carmine du précieux liquide, cela faisait clairement partie de son quotidien. Mais lorsque cela se produisait après une violente quinte de toux et non un simple combat, il y avait de quoi en avoir le vertige. Un moment de doute, une conscience ébranlée. Un signe avant-coureur qu'il aurait dû prendre en compte.

Au lieu de cela avait pris place le déni. Non, ce ne devait être rien. Séquelle d'un récent combat, rien de plus. Dans quelques jours, il n'y paraîtrait plus rien. Pas de quoi l'empêcher de mener joyeusement son train de vie habituel. D'autres crises se déclarèrent, encore et encore. De plus en plus rapprochée, de plus en plus violentes, laissant toujours plus d'hémoglobine en son gant noir. Mais toujours il s'entêtait. Cela ne pouvait pas lui arriver, pas à lui. Pas à Démétrios, celui dont le nom ne tarderait plus à être sur toutes les bouches, il n'en doutait pas. Triste obstination face à l'inéluctable.

Ce fut au tour de la colère – fidèle compagne – de succéder lorsqu'il réalisa enfin que son état de santé ne s'arrangerait pas du jour au lendemain. Il se mit à prier les Dieux, Asclepios et son père Apollon en tête. Le jeune homme n'avait jamais été particulièrement fervent, mais quel autre choix avait-il ? Ainsi, seul face à lui-même, l'oiseau noir négociait. S'il était soigné, il deviendrait un grandiose combattant. Si l'on prenait soin de lui, il ferait honneur aux Dieux, par sa force et son courage. Si l'on effaçait son affliction, l'on ne trouverait plus fidèle dans tout Delphes, dans toute la Grèce entière même ! Ses vœux parurent toutefois rester sans réponse, ses crises s'accentuant encore…

Inconsolable, il s'engouffra toujours plus dans ses excès. Qu'allait-il devenir ? Crever dans un caniveau, seul, comme un rat ? Le combat semblait vain. Démétrios fut happé par la détresse jusqu'à toucher le fond. Ne parvenait plus même à participer au moindre combat, autant par le fait de la maladie que son alcoolisme prononcé. Plus une pièce en poche, il finit par se résigner. Seule la mort l'attendait. Les Dieux en avaient décidé ainsi. S'il devait perdre le contrôle, il en finirait avant. Prendrait au moins cette décision lui-même. Choisirait quand et comment le point final de son histoire serait encré.

Des semaines durant, ce devint une litanie incessante, sans pour autant qu'il parvienne à mettre à exécution ses envies suicidaires. Et finalement, cette option ne lui serait même plus laissée…

* * *

La course-poursuite s'étendait sur des heures déjà. Combien de lieues parcourues ? Il n'en pouvait plus… Allait se faire rattraper et dévorer vivant.

Dans la journée étaient apparus des loups. Une meute entière, en plein centre de Delphes. Trop rapides pour que quiconque puisse y faire quoi que ce soit. Droit à l'essentiel, comme si leur proie avait été décrétée à l'avance, ils s'en étaient pris à Démétrios qui n'avait eu d'autre choix que de courir pour sa vie. Guidé et rabattu par les assauts féroces, les bêtes enragées le guidant vers un sombre destin.

Il réalisa alors qu'il n'avait plus envie de mourir. Surtout pas ainsi.

Alors, même si aucun n'avait été jusqu'à prélever sur lui un morceau de viande, il allongeait les foulées, peu désireux de leur faciliter la tâche. Mais à chaque fois que son souffle trop court ne lui permettait plus de prendre de la distance, la meute ralentissait de même. Jouait avec lui, comme un chat le ferait d'une souris avant d'asséner le coup final une fois lassé.

Les limites de la ville avaient été franchies. La nuit était tombée. L'oiseau noir se trouvait à présent en une forêt dont il n'avait connaissance. « Se trouvait-elle vraiment là la veille encore ? » pourrait-il se demander si tant est qu'il puisse se permettre d'en prendre conscience. Mais pour l'heure son esprit n'était dirigé que dans une optique limpide : rester en vie.

____________________________________________________


- Laisse le Vent te Ramener en ton Foyer -


Encerclé, Démétrios ne pouvait plus fuir désormais. Son esprit avait déjà par trop repoussé les limites de son corps. Jamais il ne se serait cru capable d'un tel effort sur une aussi longue durée, et ce sans même prendre en compte sa maladie. L'énergie du désespoir peut-être…

C'est ce même désespoir qui le fit tomber à genoux. La meute l'entourant, grondante et menaçante, à la réserve d'un spécimen particulier qui lui se contentait d'observer. C'est sur lui que l'oiseau noir porta son regard sombre. Nettement plus large que les autres sans pour autant faire dans la pure démesure, il était surtout remarquable par son pelage d'une blancheur immaculée à l'exception des traits sombres inhabituels redescendant du coin de ses yeux de saphir qui lui rendaient son regard.

L'épuisement l'accabla alors plus encore. Une sensation de vertige implacable qui lui bloquait le souffle. Comme pour l'achever, une douleur fulgurante dans la poitrine. Son cœur en train de lâcher ? Ses doigts s'élevèrent pour se crisper sur son torse. La dernière chose dont il put avoir conscience fut ce dessin particulier, ces traits mystiques qui paraissaient se tracer, se creuser dans sa chair. Sa conscience fut alors balayée, son visage allant s'écraser dans le maelstrom de mousse et de feuilles mortes recouvrant le sol…

* * *

Quelques coups de langue. Un corps toujours allongé au sol, veillé par une meute de loups dociles, même peut-être inquiets. Le corps de cet humain n'a peut-être pas supporté… Cette chevelure corbeau virant à l'argent, pas l'air d'être un bon signe.

Et puis soudain…

Dans une grande inspiration, il se redressa, ses paupières écarquillées. Des yeux de glace, s'ouvrant à nouveau sur le monde. Malgré la frondaison, une chose le frappa. L'aube se levait.

Enfin.
Le Soleil !

Première fois qu'il put l'apercevoir depuis qu'Artémis avait porté sa malédiction. Lykeios observa alors son torse, comme s'il s'agissait d'un corps étranger – n'était-ce pas le cas après tout ? - et de l'index parcourut le tracé du sceau de la Lune. Il n'en était donc pas libéré. Peu importait.

La lueur de l'astre sacré emplissait de plus en plus l'horizon. Des larmes vinrent alors laver ses joues, tandis que de sa gorge émanait un grondement se changeant bientôt en pur hurlement. Pas comme un loup à la Lune, pas comme le vent violent.

Non.

Il hurla telle une bête. Le vagissement d'un nouveau-né inconsolable. Un cri de joie pourtant.

Son père lui avait pardonné. Lykeios était de retour à la vie, à nouveau incarné. Et ses descendants rugissaient de concert, comme pour célébrer cette renaissance.

* * *

Il devait à présent se mettre en route. Le vent le guiderait assurément. Apollon le rappelait à son service, et Lykeios n'avait pas l'intention de le décevoir derechef.

Il se questionna cependant. Pourrait-il être à la hauteur de ses attentes ? Ce corps n'avait pas l'air d'en être capable. Si ce réceptacle avait été choisi, ce devait forcément être par le potentiel qu'il revêtait. Mais ce n'était qu'un corps d'homme, bien loin des aptitudes surhumaines auxquelles il était plus habitué. Faible, si faible… Malade et corrompu qui plus est, comme il put rapidement s'en rendre compte.

Eh bien, tant pis. Ce serait un nouveau fardeau qu'il devrait porter. Et s'il devait mourir à nouveau, tant qu'il s'agissait de servir son père, le Loup de Delphes en serait pleinement satisfait.

Rome l'attendait. Son foyer désormais.

Oui, il était grand temps de rentrer à la maison...

Et vous, qui êtes vous ?

Age : Trop. Z'excuserez donc la rouille évidente !
Avatar :
Code:
[b]SOULCALIBUR[/b] → [i]Z.W.E.I[/i] est [b]Lykeios[/b].
Quelle est votre expérience des forums RP : Trois fois rien. J'ai été brièvement Jehane en ces lieux sinon.
Maître ! Comment avez-vous connu le forum ? Comment ? Demande-toi plutôt : pourquoi je l'ai connu ?


Dernière édition par Lykeios le Lun 25 Avr - 19:34, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t759-lykeios-du-loup-de-del
EstheravatarArmure :
Cuirasse de la Tarentule

Statistiques
HP:
100/100  (100/100)
CP:
130/130  (130/130)
CC:
304/304  (304/304)
Message Re: Lykeios du Loup de Delphes [terminée]   Jeu 21 Avr - 5:34
Bon ba, de ma part, ce sera juste un bienvenue ! Bon courage pour ta présentation et à bientôt peut-être pour un RP ! ^^




Codes couleur dialogues : Esther, Agnès, Arachné.
Chroniques d'une Tarentule, Armure, Agnès.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t686-esther-de-la-tarentule
CineadavatarArmure :
Scale de Polyphème

Statistiques
HP:
220/200  (220/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
305/305  (305/305)
Message Re: Lykeios du Loup de Delphes [terminée]   Jeu 21 Avr - 7:08
Sielut ! °_°


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t945-cinead-atlas-de-polyph
BelisaireavatarArmure :
Aucune

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
210/210  (210/210)
CC:
245/245  (245/245)
Message Re: Lykeios du Loup de Delphes [terminée]   Jeu 21 Avr - 10:29
Bienvenue !



Les seuls qui sont autorisés à me regarder dans les yeux sont ceux à qui je parle
et ceux qui me servent. Et celui qui s'oppose à moi est autorisé à regarder vers le bas.
Tu devras connaître ta place.


Dialogues : Doré = le Sage | Bleu = l'Absolu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t315-belisaire-grand-pope
EirwenavatarArmure :
...

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
180/180  (180/180)
CC:
275/275  (275/275)
Message Re: Lykeios du Loup de Delphes [terminée]   Jeu 21 Avr - 10:34
Bon courage pour ta fiche! Et je veux la lire en avant première!

Je suis contente que tu sois de retour ma louloute Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1149-eirwen-the-shieldmaid
LykeiosavatarArmure :
Loup de Delphes

Statistiques
HP:
240/240  (240/240)
CP:
360/360  (360/360)
CC:
247/247  (247/247)
Message Re: Lykeios du Loup de Delphes [terminée]   Jeu 21 Avr - 11:23
@Esther : Ca dépend. Tu les termines les RPs maintenant ?

@DINOOOOOOOOOOW : Toi par contre... on s'réserve un sujet ? °_°

@Belisaire : T... heu... non. J'vais pas t'en proposer un, si c'est comme les solos je vais attendre 3 mois pour que ça dure 10 min. Mais l'envie est là hein, juré !

@Airvent : Je te l'enverrai par MP 10 min avant de la poster au tout-venant s'tu veux. Et toi, la question s'pose même pas, t'es déjà bookée pour un RP ! Faudra juste voir avec lequel de tes persos, mais si elle se pointe pas en tablier avec un sandwich sur un plateau d'argent, ça va mal se passer hein ! Et oublie pas les roteuses !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t759-lykeios-du-loup-de-del
InvitéInvité
Message Re: Lykeios du Loup de Delphes [terminée]   Jeu 21 Avr - 11:39
Bienvenue alors ! What a Face
Revenir en haut Aller en bas
AedanavatarArmure :
Oracle du Merle

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
210/210  (210/210)
CC:
244/244  (244/244)
Message Re: Lykeios du Loup de Delphes [terminée]   Jeu 21 Avr - 11:46
(Re)Bienvenue à toi petit loup ! o/ Contente de revoir parmi nous, surtout avec un tel persos.
Bon courage pour ta fiche du coup o/


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t269-aedan-l-oracle-du-merl
LykeiosavatarArmure :
Loup de Delphes

Statistiques
HP:
240/240  (240/240)
CP:
360/360  (360/360)
CC:
247/247  (247/247)
Message Re: Lykeios du Loup de Delphes [terminée]   Jeu 21 Avr - 12:02
@Wedge :

@Aedan : J'suis à court de private joke... on s'réserve un RP ? °_°



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t759-lykeios-du-loup-de-del
EirwenavatarArmure :
...

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
180/180  (180/180)
CC:
275/275  (275/275)
Message Re: Lykeios du Loup de Delphes [terminée]   Jeu 21 Avr - 12:10
Hé dis donc tu m'as prise pour ta femme ou quoi? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1149-eirwen-the-shieldmaid
LykeiosavatarArmure :
Loup de Delphes

Statistiques
HP:
240/240  (240/240)
CP:
360/360  (360/360)
CC:
247/247  (247/247)
Message Re: Lykeios du Loup de Delphes [terminée]   Jeu 21 Avr - 12:14
Ah non, j'me permettrais pas, je souhaite ça à personne ! °_°



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t759-lykeios-du-loup-de-del
LiaoavatarArmure :
Protection de Poséidon

Statistiques
HP:
160/160  (160/160)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
305/305  (305/305)
Message Re: Lykeios du Loup de Delphes [terminée]   Jeu 21 Avr - 12:18
(Re)Bienvenue sur le forum, et bon courage pour ta fichette.


" We all have inner demons to fight, we call these demons, fear and hatred and anger.
If you do not conquer them then a life of one hundred years is a tragedy.
If you do, then a life of a single day can be a triumph. "
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t233-liao-general-de-l-hipp
InvitéInvité
Message Re: Lykeios du Loup de Delphes [terminée]   Jeu 21 Avr - 12:44
Sale monstre ! Pas ces bat-tétons ! Mad



What a Face
Revenir en haut Aller en bas
CélestiaavatarArmure :
Héron de Boréas

Statistiques
HP:
220/220  (220/220)
CP:
220/220  (220/220)
CC:
306/306  (306/306)
Message Re: Lykeios du Loup de Delphes [terminée]   Jeu 21 Avr - 13:15
Vas-y, donne-nous la première Légende du fo ! Vivent les Oracles ! Vive Apollon !


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t294-celestia-la-princesse-
LykeiosavatarArmure :
Loup de Delphes

Statistiques
HP:
240/240  (240/240)
CP:
360/360  (360/360)
CC:
247/247  (247/247)
Message Re: Lykeios du Loup de Delphes [terminée]   Jeu 21 Avr - 17:56
@Liao : du courage, j'vais en avoir besoin, ça risque de dépasser "un brin" le stade de fichette, ça me fiche déjà mal au crâne ^^

@Wedge : Tsss, j'vois qu'on peut pas discuter de manière civilisée... XD

@Celestia : Mais du coup, j'me pose une question... Si Je Suis Une Légende, j'dois avoir un chien et lui passer du Bob Marley ? °_°



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t759-lykeios-du-loup-de-del
CélestiaavatarArmure :
Héron de Boréas

Statistiques
HP:
220/220  (220/220)
CP:
220/220  (220/220)
CC:
306/306  (306/306)
Message Re: Lykeios du Loup de Delphes [terminée]   Jeu 21 Avr - 19:24
Non ._.

Sois juste un Loup trop fun de la mort qui envoie des patates lance-missiles. Parce que Oracle.


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t294-celestia-la-princesse-
LykeiosavatarArmure :
Loup de Delphes

Statistiques
HP:
240/240  (240/240)
CP:
360/360  (360/360)
CC:
247/247  (247/247)
Message Re: Lykeios du Loup de Delphes [terminée]   Jeu 21 Avr - 19:35
"trop fun" et "lance-missile", t'es sûre ? XD J'pars pas trop dans dans c'te direction, m'enfin tu verras, à mon avis d'ici fin du w-e ce sera bouclé ou en tout cas en bonne voie de l'être Smile



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t759-lykeios-du-loup-de-del
LykeiosavatarArmure :
Loup de Delphes

Statistiques
HP:
240/240  (240/240)
CP:
360/360  (360/360)
CC:
247/247  (247/247)
Message Re: Lykeios du Loup de Delphes [terminée]   Lun 25 Avr - 4:04
Présentation terminée.

J'espère que ce sera pas trop chiant à lire Wink



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t759-lykeios-du-loup-de-del
AisleenavatarArmure :
Aucune

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
210/210  (210/210)
CC:
275/275  (275/275)
Message Re: Lykeios du Loup de Delphes [terminée]   Lun 25 Avr - 6:57
Présentation vraiment nulle à chier... Emmerdante au possible... j'ai eu du mal à la finir...Mais bon je pense que je vais quand-même commencer à rédiger mon post vu que tu me dois ton premier rp Wink

Sois le rebienvenu sur le forum ! ^^

PS: Merci pour l'agréable lecture du petit déjeuner Wink





Armure:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t702-ainia
CélestiaavatarArmure :
Héron de Boréas

Statistiques
HP:
220/220  (220/220)
CP:
220/220  (220/220)
CC:
306/306  (306/306)
Message Re: Lykeios du Loup de Delphes [terminée]   Lun 25 Avr - 11:27
Lykeios. Epouse-moi. °°

Moi aussi je veux un RP !


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t294-celestia-la-princesse-
RebaavatarArmure :
Petit Lion.

Statistiques
HP:
1/1  (1/1)
CP:
1/1  (1/1)
CC:
1/1  (1/1)
Message Re: Lykeios du Loup de Delphes [terminée]   Lun 25 Avr - 18:20
Et bien, bon retour tout d'abord.

Une présentation de qualité ma foi, mais il n'y avait pas de raison d'en douter. Je ne vais pas faire dans les longs discours : c'est bon pour moi, tu as ta première validation.


'cause I am a lion born from things you cannot be.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BelisaireavatarArmure :
Aucune

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
210/210  (210/210)
CC:
245/245  (245/245)
Message Re: Lykeios du Loup de Delphes [terminée]   Lun 25 Avr - 23:50
Hello.

Donc je vais aussi valider cette présentation sans vraiment de trucs à dire.

Deux choses tout de même à préciser mais on en avait convenu en PV :

1 - Tu prends une forme plus bestiale - plus instinctive - quand tu es en Loup.
2 - Tu as le défaut Erosion en mode Loup.

Ce sont des désavantages liées à ton statut comme tous les Légendes peuvent en avoir en compensation de leurs autres atouts.

Sinon, très belle présentation comme je l'ai dit et bon retour ! Tu es donc validé au Rang 6 d'Eveil avec 21 PC.

Bon jeu sur AoG !

Bélisaire.



Les seuls qui sont autorisés à me regarder dans les yeux sont ceux à qui je parle
et ceux qui me servent. Et celui qui s'oppose à moi est autorisé à regarder vers le bas.
Tu devras connaître ta place.


Dialogues : Doré = le Sage | Bleu = l'Absolu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t315-belisaire-grand-pope
Contenu sponsorisé
Message Re: Lykeios du Loup de Delphes [terminée]   
Revenir en haut Aller en bas
 
Lykeios du Loup de Delphes [terminée]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lykeios du Loup de Delphes [terminée]
» Entre chien et loup [Livre II - Terminé]
» Bienvenu dans le jardin secret d'Alice, le loup ! [Livre II - Terminé]
» Tu savais que j'étais un loup [Livre II - Terminé]
» Liam Dunbar, loup garou volcanique. [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Naos :: Présentations :: Présentations validées-
Sauter vers: