Votez
I
II
III


Forum fermé. Bon jeu à tous sous d'autres cieux !
 

Partagez | 
 

 [MD 4] Pandore [Pv Esther, Li, Célestia, Thafnout]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
EstheravatarArmure :
Cuirasse de la Tarentule

Statistiques
HP:
100/100  (100/100)
CP:
130/130  (130/130)
CC:
304/304  (304/304)
Message [MD 4] Pandore [Pv Esther, Li, Célestia, Thafnout]   Mer 27 Avr - 0:25
Crispée comme jamais, Aubrée avait en plus à supporter les déviances de la jeune oracle. En effet, à force d'attention, elle pouvait se rendre compte jusqu'à quel point cette femme se voulait en harmonie avec la nature, allant jusqu'à se faire une amie des mouettes. Dans ces conditions, il lui était difficile de dissimuler son profond scepticisme. Mais au moins n'avait-elle pas à craindre sa personnalité ; inoffensive comme il n'était pas permis de l'être. D'autant plus qu'elle semblait des plus à l'aise dans les airs. Cela devait aider à l'apaiser un peu. Cependant, c'était sans anticiper le moyen usité par cette femme pour prévenir ce vertige. Elle... chantait ? Une prestation de qualité, ce n'était pas la question. Quand bien même, si ce comportement ne la dépitait pas en l'état, la situation valait bien un rire de nervosité. Encore qu'Esther serait certainement bon public, mais son esprit se tenait à des lieues de là.

Sa conscience virevolte dans les ruelles de la cité de Carthage, Esther se laissant enivré par la vitalité de l'endroit. C'était sans commune mesure avec ce qu'elle avait pu entrevoir de son expérience dans les contrées forestières de Francie. Les villages eux-mêmes y étaient rares, et de villes, elle n'avait foulé que cette citadelle où logeaient les pires fléaux de l'humanité. Si elle ne se pense pas comme telle, ses quelques apparitions momentanées promptes à glacer le sang des mortels entrapercevant ses images rémanentes se faisaient éloquentes vis-à-vis de sa nature profonde.

Et pourtant, elle demeurait enfantine, pétillante de cette diasporas fourmillante, de ces constructions de marbre majestueuses, ainsi que de cette vitalité ambiante riche de nuances chatoyantes. Chaque coin de rue laissait se découvrir un élément nouveau, rendant toujours mieux compte de la complexité de cet espace qu'un esprit comme le sien prendrait du temps à assimiler. Le temps de la mémorisation, elle se l'accordait sans l'aborder comme une corvée ; l'Araignée profitait de toute façon d'une bonne marge avant que ses compagnons ne posent pied à terre.

De tous les sites à portée de son champ de perception, cette colline ponctuée d'édifices prestigieux attirait le plus son attention. Si l'organisation de la cité lui échappait en grande partie, son instinct lui faisait comprendre que la tête de la cité se trouvait au point le plus haut, quand les pieds se reconnaissaient dans les périphéries les plus éloignées. Était-ce là-bas qu'ils trouveraient les entrailles de Carthage, comme l'avait sommairement décrit Thivan ? Forte de ce critère de recherche – peut-être était-il naïf –, Esther recherchait toutes les zones donnant accès à de potentiels souterrains. Néanmoins, s'ils devaient y trouver un fossoyeur, ce dernier ne réagissait pas à sa présence ; du moins, pas encore.

Que se couche le soleil, laissant se profiler sur l'horizon un ciel orangé à l'opposé duquel le voile nocturne projetait de couvrir le monde des vivants ; des points noirs approchent finalement, découvrant peu à peu leur forme humanoïde. C'était les siens, son enveloppe charnelle comprise. Aussi la rejoint-elle après qu'ils se soient posés, émergeant difficilement de son songe merveilleux. Aubrée quant-à elle ne cachait pas son soulagement de retrouver la terre ferme ; adressant tout de même quelques politesses à Célestia en remerciement de son aide ainsi que de sa bienveillance. Le garde, s'il resterait une coquille vide, voyait son regard reprendre de sa vivacité après que la conscience d'Esther soit revenue parmi eux.

Le temps de se remettre de ses émotions, Esther regardait – non sans un soupçon d'angoisse – Li, cherchant à déceler son état d'esprit. Au moment de prendre la voie des airs, elle lui avait semblé mélancolique, ce qui n'était pas sans attiser une inquiétude visible, mais prudente. La panthère n'avait pas été dupe de son simulacre d'affection réciproque, semble-t-il. Il n'y avait plus qu'à espérer que les pavés d'une vengeance sanguinaire n'étaient pas déjà posés.





Codes couleur dialogues : Esther, Agnès, Arachné.
Chroniques d'une Tarentule, Armure, Agnès.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t686-esther-de-la-tarentule
CélestiaavatarArmure :
Héron de Boréas

Statistiques
HP:
220/220  (220/220)
CP:
220/220  (220/220)
CC:
306/306  (306/306)
Message Re: [MD 4] Pandore [Pv Esther, Li, Célestia, Thafnout]   Jeu 28 Avr - 16:34
(HRP : on m'a signalé que Li serait pas mal occupée donc je prends son tour)

L'atterrissage prit la même tournure que l'envol : un écarts de pratiques séparaient les deux Oracles comme leurs passagers, ce qui ne les empêchait pas pour autant de s'entendre, voire de se comprendre. Là où Li remettait sa confiance entière entre les mains de Thafnout, Aubrée craignait la fragilité de Célestia. Le Condor choisit de piquer vers le sol et de redresser le cap brusquement, quand le Héron préférait se laisser porter par le vent jusqu'à finalement toucher terre avec grâce et douceur. C'était à se demander comment deux équipes aussi différentes pouvaient s'entendre.

Sur terre enfin les partenaires se rejoignirent pour aviser de la situation. Posés à quelques lieux de la cité antique dévastée, les oiseaux passaient inaperçus pour l'heure. La jolie blonde en profita pour boire de nouveau et laisser sa chlamyde repartir librement. Son regard émeraude se posa ensuite sur la multitude d'affaires et le garde qui accompagnaient les trois femmes.

"A moins de nous promener avec un vent cosmique derrière nous, nous ne pourrons pas emporter tout ceci... Que comptez-vous faire exactement avec tout ce chargement ? Et pourquoi cet homme semble-t-il si... vide ?"

Plus elle les observait, et plus ces gens paraissaient éloignés de la réalité dans leur façon d'être. Peut-être la manière des Berserkers se montrait-elle ainsi au monde, mais pourtant Zvezdan paraissait bien plus... normal, dans son souvenir du moins. La Princesse aux mille oiseaux supportait leur petit manège jusque-là, mais elle refuserait catégoriquement qu'on la charge comme un mulet sans raison valable. La traversée de la Méditerranée alourdie de deux passagers lui suffisaient amplement et ils ne venaient pas faire du tourisme.

Adalrik avait parlé de flammes et de chaos dans les entrailles de la ville. Si un incendie devait avoir lieu, ce n'était pas le moment de trainer ici. Quelque les attendait probablement, un mystère qu'ils avaient le devoir de percer les premiers pour sauvegarder la ville sous l'égide de Rome ainsi que son peuple. Le prix à payer se compterait peut-être en vies humaines et en sang versé.


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t294-celestia-la-princesse-
ThafnoutavatarArmure :
Condor de Notos

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
245/245  (245/245)
Message Re: [MD 4] Pandore [Pv Esther, Li, Célestia, Thafnout]   Sam 30 Avr - 16:51
Silencieux. Ils observaient l'étrange région dans laquelle ils venaient d'arriver... Des ruines se mélangeant à une nouvelle ville, tout était comme deux réalités qui s'étaient entrechoquées. Mais le Nubien était bien au-dessus de cela. Il sentait les odeurs iodées et les étranges effluves de la ville qui remontaient jusqu'ici. La Panthère semblait lentement se remettre du voyage, bien heureuse certainement d'avoir repris pieds à terre. Puis, une voix prit le temps d'interpeller les membres de la petite assemblée.

- Je suis d'accord. On ne sait pas ce que l'on va trouver de par là bas. Au moins les placer dans une ferme le temps de nos recherches... Levant la tête vers les anciennes ruines de Carthage. Je ressens une odeur de sel très forte vers là bas, selon les légendes, les Romains ont salé autrefois cette terre maudite. Ils devaient avoir des raisons et si notre Divin Seigneur nous a envoyé ici, c'est qu'il veut peut-être vérifier que rien n'a bougé...

Il avait rappelé les bases de cette mission, cela ne ferait pas de mal à tout le monde ! Bien des choses échappaient à l'Evêque qui se moquait de bien des considérations humaines la plupart du temps. Mais là, il était en mission et l'échec n'était pas permis dans la situation présente. Concentrant son cosmos légèrement, il laissait ses lèvres chuchoter des mots que seul un oiseau pouvait entendre.

- Ma chere amie, vous ne devriez pas intervenir dans les affaires de la sorte, ils ont des coutumes bien lointaines des nôtres. Mais, il nous faut veiller à ce que notre curiosité ne devienne pas un casus belli... Le silence vaut mieux face aux incongruités de certaines personnes.

Un léger sourire suivit cet étrange message. Il savait qu'Esther avait un pouvoir pour le moins étrange, un pouvoir sensuel et même charnel. Essayer de comprendre était un risque de tomber dans la toile de la petite fille. Le Condor préférait dans un premier temps éviter d'entrer dans ce jeu là. La mission diplomatique dans les Carpates, encore bien récente, ne devait pas être remise en cause sans faire attention. Il se méfiait en outre de la façon naturelle dont le Héron pouvait se parer quand il le fallait... Cette sorte d'insouciance féérique était une qualité en général mais un sacré défaut devant des gens voulant garder leurs secrets.

- Li Mei. Vous sentez vous prête ?

Question purement théorique. Cette jeune femme avait ses hauts et ses bas, mais elle était forte pour dépasser la vision qu'elle avait d'elle même. Lui même était passé par cela, il fallait accepter de se donner du temps.





Justice without a great cause begets nothing more than slaughter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t628-thafnout-eveque-du-con
AethewolfavatarArmure :
Aucune

Statistiques
HP:
160/160  (160/160)
CP:
0/180  (0/180)
CC:
0/244  (0/244)
Message Re: [MD 4] Pandore [Pv Esther, Li, Célestia, Thafnout]   Lun 2 Mai - 12:38
Alors? ~


Tout n’était que ruine, l’odeur de la mort était encore un peu présente mais… Ce fut l’odeur salé qui frappa la jeune femme, la faisant grimacer alors qu’elle se secouait le nez pour tenter de s’y habituer. Pendant le vol, elle avait apprit à apprécier l’aveugle mais elle n’arrivait pas a savoir s’il voulait la manipuler ou non. Et si la chute vers le sol avait été brutale, l’atterrissage en lui-même c’était fait en douceur. La jeune femme sentait le regard de sa compatriote planer sur elle et tourna la tête pour la regarder, un vague sourire contrit étira ses lèvres avant que la voix de Thafnout ne s’élève pour lui demander si elle se sentait prête.

-Est-on jamais prêt pour quoique ce soit ?.. Pardon, oui, oui je le suis…

Se pinçant l’arrête du nez, la panthère se frotta le coin des yeux en soupirant. Bordel, elle partait en couille. Elle devait être forte. Zvezdan le méritait. Et ici, c’était chez lui, elle n’allait pas tout faire rater et risquer de perdre la seul personne au dédale qui l’aidait à comprendre ce qui lui arrivait. Elle était enceinte mais ce n’était pas si simple. Par habitude, la panthère repéra un arbre et y grimpa souplement, montant le plus haut possible. Une fois stabilisée sur une branche, elle renifla l’air. Mais elle ne perçu rien d’autre que cette foutu odeur de sel. Elle feula et se laisse glisser au sol.

-Je ne sens rien, le sel couvre tout. Désolée, je…

Elle secoua la tête et garda ses distances avec le groupe, plus a l’aise en solitaire mais elle ne pouvait pas non plus les abandonner. Elle rouspéta intérieurement. Trop l’habitude d’être seule, de ce fondre dans le paysage, d’infiltrer les bordels et les marchés… Et pour le moment elle dépendait des oracles, se sentait inutile. Et minable de sa réaction avec Esther. Elle adorait la petite mais… C’était du passé. Elle l’avait vite comprit après sa réaction trop impulsive.

-Avant que l’on y aille, j’aimerais savoir ce que vous avez prévu. Quelle façon de faire, une stratégie ? Quoi chercher ? Se fondre dans le décor ou y allez en cuirasse ?

Elle les regarda, un à un, cherchant à savoir ce qu’elle devait faire. C’était l’une de ses première mission a plusieurs et la pauvre était perdu. Si elle avait pu voir comment mettre les choses en place avec Borya, la mission avait été annulée et du coup… La panthère attendit simplement




1 de Zvezdan ~ 1 de Borya ~ 1 ಠ_ಠ de Thivan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EstheravatarArmure :
Cuirasse de la Tarentule

Statistiques
HP:
100/100  (100/100)
CP:
130/130  (130/130)
CC:
304/304  (304/304)
Message Re: [MD 4] Pandore [Pv Esther, Li, Célestia, Thafnout]   Lun 2 Mai - 18:27
-Ceci ?

Se tourner vers les affaires susmentionnées. À leur vue, Aubrée est incapable de se retenir de froncer les sourcils, bien qu'une seconde suffise à lui faire reprendre contenance. Que ce soit Aubrée ou Esther, aucune n'avait été en condition de réfléchir normalement. L'une avait été terrifiée par le vide, quand l'autre s'était émerveillée d'emprunter les ailes d'un oiseau. Dans les deux cas, une expérience unique, rendant bénin tout le reste. Lesdites affaires figuraient dans ce cadre bénin, et aucune n'avait pris en compte que les oracles s'étaient embarrassés de celles-ci des kilomètres durant. Ajouter à cela qu'elles n'étaient pas propriétaires du chargement à proprement parler – la carriole comprise –, et la boucle était bouclée.

Cependant, la gêne devait vite être supplantée par la dernière interrogation de Célestia, Aubrée troquant son léger scepticisme avec un regard glacial. Son humanité s'était évaporée en un instant. Visiblement, l'intention d'éclairer son interlocutrice sur cette incongruité ne l'habitait pas. Ces quelques secondes où elle se braquait faisait apparaître une amorce de tension, vite étouffée par une mère soucieuse de ne pas être le motif d'un quelconque conflit. Aussi finit-elle par retrouver sa mine cordiale, avant de reporter son attention sur Thafnout.

-Ne vous embarrassez pas plus longtemps de nos... bagages. C'est mon affaire.

Sur ces mots, ses prunelles se confondent dans ceux du garde, lui intimant un ordre simple et tacite, qui ne requérait aucun mot. Ce dernier réagissait en s'encombrant de la totalité des affaires. S'il était robuste – comme on pouvait l'attendre d'un soldat d'Arès –, l'absence de grimace sur son visage faisait mentir l'effort que devait demander une telle charge. Ceci fait, il se dirigeait vers les bois pour y dissimuler – ou plutôt, abandonner – le chargement.

Pendant ce temps, Esther était partie courir en direction de la cité. Elle n'était restée que quelques secondes auprès d'eux, eu égard au malaise que lui inspirait Li. Pour autant, elle ne s'était pas aventurée très loin, s'arrêtant devant une vieille femme qui vendait quelques produits frais. La distance entre le groupe de chevaliers et elle empêchait de bien se représenter les tenants et aboutissants de cette interaction. Tout ce qu'ils avaient à se mettre sous la dent était les morceaux de pain qu'Esther leur ramenait à chacun. Quand il s'agissait de remercier les oracles pour cette merveilleuse expérience, son sourire s'étendait jusqu'aux oreilles. Mais quand vient le tour de Li, si Esther ne lui interdisait pas une part, elle se faisait muette et son sourire plus timide. Aubrée quant-à elle n'allait pas ralentir plus longtemps la mission.

-Comme l'a signalé Li, nous sommes ici pour vous assister autant que faire se peut. S'il faut se rendre en un point précis de la cité, je devrais être capable de vous guider. Mais la première destination semble déjà toute désignée.

Le garde avait pu revenir durant ces entrefaites. Tandis qu'Aubrée ouvrait la marche en direction des ruines mentionnées par Thafnout – qui lui étaient connues via l'exploration astrale de sa fille –, le garde cédait – sans grande résistance – aux demandes de la gamine, la portant sur ses épaules comme le ferait un destrier.




Codes couleur dialogues : Esther, Agnès, Arachné.
Chroniques d'une Tarentule, Armure, Agnès.


Dernière édition par Esther le Lun 2 Mai - 21:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t686-esther-de-la-tarentule
CélestiaavatarArmure :
Héron de Boréas

Statistiques
HP:
220/220  (220/220)
CP:
220/220  (220/220)
CC:
306/306  (306/306)
Message Re: [MD 4] Pandore [Pv Esther, Li, Célestia, Thafnout]   Lun 2 Mai - 20:59
Sentant que son intervention avait suscité autant de gêne que de suspicion, et ce tant chez les Berserkers que chez l'Oracle qui voyageait avec elle, la Princesse aux mille oiseaux retint un soupir d'abattement. La journée avait pourtant bien commencé depuis Rome. Le cheval, les arbres, le vol, la liberté. Et au moment où ils avaient ressenti les envoyés d'Arès, le Condor refermait sa carapace au point d'avoir l'air d'appartenir à leur Ordre plutôt qu'à celui d'Apollon. Célestia refusait cette approche en bloc. La Lumière qu'elle était ne pouvait se voiler et parer d'un masque aussi hypocrite. Elle demandait plutôt à s'exprimer et à toucher chacun jusqu'en son cœur, afin que sa nature vraie se révèle dans sa plus belle forme, honnête, courageuse et pleine d'espérance. Elle ne renoncerait pas dans cette optique, pas pour le moment.

"Ne vous détrompez pas, je sens votre gêne à tous. Vous me voyez sans doute comme faible et incapable, gênante même, pour l'une ou l'autre de vos obscures raisons. Je ne cherche pas à déterrer vos petits secrets rassurez-vous, mais si je pose la question maintenant, il est fort probable que des civils que nous croiserons soient amenés à les poser aussi. Autant nous mettre d'accord sur les réponses à leur donner maintenant."

Quel agacement, cette pression constante poussant à se justifier, à exposer des raisons qu'elle jugeait valable ! Et puis, s'ils ne voulaient pas en parler, ils pouvaient aussi bien dire que c'était une affaire privée, plutôt que de répondre avec des murmures ou des expressions désagréables. S'était-elle plainte du poids de ses passagers ? Non. De la mauvaise humeur d'Aubrée ? Non. D'avoir à traîner deux civils en plus avec eux ? Non plus, et pourtant le garde et la mère de la fillette risquaient de se retrouver bien plus handicapants à protéger lors d'un combat que s'ils étaient absents. Ses efforts, peut-être inaperçus, ne recevaient aucune contrepartie de leur part... c'en devenait affligeant.

Après un temps pourtant, les "bagages" furent déplacés et camouflés, de sorte qu'ils se retrouvaient les mains libres. Une petite victoire pour le Héron. Mieux encore, Esther revenait avec une miche de pain frais pour tout le monde, de quoi remonter un peu le moral. La jolie blonde l'accepta avec un sourire et sortit de sa petite besace un petit sachet de noix qu'elle partagea entre Esther, Aubrée et Li Mei, Thafnout ayant un paquetage similaire dans sa propre besace -celle qu'elle lui avait remise à leur départ de Rome-, et le garde ne réagissant pas lorsqu'elle lui demanda s'il en souhaitait aussi. C'était frugal, mais au moins cela leur tiendrait au ventre.

"Mis à part Thafnout, dont la peau et la couleur de cheveux correspondent à ce que l'on s'attend à trouver ici, je pense qu'aucune de nous ne passera inaperçu. Nous avons tous des traits associables aux peuples vivant au nord de la Mare Nostrum. De là à nous y rendre en armures..."

Seule à avoir retiré la sienne, elle songea que les Berserkers ne possédaient peut-être tout simplement pas la faculté de les faire simplement disparaître comme les chlamydes, et qu'il fallait donc s'abstenir de les appeler trop tôt. La question qui se posait était surtout de savoir qui ou quoi allait déclencher les flammes vues dans les songes de l'Augure et de quelle manière. Si c'étaient des chevaliers, le mieux serait peut-être de se présenter en armures et de déclencher un affrontement autant que possible en-dehors de la ville. Si c'étaient des criminels... les surprendre pourrait faire bonne mesure. Si c'était autre chose, il faudrait aviser.

"Nous n'avons que cette piste de toute façon, n'est-ce pas ? Là où il y a le sel, il y a l'ancienne Carthage, et la végétation n'a pas dû repousser. C'est donc un terrain propice aux flammes. Et je doute qu'il y ait grand monde dans les ruines aujourd'hui. Donc tant que nous ne nous approchons pas trop de la nouvelle ville, les cuirasses ne poseront pas trop de problèmes en théorie. Allons voir, restons prudents, et cherchons toutes traces de dégradation non-naturelle récente. Qu'en pensez-vous ?"


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t294-celestia-la-princesse-
ThafnoutavatarArmure :
Condor de Notos

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
245/245  (245/245)
Message Re: [MD 4] Pandore [Pv Esther, Li, Célestia, Thafnout]   Mar 3 Mai - 3:18
Déplacement du Fou
Mission Divine

Le Nubien fixait un horizon obscur. Il écoutait les descriptions de ses alliés sans les interrompre, toute information était bonne à prendre après tout. Puis, concentrant son cosmos, il libérait sa chlamyde pour la laisser voler dans le ciel. Un sourire envers Celestia et il la remerciait de ce conseil que lui même avait oublié passablement après ce vol pour le moins long. Il était vrai que les deux Oracles avaient singulièrement limités leur vitesse de vol afin de ne pas étouffer leurs passagers.

C'était alors le moment de la prise de décision. Carthage, enfin l'ancienne cité, était visible pour les autres à quelques encâblures d'ici. Ils devaient donc se mettre en marche rapidement.

- Selon ce que nous savons, c'est que les anciens Romains ont tapissé le sol du coeur de l'ancienne Carthage, ses anciens temples à la gloire de Moloch Baal et de la déesse Tanit. Selon les écrits, les Cartaginois croyaient dans la puissance du Feu et de l'Ombre. Enfin, il nous faut prendre garde, c'est un ancien territoire du Dieu Poséidon avant que les croyants ne se détournent de lui au profit des deux premières divinités que j'ai cité.

Il était vrai que c'était le peu de choses dont ils étaient au courant. Ils allaient devoir faire avec. Silencieux, le taciturne retournait dans ses pensées en s'approchant de la Panthère et da l'Araignée. Apollon savait qu'il n'avait jamais autant parler que depuis le début de cette mission à la pointe de l'Afrique du Nord.

- Li Mei, Aubrée... Je sais qu'il y a des difficultés mais là bas, nous aurons besoin de toute notre sagacité afin de savoir ce qu'ils se passent là bas. Se tournant vers Esther. Vos capacités pour sonder les âmes et les psychés nous seront utiles, nous comptons sur vous.

Ils partirent donc vers la cité. Contournant les premières remparts, ils virent les ruines dans toute leur splendeur, des amas de roches et de piliers ayant résister au temps. Une certaine chaleur venait du sol, comme si à chaque pas, un volcan allait exploser. Plissant les yeux, le Condor s'arrêta et posait la main sur le sol salé. Indéniablement, des forces étaient ici enfermées sous cette couche cristalline...


Citation :
Note : Un post PNJ aura lieue après le post de Li Mei.





Justice without a great cause begets nothing more than slaughter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t628-thafnout-eveque-du-con
AethewolfavatarArmure :
Aucune

Statistiques
HP:
160/160  (160/160)
CP:
0/180  (0/180)
CC:
0/244  (0/244)
Message Re: [MD 4] Pandore [Pv Esther, Li, Célestia, Thafnout]   Mer 4 Mai - 15:45
Commençons~


Si Li ne dit rien alors qu’Aubrée expliqua que leurs affaires étaient plus ou moins inutiles, c’est qu’elle était du même avis. S’encombrer pour rien n’était pas une bonne chose et elle en avait conscience. Si fuite il devait y avoir, autant être le plus léger possible. Mais la belle brune ne pouvait s’empêcher de surveiller la petite, attendrit même si elle tentait de le cacher, laissant les autres travailler ensemble. Elle ne l’avait jamais fait et ne se sentait pas prête à venir argumenter pour un oui ou pour un non. Xanthe lui avait toujours donné des missions en solitaire, dans une maison de passe. De l’infiltration, de l’information. Être réellement envoyée sur le terrain, en mission groupée, était une première pour la chinoise qui était quelque peu perdu.

En soit, tout aurait pu bien ce passer sans cet oiseau de malheur. Qui se moqua ouvertement des questions de Li. Questions qui lui semblaient légitimes sachant qu’elle-même et la tarentule n’était vêtu que de vêtement, sans leurs cuirasses, pour passer inaperçu dans le décor et dans la masse. Chose que les oracles ne semblaient pas vraiment prendre en compte pour le moment, eux-mêmes encore couvert de leurs armures. Mais il semblerait que Célestia ne soit qu’une garce imbue d’elle-même, ce qui n’était pas pour provoquer la sympathie de la future mère, qui ne supporta pas la façon dont, une fois de plus, la gourdasse leur adressa la parole. De fait, Li vint se planter devant elle, rivant ses yeux prune dans ceux de la blondasse.

-Tu sais, si je demandais c'est pour pouvoir nous mettre d'accord, car nous berserk, on ne porte pas nos cuirasses car le but était de ce fondre dans la masse, mais comme vous les portez, par principe, je demandais. Alors remballe ta condescendance et arrête de nous traiter comme les pires des connes. Berserker oui, mais crois moi, on est loin d'être des incapables. Thafnout a le mérite de nous respecter, ce qui fait que pour ma part, je l'apprécie. Apprend a nous respecter et peut être que sa te sauvera les miches.

Pour quiconque connaissait un peu la panthère, ceci était un effort de sa part. Pas de baffe, pas de provocation. Elle constatait, elle parlait et demandait presque poliment. Presque. Elle n’aimait pas être traitée comme une idiote, sous prétexte que les siens étaient un peu bourrin sur les bords. La panthère avant donner sa part a la petite, ayant vaguement la nausée à l’idée d’avaler ça. Revers de la grossesse. Elle écouta alors ce que le nubien avait a dire, hochant simplement la tête.

-Je ne peux que confirmer, l’odeur est forte… A cette distance, sans être a l’intérieur, je ne pourrais pas sentir ce qu’il s’y trouve. Si tant est que cela est une odeur…

Mais la panthère fut touchée qu’il leur demande ainsi leur aide. Ce n’était pas grand-chose en soit, mais cela les mettaient sur un pied d’égalité. Et elle n’aimait définitivement pas Célestia, elle ferait ce pour quoi elle était là. Mais elle ne put résister a imprimer cette vision de la ville dans son esprit. Elle ne raterait pas. Pour Zvezdan. Pour Thivan. Pour Ares. Et étrangement, pour Jaspar aussi. La panthère retira alors ce qu’elle portait à ses pieds et s’étira tel un félin avant de s’accroupir, une main sur le sol et la tête légèrement penchée. La traque commençait sur ce sol presque brûlant




1 de Zvezdan ~ 1 de Borya ~ 1 ಠ_ಠ de Thivan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le ConteuravatarArmure :
Inconnue
Message Re: [MD 4] Pandore [Pv Esther, Li, Célestia, Thafnout]   Mer 4 Mai - 18:03

146 avant JC.

Dernière bataille. Dernières flammes.

La ville était en guerre pour une raison inconnue, les flammes romaines se lovaient dans les rues sans cesse afin d'atteindre la Chora de la ville punique. Cependant, sur une coline, les anciens temples de Tanit et de Moloch Baal réisstaient avec force à l'attaque de l'alliance ésotérique des Dieux Romains - Minerve, Mars et Apollo. Deux chevaliers courraient dans la pénombre des flammes, deux doubles qui semblaient étranges dans les circonstances. Le premier avait une longue chevelure noire de jais et ses prunelles noires perçaient à travers les flammes, il portait une armure du Bélier. Le second avait des cheveux rouges comme le feu, ses yeux émeraude brillaient d'une sagesse ancienne, il portait l'armure du Bélier. Ce qui changeait l'un de l'autre, c'était que le premier avait une armure sombre par rapport à l'autre qui brillait comme de l'or fin.

- Pséma... on doit se dépêcher, on doit vaincre les Suffètes de Moloch Baal le plus rapidement possible.

- Honorius Galla Scipion. Tu ne changeras jamais. Tu me donnes des conseils alors que tu sais déjà que je suis au courant... Mais oui, on doit détruire ce Dieu maudit qui puise ses forces dans les flammes chtoniennes.

- Oui, mais beaucoup de nos forces sont déjà tombées... Tu es toujours aussi drôle qu'un morceau de glace décidément...


Les deux hommes se sourirent et repartirent de plus belle à travers les flammes. Des cris s'entendaient au loin et une fil d'enfants se dessinaient déjà sur les rétines des deux chevaliers du Bélier. Ombre et lumière. Ils se regardèrent un moment avant de voir sortir de terres des Suffètes encore vivants. Ces Guerriers de Baal avaient des armures incandescentes. Soudain, un geyser de flammes explosa sous les pieds des deux Romains.

Cristal Wall

Le sol se tapisssait de milliers d'alvéoles cristallines et sombres. Les flammes se répandaient à travers la couche de terre afin d'exploser au loin. Le combat venait de commencer...

***********
*********

Les quatres guerriers étaient enfin arrivés dans les anciennes ruines de Carthage. L'odeur de sel et des iodes de la Mare nostrum battaient leurs sens avec un rythme soutenu. Tout autour d'eux, alors que la nuit avait bien acancé, ils voyaient que des pauvres hères avaient pris possession des lieux afin de se protéger un peu. La chaleur du sol permettait certainement de récupérer un peu. En hauteur, à la vue d'une colline un peu en retrait, des anciennes ruines se faisaient face et une statue était encore debout. Les étrangers semblaient voir une ancienne déesse levant les mains envers son peuple. De l'autre côté, un fil de lumière brisait l'obscurité, des hommes étaient en train de remonter lentement un des versants de la même coline.

Soudain, les quatre Guerriers virent quelque chose à travers l'espace et le temps. Une vision du passé ? A eux de le penser. C'était le temps de prendre des décisions...

Citation :
Vous pouvez :

1 - Aller à la Statue de la Déesse ancienne de Carthage (Tanit pour ne pas la citer)
2 - Aller vers le groupe d'inconnus qui se dirigent vers les Temples, ils arriveront avec plus de retard comme leur chemin est plus long.
3 - Aller dans les Temples.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EstheravatarArmure :
Cuirasse de la Tarentule

Statistiques
HP:
100/100  (100/100)
CP:
130/130  (130/130)
CC:
304/304  (304/304)
Message Re: [MD 4] Pandore [Pv Esther, Li, Célestia, Thafnout]   Ven 6 Mai - 15:04
-Les civils n'ont jamais été un problème en ma présence. Ne vous en souciez pas et concentrez vous plutôt sur ce que vous pourrez nous apporter avec vos talents, Célestia. Nous serons plus vite rentrés chez nous.

De tous ceux ici présents, Célestia était certainement la moins intégrée dans cette équipe circonstancielle. À ce constat, l'intonation d'Aubrée s'était faite plus douce et mielleuse à l'adresse de la jeune oracle. Nul n'avait intérêt à ce que les rapports s'enveniment davantage ; ce que Thafnout semblait avoir bien assimilé, au vu de son comportement. Pendant que Célestia et Li se disputaient sur l'apparence qu'il convenait d'arborer pour cette mission, Esther savourait simplement les noix troquées en échange de son pain, en plus de ceux que lui donnaient gracieusement Li. Visiblement, leur rapport allait pour se restaurer.

Néanmoins, Aubrée ainsi que le garde se montraient moins enthousiastes à s'essayer aux produits du terroir. Le garde se cantonnait à son rôle de canasson tandis qu'Aubrée écoutait attentivement l'exposé de l'homme chapeautant l'enquête sur ces terres. Son regard devait simplement acquiescer aux conseils de Thafnout. Peu importe leur apparence, ils n'étaient pas partis la fleur au fusil. Cela aurait été malvenu au souvenir des conseils que leur avaient prodigué le Pontifex. Selon toute vraisemblance, un grand mal se tapissait ici, et il était à prévoir que leur présence ici l'éveillerait. La vigilance était donc de mise. Cependant, la réaction d'Esther aux mots de Thafnout se faisait plus spontanée, heureuse des espoirs que l'on formulait à son encontre.

-Je ferai de mon mieux ! C'est promis !

Comme à leur habitude, l'environnement à longue et moyenne distance ne les affectait guère. Comme si leur champ de perception se limitait à une petite bulle, les éléments au-delà leur apparaissant de manière schématique. Quand bien même, l'atmosphère se fait plus tendu à mesure qu'ils avancent, cette coquille imperceptible sous leur pas paraissant se fragmenter un peu plus chaque mètre. Cela devait justifier qu'ils ralentissent l'allure, pris d'un terrible pressentiment. À raison, si on considérait la vision cauchemardesque dont ils venaient de faire l'objet. L'expression d'Esther s'habillait d'une vive angoisse, quand Aubrée gardait une relative contenance. Le garde entretenait lui la même nonchalance.

Après une telle expérience, l'attention d'Aubrée devait se diriger sur ses comparses, cherchant dans leur regard s'ils l'avaient aussi vu. C'était sans considérer l'accentuation de ses sens sur leur environnement plus général, lui faisant enfin voir le petit cortège empruntant un autre itinéraire pour une destination commune à la leur, si elle ne se trompait pas. Ils pouvaient maintenant le confirmer, quelque chose se tenait dans les entrailles de cette cité. Cette impression d'être regardés par un être qu'ils ne pouvaient voir ni sonder était des plus déplaisantes. Dans de telles circonstances, la précipitation ne pourrait que les desservir.

Forte de sa prudence confortée, le regard d'Aubrée se confond un instant dans celui d'Esther, avant de se diriger vers cette statue non loin d'eux ; invitant le reste du groupe à la suivre. En parallèle, le corps d'Esther s'était fait atone, soutenu par un garde apathique, mais éveillé ; à son contraire. En effet, l'esprit d'Esther s'était déjà déporté au loin dans l'optique de rejoindre ce groupe aux intentions mystérieuses. Immisçant sa psyché dans l'un d'eux, elle vivait désormais le monde au travers de ses sens, à l'instar d'un démon possédant l'enveloppe charnelle d'une brebis impuissante à lui résister.

Sitôt, sa conscience dansait dans les couloirs des pensées de chacun pour remonter leurs souvenirs proches et mieux cerner ce pour quoi ils étaient déterminé à se rendre vers les temples. L'exercice s'était vu compliqué par la barrière du langage. Pour autant, quelques bribes n'échappaient pas à sa compréhension et lui permettaient de saisir quelques idées essentielles. Mais son travail devait être compromis par un élément inattendu. Effectivement, le groupe s'agitait au motif qu'ils avaient remarqué un élément suspect parmi eux. Il ne faut pas bien longtemps à ladite intruse pour comprendre qu'il s'agissait d'elle. Malgré tout, la surprise est telle que la peur impulse son départ de ce corps. De retour dans leur groupe, Esther donnait à la vision des autres rien de bien étrange, si ce n'est ce court moment d'absence en plus d'une mine empreint d'une légère peur au réveil. Pendant ce temps, Aubrée s'était affairée à nourrir les discussions sur leur prochaine action.

-Ces personnes au loin... J'ai pu entendre leurs pensées. Leur langage diffère d'un esprit à l'autre. Pour certains, leur dialecte m'est familier des terres où je vivais autrefois... la Francie... Mais pour le reste...

Se tourner un moment vers Célestia et Thafnout.

-J'en ai entendu de pareil au sein des vôtres.

Marquer un temps de silence, reportant son regard froid vers la ligne lumineuse progressant en direction des temples.

-Thafnout, avez vous connaissance de rites occultes qui auraient perduré dans cette cité ? Ces cris préfigurant la destruction et la désolation dans cette vision sinistre... L'avez vous comme moi ressentie ?

Son air se fait de plus en plus distant de son environnement proche, plus introverti.

-Je n'ai pour moi que quelques bribes... sacrifice, masque et ordre... Puis quelques autres formules étranges... Advocus Diaboli... Sans compter ce nom qui revenait dans l'esprit de chacun... Roisin Dudh.

Son attention retourne auprès de l'ensemble de ses compagnon, son regard se faisant plus vif, sans rien perdre de son caractère glacial. Ses mots pouvaient laisser deviner quelques émotions inquiètes, mais leur expression dénotait de la distance avec laquelle Aubrée considérait aussi bien ces données que cette vision qui en auraient terrifié plus d'un.

-L'un d'eux a senti ma présence, ce qui n'est pas anodin. Bien sûr, j'ai pu me soustraire de leurs perceptions à temps, mais ils doivent maintenant être sur leurs gardes. Je vous laisse décider de l'action appropriée à la considération de ces éléments.

À la fin de son rapport, se rapprocher de cette statue remarquable, ses doigts en effleurant la surface. D'ordinaire, Aubrée n'était guère sensible à ce qui était mort, toutes ces constructions censées toucher du bout du doigt l'éternité, mais les ruines alentours disaient avec éloquence la vanité de ces rêves. Pour autant, dans ce contexte particulier, les édifices érigés pour les dieux pouvaient avoir un lien avec ce qui était advenu et ce qui pourrait renaître cette nuit.

-Cette statue, quelle est-elle ?

Citation :
1 - Aller à la Statue de la Déesse ancienne de Carthage.





Codes couleur dialogues : Esther, Agnès, Arachné.
Chroniques d'une Tarentule, Armure, Agnès.


Dernière édition par Esther le Sam 7 Mai - 0:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t686-esther-de-la-tarentule
CélestiaavatarArmure :
Héron de Boréas

Statistiques
HP:
220/220  (220/220)
CP:
220/220  (220/220)
CC:
306/306  (306/306)
Message Re: [MD 4] Pandore [Pv Esther, Li, Célestia, Thafnout]   Ven 6 Mai - 20:14
Les mots. Une puissance si grande et tranchante, mais dont le revers pouvait vous freiner autant qu'accélérer la création de liens entre des personnes d'origines diverses. Une fois encore Célestia expérimentait le revers de sa prévenance, par un sec rappel à l'ordre de la Berserker de la Panthère. Et ce fut si inattendu qu'elle en restait coite. Désireuse d'inclure tout le monde dans la discussion, elle avait simplement répondu à Li Mei sur sa façon de percevoir leur avancée pour cette mission, et celle-ci lui cracha son venin au visage une fois de plus.

Entre-temps, Aubrée y alla de sa touche personnelle, comme si elle oubliait la raison pour laquelle ils se trouvaient tous ici, pour laquelle elle devait supporter ces quatre -trois et demi- envoyés bourrus d'Arès. Le Civilisateur. En quelques secondes l'expression du Héron se referma, passant de l'offense à l'amertume, puis à l'impassibilité totale. Pourquoi s'énerver après tout ? Li Mei n'était rien à ses yeux. Ni une amie, ni une sœur d'armes, ni même une femme qui méritait son estime. Oh le respect, oui elle en aurait. Bonjour, révérence. Merci. Au revoir, révérence. Rien de plus. Le strict nécessaire.

"Ce n'est pas ce que j'ai dit. Pensez ce que vous voulez."

Elle se détourna simplement après un signe de tête, se dirigeant vers la lumière déclinante l'espace de quelques pas. Adalrik comptait sur elle. Une querelle n'avancerait en rien leur mission, de quelque manière que ce soit, et ce serait même plutôt l'inverse. Par sa nature-même, elle n'engagerait pas les hostilités. La Lumière guidait les Hommes. La Lumière existait pour transmettre le savoir et la paix. Célestia pouvait bien être humiliée, insultée, vexée, dénigrée, elle ne s'abaisserait pas à une forme de violence aussi dérisoire et inutile, voilà qui était tout vu. Portant la main au diamant qui ornait toujours sa poitrine depuis que l'Augure lui en avait fait cadeau, ainsi qu'au bracelet de fleurs à son poignet, elle inspira longuement et fit le vide dans son esprit.

Un peu à l'écart, elle usa de son cosmos afin de parcourir les lieux plus vite. Le vent porta ses murmures aux alentours, ralliant bêtes ailées, rampantes et courantes à son appel. La faune et la flore, plus rares en cette région, n'acceptaient pas encore de répondre à ses questions. Cette terre avait souffert et pour gagner sa confiance, la Princesse aux mille oiseaux devait d'abord découvrir son histoire.

Au loin elle vit, comme Esther et Aubrée, une file de plusieurs personne qui déambulaient en direction du versant caché de la colline sur laquelle ils se trouvaient. La "mère" de la Berserker leur révéla alors grâce à ses dons quelques mots qu'elle comprenait dans leurs âmes. L'évêque se raidit aussitôt en entendant le mot "masque", la mention d'un dialecte probablement latin ou aux accents romains et cette dernière expression qui, si elle n'en saisissait pas la signification, lui rappelait sans hésitation Myrddin Wyllt et ses propos étranges. Apollon n'avait laissé aucun doute à ce sujet, il fallait protéger le druide et éliminer l'Ordre rival qui menaçait le commencement d'un nouveau Cycle. Célestia prit soin, aussitôt, de verrouiller son esprit et de fermer ses pensées à toute intrusion mentale. Ariane lui avait suffi, elle ne tenait pas à ce que sa tête serve aussi de livre ouvert à un Berserker quel qu'il soit.

Alors que la mère, la fille et le garde s'engageaient déjà en direction des vieilles pierres, la belle blonde s'adressa principalement à Thafnout, même si le reste du groupe pouvait encore l'entendre sans problème :

"Je ne sais pas parler aux vieilles pierres, aussi je me dirige vers les vivants. S'ils parlent notre langue de surcroît, ils sont une source d'informations à ne pas laisser passer. Les statues et les temples seront toujours là demain, pas eux. Que le succès nous accompagne, tous autant que nous sommes."

Elle ne demanda pas à ce qu'on l'accompagne. Li Mei, Thafnout et Esther possédaient chacun un point de vue différent sur la méthode à suivre, inutile de contraindre l'un ou l'autre à s'enliser dans un dialogue stérile en l'accompagnant. De plus, pour son plus grand plaisir, ces gens suivaient un chemin bordé de la lumière couchante du crépuscule. Et cette même lumière, elle le découvrit plus loin, menait en direction d'un ancien temple. Celui du Feu de Moloch Baal ?

Célestia a écrit:
2 - Aller vers le groupe d'inconnus qui se dirigent vers les Temples, ils arriveront avec plus de retard comme leur chemin est plus long.


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t294-celestia-la-princesse-
ThafnoutavatarArmure :
Condor de Notos

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
245/245  (245/245)
Message Re: [MD 4] Pandore [Pv Esther, Li, Célestia, Thafnout]   Dim 8 Mai - 16:58
Peste et Choléra
Mission Divine

Le rêve avait été d'une rare violence. Le Nubien ressentait rarement ce genre de choses et il était comme sonné pendant les quelques secondes qui suivirent cette situation. Puis, tournant la tête vers l'Araignée, il souriait en se rendant compte qu'elle avait décidément un don pour lire dans les pensées des gens. Au fond de lui même, il se méfiait de cela mais il était clair qu'il devait admettre qu'elle apportait des réponses qu'aucun des membres de cette équipe ne pouvait obtenir de prime abord. Ceci étant dit, il était clair que les "ennemis" connaissaient notre présence et il prit la parole.

- Li Mei, suis Celestia vers les autres et entendez vous pour une fois. On ne peut se permettre d'échouer, il nous faut savoir qui sont ces types. Pendant ce temps, j'assurerais la protection de notre petite Tarentule.

La réponse était simple et le Condor n'avait aucune intention de se prendre la tête sur les caractères des uns et des autres. Chacun devait prendre garde à soit dans la situation présente. De plus, si une personne pouvait aider Li Mei dans la situation présente - l'aider à protéger son "trésor" entre ses reins -, c'était bien le Héron.

Concentrant ses perceptions, il se rendit compte qu'il y avait des humains dans la zone.

- Juste avant de partir, prenez garde aux Dormeurs dans la région. Ils ne doivent pas savoir ce que l'on fait ici.

Le guerrier prit alors sa lame et partit derrière la première partie. Il devenait clair que les choses avaient pris une accélération pour le moins inattendue. Diviser le groupe n'était peut-être pas la meilleure idée mais il était clair que cela permettait de gagner des informations dans les temps les plus rapides. Simplement qu'une chose attirait son intention, que pouvait-il se trouver au sein de cette colline ? Un cosmos était tapi sous leurs pieds afin de leur rappeler que les Dieux Romains avaient scellé une force ici et que la détruire n'avait pas été possible. Il fallait donc faire attention.

Citation :
1 - Aller à la Statue de la Déesse ancienne de Carthage.





Justice without a great cause begets nothing more than slaughter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t628-thafnout-eveque-du-con
Le ConteuravatarArmure :
Inconnue
Message Re: [MD 4] Pandore [Pv Esther, Li, Célestia, Thafnout]   Mar 10 Mai - 0:36
Le tour de Li Mei est passé.

Il faut prendre en considération qu'elle suit le groupe de Esther et de Thafnout.

Enfin, lors du passage du MJ, deux parties seront consacrées aux actions des deux groupes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EstheravatarArmure :
Cuirasse de la Tarentule

Statistiques
HP:
100/100  (100/100)
CP:
130/130  (130/130)
CC:
304/304  (304/304)
Message Re: [MD 4] Pandore [Pv Esther, Li, Célestia, Thafnout]   Mar 10 Mai - 14:03
Au moment de se tourner vers ses comparses après avoir récité les quelques formules tirées des vers de l'esprit de ces étrangers, la réaction de chacun différait. Thafnout semblait a priori satisfait de son rapport, quand le regard de Li prenait a contrario de la distance, comme happée dans un autre monde. Mais celle qui attirait le plus son attention était Célestia, les traits à présent fermés, l'air méfiante. Qu'elle cherche son regard, et Aubrée pouvait se sentir concernée dans ce revirement d'attitude. Néanmoins, il ne lui était guère possible de gratter le vernis au-delà, du moins, non sans user d'artifices ; ce dont elle allait se garder, se contentant de la regarder l'air circonspect.

Son expression change un peu après que Thafnout donne ses instructions. La manière dont il parlait d'Esther dénotait d'une affection discrète mais bien présente, confortée par le bracelet offert cette fois là au détour d'un copieux dîner. Depuis Esther le conservait jalousement autour de son poignet, cet objet l'aidant à se sentir bien pour une raison qu'aucun ne pouvait expliquer. Un sentiment amplifié en la présence de Thafnout. Cela devait justifier qu'elle adresse sa confiance à lui plutôt qu'au reste de l'équipe. Restait qu'au vu de la motivation de Li à suivre Célestia ainsi que du danger que représentait son exercice à venir, Aubrée allait modifier un peu plus leur organisation pour les prochaines actions. Ainsi s'avance le garde vers Célestia, après qu'il ait déposé Esther au sol.

-Laissez le vous accompagner. S'il le faut, il vous protégera de sa vie. C'est là son métier, peu importe sa puissance.

Au moins, de cette manière, les deux groupes ne seraient pas totalement isolés l'un l'autre, les perceptions des trois se confondant en une. Le prix à payer pour se distancer autant serait un voile plus opaque sur leur environnement proche, mais au regard de la situation présente, c'était préférable. Ceci fait, Esther s'approche de Thafnout l'expression joyeuse encore que marquée par une fatigue lancinante.

-Il y a autre chose que je peux faire ?

Sa lame dégainée pouvait lui inspirer un soupçon de peur, mais leur lien était assez fort pour qu'elle ne ressente aucune peur sur cette base. La raison voudrait que les berserkers lui soient plus proches, mais le peu de temps passé auprès de ses semblables n'avait pas été suffisant pour que se développe un sentiment d'appartenance. En témoignait la situation présente où elle se sentait plus en confiance auprès d'un oracle plutôt que de sa camarade berserker. Malgré tout, un minimum de prudence l'avait dissuadé de le prendre par la main, sans compter que sa mère veillait toujours au grain à proximité. L'heure n'était pas au relâchement, et le danger pouvait venir de partout.

Citation :
Le garde accompagne Célestia.




Codes couleur dialogues : Esther, Agnès, Arachné.
Chroniques d'une Tarentule, Armure, Agnès.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t686-esther-de-la-tarentule
CélestiaavatarArmure :
Héron de Boréas

Statistiques
HP:
220/220  (220/220)
CP:
220/220  (220/220)
CC:
306/306  (306/306)
Message Re: [MD 4] Pandore [Pv Esther, Li, Célestia, Thafnout]   Mar 10 Mai - 18:22
Après une rapide concertation, le seul homme du groupe trancha finalement. Malgré son injonction de l'accompagner, Li Mei se dirigea avec les autres, probablement dans l'optique de tenir à l’œil Aubrée qu'elle semblait ne pas apprécier et Esther qui au contraire semblait être la prunelle de ses yeux. Ainsi donc, l'oiselle se retrouvait seule, à suivre un chemin plus long et plus ténébreux. Un instant elle voulut faire demi-tour, changer d'avis, mais son intuition la poussait dans l'autre sens. Ce serait aussi une occasion de se racheter pour sa mort à Kiev, mais justement à ce moment-là elle avait aussi choisi de partir seule, et les conséquences lui pesaient encore.

Ses pensées se trouvèrent balayées par le renfort impromptu du garde qu'on lui assignait. Pouvait-il vraiment faire quelque chose pour elle, avec son air hagard et son silence omniprésent ? Après tout pourquoi pas. Elle inclina simplement la tête et se détourna en direction de la file d'étrangers qui déambulaient plus loin.

"Je cherche à éviter un massacre... C'est tout ce qui compte... Je ne peux pas refaire deux fois la même erreur..."

Cherchant à focaliser son esprit sur autre chose que son inquiétude à propos des Masques de la Mort rouge et Thanatos, la belle blonde lorgna plusieurs fois à la dérobée sur son compagnon de route. Les réactions des trois autres guerriers laissaient entendre que cet homme conservait, voire était un secret dérangeant et personnel. S'il était muet, il ne laissait même pas entrevoir de signe de compréhension de son monde. Il se contentait d'avancer, d'obéir, comme si son humanité l'avait simplement quitté pour faire de lui une marionnette. Thafnout avait beau lui dire de ne pas se mêler de la chose, Célestia demandait au moins à savoir dans quelle mesure elle pourrait compter sur lui s'il fallait affronter une situation difficile.

"Avez-vous un nom au moins... ? Demanda-t-elle."

L'entrée en matière pouvait paraître maladroite ou trop directe, mais si comme elle le soupçonnait cet être humain n'en était plus vraiment un, à quoi bon tourner autour du pot ?


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t294-celestia-la-princesse-
ThafnoutavatarArmure :
Condor de Notos

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
245/245  (245/245)
Message Re: [MD 4] Pandore [Pv Esther, Li, Célestia, Thafnout]   Jeu 12 Mai - 2:20

Ils arrivèrent près d'un ancien Temple. Les anciens piliers étaient encore visibles et des restes de murs encore debouts donnaient une impression de majesté qui n'avait pas quitter cette colline. Les trois voyageurs regardaient autour d'eux la situation et ils avaient un ancien autel présent à quelques pas de cela. L'Oracle ne voyait rien. Il avait juste la sensation de ressentir des restes d'anciens cosmos, des odeurs d'anciens incendies dans les environs. Il était clair que ce temple avait été ravagé par les flammes pendant des heures et des heures. Les roches des murs et des piliers étaient certainement devenues très friables.

Soudain, un bruit de lame le fit sortir de sa torpeur. Esther avait eut une légère appréhension quand il sortit sa lame mais d'un geste apaisant, il lui indiquait que c'était pour leur sécurité commune. Le Nubien aurait pensé que le sens du combat serait un apanage de la Mère. Décidément, elle réservait encore bien des mystères. Devant eux, une statue était visible. Une femme tenant entre ses mains des épis de blé d'un côté et de l'autre, une orbe solaire. Esther pouvait se rendre compte que quelque chose était graver sur le bas côté:

"De sa rayonnance, à l'aube du matin,
elle avait fixé le jour exact où ils allaient abandonner cette cité.
Seul le voyant saura nous illuminer."

Evidemment, Thafnout ne pouvait même pas se rendre compte de cela. La seule chose qu'il sentait était un cosmos enflammé sur les bases de l'autel. La question était de savoir pourquoi, il fit signe à la jeune Esther la lecture de tout cela. Personnellement, il ne pouvait rien faire de plus, les lieux étaient pour lui totalement étrangers et il ne pouvait aider la jeune femme dans tout cela. C'était après tout la fin de cette étrange énigme. D'une façon ou d'une autre, elle était liée au soleil mais de quelle façon ?






Justice without a great cause begets nothing more than slaughter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t628-thafnout-eveque-du-con
EstheravatarArmure :
Cuirasse de la Tarentule

Statistiques
HP:
100/100  (100/100)
CP:
130/130  (130/130)
CC:
304/304  (304/304)
Message Re: [MD 4] Pandore [Pv Esther, Li, Célestia, Thafnout]   Jeu 12 Mai - 13:20
Spoiler:
 

Sa vie simple n'avait toujours tenu que sur le fil de l'épée. Il n'était que piétaille aux yeux de ses chefs. Son allégeance ne reposait que sur le goût coupable pour le chaos, la destruction et la désolation. Comme la plupart des siens, imaginer ce monde réduit à feu et à sang suffisait à supporter cette discipline temporaire. Une discipline consentie par la promesse des pillages, viols et meurtres dont ils se feraient les acteurs dans ce drame enjoué qu'orchestrerait les quatre fléaux de ce monde. En outre, un songe macabre où les rebuts de ce monde deviendraient momentanément les maîtres de ce dernier. Mais cette rage latente devait être canalisée par un mal inconnu. Du jour au lendemain, être enfermé dans un cocon onirique d'où il était rendu impuissant. Ce rêve interminable le refoulait de son environnement. Parfois, des signes de l'extérieur – obscurcis par les chimères de son subconscient – lui étaient accordés dans un temps très court.

Quand sa volonté se tournait vers l'éveil, son songe muait en un terrible cauchemar où ses peurs les plus viscérales se confondaient en une terreur bonne à paralyser sa pensée et confiner son esprit dans les abîmes de sa conscience parasitée. Cependant, qu'il nage dans cette mer ténébreuse où étaient tapies d'ordinaire d'innombrables monstres, le sillon tracé sur son passage n'en avait cette fois laissé apparaître aucun ; du moins, rien de comparable aux créatures habituelles, toutes promptes à le noyer dans son désespoir.

Ce qui l'afflige à présent perd en puissance, alors même que l'expérience de cet environnement hostile l'a renforcé. Renforcé, si bien que les immondices aquatiques ne sont plus capables que de le désorienter. Mais son instinct finit par prendre le dessus. Il voit l'issue, il la sent en son âme et conscience. Un effort supplémentaire, et son fil de pensées s'évanouit dans un précipice au milieu de cet océan à travers duquel il parvient au réveil. Haleter, les genoux sur la terre chaude. À cet instant, une voix féminine l'interpelle. S'il ne distingue pas les mots, ils lui permettent de le reconnecter avec un environnement extérieur dont il avait perdu la saveur. Mais l'émotion n'est pas au relâchement, loin s'en faut. Une réaction proprement animale, d'où il dégaine son épée dans l'optique de menacer Célestia.

Toutefois, il est arrêté par une céphalée aigu. Enserrant sa boîte crânienne de toutes ses forces, l'affliction le tiraille pendant une petite dizaine de secondes, avant de retrouver son expression placide. Se relever nonchalant, rengainant son arme pour enfin toiser l'oracle. Selon toute vraisemblance, il était fin prêt à la suivre. Il ne restait plus qu'à voir de quelle manière la jeune femme rejoindrait le groupe en direction du temple.

*

Esther et Aubrée suivaient Thafnout. Arrivés devant la statue, ils pouvaient apprécier des éléments supplémentaires propices aux spéculations de toutes sortes. Aubrée s'occupait de regarder de plus près chaque indice, cherchant les liens avec ce qu'elle savait et ce qu'elle avait vu depuis qu'ils étaient arrivés. D'évidence que cette statue représentait une divinité de la fertilité, au vu des symboles qu'elle portait dans chaque main. En revanche, les inscriptions sur le côté qu'Esther lisait pour Thafnout ne manquaient pas de semer la confusion sur l'essence même de cette divinité. Sans compter cette accumulation de cosmos sous l'autel que lui avait désigné Thafnout...

Au regard de tout cela, Aubrée devait rester songeuse plusieurs minutes, pendant qu'Esther perdait des forces à vue d’œil. Que cette dernière s'adosse à un pilier, le souffle court, le teint pâlot et le front couvert de sueurs. Une lutte intérieure l'affaiblissait, mais aucun ne pouvait diagnostiquer cela à la vue de son état. Un état qui laissait Aubrée indifférente, trop occupée à se donner des clefs de compréhension pour analyser la situation. De toute évidence, ce lieu avait un lien avec ce qui dormait dans les entrailles de cette cité.

Détruire ces statues libérerait certainement ce mal de ses entraves, mais ce n'était pas là leur mission. D'autant que son intuition lui susurrait que des trombes de flamme jailliraient du sol sur lequel ils tenaient tous, à l'instar de la vision éprouvée récemment. Chose qu'elle préférait éviter, tant qu'à faire. Mais nulle raison de craindre cette vision apocalyptique, car si elle se fiait à cette espèce d'énigme, la nuit ils seraient en sécurité. Pour autant, savoir quand ce mal serait libéré constituerait une information précieuse, à n'en point douter. Sur cette pensée, elle devait s'adresser à Thafnout.

-Je crains qu'il faille attendre le levé du soleil pour obtenir une réponse... Encore que, il y a bien quelque chose que je pourrais tenter...

Sur ces mots, s'éloigner une dizaine de minutes de là, pour revenir une torche à la main. Ceci fait, Aubrée s'approche de la statue, grimpe sur la stèle et inspecte à la lumière de la torche la surface de cette orbe solaire. Elle en profitait de son point de vue pour chercher dans l'environnement proche un élément du décor qui répondrait à la statue. Sans doute ces tentatives se montreraient insuffisantes, mais cela valait le coup d'essayer.




Codes couleur dialogues : Esther, Agnès, Arachné.
Chroniques d'une Tarentule, Armure, Agnès.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t686-esther-de-la-tarentule
AethewolfavatarArmure :
Aucune

Statistiques
HP:
160/160  (160/160)
CP:
0/180  (0/180)
CC:
0/244  (0/244)
Message Re: [MD 4] Pandore [Pv Esther, Li, Célestia, Thafnout]   Ven 13 Mai - 15:29
Farfouillage ~


Li ne se sentait pas de suivre Célestia. Si elle ne l’aimait pas, elle n’était pas certaine de réussir à faire équipe avec elle. Aussi prit-elle la direction du second groupe avant de s’arrêter pour regarder la jeune blonde. Elle se mordit la lèvre et lui attrapa la main, planta son regard prune dans ceux émeraude de la belle. Une promesse au fond de ce regard presque animal : elle n’avait qu’à crier et elle viendrait l’aider. Même si elle ne l’aimait pas. Puis elle se détourna pour suivre Thafnout et la petite, sans un mot. Elle avançait sans problème dans la nuit, habituée depuis longtemps à n’avoir que la lune comme éclairage. Étrangement, cela lui fit beaucoup de bien, elle se sentait comme chez elle, dans la jungle. Un mince sourire étira ses lèvres. Elle était bien… Mais sur ses gardes tout de même.

La marche silencieuse ne dura pas longtemps et Li ne pu retenir un sifflement devant la beauté du temple, soudainement transportée à voir la ville à travers les yeux de Zvezdan. Elle comprenait qu’il puisse aimer cet endroit. L’architecture démontrait d’un grand savoir faire qu’elle-même ce devait de reconnaître. Et l’architecture étant un art… Elle savait l’apprécier un minimum. Elle se secoua un peu et son regard tomba sur une statue de femme, bien ouvragée, belle. Si Li ne savait pas qui elle était, elle se méfia tout de même de ce cosmos. Il était… Chaud. Il lui rappelait celui de Zvezdan mais… Sans cette haine qu’elle savait cachée dedans. Li soupira et recula tandis qu’Aubrée s’avança de la statue avec une torche. Bien, s’ils s’occupaient de là, elle chercherait autour.

-Je vais regarder si je trouve quoi que ce soit, vu que je n’ai pas vraiment besoin de lumière… Je reste a proximité en cas de problème… Protégez Esther.

Féline, la berserker de la panthère se glissa derrière les colonnes, se retrouvant dans un endroit sombres, les murs gravés racontant une histoire qu’elle ne pouvait pas vraiment comprendre. Zvezdan aurait comprit lui. Elle soupira et avança lentement, farfouillant du regard, faisant attention à là où elle posait ses pieds. Il faisait sombre mais elle avait l’habitude, s’amusant du fait que la nuit donne une autre vision des lieux que l’on visitait. Dans la jungle et les ruines qu’elle avait rencontré, cela avait été pareille. Mais la panthère ce reconcentra, cherchant quoi que ce soit qui pourrait faire avancer la mission, un je ne sais quoi qui ferait tilter son instinct




1 de Zvezdan ~ 1 de Borya ~ 1 ಠ_ಠ de Thivan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le ConteuravatarArmure :
Inconnue
Message Re: [MD 4] Pandore [Pv Esther, Li, Célestia, Thafnout]   Ven 13 Mai - 17:47
Alors que le duo composé de l'Oracle et du muet de service approchait du groupe d'inconnus se dirigeant vers la même scène que leurs compagnons. Ces derniers s'arrêtèrent et deux d'entre eux se détachèrent des autres afin d'intercepter Celestia et son suivant. L'aura qui entourait les deux personnes était semblable à une étrange purée de pois, des fragrances automnales se laissaient sentir quand les deux hommes arrivèrent devant eux. Les autres reprirent leurs chemins vers les temples, désormais conscients qu'ils avaient été dépassé par une autre équipe.

L'un des deux, un homme certainement, prit la parole quand il fut assez proche.

- Qui êtes vous ? Vous êtes bien loin de chez vous certainement ?

Il était vrai que la blondeur angélique des cheveux de l'Oracle faisait plus penser à une slave qu'à une Romaine sur le coup. Ils étaient tous les deux sur leur garde, à attendre ce que cette femme à l'aspect juvénile et son garde du corps voulaient pour l'instant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CélestiaavatarArmure :
Héron de Boréas

Statistiques
HP:
220/220  (220/220)
CP:
220/220  (220/220)
CC:
306/306  (306/306)
Message Re: [MD 4] Pandore [Pv Esther, Li, Célestia, Thafnout]   Ven 13 Mai - 18:45
La fille d'Apollon fut stupéfaite de la réaction que sa simple question venait d'engendrer chez son "garde du corps". L'homme s'immobilisa tout d'abord, comme perturbé, puis sembla être en proie à un duel intérieur dont l'issue s'avèrerait sa mise à mort. Ou une tentative tout du moins, car elle ne doutait pas de pouvoir neutraliser le bonhomme en dernière extrémité, son cosmos d'une faiblesse affligeante. Elle ne bougea toutefois pas en voyant l'épée quitter l'abri de son fourreau pour se tendre vers elle. Si maléfice il y avait là -de la part d'Aubrée probablement-, il diminuait en puissance à mesure que l'autre groupe s'éloignait, et le pauvre homme ne faisait que souffrir inutilement.

Après quelques secondes de battement peintes d'un tableau digne d'une tragédie mentale, le malheureux finit par se relever, pas plus perturbé qu'avant.

"Veuillez m'excuser... Je ne poserai plus de questions."

Un regret murmuré. Célestia pria intérieurement pour le salut de ce pantin déjà dominé, son cycle mourrait sur la vision de sa propre impuissance. Ou peut-être sa fin était-elle déjà survenue, comme le laissait supposer la force qu'il avait déployée anormalement sans douleur pour aller camoufler les "bagages" des berserkers. Au moins maintenant, elle savait qu'elle pouvait le laisser se sacrifier sans honte. Il n'était plus qu'une coquille. Autant abréger ses souffrances de manière utile le moment venu.

"Avançons."

Elle se remit à aller de l'avant, ses pas bruissant à peine dans la terre sèche et stérile de l'ancienne Carthage. Elle parvint finalement à rattraper le petit groupe de pèlerins quand deux d'entre eux sur leurs gardes la stoppèrent dans son avancée. Elle fit aussitôt mine de fatiguer et but une nouvelle gorgée d'eau avant de répondre, notant au passage qu'ils parlaient le grec sans aucune difficulté.

"Bonjour, voyageurs. Il est vrai oui que mes terres natales ne sont guère proches d'ici."

Justifier le garde du corps en premier. Les armes qu'il portait à la ceinture. Elle adopta sans difficulté une attitude telle que pouvaient en avoir les nobles Romaines lorsqu'on les croisait dans les rues, ainsi que ce petit dédain naturel dans leur voix, sans toutefois pousser l'excès jusqu'au mépris. Il s'agissait de mettre ses interlocuteurs à l'aise avec une bourgeoise un peu effrontée.

"Mon esclave et moi-même cherchons un endroit pour nous reposer cette nuit. Et un guide... Nous venons de Rome avec l'intention d'explorer la cité qui jadis a osé tenir tête à la Ville éternelle, et qui s'en est mordue les doigts. Seulement, nous pensions ces ruines moins étendues et nous voilà perdus. Je suis fort heureuse de trouver un pèlerin parlant le grec ici même ! Peut-être pourriez-vous nous accompagner jusqu'à un gîte et nous raconter ce faisant l'histoire de cet endroit ?"

Jouant le jeu jusqu'au bout, elle glissa rapidement la main dans sa besace et en ressortit une pièce d'or qu'elle présenta en évidence aux yeux des deux hommes.

"Pour votre peine si vous acceptez. Oh, mais peut-être ne venez-vous pas non plus de la région ? Serait-il indiscret de vous demander la raison de votre propre présence ici ? Nous pourrions peut-être progresser ensemble. Mes gens seront rassurés quand je leur dirai que j'ai évité la solitude pendant l'égarement, ha ha ha !"


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t294-celestia-la-princesse-
ThafnoutavatarArmure :
Condor de Notos

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
245/245  (245/245)
Message Re: [MD 4] Pandore [Pv Esther, Li, Célestia, Thafnout]   Sam 14 Mai - 14:37
Traces du passé
Mission Divine

Citation :
Je vais gérer en même temps le PNJ dans ce post, histoire de pas en faire deux à la suite !

Esther levait sa torche face à l'orbe et se rendit compte qu'une légère brillance apparaissait. Visiblement, en frottant la crasse et le sable qui s'était agglutiné sur l'orbe, on constatait que c'était un miroir qui pointait devant la statue. Un faisceau lumineux très faible se formait et elle pouvait ressentir un peu de cosmos qui se dégageait de tout cela. Manifestement, elle avait mis le doigt sur quelque chose. A l'autre bout de la place par rapport à la statue, il y avait un ancien arc de triomphe avec en dessous une statue de démons portant le feu rédempteur, Moloch Baal. Une étoile aussi brillante que Polaris était en train de naître sur son front... Sur chaque téton, il y avait comme des cavités de petite taille, quelque chose manquait.

La Panthère regardait autour d'elle. Fouillant les recoins, les sens en alerte. Soudain, alors qu'elle entrait dans les restes d'un ancien temple, elle vit sur un des murs une immense fresque ancienne avec en son centre un étrange masque de jade. Soudain, il se mit à luire à intervalles régulières. Une aura émeraude semblait appeler la Chinoise en cet instant. Sauvage. C'était cela qui se dégageait de cette force. La question était de savoir ce qu'allait faire la future mère face à ce masque étrange ? Au détour des chemins et des anciennes rues, elle s'était rendue compte que ce dernier apparaissait régulièrement sur les frondaisons et les murs des anciens bâtiments de l'ancienne Carthage.

Pendant ce temps, le Nubien suivit le trait de lumière et se retrouvait face à Moloch Baal, tout du moins sa représentation de pierre.

**************************
**********************

L'homme devant l'Oracle levait un sourcil interrogateur. Perdu ? De nuit ? Ici ? Les questions se succédaient dans sa tête au sujet de ce couple pour le moins peu orthodoxe. Visiter la ville était une chose. Le faire de nuit en était une autre et l'ancienne ville était connue pour être mal famée. Regardant son compère d'un geste de la tête, il le questionnait sans avoir de réponses. Puis, les questions de la Romaine suivirent comme une ruée de Vandales. Interloqué par sa curiosité, l'homme se préparait à répondre quand il se ravisait soudainement.

- Mademoiselle, je ne sais pas pourquoi vous êtes ici... mais c'est dangereux ! Bien des bandes de voleurs vivent dans les environs et venir ici de nuit est dangereux ! De plus, vous êtes fort loin de la nouvelle ville... Posant un moment de silence. Quand à nous, nous sommes des suivants de l'ancienne religion, pas la peine de le cacher. On vient ici prier notre Déesse...

D'un geste de la tête positif, il l'invitait à les suivre. Il se décalait et s'avançait en direction de la colline.

- Amar, va prévenir nos amis que la dame sera avec nous pendant quelques temps... Se tournant vers Celestia. Si cela vous sied Mademoiselle, nous devons faire nos offrandes avant de repartir vers la nouvelle Carthage. Mais dites moi, vous n'êtes pas Romaine n'est ce pas ? Je n'ai jamais vu de blondeur aussi particulière chez les habitants de cette cité...

Le jeu commençait entre les deux personnes ! Amar restait en retrait à observer le "suivant' d'Esther.










Justice without a great cause begets nothing more than slaughter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t628-thafnout-eveque-du-con
AethewolfavatarArmure :
Aucune

Statistiques
HP:
160/160  (160/160)
CP:
0/180  (0/180)
CC:
0/244  (0/244)
Message Re: [MD 4] Pandore [Pv Esther, Li, Célestia, Thafnout]   Sam 14 Mai - 22:47
Masque ~


Li vagabondait, elle cherchait. Quoi ? Elle ne savait pas mais elle devait trouver. Elle ne voulait pas ce sentir inutile une fois de plus. Mais quand bien même la nuit l’enveloppait dans son manteau de noirceur, son ouïe, elle, restait alerte, au cas où. Elle avait promis à Esther et Célestia de les protéger en cas de problème, elle comptait bien tenir cette promesse. Quitte a en mourir. Alors qu’elle avançait cherchant une chose dont elle ignorait tout, la panthère ressentit quelque chose. Un je ne sais quoi qui lui rappelait… Elle. Et Borya. Quoiqu’en beaucoup moins agressif que Borya en fait. Sans aucune agressivité en fait. Juste la sauvagerie animale… Piquée à vif, la curiosité et l’instinct de la belle la poussait dans ses ruines, vers cette douce lueur verte qu’elle voyait, qui l’attirait…

Un son, un appel dans sa langue natale auquel la belle ne pouvait se soustraire, résonnait au creux de son oreille. Elle avançait lentement, sur ses gardes malgré les douces intonations pleines de promesses… Le prune de ses yeux était absorbés par l’émeraude de ce masque si beau, pulsant, l’appelant. Elle voulait entendre plus sur ce qu’il susurrait, connaître tout ses secrets… La belle était subjuguée, hypnotisée… Elle fit un pas en avant, la main tendue… Mais suspendit son geste.

Elle connaissait ce signe. Ce masque… Elle fronça ses fins sourcils, tentant de rappeler où… Puis ça lui revint. Sur les bâtiments dehors. Elle respira calmement, ne ressentant aucun danger, elle posa enfin sa main sur le masque, confiante sans comprendre pourquoi. Cette sauvagerie résonnait avec la sienne et elle n’en avait pas peur, bien au contraire. Allait-elle le regretter ? Peut-être




1 de Zvezdan ~ 1 de Borya ~ 1 ಠ_ಠ de Thivan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EstheravatarArmure :
Cuirasse de la Tarentule

Statistiques
HP:
100/100  (100/100)
CP:
130/130  (130/130)
CC:
304/304  (304/304)
Message Re: [MD 4] Pandore [Pv Esther, Li, Célestia, Thafnout]   Sam 14 Mai - 22:51
Selon toute vraisemblance, enlever de cette orbe solaire la couverture de saleté avait suffi pour que la lumière artificielle de la torche active un mécanisme. Si ce dernier n'avait été que physique – le miroir n'aillant dû faire que s'illuminer un peu –, il est à parier qu'Aubrée n'aurait pas réagi outre mesure. Mais ce cosmos à peine perceptible changeait considérablement la donne, ce qui n'était pas pour lui plaire. En effet, elle disposait de trop peu d'informations pour identifier les tenants et aboutissants de ce système, et il n'était pas improbable qu'ils perdent l'initiative à demeurer ainsi hébétés.

Pendant un certain temps, Aubrée analysait les changements ayant découlé de son action. Un rayon lumineux nimbé de cosmos s'était orienté en direction d'une statue masculine. De là où elle était, Aubrée pouvait discerner l'architecture générale de l'édifice. Les subtilités comme d'éventuelles gravures exigeraient de s'approcher plus. Mais l'essentiel était déjà visible, et lui inspirait le sentiment désagréable d'une menace. Aussi ne lui faut-il qu'une poignée de minutes pour se décider à la désamorcer, couvrant l'orbe solaire de son long manteau pour ne plus laisser sur elle que sa robe paysanne. En effet, s'ils ne savaient rien, rien n'était impossible ; l'hypothèse d'un mécanisme réactif plutôt que réglé n'étant pas à négliger.

Les épaules dénudées, Aubrée descendait de cette divinité étrangère pour rejoindre son comparse. Non très affectée par le froid nocturne en bordure de la mer méditerranée, elle accordait toute son attention à cette autre divinité inconnue, apparemment moins bienveillante. Malgré tout, si elle savait peu de choses de la culture locale, la vision cauchemardesque l'ayant parcouru plus tôt lui permettait de spéculer un peu sur l'identité de cette figure.

-Le regard que l'on devait prêter à cette divinité m'apparaît ambiguë. D'évidence qu'ils la craignaient autant qu'ils l'admiraient.

Effleurant du bout des doigts les démons figés dans le marbre, son regard se déporte doucement vers le groupe aperçu auparavant et qu'avait rejoint Célestia. Son visage et sa voix expriment une tristesse froide.

-Est-ce là Moloch Baal ? … Il est en tout cas certain que ce n'est pas lui que servent ces gens. Du moins, pas en premier lieu. Je les entends d'ici s'apprêter à honorer la déesse de l'ancienne religion de cette cité. Il faut espérer que les offrandes qu'ils mentionnent, leurs sacrifices, ne soient pas de la nature entraperçue dans ce rêve éveillé...

Le garde tenu aux côtés de Célestia – qui se confondait dans la volonté de cette dernière avec la docilité que l'on pouvait attendre de lui – permettait à Aubrée de se rendre compte en temps réel de ce qui s'y disait. Aussi convenait-il de rassurer un peu Thafnout sur la situation de sa camarade.

-Célestia s'est faite accepter d'eux comme une invitée. Il n'y a pas de raison de s'inquiéter de son sort, pour le moment.


Aubrée espérait que Li s'en sorte également de son côté. Au final, elle avait décidé d'agir seule, explorant l'ensemble des ruines alentours. Au contraire de Célestia, elle était totalement isolée en cas de problème. Non qu'Aubrée donne l'impression de s'en soucier vraiment, s'attelant plutôt à inspecter cette seconde statue dans les détails. Cependant, Esther – de plus en plus affectée physiquement par la distance que prenait leur garde – s'était faite plus sensible à l'attention que lui avait apporté la panthère avant de partir. L'inquiétude allait donc s'ajouter aux nuances de douleur qui l'affligeait présentement.




Codes couleur dialogues : Esther, Agnès, Arachné.
Chroniques d'une Tarentule, Armure, Agnès.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t686-esther-de-la-tarentule
CélestiaavatarArmure :
Héron de Boréas

Statistiques
HP:
220/220  (220/220)
CP:
220/220  (220/220)
CC:
306/306  (306/306)
Message Re: [MD 4] Pandore [Pv Esther, Li, Célestia, Thafnout]   Dim 15 Mai - 15:01
L'oiselle esquissa un sourire gêné, comme si elle réalisait tout à coup le péril dans lequel elle s'était engagée. L'homme qui lui adressait semblait bien intentionné et s'en voulait de lui mentir de la sorte, mais elle n'avait pas le choix. De ce côté de la mer les Oracles d'Apollon étaient encore un secret bien gardé, tant pour les civils que pour d'éventuels chevaliers.

"Je vous l'ai dit, nous sommes perdus... Il faisait jour quand nous nous sommes aventurés dans les ruines, et nous avons certainement dû nous enfoncer trop avant dans les ruines."

Un signe de tête poli pour accepter et remercier l'étranger, à qui elle prit délicatement la main pour glisser la pièce dans sa paume et refermer ses doigts dessus. Ce n'était probablement pas grand-chose, mais la générosité de l'individu trouverait là un écho qu'elle espérait bienvenu.

"Je ne dirai rien de votre culte pour ne pas vous attirer d'ennuis. Ce sera ma manière de vous remercier de votre aide chaleureuse. Peut-être devrais-je aussi donner quelque chose à votre Déesse dans ce cas ? Qui vénérez-vous ? Quelle sorte d'offrandes réclame-t-elle ? J'ai quelques vivres dans ma besace, rien de conséquent certes mais cela sera plus respectueux que de ne rien montrer."

Elle emboîta le pas de la petite troupe qui commençait à s'éloigner d'un bon pas, "son" garde sur les talons. Du coin de l’œil elle capta le regard du dénommé Amar sur le pantin vivant, puis fut questionnée sur ses origines. Évidemment comme elle l'avait pensée quand Li Mei avait abordé le sujet, son apparence attirait les regards. Heureusement Aubrée s'était chargée de lui offrir elle-même une réponse qui devrait passer pour plus que satisfaisante :

"Je suis née au nord de la Francie. Là-bas cette couleur est bien moins rare il est vrai. Toutefois, j'étais trop jeune encore lorsque mes parents se sont installés à Rome, de sorte que je ne connaisse que très mal les us et coutumes de Francie. Je préfère dire que je suis Romaine, dans les faits cela demeure bien plus exact, même si mon apparence laisse supposer le contraire. Et vous ? Êtes-vous nés à Carthage ?"

Elle tourna la tête vers Amar qui lorgnait encore sur le garde et lança comme s'il s'agissait d'une bagatelle :

"Le pauvre fait cet effet à beaucoup de monde. Il y a longtemps un char l'a renversé alors qu'il escortait ma sœur vers le forum... On ne l'a plus jamais entendu parler, et il arbore toujours cette sorte d'expression un peu vide. Au moins, il comprend ce qu'on lui dit et peut encore se battre, alors notre famille le garde. Il l'a sauvée ce jour-là en vérité, nous lui devons bien cette faveur en retour. Ignorez-le simplement."


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t294-celestia-la-princesse-
ThafnoutavatarArmure :
Condor de Notos

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
245/245  (245/245)
Message Re: [MD 4] Pandore [Pv Esther, Li, Célestia, Thafnout]   Lun 16 Mai - 2:20
Explosion du passé
Mission Divine

Un effleurement. La Panthère venait de toucher le masque de jade. Son cosmos fut aspiré brutalement, elle se sentait comme une marionnette qui avait des fils qui entouraient ses membres. Le sol s'ouvrait sous ses pieds. Elle fut balayée contre un mur et le sentiment de plénitude était évacué totalement. Cinq amphores scellées par Athéna se brisaient et des êtres d'ombre et de flammes naissaient devant elle.

Le premier approchait vers elle. Recouvert d'une lourde cape de fourrure noircie, un homme - enfin ce qu'il en restait - d'une carrure impressionnante fixait la belle. Quatre autres ombres restaient un peu en retrait.

- Comment me sentir là où règne putréfaction ? Comment m'entendre là où les murs sont autant de miroirs pour les sons que je produis ? Comment me voir dans cette obscurité la plus totale ? Comment me repérer lorsque ta toile est défaite ?

Le sable avait une chaleur intense. Lourde. Bâti pour être une machine de guerre et détruire les hommes, telle est l'impression qui pouvait émaner de son physique imposant. De longs cheveux d'un brun sombre tiraient vers le noir. Il portait un masque qui représentait la mort et couvrant presque intégralement son visage à l'exception de ses yeux d'un bleu clair et étincelant, ainsi que ses joues scarifiées depuis l'enfance.

Ephtal, Cardinal de la Mort, Général du Feu et Prophète d'Arès

Tout cela venait d'un autre temps, c'était comme si le passé revenait à la surface...

******************
**************

A un autre endroit. Le Nubien entendit le bruit du tissu se reposant sur l'orbe. Esther prit le soin de s'approcher des écrits et les symboles anciens parlaient dans un langage ancien. Les quelques dessins montraient un monstre de bronze en train de dévorer les enfants afin que le Dieu Dévoreur sauve Carthage de la folie romaine. Les sentiments de chaos, de haine, de destruction et de vanité emportaient tout dans ce qu'elle pouvait voir. Soudain, elle prit la parole.

- Je ne sais de quels sacrifices dont ils parlent, la prudence nous commande de nous préparer au...

Explosion dans les airs. Au même instant, Li Mei venait de toucher le Masque. Les sons furent tellement violents que l'Oracle posait un genou à terre sous l'impact pour ses tympans. Il ne savait pas comment et pourquoi tout cela se passait mais son visage démontrait un certain agacement.

- Li Mei...

Dans un râle, Thafnout se relevait afin d'aller vers la cause de tout cela. Un cri dans la ciel signifiait que le Condor entrait en scène... Bondissant dans les airs, ses pieds se posaient sur un pilier et ses sens lui indiquaient que cinq inconnus étaient présents. La Panthère n'était qu'un pâle reflet de ce qu'elle était quelques secondes avant... Qui étaient-ils ? Ou ? Quand ? Comment ?

******************
**************

A une centaine de mètres de là...

Un groupe avançait tranquillement et la discussion entre les cultistes et la jeune femme continuait. Ils étaient sur leur garde de plus en plus, la curiosité de la demoiselle était assez dérangeant pour une étrangère. Celui qui l'avait pris sous son aile prit la parole après avoir laisser passer l'ensemble des questions de la jeune femme.

- Nous vénérons les entités souterraines qui aident ce Monde et non, nous ne sommes pas de Carthage. Nous sommes de simples voyageurs.

Il veillait à ne pas trop en dire sur tout cela. Il ne voulait pas donner plus amples détails. Mais ce qui pouvait étonner Celestia, c'était qu'ils avaient parmis eux deux enfants d'une dizaine d'années tout au plus. Ils ne disaient rien et suivaient comme des automates. Elle pouvait noter des roses noires à leur boutonière et des symboles paiens semblables aux anciennes croyances celtiques. Comme une fulgurance, les informations qu'elle avait glané à Rome lui revenait en mémoire comme un boomerang. De plus, comme elle même était vierge de tout mal... Il était à craindre que les choses ne soient pas simplement le cas de cet enfant.

Quelques regards entre eux en disaient plus que les paroles ...

Citation :
Conséquences RP :

1 - Li Mei a 0 en CP et 0 en CC.
2 - Réveil de cinq Guerriers.
3 - Les "inconnus" portent des roses noires à la boutonnière.




Justice without a great cause begets nothing more than slaughter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t628-thafnout-eveque-du-con
Contenu sponsorisé
Message Re: [MD 4] Pandore [Pv Esther, Li, Célestia, Thafnout]   
Revenir en haut Aller en bas
 
[MD 4] Pandore [Pv Esther, Li, Célestia, Thafnout]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» La boîte de Pandore
» Quand Pandore fait sa râleuse...
» La boîte de Pandore - Link's
» that awkward moment when we're sitting next to each other feat. connor, cooper, evey & esther..
» [Hawai]A la recherche de la boite de Pandore

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Profana Erunt :: Reste du Monde-
Sauter vers: