Votez
I
II
III


Forum fermé. Bon jeu à tous sous d'autres cieux !
 

Partagez | 
 

 [MD 4] Pandore [Pv Esther, Li, Célestia, Thafnout]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AethewolfavatarArmure :
Aucune

Statistiques
HP:
160/160  (160/160)
CP:
0/180  (0/180)
CC:
0/244  (0/244)
Message Re: [MD 4] Pandore [Pv Esther, Li, Célestia, Thafnout]   Lun 16 Mai - 3:26
Rencontre avec le passé ~


Hypnothisée par ce masque et poussée par ses murmures pleins de promesse, la panthère effleura presque tendrement ce masque. A peine eut-elle fini son geste que son cosmos fut brutalement aspiré. Alerte, la jeune femme fit appel à sa cuirasse, par habitude et au cas où. Et cela lui servit quand le sol se déroba sous elle. Elle planait, elle n’était plus maîtresse d’elle-même. Tel un pantin, la belle ne pouvait plus rien faire, se faisant happer l’énergie, elle n’avait étrangement toujours pas peur. Puis tout prit fin lorsqu’elle percuta assez brutalement le mur, une douleur la lança dans le bas ventre. Mais rien de grave, l’espérait-elle, car elle ne pouvait pas ce permettre de s’inquiéter pour son petit en cet instant. Li se redressa comme elle put, feulant contre cette énergie qui venait d’exploser autour d’elle. Et des amphores qui avaient subis le même sort.

Mais il y avait là, dans le spectacle prenant vie sous ses yeux, quelque chose qu’elle reconnu sans réellement le connaître. Ce feu… Cette puissance… Elle en connaissait des semblables, les cardinaux du dédale. Ne comprenant pas, la future mère se remit difficilement debout, subissant toujours ce vol d’énergie alors que les formes, cinq, se distinguèrent de plus en plus les unes des autres. La belle, par instinct, voulu sortir ses griffes, au cas où, mais ne pu que constater son impuissance alors que l’une des ombres s’approcha d’elle. Sur ses gardes sans aucune agressivité, elle attendit. Et la voix caverneuse de cet être s’éleva enfin.

Ce masque de mort lui semblait familier, Elle se rappela alors celui semblable que portait Jaspar et presque inconsciemment, elle se détendit. Légèrement. Il parla et elle vit en lui le meneur d’homme qu’il était, le guerrier. Elle ne pouvait qu’apprécier cela, en tant que combattante, c’était toujours intéressant de rencontrer des gens qui se montraient si imposant. Il posait des questions auquel la belle ne comprit rien au début. Avant qu’il ne se présente à elle. Elle fut sincèrement surprise mais ne comprit pas comment un cardinal pouvait ce présenter à elle, alors que Jaspar venait d’arriver au dédale. Etait-il déjà mort ? Car elle ne sentait aucun mensonge venir de cet homme. Une vérité froide, net et précise. Sans détour. Baissant simplement la tête, signe de respect, elle prit à son tour la parole.

-Pas besoin de voir la mort, il suffit de l’accepter et de l’attendre avec fierté. De l’affronter pour partir en soldat de notre seigneur. Li Mei, Berserker de la panthère, rattachée aux armées de la mort. Envoyée en mission ici par ordre de notre Pontifex, sur conseil d'Arès. Etait-ce pour vous Cardinal ?

A peine eut-elle parlé qu’un cri d’oiseau retentit et que le cosmos de Thafnout retentit. Elle tourna la tête vers lui, le regard dur, avant de se rappeler qu’il était aveugle… Quel plaie sa aussi. Sans bouger, la jeune femme reporta son regard couleur prune sur son supérieur hiérarchique. Néanmoins, elle ne fit rien pour empêcher les hommes face à elle de s’inquiéter de la présence de l’oracle. Mais comme elle en devait une a cet oiseau, elle ne put s’empêcher de prévenir le jeune noir.

-Reste en dehors de ça Thafnout. Retourne auprès d’Esther.

Si elle était reconnaissante qu’il se soit précipité vers elle, elle lui en voulait d’avoir laissé l’enfant avec simplement la mère incapable qu’elle se traînait. Pas une fois Li ne détacha son regard de celui d’Ephtal. Un prénom bien étrange mais qu’elle appréciait. Elle aimait les nm bizarre. Et le dédale semblait être, de tout temps, un endroit où l’on en trouvait. La jeune chinoise fit un pas, un peu bancale, vers le cardinal, devant lever le nez pour pouvoir le regarder, sans l’agresser pour autant. Elle le respectait puisqu’il était la mort mais elle ne reculerait pas parce qu’elle portait la vie en elle. Puisque de tout temps vie et mort était liée, elle se dressa fièrement devant eux, féline de nouveau, la panthère reprenant doucement le pas sur la femme.

-Puis-je faire quelque chose pour vous ?




1 de Zvezdan ~ 1 de Borya ~ 1 ಠ_ಠ de Thivan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EstheravatarArmure :
Cuirasse de la Tarentule

Statistiques
HP:
100/100  (100/100)
CP:
130/130  (130/130)
CC:
304/304  (304/304)
Message Re: [MD 4] Pandore [Pv Esther, Li, Célestia, Thafnout]   Lun 16 Mai - 13:06
Les représentations sur cette nouvelle statue allaient pour renforcer son sentiment. Cette divinité se nourrissait bel et bien des nouveaux nés que leur sacrifiaient ses serviteurs. Pour deux raisons, cette confirmation inquiétait Aubrée. La première, la présence d'enfants dans le petit convoi à quelques centaines de mètres assisté par Célestia, ce qui ne la laissait pas naïve sur leurs intentions. La seconde, l'apparence de sa fille qui en faisait une proie de premier choix. Pour rien au monde, elles n'allaient devoir rejoindre la jeune oracle. Restait que cette dernière se trouvait dans une situation fort peu confortable, comme en témoignait l'attitude pour le moins éloquente de ses hôtes. Et pourtant, Célestia ne répondait guère au profil du commun de ces offrandes macabres. Pour autant, Aubrée ne se souciait pas vraiment de son sort, le garde ne trahissant aucune action suspecte, proprement impassible. Bien sûr, il était prêt à s'adapter à la réaction de Célestia, mais elle était bien la seule à pouvoir tirer son épingle du jeu dans la situation présente. Feindre la crédulité pourrait bien lui servir plus que de l'assister ouvertement, au final.

Tandis que Thafnout entamait seulement de lui répondre, un bruit terrible en même temps que momentané l'interrompt et le confine à un début de panique. Quelque chose venait de se passer, et si Aubrée était prise de court, son vis-à-vis se montrait plus lucide sur ce qu'il se passait en l'instant. Li Mei ? Était-elle à l'origine de cela ? À bien se concentrer, elle pouvait remarquer que son cosmos n'était plus perceptible. Mais l'endroit de sa dernière palpitation laissait maintenant se ressentir cinq nouveaux cosmos. Thafnout s'était précipité en leur direction. Le temps de réaction d'Aubrée s'allonge en ce sens que ces nouveaux éléments nourrissent la confusion. Cependant, le temps jouait contre elle et il allait bien falloir réagir avant de se faire davantage prendre de vitesse.

Quand bien même elle se rendait compte de cela, aucune précipitation ne transparaissait dans ses gestes, portant avec un calme relatif Esther sur son dos. Celle-ci n'était pas loin de sombrer dans l'inconscience. Dans tous les cas, elle était vulnérable et ne devait certainement pas être laissée sur place. S'avançant vers l'endroit d'où étaient apparues ces nouvelles entités, Aubrée dépose Esther derrière un pilier non loin de la place où les silhouettes de Thafnout et Li Mei étaient visibles ; avant de les rejoindre. De là où elle se tenait, elle pouvait découvrir l'apparence des cinq guerriers et surtout constater le naturel arboré par la panthère en leur présence. Cette outrecuidance l'amène à se rendre compte de similitudes entre leur armure et celle de sa camarade. Ces éléments assimilés, son pas se fait plus détendu. S'approchant de Thafnout, elle ne lui susurrerait que quelques mots à l'oreille.

-Célestia est en danger.

L'instant d'après, Aubrée se tournait vers les cinq autres protagonistes, observant plus attentivement l'apparence de chacun. Selon toute vraisemblance, ils avaient dépassé leur humanité pour devenir autre chose. Des monstres, incontestablement. Mais en tant que berserkers, ne se dirigeaient-ils pas tous vers cette fin ? Aussi s'approche-t-elle un peu plus des cinq ombres, le regard franc sans être insolent. Une fois arrivée au niveau de Li Mei, elle se mettait à genoux, leur exprimant là son respect. Son instinct avait mis en lumière leur degré de supériorité. Dès lors, il n'était pas question de parler d'égal à égal.

-Je me nomme Aubrée, berserker de la Tarentule. C'est avec humilité que je vous présente mes salutations.

Aubrée ignorait ce que la panthère leur avait déjà dit. Dans ces circonstances, elle préférait ne pas en ajouter plus. Elle leur laissait entièrement l'initiative, attendant d'eux des questions ou au moins une réaction avant de se manifester davantage. Après seulement, elle se relèverait.




Codes couleur dialogues : Esther, Agnès, Arachné.
Chroniques d'une Tarentule, Armure, Agnès.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t686-esther-de-la-tarentule
CélestiaavatarArmure :
Héron de Boréas

Statistiques
HP:
220/220  (220/220)
CP:
220/220  (220/220)
CC:
306/306  (306/306)
Message Re: [MD 4] Pandore [Pv Esther, Li, Célestia, Thafnout]   Lun 16 Mai - 17:01
Plus ils progressaient, plus un malaise important pesait sur la dame blonde. Non seulement les hommes ne répondaient pas à toutes ces questions, qui pouvaient en apparence être tout à fait fortuites, mais leurs expressions se fermaient de plus en plus, et comme la nuit se couchant dans leur dos, se paraient de ténèbres et de soupçons.

Un bruit lointain survint, la faisant sursauter et se tourner un instant vers les ruines qu'avaient emprunté Thafnout, Li Mei, Esther et Aubrée.

"Avez-vous entendu ?"

Cette fois, l'inquiétude qui passa sur son visage devint parfaitement réelle. Heureusement qu'elle s'était présentée comme une femme perdue et cherchant un moyen de rentrer chez elle, car sa couverture aurait été brisée autrement. Pour l'heure, tout se déroulait normalement, elle se ressaisit aussitôt et se rapprocha du garde pour donner le change. N'était-il pas son garde du corps après tout ? Personne ne pourrait soupçonner quoi que ce soit d'inattendu à ce qu'elle réduise la distance entre eux si elle se sentait menacée par les bruits du dehors.

"Les bandits ?"

Elle s'efforça de garder son sang-froid, tout en laissant paraître un soupçon de peur à ses compagnons de voyage. Le puzzle commençait à s'imbriquer et lui donner des sueurs froides. Puisqu'ils vénéraient une déesse et qu'il s'agissait d'une entité souterraine, en pleine ancienne Carthage, il devait probablement s'agir de Tanit, dont Thafnout avait mentionné le nom lors de leur arrivée. La déesse des Ombres... En d'autres termes, s'il y avait un chemin vers les Enfers dans ce pays, elle l'empruntait lentement mais sûrement, à son grand déplaisir.
Le flash de leur arrivée succéda à cette information dans son esprit. La ville en flammes... Dévastée par la triade de l'époque, Carthage brûlait et ses temples constituaient les derniers refuges contre l'envahisseur. Deux hommes aux armures similaires couraient côte à côte, cherchant à couper le mal à la racine : les Suffètes de Moloch Baal et les temples chtoniens. Personne dans le groupe n'avait réagi à ces images, alors Célestia supposait être la seule à les avoir vues, elle qui n'était pourtant pas doté du don d'augure... En fin de compte, les vieilles pierres essayaient peut-être de lui adresser un message auquel elle était restée sourde, mais maintenant cela semblait si réel. Avec de la chance, ces "voyageurs" seraient peu nombreux et suffisamment faibles pour qu'elle puisse leur tenir tête si une bataille éclatait.

Silencieuse pour la première fois depuis le début de leur marche, l'oiselle fureta du regard sur les différents compagnons du petit groupe. Puisque aucun d'eux ne souhaitait lui répondre pacifiquement, elle trouverait les réponses par elle-même. Et son œil d'oiseau fut attiré tout à coup par deux enfants, jeunes, étrangement dociles. En vérité... ils semblaient aussi dociles que le garde près d'elle. Soumis à un sort eux aussi ? Son regard d'émeraude tomba sur la rose noire qui ornait leur boutonnière... Des roses, en pleine région désertique ? Ce n'était pas normal. Et où avait-elle déjà vu un symbole orné de roses ?

***Nimuë... Quand elle a voulu me toucher dans les geôles...***

Les lieux, avant de revenir aux mains de Tanit et Moloch Baal, appartenaient à Poséidon. Mais que venait-il faire dans toute cette histoire ? Encore une fois la fille d'Apollon repensa à Myrddin Wylt, le Masque qui avait attenté à sa vie devant l'Augure, l'apparition d'Apollon et ses paroles énigmatiques... Le Sombre Monarque qui pourrait s'être associé à d'autres puissances pour assouvir ses ambitions sur le monde. Et ce nom qu'Aubrée avait prononcé... "Roisin Dubh". Se pouvait-il que les Enfers, et plus particulièrement Thanatos et Hypnos, aient fait alliance avec les druides noirs, les dieux Carthaginois et les Masques de la Mort Rouge ? Que ces mêmes druides soient ces gens qu'elle suivait ?

Lors de ses recherches avant de partir en mission, elle avait tenu à s'informer afin de saisir pour quelle raison le dieu solaire se méfiait des anciens dieux celtes. Elle avait appris entre autres qu'une région du monde appelée Avalon abritait des cultes extrêmement vieux, ceux-là même dont étaient issus Bran et Aedan. Un jour cependant, le culte s'était scindé en deux : une branche de Lumière et une branche d'Ombre. La seconde était l'ennemie d'Apollon, celle dont elle devait se méfier absolument, car elle voulait altérer les cycles.

Donc en résumé, la quasi-totalité des serviteurs chtoniens des trois panthéons -grec, carthaginois et en provenance d'Avalon- formaient une coalition. "Roisin Dubh" pouvait être le nom de l'un de ces panthéons, ou d'un Ordre le constituant, avec pour symbole une rose. Nimuë était une ancienne Sainte, alors cette coalition avait peut-être même affecté le Sanctuaire avant d'entrer chez Poséidon en secret. Une histoire bien plus terrible que la simple vérification d'un territoire salé et rendu stéril par les guerres puniques...

***Et ces enfants... ? Je dois êtes prudente. Peut-être...***

Sa gorge se serra. A moins qu'ils ne les dissimulent sous leurs vêtements, aucun des hommes autour d'elle ne portait d'offrandes clairement identifiables. Il n'était pas impossible que la nature des offrandes à donner à Tanit soit ces enfants eux-mêmes, rendus esclaves pour mieux paraître consentants, et qu'ils marchaient droit vers leur mort !

***Je ne peux pas laisser faire cela ! Il faut que je les sauve !***

Le problème était de savoir comment. Alors tandis qu'ils avançaient, le Héron fouilla du regard tout ce qui pourrait l'éclairer davantage sur sa situation et le moyen de s'en tirer sans y perdre trop de plumes.


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t294-celestia-la-princesse-
ThafnoutavatarArmure :
Condor de Notos

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
245/245  (245/245)
Message Re: [MD 4] Pandore [Pv Esther, Li, Célestia, Thafnout]   Mar 17 Mai - 2:34
Les Spectres du passé
Mission divine

L'aveugle bondissait afin d'atterrir à quelques mètres de Li Mei. Cette action rappelait froidement à celle-ci qu'elle n'avait pas d'ordre à lui donner d'une manière ou d'une autre. Le Nubien taciturne et aussi sociable qu'un crépuscule funèbre reprenait tous ses traits sur son visage. A sa droite, celui qui se faisait appeler Ephtal avait lentement tourner la tête dans sa direction pour le regarder de bas en haut. Son regard bleu et froid ne pouvait atteindre ou intimider l'Evêque, on disait après tout que c'était par les yeux que la peur pouvait se transmettre. On ne pouvait pas dire que ce chemin était le plus aisé face à Thafnout ! Dans un long silence, l'homme qui se prétendait Général approchait de Li Mei pour la fixer intensément.

Par contre, ce qui dénotait et ce que le Nubien ne pouvait pas voir... C'était les armures aussi noires et brillantes qu'ils portaient... Des Surplis. Ils portaient des Surplis et même l'Oracle pouvait sentir la Mort qui les entourait comme un typhon permanent. Toujours silencieux, le Général profitait de la situation pour répondre enfin.

- Je n'ai rien contre vous, Oracle. Se tournant vers les deux Berserkers. Je vois que le Seigneur Arès est encore de ce Monde... et que ses pions continuent à agir comme des pions ?

Claquant des doigts, les quatre personnes derrière lui disparurent pour se placer derrière Aubrée et Thafnout.

- Je vous déconseille de bouger. Je ne veux de mal à personnes, enfin pour l'instant !

La vitesse des alliés de cet Ephtal était prodigieuse. La lame de Thafnout l'invitait à ne pas chercher une nuit finale, il devait garder son sang-froid pour que la mission se passe dans la meilleure situation. Que faisait donc Celestia en cet instant ? Il aurait souhaité qu'elle soit là pour user de ses pouvoirs sur la vie. Mais aucune réponse. Trop tôt. Trop Tard. Le mal était déjà fait d'une certaine façon et des bruits de pas se rapprochaient de la grande esplanade des deux temples.

- Ephtal, puisque tel est ton nom, ne sous estime pas les serviteurs d'Apollon !

- Je ne les sous estime pas. Ni les Berserkers, pourquoi penses tu qu'Arès m'ait tué ? Parce que je réfléchissais trop.


Citation :
Un post MJ va suivre




Justice without a great cause begets nothing more than slaughter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t628-thafnout-eveque-du-con
Le ConteuravatarArmure :
Inconnue
Message Re: [MD 4] Pandore [Pv Esther, Li, Célestia, Thafnout]   Mar 17 Mai - 3:00
Arrivant dans une vaste esplanade, cinq des voyageurs se séparèrent vers des directions opposés. Ils formèrent un étrange symbole qu'un personne vivant dans les airs pouvait imaginer. Un Pentacle. Le sol se fendait par des tranchées d'air qui soulevaient le sol. Des manteaux sombres se lovaient autour des invocateurs qui tendaient les bras vers le ciel ! Un chant sombre et ancien sortait de leurs lèvres.

Un sixième invitait les deux enfants à avancer, alors que les deux derniers qui étaient avec Celestia se tournèrent vers cette dernière avec un sourire sardonique. Dans un sens, celui qui avait parlé à la belle Oracle pendant de longues minutes.

- Nous avons bien entendu en effet. Et pour vous répondre, le pouvoir d'Apollon sera utile pour ce que nous préparons.

Prenant la Rose noire à sa boutonnière, il la plantait sur le sol et des petites secousses se firent sentir. D'un geste de la main, des pétales de roses noires fendaient l'air afin de frapper la jeune femme. Mais, soudain, la Chlamyde du Héron venait de s'interposer entre eux. Autour de la jeune femme, le sol était marqué de larges entailles dans le sol, comme s'il avait été déchiré par ces simples pétales.

- Continuez le rituel, je m'occupe de ramener cette gourgandine à la raison !

Des racines poussaient déjà sur le sol mais quelque chose clochait. Manifestement, le pouvoir maléfique du Druide noir était contré par les anciens pouvoirs que les Romains avaient infligé à l'ancienne cité punique. Elle allait avoir peu de choix !

Citation :
Plusieurs options :

1 - Sauver les enfants, tu n'as que deux tours RP supplémentaires à compter de ce post. Mais il faut combattre le Druide noir pour y parvenir.

2 - Fuir les lieux. Tu prendras 75 HP de dégâts en conséquence.

3 - Temps du Rituel => 1/3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AethewolfavatarArmure :
Aucune

Statistiques
HP:
160/160  (160/160)
CP:
0/180  (0/180)
CC:
0/244  (0/244)
Message Re: [MD 4] Pandore [Pv Esther, Li, Célestia, Thafnout]   Mer 18 Mai - 0:12
Passons la main ~


Li ce retint de rouspéter quand elle constata que l’oracle venait de sauter à ses côtés. Elle qui voulait l’empêcher de se mettre en danger, pour le remercier de plusieurs choses, c’était raté… Elle se mordit la lèvre espérant que la petite serait en sécurité. Lorsque le cosmos d’Aubrée l’informa de son arrivée, la belle brune frissonna. Ses yeux venaient de tomber sur la jeune femme, provoquant un peu l’instinct maternel nouvellement découvert chez Li. La belle se déplaça légèrement, se rapprochant de la tarentule. On aurait pu prendre cela pour une marque d’amitié ou autre mais non… Inconsciemment, la future mère voulait protéger les siens, ce qui était en contradiction totale avec ce qu’elle était auparavant. Une fois encore, les attitudes distinctes des deux berserkers sautaient aux yeux. Mais franchement, qui s’en occupait là maintenant ?

Une bourrasque glaciale comme la mort, vide de tout frappa la chinoise un peu brutalement, l’estomaquant presque alors que le cardinal de la mort s’arrêtait devant elle. Un long feulement s’échappa des lèvres de la brunette, lorsque ses sens lui indiquèrent ce qui avait commencé à la troublée. Ils n’étaient plus berserkers. Et elle comprenait d’où il venait. Ou plutôt, ce qu’ils étaient devenue, avant qu’il n’ouvre une nouvelle fois la bouche. La haine de la panthère enflait lentement, voulant ce battre, de plus en plus agressive malgré son impuissance. Son regard prune brillait d’une puissante envie de meurtre mais elle savait que ce ne serait que suicide de tenter quoique ce soit alors qu’elle tenait à peine debout… La panthère allait riposter quand un claquement de doigts résonna dans l’air, mettant en mouvement les autres ombres qui se tenaient avec Ephtal. Ils étaient bien plus rapides que tous les adversaires que Li avait pu affronter. Mais bon, comment se battre franchement quand on passait son temps à être envoyée en mission dans des maisons closes ?! Mais plutôt que de ce focaliser sur les autres, elle se contenta d’observer celui qui se tenait a quelques centimètres d’elle.

Thafnout semblait sur la même longueur d’onde que la jeune femme, à une différence près, lui pouvait ce battre. Impuissante, incapable… Elle se sentait minable. Et cela lui fit serrer les dents. La suite des paroles du scellé l’énerva un peu plus. Elle est était sans doute la mieux placer pour savoir qu’Arès n’était pas le plus fin des stratèges et encore moins le plus réfléchit des dieux, vu la nuit qu’elle c’était obligée de passer entre ses bras. Mais ce n’est pas pour autant qu’elle acceptait qu’un salopard de traître critique son seigneur. La pauvre panthère démunie voulait lui arracher la gorge. Mais au lieu de l’attaquer physiquement, elle décida de le faire verbalement.

-Pas suffisamment pour rester en vie apparemment.

A la réflexion, la belle ce dit qu’Aubrée serait dans doute plus apte à répondre à ce gland qu’elle-même. Ainsi la jeune femme lança un regard à la tarentule pour que celle-ci ce charge de l’échange. Car si Li continuait, elle mettrait sans doute plus le groupe en danger qu’autre chose. Même si la traîtrise évidente de ce… Cette chose devant-elle l’agaçait au plus haut point. Mais pouvait-elle réellement agir comme lorsqu’elle était seule en mission ? Au risque de faire capoter celle-ci ? Et d’être potentiellement la cause de la mort de ses camarades ? Non. Zvezdan avait été clair là-dessus




1 de Zvezdan ~ 1 de Borya ~ 1 ಠ_ಠ de Thivan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EstheravatarArmure :
Cuirasse de la Tarentule

Statistiques
HP:
100/100  (100/100)
CP:
130/130  (130/130)
CC:
304/304  (304/304)
Message Re: [MD 4] Pandore [Pv Esther, Li, Célestia, Thafnout]   Mer 18 Mai - 3:42
Des deux lieux où Esther avait un regard, aucun ne tournait à leur avantage ; si bien qu'il devenait difficile pour elle d'éparpiller sa conscience. Sa marge de manœuvre était la plus limitée à l'endroit où Célestia se trouvait. Esther devait s'en rendre compte en essayant de déporter entièrement son esprit jusque l'enveloppe charnelle du garde dans l'optique d'accompagner Célestia dans son combat. Cependant, elle avait tant usé de ses capacités qu'elle était désormais impuissante à réitérer l'effort. En fin de compte, l'oracle était seule, et allait devoir se sortir de cette mauvaise passe par ses propres moyens.

Cette réalité trouve son expression dans cette étincelle de vie qui revenait dans le regard du garde. Esther venait de relâcher son emprise sur lui, de sorte à le livrer à lui-même pour un degré de danger impossible à anticiper. À partir de là, la réaction la plus logique pour lui était la fuite, ignorant qu'il était déjà condamné. Malgré tout, il semblait que son instinct animal ne l'ignorait pas, ce qui se retrouvait dans son expression terrifiée.

De l'autre côté, Esther reprenait de ses couleurs, sa respiration se faisant plus régulière et son regard plus vif. Dissimulée derrière une ruine, elle se traînait sur le côté pour avoir vue sur les différents protagonistes. Sur Thafnout en particulier, Esther lui inspirait une vision. Il vivait le souvenir immédiat du garde, long de quelques dizaines de secondes, mais c'était là suffisant pour qu'il se rende compte de la précarité dans laquelle la vie de Célestia se tenait. L'instant d'après, elle se relevait pour s'éloigner discrètement des lieux, se dirigeant vers la plage ; la peur au ventre.

Aubrée – quant à elle –s'attachait à garder son calme tant bien que mal. Elle s'était relevée après que quatre des guerriers leur faisant face jusqu'à présent les menacent sous l'ordre de leur chef. Ils étaient des semblables, mais leur rapport avec Arès semblait quelque peu tendu, ce qui compliquait considérablement la situation. S'étonnant de l'attitude protectrice de Li Mei à son adresse, Aubrée s'inquiétait en même temps qu'elle scelle leur sort par une invective malvenue. Son expérience récente lui avait permis de saisir son imprévisibilité des plus glaçantes. Aussi valait-il mieux conditionner un minimum son comportement. Autrement, leur tête risquait de rouler au sol. Pour éviter cela, Aubrée plongeait son regard dans celui de Li Mei. Dans son expression, nulle condescendance ni colère. Au contraire, son attitude était des plus apaisées et se voulait contagieuse.

-Li Mei, il n'est pas dans l'intérêt d'Arès que nous combattions ces personnes. Ce n'est pas là notre mission.

Sitôt, elle se tournait vers le dénommé Ephtal, ne prêtant guère attention à ses hommes. S'ils le voulaient, ils les tuaient tous. Pour cette raison, il était inutile de se mettre en garde. Son attitude générale ne changeait en rien, encore que l'on pouvait discerner dans ses traits un sentiment où la méfiance et le respect se mêlaient avec une harmonie paradoxale.

-Je ressens chez vous du ressentiment à l'adresse de notre maître. J'ignore tout de ce qui a été et de ce qui compte maintenant à vos yeux. Je ne suis pas là pour juger mais comprendre. J'escompte que vous nous ferez la grâce de la réflexion. Aussi, permettez moi de vous demander... quelles sont les raisons qui vous poussent à penser qu'Arès ne mérite pas la ferveur de ses soldats ? C'est bien de cela dont il est question, après tout...

Une pointe d'irritation se ressentait à la fin de sa prise de parole. Qu'on se soit gardé de parler de ces cinqs guerriers ne lui plaisait guère, et il lui était impossible en l'état de comprendre ce choix. Arès ne pouvait pas ignorer cette information. Sans doute avait-il dû souhaiter que ses représentants présents réveillent ces combattants déchus. Restait à voir pour quelle raison.

-Quelles sont vos intentions ?




Codes couleur dialogues : Esther, Agnès, Arachné.
Chroniques d'une Tarentule, Armure, Agnès.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t686-esther-de-la-tarentule
CélestiaavatarArmure :
Héron de Boréas

Statistiques
HP:
220/220  (220/220)
CP:
220/220  (220/220)
CC:
306/306  (306/306)
Message Re: [MD 4] Pandore [Pv Esther, Li, Célestia, Thafnout]   Mer 18 Mai - 21:18
La nymphe s'apprêtait à glaner de nouvelles informations tant bien que mal lorsqu'ils parvinrent enfin dans les temples, où les hommes ne tardèrent plus à révéler à demi-mots leurs intentions. Les enfants allaient être sacrifiés et peut-être elle avec, si l'on prenait en compte la façon dont leurs sourires s'étiraient à son encontre.

Une première échauffourée éclata alors, quand l'homme voulut attaquer directement la représentante d'Apollon mais que le Héron s'interposa entre eux. La Princesse pouvait au moins compter sur lui où qu'elle aille, et cette perspective l'aida à garder son calme dans cette situation plus que délicate.

"Quelle Lumière serais-je si je coopérais avec vous ? Vous êtes les Ténèbres ! Vous êtes tout ce qui s'oppose à mon concept ! Je vais délivrer ces enfants de votre joug maintenant ! Boréas ! Vent glacé du Nord ! Viens vêtir et protéger mon corps !"

La chlamyde répondit en vibrant à l'appel de sa porteuse et se détacha aussitôt pour obéir à son ordre. En quelques secondes la belle blonde fut équipée de ses ailes majestueuses avant autant de grâce que d'efficacité, profitant de ce court laps de temps pour étudier les périls alentours.

***Ils sont sept et connaissent le terrain... J'ai une chance de m'enfuir seule mais cela signifierait abandonner les enfants. Et en aucun cas je ne dois leur donner le pouvoir d'Apollon.***

Elle darda un regard sur le garde pour s'apercevoir que soudainement sa conscience revenait à lui et qu'il s'enfuyait aussitôt en hurlant de terreur. Voilà qui était stupéfiant et la confortait dans l'idée que l'une des berserkers le manipulait comme son pantin. Aubrée probablement. Seule donc, comme elle s'en doutai à l'instant où elle quitta le groupe auparavant. Ou peut-être pas totalement. Une nymphe ne pouvait jamais se trouver totalement seule.

Un choix se posait, crucial : se battre ou fuir elle aussi. Son rôle de Gardienne, son existence toute entière était vouée à protéger l'avenir et ceux qui portaient en eux des graines capables de germer encore, mais par une fois déjà elle avait failli et l'Augure, comme le Merle, comme Lykeios, comme Thafnout, comptaient à ce qu'elle vive. Pourquoi ?

Tiens-toi loin du danger, autant que tu le peux. Ne cherche pas à t'aventurer seule là où la présence d'alliés te serait profitable. Il n'y a nulle couardise dans la survie.
Si tu ne le fais pas pour toi, fais-le pour ceux aux yeux de qui tu comptes. Je n'ai aucune envie de perdre une sœur quelques jours à peine après l'avoir rencontrée.


D'un geste incertain, elle interrogea le diamant à sa poitrine et le bracelet à son poignet. Les cosmos d'Adalrik et Aedan semblaient la guider vers sa survie, les paroles de Lykeios allaient en ce sens. Mais n'était-ce pas renier son essence que d'obtempérer à un tel commandement ? Plus assez de temps pour réfléchir. Et puis, en fin de compte, la réponse tonnait dans son esprit avant même qu'elle ne posât la question. Aussi dociles que le garde. Il n'y a plus qu'une façon de les libérer.


Des larmes se mirent à couleur le long des joues, accompagné d'un magnifique sourire, angélique, pour que dans leur marche en avant ces enfants aient souvenir de la paix et de la Lumière. Elle joignit les mains en signe de prière et commença à psalmodier tandis que le druide noir voyait son pouvoir mystérieusement entravé par le sol même de Carthage. L'évêque comprit alors l'utilité du sel. Les Romains ne s'en servaient pas uniquement pour rendre la terre stérile et faire mourir les Carthaginois de faim, sinon à quoi bon repeupler plus loin ?


Je vous invoque, divinités de la triade sacrée de jadis ! Un ennemi commun se tient devant moi, sur vos terres et bafouant vos lois. Prêtez-moi votre force pour l'empêcher de nuire !

Athéna au regard pers, protège-moi de ton Egide !

Arès à l'épée sanglante, pourfends-les de ta colère, que leur culte retourne à la poussière !

Apollon, mon roi, mon père et mon dieu, guide mon bras de ta Lumière, que ma flèche soit aussi vive et brûlante que l'un de tes rayons !


Elle plongea la main dans sa petite besace et fit brusquement un pas en avant : une poignée de sel se trouva projetée dans les yeux du druide sans pitié, tandis que deux traits de Lumière fusaient de part et d'autre de sa tête, traversèrent son poitrail en lui infligeant une douleur effroyable, comme si le Soleil l'avait brûlé vif de l'intérieur, avant d'aller se ficher directement dans la nuque des enfants qui se dirigeaient vers le Pentacle.


Ô Divin Éclat, accorde-leur la paix dans le repos éternel car c'est de ta chair qu'ils meurent, pour empêcher tes ennemis de prospérer. Amen.


Célestia espérait qu'ainsi le rituel s'achèverait, que la mort nette et brutale des enfants contrecarre leurs plans, bien que le temps lui manquât pour vérifier. Sitôt son geste accompli, elle convoqua le vent à son ordre et le sable et la terre de Carthage se déchaînèrent entre elle et le druide en un écran épais. Elle concentra son cosmos dans ses pieds et s'arracha de l'emprise du druide noir à toute vitesse, piquant aussi haut que possible. A l'instar de Thafnout, elle monta jusque-là où on ne pourrait l'atteindre mais où elle pourrait voir ce qui se passait sous elle.
La jolie blonde aperçut plus loin entre les ruines le Condor et la Panthère aux coude-à-coude, puis Esther plus loin qui s'enfuyait, sa mère restant sur les lieux. Ignorant s'ils avaient un plan, s'ils sonnaient la retraite à cause d'un nouvel imprévu, elle préféra se diriger vers la fillette. Elle était certaine de cette façon de ne pas gêner les autres mais fit tout de même voler le vent jusqu'aux oreilles du Nubien, dans un murmure que lui seul pouvait entendre :

*Carthage n'est plus sûre ! Les ruines sont l'objet des cultes de l'Ombre ! Je crois m'être sortie d'une embuscade mais ils pourraient me suivre. Sept hommes entraînés.*

Citation :
2 - Fuir les lieux avec supplément twin headshots sauce sourire :p
Et je perds donc 75 HP.


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t294-celestia-la-princesse-
AthénaavatarArmure :
Cloth d'Athéna
Message Re: [MD 4] Pandore [Pv Esther, Li, Célestia, Thafnout]   Jeu 19 Mai - 2:28
Citation :
Rêve 5 : Athéna arrive dans la zone.

- Athéna au regard pers, protège-moi de ton Egide !

Une voix avait traversé le Monde. La Déesse entendit au loin la demande d'une de ses croyantes. Interrogative, elle se demandait pourquoi son nom avait été appelé sur une terre où son nom s'était perdu dans la mémoire des peuples. Les forces d'Arès se concentraient au premier temple du Zodiaque. Qui est ce ? Elle fit quelques pas pour arriver près d'une immense falaise qui s'ouvrait vers l'Horizon. Son cosmos l'enveloppait lentement alors qu'une forme spectrale quittait son corps afin de rejoindre la voix qui l'avait appelé dans le lointain.

Ses pieds se posèrent alors sur le sel sombre de Carthage et ses yeux se levaient vers un groupe d'hommes. Ces derniers avaient invoqué des créatures infernales mais la Voix n'était pas là et la Sagesse ne comptait pas combattre les deux Masques de la Mort Rouge qui venaient de naître sous l'impulsion des Druides noirs. Comme un fantome, elle continuait son chemin et vint dans d'autres ruines. Plusieurs présences attirèrent son attention...

Elle sortit alors des ombres dans une aura de lumière qui se répandait dans la zone. Ses yeux pers fixaient les serviteurs d'Hadès et d'un geste de la main, son sceptre apparaissait entre les doigts diaphanes de sa main droite. Son cosmos entourait tous les protagonistes en quelques instants, au point où les pouvoirs des Spectres étaient ralentis. Puis, elle tournait la tête vers les Oracles et la Berserker.

Son regard s'arrêtait sur l'Evêque du Héron de Boréas.

- Vous avez souhaité notre Egide, nous sommes donc ici jeune demoiselle.

Levant son sceptre vers le ciel, un tourbillon de lumières d'étoiles enveloppait les Spectres afin de les faire disparaître. Elle savait que cela ne serait que temporaire, cependant, son attention se portait sur les personnes encore présentes. Le temps des explications était venu ! Pourquoi des serviteurs d'Apollon et d'Arès étaient sur cette terre impie ? Scellée par l'Olympe un millénaire plutôt. Elle était face à eux et la Raison n'était pas avec l'esprit de la compréhension face à cette infraction aux volontés divines.

- Pouvons nous savoir la raison de votre présence dans cette terre interdite aux Eveillés ? Ô Arachné, cela faisait longtemps...

Il était vrai que cette mission n'avait pas eu ce détail pour le moins savoureux.... Mais est ce que Apollon aurait pu prévoir que l'une des siens ferait appel à sa soeur ? Cette fois, la Déesse de la Guerre voulait des explications et attendait déjà la réponse.

Citation :
Kekkai activé : Les pouvoirs des Non Saints sont à 1/10ème de leurs statistiques normales. Esther et Celestia sont sous l'effet.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ThafnoutavatarArmure :
Condor de Notos

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
245/245  (245/245)
Message Re: [MD 4] Pandore [Pv Esther, Li, Célestia, Thafnout]   Jeu 19 Mai - 3:14
Une prière entendue
Mission divine

Silencieux, le Nubien attendait la réponse d'Ephtal. En effet, les feulements sous jacents de la Panthère n'étaient pas à le remplir d'aise. Quand, soudain, une explosion d'étoiles passa à quelques centimètres du visage de l'Africain... Comment ? Il avait la sensation qu'un cosmos d'une puissance absolue venait de s'abattre sur la région. Posant le genou à terre, un long silence suivit. La présence des cinq Spectres n'était plus là. Que se passe-t-il ? Il chuchotait sous le poids de cette énergie qui le brisait. Paralysé, il levait la tête en direction de Li Mei.

- Tu vas bien ?

Son cosmos n'était plus qu'un simple filet qui le maintenait tout juste en vie. Il n'avait jamais ressenti cela un seul instant. Ses jambes tremblaient. Puis, elles retombèrent sur le sable salé dans un crissement désespéré. Tournant la tête, il sentit que la fameuse présence était à une centaine de mètres de là au niveau des anciens quais de l'ancienne cité punique.

- Celestia...


Il ne savait pas ce qu'il se passait. Il était presque assommé par une telle énergie divine.

- Qui ?

En effet, qui ?, la question ne cessait de le tarauder depuis quelques secondes. Il ne savait pas qu'Athéna en personne venait de pointer le bout de son nez et tout cela le rendait totalement fou de ne pas comprendre les tenants et les aboutissants. Soudain, ses sens retrouvèrent un peu de leur éclat et quelques sons parvinrent à ses oreilles et une voix féminine se faisait entendre. Didon ? Cela ne pouvait être que la Déesse protectrice de carthage ! Il n'avait pas beaucoup d'indices sur la situation. Frappant le poing sur le sable, la mâchoire du Nubien se crispait de plus en plus...





Justice without a great cause begets nothing more than slaughter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t628-thafnout-eveque-du-con
EstheravatarArmure :
Cuirasse de la Tarentule

Statistiques
HP:
100/100  (100/100)
CP:
130/130  (130/130)
CC:
304/304  (304/304)
Message Re: [MD 4] Pandore [Pv Esther, Li, Célestia, Thafnout]   Jeu 19 Mai - 5:07
Parvenue à se soustraire du champ de perception de ces cinq guerriers, Esther s'était précipitée jusqu'au rivage. Soucieuse de ne pas être emportée par les trombes de flamme sur cette colline maudite, elle comptait bien s'échapper par la voie maritime. Mais ses plans devaient être compromis par l'irruption inattendue d'un volatile particulier.

-Célestia ?

La joie suivait la surprise de la voir ainsi en vie. Finalement, cette femme avait opté pour la fuite. Elle s'étonnait toutefois que l'oracle soit venue la voir plutôt que ses compères, pour qui une alliée de plus ne devait pas être de trop. À cette pensée, l'euphorie d'Esther se dissipait un peu, craignant soudain que la jeune femme ne soit venue avec de mauvaises intentions. Cependant, sa crainte devait muter en stupeur après que se manifeste sur la scène une nouvelle actrice. Une présence écrasante, comme elle n'en avait jamais ressenti de comparable.


Non... ce sentiment est faussé. Elle sait... Quelque chose sait au fond d'elle. Dans l'aura de cette femme la chevelure d'ébène... quelque chose de familier, alors même qu'elle ne l'avait jamais rencontré. Une force qu'elle n'aurait en tout cas jamais pu oublier. Mais son ressenti était catégorique. Une palpitation violente la saisit en son sein, lui faisant ployer un genou à terre. Athéna... pour la première fois elle la voyait, mais une intuition qu'elle ne s'expliquait pas lui susurrait son identité. Qu'elle s'exprime, et ses yeux achevaient de s'écarquiller, se tournant lentement vers Célestia, l'air estomaqué. Non... cela n'avait aucun sens... aucun... Et pourtant... quelle autre explicitation lui restait-il ?

-Comment tu as pu ?... Comment ? ... Je ne comprends pas... Je n'y arrive pas... Je...

L'absurdité de la situation la fige dans son sentiment d'effarement, qui se changeait déjà en une peur croissante et lancinante. Le flux de ses pensées ralentit. Quand son regard rejoint celui d'Athéna, elle se sent tomber dans l'abysse de ses pupilles ; prisonnière de sa volonté. Les mots que la déesse lui adressent ont valeur de piques creusant toujours plus profondément dans les barrières de son subconscient, jusqu'au nom fatidique « d'Arachné ». À ce moment, son énergie vitale semble se diriger vers son pendentif, revenant aussitôt à elle dans une onde de choc émotionnelle empreinte d'une terreur vieille de sa première rencontre avec sa Mère. Ses jambes fourmillent et échouent à la tenir plus longtemps debout. La nausée lui monte à la bouche. Qu'elle porte la main dessus, il lui est impossible de s'empêcher de vomir. Son état grippal lui revient mais demeure impuissant à canaliser l'adrénaline qui ne la rendait pas plus capable de réagir ou de répondre quoi que ce soit, la mâchoire crispée.

Non loin de là, un voile d'inconscience s'abattait sur Aubrée, inerte au sol, le regard vide mais les fonctions vitales encore bien actives. D'évidence que la Mère d'Esther était prise d'une émotion qui entrait en interférence avec les capacités d'Esther. Cette personne... capable jusqu'à l'affecter elle... Fuir... C'était là son instinct viscéral. Désespérée, l'enfant luttait de toutes ses forces pour s'éloigner de ce trou noir d'où s'était déjà dessiné son sort. Mais cet effort ne relevait que de sa volonté vacillante. En effet, à peine se relevait-elle qu'un simple pas l'amenait face contre sol, prenant sur elle pour tenir son buste par la force de ses bras. Tremblotante et silencieuse, la Tarentule était incapable d'esquisser un geste de plus, comme paralysée. Son regard contre terre s'avérait impuissant à s'échapper de l'abyme, lui donnant cette impression familière – et ironique à la fois – d'être tenue prisonnière dans une toile d'araignée ; à la merci d'Athéna. Son destin venait de lui glisser des doigts.




Codes couleur dialogues : Esther, Agnès, Arachné.
Chroniques d'une Tarentule, Armure, Agnès.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t686-esther-de-la-tarentule
CélestiaavatarArmure :
Héron de Boréas

Statistiques
HP:
220/220  (220/220)
CP:
220/220  (220/220)
CC:
306/306  (306/306)
Message Re: [MD 4] Pandore [Pv Esther, Li, Célestia, Thafnout]   Jeu 19 Mai - 16:06
Les retrouvailles furent courtes et le temps compté. A présent qu'elle volait, Célestia recueillait une multitude d'informations inaccessibles jusque-là : les ombres cachées dans les ruines semblaient celles de créatures des Enfers, qu'elle pouvait trop bien reconnaître à cause de cette marque dans son essence. Le cosmos que dégageait Li Mei rasait le sol, malgré l'absence de bruits ou de traces révélant un combat. En l'état Thafnout se retrouvait pratiquement seul face à cinq assaillants avec la berserker à protéger. Les échappatoires se refermaient successivement sans que quiconque ne pût rien y changer. Et au moment où l'évêque se posa et ouvrit la bouche pour demander des explications à Esther, une présence écrasante balaya toute la zone dans un souffle. La fillette tomba à genoux et la servante d'Apollon fut à deux doigts de s'effondrer par terre, son atterrissage encore incertain sur le sol. Elle parvint à se rattraper tout de même, juste à temps pour croiser le regard pers de la Chouette.

L'énergie d'Athéna, elle le sentit, repoussa les spectres avec force, et au loin les druides noirs furent entravés. Un sentiment de soulagement traversa Célestia tandis que, incapable de tenir debout plus longtemps, elle s'agenouillait devant la déesse et entendait sa question. Hébétée du même coup, elle se tourna vers Esther avec une expression de surprise. Arachnée... Elle ? Même si elle était bien placée pour savoir les apparences trompeuses, Esther était loin d'adopter un comportement digne d'un berserker... ou du moins l'idée que s'en faisait Célestia. Mais l'heure n'était pas aux questions. A présent, il lui fallait assumer sa prière et sauver ses frères d'armes, ainsi que toute la région de Carthage si c'était possible. Elle inclina respectueusement la tête et joignit les mains dans la pose du priant avant de parler d'une voix claire :

"Ô Athéna au fier bouclier, je vous remercie de votre venue ! Permission nous a été donnée par nos dieux respectifs de pénétrer en ces lieux, et la raison en est la suivante : Apollon et son Augure ont prédit la ruine de cette ville, à nouveau, par les flammes et la barbarie. Ils nous ont envoyés pour en trouver la cause et, si tel est dans nos moyens, pour l'empêcher. Les troupes d'Arès ont pour tâche de nous seconder dans notre mission. Cependant des ennemis de jadis rôdent : j'ai découvert que le culte de Tanit et Moloch Baal a été ressuscité et il se pourrait qu'une grande alliance de l'Ombre veuille renverser l'ordre établi. Ma sagesse m'a alors dicté, au nom de l'ancienne trinité, de vous avertir vous et vos frères Arès et Apollon, et de mander votre assistance. Il s'agit là d'un ennemi commun à notre panthéon, ne peut-il y avoir une trêve dans nos conflits incessants pour repousser ces druides dans les limbes d'où ils n'auraient jamais dû ressortir ?"

Sans peur, la nymphe releva alors ses iris émeraudes en direction de celles de la divinité. Après la pression intense de Poséidon sur son corps, elle ne craignait plus la menace d'un pouvoir divin, malgré la souffrance et quand bien même le dieu solaire avait façonné sa nature pour qu'elle respecte chacune des divinités grecques. Athéna pourrait lire dans ses yeux, sans dissimulation, la sincère affection qu'elle portait au monde et son désir de le protéger.

"Si vous l'exigez, je me joindrai à vous dans ce combat, sans conditions. Je tiens à ce que Thafnout, Li Mei et Esther rentrent sains et saufs chez eux, et je donnerai de ma personne pour cela. Je souhaite également que Carthage soit à nouveau purifiée du Mal qui la gangrène."

Elle tourna alors la tête vers Esther et posa une main douce sur son épaule. Revenant à Athéna elle poursuivit :

"Nos idéaux ne sont pas les mêmes, et peut-être qu'une harmonie totale ne sera jamais possible entre nous, mais je sais que cette menace vaut la peine que l'on mette de côtés nos querelles un moment. Alors, ô déesse de la Sagesse, je vous conjure de nous prêter votre force. Puisse ces lieux briller d'une nouvelle aube demain."


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t294-celestia-la-princesse-
AethewolfavatarArmure :
Aucune

Statistiques
HP:
160/160  (160/160)
CP:
0/180  (0/180)
CC:
0/244  (0/244)
Message Re: [MD 4] Pandore [Pv Esther, Li, Célestia, Thafnout]   Sam 21 Mai - 15:01
Que ce passe-t-il? ~


Li était prête à affronter les ombres, même sans cosmos, quitte à y perdre la vie mais certainement pas à ce faire souffler comme un fœtus de paille une seconde fois. La puissance de ce cosmos avait quelque chose de familier avec celui de son seigneur et maître, ainsi arriva-t-elle à la conclusion qu’il s’agissait d’une divinité. Lorsqu’elle toucha le sol, la panthère gémit, tout l’air étant expulsé de ses poumons, une douleur lui vrillant le creux des reins, sans doute à cause de ce cosmos incommensurable qui venait de la fouetter. La brune avait du mal à bien y voir, des tâches noirs dansant dans son champs de vision alors qu’elle pouvait ressentir l’absence ses spectres. Des traîtres. Roulant sur le côté, pour voir ses camarades, elle constata qu’Aubrée était hors service et que l’oracle était dans un état moins piteux qu’elle-même.

Une voix s’éleva près d’elle, la pauvre chinoise mit quelques secondes à comprendre de qui venait ses paroles et ce qu’elles signifiaient. Thafnout. Il lui demandait si elle allait bien… Toussant un peu, ses bras croisées sur son ventre, cherchant à protéger son petit et endiguer la douleur qui grandissait, elle tenta de se redresser, mais ne fit que retomber sur le sol, affaiblit par ce vol de cosmos et cette explosion de force prise en pleine face. T’es encore inutile… Un autre gémissement sortie tandis qu’elle rampait un peu vers Aubrée, voulant s’assurer qu’elle était encore en vie.

-J’ai connu mieux… A part une douleur au ventre, rien…

Elle parlait, tentait de paraître forte alors que sa voix était… Inquiète. Pour son petit. Pour Esther. Pour Thafnout et la mère de la petite. Mais que faire dans cet état ? Alors qu’elle ne savait même pas ce qu’il ce passait ailleurs pour que tout est dérapé comme ça… Ses doigts ce posèrent sur la gorge gracile de la jeune femme qui les accompagnait et Li pu constater qu’elle vivait encore. Elle fut étrangement soulagée, mais ne chercha pas à comprendre pourquoi, ce n’était pas le moment. Laissant retomber sa main sur le sol poussiéreux, la belle déglutit. Tout tournait mal…

-Il… Se passe quoi ? Pourquoi… C’est parti en vrille comme ça… ? Où est Esther… ?

Le nubien reprit la parole pour une simple question mais qui avait tout son sens en cet instant. Qui. La chinoise aurait aimé savoir aussi. Et surtout, elle aimerait être en état de ce battre, de protéger les siens… A quoi bon être un soldat d’une divinité pour ce retrouvé dans cet état lamentable sans aucune chance de finir cette mission comme il faut… La belle serra les poings quand un autre pique de douleur la pris. Elle avait dut retomber salement pour souffrir ainsi… Elle priait pour que son enfant soit épargné… Elle sursauta presque quand le jeune homme frappa du poing sur le sol. Elle le regarda et constata qu’il devait se sentir aussi impuissant qu’elle. Tendant la main vers lui, elle couvrit son poing, presque tendrement, cherchant sans doute à le calmer mais pourquoi ? Elle avait besoin de se contact, sans vraiment savoir à quoi cela lui servait.

-Garde tes forces... Même si c’est frustrant d’être… Dans cet état… Peux-tu me dire ce qu’il ce passe ? Je sens presque pu rien, ce cosmos bloque tout…

Serrant doucement le poing de l’oracle, elle voulait simplement qu’il ce calme, on réfléchissait mieux. Et puis, il avait l’air d’en savoir plus qu’elle, s’il pouvait lui en parler se serait bien en fait… Qu’elle se fasse un avis sur la situation aussi...




1 de Zvezdan ~ 1 de Borya ~ 1 ಠ_ಠ de Thivan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AthénaavatarArmure :
Cloth d'Athéna
Message Re: [MD 4] Pandore [Pv Esther, Li, Célestia, Thafnout]   Dim 22 Mai - 20:28
Silencieuse pendant la logorrhée de l'Oracle, la Déesse ne l'interrompit pas. Toutes ces informations lui permettaient de se faire un avis sur la situation de sa Famille... La situation était une opportunité qu'elle ne laisserait pas passer. Des Guerriers autrefois en guerre contre ses Saints et contre l'Imperium de l'Empire Byzantin. Ses yeux pers s'abaissèrent vers celle qui lui parlait, ainsi donc Apollon avait eu une vision de l'avenir.

Ce n'était pas en soit une chose surprenante mais la description de Celestia invitait la Déesse à se méfier. Souvent, les prédictions de son frère étaient évasives et difficiles à appréhender même pour lui. C'était, disait-on, le fragment de sang des Moires dans son sang qui lui donnait cet étrange pouvoir sur la vision de l'avenir. Mais ce n'était qu'une rumeur depuis les temps mythologiques... Sa tête tournait alors vers la jeune fille qui défaillait à sa simple présence.

Arachné. Ou plutôt non. Une de ses héritières certainement. Un sourire aux lèvres, la Déesse savait que la naissance de cette race avait été fondé sur sa propre colère et son Ego. Toutefois, elle n'était pas là pour se souvenir du passé. Tendant sa paume vers le ciel, quatre étoiles dorées se formèrent et tournoyèrent pendant quelques instants. Puis, elles partirent en direction des quatre guerriers présents. Chacune percuta leur poitrine. Une voix résonnait alors dans leur tête !

« Mortels ! Vous ne vous ne souviendrez plus de notre présence en ces lieux. Juste le départ de vos ennemis après l'algarade de la Panthère... Fatigués, éreintés, vous aurez les souvenirs des agissements des Roisin Dubh, l'ordre noir des Druides anciens. Enfin, vous serez nos yeux et nos oreilles. Ce que vous verrez, nous le verrons. Ce que vous entendrez, nous l'entendrons. Et en cela, vous n'en aurez jamais conscience ! »

Tout devenait flou, chacun s'écroulait sous le poids du cosmos de la Déesse aux yeux pers. Ils se réveilleraient à l'aube dans le sable des anciens temples et des quais de l'ancienne Guerre Punique. Elle n'était plus là...

Citation :
Athéna est partie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ThafnoutavatarArmure :
Condor de Notos

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
245/245  (245/245)
Message Re: [MD 4] Pandore [Pv Esther, Li, Célestia, Thafnout]   Lun 23 Mai - 9:22
Alors que la chaleur de la belle Panthère le rassurait un peu, deux orbes étoilées tombaient du ciel et l'une d'entre elles percutait la poitrine du Condor. Que pouvait-il faire ? Rien. Il sentait que ses souvenirs changeaient sans qu'il ne puisse faire grand chose. Pour quelle raison ? Il n'avait pas non plus de réponses. En effet, en quelques instants, tous ses derniers souvenirs disparaissaient. Plus rien, le néant. Seule son épée se rendait compte que les deux jeunes gens avaient été frappé par l'aura.

Veillant à protéger la jeune femme, une aura carmine se dégageait des reflets de la lame de l'épée et entourait cette dernière afin de la protéger elle et son enfant. D'un autre côté, rien ne se passait et il fallut quelques heures avant de retrouver ses esprits. Thafnout se réveillait sur le sable chaud, l'aube était en train de se lever et un long silence pesant se faisait sentir. Sans un mot, son poing se fermait sur une poignée de sable avant qu'il se relève sur ses genoux. Sa tête laissait encore tomber des restes de poussières...

Sa main libéra le sable avant de tâter le terrain. Il trouvait rapidement la belle et touchait son cou afin de voir dans quel état elle était. Le rythme cardiaque de l'enfant semblait tranquille aussi.

- Allez, réveille toi ! Faut qu'on trouve les autres !

La laissant se réveiller, le Nubien se levait et tournait la tête vers les quais. Puis, une légère aura se fit sentir et il s'approchait d'elle. Soudain, il lui revint en mémoire qu'il y avait aussi la mère d'Esther et il la chercha quelques instants avant de retomber sur son corps qui connaissait quelques soubresauts. Silencieusement, il s'agenouillait et posait la main sur son cou. Elle allait bien finalement et se demandait la raison de tout cela. Aucune réponse ne vint et il attendait que ces deux là reprennent leurs esprits avant de rejoindre les autres. En effet, rien ne disait que les anciens serviteurs d'Arès - devenus des Spectres - ne feraient pas un retour remarqué.





Justice without a great cause begets nothing more than slaughter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t628-thafnout-eveque-du-con
EstheravatarArmure :
Cuirasse de la Tarentule

Statistiques
HP:
100/100  (100/100)
CP:
130/130  (130/130)
CC:
304/304  (304/304)
Message Re: [MD 4] Pandore [Pv Esther, Li, Célestia, Thafnout]   Lun 23 Mai - 11:21
-Ta faiblesse me donne la nausée...

Enveloppée dans ce familier bain enténébré, Esther est prise du vertige invisible que l'on gagne à s'élever des centaines de mètres dans les airs à vitesse croissante. Ses sens sont les seules à être en mesure de réagir à son sort. Soudain, l'allure de son ascension ralentit. À un moment, anticiper une chute vertigineuse, mais cette appréhension se voit avalée par d'autres sensations. La pression alentours se densifie, comme si elle s'aventurait chaque seconde plus profondément dans les eaux. L'environnement se referme sur elle, si bien que l'orientation perd de son sens. Le haut, le bas et les côtés n'ont plus aucune valeur. La petite fille n'est plus qu'une chose perdue dans un vide écrasant. En même temps, être frappée par l'impression de regards en sa direction de tous les angles imaginables. Des regards sur lesquels s'attachent un sentiment de mépris, prompts à l'assaillir d'une honte viscérale.

-Épiée ou châtiée, ton sort ne t'appartient plus. Il n'est plus rien que je puisse faire. Il n'est plus rien que je veuille faire. Fuir ou gésir... ta simple vue me révulse... Disparais !

Sur ces mots prononcés dans une amalgame de dégoût et d'exaspération, son enveloppe charnelle se voit brutalement écraser par ce néant des plus denses. À l'instant où ce qu'elle était se confond avec ce qui n'est plus, une vive lumière assaille ses prunelles émeraudes, éreintées par la fatigue.

Faible, Esther relève son buste avec difficulté, sondant tant bien que mal ce qui lui était donné de voir. La plage d'où elle s'était aventurée dans l'optique d'échapper aux spectres de tantôt. Alors quoi, elle s'était évanouie sur place ? Prise d'une légère céphalée, la petite Tarentule massait son cuir chevelu, avant de remarquer le corps étendu de l'oracle. Sa trombine trahissait de la surprise à sa vue. N'était-elle pas en proie à la magie de ces personnes mystérieuses quand elles s'étaient « séparées » ? Fallait-il comprendre qu'elle était liée à sa perte de conscience ? Une hypothèse rapidement battue en brèche par le fait que cette femme se trouvait dans le même état. Sans doute avait-elle pu leur échapper, forte d'un cosmos supérieur lui ayant permis de résister plus longtemps à une force qu'Esther n'avait pas même senti venir. Quand le garde s'était échappé de ces temples, ils entamaient un rite, un rite qui ne devait pas être innocent de leur sort.

Cependant, ce n'était pas là le moment de se perdre en spéculations. Aussi s'avance-t-elle vers le corps de Célestia, non sans prudence. La voyant ainsi inconsciente, elle posait délicatement sa main sur sa tête, fermant doucement les paupières. Sitôt, elle se concentrait pour insérer son esprit dans les songes de l'oracle qui allait finir par être réveillée par la vision angoissante d'un monstre tapi dans l'obscurité, les yeux rivés sur elle. Par cette action, elle se donnait le temps de lire les rêves de Célestia, cherchant par cela à discerner des indices sur ce qui avait pu se passer, ou à défaut, sur ce qu'elle était. À son réveil, Esther enlèverait sa main pour simplement lui adresser une expression heureuse de la voir indemne.

-Tu te sens bien ? Je commençais à m'inquiéter...

Plus loin, Aubrée se réveillait en compagnie de Thafnout et Li Mei. Se massant les tempes, il lui fallait quelques secondes de flottement avant d'animer ce qui ressemblait à du scepticisme.

-Mais qu'est-ce que c'était ? ... Thafnout, Li Mei... vous aussi ?

Confuse, il était trop tôt pour se donner une vue objective sur ce qui leur était arrivé. Aussi attendait-elle du condor et de la panthère une réponse qu'elle espérait plus avancée que ce qu'elle savait. Il faisait désormais jour et aucun n'était venue s'occuper d'elle jusqu'à maintenant. En cela, il était logique de penser qu'ils avaient aussi été affectés par le rituel de ces individus, s'il en était. Ces constats rendaient Aubrée pessimiste sur la valeur de ce que leur dirait ses présents compagnons.




Codes couleur dialogues : Esther, Agnès, Arachné.
Chroniques d'une Tarentule, Armure, Agnès.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t686-esther-de-la-tarentule
CélestiaavatarArmure :
Héron de Boréas

Statistiques
HP:
220/220  (220/220)
CP:
220/220  (220/220)
CC:
306/306  (306/306)
Message Re: [MD 4] Pandore [Pv Esther, Li, Célestia, Thafnout]   Lun 23 Mai - 23:16
Dès les premiers mots de la divinité, Célestia comprit son erreur. Trop tard. Athéna avait beau être une déesse à dimension humaine, elle restait une déesse, et donc un être supérieur porté plus sur ses propres désirs que sur une possible entente. L'oubli. L'un des empires fléaux selon Célestia. La sentence pour avoir demandé l'assistance de la Guerre raisonnée. Dans un fugace instant hors du temps, le Héron se réjouit d'avoir au moins pu sauver les trois autres. C'était son objectif. Auraient-ils pu vaincre les Roisin Dubh ? Les spectres ramenés à la vie ? Impossible à savoir. Et tout à coup le néant.

Plongée dans les méandres de son esprit, Célestia se retrouva à errer entre deux mémoires léguées par ses précédents. Cent années d'observations, de perceptions, d'informations, contenues dans son seul corps, et dont elle n'avait pas pu encore explorer toute la profondeur. Dans l'enveloppe d'un autre, elle découvrit de nouvelles terres, de nouveaux paysages. Ici il y avait une vallée fertile, gorgée de végétation, un grand fleuve sur lequel les barques allaient et venaient, des pêcheurs massés sur les berges, des coupeurs de roseaux, des chasseurs de crocodiles, de grands monuments... Un autre côté, avec un paysage blanc de toute part. Neige. Des montagnes et des Hommes drapés dans des fourrures. La vision furtive de quelques loups avant de s'échapper, hors de vue.

Soudain, alors qu'elle s'envolait quelque part dans ce lointain inconnu, la Princesse aux mille oiseaux aperçut deux yeux dorés, emplis de haine. Du sol s'élevèrent deux rangées de crocs géants, une haleine fétide et...

"AH !"

En une seconde elle revint à elle, sans bouger plus. La lumière de l'aube l'éblouit tout d'abord, puis lui tira un sourire, vite effacé par la voix d'Esther et le soudain lancement d'un poids dans sa poitrine. La Marque de Thanatos lui donnait déjà l'impression d'une entrave qui brûlait de temps à autre, elle ignorait que désormais la trace laissée par Athéna n'appréciait pas du tout la confrontation avec le souvenir des Enfers. La nymphe se redressa lentement sur les coudes, le sable tombant de ses longs cheveux blond par poignées. Elle tenta aussitôt de se remémorer la veille et se souvint par bribes : leur arrivée. Le garde hagard. Les ruines. Les voyageurs. Les druides noirs...

***Les Roisin Dubh. Mais comment puis-je être aussi certaine de leur nom ?***

S'apercevant tout à coup de la présence de la fillette, elle la dévisagea comme si c'était la première fois de sa vie qu'elle la voyait. Mais pourquoi ? Qu'est-ce qui avait changé ? Elle se souvenait avoir fui face au rituel des druides noirs, s'être envolée. Elle avait repéré Esther qui courait seule à découvert et puis... et puis... un mal de tête atroce quand elle essaya de se rappeler la suite.

"Je crois que je vais bien. J'ai juste... comme un trou noir dans ma mémoire. Où sont les autres ? Que s'est-il passé ?"

La prière. Elle se souvenait avoir prié les trois dieux autrefois gardiens des lieux. L'un d'eux les avait-il frappés de sa magie ? Devaient-ils la vie à la Lumière d'Apollon, à la furie d'Arès ou à la tactique d'Athéna ? Le pays se trouvait-il débarrassé de l'influence néfaste qui l'occupait ? Impossible de se rappeler. Juste ce nom : Roisin Dubh, avant l'oubli.

Elle se releva et épousseta sa robe avant de concentrer ses sens pour balayer les alentours. Une brise marine vint caresser les cheveux des deux égarées, que Célestia utilisa pour porter à Thafnout leur position. Ils ne semblaient pas particulièrement éloignés, et elle jugea préférable de rentrer au bercail plutôt que de risquer de croiser la route des malfrats à nouveau.

Le garde d'Aubrée a disparu... Nous aurons un passager de moins pour le retour. Esther et moi sommes saines et sauves, bien qu'un peu étourdies. Et de votre côté ?


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t294-celestia-la-princesse-
AethewolfavatarArmure :
Aucune

Statistiques
HP:
160/160  (160/160)
CP:
0/180  (0/180)
CC:
0/244  (0/244)
Message Re: [MD 4] Pandore [Pv Esther, Li, Célestia, Thafnout]   Ven 27 Mai - 18:28
Révélation ou simple fantasme...? ~


Elle était plongée dans le noir, comme enfermée en elle-même. Des tâches de lueurs au loin flottaient, tout autour d’elle. D’abord inquiète et menaçante, la panthère avait feulé, agressive. Mais force lui avait été de constater qu’elle ne craignait rien ici. Si au début il n’y eut aucun bruit, doucement un rire enfantin s’éleva dans les airs, piquant la curiosité de la jolie chinoise. Elle se redressa et chercha d’où venait ce rire. Ses pas la guidèrent devant l’une de ses lueurs, qui s’agrandit pour ouvrir une fenêtre sur… Elle-même. Âgé de trois ou quatre ans. Elle riait et courait dans son village natale, poursuivit par son père qui jouait le méchant montre, sous le regard bienveillant de sa mère. Les larmes montèrent aux yeux de la jeune femme, elle avait oublié cela depuis si longtemps… Ce qu’était une famille… Sa main se porta sur son ventre mais elle ne sentait rien, il était redevenu totalement plat et lisse. Plus aucune trace de son enfant.

Si la scène qu’elle venait de voir était bouleversante, constater que son bébé n’était plus lui brisa le cœur et l’affola. Li se mit a tourner sur elle-même, cherchant son petit, totalement terrifiée. C’est alors qu’elle entendit ses pas, tout près… Elle se retourna et fuit éblouit d’un coup, une grande gerbe de lumière venant d’apparaître de nulle part. Lorsqu’elle réussit enfin à regarder ce qu’il se passe devant elle, la panthère eut le souffle coupé. Un enfant se tenait devant elle. Aux yeux couleur glace mais emplit de chaleur, aux cheveux d’ébène… Nul doute pour la mère, elle voyait son petit. Son fils. L’enfant souriait, l’enfant vivait. Il vint prendre la main de sa mère et la guider a travers cette lumière bien trop blanche pour la jeune femme. Se laissant faire, en confiance, elle dévorait son enfant du regard. Il était magnifique… Lorsqu’il s’arrêta et lui indiqua sans un mot une direction, elle leva les yeux pour regarder…

Une nouvelle scène se déroulait sous les yeux de la chinoise, une scène où elle n’était pas seule mais une scène qui n’avait jamais eu lieu dans sa vie. Elle, accompagnée de son fils et… Elle resta un moment, les yeux écarquillée à regarder cet homme qui était avec eux. Elle savait que cela ne pouvait être réelle mais… Seigneur qu’elle aimait cette vision. Le voir ainsi avec son petit, son cœur battra la chamade dans sa poitrine, les voir tout trois heureux… Elle voulu parler mais aucun son ne sortait de sa bouche. Elle essaya a nouveau, tenta de crier, mais rien n’y fit. Elle était devenue muette. Et ce mutisme lui faisait peur. Elle voulait demander ce que cela signifiait, elle voulait comprendre. Mais il semblerait que les choses ne se passeront pas comme elle le souhaitait. Encore moins quand elle entendit cette voix masculine, cette voix qu’elle connaissait si bien… Celle de Thafnout, qui voulait qu’elle… Se réveil ?! La belle regarda son fils, qui perdait sa consistance, devenant de plus en plus translucide. Les larmes lui montèrent aux yeux, elle courut vers lui avec l’impression que le chemin de quelques pas entre eux s’étirait à l’infini, que le temps se suspendait. C’est alors que la cassure arriva. Le voile onirique ce brisant brutalement alors qu’elle rouvrait les yeux en criant un nom. Huǒyàn. Le nom qu’elle voulait lui donner…

L ’aube pointait alors que les larmes de la mère coulait en silence le long de ses joues. Elle resta de longues secondes ainsi, sans bouger, tentant de se remettre de ce rêve si particulier qui lui avait montré des choses auquel Li n’aurait jamais pensé elle-même. Que venait-il de lui arriver ? S’efforçant de se rappeler quand elle avait perdu connaissance, la brune se remémora tout le trajet, leur arrivé, la séparation du groupe, l’apparition des berserker et…. Le néant. Impossible de se souvenir quand elle avait perdu conscience ni même comment les spectres étaient parti. Feulant en se redressant difficilement, une douleur cuisante de rependant au creux de ses reins jusque son ventre, là où était son petit, la panthère se mit a transpirer brusquement e, soufflant fortement pour calmer la douleur. Sa chute lors de l’apparition des traîtres à son seigneur… Elle priait pour son petit n’est rien… Enfin, elle tenta de se remettre debout, sans un mot, cherchant ses forces, totalement épuisée et presque amorphe alors qu’elle sortait d’un sommeil imprévu. Mais il n’avait rien eut de réparateur. Elle se sentait encore plus épuisée, ayant l’impression qu’elle allait s’effondrer à chaque pas…

La panthère s’approcha de la berserker en hochant simplement la tête. Eux aussi. Enfin pour elle en tout cas. La chinoise fini par s’approcher de l’oracle pour lui frôler la main de la sienne… Elle n’arrivait pas encore à parler, hanté par ce qu’elle avait vu dans son rêve, incapable de se sortir ça de la tête. Elle était là sans l’être. Atteinte physiquement et moralement, elle faisait tout pour ne pas perdre pied. Que tout cela ce termine… Le plus vite possible




1 de Zvezdan ~ 1 de Borya ~ 1 ಠ_ಠ de Thivan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le ConteuravatarArmure :
Inconnue
Message Re: [MD 4] Pandore [Pv Esther, Li, Célestia, Thafnout]   Dim 29 Mai - 1:13
La MD est terminée.

Un News interviendra après celui-ci pour faire un résumé des évènements et aussi les gains obtenus.

Merci à tous les participants !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Message Re: [MD 4] Pandore [Pv Esther, Li, Célestia, Thafnout]   
Revenir en haut Aller en bas
 
[MD 4] Pandore [Pv Esther, Li, Célestia, Thafnout]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» La boîte de Pandore
» Quand Pandore fait sa râleuse...
» La boîte de Pandore - Link's
» that awkward moment when we're sitting next to each other feat. connor, cooper, evey & esther..
» [Hawai]A la recherche de la boite de Pandore

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Profana Erunt :: Reste du Monde-
Sauter vers: