Votez
I
II
III


Forum fermé. Bon jeu à tous sous d'autres cieux !
 

Partagez | 
 

 [Début juillet 550] Memories of you stay strong [Aedan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
LykeiosavatarArmure :
Loup de Delphes

Statistiques
HP:
240/240  (240/240)
CP:
360/360  (360/360)
CC:
247/247  (247/247)
Message [Début juillet 550] Memories of you stay strong [Aedan]   Jeu 28 Avr - 2:05



Fin de matinée. Le réveil de Lykeios. Contrairement aux apparences que cela peut donner, il dort peu, très peu. La nuit, le loup veille. Le jour, l'Oracle voyage, observe, redécouvre le monde, témoin silencieux sans age. Peu de temps qu'il est là, mais cette routine est déjà solidement installée.

La Cathédrale, là où il est installé. Son envie première aurait été d'établir son logis ailleurs. Là où il aurait à subir moins de passage, le loup solitaire n'aimant pas particulièrement la compagnie. Du moins pas ce type de compagnie. Ces Nymphes, ces Éphèbes… ils ne faisaient pas partie de la meute. N'y avait qu'une utilité toute discutable. Mais si tel était le désir d'Apollon ou de son Augure, alors que pouvait-il bien y faire ? Pas son genre de se plaindre en tout cas.

Oui, il aurait préféré être ailleurs. Là où il pourrait profiter du calme pour de bon. Sa forêt lui manquait. Sa meute aussi. Étrange sensation, alors que sa précédente vie remonte à si longtemps déjà. Il ne les a qu'à peine vus lors de son Éveil, avant de se mettre en route pour Rome. Mais ce n'était plus tout à fait sa forêt, plus tout à fait sa meute. Là non plus, il n'avait plus sa place.

Après un bain rapide, Lykeios s'était dirigé vers la bordure de l'île flottante. S'y était assis, une jambe dans le vide. L'autre était repliée, pied à plat au sol et genou sur lequel se pose son bras gauche, au niveau de son visage. Ses yeux de glace scrutent la grande cité de Rome. Son horizon. « Aurait-elle aimé cette vue ? » se demande-t-il. Un trouble récemment ravivé, à la vue d'une statue fraîchement sculptée.

Machinalement, sa main droite porte des raisins à sa bouche, un par un. Il croque sans se soucier des noyaux, qui finissent broyés par ses maxillaires avant d'être avalés avec jus et pulpe. Jusqu'à ce que son flair le tire de ses rêveries. L'odeur est connue, celui ou celle qui la porte pas encore. Complexe. Assez pour qu'il s'en soit déjà interrogé. Peut-être qu'un mystère tomberait aujourd'hui ? Son visage en tout cas se tourne lentement vers l'origine de cette fragrance, attendant de voir à qui elle appartenait.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t759-lykeios-du-loup-de-del
AedanavatarArmure :
Oracle du Merle

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
210/210  (210/210)
CC:
244/244  (244/244)
Message Re: [Début juillet 550] Memories of you stay strong [Aedan]   Mer 4 Mai - 14:14
Un hurlement de loup. Chaque matin depuis quelques jours, j'entends ce son résonner dans les Jardins de Lug, s'engouffrer dans les édifices formant la Tour des Vents dès les premières lueurs de l'aube. Cela ressemble à un appel. Un appel à l'éveil, l'annonce du retour du Soleil. De coutume, les loups ont plutôt tendance à saluer la lune plutôt que son pendant diurne, mais ce loup est différent. Il est plutôt aisé de s'en rendre compte. Les rumeurs, qui plus est, sont nombreuses dans les couloirs, et moi qui suis curieux de nature, il m'est aisé d'en apprendre davantage. Les oiseaux par ici sont plutôt bavards. Et puis Sélène les a vu. Elle a vu un Serpent et un Loup. Le dernier avant le premier par ailleurs, et si j'en crois les rumeurs, c'est plutôt bon signe. Mes doigts viennent aujourd'hui encore effleurer mes paupières. Mes prunelles sont encore affaiblies, mais je parviens à me déplacer avec aisance même ainsi. Bientôt, elles récupéreront leurs éclats d'antan mais pour l'heure, il me faut encore un peu de temps. Célestia aura aider à leur guérison prématuré. Un sourire vient s'attarder sur mes lèvres à cette pensée. La demoiselle a été particulièrement prévenante avec moi ce jour là, alors que je l'ai tristement abandonné à sa tâche en m'endormant au creux de cet arbre. La fatigue avait bien eu raison de moi. Il faudra que je m'excuse et que je la remercie également pour ses présents. Pour le repos également. Quand bien même n'est pas pour l'heure une priorité.

Elle a été enfermée.

Un soupir vient s'échapper de mes lèvres à cette pensée. Un peu comme moi à présent. Cette fois, c'est un sourire se faisant plus désabusé qui couvre mes lippes. Ce n'est pas tout à fait la même chose, mais je me sens quelque peu impuissant. Inutile. Même si j'ai moi même ma propre mission: protéger les terres de Lug. Une tâche qui n'est pas moins importante qu'une autre, je le conçois parfaitement. Pourtant... Mes doigts glissent de nouveau sur mes paupières, essaye vainement d'en ôter le voile flou qui recouvre toujours mes prunelles. C'est probablement mieux ainsi. Sans doute. Peut-être. Je m'échappe des dédales pour me replonger dans mon univers accompagné par mon compagnon canin à la blanche toison. Les jardins sacrés de Lug me sont bien plus familier. Bien plus agréable également que les constructions de pierre aussi mirifique soient elles. La nature m'est bien plus coutumière. Et puis quand bien même suis-je confiné ici, j'ai d'autre possibilité. D'autre rencontre aussi. Je m'avance, m'approche d'une présence inconnue mais qui semble pourtant ne pas l'être. Naturel. Je ne le vois pas. Pas tout à fait. Mes prunelles ne captent pour l'heure que les contours d'une silhouette massive probablement assise. Comparativement je dois être bien plus élancé, plus faible également. Une force confinée. Maitrisée. Presque placide. Elle irradie, non pas comme l'ardent solaire impérieux, non, c'est bien plus doux. Pas comme Célestia non plus. Différent. Setanta s'approche également. Lentement. Lui aussi parait trouver cette essence étrange.

« Votre essence n'est pas commune mais néanmoins familière. » Double. Marquée d'un sceau. Ce n'est pas comme la Dame au Héron. Plus subtile. L'odeur de la nuit. Plus familier encore. Sortant du couvert des arbres de ce jardin magnifique, je m'approche davantage sans pour autant trop m'avancer, mes lippes ourlées d'un sourire plaisant - avenant. Il est préférable de ne pas trop empiéter sur un territoire qui semble être sien là où le chien hume l'air, curieux. Attentif. Mon regard embrase le paysage sans toutefois le déceler tout à fait. Je sais pourtant que la vue est magnifique d'ici pour l'avoir souvent contemplé. « J'espère que je ne vous dérange pas dans votre retraite, mais j'ai été attiré par votre aura. » Et par ma curiosité, cela va sans dire. « Je suis Aedan, l'Oracle du Merle, l'oiseau guide. » J'offre à l'animal blanc m'accompagnant une caresse. « Et lui se nomme Setanta. » Il se fait plus méfiant, néanmoins quelque chose l'attire chez lui, tout en le faisant hésiter. Amusant. « Vous avez l'air de l'intriguer tout autant que moi. » Je ne peux m'empêcher d'en rire avec légèreté. Il ne sait visiblement pas si il doit prendre cet être pour une menace ou pour un allié, mais parait plus pencher pour l'allié... Sans cela, il aurait déjà montré les crocs.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t269-aedan-l-oracle-du-merl
LykeiosavatarArmure :
Loup de Delphes

Statistiques
HP:
240/240  (240/240)
CP:
360/360  (360/360)
CC:
247/247  (247/247)
Message Re: [Début juillet 550] Memories of you stay strong [Aedan]   Sam 7 Mai - 16:18
Serait-ce juste cela ? L'odeur mêlée d'un homme et de son fidèle canin ? Lykeios pourrait en être un peu surpris, estimant qu'il pourrait y avoir là tout autre chose à découvrir. Mais il excepte l'explication aussi facilement, sans toutefois en être pleinement convaincu encore. Quoi qu'il en soit, aucune méfiance ne s'instillait en son cœur envers l'Oracle de l'Alizé. Ils servaient le même seigneur, au sein de la même meute. Il n'avait donc aucune raison de se placer ici dans un climat de méfiance, et ce même si son âme solitaire avait bien du mal à s'entourer en toute confiance.

Le Dieu-Loup semble toujours pensif lorsqu'il hoche la tête à la mention d'une essence commune. Toutes les Chlamydes étaient liées au Cosmos d'Apollon, son propre père. Forcément, des similitudes se retrouveraient, et ce même sous l'influence naturelle plus terrienne de sa mère, ainsi que celle nocturne et austère dû au don d'Artémis. Son aura se trouvait d'ailleurs souvent en première ligne parmi les sujets abordés, ce qui n'eut donc rien pour l'étonner. Une simple acceptation muette, sans toutefois fournir au Merle de plus amples informations pour l'heure.

De nature peu loquace, Lykeios a de plus toujours un pied en ses amères pensées, tentant encore de s'en extraire, d'en émerger. Son interlocuteur s'avance à pas mesurés, préservant ses distances. De la main, le fils d'Apollon lui indique de le rejoindre et même de s'installer à ses côtés s'il le souhaite, n'ayant pas encore pris conscience du voile sur le regard du jeune homme. Il ne l'interrompt pas d'autre manière, préférant bien souvent rester l'allocutaire quitte à laisser le silence s'installer. Ses yeux de glace voguent du maître au canidé. Un lointain cousin en quelque sorte…

Et finalement, tandis qu'un ange passe, sa voix grave et rocailleuse se fera entendre pour se présenter à son tour.

- L'on me nomme Lykeios de Delphes. N'aies crainte, tu ne me déranges pas, Aedan de l'Alizé. Le Soleil brille équitablement au-dessus de nos têtes, de même nos droits à profiter de cette vue sont égaux.

Il décroche alors trois grains de leur grappe, les dépensant ostensiblement au sol en direction de Setanta. Lykeios n'adresse pas d'autre signe à l'animal, ni ne rentre dans un jeu de domination aussi typiquement mâle que bestial. Le loup pour l'heure sommeille…

- Je comprends son questionnement. Il sait, mais ne comprend peut-être pas, ni pourquoi ni comment… il sent la bête en moi.

Lykeios signifiant le Dieu-Loup en grec, il ne serait plus très difficile de faire là un rapprochement évident suite à ces dernières paroles. Il reporte alors son regard sur l'horizon avant d'ajouter :

- Si je puis satisfaire vos curiosités, je le ferai. Mais ce sera donnant-donnant. Je dois bien t'avouer que mon humeur gagnerait sans doute à se panser d'une histoire… qu'elle soit tienne ou non, je t'en laisse seul juge. Si toutefois cela te sied.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t759-lykeios-du-loup-de-del
Contenu sponsorisé
Message Re: [Début juillet 550] Memories of you stay strong [Aedan]   
Revenir en haut Aller en bas
 
[Début juillet 550] Memories of you stay strong [Aedan]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (lily) stay strong, stay gold.
» rosier + when tragedy strikes, you have to stay strong
» Stay Strong ! [Elena]
» just stay strong cause you know i'm here for you | jinah.
» Nam Lloyd ; stay strong

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Praeteritum :: Chroniques-
Sauter vers: