Votez
I
II
III


Forum fermé. Bon jeu à tous sous d'autres cieux !
 

Partagez | 
 

 Le léviathan et le Berger ( Kalil )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
LiaoavatarArmure :
Protection de Poséidon

Statistiques
HP:
160/160  (160/160)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
305/305  (305/305)
Message Le léviathan et le Berger ( Kalil )   Ven 29 Avr - 20:05
:: Rencontre informelle

Son entrevue avec Adalrik avait offert de nouvelles informations, et une perspective un peu plus exacte sur les actions à venir des Oracles. Comme il s’en doutait, leur attention était centrée sur le Sanctuaire. Ce qui motivait encore plus Liao à prêter une attention particulière aux actions des Spectres. Ces derniers agissaient en toute impunité, et arpentait le monde en quête d’une arme puissante. Les raisons de cette quête était obscure et constituait un danger potentiel important. Celestia fut libérée de sa prison par la suite. Quelques jours plus tard, Lytès et Ariane partaient en direction d’Avalon. Le rôle de la jeune femme était d’autant plus important que le Légat lui avait confié une tâche secondaire, en marge de leur mission. A accomplir si possible. Le Kraken l’inquiétait beaucoup depuis leur dernière rencontre. La situation n’était pas simple. De nombreuses questions restaient en suspens, et il n’avait guère envie de bouger ou de prendre de décision avant d’avoir plus d’informations en provenance d’Avalon. Quelque chose lui disait qu’il aurait une autre perspective à partir de ces nouvelles données. Le chinois s’interrogeait toujours sur les objectifs des serviteurs du Sombre Monarque. Que cherchaient-ils exactement. Pourquoi avoir emprisonné Poséidon après une phrase aussi énigmatique. Qui pouvait être dite instinctivement comme pour manipuler le prisonnier. L’induire en erreur. De nombreux doutes, qui ne trouveraient pas de réponses dans l’immédiat.

En attendant des réponses, Liao se concentrait sur ses tâches quotidiennes et les archives des anciens Légat. Il effectuait des recherches et des mises à jour de celles-ci, afin de conserver une partie de leur savoir. Des rapports lui étaient parvenus. Un nouvel atlante était entré en fonction, et s’était déjà illustré avant même d’avoir rejoint les rangs des marinas. En tout cas c’était ce que le rapport disait. Mais ce qui étonna le plus le Légat ce fut le nom de famille inscrit. Un nom familier qui attisa sa curiosité. Avant même de le découvrir, le chinois avait eu envie de voir ce nouvel arrivant afin de faire connaissance et de le recadrer si nécessaire après son entrée fracassante. Mais à présent son identité l’intriguait fortement. Il hésita sur la marche à suivre. Le convoquer ou partir à sa rencontre. L’une comme l’autre présentait des avantages non négligeables, tout comme des inconvénients. Finalement, après mûres réflexion, le Légat choisit de partir à sa rencontre. Cela faisait un moment qu’il était enfermé dans le temple, et se promener dans Atlantis serait une bonne chose pour lui. Liao n’avait qu’une brève description de l’homme, mais étrangement il n’eut aucun mal à le reconnaître quand il le rencontra par hasard. Son aura était caractéristique des descriptions qu’il avait obtenu jusqu’à présent, et c’était amusant de voir que ses fonctions lui permettaient de sentir la nature de l’écaille de son interlocuteur. Comme pour permettre au Légat de savoir à quelle personne il s’adressait. Peut-être était-ce simplement de la chance et des coïncidences.


_ « Vous devez être Kalil O’Bannon, porteur de l’écaille du Léviathan. Je suis Liao Légat de Poséidon. Heureux de faire votre connaissance, et bon retour parmi nous si j’en crois les registres. »

Son visage affichait cette sobriété que tous lui connaissaient. Pas la moindre émotion ne pouvait transparaître, simplement apathique. Le chinois posa son regard sur son interlocuteur attendant confirmation de ses pensées, et probablement de quelques éléments le concernant.


" We all have inner demons to fight, we call these demons, fear and hatred and anger.
If you do not conquer them then a life of one hundred years is a tragedy.
If you do, then a life of a single day can be a triumph. "
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t233-liao-general-de-l-hipp
JelanavatarArmure :
Chrysaor

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
215/215  (215/215)
Message Re: Le léviathan et le Berger ( Kalil )   Sam 30 Avr - 11:09
Semblable mais différente. A moins que ce ne soit sont regard à lui qui ait tant changé avec les années, loin de ces colonnes et de son atmosphère si singulière. Atlantis demeurait merveille. Un joyau posé sur un écrin de corail, caché aux regards des communs par l'océan lui même. Elle était semblable à cet avant, possédait cette même magnificence, et pourtant, il ne parvenait plus à s'y fondre comme avant. Plus tout à fait. A l'écart, il contemplait la vie grouiller sans s'y arrêter. Sans s'y intéresser. Il n'y avait que cette chevelure écarlate et ce visage enfantin qui attirait son attention dans toute cette foule. Qu'il surveillait de loin, protecteur discret mais néanmoins zélé. La demoiselle observait ce monde qu'elle avait oublié d'un regard nouveau, innocent. Le sourire ourlant ses lippes était révélateur de sa joie, de la joie qu'elle éprouvait à redécouvrir un pan de sa vie, de son être, qu'elle avait été contrainte de renier jusque là. D'oublier à cause de leur exil. Ce monde était différent de la surface. Différent mais pourtant semblable sur plus d'un point. Néanmoins, son appel était toujours aussi entêtant. L'appel de l'océan. Léviathan aussi appréciait son retour chez lui. Lui aussi. Sans doute. Peut-être. Ici était sa patrie. Ici était sa place, quand bien même n'était-ce pas du goût de tout le monde.

La jeune fille se détourna sur son père, lui offrit un sourire éclatant avant de reprendre sa route, impatiente de se gorger de chaque lieu. De chaque particularité. Curieuse, elle l'était à n'en pas douter. Ravie tout autant, et malgré sa défiance, il ne pouvait qu'en éprouver une certaine satisfaction. Une certaine fierté. « Je vais aller acheter de quoi préparer un bon repas ! Je m'occupe de tout ! » Il acquiesça simplement, la laissant diriger ce genre d'opération en solitaire. La foule ne l'attirait que peu, et il lui était aisé de continuer de la surveiller malgré elle. Son cosmos était reconnaissable entre mille. La demoiselle s'échappa, laissant son père se poser contre une colonnade, bras croisés, il laissait son regard vagabonder, demeurant accroché à la silhouette de son enfant. Juste avant qu'une présence ne vienne le distraire de sa surveillance passive. Les regards, il les connaissait. Des regards méfiants, dubitatifs ou curieux. Il en était coutumier depuis son retour, ne s'y attardant pas outre mesure, mais cette présence était différente. Semblable mais différente. Léviathan réagissait. Un homme s'approchait. Son œil unique détailla ce dernier, la lueur océane se faisant plus scrutatrice. Une attitude digne. Propre. Sereine pour ne pas dire sobre. Bien en marge de ce qu'il dégageait lui même, plus sauvage. Sinueux.

Kalil O'Bannon.

Ses sourcils se froncèrent. Son poing se crispa malgré lui. Ce nom était devenu honnis. Mais nul mépris ne vint moduler son ton, rien si ce n'était une simple présentation toute en sobriété. Ce qui lui était plutôt inconnu de manière générale. Le Légat de Poséidon. Ses bras se croisèrent de nouveau sur son torse alors qu'il observait sans mot dire son interlocuteur. Le nouveau légat. « Kalil. Juste Kalil. » Commença t-il de sa voix grondante empreint d'un relent de sécheresse. « Mais c'est bien moi. » Heureux ou enchanté... ce n'était que des paroles en l'air. Bon retour. Cela sonnait bien étrangement à ses oreilles. Un son dissonant. Un rictus vint se perdre sur ses lèvres. Un rictus cynique. « Vous devez être l'un des rares à le penser ici. Si vous le pensez vraiment. » Les échanges de politesse n'étaient pas vraiment une préoccupation pour le gardien de Léviathan. Franc et rugueux, il ne laissait que peu de place au doute ou à la sur-interprétation.

Il le détaillait. Encore. Une fois de plus. Liao. Le Légat. Le nouveau. Ou tout du moins un inconnu à ses yeux. Lui, il ne se souvenait pas de cet homme à cette place mais d'un autre. Un autre qu'il respectait. « Qu'est-il arrivé au Légat Hassan ? » Faire des ronds de jambe et autre politesse, très peu pour lui. Droit au but, c'était préférable pour tout le monde. « Aux dernières nouvelles, c'était lui le représentant de notre Souverain. » Pas lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1337-jelan-general-de-chry
LiaoavatarArmure :
Protection de Poséidon

Statistiques
HP:
160/160  (160/160)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
305/305  (305/305)
Message Re: Le léviathan et le Berger ( Kalil )   Lun 2 Mai - 14:24
:: Rencontre informelle

Rencontrer un nouvel atlante, ou plutôt retrouver un atlante s’étant éloigné de la cité. Le Légat avait utilisé ce prétexte pour sortir un peu du temple de Poséidon. Il y avait beaucoup de tri à faire parmi les informations contenues dans les rapports des anciens légats. Liao avait compris depuis longtemps que ces affrontements étaient cycliques, et il espérait trouver des traces ou des pistes dans le passé pour tenter d’envisager l’avenir. Ce n’était pas dans ses habitudes de chercher des réponses dans le passé. Malheureusement les choix étaient limités, et les réponses s’échappaient chaque fois un peu plus. Il espérait que les généraux envoyés en Avalon auraient plus de succès. Des dangers se dresseraient sur leurs routes, mais le chinois était persuadé qu’ils seraient le surmonter le moment venu. Même Lytès et ses doutes. Il ne pouvait cependant prévoir l’issue de cette mission, ni même son impact sur les participants. Lui-même était revenu assez perplexe de sa propre mission. Après quelques recherches, Liao finit par trouver l’objet de sa curiosité. Un homme à l’aura sauvage installé à l’écart et observant quelque chose au loin. Le Légat sut presque immédiatement qu’il était le porteur de l’écaille du Léviathan. Probablement ses fonctions ou peut-être simplement la logique simple. Sa description correspondait plutôt bien à celle faite de l’homme qu’il recherchait.

Liao ne loupa pas l’expression de son interlocuteur lorsqu’il prononça son nom complet. Son attitude resta cependant sobre, aucune expression ne pouvait être lue sur ses traits. Des présentations simples et une entrée en matière courtoise. C’était ainsi qu’avait choisi d’agir le Légat de Poséidon. L’homme répondit sur un ton sec, qui ne fit même pas sourciller le chinois. Il se contenta d’écouter les réponses. Son nom semblait le déranger fortement, ce qui intrigua le Légat même si il n’en montrait aucun signe. Certes son départ semblait avoir causé quelques remous, et avait surtout été provoqué par des raisons difficiles. Hassan s’était montré prolifique en détail à ce sujet. Kalil l’observa, et Liao le laissa détailler sans broncher ni même esquisser le moindre geste. Nul doute qu’il devait avoir des questions, peut-être un peu de surprise de découvrir le nouveau Légat. Sentant que l’homme avait d’autres choses à dire, Liao ne répondit pas immédiatement à sa première question. Un hochement de tête confirma les paroles de son interlocuteur
.

_ « Effectivement Hassan était le représentant de Poséidon, malheureusement la situation a évolué depuis vos dernières informations. Le précédent Légat s’était mis en quête de notre Seigneur, la situation exigeant sa présence le plus rapidement possible. Nous ne devions pas nous trouver désavantagé face aux autres camps. Ses recherches l’ont mené sur des chemins sinueux, et le pauvre s’est perdu dans des lieux dont la prudence imposait de s’en éloigner. Même les Dieux ne s’aventurent pas dans ces domaines. Son âme est perdue. Peut-être retrouvera-t-elle un jour le chemin de son corps, mais cela peut prendre quelques minutes comme des années voire des siècles. »

Liao laissa le temps à Kalil d’intégrer toutes ses informations. Ce n’était pas forcément très aisé de le comprendre, et le chinois ne possédait guère plus d’informations à ce sujet. Poséidon se montrait plutôt avare en information, ou trop évasif pour offrir des justifications complètes et compréhensibles. Ce changement de Légat en troublait beaucoup. Certains pour des raisons plus justifiables que d’autres d’ailleurs. Finalement Liao reprit la parole sur un ton très doux, son expression n’ayant guère évoluée durant son discours.

_ « A son réveil. Poséidon a jugé que le poste de Légat ne pouvait rester vacant pour des raisons évidentes. Nous sommes en guerre, même si les affres de cette dernière ne se voient pas encore. Il semblerait qu’à ses yeux j’étais le plus à même d’occuper cette fonction pour des raisons que je peux comprendre et d’autres que j’ignore. Je pourrais vous les exposer si vous le souhaitez. » Il marqua une pause et reprit. « Que pouvez-vous me dire sur la situation à l’extérieur ? »

C’était une question légitime. Cet homme possédait un avis plus neutre et plus détaché que de nombreux autres personnes. Son point de vue pourrait apporter des choses intéressantes, et probablement d’autres visions de la situation.


" We all have inner demons to fight, we call these demons, fear and hatred and anger.
If you do not conquer them then a life of one hundred years is a tragedy.
If you do, then a life of a single day can be a triumph. "
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t233-liao-general-de-l-hipp
JelanavatarArmure :
Chrysaor

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
215/215  (215/215)
Message Re: Le léviathan et le Berger ( Kalil )   Mar 3 Mai - 11:12
Écouter les explications qui lui étaient données sans mot dire. Comprendre et assimiler ce qui lui était raconté. Ni vraiment mort, ni tout à fait vivant. Un résumé concis de la situation qui lui convenait à moitié. Peut-être. On ne pouvait construire le monde sur des éventualités. « Au moins, sa disparition n'aura pas été vaine puisque notre Seigneur est de retour. » Que cela soit lié ou non lui importait peu, en fin de compte, seul le résultat final lui importait, quand bien même n'était il pas forcément agréable à digérer. Il en était coutumier. Sa vie en avait été pavée. Fléau. Le légat Hassan était un homme qu'il respectait. Il comprenait. Il avait compris son comportement, son besoin, tout en le mettant en garde sur les conséquences de ses actes. Et ce qui aurait pu passer pour de la désertion aux yeux d'un autre avait été accepté. Utilisé à bon escient. Non pas qu'il n'y avait pas eu condamnation, ni friction, loin s'en fallait, mais l'équilibre précaire qui avait été trouvé avait finalement convenu à tous. Un équilibre à présent brisé. Tout recommencer.

Un haussement d'épaule répondit finalement à son interlocuteur - son supérieur. « Si Il a fait de vous son légat, c'est qu'Il avait ses raisons. Je n'ai pas de raison de douter de Lui. » Ce qui n'est pas ton cas, se retint t-il à grande peine de prononcer, mais son attitude parlait pour lui. Malgré sa désinvolture évidente, le respect pour sa divinité tutélaire demeurait dans ses mots, dans son ton. Le respect qu'il devait à son Seigneur et Maître, car Poséidon possédait cette place en son âme, tout Monstre qu'il était. Ou justement par ce qu'il était ce monstre que tous avaient fini par craindre. Et il n'avait nul raison de leur faire penser le contraire. Néanmoins, cela ne signifiait pas que ce respect était échu à son représentant actuel. Loin s'en fallait. Ce n'était pas un dû. Surtout pas avec lui.

« Ça s'agite. » Lâcha t-il pour unique réponse aux interrogations probablement multiples de son interlocuteur. Supérieur, pas tout à fait. Léviathan était chaos, par extension, son porteur en ressentait les remous, y était tout aussi lié. Il savait. Le sentait au plus profond de lui et s'en gorgeait. D'un signe de tête, Kalil désigna la foule qui les entourait. « Tout comme c'est agité ici à vrai dire. Et ce serait plutôt orgueilleux de ma part de penser que c'est ma seule présence qui fait cet effet là. » Un nouveau rictus ourla ses lèvres à ses mots. De l'orgueil pourtant, l'élu de Léviathan ne semblait pas en manquer, son attitude l'attestant parfaitement. Il n'en avait que faire. Son retour cependant n'annonçait rien de bon. Léviathan avait cette réputation dans l'imaginaire collectif, ne renaissant que pour faire face à des temps troublés. Ou bien les provoquant lui-même selon la volonté de son Père.

« Je m'intéresse assez peu au devenir des Terrestres, donc inutile de trop m’interroger à ce sujet, je ne serai clairement pas utile. » Et c'était un faible mot. Le terme qu'il employait pour les désigner ressemblait presque à une insulte dans sa bouche. « Il y a des guerres comme partout. Des mercenaires qui en profite comme je l'ai fait moi même. Y a juste plus de chaos qu'avant. » Le mot chaos semblait posséder un autre sens pour le O'Bannon. Ou plutôt, un sens bien moins large que pour le commun, plus précis, plus tangible. Il en était l'un des enfants après tout. Toujours. Là où Léviathan surgissait, il ne laissait derrière lui qu'anarchie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1337-jelan-general-de-chry
LiaoavatarArmure :
Protection de Poséidon

Statistiques
HP:
160/160  (160/160)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
305/305  (305/305)
Message Re: Le léviathan et le Berger ( Kalil )   Mar 3 Mai - 18:30
:: Rencontre informelle

L’ancien Légat. L’information à son sujet continuait de se répandre petit à petit, et certaines personnes ignoraient encore ce qu’il s’était effectivement passé. Dans le cas de Kalil, le problème était différent. Il venait de revenir après une longue période d’absence. Les choses devaient sembler bien différentes à ses yeux. Cela ne devait pas être facile pour lui. Evidemment Liao ne connaissait qu’une partie de l’histoire. Si Hassan se montrait souvent très généreux en détails, il semblait se perdre, volontairement ou non, dans ceux-ci. Le chinois observait attentivement son interlocuteur. Un homme étrange à ses yeux, mais intéressant aussi pour certaines connaissances qu’il pourrait avoir. Il venait de voyager pendant de nombreuses années, et Liao espérait qu’il aurait en sa possession des informations utiles à Atlantis. Cette perspective tournait dans son esprit tandis qu’il se lançait dans de nouvelles explications sur la situation actuelle. Kalil semblait être un homme pragmatique à première vue, et plutôt froid aussi. Pour une personne inquiète du sort d’une autre, apprendre son état semblait ne pas l’émouvoir outre mesure. Enfin Liao était probablement le plus mal placé pour juger dans ce domaine. Son manque d’expression était connu de tous ceux ayant discuté un jour avec lui. Le Légat comprit le sous-entendu dans la réponse de Kalil tant il était évident, il aurait à faire ses preuves à ses yeux avant d’être accepté et d’obtenir sa confiance. Un comportement logique aux yeux du représentant de Poséidon.

La discussion continua simplement. Les réponses du Léviathan furent courtes et évasives. Liao les accueillit avec un simple hochement de tête. Sa déception de ne pas obtenir plus de détail resta dans le secret de son esprit. Probablement que d’autres choses occupaient l’esprit de l’homme pendant ses pérégrinations. Le chinois se fit la réflexion que son interlocuteur complétait à la perfection le tableau éclectique formé par les autres marinas déjà présent. Des caractères hauts en couleur, indomptable et difficile. Cela s’avèrerait autant un atout qu’un défaut, et cela ne tenait qu’à lui d’utiliser l’un ou l’autre. Liao n’esquissa aucun geste ni même aucune parole quand Kalil continua son explication. Son indifférence était complète. Au moins il savait à quoi s’en tenir à présent. C’était agréable d’avoir une personne directe en ces temps troublés de jeux politiques et de faux semblants. Le discours tenu par l’homme était étrange, et semblait porter plus de signification qu’un simple constat de la situation à l’extérieur.


_ « Je vois. Merci pour cette réponse directe. Je comprends aisément la situation. » Il observa les atlantes vaquer à leurs occupations. « Effectivement le chaos atteint même les lieux les plus reculés comme cette belle cité. Et votre présence n’a rien à voir dans cette effervescence. La guerre est à nos portes, et nos ennemis placent déjà leurs pions de manière habiles. Nous allons devoir poser les nôtres rapidement. »

Liao avait parlé sur un ton neutre, tout en observant la foule autour d’eux. Ce n’était pas une obligation ni même une nécessité mais il avait ressenti le besoin de fournir quelques explications supplémentaires à son interlocuteur. La situation actuelle devait lui échapper un peu. Finalement le Légat se tourna simplement vers l’homme et reprit la parole.

_ « Avez-vous pu mener votre mission à son terme ? En espérant que vous n’ayez pas perdu autant que le pensait mon prédécesseur à votre départ. Enfin cette réponse ne me regarde peut-être pas. » Il observa quelques secondes son interlocuteur. « Si vous avez des questions sur la situation, n’hésitez pas. Bien que je pense que les autres marinas se feront un devoir de vous répondre, si tant est que cela vous intéresse. »

Une nouvelle fois, ce n’était pas une critique mais un simple constat de sa part. Liao partait du principe que le plus important était d’accomplir son devoir, et de se montrer efficace. Peu importe l’enthousiasme ou l’importance qu’on y accordait finalement.


" We all have inner demons to fight, we call these demons, fear and hatred and anger.
If you do not conquer them then a life of one hundred years is a tragedy.
If you do, then a life of a single day can be a triumph. "
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t233-liao-general-de-l-hipp
JelanavatarArmure :
Chrysaor

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
215/215  (215/215)
Message Re: Le léviathan et le Berger ( Kalil )   Mer 4 Mai - 10:43
Direct, l'élu de Léviathan l'était assurément. Nul besoin pour lui de s’appesantir sur ce qui ne l'intéressait pas, qu'on l'accepte ou non ne changeant pas grand chose à sa manière de faire. Ce Légat semblait bien accommodant, quand bien même ne lui donnait t-il clairement pas le choix. Qu'il comprenne sa situation lui paraissait cependant plutôt présomptueux. Un froncement de sourcil fut seul à lui répondre avant que la conversation ne s'oriente sur ce chaos. La guerre était à leurs portes. Il n'en était nullement surpris, ce n'était là qu'une confirmation de ce qu'il savait déjà. De la raison même de son retour dans sa cité natale. Pour la protéger. Pour briser de ses crocs les ennemis de son Maître. De son Père. « Rien à voir, je n'en serai pas si sûr. » Un murmure. Sa main vint glisser sur son menton, un instant réflexif. Il n'était pas homme à se fier aux rumeurs et aux légendes, néanmoins certaines superstitions possédaient un fond de vérité. De réalité. Il ne précisa pas davantage ses mots, multiples et sauvages, laissant cette seule phrase ponctuer le récit de son interlocuteur. Son regard se fit distrait, s'échappant de l'instant pour venir se poser dans la foule. Capter un éclat rougeoyant. Un instant avant qu'il ne reprenne le fil de la conversation. « C'est la raison même de mon retour ici. » Continua t-il simplement de cette voix sûr et grave assénant des évidences. Une évidence, c'était ce que les mots du Légat impliquaient. La guerre. C'était ce pour quoi il était né. Ce pour quoi il vivait.

Sa mission. Son œil unique se fit plus scrutateur, transperçant, sa prunelle océane se parant de reflet métallique à cette seule demande. Plus dur également. Perdre. Les paroles de l'ancien Légat vinrent effleurer sa conscience, se rappeler à ses souvenirs. Ce n'était pas ses mots exactes, juste une idée qui demeurait profondément ancrée en lui. A trop chercher la vengeance, tu finiras par perdre plus que tu ne protégeras. Il avait eu raison. Cette mission. Il ne pouvait parler que d'elle. Les mots de l'ancien Légat étaient liés à lui. « J'ai ramené le cadavre du traitre au Légat Hassan avant mon départ d'Atlantis. » Sèche, sa voix se para également de relent de colère, une colère que les années ne lui avaient visiblement pas ôtée, sa vengeance non plus. A cause de lui, sa vie était devenu tapis de cendre. A son retour dans cette cité qu'il aimait tant, qu'il avait protégé au péril de sa vie, il ne lui restait plus qu'un unique trésor, fragile et délicat qu'il avait arraché aux médisances. De sa famille, il ne restait plus rien. Plus grand chose tout du moins. A cause de lui. « C'est la seule chose que vous avez à savoir. » Ce qu'il avait perdu ne le concernait pas. Tout comme le reste.

Le silence reprit ses droits. Un silence factice dans lequel demeurait des relents de colère latente. Telle une tempête rageuse qui lentement paraissait refluer, tout en demeurant bien présente, restant dans l'ombre de cette silhouette humaine. Sauvage. L'ombre de Léviathan. Ce qu'il était. « La seule chose qui m'intéresse aujourd'hui, c'est qui. Contre qui vais je devoir tourner mes crocs. »Le reste lui importait peu, quand bien même cette même question n'était qu'accessoire en fin de compte. Qu'importait les ennemis de son Dieu, leurs apparences ou leurs appartenances, cela ne changeait rien pour lui. Il les affronterait de la même manière, avec le même zèle. Les détruirait si il portait atteinte au Seigneur des Flots, à son Maître. C'était la raison même de son existence. Il était un guerrier. Plus encore, il était l'élu de Léviathan. Le gardien des abysses. Le Destructeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1337-jelan-general-de-chry
Contenu sponsorisé
Message Re: Le léviathan et le Berger ( Kalil )   
Revenir en haut Aller en bas
 
Le léviathan et le Berger ( Kalil )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ELLIOT Berger Mâle 6 ans
» Michel Berger
» tu es mon berger! Ô saigneur!!! dit le libre panseur
» Milan x berger anglo (dpt 86) ADOPTE
» [Quête] Le Léviathan [Clos]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Mare Nostrum :: Atlantis :: Pilier de l'Indien-
Sauter vers: