Votez
I
II
III


Forum fermé. Bon jeu à tous sous d'autres cieux !
 

Partagez | 
 

 [Mi-juillet 550] Another chance to feel alive [Asclépios]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
LykeiosavatarArmure :
Loup de Delphes

Statistiques
HP:
240/240  (240/240)
CP:
360/360  (360/360)
CC:
247/247  (247/247)
Message [Mi-juillet 550] Another chance to feel alive [Asclépios]   Jeu 12 Mai - 23:22

Si peu de temps déjà, et pourtant tellement de choses s'étaient produites à ses yeux. De nombreuses rencontres, bien plus qu'il n'en avait effectué des siècles durant. Du moins lorsqu'il était question d'hommes, bien plus habitué à les présences des loups de sa meute. Chaque Chlamyde portée avait donc déjà mené à une rencontre, le Dieu-Loup ayant rapidement pris la peine de croiser chacun d'entre eux. Des liens s'étaient même noués avec certains d'entre eux. Le Cosmos d'Apollon baignait particulièrement trois de ses serviteurs. Ceux qui tout particulièrement pourraient s'appeler ses enfants. Et si la nymphe de Boréas était une création de lumière, un autre légitime fils du Soleil résidait tout comme lui en la Cathédrale où il se trouvait présentement.

Peu à peu, Lykeios s'habituait à cet endroit. Ne s'y sentait toujours pas tout à fait à son aise, et ce ne serait sans doute jamais le cas. Trop d'inconnus parcourant l'ancienne Basilique, certains présents que dans leurs propres intérêts. Cherchaient à se mettre en valeur sans cesse, tâchant d'obtenir les faveurs de l'Augure. D'autres encore ne souhaitaient que profiter de cette concentration artistique où seuls les plus talentueux pourraient avoir accès. Et finalement, des serviteurs présents que dans leur simple volonté de servir le Dieu des Arts, des Vents et du Soleil.

Bien souvent à l'écart, l'homme aux cheveux d'argent attendait, observait. Décryptait ces divers petits manèges se déroulant sous ses yeux. Mais il était un peu distrait en ce jour. Que peu le goût à sortir et parcourir le monde, comme il aimait à le faire lorsque la bénédiction d'Apollon le préservait de l'influence d'Artémis. Le traitement donné par Asclépios avait fait son effet, limitant effectivement ses crises. Du moins lorsqu'il ne puisait pas dans ses ressources. Ses quintes de toux étaient devenues rares, et s'éteignaient plus rapidement. Il manquait d'un exercice en situation réelle, aussi n'était-il pas convaincu de la pertinence de risquer de rencontrer d'autres Éveillés qui s'opposeraient à lui. Pas de peur, juste le besoin au préalable d'être rassuré sur ses compétences, de savoir jusqu'où il pourrait aller désormais avec cette carcasse maladive.

D'autant qu'en ce qui concernait les ennemis… Sans doute le sujet qui le minait le plus actuellement. L'attentat commandité par Hypnos, peut-être sur ordre d'Hadès en personne. Cela à son sens avait de quoi remettre quelque peu en question l'alliance décidée entre les Oracles et les Berserkers. Après tout, la Guerre et la Mort avaient souvent été liés… Les forces d'Athéna et de Poséidon avaient toujours de quoi être redoutables sans doute, deux puissances majeures en les Guerres Saintes s'étant succédées au fil des millénaires. Saupoudrons le tout de druides, de Masques de la Mort Rouge, ainsi que des Ombres dont l'un des représentants avait pu être rencontré…

Le Dieu-Loup n'était pas supposé s'en inquiéter. Il est le protecteur et l'exécuteur, non le stratège. Pour autant, il ne peut s'empêcher de s'en miner, tâchant de démêler les fils dans cette pelote complexe qu'était la Guerre Sainte à venir...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t759-lykeios-du-loup-de-del
AsclépiosavatarArmure :
Chlamyde d'Asclépios

Statistiques
HP:
260/260  (260/260)
CP:
270/270  (270/270)
CC:
306/306  (306/306)
Message Re: [Mi-juillet 550] Another chance to feel alive [Asclépios]   Dim 15 Mai - 14:33
Une fois encore, Asclépios appréciait la quiétude de l'atrium, se servant des salles jouxtant la pièce centrale pour ses expériences et ses préparations. Ici, tout lui rappelait son propre passé. Quelques fragments de mémoire lui restaient encore flous mais dans l'ensemble, il se souvenait de chaque chose. Les parfums émanant de ses préparations. Les différentes textures des produits qu'il utilisait. Ces plantes médicinales aux milles couleurs. Oui, il aimait cet endroit. Il s'y sentait réellement chez lui. L'esprit d'Esculape partageait visiblement son sentiment, ce qui amusait terriblement le médecin.

Depuis quelques jours, il ne parvenait pas à oublier sa rencontre avec Ainia et l'Ombre du Taureau. Tout n'était pas encore clair et de nombreuses questions taraudaient le médecin. Certes, il était heureux d'avoir pu aider une âme en danger. Il s'agissait là de son principal rôle et qu'importe l'appartenance du patient lorsqu'un chevalier priait le Dieu de la Médecine de lui venir en aide. Les conflits étaient encore trop éloignés des terres d'Apollon pour qu'il s'en inquiète, sachant toutefois comme il allait devoir prendre sur lui lorsqu'il serait sur le front. Aider les Oracles seraient naturels. Mais se retenir d'aider ses ennemis - pis, pouvoir potentiellement les exécuter lui-même - voilà qui pourrait le déranger.

Ces doutes, ces incertitudes, minaient son travail pour l'heure. Ce pourquoi il prit la décision la plus logique à ses yeux : mettre de côté ce qu'il faisait pour aller rendre visite à son frère. L'un et l'autre, ils n'avaient guère eu le temps de converser de l'apparition de l'Ombre. Et le médecin s'inquiétait encore pour la jeune femme. Son sceau, il le savait, était fragile. Une utilisation plus importante de Cosmos aurait raison de ce dernier, laissant libre court à cette autre énergie de prendre le relais. De prendre le contrôle, même. Il avait compris que Lykeios et Ainia se connaissaient. Il n'eut pas à aller bien loin. Est-ce que ce dernier avait ressenti le même besoin ? Ou simple hasard ? Qu'importe, Asclépios se rapprocha du Dieu-Loup, son traditionnel bâton de marche en main, Esculape ayant prit la décision cette fois de rester perché sur ses épaules.
    - C'est justement toi que je venais voir, Lykeios.

L'impression que l'homme face à lui allait un peu mieux rasséréna le médecin. Ses crises semblaient moins fréquentes et c'était déjà une véritable victoire à ses yeux. néanmoins, il n'avait pas encore pu se pencher sur son problème de base. L'affaiblissement de son corps. Y remédier prendrait plus de temps. Il le savait. Mais il réussirait. Ce n'était qu'affaire de patience.
    - Marchons.

Asclépios n'avait que peu l'habitude de demander l'avis des uns et des autres. Et si cet endroit était un havre de paix dans lequel il prenait plaisir à se détendre, ce genre de discussion n'avait pas nécessairement sa place ici.
    - As-tu eu l'occasion de parler à Père, récemment ? La rencontre avec Abrarxès me laisse perplexe. De puissantes forces avancent dans l'ombre. Bientôt, je le sens, nous serons soumis à une grande épreuve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t770-asclepios-dieu-de-la-m
LykeiosavatarArmure :
Loup de Delphes

Statistiques
HP:
240/240  (240/240)
CP:
360/360  (360/360)
CC:
247/247  (247/247)
Message Re: [Mi-juillet 550] Another chance to feel alive [Asclépios]   Lun 16 Mai - 16:26
Le Dieu-Loup hoche de la tête, puis marche à ses côtés en silence. Les fils d'Apollon ont sans doute pas mal de choses à se dire. Des choses qui n'ont pas à être entendues par la population insouciante de la Cathédrale.

Alors qu'ils s'éloignent, Lykeios se frotte les mains gantées l'une contre l'autre avant de simplement les fourrer dans ses poches, attendant que son frère prenne la parole. Le premier sujet abordé serait donc le cas de la visite de cette Ombre du Taureau. Quoi de plus normal qu'ils s'en inquiètent tous deux, en étant les plus proches témoins.

- Non, je n'ai pas pu aborder la question avec notre père. Il ne se rend que peu disponible en cette ère, malheureusement...

En effet, cela n'avait pas toujours été le cas. Lykeios plus que quiconque avait partagé énormément de temps aux côtés d'Apollon avant qu'Artémis le marque de sa malédiction. Son protecteur, se dissimulant dans son ombre, toujours auprès de lui. Il est un peu difficile pour lui d'admettre la réalité de cette nouvelle situation. Oh, bien sûr, il comprend bien pourquoi il ne peut plus remplir le même rôle désormais. De protecteur d'Apollon il est devenu gardien de ses terres sacrées. Et c'est là le rôle qu'il doit remplir désormais. Mais qu'il ne veuille être dérangé au point de se reclure en le Chorus en n'accordant d'entrevues qu'à son Augure, n'acceptant qu'en de rares occasions de voir sa propre engeance… Il en pousse un soupir, affecté par cette nouvelle manière d'être du rayonnant Seigneur.

- Je m'en suis par contre entretenu avec Adalrik. Mais lui non plus n'a pu m'offrir de plus amples informations, rien de plus que ce qu'Abrarxès nous en a dit lui-même.

Ce qui était déjà beaucoup, en fait. Si le porteur de la sombre Chlamyde avait dans un premier temps opté pour le silence, il avait assez bien résumé qui il était avant de s'en aller laissant un cratère derrière lui. Il fallait s'attendre à douze d'entre eux, tout comme les douze chevaliers d'or d'Athéna. Pas des ennemis, mais pas tout à fait des alliés non plus. Tous sous les ordres d'Apollon, mais en des buts bien différents…

- Tu as raison cependant : des temps funestes sont à nos portes. Athéna ne fait plus montre de sa sagesse légendaire. Le Zéphyr est d'ailleurs toujours manquant en nos rangs depuis son départ pour le Sanctuaire…
Hypnos intente à la vie de l'Augure, tandis que Thanatos impose sa marque sur l'une d'entre nous.
Poséidon reste quant à lui une inquiétude à mon sens… Personne ne semble s'en inquiéter pour l'heure, mais nous savons à quel point il est redoutable et avide, n'est-ce pas ?
Ajoutons à cela d'autres noms que nous avons pu entendre… Druides, Masque de la Mort Rouge, Toison d'Or… Le fait que notre père ait pris la décision de nous rappeler à lui…
Il ne l'aurait pas fait s'il n'en avait vu la nécessité en vision, alors que nous sommes si longtemps restés au repos.
Il nous faudra être prêts, mon frère… S'il compte tant sur nous, nous ne pouvons nous permettre de le décevoir...

Comme toujours, seul ce point semblait compter. Ne pas décevoir Apollon. Se montrer digne de son lignage...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t759-lykeios-du-loup-de-del
AsclépiosavatarArmure :
Chlamyde d'Asclépios

Statistiques
HP:
260/260  (260/260)
CP:
270/270  (270/270)
CC:
306/306  (306/306)
Message Re: [Mi-juillet 550] Another chance to feel alive [Asclépios]   Mar 17 Mai - 11:51
Se rendre peu disponible, c'était le moins que l'on puisse dire. Depuis son retour, il ne l'avait pas contacté une seule fois. Il avait prié son Père pourtant mais ce dernier ne s'était pas réellement manifesté. Certes, il était accaparé et ne pouvait le lui en blâmer. Toutefois il partageait l'avis de son frère : il était difficile de savoir ce que pensait Apollon en ce moment.

Quant à Adalrik, il ne s'était pas entretenu de cette rencontre. Mais le médecin avait encore en tête la dernière entrevue qu'il avait eu avec lui. Un échange important qu'il pouvait partager en partie avec Lykeios. Car de cet entretien était né une mission. Une mission qu'il s'était imposé et qu'il avait jugé indispensable après sa discussion avec l'Oracle aveugle. Les fils d'Hypnos représentaient un danger terrible. Ils devaient être neutralisés. Il avait travaillé sur ce projet depuis son retour et était en passe d'avoir le remède utile pour contrer leurs dons. Mais il fallait le tester. Et qui d'autre qu'un fils d'Hypnos pour servir de cobaye parfait ?

D'ailleurs, cela inquiétait aussi le Dieu-Loup, et à juste titre. Le Gardien était concis mais parlait avec justesse. Il se faisait finalement l'écho des différentes discussions que le Dieu de la Médecine avait eu avec les autres Oracles depuis son arrivée à la Tour des Vents. Mais avec lui, il n'avait pas à masquer ses pensées ou ses projets. Ils étaient fils d'Apollon. Ramenés à la lumière pour servir les desseins de leur Père. Un formidable guerrier, combattant au nom du Dieu-Soleil. Son avis serait important. Et cette fois, c'était lui qui avait besoin des conseils de Lykeios.
    - Être prêt... Oui, il le faut. L'Augure m'a demandé une aide pour extirper la marque que Thanatos a apposé sur l'Oracle Célestia. Je n'ai toutefois pas encore eu l'occasion de la voir.

Il parlait de la marque et seulement d'elle. Rencontrer les autres Oracles pouvaient s'avérer important, évidemment, mais seule la mission comptait. Et s'occuper de la marque primait bien plus que d'échanger avec l'Oracle en question.
    - Il me faudra la convoquer rapidement. Quant à Hypnos, je crains que ses fils ne soient effectivement un véritable problème pour nous, au regard des talents dont ils ont fait preuve pour atteindre Adalrik. Je dois vérifier une chose... Il me faut l'un de ses fils pour tester mon pouvoir. Serais-je capable de repousser leur pouvoir ? De l'endiguer avant que nos armées ne tombent sous le charme d'Hypnos ? Je dois en traquer un. Mais pas seul...

Il n'était pas un soldat même s'il était capable de combattre. Il se refusait la plupart du temps de prendre la vie d'un adversaire. Mais il pouvait les affaiblir, les forcer à déposer les armes. Cependant il n'avait aucun droit de demander à Lykeios de l'aider dans sa tâche. Car lui aussi avait sa propre mission. Il était le gardien de ces terres. Les laisser sans défense était exclu !
    - Je ne sais pas si je me suis encore parfaitement adapté à ce nouveau corps. Mes talents anciens ne sont pas tous revenus. Et combattre Hypnos risquerait d'être au-dessus de mes force, aujourd'hui.

Il se tût, essayant de structurer sa pensée.
    - Poseidon est effectivement trop discret. Mais je me méfie surtout du Dieu de la Guerre, potentiellement nos alliés. Tu n'es pas sans savoir que ses Cardinaux sont naturellement mes ennemis. Pestilence, Mort, Famine, Guerre. Je suis le Dieu de la Médecine, celui qui combat ce que laisse la Guerre après son passage ! Je ne vois pas cette alliance d'un très bon oeil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t770-asclepios-dieu-de-la-m
LykeiosavatarArmure :
Loup de Delphes

Statistiques
HP:
240/240  (240/240)
CP:
360/360  (360/360)
CC:
247/247  (247/247)
Message Re: [Mi-juillet 550] Another chance to feel alive [Asclépios]   Mar 17 Mai - 23:51
Lykeios écoute en silence. Le chemin qu'il suive discussion faisant ? Difficile à dire si c'est Asclépios ou le Dieu-Loup qui dirige le pas. Toujours est-il qu'ils montent quelques marches, ces dernières menant là même où ils s'étaient pour la première fois rencontrés. Sans doute pas un hasard. Là-bas, ils seraient libres de discuter de tout ce qu'ils désiraient, voir plus encore.

Divers sujets sont déjà abordés dès lors que les fils d'Apollon sont suffisamment éloignés de la Cathédrale, suffisamment à l'écart des nymphes et éphèbes qui la peuplent. Son frère partageait la plupart de ses avis, la majeure partie de ses inquiétudes. Les Dieux jumeaux faisaient en effet figure d'épouvantails dans la paysage actuel, dans l'horizon de cette Guerre Sainte qui s'annonçait. Déjà bien actifs manifestement, assez pour que l'attention se dirige droit sur eux. Quant à savoir si Hadès en tiraient les ficelles ou s'ils agissaient selon leurs propres volontés, ça…

Les yeux azurins du Loup de Delphes se pointèrent cependant sur Asclépios lorsque ce dernier fit part de son plan, son projet. S'attaquer aux fils et frères d'Hypnos… Le Dieu de la Médecine n'était pas un imbécile, bien loin de là. Bien plus brillant que Lykeios ne pourrait jamais espérer l'être, sans conteste. S'il souhaitait se lancer dans cette entreprise, ce devait être qu'il s'estimait armé. Qu'il pensait pouvoir minimiser les risques, maximiser les chances de réussite.

Le monologue terminé, le delphien prit le temps de trier ses pensées, organiser et structurer sa réponse. Seulement, la rocaille de sa voix résonnerait à nouveau.

- J'ai pu rencontrer Célestia. Elle est une Nymphe de lumière, création de notre père. Notre sœur en quelque sorte. J'ai pu sentir sur elle la marque de la mort en effet. Une créature douce et innocente…

« qui n'aurait jamais dû avoir à porter une armure, ni être amenée à être envoyée au combat ». Ce qu'il pense mais ne dit pas. Si Apollon en a décidé ainsi, il n'a pas à remettre ce choix en question. Le sort de la jolie blonde l'inquiétait, ayant pris plaisir à faire sa connaissance. Si quelqu'un ne méritait pas que l'on en vienne à lui souhaiter du mal, c'était bien elle. Et pourtant, elle avait déjà tant souffert…

- Je ne porte pas les fauves d'Arès en mon cœur, mais si père estime que cette alliance nous est profitable… Telle entente a déjà été bénéfique par le passé. Le Dieu de la Guerre se trouve entre Ténèbres et Lumière. Le tout sera d'anticiper correctement de quel côté cette pièce tombera. Une fois encore, ce choix n'est pas entre nos mains.

Restait donc un sujet majeur à aborder, alors qu'ils atteindraient bientôt l'île flottante à l'écart des autres, assez pour servir de terrain d'entraînement. Là où de colossales puissances pourraient s'exprimer une fois encore, si sa prochaine proposition était acceptée…

- Quant au plan qui est tien… Je suppose que tu y as suffisamment réfléchi et qu'il m'est donc inutile de te mettre en garde. Les fils et frères d'Hypnos sont aussi redoutables que fourbes. Cinq différentes formes du monde du sommeil et des rêves, s'entraidant bien souvent…
Je ne puis m'adjoindre à ta quête, tu le comprendras aisément. Je puis cependant peut-être t'apporter mon concours tout de même. J'aime à parcourir le monde sous la bénédiction de notre père. S'il advenait que j'apprenne quoi que ce soit durant ces brefs voyages qui pourrait te venir en aide, je t'en ferai part dans les plus brefs délais.
Il est aussi une autre chose que je peux faire pour toi. Seule la pratique pourra t'informer de tes capacités. Et grâce à toi, je pense être désormais un défi d'un tout autre niveau. Si tu le souhaites, je peux donc te tester, repousser tes limites… tout comme tu m'as toi-même assisté auparavant...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t759-lykeios-du-loup-de-del
AsclépiosavatarArmure :
Chlamyde d'Asclépios

Statistiques
HP:
260/260  (260/260)
CP:
270/270  (270/270)
CC:
306/306  (306/306)
Message Re: [Mi-juillet 550] Another chance to feel alive [Asclépios]   Jeu 19 Mai - 19:09
Ce choix n'était effectivement pas entre leurs mains et Asclépios le savait. Il n'était qu'un exécuteur, finalement. Au même titre que son frère. Mais cela ne l'empêchait pas de ne pas porter en son cœur cette alliance. Dangereuse. Aux antipodes de sa propre Lumière. Rien d'étonnant alors que son être repousse à ce point l'idée. Pour autant, il ne ferait rien qui pourrait entacher les relations entre Arès et Apollon. Après tout, risquer de décevoir son Père était simplement hors de question. Là-dessus, Lykeios et lui-même se ressemblaient beaucoup.

L'air de rien, les deux hommes s'approchaient de l'île céleste. Il n'avait pas réellement fait attention à l'endroit où ils se rendaient, laissant son instinct prendre le relais. Il était presque amusant de voir la destination finalement. Une destination qui faisait écho aux propos de son frère. Comme il l'avait supputé, Lykeios ne pouvait se permettre de quitter son rôle de gardien. Il avait été ramené pour cela, rien d'anormal à ce qu'il ne délaisse pas son poste. Mais sa proposition avait quelque chose d'intéressant. De raisonnable, presque. Et si d'aventure, au cours de ses pérégrinations, le Dieu-Loup parvenait à) rassembler des informations utiles pour lui, alors il était évident que cela l'aiderait beaucoup. De toute façon, cela prendrait un peu de temps. Il ne se faisait pas d'illusions. Pour autant, chaque élément le rapprochant de son but serait inestimable.
    - Je t'en remercie. Chaque information me sera utile. J'ai conscience du danger de cette quête. Mais j'ai aussi conscience des bénéfices que cela apporterait à Père si jamais je parvenais à contrer les pouvoirs des enfants d'Hypnos. Une armée insensible à leurs dons serait un atout majeur. C'est un risque à prendre.

Restait également l'idée du test. Une brillante idée à dire vrai. Et qui permettrait au médecin de mesurer l'avancée de ses propres talents. Il savait qu'une partie de ses pouvoirs n'était pas encore revenue. Lentement, mais sûrement, il parvenait à ramener dans cette réalité les dons qui avaient été sien. Ce corps avait été préparé pour lui. Pour sa résurrection. Mais il possédait aussi des faiblesses, humaines, certes, mais qui restaient des freins à sa propre évolution. Lykeios en savait quelque chose, son propre corps démontrant quelques limites qui le perturbaient. Ils s'arrêtèrent enfin. Ici, nul innocent. Nulle victime collatérale. Ils étaient seuls. Deux fils d'Apollon susceptibles de se laisser aller à un entraînement sans risquer de toucher de potentiels observateurs. Il ferma les yeux, prenant pleinement conscience de son pouvoir qui sommeillait en lui. Faire appel à sa Chlamyde n'était pas difficile. En un instant, les pièces d'armure prirent position sur lui. Dévoilant alors la véritable identité d'Asclépios, Dieu de la Médecine. Son véritable pouvoir.
    - J'accepte volontiers ta proposition, mon frère. Ton aide pour évaluer mes propres capacités et me pousser dans mes retranchements sera très précieuse. Je doute d'en recevoir des meilleurs. Après tout, qui mieux que le Dieu-Loup de Delphes pour me mettre au défi ?

Si les autres Oracles étaient de précieux et puissants guerriers, Asclépios savait qu'ils n'arrivaient pas à la cheville de ce formidable guerrier lupin. Il était taillé pour le combat. Même ses yeux froids étaient capables de repousser un ennemi. Il avait face à lui le meilleur collaborateur possible, à n'en point douter.


Citation :
Chlamyde : Les pièces d'armures argentées et dorées s'emboîtent à la perfection, recouvrant l'intégralité de son corps afin de le préserver au mieux. Une cape immaculée apparait dans son dos, apportant un peu de majesté dans l'apparence de la représentation divine d'Asclépios. Son casque prend l'apparence d'un serpent, encadrant parfaitement son visage mais laissant ses cheveux flottés au gré des vents. Le voile qui cache le bas de son visage au regard des autres reste présent. Une sorte d'ornement apparait sur son front, laissant apparaître l'emblème asclépiade : un serpent s'enroulant autour d'un bâton. Pour compléter cette apparence divine apparaît également son arme de prédilection : une baguette dorée ornée de ce même Serpent d'Asclépios. Sous cette forme, il est la digne représentation du Dieu de la Médecine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t770-asclepios-dieu-de-la-m
LykeiosavatarArmure :
Loup de Delphes

Statistiques
HP:
240/240  (240/240)
CP:
360/360  (360/360)
CC:
247/247  (247/247)
Message Re: [Mi-juillet 550] Another chance to feel alive [Asclépios]   Ven 20 Mai - 17:38
Lykeios pouvait comprendre le désir d'Asclépios de se lancer dans une telle quête. Après tout, leurs buts étaient les mêmes : apporter leur concours afin de réaliser les projets de leur père. Leurs méthodes étaient bien entendu différentes. Là où Lykeios représente les muscles, le Dieu de la Médecine souhaitait naturellement s'illustrer dans le domaine de l'esprit, usant de ses capacités intellectuelles pour tenter d'apporter un plus non-négligeable – et le mot est faible – aux armées du Soleil. Effectivement, s'ils parvenaient à vaincre l'emprise des Dieux du Sommeil et des Rêves, ou tout du moins empêcher qu'ils atteignent les Oracles, ils se préserveraient alors de bien des soucis à l'avenir, sans nul doute.

Quant au défi, il est bien rapidement accepté. Un juste retour des choses à ses yeux. Asclépios l'avait testé, avait pu ainsi prendre conscience de l'état du corps de Démétrios présentement occupé par le Dieu-Loup. Lui était venu en aide, autant par son Cosmos que par sa médecine. Et même si cette enveloppe encaissait encore mal la puissance d'un Demi-Dieu en combat, ses crises de toux s'étaient clairement amoindries, devant moins fréquentes et moins brutales. Grâce à cette aide, il avait pu faire des progrès, travailler d'arrache-pied et ainsi ajouter de nouvelles cordes à son arc. Cette faiblesse dont il se plaignait sans cesse s'était trouvée quelque peu gommée. Comme il le lui avait signalé, Lykeios était désormais un défi d'un autre niveau.

Ils tombaient donc en accord sur ce point : si Asclépios voulait être capable de faire face aux fils d'Hypnos, il lui faudrait tout d'abord s'assurer pouvoir tenir tête au protecteur des terres sacrées d'Apollon, à l'exécuteur de ses volontés, son bras armé à la férocité bestiale dès lors qu'il s'agit de faire triompher le Soleil. Lui-même en bénéficierait, n'ayant pas encore eu la chance de combattre sérieusement depuis. S'il se jugeait apte à remplir ses fonctions sur base de la qualité de ses entraînements, il se savait encore loin de son potentiel. Ainsi, il en apprendrait également plus sur lui-même et ce dont il serait désormais capable.

À son tour, son corps fut recouvert de sa Chlamyde. Le contraste déjà noté lors de leur premier affrontement sautait toujours aux yeux. Le jour et la nuit, la lumière et l'ombre. Armure lumineuse et distinguée face à la sombre bestialité du Loup de Delphes.

Lykeios tire ses crocs au clair, tenant ses épées de sa coutume particulière, les lames lui longeant les bras, pointant plus haut que ses épaules cuirassées encore.

- À toi l'honneur cette fois-ci...

Citation :
Chlamyde : Sombre et massive, elle n'en est pas moins hautement détaillée et travaillée. Imposantes pièces d'armures et légers voiles de nuit s'enchevêtrent afin de constituer un ensemble évoquant une créature monstrueuse s'extirpant de la brume, donnant une touche aérienne et éthérée malgré qu'il soit la seule représentation terrestre des armées d'Apollon. Le casque représente bien entendu une tête de loup formidable aux canines proéminentes et acérées, ses yeux représentés par des saphirs étoilés étincelants. Au niveau des reins, ne se dévoilant que très partiellement sous les voiles d'ombre, deux épées redoutables se croisent et qu'il considère comme ses crocs. Le plus souvent, Lykeios les manie à la manière de tonfas, utilisant leurs gardes épaisses comme poignées.
Cette Chlamyde, il peut comme n'importe quel Oracle la faire apparaître et disparaître en un courant d'air.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t759-lykeios-du-loup-de-del
AsclépiosavatarArmure :
Chlamyde d'Asclépios

Statistiques
HP:
260/260  (260/260)
CP:
270/270  (270/270)
CC:
306/306  (306/306)
Message Re: [Mi-juillet 550] Another chance to feel alive [Asclépios]   Dim 22 Mai - 11:41
    - Il en sera donc ainsi.

Contrairement à ce qu'il disait, il ressentait toujours cette petite excitation au moment de combattre. De la peur, de l'appréhension. Il était né pour soigner, non pas pour apporter la mort. Mais avec le poids des années et la force de l'expérience, il avait peu à peu appris à user de ses dons pour affaiblir les autres. Les rendre moins performants, les neutraliser sans pour autant aller jusqu'à les tuer. Et c'était en cela qu'il ressentait cette excitation ce jour. Il croyait en son projet mais il n'était pas fou : il se devait d'avoir la force de ses convictions. Et voir le Dieu-Loup se dresser face à lui ce jour, lames au clair, prêt lui-aussi à tout pour forcer son propre destin, voilà qui le motivait plus encore.

Le danger émanait de sa personne. Lykeios était un tueur, un formidable guerrier à la solde d'Apollon. Il s'était éveillé pour protéger les terres de leur Père. Passer outre ces lames, outre cette force qui se dégageait de lui, ce ne serait pas évident. Mais pour atteindre les fils d'Hypnos, il allait devoir se montrer ruser. Plus fort ? Pas nécessairement. Seulement plus ingénieux. Et ses dons allaient précisément dans ce sens.

Resserrant plus encore sa prise sur son bâton de combat, il analysa la position de son frère. L'air de rien, il patientait. Mais il était prêt à réagir à la moindre attaque. En filigrane, ses muscles étaient tendus, préparant son corps au test qu'il y aurait d'ici une petite poignée de secondes. Comme à l'accoutumée, lorsqu'il revêtait sa Chlamyde, une aura étrange émanait d'Asclépios. Lui permettant de régénérer son corps alors même que le combat n'avait pas encore débuté. Lykeios pouvait compter sur sa force et sa rapidité. Sans oublier ces crocs qu'il portait en guise de lame. Lui ne comptait que sur son Don. Puisqu'il avait la primeur aujourd'hui, il devait y aller. Son entraînement physique avait toujours été négligé. Aujourd'hui, il voulait en voir les limites. D'un bond, il se jeta alors dans la fosse aux loups.

Rapide, plus qu'il n'avait déjà pu le démontrer face à d'autres, il arriva sur le flanc droit de Lykeios. Essayer de l'atteindre par surprise était exclu : l'homme était prêt depuis un moment et donc vigilant. Mais le premier coup serait surtout synonyme d'engagement. Et pourquoi pas de surprise. La pointe de son bâton se dirigeait déjà vers le flanc le moins protégé, avant d'effectuer dans l'instant un pas supplémentaire, faisant pivoter son corps pour tenter de faucher aux jambes son frère à l'aide de son arme. Il ne comptait pas l'atteindre avec l'estoc. Mais bel et bien le surprendre avec ce balayage. Reste à savoir désormais s'il avait déjà présumé de ses forces...

Car stratégiquement, il venait simplement de se rapprocher d'un expert au corps à corps. Ce qui supposait qu'en cas de contre-attaque, il allait prendre cher. Lykeios n'était pas homme à lever le pied sous un prétexte aussi fallacieux qu'un entraînement. Donner toujours plus. Sans chercher à calculer. En cela, Asclépios l'enviait. Moins réfléchir, réagir à l'instinct. Le Loup de Delphes était une boule d'instinct à l'état pur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t770-asclepios-dieu-de-la-m
LykeiosavatarArmure :
Loup de Delphes

Statistiques
HP:
240/240  (240/240)
CP:
360/360  (360/360)
CC:
247/247  (247/247)
Message Re: [Mi-juillet 550] Another chance to feel alive [Asclépios]   Lun 23 Mai - 14:54
L'invitation est bien entendu rapidement acceptée. Le combat allait débuter. Lykeios se repassait en mémoire ce qu'il connaissait du style de combat de son frère. Du soin, du poison, des projections cosmiques… Une défense sans faille aidée de son bâton de marche bien moins anodin qu'il peut en avoir l'air. Dès lors, sur ses gardes, il s'attend à tout… ou presque !

Il ne l'aurait en effet pas imaginé se lancer au corps-à-corps dès l'entame du combat, sachant que le Dieu-Loup y était un expert et que diminuer la distance entre sa proie et lui ne ferait qu'augmenter sa dangerosité. Légèrement surpris, mais néanmoins prêt à se défendre. Le Dieu de la Médecine parvint alors à ajouter un nouvel événement inattendu. Lykeios s'était tenu prêt à opposer une lame face au bâton dirigé vers son flanc. Au dernier moment, un pas de plus et le coup oblique vers ses jambes. Trop tard pour esquiver, et le voilà fauché. Aussi simplement que cela…

Aussi simple, oui. Mais ce serait sous-estimer le Loup de Delphes que de croire que ce coup scellerait déjà la tournure prise par cet entraînement. En vérité, son dos ne frôle même pas le sol. Ses crocs s'y plantent par contre, retenant sa chute. La réaction est soudaine, improvisée. Instinctif en effet.

Plaçant une forte pression sur ses lames, il se projette à la verticale, les jambes tendues, pieds joints en direction du visage de son frère. Qu'il touche ou non, il se retrouve ainsi à nouveau sur ses pieds, avec l'opportunité d'offrir à son tour une petite surprise à Asclépios. Le fruit de ses entraînements récents…

Une vive lueur. Une quantité de Cosmos concentrée dans un de ses crocs pour un éclat éblouissant. Si la défense du médecin était redoutable, il avait là une bonne manière d'essayer d'amoindrir ses capacités. Ainsi ébloui, sa vue pourrait être perturbée un moment. Encore qu'avec ses dons, rien n'était moins sûr… Mais cette lame lumineuse n'en reste pas là. Une frappe vive, qui n'a d'autre but que de frapper ses globes purpurins.

Vicieuse offensive, d'autant plus lors d'un simple combat d'entraînement. Mais le Dieu-Loup n'était pas du genre à faire semblant. Pas de combat amical avec lui, jamais tout à fait. Se retenir est un manque de respect, et fausserait certainement les résultats de cet échange. Si Asclépios devait estimer sa puissance actuelle, cela ne pourrait être fait que dans un affrontement où la retenue n'avait pas lieu d'être. Combat réel, réelles conséquences...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t759-lykeios-du-loup-de-del
AsclépiosavatarArmure :
Chlamyde d'Asclépios

Statistiques
HP:
260/260  (260/260)
CP:
270/270  (270/270)
CC:
306/306  (306/306)
Message Re: [Mi-juillet 550] Another chance to feel alive [Asclépios]   Mar 24 Mai - 18:54
Il avait atteint sa cible, ce qui le surprit plus que la réaction instinctive de son frère. La première offensive fut balayé d'un revers. Mais il lui fut plus difficile de réagir au reste. L'éclat, tout d'abord, qui lui fit perdre temporairement la vue. Intelligente stratégie, qu'il ne pouvait qu'apprécier tant elle était similaire à ce qu'il faisait lui-même. Secoué, prit au dépourvu, il subit. Le second impact le jette à terre, comme une simple poupée de chiffon. La douleur fut vive, intense. Et ne laissait aucune place au doute : Lykeios prenait les choses avec sérieux. Et c'était précisément ce qu'attendait son frère.

Cette cécité serait temporaire, il le savait. Mais le médecin ne pouvait se permettre de rester ainsi pour la suite de l'entraînement. La douleur était finalement une compagne fidèle, il la connaissait. La combattait. Il savait faire avec. Mais pas avec la cécité. Lors de sa chute, son bâton lui avait échappé. Mais d'instinct, il sut où il se trouvait. Esculape le guidait, comme à son habitude. Attrapant son arme, il s'en servit pour se redresser, pestant intérieurement contre sa faiblesse et sa stupidité. Une attaque au corps à corps contre un spécialiste... Parfaitement idiot.

Cette fois, il lutterait avec ses armes. Il se connaissait. Connaissait son don. Pouvoir y faire appel ne serait pas difficile même s'il se devait de s'étoffer ailleurs. Et qui d'autre que l'une de ses filles mythiques pour une première aide ? Iaso. La Guérisseuse. Autour de son casque apparut une sphère de pouvoir. D'abord ténue, elle s'étoffait à mesure que le Cosmos du Dieu de la Médecine se déployait. Pour parvenir finalement à gommer sa cécité. Retrouver la vue fut terrifiant. La lumière du jour lui brûlait les yeux et des larmes s'écoulèrent. Mais au moins il voyait. Au moins il s'était soustrait à cette malédiction. Et en terme de malédiction, il s'y connaissait.

Autour de sa personne, l'herbes flétrissaient. Des vaguelettes de pouvoir s'échappaient de lui, apparemment toxiques. Pointant l'extrémité de son arme sur le Dieu-Loup, il affichait un air désolé. Faire du mal à autrui ne lui plaisait pas. Même lorsqu'il s'agissait d'un simple échange, d'une simple évaluation. Les vaguelettes, semblables à des flammes, gagnèrent en intensité pour se diriger ensuite vers Lykeios. Afin de le maudire. De brûler son corps autant que son Cosmos. Et de perturber ainsi son corps. Une attaque doublée d'une malédiction. Afin d'affaiblir ceux qui s'opposaient à lui.

Pour lui aussi, il était exclu de se retenir. Même s'il n'aimait pas cela, il ne ferait pas offense à celui qui lui proposait une aide bienvenue. Le pouvoir ne lui manquait pas. La détermination non plus. Mais sa raison retenait parfois ses coups. Sa nature était contre la violence, contre la mort. Lui qui était né pour aider les Hommes. Mais Apollon avait besoin de lui. Aujourd'hui plus que jamais. Et en fils loyal qu'il était, il serait une arme si nécessaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t770-asclepios-dieu-de-la-m
LykeiosavatarArmure :
Loup de Delphes

Statistiques
HP:
240/240  (240/240)
CP:
360/360  (360/360)
CC:
247/247  (247/247)
Message Re: [Mi-juillet 550] Another chance to feel alive [Asclépios]   Mer 25 Mai - 15:34
Test plutôt concluant, de son côté du moins. Il venait de pouvoir tester l'efficacité de son dernier apprentissage, privant momentanément Asclépios de la vue. Lors d'un combat courant, cela lui donnerait assurément un avantage notable, surtout compte-tenu de son style véloce et brutal. Mais bien entendu, que représentaient des dommages de ce type lorsque l'on était le Dieu de la Médecine. Le Cosmos de son frère se met à agir, chercher à lui procurer guérison de ce premier assaut. Un être aussi doué dans les soins n'aurait pu être bien longtemps handicapé par cette première tentative en effet. Pas une surprise, d'autant qu'il a déjà pu voir cet technique à l’œuvre.

Alors qu'en silence la concentration d'Asclépios se poursuit, le Dieu-Loup reconnaît l'offensive qui est là préparée. Une même attaque ne peut surprendre deux fois un même chevalier, ne dit-on pas ? Il sait à quoi s'attendre.

- Tu ne devrais pas abandonner si vite...

Effectivement, il y avait eu de l'idée dans la première tentative de son frère. Un changement étonnant dans sa manière de combattre qui avait pu créer une faille. Lykeios avait pu réagir instinctivement, mais il n'était après tout pas n'importe qui lui non plus. Pour autant, ce n'était pas pour autant qu'il devait abandonner toute forme de stratégie. Se tenir droit face à un adversaire mobile pouvait s'avérer efficace si l'on comptait sur une forte défense – ce qui était le cas de celle d'Asclépios – et si l'on pouvait surpasser en terme de puissance son adversaire, ce qui était là plus discutable.

- Tenter de surprendre son adversaire n'est jamais une erreur...

En ses mains, il fait pivoter ses lames. Alors qu'elles longeaient ses bras, elles en deviennent désormais le prolongement. Des épées sombres émanent alors des fumerolles spirituelles obscures se déployant en d'étranges ailes sans doute inaptes à voler. Les ailes brisées du Loup de Delphes… Pourtant, il ne fait aucun geste pour esquiver l'attaque de son frère. La reçoit de plein fouet. L'espace d'un instant, il semble affecté… mais au même instant, il surgit sur le flanc du Dieu masqué, frappant de ses deux lames à la fois, si vite qu'il semble le traverser pour se retrouver quelques mètres plus loin. Sa représentation frappée par la malédiction cosmique disparaît seulement, simple illusion.

- Tu m'as déjà montré ces arcanes. Que vas-tu faire à présent ? Te tenir face à moi et m'envoyer quelques couleuvres empoisonnées ? Propulser quelques vagues de Cosmos ?
Je suis prêt pour cela. Tu es bien plus brillant que je ne le suis, Asclépios. Quelle sera donc ta stratégie pour pouvoir m'étonner à nouveau ? S'il est quoi que ce soit que tu souhaites tester, il est grand temps d'en profiter. Sans quoi cet entraînement n'a pas lieu d'être...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t759-lykeios-du-loup-de-del
AsclépiosavatarArmure :
Chlamyde d'Asclépios

Statistiques
HP:
260/260  (260/260)
CP:
270/270  (270/270)
CC:
306/306  (306/306)
Message Re: [Mi-juillet 550] Another chance to feel alive [Asclépios]   Mer 25 Mai - 19:29
Abandonner si vite... Il avait raison, il aurait dû insister. Persévérer. Mais il n'avait pas osé. Aller au corps à corps était contre nature. A l'opposé de ce qu'il était général. Mais faire face à ses doutes faisait aussi parti de l'entraînement. La surprise avait fonctionné mais il n'avait pas insisté. Et là se trouvait être sa principale erreur. Il souriait derrière son masque, malgré la concentration qui marquait son visage. Les conseils de Lykeios étaient justes et lui apporteraient beaucoup derrière. Encore fallait-il qu'il parvienne à franchir ce cap.

Quant à cette histoire de techniques déjà vues, ce n'était pas tout à fait exact. Certes, il l'avait déjà vu mais celle-ci était plus puissante. Plus rapide. Malheureusement, cela n'eut pas l'effet escompté. La technique du Dieu-Loup et son expérience le surpassaient, c'était une évidence. Il crut l'atteindre, pourtant. Mais ce ne fut qu'une illusion. Heureusement, lui aussi se tenait sur ses gardes malgré son immobilisme. Car l'ombre n'était pas encore dissipée que déjà la silhouette massive du guerrier était sur lui.

Une frappe puissante. Et rapide. Il essaya de mettre en opposition sa propre arme afin d'en atténuer l'impact mais il fut trop lent. Seul Esculape parvint à faire rempart, fidèle allié qu'il était. Permettant un bref répit à son maître malgré l'attaque. Souffle court. Deux sillons dans sa chair. Les lames ayant atteint une zone non protégée, bien que difficile à atteindre pour un individu lambda. Rien de grave cependant. Et surtout, rien d'irréparable. Son regard se lève. L’illusion désormais dissipée. Son frère avait raison. Rester immobile était absurde. Et s'il devait tester quelque chose, c'était ici et maintenant. Il se redresse, tant bien que mal. Son corps n'avait pas été le seul touché et c'était maintenant qu'il s'en apercevait. Son Cosmos. Il se rappelait les dons particuliers de Lykeios. Toujours aussi fourbe. Se soigner était possible. Mais il préférait garder ses forces pour autre chose. Il souhaitait en voir plus ? Parfait.
    - Aller sur l'adversaire m'est difficile. Mais tu as raison. Il me faut dépasser cela pour atteindre mes objectifs. Qu'importe mes appréhensions, il me faut aller de l'avant. Tu souhaites voir autre chose ? J'ai peut-être de quoi te contenter.

Son Cosmos prenait de l'ampleur. Il émanait de son armure une lueur particulière. Son regard se durcit sous la concentration. Cette fois, il prit une posture réellement offensive. Le bâton entre ses deux mains, pointe fixée vers le sol, jambes arquées, prêt à se ruer dans la bataille. L'impulsion lui permit de franchir la distance d'un saut. Une frappe en arc de cercle pour tenter de l'atteindre à l'épaule, cherchant à frapper suffisamment fort pour le désarmer. Mais ce n'était là qu'une feinte. Si la frappe fonctionnait, tant mieux. Mais au moment de l'attaque, plusieurs mirages se formèrent autour du Loup. Quatre Asclépios, en position d'attaque, qui abattirent instantanément l'arme vers le sol. Quatre attaques. Mais une seule de réelle. Celle qui se trouvait dans l'angle mort de son adversaire. Une vitesse qui dépassait allégrement celle qu'il avait démontré précédemment. Une vitesse similaire à celle de son ancien mentor, Chiron. Une vague de Cosmos fissurant le sol pour frapper son frère. Qu'importe le corps si l'on parvenait à affaiblir son âme...

Il espérait que cela suffirait à le surprendre. Ou tout du moins que cela permettrait à Lykeios de conseiller son frère sur cette stratégie. Utiliser des ombres pour frapper dans le meilleur angle et faire ainsi passer l'attaque. Judicieux. Encore fallait-il que cela puisse réellement constituer une véritable force.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t770-asclepios-dieu-de-la-m
LykeiosavatarArmure :
Loup de Delphes

Statistiques
HP:
240/240  (240/240)
CP:
360/360  (360/360)
CC:
247/247  (247/247)
Message Re: [Mi-juillet 550] Another chance to feel alive [Asclépios]   Jeu 26 Mai - 14:03
Lykeios espérait ainsi avoir permis à Asclépios de remettre quelque peu ses méthodes en question. Comme il le lui avait dit, le Dieu de la Médecine était de loin le plus brillant d'eux deux. Le plus à même de développer des stratégies évoluées, et ce même si le Dieu-Loup bénéficiait d'une plus grande expérience du combat.

Après tout, le Loup de Delphes ne se contentait que de partir à l'assaut de ses adversaires, encore et encore, tâchant de les grignoter peu à peu jusqu'à ce qu'ils ne soient plus qu'enveloppes vides et meurtries. Une meute dévorante qui variait ses offensives sans toutefois chercher à être des plus originale. L'efficacité, basée sur une célérité exceptionnelle et des méthodes à la fois brutales et fourbes. Si son frère bénéficiait de quelques-uns de ses conseils et qu'il mettait son génie à profit dans l'art de la guerre, il pourrait dès lors être tout aussi redoutable sinon plus encore.

Entaillé mais ne prenant pas le temps de s'en soigner, Asclépios lui répondit alors, comprenant là où le Dieu-Loup voulait en venir. Un adversaire statique n'est rien de plus qu'une cible facile. Un assaillant prévisible l'est tout autant. Lykeios se prépare. Laisse monter la férocité animale qui sommeille en lui, la laisse le galvaniser. Le médecin se lance, et le loup ne fait rien pour l'éviter. La première frappe sans être bloquée est comme annihilée par la simple volonté inébranlable du Loup de Delphes.

Ainsi il ne fut pas déstabilisé, mais quoi qu'il en soit, l'offensive suivante parviendrait à ses fins. Sur quoi se basait cette attaque ? Une vitesse prodigieuse lui permettant de tromper l’œil ? Une illusion se moquant tout simplement de son esprit ? Ou bien le talentueux scientifique était-il parvenu à subdiviser momentanément son corps et son esprit par quelques procédés que Lykeios ne pourrait pas comprendre ? Il ne put que se mettre en garde, opposant ses bras armés de chaque côté de son corps. Pas suffisant. Inutile même. Il fut frappé de plein fouet. Et si le combat n'avait assez duré pour que cela suffise à le mettre au sol, au moins l'arcane avait-elle portée avec efficacité, entamant la défense et surtout le Cosmos du fier lupin.

- Beaucoup mieux. Tu devrais explorer cette voie, plus pertinente je pense. Tes capacités gagneraient à être plus souvent utilisées de la sorte. Même si tu n'es pas un combattant, ta puissance n'est pas discutable. L'expérience pourrait te rendre autrement plus redoutable encore...

Cela dit, il ne cherche pas à riposter encore. Il le pourrait, mais à quoi bon ? Asclépios sait comment il se bat, sait comment contrer certaines de ses capacités. Et il n'était clairement pas question de se laisser aller à libérer son Septième Sens en un simple entraînement. Si son frère souhaitait poursuivre, cela lui était toujours possible, Lykeios n'y opposerait pas de refus. Mais le pragmatique ne voyait juste pas la nécessité en l'instant.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t759-lykeios-du-loup-de-del
AsclépiosavatarArmure :
Chlamyde d'Asclépios

Statistiques
HP:
260/260  (260/260)
CP:
270/270  (270/270)
CC:
306/306  (306/306)
Message Re: [Mi-juillet 550] Another chance to feel alive [Asclépios]   Jeu 26 Mai - 22:34
Avec un peu plus de rigueur dans ses entraînements, il pourrait faire mieux. Tel était le constat du jour, rassuré par les paroles de son frère. Il connaissait ses dons et savait que ses capacités physiques étaient sans doute sa faiblesse principale. Contrairement à Lykeios, il ne pouvait se permettre autant d'exploits dans ce domaine. Mais son atout - outre l'intellect qui n'était malheureusement pas toujours le meilleur des points sur lequel se reposer en combat - restait sa grande maîtrise du Cosmos. Et de ce qui allait avec.

Et sa dernière attaque en était assurément la preuve. Parvenir à surprendre le Dieu-Loup n'était pas chose aisée. Mais il y était parvenu, malgré la faiblesse de sa première feinte. Se redressant complétement - inutile désormais de poursuivre ce combat - il étudiait les blessures subies. Rien d'alarmant, à dire vrai, ne s'agissant là que de contusions liées à un entraînement un peu plus intense que prévu. Son aura l'enveloppait de nouveau afin d'en gommer les effets néfastes. Dieu de la Médecine, ce n'était pas seulement qu'un titre honorifique après tout. Il fallait bien disposer de dons allant de paires.

Lykeios ne semblait pas plus atteint que cela non plus. La leçon du maître était importante. Il avait mit un peu de temps à en saisir les nuances mais savait désormais vers quelle voie se tourner. Il n'était pas un combattant et en cela, les deux avis se rejoignaient. Mais il est vrai que l'expérience accumulée saurait apporter un plus non négligeable. Et s'il n'avait aucune volonté de semer la mort dans son sillage, il se devait d'être capable de la repousser pour poursuivre sa véritable mission : soigner les combattants servant Apollon.

Doucement, afin de ne pas démontrer d'agressivité - Lykeios comprendrait mais autant ne pas prendre de risque - il éleva sa main gauche, désignant la silhouette massive du guerrier en armure sombre. Le contraste entre les deux hommes était plus saisissant encore après une telle débauche d'énergie. Mais le Cosmos du guerrier lupin était aussi éclatant que le sien en bien des égards. De l'extrémité de son index, il envoya une pulsion unique de Cosmos, auréolant à son tour le corps de son frère. Cela ne dura qu'un bref instant avant que la lueur ne disparaisse. Mais logiquement, la fatigue et les blessures mineures seraient balayés par ce léger regain d'énergie. Un juste cadeau pour l'apprentissage donné.
    - M'est d'avis qu'il me faudra encore de l'entraînement pour appliquer ces précieux conseils avec plus de naturel. Cela doit devenir une seconde nature. Tout du moins, mes instincts premiers ne doivent plus être un frein. Sans quoi ma quête sera mon tombeau. Et cela est inconcevable.

Il s'approchait de son frère. Esculape avait regagné sa place en se logeant au niveau du casque de son maître. Il poussa un bref soupir en repensant à sa quête. Pour l'heure, il ne faisait pas encore le poids face à Hypnos ou à sa descendance. Il regardait sa main, encore pleine des vibrations de ce petit échange. Avec le concours de son frère, la question ne se posait plus. Mais il savait ce dernier attaché à sa principale mission. Inutile de demander lorsque l'on savait que la réponse serait toujours la même. Lui-même y consentait que par obligation : la facilité aurait voulu qu'il veille sur les siens en restant à la Tour des Vents. Mais en cela, il savait aussi que ce serait prendre de gros risques quant à un possible retour de l'ennemi. Se préparer à les recevoir était devenu une obsession. Ses songes le poussaient à agir. Son instinct aussi.
    - Une fois que j'aurai perfectionné mon art, alors je me lancerais à la recherche des enfants d'Hypnos. Tes conseils m'ont été très précieux, mon frère. Tes instincts de combattant n'ont vraiment rien à envier à mon sens tactique...

Ile ne faisait pas de louange sans raison, n'étant pas homme à se répandre en compliment d’ordinaire. Mais ici, il ne faisait qu'énoncer une vérité. D'un coup dans le sol de la pointe de son arme, il fit se volatiliser sa Chlamyde. Inutile de la garder plus que de raison, après tout, préférant ces vêtements bien plus facile à porter.
    - Un spécialiste du combat, féroce gardien de ces Terres. Et un guérisseur accompli, versé dans les arts les plus subtiles de la médecine. Père n'agit jamais sans raison.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t770-asclepios-dieu-de-la-m
LykeiosavatarArmure :
Loup de Delphes

Statistiques
HP:
240/240  (240/240)
CP:
360/360  (360/360)
CC:
247/247  (247/247)
Message Re: [Mi-juillet 550] Another chance to feel alive [Asclépios]   Dim 29 Mai - 1:39
- Ce n'était pas nécessaire. Mais merci tout de même.

Asclépios venait de lui offrir un soin express qui remettrait les comptes à neuf. Certes, cela n'avait pas été nécessaire, la récupération aurait été rapide suite à un si bref échange, mais demeurait tout de même un gain de temps appréciable après tout.

Sans aucun étonnement, Lykeios entendit son frère détailler son point de vue, comprenant les conseils donnés par le Loup de Delphes. Certain qu'il les utiliserait avec brio. Avec ses capacités, s'il était capable de parvenir à surprendre régulièrement ses adversaires, il serait on ne peut plus redoutable, comme cela lui avait déjà été dit. Une autre offre se voit donc être proposée.

- S'il advenait que tu souhaites d'autres séances de ce genre, sache que je resterai à ta disposition. L'aide que tu m'as apporté est inestimable. Mes crises sont devenues bien plus rares grâce à toi, comme tu peux le constater. Si je peux par mon soutien compenser un peu de cette dette, je ne te tournerai pas le dos.

Il ne revint pas par contre sur les inquiétudes qu'Asclépios exprimait. Inutile. Le Dieu de la Médecine savait parfaitement ce qu'il en était. Estimait parfaitement les difficultés qu'il risquait de rencontrer, les risques qu'il allait prendre. Pas la peine d'en faire des romans. Inutile également de préciser son offre. Comme il l'avait déjà dit, il ne pouvait pas se permettre de partir dans ce genre de quête, sans savoir combien de temps elle pourrait durer. De l'aube au crépuscule, voilà tout ce qu'il pourrait offrir, ses nuits fermement réservées au service de son père. Quant aux compliments… eh bien, il ne fallait pas mal le prendre, mais Lykeios n'y réagissait jamais. S'il peut en faire, sa manière de les accepter restait humble mais sans fausse modestie. Il se contente juste de les laisser couler sans les commenter, voilà tout…

À la suite d'Asclépios, il fait disparaître sa Chlamyde, la renvoyant à présent qu'il n'en avait plus besoin. Si certains Oracles vouaient un certain respect pour leur armure, reconnaissait la part de vie qu'elles avaient en elles, des êtres de leur type ne pouvaient voir les choses de la même manière. Leurs protections avaient été forgées pour eux et eux seuls. Elles étaient part d'eux-mêmes, n'étaient pas là pour transmettre la mémoire d'un avatar mais simplement compléter à nouveau leur pouvoir. Aucune déférence donc à vouer pour une simple part de soi-même.

Soit, un sujet bien plus important que cette trivialité revenait sur le tapis.

- Il n'agit jamais sans raison, en effet. Je m'interroge parfois sur la raison précise de notre retour. Je pense que j'ai pu être… une sorte d'improvisation. Une réponse aux menaces qui pesaient sur cette tour, l'assassinat contré de l'Augure. En ce qui te concerne par contre… Une vie entière a été consacrée pour t'offrir cette enveloppe qui est tienne. Bien des années que ta renaissance est prévue. Qu'a-t-il donc vu en ses prophéties pour en venir à cela ?

Rhétorique, Asclépios n'en sachant sans doute pas plus que lui sur la question. De là, la discussion pourrait se tenir sur quelques spéculations, ou même s'achever ici. Cela serait désormais entre les mains du médecin.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t759-lykeios-du-loup-de-del
AsclépiosavatarArmure :
Chlamyde d'Asclépios

Statistiques
HP:
260/260  (260/260)
CP:
270/270  (270/270)
CC:
306/306  (306/306)
Message Re: [Mi-juillet 550] Another chance to feel alive [Asclépios]   Sam 4 Juin - 15:35
La confirmation de la qualité de ses propres soins rassurait Asclépios. Certes, il avait perçu l'amélioration de Lykeios, d'ailleurs ce dernier n'avait eu aucune crise lors de cet échange et cela constituait une véritable victoire à ses yeux. Mais en avoir la confirmation par le soldat lui-même le rassurait. Il était la clé de nombreuses victoires futures, il le savait. Il le sentait. Apollon était doté du don de la divination. Il n'aurait certainement pas agi ainsi s'il ne l'avait pas jugé nécessaire. Plus il passait du temps au contact de cet homme, plus il apprenait à respecter sa droiture, sa stature. Et son intelligence. Une intelligence plus animale et plus instinctive que lui, mais qui n'en était moins efficace, loin s'en faut.

Sa Chlamyde disparue, elle aussi. Mimant son frère. Ils étaient similaires en bien des points à dire vrai. L'armure n'était nécessaire que pour s'opposer à ceux qui se dresseraient face à Apollon. Mais en cette terre où la lumière bénie de leur Père trônait en maîtresse absolue, leurs protections n'étaient pas de mise. Les nouvelles paroles lui vinrent aux oreilles. Asclépios redressa un sourcil, étonné. Son frère amenait les choses encore une fois sur un terrain qu'il maîtrisait mal.

Et à dire vrai, il n'avait pas tort. Ce corps avait été préparé pour lui. Afin qu'il puisse disposer de ses talents au plus tôt. Ce n'était pas le cas de son frère, qui avait été rappelé pour consolider les défenses de leur Père. Un gardien formidable. Mais qui disposait d'un corps faible. Du moins en substance puisque depuis quelques temps, ce corps opérait des changements radicaux. S'il était capable de retenir une âme aussi puissante que celle du Dieu-Loup de Delphes, c'est qu'il pouvait proposer plus que cette maladie.
    - Parfois, j'aimerai aussi le savoir. Que ce soit toi ou moi, nous ne nous sommes pas éveillés sans raison. Il est vrai que mon corps a été préparé pour mon retour mais quant à en connaître les raisons, elles sont obscures. Toi, tu es le gardien de ces Terres. Je suis persuadé que certains des ennemis de Père réfléchiront à deux fois avant de tenter quoi que ce soit sur ce territoire. Ton Eveil a peut-être été forcé par la présence des fils d'Hypnos en ce territoire. La marque de la Mort se balade aussi librement parmi nous. Nous avons besoin de sécuriser nos positions. Même moi qui ne suis pas un guerrier le comprend.

Son regard embrassait le territoire devant lui, parcourant également le monde qui s'étalait en dessous d'eux. Il y avait des choses à préserver ici. Et lui, simple médecin, allait avoir du pain sur la planche pour protéger ces vies. Certaines âmes disparaitraient sans qu'il ne puisse rien y faire. Mais celles qu'il pourrait maintenir sur ce plan d'existence deviendraient leur force de frappe principale.
    - Adalrik. Myrddin Wyllt. Excalibur.

Quelques mots jetés à la volée. Ici, personne ne les écoutait. Qui aurait pu alors que les sens du Loup était plus développé que les siens ? Il fit quelques pas, laissant Esculape regagner sa place sur le bâton noueux. Lui aussi regagnait ses forces.
    - L'Augure de notre Seigneur est un homme avisé et intelligent. Je comprends pourquoi Père en a fait sa Voix. Pouvoir compter sur des alliés est primordiale pour nous. Mais les forces qui gravitent autour de nous m'inquiètent. L'Ombre du Taureau m'a fait réfléchir quant à la responsabilité de chacun. Arès et ses Berserkers seront capables de nous prêter main-forte, je m'en doute. Les Ombres des chevaliers qui luttent ne feront rien pour nous, cela aussi me parait évident. Mais ce druide... Il a annoncé que Tir Nam Beo était en danger. Sa quête semble sonner comme un espoir. Encore faut-il qu'il puisse mettre la main sur ce futur roi avant ses ennemis. Apollon lui a offert sa protection. Mais nos forces ne sont pas assez développées pour courir plusieurs lièvres en même temps.

Il repensait à Ainia. Ce qu'il avait entendu concernant son "don", ses capacités quant aux armures d'Athéna, l'intéressait. Elle reviendrait à lui, il le savait. Son sceau était puissant mais serait aussi facile à briser pour elle. Et ce jour là, elle n'aurait que deux choix : se laisser envahir par les ombres ou venir à lui. Onze autres guerriers au minimum étaient similaires à Abrarxès. Il y avait fort à parier qu'ils ressortiraient bientôt.

Bien des soucis en perspectives.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t770-asclepios-dieu-de-la-m
LykeiosavatarArmure :
Loup de Delphes

Statistiques
HP:
240/240  (240/240)
CP:
360/360  (360/360)
CC:
247/247  (247/247)
Message Re: [Mi-juillet 550] Another chance to feel alive [Asclépios]   Dim 5 Juin - 3:43
Asclépios n'avait pas plus de réponse à ce propos. Tous deux restaient donc dans l'expectative, ne pouvant en faire que quelques hypothèses logiques. Que la venue du Dieu de la Médecine ait été préparée et non la sienne, au final, ils resteraient incapables d'y apporter des conclusions. Seul Apollon lui-même sans doute connaissait son grand plan dans son intégralité, et lui seul donc pourrait répondre à ces questions que ses fils se posaient. Des spéculations et rien de plus…

Il aurait aimé en avoir le cœur net. Qu'Asclépios puisse lui révéler certaines choses qu'il ignorait. Malheureusement ce ne fut pas le cas, et il serait bien inconvenant d'aller déranger leur père pour le questionner sur ces points. Cette curiosité resterait donc inassouvie. Sans doute n'avaient-ils même pas besoin de le savoir, n'avait pas à réclamer quoi que ce soit à ce propos. Le Verbe d'Apollon faisait ordre. Sa volonté primait, voilà tout. Et même l'Augure ne pourrait sans doute rien leur apprendre sur ce point.

C'est d'ailleurs de lui qu'il est question à présent. Lui et le druide venu quémander la protection du Dieu-Soleil.

- En effet, Adalrik n'a sans doute pas gagné la confiance de notre père pour rien. Peut-être en saurons-nous plus prochainement. La promesse d'une aide semble avoir été accordée. Là est potentiellement la raison de notre retour, lorsque l'on y pense. Attendre et voir. Que pouvons-nous faire d'autre ?

Du moins à ce propos. Si le Dieu masqué s'était trouvé un objectif propre quant à la traque des Dieux oniriques, Lykeios quant à lui restait en attente, passif. Un garde. Un soldat. Difficile pour lui de se lancer dans une voie alors que toute sa vie durant il n'avait fait que suivre les ordres. Aussi en restait-il là, à exécuter sa mission actuelle. Faisant offrande de ses sens aiguisés la nuit tombée afin d'empêcher toute intrusion durant le repos de son père et de ses Oracles. Et si là devait être sa seule mission, et bien il s'y tiendrait.

Lentement, il se détourne, redescendant les marches menant jusqu'à la Cathédrale. La discussion se poursuivrait sans doute, jusqu'à ce qu'ils s'en retournent tous deux à d'autres occupations.

Citation :
J'pense qu'on va en rester là pour celui-ci avant qu'on se mette à totalement tourner en rond. On aura qu'à en relancer un plus tard dans la chrono, ça nous fera plus de trucs à nous raconter ^^ Enfin, si ça t'inspire on peut toujours continuer hein, c'est qu'une suggestion Razz



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t759-lykeios-du-loup-de-del
Contenu sponsorisé
Message Re: [Mi-juillet 550] Another chance to feel alive [Asclépios]   
Revenir en haut Aller en bas
 
[Mi-juillet 550] Another chance to feel alive [Asclépios]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Everything that kills me, makes me feel alive. [Morgan]
» Asclépios, dieu de la médecine et de la guérison.
» we are who we are when we’re with the people that make us feel the most alive |Kyra|
» everything that kills me makes me feel alive ✤ (madge)
» Everything that kills me make me feel alive • Jody

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Italia :: Tour des Vents :: Cathédrale-
Sauter vers: