Votez
I
II
III


Forum fermé. Bon jeu à tous sous d'autres cieux !
 

Partagez | 
 

 [1ers jours de Juillet] Salut ! Un nouveau venu vient vous voir ! [ft. Nimuë]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
InvitéInvité
Message [1ers jours de Juillet] Salut ! Un nouveau venu vient vous voir ! [ft. Nimuë]   Lun 16 Mai - 0:31
Il était là seulement depuis quelques jours, et il ne pouvait pas se passer de sa nouvelle Écaille. Il avait vu son reflet sur des vitraux, la cape blanche lui allait tellement bien ! Sa veste bleue lui manquait quelques peu, c'est pourquoi il la gardait sur l'épaule, afin de ne pas l'oublier. Thalès se sentait si bien... Mais a rester devant le pilier du Pacifique Nord, il commençait à s'ennuyer. Sévèrement. Alors pourquoi ne pas aller voir les autres Généraux ? Aller à leurs rencontres ? Cette idée le surexcitait, il ne pouvait plus attendre ! 





S'assurant d'attacher son épée sur le dos, il courait vers la sortie de son domaine du Pacifique Nord. Mais où aller ? Il n'y avait que l’embarras du choix. Il ressentait plusieurs Cosmos, tous plus ou moins puissants. Tout ça ne l'aidait pas vraiment.


- Génial... Je suis censé faire comment, maintenant ? Disait-il, ne pouvant pas s'en empêcher.


Puis il le voyait, ce pilier de l'Atlantique Sud. Un sourire se dessinait sur son visage, qui était aussi heureux qu'un enfant lorsqu'il recevait un cadeau. Cours donc, nouveau Général de l'Hippocampe ! Et surprends la plupart des gardes Marinas qui vont se demander ce que tu fais ! Thalès se fichait pas mal de ce qu'ils pouvaient penser de lui, il était trop préoccupé à vouloir faire de nouvelles rencontres, à tisser de nouveaux liens ! De nouvelles amitiés ! Rien que ça était suffisant pour mettre qui que ce soit dans cet état d'esprit !


Il s'arrêta net en arrivant vers ce domaine de l'Atlantique Sud. Impressionnant, encore plus que celui du Pacifique Nord.


- Ok, Thalès... Arrêtes ta comédie, c'est l'heure d'être sérieux. Disait-il doucement, avant de prendre son courage à deux mains et d'avancer vers le pilier. 


Il avançait d'un pas tranquille, le sourire aux lèvres et les yeux émerveillés. Il se retournait une seule fois pour regarder encore le Temple de Poséidon, son Seigneur et maître qu'il n'avait pas encore eu la chance de rencontrer en personne. Mais il devait se montrer patient... La liste des personnes qu'il devait absolument connaître était longue. Et il arriva enfin au pilier. A première vue, il n'y avait personne. A première vue... Quel imbécile, il vit une silhouette féminine orangée scintillante devant lui bien trop tard. 


- Salut ! Je m'appelles Thalès, je suis le nouveau Général de l'Hippocampe ! 


Mais quel crétin ! Il lui parlait comme si c'était déjà sa meilleure amie ! L'impatience peut-être qui parlait ? Ou bien l'exaltation de rencontrer ses semblables pour la première fois ? De toute manière, il n'allait pas faire semblant d'user un langage avec lequel il n'était pas à l'aise. Il tenait à mettre à l'aise aussi son interlocutrice. Vous savez, commencer sur de bonnes bases. 


- Je tiens à te dire, que c'est un véritable honneur pour moi de te rencontrer enfin ! J'ai tant attendu ce moment ! Je ne suis là que depuis quelques jours, afin de m'habituer à Atlantis, mes nouvelles responsabilités... Mais c'est tellement frustrant de ne pas pouvoir vous rencontrer plus tôt. Du coup, me voilà ! Prêt à défendre Poséidon à n'importe quel moment, et prêt à botter les fesses de ceux qui ont l'audace plus dure que leurs lâchetés ! Disait-il avec un grand sourire, se voulant amusant.


Général de l'Hippocampe... Rien qu'à y repenser, il était aux anges. C'était le plus beau jour de toute sa vie, après l'enfer qu'il ai dû traverser tout ce mois de Juin. 
Revenir en haut Aller en bas
NimuëavatarArmure :
Scale de la Sirène Maléfique

Statistiques
HP:
260/260  (260/260)
CP:
320/320  (320/320)
CC:
386/386  (386/386)
Message Re: [1ers jours de Juillet] Salut ! Un nouveau venu vient vous voir ! [ft. Nimuë]   Lun 16 Mai - 8:58
La Vie face à la Mort







« Eh bien ! J'espère que la grosse épée que tu portes dans ton dos n'est pas là que pour faire jolie ! Autrement, tu peux repartir, je ne suis pas intéressée. »

Ces mots avaient été prononcés d'une telle façon que son interlocuteur aurait pu légitimement en prendre ombrage. Mais le sous-entendu était si poignant, si indélicat, sans doute, qu'il pouvait faire hésiter. La Générale de la Sirène Maléfique laissa le silence enfler, pour donner davantage d'impact à l'ensemble de sa mise en scène. Pauvre jeune homme, tout drapé dans sa nouvelle fonction, son nouveau devoir, fier et pimpant dans l'armure de l'Hippocampe. Il n'était pas tombé dans le meilleur moment qui soit. Nimuë, habillée de son écaille, arpentait son Pilier de long en large et en travers perdue dans ses pensées et les mains chargées de tout un tas de choses : un livre assez volumineux où figurait une esquisse anatomique, des plantes odorantes et tout un tas de bric-à-brac destiné à la préparation d'onguent. Il se préparait quelque chose dans tout ce fourmillement dont elle faisait preuve et ce, sous le regard intrigué des soldats postés à son service. Qu'elle renvoyait sans état d'âme quand l'un de ceux-là avait la mauvaise idée de s'approcher d'un peu trop près.

Le nez dans son bouquin, une fiole calée contre sa joue et son épaule droite, la fille O'Bannon jeta un autre et rapide coup d’œil à celui qui se faisait appeler « nouveau Général de l'Hippocampe ». Le successeur de Liao. Ô en voilà un titre bien lourd à porter, surtout aux yeux de la jeune femme qui, farouche, se débarrassa d'une partie de son fardeau sur Thalès, ne lui octroyant pas le droit de protester. Ses jambes lui faisaient encore mal, autant profiter de deux bras supplémentaires. Elle se souvint alors que son trait d'humour – certes un peu abrupt – n'avait pas été ponctué de l'éternel sourire ironique qui s'accordait si bien avec l'air mutin qu'elle montrait sans cesse aux autres.

« Oh respires ! C'était de l'humour. Je suis certaine que tu te débrouilles très bien avec, Thalès, c'est ça ? Enchantée. »

À première vue, la belle rousse ne semblait pas partager son euphorie et son énergie. Au contraire, la jeune femme semblait à peine se remettre d'une affliction assez grave, en témoigne ses beaux yeux pers cerclés de noir, la blancheur trop prononcée de sa peau, ou de ses lèvres, moins roses qu'à l'ordinaire. Et cette cicatrice récente qui barrait son œil gauche ... Comme si le feu qui l'habitait avait disparu. Et peinait à revenir. Seule sa longue chevelure de feu qu'elle laissait librement danser dans son dos pouvait faire illusion tant sa flamboyance tranchait avec l'obscurité ambiante. Il n'y avait pas beaucoup de lumière ici.

« Je m'appelle Nimuë O'Bannon, Générale de la Sirène Maléfique. Je suis nouvelle ici, comme toi. Si tu pouvais m'aider à transporter ça … Tu serais un amour. »

Après tout il avait agi avec spontanéité et naturel, pourquoi ne pourrait-elle pas en faire de même ? De toute façon, Nimuë n'était pas femme à s'appesantir sur des détails ou des règles pompeuses de politesse. D'un geste de la main, elle l'invita dans ses appartements qu'elle avait aménagé selon ses goûts : assez chichement, en définitive à ceci près qu'elle affectionnait particulièrement le rouge et en avait tapissé les moindres recoins avec des coussins disposés à même le sol, tentures ou rideaux qui obstruaient le peu de lumière qui parvenait à percer. Quelques bougies brûlaient, dévoilant une vaste table recouverte de pots, de mixtures intrigantes et bien d'autres choses encore.

« Poses ça là et désolée pour le bordel, je ne suis pas très portée rangement, comme tu peux le constater. »

Elle s'empara d'un mortier et d'un pilon pour commencer à écraser quelques graines.

« Tu dois te demander ce que je suis en train de faire hein ? Avec mes jouets de sorcière et mes onguents ! Ah ah ! Figures-toi qu'à mes heures perdues, je suis guérisseuse. Enfin, je l'étais avant. J'essaye de m'y remettre, je pars en voyage pour quelques temps avec mes hommes. Oh, tu dois le savoir aussi mais je suis responsable de la flotte à Alexandrie ! J'ai longtemps été Capitaine pirate et Liao, notre Légat et ancien Général de l'Hippocampe, m'a autorisé à continuer mon apostolat de tantôt. Alors je prépare deux trois trucs avant de me barrer. »

La jeune femme avait besoin de prendre le large, retrouver ses racines, ce qui avait fait d'elle une femme libre et heureuse. Avant d'endosser son ancien rôle de Sainte des Poissons.





© Never-Utopia



"Et si l'on glisse et tombe aux portes de la mort, se relever bien vite et danser encore et encore !"


Habits:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t239-nimue-gold-sainte-des-
InvitéInvité
Message Re: [1ers jours de Juillet] Salut ! Un nouveau venu vient vous voir ! [ft. Nimuë]   Lun 16 Mai - 14:46
- Woh... Au moins, ça avait le mérite d'être clair. Disait-il avec un ricanement avant de poursuivre; Je suis juste attachée à cette épée, ni plus ni moins. 


Une moquerie par ci, par là, ne faisait de mal à personne. Et ce n'était pas le genre du nouvel Hippocampe de tourner les talons dès qu'on se moquait de lui, il en rigolait également. Tout ça dans le but de montrer qu'il était ouvert à la conversation, qu'il était quelqu'un de sociable. Ce qu'il pouvait remarquer en premier lieu chez cette jeune femme, c'était sa chevelure écarlate, similaire à un brasier. Décidément, il ne regrettait pas d'être venu. Loin de là. 


- J'ai préféré attendre afin que ma force atteignes le plus haut niveau que je puisses avoir, pour le moment. 


C'était son explication quand elle lui a dit qu'il se débrouillait très bien, ou du moins, qu'elle en était persuadée. Thalès était impatient mais pas dupe. Venir à la rencontre des autres Généraux en ayant aucun contrôle sur son Cosmos ou même l'Ecaille, il serai passé plus pour un crétin fini plutôt qu'un des leurs. Alors il est resté dans son coin ces derniers jours, à s'entraîner à maîtriser ses nouveaux talents. Thalès avait le don d'apprendre vite, et de retenir avec précision ce qu'on pouvait lui dire. Chose rare ces temps-ci. Nimuë. Joli nom, pour une jolie fille. Thalès haussait les épaules, le sourire aux lèvres.


- Et pourquoi pas, je suis pas venu ici pour rien. Disait-il, portant ce qu'elle voulait qu'il transporte.


Elle lui avait signe, Thalès s'était mit à la suivre à ses appartements. La couleur dominante ? Le rouge. Au moins, ça allait avec le scintillant écarlate de ses cheveux. Thalès ne pouvait s'empêcher de ricaner légèrement, toujours avec sympathie. Le bordel ? Non, ça n'avait pas vraiment l'air d'être un foutoir complet à ses yeux. Il y avait du rangement à faire, mais ce n'était pas chaotique non plus. Puis elle lui disait qui l'intrigua profondément. Responsable de la flotte d'Alexandrie. Sachant qu'il avait détruit le navire de son pire ennemi avant de le tuer il y a de ça quelques semaines, il se demandait si la flotte était au courant de cet incident. Mais il y réfléchissait à deux fois, il n'y avait plus rien sur lequel enquêter. Rien mise à part lui, bien entendu. 


- Capitaine pirate ! Il faut que je t'avoue que là, je suis impressionné. Et ça fait combien de temps que tu exerces ? Je veux dire... J'ai déjà rencontré des pirates, mais j'ai jamais eu l'occasion de parler avec eux. Ils étaient plus occupés à vouloir me combattre qu'autre chose. C'était vers le littoral de Tyr, a quelques kilomètres de Babylone


Il posait ce qu'il transportait là où Nimuë l'avait indiqué. Ses quartiers, ses règles. Ce qui dérangeait Thalès, c'était de parler de son épopée dans les mers naturellement, comme si ça faisait partie du passé alors qu'il a vécu tout ça le mois dernier, ce qui restait très court. Il détachait son épée de son dos, et la posa contre le mur. La lame en elle-même n'était pas si grosse que ça. Le manche était assez fin, la lame n'était pas très large mais compensé par son aiguisement poussé à l'extrême. Thalès l'avait forgé lui-même avec l'aide d'un forgeron de Babylone. Il lui avait même trouvé un nom après avoir réussi à insuffler son Cosmos sur elle... La Pourfendeuse du Ciel. Un mètre et des broutilles pour la longueur de l'arme. C'était son autre moitié, quelque chose avec laquelle il irai n'importe où. 

Spoiler:
 


- J'ai pris le temps de connaître mon prédécesseur, via les paroles des gardes Marinas. Il m'a tout l'air d'un homme avisé et puissant. Je souhaites être franc et honnête avec toi, Nimuë. Je ne vais pas te dire que j'espères être à la hauteur. Non, je vais être à la hauteur. Je donnerai tout pour ne pas entacher tout ce qu'avait entreprit Liao avec cet Écaille, je lui rendrai honneur. Ça, je peux le promettre.


Il n'avait prit aucun ton désobligeant, ou désagréable. Il voulait juste partager ce qu'il pensait. Il trouvait ça normal de ne pas cacher des secrets, ou ce genre de bêtises débiles.


- Quoi qu'il en soit, j'aimes beaucoup ton nid. C'est... rouge... C'est spacieux... Et puis tu as tout ton matériel de piraterie. Non vraiment ! J'aimes beaucoup ! Disait-il, avec le sourire comme toujours; Tu es aussi guérisseuse d'après ce que tu venais de me dire. Eh bien, ça ne doit pas être de tout repos. Tu exerces souvent ? Trop à ton goût ? Pas du tout ?  


Thalès s'était permit de s'asseoir sur un tabouret, posant son bras gauche sur son genou du même côté. La main droite posée contre sa cuisse. Cette nouvelle vie lui plaisait de plus en plus.
Revenir en haut Aller en bas
NimuëavatarArmure :
Scale de la Sirène Maléfique

Statistiques
HP:
260/260  (260/260)
CP:
320/320  (320/320)
CC:
386/386  (386/386)
Message Re: [1ers jours de Juillet] Salut ! Un nouveau venu vient vous voir ! [ft. Nimuë]   Mer 18 Mai - 22:10
La Vie face à la Mort







« Oh j'ai éveillé ton intérêt hm ? Une femme pirate, c'est pas banal, je sais. C'pour ça que je me grimais en homme. Mon masque de Saint m'aidait assez, pour une fois. Oh, mais j'ai lâché quelque chose qu'il ne fallait sans doute pas ah, ah ! »

De la provocation ? Peut-être, ou peut-être pas. Un jeu, probablement. Nimuë aimait beaucoup voir les réactions chez son interlocuteur. Et elle savait qu'en délivrant une telle information, elle, la maudite, la traîtresse, la Sainte haïe ! Ancienne ennemie des atlantes ! Nul doute que la jeune femme tentait d'éveiller quelque chose. Un sourire mutin aux lèvres, elle continua son petit manège, réorganisant – à sa manière bien à elle – les diverses fioles dispersées sur la table. Elle attrapa une besace d'un cuir légèrement tannée qu'elle remplit tout en considérant, d'un œil intrigué, la dite épée de Thalès alors qu'il lui narrait ses quelques convictions, une histoire de détermination. Une qualité que la pirate savait apprécier à sa juste valeur.

Au moins louait-elle cet état d'esprit.

Liao, elle ne saurait le nier, avait une place importante dans son cœur. Il représentait la première personne atlante l'ayant approché, ayant bousculé son Destin et son âme. Car au fond, et ce depuis toujours, la belle se savait marina. Une Sirène qui avait renié trop longtemps ce qu'elle était vraiment. Endymion se targuait d'être également un héros, au même titre que le nouveau Légat, quoique ce dernier n'avait pas cette prétention qu'avait son ami le Dragon des Mers. Peu scrupuleux, Thalès le verrait bien assez tôt et se ferait une propre idée sur cette personne … haute en couleur. Peut-être n'y aurait-il que Nimuë pour le voir et le comprendre totalement, tel qu'il était. Une faveur, à n'en point douter. La Sirène Maléfique avait ce dont de faire se sentir bien les autres. L'inverse n'était pas toujours vrai, elle, l'ex Sainte des Poissons, maudite, dont le sang était un poison.

« Eh bien, merci. »


Une pause, elle reprit sur un timbre plus enjoué.

« Plus depuis … un accident tragique. »Le sien. Un soupir. Une lassitude dans ses iris. « Mais comme tu le vois, je compte m'y remettre. Cette sortie en mer est un bon prétexte en tout cas. Peut-être rencontrerai-je quelques uns de tes pirates à Tyr ! Je leur passe le bonjour de ta part peut-être ? »

Un petit rire et elle alla farfouiller dans un recoin sombre de la pièce, disparaissant au détour d'un pan de ténèbres – un paravent, de ce qu'on pouvait en deviner dans le noir – pour en ressortir les bras chargés d'une belle lame fine d'un blanc nacré, rangée dans son fourreau. Point de rouge cette fois, juste cette superbe teinte immaculée.

« Encore une surprise, je sais. Mais que serait un pirate sans une bonne épée, pas vrai ? J'avoue que je me débrouille assez bien avec. Elle s'appelle Needle. Aiguille. »

Elle ne l'avait jamais abandonné, elle. Nimuë prit soin de l'accrocher à sa ceinture. Ses yeux pers se posèrent sur le jeune homme assit sur son tabouret.

« Hm, au fait ! Je suis la première que tu viens visiter ? Ou as-tu déjà rencontré les autres ? »






© Never-Utopia



"Et si l'on glisse et tombe aux portes de la mort, se relever bien vite et danser encore et encore !"


Habits:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t239-nimue-gold-sainte-des-
InvitéInvité
Message Re: [1ers jours de Juillet] Salut ! Un nouveau venu vient vous voir ! [ft. Nimuë]   Jeu 19 Mai - 15:14
- Hey, tu pensais que j'allais tourner les talons parce-que tu est une jolie fille aux cheveux écarlates, qui est une pirate dure à cuire et qui était une Saint ? Attends, quoi ?! Une Saint ?! Tu veux dire les mêmes que ceux d'Athéna ?! Surréaliste ! Surprenant ! Je t'ai déjà dis que tu étais une personne d'exception, non ? 


Thalès disait ça tout en riant. Il faisait tout son possible pour créer cet atmosphère sympathique, amicale, dont il voulait dès le départ quand il l'a rencontrée. En réalité, tout ce qu'il voulait, c'était que les autres Généraux et lui soient bons amis, pour lui, c'était la meilleure solution pour prouver que Poséidon et ses Marinas étaient les véritables mastodontes de la Terre. Que rien ne pouvait leurs faire peurs. Ils pouvaient avoir envie de noyer le monde pour en recréer un meilleur, plus paisible. Thalès n'y verrai aucun inconvénient, bien au contraire. La paix était ce qu'il souhaitait pour ce monde, à la surface, ravagé par la guerre, la souffrance et la tristesse. Et si il fallait être sans pitié pour obtenir cette paix, alors qu'il en soit ainsi. Prêt à tout pour accomplir son objectif.


Il vit cette réaction de Nimuë quand il fit allusion à Liao, l'ancien Général de l'Hippocampe et désormais, le Légat de Poséidon. Il la voyait réfléchir profondément au sujet du Légat. C'était évident. Une allusion puis un silence étrange... Ce n'était pas qu'une coïncidence. La belle aux cheveux tout feu tout flammes s'amusait avec les connaissances de Thalès à Tyr. Quel humour ! Avant de répondre, Thalès ne pouvait s'empêcher de sourire, ce bon vieux sourire amusé et gentillet. A tel point qu'il en devenait séduisant.


- Ces bons vieux pirates ! Tu vois, eux, je peux leur faire confiance sans problèmes. Toi y compris, cela va de soi. Il suffit juste de savoir partager des gains. Mais je ne me bats jamais pour l'argent, toujours pour la cause qui est derrière. Et ça peut aller de l'honneur, jusqu'à la vengeance. 


Ces derniers mots. Il prenait un ton glacial, son regard changeait en à peine une seconde. La vengeance, il pensait directement à son ennemi, sa Némésis, qu'il a épargné et pardonné mais ce qu'il lui a fait à Thalès... Ce meurtre restera à jamais gravé dans sa mémoire et d'une certaine façon, il ne pouvait pas lui pardonner de lui avoir détruit son enfance. C'était clairement ce qui l'enrageait. Mais Thalès n'explosait pas de rage en compagnie de Nimuë, il savait contrôler ses émotions, néanmoins, elle pouvait facilement voir que quelque chose n'allait pas. Alors Thalès prit une grande inspiration, sourit de nouveau mais son regard restait toujours aussi sérieux.


- Needle ? Joli nom. Je te présentes la Pourfendeuse du Ciel; disait-il tout en dégaînant l'épée, dont la lame aiguisée scintillait de milles feux, montrant qu'il en prenait grand soin; c'est avec cette lame que j'ai failli ôter la vie à celui qui m'a ôté mon âme d'enfant quand j'avais à peine neuf ans. J'ai l'abilité de transmettre mon Cosmos à travers elle, ce qui fait de cette arme, mon autre moitié. Elle me complète, elle seule a le droit d'être mon bras droit. 


Il la rengaina, et la reposa là où elle se trouvait. Après avoir prononcé le mot Vengeance, Thalès était toujours calme, mais il était devenu beaucoup plus sérieux. Il n'avait plus envie de balancer des petites blagues. Oh que l'on se méprennes pas ! Il avait toujours cette envie de lier une amitié avec Nimuë ainsi que tout les autres Généraux et Marinas, c'était son objectif principal à Atlantis. Or... Il passait aux choses sérieuses.


- Oui, tu es la première privilégiée que j'ai la chance de connaître, Nimuë. Et comme je te l'ai dis, que tu ai été une Saint... J'en ai rien à faire. Ton passé ne regardes que toi. Ce qui comptes le plus à mes yeux, c'est la personne que tu es aujourd'hui, et les grandes choses que tu pourras faire dans un avenir proche, au nom de Poséidon. Et je veux être là, avec toi, et les autres Marinas, quand ce jour où nous ferons du monde un meilleur endroit et qu'enfin, nous connaîtrons la paix. 


Il pensait chaque mot, chaque parole. Rien n'avait dit en l'air. Si il y avait un trait de caractère auquel Thalès tenait, c'était la sincérité. Pourquoi se cacher derrière des mensonges ou des cachotteries ? Pourquoi se montrer lâche alors qu'on ne l'était pas ? Toutes ces niaiseries afin de protéger ceux qu'on aime... Autant leur dire ce secret afin qu'il puisses le vivre avec nous, c'était la meilleure solution pour les garder en sécurité ! Thalès n'avait rien, et n'aura rien d'un lâche. Celui qui oserai le traiter de tel par contre... Risquerai fort de passer les pires moments de toute son existence.
Revenir en haut Aller en bas
NimuëavatarArmure :
Scale de la Sirène Maléfique

Statistiques
HP:
260/260  (260/260)
CP:
320/320  (320/320)
CC:
386/386  (386/386)
Message Re: [1ers jours de Juillet] Salut ! Un nouveau venu vient vous voir ! [ft. Nimuë]   Sam 21 Mai - 9:36
La Vie face à la Mort









Il était touchant et intéressant de voir à quel point cette personne était nimbée de bons sentiments et intentions. Vraiment. Avait-elle déjà rencontré homme plus enjouée et optimiste dans son verbe ? Manquaient les actes mais au vue de sa farouche détermination, Nimuë ne doutait pas un seul instant que le successeur de Liao allait connaître un bel apogée. Comme elle. Pourtant, elle, plus que quiconque, savait que derrière ce masque de sympathie, se cachait une note sombre et dangereuse qui le rongeait, comme un poison. Tout homme ou femme avait la volonté d'outrepasser son malheur. Elle l'avait fait, il y a peu et en avait payé un lourd prix. Un tribut douloureux.

Il ne prenait pas ombrage de son passé. Thalès le balayait aussi négligemment que l'avait fait Endymion en lui proposant un futur commun, entre Diable et Ermite. Il lui avait tiré les cartes et cette destinée que le Dragon des Mers voyait pour eux, était pour lui vérité absolue. La pirate y réfléchissait encore. Songeuse. Voilà la raison pour laquelle elle partait aujourd'hui. Pourquoi elle fuyait, encore, le contact des autres. Parce que oui, outre l'attrait indéniable de Dame aventure, Nimuë ressentait le besoin de se retrouver seule avec ses pensées. Seule, solitaire, pour se découvrir de nouveau. Sa propre voie. Pas celle que les autres voyaient pour elle.

La tirade sur les pirates et la confiance arracha un petit rire à la demoiselle. Sa tête se secoua légèrement, faisant danser les flammes de sa chevelure.

« Il ne faut jamais faire pleinement confiance à un pirate Thalès. »

Avait-elle clamé du tac au tac. La capitaine pirate était bien placée pour la savoir, elle qui les avait côtoyé depuis de nombreuses années. La mutinerie dont elle fut la cible était la plus criante des preuve. Nimuë O'Bannon ajouta plus sérieusement :

« Il reste des exceptions, bien sûr. Je ne me bats qu'avec des hommes animés par un objectif. Un but. Il en existe que peu, d'hommes désintéressés. Tout le monde se bat pour quelque chose, tu ne penses pas ? »

Elle observa avec intérêt l'épée en question. Pourfendeuse du Ciel. Un peu pompeux, elle devait bien se l'avouer. Mais peut-être existait-il une raison pour un pareil nom ? La jeune femme était curieuse mais ne l'interrogerait pas. Elle constatait l'ombre fugace qui avait paré ses yeux, l'espace d'un instant.

« Nous partageons quelque chose alors toi et moi. » Sa main se porta à la garde de Needle qu'elle effleura de ses doigts en une vague caresse. « Elle est le souvenir éternel d'une jeune fille même pas encore femme à qui l'on a arraché toute humanité. Tout espoir. Mais qui s'est finalement battue. »

Ces mots n'étaient que vagues murmures. Nimuë ne s'était même pas rendue compte qu'elle les avait prononcé à haute voix. En constatant qu'elle s'était perdue, la belle secoua sa tête, ria un peu plus fort pour couvrir le silence.

« Bien dit ! Mais … quel est ce monde meilleur, pour toi. Comment tu te le représentes ? Toi aussi tu vois un nouveau Déluge comme une bonne chose ? Tu ne crois pas en cette Humanité alors ? »

Beaucoup de questions d'un seul coup. Ce n'était pas anodin. Elle aussi cherchait des réponses. Liao n'avait pas voulu lui en donner. Endymion lui avait révélé la philosophie atlante. Thalès partageait-il cette dernière ? Ou comme elle, ne se prononçait pas tout à fait ? Bien que …

« En tout cas … je suis enchantée d'être ta première … »

Glissa t-elle, mutine, en l'observant de ses yeux pers et enjôleurs. Taquine et fourbe créature. La Sirène Maléfique.





© Never-Utopia



"Et si l'on glisse et tombe aux portes de la mort, se relever bien vite et danser encore et encore !"


Habits:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t239-nimue-gold-sainte-des-
InvitéInvité
Message Re: [1ers jours de Juillet] Salut ! Un nouveau venu vient vous voir ! [ft. Nimuë]   Sam 21 Mai - 15:36
- Tout les pirates que j'ai pu côtoyer, dont tu fais partie maintenant, je n'hésiterai à mettre ma vie en jeu pour eux. Pour toi. 

Thalès l'écoutait avec attention, avec un sourire amical et le regard gentil, peut-être toujours un peu trop naïf. Mais qu'est-ce qu'il en avait à faire ? Il n'allait pas cacher qui il était. Cette personne compatissante, remplie de joie et d'optimisme... C'était qui il était, son identité. C'est alors que la Sirène Maléfique parlait d'un but pour lequel chacun se battait. L'Hippocampe regardait le sol pendant quelques secondes, le sourire encore aux lèvres. Il était d'accord avec elle, plus qu'elle ne pouvait l'imaginer. Si seulement elle savait... Mais ça, ça n'allait pas tarder.

- Quelqu'un qui se bat sans un but à atteindre... C'est une âme perdue, qui cherche encore un sens à sa propre vie. Il hésitera jusqu'à la fin sur ceux qu'il doit croire, en qui il doit avoir confiance. C'est une sorte de rôdeur, qui ne sait pas où il va et qui laisse le hasard décider pour lui, sachant que le danger en est alors beaucoup plus grand. Moi, je me bats pour ceux qui n'ont pas l'abilité de se défendre eux-mêmes. 

Tout ça pouvait sembler trop altruiste, mais il avait fait le serment de toujours défendre l'opprimé, et il continuera de le faire. Etre un héros aux yeux des autres ne l'intéressait pas, non, ce qu'il cherchait à faire... C'est rendre le monde meilleur, de faire en sorte que la paix perdures pendant des siècles. Il voulait s'assurer qu'il ai un héritage, qu'il puisses être une sorte de symbole contre les lâches et les opportunistes. Il voyait néanmoins Nimuë porter son regard vers la Pourfendeuse du Ciel, non sans un léger sourire. Thalès ricanait légèrement tout en la voyant faire.

- Oui en effet, on partage bien quelque chose. Ta lame porte presque la même histoire tragique que la mienne... Vois-tu, il y a une raison pour laquelle j'ai nommé mon épée "Pourfendeuse du Ciel". 

Thalès prit une pause... Il s'apprêtait à avouer son secret à Nimuë, dévoiler une partie de son passé. Tout avait été dit, Thalès ne se cachait pas derrière des mensonges ou des manipulations pour cacher quelque chose à quelqu'un auquel il tenait, déjà. Plus le temps passait, plus il voyait Nimuë comme une amie de confiance. Peut-être que le fait qu'elle soit pirate, capitaine qui plus est, y était pour quelque chose.

- J'ai forgé cette épée dans le but de tuer l'enfoiré qui m'avait volé mon enfance ainsi qu'une vie avec une figure paternelle. Pour moi, l'âme de mon père est désormais dans cette épée, et ensemble, on a pu venger sa mémoire et retrouver un semblant de paix. Le nom peut sembler très coquet, mais il ne l'est pas à mes yeux. Disait-il d'un ton très calme, et avec le sourire. 

Thalès avait prit son épée pendant sa petite explication, et regardait Nimuë ainsi que sa lame. 

- Tu as dû traverser des choses terribles, j'en suis désolé, Nimuë. Sincèrement. 

La belle aux cheveux enflammées fit allusion juste après ça au monde. Au monde que Thalès voyait, ou plutôt aimerai voir. Un Déluge... Tout détruire pour rebâtir. Thalès ne savait pas, beaucoup de potentielles bonnes personnes pouvaient périr. Cette question était des plus délicates, et le jeune Hippocampe en était bien conscient.

- Je rêves d'un monde où les lâches et les assassins seront tous exterminés sans état d'âme. En vérité, je ne désires que la paix pour l'Humanité. Je crois en elle, et j'ai foi en ceux qui sont prêts à se battre pour prouver que l'Homme reste digne de confiance. J'ai confiance en Poséidon et son jugement, mais j'ai peur pour les nombreuses personnes honorables qui peuvent mourir à cause de ça. Tout détruire pour rebâtir. Si nous pouvons sauver ne serai-ce qu'un léger pourcentage du meilleur que l'Humanité peut nous offrir, je le ferai sans hésitation. Ce que je souhaites, c'est sauver ce monde et ses habitants. 

Thalès disait ça naturellement, il n'avait pas peur de dire franchement les choses. En fait, il n'avait peur de rien et cela faisait partie de sa petite stratégie pour en savoir toujours un peu plus sur Nimuë. Ses réactions, comment allait-elle répondre... Mais une chose était sûre, c'est qu'il restait toujours aussi sympathique et convivial qu'il ne l'était la première seconde qu'il l'ai vu. 

- Plaisir partagé, Nimuë. J'aimerai te poser une question un peu originale, d'ailleurs. Tu as des conseils pour moi si jamais je devais rencontrer le Seigneur Poséidon en personne ? Je n'aimerai pas dire quelque chose d'irrationnel en sa présence... Disait-il d'un ton amusé, il cherchait à détendre l'atmosphère qui semblait avoir prit une tournure triste.

L'humour était la meilleure des armes contre tout mal psychologique. L'humour était la meilleure des médecines contre toute forme de mal-être. Cette fois-ci, il regardait Nimuë, léger sourire sur le visage, le regard amusé. Mais il faisait attention à ce qu'il faisait, la pire chose qui pouvait arriver était un manque de respect envers elle, chose qu'il ne souhaitait pas le moins du monde.

- Nimuë... Je serai ravi de t'aider pour quoi que ce soit. Quoi qu'il puisses arriver à l'avenir, tu peux compter sur moi pour te soutenir jusqu'à la fin de mes jours. Je ferai de même avec tout les autres Généraux. 
Revenir en haut Aller en bas
NimuëavatarArmure :
Scale de la Sirène Maléfique

Statistiques
HP:
260/260  (260/260)
CP:
320/320  (320/320)
CC:
386/386  (386/386)
Message Re: [1ers jours de Juillet] Salut ! Un nouveau venu vient vous voir ! [ft. Nimuë]   Sam 4 Juin - 9:40
La Vie face à la Mort









Avec gravité, la belle écoutait Thalès parler de son passé, de ses espoirs, de ses doutes et incertitudes. De ses convictions aussi. Un mince sourire étira ses lèvres, au moins avait-elle maintenant dans son entourage quelqu'un de prêt à risquer sa vie pour elle. Et ce, sans concession et sans arrière-pensée. Étrange homme que voilà. D'aucuns auraient demandés quelques contreparties, des faveurs. Pas lui. La tête légèrement penchée sur le côté la pirate continuait d'observer les reflets d'argent accrochés sur cette lame cette « Pourfendeuse du Ciel ». Non décidément, elle trouvait ce nom bien trop long. Mais qui était-elle pour juger de cela ? Après tout chacun nommait les abominations à leur manière, elle, s'était « Needle ». Aiguille, celle qui aurait trouvé volontiers le chemin jusqu'au cœur de son ancien maître et Saint des Poissons.

Son sourire s'élargit.

« Ne t'en fais pas pour moi, jamais. »

S'était-elle contenté de lui répondre avant de poursuivre sur ce Monde auquel il aspirait. Intéressant, elle-même à une autre époque, entrevoyait pareil destin pour les Hommes. Aujourd'hui tout était bien différent. Vraiment ? Peut-être se mentait-elle encore à elle-même ou recherchait-elle sa réponse. Dans tous les cas, elle était de plus en plus laconique.

« Je vois. » Elle étouffa ensuite un léger rire derrière sa main. « Des conseils ? Être à côté d'une belle femme d'abord ? Je suis désolée de te le dire mais il te manque quelques attributs pour attirer son attention mon p'tit Thalès ! »

Son hilarité grandit quelque peu. Non pas qu'elle se moquait mais le souvenir de sa première rencontre avec leur Dieu faisait naître ce sentiment et ces mots quelques peu étranges. Déplacés ? Non, c'était la vérité, le Dieu des Océans aimait les femmes. Ses marinas aussi, il était avant tout paternaliste ! C'était ce que lui inspirait Poséidon. Sa discussion avec lui lui avait laissé une drôle d'empreinte sur sa personne et Nimuë, inconsciemment, avait levé une main à ses lèvres. Mutine, elle regarda Thalès.

« Et je pense que tu préféreras son manque d'intérêt à ton égard plutôt que de te faire voler ton premier baiser ! »

Sur ce trait d'humour la pirate commença à terminer son paquetage, achevant de préparer les onguents dont elle aurait besoin pour son voyage. D'une oreille distraite Nimuë écouta les derniers mots du Général. Elle se tourna à demi vers lui.

« J'en prends bonne note ! Et … considère que c'est la même chose pour moi. Tu pourras me trouver quand tu le voudras. Ou presque. Là tout de suite j'ai besoin de changer d'air. Me retrouver et toutes ces conneries … à mon retour je compte bien croiser le fer avec toi si ça te dis ? Un p'tit entraînement me ferait pas d'mal. Je dois être un peu rouillée. »

Jetant son sac en travers son épaule la Sirène s'éloigna. Avant de disparaître elle se tourna une dernière fois vers Thalès.

« Merci Thalès. »





© Never-Utopia



"Et si l'on glisse et tombe aux portes de la mort, se relever bien vite et danser encore et encore !"


Habits:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t239-nimue-gold-sainte-des-
Contenu sponsorisé
Message Re: [1ers jours de Juillet] Salut ! Un nouveau venu vient vous voir ! [ft. Nimuë]   
Revenir en haut Aller en bas
 
[1ers jours de Juillet] Salut ! Un nouveau venu vient vous voir ! [ft. Nimuë]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [1ers jours de Juillet 550] L'Éveil des Fléaux [Event Berz]
» [1ers jours de juillet] De nos gouttes de sang naissent un sacrifice équitable [Oropher vs Dragos]
» nouveau venu
» Nouveau venu cherche partie(s) de JdR
» le nouveau venu: ametz

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Mare Nostrum :: Atlantis :: Pilier de l'Atlantique Sud-
Sauter vers: